22sept 12

pantheon_00J'écris cette note alors que je suis encore un peu fébrile après ce discours sous la pluie devant le Panthéon. Ici, il est surtout question de la manifestation du 30 septembre et de l'événement que constitue le rejet massif par le conseil fédéral d'Europe-Ecologie-Les-Verts du traité européen. Je viens aussi sur les pénibles moments que nous avons dû passer tandis que la scène publique était encombrée par les retours agressifs de la religion. Je surligne ensuite une information passée inaperçue qui implique pourtant notre indépendance nationale. Enfin j'explique le sens de mes plaidoyers pour Chavez.

En illustration de ce billet, quelques portraits en costumes réalisés à l’occasion de la commémoration du 220ème anniversaire de la République au Panthéon le vendredi 21 septembre 2012. Photos : S. Burlot

Je viens d'apprendre le résultat du vote du conseil fédéral d'Europe-Ecologie-Les Verts à propos de la ratification du traité européen. 77 voix contre, 24 pour, 8 abstentions. C'est selon moi un événement politique d'ampleur. Majoritairement, un des deux partis de la coalition a rompu la solidarité politique gouvernementale. En soi ce n’est pas rien. Mais il s’agit d’un texte qui va être à l'origine de toute l'orientation du gouvernement pour les mois à venir. A cette heure, je ne me soucie pas de l'inconséquence qu'il y a pour Europe-Ecologie-Les Verts à voter de cette façon pour devoir ensuite appliquer les conséquences du texte qu'ils auront condamné aussi largement. Le fait marquant, le fait politique, le fait qui positionne cette formation pour l'avenir, pour les majorités politiques que nous pourrions constituer, c'est qu’Europe-Ecologie-Les-Verts ait dit « non » au traité européen. Ce vote met aussi la gauche du PS au pied du mur. Il devient plus difficile selon moi de se dédire quand une partie de la majorité gouvernementale et pantheon_01une aussi forte partie de la gauche parlementaire est aussi résolue. Car le « oui » et le « non » au traité européen ne sont pas une opinion parmi d’autres à propos de politique étrangère ! C’est une ligne d’ensemble dans chacun des deux cas. Elle concerne l’avenir de l’Europe et la conduite de la politique générale en France.

Ce vote tombe à pic. Il entre en résonance avec ce qui se passe dès à présent sur le terrain. J'en déduis que la mobilisation pour le 30 septembre devrait encore s'élargir. Car de jour en jour, d'heure en heure, la préparation de la manifestation prend de l'ampleur. Les cars et les trains s'affrètent, les covoiturages s'organisent. Il faut être conscient qu’un tel mouvement implique d’importants sacrifices financiers. La liste des organisations qui appellent s’allonge. Il y en a plus de 50 d'ores et déjà. Pour ne prendre que les syndicats j’ai noté la CFDT CFF, la CGT Finances, la CGT Educ'action, la CGT Livres (Filpac), la CGT Personnels des Organismes Sociaux, la très puissante Union régionale Ile-de-France de la CGT, la CGT FSA, le SNESUP-FSU, le SNU-FSU Pôle Emploi, le SNU-FSU Clias, le SNU-tefi. Et aussi la FSU et Solidaires Finances Publiques, Solidaires Douanes, Sud BPCE. On se souvient que l'Union syndicale Solidaires est déjà parmi les premiers signataires de l'appel unitaire. De réunion du collectif en réunion d’organisations la mise en place matérielle se précise. Il y a parfois de piquantes discussions. On se souvient des soupçons de « récupération » politique formulés et répandus en confidences « anonymes » (bien sûr) contre moi ou contre le Parti de Gauche. Qu’il est amusant de voir les mêmes à présent faire des pieds et des mains pour obtenir le droit de manifester distinctement avec leurs propres cortège et banderoles de parti ou de syndicat quand nous proposons de marcher tous ensemble, par région, par respect pour les montées collectives des camarades venus de loin. Qu’il est amusant aussi de voir toutes ces pressions pour organiser des prises de paroles finales quand nous proposons qu’il n’y en ait pas, tout simplement, parce que la sonorisation coûte affreusement cher, sachant que notre message est connu et que ce qui reste à savoir c’est si nous sommes en nombre ou pas. Pour finir, bien sûr, nous ne ferons de rien de tout cela un motif de fâcheries. Rien ne nous importe à part le succès, le sentiment de force qui se répandra, la prise de conscience qui émergera, le recul pantheon_02de la résignation, la vigueur du rapport de force. Parlez autant que vous voulez, défilez comme vous voulez, cela n’a pas d’importance. Ce qui compte c’est le nombre, la détermination, l’énergie, la dynamique ! Agissez, mobilisez, camarades ! Nous, nous n’avons pas d’intérêt distinct de ceux de l’ensemble du mouvement. Je crois celui-ci assez fort, dorénavant, pour rappeler à tous les états-majors le sens du collectif.

Un fait nouveau dans le contexte : la publication par « Le Monde » du texte de la loi organique qui serait déposée pour faire suite à l'adoption du traité par les assemblées. Du coup, avec la présentation du texte du traité au conseil des ministres, une certaine actualité s'organise. Des articles paraissent un peu partout dans la presse et les médias audiovisuels même y consacrent par-ci par-là quelques instants. J'estime que cela démultiplie notre capacité de sensibilisation. Une question paraît moins lointaine dès qu’on en entend parler à la télévision ou à la radio. Un appétit se réveille alors chez tout un chacun dans la mesure où nous avons entretenu au fil des années depuis 2005 une information polémique sur le thème. Dans ces conditions il est possible qu'au cours des prochains jours ce mouvement s'amplifie. Les médias peuvent décider que c'est un sujet d'intérêt dans la mesure où il existe assez de passion pour entretenir la discussion. Je pourrais assister également un retour des méthodes de diversion. Est-ce que ce n'est pas déjà le cas avec la relance du débat sur le droit de vote des immigrés aux élections locales que rien ne justifie sinon paraît-il pantheon_03des rumeurs de remise en cause de l'engagement du chef de l'État sur ce sujet. Les socialistes qui ont décidé de faire une pétition sur le thème ne sont-ils pas pourtant les mieux placés pour aller s'assurer par eux-mêmes de la véracité de cette rumeur ? Comédie ! Comment ne pas souligner l'incohérence de ces gens qui veulent étendre la citoyenneté à un nouveau groupe de personnes au moment même où par le vote d'un traité ils vont la réduire pour tout le monde. Une autre diversion, encore à la une du journal « Le Monde » aura été cette interview de Mme Le Pen. Car il fallait bien s'attendre à ce qu'elle profite de l'occasion si magnifique pour marquer son terrain. Elle l'a fait ! Et comment ! Elle a joué sur la confusion entre le port dans la rue de la Burqa et du voile pour exiger l'interdiction du voile et de la kippa ! Une provocation de plus dans une atmosphère déjà surchargée de surenchères à propos des religions. Je vois un avantage cependant à cette stupide nouveauté. Dorénavant il est devenu clair que Mme le Pen en revient bien aux traditions les plus profondes de l'extrême-droite française à propos de la communauté juive qu'elle veut montrer du doigt. C'est la deuxième fois. Ce fut le cas une première fois à propos de la viande halal. Dans le flot de sottises qui furent prononcées alors, très vite on en vint aussi à de nauséabondes considérations sur la viande kasher. Et déjà alors il s'agissait d'une diversion puisque cette « affaire » de la viande halal surgit en mêmepantheon_04 temps que nous essayions d'ouvrir le débat sur le MES, un autre traité européen, en pleine présidentielle où le thème était pourtant tout à fait à sa place.

Il n'en reste pas moins vrai qu'un intérêt médiatique pour le traité européen se constate. Je ne suis pas dupe des intérêts parfois mesquins qui sont de la partie. A droite, on jubile de voir le nouveau gouvernement venir, le béret à la main, défendre un texte rédigé par le précédent président ! A droite, on se réjouit de voir le Président de la République et le Premier ministre être contraints de diviser leur propre majorité et de voter avec l'opposition de droite pour faire passer un texte ! Mais à qui la faute sinon à ceux qui ont été assez cyniques pour penser que personne ne se rendrait compte de leur manœuvre ! Dès que Jean-Marc Ayrault a fait la bêtise de dire que « les lignes ont bougé », on se souvient que j'ai demandé lesquelles. La vérité est à la portée des moins curieux. Pas une ligne pas un mot pas un verbe pas un adjectif qui ait changé depuis la signature donnée par Nicolas Sarkozy. Comment Jean-Marc Ayrault pouvait-il croire que personne ne s’en rendrait compte ? Comment le ministre Cazeneuve pouvait-il croire qu'une aussi grossière ficelle de communication que son « oui de résistance » pouvait échapper aux sarcasmes du très grand nombre de ceux qui n'aiment pas qu'on les prenne pour des imbéciles ? Une fois de plus je note que les nouvelles excellences se croient toujours dans leur réunion de parti ou les pantheon_05mensonges et les arrangements avec la vérité passent sans difficulté du moment que les choses sont dites comme dans un murmure.

Je n'ai pas aimé du tout l'ambiance cette semaine avec ce retour violent et somme toute grotesque de la question religieuse sur la scène politique. J'avais eu un avant-goût avec l'empêchement fait à Caroline Fourest à la Fête de l'Humanité de pouvoir débattre. Cette histoire m'a beaucoup choqué. Qu'un débat soit rendu impossible à la Fête de l'Humanité décuple la violence du fait. Quelles que soient les raisons que peuvent avoir ceux qui veulent s'opposer à ces propos pourquoi le faire en empêchant qu'elle parle. Vraiment, je ne peux pas l’admettre. Je ne suis pas toujours d'accord avec Caroline Fourest, et comme les sujets qu'elle aborde touchent le plus souvent à des questions fondamentales, je reconnais qu'il peut m'arriver de mettre beaucoup de passion dans mes objections. Mais il ne me viendrait jamais à l'idée d'en venir à lui interdire d'exprimer son point de vue. Comment ceux qui pensent incarner les raisons d'une religion dont les fidèles souffrent déjà tant d'être minoritaires et souvent montrés du doigt peuvent-ils, à leur tour, recourir à l'ostracisme et à la stigmatisation par la force ! C'est incohérent. Je les crois très marginaux dans cette attitude. Ma conviction profonde est que dans leur masse les musulmans aujourd'hui, comme hier les juifs et les protestants, savent qu'ils ont un intérêt fondamental au respect du pantheon_06pluralisme et du droit d'expression des points de vue minoritaires. Quand il y a une religion dominante, toutes les autres ont intérêt à la laïcité de l'État et à la liberté de conscience la plus absolue.

J'en étais là quand histoire du film grotesque sur les musulmans tourné aux États-Unis devint une obsession médiatique du fait des violences qui se déclenchaient. L'affaire sent à plein nez la provocation bien organisée. Le déclenchement de manifestations de protestation et l'assaut meurtrier contre l'ambassade des États-Unis en Libye marquent une synchronisation troublante, intervenant soudain, des semaines après la mise en ligne du film. Tout surgit en pleine campagne électorale présidentielle aux États-Unis et tout est visiblement programmée pour nuire à Obama. Pour finir cela aura surtout permis, à échelle du monde entier, de remettre en scène l'équation qui sert d'épouvantail à la théorie du choc des civilisations qui est l'idéologie commune au 19 agences de sécurité et d'intelligence qui grenouillent dans l'ombre à Washington et se disputent les parts de subventions et les budgets. Nous en étions déjà la quand est arrivé la nouvelle « affaire » des caricatures dans « Charlie Hebdo ».

Aussitôt, de tous côtés, tombèrent les injonctions à se prononcer pour ou contre avec, dans chaque cas l'enfilade de conséquences soi-disant logique que les bons esprits y accrochent ! Reconnaître à « Charlie Hebdo » quand il le veut, comme il le veut, le droit de se moquer de qui il veut, avec bon ou mauvais goût, de faire ce qu’il veut du sujet qu’il décide de traiter n’est que l'application d'un principe fondamental de notre idéal : la liberté de la presse. Défendre la liberté de la presse n'implique d'aucune façon qu'on soit d'accord avec ce qu'elle pantheon_07publie. C'est quelque chose que nous savons-nous, dans l'autre gauche, mieux que les autres. Car la liberté que nous défendons là, c'est le droit pour la presse, dans la plupart des cas de nous insulter, de nous mépriser, de nous défigurer, de nous calomnier, de donner systématiquement raison à nos adversaires, de dédiaboliser les pires personnages de la vie politique tout en nous diabolisant chaque fois que possible. Nous défendons la liberté d’une presse partisane, hypocrite, faible devant les puissants et dure face aux faibles. Mais nous la défendons ! Le mauvais goût de « Charlie Hebdo » n'est rien à côté de celui d'un Christophe Barbier, d'un Alain Duhamel et autre médiacrâtes insultants, vaniteux et cupides. Et pourtant nous ne permettrions pas qu'on veuille les empêcher de débiter leurs obscénités intellectuelles. La liberté de la presse est une composante de la liberté une et indivisible que nous mettons au poste de commande de notre conception de la vie en société. Il n'y a pas d'autres bornes à la liberté que celles fixées par la loi. Comment avons-nous pu dévaler la pente au point qu'il soit nécessaire de rappeler de telles évidences ! Que le premier ministre se soit senti obligé de dénoncer dans ces caricatures une "provocation" montre le degré d’abaissement où en sont rendus dorénavant les technocrates sociaux-libéraux ! Parallèlement, que le ministre de l'intérieur ait interdit des manifestations de protestation contre ces caricatures est une autre aberration injustifiable. Avait-il des informations permettant de prévoir des troubles de l'ordre public ? Lesquelles ? Car, sinon, l'interdiction n'a aucun sens admissible du point de vue de nos libertés publiques. Le contenu d'une manifestation, ses mots d'ordre, ses raisons, ne saurait être un motif d'interdiction, sauf s'ils contreviennent à la loi. Le fait d'organiser une manifestation pour protester contre des caricatures ne contrevient pas davantage à la loi que le fait d'organiser, comme c'est le cas chaque année, une manifestation place de la Concorde à la mémoire de Louis XVI condamné pour avoir trahi la patrie il y a deux siècles de cela ! Mais, bien sûr, si pendant de telles manifestations étaient proférées des injures racistes ou bien des slogans hostiles à la République, ceux qui s'en rendraient coupables devraient être interpellés. Comment tous ces donneurs de leçons en matière de liberté, qui nous montrent aussi souvent du doigt, peuvent-ils à la première alerte méconnaître à ce point les bases élémentaires de l'esprit du droit républicain ? Ce sont des hypocrites ! Quand vont-ils se décider à interdire les séances de prière dans la rue contre les centres de santé où se pantheon_08pratique l’IVG ? Quand vont-ils faire évacuer l’église Saint Nicolas du Chardonnet occupée par des intégristes qui n’y sont pas autorisés ? Quelles mines font dorénavant tous ses grands esprits quand ils entendent dire que la justice pourrait être saisie au nom du droit local alsacien qui comprend le délit de blasphème comme nous n'avons cessé de le dénoncer sous le regard apitoyé de ces importants ! Que disent à présent ceux qui se risquèrent même, comme c'est le cas de François Hollande, à vouloir mettre le concordat dans la Constitution pour mieux protéger ce particularisme qui accable l'Alsace ? Ayrault, Valls, et les fanatiques religieux ont en commun de penser que le droit s'interprète au fur et à mesure d'après leurs émotions ou leurs convictions. C'est ce qui les rend dangereux pour la liberté davantage que l'idée qu'ils s'en font !

Vous n’avez pas dû remarquer l’information, sans doute. Moi, elle m’a percuté rudement. Une fusion est envisagée entre le géant franco-allemand de l’aéronautique EADS et le britannique BAE, héritier de British Aerospace. Ici où là, quand quelqu’un en parle dans les médias, l’information n’est abordée que sous son angle commercial et financier. Jamais dans sa dimension stratégique et politique. Il a d’ailleurs été annoncé dans l’indifférence du gouvernement. Pas un mot de commentaire. pantheon_09Pourtant l’Etat français est un des principaux actionnaires d’EADS. Ce projet est la première initiative d’envergure du nouveau président d’EADS, l’allemand Thomas Enders, qui a remplacé le français Louis Gallois depuis juin dernier. Alors que Gallois était un défenseur de l’industrie attaché au rôle de l’Etat dans l’économie, Enders est un libéral qui a longtemps milité au sein de la CSU, l’aile ultraconservatrice de la majorité de Mme Merkel. Ce monsieur préside le club patronal allemand qui œuvre au rapprochement transatlantique, l’Atlantik Brücke e.V. C’est donc un artisan actif et ardent du grand marché transatlantique, le fameux GMT, dont il est impossible d’entendre parler en France alors qu’il est censé se mettre en place en 2015. Le souhait de ce Thomas Enders de se rapprocher du groupe britannique d’aéronautique et de défense n’est donc pas limité à l’aspect commercial et financier. En rompant l’axe franco-allemand qui a porté Airbus et EADS, cette fusion rendrait possible un nouvel axe germano-britannique à la tête du nouveau groupe. Avec un tropisme beaucoup plus transatlantique qu’européen. Car le britannique BAE est d’ores et déjà un groupe fortement intégré au complexe militaro-industriel états-unien. Il possède des filiales aux USA. Et il participe directement au développement du nouvel avion de combat des USA, le F35, qui a vocation à remplacer le F16, l’avion militaire le plus vendu de l’histoire. Cela isolerait un peu plus le programme français Rafale en Europe. En matière d’industrie de défense, cette fusion enterrerait donc toute velléité d’indépendance européenne face aux USA. Quant à l’aéronautique civile, BAE n’y a pas laissé de bons souvenirs. Lors de la constitution d’EADS en 1998, BAE avait en effet fait l’acquisition de 20% dans Airbus après avoir renoncé à intégrer EADS en tant que tel. Avant de se débarrasser de cette participation en 2006, contribuant directement aux difficultés financières d’Airbus. Ici je résume autant que je le peux pour ne pas surcharger de considérations techniques et historiques cette information. Mais je crois avoir fait sentir l’essentiel. Je suis scandalisé de voir que le gouvernement ne dit et ne fait rien. L’atlantisme historique et aveuglé de Jean-Marc Ayrault et François Hollande coupe ces deux hommes d’une compréhension vraiment informée des exigences qu’impose le souci d’indépendance et de souveraineté face aux Etats-Unis. Les allemands, habitués à vivre sous parapluie nucléaire et militaire des nord-américains depuis la partition de l’Allemagne, ne sentent pas les choses comme nous. J’estime qu’il faut s’opposer à cette opération. Je pense que le gouvernement qui a déjà accepté à Washington le prétendu « bouclier anti-missiles » est en train de laisser volontairement se mettre en place une conception de la défense qui mériterait au moins d’être assumée pour pouvoir être discuté. La plus grande méfiance est donc de mise face à ce projet de fusion, tant pour pantheon_10l’indépendance de notre défense que pour l’avenir d’Airbus.

Je veux revenir un instant sur le sens que je donne à la publication dans mon précédent post d'un argumentaire à propos du bilan de la politique d'Hugo Chavez au Venezuela. Mon intention est d'expliquer les raisons pour lesquelles je soutiens la révolution bolivarienne. J'espère bien que mes arguments convaincront à leur tour d'autres personnes de regarder différemment la place particulière du processus politique en cours au Venezuela. Mais mon premier objectif est de contrecarrer deux attitudes qui me paraissent nuisibles à notre propre combat. La première est de se résigner, sans se renseigner, à avaler peu ou prou l'image générale que nos adversaires veulent donner de toute révolution qui contrecarre les intérêts de l'oligarchie où qu'elle soit dans le monde. Nos adversaires savent ce qu'ils font. Ils n'essaient pas de convaincre, ils ne citent jamais un fait précis. Leur but est de créer une ambiance de dénigrement en instillant l'idée qu'il existe une raison d'une dimension infâme chez celui qu’ils désignent à la vindicte. Leur intention n'est même pas de faire entrer quelque chose dans le crâne des autres. Il s'agit seulement de rendre suspect. Leur but est très précis. Ils veulent neutraliser l'opinion dans le cas où ils se décident à passer à l'action violente. Dans ce domaine leurs préparatifs sont constants et méthodiques. Ainsi, depuis plusieurs jours, voit-on dans la presse internationale que les enquêtes d'opinion, on ne dit jamais lesquelles, annonceraient un recul de Chavez, et un progrès de son concurrent, le candidat commun de la droite, de l’extrême-droite et des socialistes. Cette information ne correspond à aucun sondage. Ni à aucune donnée de terrain. Tout au contraire, les témoignages se recoupent pour montrer que la campagne de nos adversaires patine et que l'état-major qui la dirige est actuellement très divisé. Il n'empêche ! Quoiqu'il se passe sur le terrain, pour l’ennemi, le dispositif doit être mis en place pour contester le résultat si cela est possible. Cette contestation n'aura rien de rhétorique. Elle se déclenchera sous la forme d'occupations de places, de mouvements violents, comme dans le passé, à plusieurs reprises, la droite a essayé de le faire. Cette violence aura lieu si le résultat n’est pas massivement du côté de Chavez ! Le candidat des socialistes, de la droite et de l’extrême-droite, Capriles-Radonsky, a été lui-même personnellement extrêmement actif pendant le putsch et la séquestration de Chavez en 2002. C'est lui qui dirigeait le commando qui envahit l'ambassade de Cuba ce jour-là. Tel est en effet le « démocrate » que nous a vendu « Libération » et les autres journaux de la boucle des agences d'influence nord-américaines. De mon côté, en publiant des contre-pantheon_11informations comme d'autres le font partout dans le monde, je travaille à tenir les esprits en alerte et à aider à la compréhension de ce qui se passe vraiment. De cette manière, ceux que ces arguments auront intéressés, progressent en éducation politique. Ils comprennent mieux que la lutte que nous menons en France est insérée dans un front beaucoup plus large à l'échelle du monde où les avancées et les reculs des uns ou des autres nous impliquent tous. Et, bien sûr, en même temps nous préparons les esprits à devoir réagir en cas d’offensive putschiste pour former une chaîne internationale de résistance. Ceci me mène à la critique d'une autre attitude qui nous nuit beaucoup. C’est celle qui consiste à s'en tenir un point de vue de purs commentateurs, soupesant le bon et le moins bon, en acceptant de passer sur le terrain de nos adversaires. On parlera et on protestera contre tel aspect du chavisme en se taisant sur Guantanamo, le putsch au Honduras et au Paraguay. On ira parfois même jusqu’à ironiser sur la facilité de la distribution de la rente pétrolière. Et on oubliera que rien n’est moins habituel dans le monde que cette distribution comme en témoigne la situation dans les pétro-monarchies. Au fond, si ce qui est fait ici ou là par l'un des nôtres n'est pas parfait, exactement conforme à l'idée que nous nous faisons ici, en Europe, dans nos conditions particulières, et quand bien même nous avons cependant raison, de ce qui est le bien et ce qui est le mal, alors nous condamnons par avance, nous répandons notre scepticisme, et en définitive nous accompagnons la campagne de dénigrement. Ainsi s'agissant du Venezuela, de la Bolivie, du Paraguay, de l'Équateur, de l'Argentine, nous devrions ou bien admirer sans réserve, adorer, être émerveillés, ou bien, au contraire, acrimonieux et aigres, nous devrions d'un pantheon_13haussement d'épaules et avec dédain rejeter d’un bloc le tout pour la partie qui n'est pas assez bonne à notre goût ! Cette attitude binaire est celle qui convient évidemment au format médiatique. Est-ce une raison pour accepter de laisser notre esprit se laisser modeler sur ces registres simplistes ? Pour ma part, j'ai toujours dit que je n'étais l'admirateur de personnes au sens que les commentateurs donnent à ce mot. Chacun des processus politiques engagés dans les pays de la vague démocratique est une source d'inspiration. L’inspiration c'est autre chose que « l'admiration » au sens de béatitude que l'on accole généralement à cette expression. C'est au contraire une attitude raisonnée, argumentée, qui fait la part des choses et cherche à tirer de ce qui est entrepris des enseignements concrets pour soi-même et pour l'action que nous avons à conduire. Bien sûr, je ne veux pas cacher que cela n'exclut pas beaucoup d'empathie pour les personnages que je suis conduit à fréquenter dans ces circonstances. Hugo Chavez au Venezuela, Rafael Correa en Équateur, Pepe Mujica en Uruguay pour ne citer que ceux-là, mais en pensant aussi aux autres et à nombre de ceux qui les entourent. Ils m'inspirent chacun un sentiment de communauté de vie et d'espoir qui s'enracine profondément dans mon imaginaire politique et ma détermination humaine.


375 commentaires à “Le Front s’élargit contre le traité et pour la manifestation du 30 septembre”

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 »

  1. 51
    vert pomme dit:

    Pour ma part, je souhaiterais que vous parliez en notre nom à tous car vous êtes celui qui avez su nous rassembler pour commencer à mener cette bataille contre le capital financier internationnal et c'est très important de nous indiquer les perspectives de la suite de notre action.

  2. 52
    phil68 dit:

    Hier soir chez Ruquier, Alain Minc, invité politique, à laissé sous-entendre que la crise qui a frappé l'Argentine en 2001 était due à l'actuelle politique des Kirchner. Quelle contre vérité ! La crise Argentine de 2001 est bien une crise provoquée par les politiques néolibérales prônées et mise en place par le FMI et les gouvernements d'alors (Carlos Menem). Si entre temps l'Argentine et son peuple à sorti la tête de l'eau, c'est justement grâce à la politique ambitieuse des Kirchner !
    Je me joins donc à vous, M. Mélenchon, pour dénoncer les amalgames et contre-vérités que nos médias déversent au sujet de la gauche Latino Américaine, qui elle, agit (n'en déplaise à certains tenants du social-libéralisme).

  3. 53
    Terre de Gauche dit:

    Salut Jean Luc,
    Merci pour ce beau discours devant le Panthéon. Beau et poétique ce qui ne fait pas de mal (au contraire !). En t'écoutant, je me suis mis à rêver que tu étais le représentant élu de notre nation. Bref cela me paraissait bien plus valorisant et enthousiasmant que les discours pompeux et soporifiques de notre Bisounours 1er.
    Bien à toi et fraternellement.

  4. 54
    jacques chanéac dit:

    @thierry herman

    Bonjour,
    Venant de lire tes commentaires, quelques observations en toute amitié :
    1) Concernant l'appel à réferendum que tu qualifies sans beaucoup de respect de "connerie", on peut avoir un autre avis. Même si nous sommes parfaitement lucides sur les chances de l'obtenir, le réclamer est la conséquence logique du refus du traité. Traité dont on nous ressert les fondamentaux aggravés de celui qui, bien que rejeté par 55% des français en 2005, fut au mépris de tout esprit démocratique voté par la suite en douce par nos élus entre eux (vous êtes des idiots, donc on s'en occupe nous-mêmes) à l'instigation de l'UMP et avec la complicité du PS. Evoquant la motion qui au conseil régional du Nord Pas de Calais en appelle à un réferendum, tu ne vas pas au bout de ton propos. Je le fais à ta place imaginant que les voix que tu ne parviens pas à citer sont celles du FN. Et alors? Où est le problème? Nous n'avons rien à voir avec ces gens. Leur Non est un Non de repli, de rejet, de stigmatisation. Le notre un Non de générosité, d'ouverture, de partage avec tout notre enthousiasme à nous battre pour un monde meilleur. Rien n'a changé, c'était déjà le cas en 2005. Donc, si notre position est la même, le contenu, les objectifs et la philosophie de notre Non sont aux antipodes des leurs.
    2) Sur le fait que pour le moment et pour diverses raisons largement liées aux spécificités de chacun, l'idée de ne pouvoir adhérer directement au FdG n'ait pas abouti, je partage ton regret. Mais cela ne m'empêche absolument pas de m'investir au nom du FdG dont la diversité est aussi la richesse et dans le respect absolu de tous ceux que je côtoie.
    3) Sur la "com" pour la manif du 30 enfin. Le FdG ne dispose pas des moyens logistiques de plus grands mouvements. On peut le regretter voire (c'est mon cas) penser que les tracts reçus tardivement sont trop complexes pour ne pas dire abscons pour accrocher un public nouveau. Pour autant, il ne suffit pas d'être uniquement dans la critique. On peut aussi même si tout n'est pas parfait, retrousser ses manches et avec ses petits bras, distribuer, discuter par exemple sur les marchés, et surtout ne pas tout attendre du National...Nous sommes aussi acteurs et responsables de notre engagement.
    Bien à toi

  5. 55
    Antoine Léaument dit:

    Pourvu que le front de lutte contre le traité austéritaire s'élargisse encore ! Il nous reste une semaine pour mobiliser massivement contre le TSCG ! [...]

  6. 56
    Titus dit:

    Bravo Jean Luc, pour le très beau discours du Panthéon!
    Ca chauffe chez EELV, Dany Le Rouge devenu Dany le libéral ne comprend pas pourquoi EELV se désolidarise du gouvernement. Mais diable que sont ils allés faire dans ce gouvernement, leur place est dans le FdG.
    Nous nous mobilisons pour le 30, ce sera une journée historique autant que le 18 mars. Mais compte tenu de l'enjeu de ce traité, cette journée n'est sûrement pas suffisante, il nous faut un travail de terrain très fin pour convaincre le maximum de personnes.
    Continue de nous parler de Chavez et de l’Amérique du Sud.
    Fraternellement

  7. 57
    jacques chanéac dit:

    Rebonjour à tous
    Les sondages valent ce qu"ils valent, disent ce qu'ils veulent dire surtout venant de l'IFOP. Mais enfin, celui paru ce matin dans le JDD annonçant que la cote de popularité de Hollande est de 71 % auprès des sympathisants du FdG me laisse les bras ballants. Là, faut qu'on m'explique. Qu'en pensez vous? En espérant que notre ami le webmestre ne me verra pas trop hors sujet. Amitiés aux 29%. Pour les autres, faut me dire. Je suis peut être obtus.

  8. 58
    charlus dit:

    En France sont les journalistes de Charlie Hebdo qui ont fait en sorte de ramener ce que vous appelez la question religieuse sur la scène médiatique. Au lieu de s'occuper du traité austéritaire, Charlie Hebdo préfère les bons vieux trucs pour ramener l'attention sur lui et vendre du papier. Personne ne remet en question son droit à publier ce que bon lui semble. Mais ces journalistes sont tout à fait méprisables. Leurs caricatures sont dignes des torchons antisémites des années 30. Regardez les bien Jean Luc Mélenchon.
    Caroline Fourest a elle aussi le droit de s'exprimer, et l’empêcher de parler n’est pas la solution, même si elle parle beaucoup, et même beaucoup trop pour mon goût. Mais je n’aime vraiment pas les termes du communiqué du Parti de gauche, accusant les chahuteurs de vouloir rétablir le délit de blasphême. (ce n’est pas vrai une recherche rapide sur le net le montre), ou de « salir la fête de l’Humanité » :
    Ces gens se disent de gauche, se sentent chez eux à la fête de l’Huma. Vous imaginez des islamistes dire qu’ils se sentent chez eux à la fête de l’Huma ?

  9. 59
    JCM31 dit:

    Il y a la vidéo pour les nuls concernant le TSCG et il y a pour les amateurs "du grand frisson" ceux qui ont encore du mal à comprendre, que ce qui se profile, n'est pas une fiction, mais bien une réalité qui va précipiter toute l'Europe dans un chaos sordide.
    Le monde Diplo / Fréréric London et19 09 2012:"Le « jeu de la mauviette » (chicken game) est un jeu de con. Deux voitures se précipitent l’une vers l’autre, le premier conducteur qui dévie de la ligne pour éviter la collision est la « mauviette »..."
    Pour compléter ce tableau tragique, je rajouterai quelques prédateurs qui contemplent la scène de crime, charognards aux becs crochus et pattes acérées: le FMI,OMC, avec leurs sbires Commission Européenne et agences de notation. Voilà, tout cela est imagé et simpliste, mais si cela pouvait déclencher la secousse qui leur ferait sortir la tête du trou de l’ignorance ainsi que de l’indifférence dans laquelle ils sont plongés. Pourquoi pas. Avec le fait historique sur :« Si Valmy m’était conté » Par Jean-Luc Mélenchon, la boucle serait bouclée avant le grand rdv du 30 septembre à...

  10. 60
    Michel dit:

    Bonjour à toutes et tous.
    Plusieurs cars venant de Belgique seront avec vous pour la manifestation.
    Amicalement.

  11. 61
    François dit:

    Exemple précis des conséquences de la politique économique de Chavez.
    Je suis pêcheur en Martinique. Pendant des années nous avons été envahi par environ 1500 tonnes de poissons frais apportés par les bateaux de pêche vénézuéliens. Ce poisson était commandé par quelques importateurs martiniquais. En 2002, nous avons fait une grève d'une semaine et bloqué le port d'importation de poissons frais. La situation était tendue. Trois pêcheurs du Comité des pêches ont été menacé de mort par des importateurs. Quelques années plus tard, 2005 je ne sais plus exactement, d'un seul coup, nous n'avons plus vu un seul navire de pêche vénézuélien.
    Il semble que le gouvernement de Chavez avait décidé:
    1- d'obliger les pêcheurs a débarquer leurs prises au Vénézuéla afin d'alimenter la population du Vénézuéla.
    2- d'en finir avec le trafic d'argent lié à la pêche, car le produit des ventes en Martinique ne revenait pas au Vénézuéla.
    Chavez, sans le savoir nous a donné un bon coup de main. Merci
    Par contre, pour notre pêcherie martiniquaise rien n'a changé, car les importateurs de la grande distribution, importent maintenant 4 fois plus de poissons congelés venant de monde entier. (1000 tonnes en 1998 et 4000 tonnes en 2010). Le plus intéressant est qu'une partie du poisson congelé vient de Guyane française, pêché par des navires vénézuéliens sous licences européenne, congelé en Guyane par des usines de congélation guyanaises.
    Ce mécanisme est aidé par l'Europe. Tout ce poisson congelé est vendu sous le prix du marché, car il sert à la grande distribution de produits d'appels.
    Cette mécanique ruine notre pêcherie.

  12. 62
    JCM31 dit:

    A la question, à qui peut-on encore faire confiance et savoir qui sont les ennemis que nous avons en face, par ces temps pluvieux. Est-ce que notre Front peut encore plus s’élargir ? Concernant le site "Avaaz" qui serait un site à bannir, d’après un commentateur sur ce blog. Même si je ne signe pas systématiquement toutes leurs propositions de pétitions souvent par scepticisme et méconnaissance des sujets, je reste d'accord sur leurs dernières campagnes (que je retrouve également ici d’ailleurs) contre par exemple, la signature du traité Européen ainsi que la manipulation et conséquences, concernant les dernières caricatures, qui consistent à faire diversion pour détourner l’attention, des sujets primordiaux. Pour moi ce ne sont que des leurres, que nos médias exploitent allègrement et sans complexes). Egalement, la proposition qu'ils font dernièrement, d'inonder les pages Facebook ou boites mails des médias télévisuels pour exiger rapidement, des émissions aux heures des grandes écoutes pour que le débat impératif et combien nécessaire ait enfin lieu, sur le TSCG, afin d'informer objectivement les citoyens responsables que nous sommes tous (tes). Tout cela ne conforte pour l’instant, qu'un avis favorable pour ma part. Alors ? A suivre ! Maintenant, je vais écouter Jean-Luc sur Canal+. Résistance!

  13. 63
    Michel Berdagué dit:

    Cet écrit nous informe de notre avenir avec 2 voies et deux seules : soit une soumission totale aux puissants militaro-industriels et financiers du pathos où le G.M.T. va chapeauter tout avec l'hégémonie du pentagone et sa politique, soit une construction et une indépendance Politique avec des coopérations telles qu'en Europe les Peuples aient la Parole,
    Pour la voie autonome et de toute liberté, personne ne peut faire l'économie de se donner les moyens d'une Défense la plus moderne et d'une Armée populaire non pas agressive mais respectueuse des avancées démocratiques et laïque.
    De revoir la stratégie de notre Défense proposée par le Front de Gauche dans l'intervention de Jean-Luc Mélenchon au Cercle Républicain et visible en archives sur le blog.
    Oui la fusion dans l'aéronautique et que révèle par son regard citoyen et stratégique Jean-Luc quant à notre devenir pour toute construction libre de la souveraineté populaire,donc de notre République à visée universelle., pose un grave problème et il est sûr que porteur d'armes pour que toutes décision appartienne aux States bouleverse tout la stratégie et l'indépendance de nos moyens.
    Toutes et tous à la Manifestation et bienvenue à tous les participants, là il n'y a pas de frontière dans la solidarité active.
    Sûr que les "utiles" des votes sont roulés dans la farine,mais personne ne croit qu'ils n'en savaient rien de cette bande de manchots ! sic sur Canal en direct et un bon direct de Gauche.

  14. 64
    Siamy dit:

    Mr Mélenchon, respect pour l'endurance dont vous avez témoigné au cours de cette émission sur canal, pour sans arrêt essayer de mettre à l'ordre du jour le sujet du TSCG. Et oh,comme c'est étrange, ce sujet était consciencieusement balayé d'un revers rapide par la journaliste qui vous interrogeait. Jusqu'à prétendre "qu'on allait en parler", alors qu'au final il ne s'en est rien dit, si ce n'est une controverse au sujet de la date. Encore une démonstration de désinformation journalistique, que vous contribuez une nouvelle fois à mettre en évidence.

  15. 65
    dedifun29 dit:

    Bonjour Jean Luc, je viens de suivre l'émission de AS Lapix où vous étiez invité, et sauf erreur de ma part, je pense que c'était enregistré, vu les plans de coupe et montages.
    Vous avez de bonnes réparties comme d'habitude, par contre, le temps de parole vous a été allègrement tronqué au détriment de chroniques, reportages et pubs.
    Lorsque vous vous exprimiez votre interlocutrice vous coupait la parole, et finalement en avait rien à faire de vos réponses.
    Enfin, il a fallu que vous fassiez le forcing pour évoquer (très brièvement) la manifestation de dimanche prochain, sinon pas un mot n'aurait été dit.
    Franchement accorder 45 secondes au traité européen, cela démontre bien que les médias sont vraiment dans un système où tout doit être mis en oeuvre pour le défendre et transformer ses conséquences désastreuses en avantages.

  16. 66
    JeanNimes dit:

    M. Mélenchon, vous attirez à juste titre l'attention sur le rapprochement EADS-BAE Systems.
    Il y deux aspects à cette question : 1/ un aspect politique que vous avez traité ; 2/ un aspect financier qui a des implications majeures : BAE est impliqué dans le projet F-35 Lightning II du Pentagone (cf. Wikipedia). Or ce projet d'avion ultramoderne qui devrait fonctionner comme seul avion de l'armée US pour un siècle (ce sont eux qui le disent) est une coopération plus ou moins forcée avec d'autres pays (la Grande-Bretagne et l'Australie entre autres). Cet avion dont les prototypes viennent de commencer à voler pose d'énormes problèmes non résolus pour devenir opérationnel. BAE est sous-traitant de Loockhed Martin responsable du projet pour le Pentagone. Il a déjà consommé un budget énorme (385 milliards de $, soit plus de 300 milliards €, soit l'équivalent du budget de la France ! Le nom de code F35 est équivalent à JSF) et n'est pas terminé puisque pas opérationnel... Au moment de l'élection d'Obama, qui a conservé le ministre de la Défense de Bush, il a été question d'arrêter ce projet catastrophique. Ce qui n'a pas été le cas, Obama autorisant le Pentagone a engloutir encore des dizaines de milliards pour éviter d'avoir à dire que ses prédécesseurs en avaient perdu des dizaines, voire des centaines !
    Conclusion : BAE pris à la gorge par sa participation à ce projet qui ne rapporte toujours rien, cherche de l'argent frais. Une alliance avec EADS lui permettrait cela, bien qu'il ait soldé sa participation à EADS dans les années antérieures. De plus il est tout à fait possible de se demander si ce ne serait pas le moyen de vendre cet avion à l'Allemagne... voire à la France sinon à l'Espagne ou l'Italie si ces pays arrivent à trouver l'argent nécessaire. (A noter que la Troïka refuserait de réduire les dépenses militaires de la Grèce pour l'aider à se remettre à flots, on peut donc se demander si des banques n'accepteraient pas de financer ce genre d'achats en étant sûres de rentrer dans leurs fonds grâce au MES et autres TSCG...)

  17. 67
    turmel jm dit:

    Très éclairante prestation de notre député Européen sur Canal+.
    Beaucoup de métier. La date de la manifestation du 30 septembre, il a pu en parler, dame Lapix voulait soit disant aborder le sujet plus tard. Certainement comme les deux questions concernant Chavez et ses déclarations sur Khadafi et le boucher de la Syrie, à la dernier seconde de l'émission. Manque de "bol" pour la charmante, J-Luc a pu donner in extremis une réponse qui nous honore. Quant à la question sur le gaz de schiste et l'avis de MG Buffet,je n'ai rien compris. Pour ma part, eu égard ou en est la recherche, je suis tout à fait contre, ne serai-ce que par rapport aux gaspillages d'eau dont dépend cette extraction.

  18. 68
    Ch'ti lulu dit:

    Excellent dans Dimanche + ! Dans un rythme d'émission soutenu peu propice à la pédagogie, JLuc a déjoué les chausses-trappes qui lui étaient tendues. et décodé l'actualité sous un autre prisme (vote des étrangers, TSCG, virage au vert de FH, impuissance du gouvernement dans les licenciements...). J'ai bcp rit quand il a qualifié les dirigeants socialistes de bande de manchots ! humour, poésie, émotion (dernier ex le discours au Panthéon) mais aussi sérieux et rigueur : waouh ! Aux antipodes de la caricature du "singe vociférateur qui postillonne" (la revue de presse de Paris-Première)

  19. 69
    Lilly54 dit:

    Bonjour Amis, L'émission sur Canal n'a rien de politique ! Et par pitié ne qualifiez pas Lapix de journaliste'Elle était imbuvable et insupportable. Quelle patience Jean-Luc ! J'ai pensé un instant : "il devrait inverser les rôles et se mettre à l'interroger". On se serait bien marrés. Le meilleur passage fut celui des raffineries où l'animatrice fut désarçonnée. Tous coulés dans le même moule ces journ.... heu non ces animateurs.

  20. 70
    Jean Louis CHARPAL dit:

    Hier, étant allé sur le site du Parti de Gauche, j'ai vu et écouté le beau discours, à la fois lyrique et historique, de Jean-Luc sur Valmy et la naissance de la 1ère République. Puis sur le même site, j'ai vu et écouté l'intervention de Jacques Généreux lors de la fête de l'Humanité. Parlant du TSCG en particulier, et des ravages de l'ultra libéralisme et de l'austérité en général, notre cher économiste-citoyen, d'habitude si posé, n'a pu s'empêcher de dire, avec une certaine colère bien compréhensible, la bêtise et la folie du système, sans cacher qu'il considérait comme fous (sic) bons nombres d'économistes ultra libéraux. Il a démontré (ce dont on se doutait, mais cela fait plaisir de l'entendre d'un vrai expert, digne de ce nom) que ceux qui décident de tout à notre place, sont en train d'organiser, et même de concocter comme dans un laboratoire, une dépression économique en Europe d'une ampleur encore jamais vu (et pourtant depuis 30 ans on en a vu des vertes et des pas mures !) dont les conséquences vont être au moins aussi catastrophiques que la crise de 29. A la différence que 29 a été subie, alors que cette "crise" sera artificiellement créée et sciemment déclenchée. Devant le caractète d'utilité publique de telles infos, un intervenant s'est étonné que Jacques Généreux soit quasiment interdit de médias. Il a répondu - peut-être était ce du second degré - qu'il ne voyait guère d'autres solutions qu'une occupation des médias. Je comprends bien que le FdG ne puisse donner de telles consignes (cf ce que dit Jean-Luc sur la liberté de la presse) mais je me demande sérieusement si les citoyens qui en ont ras le bol du lavage de cerveau, qu'ils soient du FdG ou pas, n'ont pas intérêt, pacifiquement certes,à investir cetains locaux pour contraindre à la pratique d'un pluralisme réel de toutes les opinions, sans lequel on ne peut se dire dans un République démocratique, mais dans un dictature médiatique, si en harmonie avec celle des marchés.

  21. 71
    Ouilyaf dit:

    Bonjour cher Jean-Luc,
    Plus nous ouvrons les yeux, plus il est évident que les peuples sont en danger de mort. En conséquence, il devient indispensable d'appliquer notre règle d'or, la légitime défense. Il va falloir nous battre de toutes les façons possibles. Nous sommes prêts !
    Vous êtes pour nous une grande fierté. Merci !
    Salutations fraternelles au WM, souvent oublié.

  22. 72
    eche202 dit:

    Entièrement d'accord avec toi,Lilly54. A chaque fois,je me fais avoir. Cette émission n'a de politique que le nom. Il faut vraiment être un vieux briscard comme Jean-Luc pour ne pas tomber dans les pièges tendus par cette "animatrice" de show télévisé. La force de Jean-Luc Mélenchon est d'arriver à convaincre en un minimum de temps un maximum de personnes et surtout de les faire réfléchir. Anne-Sophie Lapix fait vraiment partie des chiens de garde du capitalisme. De toutes les façons, je serai à Nation, dimanche prochain et je pense que nous serons le plus nombreux possible!

  23. 73
    Michel Berdagué dit:

    C'est vrai Jean-Louis, ça suffit. Nous avions même avancé devant ce déferlement médiatique de nuls et de perroquets en hoquet ultra dangereux libéraux qu'un Keynes serait considéré comme le pire partageux, il y en a ras le bol, la casquette et autres, car devant des arguments aussi puissants que notre capacité de raffinage avec un avenir et une solution crée par le labeur pour s'en sortir face aux quatar et autres arabie saoudite tellent obscurantistes, l'interlocutrice ne fait rien que d'être animatrice au service de l'ignorance pour nous enfumer un peu plus, pour ça ils doivent émarger un max, nous avions proposé la création de moyens modernes d'informations et la possibilité de débats.
    Ce n'est pas ici de dévoiler les actions, c'est pour cela que la Manifestation est obligatoire pour ne pas être couché et servile.
    Vite la République et la Sixième de libération.

  24. 74
    Blanche de Marseille dit:

    Le vote de EELV contre le Traité européen est d'un grand espoir. Enfin des gens qui s'opposent à cette signature d'un texte rédigé par Nicolas Sarkozy dont on nous dit qu'il est pratiquement en l'état. Bravo EELV, ça fait rudement plaisir. Joint au refus du Front de Gauche, c'est plus qu'un caillou dans la chaussure d'un gouvernement qui ne cesse de décevoir, un gouvernement qui prend beaucoup trop de temps alors qu'il y a urgence. Quand sera donc voté le recadrage des Banques et la poursuite des grands fraudeurs richissimes ? Il va tranquillou le gouvernement mais j'espère bien que le NON va lui donner un coup de pied aux fesses ! Merci en tout cas Monsieur Mélenchon, avec EELV ça va le faire !

  25. 75
    francois chopin dit:

    Et oui, la guerre froide n'est pas terminée et l'indépendance nationale française se fait la malle mais il faut avoir confiance dans un sursaut populaire que le FdG prépare patiemment avec Jean-Luc Mélenchon. Résistance! Félicitations pour vos discours et explications toujours de qualité.

  26. 76
    Jean Louis CHARPAL dit:

    Dans le prolongement de mon message 68 et de celui (n° 70) du camarade Michel Berdagué (que je salue chaleureusement au passage) je rebondis sur ce que dit @ 52 phil68. Il nous relate le mensonge caractérisé de Minc à la télé, concernant l'Argentine. Qu'un ultra libéral déjanté dise n'importe quoi, c'est dans la nature des choses. Ce qui est scandaleux, c'est que jamais, je dis bien jamais, dans un tel cas, il n'y ait personne pour donner un autre avis et rétablir la vérité des faits. La pensée unique est quelque chose de très grave, car c'est la caractéristique essentielle de la dictature. Additionnez toutes ces atteintes quotidiennes à la liberté d'opinion et au pluralisme, qui ont eu lieu, depuis 32 ans maintenant et dans tous les pays, et vous comprennez pourquoi le système s'est imposé, comme le seul possible, à bas bruit, de façon indolore, dans presque tous les cerveaux. Et imaginez, au contraire, que depuis 1980, à chaque fois qu'un ultra libéral a débité ses âneries, à la TV, à la radio, dans la presse écrite, il y ait eu un contradicteur expliquant qu'il n'était pas d'accord et motivant son point de vue (genre Jacques Généreux, Frédéric Lordon ou autres, pour que ce ne soient pas toujours les mêmes qui s'y collent). Je suis persuadé que jamais nous ne serions descendus aussi bas.
    NB1 : une des ruses, en forme de grosse ficelle, des médiacrates, consiste à dire à celui qui aborde une vraie info ou un argument dangereux pour le système (au hasard Jean-Luc) "on va y venir tout à l'heure". Vous les avez vu quelque fois "y venir" d'eux mêmes ? Moi, jamais !
    NB 2 (qui n'a rien à voir avec ce qui précède) : J'étais allé, en car, au meeting de Nantes et à celui de la Porte de Versailles (moments inoubliables). Le coût était modique, puisque chacun donnait ce qu'il voulait. Les fonds étant en baisse, ce que je comprends, le coût cette fois sera plus élevé. Je vais aller quand même à la manif du 30. J'espère qu'il y aura un maximum de monde, tout en pensant au crève coeur que subissent ceux qui ne pourront se payer le déplacement.

  27. 77
    Lidia dit:

    @ Lilly54 (en 67), au sujet de l'émission sur Canal cet après-midi :
    L’attitude de Mlle Lapix, bien qu'elle ait été "insupportable", m’a cependant fait plaisir : elle était toute douce et plutôt coopérative ("oui, moi, je suis d’accord"). Attitude très différente de celle qu’elle a eue il y a quelques mois face au même invité. D’autres journalistes (animateurs) me donnent parfois la même impression. Je rêve peut-être mais certains commencent à prendre J-L et ce qu’il dit un peu plus au sérieux. On s’en fiche de ce qu’ils pensent vraiment eux, mais si leur attitude change un peu, cela est bon pour l’opinion publique. Et pour Jean-Luc, qui aura peut-être moins besoin de s’énerver (car à la longue ça doit être épuisant).

  28. 78
    jean ai marre dit:

    @ Jean-Luc Mélenchon :
    L'affaire sent à plein nez la provocation bien organisée.

    Même très bien organisée, avec en filigrane la date du 11 septembre, où le film a été diffusé dans les pays arabes. Quelle est alors l'action de Charlie Hebdo ? Au lieu de la jouer douce et attendre que le soufflet soit retombé, le journal en profite pour en mettre une couche.

    Jean-Luc écrit : "Reconnaître à « Charlie Hebdo » quand il le veut, comme il le veut, le droit de se moquer de qui il veut, avec bon ou mauvais goût, de faire ce qu’il veut du sujet qu’il décide de traiter n’est que l'application d'un principe fondamental de notre idéal : la liberté de la presse."

    Tout à fait, mais dans ce cas précis, Charlie Hebdo, se sert de cette liberté pour condamner le sectarisme, l'intégrisme de ceux qui ont réagi au film. Et à mon avis, Charlie Hebdo, fait une faute pas de journalisme, mais politique, car il participe alors à créer l'amalgame de pensées entre le religieux, l'intégriste et le politique. Pour une fois (ce qui est rare) je ne suis pas d'accord avec notre leader.

  29. 79
    Alain dit:

    Bravo Jean-Luc pour ta prestation à Dimanche +
    Pour le moment, aucun, aucune autre représentant du Front de gauche n'est capable de faire passer un message clair qui sort d'un langage fait pour les militants. Je souhaite que tu fasses des émules, qu'ils étudient tes propos, ta façon de communiquer, ta posture. Pas question bien sûr de chercher à t'imiter, nous n'avons pas besoin de singes. Par contre sur les questions de politique énergétique, j'aimerai avoir une confirmation scientifique de la puissance disponible en géothermie.
    Quand à l'hydraulien, quelles seront les conséquences sur la faune marine ? Cette solution ne peut pas être utilisée seule (l'électricité ne se transporte pas au delà de 200 km. (ce qui veut dire que la centrale de Fessenheim ne fourni pas directement de courant pour Paris par exemple) De plus, quid du problème de colonisation par les animaux marins, moules, balanes.. et crois moi, je connais bien le problème.
    Quand au gaz de schiste Marie George Buffet a tort. En effet, contrairement à ce que beaucoup répètent bêtement, il n'y a pas de crise du pétrole. En effet, si par malheur l'Humanité brûle toutes les réserves prouvées d'énergies fossiles, les conséquences sur le climat seront irréversibles. Donc ajouter du gaz de schiste serait bon uniquement pour la balance extérieure de la France mais criminel pour la survie de l'Humanité !
    Les sciences et les techniques sont l'affaire des citoyens et donc des politiques. Mais la vérité scientifique et technique n'est pas démocratique, une ânerie répétée par des millions de gens reste une ânerie.

  30. 80
    jeannine dit:

    Cette madame Le Pen quand même, a mourir de rire son culot. S'il n'était pas question d'extrême droite bien sur et des idées qu'elle propage a certains esprits faibles. Se servir de la laicité pour interdire aux uns (voile, kippa) se qu'elle s'autorise a elle même en idôlatrant Jeanne la pucelle, c'est assez culotté. Je m'autorise tout, et rien aux autres hommes.... dit une fable de La Fontaine. Les trois religions du Livre n'ont elles pas les mêmes droits et les mêmes devoirs aussi ? C'est ça madame la laicité, ne vous en déplaise !

  31. 81
    jeannine de sète dit:

    Toujours aussi clair et efficace. Je vais signaler ton article sur EADS à un syndicaliste de ma connaissance, car tu as raison, ce n'est pas évident à comprendre. Encore merci pour tes articles, leur contenu et surtout ta réactivité si rapide.

  32. 82
    keriel dit:

    à propos du rapprochement EADS BAé, les motivations stratégiques sont certainement celles évoquées par JLMélenchon. L'atlantisme affiché de FH et de son gouvernement les conduira probablement à adhérer à cette stratégie qui porte en germe la fin de ce fleuron européen de l'industrie. Mais dans le groupe EADS, outre AIRBUS, Eurocopter, que tout le monde connait il y a aussi la filiale ASTRIUM en charge de Ariane 5, des satellites et du missile M51. Ce dernier est le vecteur de la force stratégique française, et il est clair que l'Etat voudra garder ses prérogatives (sauf à penser que le gouvernement serait prêt à un nouvel abandon de souveraineté..). La conséquence prévisible d'un rapprochement EADS Baé serait donc le détachement de la filiale ASTRIUM, avec à la clé une recomposition du mécano industriel français. Dans une telle hypothèse, Thalès pourrait être sur les rangs. Notez que Ariane 5 et missile M51 utilisent les mêmes technologies duales et ne peuvent donc être séparés sous peine de créer des doublons hors cela couterait trop cher à l'Etat ce qui parait donc exclu. Voila l'éclairage industriel que je pouvais donner.

  33. 83
    Catherine Melin dit:

    Je vous ai trouvé presque trop poli avec Anne Sophie Lapix aujourd'hui sur Canal +, elle qui, pour ses battements de cils agaçants, son sourire figé habituel et l'enchainement des sujets sans laisser s'exprimer son invité, en le faisant passer pour un menteur au besoin : -"Non, ce que vous dites est faux... -"Si, c'est vrai..." (choix de la date du 30 septembre) et on passe à autre chose immédiatement, mériterait qu'on la remette à sa place d'une façon un peu plus féroce.

  34. 84
    Malène dit:

    Merci pour ce papier, clair et pédagogique, comme d'habitude.
    Il me semble qu'il serait intéressant (et pédagogique !) de faire une réponse, quelle qu'en soit la forme, à l'interview que le premier ministre vient de donner à Médiapart à propos du traité européen. Le débat en serait grandement enrichi.

  35. 85
    Zapping dit:

    La vidéo de Jean-Luc Mélenchon à "dimanche +" sur Canal + ce dimanche est publiée sur le blog : http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/09/23/invite-de-dimanche-sur-canal-4/

    Ardents à la lutte !

  36. 86
    Ouilya dit:

    Merci à Keriel pour ses explications qui rendent ce traité encore plus épouvantable que jamais.
    Non, nous ne pouvons pas laisser ce traité passé, ça va trop loin, le pays va être littéralement dépouillé.
    Tout cela devient intolérable !

  37. 87
    Simon dit:

    A propos de Robespierre, à écouter absolument : Henri Guillemin qui explique Robespierre et les "Révolutions Françaises" : la fausse de 1789 (les nouveaux riches prennent le pouvoir aux anciens) et la vraie de 1792 (le peuple est enfin défendu, pendant deux ans).
    Première partie (mp3).
    Deuxième partie (mp3).
    C'est Michel Onfray qui devrait se cultiver un peu !....

  38. 88
    olivier dit:

    Moi aussi il me gène fortement ce traité. Le soucis dans cette histoire c'est que le FN est contre aussi (comme en 2005).

  39. 89
    micmousse dit:

    Qu'ils s'appellent EELV ou Lienemann ou même Montebourg ou Hamon, ils se couchent tous devant le libéralisme et à ce titre leurs actions contre le peuple doivent dénoncées et combatues.
    Hollande et le Parti Socialiste qui ont déjà démontré qu'ils ne sont sont plus à gauche ne sont plus nos amis s'ils nous font ingurgiter de force le TSCG (en plus de beaucoup d'autres dérives)

  40. 90
    obermeyer dit:

    Merci aux Belges de venir à la manif, merci aux Antilles de nous tenir informé de ce qui se passe par chez eux, merci à tous pour votre contribution souvent éclairante,merci à Jean-Muc pour l'immense boulot déjà accompli. Quand on pense qu'on en n'est qu'au début, ça fout un peu le vertige.
    Ok avec vous concernant les médias. Nous pouvons néanmoins résister, le boycott bien sûr et la possibilité de leur écrire massivement ce que l'on pense d'eux. C'est facile par mail, alors faut pas s'en priver, surtout le service public qu'on finance tous par l'impôt et qui doit retrouver son rôle impartial au service des citoyens (donc dans l'immédiat nous parler du traité et organiser des débats avant la ratification).
    On lâche rien !

  41. 91
    Provincial dit:

    Manif du 30 septembre: pas trouvé facilement de lieux et horaires de manif en province.
    Encore un effort! si je trouve, j'y vais, mais pas à Paris...

  42. 92
    cultive ton jardin dit:

    Caroline Fourest à la fête de l'Huma, et qui plus est sur le thème de la résistance au FN, je comprends que certains aient jugé cela intolérable. Sa liberté d'expression reste entière, on la voit, on l'entend partout, elle publie sur Huffington Post (?) et dans d'autres médias aussi peu recommandables. Il me semble qu'elle n'était pas du tout à sa place à le fête de l'Huma, j'aimerais bien comprendre pourquoi et par qui elle y a été invitée.
    Idem pour Charlie Hebdo. Il ne me semble pas avoir entendu quiconque réclamer contre eux le rétablissement de la censure. Leur reconnaître la liberté de publier n'implique pas que nous renoncions à notre liberté de dire ce que nous en pensons.

  43. 93
    Nicolas dit:

    Monsieur Mélanchon,

    Je fais partie de ces électeurs de gauche (environ 30 % des électeurs de Hollande je crois) qui ont hésité à voter pour vous au premier tour de l'élection présidentielle, et qui ont finalement voté pour Hollande pour éviter un "21 avril ". Je fais aussi partie de ces déçus de la politique de Hollande notamment du fait de l'absence de réorientation réelle de la politique européenne. Vous ambitionnez de devenir avec le front de gauche une alternative crédible face à une "gauche molle". Je pense que vous occupez un espace politique qui a de beaux jours devant lui. Néanmoins je fais aussi partie de vos électeurs potentiels qui sont gênés par vos propos qui sont parfois un peu trop caricaturaux et qui manquent de mesure comme par exemple «Un jour, on fait ci, le lendemain on fait ça, le surlendemain n'importe quoi.
    J'étais mieux préparé à gouverner que cette bande de manchots». Je pense que vos excès de langage desservent vos idées et votre courant politique. En étant trop souvent dans l'outrance, je pense (à regrets) que vous ne pourrez jamais devenir un jour Président de la république car vous n'êtes pas assez rassembleur et trop dans l'excès. Si vous ambitionnez de devenir président, alors "présidentialisez" vous! Soyez moins clivant et plus fédérateur sinon vous serez condamné à rester dans une opposition stérile et finalement peu utile. Avec toute mon amitié

  44. 94
    s Maité dit:

    En effet M Le Pen ne s'est jamais éloignée de ses traditions les plus profondes de l'extrême droite "comme le dit Jean-Luc" derrière sa façade de dédiabolisation reste la xénophobie ! Il est grand temps d'instruire ceux qui par ignorance ou désespoir ont voté F.N, je viens de lire un livre "le système Le Pen" de Caroline Monnot, Abel Mestre, même si il fait parfois frémir, très intéressant de voir ceux qui l'entourent.
    Je n'oublie pas comment Jean-Luc s'est battu contre les idées d"extême droite alors que les médias la faisaient monter dans les sondages, la droite parlait le meme langage qu'elle, les socialistes se sont tus préférant taper sur Jean-Luc, le seul but de M Le Pen est le pouvoir à tout prix.

  45. 95
    Michèle dit:

    Bonsoir monsieur Mélenchon ! A.S Lapix nous gratifie d'un lapsus final qui pourrait évoquer que le son de Jean-Luc trop audible doit être assourdi par un questionnement leste et incisif mais particulièrement révélateur du mépris du spectateur dont elle fait preuve.

  46. 96
    obermeyer dit:

    Merci à nicolas 93 pour sa sincérité. C'est déjà bien de sa part de reconnaitre qu'on n'attends pas grand chose des socialistes et qu'on a de beaux jours (de combat) devant nous. Concernant le langage de Jean-Luc, je l'invite à lire ses écrits, il comprendra qu'il a affaire à une belle plume (reconnu comme tel même par certains adversaires politiques), qu'il manie la langue française avec beaucoup de justesse. Mais pour une fois qu'on a un politique qui parle (presque) comme nous, qui s'énerve comme nous contre les injustices, qui parfois fait preuve d'un humour décapant, malgré tous les pièges tendus par les médias (pour éviter le vrais sujets, perdre du temps sur des choses futiles) et qui en plus est sincère et intelligent. On le garde comme il est ! Son langage passionné et sincère est très rare dans le paysage politique. Je ne pense pas qu'il doivent se fondre dans un moule de conventions pour avoir une stature présidentiable. Ce mec est très humain ! Fraternellement.

  47. 97
    ric hunter dit:

    Je pense qu'il ne faut pas s'enflammer avec le vote d'EELV sur le TSCG, car il y a, à mon sens, une partie d'échecs qui se joue entre les verts et Hollande. En votant conte le TSCG, les verts ont voulu envoyé un message fort à FH en laissant sous-entendre qu'ils pouvaient être une force d'opposition à l'intérieur du gouvernement et qu'ils pourraient mettre à mal une certaine cohésion et solidarité de façade. De suite les médias et l'U-FN-P pouraient s'en apparer. Ainsi pour couper court à cette possible déviance, FH a donné de suite des gages (en parole bien entendu, car comme pour le nucléaire lors de la campagne présidentielle, cela suffit pour que les verts votent dans le sens du traité Merkozy-Hollande). Ne soyons pas dupes, les verts font mines de s'opposer dans l'espoir d'arracher quelque chose aux socialistes et ces derniers font croire aux verts et à l'opinion publique qu'ils prennent en considération leurs partenaires de gouvernement.
    Les dirigeants socialistes (je ne met pas dans le même sac les militants et sympathisants de base de ce parti) n'écoutent qu'eux même.

  48. 98
    COLLONGE Madeleine (Maddy) dit:

    Je vais revenir sur le passage du billet concernant les élucubrations de Madame Le Pen.
    Pour moi la laïcité est un espace de liberté. Liberté de croire ou de ne pas croire. Liberté de recherche philosophique. Liberté d'aller et venir sans que qui qui se soit peut être inquiété pour ses opinions même religieuses. Donc le port du voile et de la kippa sur la voie publique ne sont plus nuisibles au paysage que le port de soutanes, de cornettes ou d'habits monastiques ! Madame Le Pen ne vous mélez pas d'un sujet que vous ne maitrisez pas. Arrêtez de mettre chaque jour un peu plus de l'huile sur le feu dans notre république ! Vous n'êtes plus pucelle, même si vous prenez Jeanne d'Arc comme référence.

  49. 99
    Sniper68 dit:

    Bravo camarade Mélenchon pour ta formidable interview chez Madame Anne Sophie Lapix cet A.Midi sur Canal+. Les "manchots" ne vont pas comprendre ce qui va se passé le 30 Septembre 2012 à Paris.
    On lâche(ra) rien et Résistance !

  50. 100
    afournier dit:

    J'espère que le 30 sera un succès et qu'on obtiendra enfin ce référendum.
    J'espère aussi que les organisateurs ont prévu quelque chose pour les cas où l'extrême droite viendrait à s'y présenter. Ce cas n'est, par prudence jamais évoqué. J'y ai pensé cet après-midi. On sait comme ils ont su bénéficier du non au TCE. Je recommande le mépris si le cas se présente, un débordement serait malvenu, mais c'est ma seule inquiétude. Même la pluie ne saurait nous empêcher de participer à cette démonstration.
    Le vote des verts est en effet encourageant et dynamisant.
    Sur un autre sujet, traité dans ce texte, voici ma réaction par rapport aux provocations religieuses et au climat qui règne en ce moment. Et la crise économique ne fait que commencer! Car c'est sur elle que ce culbénisme de toutes obédience prolifère. Compte tenu de ma profession, ma réponse est un dessin.

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive