17mai 12

Nouveau gouvernement, foudre, Pas-de-Calais

Le jour de la foudre

Ce billet a été lu 91 931 fois.
Cette vidéo a été consultée 14 007 fois

Dans cette note se trouvent assemblés des pièces et des morceaux écrits au fil des jours. J’y parle du nouveau gouvernement, de la foudre, du sommet de Berlin, de mes détracteurs à propos de ma candidature dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais et ce que m’inspire la découverte des mœurs locales. Et comme le 17 mai est journée de lutte contre l’homophobie je viens sur ce sujet via un détour par une question qui m’a été posée sur Cuba.

Comme le gouvernement vient d’être annoncé sur le perron de l’Elysée, j’ai à peine eu le temps de le décrypter avant de souder en paragraphes les petits morceaux que j’ai eu le temps de rédiger au fil des tous petits moments creux depuis la précédente note éditée. Un premier coup d’œil montre une organisation resserrée sur les proches du président placés à tous les postes clefs. Le contraire eut été étonnant. C’est la logique des institutions et une sage précaution compte tenu de l’état du PS. Le quatuor qui pilote l’économique et le social est très droitier. Pierre Moscovici, Jérôme Cahuzac, Michel Sapin, Marisol Touraine c’est un groupe « d’austéritaires » ardents. Ils se feront concurrence dans ce registre… pour mieux se succéder.

Après ça, la faille c’est l’absence politique de Martine Aubry dans le gouvernement. Quelle en est la conséquence ? La conséquence est qu’il y aura une conséquence. Voilà pourquoi c’est une faille politique. Quant aux autres, faut-il gloser sur les tempéraments et les différences de celui-ci par rapport à celle-là ? Cela n’a pas grand sens en général. La règle « un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne », énoncée en son temps par Jean-Pierre Chevènement, fonctionne et les exceptions ont été rares dans le passé. A présent cela se vérifiera davantage que jamais. En effet tout ce petit monde, excepté sans doute Arnaud Montebourg, est fait de grands taiseux des débats socialistes. Et d’ailleurs il n’y a pas de débats entre eux.

La rencontre Hollande-Merkel n’est vraiment pas de bon augure. J’ai compris qu’il n’est plus question de renégocier le traité. Il est prévu d’examiner en juin ce qui pourrait se faire pour la croissance. Mais je sais aussi que la croissance n’est pas définie de la même façon par tous. Ce qui a été admis sur le sujet jusqu’à présent comme en témoignent les récentes déclarations de Barroso et Van Rompuy n’est rien d’autre que la vieille et très libérale politique de l’offre. Produire au plus bas prix possible des marchandises réputées innovantes. Faut-il reprendre ici une fois de plus la critique de cette sottise productiviste qui repose sur la baisse des coûts salariaux et les « réformes structurelles » du « marché du travail » qui détruisent tous les acquis sociaux. Reste que madame Merkel est prête à tout ce que l’on veut en matière de croissance si c’est bien de cette façon qu’elle est définie. Enfin j’ai bien noté aussi le rappel à l’ordre des Grecs. Il fonctionne aussi comme une déclaration d’allégeance au système absurde du refus du financement direct par la Banque centrale européenne des dettes souveraines. Pas un mot sur le sujet de ce financement direct, alors même qu’en fin de campagne François Hollande s’en était déclaré partisan « depuis longtemps ». Au total, la première rencontre entre les deux responsables n’est donc pas du tout de bon augure.

Je ne sais pas quel risque court au juste un avion frappé par la foudre. Mais sans doute peut-il être détruit d’une façon ou d’une autre. La probabilité qu’un avion en vol soit frappé par la foudre doit être très faible, je suppose, car sinon il n’y aurait pas d’aviation possible. Que le président de la République Française se trouve dedans a sans doute une probabilité encore plus faible. Sinon les présidents ne prendraient jamais l’avion. Que ce soit le président nouvellement élu, ce doit être encore plus faible. Tellement faible que c’est presque quasi inexistant. Nous passons donc du domaine des événements de l’univers matériel liés par des causalités physiques avérées à celui de la métaphysique. Et pourtant c’est une foudre réelle qui a frappé un avion réel dans lequel se trouvait un vrai président de la République Française qui venait tout juste d’entrer réellement en fonction. C’est le premier défi intellectuel que soulève cet épisode. Il y en a un autre à la clef. L’avion et le président sortent indemnes de l’affaire. Ainsi nous sommes en présence d’un événement matériel considérable, stupéfiant par sa rareté, sa dangerosité et ses enjeux historiques et politiques. Mais il n’a eu aucune sorte de conséquences matérielles, pour personne. Juste du temps de perdu dans un voyage. Voyage qui, d’ailleurs, n’a eu aucune conséquence, lui non plus. Madame Merkel a voulu voir dans tout ceci un augure favorable. Sa remarque est donc spécialement inamicale. Mais de quoi alors tout ceci est-il l’allégorie ? François Hollande peut cependant en tirer une immense satisfaction. Et les Français peuvent se sentir très soulagés. En effet, la probabilité pour Hollande qu’un tel événement se reproduise n’est pas statistiquement perceptible. Il peut donc reprendre l’avion sans craindre la foudre. Ceux qui craignent la foudre ne devraient donc prendre l’avion qu’avec lui.

Cette notice étant faite par goût du jeu intellectuel, j’en viens à un autre volet, plus sérieux. Tout ceci aurait pu très mal tourner. Des personnes auraient pu être cruellement frappées. Mais ce ne serait pas resté un malheur privé. Nous aurions tous été impliqués puisqu’il s’agit du président de notre pays. Essayez juste un instant d’imaginer ce qu’aurait été alors la chaîne des événements que tout ceci aurait entraîné. Cette rude confrontation à la part qu’occupent, en toute hypothèse, les individus dans l’Histoire est intéressante. Etendons l’idée. Elle nous montre quelle importance ont nos propres actes dans la chaîne des événements. Tous les déterminismes sont probabilistes et rien n’est jamais inéluctable. L’impact de nos actes affecte toujours la totalité du déroulement de la réalité. Loin d’être une vague agitation sans effet sur la grande roue de l’Histoire, l’action d’une personne introduit le degré de liberté qui demeure disponible dans toute situation, jusqu’à la plus apparemment fermée. A ce sujet me revient à l’esprit une pensée que je cite de mémoire. Elle est de l’auteur de science-fiction Ray Bradbury. Il disait faire partie de ces gens qui se pensent impliqués de façon indicible par le mouvement de la plus infime poussière de l’univers. Il parlait à ce propos de « magie ». C’est joliment dit. Mais non, cher maître, le matérialisme moderne confirme l’intuition poétique. Nafissatou Diallo et la foudre du 15 mai le confirment.

A l’heure où les représentants des institutions et les invités personnels du nouveau président assistaient à la cérémonie de passation de pouvoir, je vaquais à mes occupations. J’étais sur le marché d’Oignies, dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. Ce n’est pas par mépris pour ce moment. Certainement pas. J’ai eu l’honneur d’y assister en tant que secrétaire du bureau du Sénat en 2007. Bien sûr c’était dans le cadre de mon mandat. Ce n’était pas ma personne l’invitée, mais la fonction que j’exerçais alors. Mais j’en avais été très honoré. D’abord parce que je « viens d’en bas » comme on dit. Ce n’est pas rien que de se trouver là, invité au moment clef du changement au sommet de la pyramide de l’Etat. Mais il y a davantage. Pour moi, comme pour beaucoup de gens, les rites républicains sont pleins de sens et d’une haute portée symbolique. La passation de pouvoir, temps terrible d’une transition difficile mais consentie, achève le temps du pouvoir et de l’autorité publique incertaine qui a cours tant que dure la campagne. Le moment signifie que le dernier mot est celui de la volonté du peuple exprimée par son vote. Nous ne réglons plus les problèmes à coups de bâton comme à d’autres âges de l’Histoire, mais avec des bulletins de vote.

Donc j’étais à Oignies, sur le marché ce jour-là. Le maire socialiste lui-même est venu m’accueillir sur le marché. Il m’a offert un parapluie de l’agglomération dont il est le président. Pratique. Mais il s’est arrêté de pleuvoir. Bon signe ! Cet homme-là était candidat à  l’investiture pour la députation dans le cadre du vote interne des socialistes. Il a été battu. On peut me dire que cela ne me regarde pas. En effet. Le choix des socialistes est leur affaire. Dans le Pas-de-Calais, la fédération pèse très lourdement sur les votes et cela de bien des façons. Faut-il en dire davantage ? Certes cela aussi ce n’est plus mon affaire même si j’ai encore en travers de la gorge maints arrangements dont j’ai fait les frais du temps où je militais au PS et où je croyais à la sincérité des scrutins internes. Mais il se trouve que le Front de Gauche est impliqué par les tricheries du vainqueur de la primaire interne du Parti socialiste. Vous allez voir.

Pour tricher, le vainqueur, monsieur Kemel, maire de Carvin, a truqué les listes électorales. Celles de sa section, cela va de soi. Il y a rajouté de nouveaux adhérents. Les communistes ont eu en main la liste des adhérents électeurs. Un ami qui approche ces mystères la leur a remise. Et là, surprise ! En effet, dans la liste électorale réaménagée par le tricheur figurent plusieurs adhérents communistes. Et aussi quelques morts notoires. Ceux-là aussi sont censés avoir voté, si l’on en croit les listes d’émargement. Les vivants communistes, une fois informés, ont protesté par courrier. Les morts restent sans défense. La fédération socialiste a été saisie de tout cela. Côté des perdants socialistes d’autres anomalies ont aussi été pointées. La fédération socialiste a tout couvert. Les votes communistes et ceux des morts ont été pris en compte dans le résultat. Telle est la façon de faire. Il est vrai que le vaincu était un partisan de Hollande à la primaire et le vainqueur un partisan de Aubry. C’est la raison pour laquelle de façon aussi imprévue Martine Aubry ne s’est pas seulement sentie obligée de soutenir ce Kemel. Après tout on pouvait le comprendre, ils sont membres du même parti. Mais pourquoi m’agresser par-dessus le marché ? Juste pour ça : c’était son pion dans le jeu vénéneux de la fédération du Pas-de-Calais. Cet épisode me fait penser que je vais avoir droit à quelques coups de billard à trois bandes spécialement tortueux. Car l’assaut des nordistes en cours contre l’actuelle équipe dirigeante du Pas-de-Calais en pleine déconfiture soulève toutes sortes d’appétits et donc de luttes de pouvoir aux contours les plus improbables. Comme beaucoup se tiennent par la barbichette sur arrière-plan de chantage mutuel je me demande par où va commencer le pilonnage contre moi qui leur sert de prétexte.

Mais sur le terrain les choses se présentent tout autrement. Les socialistes du rang, les électeurs, ne sont pas du tout convaincus de se laisser impliquer de force dans cette guerre de chefs. Car si, vu de loin, tout ça ne veut rien dire, vu de près, voter pour le candidat socialiste c’est lui faire allégeance et lui donner raison contre les autres. Voter pour donner raison à un tricheur qui fait voter les morts c’est rude. Surtout si c’est pour l’aider à virer Pierre, Paul ou Jacques de tel ou tel syndicat intercommunal ou comité d’agglomération. Bref la candidature du sieur Kemel n’est pas très motivante quand on est de gauche. Surtout quand on voudrait s’occuper plutôt de faire face à madame Le Pen.

Qu’est-ce qu’ils boivent chez les Le Pen avant d’aller à la radio ? L’autre jour c’est monsieur Alliot qui fait le malin à propos de ma candidature à Hénin-Beaumont : « Mélenchon ne connaît rien aux gens du Nord » pontifie-t-il. Sans doute. On ne peut pas tout bien connaître. Mais je sais au moins une chose à propos de l’endroit où je vais. C’est qu’Hénin-Beaumont se trouve dans le Pas-de-Calais et pas dans le Nord. Ça prouve donc que monsieur Alliot, lui, ne sais pas de quoi il parle. Madame Le Pen, de son côté, a du boire dans le même verre : «  Monsieur Mélenchon est un pauvre sénateur SDF, dit-elle, un sans circonscription fixe. » Qui va dire à madame Le Pen que je ne suis plus sénateur depuis… 2009 ? Mais en revanche je suis actuellement élu de la circonscription du grand Sud-ouest. Madame Le Pen a dû croire à la sale lettre anonyme que ses bons amis font circuler sur internet pour gruger les imbéciles qui les croient. On y lit en effet que j’encaisse des mille et des cent parce que je suis sénateur et député européen, ce qui est impossible.

D’ailleurs, les tracts anonymes, cela semble être une tradition de l’extrême-droite. Le premier jour de ma présence sur place, j’ai eu droit un superbe tract sans signature ni logo, imprimé en bleu, qui alignait les débilités de la famille Le Pen sur moi. Le pauvre bougre qui tractait ces bêtises devant la porte de la permanence du Front de Gauche où je me trouvais ne fut pris à partie d’aucune façon. Au contraire. A l’étonnement de mon escouade qui n’appréciait guère la provocation, les communistes qui étaient là le moquaient même gentiment. Explication donnée par l’intéressé : c’est un pauvre gars à qui madame Le Pen a donné vingt euros pour faire la diffusion. Bref ce type gagnait sa vie. On voit tout de suite la limite des refrains de madame Le Pen contre le clientélisme ! En fait c’est une lourde tradition chez ces gens-là. Leur gestion de la mairie de Vitrolles et de Toulon en a laissé de cruels souvenirs aux contribuables locaux.

Les couplets sur mon « parachutage » devraient bien me servir, comme tremplin dans mon argumentation sur ce qu’est le rôle d’un député national. J’ai déjà commencé à mon arrivée et j’ai bien vu que le raisonnement était apprécié. Le comique de situation c’est de se faire traiter de parachuté par la châtelaine de Montretout. Et même de « sans circonscription fixe ». Madame Le Pen a été élue en Ile-de-France avant de l’être dans le Nord au prix d’une scission de son parti dans cette région. Elle a même changé de circonscription dans le Pas-de-Calais entre 2002 et 2007 ! Naturellement, de cela et du reste il ne lui est demandé aucun compte par les commentateurs qui la dédiabolisent si gentiment. Elle est plus fine qu’eux, et je crois qu’elle a compris le risque de voir la supercherie de son prétendu « ancrage local » mis à jour. Du coup elle est en train d’acheter une maison sur place. En ce moment même ! Ça fait dix ans qu’elle est là à tourner en rond sans résultat et c’est seulement maintenant qu’elle se préoccupe de se loger sérieusement. Ce qui va être intéressant c’est d’en connaître le prix et ainsi de suite.

Naturellement je me moque absolument de son logement et du reste en ce qui concerne sa vie personnelle entre le château de Montretout et la ville de Hénin-Beaumont. Ce n’est pas mon sujet. Mais je le mentionne pour que chacun mesure bien l’hypocrisie des arguments de ces gens qui font la morale à tout le monde et donnent des leçons qu’ils n’appliquent pas. Jusque-là, personne ne lui répliquait parce que chacun de ses contradicteurs parmi les puissants du coin craignaient trop d’avoir à balayer devant sa propre porte, vous voyez ? Cela n’est plus possible avec moi ni avec les militants du Front de Gauche local. Il n’y a rien à balayer devant nos portes.  

Ce qui est affligeant c’est le concert d’indignés de commande qui viennent valider l’argumentaire de Marine Le Pen. Je serais là parce que je serais en manque de publicité et de caméras. On croit rêver. Pire : les caméras et la médiatisation seraient les ennemis dont la population aurait tout à craindre. Toute cette bouillie colportée par les médias eux-mêmes ! Stupéfiant ! La médiatisation d’un débat politique serait un obstacle à la démocratie ! Et comment comprendre que ces gens me reprochent de vouloir donner une dimension nationale a une élection qui concerne « surtout le terrain » lorsque les protagonistes de l’extrême-droite que j’affronte sur place sont la présidente du mouvement, son directeur de cabinet et le compagnon de celui-ci, le secrétaire général du Front National. Tous ces dirigeants centraux, concentrés au même endroit, sont censés être des « militants locaux » ? 

Et que dire de cette stupidité rabachée par les dirigeants socialistes sur le besoin d’un « élu de proximité qui connaisse les dossiers » à propos d’une élection législative ? C’est sommes toute assez drôle quand le responsable des élections du PS comme Christophe Borgel, élu de la Seine-Saint-Denis se parachute lui-même, contre le vote des militants, à la place d’une femme du coin dans la Haute-Garonne ! Quel genre de « dossier local » maîtrise cet important pour pouvoir faire taire tous les caciques locaux qui sont priés de l’accueillir ? Mais s’agissant du Pas-de-Calais c’est tout simplement atterrant. On peut dire que la précipitation en matière d’argumentaire ne peut servir qu’à donner des bâtons pour se faire battre ! Car le Parti socialiste a déjà parachuté dans ce département un connaisseur de dossiers locaux comme Jack Lang ! Mais surtout  il a encore essayé récemment d’envoyer précisément dans cette circonscription Aurélie Filippetti, Aquilino Morelle et le même Jack Lang !

Pourtant, pour tenir ce discours contre la médiatisation et les parachutages, ils sont tous d’accord : Marine Le Pen, Vincent Peillon connaisseur de dossier locaux vivant à Paris puis transporté dans la Somme avant de l’être dans le grand Sud est, Martine Aubry. Et bien entendu les  inévitables « politologues » Grumberg et Perrineau ! Et avec eux, à dose de fiel plus moins importante, toute la harka de ceux qui feignent de craindre « le risque d’un échec » pour moi dont, en réalité, ils se régaleraient.

Ce qui m’a frappé c’est qu’il n’était absolument rien demandé à madame Le Pen et à ses amis concernant leurs propres parachutages. Il y aurait pourtant de quoi dire ! Dans la famille c’est presque une spécialité ! Ainsi Marion Maréchal Le Pen, petite fille de Jean-Marie et nièce de Marine Le Pen, est candidate dans la 3ème circonscription du Vaucluse à Carpentras. Elle fait elle-même l’aveu de son nomadisme politique en direction des zones à moindre risque politique. « Je ne débute pas réellement en politique, dit-elle au Figaro, car j'ai déjà été candidate à deux reprises, aux municipales à Saint-Cloud dans les Hauts-de-Seine et aux dernières régionales en 2010 où j'étais deuxième de liste dans les Yvelines ». Dans cette circonscription tante Le Pen a obtenu 31% ! Tout le cœur de l’appareil du FN agit de même. Voyez ce Florian Philippot, directeur de campagne de Marine Le Pen à la présidentielle. Il est originaire du Nord et pressenti pour être candidat à Liévin aux législatives. Il sera finalement candidat à Forbach dans la 6ème circonscription de Moselle ! Le Pen y a obtenu 30%. Même l’immense monsieur Bruno Gollnisch, qui habite dans le Rhône où il siège comme président du groupe FN au conseil régional Rhône-Alpes ! Il est dorénavant candidat dans la 3ème circonscription du Var où Marine Le Pen a obtenu 23% ! Et n’oublions pas Gilbert Collard, l’ancien candidat à la mairie de Vichy dans l’Allier en 2001 et 2008 et dorénavant candidat aux législatives dans la 2ème circonscription du Gard où Le Pen a obtenu 29% ! Qui a entendu un seul mot un seul écho en réplique à l’argumentaire de la famille Le Pen contre mon « parachutage » ?    

La complicité objective, et même ouverte, que cette situation révèle, doit nous intéresser. On voit bien la racine de cette glissade dont l’acharnement contre moi, au moment où je vais affronter l’extrême-droite, n’est qu’un épisode. Les commentateurs situés à droite ne vivent pas dans l’azur des pures idées éternelles. Ils sont entrés dans la logique d’extrême-droitisation idéologique que Nicolas Sarkozy a libéré. Aucune conscience de droite n’en est sortie indemne intellectuellement. Dorénavant l’extrême-droitisation des thèmes de la droite est devenue irréversible. Elle prend le relais des délires du libéralisme de la période antérieure. Cette plasticité à l’air du temps n’est pas nouvelle à droite. Jacques Chirac s’était lui-même successivement et publiquement identifié aux travaillistes britanniques puis à Ronald Reagan sans problème. Pour cette droite de pouvoir, les idées ne sont rien. Seule compte la conservation du pouvoir et souvent, selon l’inusable adage, « il faut que tout change afin que rien ne change ». C’est spécialement vrai dans les périodes instables et volatiles comme la nôtre. Je l’ai dit et je veux le signaler de nouveau, ce transit du libéralisme vers l’extrême-droite a un précédent en Europe, en Hongrie avec le modèle de Viktor Orban. A côté de cela bien sûr il ne faut pas sous-estimer non plus le rôle que joue la culture de haine des arabes et des musulmans, plus ou moins bien emballée dans de prétendus habits de laïcité.

Cette ligne de pente, pour pouvoir fonctionner a besoin d’un constant travail de dédiabolisation de l’extrême-droite politique. Une des façons d’y arriver est précisément de diaboliser ceux qui voudraient diaboliser madame Le Pen. Il n’y a donc strictement rien d’innocent ni d’objectif dans le traitement qui m’est appliqué. Tout cela est la continuation de la lutte contre ce que j’incarne à cette heure avec le score à deux chiffres du Front de Gauche.  

Le sens général de ces discours est dans la même veine que celui qui m’a harcelé pendant toute la présidentielle. A droite, chez « les politologues » qui émargent c’est : « Plutôt Hitler que le Front Populaire ». Au PS : « Tout sauf Mélenchon ». Au lieu de se réjouir de voir arriver des renforts dans la bataille, des dirigeants socialistes me montrent du doigt et relaient l’argumentaire de l’extrême-droite. Il faut l’avoir entendu pour le croire. Pour être franc je ne les aurai jamais crus capable de ça. Je n’en goûte que davantage l’élégance de Ségolène Royal. Elle au moins, tout en soutenant son propre candidat, salue mon engagement personnel. Montebourg et Hamon en ont fait autant m’a-t-on dit. Mais aucun n’a poussé l’audace jusqu’à dire le dixième de ce qui a été dit en faveur du retrait de candidature face à monsieur Bayrou. Certes je ne demande rien aux socialistes, bien au contraire. Mais cela ne change rien au constat des audaces comparées dont sont capables les deux ailes du Parti socialiste.  

Le 17 mai c'est, comme chaque année la journée mondiale de lutte contre l'homophobie (IDAHO selon l'acronyme anglais)… Cela me fait devoir de revenir sur une erreur commise pendant l’émission de dimanche dernier sur France 5, « C/Politique ». Je suis impardonnable. Ou bien trop lent. Interpellé sur les droits des homosexuels à Cuba par Géraldine Mulhmann je n’ai pas répondu à la question qu’elle me posait. Pourtant elle semblait sous-entendre qu’il y aurait problème sur ce point. Mon ami Maxime Vivas, du journal « Le Grand Soir », qui suit tout ce que je dis et qui m’aide toujours fraternellement, m’a aussitôt fait parvenir une mise au point argumentée. : « Il se trouve, dit-il, que j’ai été à l’origine en 2010 de la tenue d’un colloque international à Cuba sur la question de l’homosexualité et de la transexualité. Le même colloque a eu lieu l’an dernier à Paris et a encore réuni des psychiatres de plusieurs pays, dont Mariela Castro, fille de Raoul. « Le Grand Soir » a patronné l’événement. J’y ai fait une intervention. Avec sa mère (aujourd’hui décédée), Mariela Castro a travaillé depuis de décennies pour faire reculer l’homophobie populaire et pour faire voter des lois contre l’homophobie. Les homosexuels sont protégés à Cuba comme dans peu de pays du monde et les transexuels peuvent s’y faire opérer (gratuitement). L’accusation d’homophobie à l’encontre du gouvernement cubain date d’erreurs commises par les guérilleros machos au début des années 60 (il y a un demi siècle tout de même !). A l’époque, ça n’était guère brillant ailleurs, pas même chez nous. Il a fallu attendre l’élection de François Mitterrand pour que notre code pénal soit (à peu près) dépoussiéré des lois homophobes, en 1982. Mais ça fait plus de 20 ans que les Cubains, au plus haut niveau de l’Etat (femme et épouse de Raoul Castro) font un travail idéologique unique en Amérique-latine sur cette question. Il faudra sans doute 20 ans pour que les médias qui ont ignoré le colloque international de Paris (malgré la présence de la fille du président cubain) découvrent que Cuba est un pays de liberté sexuelle que ne peuvent pas imaginer les qataris chers à Plantu. Je t’embrasse. Venceremos con la verdad ! Maxime ».

Ce n’est pas tout. Pour que votre information soit correcte, il vous reste à en apprendre davantage, comme moi-même je l’ai fait en lisant ce que les responsables de la commission du Parti de Gauche m’ont expliqué sitôt l’émission terminée. Il y a quelques mois, Castro (Fidel, je crois) a même fait son autocritique sur cette question. Il a dit que c'était la seule chose qu'il regrettait depuis la révolution cubaine. Comme il s’agit de la situation qui prévalait là -bas dans les années 1960-1970, il faut la mettre en rapport avec ce qui se faisait ailleurs dans le monde et d’abord chez nous en France. En France ? Oui, car en 1960 « l'amendement Mirguet » a été voté à la quasi-unanimité de la droite et des socialistes. Seuls les communistes s’étaient abstenus. Ce jour là, l’Assemblée Nationale a classé l'homosexualité parmi les « fléaux sociaux ». L’homosexualité n’a été dépénalisée qu’en 1982 par l’union de la gauche et François Mitterrand, on l’a vu. Mais le reste de l’Europe ne brillait pas non plus. Par exemple au Pays-Bas, on sait par un scandale récent qu’il y a eu des stérilisations forcées d'homosexuels dans les années 1960-1970. En Allemagne (RFA) : le « paragraphe 175 » du code pénal, introduit par Bismarck et utilise par Hitler pour organiser la déportation des homosexuels n'a été abrogé qu'en 1969 ! En fait l’homosexualité n’a été définitivement sortie du code pénal allemand qu’en 1994. Au Royaume-Uni la dépénalisation de l'homosexualité par une décision de justice (arrêt Dudgeon) date seulement de 1983. C’est pire pour les Etats-Unis puisque la dépénalisation fédérale de l'homosexualité s’est faite par une décision de la Cour suprême contre le Texas en… 2003 ! Donc, sans nier ce qui s'est passé à Cuba du fait des préjugés machistes aux débuts de la révolution, je crois que l’on doit rééquilibrer les jugements en plaçant dans le contexte de l'époque ce que faisaient aussi les pays capitalistes "libres" au même moment…


516 commentaires à “Le jour de la foudre”

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 11 »

  1. 151
    Laurent dit:

    Bonjour,
    C'est vraiment toujours un plaisir de t'écouter et de te lire Jean-Luc.
    Je suis ravi que tu sois revenu sur le sujet de l'homosexualité et Cuba. Face à Géraldine Mulhman, j'avais été surpris que tu ne rebondisses pas sur la question en affirmant haut et fort, qu'encore une fois on se fichait de nous en affirmant, en gros, que Cuba était l'enfer pour la "communauté" gay. Quand je suis allé à Cuba j'ai découvert avec plaisir que la lutte contre l'homophobie était une cause nationale. Dans le plus petit café de la plus petite bourgade de l’île j'ai pu voir des affiches, slogans et autres appels à la tolérance et à la raison. J'y ai rencontré des couples vivant ensemble en toute quiétude et ouvertement. Je n'ai jamais vu dans les pays d'Europe une telle campagne !
    Les rumeurs et autres mensonges ont la dent dure étant relayés par les soi-disant bien informés !
    Sur tous les fronts il nous faut résister.

  2. 152
    Dim dit:

    Je pense que Joffrin est dans la tactique il est pret, pour avoir des modem au gouvernement et l'orientation sociale-libérale qui va avec, a avoir aussi quelques faire-valoirs fdg.

    @Romain
    L'ancrage locale pour un député n'est pas nécessaire car c'est une élection qui donne un mandat national, même si il est élu par seulement une partie des français, le député est donc tenu de déterminer ses choix en fonction de l'intéret général, c'est à dire de celui de tous les Français.

  3. 153
    kevina scooter dit:

    Quelques commentaires sur la foudre et sur la BCE (banque centrale Européènne). Normalement, quand elle tombe sur un avion ça ne risque rien car la structure métallique fait cage de Faraday. mais il peut y avoir des effets collatéraux dangereux. Exemple dégats sur le "pitot" (appareil qui mesure la portance en fonction de la vitesse).
    Quel rapport avec la BCE me direz-vous? Aucun. Sinon vous soumettre un petit calcul technique. Quand l'Etat GREC emprunte à 15% 10 milliards aux banques privées sur 7 ans, la banque se mettra dans la poche 6,209 milliards d'intèrêts (soit presqu'un milliard par an de bénéfices en plus du capital à rembouser). Si la Grèce avait emprunté à 0.5% à la BCE, comme le demande le front de gauche elle aurait payé en tout 178 millions d'intèrêts (soit 25,4 millions par an). Donc un énorme changement d'échelle. avec un milliard on fait pleins de choses: créer des emplois utiles socialement, améliorer la santé, l'école etc... A quoi servent tout ces profits financiers sur le dos des peuples? A alimenter la bulle spéculative pour faire augmenter les prix et accroître la misère. Cette foudre financière -là est beaucoup plus dangereuse pour les peuples Européens. Jusqu'où ira-t-on? Et quand ça s'arrête?

  4. 154
    Michel Berdagué dit:

    Toutes nos discussions nous renforcent pour continuer le Front de Gauche dans toutes ses composantes et d'y adhérer un jour ou l'autre. Ce qui est sûr c'est l'incompatibilité de ce programme hollandais qui est à prendre ou à laisser avec la Politique du Front de Gauche révélée dans son Programme Partagé. Ce qui est sûr aussi c'est que la direction solférino ne veut pas d'une force montante et claire à Gauche qui les relèguerait dans un centre social libéral qui va se préciser à brêve échéance avec cette europe et le statrut de la B.C.E.dite indépendante pour faire fructifier toutes les banques privées et faire payer tous les Peuples en les culpabilisant "vous vivez au dessus de vos moyens..." jusqu'au "faites des sacrifices -le plus grand nombre-" avec son non dit : " comme ça les riches deviennent plus riches". Nous avons donc subi les pires attaques, d'une violence inouïe, avec la mise en orbite de l'extrême droite de la part de la droite et encore pas toute mais de toute la presse dite de gauche à l'évidence sur ordre de solférino.
    Une seule réponse à toutes ces attaques : le maximum de FdG aux législatives, maintenant qu'un Président est élu plus de crainte, angoisse, mauvaise raison, et quid de l'argument de cohabitation car avec le non désistement des 35 ? circos à l'évidence solférino ne veut qu'eux seuls dominants.
    Ce n'est pas notre conception surtout avec notre rassemblement sur des bases très claires l'Humain d'...

  5. 155
    Paul dit:

    Bonjour,
    Depuis deux ou trois jours on peut lire sur de multiples journaux économiques qu'en cas de sortie de la Grèce de la zone euro le pays "s'autodétruirait", "l'économie s'écroulerait en quelques jours", voire "guerre civile" et/ou "coup d'état" !
    Je conçois que la situation soit très préoccupante pour les grecs, mais est-ce aussi grave pour eux que n'en disent les médias ? Peuvent - ils sortir de cette crise par le haut ?
    Bref en posant la question franchement : est - ce que cette sortie de la zone euro peut - elle bénéfique pour eux à moyen et long terme ?

  6. 156
    Naco dit:

    Jean-Luc, puisque tu viens du Maroc, et tu rencontres en ce moment les descendants des mineurs, on t'a sans doute déjà raconté ce qu'il s'est passé ici pour les milliers de Marocains qui ont débarqué dès 1965. Pour contredire l'imbécilité des thèses du FN présentant les immigrés comme des paresseux assistés, il est important de bien connaître l'histoire de ces malheureux esclaves qui étaient parqués dans des baraquements en bois, à l'écart des corons pour que ça ne se voit pas qu'ils ne se mélangent pas aux autres, et qui faisaient l'abattage, le travail le plus dur et le plus empoussiéré de la mine. Ces gens ont travaillé pendant des dizaines d'années pour un salaire de misère, ne pouvaient se syndiquer, ne pouvaient bien sûr faire venir leur famille, ni même leur rendre visite. Et quand les mines fermèrent, et contrairement aux français qui à cette époque furent assez bien accompagnés pour retrouver un emploi, on leur proposa une prime de retour au pays ridicule pour y aller mourir de silicose quelques années plus tard. Certains sont restés, dont tu vois les enfants aujourd'hui.
    Moi, quand j'avais 10 ans, avec ma petite bande d'indiens, on allait voler des pommes de terre dans les champs pour leur donner, sans oser rentrer chez eux, sinon on se serait pris une raclée.
    L’humiliation faite aux Marocains dans les mines du Nord Lien

  7. 157
    Thérèse dit:

    Plus que la foudre sur l'avion présidentiel, je suis sidérée qu'une fraude telle que celle que vous signalez dans le camp socialiste puisse exister, sans faire de scandale ! Ces coutumes honteuses doivent être signalées et divulguées. Une République irréprochable commence par ds pratiques irréprochables de tous !

    (comme Naco, j'ai aussi connu, enfant, ces baraquements dans les Mines...)

  8. 158
    breteau jean claude dit:

    Question : pourquoi le ps préfére avoir des députés fascistes plutot que FdG ? Aprés l'échec des négociations pour garantir un candidat de gauche au second tour le ps préfére se retrouver avec des élus du clan Le Pen, c'est vrai qu'avec eux il n'y aura pas de risque comme d'exiger le smic à 1700euro,n'y la retraite à 60 ans,ça s'éclaircit sur les intentions du PS.Faut vite leur faire un dessin aux électeurs. Que ferait le PS sans le FN, il pourrait le déclarer d'utilité nationale au point ou il en sont...!

  9. 159
    Simon dit:

    Ces journalistes de Questions d'infos, sur LCP, franchement, on se demande quels dipômes il faut qu'ils aient pour être aussi bêtes. Haziza le premier ! J'admire votre patience et votre sang-froid. Faire un discours politique à des poules de basse-cour ça serait du même effet. Côt côt côt... codek ! Je ne peux m'extraire cette image de la tête.

  10. 160
    Monique B. dit:

    Bonjour Jean Luc et bonjour aux commentateurs (euses) !
    L'erreur de jugement sur la fréquence et la dangerosité de la foudre sur un avion sont pardonnables quand elles provoquent un tel pamphlet ! J'ai beaucoup ri, merci !
    J'ai moins ri en revanche, en lisant les attaques sournoises des "camarades PS du Pas de Calais" et leur propension à la triche électorale que je connais bien, vivant en région PACA !
    Il faudra donc ferrailler contre l'ennemi et se garder de ses "amis" aussi ! Quelle bataille !
    Je ne peux que vous féliciter de ce courage, vous, Jean Luc, et tous les militants de cette circonscription.
    Nous ne lâchons rien non plus et continuons le combat partout où nous sommes, là où le FN est déjà bien installé, et banalisé comme dans ma région, avec la complicité à peine camouflée d'une certaine droite et le lourd silence d'une "certaine "gauche"...Bien à vous...

  11. 161
    mercure40 dit:

    Bonjour à toutes et à toutes et à toi Camarade Jean Luc,
    Pour les présidentielles il ne fallait pas trop titiller le PS pas trop le bousculer sous peine de se faire modérer par le WM. Pour les législatives on peut y aller de bon cœur avec les Socialistes les tailler en pièces comme dans la onzième du Pas de Calais, dénoncer leurs magouilles, dans le vote des militants, dans les affaires de la Fédération 62. Soit
    Mme Aubry, s’émeut, critique le parachutage elle qui en est une adepte dans le Nord (sans risque dans son cas). Même si c’est pour battre MLP, elle fait la fine bouche alors que le candidat PS qui sera opposé à Jean-Luc Mélenchon, a été élu dans des conditions plus que douteuses dénoncées d’ailleurs par d’autres élus locaux du PS et a toutes les chances de se faire blackbouler au 1er tour. Elle se trompe d’adversaire, elle se trompe de combat. Mais bon le PS s’est bien des fois trompé et encore une fois dans les choix de ces derniers jours. Ils font leur choix celui de la social-démocratie « courant politique, d'inspiration socialiste et non doctrinaire, apparu dans le dernier tiers du XIXe siècle. Elle cherche, dans le cadre de la démocratie libérale et dans le respect du libre jeu du marché, à obtenir par des réformes et des changements une organisation sociale plus juste ». Sans s’affranchir du capitalisme évidemment.

    Sinon, En ce moment sur FI D. mermet « La bas si j’y suis » Le Front Populaire.
    Vive la 6ème République ! Vive La Sociale ! et vive le Front de Gauche !.

  12. 162
    lou passejaire dit:

    C'est parti en boucle sur les chaines d'info :
    alerte info : Martine Aubry déplore qu'un accord n'ait pas été possible avec le front de gauche.
    On tend allégrement le micro à madame Aubry, et on a une info univoque, on rajoute même que ce n'est pas grave, puisque celà ne portait que sur des circonscriptions pas gagnables, on rajoute même que si les choses se passaient bien avec le PCF, des dissensions sont apparu au sein du FdG...
    Je dis juste que nous nous en souviendrons au moment du second tour des législatives dans les circonscriptions ou les candidats du FdG aurait été éliminés (et quand je dis nous, ça englobe mes camarades communistes).

  13. 163
    Priscille Dolez dit:

    Bonjour Jean-Luc,
    Le passage sur le PS local est terrifiant... et j'imagine que beaucoup de lecteurs de ce blog non initiés aux tristes pratiques de ce genre doivent tomber de leur chaise... et se demander comment ceux qui savaient (car on le savait tous) ont pu tolérer ça pendant des années... Il est donc important aussi de leur dire qu'il y avait (et qu'il y a sans doute encore au sein du PS) plein de gens sincères qui se sont battus contre ces pratiques, qui se sont épuisés à le faire, souvent vainement, mais que heureusement, cela ne résume pas la vie militante d'un parti, même au PS, même dans le Pas de Calais...
    Si ceux qui ont le coeur bien accroché veulent plus de détails sur ce fonctionnement quasi ancestral du Pas de calais, ils peuvent revoir une émission d'Arrêt sur Image (http://marc.vasseur.over-blog.com/article-33666177.html) Marie-Noëlle Liennemann, notamment, y témoigne. C'est long (1H30) mais instructif. Tristement instructif. Parfois, il vaut mieux quand même savoir. Pour pouvoir tourner la page. Et comprendre pourquoi le FN avait en fait un tapis rouge devant lui à Hénin-Beaumont...

  14. 164
    Denis F dit:

    @ 171 kevina scooter dit:
    Quand l'Etat GREC emprunte à 15% 10 milliards aux banques privées sur 7 ans, la banque se mettra dans la poche 6,209 milliards d'intèrêts. Si la Grèce avait emprunté à 0.5% à la BCE, comme le demande le front de gauche elle aurait payé en tout 178 millions d'intèrêts (soit 25,4 millions par an).…/… Jusqu'où ira-t-on? Et quand ça s'arrête?

    Jamais ! Jamais, si nous n'y mettons pas fin !…
    Cela est tout à fait possible, le Congrès américain a bien réussi, lui, à empêcher la main mise de Goldman-Sachs sur l'économie américaine en rejetant le TARP équivalent américain du MES. Par contre Goldman Sachs a réussi à introduire le MES en Europe, et à mettre en place à la tête de la BCE sont ancien PDG europe Mario Draghi avec la complicité de Merkozy et consorts, et bien sûr l'appui de Van Rompuy et Barrosso. pour plus de clarté et de précision cela est mieux dit ici.
    Pourquoi voudriez vous que cela cesse, alors qu'avec le Mécanisme Européen de Stabilité (MES) que la France va signer en juillet prochain, car ne rêvons pas François Hollande signera ce traité, les peuples et gouvernements européens seront corvéables à merci et n'auront qu'à s'exécuter, PAYER, et encore payer jusqu'à une probable révolte (bourgeoise et sanglante) des peuples européens.

  15. 165
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    174Paul dit:18 mai 2012 à 14h39
    Depuis deux ou trois jours on peut lire sur de multiples journaux économiques qu'en cas de sortie de la Grèce de la zone euro le pays "s'autodétruirait", "l'économie s'écroulerait en quelques jours", voire "guerre civile" et/ou "coup d'état" ! peut - elle bénéfique pour eux à moyen et long terme ?

    Bien sur que la Grèce s'en sortira, même si elle sort de l'Euro toutefois ce redressement ne pourra avoir lieu qu'avec un minimum de sérieux, à savoir que chaque Grec paie des impôts, et non pas que ce soit toujours les petits qui soient les seuls à payer !
    La Grèce en matière d'impôts est encore à la préhistoire, il n'y a pas de cadastre, donc l'état ne sait pas à qui appartient tel ou tel terrain, des maisons sont bâties n'importe ou et sans permis de construire, les religieux ne paient rien sur leurs biens et ceux ci sont énormes, quant aux armateurs immensément riches ils ne paient pas d'impôts ! comment voulez vous qu'ils s'en sortent !
    Une "bonne"révolution citoyenne, une remise des compteurs à zéro et assurément cela devrait redémarrer, et malheureusement la sortie de l'Euro sera peut être un passage obligé, les seuls qui souffrent sont les petits et le FdG local a toutes les raisons pour faire sa révolution pour l'humain d'abord !

  16. 166
    mercure40 dit:

    @Naco
    Je me souviens, quand mon Père Militant Communiste, secrétaire du Syndicat des Mineurs CGT de Lens, m’emmenait le dimanche matin dans sa tournée de distribution de "Liberté" nous passions par ces baraquements ou résidaient ces mineurs Nord Africains, nous y étions toujours accueillis avec le même enthousiasme, le thé nous attendais à chaque porte, j'avais 10-12 ans c'est loin tout çà, mais çà laisse des traces, des traces de chaleur humaine.

  17. 167
    dudu87 dit:

    Bonjour,
    Il n'y aura pas d'accord électoral au plan national. Le PS et surtout les écolos l'ont refusé. Il s'agissait de 29 circonscriptions. Lire sur Humanité.fr le compte rendu.
    Je dirai que les verts ont servi de courroie de transmission au PS pour faire capoter l'accord. C'est leur technique! L'anti-communisme a encore de beaux jours devant lui. Ce qui prouve l'avenir de ses idées et de ceux qui s'y allie.
    Les conséquences? Que la droite revienne en force et que FH soit obligé de gouverner avec eux. Nous allons vers une législature de centre-droit. Il est aussi possible que le FdG soit un groupe parlementaire à minima. C'est l'objectif du PS et des verts. Le retour de Sarkozy n'est pas exclu, relisez bien sa dernière déclaration.

  18. 168
    Robespierre21 dit:

    Quelqu'un peut-il m'indiquer où on peut lire ou entendre les protestations indignées d'EELV contre la nomination de JM Ayrault, le bétonneur fou de Notre-Dame des Landes, comme premier ministre ? Quels bouffons !

  19. 169
    Marcello Torsello dit:

    Bonjour, J-Luc,
    Je me permets d'écrire parce que je suis dégôuté du PS et de Hollande qui nous méprisent et ne nous respectent pas. Je suis adhérent depuis quelques jours du Parti de Gauche et j'en ai marre de ces "socialistes" qui vont s'accomoder du système libéral. Ils nous prennent pour des "cons" et j'ai déjà décidé que quoi qu'il arrive et quelque ce soit ta consigne de vote, je ne voterai pas aux deuxième tour des législatives si notre candidat du Front de gauche n'est pas présent. Jusqu'à présent tu as été trop gentil. Y en a marre, vive la Révolution Citoyenne !

  20. 170
    mercure40 dit:

    Législatives : pas d’accord face au Front national !
    Réaction sur « L’humanité » tout y est dit :
    « Le souci essentiel du PS n'est pas de battre le FN, mais de réduire le Front de gauche. Un front de gauche fort qui ne participerait pas au gouvernement Hollande-Ayrault, constituerait une force capable de mettre en échec une soumission programmée de la Social-démocratie aux intérêts de la finance.
    Ne rien lâcher, c'est également refuser la collaboration avec ceux qui s'apprêtent à poursuivre la néfaste politique dictée par l'Union européenne dont le seul objectif est de détricoter méthodiquement les acquis sociaux. »

  21. 171
    marechal dit:

    Totalement d'accord avec ce que dit dudu87. (16h23)
    De plus, ce n'est pas parce que Martine Aubry cherche à nous diviser pour mieux faire régner son maître que nous devons croire ses persiflages. Bien au contraire. La chef des sôces amplifie une rumeur qui court depuis longtemps dans les médias. On connaît le gout prononcé de ces derniers pour les stéréotypes périmés (les accords PS/PC qui datent de 81 appartiennent au passé, point barre...)
    On lâche rien. (et on ne gobe rien non plus...)

  22. 172
    Nicks dit:

    Il est de l'intérêt du Ps que le Front de Gauche se divise donc ne vous étonnez tout de même pas qu'il renvoie l'échec des négociations à l'incapacité d'entente entre Pc et Pg, ce qui ne sert qu'à la provoquer cette mésentente, par les réactions immédiates qu'elle entraine, sur ce blog notamment. D'autre part, cela lui permet de se disculper et de détourner l'attention de ses intentions hégémoniques.
    Je l'ai déjà dit, je ne vois pas pourquoi le Pc chercherait à se suicider politiquement en faisant bande à part. Il peut certes y avoir des points de discussions mais c'est le Ps qui cherche à nous diviser parce qu'il craint bien davantage un contingent Front de Gauche à l'assemblée que quelques députés Fn.
    Le mieux est d'attendre les éclaircissements.

  23. 173
    Menjine dit:

    Ce qui me préoccupe le plus aujourd'hui, ce n'est pas la consultation démocratique du PCF sur une éventuelle participation au gouvernement. C'est ce que je vais faire au deuxième tour des législatives si,comme c'est probable dans ma circonscription le fdg n'est pas en tête. Je n'irai pas en l'état actuel des choses voter pour le PS.
    Non que je veuille faire la politique du pire, mais je refuse de faire la politique du prétendu "mieux", car celle -ci ne sera pas un bien, et même elle peut se révéler être un mal.
    Le PS parie sur la conscience politique des électeurs du fdg, du PCF, mais il ne voit pas que cette prétendue "conscience politique", celle qui nous pousse au "désistement républicain" à chaque deuxième tour, est en totale contradiction avec notre "conscience de classe".
    Qu'allons nous voter pour des représentants qui ne remettent pas en cause les divers traités européens,vont ratifier le TSCG en se satisfaisant de la moindre parole rhétorique parlant de croissance,n'augmenteront pas le smic à ce qui est nécessaire pour vivre et non survivre: 1700euros par mois, ne remettront pas en cause les 41 annuités avec Tourraine comme ministre dont on sait les propos en 2003,ne défendront pas les syndicalistes condamnés, etc..etc..
    Comme électrice consciente, parce que "je lutte de classe", je ne voterai pas pour le candidat PS à aucun des deux tours. Pour faire une politique de compromission, ils n'auront pas ma voix.

  24. 174
    Catherine dit:

    Merci beaucoup Jean-Luc d'avoir résisté. Et merci @ Denis F pour sa mise au point.

  25. 175
    sebidf dit:

    Bonjour à tous,
    Je dois dire que depuis le soir du second tour, j'ai un peu décroché surtout par déception. Bon, on a renvoyé l'ancien président mais le nouveau et son gouvernement ne m'intéresse pas du tout tant on sent ce qu'ils nous préparent et cela avec un grand sourire.
    Puis je lis que Mme Aubry se désole du refus de s'accorder au sein du fdg pour les circos. De qui se moque-t-elle? Ainsi le PS préfère le FN au FdG, quelle désolation. Donc plus de pb pour moi et mon entourage, 1er tour, fdg, 2nd tour le PS n'aura pas ma voix, qu'il se demmer..... Je ne veux pas qu'on puisse me reprocher mon vote pour la politique qui sera mise en place.
    Maintenant, j'attends que nos camarades PCF montre au PS que quelques postes ministériels ne sont rien par rapport à la volonté d'imposer pour le bien de tous "l'humain d'abord". Et j'espère que la Grèce montrera la voie et dira "zut" au FMI, UE et autres tueurs de peuple (et j'assume ce mot), eux n'arrêtent pas de nous rabacher les atrocités mises en place par quelques fous se revendiquant du communisme. Pour ma part, ce capitalisme est responsable de beaucoup, beaucoup de morts et malheureux dans ce monde.
    Tous mes encouragements et mes félicitations à tous les militants du fdg, aux candidats et à Jean-Luc Mélenchon pour ce formidable travail face à ces médias pourris, ces politiques qui nous font de grands sourires gentils (on m'a encore dit que Jean-Luc Mélenchon était méchant) pendant qu'ils aiguisent la lame du couteau qui servira à...

  26. 176
    eva_bien dit:

    Perso, mon souci vient moins de ce que j'entends ou lis dans la presse que sur l'anticommunisme primaire qui transparait dans beaucoup de commentaires... et je ne suis même pas adhérente du PCF.
    Il serait peut-être sage de fermer les commentaires le temps que chacun reprenne ses esprits.

    [Edit webmestre : Je suis du même avis que vous ! D'ailleurs...]

  27. 177
    ChrM2012 (2B) dit:

    Bonjour à tous,
    Suite aux rumeurs de désaccords au sein du FdG, Coquerel lui-même a dénié toute réalité à ces ragots.
    Martine Aubry joue la division des composantes du FdG par des déclarations mensongères. Et, ce faisant, elle se dédouane de toute responsabilité dans l'échec des négociations portant sur les circo à risque FN.
    Donc, restons fermes dans nos résolutions : notre union nous enrichit et nous renforce. Au lieu de nous regarder en chiens de faïence, que chacun prenne résolument la défense de l'autre pour renforcer notre adhésion commune à l'Humain d'abord. Résistance !

  28. 178
    Rebelle dit:

    Après le foudroiement de l'avion se sera peut-être le pédalo qui va prendre l'eau puisqu'il n'y aura plus de maître à bord. Mais qu'à cela ne tienne ! Le FdG est là et peu très bien s'en occuper, et certainement mieux ! trêve de plaisanterie, toutes ces histoires de personnes, toutes ces surenchères, tous ces médiats hypocrites qui ne travaillent qu'à des fins personnelles, tout ça me fatigue et je constate une fois encore que seul le FdG propose et fait un vrai travail de politique dont les gens ont besoin et sont demandeurs. C'est à nous à occuper tous les fronts et à ne pas mener la politique de la chaise vide qui amène à ce que le FN soit là et encore bien là. Au fait remplacer front national par Farces nationales...... Et puis pour celles et ceux qui peuvent, écoutez sur France Inter de 15 à 16 Daniel Mermet, un vrai régal, aujourd'hui c'était le Front Populaire 1936 ! faudra t'il donc qu'on soit dans la misère, faudra-t'il donc que les "gros" nous prennent tout et le reste, faudra-t'il donc que tous ces acquis nous soient enlevés, faudra-t'il donc qu'il y est autant d'injustices, de méchanceté, de rejets de l'autre, tant et tant de situations de désespérances, pour qu'enfin le Peuple se lève, qu'enfin il se libère du joug de ce capitalisme qui nous fait du mal, qui nous rend parfois aussi violent qu'il l'est lui-même ? " Un être rêveur heureux de rêver, actif dans sa rêverie, tient une vérité de l'être, un avenir de l'être...

  29. 179
    Paul dit:

    @tous
    BFM TV. Aubry : "pas d'accord en raison de désaccord entre PCF et PG"
    Melenchon, au côté d'Hervé Poly qui approuve : "la faute au PS qui a tout fait pour qu'il n'y ait pas d'accord (retarder les réunions, etc...)"
    Je n'ai pas perçu d'oppositions entre PCF et PG...

  30. 180
    SoRésistance dit:

    Je suis assez consternée par l'attitude de Martine Aubry qui semble pointer des divisions au sein du Front de Gauche, entre le PCF et le PDG ! C'est tellement plus simple de réagir comme cela et de tenir les autres pour responsable ! Le Parti de Gauche a montré sa volonté dès le début de faire des accords là où il y aurait risque FN ! Elle me déçoit de plus en plus, depuis sa réaction au sujet de la candidature de Jean-Luc Mélenchon à Hénin Beaumont. Je suis vraiment attristée même, que ces accords n'aient pas abouti. Je comprends et approuve la réaction de Jean-Luc Mélenchon (BFMtv) et je continue à le soutenir dans son action et pour les législatives, ce sera Front de Gauche et rien d'autre !
    Courage et résistance !

  31. 181
    Michel Joseph dit:

    Excusez-moi pour le début de post malencontreusement amputé de sa fin,mes doigts se sont un peu emmêles.
    Je voulais rebondir sur les coups de foudre pour les avions.
    Donc les avions modernes contiennent beaucoup d'électronique.
    La foudre qui frappe un avion va provoquer un énorme courant dans sa structure métallique, et ce courant va être induit dans tous les câbles électriques qui relient les appareils de vol entre eux.
    Sans protection des ces appareils, l'avion n'aurait plus de commandes qui sont électriques, et non par tringlerie, son altimètre exploserait etc, et je ne donnerai pas cher des passagers et de l'équipage.
    Heureusement, tous les équipements des avions modernes sont testés en compatibilité électromagnétique, ainsi qu'aux effets indirects de la foudre.
    En laboratoire, on simule les courants qui seraient générés par un impact foudre, pour vérifier que chaque appareil électrique continue de fonctionner normalement dans ces conditions extrêmes.
    Les rapports d'essais correspondants sont bien entendus contrôlés minutieusement par les ingénieurs d'Airbus, de Boeing ou de Dassault dans le cas du Falcon, avant l'implantation des équipements correspondants sur l'avion.
    Normalement, un coup de foudre est spectaculaire, mais c'est très sécurisé.

  32. 182
    cat dit:

    @ Priscille Dolez
    Reportage très instructif en effet. Je me demande pourquoi une personnalité comme MN Lienemann n'a pas rejoint le FdG...même question pour H. Emmanuelli.
    Pour compléter, j'ai fait un petit travail de recherche sur l'activité parlementaire des députés de la fédération socialiste du pas de calais, deux chiffres pour résumer :
    1) la présence en semaine par mois.
    Sachant que la moyenne nationale est de 2.29 sem/ mois, le maximum 3.96 Sem/mois et le mini 0.12 Sem/mois. Par ordre croissant pour les plus connus. Jack Lang (qu'on ne présente plus), 0.82, Guy Delcourt (Maire de Lens), 1.1, Fréderic Cuvillier (Maire de Boulogne/Mer et Nouveau Ministre) 2.43 un peu au dessus de la moyenne, c'est sans doute pour cela qu'il a été promu.
    2) Le nombre d'intervention en séance par mois.
    Sachant que la moyenne nationale est de 6.76 par mois, le maximum 120.88 /mois et le mini 0 /mois
    Par ordre croissant pour les plus connus. Jack Lang 0, Guy Delcourt (Maire de Lens) 0.84, Fréderic Cuvillier (Maire de Boulogne/Mer et Nouveau Ministre) 0.53 eh oui ! il va à l'assemblée pour roupiller, du coup on se demande pourquoi il a été promu.
    La sangsue, Jack Lang (72 ans) qui avait refusé de se soumettre au vote des militants socialistes dans sa circonscription de Boulogne-sur-Mer, a finalement été investi à St Dié.

  33. 183
    MICHEL D dit:

    Je n'ai toujours pas compris, moi qui suis des B du RH, pourquoi le Ps a encore des adhérents ! A mons d'être d'accord avec les pratiques, connues de tous, de leur parti. Remarquez qu'ils n'ont pas besoin de se déranger pour aller voter, les résultats étant la traduction des négotiations entre courants. Fermez les yeux, braves gens, ceux qui savent s'occupent de tout.
    Je ne vote jamais PS sauf lorsqu'il s'agit de foutre la droite dehors. Cela fait 2 fois de trop ! (Je n'ai pas trop de mérite, ce disant, étant dans une ville communiste depuis... Ouh.
    Il se trouve qu'en passant par Google pour trouver le blog de J.Luc on tombe sur les toutes dernières infos le concernant. Sur les différents liens on trouvait les explications des notres concernant le non-accord.
    Achetez ou volez (non, Siné et son équipe tout autant que Fakir on besoin de finances) Siné Mensuel et Fakir qui sont particulièrement intéressants. Les humoristes vont s'en donner à coeur joie. Sarko était une caricature en soi, mais le bal des faux-culs qui commence est on ne peut plus prométeur !

  34. 184
    jacquelin dit:

    À Pierre Roche
    Ah ces "probabilités" !
    La foudre tombe / la foudre ne tombe pas (ou a coté). Deux cas, la somme des probabilités est égale à 1. En gros la probabilité de l'événement est de 1 / 2.
    Un avion vole environ 1500 heures par an. Les avions de lignes sont chacun ou presque touchés une fois par la foudre en une année. Soit 5 400 000 secondes de vol. 1 seconde seulement pour un coup de foudre. Soit statistiquement 1 / 5 400 000, et a chaque seconde la probabilité de prendre ou pas la foudre reste de 1/2 (ne pas prendre la foudre 1/2, la somme des deux = 1)
    La loi statistique est bien différente de la probabilité élémentaire (voir les lois de Gauss).
    L'a raison Jean-Luc Mélenchon, ça fait pas grand chose.
    Nous assimilons le nombre de chances de réussir l'événement avec sa simple matérialité, qui est d’être ou de ne pas être. Et la on a tout faux. Mais pourquoi je dis ça ?
    Le raisonnement politique ne peut être de cet ordre : confondre le fait brut et la crainte que l'on a qu'il se produise est tout simplement laisser aller son raisonnement a des conclusions qui ne sont qu'empreintes de l'affect, sentimentales.
    Le raisonnement politique doit être dégagé des craintes pour ne concourir qu'à la poursuite d'un motif fondamental.
    Les décisions sont justes ou fausses (*), mais elles doivent correspondre a ce qu'on peut faire de mieux au moment ou on le fait.
    (*) la justesse est relative, le résultat ne pouvant se vérifier qu'après leur application

  35. 185
    jacques G. dit:

    Couac Couac qu'il arrive, moi c'est bon j'ai fait ma BA, j'ai voté rose au deuxieme pour la présidentielle, mais cette fois ci c'est fini. Rouge au premier, et apres si la bouteille est vide ça sera blanc. Tout le monde le sait blanc sur rouge rien ne bouge. Et toute cette tambouille électorale ça me saoule grave, ça ressemble a tout sauf à mes espoirs. Et que je vois pas un gars du Front de gauche dans ce gouvernement sinon ç'est fini, je tournerais au blanc jusqu'à la mort. Avec vous mes amis.

  36. 186
    Suticos dit:

    Sitôt leur candidat élu grace à nos voix, le PS en seigneur féodal joue la carte de la tentative de dissenssion du Front de Gauche. Les choses sont claires, si la cible stratégique du PS est le FdG en non le FN, c'est parce que nous les gênons et que le gouvernement souhaite gouverner au centre droit sans avoir la pression d'un fort mouvement combattif et puissant sur sa gauche. C'est le moment de faire bloc, de faire campagne, et de résister tous ensemble car c'est la dynamique du Front de Gauche qui est puissante, pas nos organisations respectives !

  37. 187
    lou passejaire dit:

    Si il n'y a pas eu d'accord, une déclaration qui vient de tomber éclaire les choses :
    "Les Radicaux de gauche ont accepté de retirer certains de leurs candidats dans les circonscriptions à risque FN ou à risque d'élimination de la gauche au premier tour. Ils regrettent que l'attitude hégémonique du Parti socialiste ne permette pas à la future majorité de présenter des candidatures uniques là où c'est nécessaire" a déclaré Jean-Michel Baylet dans un communiqué.
    Et c'est pas des gauchistes qui le disent...
    Tout le reste, les vacheries de madame Aubry and co, c'est ce qu'on appelle "psy op", de la guerre psychologique, et ça semble marcher, vu la tonalité de certains propos ici...

  38. 188
    Guy-Yves Ganier d'Emilion dit:

    Mercredi soir, communiqué commun des responsables du FdG exprimant qu'ils sont prêts à signer l'accord.
    Vendredi soir, communiqués similaires (sinon communs) des responsables du FdG (PG et PCF) exprimant qu'ils se désolent que le PS ne veuille pas signer l'accord.
    Comment dans ces conditions le PS peut-il prétendre que l'accord a capoté en raison de dissensions entre PCF et PG?

  39. 189
    flo dit:

    Merci encore à ceux ici qui donnent des liens en rapport à ce que vivent les Grecs ou des moyens de comprendre l'illégitimité de la dette, pendant que les politciens s'entre-déchirent ou font les marioles dans des émissions TV spectacle comme C à vous. A quand une vidéo de Jean-Luc sur un marché du pas de Calais en train de convaincre des gens égarés au FN ?

    On n'lâche rien !

  40. 190
    AJS dit:

    A la lecture de l'article du Monde du 10 mai, reprenant Daniel Cohn-Bendit : "Si on laisse les Grecs se débrouiller seuls, on risque un coup d'Etat militaire". Je constate que vieillir ne conduit à la sagesse seulement si l'on y travaille. Le pauvre Dany a depuis longtemps tout arrêté et le résultat n'est pas joli-joli !

  41. 191
    jacquelin dit:

    Europe fille de Tityos, le géant, séduite par Zeus, le roi des dieux, en Crête, il lui fait 3 mômes. Raccourci assez rapide j'en conviens de la mythologie grecque. Si vous avez besoin d’autres explications sur la mythologie, je suis votre homme.
    Le jour ou Hollande part à la conquête d'Europe, pour discuter le bout de gras avec Merkel, Zeus essaye de l'empêcher en lui envoyant la foudre. Mais Hollande survit, grâce au cylindre d'acier volant que lui a fourni Marianne. Le lendemain il repart à la conquête d'Europe, pour tailler bavette avec Obama, il rencontre l'aigle que lui envoie encore Zeus. Mais Hollande survit, grâce a son bouclier présidentiel tout neuf que lui a encore fourni Marianne.
    Vive Marianne !

    Bon revenons a nos moutons. L'Humain d'abord.
    Ce qui signifie, homosexualité parlant, que notre seule voie possible est une tolérance conjuguée sur toutes nos pensées politiques.
    Post scriptum : j’ai été interviewé par BFM TV a propos du changement de rythme scolaire. Passera demain sur la matinale. Essayé de recadrer la question de l’impact « commercial » qui était la question en impact « humain », considérant le besoin exprimé sur les rythmes scolaires. On verra ce qu’ils conservent en 1’30 sur les 7’ de prise de vue.

  42. 192
    Timothée dit:

    Bonjour,
    Sympathisant de gauche, je suis partisan d'un socialisme assumé. Je lis avec plaisir chaque semaine votre blog M Mélenchon. Il est souvent très pertinent et redonne ses lettres de noblesse à l'écrit. J'aime ce concept d'éducation populaire et citoyenne où le temps de la réflexion est pris afin de creuser les sujets en profondeur. Bien entendu, votre blog, avant tout politique, et c'est pour cela que je m'y régale, prend parfois un tour politicien. "Naturellement je me moque absolument de son logement et du reste en ce qui concerne sa vie personnelle entre le château de Montretout et la ville de Hénin-Beaumont" ressemble drôlement à une prétérition tacticienne. En tant que mathématicien, je peux également vous assurer que vos calculs probabilistes ont la malchance d'être complétement faux. Restez dans les sciences humaines, Monsieur Mélenchon, c'est dans ce domaine que vous brillez !
    J'espère que ce blog continuera à vivre tout au long du quinquennat de François Hollande et que vous y ferez entendre, une fois les élections passées, la voix de la gauche sans vous contenter de distribuer les bons et les mauvais points, sans vous contenter de vous regorger de vos victoires.
    Continuez à mêler histoire personnelle et analyse théorique, c'est ce qui donne toute la richesse à ce blog.
    Bonne continuation !

  43. 193
    Truhania dit:

    Personnellement je suis assez satisfait de la manière dont ce non accord s'est achevé. Certes j'aurais préféré un accord, mais ce non accord montre notre solidarité. Les médias nous ont vendu la trahison du PCF qui se précipiterait pour poignarder Mélenchon et le reste du FdG et que voit on? Que le PCF a fait preuve de solidarité avec le PG, préférant ne pas signer d'accord du tout plutôt que de signer seul.
    D'ailleurs même le président des Radicaux de Gauche, monsieur Baylet dit que l'échec de cet accord tient exclusivement à la volonté hégémonique du PS.
    Espérons que les électeurs de gauche sanctionneront cette attitude en nous permettant d'avoir un groupe puissant à l'assemblée qui nous permette de leur tenir la dragée haute.

  44. 194
    papinard33 dit:

    Il n'y aura donc pas d'accord sur les circo "à risque", mais déjà (voir mercure40 - 16h41), tout était dit: le PS préfère le FN à un FdG fort!... "Plutôt Hitler que le Front Populaire!" de 1936, peut se dire en 2012 "Plutôt l'UMP que le FdG!"... Désormais, n'en doutons plus - si jamais nous en avions douté: le PS, même s'il s'en passerait volontiers, est prêt pour une "cohabitation" avec l'UMP (et son "prochain président" davantage encore...). Son objectif constant, déjà mis en oeuvre au moment de la présidentielle, sera la réduction voire la destruction du FdG - et donc entre autres joyeusetés la tentative permanente de semer la zizanie entre ses composantes (le bon vieux "diviser pour régner"). Car seul le FdG est et sera en mesure de montrer l'écart entre les paroles et les actes, de le "mettre en pleine lumière"... Voilà pourquoi - même si je ne l'avais pas compris au début, la candidature de Jean-Luc Mélenchon à Hénin-Beaumont participe de cette "mise en lumière" (car les media ne pourront s'empêcher d'y prêter leur écho)... Et, contre ces tentatives qui ne vont pas cesser - voire s'amplifier, notre seule arme est et sera notre cohésion, et - définitivement.

  45. 195
    tchoo dit:

    On pouvait se douter qu'il n'y aurait pas d'accord connaissant le PS et la soumission des verts juste pour avoir un ministre.
    Néammoins le FdG se devait de tenter cet accord, et les propos fielleux de MA qui tente, comme ses copains de déstabiliser le Front en jouant le PC contre les autres ne devrait pas vous surprendre plus et surtout vous faire imaginer une seconde qu'il puisse y avoir une part de vérité là-dedans.
    Gardez votre sang-froid, il est plus que nécessaire, les coups bas vont continuer.

  46. 196
    jean ai marre dit:

    @ 155 Pierre34
    je n'accepterai pas que des prises de positions approximatives réduisent à néant les nombreux efforts consentis sur le terrain pour convaincre

    Il me parait normal qu'un parti consulte ses militants, adhérents, pour que démocratiquement il décide s'il doit faire parti d'un gouvernement Ces méthodes n'ont aucuns caractères approximatifs.
    Il me paraît salutaire pour la Gauche radicale, que le Parti de Gauche poursuive sa marche entamée et décline toute invitation à entrer dans un gouvernement qui ne serait pas dirigé par Jean-Luc.
    Dans cet optique, le Front de Gauche se réduit à des alliances à buts électoraux.
    Dans l'état actuel des pourparlers, il me paraît inopportun de faire un procès d'intention à qui que ce soit.
    Mais ce qui fait désordre c'est de combattre le PS comme social-démocratie et aller l'aider dans la mise en place du programme de son candidat élu, vu que le Front de Gauche a lui même son propre programme.
    Il serait tout naturel que chaque formation du Front de Gauche affiche sa position.

  47. 197
    eric91 dit:

    On ne lâche rien !
    Surtout pas l'union dans le Front de Gauche ! Toute velléité d’hégémonie ou d’indépendance dans la décision d'aller jouer au(x) ministre(s) dans ce gouvernement ne pourrait qu'entraîner la dislocation du FdG. Le nombre sans la tête ne sera jamais rien...
    A bon entendeur salut républicain !

  48. 198
    Michel Berdagué dit:

    Eh bien avec toutes ces coups de trafalgar qui ne sont en rien étonnants c'est du touché coulé et pour qui ? A nous avec toutes nos forces militantes d'engager une grande conquête politique pour le Front de Gauche. Il aura tout fait pour déjà l'année dernière de demander un débat qu'il n'a pu obtenir pour mettre sur la table les programmes, et là alors que l'extrême droite s'implante partout aucun accord de gauche pour contrer l'expansion n'est possible. C'est grave et je comprends mieux nos responsables et la courageuse décision de Jean-Luc de se présenter contre la candidate de Montretout mais surtout de mettre un sacré coup de pied dans la fourmillière Ps, d'où la fureur de la secrétaire Ps et de sa décision pour le non accord.et de ses affirmations d'essais de divisions du FdG.
    Maintenant que les candidatures sont closes, le militantisme du FdG dans tout l'Hexagone peut se développer.

  49. 199
    mercure40 dit:

    Interview de JL Mélenchon à La Voix du Nord
    Ici
    Les points sur les I

  50. 200
    jacques bounoume dit:

    Résumons : le Ps joue les gros bras, et reprend les attaques venimeuses pour nous diviser avec la complicité des médiacrates qui viennent de changer la couleur de la laisse accrochée à leur collier ! Bon, ben tout ça on l'attendait, je répète qu'au combat on reçoit plus de gnons que de fleurs, les plus tendres d'entre nous peuvent être un peu émus, ok, mais il en faudrait beaucoup plus pour inquieter les vieux briscards. D'ailleurs on sert à ça, on passe devant, les gnons on s'en fout et on garde la tête froide. On garde la tête froide et on rend deux gnons pour un !
    Nos amis PS y vont franco se disant qu'en cas de besoin nous allons voter pour eux comme un seul homme. He ben détrompez vous, le nain est viré, on passe aux choix d'avenir pour la France.
    Aucune envie d'embarquer dans la galère ps avec Moscovici au gouvernail. Surtout qu'elle va peut etre (surement) virer radeau de la méduse cette galère PS ! Nous pouvons par exemple commencer d'appliquer nos convictions sur ce que doit être un representant du peuple, et nous appliquer à faire battre tous les députés PS qui ont trempé dans la forfaiture du traité de Lisbonne !
    Réfléchissons-y ensemble ! et pensez-y au PS ! ça s'appele de l'action politique !

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 11 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive