31déc 12

Mes anti-vœux

Ce billet a été lu 88  293 fois.

Je ne ferai pas de petit film. Je ne vais pas me la jouer. Je reste chez moi, parmi les miens comme tout le monde. Je pense à vous, mais pas comme vous croyez. Et je n’attends pas vingt heures dix pour me dépêcher d’oublier qui est censé s’occuper de tout. Voici mes anti-vœux pour tous ! Je vous souhaite la fin d’un monde. Le monde de l’argent roi, le monde des cupides qui pourrissent le ciel, la terre et la mer ! Le monde des lâches et des malins vautrés dans les connivences et les arrangements. Les mauvais jours finiront ! Vienne le temps de cerises et des jours heureux. Un matin se lèvera, couleur de rêves. Peut-être bien le jour même où tant de grands cœurs auront davantage confiance en eux-mêmes que dans les marionnettes à gros fils avec lesquels les puissants détournent leur attention.  

J’ai pensé à vous. On connaît mes sentiments à l’égard de la corvée de vœux. C’est peu dire que ce soit un pesant abattage pour qui se trouve dans la vie publique. J’ai déjà raconté ces montagnes de cartes à trier, j’en ai reçu huit mille une année, parmi lesquelles de rares et émouvantes cartounettes écrites à la main par des cœurs bienveillants, noyées dans ces fleuves de trouvailles plus ou moins grotesques et rétribuées à grand coûts auprès des agences de communication. Mais cette année, il y a du neuf pour moi.

Lire la suite »

Maintenant il pleut aussi des mails et des sms envoyés à la chaîne par des machines sans âme. L’expéditeur sait-il seulement que je suis dans sa liste de diffusion ? Non. Je n’ai pas de doute à ce sujet. D’ailleurs plus des deux tiers sont des hypocrites et ne pensent pas un mot de ce qu’ils me souhaitent, j’en suis certain. Sans compter tous ceux qui achèvent de m’assassiner en se préoccupant de ma santé. Quoi qu’est-ce qu’elle a ma santé ? J’ai encore perdu un jeune camarade il y a quelque jours et aussi un proche familier, donc je suis bien au courant du sujet, de la loterie qu’est la mort. La mort fait du chiffre, un point c’est tout. Et nous, pauvre blé en herbe de tous âges, nous sommes immortels jusqu’à ce qu’elle vienne montrer sa face glacée au carreau. Deviendrais-je misanthrope chaque nouvel an ? Je me répète d’une année sur l’autre. Mais l’industrie des vœux aussi. J’ai voulu lutter contre cette terrible mise à distance qui me gagne quand je n’en peux plus de m’impliquer dans toutes les souffrances. Je me suis demandé de quel côté des vœux seraient autre chose qu’une comédie, un rite contraint. Je veux dire où les utiliser comme un prétexte pour prononcer les mots comme on n’ose pas le faire le reste du temps à des gens en particulier parce qu’on éprouve de la gratitude à leur égard, ou bien une très ardente communion d’esprit. Tout le monde connaît ce sentiment je crois bien. Je voudrais bien dire merci encore à ce jeune guide qui m’a fait visiter les ruines romaines de Saint-Rémy-de-Provence juste pour le son de sa voix accordé en basse aux stridences des cigales, son application à raconter avec justesse, sa volonté de bien faire après déjà quelques heures à se répéter d’un groupe à l’autre. Je suis rentré en moi-même et je me demandais à qui je voudrais dire des mots de cette sorte ? Des mots qui en les exprimant vous emplissent à nouveau d’une situation ou d’un sentiment qui rendent plus fort quand ils vous ont traversé. Ah ! Ça y est, je vous vois mes camarades. Je vous vois, chère Angélique la voix posée devant Sodimédical, votre fillette vous tenant la main, Yvon à Pétroplus qui semble porter la raffinerie sur son dos, Rachid devant les machines à protéger, Xavier Mathieu que les puissants du jour comme ceux de la veille ont laissé sur sa croix, Yves, Nathalie, Lionel, Gérard, Aurélie, Murielle. Je vous vois à mesure que je vous écris. C’est la lutte qui nous a fait nous rencontrer. J’aurais été plus pauvre sans cela, c’est sûr. Après chaque rencontre on discutait entre nous. Comment réglerions-nous le problème si nous étions au pouvoir ? Vous voyez le genre de question qu’on se posait ? Et on y répondait. Dans le wagon, dans la voiture, en cassant la croûte après les réunions c’est comme si le mur de la fatalité reculait. Et nous on devenait d’autres personnes. Le pays était à nous le temps de cette discussion, la vie se réglait, nous n’étions plus en exil ni sous occupation comme tant le ressentent. J’ai aimé ces moments qui sont le véritable sens de la radicalité concrète. C’est une chose d’avoir écrit des kilomètres de textes contre la mondialisation libérale, l’Europe de Merkel et ainsi de suite, et c’est une autre d’avoir vu les visages de la ligne de front mille fois décrite. Oui, voici devant moi vos visages mangés de l’angoisse d’une lutte que les autres croient seulement syndicale alors que c’est la lutte pour le droit de se regarder dans la glace et dans les yeux de ses mômes. J’ai demandé à Laurence Sauvage vos numéros de téléphone et un par un j’ai fait un message. Sous prétexte de vœux je vous ai dit ma gratitude. Depuis combien d’années n’avais-je pas fait de vœux dans ces conditions. Comme je ne peux m’en empêcher, quoi qu’on se moque de cela dans mon foyer, je théorise aussi ce que cet instant m’inspire. Je pense que la sincérité ne s’adresse pas seulement à ses interlocuteurs. Je crois qu’elle nous change nous même quand elle s’exprime. Ça me fait un sujet de gratitude supplémentaire à l’égard de mes destinataires de message.

Une semaine après la fin du monde, Hollande fait des vœux.

Alors comme ça, le président va nous parler pour nous édifier. Je vais écouter ça. Peut-être. Je ne voudrais pas trop lui en vouloir. C’est pourquoi je limite le temps que je passe à le regarder ou à l’écouter. Cet homme dit une chose comme il en dirait une autre. Comment le croire, quoi qu’il dise, même quand on aimerait bien.

Lire la suite »

Il m’avait promis l’amnistie des syndicalistes et des associatifs. Il n’a rien fait. Rien. Pourtant qu’est-ce que ça lui coûtait ? Ces gens ne sont-ils pas ceux qui marchent sur la première ligne ? N’est-ce pas eux qui nous font et nous délèguent ? Il n’a rien fait parce que ses conseillers lui ont dit que ça obligerait parfois les patrons à réintégrer les personnes en cause. Quelle horreur ! Un gars qui revient au boulot la tête haute ! « Sire, nos amis ne le comprendraient pas » disent les grouillots du prince. Nos amis ? Les grands patrons chez qui l’on se rend au congrès d’été à dix ministres, les patrons avec qui l’on dîne, les patrons dont les soupirs de Parisot sont des ordres. Dis-leur bonne année, François, à nos camarades, c’est ton maximum pour eux ! Bonne année, les Sodimédical, ces femmes sans salaires, gagnantes de trente procédures à qui tu avais dit « on ne vous oublie pas ! » quand elles t’ont abordé sur le marché de Châlons. Leur boîte est liquidée. Seuls tes vœux, dans leur fraternelle sincérité, peuvent les réconforter. Dis aussi « meilleurs vœux pour l’année nouvelle » aux ouvriers de Florange, à ceux de Sanofi, à ceux de Thalès. Les vœux c’est ton maximum d’action possible. Dis des vœux à ceux de EADS que tu as abandonné à la finance, et aussi à ceux d’Alcatel livrés à Goldman Sachs, sans que l’Etat n'ait levé le petit doigt ! Dis des vœux pour qu’après ça on ait encore une aéronautique française, une téléphonie, une recherche pharmaceutique. Vas-y François, les vœux c’est ton excellence ! Voici des idées : « Qu’ils mangent de la brioche ! » « Qu’ils n’aillent pas en Belgique s’ils ne veulent pas se mettre minables ! » Qu’ils aillent à Rungis « pour savoir que le pays est gouverné » comme tu l’as proclamé à la face des caissons, des cageots et des carcasses qui semblaient en douter en te voyant faire l’important à quatre heures du matin dans un marché où ton cortège ralentissait le travail. Bref, une semaine après la fin du monde, François Hollande va nous annoncer que l’année prochaine sera pire. Dans un an il redressera la courbe du chômage qui va s’envoler. Moins pire que pire ce sera pire de toute façon. A vingt heures les masochistes seront à la fête !


611 commentaires à “Mes anti-vœux”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. anna dit :

    merci Jean Luc pour tout ce que tu nous as donné l'an passé, meilleurs voeux à toi et aux tiens.

  2. Peggy dit :

    Bonne année Jean-Luc et pour 2013 j'espère ton souhait : la fin de ce monde.

  3. Le Maître des Bouviers dit :

    Meilleurs vœux camarades !
    Pour toutes celles et tous ceux qui n'ont plus que l’espérance et la colère, pour celles et ceux qui devront - encore - composer entre se payer à manger et avoir du chauffage, pour celles et ceux qui savent qu'on nous maintient dans un état à peine au-dessus de la pauvreté alors que d'autres se gavent à n'en plus pouvoir, pour celles et ceux qui n'iront plus faire leur courses chez Auchan (famille Mulliez, exilée fiscale en Belgique), ne boiront plus de champagne Taittinger (famille du même nom, exilée fiscale en Belgique), ne regarderont plus de films avec Depardieu (il a ses valises à la main pour s'exiler fiscalement en Belgique), ne mettront plus de lunettes Afflelou (exilé fiscal en Angleterre après l'avoir été en Suisse... avec un compte secret comme certain ministre ?).
    Pour toutes celles-là, pour tous ceux-là, je vous souhaite de devenir le bruit et la fureur.
    Nous avons été 4 millions à avoir défendu la fureur du peuple contre les vautours, les destructeurs, les financiers au cœur de pierre, les incapables, les inutiles à la tête des banques et des grands groupes.
    Ils (et elles) ont une trouille du diable de nous.
    We are very dangerous !

  4. clementhino dit :

    Bonne et heureuse année 2013, tout le mal que je peux souhaité au parti de gauche de Mr: Jean Luc Mélenchon c'est la victoire en 2017. Je sais que vous serez Président.
    On ne lâcherez rien !

  5. citoyenne21 dit :

    Je n'ai pas écouté les voeux de notre bon Président, hier soir...on préssent déjà tout de la catastrophe annoncée ! Nul besoin donc de messager pour tenter nous la rendre plus "acceptable". Elle est inéluctable et nous ferons le maximum, nous les ayants-droits, chacun à notre manière, pour faire fructifier au mieux nos pourcentages de voix et ne pas les laisser se disséminer, sans aucun effet positif pour l'avenir de notre pays.
    Par contre, mon empressement, ce matin, à venir lire les voeux de celui par qui le vrai changement verra le jour, est on ne peut plus jubilatoire !
    10 000 vues depuis hier soir, quelle plus éclatante démonstration de l'intérêt que les citoyens portent aux belles plumes, quand de surcroit celles-ci sont amenées à être les catalyseurs d'un futur proche, plus gorgé d'humanité !
    Bonne année 2013 à Monsieur Mélenchon, à son fidèle webmestre et à tous ceux qui passeront par ici.

  6. Catherine dit :

    Monsieur Mélenchon, bravo et merci pour cette année 2012 qui a fait renaitre l'espoir en France !
    Merci, Monsieur Mélenchon, d'avoir, par votre énorme travail et votre immense talent, réussi à rassembler les forces, éparpillées des Partis politiques, et de l'énergie des individus non encartés, de la (vrai) Gauche.
    Merci pour cette magnifique, et inoubliable, campagne électorale qui nous a tous réuni et dynamisé, comme jamais. Les meetings à la Bastille et à Marseille resteront dans ma mémoire comme de grands moments !
    Merci de continuer à éclairer nos esprits, en nous donnant des clés pour comprendre, alors que les médias nous les obscurcissent.
    Il nous faut, avec ces clés, réussir, chacun, à convaincre nos proches et tous ceux que nous côtoyons, de rompre avec ce fatalisme ambiant mortifère. Oui, on peut faire autrement que de se laisser tondre comme des moutons !
    Prenez bien soin de vous Monsieur Mélenchon. On a encore beaucoup besoin de vous.

  7. Barbelo-21g dit :

    Encore merci Jean-Luc.
    Depuis ton meeting à Lille, j'ai repris espoir. Surtout ne lâche rien.
    Bonne et heureuse année à tous ceux que tu aimes et qui t'aiment.
    A bientôt.

  8. Philippe dit :

    Bonne année M. Mélenchon.
    Merci pour vos belles batailles de 2012. Grâce au Front de Gauche, une nouvelle force s'est dressée, une vraie force de gauche.
    Prenez soin de vous et restez vous-même.
    La lutte continue.

  9. Gambus dit :

    Tous mes voeux.
    Mais la santé, ça va ?

  10. Sinorodon dit :

    Bonjour à tous et bonne année 2013 !
    De l’allocution - adverbiale - du président, je n’aurai retenu que cette locution adverbiale (justement) : « Coûte que coûte » !
    Quel qu’en soit le prix, À tout prix, Quelles qu’en soient les conséquences… Autrement dit : Vaille que vaille ! Et en hollandais : "koste wat kost" !
    Ça promet !
    Bonne année !

  11. phiphi the biker dit :

    Camarade Jean Luc Je te présente mes meilleurs vœux pour 2013 et merci de m'avoir redonné envie de me ré-intéresser à la politique
    Meilleurs vœux à vous tous !
    Meilleur vœu webmestre !
    Liberté, égalité, fraternité !

  12. bertrand dit :

    Merci pour cette année passé avec vous, l'avenir me semble moins sombre, la politique plus accessible et surtout, une prise de conscience qui se généralise de + en +.
    bien @ vous.

  13. Chanez dit :

    Mon père lutte depuis les année 60 (la paix en Algérie)
    Nous tenons à te remercier de la confiance que tu nous apportes enfin. Vive le 7 janvier! Et quel dommage que les médias ne t'ont pas fait paraitre hier soir.
    Meilleurs voeux 2013

  14. catharine dit :

    "ils peuvent couper toutes les fleurs, ils ne seront jamais maîtres du printemps" Pablo Neruda

  15. Cressely dit :

    Bravo ! C'est tellement vrai. À diffuser largement pour briser le mur du silence médiatique et combattre le dénigrement organisé contre jour Mélenchon.

  16. Belka dit :

    Bonne année de luttes et de victoires à tous les camarades.
    «Notre vraie nationalité est l’humanité.» (George Wells)
    « La liberté n'est rien si elle ne respire pas dans le corps et l'esprit de l'homme, de tous les hommes, sans distinction ethnique, religieuse ou
    géographique. »
    de Tahar Ben Jelloun

  17. lo camille ephemeria dit :

    Merci Jean-Luc pour ces mots qui nous parlent tellement vrai !
    Bonne année Camarade partageux

  18. Lacoste dit :

    Vous écrivez juste et beau, lucide et généreux
    Merci pour vos analyses et la qualité littéraire de vos textes
    Gerard

  19. Maximilien R dit :

    "La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute". Confucius
    Bonne année de luttes en 2013

  20. Henri dit :

    On peut se souhaiter une bonne année 2013 et que nous soyons au moins en bonne santé, ce qui n'est malheureusement pas évident. Je vous conseille la lecture d'un entretien dans la Nouvelle Vie Ouvrière avec Jean Auroux sur la sécurité et les conditions de travail et les droits des travailleurs.

  21. Isabelle dit :

    Merci pour ces voeux, des voeux qui s'axent sur l'humain afin d'en exclure aucune personne humaine, car si un monde nouveau doit être construit, celui-ci doit faire appel aux plus grand nombre de coeurs, l'humain étant sans frontières, sans classes, sans parti (pris) et n'exclut personne. Convaincre par notre humanité. Le chemin sera long, ne nous leurrons pas, et surtout ne nous enfermons pas dans des vues rétrécis qui excluerait les uns ou les autres, car seule "l'union fait la force" de notre humanité, justement. Bonne année à tous.

  22. micmaxjos dit :

    Bonne année aux luttes, à ces syndicalistes anonymes qui triment partout, qui se font licencier et que Hollande ne veut pas amnistier et réintégrer. Ceux-ci méritent que la Légion d'honneur leur soit attribuée et qu'elle soit retirée à tous ces capitaines d'industrie ou artistes milliardaires exilés fiscaux.

  23. veaux-ronget dit :

    Cher Jean-Luc, ça me bouleverse comme souvent quand vous évoquez ces femmes et ces hommes courageux, inconnus ou pas. Merci pour vos messages réguliers qui ont beaucoup d'importance pour des gens comme moi, un peu isolés. Pensées fraternelles au webmestre et aux amis du blog.
    marie-b, 63 ans.

  24. Chevallier dit :

    Quelle année 2012. c’était vivifiant. le débat est bel et bien ranimé. des mots jusque là disparus des discussions sont de nouveaux envisagés. les cerveaux frétillent mais c'est long trop long au goût de tous les militants. sans transition. Le 7 janvier je me demande quel va être le bougre socialiste qui va venir sur le plateau débattre avec vous ?

  25. gomez dit :

    Bonne et heureuse année camarade et surtout la santé à toi est à tes proches. Stephan le setois.

  26. didier dit :

    A ceux qui marchent devant, garder espoir.
    Le peuple de France est combattant,un jour un matin ou un soir. Il sera là forcement,
    Merci Jean Luc. 2013 est devant.

  27. Graziano Michel dit :

    Malgré tout il faut espèrer et je souhaite du fond du coeur une bonne année 2013 et surtout la santé et le travail à tous les gens de la vraie gauche et surtout à vous Mr. Mélenchon qui avez tant fait et donné durant cette année difficile mais belle grâce à vous, à votre conviction et à votre courage. Mille fois merci et à bientôt.

  28. Jacky TEXIER dit :

    Merci

  29. cyril godin dit :

    Merci, merci, merci de ton engagement, de ton soutient pour tout nos projets, et de ton amitié.
    On se voit bientôt.
    Bonne année.

  30. Jean-Louis B dit :

    Bien sur qu'on va rien lācher cette année encore, Jean-Luc!
    Mais va quand même falloir qu'on nous écoute davantage et qu'on finisse par en gagner quelques luttes, car ça devient de plus en plus insupportable cette arrogance de tous ces "puissants".
    Vite, il faut qu'on trouve le moyen qu'ils s'en aillent tous.

  31. Christophe dit :

    Émouvant et terriblement juste. Merci Mr Mélenchon.

  32. rayana dit :

    Bonne année à toi, camarade Jean Luc. Bonne année à vous tous, camarades à têtes dures qui ne lâchez rien !
    Je nous souhaite à tous une année 2013 verte et rouge, qu'elle soit le début de la fin de ce monde injuste et mortifère. Merci de nous avoir rendu cet immense espoir d'un monde meilleur vers lequel nos rêves nous conduiront.

  33. Bonjour,
    Merci pour ces anti-voeux qui annoncent clairement le reflet de notre société profonde en maintenant très conventionnellement ces souhaits parfois loin de la sincérité du langage ressenti et vrai. Le plus gênant est que notre société ne repose plus que sur les conventions us-et coutumes,à croire que nous ne puissions pas en sortir.
    Notre république et ses institutions ont besoins d'évoluer et d'être adaptées au plus près de la vie citoyenne;Il serait temps que des textes plus ouverts redéfinissent une constitutions élaborée à l'époque sous l'esprit d'un militaire. Alors, devant le trouble de nombreux citoyens et un parti Socialiste devant nécessairement retrouvé l'esprit de ses créateurs,la 6ème République va devenir obligatoire., selon ma pensée. Je croise les doigts pour que cet avènement ait lieu avant les désordres dus à la stagnation de nos évolutions.Je crois qu'il faut s'armer de courage pour affronter 2013 et croire en une union de la gauche,compris les forces vertes du pays bien présentes et structurées. Devant l'espérance encore très présente de notre jeunesse sur le travail, le respect, et la dignité des travailleurs,le Socialisme devra se ressaisir et inviter les militants à prendre la parole et débattre. Il s'agit bien également d'un problème d’expression au sein des partis trop habitués aux élites ramenant les débats à leurs propres arrangements de consciences. Je pense que ce sera à ce prix pour poursuivre notre chère démocratie protégeant nos libertés si chéries. Avec mes amitiés de la toile

  34. nicole B. dit :

    Qu'en 2013 ce blog soit toujours aussi loquace parce qu'il déjoue complots médiatiques et politiques, découvre les cultures de la résistance et facilite aux lecteurs la connaissance d'un homme vrai derrière un vrai blog
    Celui que nous aimons radical, notre chance, qui nous communique son entrain et sa pugnacité à construire un meilleur monde pour nos descendants et nos semblables. Merci aux grands meetings, aux marches, aux plateaux, à la symbolique Bastille, merci pour les discours que nous rendrons actes, merci d'avoir fait entrer 2012 dans l'histoire du grand nombre, longue vie à vous et nous !

  35. Dominique dit :

    Merci à vous Monsieur Mélenchon pour ce que vous êtes et représentez pour nous les laissés pour compte. Continuez, continuons le combat sous peine de ne pas nous relever. Alors, que 2013 soit l'année de tous les possibles. Très affectueusement. Une maman de 53 ans sans plus aucun revenu et qui à peur de l'avenir pour elle ses enfants.

  36. Julien_M77 dit :

    Mais où on était passés? Où on était disparus tout ce temps? On se manquait On s'espérait. On s'est retrouvé !
    Ce matin, un brin de nostalgie, un petit tour dans la vidéothèque et je retombe sur la Bastille. Grandiose. 120000! Merci. On lâche rien.

  37. Mary Aimé dit :

    Allons nous mobiliser plus de monde en 2013 dans des luttes offensives ? Allons nous porter des revendications progressistes réellement transformatrices sur nos lieux de travail, dans nos quartiers ?
    Savoir ce que l'on veut et ce qu'on est prêt à faire pour l'obtenir : n'est ce pas le défi, pour chacun de ceux qui veulent changer de monde, là où on travaille et vit (avec la démocratie comme pratique dans les débats et pour les actions). Dire ce que nous voulons, faisons le dire à chacun de ceux qui nous côtoient et construisons le vrai changement ! Si cela ne se produit pas sur nos lieux de travail, sur tous les lieux de travail (et en Grèce comme ailleurs) nous n'aurons que des voeux à formuler et se préparer à pire.

  38. Femme d''aujourd'hui dit :

    Juste un immense merci pour votre sensibilité au monde qui souffre et votre courage pour essayer de rendre ce monde meilleur, Je vous embrasse de tout mon coeur et vous souhaite de garder cette foi qui vous anime et qui me fait me sentir moins seule et proche de vous.

  39. kalamar31 dit :

    J'ai regardé le début des voeux de FH hier soir jusqu'à ce qu'il rende hommage aux soldats "morts pour la France" en Afghanistan, là je n'ai pu continuer, c'en était trop...

  40. cyclone dit :

    Portée en avant et plus haut par votre attention, votre intégrité et votre éthique merci d’être Monsieur Mélenchon

  41. nicole B. dit :

    Meilleurs vœux de prospérité !

  42. Zoubeck Dalila dit :

    Zoubeck dit:
    J'interviens pour la première fois dans ce qui est devenu mon "blog de chevet" au cours de l'année qui vient de nous quitter. Je compte bien lui rester fidèle cette année aussi. Tout simplement parce que c'est l'un des rares espaces qui me permettent encore de ne pas désespérer totalement de l'espèce dans laquelle je suis née.
    L'Allemagne, pays où je vis et travaille, doit se préparer à des temps difficiles. C'est ce que vient d'annoncer la chancelière et diseuse de mauvaise aventure, Angela merkel.
    La France, pays dans lequel vit et travaille une partie de ma famille, ne voit pas s'offrir un autre horizon par le président, présentateur de voeux et liseur de triste avenir, Francois Hollande.
    Je nous souhaite à toutes et à tous des oiseaux de meilleure augure.
    Dalila de Cologne

  43. Maryse dit :

    Merci Jean Luc pour ces "non voeux" ils me vont droit au coeur, et me consolent de l'indigence de l'obligation qu'a rempli hier soir F.Hollande. Mais heureusement j'avais choisi de les écouter au second degré, volontairement, et en définitive cela était plutôt comique, c'est un exercice que je conseille a tous.
    Merci encore et continuons d'être ensemble pour cette année de luttes qui s'annoncent.

  44. pascal dit :

    Que c'est bon de remettre l'humain avec un grand H dans la lutte. Merci à toi jean-luc au front de gauche de nous rendre l'espoir et d'ouvrir des perspective, ce vieux monde fait de fric, d'hypocrisie, d'égoïsme ne peut plus correspondent à l'avenir humain et aux intérêts collectif nécessaire meilleur voeux à tous.

  45. JULES IMPRÉCATEUR dit :

    Depuis Florange, par l'intermédiaire de Mediapart, Édouard Martin adresse ses vœux de lutte et de Résistance.
    Nous sommes solidaires.

  46. gégé dit :

    Un président de service qui compte sur les partenaires sociaux,terme bien impropre à l'image qu'il en fait,pour faire une partie du travail en 2013,c'est à dire démanteler le code du travail, flexibiliser à mort l'emploi afin de déguiser le salarié en "bourgeois de Calais " après avoir fait disparaitre conventions collectives et autres réglementations. Partenaires sociaux ne vous laissez pas piéger, soyez unis devant le grand danger de leur mauvaise besogne; les traitres ont besoin de complices ! Laissez le, mettre en pratique " ses voeux " sur l'emploi ; laissez ses gens ""présenter " au parlement ce programme qui leur tient tant à coeur ! Une mobilisation grandiose au cours de cette année 2013 serait la bien venue pour finir la démonstration du rôle de cette gauche libérale mais aussi préparer un moment "important "" que sera les élections municipales et européennes. L'application de leur " austérité de service " ne manquera pas de se répercuter dans les budgets des collectivités locales ; il nous faudra préférer " l'humain d'abord " à la carrière personnelle pour le cas où... " En clair envisager des listes séparées pour ne pas avoir de retombées de collaboration. Le programme prévu dans les voeux de ce "cher" président (voir la facture) suffira à éclaircir l'horizon et dégager le ciel ! Courage à tous, merci pour la clairvoyance de Jean-Luc, l'allumeur en ""chef " des étoiles ! !

  47. Sniper68 dit :

    Bonne et heureuse année 2013 aux camarades de France et de Navarre,on ne lâchera rien et une pensée ému pour Chavez hospitalise a "La Habana" et aux camarades de Caracas et du Venezuela! Hasta la Victoria siempre!

  48. Chtididier dit :

    « Il n'y a rien de négatif dans le changement, si c'est dans la bonne direction. »
    Winston Churchill
    Bonne et heureuse année 2013 à mes cher(e)s Camarades

  49. jpp2coutras dit :

    Bonne année à tous.
    Je me joins au maelström de voeux enthousiastes et reconnaissants pour l'engagement de Jean-Luc Mélenchon en tête du FdG et pour le môle qui se forme autour par toute l'équipe de têtes dures fort sympathiques qui grandit chaque jour. Merci
    Jean-Luc Mélenchon a éclairé le chemin de l'Humain d'Abord et porté le flambeau à hauteur d'humanité car, oui, le peuple d'ici et d'ailleurs a un visage infiniment multiple, beau, rieur, chaleureux avec ses yeux qui brillent, tout l'inverse de "la finance" qui veut nous passer la laisse, tristement nuisible. Faut piquer cette sale bête avant qu'elle nous bouffe, puis réenfanter une machine économique au service et sous contrôle du citoyen responsable. Et rallumer le feu "sacré" en vert et rouge.
    Avec notre porteur de la flamme Jean-Luc Mélenchon, rallumons les étoiles une à une et chassons l'obscuritantisme; à la place la Fraternité universelle de l'Humain d'Abord où toutes les énergies positives convergent et te portent sur la vague, qui te feront tenir droit dessus quand celle-ci deviendra tsunami, te faisant déboucher victorieux du "tube" dans la joie partagée par nous tous!
    Réussite, Résistance, Révolution citoyennes.

  50. patricia dit :

    Un grand merci, M. Mélenchon, pour l'immense espoir que vous nous avez donné en 2012.
    Il s'est échappé. Il reviendra. Tous les jours, je continue la lutte.
    Je vous embrasse !


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive