17mai 12

Nouveau gouvernement, foudre, Pas-de-Calais

Le jour de la foudre

Ce billet a été lu 91 931 fois.
Cette vidéo a été consultée 14 007 fois

Dans cette note se trouvent assemblés des pièces et des morceaux écrits au fil des jours. J’y parle du nouveau gouvernement, de la foudre, du sommet de Berlin, de mes détracteurs à propos de ma candidature dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais et ce que m’inspire la découverte des mœurs locales. Et comme le 17 mai est journée de lutte contre l’homophobie je viens sur ce sujet via un détour par une question qui m’a été posée sur Cuba.

Comme le gouvernement vient d’être annoncé sur le perron de l’Elysée, j’ai à peine eu le temps de le décrypter avant de souder en paragraphes les petits morceaux que j’ai eu le temps de rédiger au fil des tous petits moments creux depuis la précédente note éditée. Un premier coup d’œil montre une organisation resserrée sur les proches du président placés à tous les postes clefs. Le contraire eut été étonnant. C’est la logique des institutions et une sage précaution compte tenu de l’état du PS. Le quatuor qui pilote l’économique et le social est très droitier. Pierre Moscovici, Jérôme Cahuzac, Michel Sapin, Marisol Touraine c’est un groupe « d’austéritaires » ardents. Ils se feront concurrence dans ce registre… pour mieux se succéder.

Après ça, la faille c’est l’absence politique de Martine Aubry dans le gouvernement. Quelle en est la conséquence ? La conséquence est qu’il y aura une conséquence. Voilà pourquoi c’est une faille politique. Quant aux autres, faut-il gloser sur les tempéraments et les différences de celui-ci par rapport à celle-là ? Cela n’a pas grand sens en général. La règle « un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne », énoncée en son temps par Jean-Pierre Chevènement, fonctionne et les exceptions ont été rares dans le passé. A présent cela se vérifiera davantage que jamais. En effet tout ce petit monde, excepté sans doute Arnaud Montebourg, est fait de grands taiseux des débats socialistes. Et d’ailleurs il n’y a pas de débats entre eux.

La rencontre Hollande-Merkel n’est vraiment pas de bon augure. J’ai compris qu’il n’est plus question de renégocier le traité. Il est prévu d’examiner en juin ce qui pourrait se faire pour la croissance. Mais je sais aussi que la croissance n’est pas définie de la même façon par tous. Ce qui a été admis sur le sujet jusqu’à présent comme en témoignent les récentes déclarations de Barroso et Van Rompuy n’est rien d’autre que la vieille et très libérale politique de l’offre. Produire au plus bas prix possible des marchandises réputées innovantes. Faut-il reprendre ici une fois de plus la critique de cette sottise productiviste qui repose sur la baisse des coûts salariaux et les « réformes structurelles » du « marché du travail » qui détruisent tous les acquis sociaux. Reste que madame Merkel est prête à tout ce que l’on veut en matière de croissance si c’est bien de cette façon qu’elle est définie. Enfin j’ai bien noté aussi le rappel à l’ordre des Grecs. Il fonctionne aussi comme une déclaration d’allégeance au système absurde du refus du financement direct par la Banque centrale européenne des dettes souveraines. Pas un mot sur le sujet de ce financement direct, alors même qu’en fin de campagne François Hollande s’en était déclaré partisan « depuis longtemps ». Au total, la première rencontre entre les deux responsables n’est donc pas du tout de bon augure.

Je ne sais pas quel risque court au juste un avion frappé par la foudre. Mais sans doute peut-il être détruit d’une façon ou d’une autre. La probabilité qu’un avion en vol soit frappé par la foudre doit être très faible, je suppose, car sinon il n’y aurait pas d’aviation possible. Que le président de la République Française se trouve dedans a sans doute une probabilité encore plus faible. Sinon les présidents ne prendraient jamais l’avion. Que ce soit le président nouvellement élu, ce doit être encore plus faible. Tellement faible que c’est presque quasi inexistant. Nous passons donc du domaine des événements de l’univers matériel liés par des causalités physiques avérées à celui de la métaphysique. Et pourtant c’est une foudre réelle qui a frappé un avion réel dans lequel se trouvait un vrai président de la République Française qui venait tout juste d’entrer réellement en fonction. C’est le premier défi intellectuel que soulève cet épisode. Il y en a un autre à la clef. L’avion et le président sortent indemnes de l’affaire. Ainsi nous sommes en présence d’un événement matériel considérable, stupéfiant par sa rareté, sa dangerosité et ses enjeux historiques et politiques. Mais il n’a eu aucune sorte de conséquences matérielles, pour personne. Juste du temps de perdu dans un voyage. Voyage qui, d’ailleurs, n’a eu aucune conséquence, lui non plus. Madame Merkel a voulu voir dans tout ceci un augure favorable. Sa remarque est donc spécialement inamicale. Mais de quoi alors tout ceci est-il l’allégorie ? François Hollande peut cependant en tirer une immense satisfaction. Et les Français peuvent se sentir très soulagés. En effet, la probabilité pour Hollande qu’un tel événement se reproduise n’est pas statistiquement perceptible. Il peut donc reprendre l’avion sans craindre la foudre. Ceux qui craignent la foudre ne devraient donc prendre l’avion qu’avec lui.

Cette notice étant faite par goût du jeu intellectuel, j’en viens à un autre volet, plus sérieux. Tout ceci aurait pu très mal tourner. Des personnes auraient pu être cruellement frappées. Mais ce ne serait pas resté un malheur privé. Nous aurions tous été impliqués puisqu’il s’agit du président de notre pays. Essayez juste un instant d’imaginer ce qu’aurait été alors la chaîne des événements que tout ceci aurait entraîné. Cette rude confrontation à la part qu’occupent, en toute hypothèse, les individus dans l’Histoire est intéressante. Etendons l’idée. Elle nous montre quelle importance ont nos propres actes dans la chaîne des événements. Tous les déterminismes sont probabilistes et rien n’est jamais inéluctable. L’impact de nos actes affecte toujours la totalité du déroulement de la réalité. Loin d’être une vague agitation sans effet sur la grande roue de l’Histoire, l’action d’une personne introduit le degré de liberté qui demeure disponible dans toute situation, jusqu’à la plus apparemment fermée. A ce sujet me revient à l’esprit une pensée que je cite de mémoire. Elle est de l’auteur de science-fiction Ray Bradbury. Il disait faire partie de ces gens qui se pensent impliqués de façon indicible par le mouvement de la plus infime poussière de l’univers. Il parlait à ce propos de « magie ». C’est joliment dit. Mais non, cher maître, le matérialisme moderne confirme l’intuition poétique. Nafissatou Diallo et la foudre du 15 mai le confirment.

A l’heure où les représentants des institutions et les invités personnels du nouveau président assistaient à la cérémonie de passation de pouvoir, je vaquais à mes occupations. J’étais sur le marché d’Oignies, dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. Ce n’est pas par mépris pour ce moment. Certainement pas. J’ai eu l’honneur d’y assister en tant que secrétaire du bureau du Sénat en 2007. Bien sûr c’était dans le cadre de mon mandat. Ce n’était pas ma personne l’invitée, mais la fonction que j’exerçais alors. Mais j’en avais été très honoré. D’abord parce que je « viens d’en bas » comme on dit. Ce n’est pas rien que de se trouver là, invité au moment clef du changement au sommet de la pyramide de l’Etat. Mais il y a davantage. Pour moi, comme pour beaucoup de gens, les rites républicains sont pleins de sens et d’une haute portée symbolique. La passation de pouvoir, temps terrible d’une transition difficile mais consentie, achève le temps du pouvoir et de l’autorité publique incertaine qui a cours tant que dure la campagne. Le moment signifie que le dernier mot est celui de la volonté du peuple exprimée par son vote. Nous ne réglons plus les problèmes à coups de bâton comme à d’autres âges de l’Histoire, mais avec des bulletins de vote.

Donc j’étais à Oignies, sur le marché ce jour-là. Le maire socialiste lui-même est venu m’accueillir sur le marché. Il m’a offert un parapluie de l’agglomération dont il est le président. Pratique. Mais il s’est arrêté de pleuvoir. Bon signe ! Cet homme-là était candidat à  l’investiture pour la députation dans le cadre du vote interne des socialistes. Il a été battu. On peut me dire que cela ne me regarde pas. En effet. Le choix des socialistes est leur affaire. Dans le Pas-de-Calais, la fédération pèse très lourdement sur les votes et cela de bien des façons. Faut-il en dire davantage ? Certes cela aussi ce n’est plus mon affaire même si j’ai encore en travers de la gorge maints arrangements dont j’ai fait les frais du temps où je militais au PS et où je croyais à la sincérité des scrutins internes. Mais il se trouve que le Front de Gauche est impliqué par les tricheries du vainqueur de la primaire interne du Parti socialiste. Vous allez voir.

Pour tricher, le vainqueur, monsieur Kemel, maire de Carvin, a truqué les listes électorales. Celles de sa section, cela va de soi. Il y a rajouté de nouveaux adhérents. Les communistes ont eu en main la liste des adhérents électeurs. Un ami qui approche ces mystères la leur a remise. Et là, surprise ! En effet, dans la liste électorale réaménagée par le tricheur figurent plusieurs adhérents communistes. Et aussi quelques morts notoires. Ceux-là aussi sont censés avoir voté, si l’on en croit les listes d’émargement. Les vivants communistes, une fois informés, ont protesté par courrier. Les morts restent sans défense. La fédération socialiste a été saisie de tout cela. Côté des perdants socialistes d’autres anomalies ont aussi été pointées. La fédération socialiste a tout couvert. Les votes communistes et ceux des morts ont été pris en compte dans le résultat. Telle est la façon de faire. Il est vrai que le vaincu était un partisan de Hollande à la primaire et le vainqueur un partisan de Aubry. C’est la raison pour laquelle de façon aussi imprévue Martine Aubry ne s’est pas seulement sentie obligée de soutenir ce Kemel. Après tout on pouvait le comprendre, ils sont membres du même parti. Mais pourquoi m’agresser par-dessus le marché ? Juste pour ça : c’était son pion dans le jeu vénéneux de la fédération du Pas-de-Calais. Cet épisode me fait penser que je vais avoir droit à quelques coups de billard à trois bandes spécialement tortueux. Car l’assaut des nordistes en cours contre l’actuelle équipe dirigeante du Pas-de-Calais en pleine déconfiture soulève toutes sortes d’appétits et donc de luttes de pouvoir aux contours les plus improbables. Comme beaucoup se tiennent par la barbichette sur arrière-plan de chantage mutuel je me demande par où va commencer le pilonnage contre moi qui leur sert de prétexte.

Mais sur le terrain les choses se présentent tout autrement. Les socialistes du rang, les électeurs, ne sont pas du tout convaincus de se laisser impliquer de force dans cette guerre de chefs. Car si, vu de loin, tout ça ne veut rien dire, vu de près, voter pour le candidat socialiste c’est lui faire allégeance et lui donner raison contre les autres. Voter pour donner raison à un tricheur qui fait voter les morts c’est rude. Surtout si c’est pour l’aider à virer Pierre, Paul ou Jacques de tel ou tel syndicat intercommunal ou comité d’agglomération. Bref la candidature du sieur Kemel n’est pas très motivante quand on est de gauche. Surtout quand on voudrait s’occuper plutôt de faire face à madame Le Pen.

Qu’est-ce qu’ils boivent chez les Le Pen avant d’aller à la radio ? L’autre jour c’est monsieur Alliot qui fait le malin à propos de ma candidature à Hénin-Beaumont : « Mélenchon ne connaît rien aux gens du Nord » pontifie-t-il. Sans doute. On ne peut pas tout bien connaître. Mais je sais au moins une chose à propos de l’endroit où je vais. C’est qu’Hénin-Beaumont se trouve dans le Pas-de-Calais et pas dans le Nord. Ça prouve donc que monsieur Alliot, lui, ne sais pas de quoi il parle. Madame Le Pen, de son côté, a du boire dans le même verre : «  Monsieur Mélenchon est un pauvre sénateur SDF, dit-elle, un sans circonscription fixe. » Qui va dire à madame Le Pen que je ne suis plus sénateur depuis… 2009 ? Mais en revanche je suis actuellement élu de la circonscription du grand Sud-ouest. Madame Le Pen a dû croire à la sale lettre anonyme que ses bons amis font circuler sur internet pour gruger les imbéciles qui les croient. On y lit en effet que j’encaisse des mille et des cent parce que je suis sénateur et député européen, ce qui est impossible.

D’ailleurs, les tracts anonymes, cela semble être une tradition de l’extrême-droite. Le premier jour de ma présence sur place, j’ai eu droit un superbe tract sans signature ni logo, imprimé en bleu, qui alignait les débilités de la famille Le Pen sur moi. Le pauvre bougre qui tractait ces bêtises devant la porte de la permanence du Front de Gauche où je me trouvais ne fut pris à partie d’aucune façon. Au contraire. A l’étonnement de mon escouade qui n’appréciait guère la provocation, les communistes qui étaient là le moquaient même gentiment. Explication donnée par l’intéressé : c’est un pauvre gars à qui madame Le Pen a donné vingt euros pour faire la diffusion. Bref ce type gagnait sa vie. On voit tout de suite la limite des refrains de madame Le Pen contre le clientélisme ! En fait c’est une lourde tradition chez ces gens-là. Leur gestion de la mairie de Vitrolles et de Toulon en a laissé de cruels souvenirs aux contribuables locaux.

Les couplets sur mon « parachutage » devraient bien me servir, comme tremplin dans mon argumentation sur ce qu’est le rôle d’un député national. J’ai déjà commencé à mon arrivée et j’ai bien vu que le raisonnement était apprécié. Le comique de situation c’est de se faire traiter de parachuté par la châtelaine de Montretout. Et même de « sans circonscription fixe ». Madame Le Pen a été élue en Ile-de-France avant de l’être dans le Nord au prix d’une scission de son parti dans cette région. Elle a même changé de circonscription dans le Pas-de-Calais entre 2002 et 2007 ! Naturellement, de cela et du reste il ne lui est demandé aucun compte par les commentateurs qui la dédiabolisent si gentiment. Elle est plus fine qu’eux, et je crois qu’elle a compris le risque de voir la supercherie de son prétendu « ancrage local » mis à jour. Du coup elle est en train d’acheter une maison sur place. En ce moment même ! Ça fait dix ans qu’elle est là à tourner en rond sans résultat et c’est seulement maintenant qu’elle se préoccupe de se loger sérieusement. Ce qui va être intéressant c’est d’en connaître le prix et ainsi de suite.

Naturellement je me moque absolument de son logement et du reste en ce qui concerne sa vie personnelle entre le château de Montretout et la ville de Hénin-Beaumont. Ce n’est pas mon sujet. Mais je le mentionne pour que chacun mesure bien l’hypocrisie des arguments de ces gens qui font la morale à tout le monde et donnent des leçons qu’ils n’appliquent pas. Jusque-là, personne ne lui répliquait parce que chacun de ses contradicteurs parmi les puissants du coin craignaient trop d’avoir à balayer devant sa propre porte, vous voyez ? Cela n’est plus possible avec moi ni avec les militants du Front de Gauche local. Il n’y a rien à balayer devant nos portes.  

Ce qui est affligeant c’est le concert d’indignés de commande qui viennent valider l’argumentaire de Marine Le Pen. Je serais là parce que je serais en manque de publicité et de caméras. On croit rêver. Pire : les caméras et la médiatisation seraient les ennemis dont la population aurait tout à craindre. Toute cette bouillie colportée par les médias eux-mêmes ! Stupéfiant ! La médiatisation d’un débat politique serait un obstacle à la démocratie ! Et comment comprendre que ces gens me reprochent de vouloir donner une dimension nationale a une élection qui concerne « surtout le terrain » lorsque les protagonistes de l’extrême-droite que j’affronte sur place sont la présidente du mouvement, son directeur de cabinet et le compagnon de celui-ci, le secrétaire général du Front National. Tous ces dirigeants centraux, concentrés au même endroit, sont censés être des « militants locaux » ? 

Et que dire de cette stupidité rabachée par les dirigeants socialistes sur le besoin d’un « élu de proximité qui connaisse les dossiers » à propos d’une élection législative ? C’est sommes toute assez drôle quand le responsable des élections du PS comme Christophe Borgel, élu de la Seine-Saint-Denis se parachute lui-même, contre le vote des militants, à la place d’une femme du coin dans la Haute-Garonne ! Quel genre de « dossier local » maîtrise cet important pour pouvoir faire taire tous les caciques locaux qui sont priés de l’accueillir ? Mais s’agissant du Pas-de-Calais c’est tout simplement atterrant. On peut dire que la précipitation en matière d’argumentaire ne peut servir qu’à donner des bâtons pour se faire battre ! Car le Parti socialiste a déjà parachuté dans ce département un connaisseur de dossiers locaux comme Jack Lang ! Mais surtout  il a encore essayé récemment d’envoyer précisément dans cette circonscription Aurélie Filippetti, Aquilino Morelle et le même Jack Lang !

Pourtant, pour tenir ce discours contre la médiatisation et les parachutages, ils sont tous d’accord : Marine Le Pen, Vincent Peillon connaisseur de dossier locaux vivant à Paris puis transporté dans la Somme avant de l’être dans le grand Sud est, Martine Aubry. Et bien entendu les  inévitables « politologues » Grumberg et Perrineau ! Et avec eux, à dose de fiel plus moins importante, toute la harka de ceux qui feignent de craindre « le risque d’un échec » pour moi dont, en réalité, ils se régaleraient.

Ce qui m’a frappé c’est qu’il n’était absolument rien demandé à madame Le Pen et à ses amis concernant leurs propres parachutages. Il y aurait pourtant de quoi dire ! Dans la famille c’est presque une spécialité ! Ainsi Marion Maréchal Le Pen, petite fille de Jean-Marie et nièce de Marine Le Pen, est candidate dans la 3ème circonscription du Vaucluse à Carpentras. Elle fait elle-même l’aveu de son nomadisme politique en direction des zones à moindre risque politique. « Je ne débute pas réellement en politique, dit-elle au Figaro, car j'ai déjà été candidate à deux reprises, aux municipales à Saint-Cloud dans les Hauts-de-Seine et aux dernières régionales en 2010 où j'étais deuxième de liste dans les Yvelines ». Dans cette circonscription tante Le Pen a obtenu 31% ! Tout le cœur de l’appareil du FN agit de même. Voyez ce Florian Philippot, directeur de campagne de Marine Le Pen à la présidentielle. Il est originaire du Nord et pressenti pour être candidat à Liévin aux législatives. Il sera finalement candidat à Forbach dans la 6ème circonscription de Moselle ! Le Pen y a obtenu 30%. Même l’immense monsieur Bruno Gollnisch, qui habite dans le Rhône où il siège comme président du groupe FN au conseil régional Rhône-Alpes ! Il est dorénavant candidat dans la 3ème circonscription du Var où Marine Le Pen a obtenu 23% ! Et n’oublions pas Gilbert Collard, l’ancien candidat à la mairie de Vichy dans l’Allier en 2001 et 2008 et dorénavant candidat aux législatives dans la 2ème circonscription du Gard où Le Pen a obtenu 29% ! Qui a entendu un seul mot un seul écho en réplique à l’argumentaire de la famille Le Pen contre mon « parachutage » ?    

La complicité objective, et même ouverte, que cette situation révèle, doit nous intéresser. On voit bien la racine de cette glissade dont l’acharnement contre moi, au moment où je vais affronter l’extrême-droite, n’est qu’un épisode. Les commentateurs situés à droite ne vivent pas dans l’azur des pures idées éternelles. Ils sont entrés dans la logique d’extrême-droitisation idéologique que Nicolas Sarkozy a libéré. Aucune conscience de droite n’en est sortie indemne intellectuellement. Dorénavant l’extrême-droitisation des thèmes de la droite est devenue irréversible. Elle prend le relais des délires du libéralisme de la période antérieure. Cette plasticité à l’air du temps n’est pas nouvelle à droite. Jacques Chirac s’était lui-même successivement et publiquement identifié aux travaillistes britanniques puis à Ronald Reagan sans problème. Pour cette droite de pouvoir, les idées ne sont rien. Seule compte la conservation du pouvoir et souvent, selon l’inusable adage, « il faut que tout change afin que rien ne change ». C’est spécialement vrai dans les périodes instables et volatiles comme la nôtre. Je l’ai dit et je veux le signaler de nouveau, ce transit du libéralisme vers l’extrême-droite a un précédent en Europe, en Hongrie avec le modèle de Viktor Orban. A côté de cela bien sûr il ne faut pas sous-estimer non plus le rôle que joue la culture de haine des arabes et des musulmans, plus ou moins bien emballée dans de prétendus habits de laïcité.

Cette ligne de pente, pour pouvoir fonctionner a besoin d’un constant travail de dédiabolisation de l’extrême-droite politique. Une des façons d’y arriver est précisément de diaboliser ceux qui voudraient diaboliser madame Le Pen. Il n’y a donc strictement rien d’innocent ni d’objectif dans le traitement qui m’est appliqué. Tout cela est la continuation de la lutte contre ce que j’incarne à cette heure avec le score à deux chiffres du Front de Gauche.  

Le sens général de ces discours est dans la même veine que celui qui m’a harcelé pendant toute la présidentielle. A droite, chez « les politologues » qui émargent c’est : « Plutôt Hitler que le Front Populaire ». Au PS : « Tout sauf Mélenchon ». Au lieu de se réjouir de voir arriver des renforts dans la bataille, des dirigeants socialistes me montrent du doigt et relaient l’argumentaire de l’extrême-droite. Il faut l’avoir entendu pour le croire. Pour être franc je ne les aurai jamais crus capable de ça. Je n’en goûte que davantage l’élégance de Ségolène Royal. Elle au moins, tout en soutenant son propre candidat, salue mon engagement personnel. Montebourg et Hamon en ont fait autant m’a-t-on dit. Mais aucun n’a poussé l’audace jusqu’à dire le dixième de ce qui a été dit en faveur du retrait de candidature face à monsieur Bayrou. Certes je ne demande rien aux socialistes, bien au contraire. Mais cela ne change rien au constat des audaces comparées dont sont capables les deux ailes du Parti socialiste.  

Le 17 mai c'est, comme chaque année la journée mondiale de lutte contre l'homophobie (IDAHO selon l'acronyme anglais)… Cela me fait devoir de revenir sur une erreur commise pendant l’émission de dimanche dernier sur France 5, « C/Politique ». Je suis impardonnable. Ou bien trop lent. Interpellé sur les droits des homosexuels à Cuba par Géraldine Mulhmann je n’ai pas répondu à la question qu’elle me posait. Pourtant elle semblait sous-entendre qu’il y aurait problème sur ce point. Mon ami Maxime Vivas, du journal « Le Grand Soir », qui suit tout ce que je dis et qui m’aide toujours fraternellement, m’a aussitôt fait parvenir une mise au point argumentée. : « Il se trouve, dit-il, que j’ai été à l’origine en 2010 de la tenue d’un colloque international à Cuba sur la question de l’homosexualité et de la transexualité. Le même colloque a eu lieu l’an dernier à Paris et a encore réuni des psychiatres de plusieurs pays, dont Mariela Castro, fille de Raoul. « Le Grand Soir » a patronné l’événement. J’y ai fait une intervention. Avec sa mère (aujourd’hui décédée), Mariela Castro a travaillé depuis de décennies pour faire reculer l’homophobie populaire et pour faire voter des lois contre l’homophobie. Les homosexuels sont protégés à Cuba comme dans peu de pays du monde et les transexuels peuvent s’y faire opérer (gratuitement). L’accusation d’homophobie à l’encontre du gouvernement cubain date d’erreurs commises par les guérilleros machos au début des années 60 (il y a un demi siècle tout de même !). A l’époque, ça n’était guère brillant ailleurs, pas même chez nous. Il a fallu attendre l’élection de François Mitterrand pour que notre code pénal soit (à peu près) dépoussiéré des lois homophobes, en 1982. Mais ça fait plus de 20 ans que les Cubains, au plus haut niveau de l’Etat (femme et épouse de Raoul Castro) font un travail idéologique unique en Amérique-latine sur cette question. Il faudra sans doute 20 ans pour que les médias qui ont ignoré le colloque international de Paris (malgré la présence de la fille du président cubain) découvrent que Cuba est un pays de liberté sexuelle que ne peuvent pas imaginer les qataris chers à Plantu. Je t’embrasse. Venceremos con la verdad ! Maxime ».

Ce n’est pas tout. Pour que votre information soit correcte, il vous reste à en apprendre davantage, comme moi-même je l’ai fait en lisant ce que les responsables de la commission du Parti de Gauche m’ont expliqué sitôt l’émission terminée. Il y a quelques mois, Castro (Fidel, je crois) a même fait son autocritique sur cette question. Il a dit que c'était la seule chose qu'il regrettait depuis la révolution cubaine. Comme il s’agit de la situation qui prévalait là -bas dans les années 1960-1970, il faut la mettre en rapport avec ce qui se faisait ailleurs dans le monde et d’abord chez nous en France. En France ? Oui, car en 1960 « l'amendement Mirguet » a été voté à la quasi-unanimité de la droite et des socialistes. Seuls les communistes s’étaient abstenus. Ce jour là, l’Assemblée Nationale a classé l'homosexualité parmi les « fléaux sociaux ». L’homosexualité n’a été dépénalisée qu’en 1982 par l’union de la gauche et François Mitterrand, on l’a vu. Mais le reste de l’Europe ne brillait pas non plus. Par exemple au Pays-Bas, on sait par un scandale récent qu’il y a eu des stérilisations forcées d'homosexuels dans les années 1960-1970. En Allemagne (RFA) : le « paragraphe 175 » du code pénal, introduit par Bismarck et utilise par Hitler pour organiser la déportation des homosexuels n'a été abrogé qu'en 1969 ! En fait l’homosexualité n’a été définitivement sortie du code pénal allemand qu’en 1994. Au Royaume-Uni la dépénalisation de l'homosexualité par une décision de justice (arrêt Dudgeon) date seulement de 1983. C’est pire pour les Etats-Unis puisque la dépénalisation fédérale de l'homosexualité s’est faite par une décision de la Cour suprême contre le Texas en… 2003 ! Donc, sans nier ce qui s'est passé à Cuba du fait des préjugés machistes aux débuts de la révolution, je crois que l’on doit rééquilibrer les jugements en plaçant dans le contexte de l'époque ce que faisaient aussi les pays capitalistes "libres" au même moment…


516 commentaires à “Le jour de la foudre”

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 11 »

  1. 201
    Christophe J dit:

    Eh bien non cher Jean-Luc, la probabilité que l'avion de Hollande soit à nouveau frappé par la foudre n'est pas plus faible que s'il n'avait pas encore été touché !
    S'il est vrai qu'au départ, les probabilités que la foudre frappe l'avion d'un président 2 fois est infime, ce n'est pas la même probabilité que lorsqu'on sait qu'elle l'a frappé déjà une fois (même si elle est extrêment faible aussi).
    Par exemple, imaginons le même principe avec des dés : on a 1 chance sur 6 de faire 6.
    Pour faire un 6 puis un autre 6, on a 1 chance sur 6 multiplié par 1 chance sur 6, donc une chance sur 36, ce qui est faible.
    Par contre, une fois qu'on a fait 6 (qu'on a été frappé par la foudre dans un avion avec un yahourt français dedans pour son premier voyage vers l'Allemagne le jour de son investiture), on a de nouveau une chance sur 6 de faire un 6;
    Les compteurs de foudre repartent donc à zéro et Hollande ne protège donc pas plus de la foudre qu'un autre (ni ne protège de grand chose d'ailleurs!)
    Salutations.

  2. 202
    franck dit:

    J'aime pas les sondages. Mais parfois ils donnent une pêche d'enfer :

    Demain matin, tous sur les marchés de France et de Navarre pour y distribuer les tracts du Front de Gauche pour les législatives.

  3. 203
    Lecabestan dit:

    Les amis, on vient de se faire 24 heures de blocage de commentaires alors s'il vous plait, laissez tomber les histoires de probabilité, de foudre et de division dans le Front de Gauche, sinon le webmestre va nous punir tous et grave.

    Merci franck pour cette excellente nouvelle ! Puisse-t-elle profiter à tous nos candidats !

  4. 204
    Poncet dit:

    Les "experts" en aéronautique ont sans doute négligé le caractère politique de ce blog et sont passés à côté de la savoureuse conclusion : "Ceux qui craignent la foudre ne devraient donc prendre l’avion qu’avec lui.". À la décharge des experts, le biais de confirmation (talon d'Achille des experts, s'il en est un) leur masquait cette conclusion...

    Ceci étant dit, il y a au moins une bonne raison pour qu'un pilote d'avion cherche à éviter les zones orageuses. C'est qu'il évite ainsi divers phénomènes réellement dangereux pour les avions, tels que les cisaillements ou... le givrage des tubes de Pitot. N'est-ce pas ? Alors quand on me dit que c'est un phénomène fréquent, je le crois mais en même temps, je m'inquiète...

  5. 205
    Françoise32 dit:

    206 franck 23h28
    Merci pour ce lien qui, en effet, donne la pêche !
    Et puisque la parole nous est redonnée, je voudrais encore une fois remercier Jean-Luc pour son engagement à porter notre programme.
    Je souhaite que nous soyons tous confiants et solidaires pour apporter un max de voix au FdG.
    Les législatives seront déterminantes pour la suite.
    Bonne continuation à tous.

  6. 206
    Lecabestan dit:

    Pour donner de quoi réfléchir un extrait du meeting de Jean Luc Mélenchon à Méricourt le 18 mai 2012.
    Lisez le programme "L'Humain d'abord". Notre culture : amour et fraternité, "regarde comme nos enfants sont beaux". Notre histoire : de la classe ouvrière, Emilienne Mopty.

  7. 207
    jm77 dit:

    @jlm.
    Même si intuitivement concernant la foudre et hollande j'aimerais vous donner raison, les mathématiques elles sont intraitables: la foudre n'à pas de mémoire et Hollande à la même probabilité d être touché aujourd'hui qu'il y à deux jours..

  8. 208
    Françoise 32 dit:

    Merci Franck et à tous bon courage pour la campagne à mener, dans l'esprit du programme "L'humain d'abord", solidaires et responsables.

  9. 209
    Genialle dit:

    Merci Franck et à tous : relisez Lecabestan. Il a raison ! Courage

  10. 210
    Bien Modestement dit:

    Merci à M. Mélenchon de venir tenir meeting à Strasbourg, mardi 22 mai 2012, à 19h00, place Broglie...
    En Alsace, le fond de l'air est plutôt bleu/brun...
    Je pense que cette rencontre sera aussi vécue par tous ceux qui y défendent les valeurs du Front de Gauche, dans un environnement souvent difficile, comme une belle marque de reconnaissance...

  11. 211
    Naco dit:

    Court témoignage pour hier à Méricourt : A la fin du meeting, j'ai parlé avec plusieurs personnes, et de tous âges, de ceux qui étaient venus avec le bébé dans la poussette, jusqu'aux personnes beaucoup plus âgées et qui étaient parfaitement joyeuses. Une seule conclusion pour tous ces gens, nette, claire, précise, lumineuse, et comme une revanche entonnée en cœur : "Ça va faire du bien ici".
    Je crois que j'ai fini par trouver la signification de l'Humain d'abord, c'est quand ça va faire du bien chez soi.
    Merci Alain Bocquet pour avoir inventé cette belle formule qui n'est pas près de perdre son sens.
    Sinon, les poilus, les galibots, les battants, viendez tous le 3 juin pour la marche Émilienne Mopty, la marche pour la fraternité et contre l'austérité.
    On va user nos godasses c'est sûr, mais au moins c'est pour la bonne cause, et ça, ce sera la ruine absolue de toutes les rencontres merguez de la candidate du FN à 200 km à la ronde, et pour 10 ans.
    Et vous verrez comment notre pays peut être si beau au mois de Juin, à l'ombre de nos terrils, et au près de nos champs en fleur.

  12. 212
    Mesnis Gérard dit:

    Hollandemain de cette élection à la monarchie républicaine de la Vème, la foudre n'empêchera pas les socio-libéraux-démocrates de poursuivre une politique de rigueur conforme aux intérêts de la finance et de cette U.E.ultralibérale. Notre hollandais volant ne s'opposera pas à la tempête, il rebroussera chemin au premier coup de tabac, comme il l'a fait l'autre soir. Hélas, il n'Angela pas la chancelière allemande et il but la potion aMer kel lui fit boire.
    On ne peut transiger avec la finance, soit l'on se courbe (parfois l'orage fout droit), soit l'on lui résiste.....
    Résistons avec Jean-Luc et la vraie gauche, celle de Condorcet, de Victor Hugo, du CNR.....

  13. 213
    krsdp dit:

    Comme la plupart des commentateur-e-s de ce blog : j'ai voté PS pour que "Sarko dégage" (comme nous l'avions scandé le 4 mai, Place Stalingrad, à l'instar des camarades tunisiens au printemps précédent !). Ce fut la dernière fois ! Désormais, je considère avoir accompli mon "devoir citoyen", le vote PS, c'est définitivement fini pour moi. Mes prochains votes seront fdg, c'est-à-dire exclusivement votes de conviction ! Finis, les votes de "confiscation" ! Si le fdg est absent au 2ème tour : vote blanc. Si 1 des composantes Fdg quelle qu'elle soit brise le serment solennel de la Pte de Versailles et s'acoquine avec les "sociaux-traîtres" pour appliquer leur programme façon flan au caramel mou (gourmandise préférée des financiers), je connais le danger qui nous guette à nouveau : solitude, démobilisation, désespoir (le rouge qui (re-)vire au noir, quoi !). Je sais que nombre de mes camarades plus âgés pensent ainsi. Ils viennent tt juste de retrouver le goût de la lutte (de la Vie !) et de sa transmission. Ne détruisons pas cette unité fraîchement, mais patiemment, construite ! Mais, comme je l'ai déjà écrit ailleurs, j'ai confiance : notre programme partagé, nous l'avons accouché ensemble : or, à moins d'être très mentalement déséquilibré, on ne tue pas son enfant, n'est-ce pas ?! Pour construire ensemble liberté, égalité, fraternité que nous chérissons, ne lâchons rien de notre exigence, de notre intégrité. Salutations militantes et fraternelles à toutes et...

  14. 214
    rodfab dit:

    Un petit message pour Jean-luc,
    Est-ce qu'il va parler pendant sa nouvelle campagne de la journée de "solidarité" que le gouvernement Raffarin nous a imposé et qui ne sert même pas aider nos anciens (d'après la cour des comptes je crois) ?
    Qu'un gouvernement de Gauche la supprime serait normal je pense, sinon à quoi bon avoir la gauche au pouvoir ;)

  15. 215
    Christian B dit:

    Peut-on critiquer Israel sans être traité par certains d'antisémites ?
    Peut-on critiquer une décision du PCF sans être traiter par certains d'anti-communistes ?
    Peut-on dire que l'on ne peut être en dehors et dans le FdG sur des décisions cruciales ?
    Oui, il semble bien que nombre de "rmilitants de base" PG et PCF ont une réponse similaire sur cette question. Le FdG est bien vivant et a bien l'intention de le rester.
    A nos camarades "d'en haut", de rectifier le tir.
    CQFD

  16. 216
    Claude Andrée dit:

    Moi j'écoute l'oreille gauche en ce moment.
    Très bonne programmation musicale et en plus il y a des jingles Mélenchon!

    Sinon sur le front des sondages, les nouvelles sont plutôt bonnes pour le camarade Mélenchon (mais on se méfie quand même hein ?)

  17. 217
    Danielle V. dit:

    Très bon papier dans Marianne de ce samedi sur Jean Luc Mélenchon!
    "Mélenchon: Respect"

  18. 218
    Claude Andrée dit:

    Une vidéo du parti de Gauche
    J.-L. Mélenchon rencontre les militants du Pas-de-Calais

    Les gens en quelques sorte on les dresse pour qu'il prennent l'habitude de regarder en bas.
    Nous on fait campagne pour regarder en haut.

  19. 219
    Le Gars Hoëdic dit:

    Bonjour,
    Si ces méthodes relèvent de la diffamation, pourquoi ne pas attaquer ? Le pauvre bougre qui distribue les tracts doit bien pouvoir dire qui les lui a remis.
    De plus je trouve une similitude extrême entre les voies d'agissement et l'idéologie des FNistes et la Scientologie, alors un conseil, ne jetez rien à la poubelle.

  20. 220
    alni dit:

    Un petit extrait de 11 mn du meeting de Jean-Luc à Méricourt: "Regarde comme nos enfants sont beaux..."

  21. 221
    Véronique P. dit:

    Un nouveau petit coup de couteau dans le dos de la part de Duflot.

  22. 222
    abacaxi dit:

    On essaie nous aussi de lutter avec nos petits moyens dans la 3ème circo du Vaucluse! Nous avons la petite dernière de la dynastie... Il faut argumenter car pour une connerie de 10 secondes du FN dite haut et fort, il faut parfois plusieurs minutes pour la détruire! On ne lâche rien et on les fera douter! On mobilise des abstentionnistes! En tout cas merci d'avoir choisi de barrer directement la route à l'héritière du château de Montretout, ça nous motive pour en faire de même chez nous... Il y a du boulot! Merci, de publier des arguments "clef en main" anti FN pour nous faire gagner du temps!
    Courage! On les aura!

  23. 223
    Vinnie dit:

    Nom de Zeus ! (du bon usage de la foudre...)
    Hollande et la bande des 4 "bien droitiers" du gouvernement (Moscovici, Touraine, Sapin et Valls) : pas des foudres de guerre question anti-libéralisme, c'est le moins qu'on puisse dire.
    Perso, je n'ai pas du tout le coup de foudre pour ce gouvernement. D'ailleurs, je crois que ce ne sera qu'un gouvernement provisoire qui sera vite plus ou moins remanié après les législatives.
    Bon, sinon, localement, orage hier pendant qu'on tractait sur le marché... la pluie, la foudre et le tonnerre ne nous ont pas arrêté pour autant. On continuera jusqu'à ce que le ciel nous tombe définitivement sur la tête. C'est dire si nous sommes motivés !

  24. 224
    Véronique P. dit:

    A Hénin Beaumont la candidate de l'aile droite du PS (NouvelObs) est Le Pen.

    [Edit webmestre : Merci de vous abstenir de réaliser une revue de presse que personne ne vous a demandée. Chacun est capable de se renseigner via les moteurs de recherche et de consulter la presse de son choix... sans passer par le filtre de votre interprétation pour le moins caricaturale.]

  25. 225
    Michèle dit:

    Bonjour Jean-Luc, votre candidature aux législatives répond à mon souhait également comme je l'ai exprimé ici. Le fait de la proximité avec celle de Marine Le Pen me détermine à m'adresser à vous sous la rubrique "me contacter".
    Juste pointer ici qu'il y a deux écueils selon moi, concernant la lutte contre le FN, c'est qu'en parler c'est donner consistance et attaquer personnellement MLP c'est vécu comme du non respect de la personne et de ses électeurs et contreproductif.
    Il me semble décisif de lutter contre les idées FN, leurs impasses, leur danger, et d'ignorer la personne, en l'occurrence MLP. Pour se protéger de la perversité, la solution c'est de tourner les talons, Rideau!
    A répondre, corriger, dénoncer mensonges, contre-vérités, manipulations, complaisance des médias, certes légitimement, on est pris dans le jeu de l'autre, le miroir, et ce faisant c'est notre propre jeu qui reste en souffrance.
    Attaquer l'idéologie et ignorer la personne quelle que soit la perversité de l'interpellation s'impose dans la circonstance.

  26. 226
    mimi dit:

    Petit paradoxe : (je vous cite).A Pau, il pleuvait à gros seaux quand je suis arrivé sous la petite tente où j’attendais mon tour de parler en écoutant Olivier Dartigolles. Bien sûr, la pluie s’est arrêtée quand je suis monté sur cette scène plantée devant la statue d’Henri IV. Je dis : « bien sûr » car j’ai pris l’habitude de voir le temps s’accommoder à nos horaires. J’ai dit d’abord, comme pour plaisanter, que c’était les forces de l’esprit. Je finis par croire que le syndicat des nuages est de notre côté ! (et) Que le président de la République Française se trouve dedans a sans doute une probabilité encore plus faible. Sinon les présidents ne prendraient jamais l’avion. Que ce soit le président nouvellement élu, ce doit être encore plus faible. Tellement faible que c’est presque quasi inexistant. Nous passons donc du domaine des évènements de l’univers matériel liés par des causalités physiques avérées à celui de la métaphysique. Anecdote ou signe ? peut être les deux.Sinon merci Jean luc et le Front de gauche d'être ma boussole dans cette Europe de peuples perdus.

  27. 227
    Michel Nguyen dit:

    J'ai beaucoup aimé Jean Luc, ton "à ceux qui sont fachés et pas fachos" à destination des électeurs du FN.
    Par contre dire que ceux de la permanence du FN sont des alcoolos, c'est un peu limite, et risque d’être contre productif, j'aurais dit à ta place, c'est dommage que je n'ai pu ni les écouter ni leur parler ils étaient sous l'emprise de l’alcool et c'est bien triste... mais c'est vrai que je ne suis pas dans le feu de l'action et que assis devant mon ordi j'ai tout le temps pour répondre...
    Bravo en tout cas

  28. 228
    sylvie dit:

    @abacaxi :
    VISA Vigilance Initiatives Syndicales Antifascistes :
    VISA regroupe des militant(e)s de la FSU, de la CGT, de la CFDT et de SOLIDAIRES (adhérent(e)s de sections d'entreprises, élu(e)s de syndicats nationaux ou représentant(e)s de fédérations professionnelles) qui, depuis 1996, recensent, analysent, dénoncent, les incursions de l’extrême droite et plus particulièrement du Front National sur le terrain social.
    VISA a pour ambition d’être un outil d’information et de réflexion pour toutes les forces syndicales qui le souhaitent afin de lutter collectivement contre l'implantation et l'audience de l'extrême droite dans le monde du travail.

  29. 229
    Marie dit:

    Je viens de regarder la vidéo de J-Luc Mélenchon qui parle aux militants (merci à Claude Andrée).
    J-Luc Mélenchon propose de mettre en place des ateliers législatifs : préparer la loi sur le terrain.
    J'ai une loi (ou un décret ?) à proposer qui me tient à coeur : pas plus de 25 élèves par classe

  30. 230
    rachel dit:

    @ Webmestre : Désolée, mais je viens lire les commentaires tous les jours parce que j'aime bien y trouver les liens que les camarades signalent. Certes, il n'est pas difficile de trouver les articles du Nobs, quoiqu'on préférerait toujours ne pas les avoir vu une fois qu'on est dessus.... m'enfin, c'est une autre histoire. Toujours est-il que je ne comprends pas votre remontrance à Véronique P. (Même si je n'ai rien compris à son commentaire) Salutations sincères.

    [Edit webmestre : Et moi j'ai très bien compris son commentaire, complètement excessif, d'où ma "remontrance". Ici, on parle politique, on lance pas des accusations infondées comme le font les médiacrates.]

  31. 231
    carlo dit:

    "Chacun est capable de se renseigner (...) sans passer par le filtre de votre interprétation pour le moins caricaturale."

    Cette interprétation est en effet caricaturale mais, de mon modeste point de vue que personne ne m'a demandé, il
    faut absolument éviter que Jean-Luc Mélenchon puisse passer, inversement, pour le représentant de l'aile gauche de l'UMP et le PS car cela conforterait les électeurs de MLP dans leur idée, fausse évidemment, que le seul vote anti-système est le vote FN.

  32. 232
    jacquelin dit:

    A Courréjean (VIllenave d'Ornon), a coté de Bordeaux, tous a la fête de L'Huma, gratuit a partir de 14h, meeting 17h.
    Et comme d'hab., il pleut.

  33. 233
    Lilly54 dit:

    Bonjour Amis ! Wm a fait du bon travail ! Les nouvelles sont bonnes sur Henin pour Jean-Luc ! C'est très encourageant ! Dites-moi, beaucoup réclament ici des médias de gauche. Mais j'ai l'impression que nous avons tout ce qu'il nous faut : La Télé de Gauche, l'Oreille Gauche, le Cri du Peuple, l'Huma, le blog de Jean-Luc et plein d'autres, et toutes les infos de la toile ! C'est très réjouissant ! En tout cas, moi je me régale ! Quant aux médias de masse, il va falloir les secouer d'une manière ou d'une autre ! Bonne journée militante à vous tous !

  34. 234
    Thierry_M dit:

    La stratégie du PS est logique. Il veut que le Front de Gauche soit le plus bas, pour être libre de sa politique. Pour cela tous les moyens sont bons. Si le Front de Gauche fait l'appoint pour avoir la majorité à l'assemblée, la politique du PS sera orientée vers la gauche, ce qu'il ne souhaite pas. Un groupe FdG renforcé proposera des lois de gauche, qu'un gouvernement social-démocrate ne souhaitera pas, mais qui auront un accueil positif dans l'opinion. Parce que la crise et l'austérité vont être le révélateur de visions totalement opposées.

  35. 235
    erde34 dit:

    Si le WM me le permet, je dépose ici un lien vers une analyse pertinente sur la situation actuelle.
    J'ai constaté avec bonheur que celle-ci était en quelque sorte la synthèse sur le fond de "l'Humain d'abord".
    L'article est long, mais une mine de réflexion pour peaufiner encore notre argumentaire.
    Je conseille vivement à tous d'en prendre connaissance, car rien de mieux pour se conforter à lutter de toutes nos forces pour partager nos idées.

  36. 236
    jnsp dit:

    @Lilly54
    Je me demande si c'est de la bêtise ou de la mauvaise foi.
    "Mais j'ai l'impression que nous avons tout ce qu'il nous faut : La Télé de Gauche, l'Oreille Gauche, le Cri du Peuple, l'Huma, le blog de Jean-Luc"
     
    Télé de gauche: quelques meeting et quelques redit. Le cri du peuple: Quelques articles inabordables. L'huma: trop marqué PC
     En face: TF1 FR2 FR3 iTELE BFM, Le Point L'express Le nouvel observateur Le figaro les quotidiens régionaux Le Parisien Le monde Liberation et j'en passe.
    Peut-être faudrait-il que certains comprennent qu'il y a un politiquement correct de droite mais qu'il y a aussi un politiquement correct de gauche et qu'arriver à modifier certaines choses implique d'en sortir fermement.

  37. 237
    SUZANNE.B. dit:

    Beaucoup de plaisir à vous lire, je souhaite que vous ratatiniez Mme Le Pen aux prochaines législatives.

  38. 238
    Sansebar dit:

    Bonjour à tous et vraiment merci à ceux qui nous donnent les liens pour voir Jean-Luc en meeting dans le fief historique du mouvement ouvrier.
    Quelle pêche il nous donne à nouveau et quelle excellente idée finalement d'aller proposer à ces gens de les représenter à l'assemblée nationale, eux les abandonnés de la gauche caviar, mais eux les descendants les plus proches des leaders historiques du mouvement ouvrier.
    Et bravo à celui ou ceux qui ont eu l'idée, bravo aux militants du PCF d'avoir voté en ce sens, ce qui n'était pas facile pour eux, bravo à Hervé Poly, qui aura rendu un immense service et sans doute ainsi fait avancer d'un grand coup d'épaule la révolution citoyenne.
    Quant à l'idée de brandir le souvenir d'Emilienne Mopty, une vraie héroïne locale, qui a donné sa vie pour notre liberté, en réplique aux portraits de la châtelaine de Montretout, cete idée là, c'est du génie.
    Et pour nous tous, c'est aussi de l'éducation populaire : faites comme moi, allez sur google et tapez Emilienne Mopty, vous ne serez pas déçus et vous la placerez dans votre Panthéon personnel à côté de Lucie Aubrac.
    On lâche rien et il y aura de nbx députés FdG dans cette assemblée !

  39. 239
    ginette dit:

    Partout des voix d'humains debout.. s'élèvent pour dénoncer les dérives du système néolibéral. Sur ce blog quelqu'un avait parlé de la lutte des étudiants québécois et de ce jeune étudiant charismatique. Voilà ce que le système en place a trouvé pour étouffer la prise de conscience.
    Oui, monsieur Mélenchon, vous avez mille fois raison de vous battre contre les idées du front national et de défendre un autre système de valeurs car le néolibéralisme nous amènera inéluctablement à la répression pour conserver ses prérogatives, à savoir, le pillage de la planète

  40. 240
    calou dit:

    Bonjour à vous,
    Soit, le fait que la foudre frappe un avion n'est pas si rare. Mais cela reste un phénomène d'ordre "naturel", si je ne m'abuse...
    Par contre, la probabilité que la crise économique et financière qui frappe les peuples d'Europe et de la Grèce en premier lieu soit due à Zeus semble scientifiquement peu probable. Elle est bien le fait de choix humains, choix volontaires de puissants qui créent et maintiennent un système d'exploitation concurrentiel, qui permet à quelques uns d'exploiter le plus grand nombre. Et les dégâts sont catastrophiques..
    Aussi, quand j'entends les "experts" de tout poil nous seriner à longueur d'ondes médiatiques "qu'on n'y peut rien" parce que.. "c'est la crise, ma pov'dame!", et que la crise, "...c'est comme la pluie qui tombe, on'y peut rien!", la probabilité que je mette mon bulletin de vote "Front de Gauche" dans l'urne législative en juin s'accroît proportionnellement à l'augmentation de la diffusion des commentaires argumentés du Front de Gauche dans l'espace public.
    Principe de réalité? Phénomène physique ou métaphysique?... Et je ne crois pas qu'en cas de victoire, le ciel nous tombera alors sur la tête, "par Toutatis"!

  41. 241
    Maleko dit:

    Le coup de foudre a réveillé les ardeurs humouristico-mathématiciennes de certains, c'est bien, mais il faudrait peut-être penser à tourner la page de ce running joke un peu gonflant... à force. Que dire aussi sur cette joute par claviers interposés sur fond de circonscriptions, on se demande bien à quoi, et à qui ça sert ! Bref, je pense qu'il faut garder la tête froide, et pas se servir des commentaires comme déversoir, à l'image de certains sites médiatiques bien gardés par des piliers de comptoir.

  42. 242
    Michel. S. dit:

    Merci ERDE34 de conseiller d'aller voir le blog de Paul Jorion. En dehors de sa rubrique du vendredi "Le temps qu'il fait" on y trouve des articles, pas toujours faciles à comprendre, c'est vrai. Comme les articles de François Leclerc "L'actualité de la crise". On y décrit surtout l'évolution de la crise financière mais n'est ce pas Jean-Luc Mélenchon qui nous répète : "cherchez à comprendre, accrochez-vous, remettez ça..." Là aussi, on y arrivera !

  43. 243
    Sylvain dit:

    Calou, les puissants qui nous disent tout le temps "qu'on n'y peut rien", toujours sur le même ton laconique, savent au contraire très bien de quoi ils parlent. Leur but est de nous endormir jusqu'à ce que nous soyons tétanisés comme des lapins pris par les phares de leurs mensonges et incapables de la moindre initiative. Ainsi, l'impression de pénurie ayant gravé ses lettres inaltérables de réalité prégnante, nous en sommes à nous demander par quel bout nous pouvons encore un peu plus économiser du peu de chandelle qu'il nous reste quand dans le même temps ces bâtards nous pillent et pillent les richesses de nos sols, nos forêts et nos campagnes. Qui sont-ils pour s'octroyer le droit de faire ce qu'ils veulent au point de fomenter les prochaines guerres qui déchireront à nouveau les peuples si nous ne faisons rien? Parce qu'il est là leur prochain objectif : créer à nouveau un chaos gigantesque dont on ne sait même pas si la moindre personne en réchappera! J'en veux pour preuve le discours d'Attali sur le prochain ordre mondial et quand on sait que Hollande lui emboîte le pas à la même vitesse que la foudre qui a frappé son avion, on peut se dire que toutes ces "lumières" nous mènent paradoxalement vers les heures les plus sombres de l'humanité! Je ne peux m'empêcher de songer au Millénium du IIIème Reich d'Adolf Hitler...Ces gens-là sont fous et il nous appartient de les stopper avant qu'il ne soit trop tard!

  44. 244
    Philippe Stg dit:

    Bonjour
    La conférence de presse (21 mai) Tsipra/Mélenchon est-elle retransmise dans sont intégralité sur une chaine audiovisuelle?

  45. 245
    henri dit:

    Pourriez-vous remettre le lien pour le site "place au peuple".

  46. 246
    Salem dit:

    Merci à Hervé Poly et aux communistes de la 11ème pour cette démonstration d'unité et d'humilité.
    Un militant du PG

  47. 247
    Truhania dit:

    En ce qui me concerne j'ai décidé de faire un gros effort sur moi même et de pratiquer la grêve des sondages (sauf les soirs du premier et second tour des législatives car j'aime bien savoir un peu avant les tendances) car j'ai pris conscience d'une faiblesse que j'ignorais chez moi. Autant j'étais blindé contre les mauvais sondages, autant (malgré un effort de relativisation avant le premier tour en me fixant comme objectif de succès 10%) les bons sondages ont eu un impact dépressif que je ne soupçonnais pas réussir à transformer un très bon résultat en résultat décevant. Car si on prend 5 minutes pour y réfléchir c'est le meilleur score que la gauche radicale ait fait depuis 1981 le meilleur des 30 dernières années et ces fichus sondages ont gâché notre plaisir.
    Maintenant j'espère que notre camarade Jean Luc fera un très bon score aux législatives d'Henin Beaumont, qu'il soit effectivement en tête des candidats de gauche au soir du premier tour et qu'il soit très bien élu au second. Et je souhaite le même sort au plus grand nombre des candidats et candidates du Front de Gauche.
    Ensuite une fois les législatives passées je pense qu'il sera temps de commencer à réfléchir sur la meilleure manière d'enrichir notre programme. Notre programme est bien mais il n'a fait que 11,1% maintenant il va falloir que nous dépassions ce socle si nous voulons diriger le pays.

  48. 248
    Arte dit:

    Je vous souhaite de gagner !

  49. 249
    jo5k dit:

    Bonjour,
    En cas de petit coup de mou, visionnez la rencontre JL Mélanchon / militants Pas de Calais (site PlaceauPeuple) : brillantissime, hauteur de vue, adressage à chacun d'entre nous pour élever les souffrances du quotidien à une prise de conscience politique globale. Ca redonne pêche, courage, et surtout ça booste bien les neurones.
    Merci merci merci Jean-Luc Mélenchon et Résistance, plus que jamais !

  50. 250
    bbegnis dit:

    aumés, sont complètement paumés avec leurs mots, croissance austère, règle d'or, rigueur budgétaire, pas dépenser plus que ce qu'on gagne, pas possible autrement, le marché, la spéculation, l'euro, la grèce, l'économie, les sous, la monnaie, excédent commercial, non, déficit commercial, l'europe et gnagnagna!
    Leurs pauvres mots, pauvres concepts et pourtant ils occupent tout le terrain. A quand la leçon de notre vocabulaire, nos concepts et notre perception de la réalité. qui nous ? Nous, ceux qui produisent et ceux qui sont dand le circuit, ceux qui déterminent la valeur produite! Ceux qui, dès qu'ils posent le pied par terre, produisent le renouvellemnt de leur force de travail, et ceux qui arrivent à peine à recevoir les besoins minmums de ce renouvellement. ILS sont allés jusque là! En dessous du besoin, un vrai XIX ième siècle! Ims sont encore au XIX ième! que pensez d'individus au XXI ième qui pensent comme u XIX? Ont pas su mettre le "I" au bon endroit? Que faire.....De la classe moyenne?

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 11 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive