31déc 12

Mes anti-vœux

Ce billet a été lu 88  293 fois.

Je ne ferai pas de petit film. Je ne vais pas me la jouer. Je reste chez moi, parmi les miens comme tout le monde. Je pense à vous, mais pas comme vous croyez. Et je n’attends pas vingt heures dix pour me dépêcher d’oublier qui est censé s’occuper de tout. Voici mes anti-vœux pour tous ! Je vous souhaite la fin d’un monde. Le monde de l’argent roi, le monde des cupides qui pourrissent le ciel, la terre et la mer ! Le monde des lâches et des malins vautrés dans les connivences et les arrangements. Les mauvais jours finiront ! Vienne le temps de cerises et des jours heureux. Un matin se lèvera, couleur de rêves. Peut-être bien le jour même où tant de grands cœurs auront davantage confiance en eux-mêmes que dans les marionnettes à gros fils avec lesquels les puissants détournent leur attention.  

J’ai pensé à vous. On connaît mes sentiments à l’égard de la corvée de vœux. C’est peu dire que ce soit un pesant abattage pour qui se trouve dans la vie publique. J’ai déjà raconté ces montagnes de cartes à trier, j’en ai reçu huit mille une année, parmi lesquelles de rares et émouvantes cartounettes écrites à la main par des cœurs bienveillants, noyées dans ces fleuves de trouvailles plus ou moins grotesques et rétribuées à grand coûts auprès des agences de communication. Mais cette année, il y a du neuf pour moi.

Lire la suite »

Maintenant il pleut aussi des mails et des sms envoyés à la chaîne par des machines sans âme. L’expéditeur sait-il seulement que je suis dans sa liste de diffusion ? Non. Je n’ai pas de doute à ce sujet. D’ailleurs plus des deux tiers sont des hypocrites et ne pensent pas un mot de ce qu’ils me souhaitent, j’en suis certain. Sans compter tous ceux qui achèvent de m’assassiner en se préoccupant de ma santé. Quoi qu’est-ce qu’elle a ma santé ? J’ai encore perdu un jeune camarade il y a quelque jours et aussi un proche familier, donc je suis bien au courant du sujet, de la loterie qu’est la mort. La mort fait du chiffre, un point c’est tout. Et nous, pauvre blé en herbe de tous âges, nous sommes immortels jusqu’à ce qu’elle vienne montrer sa face glacée au carreau. Deviendrais-je misanthrope chaque nouvel an ? Je me répète d’une année sur l’autre. Mais l’industrie des vœux aussi. J’ai voulu lutter contre cette terrible mise à distance qui me gagne quand je n’en peux plus de m’impliquer dans toutes les souffrances. Je me suis demandé de quel côté des vœux seraient autre chose qu’une comédie, un rite contraint. Je veux dire où les utiliser comme un prétexte pour prononcer les mots comme on n’ose pas le faire le reste du temps à des gens en particulier parce qu’on éprouve de la gratitude à leur égard, ou bien une très ardente communion d’esprit. Tout le monde connaît ce sentiment je crois bien. Je voudrais bien dire merci encore à ce jeune guide qui m’a fait visiter les ruines romaines de Saint-Rémy-de-Provence juste pour le son de sa voix accordé en basse aux stridences des cigales, son application à raconter avec justesse, sa volonté de bien faire après déjà quelques heures à se répéter d’un groupe à l’autre. Je suis rentré en moi-même et je me demandais à qui je voudrais dire des mots de cette sorte ? Des mots qui en les exprimant vous emplissent à nouveau d’une situation ou d’un sentiment qui rendent plus fort quand ils vous ont traversé. Ah ! Ça y est, je vous vois mes camarades. Je vous vois, chère Angélique la voix posée devant Sodimédical, votre fillette vous tenant la main, Yvon à Pétroplus qui semble porter la raffinerie sur son dos, Rachid devant les machines à protéger, Xavier Mathieu que les puissants du jour comme ceux de la veille ont laissé sur sa croix, Yves, Nathalie, Lionel, Gérard, Aurélie, Murielle. Je vous vois à mesure que je vous écris. C’est la lutte qui nous a fait nous rencontrer. J’aurais été plus pauvre sans cela, c’est sûr. Après chaque rencontre on discutait entre nous. Comment réglerions-nous le problème si nous étions au pouvoir ? Vous voyez le genre de question qu’on se posait ? Et on y répondait. Dans le wagon, dans la voiture, en cassant la croûte après les réunions c’est comme si le mur de la fatalité reculait. Et nous on devenait d’autres personnes. Le pays était à nous le temps de cette discussion, la vie se réglait, nous n’étions plus en exil ni sous occupation comme tant le ressentent. J’ai aimé ces moments qui sont le véritable sens de la radicalité concrète. C’est une chose d’avoir écrit des kilomètres de textes contre la mondialisation libérale, l’Europe de Merkel et ainsi de suite, et c’est une autre d’avoir vu les visages de la ligne de front mille fois décrite. Oui, voici devant moi vos visages mangés de l’angoisse d’une lutte que les autres croient seulement syndicale alors que c’est la lutte pour le droit de se regarder dans la glace et dans les yeux de ses mômes. J’ai demandé à Laurence Sauvage vos numéros de téléphone et un par un j’ai fait un message. Sous prétexte de vœux je vous ai dit ma gratitude. Depuis combien d’années n’avais-je pas fait de vœux dans ces conditions. Comme je ne peux m’en empêcher, quoi qu’on se moque de cela dans mon foyer, je théorise aussi ce que cet instant m’inspire. Je pense que la sincérité ne s’adresse pas seulement à ses interlocuteurs. Je crois qu’elle nous change nous même quand elle s’exprime. Ça me fait un sujet de gratitude supplémentaire à l’égard de mes destinataires de message.

Une semaine après la fin du monde, Hollande fait des vœux.

Alors comme ça, le président va nous parler pour nous édifier. Je vais écouter ça. Peut-être. Je ne voudrais pas trop lui en vouloir. C’est pourquoi je limite le temps que je passe à le regarder ou à l’écouter. Cet homme dit une chose comme il en dirait une autre. Comment le croire, quoi qu’il dise, même quand on aimerait bien.

Lire la suite »

Il m’avait promis l’amnistie des syndicalistes et des associatifs. Il n’a rien fait. Rien. Pourtant qu’est-ce que ça lui coûtait ? Ces gens ne sont-ils pas ceux qui marchent sur la première ligne ? N’est-ce pas eux qui nous font et nous délèguent ? Il n’a rien fait parce que ses conseillers lui ont dit que ça obligerait parfois les patrons à réintégrer les personnes en cause. Quelle horreur ! Un gars qui revient au boulot la tête haute ! « Sire, nos amis ne le comprendraient pas » disent les grouillots du prince. Nos amis ? Les grands patrons chez qui l’on se rend au congrès d’été à dix ministres, les patrons avec qui l’on dîne, les patrons dont les soupirs de Parisot sont des ordres. Dis-leur bonne année, François, à nos camarades, c’est ton maximum pour eux ! Bonne année, les Sodimédical, ces femmes sans salaires, gagnantes de trente procédures à qui tu avais dit « on ne vous oublie pas ! » quand elles t’ont abordé sur le marché de Châlons. Leur boîte est liquidée. Seuls tes vœux, dans leur fraternelle sincérité, peuvent les réconforter. Dis aussi « meilleurs vœux pour l’année nouvelle » aux ouvriers de Florange, à ceux de Sanofi, à ceux de Thalès. Les vœux c’est ton maximum d’action possible. Dis des vœux à ceux de EADS que tu as abandonné à la finance, et aussi à ceux d’Alcatel livrés à Goldman Sachs, sans que l’Etat n'ait levé le petit doigt ! Dis des vœux pour qu’après ça on ait encore une aéronautique française, une téléphonie, une recherche pharmaceutique. Vas-y François, les vœux c’est ton excellence ! Voici des idées : « Qu’ils mangent de la brioche ! » « Qu’ils n’aillent pas en Belgique s’ils ne veulent pas se mettre minables ! » Qu’ils aillent à Rungis « pour savoir que le pays est gouverné » comme tu l’as proclamé à la face des caissons, des cageots et des carcasses qui semblaient en douter en te voyant faire l’important à quatre heures du matin dans un marché où ton cortège ralentissait le travail. Bref, une semaine après la fin du monde, François Hollande va nous annoncer que l’année prochaine sera pire. Dans un an il redressera la courbe du chômage qui va s’envoler. Moins pire que pire ce sera pire de toute façon. A vingt heures les masochistes seront à la fête !


611 commentaires à “Mes anti-vœux”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. Quentin P. dit :

    Je tenais à t'écrire au moins une fois sur ton blog cette année pour te remercier d'être toi-même. Comme c'est apparemment la règle à gauche, je me permets de te tutoyer malgré la différence d'âge. Si je tire le bilan de mon année 2012, il y a des hauts et des bas, des joies et des peines, des rencontres, des découvertes, de l'apathie parfois - non pas Jean-Michel... Mais ce bilan ne serait pas complet si tu n'y figurais pas. Je sais que le Front de Gauche est un mouvement collectif et que rien n'aurait été possible sans tous les camarades qui ont agi avec courage et détermination cette année, mais c'est avant tout le travail théorique que tu as fait pour renouveler l'imaginaire de gauche, les références à l'Amérique latine chère à mon coeur et d'où je t'écris, le travail pédagogique dont tu fais preuve dans tous les médias, que je voulais louer en cette fin d'année.
    Bref, s'il fallait se plier à la coutume des "moments que vous avez préférés en 2012", il y aurait sans aucun doute les premiers mots que tu as prononcés à la Bastille, devant ce cortège rouge que j'ai accompagné un instant : "Où étions-nous pendant tout ce temps ? On se cherchait, on s'espérait, on s'est retrouvés ! ". Tu nous as rendu l'espoir dans un moment de découragement. La poésie avec laquelle tu évoques la vie nous a redonné le goût du plaisir et la passion avec laquelle tu évoques Histoire de France et littérature avive notre soif de s'instruire et de s'élever !
    Comme c'est la période des repas familiaux qui accompagnent les fêtes de fin d'année, je profite de la présence sur le blog de la vidéo de l'émission "C à vous" et de l'agréable légèreté de sa présentatrice pour te dire qu'on te préfère dans ces moments-là, plein de vie, calme et détendu, qui donnent envie de partager la table avec toi pour profiter pleinement de ta culture et de ton optimisme. Tu figures déjà en bonne place dans mon esprit parmi mes amies anarchistes grecques dont chaque instant de vie est une éthique de lutte et qui souffrent de voir leur pays ravagé par les dominants et mes amis indigènes équatoriens dont l'authenticité et l'harmonie avec la nature n'ont d'égales que leur positivité vis-à-vis de l'avenir. Vous êtes des stimulants intellectuels.
    Bref, merci d'avoir reconstruit l'espoir politique en 2012. J'espère que l'année 2013 sera l'année du ressourcement à gauche, là où nous sommes bien souvent trop seuls à penser et à entraîner la société vers la...

  2. Annie VALLIER-GATHERON dit :

    J'étais sans espoir, avec toi et tous les camarades de notre pays et particulièrement du Collectif FdG de ma ville, j'ai retrouvé l'envie de me battre, non pas pour moi mais pour mes enfants et petits-enfants. Je n'ai pas envie de lâcher prise en 2013.Ces rencontres avec les camarades, les amis sont d'une telle richesse qu'en effet elles nous grandissent, nous enrichissent tout comme les batailles syndicales du temps passé. Alors Merci Jean-Luc ! Que cette année voit apparaître cette 6ème République tant souhaitée et qu'enfin nous puissions enfin voir fleurir le temps des cerises !

  3. Sabine Breuil-Clave dit :

    Bonsoir Jean-Luc,

    Nous comprenons tous votre colère, voire votre tristesse : quel être humain n'aurait pas le droit d'être traversé par une telle émotion ! Il faut savoir l'exprimer pour mieux repartir et quelle année nous attend ! (Un Congrès pour bien commencer entre autres)
    2013 sera révolutionnaire ou ne sera pas !
    Je viens de me forcer à écouter ce président là et je suis scandalisée qu'il ose -encore- nous annoncer le chiffre de 2020 ! Comment se projeter jusque là ? Ce Playmobil version Goldman Sachs a bien appris sa leçon....alors il nous faudra un phare dans la nuit et votre destin, il est là. A nous de vous aider de l'assumer au quotidien ! Fraternellement.

  4. Jacquy Lièvre dit :

    Merci Jean-Luc d'avoir réussi à trouver ce chemin étroit qui nous fait exister et nous renforcer mois après mois malgré l'adversité. On va encore te demander en 2013 de jouer un rôle essentiel pour construire ce mouvement PG et FdG qui porte en lui l'espoir de la Révolution Citoyenne. Nous sommes des milliers à profiter de tes analyses, de tes clairvoyances, de ta combativité pour apprendre à savoir faire face aussi souvent que possible et répandre l'idée qu'un autre monde est possible. Bonne année militante à toi et à tous nos amis et camarades de luttes.

  5. Boris V dit :

    En 1941, Pasolini écrivait : "La nuit dont je te parle nous avons dîné à Paderno, et ensuite dans le noir sans lune, nous sommes montés vers Pieve del Pino, nous avons vu une quantité énorme de lucioles qui formaient des bosquets de feu dans les bosquets de buissons, et nous les enviions parce qu’elles s’aimaient, parce qu’elles se cherchaient dans leurs envols amoureux et leurs lumières"
    En 1975, peu de temps avant son assassinat, il s'effrayait de la "disparition des lucioles".
    Monsieur Mélenchon, depuis que vous avez su nous réunir, nous les voyons réapparaître.
    Comme tant d'autres, de plus en plus nombreux, ici même et ailleurs, je vous dis simplement, chaleureusement et fraternellement merci !

  6. Bernard LEQUESNE dit :

    Merci, Jean Luc, pour ce texte et tout le reste.
    Que la soirée en famille vous soit douce et tendre.
    2013 devra être une année de lutte dure et sévère, il le faudra bien si nous ne voulons pas finir de bien triste manière.
    L'humain d'abord !

  7. Bénédicte dit :

    Meilleurs voeux et fraternité à tous les camarades du peuple de gauche et gros bisous à monsieur Mélenchon que j'estime énormément et dont la sensibilité me touche profondément.

  8. patrick toca-kelly dit :

    Bonne Année 2013, Happy New Year 2013,

    In England too anger is growing, growing ! In France the FdG is becoming a model ! Keep on fighting.
    En Angleterre aussi la colère gonfle, gonfle ! Le FdG français devient un modèle ! Continuons la lutte.

    Resistance.

  9. Tatiana dit :

    Il n'est pas grand-chose là-dedans qui relève d'anti-voeux, bien au contraire : car au fond, des anti-voeux dans ce monde-ci, ce sont des voeux pour un monde meilleur et plus juste, et ce sont ceux-là qui comptent. Le reste, les voeux hypocrites, ceux qui vous souhaitent un bonheur futile là où le plus grand nombre est malmené, tout cela est voué à s'effondrer quand l'Humanité prendra son envol, dans sa grande marche vers l'Idéal. Que cette année voie le temps des cerises, gais rossignols et autres merles moqueurs revenir, c'est tout ce que je te souhaite, ainsi qu'à tous ceux qui passent par ici.

  10. Nicole Gmeiner dit :

    Merci, Jean Luc, pour la lutte, l'espoir, la conscience politique que tu portes.
    Merci et bonne année à toi et à tous les camarades !

  11. miss coquelicot dit :

    En lisant votre billet, Jean-Luc, Il me vient une certitude : la révolution citoyenne se fera par les mots. Je ne veux pas dire, bien entendu, qu'elle se réduira à cela, mais plutôt que les mots sont essentiellement la clé de nos actes, de nos engagements, de nos luttes et de nos victoires. Je suis une militante à l'arrière. J'ai confiance dans l'avenir du programe ""l'humain d'abord" pour 2013 car nous apprendrons à nous parler sincèrement, à nous écouter, à sonder toutes les possibilités du langage et nous pourrons alors espérer profiter de leurs effets concrets. Nous marchons dans la bonne direction car qui s'interroge sur l'humain, qui traduit l'humain dans des concepts ou des métaphores, c'est bien lui l'humain...En 2013, comme n'importe quand, soyons vigilants, exigents et dynamiques. Ne lâchons rien. Merci Jean-Luc

  12. Mandy dit :

    J'aime lire tout les commentaires postés avant moi, ces réactions à votre billet me redonnent de l'espoir. Elle sont toutes empreintes d'une forme d'énergie.
    J'aime savoir que vous êtes lu. Et compris.
    J'aime sentir cet espoir qui n'est maintenant plus naissant mais réellement ancré.
    Voilà, alors je vous adresse à tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année et souhaite qu'elle soit victorieuse !

  13. picaros84 dit :

    Merci Jean-Luc pour tout ce que tu as pu nous apporter en compréhension de ce monde fou
    dans la sincérité et la simplicité.
    Tu nous aides à redresser l'échine et nous redonner de la dignité.
    2013 : On continue vers plus de fraternité !
    L'humain d'abord !

  14. atome dit :

    Autant d'intelligence, d'érudition, d'exigence, ce rendez vous de fin d'année est le repaire des gens instruits, merci de vous adresser au meilleur qui vit dans chaque citoyen, la lumière est meilleure arme sur la babarie qui s'abat sur ce début de siècle.

  15. christiane dit :

    Bonne année à vous, Jean-Luc, homme vertical, homme debout dans un monde d'arrogance,de cynisme , de lâchetés ordinaires, de barbarie déguisée et de cupidité assumée.
    Ce monde doit changer et il peut changer si nous voulons vraiment être avant tout des frères humains. Il est temps de le faire, il est urgent de s'y atteler. Merci à vous d'être présent!
    Rester debout est un devoir

  16. Ouilya dit :

    Cher Jean-Luc, je te souhaite beaucoup d'amour,
    Je souhaite que le peuple te voit comme je te vois, t'admire comme je t'admire, te comprenne comme je te comprends, te respecte comme je te respecte, te reconnaisse pour ce que tu es, un miracle d'amour, d'intelligence, de savoir, de droiture, bref le meilleur de l'Homme.
    Je souhaite que tous prennent plaisir à regarder tes grands yeux gris si graves et sévères devant les imbéciles et si joliment soulignés lorsque tu souris, tu es beau comme un enfant dont tu as la pureté. Merci d'exister, de lutter, de partager et d'aimer.
    Tous mes voeux fraternels à tous et à notre webmestre dont les remarques me mettent en joie car souvent très drôles !
    Chers Tous, merci !

  17. Bien Modestement dit :

    Merci d'avoir parlé à la fois à mon coeur et à ma raison...
    Merci d'avoir encaissé les coups sans baisser la tête...
    Merci pour l'humour et la poésie...
    Merci pour "l'Humain d'abord"...

  18. delale dit :

    Bonne année Jean-Luc et a tous tes proche pour 2013

  19. miche 87 dit :

    En tout cas le miens, de voeux, ils sont très sincères. Merci Jean Luc pour tout cet engagement et pour nous avoir fait parfois oublier que, décidément, la révolution ne se décrète pas. Elle se fait avec des hommes et des femmes courageux, et ce n'est pas inné. Merveilleuse année que nous avons passée dans cet engouement qui a réuni nombre d'entre nous dispersés ici ou là. Nul doute que des traces indélébiles resteront de ces débats, manifes et autres meetings grandioses où nous avons eu plaisir de voir surgir toute cette jeunesse qui nous a redonné le tonus. Bonne année et que vivent encore longtemps nos belles et généreuses idées qui sont tout, sauf utopiques..

  20. Jeanne Moll dit :

    Vous faites partie de ceux qu'on a envie d'embrasser pour la Nouvelle Année.
    Je vais pas me gêner !
    Hasta la victoria !

  21. Lucide Rule dit :

    " Que ce message est triste."

    Non, je ne le trouve pas triste, c'est même le moins triste que j'ai à lire parmi tous les voeux. Vous me direz, c'est le premier que je lis... Mais je pressens ceux à venir. Les mêmes fadaises empreintes de malaises hypocrites. Ce soir, je ne fête pas le nouvel an, je ne fais pas de réveillon. J'y consacrerai un moment quand bon me semblera, à l'écart des réjouissances officielles. L'on pourrait se sentir seul, en ce soir de Saint-Sylvestre. Non, quand je suis seul, je ne me sens pas seul. Moins en tout cas que quand je suis mal entouré... Je pense à ceux qui ne choisissent pas leur solitude. J'aimerais être avec eux ce soir; ce sera le cas demain. J'ai hâte. En attendant, j'ai pris le temps de lire vos voeux, Jean-Luc, vos anti-voeux. Il est des êtres qui ont cette capacité à toucher par les mots, on y ressent plus que des mots, vous êtes de ceux-là. Je ne m'éternise pas, j'ai un livre d'André Gide à terminer... Les nourritures terrestres...
    A bientôt.

  22. r07 dit :

    M Mélenchon

    J'ai eu une année compliquée, comme d'autres. Mais elle a été riche aussi par bien des aspects, je retiendrais entre autre choses, Marseille ma fierté d'être ce jour là, un parmi d'autres à marcher pour la sixième. Merci à vous.
    Que 2013 soit l'année des braises, qui permettent d'ajouter du bois pour se chauffer, de la lumière pour s'éclairer et de battre le fer pour changer d'ère.
    Bien à vous tous.

  23. Pierre C. dit :

    Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?
    (Alice au pays des merveilles - Lewis Carroll)
    Merci Jean-Luc Mélenchon d'inventer un sens à ce monde...

  24. denis dit :

    bonnée année,
    que des gens capables s'affranchissent de ces puissants qui ont perdu leurs âmes, leurs esprits dans des illusions mégalomanes!
    même le plus puissants des hommes n'est qu'un homme.

    J'ai tant espoir que vous ne soyez pas un de ces traitres capitalistes déguisés derrière des intentions louables!

  25. juju dit :

    Beaucoup souffert cette année 2012. Respects et meilleurs voeux pour tous les partageux et bonne santé pour Jean luc et les autres camarades que je cotoie sur ce blog.

  26. sebidf dit :

    Bonne et heureuse année 2013 à tous, et merci pour tout ce qui a été fait cette année, vous et le fdg sont le phare dans cette tempête qui nous guide et nous montre enfin le cap à suivre.
    Bonne et heureuse année encore à toutes et à tous, ici car lire également vos commentaires remonte le moral.

  27. Fred A. dit :

    Alors pour cette fin d'année,
    il y avait du c'est dans l'air où les commentateurs si compétents disent que l'on entend plus parler de Jean-Luc Mélenchon depuis les elections à Hennin. Cela montre à quel point il cherche les informations. En même temps on peut pas s'interesser à recolter des infos et être sur tous les plateaux télés à deverser leurs savoirs. Donc premier voeux pour la nouvelle année: que c'est dans l'air gagne en qualité et renouvelle un peu les intervenants. En même temps cela relève plus d'une requête pour le père Noêl que d'un voeux de nouvelle année réalisable.
    Ensuite les voeux de notre Prôsident. Alors selon les analystes des spécialistes d'un journal de Tv, il s'agit d'un discours de vérité. Donc dernière nouvelle il n'existe pas une vérité mais chacun à sa propre vérité donc. Mais bon, puisque lorsque le Front de gauche estime que le gouvernement actuel ne mène pas une politique de gauche, on explique que le front de gauche n'a pas l'habilitation pour dire ce qui est de gauche ou pas, alors que dire pour ce qui est de la vérité.

    Enfin pour cette nouvelle année j'espère que le front de gauche va continuer à grandir. Une petite remarque personnelle, j'aimerais que le front de gauche cesse d'autant donner d'importance au front national, mais se contente de lutter contre tous les mensonges et les manipulations d'où qu'ils viennent sans faire autant de fixation sur Marine car beaucoup en parler c'est aussi beaucoup lui donner de l'importance donc j'en reste là.

  28. marcopolo dit :

    Merci de ces voeux de lutte ! ils sont précieux par ces temps de tempêtes !
    Je regardais le fameux film de Gérard Mordillat "Les vivants et les morts" et mes pensées se sont dirigées, ont transposé ces images de lutte dans toutes ces entreprises....Florange....Sodimédical....Sanofi......Petroplus...la liste est interminable... Chaque regard, chaque souffle, chaque rire devient un appel à la lutte. Oui, 2013 sera une année de luttes !

  29. COLLONGE Maddy dit :

    Merci à toi Jean-Luc pour tout ce combat partagé !
    Merci à toi de n'avoir jamais ployé sous la charge !
    Merci à toi de nous avoir et de continuer à nous éclairer !
    Merci à toi, l'écrivain, l'orateur, le tribun !
    Merci à toi l'Humain passionnément.
    Bonne et heureuse année à toi, ta famille, celles et ceux qui te sont chers.
    Bonne et heureuse année au Front de gauche. Santé, joie et bonheur et pourquoi pas, un peu d'argent ?

  30. Alain Doumenjou dit :

    Je me joins à vous toutes et tous, pour remercier Jean-Luc de la générosité avec laquelle il ne cesse de nous faire partager ses informations,ses analyses, sa réflexion, son action et sa combativité avec tant d'humanité fraternelle et de fidélité.
    A lui,à toux ceux qui donnent tant de leur personne pour que l'humain reprenne la première place dans ce monde en folie, à vous tous, j'adresse de ma lointaine Argentine, mes meilleurs voeux pour cette année 2013, dans laquelle je n'entrerai que quatre heures après vous. Mes pensées vont aussi à Hugo Chavez et au peuple Vénézuélien tout entier pour lequel cette année va commencer dans une bien inquiétante incertitude.
    Quant aux voeux du jocrisse qui vient de nous parler depuis d'Elysée, qu'ils lui rentrent dans la gorge tout au long de l'année jusqu'à ce qu'il s'en étrangle. Comme disait Rabelais, "que le feu Saint-Antoine le arde ! "

  31. Invisible dit :

    Bonne année Jean-Luc ! Et tout le saint frusquin !
    Merci de faire le travail que vous faites. Ça fait plaisir de lire par vos mots ce que nous pensons nous aussi. Vous vous y engagez à fond et c'est la lumière qui réconforte nos cœurs jour après jour. Tout serait tellement désespérant dans ce pays sans votre parole.
    Bonne année à tous ici sur ce blog. Merci pour les commentaires bien charpentés et les mémoires encyclopédiques qui nous en apprennent. Bonne année au travailleur de l'ombre, le webmestre. (J'aimerais bien voir sa photo sur la page.)

  32. Santiago dit :

    Merci à toi Jean-Luc, toi qui m'as redonné le goût du militantisme ! Merci à toi, le plus grand des orateurs de cette époque, Merci à Toi, l'Humain.
    Mon épouse et moi te présentons, ainsi qu'à ta famille et tous ceux qui te sont chers, tous nos meilleurs voeux pour cette nouvelle année.
    On ne lâche rien, le combat pour la 6° est enclanché !
    A Bientôt, l'Ami...
    Jacques et Nicole

  33. Françoise Sylviane dit :

    Bonsoir Jean-Luc, j'ai 70ans, j'ai voté toute ma vie communiste...j'ai espère des jours meilleurs...à chaque fois que nous avons eu des Socialistes au Pouvoir, c'était pour mieux nous "embourber"...avec double langage....je connais la musique par cœur ! Aujourd'hui, tu es le seul avec Nous a pouvoir contrer ce gouvernement social démocrate dit de gauche !...mais je crains qu'il ne prépare avec tous les autres d'Europe à amener le fascisme car les Peuples ne voient plus d'issue...un seul mot d'ordre résister ! Ceux qui vivent sont ceux qui luttent comme disait notre grand poète Victor Hugo !
    Mes Vœux seront ceux du changement, abattre l'argent Roi qui pourrit tout ! Une meilleure répartition des richesses !
    Un retour vers l'Humain...vers la fraternité...vers plus de justice sociale...vers une année 2013 combative, résistante !
    Je nous souhaite beaucoup de courage et en avant Camarades...

  34. miele dit :

    Meilleurs voeux de luttes,de fraternité de l'égalité pour les peuples.

  35. Genialle dit :

    J'avais laissé un petit mot, mais j'avais oublié le Webmaster a qui je fais de grosses bises et à vous tous, aussi.
    Vous êtes des êtres merveilleux car quoi de plus beau que l'Humain...d'abord. Merci.

  36. Catalpa dit :

    Beau message. Mais il faut bannir la gauche. Synonyme de caviar et de nombril. Inventez autre chose, je suis avec vous. Sincèrement.

  37. alinber dit :

    Probablement l'émotion de la lecture des anti-voeux, pour le titre de la seconde partie j'ai lu "Une semaine après la fin du monde, Hollande fait des aveux."
    Je ne te souhaite rien.......mais pourvu que tu réussisse.

  38. Peretti dit :

    Merci Jean-Luc.
    Perdu au pays de l'UMP niçois, lire de tels mots, ça fait du bien.
    Je n'en ferais pas plus que te remercier de nouveau. On se sent moins seul, à ta lecture.

    Bonne année, vraiment.

  39. Willma Kalu dit :

    Cher Jean Luc,
    Je ne vais pas vous dire merci. Non. Parce que, sans le moindre doute, vos mots et actes sont vrais et vous le faites comme quelqu'un qui, simplement,fais son devoir. Merci n'"est pas le mot, à mon humble avis. J'ai, par contre une demande: avec la justesse de vos mots et convictions, ne faut il pas passer à la vitesse supérieure et "attaquer" ceux là qui veulent continuer à nous croquer avant que l'on ne meure? Vous y arriverais et avec vous, nous tous. Le temps n'est plus à la réaction. Mais à l'action. Votre énergie doit être utilisée mieux: l'attaque, en 2013. Elle est immense et elle balaiera cette classe des profiteurs et feignants. Une pensée triste pour Chavez. Voilà un qui les avez secoué! Vous êtes le prochain. Abrazos, cher camarade et, l'humain d'abord et toujours. Un clin d'oeil à Ariane W.. W. Kalu

  40. polocartes dit :

    Bonne année, Jean-Luc de tout coeur avec toi car tu m'as redonné le goût de la lutte! Merci encore pour cette année 2012 en espérant que cette année 2013 sera l'année de la liberté et de la justice merci encore

  41. Anne GRIOT dit :

    "Sais-tu bien que tu vas mourir ? Et maintenant que tu le sais, réponds à une seule question ; es-tu content de ta vie aujourd'hui ? Veux-tu y changer quelque chose ? Oui, alors change-la ! Va ! N'attends pas ! Ne vis pas autre chose que ce que tu voudrais vivre avant ta mort !"
    Merci à tous ceux qui résistent !

  42. jc de seraing dit :

    Tous mes voeux de réussite de Belgique pour le Front de Gauche français. Exemple de rassemblement à suivre par tous les partis qui se situent à gauche du PS et d'Elio Dirupo dans notre pays.

  43. Boris dit :

    Merci pour toute cette énergie déployée durant cette toute année. Longue vie au PG et au front de gauche...meilleurs vœux à tous.

  44. michel 65 dit :

    Merci à toutes et à tous pour chaque mot et chaque phrase. Merci Jean luc. Les lucioles sont de retour, et nous alons vers les lueurs...
    Que les jours et les heures vous soient douces.

    Amitiés douces et sincères

    Michel

  45. Marielou dit :

    Bonjour Jluc
    Merci pour ces voeux dits avec tes tripes comme d'habitude !
    Afin que les mots ne soient pas que des mots nous les avions cueillis pour toi un jour en Avignon, en avons fait un arbre, avec des racines bien plantées dans la terre mère, un tronc puissant et généreux, des branches qui s'élèvent et d'autres qui tombent parce-que les mots qu'elles portent ne feront jamais grandir.
    L'année 51 est une très bonne année elle t'a vu naître, c'est aussi la mienne.
    De la douceur et de l'amour pour cette nouvelle année tout en restant prêt à bondir.
    amicalement

  46. Fred dit :

    On est là ! Jean-Luc ! Nous.
    Pas de voeux puisque tu n'en veux pas. Mais notre reconnaissance, tu la veux bien ? eh ?
    Du fond de notre coeur protestataire dont tu es le dépositaire. On continue, on les lâche pas, on lâchera rien et ça c'est grâce à toi.
    Et, quand même, on t'aime, toi!

  47. jorie dit :

    Merci M.Mélenchon de cette superbe année 2012 où vous avez perdu les élections mais gagné presque tous les coeurs! elle est là votre révolution culturelle,le changement de paradigme,la vision d'un autre possible, avec argumentation concrète sur tous les rouages de ce système. Je me sens plus intelligente après vous avoir lu,écouté,regardé.Je ne suis pas la seule. On se reprend à aimer lire,réfléchir. Tout le monde vous a plagié,piqué vos mots,nos chansons, sans exception. FH a gagné sur son discours contre la Finance, vous copiant sans vergogne! Sarko a fait de meme, Bayrou s'est mis à parler de "résistance". Mais vous seul méritez de prononcer ces mots et ces chansons,vous l'avez mérité parce que tout le monde vous a lynché.Pas de problème,comme vous le disiez si bien à la Bastille dans un éclat de rire "Mais où donc étiez vous?on s'était perdus, on s'est retrouvés". Alors je vous souhaite longue vie,on a besoin de vous.Le PS va poursuivre son oeuvre de charognard en tentant de découper le FdG pour vous éliminer. Comptez sur nous !

  48. jeanmarc dit :

    Que 2013 soit meilleure que l'autre.

    Vivent les progressistes

  49. emmanuel l'échassier dit :

    bonne année de rapports de force pour le partage, cher camarade.

  50. Ariel dit :

    Pour 2013, je vous souhaite à tous et à toute le meilleur....cher Jean-Luc, pour dissiper ta tristesse, va voir les voeux d'Edouard Martin sur Médiapart, ou va sur Rue89, lire l'interview de Bénédicte Manier, sur son livre "1 million de révolutions tranquilles"..2 formidables messages d'espoir, qui me font dire que les graines ont déjà commencé à germer, et que le changement a déjà commencé,..mais sans doute pas dans le sens que certains veulent,..hélas pour eux!


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive