31déc 12

Mes anti-vœux

Ce billet a été lu 88  293 fois.

Je ne ferai pas de petit film. Je ne vais pas me la jouer. Je reste chez moi, parmi les miens comme tout le monde. Je pense à vous, mais pas comme vous croyez. Et je n’attends pas vingt heures dix pour me dépêcher d’oublier qui est censé s’occuper de tout. Voici mes anti-vœux pour tous ! Je vous souhaite la fin d’un monde. Le monde de l’argent roi, le monde des cupides qui pourrissent le ciel, la terre et la mer ! Le monde des lâches et des malins vautrés dans les connivences et les arrangements. Les mauvais jours finiront ! Vienne le temps de cerises et des jours heureux. Un matin se lèvera, couleur de rêves. Peut-être bien le jour même où tant de grands cœurs auront davantage confiance en eux-mêmes que dans les marionnettes à gros fils avec lesquels les puissants détournent leur attention.  

J’ai pensé à vous. On connaît mes sentiments à l’égard de la corvée de vœux. C’est peu dire que ce soit un pesant abattage pour qui se trouve dans la vie publique. J’ai déjà raconté ces montagnes de cartes à trier, j’en ai reçu huit mille une année, parmi lesquelles de rares et émouvantes cartounettes écrites à la main par des cœurs bienveillants, noyées dans ces fleuves de trouvailles plus ou moins grotesques et rétribuées à grand coûts auprès des agences de communication. Mais cette année, il y a du neuf pour moi.

Lire la suite »

Maintenant il pleut aussi des mails et des sms envoyés à la chaîne par des machines sans âme. L’expéditeur sait-il seulement que je suis dans sa liste de diffusion ? Non. Je n’ai pas de doute à ce sujet. D’ailleurs plus des deux tiers sont des hypocrites et ne pensent pas un mot de ce qu’ils me souhaitent, j’en suis certain. Sans compter tous ceux qui achèvent de m’assassiner en se préoccupant de ma santé. Quoi qu’est-ce qu’elle a ma santé ? J’ai encore perdu un jeune camarade il y a quelque jours et aussi un proche familier, donc je suis bien au courant du sujet, de la loterie qu’est la mort. La mort fait du chiffre, un point c’est tout. Et nous, pauvre blé en herbe de tous âges, nous sommes immortels jusqu’à ce qu’elle vienne montrer sa face glacée au carreau. Deviendrais-je misanthrope chaque nouvel an ? Je me répète d’une année sur l’autre. Mais l’industrie des vœux aussi. J’ai voulu lutter contre cette terrible mise à distance qui me gagne quand je n’en peux plus de m’impliquer dans toutes les souffrances. Je me suis demandé de quel côté des vœux seraient autre chose qu’une comédie, un rite contraint. Je veux dire où les utiliser comme un prétexte pour prononcer les mots comme on n’ose pas le faire le reste du temps à des gens en particulier parce qu’on éprouve de la gratitude à leur égard, ou bien une très ardente communion d’esprit. Tout le monde connaît ce sentiment je crois bien. Je voudrais bien dire merci encore à ce jeune guide qui m’a fait visiter les ruines romaines de Saint-Rémy-de-Provence juste pour le son de sa voix accordé en basse aux stridences des cigales, son application à raconter avec justesse, sa volonté de bien faire après déjà quelques heures à se répéter d’un groupe à l’autre. Je suis rentré en moi-même et je me demandais à qui je voudrais dire des mots de cette sorte ? Des mots qui en les exprimant vous emplissent à nouveau d’une situation ou d’un sentiment qui rendent plus fort quand ils vous ont traversé. Ah ! Ça y est, je vous vois mes camarades. Je vous vois, chère Angélique la voix posée devant Sodimédical, votre fillette vous tenant la main, Yvon à Pétroplus qui semble porter la raffinerie sur son dos, Rachid devant les machines à protéger, Xavier Mathieu que les puissants du jour comme ceux de la veille ont laissé sur sa croix, Yves, Nathalie, Lionel, Gérard, Aurélie, Murielle. Je vous vois à mesure que je vous écris. C’est la lutte qui nous a fait nous rencontrer. J’aurais été plus pauvre sans cela, c’est sûr. Après chaque rencontre on discutait entre nous. Comment réglerions-nous le problème si nous étions au pouvoir ? Vous voyez le genre de question qu’on se posait ? Et on y répondait. Dans le wagon, dans la voiture, en cassant la croûte après les réunions c’est comme si le mur de la fatalité reculait. Et nous on devenait d’autres personnes. Le pays était à nous le temps de cette discussion, la vie se réglait, nous n’étions plus en exil ni sous occupation comme tant le ressentent. J’ai aimé ces moments qui sont le véritable sens de la radicalité concrète. C’est une chose d’avoir écrit des kilomètres de textes contre la mondialisation libérale, l’Europe de Merkel et ainsi de suite, et c’est une autre d’avoir vu les visages de la ligne de front mille fois décrite. Oui, voici devant moi vos visages mangés de l’angoisse d’une lutte que les autres croient seulement syndicale alors que c’est la lutte pour le droit de se regarder dans la glace et dans les yeux de ses mômes. J’ai demandé à Laurence Sauvage vos numéros de téléphone et un par un j’ai fait un message. Sous prétexte de vœux je vous ai dit ma gratitude. Depuis combien d’années n’avais-je pas fait de vœux dans ces conditions. Comme je ne peux m’en empêcher, quoi qu’on se moque de cela dans mon foyer, je théorise aussi ce que cet instant m’inspire. Je pense que la sincérité ne s’adresse pas seulement à ses interlocuteurs. Je crois qu’elle nous change nous même quand elle s’exprime. Ça me fait un sujet de gratitude supplémentaire à l’égard de mes destinataires de message.

Une semaine après la fin du monde, Hollande fait des vœux.

Alors comme ça, le président va nous parler pour nous édifier. Je vais écouter ça. Peut-être. Je ne voudrais pas trop lui en vouloir. C’est pourquoi je limite le temps que je passe à le regarder ou à l’écouter. Cet homme dit une chose comme il en dirait une autre. Comment le croire, quoi qu’il dise, même quand on aimerait bien.

Lire la suite »

Il m’avait promis l’amnistie des syndicalistes et des associatifs. Il n’a rien fait. Rien. Pourtant qu’est-ce que ça lui coûtait ? Ces gens ne sont-ils pas ceux qui marchent sur la première ligne ? N’est-ce pas eux qui nous font et nous délèguent ? Il n’a rien fait parce que ses conseillers lui ont dit que ça obligerait parfois les patrons à réintégrer les personnes en cause. Quelle horreur ! Un gars qui revient au boulot la tête haute ! « Sire, nos amis ne le comprendraient pas » disent les grouillots du prince. Nos amis ? Les grands patrons chez qui l’on se rend au congrès d’été à dix ministres, les patrons avec qui l’on dîne, les patrons dont les soupirs de Parisot sont des ordres. Dis-leur bonne année, François, à nos camarades, c’est ton maximum pour eux ! Bonne année, les Sodimédical, ces femmes sans salaires, gagnantes de trente procédures à qui tu avais dit « on ne vous oublie pas ! » quand elles t’ont abordé sur le marché de Châlons. Leur boîte est liquidée. Seuls tes vœux, dans leur fraternelle sincérité, peuvent les réconforter. Dis aussi « meilleurs vœux pour l’année nouvelle » aux ouvriers de Florange, à ceux de Sanofi, à ceux de Thalès. Les vœux c’est ton maximum d’action possible. Dis des vœux à ceux de EADS que tu as abandonné à la finance, et aussi à ceux d’Alcatel livrés à Goldman Sachs, sans que l’Etat n'ait levé le petit doigt ! Dis des vœux pour qu’après ça on ait encore une aéronautique française, une téléphonie, une recherche pharmaceutique. Vas-y François, les vœux c’est ton excellence ! Voici des idées : « Qu’ils mangent de la brioche ! » « Qu’ils n’aillent pas en Belgique s’ils ne veulent pas se mettre minables ! » Qu’ils aillent à Rungis « pour savoir que le pays est gouverné » comme tu l’as proclamé à la face des caissons, des cageots et des carcasses qui semblaient en douter en te voyant faire l’important à quatre heures du matin dans un marché où ton cortège ralentissait le travail. Bref, une semaine après la fin du monde, François Hollande va nous annoncer que l’année prochaine sera pire. Dans un an il redressera la courbe du chômage qui va s’envoler. Moins pire que pire ce sera pire de toute façon. A vingt heures les masochistes seront à la fête !


611 commentaires à “Mes anti-vœux”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. marchand dit :

    En souvenir de ce meeting a Besançon où tu nous as transportés, que la joie reste dans notre grande famille.
    Salut et fraternité.

  2. Respect dit :

    @ Dauphinoise
    Merci pour tes "Anti-vœux", nous t'envoyons en retour des millions d'"Anti-crobes" !

  3. breteau jean claude dit :

    Il a raison, Hamon, nous ne servons à rien, il n'y a qu'un volant pour conduire le char de l'état, et celui qui le tient nous a emmené dans les ornières de l'austérité, heureux de ne pas être accusés d'avoir une responsabilité la dedans. Cela dit, nous disposons de la dépanneuse, au cas où ! Allez Benoit restes-y !

  4. Samy dit :

    Ca en jette des voeux pareils :)

  5. Alain Doumenjou dit :

    Qu'on se le dise ! L'année 2013 sera pour le gouvernement "l'année de la co-mu-ni-ca-tion ". Telle est la forte cogitation sortie d'un séminaire gouvernemental à l'issue de laquelle des mesures phares ont été prises, telles que l'embauche de Sérillon comme conseiller com. de l'Elysée et la réanimation par Ayrault de son compte twitter ! Ce dernier vient d'annoncer la couleur en appelant les français "à accepter la mondialisation et à encourager la prise de risque, sans renier leur modèle économique et social qui doit être renouvelé pour s'adapter au temps présent". Chacun aura compris le message !
    RTL.fr vient de faire un lapsus révélateur, dont l'amère saveur ne vous échappera pas, en titrant : "Le gouvernement dessine les contours de sa guerre contre l'emploi". On ne saurait mieux dire, sauf à évoquer clairement sa guerre contre les travailleurs. Continuez comme çà messeigneurs, vous allez l'avoir la guerre. Il est temps de passer la vitesse supérieure contre ces vendus sans vergogne qui ne cessent de nous prendre pour des cons !

  6. educpop dit :

    D'habitude quand on disait "bonne année " à quelqu'un , en gros on lui souhaitait de ne pas avoir de problèmes de santé, pas d'ennuis au travail, pas de chagrins familiaux. Maintenant on souhaite les mêmes choses mais avec l'idée que ce n'est pas gagné! Surtout parce qu'en cas de problèmes les solutions vont devenir difficiles à trouver, pour les pauvres. On ne peut pas dire que l'espoir gagne du terrain. L'espoir réside donc dans la lutte fraternelle. Merci au président Mélenchon pour ses voeux, ils sont précieux pour continuer le combat.

  7. Discrète dit :

    Merci pour ces anti-voeux, ils me collent plutôt bien, dans ce que je pense de toute l'hypocrisie qui règne autour de nous, et du 31 janvier en particulier. Ce n'est pourtant que soudés que nous pourrons avancer. Très sincèrement.

  8. Roux dit :

    On ne lâche rien moins que jamais ! Meilleurs voeux. (Avec des paragraphes dans le texte, ce serait plus lisible... Merci)

  9. Bruni-Benquet Danielle dit :

    Certes la tradition des voeux peut paraître souvent hypocrite mais quelquefois c'est aussi le moment de témoigner la force de la pensée qu'on n'a pas toujours le temps d'exprimer. En ce début d'année j'ai envie de te dire un grand merci pour la très belle campagne que nous avons vécue avec toi Jean-Luc. Tu vas nous dire que nous t'avons porté, dans ta grande générosité, mais si nous t'avons porté c'est bien parce que toi tu as porté avec talent,compétence,culture, respect et surtout humanité, les pensées que nous avons au fond de nous sans savoir vraiment les dire. Alors pour cette année 2013 nous ne lâcherons rien, garde nous ta confiance comme je te souhaite de garder la confiance de tous ceux qui aiment et peuvent t'entendre. Merci et buen ano nuevo d'écosocialisme.

  10. sylvain dit :

    Grande entreprise que celle, nouvelle(vraiment?), du gouvernement de vouloir communiquer à outrance. A outrance, c'est à dire qu'après la première phrase d'Ayraut, sur son compte twitter, citée plus haut, il n'y a déjà plus rien à dire! Mais pourquoi, au fait, ces messieurs décident tout à coup de sortir le moulin à paroles? A mon humble avis, ça nous concerne et plus particulièrement, ici, sur ce blog. Les gentils animateurs de l'équipe des touristes planqués de l'équipe Hollande savent pertinnement que Jean-Luc incarne de plus en plus la seule opposition digne de ce nom, à l'heure qu'il est, étant donné que l'UMP vient de se répandre lamentablement en bordées d'injures donnant un spectacle absolument déplorable des luttes internes de la droite la plus bête du monde qui ne faillit jamais à sa réputation. Alors, vu que Jean-Luc a un blog et que ce blog est très fréquenté et commenté, il m'est d'avis que ça doit leur donner des idées. Mais autant comparer une piqûre de moustique sur un mamouth l'impact qu'aura cette intiative sur l'opinion des Français. Parce qu'avant que le capitaine de pédalo et ses mousses amateurs sachent aligner trois mots sincères dans une même phrase sans passer par les conseillers com'de Terra Nova, les poules auront toutes changer leur dentier! Quant à l'arrivée, dans le sérail des hypocrites, de Sérillon l'opportuniste, même s'il est certain que ce sera certainement bien ficelé parce que nous avons devant nous de grands "stratèges", ça ne passera pas l'épreuve du réalisme et ça ne tiendra pas trois jours sans qu'ils ne passent pour des billes ou des marchands de sable. Après, libre à eux de vouloir lasser les Français en plus de les enfoncer un peu plus chaque jour mais je leur donnerais volontiers le conseil de ne pas pousser les choses en allant trop loin. Non non non, le seul qui parle aux Français après avoir calmé le molosse haineux du FN déguisé en égérie raciste, c'est Jean-Luc Mélenchon! Il est incontournable, puissant, sincère et concret! Surtout, il n'a pas dit le quart de ce qu'il a à dire et quand nos concitoyens verront que nous n'aurons jamais une croissance correcte avant belle lurette, ils se souviendront que le seul qui aura donné les meilleures solutions, c'est lui. On passera de l'aquiescement poli à la prise de position. La machine à conquérir le pouvoir sera lancée et rien ne l'arrêtera.

  11. Titus dit :

    Meilleurs vœux, pour rallumer tous ensemble les étoiles en 2013, à la vitesse de la lumière. L'année sera rude, mais nécessairement combative. Il nous faut accentuer le rapport de force et poursuivre le combat des idées avec encore plus de force et de courage. Ce n'est pas le moment de baisser les bras, en attendant je ne sais quelle élection, ou congrès de partis.
    Une pensée particulière à notre camarade Hugo Chavez et un hommage à Régis Debray pour son dernier livre " modernes catacombes"
    Fraternellement

  12. Christophe dit :

    Meilleurs voeux a vous tous mes camarades et a vous Mr Mélenchon. J'ai lu avec beaucoup d'émotion une bonne partie de vos messages. Et je dois dire que grace a vous je me sent fort, fort de savoir que de tant de gens partagent les mêmes aspirations. Cela me fait me sentir puissant! Et je dis attention a toi, financier, banquier et suceur de sang de toutes natures, maintenant nous sommes légion.

  13. michel MICHEL dit :

    Chaque jour j'ai lu vos écritures et je suis très fier d'être des vôtres.
    La honte est sur le gouvernement et ses "godillots";
    Je souhaite à nous tous une belle année d'entente de fraternité de luttes et de succès.

  14. BEZ dit :

    Meilleurs voeux M. Mélenchon, pour que vos propos soient l'antidote aux actions gouvernementales toujours aussi décevantes. La gauche a tous les pouvoirs et ils sont gâchés par tant de mollesse, d'indécisions, de compromis...
    J'ai vu les réalisations de 1981 1982, c'était la gauche!
    Tout le monde trinque aujourd'hui, mais on préférerait que ce soit un verre à la main!

  15. le révolté dit :

    Que dire de plus,de tous ces voeux plus beaux les uns que les autres, je souhaiterais que pour 2013 l'amour prenne le pouvoir sur la haine et la cupidité.

  16. FREULON dit :

    Bonjour et meilleurs voeux pour l'année 2013.
    Un grand merci a vous Monsieur Mélenchon, qui représenté cette gauche pleine de valeurs et de coeur.Grace a vous,je retrouve cette étincelle qui me fait frémir quand je vous écoute.Cette étincelle que l'on retrouve dans votre regard.
    Je pense a ces moments de lutte que j'ai vécu avant que la maladie dont je souffre me laisse sur le coté,
    Bonne route a vous chers camarades pour les combats a venir et ils seront nombreux.Une pensée aussi aux personnes qui ont payé cher,le fait de tout simplement résister a leur patron ou hiérarchie et ceux qui n'ont fait que leur devoir de délégué.
    Je ne frai ici aucun commentaire sur la politique de Monsieur Hollande,qui est tout simplement ce que je déteste le plus,un traite.

  17. daniel martin dit :

    Hormis les voeux traditionnels que je fais aujourd'hui pour que notre cause soit portée au pinacle de l'information par notre porte parole a qui je souhaite de trouver les ressources necessaires.
    Pour la petite pointe d'humour : je souhaite longue vie au couple d'émigrés russes Gérard et Brigitte et qu'ils nous fassent beaucoup de petits bebé a l'esprit aussi ouvert que le leur et au sens du partage qui a fait leur notoriété.

  18. Nicks dit :

    Il faudra se méfier de Cahuzac sur les questions financières, c'est le secteur où il est techniquement fort (techniquement parce qu'idéologiquement, il ne sera pas difficile de prouver qu'il adhère à la pensée dominante néolib). Or restructurer le secteur financier est une des étapes essentielles vers un règlement de la crise, solution qui passe par un changement du financement des Etats à même d'éviter l'austérité toxique, avec pour prétexte la défiance des marchés. C'est également un des fondamentaux du programme du Front de Gauche que Cahuzac cherchera à décrédibiliser en principe. Je fais confiance à Jean-Luc Mélenchon pour avoir révisé le domaine sur le bout des doigts...

  19. phiphi the biker dit :

    Bonjour à tous
    A propos de mr Cahuzac, un extrait d'un article sur médiapart :
    "Le ministre (PS) du budget a fait déposer le 24 décembre au tribunal administratif de Paris un mémoire qui vole au secours de son prédécesseur (UMP) Éric Woerth, en grande difficulté dans ce dossier. L’affaire peut surprendre, ou choquer. Dans un mémoire de neuf pages, déposé à la veille de Noël, le 24 décembre 2012, au tribunal administratif de Paris, les services du ministre (PS) du budget Jérôme Cahuzac estiment, tout bien réfléchi, que la vente controversée des terrains forestiers et de l’hippodrome de Compiègne (Oise), réalisée en 2010 par son prédécesseur (UMP) Éric Woerth, était parfaitement légale"
    A suivre donc.
    Liberté, égalité, fraternité

  20. MOSSET dit :

    Ce que je souhaite c'est que vite nous passions à l'action, on ne peut pas continuer ainsi à avoir peur d'ouvrir sa boite aux lettres, la peur au ventre d'être interdit bancaire, se dire j'ai un toit je paie un loyer mais jusqu'à quand? J'ai 66 ans en 1 mois et demi la caisse d'épargne m'a pris 512.50 euros de frais, ma retraite est de 947 euros, j'ai passé des fêtes minables. Je ne puis mettre fin à mes jours car j'ai un fils handicapé à 90% alors action réaction on ne peut plus attendre, je ne veux pas rejoindre ceux qui sont dans la rue, marre de cette chasse à la pauvreté partage des richesses.

  21. Yannick Cudennec dit :

    La Commune chantée par Francesca Solleville: " Oui mais ça branle dans le manche, les mauvais jours finiront... Et gare à la revanche, quand tous les pauvres s'y mettront... quand tous les pauvres s'y mettront..."

  22. nanou50 dit :

    @MOSSET
    Courage à vous. Les têtes dures ne baissent pas les bras. 2013 doit nous redonner l'espoir. On ne lâchera rien!

  23. Martine PORTHAUX dit :

    Alors Jean Luc un petit "coup de mou". On est la près de vous, Prêts à repartir, insensibles aux sirènes bien écaillées de notre gouvernement et des aliés qu'il s'est choisi. La vérité c'est vous et nous qui la détenons. Tous ces gens qui veulent tout acheter sont des vendus. Tous ces gens qui ne misent que sur biens financiers et matériels sont dépourvus de sensibilité, ça leur ruine la vision et les empêchent de regarder et voir la misère. Ils pensent s'en protéger en les ignorants et se payent des paradis bien illusoires. Il se prépare sur cette planète une autre crime contre l'humanité. Car l'appauvrissement généralisé choisi par nos élus nationaux et européens, ne mériterait il pas que l'on porte plainte?

  24. Michel Berdagué dit :

    Oui Urgence. Et les anti-voeux font partie de cette grande responsabilité politique que le Front de Gauche s'est engagé non pas pour courir à des postes au chaud mais d'affronter toutes les difficultés qui s'accumulent, sauf pour qui ? Tout le monde connaît la réponse. Oui le et la politique doivent retrouver le mouvement qui s'inscrit dans un esprit et intelligence de partage pour l'Humain et pas contre lui. Lorsque l'on entend ces interventions sur les dits partenaires sociaux et faire intervenir le lien c'est d'une manipulation crasse car le patronat, les instances européennes, en nous faisant survivre en insécurité totale et être à leur merci pour l'embauche, et tout ça au nom de leurs divines croyances à tout ce qui est privé et de propriété c'est le nec plus ultra, le pouvoir aux mains de ces entrepreneurs de non partage par la captation de la force du travail pour les dividendes se révèle nulle et très dangereuse pour la République et la démocratie. La semaine prochaine le patronat refusera une représentation des salariés dans les conseils d'administration des entreprises, même un strapontin, pour la justice de classe notre feuille de route pour l'année 2013 est bien la conquête du pouvoir par les luttes et grands mouvements de masse et revendicatifs dans tous les lieux de décision des lieux de production et de services.
    Pour cela de rejoindre le FdG n'est ni un voeu pieux, ni une utopie, mais un impératif, une obligation de s'organiser a minima, il reste encore des organisations très proches qui font du sur-place, un appel pour les luttes à venir n'est pas de trop car en face c'est du rigide, sectaire et dogmatique et d'une grande faiblesse si nous sommes unis, l'horizon se dégagerait ce ne serait pas un espoir sans suite mais une dynamique de victoires.

  25. Michel S. dit :

    Alerte ! Si j'en crois un article de Médiapart aujourd'hui, Jean-Luc Mélenchon va se retrouver face à Jérôme Cahuzac lundi soir dans "Mots croisés". Pour échanger des voeux ? Ils cherchent quoi, les organisateurs ? Jean-Luc Mélenchon va-t-il poser les questions qui fâchent ? Ou cherche-t-on à le faire passer pour un "dégonflé", parce qu'il lui est demandé de ne pas parler des casseroles de cet individu ? Est ce bien utile d'aller dans ce m*****r ?

  26. Mycroft dit :

    Bonne année avec une excellente santé pour toi et tous tes proches ! Merci pour la belle année 2012, elle restera inoubliable. En avant pour 2013 ! :)
    Tous mes meilleurs "anti-voeux" pour l'émission du 7 et le meeting du 23 à Metz ! En 2013, on ne lâche rien. La vie est à nous!

  27. olivier dit :

    Bonne année à vous tous. Que la rivière ressorte de sont lit en 2013.

  28. thery dit :

    Meilleurs vœux a tous et que la lumière rouge efface le coté obscur des malveillants qui en ce moment font crever la terre et les hommes (révolution citoyenne) merci au Front de gauche et a Jean-Luc pour l'immense boulot fourni ! Sincèrement.

  29. mercure40 dit :

    Jean Luc a dit "On ne peut pas être heureux dans un océan de misère"
    Que 2013 voie les cupides, les spéculateurs, tous les financiers véreux et leurs chiens de garde, rabattre leurs caquets et faire preuve d'un minimum de décence.
    Que 2013 voie TF1 disparaitre et la conscience politique devenir le l'opium du peuple.

  30. Fred A. dit :

    A propos de l'emission de lundi soir:
    Ne pas parler des casseroles de Cahuzac c'est tout à fait normal, cela relève de la justice, et il faut respecter la presomption d'innocence. Par contre, pour ce qui est de ce mémoire concernant Eric Worth, là par contre le sujet peut être évoqué parce que cela semble assez bizarre cette affaire là, et cela ne relève en rien de la présomption d'innoncence ni de la justice.
    Pour les questions économiques:
    En ce moment le gouvernement actuel peut se vanter que depuis son élection les taux d'emprunts sont avantageux pour la France, et donc que le positionnement de la politique actuelle en est la cause. En admettant que le front de gauche soit aux mannettes, la politique du front de gauche n'étant pas du tout la même quels seraient les taux d'emprunts et la position des marchés (politique fiction)? et comment faire face? Cela semble être important de pouvoir contre attaquer face à l'argument qui consite à dire que la politique actuelle favorise la France de part les taux d'emprunts historiquements bas.

  31. Michel Berdagué dit :

    @ Fred A. à 20 h 35
    Oui c'est un argument mais 1- ils sont encore plus élevés que si les taux étaient nuls, 2- dans ce cas avec ces taux d'intérêts que fixent les marchés et du rôle de cette B.C.E., de calculer le montant des intérêts trop perçus par les spéculateurs qui impactent cette dette qui a été une aubaine pour les dérives ultra-néo libérales car ils font "cracher" l'état à nous faire matraquer que c'était nous la dette et de nous culpabiliser à mort : trop de dépenses publiques -les privés c'est mieux, la fonction publique : ennemi number one, et les fonctionnaires alors là comme bouc émissaire ça se pose là, 3- le mécanisme que la B.C.E. prête en direct aux états est toujours valable, 4- qu'une République de souveraineté populaire est de droit et ne peut en aucune façon s'offrir aus spéculations/fluctuations programmées pour enrichir une poignée de spéculateurs,c'est un délit et un crime vu les conséquences et en regard de notre Egalité de droits.

  32. Fred A. dit :

    @Michel Berdagué:
    D'accord pour changer le mécanisme de la BCE, mais en admettant que le front de gauche soit aux manettes, une negociation sera engagée, mais il ne faut pas penser je crois qu'automatiquement la BCE va repondre favorablement aux demandes du front de gauche. Et alors qu'elle sera la situation en attendant? Et quels seront les taux d'emprunts... C'est cela que je me pose comme question.

  33. vm dit :

    @Fred A 381 et 383 (22h43)
    Face à Cahuzac, si du moins on laisse convenablement parler JL Mélenchon, je pense et j'espère que le plat de résistance va être le Contre-budget élaboré par le PG, avec toutes les précisions requises, y compris les positions à prendre dans le contexte de la Troïka !
    Le fascicule est disponible et téléchargeable sur le site.

  34. Mouna Taouil Dhuez dit :

    Merci Mr Mélenchon de nous avoir redonné l'espoir de voir un jour ce monde devenir meilleur, merci de nous avoir fait réaliser combien l'humain peut reprendre toute sa place dans cette société en totale mutation, avec des valeurs saines, de partage, d'amour, de solidarité... j'étais à la Bastille avec mon fils et là nos yeux à nous deux ont pétillé devant tant de joies, d'humanisme, d'amour entre les gens, de manière si naturelle et spontanée... depuis ce jour j'ai moi aussi accroché ma colère à une étoile :-) Bonne Année Jean Luc et à très bientôt sur le terrain et dans nos luttes :-)

  35. michèle dit :

    Oui bonne année battons nous pour remettre l'humain au centre des débats... Et tant mieux si on nous appelle utopiste, car seul l'imaginaire trace les routes du futur

  36. VUEZ dit :

    Des voeux pour un autre monde fait de solidarité, de partage des richesses et des biens de cette terre
    On ne lâche rien!

  37. ventdebout-38 dit :

    Près de 10 millions de chomeurs toutes catégories confondues et 10 millions de pauvres qui ne sont pas forcément les mêmes. Et oui, c'est bien dans notre pays que cela se passe, telle est La France d'aujourd'hui. Alors quand j'entends que le seul combat possible ou dit "loyal" est celui des urnes, je me dis que mon peuple souffre d'une grande lâcheté. Pour ma part, je fais pour 2013 le même voeu que les années précédentes : Que partout en France un vent de révolte par la rue se lève, que le véritable combat advienne pour que nous, Le Peuple, prenions le pouvoir et chassions tous ceux qui nous asservicent dans une condition de sous espèce d'humain. Et que vive la Révolution même par les armes. Laissons la politique par les urnes à Jean-Luc Mélenchon tout en le soutenant et occupons nous de l'action combative par la rue.

  38. Colette dit :

    Bonjour cher Jean Luc
    Vivement demain, de te voir à la télé, c'est toujours réconfortant de t'entendre.
    Contente qu'enfin un Ministre soit face à toi.
    Très fraternellement camarade
    Vive la VIème République !

  39. Jean-François91 dit :

    @381 Fred A.
    Effectivement, il faudra secouer très fort le cocotier libéral pour changer la BCE.
    Mais entre temps, une France de gauche peut très bien créer un vrai pôle bancaire public, pôle qui pourrait emprunter auprès de la BCE aux taux préférentiels et prêter à prix coûtant à l'économie réelle.
    Lire ou relire "Nous on peut" de Jacques Généreux.

  40. murmure dit :

    Bonne et heureuses année 2013 !
    Mais malheureusement seule l'année change pas les hommes !
    Et comme Coluche a dit : "Peut-être qu'un jour ton président, Sentant monter notre colère, Misère, misère ! Devant les peuples sans frontières, Alors il s'en mordra les dents, Misère, misère ! "

  41. daniel martin dit :

    Courage pour demain soir face a Cahuzac ! Taillez-le en pièces.

  42. Pascale dit :

    Jean-Luc Mélenchon,
    Bonjour et meilleurs vœux pour 2013 ainsi qu'à tous les lecteurs de ce blog,
    Nous serons bien évidemment téléspectateurs de Mots Croisés lundi soir.
    Lectrice et abonnée de Médiapart, je pense que cette confrontation est délicate: J. Cahuzac m'est apparu pendant toute la campagne de F. Hollande comme un adversaire politique tant ce qu'il disait ressemblait à un discours de droite (je l'avais du reste signalé sur le blog de G. Filoche). Toutefois, aujourd'hui, même s'il a encore (!) le soutien de l'Elysée, il est très affaibli par les révélations de Médiapart et de Fabrice Arfi (voir "Affaire Cahuzac: les dix questions qui fâchent"). Bien qu'il soit encore (mais pour combien de temps?) un très puissant ministre du budget, tirer sur lui pourrait presque être assimilé à une campagne de dénigrement (et même de diffamation) d'un homme. Pourtant, il me semble vous ne pouvez pas passer à côté des articles de Médiapart sur le compte en suisse et son transfert à Singapour, sur les liens avec l'industrie parmaceutique etc. Alors, c'est une ligne de crête mais nous vous faisons confiance.
    Quelques questions en vrac en plus de celles posées par Fabrice Arfi dans son article du 5/01/2013:
    - pourquoi est-ce le ministère (et donc sur fonds publics) qui a porté plainte en diffamation contre Médiapart alors que seul J. Cahuzac est mis en cause, à titre personnel, pour une période où il n'était pas ministre?
    - M. Cahuzac indique que l'UBS refuse de lever le secret bancaire. Vous pourrier lui proposer de vous rendre ensemble à Genève, y rencontrer la direction de la banque qui pourrait innocenter J. Cahuzac devant vous.
    - qu'est ce qui le lie à E. Woerth, le poussant à déposer un mémoire de neuf pages, le 24 décembre 2012, au tribunal administratif de Paris qui le blanchit totalement alors que le rapport sénatorial du 2 mars 2011 de Nicole Bricq – aujourd'hui ministre du commerce extérieur – avait déjà montré le caractère précipité et dérogatoire de la vente des terrains de Compiègne (cf article de Michel Deléan, Médiapart, 4/01/2013)
    Je m'arrête là mais je pourrais y passer la journée; J. Cahuzac a déjà tellement de casseroles.

  43. NANOU 50 dit :

    Cher Jean Luc!
    J'ai écouté ce matin votre contradicteur de Mots Croisés. Y a du grain à moudre. Attention, cependant, très habile le bonhomme. On connaît le sieur Calvi mais La solution à tous nos maux est tellement évidente que je me pose la question "que va nous inventer Cahuzac pour vous contredire ?" Solutions ringardes, utopistes, du siècle dernier. Allez, Jean Luc,ne lâchez rien face aux sociaux libéraux.

  44. Lilly54 dit :

    Bonjour Amis, Tout le monde attend ce débat avec impatience. Mais vos commentaires conseils à l'intention de Jean-Luc m'amusent. J'ai vu Cahuzac ce matin avec Elkabach. Bah, son discours est celui de la droite. Pas de quoi fouetter un chat. Le JDD fait savoir que "pour préparer ce face-à-face, Jérôme Cahuzac relit Norberto Bobbio, philosophe socialiste italien (décédé en 2004) qui a critiqué le Parti communiste dans son pays".
    Et souvenons-nous que Jean-Luc ne nous a jamais déçus !

  45. Armand Barbentane dit :

    Bonne année de lutte unitaire pour 2013. L'année commencera sous les meilleurs hospices avec la belle campagne unitaire et collective contre l'austérité !
    Vivement l'émission de demain soir. Bon courage et bonne préparation à notre porte drapeau, et à son équipe, pour contrecarrer les poncifs dominants et présenter nos solutions alternatives.
    Avec Metz débutera le réveil progressif des nôtres confrontés chaque jour aux illusions véhiculées par le gouvernement Ayrault. Oui, nous voulons un changement de Gouvernement pour avoir enfin un changement d'orientation dans la politique économique et sociale de notre pays. Là aussi, l'effet dracula doit avoir lieu pour dissiper les mensonges du centre (PS/EELV/MODEM), des droites (UMP/FN).
    La primaire "présidentialiste" a élu Hollande (le centre-droit du PS), lequel mène par son gouvernement la politique du candidat de droite du PS lors des primaires (Valls); et sauf l'hypocrisie de se prétendre de gauche conduit la politique d'un Bayrou (MODEM). La "collaboration de classe" est désormais un moyen et une fin de l'actuel gouvernement.
    Le ministre de l'hospitalité (Montebourg) est dans les mêmes pas que les ministres Sarkozystes de la "relance économique" (Devedjian) et de l'industrie (Estrosi). Les noms changent, la politique spectacle demeure.
    Oui, Monsieur le Président, avec votre gouvernement Ayrault : "Dans cette bataille qui s’engage, (...) [Le monde de la Finance] ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc pas élu, et pourtant il gouverne. [actuellement encore] (...) Sous nos yeux, en vingt ans, la finance a pris le contrôle de l’économie, de la société et même de nos vies. Désormais, il est possible en une fraction de seconde de déplacer des sommes d’argent vertigineuses, de menacer des Etats." Pour résoudre cela, mes avoeux au gouvernement Ayrault et mes meilleurs voeux à tous ceux qui contribueront en 2013 à l'avènement de l'Humain d'Abord, lequel est nécessaire et vital pour notre pays, l'Europe et l'Humanité.

  46. Thomas Giry dit :

    @ 391 recenzo
    Effectivement, Paoli nous a prouvé ce midi que France Inter était capable du meilleur avec son émission 3D, dont on peut découvrir le contenu de ce midi ici et que l'on peut réécouter .
    Non que je sois d'accord avec tout ce qui a été dit, et en particulier avec la réduction "des politiques" au PS et à l'UMP, bien sûr, mais au moins avons nous là un exemple de ce que pourrait et devrait être un service public audiovisuel, avec des débats de qualité (et ce fut, nécessairement, cruel pour la vacuité de Ayrault et Hollande).

    France Inter nous avait gratifié du pire tout au long de la semaine, en faisant défiler la fine fleur de l'éditocratie de bon matin, sous prétexte de nous livrer la vision des belles personnes pour 2013 à l'heure de l'édito politique. Plus on lit ce blog et moins on supporte une telle médiocrité. Merci à Jean-Luc Mélenchon de relever le niveau, et belle année de luttes et de fraternité à tou-te-s !

  47. Souilhat Maité dit :

    Je nous souhaite le meilleur, surtout la santé. Courage J-Luc pour lundi soir. Je sais que vous n'en manquez pas et que vous allez déstabiliser ce robot, heu, ces robots. 2013 le début d'un nouveau monde. On lache rien!

  48. Claudius dit :

    La logique de désendettement est logique, comptablement. La logique de compétitivité est logique, arithmétiquement. Mais il ne suffit pas qu'une logique soit logique pour s'y fier comme à la sainte parole. Encore faut il ne pas ignorer, ou nier, que toutes ces logiques ont, d'abord et avant tout, servi depuis trois mille ans, à justifier la pression esclavagiste. Maintenant il faut appeler un chat un chat, l'esclavagisme est à nouveau à l’œuvre. Ne nous cachons pas derrière les mots, ceux qui théorisent, organisent et profitent des délocalisations, sont, de bonne ou de mauvaise foi, des esclavagistes. Adopter leurs logiques est une faiblesse. Aussi logiques que soient leurs logiques, elles ne sont pas humanistes, l'important c'est de les démonter, pas de s'y référer. De ce point de vue, Hollande et son PS, en ne s'employant pas à donner un coup d'arrêt à cette résurgence de l'esclavagisme, sont lourdement responsables et coupables. C'est en cela qu'ils trahissent nos attentes.

  49. gégé dit :

    C'est sur le terrain économique que sera sans nul doute attaqué Cahuzac. C'est bien la social-démocratie qu'il représente à travers toutes les courbettes au patronat et à la finance. Voilà où il faut frapper, nos idées sont suffisamment solides ! Et le discours sur le chômage cache ce qu'il y a derrière.

  50. marj dit :

    Meilleurs voeux (que voulez vous c'est une tradition et parfois ils sont sincères) et que les luttes de 2012 aboutissent en 2013!
    Pour demain soir, Cahuzac a dû avoir le temps de se préparer, il a sans doute bien appris ses fiches (eh oui les études de mèdecine ça aide à muscler la mémoire) mais n'empêche il traîne ses casseroles et il sent le fric à plein nez. Oui je sais, c'est pas bien de dire ça, on peut être riche et de gauche (et pauvre et de droite) mais le problème c'est que chez lui, on a beau chercher l'homme de gauche, on trouve pas. Bon et pourtant même blindés de tunes, "nous sommes immortels jusqu’à ce que la mort vienne montrer sa face glacée au carreau", un certain nombre ferait bien de s'en rappeler.


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive