28mai 12

Les jours après la mine

Ce billet a été lu 86 735 fois.

Et bien entendu, les paroles de cette chanson, à télécharger.

Dans cette note il est question de ma circonscription dans le Pas-de-Calais sur un mode impressionniste. Puis je viens sur la réunion de l’OTAN à Washington où le nouveau président français a signé un document atlantiste que je désapprouve formellement. Il dit que ses réserves ont été levées par les conclusions du sommet de l’organisation. Je montre qu’il n’en est rien. Enfin, je reviens sur ce que j’ai noté de ma lecture de ces médias devenus si curieusement favorables à la dédiabolisation de madame Le Pen.
facades_08Dimanche 3 juin c’est la Fête des mères. Une invention du régime de Pétain, prolongée dans l’objectif commercial que l’on devine. Emilienne Mopty aussi était mère. Les nazis l’ont torturée et décapitée pour avoir organisé une marche de solidarité avec les mineurs en 1941, grève contre l’occupant, pour les rations et la paie. Sa fille vit toujours. Mercredi j’étais à Dourges dans la cité minière Bruno. Une jeune femme que j’invitais à participer à la marche que nous organisons le 3 juin prochain m’a dit toute émue : « Mon grand-père était dans cette grève ! Il vient de me le dire. Il ne l’avait jamais dit avant. Il y était. Moi je viendrai avec vous. Je viendrai. » Le 3 juin on marche ! Et vous ? Nous partirons de la commune de Montigny-en-Gohelle dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. On démarre à 15h30 du Puits Dahomey, rue de la Libération. En chemin, il y a deux haltes. Puis on arrive aux Grands bureaux des mines sur la commune de Billy-Montigny. C’est le trajet qu’ont fait les femmes avec Emilienne Mopty. Nous ce sera la marche « l’Humain d’abord ».

Pour illustrer ce billet des images de maisons prises à Rouvroy, une ancienne cité minière dans le Pas-de-Calais. Photos : S. Burlot.

Comment ont-ils pu supporter tant de malheurs ? Les guerres, les deux, sur place ! Avec la ligne de front à domicile pour la première, ses villes rasées et ses ossuaires monstrueux que gardent encore aujourd’hui les associations de vigilants. La seconde aussi ne fut guère moins terrible. L’occupant nazi créa une zone spéciale et fusillait à tour de bras. Une génération a eu la mine et la silicose qui tuait les hommes comme des mouches parfois avant même la quarantaine. Puis ce fut l’amiante. Et aussi les effluves liquides et gazeuses de l'usine Metaleurop qui ont pourri l’eau, la terre et l’air. Et toute l’activité sinistrée à tour de facades_01rôle : l’agriculture, le textile, la mécanique. Tout, absolument tout. Et ça continue. A partir du quinze du mois les commerçants survivent presque aussi chichement que leurs clients.

Ici la légende de la mine est omniprésente. On en parle sans cesse, à tout propos. Pourtant, personne n’aurait envie d’y retourner. Mais la mine vit encore de toutes les façons possibles. Souvenirs de famille, centre de soins, présence des morts, « partis » si jeunes souvent. « Mon mari est parti à trente-cinq ans monsieur Mélenchon. La silicose. C’était un très bel homme ». Les hommes vivaient dans la poussière de charbon au fond avant qu’on commence à injecter de l’eau sur le front de taille et qu’on ait des protections. De toute façon en surface, la poussière y était aussi. Partout. On m’a raconté que les hommes étaient payés à la tâche. Ils s’exténuaient donc. En mairie de Dourges, après l’accueil officiel, le maire Patrick Defrancq m’a montré dans son bureau une gayette, petit morceau du charbon arraché de cette façon. Curieuse boucle de l’histoire : le premier puits ouvert a été le dernier à fermer. Ça se passait à Oignies. Le maire socialiste Jean-Pierre Corbiset m’a raconté ça comme si j’y étais. La mine. La mine. C’est d’elle que sont venues toutes les conquêtes ouvrières qui ont ensuite construit ce que les pédants nomment notre « modèle social ». La première reconnaissance du syndicat, le premier délégué syndical, la première convention collective, la première obligation de pause hebdomadaire, la première limite aufacades_03 travail des enfants. Tout est parti de là, de ce périmètre dont les hauts lieux sont dans cette partie du bassin minier où je suis candidat. Tout. Même Robespierre. Sa mère est née à Carvin. Ici.

La mine partout. Les ayant-droit, les survivants en quelque sorte, ont le logement. Ce sont les anciens de la mine ou leurs épouses veuves. Les plus jeunes y vivent donc souvent avec les plus anciens. Les toutes petites retraites prennent le relai des indemnités en fin de droit. Le potager est redevenu vital. On le trouve collé à la maison, là où le logement mineur le prévoyait. Quand on revient dans le monde du salariat, qui paraît parfois si loin, on revient encore souvent à la mine. Ainsi quand il s’agit des aides à domicile. Qui en a besoin de façon si pressante sinon les veuves et les derniers mineurs les plus âgés ? Mais celles qui font le métier, car ce sont des femmes, courent après les heures pour tâcher de boucler des temps et des payes complets. Le précariat à l’état pur. Cadences inhumaine pour l’employé comme pour le bénéficiaire, temps de transport toujours moins pris en compte, et ainsi de suite.

Le plus curieux de ma campagne ici c’est la quantité de tracts anonymes que je dois subir. Certains sont de très petite taille. Des huitième de feuille, recto verso. Le dernier dénonçait mes revenus. Une obsession du Front national depuis un an. D’après moi c’est du traitement préventif. On m’attribue des revenus immenses pour contrecarrer le moment où il pourrait être question de la situation de la châtelaine de Montretout. Ou de son papa, dont un journal suisse prétend qu’il a des comptes en banques dans ce paradis de l’argent sale. A côté de ce type de tract j’ai droit aussi au demi-format. Un A5 comme on dit. Celui-ci est imprimé en vert et blanc et signé en arabe. Il enjoint « votons Mélenchon ». On peut y lire une phrase tirée de mon discours de Marseille « il n’y a pas d’avenir pour la France sans les arabes et les berbères du Maghreb ». On comprend l’intention. Cela doit révulser quelques abrutis. Mais fort heureusement ils ne votent pas. Soit parce qu’ils ne facades_04sont pas en état de le faire ou parce que pour eux, c’est bien connu, « tous pourris sauf maman ». Mais peut-être que ça fait plaisir aux enfants de la deuxième et troisième génération de l’immigration : ce sont de bons français, qui ne boivent pas, mais qui votent contre les racistes. Ceux que ma phrase dénonce et ceux qui ont fabriqué et distribué ce tract anonyme.

Une « nécessité pragmatique ». Tel est le terme sophistiqué choisi lors du sommet de l'OTAN de Chicago des 20 et 21 mai par François Hollande pour justifier une reculade dont on n’a pas fini de mesurer l’impact. Il a donné son accord pour le lancement de la première phase d'un « bouclier anti-missile ». Ce projet consiste pour les USA et leurs alliés de se doter d'un système de surveillance et d'interception de missiles qui seraient tirés contre des intérêts ou des territoires de ces pays. En fait, ce bouclier est un vieux projet national des Etats-Unis. Ils se sont évertués depuis des années à le greffer sur l'OTAN. Dans sa partie européenne, ce projet vise théoriquement à protéger l'Europe de tirs de missiles depuis le Moyen-Orient et en particulier l'Iran. En fait l’intention vise large. C’est bien pourquoi la Russie y voit une étape supplémentaire de la surenchère militaire des Etats-Unis à ses frontières. L'installation en Pologne et en Roumanie de missiles du fameux bouclier n’est pas vraiment un gage de paix donné à la Russie. Et de même à propos de leur prédisposition sur des navires nord-américains en Méditerranée et surtout en Mer Noire. Des lieux qui peuvent aussi bien servir à facades_02parer une attaque hypothétique de l'Iran qu'à menacer très concrètement la Russie et ses alliés.

François Hollande avait exprimé il y a à peine un mois, le 10 avril 2012, sur I>télé, son opposition au lancement d'un tel projet par l'OTAN : « Je suis réticent à l'égard de cette évolution. La première raison, c'est que nous n'avons aucune possibilité de participer industriellement à cette affaire et deuxièmement ça met en cause l'idée même de la dissuasion. » Deux bonnes raisons que je partage. Depuis, il justifie son revirement par le fait que ses réserves ont été levées par la déclaration finale du sommet de Chicago. Or cette déclaration n'a strictement rien changé au projet en question. Et cela tout simplement parce qu'il existait déjà avant ! Les principes ont été fixés en 2010 lors du sommet de Lisbonne de l'OTAN. A l'époque, Nicolas Sarkozy avait accepté que soit inscrit dans le concept stratégique de l'OTAN, un document de référence, la création d'une « capacité de défense anti-missile ». Le sommet de Chicago auquel vient de participer François Hollande a donc seulement lancé la première phase opérationnelle. En réalité, il s’agit de faire entrer en phase opérationnelle la prise en charge par tous les alliés d'un programme américain de défense anti-missile qui existe déjà lui aussi. Celui-ci a été décidé au Congrès américain par le vote de la loi sur le National Missile Defense Act de 1999. Il est d’ores et déjà géré par une énorme agence états-unienne, la « Missile Defence Agency ». Cette défense anti-missile repose sur plusieurs boucliers qui, en se recoupant, sont censés défendre le territoire des facades_05Etats-Unis et celui de leurs alliés. Avant même la décision du sommet de l'OTAN, les Etats-Unis avaient déjà commencé à déployer la partie européenne de ce bouclier, notamment en envoyant en méditerranée des croiseurs spécialement équipés de missiles d'interception.

La greffe de l'OTAN sur ce dispositif répond à deux objectifs des Etats-Unis. Le premier est politique. Il conforte la légitimité internationale d'un projet vivement contesté par la Chine et la Russie et potentiellement contradictoire avec les traités internationaux de désarmement. Le second est financier et industriel, car avec l’accord de la réunion de Washington les européens vont devoir contribuer à un projet dont le coût faramineux ne peut plus être supporté par les seuls Etats-Unis. C’est une sorte de relance de l’industrie américaine comme l’est tout grand projet d’armement dans ce pays !

Loin des objectifs qui sont affichés face à la menace théorique de l'Iran, ce projet est donc avant tout une démonstration politique et industrielle des Etats-Unis. C'est d'ailleurs exactement ce qu'en disait le rapport parlementaire de 2001 de Paul Quilés, adopté à l'époque par la commission de la défense. Humour de situation : François Hollande faisait partie à cette époque de ladite commission ! Ce rapport affirmait ainsi : « La défense antimissile est, avant toute chose, un projet idéologique, largement déterminé par des considérations politiques, technologiques et industrielles. Il répond au souci des Etats-Unis, non de rompre avec la logique de la guerre froide, mais d'en préserver un apport qu'ils considèrent comme fondamental : le maintien de leur supériorité technologique et de leur prééminence stratégique. » J’approuve absolument cette façon d’analyser le projet. Le rapport évoquait ensuite « les conséquences industrielles de premier plan qui découlent de ce rôle majeur de la défense antimissile dans la préservation de la supériorité technologique américaine. Quatre entreprises de première importance sont en l'occurrence concernées : Lockheed Martin, Boeing, Raytheon et TRW. Elles bénéficient de 60 % des crédits alloués par le Pentagone pour ce programme. [...] les industriels n'ont pas ménagé leurs efforts pour favoriser la défense anti-missile et un système d'influence impliquant les congressistes, les industriels et les militaires existe sur ce programme dont le coût a été évalué entre 50 et 60 milliards de dollars. » Autrement dit, sous l’appellation euphémisante de « lobby », il s’agit d’un groupe de corrupteurs disposant d’un budget faramineux. On suivra donc avec beaucoup d’intérêt les prises de position, les tribunes et autres « conférences » qui vont assurer la promotion de cette belle, noble et pure idée ! On peut craindre le pire. Surtout dans un gouvernement qui compte huit membres qui sont passés par la facades_06« french american fondation ». Ce machin est une sorte de club « le Siècle » pour « young leaders » que le rêve américain et autres fadaises prétextes fascinent. Bref le gouvernement le plus atlantiste et le plus sous influence depuis bien longtemps.

Passons maintenant en revue les quatre questions qui motivaient les « réserves » qu’exprimait auparavant François Hollande. Puisqu’il prétend en être libéré à Chicago, voyons ce qu’il en est. D’abord « la maîtrise des coûts ». On vient de le voir : c'est précisément parce que les coûts d'un tel projet sont incontrôlables et incontrôlés aux USA que ces derniers y font participer les Européens. L'ensemble des rapports parlementaires sur le sujet soulignent d'ailleurs que la participation de la France à un tel « bouclier » évincera budgétairement d'autres projets de défense. Aucune raison d’être rassuré donc. Ensuite François Hollande serait dorénavant tranquillisé sur la part de « l'intéressement des industriels français à la réalisation des équipements nécessaires ». Là encore on se demande comment il a pu arriver à une conclusion positive. Car l'histoire du projet lui-même montre qu'il est conçu pour soutenir l'industrie d'armement nord-américaine. D'ailleurs les équipements d'ores et déjà déployés sur lesquels se greffe l'OTAN sont états-uniens. Les radars et les missiles intercepteurs positionnés en Méditerranée sont fabriqués par la firme Raytheon. Et les systèmes d'armes qui équipent les croiseurs et guident les missiles sont fabriqués par la firme Lockheed Martin. Il s'agit donc d'une technologie 100 % états-unienne, fruit de 40 ans d'efforts de facades_07recherche et de développement du Pentagone. A supposer qu'ils en grappillent des miettes, les groupes européens seront cantonnés dans ce projet à des missions de sous-traitance. Et celles-ci seront, de toute façon, financées par les Etats européens au détriment d'autres priorités de leurs propres budgets de défense.

Voyons à présent le plus important. Il s’agit de la remise en cause par ce bouclier de la capacité de dissuasion nucléaire autonome de la France. Cela concerne le cœur du raisonnement qui soutient la dissuasion. L’adversaire n’entreprend rien car il sait que la réplique sera dévastatrice. Il n’y a pas de petite bataille préalable ni de tentative d’aucune sorte qui soit réputée supportable ou acceptable ou possible. Tout ce qui atténue l’idée du choc unique et désastreux affaiblit le concept de dissuasion. Ici, du moment où l'on considère que la France a besoin d'être protégée concrètement d'attaques de missiles, on accrédite l'idée qu’il existe un pallier intermédiaire de guerre. On sous-entend donc aussi que sa force de dissuasion ne la protège plus intrinsèquement et qu'elle est donc vulnérable. Il y a donc une contradiction stratégique majeure entre une dissuasion nucléaire indépendante et la participation à un bouclier anti-missile états-unien. Une contradiction politique qui vient d'être rappelée par Pascal Boniface. D'ailleurs, sur le sujet, on peut lire des choses très claires dans le livre blanc de la défense nationale française. On ne peut pas dire que la doctrine soit imprécise, même si le vocabulaire est aussi codé que n’importe quel vocabulaire spécialisé. Voici ce qui est écrit concernant les menaces balistiques : « La France adoptera une stratégie de prévention active visant à limiter la prolifération balistique, tout particulièrement dans les zones les plus dangereuses. Elle s'appuiera sur sa capacité de dissuader toute intention d'un État de porter atteinte à ses intérêts vitaux par des moyens de ce type. » Et à l'inverse, la participation à un éventuel bouclier de l'OTAN n'y est évoquée que pour envisager des études à son propos. Un enterrement diplomatique. Car au-delà des études, et une fois opérationnel, ce bouclier constitue par définition une prolifération balistique considérable. Il remettrait donc sérieusement en cause la doctrine de défense française dans ses objectifs de dissuasion et de participation au désarmement multilatéral. Signalons qu’il percuterait aussi le droit international du désarmement en portant une nouvelle atteinte au traité sur le facades_10désarmement balistique. Cela tombe bien pour les USA qui essaient de l'enterrer depuis 2001 au grand dam de la Russie.

Enfin, la dernière réserve de Hollande concernait « le contrôle politique de l'utilisation du bouclier ». Or sur le plan opérationnel, rien ne permet de penser que quoi que ce soit ait changé. La raison en est technique. C’est simple à comprendre. Un rapport parlementaire cosigné par des sénateurs UMP et PS en juillet dernier le pointait : « Les délais de riposte à une attaque balistique seront extrêmement brefs et n'autoriseront pas de procédure de consultation et de coordination préalable ». Les règles d'engagement seront donc codifiées à l'avance et activées automatiquement sans contrôle politique préalable. Une codification qui est pour l'instant entièrement aux mains des USA alors qu'elle est extrêmement délicate. Car l'utilisation du bouclier pose des difficultés techniques lourdes. Comment gérer les détonations et les retombées lors de l'interception d'un ou plusieurs missiles. Ce n’est pas une question secondaire pour ceux qui se trouvent dans le secteur où le missile est intercepté. Car imaginez qu’il comporte une charge nucléaire ou chimique ? Sans oublier le problème que posent aux riverains des bases d'implantation du bouclier puisqu’ils deviennent eux-mêmes des cibles. Qu'il s'agisse de zones terrestres (en l'occurrence la Turquie, la Roumanie et la Pologne) ou marines (en l'occurrence l'est de la Méditerranée et la Mer Noire dont une partie sont des zones naturelles protégées).

Aucune des quatre réserves évoquées par François Hollande n'a donc été réellement levée. François Hollande a tout cédé aux américains, un point c’est tout. Et j’en suis désolé. Car je pensais que la fonction créant l’organe, il verrait vite quel sottise impériale est ce bouclier. A supposer qu’il fonctionne réellement un jour. Le bouclier anti-missile est comme l'OTAN elle-même : ce sont des projets des Etats-Unis, conçus par les Etats-Unis et pour les Etats-Unis. Du moment où la France ne remet pas en cause son appartenance à l'OTAN et sa participation à son commandement militaire intégré, elle n'a pas d'autre solution que de se soumettre à ce que l'OTAN, et donc les USA, décident. La dangerosité et l'inutilité pour notre facades_09pays du bouclier anti-missile sont donc une raison supplémentaire de défendre la sortie de la France de l'OTAN comme le propose le Front de Gauche. A ma connaissance, seul le journal « Libération » a traité ce sujet.

Il y a deux campagnes dans les quatorze communes de la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. Il y a la campagne d’ « Henin-Beaumont », comme persiste à le dire, pour faire simple compte tenu du niveau intellectuel de leurs consommateurs, quelques-uns des médias parmi l’incroyable nuée présente sur place. Ceux-là viennent contempler sur place le miroir de leurs fantasmes. Ils viennent voir la brillante madame Le Pen, adorée du peuple, recevoir un formidable accueil et patati et patata. Lire « Le Monde » et les articles d’Abel Mestre. Parmi les votifs on notera cependant les étranges mœurs professionnelles de quelques-uns d’entre eux. Ce sont de purs agents de l’extrême-droite. Un petit groupe de provocateurs qui passent de l’un à l’autre sur place colportant ragots et médisances pour recueillir ensuite des réactions outrées et ainsi de suite. Naturellement ce n’est pas le cas de tous. Loin de là. Car il y a la deuxième campagne. Celle qui a lieu dans les quatorze communes. Des tas de gens de presse sont là, aussi perplexes que moi devant ce que nous découvrons ici. D’abord l’étendue des sacs d’embrouilles entre les notables socialistes locaux. Ensuite un Front national concentré dans une seule ville, absent de toutes les autres, payant ses distributeurs de tracts et colleurs d’affiches, magouillant avec certains socialistes sur le dos de leurs concurrents respectifs comme l’a révélé « Rue 89 ». C’est-à-dire le contraire de la légende dorée en vigueur dans certaines rédactions. A l’inverse notre réseau local qui s’appuie sur un Parti communiste actif et des syndicalistes omniprésents nous permet de tout voir tout entendre. Notre petit PG local et l’escouade venue avec moi de Paris quadrille aussi à merveille. Ainsi sommes-nous en état de repérer les arrivées de minibus parisiens avant les descentes de la grande madame sur les marchés. Pour autant le Front national, à 31 % dans la circonscription, est bien présent comme facades_12courant électoral. Comment entre-t-il dans les familles ? Par la radio, la télé, les reportages apologétiques. Bref, par toutes ces assignations de soi-disant « observateurs » dont le travail fonctionne en réalité comme une propagande.

Reste que le harcèlement de quelques mirmillons nous a déjà assez pourri la vie, comme pendant la présidentielle, pour que j’ai pris la décision, comme en pleine campagne présidentielle, de ne plus publier une bonne partie de mon agenda et m’éviter ainsi leur présence. Je pense bientôt tarir purement et simplement l’information sur mes occupations. Car la présence médiatique si elle a un intérêt évident a aussi parfois un inconvénient majeur. Celui de la manipulation. Elle peut changer le cours de la campagne. En tête du classement de ceux qui inventent la moitié de leurs informations en vue de recueillir l’autre moitié, les journaux proches du Front national du fait de leurs lecteurs : « Le Parisien » et « L’Express ». Un bon exemple pour éclairer le propos. Le « journaliste » du « Parisien » tweete que je me cache dans une voiture plutôt que « d’affronter » madame Le Pen sur le marché. Un pur bobard du genre « montre que t’es un homme, va te battre ». Le même se délecterait à coup sûr de pouvoir décrire, comme l’annonce tel autre de ses collègues une « bataille de coqs » dont je serais le responsable. D’ailleurs une évaporée munie d’une caméra, totalement surexcitée, m’a accueilli sur le marché en me demandant de commenter une poterie où deux coqs s’affrontent. Ce n’est pas beau le journalisme d’investigation chez les indigènes ch'tis ? Donc, je me serais caché selon « Le Parisien ». Aussitôt l’AFP reprend l’information et dix journalistes la recopient dans leur merveilleux papiers tellement facades_11couleur locale ! Problème de détail : je ne me cachais nullement. Mais où étais-je à l’heure où les vampires vont boire du sang sur le marché de Hénin-Beaumont ? Voilà la question que leur insondable curiosité professionnelle ne leur suggère pas de se poser quand il est si facile de recopier sans réfléchir. Vous allez voir jusqu’où va l’aveuglement de ces gens. A cette heure-là, j’étais à dix minutes de là, en urgence dans une usine, Meryl Fiber, dont les ouvriers avaient appris la veille qu’elle passera en redressement judiciaire mercredi qui vient. Plusieurs centaines de salariés sur le carreau. J’ai pris la parole devant eux, perché sur une estrade improvisée. Cela faisait une bonne occasion pour des images, pour du son, pour du papier, pour des tweets, non ? Quelqu’un d’entre vous a entendu parler de Meryl Fiber dans la journée ? Macache ! Pas un de ces grands Rouletabille n’a fait autre chose que de se monter sur les pieds dans les allées étroites du marché en piétinant les gens. Et de recopier les inventions de leur « collègue » du « Parisien », bon facho patenté qui ricane ensuite dans ses réponses à ceux qui l’interpellent sur ce curieux procédé. Je vous raconte tout cela pour que vous compreniez dans quelle ambiance une fois de plus nous évoluons.  

Naturellement toute cette prose n’a aucun impact local car personne ne la lit. Il s’agit juste de la campagne nationale de ces organes de presse. Ce qu’ils publient n’est pas destiné au public local mais à celui du reste de la France. C’est de cette façon qu’il faut l’analyser. Qu’ont-ils à vendre ? Le « nouveau » Front national. Ici nous retrouvons le problème posé depuis le début de l’opération de « dédiabolisation » de l’extrême-droite. Une partie de la droite médiatique joue un rôle très actif dans le facades_13rapprochement entre l’extrême-droite et la droite classique. Elle a accompagné avec enthousiasme le glissement progressif de Nicolas Sarkozy dans cette direction. Elle entoure avec intérêt le travail de la droite « populaire ». Pour que l’opération fonctionne, il faut que son pendant soit mis en scène. C’est-à-dire créer une équivalence entre le Front national et le Front de Gauche. C’est la ligne que la droite cherche à construire. Ainsi quand Xavier Bertrand affirme que je ne suis pas républicain. Puis Copé lorsqu’il déclare que les programmes du Front de Gauche et celui du FN sont semblables. Parfois l’outrance explose davantage. Ainsi quand Copé, de nouveau, met sur le même plan Brasillach et Robespierre ! Sur le même plan l’homme qui voulait la déportation des enfants juifs et celui qui le premier a donné la citoyenneté aux juifs de France. On attend toujours la protestation du CRIF. Mais comme je suppose que, pour monsieur Prasquier, je suis surtout un « ami des arabes », il doit penser que tous les coups sont permis contre moi. Il devrait plutôt se méfier. Comme certains de ceux qu’amusait la polémique sur la viande hallal : ils se sont réveillés douloureusement quand ils ont réalisé qu’elle visait aussi la viande casher !  


546 commentaires à “Les jours après la mine”

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 11 »

  1. 101
    Ydaho dit:

    @ jprissoan
    Dans l'aller ! Pas très loin de chez toi en fait (69), il y avait beaucoup de mines dans l'allier et la Saône et Loire (il n'y a pas que saint Étienne), et il reste beaucoup de vestige, pour ma part je connais bien un village la bas.. Chiseuil ! Cherche un peu et tu vas voir, tu vas trouver plein de chose !

  2. 102
    Jean-Baptiste Malet dit:

    Les faux tracts sont indignes d'une élection républicaine. M. Bilde s'en félicite dans la presse ? Cela doit donc aboutir à une invalidation de Marine Le Pen, non seulement pour cette élection, mais également pour son mandat de députée européenne. La République doit faire appliquer ses lois.

  3. 103
    cerise verte dit:

    @zapping
    Merci pour le lien du Grand réinventaire et surtout l'intervention de Mordillat sur le travail.
    Merci à lui pour les questions posé à la gauche y compris au Front de gauche.
    Et peluche ! et tout les autres contributeurs. A faire suivre massivement.

  4. 104
    jacques bounoume dit:

    @jprissoan
    Montcombroux et Bert sont deux petites communes du sud est de l'Allier où étaient des mines, comme dans plusieurs autres villages : Chatillon, Buxière, etc. de "petites" mines, mais dont les conditions de travail n'avaient rien à "envier" à celles des grands bassins miniers.

  5. 105
    obermeyer dit:

    Cher Jean-Luc, je me régale à écouter tes discours et tes interviews. c'est vrai que t'es un orateur hors pair, la manière de déjouer les pièges des journaleux, l'intelligence claire et les propos convaincants. C'est trop fort et instructif. Du coup, et grâce à toi (grâce aussi au blog) je vais chercher des infos dont je n'aurais jamais entendu parler (merci aux blogueurs) et j'ai enrichi sérieusement depuis quelques mois ma pensée politique. Ces enjeux commencent à me passionner, moi qui ne regardais pas l’arène politico-médiatique d'un bon oeil.
    vive le front de gauche !
    bonne continuation !

  6. 106
    Nicks dit:

    Heureusement qu'il y a ces billets pour sortir de la torpeur d'une campagne ensommeillée par les media, qui jugent sans doute qu'il y a nul besoin de continuer le débat d'idées. C'est bien regrettable et surtout toujours aussi dangereux. Comme jacobin, la question de la souveraineté qui est avant tout celle des citoyens, m'apparaît primordiale, c'est pourquoi je suis en plein accord avec la volonté du Front de Gauche de sortir de l'Otan. Cette organisation impériale n'a plus lieu d'être et rien ne justifie l'adhésion de la France comme celle de ses partenaires européens sinon un réflexe de vassalité qui risque de nous entrainer dans des conflits qui pourraient être évités en établissant un autre système géopolitique. Hollande, en compensation du vrai faux retrait des troupes d'Afghanistan, a cédé en totalité sur le bouclier anti-missiles et cède facilement à ses tropismes atlantistes.

  7. 107
    PILOU dit:

    Merci Jean-Luc pour votre travail, votre pédagogie, l'histoire des travailleurs, leur lutte, leur combat... Vous représentez un souffle, un espoir, une résistance...bien à vous...courage...nous sommes là et bien présents. Resistance!

  8. 108
    Jonathan L. dit:

    Meeting en direct de Jean-Luc Mélenchon sur Public Sénat.
    (augmentez le son sur lecteur pour "l'activer")

  9. 109
    Jean Jolly dit:

    Le bassin minier est le berceau de la résistance comme la Grèce est le berceau de la démocratie, ça n'est pas un hasard si les combats humains bégaient, puisque ce sont toujours les mêmes. Tant que nous nous ne serons pas débarrassés des prédateurs, nous resterons la prédation par excellence.... a priori il semblerait que les "Morlocks" ont de belles nuits devant eux selon la pire version de Herbert George Wells.

    Je ne veux même pas imaginer ses mines.

  10. 110
    François Bresson dit:

    Expatrié forcé dans le nord (je suis franc comtois), je mesure toute la misère entretenue dans laquelle baigne le bassin minier. C'est un sacré défi de se battre pour cette région.
    Il faut bien un Mélenchon pour le relever.

  11. 111
    francois chopin dit:

    Très bon meeting à Courrières. Ravi de vous réécouter en votre présence depuis le meeting de Lille. Toujours derrière vous, le poing gauche levé avec le U de la FSU l'entourant. On croit dans le corpus et dans les analyses FdG ! Nous sommes prêts ! Réalisme, Résistance, Front de Gauche !

  12. 112
    maris dit:

    Bonsoir,
    J'attendais l'arivée de mon car - je vais travailler en utilisant les transports en commun - et j'ai entendu la Marine qui pérorait sur l'absence de Jean-Luc Mélenchon sur les marchés locaux.... avec le même discours : "il se cache". Je ne suis pas nordiste mais je suis bien d'accord avec l'analyse que fait JL de la situation : cette campagne, pseudo locale, est bel et bien une campagne nationale et les rodomontades de la fille de l'autre ne sont que des manoeuvres. Mais son discours a une portée, et il faudrait, de la 11ème circonscription lui "clouer le bec" au niveau national, car la malhonêteté alliée à l'inondation médiatique dont le Parisien est capable, nuit à l'image nationale du FG. Nous sommes déjà "presque" des communistes, aux mains couvertes de sang. Je pense que JL a dû avoir un compte rendu de l'émission de FInter, mais je tiens à en coller une couche de plus tellement le procédé est grossier et malveillant afin que tous nous soyons à l'affût de ce genre de "saloperie" de la part de la droite extrême.
    Mes amis et camarades, serrons les rangs : le jour "couleur d'orange" n'est pas pour demain mais battons nous pour qu'il arrive le plus tôt possible, comme le fruit de notre combat et de notre engagement.

  13. 113
    Naco dit:

    Attaque sanglante signée par le rédac en chef de l'Express intitulée : Mélenchon et ses oripeaux de petit procureur stalinien. Eric Mettout, ayant frisé en 2009 les aventures juridiques musclées pour des propos présumés diffamatoires, expert de la provoc, toujours au profit de ses lecteurs devant être éberlués de tant de courage, signe donc un papier creux et infect pour tenter de relever la "soi-disant liberté de faire leur boulot" des journalistes. Et de citer les derniers soubresauts de leur fond de commerce, en citant pêle mêle et à en vômir, Servan-Schreiber, F.Giroud, Mauriac, Camus, Raymond Aron comme si pour ses lecteurs, tous ces gens n'avaient jamais fait qu'un. Et de brandir un communiqué, parfaitement indépendant d'une pseudo "société des journalistes", qui n'est en réalité qu'une officine interne ayant pour but de parfaitement diriger et hiérarchiser les dires de ses employés de ce journal.
    Jean-Luc tu as raison quand tu parles de "plutôt Hitler que le Front Populaire". J'avais -20 ans en 36, donc je connais cette histoire que dans les livres, mais je vois bien que ça recommence. Quand on voit avec quelle gentillesse, quelle attentions charmantes, quelles économies de langage on reçoit les fachos dans les radios, de France Inter au pires d'entre elles, ou sur les plateaux de télé, et qu'on voit comment notre mouvement est bafoué, ignoré, travesti, déformé, et que leur baronne s'y pavane, on a envie de crier.

  14. 114
    Dim dit:

    Je viens de répondre aux muscadins de l'express sur leur site, je ne sais pas si vous en avez effectivement traité un de "fasciste", mais je crois que le qualificatif est souvent utilisé à tort et à travers, à force de trop avoir servi à mauvais escient, il est maintenant démonétisé et ne doit être a mon sens être utilisé dans le débat public qu'avec prudence...

  15. 115
    Messaoud dit:

    Bonjour à toutes et tous,
    Oui Jean-Luc, tu as totalement raison comme nous le pensons tous ce bouclier antimissiles est une menace très lourde qui pèse sur notre tête, NH est coupable par manque de caractère ou pire, un vrai beni oui oui de la politique étrangère pour plaire aux puissants de l'ouest, le premier président qui ne brille pas par son intelligence, c'est ce que nous retiendrons.
    L'heure est aussi grave que les évènements qui se sont déroulés à l'époque d'Emilienne Mopty, cette marche avec laquelle je suis par la pensée, symbolise notre volonté farouche de refuser l'abomination pour seul horizon.
    Continuons le combat, trop de citoyens de gauche qui avaient voté utile ont eu le loisir de comprendre qui est vraiment Hollande, un président qui n'en a que le titre et la suffisance, qui de surcroît fait le contraire de ce qu'il dit, mais ça nous le savions déjà.
    Mon information, la vraie c'est ici que je la puise, ce que j'apprends des dernières frasques de FH me consternent, tellement son irresponsabilité est immense, on avait le choix entre un surexcité et un dernier de la classe, devinez qui on a pris ?
    Je me dis que finalement Jacques Chirac ça m'avait fait moins mal, je ne dois pas être le seul.
    Le travail commencé il y a des mois va payer, pas d'autre alternative, mettons leur une grosse claque cette fois, tous les français vont virer à gauche toute aux législatives, nous devons à tout prix arrêter cet engrenage infernal.

  16. 116
    chaton-poulet dit:

    Vas-y Mélenchon, te laisse pas faire par ces journaleux médiocres, incultes et nihilistes. Ils sont le néant de la pensée. Ils sont la honte de l'humanité. Ils sont abjects. Ils parlent comme des robots. Et quand ils ne parlent pas comme des robots, ils parlent la langue de Maurras. Écrase-les.

  17. 117
    SoRésistance dit:

    Merci pour ces petits rappels historiques concernant les mines et ce bassin ouvrier ! c'est absolument passionnant et cela donne envie de se replonger dans des bons livres d'Histoire !
    Puis, courage et résistance face aux méthodes lâches et pitoyables de ces proches du FN qui ont pour seule réponse la haine de ce qui est différent et qui s'obstinent à détruire ce qui pourrait tous nous rassembler. Oui à la fraternité...

  18. 118
    Bob dit:

    Souvenez-vous de Kraus -même s'il n'était pas très à gauche - pour lui, ce sont les journalistes qui ont fait le lit du fascisme.
    Ces gens-là ont vraiment été à l'école des paparazzis.

  19. 119
    Jérémy dit:

    J'ai entendu tout à l'heure les propos de Jean-Luc Mélenchon dans l'édition de la nuit d'Itélé concernant la réunion entre Medef et partenaires sociaux; plutot satisfait de l'entendre insister sur le fait (non mentionné dans les médias mainstream) que la retraite à 60 ans annoncé par Hollande ne sera pas pour tout le monde. En effet, ça sera insuffisant, car par exemple des étudiants qui vont jusqu'au master ou au doctorat devront cotiser 41 ans, tout en sachant que l'emploi ne se décroche aussi facilement dans les temps qui courent. Avec le chômage de masse et tout ça.
    Sinon, niveau université, j'attends de voir ce que va faire le gouvernement. Quid de l'organisation des facs puisque la LRU ne sera pas abrogée, et quant à l'allocation d'études, reste à voir ce qui sera proposé à l'AN par les députés.

  20. 120
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    Souvent j'ai écris ici que le vote FN était surtout un geste de peur de l'étranger, en réalité il faudrait que j'écrive que même si la peur est constatée auprès des gens isolés genre agriculteurs, mariniers ou perdus dans la France profonde, il faut je crois préciser que le sentiment d'injustice est aussi souvent un vecteur puissant dans la prise de position pour voter FN !(voter pour ce parti, c'est être certain que ces mauvais immigrés seront punis !)
    Tous les jours comme nous tous ici présents je "fais" la campagne du FdG et de Jean-Luc Mélenchon, et je sent que l'injustice prend le pas sur la peur de l'autre ! quand j'arrive à convaincre que l'accueil des étrangers ne gréve pas nos budgets quand les immigrés sont dument intégrés dans le monde du travail et recensés comme tels, mes opposants à bout d'arguments me disent oui ! mais...quand ils font des bêtises ils ne sont même pas punis et il n'est pas normal de les voir sortir du tribunal plus vite que les gendarmes qui n'ont pas eut le temps de remplir les papiers nécessaires à leur inculpation ! et là je ne sais plus quoi dire ! donc oui, il faut que l'injustice soit combattue et Jean-Luc Mélenchon doit dans ses discours expliquer que lui et le FdG sont aussi pour la justice et quels qu'en soient les auteurs ! des droits oui mais des devoirs aussi et le répéter ne peut que diminuer cette réaction au sentiment d'injustice réel ou pas ! nous vaincrons le FN car ce n'est que justice !

  21. 121
    marj dit:

    @Alain Tétart
    "quand ils font des bêtises ils ne sont même pas punis et il n'est pas normal de les voir sortir du tribunal plus vite que les gendarmes qui n'ont pas eut le temps de remplir les papiers nécessaires à leur inculpation "

    Tu ne sais pas quoi dire à cette propagande de droite / extrême droite?
    Eh ben, déjà pourquoi différencier les immigrés et autres ? Vous croyez sincèrement que la justice et la police st plus "sympas" qd il s'agit d'un pauvre immigré sans aucune relation ?
    Ensuite, il me semble que si l'on veut trouver des personnes qui ne st js condamnées, il faudrait aller voir chez certains politiques et ds les milieux financiers ms de cx là le FN/UMP n'en parlent js !
    Le problème, c'est que les stéréotypes véhiculés par la droite st rentrés ds les têtes : même un mec pas raciste, si demain il se fait voler sa voiture par un maghrebin, il fera immédiatement le lien immigré / délinquance parce qu'on le lui a mis ds la tête. Inversement, si demain,ce même homme se fait piquer sa bagnole par un Français sans "origines", il ne fera pas le lien français blanc /délinquant...
    Exactement ce que JL Mélenchon avait expliqué au sujet de la religion : si un individu d'obédience musulmane commet un attentat, le lien sera tout de suite fait avec sa religion, tandis que Anders Berhing Breiving (Norvégien),personne ne fait ce lien intégriste catholique / attentat...

  22. 122
    SYL dit:

    Et quand les délinquant sont ceux la même supposés lutter contre la délinquance,le problème du justice à différents niveau s'étoffe d'une autre dimension.
    Et il me semble que les dérapage de certains cow boy francais sont de plus en plus nombreux sur tout individu ne collant pas au moule qu'il soit français,zonard ou juste loocke différemment.
    Le gouvernement actuel saura t-il inverser les tendances?ou ces scélérats vont t-ils larvée et ressortir plus fort encore?
    Courage le pire est à venir !

  23. 123
    Antraigues dit:

    @ Jean Jolly (68)
    Bravo pour cette analyse pertinente : les multinationales transatlantiques et les banques sélectionnent ceux qui serviront au mieux leurs intérêts, ça n'est pas un complot mais simplement de la stratégie (souvent à long terme). Merci pour le lien très instructif.
    @ obermeyer
    Oui, les infos et liens partagés sur ce blog sont souvent très enrichissants, même si c'est parfois hors sujet et si notre webmestre doit s'arracher les cheveux. Ne pourrait on pas créer un jour un blog plus généraliste, il serait dommage de perdre tout ce foisonnement d'informations et d'échanges...

    [Edit webmestre : "Ne pourrait on pas créer un jour un blog plus généraliste". Je ne peux m’empêcher de relever la contradiction de votre propos. Il existe sur la toile des millions de blogs plus généralistes que celui-ci. Inutile donc d'en créer un autre. Et pourquoi beaucoup de monde vient ici ? Justement parce que ce n'est pas un blog généraliste, mais celui de Jean-Luc Mélenchon. Seulement, il y a la modération, voulue par son auteur. "Place au peuple" est plus généraliste, et faiblement modéré, mais c'est ici que tout le monde vient... Pas simple.]

  24. 124
    breteau jean claude dit:

    Quand on collabore avec la milliardaire fasciste, c'est que l'on est plutot d'accord avec ses idées nauséabondes, sinon on la combat sans faiblesse.Les chiens de garde ont choisi leur camp, libre à eux, mais qu'ils assument leur sale besogne.Brun + marine ça fait de la m.....e.Hier face à Cohen,les propos de Le Pen puait la haine, lorsqu'elle s'adressait à lui, cela s'entendait et j'avais le sentiment qu'il baissait la téte au lieu de la remettre à sa place;Cette .attitude a conduit beaucoup vers les chambres à gaz A l'évidence. il n'y a pas que les musulmans dans la ligne de tir d u clan fasciste.Il est étonnant que les "représentants "juifs et musulmans restent muets et toujours anesthésiés, comme sous sarko

  25. 125
    jean paul Clerton dit:

    Voici ce qu'écrit en commentaire B.Youssef sur Médiapart au sujet du faux tract, à toutes fins utiles.
    Je parle et écris l'arabe, et je lis la phrase suivante qui est inscrite à l'envers d'ailleurs : "Ne vote pas Mélenchon !", de gauche à droite alors que l'arabe s'écrit de droite à gauche. C'est l'oeuvre d'un ignorant.
    Ce qui est écrit en arabe maladroitement est le contraire de ce qui est écrit en français.

  26. 126
    sebidf dit:

    Ce qui est terrible avec ces médias de "si bonne qualité", c'est que si on dénonce publiquement, haut et fort leur incompétence, la désinformation et leur tendance à préférer le FN à jlm ou tout autre, ils se mettent à crier comme des petites filles effarouchées à l'entrave à la liberté de la presse et de pensée.
    Enfin autant leur expliquer tout de suite, avec des partis comme le FN, la liberté de la presse n'aura plus lieu, au moins, ce serait réglé...
    Ils sont minables, ont tout oublié de l'histoire (qu'ils n'ont pas du travailler à l'école), sont déconnectés de tout, bref, comment ne pas avoir de mépris pour une partie d'entre eux qui crachent leur venin sur ceux, le fdg, qui veulent défendre le peuple. A vomir. Il faut simplement s'en passer, on se porte mieux après.

  27. 127
    Menjine dit:

    Le "bouclier anti-missile" me semble être un élément dans une situation préoccupante d'option d'engagement militaire que parait vouloir développer le capitalisme international (qui pourrait déboucher sur une guerre généralisée).
    L'Iran semble être la cible, la Syrie et secondairement le Liban les premiers maillons de l'attaque et la Turquie la base stratégique de départ de cette attaque.
    Bien entendu tout se passe au nom du "Bien", des droits de l'Homme, de l'indignation (réelle et juste) contre les massacres de populations civiles.
    Mais derrière cela, des tas de manoeuvres : aide à la Syrie d'Assad par des combattants Iraniens, aide des USA par l'intermédiaire de la Turquie à l'armement des "rebelles" syriens, projet Iranien d'aqueduc pour avoir des réserves en eau depuis le Tadjikistan, alliance dite "Prométhéenne" des peuples du Caucase sous l'égide de la Turquie pour faire pièce à la Russie, etc..Jeu dangereux de la Russie oligarchique.
    Cette histoire d'Otan, de bouclier "anti-missile", d'allégeance de Hollande à la politique étatsunienne ne présage rien de bon, elle est angoissante.La paix est plus que jamais un objectif que tous les Socialistes, les Communistes,la Gauche, les Peuples vont devoir défendre bec et ongles, selon la séculaire tradition du mouvement ouvrier.
    J'espère que François Hollande va comprendre ce qui se passe, sinon ce sera à nous de le lui expliquer : "Du Pain et la Paix" le vieux mot d'ordre redevient,hélas,...

  28. 128
    GHNASSIA dit:

    C'est avec attention et plaisir que j'ai écouté hier sur mon ordi le beau discours de Courrieres conseillé par un ami berlinois et français rencontré à l'Usine lors de "la prise de la Bastille", une grande leçon de politique et d'histoire, d'humour et de poésie, comme dans le long billet du 28 mai 2012, que je vais m'empresser d'imprimer afin de le relire et d'y réfléchir tranquillement pour fourbir des armes pour les distributions de tracts de fin d'après midi !
    Hélas les opposants aux "petites cervelles" fuient avec l'insulte à la bouche, "marxiste fossile", sans consentir à discuter, les autres prennent les tracts du Front de Gauche de plus en plus en souriant !
    Une amie m'a prévenue par SMS de votre passage ce matin sur BFM, je suis restée consternée par la bassesse du tract dont le bas du texte est en arabe à l'envers, les incultes !
    Quelle différence avec votre grande culture qui explose dans toutes vos interventions, un véritable inventaire à la Prévert. On y trouve de tout. Robespierre, enfin réhabilité, le statut des juifs en France (Robespierre étant le 1er a leur avoir conféré le statut de citoyen), du patois franc comtois, les 1000 milliards prêtés par la BCE à 1% aux banques, la différence entre nationalisme et patriotisme, le scandale Samsonite et les implications étasuniennes, Emilienne Mopty et les luttes des mineurs, le ventilateur a bouillasse qui pourrait se retrouver dans un texte de B Vian...
    Bref demain matin j'écrirai.

  29. 129
    jacquelin dit:

    Certes les médis y sont pour beaucoup. Le FdG est enfermé dans son statut de Front, extrémiste, comme l'était en son temps le FN aujourd'hui plus ou moins dé diabolisé. Comme si l'opinion ne pouvait ingurgiter qu'un seul extrême.
    On a un problème de taille. JL aussi. Je me demande a force de discussions si le terme l'humain d'abord est réellement compris. La réponse est dans la question.
    J'écoutais ce matin sur France Culture un intervenant parlant de l'exploitation des travailleurs dans les bananeraies d'Amérique du sud. Peut être que le seul et unique message a faire passer dans cette campagne est le questionnement sur l'exploitation de l'homme par l'homme. Ou autrement dit de faire comprendre que le but du FdG est d'abolir cet état d'esprit.
    Certes encore une fois c'est une utopie. Mais c'est avec les utopies qu'on fait bouger le monde. Qui aurait parié en 1610 que un peu plus d'un siècle plus tard on abolirait les privilèges féodaux ?
    Si la lutte des classes est savamment organisée par le pouvoir dominant, la finance, alors nous avons pour rôle non seulement de la dénoncer mais aussi de proposer cette autre voie, cet autre horizon où l'homme n'exploite plus l'homme, de quel bord qu'il soit, faisant passer l'intérêt collectif avant tout intérêt particulier.

  30. 130
    Chloé dit:

    Je constate avec tristesse et préoccupation que depuis quelque temps, nous sommes inaudibles. Et à la lecture des commentaires, je me sens très inquiète. À quoi bon s’enthousiasmer sur une campagne dont personne ne parle ? Que cela nous plaise ou non, nous vivons dans une société très imparfaite et nous devons composer avec. Ce forum commence à ressembler à une bulle où chacun vient se féliciter des résultats obtenus, chacun y va de sa petite critique. Une critique que je partage, bien sûr. Mais ensuite ? À quoi bon critiquer des médias dont nous avons besoin, quoi qu’il arrive ? N’a-t-on rien de plus constructif à faire ? La tournure que prend cette campagne me déçoit et m’inquiète. Les seules phrases de Mélenchon reprises dans les médias sont ses critiques au PS ou au FN. Nos idées, elles, n’arrivent pas. Or, ce sont elles que nous devons réussir à faire passer coûte que coûte ! Et il me semble que nous l’oublions parfois. La crise grecque nous a offert une fantastique tribune. Pourquoi ne pas rebondir sur la crise bancaire en Espagne ? Ce sont nos sujets ! Notre vrai défi est de faire entendre nos idées, et sur ce point, inutile de le nier, nous sommes à la peine… L’élan qui a porté le FG aux présidentielles était lié à l’espoir d’un changement. C’est avec cela que nous devons renouer, sans quoi, je ne donne hélas pas cher de notre peau.

  31. 131
    Maryvonne dit:

    Le président de la République mène sans adversaire apparent son bonhomme de chemin, profitant d'une espèce de non-vigilance entre présidentielle et législatives. Au niveau national et européen il affiche une politique de droite qui maintient le(s) peuple(s) dans l'état d'esclavage économique. Au niveau international il engage la France dans des processus très dangereux à court terme. Où est passée la combativité du FdG à l'échelon national ? Où sont les prises de parole critiques, voire contestataires ? M. Hollande met en place ou consolide des politiques qu'il serait grand temps de combattre haut et fort au travers de manisfestations qui dépassent et accentuent ce qui se débat dans les assemblées citoyennes du FdG.

  32. 132
    cerise verte dit:

    @jacquelin
    Tout à fait d'accord avec ton analyse à ceci près que les temps ont tout de même un peu changer.
    le moteur de l'exploitation est la cupidité, autant l'exploitation de l'homme par l'homme que l'exploitation des richesses (ou plutôt la captations) au profit d'un petit nombre.
    Il nous faut articuler la lutte contre ces deux aspect de l'exploitation. Ce qui nous oblige non plus à vouloir remplacer une classe par une autre mais à refuser l'exploitation de l'homme et de son écosystème (donc refuser la consommation et la croissance).
    Prendre conscience que notre mode de vie nous fait à la foi exploités et exploiteurs et peut être catastrophique même si il est partagé et fait au nom du plus grand nombre.
    il faut absolument prendre ça en compte dans l'intérêt collectif : la préservation de notre bien commun.
    excusez ma prose qui n'est pas forcement très claire

  33. 133
    joan pere dit:

    @ chloé
    Je partage en effet votre appréciation et point de vue car je nous vois inaudible et coupé des réalités de cette nouvelle campagne qui débute car c'est une nouvelle campagne maintenant car Hollande et le PS on commencé l'enfumage des gens en promettant un petit coup de pouce au Smic et en mettant en place le sommet social avec les organisations syndicales et j'ai bien peur que cela soit l'arbre qui cache la forêt et qu'à l'arrivée il n'y est que peu de députés du FdG car c'est vrai que dans les médias il n'y à pas de débats et les themes du FdG sont totalement inaudibles et absents je trouve et J-L Mélenchon à lui tout seul ne suffira pas à faire le succès des autres candidats et le côté festif et imaginatif qu'on avait vu et remarqué pour les Presidentielles avec pleins d'inventivités et d'imaginations, je ne les retrouve pas là aujourd'hui et cela m'inquiète et j'en ai même récemment parlé à un ami que j'avais des doutes sur notre capacité à faire une bonne campagne ! J'espère me tromper mais pour compenser le peu de visibilité dans les médias, il n'y à que le terrain et les marchés pour convaincre les gens de gauche et les Français et il faudrait peut-être créer une initiative spectaculaire style "la prise de la Bastille" pour obliger les journaux et télévisions à parler de nos Candidats et surtout de leur programme "l'humain d'abord" qui sont nos propositions car pour le moment c'est le désert des tartares je trouve mais bon je...

  34. 134
    Jean Louis CHARPAL dit:

    Maintenant que Hollande a été intronisé officiellement comme fidèle vassal des Etats-Unis (à qui il avait donné par avance, ainsi que le PS, de nombreux signes de soumission) il a, en toute logique, déclaré hier "qu'une intervention en Syrie n'est pas exclue". Concernant le retrait des troupes françaises d'Afghanistan, il s'est réjoui que sa position ait été "comprise" et "respectée". Inconsciemment Hollande avoue, en creux, que si cette intention de la France avait été désavouée par son suzerain, il aurait aussitôt remis son drapeau dans sa poche. Décidémment FH " is not dangerous ", ni pour les marchés, placés au-dessus du peuple souverain, ni pour les USA dont la France est condamnée à être un gentil toutou qui accourt dès qu'on le siffle et se couche au moindre froncement de sourcil. Tout ceci confirme qu'il va être crucial que des députés Front de Gauche se fassent entendre à l'Assemblée Nationale et bousculent ces sociaux libéraux que plus rien désormais ne distinguent de centristes atlantistes, socialement plus conservateurs encore que les républicains de droite, d'ailleurs à l'agonie.

  35. 135
    juste social dit:

    Bjr et merci d'exister !
    Jean-Luc j'aime bcp ton style oral ainsi que rédactionnel. Par contre je t'encourage à une certaine "modération" vis à vis non pas des journaux, des rédactions, mais vis à vis des journalistes... salariés qui sont formatés par un système qui ne leur donne pas toujours d'autre choix que d'être ou de faire ce que leur patron attend d'eux (tout comme de très nombreux salariés d'autres professions). L'éthique est un luxe que tout le monde ne peut s'offrir...
    J'imagine autant que faire se peut la situation compliquée à laquelle tu dois faire face pour tenter de faire passer, dans le contexte électoral et médiatique que je devine, le message de "l'Humain d'abord", programme auquel j'adhère largement et d'autant plus aisément que tu en es le porte parole ; je devine que parfois la tension, à son comble, fais que le grand humaniste que tu ne peux pas ne pas être puisse craquer un peu en s'en prenant à la personne physique de son interlocuteur... au risque d'être critiquable. Tu es humain avant tout et perpétuellement provoqué, alors tout en te félicitant et en t'encourageant à poursuivre ce combat politique, j'espère que tu sauras garder la bonne distance vis à vis de certains de tes interlocuteurs : ceux qui ne font qu'exercer leur métier en tant que "simples salariés", qui parfois et je l'entends bien vont volontairement bien au-delà de ce que l'on attend d'eux (j'exècre ce type de zélé, souvent arriviste mais minoritaire...

  36. 136
    Chistine dit:

    @ choé et joan pere
    Il faut que vous écoutiez le discours de Courrières, le programme social du Front de Gauche et son application au niveau local.
    Quand à l'initiative spectaculaire, il y en a une ce week end à Montigny. Venez.
    amicalement

  37. 137
    Michel Berdagué dit:

    A Courrières Jean -Luc :" Je vois bien que vous êtes des Rouges pour applaudir un truc pareil." C est quoi ce truc machin -chose, c'est la réponse du monde du travail à la crise décrétée, voulue,favorisée ; pour tétaniser et annihiler toute lutte mettant en cause cette organisation/capitaliste qui est en perdition financière à être déconnectée de tout intérêret général et de construction collective. Solution : de poser que" la limite à la propriété privée des moyens de production, c'est l'intérêt général." Voilà ce qui déchaîne toutes les passions et intox et complicités aux droites extrêmes. Le chef/patron/propriétaire devient le monarque à te donner du travail toi qui est seul à en chercher dans la jungle où l'individualisme est porté au sublime. Sapin va annoncer des chiffres,chiffres en hausse du non emploi,des licenciements,du chômage, où sont les Humains,ceux et celles qui n'ont que leur force de travail pour vivre ? L'Urgence est absolue, et nous avons des solutions concrêtes et efficaces de Gestion Collective,Citoyenne,et d'appropriation Collective des grands groupes stratégiques et des banques avec le Pôle Public. Cette conquête culturelle est en marche et ce qui est sûr c'est qu'il n'y a pas seulement les Rouges pour le savoir, le Front de Gauche de rassemblement le pose dans son Programme à chaque ligne, les cadres,et non cadres devraient se saisir de ce possible qui est la solution pour passer en devenir, construire.

  38. 138
    luz11 dit:

    Hier soir j'ai écouté sur LCP le discours du meeting de Jean-Luc Mélenchon à Viry Chatillon, toujours avec bonheur, mais en même temps j'ose lui dire de prendre garde à lui. Toujours sur tous les fronts. Pas de conseil intempestif mais il faut aussi qu'il prenne le temps des se ressourcer: la machine humaine a des limites. Nous sommes là aussi pour le délester du travail et pour le soutenir.

  39. 139
    nouspartîmes500 dit:

    Merci Jean-Luc pour ces discours et ces billets, comme des phares dans cette civilisation en décomposition. L'élection est une tribune, chaque micro tendu l'occasion de dérouler nos idées, de déconstruire l'hégémonie de l'idéologie dominante. Les journalistes politiques sont imbibés de ce pret-à-penser, ils travaillent sans avoir le temps d'approfondir, ils sont dans des mécanismes de marché et doivent se distinguer par le recueil de petites phrases, produire une analyse "originale", et leurs préoccupations vont à la dimension spectacle et leur seule bouée de sauvetage "critique" est de tout décrypter comme étant de la "com", de l'affrontement de personnes. Dans cette configuration, la lutte pour "l'humain d'abord" mérite qu'aucun porte-parole ne s'écarte de la discipline qui consiste à utiliser chaque question, aussi odieuse soit-elle, pour dérouler poliment nos arguments et clairement marquer notre différence d'avec le reste de la "classe politique". Le but étant que chacun passe du statut d'électeur à celui de citoyen, de spectateur à acteur, ne tombons pas dans le piège électoraliste!

  40. 140
    Chloé dit:

    @Christine
    Vous ne comprenez pas mon propos. Ce n’est pas moi qu’il faut convaincre, je le suis déjà… Avez-vous lu, vu ou entendu quoi que ce soit sur le discours de Courrières dans la presse ? C’est en cela que je déplore que nous soyons inaudibles. Le programme social du FG n’est connu que des sympathisants ou militants du FG. Nous risquons de tomber dans la marginalisation, à l’instar du NPA ou de FO, si nous ne faisons pas connaître nos idées. Que ce soit notre faute ou celle des médias n’a guère d’importance et ne change rien au résultat. Le défi à relever est celui auquel sont confrontés tous les petits partis. Nous étions parvenus à dominer le débat durant la campagne présidentielle, mais aujourd’hui nous perdons du terrain. L’initiative de Montigny est très louable et a du sens, mais elle s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’extrême-droite qui est, je crois, la seule idée que nous avons réussi à faire passer, à tel point que beaucoup résument désormais le programme du FG à la lutte contre le FN. Si elle peut avoir un certain impact au niveau local, cette initiative ne permettra pas, à mon sens, de relancer la campagne. Notre force, c’est le projet l’humain d’abord. Et de cela, malheureusement, personne ne parle. L’intuition de joan pere, si je l’ai bien comprise, me semble excellente. Il s’agirait d’imaginer une initiative spectaculaire, qui porte sur le social et sur notre vision de la société.

  41. 141
    renault dit:

    "La greffe de l'OTAN sur ce dispositif répond à deux objectifs des Etats-Unis. Le premier est politique. Il conforte la légitimité internationale d'un projet vivement contesté par la Chine et la Russie et potentiellement contradictoire avec les traités internationaux de désarmement. "

    Poutine a sévèrement averti que les "Américains mentent !" au sujet de leur rôle dans l'Otan. Poutine est l'un des membres d'un parti politique russe qui est l'équivalent de l'UMP en France.
    Aussi, quand est-ce que les NON pour le bien commun des populations de là-bas vont-ils se faire entendre publiquement ensemble sur tout le continent européen ?!

  42. 142
    TRUFFER dit:

    Bonjour camarades et amis, salut à vous M. Mélenchon,
    Bravo pour le très beau meeting de Viry-Chatillon hier soir.

    Dans mon blog "Et ils se levèrent...", je m'intéresse aujourd'hui à la crise grecque à travers une nouvelle qui célèbre "Tous les visages d'anges..." des courageux, des partageux et des résignés.
    Bonne lecture, courage pour la suite.
    François Truffer

  43. 143
    Marie 46 dit:

    Merci à Sam pour son lien (21 mai) : conférence d'Henri Guillemin sur Robespierre.
    Je comprends maintenant pourquoi J-Luc Mélenchon en parle si souvent.
    Il faudrait ré-écrire tous nos livres d'histoire, car on nous farcit la tête de choses fausses.
    Courage à tous !

  44. 144
    Ouilya dit:

    Bonjour à toutes et à tous,
    J'ai le même sentiment que Chloé, nous restons trop marginalisés. Nous sommes boycottés volontairement.
    Je ne vois qu'un moyen d'en sortir, c'est d'organiser de très nombreuses marches avec un thème, chaque fois, tiré du programme du FdG. Nous sommes de nombreux convaincus et nous devront faire notre promotion avec ce que nous avons, c'est-à-dire, NOUS, avec notre détermination, notre nombre, notre savoir, disciplinés et entêtés et surtout visibles.
    Ne lâchons rien.

  45. 145
    Sansebar dit:

    @ chloé et joan pere
    C'est vrai que les médias ne font pas campagne pour nous.
    Alors, faisons là, et je crois sincèrement que nous la faisons : ça tracte, ça porte à porte, ça boîte (j'en reviens sous le soleil et je ne suis pas le seul), ne lâchons rien avant le 10.
    Pour le 17, ce sera selon....
    Résistance !

  46. 146
    franck bonnéric dit:

    Cette fausse affiche du Front de Gauche réalisée par le Front National est riche d'enseignements :
    - les militants du FN, même avec une présidente d'apparence plus "politiquement correcte", ne sont pas plus malins qu'avant (bon, en même temps on s'en doutait)
    - le FN n'a pas la bonne idée de s'équiper de PC et reste sur Mac avec un word sans version 2010 (les lettres en arabe ne sont pas reliées, caractéristique de word sous mac)
    - finalement il doit y avoir des arabophones chez eux, mais ils ne savent pas que l'arabe s'écrit de gauche à droit...
    - bon, l'assertion principale est juste, mais manquent quand même les Arabes du Proche-Orient...

  47. 147
    renault sophie dit:

    En réponse partiellement à ton intervention de Courrières
    Cher Camarade, je ne suis pas d'accord avec toi sur le point de l'emploi. Oui tu-nous pouvons faire plein de choses ! En premier lieu, ambitionner notre approche de la question.
    Nous avons à sauver les emplois en danger, mais aussi nous avons à exiger le plein emploi dans deux ans en France. Oui c'est très réaliste et ce d'autant plus que les 5 millions de chômeurs, dont les allocataires des minimas sociaux sont malades à 40% d'entre-eux.
    Nous avons à faire par conséquent, dans les meilleurs délais, avancer l'idée de la transformation d'un statut insupportable et de survie nommé RSA en RMU (revenu minimum universel - ex-RSA), de sorte de proposer deux voies possibles : RMU-Activités et RMU-Santé. Ensuite, nous avons à établir des partenariats politico-syndicaux pour recréer des bureaux d'embauches décentralisés. Prioritairement, embaucher des chômeurs pour répertorier tous les besoins en activité au niveaux inter-régionaux (France divisé en 4).
    Parallèlement à cela, nous avons à "inviter" les exilés monétaires (en particulier dans les paradis fiscaux) à faire rapatrier leurs devises et diffuser régulièrement et à grande échelle les informations sur ces sujets. Idéalement en continu avec des panneaux digitaux pour démontrer la progression du processus dans le bons sens.

    S. Renault
    CoEntrepreneure en devenir (projet de création d'un activité de E-lobbying)

  48. 148
    Ydaho dit:

    L'intervention de ce matin sur "Bourdin 2012 : Jean-Luc Mélenchon par BFMTV"
    Une bonne intervention, et beaucoup d'explications, s'ils écoutent, ceux qui ne savaient pas ce qu'était une motion ou le 49.3, hé bien maintenant ils "savent". C'est très important, a mon sens, de bien "positionner" le front de gauche, lorsqu'il sera a l'assemblée ! Merci !
    Le discours d'hier soir, a Viry-Chatillon était pour moi extraordinaire, merci de continuer ! J'ai l'impression parfois que si le front de gauche n'arrive pas a percer, malgré tout, ce sera le "stade ultime"..

  49. 149
    Zapping dit:

    L'émission de Jean-Luc Mélenchon sur BFMTV ce matin est publiée sur le blog :
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/05/30/invite-de-bourdin-2012-sur-bfmtv/

    Hauts les coeurs ! Ardents à la Marche du 3 juin !

  50. 150
    cerise verte dit:

    @chloé
    Comme tu dit il ne s'agit pas de savoir à qui la faute mais comment nous faire entendre
    Il nous faut être pour une autre vision de la société alors que nous sommes en train de nous faire un image uniquement contre Le FN.
    Montrons nous souriant joyeux partageux et déterminés.
    Le discours de Toulouse de JLMélenchon était rempli d'amour et ça faisait du bien.

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 11 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive