28mai 12

Les jours après la mine

Ce billet a été lu 86 735 fois.

Et bien entendu, les paroles de cette chanson, à télécharger.

Dans cette note il est question de ma circonscription dans le Pas-de-Calais sur un mode impressionniste. Puis je viens sur la réunion de l’OTAN à Washington où le nouveau président français a signé un document atlantiste que je désapprouve formellement. Il dit que ses réserves ont été levées par les conclusions du sommet de l’organisation. Je montre qu’il n’en est rien. Enfin, je reviens sur ce que j’ai noté de ma lecture de ces médias devenus si curieusement favorables à la dédiabolisation de madame Le Pen.
facades_08Dimanche 3 juin c’est la Fête des mères. Une invention du régime de Pétain, prolongée dans l’objectif commercial que l’on devine. Emilienne Mopty aussi était mère. Les nazis l’ont torturée et décapitée pour avoir organisé une marche de solidarité avec les mineurs en 1941, grève contre l’occupant, pour les rations et la paie. Sa fille vit toujours. Mercredi j’étais à Dourges dans la cité minière Bruno. Une jeune femme que j’invitais à participer à la marche que nous organisons le 3 juin prochain m’a dit toute émue : « Mon grand-père était dans cette grève ! Il vient de me le dire. Il ne l’avait jamais dit avant. Il y était. Moi je viendrai avec vous. Je viendrai. » Le 3 juin on marche ! Et vous ? Nous partirons de la commune de Montigny-en-Gohelle dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. On démarre à 15h30 du Puits Dahomey, rue de la Libération. En chemin, il y a deux haltes. Puis on arrive aux Grands bureaux des mines sur la commune de Billy-Montigny. C’est le trajet qu’ont fait les femmes avec Emilienne Mopty. Nous ce sera la marche « l’Humain d’abord ».

Pour illustrer ce billet des images de maisons prises à Rouvroy, une ancienne cité minière dans le Pas-de-Calais. Photos : S. Burlot.

Comment ont-ils pu supporter tant de malheurs ? Les guerres, les deux, sur place ! Avec la ligne de front à domicile pour la première, ses villes rasées et ses ossuaires monstrueux que gardent encore aujourd’hui les associations de vigilants. La seconde aussi ne fut guère moins terrible. L’occupant nazi créa une zone spéciale et fusillait à tour de bras. Une génération a eu la mine et la silicose qui tuait les hommes comme des mouches parfois avant même la quarantaine. Puis ce fut l’amiante. Et aussi les effluves liquides et gazeuses de l'usine Metaleurop qui ont pourri l’eau, la terre et l’air. Et toute l’activité sinistrée à tour de facades_01rôle : l’agriculture, le textile, la mécanique. Tout, absolument tout. Et ça continue. A partir du quinze du mois les commerçants survivent presque aussi chichement que leurs clients.

Ici la légende de la mine est omniprésente. On en parle sans cesse, à tout propos. Pourtant, personne n’aurait envie d’y retourner. Mais la mine vit encore de toutes les façons possibles. Souvenirs de famille, centre de soins, présence des morts, « partis » si jeunes souvent. « Mon mari est parti à trente-cinq ans monsieur Mélenchon. La silicose. C’était un très bel homme ». Les hommes vivaient dans la poussière de charbon au fond avant qu’on commence à injecter de l’eau sur le front de taille et qu’on ait des protections. De toute façon en surface, la poussière y était aussi. Partout. On m’a raconté que les hommes étaient payés à la tâche. Ils s’exténuaient donc. En mairie de Dourges, après l’accueil officiel, le maire Patrick Defrancq m’a montré dans son bureau une gayette, petit morceau du charbon arraché de cette façon. Curieuse boucle de l’histoire : le premier puits ouvert a été le dernier à fermer. Ça se passait à Oignies. Le maire socialiste Jean-Pierre Corbiset m’a raconté ça comme si j’y étais. La mine. La mine. C’est d’elle que sont venues toutes les conquêtes ouvrières qui ont ensuite construit ce que les pédants nomment notre « modèle social ». La première reconnaissance du syndicat, le premier délégué syndical, la première convention collective, la première obligation de pause hebdomadaire, la première limite aufacades_03 travail des enfants. Tout est parti de là, de ce périmètre dont les hauts lieux sont dans cette partie du bassin minier où je suis candidat. Tout. Même Robespierre. Sa mère est née à Carvin. Ici.

La mine partout. Les ayant-droit, les survivants en quelque sorte, ont le logement. Ce sont les anciens de la mine ou leurs épouses veuves. Les plus jeunes y vivent donc souvent avec les plus anciens. Les toutes petites retraites prennent le relai des indemnités en fin de droit. Le potager est redevenu vital. On le trouve collé à la maison, là où le logement mineur le prévoyait. Quand on revient dans le monde du salariat, qui paraît parfois si loin, on revient encore souvent à la mine. Ainsi quand il s’agit des aides à domicile. Qui en a besoin de façon si pressante sinon les veuves et les derniers mineurs les plus âgés ? Mais celles qui font le métier, car ce sont des femmes, courent après les heures pour tâcher de boucler des temps et des payes complets. Le précariat à l’état pur. Cadences inhumaine pour l’employé comme pour le bénéficiaire, temps de transport toujours moins pris en compte, et ainsi de suite.

Le plus curieux de ma campagne ici c’est la quantité de tracts anonymes que je dois subir. Certains sont de très petite taille. Des huitième de feuille, recto verso. Le dernier dénonçait mes revenus. Une obsession du Front national depuis un an. D’après moi c’est du traitement préventif. On m’attribue des revenus immenses pour contrecarrer le moment où il pourrait être question de la situation de la châtelaine de Montretout. Ou de son papa, dont un journal suisse prétend qu’il a des comptes en banques dans ce paradis de l’argent sale. A côté de ce type de tract j’ai droit aussi au demi-format. Un A5 comme on dit. Celui-ci est imprimé en vert et blanc et signé en arabe. Il enjoint « votons Mélenchon ». On peut y lire une phrase tirée de mon discours de Marseille « il n’y a pas d’avenir pour la France sans les arabes et les berbères du Maghreb ». On comprend l’intention. Cela doit révulser quelques abrutis. Mais fort heureusement ils ne votent pas. Soit parce qu’ils ne facades_04sont pas en état de le faire ou parce que pour eux, c’est bien connu, « tous pourris sauf maman ». Mais peut-être que ça fait plaisir aux enfants de la deuxième et troisième génération de l’immigration : ce sont de bons français, qui ne boivent pas, mais qui votent contre les racistes. Ceux que ma phrase dénonce et ceux qui ont fabriqué et distribué ce tract anonyme.

Une « nécessité pragmatique ». Tel est le terme sophistiqué choisi lors du sommet de l'OTAN de Chicago des 20 et 21 mai par François Hollande pour justifier une reculade dont on n’a pas fini de mesurer l’impact. Il a donné son accord pour le lancement de la première phase d'un « bouclier anti-missile ». Ce projet consiste pour les USA et leurs alliés de se doter d'un système de surveillance et d'interception de missiles qui seraient tirés contre des intérêts ou des territoires de ces pays. En fait, ce bouclier est un vieux projet national des Etats-Unis. Ils se sont évertués depuis des années à le greffer sur l'OTAN. Dans sa partie européenne, ce projet vise théoriquement à protéger l'Europe de tirs de missiles depuis le Moyen-Orient et en particulier l'Iran. En fait l’intention vise large. C’est bien pourquoi la Russie y voit une étape supplémentaire de la surenchère militaire des Etats-Unis à ses frontières. L'installation en Pologne et en Roumanie de missiles du fameux bouclier n’est pas vraiment un gage de paix donné à la Russie. Et de même à propos de leur prédisposition sur des navires nord-américains en Méditerranée et surtout en Mer Noire. Des lieux qui peuvent aussi bien servir à facades_02parer une attaque hypothétique de l'Iran qu'à menacer très concrètement la Russie et ses alliés.

François Hollande avait exprimé il y a à peine un mois, le 10 avril 2012, sur I>télé, son opposition au lancement d'un tel projet par l'OTAN : « Je suis réticent à l'égard de cette évolution. La première raison, c'est que nous n'avons aucune possibilité de participer industriellement à cette affaire et deuxièmement ça met en cause l'idée même de la dissuasion. » Deux bonnes raisons que je partage. Depuis, il justifie son revirement par le fait que ses réserves ont été levées par la déclaration finale du sommet de Chicago. Or cette déclaration n'a strictement rien changé au projet en question. Et cela tout simplement parce qu'il existait déjà avant ! Les principes ont été fixés en 2010 lors du sommet de Lisbonne de l'OTAN. A l'époque, Nicolas Sarkozy avait accepté que soit inscrit dans le concept stratégique de l'OTAN, un document de référence, la création d'une « capacité de défense anti-missile ». Le sommet de Chicago auquel vient de participer François Hollande a donc seulement lancé la première phase opérationnelle. En réalité, il s’agit de faire entrer en phase opérationnelle la prise en charge par tous les alliés d'un programme américain de défense anti-missile qui existe déjà lui aussi. Celui-ci a été décidé au Congrès américain par le vote de la loi sur le National Missile Defense Act de 1999. Il est d’ores et déjà géré par une énorme agence états-unienne, la « Missile Defence Agency ». Cette défense anti-missile repose sur plusieurs boucliers qui, en se recoupant, sont censés défendre le territoire des facades_05Etats-Unis et celui de leurs alliés. Avant même la décision du sommet de l'OTAN, les Etats-Unis avaient déjà commencé à déployer la partie européenne de ce bouclier, notamment en envoyant en méditerranée des croiseurs spécialement équipés de missiles d'interception.

La greffe de l'OTAN sur ce dispositif répond à deux objectifs des Etats-Unis. Le premier est politique. Il conforte la légitimité internationale d'un projet vivement contesté par la Chine et la Russie et potentiellement contradictoire avec les traités internationaux de désarmement. Le second est financier et industriel, car avec l’accord de la réunion de Washington les européens vont devoir contribuer à un projet dont le coût faramineux ne peut plus être supporté par les seuls Etats-Unis. C’est une sorte de relance de l’industrie américaine comme l’est tout grand projet d’armement dans ce pays !

Loin des objectifs qui sont affichés face à la menace théorique de l'Iran, ce projet est donc avant tout une démonstration politique et industrielle des Etats-Unis. C'est d'ailleurs exactement ce qu'en disait le rapport parlementaire de 2001 de Paul Quilés, adopté à l'époque par la commission de la défense. Humour de situation : François Hollande faisait partie à cette époque de ladite commission ! Ce rapport affirmait ainsi : « La défense antimissile est, avant toute chose, un projet idéologique, largement déterminé par des considérations politiques, technologiques et industrielles. Il répond au souci des Etats-Unis, non de rompre avec la logique de la guerre froide, mais d'en préserver un apport qu'ils considèrent comme fondamental : le maintien de leur supériorité technologique et de leur prééminence stratégique. » J’approuve absolument cette façon d’analyser le projet. Le rapport évoquait ensuite « les conséquences industrielles de premier plan qui découlent de ce rôle majeur de la défense antimissile dans la préservation de la supériorité technologique américaine. Quatre entreprises de première importance sont en l'occurrence concernées : Lockheed Martin, Boeing, Raytheon et TRW. Elles bénéficient de 60 % des crédits alloués par le Pentagone pour ce programme. [...] les industriels n'ont pas ménagé leurs efforts pour favoriser la défense anti-missile et un système d'influence impliquant les congressistes, les industriels et les militaires existe sur ce programme dont le coût a été évalué entre 50 et 60 milliards de dollars. » Autrement dit, sous l’appellation euphémisante de « lobby », il s’agit d’un groupe de corrupteurs disposant d’un budget faramineux. On suivra donc avec beaucoup d’intérêt les prises de position, les tribunes et autres « conférences » qui vont assurer la promotion de cette belle, noble et pure idée ! On peut craindre le pire. Surtout dans un gouvernement qui compte huit membres qui sont passés par la facades_06« french american fondation ». Ce machin est une sorte de club « le Siècle » pour « young leaders » que le rêve américain et autres fadaises prétextes fascinent. Bref le gouvernement le plus atlantiste et le plus sous influence depuis bien longtemps.

Passons maintenant en revue les quatre questions qui motivaient les « réserves » qu’exprimait auparavant François Hollande. Puisqu’il prétend en être libéré à Chicago, voyons ce qu’il en est. D’abord « la maîtrise des coûts ». On vient de le voir : c'est précisément parce que les coûts d'un tel projet sont incontrôlables et incontrôlés aux USA que ces derniers y font participer les Européens. L'ensemble des rapports parlementaires sur le sujet soulignent d'ailleurs que la participation de la France à un tel « bouclier » évincera budgétairement d'autres projets de défense. Aucune raison d’être rassuré donc. Ensuite François Hollande serait dorénavant tranquillisé sur la part de « l'intéressement des industriels français à la réalisation des équipements nécessaires ». Là encore on se demande comment il a pu arriver à une conclusion positive. Car l'histoire du projet lui-même montre qu'il est conçu pour soutenir l'industrie d'armement nord-américaine. D'ailleurs les équipements d'ores et déjà déployés sur lesquels se greffe l'OTAN sont états-uniens. Les radars et les missiles intercepteurs positionnés en Méditerranée sont fabriqués par la firme Raytheon. Et les systèmes d'armes qui équipent les croiseurs et guident les missiles sont fabriqués par la firme Lockheed Martin. Il s'agit donc d'une technologie 100 % états-unienne, fruit de 40 ans d'efforts de facades_07recherche et de développement du Pentagone. A supposer qu'ils en grappillent des miettes, les groupes européens seront cantonnés dans ce projet à des missions de sous-traitance. Et celles-ci seront, de toute façon, financées par les Etats européens au détriment d'autres priorités de leurs propres budgets de défense.

Voyons à présent le plus important. Il s’agit de la remise en cause par ce bouclier de la capacité de dissuasion nucléaire autonome de la France. Cela concerne le cœur du raisonnement qui soutient la dissuasion. L’adversaire n’entreprend rien car il sait que la réplique sera dévastatrice. Il n’y a pas de petite bataille préalable ni de tentative d’aucune sorte qui soit réputée supportable ou acceptable ou possible. Tout ce qui atténue l’idée du choc unique et désastreux affaiblit le concept de dissuasion. Ici, du moment où l'on considère que la France a besoin d'être protégée concrètement d'attaques de missiles, on accrédite l'idée qu’il existe un pallier intermédiaire de guerre. On sous-entend donc aussi que sa force de dissuasion ne la protège plus intrinsèquement et qu'elle est donc vulnérable. Il y a donc une contradiction stratégique majeure entre une dissuasion nucléaire indépendante et la participation à un bouclier anti-missile états-unien. Une contradiction politique qui vient d'être rappelée par Pascal Boniface. D'ailleurs, sur le sujet, on peut lire des choses très claires dans le livre blanc de la défense nationale française. On ne peut pas dire que la doctrine soit imprécise, même si le vocabulaire est aussi codé que n’importe quel vocabulaire spécialisé. Voici ce qui est écrit concernant les menaces balistiques : « La France adoptera une stratégie de prévention active visant à limiter la prolifération balistique, tout particulièrement dans les zones les plus dangereuses. Elle s'appuiera sur sa capacité de dissuader toute intention d'un État de porter atteinte à ses intérêts vitaux par des moyens de ce type. » Et à l'inverse, la participation à un éventuel bouclier de l'OTAN n'y est évoquée que pour envisager des études à son propos. Un enterrement diplomatique. Car au-delà des études, et une fois opérationnel, ce bouclier constitue par définition une prolifération balistique considérable. Il remettrait donc sérieusement en cause la doctrine de défense française dans ses objectifs de dissuasion et de participation au désarmement multilatéral. Signalons qu’il percuterait aussi le droit international du désarmement en portant une nouvelle atteinte au traité sur le facades_10désarmement balistique. Cela tombe bien pour les USA qui essaient de l'enterrer depuis 2001 au grand dam de la Russie.

Enfin, la dernière réserve de Hollande concernait « le contrôle politique de l'utilisation du bouclier ». Or sur le plan opérationnel, rien ne permet de penser que quoi que ce soit ait changé. La raison en est technique. C’est simple à comprendre. Un rapport parlementaire cosigné par des sénateurs UMP et PS en juillet dernier le pointait : « Les délais de riposte à une attaque balistique seront extrêmement brefs et n'autoriseront pas de procédure de consultation et de coordination préalable ». Les règles d'engagement seront donc codifiées à l'avance et activées automatiquement sans contrôle politique préalable. Une codification qui est pour l'instant entièrement aux mains des USA alors qu'elle est extrêmement délicate. Car l'utilisation du bouclier pose des difficultés techniques lourdes. Comment gérer les détonations et les retombées lors de l'interception d'un ou plusieurs missiles. Ce n’est pas une question secondaire pour ceux qui se trouvent dans le secteur où le missile est intercepté. Car imaginez qu’il comporte une charge nucléaire ou chimique ? Sans oublier le problème que posent aux riverains des bases d'implantation du bouclier puisqu’ils deviennent eux-mêmes des cibles. Qu'il s'agisse de zones terrestres (en l'occurrence la Turquie, la Roumanie et la Pologne) ou marines (en l'occurrence l'est de la Méditerranée et la Mer Noire dont une partie sont des zones naturelles protégées).

Aucune des quatre réserves évoquées par François Hollande n'a donc été réellement levée. François Hollande a tout cédé aux américains, un point c’est tout. Et j’en suis désolé. Car je pensais que la fonction créant l’organe, il verrait vite quel sottise impériale est ce bouclier. A supposer qu’il fonctionne réellement un jour. Le bouclier anti-missile est comme l'OTAN elle-même : ce sont des projets des Etats-Unis, conçus par les Etats-Unis et pour les Etats-Unis. Du moment où la France ne remet pas en cause son appartenance à l'OTAN et sa participation à son commandement militaire intégré, elle n'a pas d'autre solution que de se soumettre à ce que l'OTAN, et donc les USA, décident. La dangerosité et l'inutilité pour notre facades_09pays du bouclier anti-missile sont donc une raison supplémentaire de défendre la sortie de la France de l'OTAN comme le propose le Front de Gauche. A ma connaissance, seul le journal « Libération » a traité ce sujet.

Il y a deux campagnes dans les quatorze communes de la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. Il y a la campagne d’ « Henin-Beaumont », comme persiste à le dire, pour faire simple compte tenu du niveau intellectuel de leurs consommateurs, quelques-uns des médias parmi l’incroyable nuée présente sur place. Ceux-là viennent contempler sur place le miroir de leurs fantasmes. Ils viennent voir la brillante madame Le Pen, adorée du peuple, recevoir un formidable accueil et patati et patata. Lire « Le Monde » et les articles d’Abel Mestre. Parmi les votifs on notera cependant les étranges mœurs professionnelles de quelques-uns d’entre eux. Ce sont de purs agents de l’extrême-droite. Un petit groupe de provocateurs qui passent de l’un à l’autre sur place colportant ragots et médisances pour recueillir ensuite des réactions outrées et ainsi de suite. Naturellement ce n’est pas le cas de tous. Loin de là. Car il y a la deuxième campagne. Celle qui a lieu dans les quatorze communes. Des tas de gens de presse sont là, aussi perplexes que moi devant ce que nous découvrons ici. D’abord l’étendue des sacs d’embrouilles entre les notables socialistes locaux. Ensuite un Front national concentré dans une seule ville, absent de toutes les autres, payant ses distributeurs de tracts et colleurs d’affiches, magouillant avec certains socialistes sur le dos de leurs concurrents respectifs comme l’a révélé « Rue 89 ». C’est-à-dire le contraire de la légende dorée en vigueur dans certaines rédactions. A l’inverse notre réseau local qui s’appuie sur un Parti communiste actif et des syndicalistes omniprésents nous permet de tout voir tout entendre. Notre petit PG local et l’escouade venue avec moi de Paris quadrille aussi à merveille. Ainsi sommes-nous en état de repérer les arrivées de minibus parisiens avant les descentes de la grande madame sur les marchés. Pour autant le Front national, à 31 % dans la circonscription, est bien présent comme facades_12courant électoral. Comment entre-t-il dans les familles ? Par la radio, la télé, les reportages apologétiques. Bref, par toutes ces assignations de soi-disant « observateurs » dont le travail fonctionne en réalité comme une propagande.

Reste que le harcèlement de quelques mirmillons nous a déjà assez pourri la vie, comme pendant la présidentielle, pour que j’ai pris la décision, comme en pleine campagne présidentielle, de ne plus publier une bonne partie de mon agenda et m’éviter ainsi leur présence. Je pense bientôt tarir purement et simplement l’information sur mes occupations. Car la présence médiatique si elle a un intérêt évident a aussi parfois un inconvénient majeur. Celui de la manipulation. Elle peut changer le cours de la campagne. En tête du classement de ceux qui inventent la moitié de leurs informations en vue de recueillir l’autre moitié, les journaux proches du Front national du fait de leurs lecteurs : « Le Parisien » et « L’Express ». Un bon exemple pour éclairer le propos. Le « journaliste » du « Parisien » tweete que je me cache dans une voiture plutôt que « d’affronter » madame Le Pen sur le marché. Un pur bobard du genre « montre que t’es un homme, va te battre ». Le même se délecterait à coup sûr de pouvoir décrire, comme l’annonce tel autre de ses collègues une « bataille de coqs » dont je serais le responsable. D’ailleurs une évaporée munie d’une caméra, totalement surexcitée, m’a accueilli sur le marché en me demandant de commenter une poterie où deux coqs s’affrontent. Ce n’est pas beau le journalisme d’investigation chez les indigènes ch'tis ? Donc, je me serais caché selon « Le Parisien ». Aussitôt l’AFP reprend l’information et dix journalistes la recopient dans leur merveilleux papiers tellement facades_11couleur locale ! Problème de détail : je ne me cachais nullement. Mais où étais-je à l’heure où les vampires vont boire du sang sur le marché de Hénin-Beaumont ? Voilà la question que leur insondable curiosité professionnelle ne leur suggère pas de se poser quand il est si facile de recopier sans réfléchir. Vous allez voir jusqu’où va l’aveuglement de ces gens. A cette heure-là, j’étais à dix minutes de là, en urgence dans une usine, Meryl Fiber, dont les ouvriers avaient appris la veille qu’elle passera en redressement judiciaire mercredi qui vient. Plusieurs centaines de salariés sur le carreau. J’ai pris la parole devant eux, perché sur une estrade improvisée. Cela faisait une bonne occasion pour des images, pour du son, pour du papier, pour des tweets, non ? Quelqu’un d’entre vous a entendu parler de Meryl Fiber dans la journée ? Macache ! Pas un de ces grands Rouletabille n’a fait autre chose que de se monter sur les pieds dans les allées étroites du marché en piétinant les gens. Et de recopier les inventions de leur « collègue » du « Parisien », bon facho patenté qui ricane ensuite dans ses réponses à ceux qui l’interpellent sur ce curieux procédé. Je vous raconte tout cela pour que vous compreniez dans quelle ambiance une fois de plus nous évoluons.  

Naturellement toute cette prose n’a aucun impact local car personne ne la lit. Il s’agit juste de la campagne nationale de ces organes de presse. Ce qu’ils publient n’est pas destiné au public local mais à celui du reste de la France. C’est de cette façon qu’il faut l’analyser. Qu’ont-ils à vendre ? Le « nouveau » Front national. Ici nous retrouvons le problème posé depuis le début de l’opération de « dédiabolisation » de l’extrême-droite. Une partie de la droite médiatique joue un rôle très actif dans le facades_13rapprochement entre l’extrême-droite et la droite classique. Elle a accompagné avec enthousiasme le glissement progressif de Nicolas Sarkozy dans cette direction. Elle entoure avec intérêt le travail de la droite « populaire ». Pour que l’opération fonctionne, il faut que son pendant soit mis en scène. C’est-à-dire créer une équivalence entre le Front national et le Front de Gauche. C’est la ligne que la droite cherche à construire. Ainsi quand Xavier Bertrand affirme que je ne suis pas républicain. Puis Copé lorsqu’il déclare que les programmes du Front de Gauche et celui du FN sont semblables. Parfois l’outrance explose davantage. Ainsi quand Copé, de nouveau, met sur le même plan Brasillach et Robespierre ! Sur le même plan l’homme qui voulait la déportation des enfants juifs et celui qui le premier a donné la citoyenneté aux juifs de France. On attend toujours la protestation du CRIF. Mais comme je suppose que, pour monsieur Prasquier, je suis surtout un « ami des arabes », il doit penser que tous les coups sont permis contre moi. Il devrait plutôt se méfier. Comme certains de ceux qu’amusait la polémique sur la viande hallal : ils se sont réveillés douloureusement quand ils ont réalisé qu’elle visait aussi la viande casher !  


546 commentaires à “Les jours après la mine”

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 11 »

  1. 201
    Antraigues dit:

    Cher Jean-Luc Mélenchon, bravo d'être venu hier soutenir les candidats de la circonscription où j'habite. J'aurais aimé être présent mais sauf erreur de ma part, aucune info détaillée sur le déroulement de cette journée n'a été publiée ni sur votre blog ni sur le site "place au peuple". Le but, sans doute, n'était pas de faire un méga-meeting mais bon, plus on est de fous...

  2. 202
    toto dit:

    @Lilly54.
    Encore une fois le harcèlement des journalistes à l'encontre de Jean-Luc aura provoqué de la part de ce dernier une réaction violente dépassant sans doute sa pensée profonde.
    La violence des propos de l'un sont à la hauteur des actes de harcèlement des autres mais ils seront retenus à charge contre Jean-Luc comme l'ont été ceux destiné à un apprenti journaliste prié, il y a quelques temps déjà, de fermer son petit bec. Comment ne pas perdre ses nerfs en de telles circonstances?

  3. 203
    alex dit:

    Bonjour je passe juste et je tiens à dire que les billets sont intéressants mais il serait plus agréable s'ils étaient un peu aérés pour que l'on ait plus de plaisir à le lire.
    Bien à vous

  4. 204
    bertgil dit:

    Hollande est pret à engager la France en Syrie.
    Hollande pour le bouclier anti Russie.
    Hollande partisan inconditionnel de l'Otan
    Hollande plus pro américains que moi tu meurs.
    Mais cela nous le savions depuis longtemps
    Différence avec Sarkozy.Moins d'agitations, c'est tout.
    C'est pour cela que je n'ai pas voté pour lui.

  5. 205
    NousPartîmes500 dit:

    L'impression qui se dégage des premiers pas de Hollande et ses ministres, c'est qu'on est passé du Président des riches au Président des lâches, qu'on est dans une opposition de style, mais de style uniquement, puisque ni le rapport à l'Otan, ni le rapport à Merkel au MES et au futur TSCG ne sont fondamentalement remis en cause. Il ne s'affronte à rien, nous disons salaires de 1 à 20 dans toutes les boîtes, il le fait uniquement dans le public, nous disons retraite à 60 ans, il le fait pour ceux qui ont toutes leurs annuité et ont commencé à 16 ou 18 ans, nous disons revenu maximum à 360000 euros il dit au-dessus d'un million garder les 25%. ça me rappelle l'idée de Jean-Léon Beauvois: le PS est le versant de gauche du Parti Unique Libéral, et le psychosociologue nous apprend que nous luttons aussi contre la "propagande glauque".

  6. 206
    Poncet dit:

    Ne vous inquiétez pas trop des commentaires des médiacrates. Quoiqu'il arrive, ils seront à charge contre Jean-Luc Mélenchon.
    Tenez, le résultat du 1er tour dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais : même s'il est le candidat de gauche qui passe au second tour, nous aurons droit à une grande campagne nationale annonçant son "échec" devant Marine Le Pen. Et quand il sera finalement élu au second tour, nous n'en saurons rien ou bien, son élection sera présentée comme un paradoxe avec le lourd sous-entendu que les règles de désignation de l'Assemblée Nationale ne sont pas démocratiques. Rien à voir bien sûr entre la proportionnelle et le fait que le candidat élu au second tour puisse ne pas être en tête au premier tour ; mais les non-dits de ces experts en manipulation permettent de faire gober n'importe quoi au télé-lobotomisé qui les écoute.

    Ce qui compte, finalement, c'est qu'il soit élu et puisse s'exprimer, proposer des lois et voter à l'Assemblée Nationale. Ne cherchons pas à plaire aux médiacrates : il n'y a qu'une façon de le faire, c'est de capituler.

  7. 207
    fabricee dit:

    Militant de longue date usé, abimé, esseulé, déçu, je retrouve aujourd’hui espoir et envie de participer a nouveau au combat. Nous ne devons plus rien lâcher. La période qui s'annonce va exiger de nous le meilleur nous nous devons d’être des militants de pointe. Ici a Denain dans le Valenciennois, la crise dure depuis plus de trente ans, la misère y est latente, palpable. Au point de nous mettre mal a l'aise. Il nous faut être clair envoyer un maximum de députés FdG à l'Assemblée puis créer les conditions d'un vaste soulèvement populaire de type Front Populaire. Quand on a plus rien a perdre, on a tout a gagner.

  8. 208
    mathias95 dit:

    Si la droite et la médiacratie tape aussi dur, c'est qu'ils ont compris que le danger venait de Jean-Luc Mélenchon. Le Pen n'est pas pour eux un danger, ils l'a contrôlent. A part faire le constat que les intérets payés par l'état aux banques sur 30 à 40 ans qui a coûté la bagatelle de 1400 milliards, à aucun moment elle ne parle de faire revenir l'argent planqué dans les offshore, des niches fiscales, bref de toucher au "grisby" des oligarchies financières. De ce fait, pour eux elle n'est pas dangereuse, bien au contraire, le passé factuel nous l'a montré en Europe ! Elle permet le "petit PMU" qui arrange la bipolarité. Les journalistes, les Bourdin, Aphatie and co, les preux chevalier de l'information vivent dans le déni total quand il s'agit de parler des masses considérables accumulées par les oligarchie financières, c'est pour cela que leur interviews frisent la caricature et se résument à de la godriole, ils se sont couchés... Restons calme, ne perdons pas de temps pour des combats stérils sur lesquels ils veulent nous emmener, continuons le programme d'éducation populaire au travers des films d'animations. Nos arguments ont une forte portée auprès du peuple ; le prix du pétrole, les prêts des banques etc. Cela leur fait plus mal "à la caisse", il faut continuer face à cette information vérolée et à la solde des oligarchies. Dans moins de 10 ans, si nous informons, nous serons comme le dit Jean-Luc Mélenchon, au pouvoir pour transformer cette société qui se délite.

  9. 209
    robin des voix dit:

    En réponse du discours encore fabuleux à Viry-Châtillon, bravo pour ce paternalisme républicain,emprunt de fraternité avec toujours le dose d'humour talentueuse mais néanmoins nécessaire pour toute pédagogie complexe. L’immigration est la source où s'abreuve la droite maintenant à souhait pour enfumer les consciences à faire adopter leur mesures scélérates.Ne faudrait-il pas mettre une petite dose de fermeté au sujet d'une catégorie de personnes issus de l'immigration qui ont décidé de ne pas s'intégrer. Il y a qu'en même un danger de ne pas prendre en compte ce fait là, même pour des humanistes, car la liberté de chacun s'arrête là où commence celle des autres ? Compte tenu du fait qu'une grande partie de la population est en souffrance évidente à cause de cela.

  10. 210
    domdom62 dit:

    Je vis à 15 km d’Hénin-Beaumont et je dois vous dire qu'il est important que nous soyons nombreux à la marche "l'Humain d'abord" le 3 juin. Il faut être du coin pour voir et entendre les stigmatisations des FN sur une partie de la population ! Une partie symbolique se joue quoi on en dise. La fraternité contre la xénophobie. Alors on est des petites gens, nos maisons sont petites, mais si il faut vous accueillir et que vous êtes pas trop difficile sur la literie pas de soucis organisons nous !

  11. 211
    Menjine dit:

    Juste une petite précision : si Robespierre, avec l'abbé Grégoire a été un des "militants" les plus impliqués dans la lutte pour l'émancipation des Juifs, celle -ci a été acquise avant qu'il ne ne soit au pouvoir. Ce sera en Novembre 1791 que le Roi ratifiera la loi votée par la Constituante pendant que la Législative était en train de se former et donc avant la Convention de1793.
    Robespierre a joué un rôle très important dans la loi d'émancipation, mais il était partie prenante avec beaucoup d'autres, d'un mouvement très large sur cette question dans lequel Mirabeau mais aussi les Girondins étaient très actifs.
    La réaction thermidorienne qui liquidera Robespierre aura parmi ses dirigeants Tallien dont la femme Thérèse Cabarrus appartenait à une famille de banquiers de la "Nation portugaise " ainsi qu'on nommait alors les Juifs de Saint- Esprit près de Bayonne, de Peyrehorade et de Bordeaux.

  12. 212
    Michel Matain dit:

    @ 211 domdom6
    Je vis à 15 km d’Hénin-Beaumont (...) Une partie symbolique se joue quoi on en dise.

    De Provence à 1000 km d'Hénin-Beaumont, je peux vous dire que ce combat de Jean-luc Mélenchon dans cette circonscription des Mines, cette marche,... sont des combats nationaux qui ont et auront des répercutions fortes dans tout le pays. Ici dans le sud où nous subissons un FN fort, la défaite de Le Pen dans le Pas-de-Calais sera un point d'appui précieux, ce sera aussi une victoire pour nous aussi en Provence. Alors marchez bien, marchez pour nous tous, soyez nombreux à montrer notre force !

  13. 213
    Poncet dit:

    Non Robin des voix (210, 11h58)
    Embrasser le combat de l'adversaire, en politique, c'est l'aider à gagner. Il y aurait une "catégorie de personnes issue de l'immigration" qui aurait "décidé de ne pas s'intégrer" ? Il faudrait à leur sujet "une petite dose de fermeté" ?
    Je crois que Jean-Luc Mélenchon n'est pas homme à faire dans les sous-entendus et les approximations pour faire passer en douce des idées de contrebande. C'est aussi pour cela que nous l'apprécions.
    Soyons francs : ton langage est déjà vérolé par les idées de l'adversaire. La "catégorie" en question doit être définie, si elle peut l'être. Si elle est "issue" de l'immigration, alors elle est française, et quel rapport alors avec l'immigration ? Et par "intégration", que veux tu dire ? La France est une terre couverte d'églises et qui revendique sa laïcité. Qu'elle commence par se couvrir également de mosquées et de synagogues : on pourra parler plus sereinement de laïcité. Quant à la "fermeté", elle est tout et rien à la fois. Il est hors de question d'instaurer de la non-mixité réservée au musulmanes dans les lieux publics ; mais il est hors de question également d'interdire les souscriptions pour la construction de lieux de culte.
    Pour combattre la souffrance dont tu parles, il faut commencer par être franc. La souffrance vient de l'injonction à combattre ses frères, sans que cela soit dit.
    A l'occasion, lis "A mort l'homme, vive l'ozone",...

  14. 214
    Ydaho dit:

    @ Poncet
    Mon cher, nous vivons dans un "monde" de droite. Et pour nous qui sommes de gauche, c'est difficile de l'accepter, alors bien sur, nous refusons d'y être intégrés, ou qu'on nous y intègre sans nous demander notre avis. Je me demande si bientôt ce monde de droite ne va pas nous "concocter" de nouvelles lois, teintées d'une "dose de fermeté", pour nous montrer le "droit chemin" ?

  15. 215
    robin des voix dit:

    @Poncet
    L'hypocrisie c'est feindre de ne pas voir, c'est d'imposer, et de ne pas écouter les arguments de l'adversaire, d'en débattre calmement sans se faire agresser, merci à Ydaho, je pense qu'il ne sera pas le seul à me comprendre. L'angélisme ne mène qu'a se faire diriger par plus forts que soi. Allez expliquer ça à d'autres que moi merci.
    Je n'embrasse personne en plus. Faut arrêter d'affabuler.

  16. 216
    Ydaho dit:

    @ robin des voix
    A mon avis, tu as mal interprété mes propos...

    [...]

  17. 217
    David JV dit:

    @ Robin des voix
    Ne faudrait-il pas mettre une petite dose de fermeté au sujet d'une catégorie de personnes issus de l'immigration qui ont décidé de ne pas s'intégrer.

    Pleinement d'accord avec Poncet.
    De qui parles-tu ? "issues de l'immigration" c'est à dire des Français ? c'est bien cela ? Je ne comprends pas bien là. Pourquoi distinguer français issu de... et pas issu de...
    Cela n'a aucun sens. En commençant ton raisonnement par cela, cela sous-tend que tu ne t'es pas encore débarrassé de l'influence de la médiacratie ambiante qui conspue le FdG et préfère "normaliser" le FN.
    Pour connaitre les cités, je peux t'affirmer que c'est partout pareil là ou ça craint : une poignée de Français qui mettent une mauvaise ambiance et 99% qui se parlent et font vivre infiniment plus de solidarité que dans beaucoup d'autres endroits. Revois tes fondamentaux, "séduire" l'électorat du FN en jouant leur jeu sécuritaire et raciste n'est pas du tout un bon calcul. Il convient de nier et de déconstruire rationnellement les bases même des leurs discours politiques tendancieux.
    Fraternellement

  18. 218
    Eric ROUSSEL dit:

    A domdom62
    Salut l'ami, la beauté et grandeur des personnes ne se mesurent pas à la surface des maisons. Et vois-tu, moi même "gens de peu" (P. Senso) je prends la route au départ de Grenoble vendredi soir pour venir user mes chaussures avec toi. Toute comparaison gardée, à l'instar de nos glorieux ainés qui se sont rendus à Grenade. Heureux d'appartenir à ce peuple acteur de son histoire, de ce peuple encore introuvable lorsqu'il est invité à monter sur scène qu'il ne pense pas sienne, mais tellement beau et force révolutionnaire lorsqu'il occupe places et rues à la recherche de sa filiation.
    Je te salue.

  19. 219
    Jean Louis CHARPAL dit:

    Dans ses interventions publiques, dans la 11è circonscription et en dehors, Jean-Luc insiste sur le caractère insuffisant de réaliser un écart de 1 à 20 des rémunérations uniquement dans les entreprises publiques. La lecture d'une dépêche AFP de 14h26 illustre le bien fondé de cette analyse. Intitulée " le Gouvernement s'attaque aux rémunérations des patrons" elle souligne le caractère symbolique d'une mesure qui ne touche pas, loin s'en faut, tous les cas de rémunérations abusives et injustifiées. Les motivations gouvernementales sont en fait très ambigües, mais pour nous, elles sont très claires : il s'agit pour l'Etat d'être "exemplaire", afin de pouvoir d'autant mieux, réclamer aux français d'avaler la couleuvre de l'austérité. On est en plein paternalisme démagogique, comme le père qui fait semblant de goûter la soupe devant son fils qui n'en veut pas : " Regarde comme elle est bonne, tu vois, j'en mange moi aussi " ! Cela illustre bien que le PS est encore capable de prononcer des paroles qui rappellent un peu le socialisme et la justice sociale, mais se garde bien de les traduire en actes. Le peu qu'il fait n'arrive que parce qu'il y a le Front de Gauche derrière. Rien de bon ne se fera s'il n'a pas comme aiguillon des députés à l'AN et des partisans du FdG partout dans le pays pour le rappeller à ses devoirs. Un PS livré à lui même ne peut qu'aller dans le mur.

  20. 220
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    Faire des commentaires ici sur ce blog de Jean-Luc Mélenchon ce n'est pas du journalisme, mais comme les journalistes n'en sont plus non plus, on n'hésite pas à prendre la plume pour donner notre avis sur ces billets !
    Les trois Pierre et Igor (Desgraupes, Lazaref, Dumaillet et Barrère) étaient des journalistes et c'est tellement vrai que nous nous souvenons encore aujourd'hui de "cinq colonnes à la une " alors rassurez vous demain nous ne nous rappellerons même plus de quel support ou média faisaient partie les Barbier, et consorts ! leur rôle aujourd'hui c'est de paraître, et non pas de nous expliquer en détail le pourquoi du comment, le culte de la personnalité les empêche de voir autre chose que leur face de Narcisse dans les reflets de l'actualité, ils n'ont plus cette immense culture, qu'avaient ces journalistes et surtout pas le QI nécessaire, pour se rendre compte qu'ils ne devraient être que des interprètes, et non pas se croire être personnellement," le média" capable de nous faire réfléchir ! ils veulent nous faire croire qu'ils ont la science infuse alors qu'ils sont bien incapables de faire une analyse objective d'une situation, manque de méthode, manque de culture, manque d'intelligence, manque de lucidité et surtout manque de modestie, ils ont l'impression qu'après leurs dires il n'y a plus rien à commenter alors que l'art du journaliste c'est de permettre à ses lecteurs ou auditeurs de se faire leur propre opinion.

  21. 221
    bonmarin54 dit:

    A propos du SMIC à 1700 euros, voici les derniers mots verbatim d'un article de ce jour de Gabriel Grésillon dans "les Echos" sur la Chine: "...la hausse des salaires s'est enfin installée, pour la première fois que ces données sont disponibles, à des niveaux supérieurs du PIB. Ce qui est un préalable nécessaire à l'indispensable hausse de la contribution des ménages dans l'économie chinoise."
    Ce qui vaut pour les chinois en besoin de relance, vaut pour la France, le Front de Gauche est dans la bonne direction.

  22. 222
    domdom62 dit:

    Le Front de gauche nous invite à venir réaliser nos pancartes et banderoles pour la grande marche «L’Humain d'abord !» de dimanche prochain. Si vous avez des idées de slogan ou des messages à faire passer envoyer un message sur le blog !
    Nous nous ferons une joie de porter votre message !
    Le mien que l'on va beaucoup voir je pense "faché mais pas facho".

  23. 223
    cerise verte dit:

    @robin des voix
    "Angélisme"
    Je ne comprend pas ce que tu veux dire. Pour moi c'est du réalisme.
    C'est quoi les Français : pour plus de la moitié des filles, fils petit fils, cousins amis maris et femmes de polonais portugais espagnoles marocains maliens chinois chiliens ukrainiens.... Pour ma part je ne sais même pas exactement d'où je viens ça se perd au fil du temps, des générations des adoptions des exils etc. Mais je sais une chose je suis Française comme presque tous les Mohamed et les Leïla de ce pays.
    Voilà tout simplement pourquoi le front de gauche ne rentrera jamais dans le schéma que tu proposes.
    Ca fait 20 ans (30 même) que le PS fait se que tu dis, on a même Valls à l'intérieur et le FN monte depuis ce temps là.

  24. 224
    Ydaho dit:

    @ cerise verte
    Comme c'est bien dit (merci) (surtout le 20 ou 30 ans et ou ça nous a menés ?)

    @ DomDom62
    Les choses sérieuses en plus (pour moi) c'est comment aller a cette marche. ça fait quand même 800 bornes, pas tout a fait, mais en tous les cas plus de 8 heures de route, j'aimerais y être, ça me démange fortement, et je pense que je vais "décider" samedi. Ici, nous avons envie, une fois de plus, de laisser un peu de notre "marque" sur cet évènement et aussi de retrouver tous les sourires vu a la Bastille ou ailleurs.
    On ne lâche rien !

  25. 225
    Poncet dit:

    Ydaho, je n'ai rien compris à ce que tu as écrit. De quel "monde" parles tu ?
    Pour mémoire, la majorité des élus du pays sont de gauche.

  26. 226
    Ydaho dit:

    @ désolé Poncet.
    Je voulais dire que le "monde" (mondialisation) est plutôt a droite (libéral, capitalo). C’était une moquerie envers les propos auxquels tu répondais et de la petit "dose" de fermeté qu'il serait nécessaire d'avoir (selon certain) pour les individus récalcitrants qui ne voudraient pas rentrer dans le moule. Nous les gauchistes, par exemple, pour éviter de polémiquer a propos de ces "gens" issus de l'immigration. Je ne voulais surtout pas t'embrouiller, je trouvais que tu avais très bien répondu ! Mais je vois que ça enfle, a ce propos, alors je vais retenir mon clavier.

  27. 227
    arveuf rené dit:

    Je voterais Front de Gauche !
    Pour tous ceux qui étaient à la Bastille..à Marseille..à Toulouse.. pour tous ceux qui ont milité dans les assemblées citoyennes ou ailleurs. Pour Mélenchon qui est le seul homme politique de toute ma déjà longue vie (J’ai connu Vincent Auriol..non ! ce n’est pas un coureur automobile) qui a su nous faire croire que c’était possible, qui m’a fait monter les larmes aux yeux,notamment à Marseille à propos de la méditerranée..
    Pour le programme, porteur d’espoirs
    Pour mon père qui n’aura pas connu cela, dommage !
    Pour ma moitié (C’est quand même mieux que « ma meuf ») qui serait triste de me voir découragé.
    Pour que ça continue..
    Je voterais Front de Gauche !
    Et pourtant ce n’est pas un choix si facile. On nous demande de donner nos voix à des candidats, pour la plupart adhérents au parti communiste, alors que celui ci nous informe qu’après le 2eme tour des législatives il y aura un débat en son sein pour savoir s’il est adéquat de participer au gouvernement. !
    En fait on ne sait rien des positions que prendront les députés « Front de gauche « après les élections. Je ne vois pas comment ils pourront s’opposer à la politique libérale que l’on nous propose avec un des leurs au gouvernement.
    Et participer au gouvernement, dans quel but ?"Un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne " et en échange de quoi ? D’une petite augmentation du smic ? Foin de la constituante ? de la sortie de l’OTAN ?..Et du reste..
    De...

  28. 228
    ermler dit:

    Bien sûr, le commentaire de Roquette sur France Inter ce matin était malveillant, à l'image de cette presse "aux ordres" gardienne des privilèges que le Front de Gauche combat.
    Néanmoins j'exprime ma perplexité. Traiter indistinctement L'Express, le Petit Jounal ou le Parisien de "fascistes" ne me semble pas la bonne méthode pour combattre les "chiens de garde". Il y a là, j'ai le regret de le dire, quelque chose qui rappelle une époque où étaient traités de "fachos" tous ceux qui combattaient le Parti Communiste ou l'extême gauche Faisons très attention avec l'emploi de ce mot-là, Il ne peut que nous discréditer et se retourner contre nous !
    Il y a tant à dire sur le fonctionnement néfaste de la presse des "chiens de garde "- et JL M le fait généralement avec beaucoup de sagacité ! Ne gâchons pas ce combat par l'emploi d'expressions aussi inapproriées qu'inaudibles pour les électeurs et dont - évidemment - les Roquette et compagnie ne manqueront pas de se régaler !
    Front de Gauche toute !

  29. 229
    carlo dit:

    Pour de nombreux libéraux, de droite comme de gauche, la crise de la zone euro appelle un "saut fédéral". Dans le débat qui est en train de s'ouvrir sur ce point, le FGD doit impérativement, selon moi, prendre position en faveur de la préservation de la souveraineté des Etats, sachant que le fédéralisme entraînerait, comme le réclament les libéraux, de rester sur la voie de la consolidation budgétaire, c'est-à-dire de l'austérité, et d'adopter des réformes structurelles remettant en cause les acquis sociaux.

  30. 230
    vm dit:

    A propos de Robin des voix (qui a peut-être une expérience personnelle mal digérée...).
    Il me semble que la "petite dose de fermeté" à appliquer à la "catégorie de personnes issues de l'immigration qui ont décidé de ne pas s'intégrer", est exactement la même qu'il convient d'appliquer à la "catégorie de personnes issues de Français souchiens qui ont décidé de ne pas s'intégrer".
    Est-ce de l'angélisme que de constater que les unes et les autres posent éventuellement les mêmes problèmes à leurs voisins, et que les unes et les autres relèvent tout simplement de l'aide sociale ou (selon le cas) des tribunaux, sans la moindre distinction de "souche"?

  31. 231
    Dotta Liliane dit:

    Le jour de la marche d'Emilienne, je serai sur un marché à distribuer nos tracts. Mais mon coeur sera avec vous tous, les camarades présents.
    Notre marche "politique" sera longue, je le crains, mais la victoire sera inéluctable car cette société mortifère actuelle ne peut continuer...
    Courage à tous!

  32. 232
    Salem dit:

    A l'instant au JT de France 2, un sujet sur la campagne à Hénin. On y voit MLP dans une rue de Hénin, une voiture passe, les deux jeunes occupants scandent le nom de Mélenchon. MLP réplique: la voiture, vous l'avez gagnée au loto, ou grâce à votre travail ? Effectivement, deux jeunes visiblement maghrébins, dans une jolie voiture, c'est suspect... puisqu'ils ne sont pas sensés avoir des revenus légaux convenables. Ils l'ont donc soit volée, soit achetée grâce à un gain immérité. C'est une pensée banale, diront certains. Mais que cela passe sur une chaîne du service public sans commentaires, voilà qui est effrayant. Mr Valls, actuel ministre de l'intérieur, qui était sur le plateau, n'a pas eu non plus un mot pour souligner, à tout le moins, qu'il s'agit d'un énième "dérapage" non recadré. Alors, de quel ordre Mr Valls est-il le garant ? L'ordre républicain ? L'ordre bourgeois tellement affaibli qu'il se laisse effectivement de plus en plus souvent déborder sur sa droite, sans un soupir, avec même, parfois, comme des extases de premières communiantes ?
    Non, Jean-Luc, tu n'es pas un grand délirant quand tu pointes le danger de l'institutionnalisation des "idées" d'extrême-droite. A la télé, dans la grande presse, c'est tous les jours Munich. Alors, merci de te démener sans relâche, et merci de nous permettre d'agir avec toi avant que de la dédiabolisation, on en arrive cahin-caha à la sacralisation du crétinisme généralisé.

  33. 233
    Espéranza dit:

    Je viens de voir également le journal de la 2 et le reportage à Hénin Beaumont. Cela me laisse un goût amer. Ces mêmes journalistes qui n'ont pas cru bon de retransmettre la conférence de presse avec nos amis Grecs. Les voilà qui sont à la recherche de scoop, montrant madame Aubry en donneuse de leçon de morale ! C'est à gerber et MLP qui arrangue les jeunes en voiture décapotable. Tout cela sent le coup tordu.
    Méfiez vous monsieur Mélenchon,ils sont capables de tout pour nous salir. Restons sur nos valeurs, nos propositions et attention à la provocation.
    Le gouvenement avec leurs ministres annoncent pour l'instant des mesures qui séduisent (ils sont sur tous les plateaux télé) ne soyons pas en retrait et continuons a braquer nos projecteurs sur nos propositions.
    Nous verrons comment ils vont retransmettre la marche de dimanche.

  34. 234
    Jean Jolly dit:

    Je voudrais revenir sur le tract des faussaires grossiers. Ces tracts prouvent bel et bien le racisme patenté du FN, la volonté de cette escalade de la part de l’UMP, ainsi que le laissé faire du PS, je m’explique.
    Le FN, les média, de même que l’ensemble de la classe politique, sans oublier le citoyen averti, savent qu’aucun immigré ne peut voter en France… Alors pourquoi ce tract insensé ? Voyons plutôt.
    Un tract, en vert et blanc, appelant à "voter Mélenchon ", traduit par un arabe qui écrit à l’envers… ça pue forcément l’arnaque, à moins d’arriver de la planète Mars (c’est la plus proche). Donc le " maghrébin " est ciblé volontairement dans ce tract, ou plus exactement ou clairement " le musulman " qui, comme chacun le sait, est plus prolifique dans cette partie du Monde que dans l’Etat du Vatican.
    Pour résumer. Le tract du FN aurait été plébiscité si la traduction de " Votons Mélenchon " avait été traduite (à l’endroit) dans toutes les langues de la planète, car nos patriotes expatriés vivent partout et son encouragés à voter le 10 et le 17 juin.

  35. 235
    LG dit:

    @Salem
    Entièrement d'accord avec vous. C'est exactement cela, et je remercie vivement le FdG et Mr Mélenchon dans ses billets de le rappeler, car il faudra le répéter jusqu'à ce que ça rentre. Si les médias insistent tant sur la "normalité" de FH ils feraient bien aussi de signifier le contraire lorsqu'il s'agit de Le Pen. D'autre part c'est aussi comme cela que je conçois la marche de dimanche, un rappel à tous de l'histoire qui a tendance à se répéter, "plutôt Hitler que le Front Populaire", on a déjà entendu. Merci à vous tous qui n'oubliez pas.

  36. 236
    Ydaho dit:

    Le problème Salem, c'est qu'avec le FN, il faut se méfier, ils sont toujours dans la manipulation, si Valls réagit, il est fort possible que demain, la madame se repointe a la télé avec le casier des deux gars et un casier long comme le bras. Parce qu'ils auront organisé eux mêmes l'incident, et payés grassement deux quidams pour faire l'arnaque. Avec eux on est toujours dans le faux semblant et la provocation, Pujadas pourrait se dévouer, mais pourquoi le ferait il ? Il sait cela aussi. Voila en quoi le FN "bloque" tout.
    Sur le net c'est pareil, si tu crées un forum, tu ajoutes un sujet un peu "polémiste" et une nuées de sauterelles débarquent. Bien sur, il y a les pour (du FN) et les contre (mettons les maghrébins). ça s'insulte a tout va, et les pires insanités sont produites, seulement quand tu contrôles les IP pour regarder d’où vient tout ce tintamarre, ils s'avère, que 90% vient a peu près du même "endroit", le tenant du FN après avoir proférés ses insultes, devient le tenant du Maghreb qui réplique avec les mêmes insanités. Ils jouent un jeu et souvent personne ne sait finalement qui est qui.
    Ils avancent toujours masqués, prennent le plus souvent un langage "petit nègre" pour fausser la vision du béotien et faire croire qu'ils ne sont pas ce qu'ils sont !
    Donc finalement, je comprends Valls. Il se tait, et verra bien demain si c'était un piège ou pas.

  37. 237
    christine dit:

    Je suis scandalisée par ce que je viens de voir au JT de 20h sur A2. Je n'ai vu que la fin mais apparemment mme Aubry n'a pas l'air de se rendre compte que si FH est au pouvoir c'est grace aux voix du Front de gauche et quant à mme Le Pen mais comment peut on laisser passer ses commentaires fielleux à la télé. Sous pretexte qu'on est maghrebin, on n'a pas le droit d'avoir une 206cc. Mais jusqu'ou vont ils nous salir ? Que faut-il faire sinon continuer à se battre. Je suis de tout coeur avec Jean-Luc et tous les amis du Front de gauche. Merci Mr Mélenchon, on ne vous épargne pas mais vous êtes tellement plus humain et plus grand que toute cette vermine. Un joli coup de coeur pour cette belle chanson de Family Affair, L'Emilienne.

  38. 238
    Jean Jolly dit:

    @ Ydaho
    Donc finalement, je comprends Valls. Il se tait, et verra bien demain si c'était un piège ou pas.

    Non, il prépare tranquillement son dossier perso comme tout Ministre de l'Intérieur qui tient à se préserver de la fin de son immunité ou visant à asseoir sa carrière très ambitieuse... c'est selon l'âge.

  39. 239
    Salem dit:

    @ydaho
    Le FN n'est fort qu'avec la bienveillance et la complaisance des médias qui amplifient son audience et les faits dont se nourrit leur propagande. J'étais tout le week-end dans la circo d'Hénin: le FN est inexistant sur le terrain. Leur meilleur agent est la presse, qui fait rentrer dans tous les foyers leurs analyses et leurs clichés.Tu as sûrement raison pour les adresses IP, mais le fait qu'ils soient tordus n'est pas une raison, au contraire, pour les laisser occuper le terrain.

  40. 240
    Ydaho dit:

    @ bien sur, Salem, mon propos n'est pas de dire de baisser les bras.. Surement pas, mais c'est vrai qu'il faut se "méfier" un maximum.. Un "gars" du FN, n'est jamais venu frapper a ma porte pour me donner un tract ! jamais ! il ne sont le plus souvent qu'a la télé.. (pour toucher le grand public)... Je faisais juste une constatation personnelle, mais je ne voudrais surtout pas décourager ceux qui sont tout le temps sur des circonscriptions comme ça..

  41. 241
    besaccitoyenne dit:

    Aujourd!hui, la dédiabolisée a pété un câble, dans un article du Monde de cet après-midi, on rapporte que Le Pen la fille a ouvertement revendiqué, dans un café à Hénin-Beaumont, la diffusion du faux tract appelant à voter Mélenchon. Et elle en promet un autre pour la semaine prochaine. Elle se dit ravie d'avoir crée le buzz. Il y a maintenant de quoi l'attaquer personnellement en justice, je suppose, pour diffamation, atteinte aux libertés publiques et incitation à la haine raciale. De toute façon, c'est la seule façon de lutter contre eux : les attaques en justice, avec une lourde amende à la clé.

  42. 242
    jennifer dit:

    Salut Ydaho
    OK les gens ne savent ce qu'est une motion de censure mais les jeunes commencent à se repolitiser, crise économique oblige. C'est un processus et on le voit de plus en plus. Ne pas les démoraliser avec nos déclarations de vieux routiers. Les encourager à chercher encore plus à comprendre. Ca vient avec l'austérité, l'internationalisation du conflit, les débats internet. et aussi grâce à Jean Luc qui met des mots sur ce qu'ils vivent.
    Jean Luc tu as mérité de te reposer car deux campagnes de suite c'est épuisant et on le sent chez toi.
    Merci encore pour tout Jean Luc. Tu redonnes foi dans la lutte

  43. 243
    olivp dit:

    Jean Luc, j'espère vivement que vous lirez ce commentaire.
    J'apprécie beaucoup vos réponses à ce monsieur Copé et la défense de Robespierre et je vous invite à insister sur le sujet.
    Voici un fait historique à opposer à ce réactionnaire et une idée de tournure argumentaire à retravailler : M Copé quand il a parlé de l'ambiance malsaine de nuit du 4 août se permet de remettre en cause un des faits historiques les plus importants de notre Histoire, celui sans lequel le mot égalité n'aurait aucun sens dans notre devise : l'abolition des privilèges.
    Et en parlant de Robespierre comme il le fait et en particulier vis-à-vis de Brasillach, il remet une seconde fois en cause notre devise liberté, égalité, fraternité, car le premier à avoir associé ces mots ensemble fut Robespierre. Comparer une des pires ordures de notre Histoire avec celui qui nous a donné notre devise républicaine ! C'est honteux ! Réhabilitons Robespierre et fustigeons Copé.
    La devise fut écrite mais non prononcée. Dans son discours sur l'organisation des gardes nationales imprimé mi-décembre 1790.
    Résistance !
    Et à dimanche.

  44. 244
    Fred dit:

    Monsieur Mélenchon,
    J'ai suivi vos débats partout où c'était possible. Et que c'était formidable Tsipras sous le pluie ! Mais pour le 3, alors là, je n'y arrive pas. J'ai les convictions, j'ai l'élan, j'ai les chaussures... mais je n'ai pas la voiture. Alors, je penserai à vous, qui vous dépensez tant pour une cause juste, et à tous ceux qui seront là à ce moment.
    Vous pouvez compter totalement sur nous tous qui vous écrivons et à qui vous avez donné tant de force de conviction. Moi, par exemple, je ne parle plus de la guerre d'Algérie à ceux qui me sont confiés de la même façon, j'ai dans la tête vos paroles de réconciliation et de fraternité (meeting de Marseille)... et ça marche !
    A vous, à nous, à l'écrasement du front national. Et à la liberté !

  45. 245
    the_hex dit:

    @Salem, bien observé.
    MLP aggrave son cas, car je crois qu'elle s'est livrée à une diffamation publique (car devant témoins).
    Et que dire du laxisme ambiant, alors que ceux-là même qui crient vengeance d'un propos "injurieux" d'Arnaud Monteboug ont tacitement soutenu un Brice Hortefeux ministre de l'Intérieur condamné deux fois (propos racistes puis atteinte à la présomption d'innocence)?
    Du reste, les gens du Nord savent bien que MLP s'est empressée de quitter son ci-devant mandat local pour rejoindre le Parlement Européen (mieux payée) sous prétexte de non-cumul, où en tant que députée européenne, elle brille par son absentéisme record. Bref, comme disait l'autre, non seulement Mme Le Pen et ses sbires ont l'idéologie du système qu'ils critiquent, ils en ont a également les méthodes, qui fleurent le lisier.
    Debout l'Nord, vous trompez pas de colère, vindidious!
    Dire que le FdG est ma famille depuis l'ultimatum (con)stitutionnel de juin 2005, avant même que j'en aie conscience! J'en profite pour rendre hommage aux Ch'tis, dont j'ai été voisin durant 13 ans en Flandre belge, et aussi aux Ch'tis de l'Est : les Lorrains. En 1984, lors de ma visite chez ma grand-tante dans les corons de Blénod, je n'ai pas eu la chance de connaître mes oncles mineurs. Le dernier venait de mourir, ayant à peine (c'est dire!) atteint l'âge de la retraite. Donc.
    Jean-Luc, et vous, amis, ce ne sont certes pas mes jambes qui vous...

  46. 246
    François Jabin dit:

    Décidément, Jean-Luc, la Révolution Citoyenne n'atteint pas encore les sommet de la Défense Nationale ! Sortir de l'OTAN pour garantir l'indépendance de la France en particulier concernant son système de dissuasion nucléaire ? Fichtre, quelle audace révolutionnaire ! Regretter que la participation au projet de bouclier anti-missiles des USA ne diminue nos capacités à investir dans d'autres projets de défense ? C'est encore le syndrome du "Fabriquons français" qui a frappé ! Quant au lien entre la puissance nucléaire militaire de la France et son poids et son engagements dans les négociations du désarmement multilatéral, ce sont des arguties usées jusqu'à la corde, héritage du gaullisme et de la France coloniale. La France de la Révolution, phare de la Démocratie dans le Monde, lancerait, elle, l'idée et débattrait des modalités, d'un désarmement unilatéral, nucléaire puis conventionnel au fur et à mesure de l'organisation d'une véritable défense civile et démocratique. Nos ainés, de Jaurès à Lecoin, anti-militaristes (et anti-cléricaux) par logique politique (on sait bien qui et quoi défendent le militaire et le curé...) doivent se retourner dans leur tombe ! Certes on ne peut pas être d'accord sur tout (nucléaire civile et militaire par exemple...), mais il y a des sujets qui fâchent gravement ! D'où l'intérêt de la création de Comité de citoyens (non encartés) Front de Gauche pour faire évoluer le programme de l'Humain d'abord... et éviter de raisonner au...

  47. 247
    DAVID JV dit:

    @ Jean Luc
    Sortir de l'otan : oh que oui. Par contre je vous invite sincèrement à mieux vous renseigner sur la situation en Syrie qui n'est pas du tout celle relatée par les médias occidentaux. Prenez de la distance et renseignez vous mieux. Bachar el Assad n'est certes pas un saint, mais la propagande contre lui est particulièrement efficace apparemment. Lorsque tous les médias pensent de la même manière et qu'il y a possibilité de conflit armé avec les USA dans boucle, mieux vaut se méfier non ?
    Argentine, Iran, Irak, Afghanistan, Grèce, Venezuela, Cuba, Chili, etc. autant d'exemples devant nous et vous inciter à plus de prudence et de recul.
    Résistance

  48. 248
    Dwaabala dit:

    [...]
    Le Front de Gauche a produit un clip de campagne qui n'a pas été admis tel quel par le CSA : il doit être retouché sous peine de ne pas être diffusé.
    Ce clip peut être consulté dans sa version originale sur le site de l'Humanité.fr.

  49. 249
    Françoise 32 dit:

    Encore merci Jean-Luc de continuer ce combat pour nous. La fatigue est là mais tu es toujours aussi pugnace.
    Encore une grande page d'enseignement et de pédagogie. On en redemande toujours.
    Dimanche je marcherai dans ma campagne, dans le sud, en pensant à Émilienne et à tous les résistants d'hier et d'aujourd'hui.
    Amitiés à tous.

  50. 250
    Nicks dit:

    @François Jabin
    Pour populariser le pacifisme, il faut déjà pouvoir réorganiser les rapports de force dans un contexte donné, pour pouvoir le changer. Le programme, c'est l'humain d'abord, pas la naïveté avant tout...

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 11 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive