28mai 12

Les jours après la mine

Ce billet a été lu 86 735 fois.

Et bien entendu, les paroles de cette chanson, à télécharger.

Dans cette note il est question de ma circonscription dans le Pas-de-Calais sur un mode impressionniste. Puis je viens sur la réunion de l’OTAN à Washington où le nouveau président français a signé un document atlantiste que je désapprouve formellement. Il dit que ses réserves ont été levées par les conclusions du sommet de l’organisation. Je montre qu’il n’en est rien. Enfin, je reviens sur ce que j’ai noté de ma lecture de ces médias devenus si curieusement favorables à la dédiabolisation de madame Le Pen.
facades_08Dimanche 3 juin c’est la Fête des mères. Une invention du régime de Pétain, prolongée dans l’objectif commercial que l’on devine. Emilienne Mopty aussi était mère. Les nazis l’ont torturée et décapitée pour avoir organisé une marche de solidarité avec les mineurs en 1941, grève contre l’occupant, pour les rations et la paie. Sa fille vit toujours. Mercredi j’étais à Dourges dans la cité minière Bruno. Une jeune femme que j’invitais à participer à la marche que nous organisons le 3 juin prochain m’a dit toute émue : « Mon grand-père était dans cette grève ! Il vient de me le dire. Il ne l’avait jamais dit avant. Il y était. Moi je viendrai avec vous. Je viendrai. » Le 3 juin on marche ! Et vous ? Nous partirons de la commune de Montigny-en-Gohelle dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. On démarre à 15h30 du Puits Dahomey, rue de la Libération. En chemin, il y a deux haltes. Puis on arrive aux Grands bureaux des mines sur la commune de Billy-Montigny. C’est le trajet qu’ont fait les femmes avec Emilienne Mopty. Nous ce sera la marche « l’Humain d’abord ».

Pour illustrer ce billet des images de maisons prises à Rouvroy, une ancienne cité minière dans le Pas-de-Calais. Photos : S. Burlot.

Comment ont-ils pu supporter tant de malheurs ? Les guerres, les deux, sur place ! Avec la ligne de front à domicile pour la première, ses villes rasées et ses ossuaires monstrueux que gardent encore aujourd’hui les associations de vigilants. La seconde aussi ne fut guère moins terrible. L’occupant nazi créa une zone spéciale et fusillait à tour de bras. Une génération a eu la mine et la silicose qui tuait les hommes comme des mouches parfois avant même la quarantaine. Puis ce fut l’amiante. Et aussi les effluves liquides et gazeuses de l'usine Metaleurop qui ont pourri l’eau, la terre et l’air. Et toute l’activité sinistrée à tour de facades_01rôle : l’agriculture, le textile, la mécanique. Tout, absolument tout. Et ça continue. A partir du quinze du mois les commerçants survivent presque aussi chichement que leurs clients.

Ici la légende de la mine est omniprésente. On en parle sans cesse, à tout propos. Pourtant, personne n’aurait envie d’y retourner. Mais la mine vit encore de toutes les façons possibles. Souvenirs de famille, centre de soins, présence des morts, « partis » si jeunes souvent. « Mon mari est parti à trente-cinq ans monsieur Mélenchon. La silicose. C’était un très bel homme ». Les hommes vivaient dans la poussière de charbon au fond avant qu’on commence à injecter de l’eau sur le front de taille et qu’on ait des protections. De toute façon en surface, la poussière y était aussi. Partout. On m’a raconté que les hommes étaient payés à la tâche. Ils s’exténuaient donc. En mairie de Dourges, après l’accueil officiel, le maire Patrick Defrancq m’a montré dans son bureau une gayette, petit morceau du charbon arraché de cette façon. Curieuse boucle de l’histoire : le premier puits ouvert a été le dernier à fermer. Ça se passait à Oignies. Le maire socialiste Jean-Pierre Corbiset m’a raconté ça comme si j’y étais. La mine. La mine. C’est d’elle que sont venues toutes les conquêtes ouvrières qui ont ensuite construit ce que les pédants nomment notre « modèle social ». La première reconnaissance du syndicat, le premier délégué syndical, la première convention collective, la première obligation de pause hebdomadaire, la première limite aufacades_03 travail des enfants. Tout est parti de là, de ce périmètre dont les hauts lieux sont dans cette partie du bassin minier où je suis candidat. Tout. Même Robespierre. Sa mère est née à Carvin. Ici.

La mine partout. Les ayant-droit, les survivants en quelque sorte, ont le logement. Ce sont les anciens de la mine ou leurs épouses veuves. Les plus jeunes y vivent donc souvent avec les plus anciens. Les toutes petites retraites prennent le relai des indemnités en fin de droit. Le potager est redevenu vital. On le trouve collé à la maison, là où le logement mineur le prévoyait. Quand on revient dans le monde du salariat, qui paraît parfois si loin, on revient encore souvent à la mine. Ainsi quand il s’agit des aides à domicile. Qui en a besoin de façon si pressante sinon les veuves et les derniers mineurs les plus âgés ? Mais celles qui font le métier, car ce sont des femmes, courent après les heures pour tâcher de boucler des temps et des payes complets. Le précariat à l’état pur. Cadences inhumaine pour l’employé comme pour le bénéficiaire, temps de transport toujours moins pris en compte, et ainsi de suite.

Le plus curieux de ma campagne ici c’est la quantité de tracts anonymes que je dois subir. Certains sont de très petite taille. Des huitième de feuille, recto verso. Le dernier dénonçait mes revenus. Une obsession du Front national depuis un an. D’après moi c’est du traitement préventif. On m’attribue des revenus immenses pour contrecarrer le moment où il pourrait être question de la situation de la châtelaine de Montretout. Ou de son papa, dont un journal suisse prétend qu’il a des comptes en banques dans ce paradis de l’argent sale. A côté de ce type de tract j’ai droit aussi au demi-format. Un A5 comme on dit. Celui-ci est imprimé en vert et blanc et signé en arabe. Il enjoint « votons Mélenchon ». On peut y lire une phrase tirée de mon discours de Marseille « il n’y a pas d’avenir pour la France sans les arabes et les berbères du Maghreb ». On comprend l’intention. Cela doit révulser quelques abrutis. Mais fort heureusement ils ne votent pas. Soit parce qu’ils ne facades_04sont pas en état de le faire ou parce que pour eux, c’est bien connu, « tous pourris sauf maman ». Mais peut-être que ça fait plaisir aux enfants de la deuxième et troisième génération de l’immigration : ce sont de bons français, qui ne boivent pas, mais qui votent contre les racistes. Ceux que ma phrase dénonce et ceux qui ont fabriqué et distribué ce tract anonyme.

Une « nécessité pragmatique ». Tel est le terme sophistiqué choisi lors du sommet de l'OTAN de Chicago des 20 et 21 mai par François Hollande pour justifier une reculade dont on n’a pas fini de mesurer l’impact. Il a donné son accord pour le lancement de la première phase d'un « bouclier anti-missile ». Ce projet consiste pour les USA et leurs alliés de se doter d'un système de surveillance et d'interception de missiles qui seraient tirés contre des intérêts ou des territoires de ces pays. En fait, ce bouclier est un vieux projet national des Etats-Unis. Ils se sont évertués depuis des années à le greffer sur l'OTAN. Dans sa partie européenne, ce projet vise théoriquement à protéger l'Europe de tirs de missiles depuis le Moyen-Orient et en particulier l'Iran. En fait l’intention vise large. C’est bien pourquoi la Russie y voit une étape supplémentaire de la surenchère militaire des Etats-Unis à ses frontières. L'installation en Pologne et en Roumanie de missiles du fameux bouclier n’est pas vraiment un gage de paix donné à la Russie. Et de même à propos de leur prédisposition sur des navires nord-américains en Méditerranée et surtout en Mer Noire. Des lieux qui peuvent aussi bien servir à facades_02parer une attaque hypothétique de l'Iran qu'à menacer très concrètement la Russie et ses alliés.

François Hollande avait exprimé il y a à peine un mois, le 10 avril 2012, sur I>télé, son opposition au lancement d'un tel projet par l'OTAN : « Je suis réticent à l'égard de cette évolution. La première raison, c'est que nous n'avons aucune possibilité de participer industriellement à cette affaire et deuxièmement ça met en cause l'idée même de la dissuasion. » Deux bonnes raisons que je partage. Depuis, il justifie son revirement par le fait que ses réserves ont été levées par la déclaration finale du sommet de Chicago. Or cette déclaration n'a strictement rien changé au projet en question. Et cela tout simplement parce qu'il existait déjà avant ! Les principes ont été fixés en 2010 lors du sommet de Lisbonne de l'OTAN. A l'époque, Nicolas Sarkozy avait accepté que soit inscrit dans le concept stratégique de l'OTAN, un document de référence, la création d'une « capacité de défense anti-missile ». Le sommet de Chicago auquel vient de participer François Hollande a donc seulement lancé la première phase opérationnelle. En réalité, il s’agit de faire entrer en phase opérationnelle la prise en charge par tous les alliés d'un programme américain de défense anti-missile qui existe déjà lui aussi. Celui-ci a été décidé au Congrès américain par le vote de la loi sur le National Missile Defense Act de 1999. Il est d’ores et déjà géré par une énorme agence états-unienne, la « Missile Defence Agency ». Cette défense anti-missile repose sur plusieurs boucliers qui, en se recoupant, sont censés défendre le territoire des facades_05Etats-Unis et celui de leurs alliés. Avant même la décision du sommet de l'OTAN, les Etats-Unis avaient déjà commencé à déployer la partie européenne de ce bouclier, notamment en envoyant en méditerranée des croiseurs spécialement équipés de missiles d'interception.

La greffe de l'OTAN sur ce dispositif répond à deux objectifs des Etats-Unis. Le premier est politique. Il conforte la légitimité internationale d'un projet vivement contesté par la Chine et la Russie et potentiellement contradictoire avec les traités internationaux de désarmement. Le second est financier et industriel, car avec l’accord de la réunion de Washington les européens vont devoir contribuer à un projet dont le coût faramineux ne peut plus être supporté par les seuls Etats-Unis. C’est une sorte de relance de l’industrie américaine comme l’est tout grand projet d’armement dans ce pays !

Loin des objectifs qui sont affichés face à la menace théorique de l'Iran, ce projet est donc avant tout une démonstration politique et industrielle des Etats-Unis. C'est d'ailleurs exactement ce qu'en disait le rapport parlementaire de 2001 de Paul Quilés, adopté à l'époque par la commission de la défense. Humour de situation : François Hollande faisait partie à cette époque de ladite commission ! Ce rapport affirmait ainsi : « La défense antimissile est, avant toute chose, un projet idéologique, largement déterminé par des considérations politiques, technologiques et industrielles. Il répond au souci des Etats-Unis, non de rompre avec la logique de la guerre froide, mais d'en préserver un apport qu'ils considèrent comme fondamental : le maintien de leur supériorité technologique et de leur prééminence stratégique. » J’approuve absolument cette façon d’analyser le projet. Le rapport évoquait ensuite « les conséquences industrielles de premier plan qui découlent de ce rôle majeur de la défense antimissile dans la préservation de la supériorité technologique américaine. Quatre entreprises de première importance sont en l'occurrence concernées : Lockheed Martin, Boeing, Raytheon et TRW. Elles bénéficient de 60 % des crédits alloués par le Pentagone pour ce programme. [...] les industriels n'ont pas ménagé leurs efforts pour favoriser la défense anti-missile et un système d'influence impliquant les congressistes, les industriels et les militaires existe sur ce programme dont le coût a été évalué entre 50 et 60 milliards de dollars. » Autrement dit, sous l’appellation euphémisante de « lobby », il s’agit d’un groupe de corrupteurs disposant d’un budget faramineux. On suivra donc avec beaucoup d’intérêt les prises de position, les tribunes et autres « conférences » qui vont assurer la promotion de cette belle, noble et pure idée ! On peut craindre le pire. Surtout dans un gouvernement qui compte huit membres qui sont passés par la facades_06« french american fondation ». Ce machin est une sorte de club « le Siècle » pour « young leaders » que le rêve américain et autres fadaises prétextes fascinent. Bref le gouvernement le plus atlantiste et le plus sous influence depuis bien longtemps.

Passons maintenant en revue les quatre questions qui motivaient les « réserves » qu’exprimait auparavant François Hollande. Puisqu’il prétend en être libéré à Chicago, voyons ce qu’il en est. D’abord « la maîtrise des coûts ». On vient de le voir : c'est précisément parce que les coûts d'un tel projet sont incontrôlables et incontrôlés aux USA que ces derniers y font participer les Européens. L'ensemble des rapports parlementaires sur le sujet soulignent d'ailleurs que la participation de la France à un tel « bouclier » évincera budgétairement d'autres projets de défense. Aucune raison d’être rassuré donc. Ensuite François Hollande serait dorénavant tranquillisé sur la part de « l'intéressement des industriels français à la réalisation des équipements nécessaires ». Là encore on se demande comment il a pu arriver à une conclusion positive. Car l'histoire du projet lui-même montre qu'il est conçu pour soutenir l'industrie d'armement nord-américaine. D'ailleurs les équipements d'ores et déjà déployés sur lesquels se greffe l'OTAN sont états-uniens. Les radars et les missiles intercepteurs positionnés en Méditerranée sont fabriqués par la firme Raytheon. Et les systèmes d'armes qui équipent les croiseurs et guident les missiles sont fabriqués par la firme Lockheed Martin. Il s'agit donc d'une technologie 100 % états-unienne, fruit de 40 ans d'efforts de facades_07recherche et de développement du Pentagone. A supposer qu'ils en grappillent des miettes, les groupes européens seront cantonnés dans ce projet à des missions de sous-traitance. Et celles-ci seront, de toute façon, financées par les Etats européens au détriment d'autres priorités de leurs propres budgets de défense.

Voyons à présent le plus important. Il s’agit de la remise en cause par ce bouclier de la capacité de dissuasion nucléaire autonome de la France. Cela concerne le cœur du raisonnement qui soutient la dissuasion. L’adversaire n’entreprend rien car il sait que la réplique sera dévastatrice. Il n’y a pas de petite bataille préalable ni de tentative d’aucune sorte qui soit réputée supportable ou acceptable ou possible. Tout ce qui atténue l’idée du choc unique et désastreux affaiblit le concept de dissuasion. Ici, du moment où l'on considère que la France a besoin d'être protégée concrètement d'attaques de missiles, on accrédite l'idée qu’il existe un pallier intermédiaire de guerre. On sous-entend donc aussi que sa force de dissuasion ne la protège plus intrinsèquement et qu'elle est donc vulnérable. Il y a donc une contradiction stratégique majeure entre une dissuasion nucléaire indépendante et la participation à un bouclier anti-missile états-unien. Une contradiction politique qui vient d'être rappelée par Pascal Boniface. D'ailleurs, sur le sujet, on peut lire des choses très claires dans le livre blanc de la défense nationale française. On ne peut pas dire que la doctrine soit imprécise, même si le vocabulaire est aussi codé que n’importe quel vocabulaire spécialisé. Voici ce qui est écrit concernant les menaces balistiques : « La France adoptera une stratégie de prévention active visant à limiter la prolifération balistique, tout particulièrement dans les zones les plus dangereuses. Elle s'appuiera sur sa capacité de dissuader toute intention d'un État de porter atteinte à ses intérêts vitaux par des moyens de ce type. » Et à l'inverse, la participation à un éventuel bouclier de l'OTAN n'y est évoquée que pour envisager des études à son propos. Un enterrement diplomatique. Car au-delà des études, et une fois opérationnel, ce bouclier constitue par définition une prolifération balistique considérable. Il remettrait donc sérieusement en cause la doctrine de défense française dans ses objectifs de dissuasion et de participation au désarmement multilatéral. Signalons qu’il percuterait aussi le droit international du désarmement en portant une nouvelle atteinte au traité sur le facades_10désarmement balistique. Cela tombe bien pour les USA qui essaient de l'enterrer depuis 2001 au grand dam de la Russie.

Enfin, la dernière réserve de Hollande concernait « le contrôle politique de l'utilisation du bouclier ». Or sur le plan opérationnel, rien ne permet de penser que quoi que ce soit ait changé. La raison en est technique. C’est simple à comprendre. Un rapport parlementaire cosigné par des sénateurs UMP et PS en juillet dernier le pointait : « Les délais de riposte à une attaque balistique seront extrêmement brefs et n'autoriseront pas de procédure de consultation et de coordination préalable ». Les règles d'engagement seront donc codifiées à l'avance et activées automatiquement sans contrôle politique préalable. Une codification qui est pour l'instant entièrement aux mains des USA alors qu'elle est extrêmement délicate. Car l'utilisation du bouclier pose des difficultés techniques lourdes. Comment gérer les détonations et les retombées lors de l'interception d'un ou plusieurs missiles. Ce n’est pas une question secondaire pour ceux qui se trouvent dans le secteur où le missile est intercepté. Car imaginez qu’il comporte une charge nucléaire ou chimique ? Sans oublier le problème que posent aux riverains des bases d'implantation du bouclier puisqu’ils deviennent eux-mêmes des cibles. Qu'il s'agisse de zones terrestres (en l'occurrence la Turquie, la Roumanie et la Pologne) ou marines (en l'occurrence l'est de la Méditerranée et la Mer Noire dont une partie sont des zones naturelles protégées).

Aucune des quatre réserves évoquées par François Hollande n'a donc été réellement levée. François Hollande a tout cédé aux américains, un point c’est tout. Et j’en suis désolé. Car je pensais que la fonction créant l’organe, il verrait vite quel sottise impériale est ce bouclier. A supposer qu’il fonctionne réellement un jour. Le bouclier anti-missile est comme l'OTAN elle-même : ce sont des projets des Etats-Unis, conçus par les Etats-Unis et pour les Etats-Unis. Du moment où la France ne remet pas en cause son appartenance à l'OTAN et sa participation à son commandement militaire intégré, elle n'a pas d'autre solution que de se soumettre à ce que l'OTAN, et donc les USA, décident. La dangerosité et l'inutilité pour notre facades_09pays du bouclier anti-missile sont donc une raison supplémentaire de défendre la sortie de la France de l'OTAN comme le propose le Front de Gauche. A ma connaissance, seul le journal « Libération » a traité ce sujet.

Il y a deux campagnes dans les quatorze communes de la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. Il y a la campagne d’ « Henin-Beaumont », comme persiste à le dire, pour faire simple compte tenu du niveau intellectuel de leurs consommateurs, quelques-uns des médias parmi l’incroyable nuée présente sur place. Ceux-là viennent contempler sur place le miroir de leurs fantasmes. Ils viennent voir la brillante madame Le Pen, adorée du peuple, recevoir un formidable accueil et patati et patata. Lire « Le Monde » et les articles d’Abel Mestre. Parmi les votifs on notera cependant les étranges mœurs professionnelles de quelques-uns d’entre eux. Ce sont de purs agents de l’extrême-droite. Un petit groupe de provocateurs qui passent de l’un à l’autre sur place colportant ragots et médisances pour recueillir ensuite des réactions outrées et ainsi de suite. Naturellement ce n’est pas le cas de tous. Loin de là. Car il y a la deuxième campagne. Celle qui a lieu dans les quatorze communes. Des tas de gens de presse sont là, aussi perplexes que moi devant ce que nous découvrons ici. D’abord l’étendue des sacs d’embrouilles entre les notables socialistes locaux. Ensuite un Front national concentré dans une seule ville, absent de toutes les autres, payant ses distributeurs de tracts et colleurs d’affiches, magouillant avec certains socialistes sur le dos de leurs concurrents respectifs comme l’a révélé « Rue 89 ». C’est-à-dire le contraire de la légende dorée en vigueur dans certaines rédactions. A l’inverse notre réseau local qui s’appuie sur un Parti communiste actif et des syndicalistes omniprésents nous permet de tout voir tout entendre. Notre petit PG local et l’escouade venue avec moi de Paris quadrille aussi à merveille. Ainsi sommes-nous en état de repérer les arrivées de minibus parisiens avant les descentes de la grande madame sur les marchés. Pour autant le Front national, à 31 % dans la circonscription, est bien présent comme facades_12courant électoral. Comment entre-t-il dans les familles ? Par la radio, la télé, les reportages apologétiques. Bref, par toutes ces assignations de soi-disant « observateurs » dont le travail fonctionne en réalité comme une propagande.

Reste que le harcèlement de quelques mirmillons nous a déjà assez pourri la vie, comme pendant la présidentielle, pour que j’ai pris la décision, comme en pleine campagne présidentielle, de ne plus publier une bonne partie de mon agenda et m’éviter ainsi leur présence. Je pense bientôt tarir purement et simplement l’information sur mes occupations. Car la présence médiatique si elle a un intérêt évident a aussi parfois un inconvénient majeur. Celui de la manipulation. Elle peut changer le cours de la campagne. En tête du classement de ceux qui inventent la moitié de leurs informations en vue de recueillir l’autre moitié, les journaux proches du Front national du fait de leurs lecteurs : « Le Parisien » et « L’Express ». Un bon exemple pour éclairer le propos. Le « journaliste » du « Parisien » tweete que je me cache dans une voiture plutôt que « d’affronter » madame Le Pen sur le marché. Un pur bobard du genre « montre que t’es un homme, va te battre ». Le même se délecterait à coup sûr de pouvoir décrire, comme l’annonce tel autre de ses collègues une « bataille de coqs » dont je serais le responsable. D’ailleurs une évaporée munie d’une caméra, totalement surexcitée, m’a accueilli sur le marché en me demandant de commenter une poterie où deux coqs s’affrontent. Ce n’est pas beau le journalisme d’investigation chez les indigènes ch'tis ? Donc, je me serais caché selon « Le Parisien ». Aussitôt l’AFP reprend l’information et dix journalistes la recopient dans leur merveilleux papiers tellement facades_11couleur locale ! Problème de détail : je ne me cachais nullement. Mais où étais-je à l’heure où les vampires vont boire du sang sur le marché de Hénin-Beaumont ? Voilà la question que leur insondable curiosité professionnelle ne leur suggère pas de se poser quand il est si facile de recopier sans réfléchir. Vous allez voir jusqu’où va l’aveuglement de ces gens. A cette heure-là, j’étais à dix minutes de là, en urgence dans une usine, Meryl Fiber, dont les ouvriers avaient appris la veille qu’elle passera en redressement judiciaire mercredi qui vient. Plusieurs centaines de salariés sur le carreau. J’ai pris la parole devant eux, perché sur une estrade improvisée. Cela faisait une bonne occasion pour des images, pour du son, pour du papier, pour des tweets, non ? Quelqu’un d’entre vous a entendu parler de Meryl Fiber dans la journée ? Macache ! Pas un de ces grands Rouletabille n’a fait autre chose que de se monter sur les pieds dans les allées étroites du marché en piétinant les gens. Et de recopier les inventions de leur « collègue » du « Parisien », bon facho patenté qui ricane ensuite dans ses réponses à ceux qui l’interpellent sur ce curieux procédé. Je vous raconte tout cela pour que vous compreniez dans quelle ambiance une fois de plus nous évoluons.  

Naturellement toute cette prose n’a aucun impact local car personne ne la lit. Il s’agit juste de la campagne nationale de ces organes de presse. Ce qu’ils publient n’est pas destiné au public local mais à celui du reste de la France. C’est de cette façon qu’il faut l’analyser. Qu’ont-ils à vendre ? Le « nouveau » Front national. Ici nous retrouvons le problème posé depuis le début de l’opération de « dédiabolisation » de l’extrême-droite. Une partie de la droite médiatique joue un rôle très actif dans le facades_13rapprochement entre l’extrême-droite et la droite classique. Elle a accompagné avec enthousiasme le glissement progressif de Nicolas Sarkozy dans cette direction. Elle entoure avec intérêt le travail de la droite « populaire ». Pour que l’opération fonctionne, il faut que son pendant soit mis en scène. C’est-à-dire créer une équivalence entre le Front national et le Front de Gauche. C’est la ligne que la droite cherche à construire. Ainsi quand Xavier Bertrand affirme que je ne suis pas républicain. Puis Copé lorsqu’il déclare que les programmes du Front de Gauche et celui du FN sont semblables. Parfois l’outrance explose davantage. Ainsi quand Copé, de nouveau, met sur le même plan Brasillach et Robespierre ! Sur le même plan l’homme qui voulait la déportation des enfants juifs et celui qui le premier a donné la citoyenneté aux juifs de France. On attend toujours la protestation du CRIF. Mais comme je suppose que, pour monsieur Prasquier, je suis surtout un « ami des arabes », il doit penser que tous les coups sont permis contre moi. Il devrait plutôt se méfier. Comme certains de ceux qu’amusait la polémique sur la viande hallal : ils se sont réveillés douloureusement quand ils ont réalisé qu’elle visait aussi la viande casher !  


546 commentaires à “Les jours après la mine”

Pages : « 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 [11]

  1. 501
    Ouilya dit:

    @Jacckpote
    Voilà une idée qu'elle bonne, à condition de l'appliquer en nombre. J'ai déjà renoncé à la télévision depuis les écrans plats, non réparables. Depuis trente ans je boycotte systématiquement les marques qui ferment leurs usines, les marques qui nous matraquent avec leur publicité et j'en passe. C'est ainsi que mes enfants ont été élevés et c'est ainsi que mes petits loups de 8 et 10 ans font comme mamie connaissent le visage et la voix (la voie aussi) de J.L Mélenchon et critiquent les pubs. Ils s'occupent des poules et du potager, ils ont déjà un comportement sain. Même mon gendre emboite le pas. Restons unis et solidaires, toujours !

  2. 502
    Tiago_Jaïme dit:

    Bonsoir Camarades de Gauche de La Circonscription
    Quoi que vous pensiez, quoi que vous disiez, quoi que vous ressentiez, notre intérêt à tous est d'avoir un député du FdG à Hénin Beaumont et ce député c'est Jean-Luc Mélenchon. Pourquoi? me direz vous. Parce que nous sommes sûrs qu'il ne trahira pas face au pouvoir de la finance, et ce dans l'intérêt du plus grand nombre.
    A tous les citoyens de la 11ème circonscription du Pas de Calais je dis : Peut-être n'était-il pas nécessaire qu'il soit là, mais maintenant qu'il est là, lui: Jean-Luc Mélenchon, vous ne pouvez que voter pour lui.
    Je vous le promets c'est le mieux que vous puissiez faire.
    Vive Jean-Luc Mélenchon le futur Député de la 11ème du Pas De Calais

  3. 503
    sebidf dit:

    Bonsoir,
    Le boycot est l'arme du consommateur. A voir l'excellent film "solutions locales pour un désordre global" où cette solution est fortement préconisée pour faire tomber le système.
    Sinon entièrement d'accord avec cerise verte, nous devons affronter deux crises majeures et jamais vues pour l'une d'elle. L'économique et sa lutte des classes et l'écologique qui remettra en cause nos existences mêmes donc au final nettement plus grave. (mon avis et cela n'engage que moi)
    Donc oui augmenter les minimas par exemple, partager les richesses mais si on ne modifie pas nos comportements de consommation, (exemple, augmenter le smic pour pouvoir acheter la dernière télé, console, portable alors que tout fonctionne encore) rien ne sera résolu au contraire. Donc le fdg est une formidable plateforme de réfléxion qui a déjà tant travaillé et tant compris de choses dans l'analyse des maux mais pour ma part, ce n'est qu'un début. Au risque de choquer, il serait temps de voir ce que propose les décroissants qui sont à mon avis, ceux qui prennent tout en compte, partage des richesses et protection de l'environnement (plus de liens, moins de biens ou plutôt être que avoir ce qui ressemble à l'humain d'abord je trouve).
    S.Latouche a écrit un bon livre économique "le pari de la décroissance" où il aborde la transformation du modèle capitaliste en société décroissante (et cela se rapproche de la société de l'humain d'abord)

  4. 504
    breteau jean claude dit:

    Elucubrations,génial pour détourner l'attention des ballots pendant ce temps là les eurocrates ne perdent pas de temps, ils décrètent l'austérité à tous les étages sans réaction, sauf du PCF et du FdG, alors amusons nous, perdons notre temps et le 8 juin les austéritaires, PS compris, fêteront leur "victoire" contre les peuples.

  5. 505
    Ydaho dit:

    Je sais que les merles ne chantent pas comme les grives, mais franchement quand on lit un article comme celui-ci, on peut raisonnablement se dire qu'il y a quelques espoirs de "frapper" assez fort lors des législatives : Législatives : Pas-de-Calais, un tiercé gagnant ?
    Les choses, peuvent quand même avancer !

  6. 506
    marc2 dit:

    L'immense majorité des communistes, ceux que je cotoie, ne veulent pas aller dans un gouvernement austéritaire. La raison est simple, ce serait suicidaire : l'expérience de la gauche plurielle (privatisation de Airbus et Air France avec un ministre communiste aux transports !) les a échaudés.
    En Languedoc-Roussillon les 4 élus qui ont rejoint la soupe de Georges Frêche ont été exclus du PCF. On voit mal comment aujourd'hui la direction du PCF changerait d'avis.

  7. 507
    rabat-joie dit:

    @cerise verte
    Des écolos, oui, bien sûr, mais pour être avec nous, forcément ils quittent EELV. C'est cela que je voulais dire. Cohn Bendit, Duflot et quelques autres, ce n'est pas notre genre. Peut-être et surtout nous ne sommes pas leur genre! Pour Bové, ce sera j'en suis sûr possible!

  8. 508
    Dotta Liliane dit:

    En réponse à jackpote du 5 Juin: et bien, avant de lire ton idée de boycott de la télé, j'étais justement en train de me dire que j'en avais assez d'entendre encore et toujours les mêmes propos sur les mêmes sujets, tenus par les mêmes "experts" et que donc j'éliminais séance tenante ma télé. Et voilà!
    Allez, je nous souhaite le succès pour ces législatives; nous avons bossé de notre mieux et de tout notre coeur. Et après les élections, nous continuerons à discuter, informer, nous informer aussi et peu à peu, la mayonnaise prendra. Je le crois vraiment! Les peuples ne peuvent pas continuer indéfiniment à se laisser écraser.

  9. 509
    Doudou dit:

    Je viens de lire la "lettre au Général Franco" d'Arrabal.
    Il ne faut pas hésiter à relire ce genre de document très succint pour prendre la mesure de ce qu'est l'extrême droite au pouvoir. Tout cela n'est pas vieux du tout, je me souviens d'avoir été à l'école dans les années soixante avec des petits enfants de républicains espagnols. Le combat Front contre Front, c'est une question de vie ou de mort. De penser à ce qui attend les résistants de gauche que nous sommes, en cas de nouveau déferlement vague brune, avec les moyens moderne de pister et ficher les gens, j'en ai le poil qui se hérisse. No Pasaran!

  10. 510
    cerise verte dit:

    Ne mélangeons pas les cadres du parti et les électeurs.
    J'ai cru entendre autour de moi qu'ils en ont perdu quelques uns avec leurs compromissions malsaines avec le PS. Quand à Bové c'est un mystère. Je n'arrive pas à croire qu'il suit cette voie par vénalité ou gout du pouvoir.

  11. 511
    Martine dit:

    D'ac avec Doudou (510) au sujet d'Arrabal, une lecture de jeunesse aimée, pour moi...
    Sinon, je ne peux concevoir que le parti pour lequel je vote (votais jusqu'en 2002 - R. Hue j'ai pas pu) depuis bientôt 40 ans, se compromette avec la socio démocratie libérale telle qu'elle est en Europe depuis 30 ans. Et elle que complice des fauteurs de crises. Ce serait jeter "aux orties" cette pure merveille qu'est l'alliance du Front de Gauche. Je suis persuadée que la tête du Parti communiste d'aujourd'hui ne sabordera pas cet espoir, fût-il intransigeant. Car face à la nature de la crise et face au tour qu'elle a pris, il faut être ferme. C'est ainsi que je pense. Et c'est ainsi que le bon vieux parti de mes ancêtres s'est mis à m'intéresser de nouveau ! Au point que ma gamine (20 ans) en a été contaminée !
    C'est pas beau ça ? Cette chaîne salutaire ?

  12. 512
    moynacq marie dit:

    En effet, beaucoup de gens ont vite cessé de croire à EELV, j'en ai rencontré beaucoup et j'ai lu pas mal d'articles à ce sujet avec témoignages. Comment croire un parti qui trahit si vite ses idéaux ? petites négociations à 2 balles avec Hollande, mépris et harcèlement sur Madame Eva Joly. Comment peut-on entrer dans un gouvernement qui se fiche royalement de l'écologie ? Comment rentrer dans un gouvernement et faire alliance avec eux alors que Hollande refuse d'arrêter le nucléaire (il parle de baisser d'ici à 2030 ! d'ici là..!) alors que leur mot d'ordre était arrêt total et immédiat du nucléaire ! Je ne comprend pas comment les électeurs peuvent accepter ça ? Pour les uns on peut penser que c'est par goût du pouvoir mais les électeurs qu'ont ils à y gagner ? Je crois que EELV n'aurait jamais dû se construire avec les verts. Moi qui suis militante écologiste (longtemps dans une ONG) je n'ai jamais eu confiance dans les verts. Quant à José Bové je ne comprend pas, c'est une énigme pour moi Bové aujourd'hui. J'espère qu il changera et reviendra à ses premiers et vrais combats. Et Duflot qui parle du cannabis mais on marche sur la tête. Comment prendre l'écologie au sérieux après ça ?

  13. 513
    rabat-joie dit:

    @cerise verte
    D'accord avec vous pour Bové. Un bon nombre de ceux qui l'avaient soutenu sont venus au PG. Il s'est acoquiné avec Cohn-Bendit au début de l'été 2008 et le PG s'est constitué fin de l'automne 2008. Si nous avions eu cet été d'avance, je suis sûre qu'il serait avec nous! Espérons que ceux qui ont traîné un peu avec EELV nous rejoindront quand ils seront déçus de leur mariage avec le PS.
    Quant à Denis F. (post 491), je crois qu'il voulait dire que lorsqu'on mélange du rouge au vert, on obtient du brun; une couleur que l'on ne prise pas trop!

  14. 514
    Zapping dit:

    Une courte vidéo sur Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard reçus à l'Elysée est publiée sur le blog
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/06/05/jean-luc-melenchon-et-martine-billard-recus-a-lelysee/

    Hauts les coeurs ! Le SMIC à 1700 euros !

  15. 515
    langoureau dit:

    Mon reportage
    J’y étais avec ma caméra, voici mon reportage sur la marche de Dimanche 3 Juin 2012 contre l'austérité, contre l'extrême droite et pour "L'humain d'abord" en hommage à Emilienne Mopty, grande résistante, organisé par Jean-Luc Mélenchon.

  16. 516
    jorie dit:

    J'ai souvent voté écolo. Je suis très déçue par les décisions EELV. Notre FdG est bien plus écologique avec son programme de mutation à long terme que cet acoquinage environnemental avec un parti productiviste qui croit au système actuel. En voulant des circos pour "agir" concrètement peut-être,ils seront définitivement piégés par des enjeux sociétaux et environnementaux,mais ne pourront jamais remettre le système en question comme on le fait. La quest° cannabis en est la preuve.En plus,EELV est très eurobéat et refuse la nation républicaine sociale. Leur choix de régions autonomes,affiliées à des régions européennes au prétexte de liberté n'aboutit qu'à exploser la république française,dont les principes ne collent pas avec la vision des autres..Les hommes sontl liés au territoire par leur boulot,leurs moyens,la question sociale et politique est une priorité.Seule l'oligarchie et ses rejetons peuvent profiter de cet élargissement brutal. Surtout dans un monde totalement déstructuré par la finance.Les discours de Bové, de Eva Joly et de Duflot très superficiels sur le jacobinisme de Mélenchon et sur son prétendu amour pour Chavez. Mauvaise foi.Je vs renvoie à la vidéo comparative "les erreurs d'Onfray sur Mélenchon", c'est très instructif de voir comment les intellos de gauche exorcisent leur mauvaise conscience sur notre dos et sur la peau de Jean-Luc Mélenchon. Je suis Dégoûtée.

  17. 517
    kontarkhosz dit:

    Salut à tous et toutes.
    Il faut arrêter de colporter, les "j'ai entendu dire, il se pourrait que...." les communistes nos alliés, aillent au gouvernement. Militant du PG sur la Seine et Marne, je peux vous affirmer que mes camarades du PCF avec qui je travaille, sont dans un état esprit tout autre, et ne ménagent pas leurs forces pour faire gagner nos idées et notre programme à ces législatives. Ces suppositions n'ont pas lieu d'être, au regard des différentes rencontres, travaux, et manifestations que nous effectuons régulièrement ensemble, je m'étonne qu'ici, des camarades, des sympathisants s'en fassent l'écho, et ceci au mépris de toutes responsabilités. Ainsi, je les invite à reprendre leurs esprits et à se concentrer sur la cause qui nous occupe, faire que le FdG ait le plus grand nombre de députés à A.N. Le reste n'est qu'extrapolations, pertes de confiances, où élucubrations, dignes du café du commerce.

  18. 518
    Gilles Duval dit:

    Bien d'accord avec kontarkhosz 1h12. Les rumeurs ne sont jamais le fait du hasard, elles font partie de tout un dispositif idéologique. Ainsi quand le M'pep fait circuler une pétition contre "la paticipation des Communistes au gouvernement", comment croire naïvement que son objectif soit de servir l'unité du FdG ? Mes amis politiques sont tous des militants communistes. Le seul combat qui les anime, concrètement et dans l'action quotidienne, c'est de faire élire le maximum de députés FdG. Alors ensemble, ne perdons pas de temps, il nous reste 4 jours. Fraternellement.

  19. 519
    Espéranza dit:

    Merci à Mr Langoureau pour votre reportage, même si nous menons chacun le combat là où nous sommes,il était pour moi important de me rendre compte et "sentir" l'ambiance de cette marche. Je remarque que de beaux visage comme je les aimes et des gens prétris d'espoir et heureux d'être là (je sais je suis une sentimentale).
    J'ai apperçu beaucoup de caméras, mais où sont donc passées ces images ?

  20. 520
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    L'homme est capable de tout ! J'aime bien le caviar sur des petites crêpes tièdes, mais je n'en mange plus ! j'aimais fumer mes deux paquets et demie de cigarettes, mais je ne fume plus ! j'aimais la jeune femme de 30 à 50 et pourtant je vis seul maintenant, j'aimais rouler dans mon véhicule confortable et pourtant je n'ai plus de voiture, oui j'aimais tout cela et je l'aime encore, mais..... je n'en ai plus les moyens,alors "contre mauvaise fortune, bon cœur" !
    Rassurez vous, je ne suis pas malheureux, au plus un petit goût de reviens-y quand je l'évoque ! Le temps de l'opulence est terminé pour moi et il va se terminer pour vous, du moins pendant un certain temps(le même que celui de Fernand Reynault) la révolution qui s'impose pour notre survie à tous doit remettre les compteurs à zéro, nous les anciens en avons profité au maximum, et ce bon temps reviendra pour vous, comme il a eut lieu en 1789, ou en 1936. La nature est en perpétuel renouvellement et l'homme n'est qu'un produit de la nature,même si il ne lui fait pas de cadeau avec ses façons de vivre ! l'homme qui dépend de l'argent vient d'inventer des logiciels qui agissent à sa place, la bourse est faite avec des machines donc l'homme compte de moins en moins, donc dans peu de temps, il n'aura plus la maîtrise de ces machines et si l'homme veut rester maître de la situation il devra tout reprendre à zéro ! commençons donc par prendre l'habitude de serrer nos ceintures ! c'est le...

  21. 521
    Antraigues dit:

    @ langoureau (515) : Bravo pour votre magnifique reportage sur la marche, très authentique et émouvant.

  22. 522
    becassine dit:

    Bravo pour le magnifique discours de montigny : je ne pensais pas revoir une foule applaudir un jour Robespierre de mon vivant.
    Comme ils sont beaux tous ceux qui vous écoutent et comme ils sont utiles les mots que vous dites : je me demande où vous avez appris la pédagogie mais je sais par expérience qu'elle a un autre nom, l'amour.
    Merci de remettre de la couleur dans ce monde si gris : a Grenoble, Clémentine Autain a annulé son meeting.

  23. 523
    sebidf dit:

    Bonjour,
    Je n'ai que la trentaine mais je suis entièrement d'accord avec le post 520. Oui, il faut tout reprendre à zéro sous peine de ne plus à rien avoir du tout juste la barbarie. Mais nos contemporains en ont-ils conscience ou le veulent-ils tout simplement?
    Une petite histoire amusante que j'ai lue: un riche américain en vacances rencontre un pêcheur mexicain en train de faire la sieste et le réveille. "Pourquoi ne travailles-tu pas plus?
    Bah je travaille un peu le matin, puis je rentre jouer avec mes enfants, me promener avec ma femme, faire la sieste, voir les amis,...ça ne te plaît pas?
    L'autre répond: non, tu devrais travailler plus, tu pourrais gagner plus, ouvrir une usine, côtée en bourse aux USA, y déménager puis deviendrais millionnaire, ce n'est pas beau ça, même si cela prendrait tout ton temps?.
    Perplexe, le pêcheur lui demande: Pour quoi faire au final?
    Et l'Américain: bah, sot, à la retraite, tu pourras déménager dans un petit village comme celui-là, jouer avec tes petits-enfants, te promener avec ta femme, avoir du temps avec tes amis, faire la sieste,....."
    J'aime beaucoup cette histoire, très symbolique à mon goût, représentative des mirages liés à l'argent.
    Enfin, je finis mon post sur mon appel à discuter avec les décroissants. Le premier chantier que le gouvernement actuel devrait faire serait le changement dans l'agriculture pour assurer sécurité alimentaire, qualité des produits, protection de l'environnement. Une urgence!

  24. 524
    erlea2904 dit:

    Un article qui revigore par Le Cri du Peuple: Les photos sont émouvantes et en prime un nouveau clip illustrant l'Emilienne de Family Affair.

  25. 525
    cultive ton jardin dit:

    Les travailleurs de l'industrie alimentaire sont les mineurs d'aujourd'hui.
    L'affaire Doux est emblématique, au carrefour de nombreux thèmes: la défense de l'emploi salarié mais aussi des petits paysans traités pire que des salariés, de l'agriculture saine, le refus de la malbouffe, de la pollution environnementale et de la destruction de l'économie des pays pauvres par exportations abusives, et plein d'autres problématiques actuelles, complexes et contradictoires.
    Une lecture "Front de Gauche" globale serait bien utile.

  26. 526
    cat dit:

    Miracle des sondages !
    Sondage à la une de "La Voix du nord" qui "mine de rien" nous indique qu'il vaudrait mieux voter pour le Candidat socialiste pour assurer le coup au second tour dans la 11ème... devinez pour qui roule ce journal !
    @+

  27. 527
    ChrM2012 (2B) dit:

    Merci langoureau (06/06 à 0h39) pour votre reportage et félicitations pour la qualité des prises et du "montage" (peut-être ?)
    C'est bon de regarder défiler des humains si heureux et partageux.
    Résistance !

  28. 528
    clarazed dit:

    Pour faire suite au post de cat à 9h54, lire les derniers textes du 6 juin d'Alain Alpern, le dernier sur l'article de la Voix du Nord (Sondage), l'avant dernier intitulé "Le PS perd les pédales dans le Pas-de-Calais!" où il rend hommage à Jean-Luc Mélenchon : "S'il y a bien un homme politique qui a osé et ose toujours s'opposer à le Pen, c'est bien Mélenchon!" et le compte rendu de la "Soirée culturo-politique à Hénin-Beaumont".

  29. 529
    Poncet dit:

    La Voix du Nord roule pour les intérêts du groupe Rossel, donc pour ceux de la bourgeoisie en général.
    A propos de ce que je lis ici ou là sur les communistes, les "cadres du parti" et les électeurs... je vais essayer de vous expliquer deux ou trois choses, en espérant que vous retiendrez au moins l'essentiel.
    Le parti communiste n'est pas homogène, c'est certain. Il n'est plus ce qu'il était, c'est non moins vrai. Mais il ne faut pas en déduire une vision caricaturale, dans un sens ou dans l'autre. Tout d'abord, son hétérogénéité (relative, les gaullistes encartés au PCF sont rares!) ne se manifeste pas par un clivage entre une "base de gauche" et une "direction droitière". Admettez que l'on trouve de tout à tous les niveaux.
    Ensuite, malgré un affaiblissement incontestable, il reste un vrai parti avec une certaine discipline démocratique. Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, il a "changé de ligne" depuis l'expérience de la gauche plurielle. Tous mes camarades ne sont pas d'accord avec cette ligne, mais tous l'acceptent, car ils l'ont discutée. Vous avez peut-être remarqué, dans certains meetings de campagne, ce camarade avec une écharpe bleue... c'est sa façon à lui de manifester son désaccord, mais il était tout de même présent aux meetings !
    Il ne s'agit pas seulement d'avoir été "échaudé", même si cela compte pour certains camarades. Le fond de l'analyse est que le PS est devenu un boulet pour la gauche, et que nous devions retrouver notre autonomie si nous ne voulions pas être entraînés dans cette lente mais sûre dérive qui éloigne peu à peu les électeurs de la gauche.
    La victoire de la gauche à cette présidentielle change-t-elle la donne ? Absolument pas ! N'oublions pas que nous sommes co-responsables de cette victoire. Sans ce changement de ligne et ce qui en a découlé (la campagne de 2005 avec PRS, le Front de gauche) une grosse partie de l'ancien électorat communiste aurait continué de s'abstenir et François Hollande n'aurait pas été élu. Vous le savez tous, ne l'oubliez pas.
    Bref : nous n'avons aucune raison d'aller quémander des sièges dans ce gouvernement. Notre ligne est validée, nous devons la garder. Et si vous n'avez pas confiance dans les quelques "cadres du parti" que vous connaissez, ayez au moins confiance en Pierre Laurent et l'ensemble des militants qui partagent l'orientation majoritaire du parti...

  30. 530
    jacquelin dit:

    A ce jour, entreprendre sous forme capitaliste est mille fois plus simple que développer une activité sous principe socialiste. un seul exemple, les écoles privées(genre Pigier) Le cout d'enseignement pour un élève et pour une année est d'environ 11 000 euros. Le cout pour un même élève dans l'enseignement public est de'environ 40 000 euros (je ne peux vérifier, je fais confiance aux spécialistes qui pondent ces chiffres). Sauf que le public assure bien plus que la seule pédagogie, les contenus des enseignements, leur élaboration, les examens,...
    Alors je me dis : l'apparence de simplicité "nous" fait aller au plus simple, et le raisonnement socialiste est toujours plus compliqué.... dans le contexte du capital.
    Arriver a modifier la donne consiste également a trouver la voie de simplicité concernant toute politique de "l'humain d'abord". Modifier ce comportement psychologique.
    Pour arriver enfin un jour a ce que l'entreprise de l'homme soit simple par opposition a l'entreprise de l'argent. Pas un cadeau a priori.
    Mais placés sur le motif de fond d'une vie farouchement tournée vers la vie elle même et non sur la cupidité (comme l'anecdote ci dessus du pêcheur et du millionnaire) alors la démarche serait bien plus aisée.
    Donc réapprenons a vivre. Et la chose la plus simple qui échappe au capital ce sont nos rapports sociaux.
    Il faut se les réapproprier.

  31. 531
    DAVID JV dit:

    @ tous et surtout @ Jean-Luc
    Je pense qu'il va falloir rapidement se positionner sur un point essentiel et qui arrive à vitesse "grand V" : le nouveau projet d'Union monétaire européene car cela me semble être un traquenard et cela est susceptible d'affecter certaine de nos positions sur l'EUro et l'Europe.
    L'idée : mutualiser les dettes en échanges d'un abandon de souveraineté quand aux budgets respectifs des Etats membres de la zone euro (encore un) ce qui, eu égard aux dérives actuelles, me semble extrêmement dangereux ! Qu'en pensez-vous ? Moi, je pense qu'il faut combattre cette EUrope mais la question du "en attendant" se pose. Je les vois arriver gros comme un camion les socialistes et la COmmission Eurupéenne (cf. plan de bataille des financiers) : maintenant qu'on a mutualiser les dettes, il faut faire les réformes structurelles indispensables.
    Restez vigilants sur ces sujets car ils sont très très structurant pour ce qui peut arriver dans les semaines et mois qui viennent !

  32. 532
    sebidf dit:

    Post 526,
    Les sondages sont fiables pour la plupart (voir la présidentielle), l'interprétation est elle douteuse.
    Ce qu'il en ressort, jlm baisse (malgré la campagne qu'il fait) le PS monte et pire LP monte malgré les procédés employés qui ont, on dirait, bien marché quand même. Enfin quand on lit que 37% sont prêts à voter pour ça au premier tour, je ne sais quoi penser des gens de cette circonscription. Peut-être que son message certes faux passe mieux avec des arguments plus simples à comprendre parce que pour voter autant pour le FN, faut pas être bien malin. (désolé mais je n'ai aucune pitié pour ceux qui votent FN même s'ils sont dans la galère)
    Allez, dernière ligne droite, que jlm se fasse élire là-bas qu'on en parle plus en espérant que le candidat ps se désiste au cas où, que le ps ne préfère pas avoir lp que jlm...

  33. 533
    DAVID JV dit:

    @ Jacquelin
    Arriver a modifier la donne consiste également a trouver la voie de simplicité concernant toute pollitique de "l'humain d'abord". Modifier ce comportement psychologique.

    Arriver à expliquer simplement c'est l'essentiel. Pour ce qui concerne la simplicité qui ressort de ton équation budgétaire, je suis très sceptique, d'ou sors tu ces chiffres ?
    En effet il y a un levier de 1 à 4, c'est énorme alors que :
    - Les salaires sont à peu près les mêmes, voire plus élevées dans le privé,
    - Les coûts de structure (immobilier) sont nuls pour le public, pas pour le privé généralement...
    -...etc
    Ne compare-t-on pas des choux et des carottes là ? faut que tu précises tes sources. Cela me semble absolument impossible qu'un tel écart existe.
    Sur la "complexité" à supposer qu'elle existe, elle ne constitue nullement un critère...le but justifie la complexité, point. Il faut savoir ce que l'on veut faire et ensuite on se donne les moyens.
    Je me méfie de la "complexité" (et t'invite à en faire autant) car c'est sur l'hôtel de la complexité, que les peuples s'en remettent à des gouvernements néolibéraux depuis des lustres et confisquent au peuple la possibilité de réfléchir, de s'interroger...il faut donc des "experts"...etc.

  34. 534
    Citoyen93 dit:

    Bonjour à tous, pouvez-vous nous informer sur les suites du procès en diffamation de Le Pen contre Mélenchon pour l'avoir qualifiée de "fasciste"? ça remonte à près d'un an déjà cette histoire, mais l'issue est importante je crois. Merci. bon courage dans la dernière ligne droite.

  35. 535
    Poncet dit:

    Le sondage de La Voix du Nord est intéressant. Il montre bien que Le Pen "siphone" presque toutes les voix de droite (FN + Modem = 50%) ce que nous ne faisons pas, et ne pouvons pas faire. Et après ? Fallait-il renoncer à ce combat ? Kemel aurait-il vraiment battu Le Pen s'il n'y avait pas eu la candidature de Jean-Luc Mélenchon ? Bien sûr que non ! Il n'y aurait pas eu cette discipline de parti derrière Kemel si nous n'avions pas été là.
    La conclusion sous-entendue par le journal est par ailleurs en contradiction totale avec l'argumentaire du PS pour la présidentielle... comprenne qui pourra. Les socialistes indécrottables, sans doute.

  36. 536
    Invisible dit:

    Cette campagne n'a que trop duré. Je n'en peux plus des relents de basse fosse que dégage l'adversaire. Ils sont comme des frelons dérangés : dangereux. Il ne faut surtout pas s'aventurer dans les commentaires du Point ou de TF1 pour garder le moral. Là-bas, ça sent pas bon du tout et ça peur.
    J'espère que les Français auront le discernement de décoder dans l'enfumage médiatique où se succèdent Alliot, Hortefeux, Copé et autres menteurs et diffamateurs professionnels
    J'espère que Jean-Luc sera élu, qu'on passera à autre chose et qu'on aura de magnifiques diatribes à l'assemblée nationale comme dans les grandes époques.
    J'espère aussi que le Front de Gauche va récolter la mise de la campagne présidentielle et du travail accompli sur le terrain par toute la gauche, militants, groupes, associations, collectifs, etc. Nous sommes un terreau et une force. Pourvu que justice nous soit rendue.
    J'ai du mal à trouver des informations sur l'entretien entre Jean-Luc et le président de la République. J'attends avec impatience son prochain billet.

  37. 537
    turmel jm dit:

    Un grand merci à Langoureau @ 515 pour ce reportage. Ouf! cette charge émotionnelle que l'on reçoit lorsque J Luc va embrasser la petite fille de E Mopty..
    Autre chose, svp, que cesse les rumeurs concernant les intentions des communistes. Jusqu'à présent nous avons démonté notre sens des responsabilités alors que la situation pour nous n'était pas aussi favorable. Pourquoi voulez vous que l'on saborde aujourd'hui cette formidable espérance du peuple qui lutte?
    Dans l'hypothèse ou une infime minorité serait tentée par une autre démarche,n'ayez crainte,ceux qui pensent comme moi et nous sommes hyper majoritaire je n'ai aucun doute, avons commencé, ici et là à faire valoir ce que l'objectivité politique du moment nous impose.

  38. 538
    jprissoan (69) dit:

    à Langoureau : vraiment félicitations, magnifique reportage, très vivant, pris sur le vif, tout y est. tu as parfaitement vécue la manif et tu l'as restituée à merveille. On y était !
    Autrement hier, tractage à la bouche du métro de Vaise, accueil bon dans la mesure où il peut l'être (c'est une gare de correspondance et les gens sont très très pressés) mais je sens, on a senti qu'on avait un noyau dur qui votera pour nous. On est pas une bulle de savon.
    courage.

  39. 539
    Denis F dit:

    Suis-je le seul à être triste que la demande faite par Jean-Luc Mélenchon au peuple irlandais de voter contre le Traité budgétaire TSCG, n'ai pas été entendu ? Et qu'ils aient voté par 60% OUI, alors qu'ils pouvaient tout remettre à plat.

    Nous savons tous que François Hollande ratifiera ce traité, nous savons tous que ce traité mettra les peuples d'Europe à genoux, nous savons tous que ce diktat scélérat est imposé par l'oligarchie financière internationale, cette crise de la dette étant un artefact de la construction européenne tel que la conçue et mise en place par Mr Jacques Delors ; tant que la France n'abrogera pas la loi dite Rotschild du 3 janvier 1973, même si cela semble ne rien changer au règlement actuel, cela aura au moins un sens symbolique du refus de notre dépendance aux marchés financier et aux banques privées.

    Nous devons, au niveau de nos directions politiques, demander non pas un audit de la dette, mais son effacement pur et simple, nous avons payé depuis presque 40 ans plus de 1700 milliards D'INTÉRÊTS aux banques, cela suffit !… Et je préconise qu'un appel soit fait à tous les peuples d'Europe pour qu'ils exigent la même chose de la part de leurs représentants, Grèce, Espagne, Portugal, Irlande, Italie, Belgique, etc… Certains me diront que cela fera s'écrouler le système bancaire en Europe, et alors !… Moi ça ne me dérange pas, ce sera une manière de rétablir la balance des injustices.

    Que vive la révolution citoyenne !…

  40. 540
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    Je ne mêlerai pas de vos petites disputes intestines pour ou contre les sondages ou pour ou contre les vrais ou les faux communistes! j'en ai pris mon parti et comme je l'ai déjà mentionné ici, même si le FdG et Jean-Luc Mélenchon me demandent de voter pour un âne bossu, sourd, aveugle et pourquoi pas noir et boiteux je voterai pour lui ! il faut savoir ce que l'on veut ! et si le groupe à l'assemblée ne s'entend pas ce sera leur problème, et ce sont eux qui devront s'en débrouiller ! par contre une chose que je peux vous affirmer pour faire suite à vos commentaires sur le capitalisme, je peux vous certifier que quelle que soit l'opération publicitaire qui vous paraîtra la meilleure, les capitalistes y trouveront toujours leur compte et jamais vous !
    Quand c'était la période des machines à calculer avec rouleaux de papier vous auriez pu acheter les machines pour le prix de revient car les fabricants gagnaient de l'argent sur les consommables, aujourd'hui c'est pareil nos imprimantes vont bientôt être gratuites mais les cartouches d'encre vont leur rapporter davantage, les capitalistes ne perdent jamais d'argent mettez vous ça dans le crane, demain, si ils vous donnent leurs usines pour le franc symbolique (pardon l'Euro) c'est qu'ils gardent leurs clients et qu'ils sont capables de les fournir par un autre réseau ! quitte à faire travailler des gosses des pays asiatiques ! le capitalisme a toujours raison, à nous de le combattre ! et ceci tous les jours....

  41. 541
    JML dit:

    Trois vérités oubliées des missiles
    Bravo Jean-Luc, c'est l'exacte vérité mais tu en as oublié trois.
    La 1ère est que le bouclier antimissile à base de SM3 dérivé du Patriot est un leurre comme pour la guerre du golf et ses missiles Patriot qui n'ont jamais intercepté un missile de théâtre irakien Scud ! Après une dépense de 3,5 milliards de $ et trois ans de mise à niveau, ils y sont presque parvenu avec une chance sur 3 sur le programme Aegis installé aujourd'hui sur les croiseurs de L'USNavy !
    La seconde fait que la Russie est la plus avancé techniquement avec leurs antimissiles S500 qui seront en service en 2017. Les USA ont déjà dépensé 150milliards de $ depuis le 1er programme Bambi en 1957. En faisant payer l'Europe, comme pour le programme de l'avion JSF, pompant ainsi tous les crédits de défense de manière à asseoir encore davantage leur hégémonie, car pas de décision de contrôle de tir,
    La troisième vérité est que nous savons déjà faire en France avec notre programme d'interception de missile exoatmosphérique ASTER 30 né d'un GIE, Eurosam en 1995, constitué de la France et de l'Italie devenu pour partie MDBA en 2001 (Thales, MBDA). Les crédits doivent aller en priorité à notre système et nos emplois.

  42. 542
    Courrierlecteur dit:

    Au sujet de "La Voix du Nord", on peut remarquer que dans l'ensemble,'il y a eu de bons reportages (dont celui de "La Marche..."). En contraste avec les entourloupes de la presse nationale, il me semble important de le souligner et de remercier ces journalistes qui ont fait correctement leur travail.//
    C'est très frustrant de lire de bon commentaires sur la vidéo de "langoureau (6 juin 2012 à 0h39). J'ai un problème avec "Dailymotion" (je ne suis pas le seul, apparemment, avec une mise à jour de Firefox sur linux). C'est crispant.

  43. 543
    marechal dit:

    @ Denis F
    Mon cher Denis, tu dis :
    Suis-je le seul à être triste que la demande faite par Jean-Luc Mélenchon au peuple irlandais de voter contre le Traité budgétaire TSCG, n'ai pas été entendu ? Et qu'ils aient voté par 60% OUI, alors qu'ils pouvaient tout remettre à plat.
    Oh que non mon ami tu n'es pas le seul..., les irlandais ont loupé le coche et pas qu'un peu...
    Nous devons, au niveau de nos directions politiques, demander non pas un audit de la dette, mais son effacement pur et simple, nous avons payé depuis presque 40 ans plus de 1700 milliards D'INTÉRÊTS aux banques, cela suffit !…
    Pour ma part je crois aussi aux symboles et aux faits : l'audit sur la dette est une bonne occasion de sortir le code pénal sous le nez de ceux qui nous font tirer la langue, et de les mettre en taule derechef et pour longtemps, dés lors que leurs actes de délinquance financière sont reconnu non seulement par eux, mais aussi par la justice qui tranche..
    En échange de cela : de conditions d'enfermement tel des criminels de guerre, d'une déchéance des droits civiques, et d'une spoliation des biens, qu'il reste admettons 10 % de la dette à payer ne me dérange pas (soit 1.2% du pib si je ne m'abuse)
    Certains me diront que cela fera s'écrouler le système bancaire en Europe, et alors !… Moi ça ne me dérange pas, ce sera une manière de rétablir la balance des injustices.
    Sur le fond on est bien d'accord, comme d'habitude...

  44. 544
    cultive ton jardin dit:

    Pour le soi-disant "oui" des irlandais: 60% de 50% (50% d'abstention) ça fait 30%. On peut imaginer que de nombreux "non" ne se sont pas exprimés, vu la manière dont on a transformé en "oui" leur dernier vote négatif (comme chez nous), ils ont pu se dire qu'on se moquait d'eux et renoncer à se déplacer.

  45. 545
    jacquelin dit:

    à DAVID JV
    J'ai bien précisé que j'ai tenu ces chiffres pour argent comptant, venant du directeur de l'école Pigier d'Aix en Provence.
    Le connaissant j'ai peu de doutes sur la réalité des chiffres qu'il a comparé. Mais effectivement, 60.5 milliards divisé par 12 millions d'élèves, on est bien loin de ce chiffre. Je vérifie et demande des éclaircissements.

  46. 546
    Duval dit:

    Je suis entièrement d'accord de soutenir au maximum Le Front de Gauche.Pourquoi? Pour éviter que le gouvernement Ayrault-Hollande fassent aprés quelques mois de pouvoir du Sarkozysme sucré,qui passereait comme une lettre à la poste et les dindons seraient une fois de plus les Français ,et en y mettant du Mélenchon,Le gouvernement serait obliger de faire une vraie politique de gauche.

Pages : « 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 [11]


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive