11oct 12

Communiqué de presse du 11 octobre 2012

Jean-Luc Mélenchon reçu par la présidente de l’Argentine

Ce billet a été lu 1 608 fois.

Invité au symposium international  « le défi de la politique dans un monde multipolaire » à Buenos Aires, Jean-Luc Mélenchon a été reçu par les premiers responsables de  la Nation Argentine :
Hector Timerman, ministre des affaires étrangères ; Amado Boudou vice-président de la Nation, président du Sénat, et Cristina Fernandez Kirchner, Présidente de la Nation.

Ces rencontres lui ont permis d’approfondir la compréhension de la politique actuelle de ce pays sur les points susceptibles d’inspirer une autre politique en France . Par exemple avec le bilan exemplaire de la loi supprimant les retraites par capitalisation. Par exemple à propos du vote le 17 octobre prochain de la loi qui donne le droit de votre à l’âge de seize ans. Ou de la loi dorénavant en vigueur, créant un droit égalitaire au mariage pour tous les couples et la liberté du choix du genre pour chaque personne qui le souhaite. Ou encore de la loi de février qui a modifié le statut de la Banque centrale Argentine intégrant la protection de l’emploi et de la croissance dans ses objectifs.

Au cours de chacun de ces entretiens, une attention spéciale a été portée sur la loi de libération des médias qui sera enfin applicable le 7 décembre prochain et mettra fin au monopole du groupe de presse « Clarin » et organise, en l’étendant, non seulement la liberté de la presse mais surtout le  pluralisme des sources et des opinions. L’importance de cette loi de libération des médias est qu’elle apporte une réponse concrète au problème que pose l’uniformisation éditoriale des médias sur les deux rives de l’Atlantique. Elle fournit aussi la preuve qu’une action de l’Etat est possible en matière d’extension du champ des libertés à condition de ne pas avoir peur des représailles des actuels faiseurs de réputation.
 
Au cours de l’entretien avec la président Cristina Kirchner celle-ci a exprimé sa compassion pour les souffrances qu’endurent les peuples d’Europe qui vivent sous la férule des règles du FMI dont l’Argentine a su se débarrasser après avoir elle-même tant souffert en vain. Il a également été question du procès qu’intente l’Union Européenne à l’Argentine après la renationalisation de la compagnie pétrolière Repsol. Jean Luc Mélenchon s’est déclaré solidaire de l’Argentine et il s’est engagé à mener une campagne publique sur ce thème qui déshonore l’Union Européenne.



Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive