31déc 12

Mes anti-vœux

Ce billet a été lu 88  293 fois.

Je ne ferai pas de petit film. Je ne vais pas me la jouer. Je reste chez moi, parmi les miens comme tout le monde. Je pense à vous, mais pas comme vous croyez. Et je n’attends pas vingt heures dix pour me dépêcher d’oublier qui est censé s’occuper de tout. Voici mes anti-vœux pour tous ! Je vous souhaite la fin d’un monde. Le monde de l’argent roi, le monde des cupides qui pourrissent le ciel, la terre et la mer ! Le monde des lâches et des malins vautrés dans les connivences et les arrangements. Les mauvais jours finiront ! Vienne le temps de cerises et des jours heureux. Un matin se lèvera, couleur de rêves. Peut-être bien le jour même où tant de grands cœurs auront davantage confiance en eux-mêmes que dans les marionnettes à gros fils avec lesquels les puissants détournent leur attention.  

J’ai pensé à vous. On connaît mes sentiments à l’égard de la corvée de vœux. C’est peu dire que ce soit un pesant abattage pour qui se trouve dans la vie publique. J’ai déjà raconté ces montagnes de cartes à trier, j’en ai reçu huit mille une année, parmi lesquelles de rares et émouvantes cartounettes écrites à la main par des cœurs bienveillants, noyées dans ces fleuves de trouvailles plus ou moins grotesques et rétribuées à grand coûts auprès des agences de communication. Mais cette année, il y a du neuf pour moi.

Lire la suite »

Maintenant il pleut aussi des mails et des sms envoyés à la chaîne par des machines sans âme. L’expéditeur sait-il seulement que je suis dans sa liste de diffusion ? Non. Je n’ai pas de doute à ce sujet. D’ailleurs plus des deux tiers sont des hypocrites et ne pensent pas un mot de ce qu’ils me souhaitent, j’en suis certain. Sans compter tous ceux qui achèvent de m’assassiner en se préoccupant de ma santé. Quoi qu’est-ce qu’elle a ma santé ? J’ai encore perdu un jeune camarade il y a quelque jours et aussi un proche familier, donc je suis bien au courant du sujet, de la loterie qu’est la mort. La mort fait du chiffre, un point c’est tout. Et nous, pauvre blé en herbe de tous âges, nous sommes immortels jusqu’à ce qu’elle vienne montrer sa face glacée au carreau. Deviendrais-je misanthrope chaque nouvel an ? Je me répète d’une année sur l’autre. Mais l’industrie des vœux aussi. J’ai voulu lutter contre cette terrible mise à distance qui me gagne quand je n’en peux plus de m’impliquer dans toutes les souffrances. Je me suis demandé de quel côté des vœux seraient autre chose qu’une comédie, un rite contraint. Je veux dire où les utiliser comme un prétexte pour prononcer les mots comme on n’ose pas le faire le reste du temps à des gens en particulier parce qu’on éprouve de la gratitude à leur égard, ou bien une très ardente communion d’esprit. Tout le monde connaît ce sentiment je crois bien. Je voudrais bien dire merci encore à ce jeune guide qui m’a fait visiter les ruines romaines de Saint-Rémy-de-Provence juste pour le son de sa voix accordé en basse aux stridences des cigales, son application à raconter avec justesse, sa volonté de bien faire après déjà quelques heures à se répéter d’un groupe à l’autre. Je suis rentré en moi-même et je me demandais à qui je voudrais dire des mots de cette sorte ? Des mots qui en les exprimant vous emplissent à nouveau d’une situation ou d’un sentiment qui rendent plus fort quand ils vous ont traversé. Ah ! Ça y est, je vous vois mes camarades. Je vous vois, chère Angélique la voix posée devant Sodimédical, votre fillette vous tenant la main, Yvon à Pétroplus qui semble porter la raffinerie sur son dos, Rachid devant les machines à protéger, Xavier Mathieu que les puissants du jour comme ceux de la veille ont laissé sur sa croix, Yves, Nathalie, Lionel, Gérard, Aurélie, Murielle. Je vous vois à mesure que je vous écris. C’est la lutte qui nous a fait nous rencontrer. J’aurais été plus pauvre sans cela, c’est sûr. Après chaque rencontre on discutait entre nous. Comment réglerions-nous le problème si nous étions au pouvoir ? Vous voyez le genre de question qu’on se posait ? Et on y répondait. Dans le wagon, dans la voiture, en cassant la croûte après les réunions c’est comme si le mur de la fatalité reculait. Et nous on devenait d’autres personnes. Le pays était à nous le temps de cette discussion, la vie se réglait, nous n’étions plus en exil ni sous occupation comme tant le ressentent. J’ai aimé ces moments qui sont le véritable sens de la radicalité concrète. C’est une chose d’avoir écrit des kilomètres de textes contre la mondialisation libérale, l’Europe de Merkel et ainsi de suite, et c’est une autre d’avoir vu les visages de la ligne de front mille fois décrite. Oui, voici devant moi vos visages mangés de l’angoisse d’une lutte que les autres croient seulement syndicale alors que c’est la lutte pour le droit de se regarder dans la glace et dans les yeux de ses mômes. J’ai demandé à Laurence Sauvage vos numéros de téléphone et un par un j’ai fait un message. Sous prétexte de vœux je vous ai dit ma gratitude. Depuis combien d’années n’avais-je pas fait de vœux dans ces conditions. Comme je ne peux m’en empêcher, quoi qu’on se moque de cela dans mon foyer, je théorise aussi ce que cet instant m’inspire. Je pense que la sincérité ne s’adresse pas seulement à ses interlocuteurs. Je crois qu’elle nous change nous même quand elle s’exprime. Ça me fait un sujet de gratitude supplémentaire à l’égard de mes destinataires de message.

Une semaine après la fin du monde, Hollande fait des vœux.

Alors comme ça, le président va nous parler pour nous édifier. Je vais écouter ça. Peut-être. Je ne voudrais pas trop lui en vouloir. C’est pourquoi je limite le temps que je passe à le regarder ou à l’écouter. Cet homme dit une chose comme il en dirait une autre. Comment le croire, quoi qu’il dise, même quand on aimerait bien.

Lire la suite »

Il m’avait promis l’amnistie des syndicalistes et des associatifs. Il n’a rien fait. Rien. Pourtant qu’est-ce que ça lui coûtait ? Ces gens ne sont-ils pas ceux qui marchent sur la première ligne ? N’est-ce pas eux qui nous font et nous délèguent ? Il n’a rien fait parce que ses conseillers lui ont dit que ça obligerait parfois les patrons à réintégrer les personnes en cause. Quelle horreur ! Un gars qui revient au boulot la tête haute ! « Sire, nos amis ne le comprendraient pas » disent les grouillots du prince. Nos amis ? Les grands patrons chez qui l’on se rend au congrès d’été à dix ministres, les patrons avec qui l’on dîne, les patrons dont les soupirs de Parisot sont des ordres. Dis-leur bonne année, François, à nos camarades, c’est ton maximum pour eux ! Bonne année, les Sodimédical, ces femmes sans salaires, gagnantes de trente procédures à qui tu avais dit « on ne vous oublie pas ! » quand elles t’ont abordé sur le marché de Châlons. Leur boîte est liquidée. Seuls tes vœux, dans leur fraternelle sincérité, peuvent les réconforter. Dis aussi « meilleurs vœux pour l’année nouvelle » aux ouvriers de Florange, à ceux de Sanofi, à ceux de Thalès. Les vœux c’est ton maximum d’action possible. Dis des vœux à ceux de EADS que tu as abandonné à la finance, et aussi à ceux d’Alcatel livrés à Goldman Sachs, sans que l’Etat n'ait levé le petit doigt ! Dis des vœux pour qu’après ça on ait encore une aéronautique française, une téléphonie, une recherche pharmaceutique. Vas-y François, les vœux c’est ton excellence ! Voici des idées : « Qu’ils mangent de la brioche ! » « Qu’ils n’aillent pas en Belgique s’ils ne veulent pas se mettre minables ! » Qu’ils aillent à Rungis « pour savoir que le pays est gouverné » comme tu l’as proclamé à la face des caissons, des cageots et des carcasses qui semblaient en douter en te voyant faire l’important à quatre heures du matin dans un marché où ton cortège ralentissait le travail. Bref, une semaine après la fin du monde, François Hollande va nous annoncer que l’année prochaine sera pire. Dans un an il redressera la courbe du chômage qui va s’envoler. Moins pire que pire ce sera pire de toute façon. A vingt heures les masochistes seront à la fête !


611 commentaires à “Mes anti-vœux”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. Dusse Bernard dit :

    Bonsoir et meilleur vœux à toutes et à tous.
    Je suis sympathisant du Front de gauche et blogue sur les forums FranceTV. J'essaye du mieux que je peux d'y défendre les couleurs, ainsi que les idées de gauche, que je ne retrouve essentiellement aujourd'hui que dans le Front de Gauche. Je vous propose un lien qu'un autre internaute a mis en ligne ce soir sur France Tv. Je l'ai écouté d'une seule oreille ce soir, mais il vaut le coup de s'y pencher. Peut être pour vous monsieur Mélenchon, j'ose espérer, lors de votre face à face avec avec monsieur Cahuzac. J'espère de tout coeur que vous saurez faire prendre raison à cette gauche qui se dit, mains ne se réalisé jamais.
    Bonsoir à tous et bonne lutte.

  2. La phrase déshabillée dit :

    Pour échapper à ce monde dont la fin est effectivement proche, il reste aux croyants de se retrouver dans le mysticisme qui semble dorénavant guider l'économie européenne. Un monde où Angela Merkel joue le rôle de Némésis, un monde où la troïka joue le rôle du cerbère, un monde avec ses vérités impénétrables au commun des travailleurs. Un monde qui exige dorénavant des sacrifices. Un monde à la poursuite de son paradis.Mais pour mériter ce paradis, le chemin est encore long et l’austérité sera notre croix. Mais que l'on arrête de parler économie quand l'Europe a basculé dans la religion.

  3. Poncet dit :

    Félix Houphouët-Boigny aurait dit : "Quand on représente des milliers de personnes, on ne s'appartient plus" (propos rapportés par Alpha Blondy, si je me rappelle bien). Comment échapper à une obligation qui s'impose à tous, même si elle confine en effet souvent au concours d'hypocrisie ? Certes nous comprenons que ces moments affligeants poussent à la misanthropie.
    Cher Jean-Luc(*), ne te formalise pas qu'on te souhaite "surtout la santé". On me le souhaite aussi... ce qui à mon âge est (encore) parfaitement incongru !
    Je vais quand même faire un voeu, adressé à tous mes camarades. Je vous souhaite de découvrir le bonheur de ne plus avoir de télévision. C'est un voeu qui ne me coûte rien mais que chacun peut réaliser.
    (*) Je devais le faire depuis longtemps, c'est fait. Je cesse d'utiliser l'incommode "Jean-Luc Mélenchon" (trop long à taper), je ne donnerai pas non plus du trop distant "monsieur Mélenchon" car, même si nous ne nous connaissons pas nous sommes embarqués dans le même projet politique. Pas non plus du trop médiatiquement connoté "Mélenchon". Ce sera donc dorénavant "camarade Jean-Luc" ou pour abréger : "Jean-Luc".

  4. Antraigues dit :

    Bon courage pour ce soir, Jean-Luc Mélenchon, on est tous derrière vous. Sans doute m'sieur Calvi fera tout pour venir en aide à m'sieur Cahuzac, mais ça ne suffira pas...

  5. marianne31 dit :

    Merci pour le lien Bernard Dusse. On devrait le faire passer partout.
    Camarade Mélenchon, nous sommes tous la ce soir derrière nos écrans à vous soutenir par la pensée et le pouvoir de la pensée est extraordinaire quand elle est fraternelle perso je crois a la force de l'amour c'est ma religion et j'en suis fière.
    Nous sommes solidaires et forts avec vous et tout le front de gauche, vive l'écosocialisme.

  6. annie porcher dit :

    Très heureuse année à vous, Monsieur Mélenchon! J'étais à la Bastille, le 18 mars 2012.. et je serai devant ma télé ce soir. Je sais que vous serez pertinent, ne lâchez rien.. Moi, je suis déjà convaincue, de longue date, mais il y a encore tellement de pédagogie à faire. Démontrer, expliquer, convaincre.. Vous savez faire. "On compte sur vous".
    Il n'y a que vous pour nous redonner le moral.

  7. Daneel dit :

    Bon courage pour ce soir. Mon avis modeste par rapport au débat : Cahuzac ne pourra pas se défendre sur le fond, ce qu'il fera sera de contre-attaquer sur des sujets superficiels style le vote Maastricht, le fait d'avoir été ministre au gouvernement Jospin, etc...Il va essayer de décrédibiliser notre programme en essayant de le montrer comme irréaliste. Bref il va essayer de diluer le débat dans des sujets de forme et de com plutôt que de débattre sur le fond. Probablement il va parler lentement et calmement en essayant de montrer qu'il est plus expert que vous. Les spectateurs, qui ne sont que rarement chevronnés en économie vont chercher la crédibilité dans la posture de chacun de vous, dans l'impression qu'ils auront et ceci dépendra essentiellement de la façon de communiquer.

  8. atome dit :

    Merci Pour le lien de Bernard, c'est un voeu pour la nouvelle année que les informations soient relayées sur le net, l'éducation à la chose économique doit se libérer des média crates.

  9. Denis F dit :

    Une info qui ne va pas vraiment circuler dans les rédactions des médiacrates, le FMI reconnaît s'être totalement planté dans ces préconisation, ça vaut dix, mais faut pas rêver aucun gouvernement européen n'en tiendra compte et encore moins notre tandem socialo-libéral Hollande/Ayraultomane, voici le lien que je vous recommande fortement de lire, et puisque jusqu'au 31 on peut le faire, je réitère mes vœux de bonheur quotidien à tous et chacun.

  10. mathias95 dit :

    Oui bon courage pour ce soir, car Calvi, c'est un coutumier du fait, c'est l'homme qui vient au secours des puissants. Il coupe toujours la parole quant il y a des vérités qui sont énoncées et gênantes pour les puissants. On l'a vu faire à a maintes et maintes reprises !
    Mais il n'y a pas que cela. Le son est parfois inaudible ou presque pour certains, pourquoi ? Quant il ne s'agit pas du gars au pupitre qui "s'arrange" pour changer de plan quand il est dit quelques choses d'intéressant, pour détourner l'attention du téléspectateur. Attention, la communication non verbale, c'est 40% du message, les caméras en font partie !
    Pour le sieur Cahuzac, Jean-Luc Mélenchon pourra toujours lui demander ce qu'il pensent des 600 milliards de fraude/évasion fiscale annuelle (250 milliards pour les 200 000 hypers riches et 350 milliards pour les entreprises et multinationales) qui ne sont pas réinjectés dans l'économie et manquent cruellement au fonctionnement du pays. Quelle action mène-t-il avec son compère Moscovici sur la liste des fraudeurs donnée par le comptable d'UBS ? Pourquoi alors que la liste est en possession du fisc depuis plus d'un an, le tribunal de Paris n'a-t-il toujours pas nommé un juge spécialisé pour traiter ce dossier, comme s'en inquiétait un hebdomadaire de droite ? Compte-t-il, toujours avec son compère Moscovici, mener une action pour faire revenir la cagnotte planquée en 40 ans dans les "paradis gris" dont le montant se situerait entre 25 et 36 000 milliards ?

  11. Dusse Bernard dit :

    Bon courage pour ce soir, Jean-Luc Mélenchon, on est tous derrière vous. Sans doute m'sieur Calvi fera tout pour venir en aide à m'sieur Cahuzac, mais ça ne suffira pas...

  12. eric91 dit :

    2012 a vu l'épanouissement d'un nouveau parti de stature nationale : le Front de Gauche, a vu s'imposer sur la scène politique un nouveau leader d'envergure internationale, toi Jean-Luc, et a permis à nous tous adhérents et sympathisants du Parti de Gauche et du Front de Gauche de recevoir et porter l'espoir qu'une société meilleure est possible !
    Que 2013 voie le MEDEF et sa sorcière en chef ravalés à l'importance de leur moins de 10 pour cent de représentativité des patrons français !
    Qu'elle voie tous les évadés fiscaux contraints dans l'année de payer la différence de ce qu'ils payent à l'étranger avec ce qu'ils doivent à l'état et aux citoyens français, sur trois ans (c'est le délai que se donne le fisc pour réclamer son dû au contribuable ordinaire, non?).
    Qu'enfin et pour faire court, car la souffrance et la misère ne peuvent se permettre d'attendre, que le Peuple de France porte très vite le Front de Gauche à la tête du gouvernement de ce pays !
    Qu'ils s'en aillent tous et vite !
    Santé et bonheur à tous.

  13. guy93 dit :

    Bonjour et Bonne année !
    Jean Luc merci pour le débat de ce soir, même si ce message est tardive, j aimerai que soit évoqué l'"offshorisation" des informaticiens. Dans ma propre société, c'est plus de 150 prestataires qui perdront leur emploi au bénéfice d'un centre de service partagé basé au Maroc. Je suis effaré d'apprendre que ce gouvernement à financer au Maroc (cf information sur munci.org) un tel centre de service partagé, que ce gouvernement parle d'emploi me semble une belle blague, et je ne suis pas le seul à le ressentir.
    Guy de Seine St Denis

  14. Dusse Bernard dit :

    Espérons que Cahuzac acceptera le débat.

  15. çA vA pAs dit :

    Bonjour à tous et meilleurs voeux!
    Attention tout de même à ne pas investir trop d'espoir dans le pouvoir magique d'une émission de télé, même si elle permet à notre champion de dire des choses au représentant du gouvernement. Est-ce que à la fin de l'émission les choses auront changé? A part sur le plan symbolique - et encore - même si Mélenchon "gagne" le débat, ce n'est pas ça qui va permettre la nationalisation de Florange ou l'amnistie des syndicalistes. C'est l'organisation et la lutte qui mènent à la victoire, pas la télé. Ne l'oublions pas, camarades.

  16. Michel Berdagué dit :

    Nous ne sommes pas dans l'imaginaire mais lorsque nous savons les X milliards soit quelques 25 à 36 dix puissance 12 - @ mathias 95- un vertige et une nausée se manifestent en dépassant toute imagination et si c'est vrai cette réalité nous avons besoin de toute notre raison, intelligence, réflexion et recherches multiples pour faire cette découverte du réel presque impossible à regarder. L'imaginaire,le symbolique et le réel souvent caché tant la réalité est faîte de semblants avec ces discours avec en particulier celui du maître/capitaliste qui doit -être le seul pour que ce système perdure en mettant en esclavage ou en domination les autres discours. D'où la préparation de Jean-Luc qui excelle dans ces joutes. Oui ils ont leur logique et te matraquent toute leur suffisance de privilégiés et de riches. Et pourtant là où ils sont craintifs voire angoissés, c'est au niveau de la vérité, de leurs actions d'enfumage et de double,triple prise de langue toute fourchue aussi ravageuse les unes que les autres. Ce dévoilement peut-être insupportable et provoquer de telles prises de consciences qu'en effet ce genre d'émission où l'image au pupitre sera soit honnête ou manipulée.
    Entendu Moscovici qu'ils étaient en passe ou avaient régulé les finances, ça rappelle la moralisation du gouvernement de droite pour ces finances privées et spéculatives, leur point faible est bien là un chouïa de réformes à la marge et une adhésion totale au système exploiteur. C'est plus qu'une fracture sociale, nous proposons non pas de taxer un peu le système pour qu'il perdure mais de construire une société de partage qui ne supporte aucun modèle, oui il faut de l'imaginaire, du symbolique,et changer ce réel des plus ravageurs si nous ne nous prenons pas en charge dans la révolution citoyenne, la planification écologique, une Sixième après une Constituante, celle issue de 58 ayant été charcutée pour nous faire avaler de force le poison de cette orientation ultra-financière de tout pouvoir de cette U.E. Que ce soit Joseph Stiglitz,les économistes du F.M.I., et Madame Lagarde, la réalité des dégats et des souffrances imposées devraient être atténuées pour conserver ce système, ce n'est pas tout à fait la position de ce Président actuel, payez et vous serez rasé presque gratis après. Or la contradiction leur saute à la figure leurs marges de manoeuvres se resserrent et notre mouvement est bien la seule issue par le haut pour Nous.

  17. christine dit :

    Tous mes meilleurs voeux Mr Mélenchon pour cette année 2013 qui s'annonce rude. Merci pour 2012, je garderai entre autre de toutes ces actions menées avec le front de gauche, ce merveilleux souvenir du meeting du Capitole pour y avoir assisté. Merci pour nous avoir mobilisés et nous avoir redonné l'espoir qu'un monde meilleur est possible. Ce soir je serai devant ma télé. Je pense en effet que outre les réponses sur les questions de fond, la façon de communiquer sera tout aussi essentielle. Ils cherchent toujours quelque chose pour vous discréditer. Nous serons toujours avec vous et ne lâcherons rien.

  18. teresa dit :

    Ils ont préparé le terrain pour ce soir. Cahuzac promet une nouvelle taxe. Le FMI regrette etc. Cousu de fil blanc toutes leurs déclarations hypocrites ! Mais vous serez le plus fort car vous ne mentez pas et nous sommes des millions avec vous! Merci et courage.

  19. Paul dit :

    Bonjour Mr Mélenchon et bonne année. Passons, j'attire votre attention sur cette nouvelle où l'on apprend sous la plume de Paul Krugman que deux des plus importants économistes du FMI dénonce les plans d'austérité défendus par leur officine comme étant un "gros bug" de leur part. Alors bon, si jamais ce soir on venait à vous titiller là dessus... à bon entendeur !

  20. carlin dit :

    D'accord avec eric91 (n°413, à l'instant), mais le coup de baguette magique a ses limites. Un temps incompressible est nécessaire. Il faut savoir que dans l'Etat de droit, tout passe par la loi et qu'il faut donc d'abord la voter. Cela concerne particulièrement le droit de suite fiscal qu'il espère bien sûr. Une simple remarque en plus : les médias ont fait monter la mayonnaise sur un point seulement, arbre qui cache la forêt de la réforme fiscale générale avortée - une parmi d'autres des promesses de Hollande non tenues ! Sans oublier qu'il faut éviter le piège dans lequel Hollande lui-même est tombé avec sa mesure des 75% préparée en amateur.

  21. Robert dit :

    Camarade,
    Moi qui ne regarde plus la télé, sauf lorsque tu y passes, j'attends avec impatience la confrontation des 2 gauches. Je te fais confiance car tu es un redoutable débatteur, mais gare aux chausse-trappes du chien de garde Calvi.
    Mais comme tu le dis souvent, tu n'es pas sorti de l'oeuf ! Allez bon courage, on est tous derrière toi.

  22. Didier dit :

    Merci M Mélenchon pour tout ce que vous faites, l'espoir que vous entraînez, les idées que vous propagez dans ce monde stérilisé !
    Je vous (et nous) souhaite réussite approfondissement, élargissement de cette parole que vous portez si bien. J'admire votre persévérance, votre intégrité et votre sensibilité
    Que vos voeux se réalisent le plus rapidement possible

  23. Charles dit :

    Oui, Paul (15h31), ce serait bien de pouvoir poser la question à Cahuzac sur ce qu'ils comptent faire dans son ministère, vu que c'est un programme austère qui est sur les rails et qu'ils ont signé aussi bien le TSCG que le MES...

  24. jean dit :

    Bravo Jean-Luc, il y a bien que toi qui dit tout haut ce que beaucoup pense tout bas. Même Orange nous censure quand on est critique sur l'action du gouvernement !
    Par contre, il nous faut continuer ce Front de gauche dans les luttes, sinon on va assister a des manifestations de droite auquelles des salaries ou retraités se mêleront (ex. la manif du 13 janvier), et c'est pas fini, au pire avec le sos, on fait des manifs ce jour là avec nos revendications.
    Par contre, il nous faut gagner des élections dans les intercommunalités, car actuellement on est loin des 11% de FdG ! De plus certains comités régionaux ont déjà éjecté des vices présidents FdG au profit de la droite, à croire qu'au PS on sait plus se servir de la machine a calculer !

  25. daniel martin dit :

    Courage pour ce soir, je sais que vous n'en manquez pas, nous sommes derrière vous et avec vous !

  26. franck milo dit :

    Bonjour a toutes et tous, recevez tous mes voeux pour 2013.
    C'est l'espoir qui nous fait avancer, notre solidarité qui fait peur. Hollande est un fourbe, il n'a pas envoyé une chèvre. Quel est l’intérêt d'une émission aussi tardive ?
    Comme le dit "Ca Va Pas": "C'est l'organisation et la lutte qui mènent à la victoire, pas la télé. Ne l'oublions pas, camarades."
    Peu importent les résultats de ce débat, ça ne changera rien à notre détermination! Bon après je reconnais qu'une ou deux belles quenelles bien placées, ça fait du bien là ou ça fait du bien.
    M. Mélenchon, bravo et bon courage pour ce soir.
    Allez à demain !

  27. jcmig dit :

    Merci à Bernard (402) pour le lien. J'ai écouté en entier et là je peux dire que tout s'est éclairé sur la crise. Je le conseille vivement à tous. C'est très parlant.

  28. tchoo dit :

    Pour ceux qui lisent l'anglais le rapport du FMI faisant état de l'erreur est en téléchargement sur le site de l'HUMA

  29. Jean Jolly dit :

    Un seul vœu pour ce soir, que l'audimat pète les records sur France 2. Pour une des rares fois que la boîte à décérébrer mérite la redevance que nous payons. Ne boudons pas cet instant.
    Le changement ne passera que par la révolution citoyenne et donc par la prise de conscience généralisée.

  30. Chris_84 dit :

    Meilleurs voeux à tous pour la nouvelle année 2013.

    [...]

    [Edit webmestre : Votre commentaire d'origine est hors sujet et inutilement long. Je l'ai déjà modéré une fois. Merci de ne pas insister...]

  31. Denis F dit :

    Pour ceux qui ne lisent que le français l'info du FMI faisant état de son erreur est sur le post 410 et ici

  32. jean ai marre dit :

    Quel dommage que ce débat arrive trop tard ! Le vote utile aurait changé de camp, et ce n'est pas 11 % que le Front de Gauche aurait eu mais 25 %.
    Merci Jean-Luc de retrousser les manches et aller au charbon. Ce soir nous jouons gros. Tous les chapitres qui vont être débattus portent sur l'économie, les citoyens de ce pays pourrons prendre conscience que l'on peut sortir des discours du fatalisme. Oui, on peut ! On peut obtenir de Mittal autre chose qu'un semblant d'accord, on peut empêcher Sanofi de dégraisser, on peut mettre de l'ordre dans l'industrie pharmaceutique et diminuer le déficit de la Sécu, on peut garder nos hôpitaux et ne pas faire la part belle aux cliniques privées. N'est ce pas J Cahuzac ?
    Jean-Luc nous sommes avec toi, à tes cotés, car derrière on ne voit rien.
    Pendant l'émission, il faut twitter.

  33. Carmagnole dit :

    En guise de voeux, pour nous tous, ce beau vers du poète Pierre Gabriel hélas bien d'actualité.
    " Sur ces sentiers de nuit nous avons charge d'aube "
    Par ailleurs puis-je dire que je n'aime pas trop les interventions du type de celle du 19 décembre à C dans l'air, que je trouve un brin pipole ?
    Cuidado, companero !

  34. j.lou dit :

    Lorsqu'un choix politique devrait se faire, François Hollande avait signifié qu'i se poserait la seule question qui vaille, selon lui, à savoir "est-ce juste?". Il me semble important de le rappeler ce soir à Mr Cahuzac.
    Bon débat à toi Jean-Luc et bonne année à tous.

  35. GH18 dit :

    «Voici mes anti-vœux pour tous! Je vous souhaite la fin d’un monde...»

    Pour des anti-voeux, c'est un beau programme! Cela résoudrait nombre de difficultés quotidiennes, de soucis, de conflits et métamorphoserait une grande part des malheurs de notre temps.
    Merci cher Jean-Luc, d'avoir depuis de longs mois si bien expliqué les causes des difficultés actuelles et éclairé d'une lumière nouvelle la période historique qui est la nôtre, le sens des luttes syndicales et politiques, ainsi que le nécessaire engagement du plus grand nombre, si réduit soit-il pour certains, pour que s'effectue le changement radical de la révolution citoyenne.
    Tous mes vœux chaleureux pour la poursuite de ce combat, pour les militants qui se dépensent sans compter et font avancer l'histoire dans le sens du progrès humain.
    L'amour et l'humain d'abord!

  36. Chistine dit :

    @ Eric 91
    Les agents des finances font ce qu'ils peuvent. C'est l'administration qui a le plus souffert des suppressions d'emploi et cela depuis plus de dix ans. Actuellement n'est remplacé qu'un agent sur 3 supprimés. S'il veut un service public de qualité, l'Etat doit s'en donner les moyens. Il faut des fonctionnaires pour appliquer la loi Et ce n'est pas avec le prélèvement à la source que le problème de l'évasion fiscale et de la fraude fiscale sera résolu, car ce n'est qu'un moyen de recouvrement et c'est surtout applicable actuellement pour les seuls salaires. La fraude émane des autres sources de revenus que le salaire qui lui est facilement connu. Il faut que, nous aussi, nous soyons conscients de l'ampleur du problème.

  37. Hold-up dit :

    Bonne chance à vous M.Mélenchon pour ce soir ! (Je sais que vous n'allez en faire qu'une bouchée du pauvre homme pris les mains dans le pot de confiture). La France nous regarde et elle ne va pas être déçue.

  38. Dusse Bernard dit :

    Alors là je dois dire que je suis mort de rire. J'ai recherché sur un célèbre moteur de recherche des informations sur le débat de ce soir qui nous intéresse tous ici. Et voici ce que j'ai trouvé, comme par hasard, en "tête de gondole" de mes recherches. Le décor semble déjà planté Je vous laisse en juger:

    "Le Huffingtonpost (qu'est ce que c'est !?) en association avec le gouape Le Monde"
    Attention, c'est là que c'est drôle. Le titre :
    "Débat Cahuzac - Mélenchon: gauche réaliste contre gauche altermondialiste" (sic !)

    Pourquoi oppose t'on dans ce torchon le terme réalisme avec celui d'altermondialisme (avec semble t'il au passage, une légère connotation de voyou). Le réalisme n'irait-il donc pas de paire avec l’altermondialisme alors ? Le réalisme ne pourrait pas aller de paire avec un autre système que le capitalisme alors !? Fichtre non de non !
    Ils me font trop rire ces "journaleux de planque".

  39. citoyenne21 dit :

    On va être nombreux assurément ce soir, à savourer ce moment de pur bonheur télévisuel ! c'est si rare qu'on nous gâte ainsi, on ne va pas cracher dessus (rire)

  40. marianne31 dit :

    @bernard Dusse
    Je me suis rendue compte que Jovanovic disait des bêtises, notamment sur Jean-Luc Mélenchon. Je préfère E. Chouard.

  41. Ouilya dit :

    Cher Jean-Luc, nous sommes contre vous mais alors tout contre. Les compagnons seront de mon avis si je précise que nous sommes derrière, certes, mais aussi à vos côtés dans les victoires et les défaites, bref dans les luttes d'une gauche ravivée et ambitieuse. Je suis fière de vous et de tous nos camarades. Mon plus grand rêve : Mélenchon Présidons !
    Grosse bise à notre Webmestre.

  42. Dusse Bernard dit :

    @marianne31
    Je n'ai pas vraiment approfondi la question. Je n'ai entendu parler de ce personnage que depuis peu je dois dire. Vous en savez certainement d'avantage que moi à son sujet. Il me semblait juste, que son point de vue sur la situation économique du monde était parlante.
    En tout cas merci de votre intervention.

  43. Siamy dit :

    Exceptionnellement ce soir j'allume ma télé ! De tout coeur avec vous Mr Mélenchon !

  44. cincinnatus35 dit :

    Oui, il en faut du courage pour poursuivre la lutte, et notamment la plus honorable celle contre le mensonge. Les socialistes ont menti tout au long des campagnes présidentielle et législative, menti comme pas possible, bien plus que la droite car ils voulaient avoir le pouvoir, tous les pouvoirs. C'est la raison pour laquelle, je n'ai et ma compagne et bien d'autres n'ont pas voté au 2ème tour, le goût, la couleur, la saveur repoussante du mensonge; y a rien de pire pour la démocratie, rien. Maintenant, les voilà bien e........ Certes, ils ont le pouvoir, les postes, les honneurs et toutes les doucereuses satisfactions qui accompagnent cette montée en charge; il suffit d'écouter notre bon pierrot Moscovici -lui il doit avoir la palme de la langue de bois pour ses bonnes oeuvres depuis tant d'années- il se régale, il savoure sa propre parole creuse avec une satisfaction qui est chaude à entendre; lui, qui brigue maintenant la présidence de l'Eurogroupe, il le mérite bien. Mais ils n'ont aucune solution, aucune et aucune volonté d'en trouver du moins des solutions qui remettraient en cause le système. Pourquoi, voulez vous qu'ils le fassent? Rien ne les y obligent, ni mouvements sociaux d'ampleur-un petit Florange de temps en temps ça nourrit la presse, les discussions et puis hop un autre Virgin cette semaine, ni les médias qui préfèrent s'occuper de Depardieu ou de Christine Boutin, ni surtout la morale, la fidélité à la parole engagée. Ça, je suis désolé, ce sont des vieilles valeurs, presque réactionnaires, en tout cas totalement dépassées par le monde de l’immédiateté de la performance, de l'adaptation. C'est le mot clef qui se cachait derrière le mot changement, c'était adaptation au monde tel qu'il est, où mine de rien, je le rappelle, nos dévoués serviteurs socialistes ont une place enviable. Le travail des médias va être maintenant d'expliquer à ce peuple inculte, borné, franchouillard qu'il va falloir s'y faire. Y a du boulot j'espère et il faut compter sur Jean Luc Mélenchon et tous les autres pour déjouer cette farce qui peut mal finir.

  45. MINI MANOU dit :

    Cher Jean-Luc, Ce soir nous te soutenons de toutes nos forces! Et comme le dit si bien Ouilya, nous sommes aussi à tes côtés dans les victoires et les défaites.
    Merci aussi aux brillants compagnons qui militent à tes côtés. Sans oublier notre webmestre. Bonne année à tous.

  46. Anthony dit :

    Oh non, contrairement à ce que M.Cahuzac a dit, vous n'êtes pas un homme seul.

  47. Charles dit :

    Bravo Jean-Luc pour ce débat. Toutes les personnes susceptibles d'entendre notre discours auront bien remarqué votre sincérité, ce soir. Ce à quoi Cahuzac n'aura opposé que langue de bois et noyade de poisson !
    On lâche rien ! Et vous n'êtes pas seul.

  48. Anny Paule dit :

    Vu l'émission. Cahuzac pourrait être qualifié de pervers et de manipulateur, sa mauvaise foi et ses sourires convenus, ses remarques désobligeantes et souvent infondées ont faussé le débat. Or, pour une fois, Calvet n'était pourtant pas imbuvable. Qu'en sera-t-il dit ? Le fossé est idéologique et incommensurable !

  49. Jean-Paul Laroche dit :

    Beau débat entre un très bon J-L. Mélenchon et un bon F. Fillon. Oh! Excusez-moi J.Cahuzac. Y-a du souci a se faire !

  50. Charles dit :

    Il y a eu des trucs assez énormes tout de même.
    Calvi: "Quid de la grande réforme fiscale"
    Cahuzac: "Ça y est! Elle déjà faite! Heuquoi hein? "oui, et le revenu du capital est maintenant taxé au même niveau que celui des salaires". Ah? Donc nous aussi on va avoir droit à un abattement de 40%, de base ?
    Mais la phrase choc, qui m'a le plus plu, "vous môssieu Mélenchon, la lutte des classes, vous y croyez, moi, je vais vous faire une confidence: je n'y ai jamais cru!". Ben, comme ça, c'est clair! Et ça se prétend de gauche!?
    Sur l'ensemble, on a eu droit à un technocrate pur jus qui a essayé de la rejouer "vous n'avez pas le monopole du coeur, môssieu Mélenchon!" comme l'a bien fait remarquer un des tweet passé à l'écran. Bref, ceux qui ont regardé l'émission ont pu bien voir que ce type n'est clairement pas de gauche.


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive