08mai 12

Une déferlante de joie plate

Ce billet a été lu 97 306 fois.

stalin-3Je commence par redonner le texte de mon intervention prononcée le soir de l’annonce des résultats dimanche soir. Je n’ai pas changé d’analyse depuis ce premier regard à 20 heures dimanche. Puis je dis un mot sur ce que j’ai capté de l’étrange ambiance de ce dimanche soir. Cette liesse au goût finalement si étrange me laisse perplexe. Et je viens sur l’actualité européenne qui s’est nouée en même temps que notre élection présidentielle, en Grèce et en Allemagne.

Les illustrations de ce billet ont été prise le 4 mai au meeting Front de Gauche « Chassons Sarkozy ! » place Stalingrad à Paris. Des marins en grève de la SNCM-CNM étaient présents sur scène ainsi que la chanteuse Dominique Grange. Photos : Remy Blang.

« Ouf, Sarkozy, c'est fini, enfin ! Ainsi est réglé le compte du fossoyeur des acquis sociaux et des services publics de notre République. Sa défaite est celle de son projet d'extrême-droitisation. C'est une très bonne nouvelle pour la France et pour l'Europe. Le monde, qui nous regarde connaît de nouveau l'audace des Français. Une page est tournée. Une autre commence pleine d'exigences. Je félicite François Hollande pour son élection. Son avantage lui donne les moyens d'agir. Je souhaite le meilleur au nouveau président comme à notre pays.

stalin-30J'adresse un salut reconnaissant à la résistance acharnée du mouvement social qui a préparé cette victoire. Les syndicalistes ont ce soir le dernier mot contre celui qui les menaçait. Je félicite les quatre millions d'électeurs du Front de Gauche dont les votes ont fait la décision aujourd'hui. Au même moment ce soir, notre parti en Grèce passe en 1ère position de la gauche. La leçon de cette heure est que pour sortir de la crise de la civilisation capitaliste les peuples cherchent une issue à gauche.

C'était bien une manipulation que la place honteusement accordée aux thèses de l'extrême droite entre les deux tours. Le Front national n'est pas du côté du monde du travail. Ses électeurs ont voté Sarkozy. Ses chefs ont déserté avec leurs bulletins blancs. Le Front de Gauche s'engage, autonome et conquérant, pour que la défaite de la droite et l'élection de François Hollande devienne la victoire des exigences aigües qui viennent de s'exprimer. Les élections législatives doivent approfondir notre victoire. Le Front de Gauche en est l'outil fidèle. Tout commence à présent pour la France et pour notre gauche. Place à la fraternité ! Place au peuple! »

Drôle de soirée électorale. La défaite de Nicolas Sarkozy a fait s’exhaler un soulagement universel et une formidable bouffée d’envie de vivre autrement. Mais c’est tout. Je veux dire qu’il n’y avait rien qui ait ressemblé à ce que fut 1981 dont le souvenir a pourtant été beaucoup sollicité par les commentaires. En 1981 la gauche avait un programme commun et comptait faire le socialisme. Personne ne sait ce que l’on compte faire au juste à stalin-13présent. Je veux dire que c’est la première fois que les socialistes gagnent sans aucun projet de société ni aucune réforme emblématique. La pluie des truismes et des mots creux s’est donc vite diluée dans le vide. Et la soirée a vite tourné en rond sur les plateaux de télé. Les dirigeants socialistes n’avaient rien à dire sinon leur émotion et leur compassion pour la tristesse du camp d’en face. Noble retenue et fair-play en bronze antique. Le camp d’en face n’avait rien à dire non plus sinon sa déception et son émotion. Noble fair-play et retenue en marbre antique. Ces salamalecs mutuels, coupés de petites remontées du gaz de la campagne électorale lassèrent vite. Impossible de lancer un débat. J’ai pu en faire l’expérience. A la Bastille, on vit la tribune, une magnifique rangée de costards cravates masculins, recommander à la foule de ne pas rater le dernier métro. Sur les écrans tout échange était sans cesse interrompu par des images à vocation palpitante mais qui, en vérité, rendait totalement virtuelle la réalité qu’elle prétendait cerner au plus près : « la voiture de François Hollande va démarrer ! La voiture a démarré. La voiture roule suivie par de nombreux motards. Les motards sont nombreux qui suivent la voiture. La voiture accélère devant les motards qui roulent en nombre derrière la voiture ». Puis ce fut « l’avion de François Hollande va décoller ! L’avion a décollé » et ainsi de suite. Comme le souvenir de cette immense liesse est encore très frais, respectons la trace de ses vibrations teeeeeellement émouvantes. Mais il est impossible à l’observateur qui a de la mémoire et de la culture de gauche de ne pas se sentir perplexe. Quels mots trouver pour rendre compte de cette étrange ambiance ? « On l’a viré, on l’a viré » lancèrent les nôtres sur l’air de « on lâche rien ». Il est vrai qu’ils se lassaient des « on a gagné, on a gagné » trop platement footballistique à leur goût. La foule reprenait de bon cœur ce résumé du sens de la soirée. Sur la place de la Bastille des groupes de militants socialistes venaient saluer les nôtres amicalement. Beaucoup remerciaient nos stalin-44camarades venus, avec leurs drapeaux, se joindre au rassemblement. Mais pour les chefs socialistes : le Front de Gauche, quézaco ?

Ils, elles, remercient les « humanistes », et même le Modem, sans oublier « nos amis écologistes ». Bref tout ce qui compte pour du beurre dans le résultat et dont il est possible de caresser la tête sans risque. Mais le « Front de Gauche » ? C’est le parent qui fait honte ? On dirait bien. A moins qu’il soit considéré comme peu avouable de lui devoir autant ! Car il y avait un constat chiffré pourtant facile à faire. Mais j’admets qu’il avait du mal à trouver sa place entre l’observation des mouvements de la voiture de François Hollande, des motos et de l’avion, sans oublier l’émotion des uns et la déception des autres. Un fait qui ne nécessite que des connaissances mathématiques rudimentaires. Nicolas Sarkozy a été battu par le Front de Gauche. Car si l’on retire nos quatre millions de bulletins de vote, François Hollande ne recueille que 40, 2% des voix. Au deuxième tour on élimine. Nous l’avons fait. Nous avons éliminé Sarkozy. Combien « d’humanistes, de Modem » et même de « nos amis écologistes » aurait-il fallu rassembler pour compenser cette masse politiquement active et déterminée au point d’aller mettre un bulletin de vote qui ne la représentait pas ? Le résultat est stalin-48assez serré pour que nous puissions rappeler notre décisive existence à quelques désinvoltes. 

Comment et pourquoi faire ? Nous n’avons pas éliminé Nicolas Sarkozy pour nous contenter d’une soirée de sortie place de la Bastille avant le dernier métro. Maintenant il faut donner au peuple la part à laquelle sa victoire lui donne droit. C’est-à-dire du pognon et des services publics, pour résumer l’affaire ! Comme l’élection législative arrive c’est le moment de le dire avec un bulletin de vote. Nous allons donc commencer par aller rechercher ceux qui ont voté avec nous à l’élection présidentielle. Et nous allons solliciter ceux qui ont hésité et choisi au dernier moment de voter Hollande en pensant se donner une garantie de victoire contre Sarkozy. Cette fois-ci, il s’agit d’assurer le coup à gauche. Ils peuvent le faire sans risque réel ou supposé en votant pour que ça change vraiment avec une gauche qui sert les objectifs de l’humain d’abord. Nous allons leur proposer de se donner une garantie à gauche en élisant nos députés. Ces députés-là ne lâcheront rien. Ils continueront le travail commencé en chassant Nicolas Sarkozy. Plus il y en aura, meilleur sera le rapport de force quand commencera la négociation sur le SMIC, la discussion avec madame Merkel et ainsi de suite. Elire des socialistes n’améliore pas le rapport de force avec la droite. Tout au stalin-18plus cela confirme le niveau minimum de leur programme. Avec nous c’est le bond en avant, une nouvelle ligne d’attaque bien avancée. C’est l’ambiance de ce moment. Voir la Grèce.

Le vote des grecs intervenait dimanche lui aussi. Le résultat a placé en tête de la gauche l’organisation sœur du Front de Gauche en Grèce. Syriza est passé de 4,5% des suffrages en 2009 à 18% cette fois-ci. Mais les néo-nazis ont recueilli 6,5% des voix. La presse libre indépendante et éthique tire donc la leçon essentielle de cette situation : c’est une percée de l’extrême droite ! La même machine à nier la réalité qui a fait en France les beaux jours de madame Le Pen s’est mise en mouvement. Pourquoi ? Parce que ces journalistes-là aiment par-dessus tout ce qui fait sensation. Et comme leur éthique et préférence personnelle, dont on devine les racines, les tournent plutôt de ce côté de l’échiquier, ils joignent l’utile à l’agréable. Il est frappant de voir comment ceux qui se sont livrés à toutes les provocations contre le Front de Gauche sont les premiers à courir devant pour faire des arpèges sur la « percée des nazis grecs ». La palme au journal « Le Parisien » qui fit une campagne assidue contre le Front de Gauche en général et contre moi en particulier. Il est vrai qu’il a, de longue main, ses tendresses pour l’extrême-droite des comptoirs de bistrot. Il titre donc dans un souffle « l’extrême-gauche et les néonazis font une percée en Grèce ». La même ? Comme ils aimeraient que ce soit le cas ! Il mentionne à la treizième ligne le score de Syriza. Mais ce sera la seule référence à son succès. Tout le reste est consacré à faire des phrases sur « les néonazis », avec photo en gros plan de l’énergumène qui les stalin-72dirige. Elle n’est pas belle l’information populaire ? Parler pour ne rien dire de vrai et faire lire pour ne rien apprendre.

L’essentiel est dans la conjonction des faits. En France la majorité se tourne vers la gauche pour régler les problèmes qui résultent de la politique européenne des libéraux. Mais c’est le PS qui est préféré. Nous assurons la défaite de la droite sans contrepartie. Nous n’entrons pas au gouvernement. Exactement ce qu’a fait avant nous Syriza face à la droite et sous le pouvoir socialiste soumis aux plans d’austérité européen. Contre vents et marées. Et même au prix d’une scission du parti. Une minorité préféra en effet une ligne plus accommodante avec le Pasok, le parti socialiste grec. Cette aile vient de recueillir 6% des suffrages. Un gachis ! Il n’en reste pas moins que nous avons battu le parti socialiste grec de Papandréou. Et nous sommes à une portée de cailloux derrière la droite. La droite n’a pas de partenaire pour former une majorité. Placé en tête de la gauche, Syriza a proposé à toutes les autres formations de gauche de constituer un gouvernement ensemble. Exactement ce que nous aurions fait si nous avions été placés dans la même position. Pour passer de Papandréou à Syriza il aura fallu trois ans et de la fermeté politique. Cette trajectoire me paraît annonciatrice pour bien des régions d’Europe.

Quelques heures à peine ont passé et madame Merkel a commencé son bras de fer avec le nouveau président français tout juste désigné par le suffrage universel. Pas question de renégocier le pacte d’austérité, stalin-86dit-elle, puisque vingt-cinq pays l’ont déjà ratifié ! Oui mais, il lui était seulement demandé un « additif » au traité. Michel Sapin avait bien précisé : juste un additif ! Un simple document qui s’engagerait sur des objectifs de croissance. Ou même seulement sur l’idée qu’il faudrait aussi de la croissance. Nein ! Pas question non plus. Elle en a même rajouté. Elle veut bien qu’on parle de croissance mais à sa manière à elle. Une grosse sauce libérale pur jus. Hollande aurait juste le droit de répéter les choses humiliantes que l’italien Mario Monti a déjà été contraint de signer il y a peu. Il est vrai qu’il s’était permis quelques grognements de protestation contre la politique d’austérité. Lui aussi ! Un libéral si avancé. Un doctrinaire de première ! Quelle déception ! On lui a vite cloué les mains sur la table. Il a dû aussitôt jurer qu’il renonçait à toute politique de relance par la dépense publique. Il avait dû promettre que seule une politique de réformes structurelle et une relance de l’innovation et de l’augmentation de la compétitivité serait appliquée. Ce néant de Van Rumpuy, prétendu président de l’Union Européenne est même alors sorti de sa naphtaline pour croasser ! On l’entendit asséner que la politique d’austérité était la seule base acceptée pour toutes les politiques en Europe. De tout cela, combien de fois en avons-nous traité ici même, ces temps derniers ! Quels sourires condescendants nous ont accueillis les rares fois où les commentateurs se sont intéressés à l’Europe. Vingt-quatre heures après l’élection de François Hollande voici qu’il doit répondre aux questions que l’on ne posait qu’à moi : « Que ferez-vous si les allemands ne sont pas d’accord ». Comme on le sait ma réponse était « irréaliste » et le « vote utile » y a mis bon ordre. Admirons donc la suite réconfortante de la mise à l’écart de nos solutions.


947 commentaires à “Une déferlante de joie plate”

Pages : « 15 6 7 8 9 [10] 11 12 13 14 1519 »

  1. 451
    pichenette dit:

    Le billet comme source lumineuse et ensuite le foisonnement d'échanges intéressants.
    De l'Islande (410) à l'analyse courte mais percutante (439) concernant les explications sur les "remarques mortifères" liées au communisme entendues lors de tractages par exemple, la campagne législative se fraie un chemin pour éviter les écueils et porter le plus loin possible la vitalité du FdG, la gauche belle et rebelle.
    La masse des voix FdG reportées sur le candidat du parti socialiste doit peser, mais il ne faut compter que sur nos actions de contact avec les personnes. Un soutien logistique est cependant nécessaire.. des véhicules de tous types pour se poser sur des places avec du matériel, une animation..des petits films récents ou anciens courts.
    Mais parler, échanger demande moyens, temps et, difficile de faire accepter des explications justifiées lorsque en face les convictions sont des croyances.
    Il n'empêche que "on lâche rien" et comme dit un philosophe: "N'avoir rien, n'empêche nullement d'être fort bien exploité. C'est même la condition pour que s'accumule un capital dont ceux qui l'accaparent craignent eux-mêmes qu'il finisse par se réduire à ce qu'il est au fond: très exactement rien".

  2. 452
    Antigone 34 dit:

    Se former,comprendre ce qui se passe et modifier profondément le fonctionnement de nos partis politques afin qu'ils ne captent pas la volonté populaire avec des petits liders locaux qui filtrent et décident. Il faut que le FdG existe en tant que mouvement agissantavec la possibilité de tirer au sort ses élus et représentants pour un mandat non renouvelable. Ce sera le seul moyen de ne pas retomber dans l'ornière que nous pressentons tous ici. Ecoutez cette coférence sur la finance édifiante. On est loin encore, mais chaque éveil des consciences, nous grandira tous.

  3. 453
    Michel Matain dit:

    @ 473 jnsp / Jean-François91
    Impossible de remettre en cause à un mois des élections. Et après impossible à remettre en cause parce qu'il aura été élu ou déjà candidat.

    Il y a des accords, il faut les respecter, on ne change rien à un mois des élections législatives sauf si on veut se saborder, sauf si on veut jouer à la gauche grecque. L'exemple de Grèce est exactement celui qu'il ne faut pas reproduire : la division. D'un côté le KKE qui refuse de discuter avec Syriza et de l'autre une aile droite de Syriza qui fait scission et présente sa propre liste. Ca coute 50 députés à la gauche grecque et la possibilité de former légalement le gouvernement en ayant une majorité. C'est à pleurer. En France nous avons un Front de Gauche qui fonctionne, dont les militants et dirigeants ont appris à encore mieux se connaitre pendant toute cette campagne. Il faut absolument préserver cet outil.

  4. 454
    turmel jm dit:

    Danielle vergne 11h30
    Mais qui vous a dit que les communistes voulaient entrer au gouvernement?
    C'est un débat qui aura lieu dans ce parti,mais qui sera soumis au vote à bulletin secret de l'ensemble des adhérents. Pour être bien placé, je peux vous dire que le résultat sera conforme à l'honnêteté politique et morale que le FdG a toujours défendu durant cette campagne électorale.

  5. 455
    Nicolas G30 dit:

    Pourquoi l'humanité ne deviendrait il pas " L'humain d'abord", avec une ouverture Front de Gauche,en tout cas dés que possible je m'y abonne, car difficile de se le procurer à la librairie de mon village. En tout cas le changement se fait attendre en ce qui concerne les médias, le Front de Gauche est invisible, sinon décrié ou raillé,minoré, voire rayé de la scène politique. Après la saga Sarko, commence celle sur la famille Hollande, je ne crois pas que les socialistes y mettront de l'ordre. Ce serait de l'ingérence sur des médias libres et indépendants ! Comme on dit par chez nous : On n'est pas sorti de l'auberge !

  6. 456
    ATMANE dit:

    Bonjour,

    Moi je tiens à féliciter Mr Mélenchon, même si je n'ai pas suivi toute sa campagne, il a assure ! j'en ai retenu que des points positifs, je trouve que c'est un "bonhomme" comme il y en a plus aujourd'hui, les gens le critique beaucoup, mais il dit tout haut ce qui va et ne va pas, et il n'a pas peur de mouiller sa chemise pour les autres. Je le soutiendrai lors des legislatives et j'emporterai avec moi toutes mes relations en masse.
    Hollande a gagné, j'ai sorti ma casserole mais la joie n'était pas si intense comme j'aurai voulu qu'elle le soit, on a dégagé Sarkozy, c'est une victoire contre celui qui, pendant presque 10 ans nous a noyé et nous a détruit avec sa dictature, enfin ce n'est plus qu'un souvenir.
    Je vous souhaite le meilleur Mr Mélenchon, et vous y arriverez car vous êtes un battant, et les battants d'une manière ou d'une autre arrivent toujours à leurs fins...
    Bon courage à vous et votre équipe.

  7. 457
    Citoyen93 dit:

    une idée de clip de campagne pour les législatives? En 2 minutes 30, ça pourrait montrer très concrètement ce que font les députés du Front de Gauche.

  8. 458
    jerome dit:

    Le Front de Gauche en Grèce est clair sur ces positions face à la finance et aux partis de l'ancienne majorité, Il faut leur apporter tout notre soutien et s'inscrire dans une position aussi ferme, par pitié ne faites pas de marchandage avec le PS pour les législatives, du vent les usuriers et financiers dictant leurs lois aux élus du peuple souverain français.

  9. 459
    redline69 dit:

    Du moment où il y aura eu réunion des acteurs des partis qui composent le FdG, il y aura clarté !
    dans l'hypothèse du chacun pour soit et dieu pour tous, nous irons dans le mur et le PS sera bien heureux.
    Sarko à cru utilisé le vote FdG contre Hollande et à son propre bénéfice. C'est d'ailleurs pour cela, en plus de sa manif UMP du 1er Mai, que j'ai décidé de voter contre lui directement, en prenant le seul bulletin à ma disposition pour cela. (je pensais pas mettre hollande dans l'enveloppe au départ à cause du MES)
    disons bien clairement, que toute forme d'entente avec le modem serait une grave erreur, mais hollande reste libre. notre contribution maintenant que nous représentons 11% des Français est de continuer les explications comme l'histoire du 1% de la banque centrale par exemple. Ainsi les Français de gauche seront qu'a tout moment, ils ont un recours. par contre, je le dis clairement, je soutiens un accord cadre pour les Législatives dans le but d'avoir des députés FdG à la hauteur de nos 11%. bien entendu ces députés seront indépendants du PS et resteront nos représentants. Qu'ils soient communistes ou autres n'est pas le plus important. L'important, étant que tout le monde se place derrière le Drapeau "Rouge" Front de Gauche pour former une masse visible et incontournable. la somme de nos partis séparé, nous rend inerte ! ensemble nous formons un groupe de combat réaliste.
    j'attends énormément de GU, de Fase, du PCF et donc du PG !

  10. 460
    Max RIEUX dit:

    F. Hollande « normalement résistant » ou « normalement soumis » aux pouvoirs des financiers, nous allons le savoir dés la rencontre avec Merkel le 16 mai. L’élection de F. Hollande peut remettre en cause le plan Merkhosy,son cortège d’austérité et de croissance à la sauce néo-libérale ,mais il peut aussi muter en plan Merkholland sans vrais changements de nature interne. Quelques remarques de forme et de fond :
    F. Hollande « résistant » ou « soumis » sur la forme ? La politique et son expression c’est aussi du symbolique.
    Pourquoi F.Hollande accepte t-il d’aller à Berlin, alors que pour les affaires Européennes il y a deux lieux tout indiqués Bruxelles ou Strasbourg. Imposer un changement de lieu serait un premier acte de marquage d’une volonté ne pas se rendre sur un territoire « marqué comme dominant » par le précédent compromis des droites et leur service aux seuls intérêts du coup, d’Etat financier contre les peuples qui payent la note.
    F.Hollande « résistant » ou « soumis » sur le double fond ?
    1er Fond / Remise en cause des deux textes scélérats,le M.E.S et le T.S.C.G.( MES(mécanisme européen de stabilité ; T.S.C.G.(Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance) qui sont les deux supers structures(carcans) de l’UE qui entraveront les marges de manœuvres nationales si on les intègre comme politiques « respectables ». Il convient d’ajouter pour museler les financiers, les banques ; le financement en...

  11. 461
    Dauphinoise dit:

    @ Nicolas VDR dit:9 mai 2012 à 8h11
    Ah ben quand même ! J'avais presque peur d'être la seule à penser ainsi (d'ailleurs je l'avais dit plus haut, sans doute différemment). Vu comme la campagne s'est déroulée, vu comment se sont conduits les médias (presse, TV, radios) pro Hollande, que pouvait-on espérer de la part de tous ? Rien. C'est pas une surprise et à mon avis cela ne sert pas à grand chose de se le répéter en boucle.
    On savait qu'on aurait un sacré boulot devant nous, on n'a pas fini le travail, d'ailleurs le finira-t-on un jour ? Probable que non.
    Ah, pour les sympathisants sur Grenoble. Demain, jeudi 10 mai, Jardin de ville à 18H30, "pot de départ de Nicolas Sarkozy pour l'envoyer loin, très loin de l'Élysée"

  12. 462
    jameswest dit:

    J'avais la ferme intention de remettre un bulletin Mélenchon (récupéré lors du premier tour) dans l'urne au deuxième tour. J'ai finalement glissé un bulletin Hollande au 2ème tour. J'avais parlé de ma volonté de m'abstenir autour de moi et une de mes collègues de travail a fini par me convaincre de dégager l'autre : nous étions alors conscients que si le sortant repassait, il finirait sa sale besogne. Je ne regrette pas mon vote, nous avons enfin dégagé le malfaisant. Il est évident que pour les législatives, ce sera Front de Gauche et rien d'autre. Il va falloir refaire le même style de campagne, nerveuse, pédagogique, et'investir les plateaux de radio et de télé pour convaincre, expliquer etc. La majorité des citoyens ne s'informent qu'avec la télé qui leur lave le cerveau. Remobiliser, bousculer et cette fois-ci convaincre ceux qui ont voté utile au premier tour alors qu'ils étaient les plus nombreux dans les meetings et faire enfin rougir le programme social démocrate de Hollande.

  13. 463
    Michel Berdagué dit:

    Pour les Communistes,les encartés, la stratégie est le choix du Front de Gauche. Ce n'est pas parce que le centralisme démocratique n'existe plus que ce Parti n'est pas discipliné même si des Pbs ici ou là existent.
    Mais libres à chacun de partir comme un hue et/ou se mettre en opposition avec le vote interne majoritaire.Gérin ou autres.
    Mais avec les 4 millions qui sont la Force et la Base,comment un Parti comme le P.C.s'engagerait à gérer avec solférino pour appliquer de l'austéritaire rebaptisé en rigueur budgétaire pour faire passer la douloureuse.
    Remettre sur la table :1- prêt à 1% avec le Pôle Public financier/bancaire
    2- 1700 net pour obtenir le brut depuis le 20/4/2012 y a inflation
    3- Planification écologique
    4- Sixième République avec la Constituante pour la Révolution citoyenne
    Bref "L'Humain d'abord" notre Programme.
    Il faudrait être fou,suicidaire de vouloir pour qqs fauteuils éjectables de se faire supuku,hara - kiri.
    Car en 1981 le Parti savait qu'il allait être affaibli et qu'il allait être mis au ban par les alliés Ps.
    Lorsque nous avons lancé le FdG puis notre Candidat élu,tout de suite ils se sont déchaînés,si bien que dès le début de la campagne les UMP locaux de Paris-Centre regardaient cela avec délectation et JeanLuc a été très surpris de la violence des attaques. La mémoire de ces attaques est intacte.

  14. 464
    ROLLAND dit:

    Le « miracle » grec
    Comment avec 32 % des voix peut-on obtenir 149 sièges sur 300 au Parlement ? C’est le nouveau miracle de la démocratie à la grecque. « Un homme, une voix » ? Que nenni ! Les héritiers des soi-disant fondateurs de la démocratie ont « inventé », après d’autres, un mode de représentation parlementaire qui attribue 50 sièges sur 300 (1/6 !) à la formation qui a obtenu au moins (ou seulement) 1 voix de plus que les autres.
    La Nouvelle Démocratie, de droite, est donc passée de 58 à 108 députés/300, avec seulement 18,8 % des suffrages exprimés, alors que le Syriza, de gauche, en est resté à 52/300, représentation stricte des 16,75 % obtenus.
    Qui peut encore s’étonner de la dénonciation de ce mode de scrutin de voleurs ? Car au bout du compte, 68 % des votants, anti-austérité, sont « réduits » à 151/300 députés, alors que les laquais de la troïka BCE-FMI-CE sont 149 pour « représenter » 32 % des voix.
    Qui peut encore s’étonner que cette habileté tant vantée par les « puissants » finisse par nourrir un courant d’opinion antiparlementaire, d’extrême droite ?
    Balayons devant notre porte : est-il « juste », pour prendre un terme récemment mis en avant, que dans notre pays toute représentation politique comportant la proportionnelle soit toujours l’objet d’arrangements inavouables au détriment justement de la justice ? Aux Municipales, aux Régionales ?

  15. 465
    Jean Louis CHARPAL dit:

    @ 480 Nicolas G30 -13h01
    " Pourquoi l'humanité ne deviendrait il pas " L'humain d'abord"..."

    Parce que l'Humanité a été fondée par Jean-Jaurès, dont le principal enseignement a été la justice sociale dans le respect des valeurs et des libertés républicaines et que ce principe fondamental est le fil conducteur, le " fil rouge " en l'occurrence, de tout ce qu'a fait et proposé le Front de Gauche.

  16. 466
    David JV dit:

    @ Sylvie 12h35
    "... sans se renier cela éviterait ainsi toute polémique ou incompréhension pour ceux qui comme moi on débarqué dans cette découverte de cette gauche."

    Oui Sylvie, moi aussi, je pensais cela auparavant. A présent, je suis beaucoup plus nuancé. En effet :
    1° L'absence d'un parti unique n'empêche pas l'adhésion à un programme commun ("L'humain d'abord"). plus encore, jusqu'ici, il en a favorisé la possibilité car si on avait attendu la constitution d'un seul parti pour mettre en oeuvre cet élan, rien ne se serait passé.
    2° Au fond, c'est plus une question de forme que de fond (cf. ma première remarque). D'ailleurs, toi même tu avoues que tu voteras pour le candidat FdG qlq soit son parti...
    3° Avec un parti unique, cela ne changerai rien aux courants internes, à la diversité...regarde le PS, l'UMP...etc.
    Donc au final, et à bien y réfléchir, c'est une cosmétique et non un réel sujet à ce jour. pour moi en tout cas. Je sais que j'irai défendre sur les marchés la position du FdG, son programme, alors que je suis PG que le candidat soit PG, PCF...aucun conflit. C'est plutôt un signe d'ouverture d'esprit, et c'est donc bon pour la démocratie !
    Fraternellement

  17. 467
    P_i_e_r_o_ dit:

    Bonjour à tous,
    Ravi de voir un élan de gauche comme celui-ci.
    Cependant je reste perplexe. Comment (re)donner au peuple du pognon et des services publics sans s'opposer clairement au prochain traité européen : le TSCG., Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance de l'Union Européenne. 10 pages de commentaires, et pas la moindre mention à ce traité...
    Comment ne pas s'opposer clairement à un traité qui, par une loi organique (version Hollande), va ériger en principe incontournable, la règle d'or, à savoir la réduction des déficits et le paiement de la dette ?
    Comment en coupant 80 Milliards (dans la Sécurité Sociale et les collectivités territoriales) en 2013 pour réduire le déficit selon les critères, peut-on redonner de l'argent au peuple ? Comment en payant 5% de la dette par an lorsque celle-ci dépasse 60% du PIB (donc 80 Milliards supplémentaires), peut on re-donner de l'argent au peuple ?
    Une des principales actions à prendre n'est-elle pas de réaliser l'unité la plus large pour empêcher la ratification de ce traité ?

  18. 468
    Nicole dit:

    @Nicolas g30-13h01
    "Pourquoi le journal l'Humanité ne deviendrait-il pas "L"Humain d'abord"..."

    Pour compléter l'explication pertinente de Mr CHARPAL, je me permets d'ajouter que ce titre honorable est aujourd'hui d'actualité...puisqu'il contient le mot "humain". Ce journal a beaucoup évolué et personne ne doit avoir peur de le lire. Pour un abonnement annuel (38 euros par mois - prélèvement automatique), je reçois dans ma boîte aux lettres l'humanité quotidienne et l'Humanité dimanche, hebdomadaire magazine très attractif aussi. Tous les soirs, sa lecture me désintoxique de tout ce que j'ai pu entendre dans les médias...et surtout apprendre tout ce qu'ils n'ont pas dit...
    Pour ceux qui demandent la création d'un nouveau quotidien "front de gauche", je les encourage en attendant à lire régulièrement l'Humanité. Merci à tous pour vos apports. Fraternité. N

  19. 469
    Germinal 93 dit:

    "Le monde politique grec est entré dans une ère nouvelle."
    Alexis Tsiporos. Retenez bien son nom.Il serait le "Mélenchon grec"
    Si je savais mettre en lien, je pointerais ici l'exaltant article de Effy Tselikos (Athènes) sur myeurop.info

  20. 470
    chondrina dit:

    Amis, camarades du front de gauche, le moment est comme une pause dans la réalité. Campagne présidentielle et législatives obligent...
    Pendant ce temps on apprends que depuis janvier un nombre certain de plans sociaux ont été mis sur "pause" pour ne pas faire mauvais effet sur les élections, comme un certain nombre d'enveloppes budgétaires ont été totalement dépensée avant les élections.
    Conclusion, ça va chauffer sur le plan social et toute cette belle énergie du front de gauche devra servir à épauler les syndicalistes et les grévistes de partout.
    Les institutions républicaines vont se mettre en place en pataugeant plus ou moins jusqu'à l'été, donc jusqu'à l'automne, mais la finance elle, va continuer son jeu juteux, d'autant qu'elle n'a pas grand chose à attendre, son champion étant dans les choux.
    Nous rêvons d'action, alors politisons les conflits sociaux, expliquons, épaulons, bref soyons là où nous devons être en appliquant la pédagogie transmise par nos passeurs.
    C'est ça la sociale !
    Aidons nos candidats aux législatives en proposant des actions locales qui permettent de développer la pédagogie, invitons les médias de province à participer à nos actions, manifestons devant les mairies, remuons la vase pour faire parler de ceux qui défendent l'humain d'abord...
    Notre force ce sont les militants de terrain, utilisons nous !

  21. 471
    David JV dit:

    @P_i_e_r_o
    Comme tu le dis toi même, c'est totallement incompatible ! c'est "bamby sur la glace".
    Le pb ce n'est pas le pourquoi mais le "comment" comme tu dis. Et là on a pas de solution miracle ! Si tu en as une, dis la nous. Il reste à faire oeuvre de patience en communiquant avec les gens, à tracter, à se mobiliser quand il le faut, à aller chercher de nouveaux sympathisant en leur communiquant ce formidable espoir que nous portons tous ; oui c'est possible de changer les choses...
    Et toi, tu es au courant qu'en novembre 2011, l'UMP a mis tout son poids pour faire voter la loi sur les COV (certificats d'obtention végétale) privatisant la nature et obligeant les paysans à payer une taxe en cas de réutilisation d'une semence l'année N+1...? au delà du fait qu'il leur est dorénavant interdit de prendre d'autres semences que celles des grands semenciers...?
    Tu vois, il y a plein de chose contre lesquelles il faut lutter et contre lesquelles nous lutterons aujourd'hui ou demain et ce, même si elles finissent pas être adoptées.

    "Une des principales actions à prendre n'est-elle pas de réaliser l'unité la plus large pour empêcher la ratification de ce traité ?"
    Avec qui ? le FN ? parce que les autres partis sont pour !
    Fraternellement

  22. 472
    Gerard Blanchet dit:

    Concrètement les législatives. Tous les commentateurs sérieux du 1er tour s'accordent pour dire qu'un tiers des électeurs d'Hollande ont été des votes utiles. Nos 11,1% peuvent être, sans problème pour nos candidat-e-s aux législatives. Si on considère qu'on peut "récupérer" 1/4 des votes Hollande cela nous ferait en moyenne 18.5% aux législatives. Mais ce n'est qu'une moyenne bien sûr. J'invite chacun-e- d'entre nous à faire ce calcul dans SA circonscription pour voir concrètement si le candidat du front de gauche est, avec ce calcul, en-tête ou non, de la gauche. Je l'ai fait pour la mienne : Montluçon dans l'Allier. Luc Bourduge est de 250 voix devant le candidat PS Lesterlin qui s'est abstenu à Versailles et abstenu dynamiquement sur le MES. C'est donc jouable mais à condition que dans chaque quartier, dans chaque village on aille trouver les électeurs socialistes qui étaient dans nos meetings et qu'on leur dise clairement : "on n'a pas fait défaut pour virer Sarkozy et élire Hollande, alors maintenant on compte sur vous pour que, cette fois-ci, vous votiez pour vos convictions". J'invite chacune, chacun à en faire de même. Cela dépend de l'engagement, sur le terrain, de toutes et tous et non pas de discussions de sommet (pour là où il y a danger FN oui bien sûr). Oui Michel Matain 11h30 c'est possible.

  23. 473
    Naco dit:

    @la belle rouge 14h38
    Le même article de Henri Pena Ruiz a été publié le 4 mai sur le Blog du parti de gauche, avec le titre :
    "L’autre victoire du Front de Gauche"
    Il est donc très amusant de constater que pour le journal Le Monde, ce titre devient :
    "Un nouveau discours politique a émergé"
    Personnellement, je préfère le titre original, mais il est vrai que s'il avait gardé, certains lecteurs de ce journal auraient résilié leur abonnement.
    Sinon, pour ceux qui se posent encore la question de savoir comment certains ou certaines ont pu vouloir se déplacer du QG des Lilas à la Bastille, sans se prendre du tout pour des admirateurs de Hollande, tout est très clairement expliqué par le touchant récit de Laurence Sauvage ici

  24. 474
    breteau jean claude dit:

    Comment mediapart manipule ses. lecteurs..!...Instructif...
    Le bon résultat de sarko serait du a la stratégie extréme droitiere de buisson, ça éxonére hollande du desastre de sa campagne de deuxieme tour lamentable et qui aurait conduit a une nouvelle défaite, sans la volonté des électeurs du F D G de virer l'autre.Mediapart evite ainsi de parler de notre role primordial.Abonnez vous plutot à l humanité pour y voir clair..!
    Dans l huma aujourd hui, la "pensée" du socialiste portuguais m soarés, ou l art du foutage de gueule.Ne cherchez pas ailleurs ou dans ce cas le silence est d or,et l internationale socialiste " nickel"

  25. 475
    Démocrate Motivé dit:

    Hier soir j'ai écrit à propos de la Grèce en demandant une source fiable pour me renseigner sur le KKE et Syriza. Cherchant si quelqu'un avait une piste à me fournir, je n'ai pas retrouvé mon message.
    Je sais que j'ai écrit KKK au lieu de KKE, mais c'était vraiment une erreur et pas une douteuse mauvaise intention! Si la WM a jugé bon pour cela de supprimer mon message, j'en demande pardon, à lui et à tous ceux qui auraient pu être choqués par cette confusion malheureuse.
    J'ai trouvé quelques infos sur le site de l'Huma.

  26. 476
    Jean Jolly dit:

    En ce qui concerne la polémique larvée du partage des députations FdG, cet accord remonte à la décision de nommer le candidat commun, Jean-Luc, chose exceptionnelle au PC depuis Mitterrand. Il me semble que cet accord était basé sur la proportion du nombre d'adhérents de chaque parti distinct. Cette proportion a-t-elle changée ? Peut-on revenir sur cet accord si cette proportion est différente ? Franchement je n'en ai aucune idée.
    Je suis adhérent au Parti de Gauche et ça ne me pose aucun problème de voter pour un/e candidat/e PC, GU, FASE ou autre formation du FdG, je ne demande à ce/tte camarade que de respecter notre programme... au moindre faux-pas je serai intransigeant, voire même revanchard quelque soit l'appartenance du/de la député/é.
    Ne brisons pas ce bel élan pour de simples comptes d'apothicaires.

  27. 477
    Germinal 93 dit:

    La Grèce au coeur. J'insiste.Ce qui s'y passe est extraordinaire.Il faut tout faire pour briser l'omerta.Quitte à faire du buzz. Je serais pret à descendre la Seine, de Billancourt à Charenton, en planche à voile en brandissant le drapeau rouge et le drapeau grec. Petit détail: j'ai 10 ans de plus que notre fidèle camarade Alain Tetard (448 - 11h44)

  28. 478
    la belle rouge ! dit:

    Breteau jean claude, 15h21 : tout n'est pas que complot et manipulation ! Il y a par ailleurs des articles positifs et élogieux concernant le Front de Gauche et JL Mélenchon sur Médiapart. Soyons critiques et curieux et adultes... Et demain, achetons l'Huma avec JL Mélenchon pour rédacteur en chef !
    Cordialement

  29. 479
    bibi dit:

    515@Germinal
    Ce matin, notre "ami" Langlet sur BFM le nommait le petit Mélenchon grec. C'est très bien. Pour certains, ça va leur ouvrir les yeux sur le programme FdG.

  30. 480
    Antraigues dit:

    A propos de la Grèce, je viens d'entendre à la radio que A. Tsipras, le leader de Syriza, vient de demander un rendez vous avec François Hollande. Fichtre ! Il risque d'être bien déçu. Mais s'il vient ici, il est totalement indispensable qu'il voit Jean-Luc Mélenchon, sinon de quoi aurons nous l'air...

  31. 481
    Madeleine dit:

    Moi je les sens pas ces législatives...
    Avec un PS intransigeant qui méprise ceux qui l'ont porté au pouvoir, beaucoup de camarades (dont moi) ne voteront pas pour eux au second tour. Et avec une droite aux abois et radicalisée, je ne vois pas comment on pourrait éviter une énième cohabitation qui porterait une fois de plus les idées d'extrême-droite au premier plan...

  32. 482
    Menjine dit:

    Le front de gauche n'avait pas pour seul but une alliance électorale limitée au premier tour de l'élection présidentielle !
    Nous avons élaboré un programme partagé qui nous lie au delà du calendrier imposé de laVème République, et ce lien ainsi établi et fondé sur une réflexion collective ayant mis en branle non seulement les états majors des partis, les militants de ces partis,mais des dizaines et des dizaines d'individus dans les assemblées citoyennes, des meetings, des réunions de bistrots (en écoutes collectives commentées pendant la campagne), de discussions familiales parfois plus qu'animées (comme de nombreux camarades en ont fait état ici) etc..etc... Bref, tout ce boulot est une construction irréductible qui ne peut que perdurer : nous ne sommes plus les mêmes, nos partis également ont évolué profondément, et notre cher Jean -Luc aussi s'est encore bonifié dans ce combat de tous.
    Dans cette construction il y avait, il y a l'idée que cela continue, personne n'a pensé qu'on allait rediscuter avant les législatives, ou alors je n'avais rein compris, la chose est claire nous avons des représentants fdg dans toutes les circonscriptions au premier tour, on vote pour eux, car eux, c'est nous, c'est le peuple et on sait pourquoi on vote pour le programme du fdg !
    Après 2ème tour : pour les candidats fdg en tête, simple.
    2- on évite une chambre de droite alliant fachos et UMP. on réfléchit.
    3- Et après: combat pour le fdg par nos élus.

  33. 483
    Citoyen93 dit:

    @devuyst.
    Tsipras a prévu de rencontrer P Laurent et JL Mélenchon. Par contre on dirait que Hollande préfère recevoir Van Rompuy, ça doit être plus dans ses cordes...

  34. 484
    PHILIPPE dit:

    Camarades, je suis communiste et le manque de clarté du PCF sur la non participation à un gouvernement me fait peur. Sur quelles règles, quelles réponses aux besoins des gens, en retraite, pouvoir d'achat, protection sociale? Tenons bon. Moi je crois en ce Front de Gauche, il ne faut pas que le PC casse ce que nous avons mis tant de temps à construire. de toutes façons si le PC et autre devaient y aller sur le programme de Hollande, il signerait son acte de décès.
    J'approuve l'analyse de Jean-Luc Mélenchon sur la façon dont les médias ont traité la soirée électorale et le peu de gentillesse à l'égard des électeurs du FdG de la part du PS

  35. 485
    JM77 dit:

    "la joie plate" : j'étais plutôt sur de l'obligation morale de satisfaction et honnêtement je n'y suis même pas parvenu au grand dam de ma tante, cgtiste convaincue et infatigable travailleuse sociale, ravie et survoltée par la défaite de Sarkozy. Elle a mis ça sur comme elle dit mon jeune age (36 ans).
    Déjà il a fallu aller voter pour le corédacteur en chef du nouvelobs - à ce titre le passage dans le film de Moati ou LeRoux explique qu'un Mélenchon bas ça permet un rassemblement plus large est édifiant!- et ce fut beaucoup plus difficile que prévu malgré mes commentaires sur le blog où je militais pour le vote contre "Sarko".
    Au rique de passer pour un sympathisant aveugle et soumis, j'ai finalement décidé de voter FH aussi parceque Jean-Luc Mélenchon l'a recommandé d'un point de vue stratégique.
    Alors la joie plate dans mon foyer c'est déjà du positivisme.
    Concernant, les législatives et les reproches de certains camarades sur les candidats et le 80/20 dans les cironscriptions je n'ose rappeler que le PCF-largement majoritaire en termes de militants et d'élus nettement au delà du rapport 80/20 - a tout de même investi à l'election la plus médiatique qui soit,un candidat PG en la personne de Jean-Luc Mélenchon - choix qu'il ne regrette pas à mon avis d'ailleurs-.Alors,que pour les législatives, ils se réservent 80% des circonscriptions, et se retirent sur les restantes, évidemment celles où ils sont moins implantés,me semble au pire, logique !
    Revenons à l'essentiel...

  36. 486
    JR84 dit:

    De deux choses l'une : soit la prochaine AN est à majorité PS, soit il y a cohabitation. Aux militants socialistes de conviction de gauche, ne vaut-il pas mieux une cohabitation à gauche PS/FdG qu'une cohabitation UMP/PS.
    Si c'est le 1er cas qui se produit, les Françaises et les Français connaitront un changement radical de politique, une politique sociale et solidaire où les services publics retrouvent toute leur place. Sinon, le 2ème cas, sera la continuité des mesures de rigueur et d'austérité engagées par le gvt précédent. Alors pourquoi les socialistes ne voteraient-ils pas en phase avec leurs convictions profondes pour faire élire le maximum de députés du FdG en juin prochain. Que risquent-ils? sinon de voir leurs valeurs représentées au prochain gouvernement...un gouvernement de coalition PS/FdG!

  37. 487
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    Qu'il le veuille ou pas notre point commun à tous c'est Jean-Luc Mélenchon ! je sais, il ne tient pas à cette personnalisation, mais c'est un fait ! les 4 millions de votants pour le FdG ne sont pas tous du PC ou d'un autre parti, ça se saurait, et pourtant nous nous sommes cristallisés sous l'étendard de Jean-Luc Mélenchon et perso je n'y vois pas d'inconvénient, le seul que cela peut ennuyer c'est notre leader !
    Laissons les chevilles ouvrières des différents partis s'organiser comme elles l'entendent, je suppose d'ailleurs que c'est mis en place depuis un certain temps, même si il y aura toujours l'exception qui confirmera la règle ! sur 577 candidats possibles il y aura bien d'un coté ou d'un autre des mauvais coucheurs et c'est malheureusement humain !
    Soyons bête et discipliné et suivons les avis de Jean-Luc Mélenchon puisque pour le moment nous lui faisons confiance et ceci de quelqu'endroit que nous venions, il sera toujours temps de reprendre notre vote si nous nous rendons compte que nous allons dans un mur, ou, si une trahison quelconque venait à pointer son nez !
    Comme je l'ai déjà indiqué ici, la démocratie est de loin la stratégie politique la plus difficile à mettre en place, puisque nous demandons l'avis de chacun et que nous en tenons compte !
    J'attends avec impatience la liste des 577, et les commentaires que chacun de nous pourra mettre pour évaluer nos chances de faire un groupe parlementaire !
    Dans un peu plus d'un mois nous saurons alors patientons !

  38. 488
    P_i_e_r_o_ dit:

    @ David JV (517 - 15h11)
    Quand je parle d'unité, je parle de toutes les forces de gauche : LO, NPA, FdG (toutes ses composantes) et POI (ayant déjà lancé un appel clair à toutes les organisations se déclarant défendre la classe ouvrière). Peu importe les divergences sur d'autres sujets, il me semble que la clé du futur est le combat commun contre ce traité destructeur.
    Il me semble qu'on ne peut pas se revendiquer (et se lier à la victoire d'autres) "anti-austérité", et ne pas être clair sur ce point là en placer ce sujet au centre du débat ! Si ce traité passe, c'est l'austérité, pure et simple.
    Amicalement.

  39. 489
    morvandiaux dit:

    Voir la vidéo 5': Jean-Luc Mélenchon rédacteur en chef de l'humanité.

  40. 490
    SNIPER68 dit:

    Enfin nous avons quitter le sarkozisme il y a 3 jours de cela, que ce fut bon.Camarades nous avons bien travaillé pour la victoire de Monsieur le "Président" Hollande (même certain(e)s de nos camarades, qui se sont abstenue ou voté blanc le 6 Mai 2012),maintenant mes chers camarades de France et de Navarre on lâche rien jusqu'aux "Législatives" des 10 et 17 juin prochain.
    La bataille sera rude dans les prochaines semaines,soyons au rendez vous avec l'Histoire en aidant notre nouveau "Président" de la République en votant et en faisant voté le "F.D.G".
    Bisous à nos camarades Grecques de "Syriza",prenons exemple sur nos "frères" d'Athènes et de Grèce pour gagner.

  41. 491
    Menjine dit:

    Je pense que la désignation d'un candidat aux législatives n'est pas pure arithmétique, cela doit tenir compte de plusieurs choses implantation locale, origine sociale (peut-être qu'il faudrait un peu plus d'ouvriers députés), parité, âge et renouvellement des générations, capacités intellectuelles et qualités oratoires, je fais confiance à ceux qui ont négocié avant le début de la campagne des présidentielles, la question du parti d'origine est certes importante mais elle n'est pas la seule.
    Ce qui compte à mon avis c'est que tous ces candidats vont défendre le programme partagé, qu'ils vont peser de toutes les forces que nous leur donneront pour faire advenir la réalisation de ce programme.
    Je rajoute que ce programme n'est pas un programme d'aménagement du capitalisme mais un programme de rupture, et même s'il faut faire des alliances locales pour empêcher une chambre où l'alliance UMP -Le Pen serait majoritaire, nous n'en rabattrons pas sur notre programme, il faudra la rupture que nous visons.
    Ce que nous a aussi montré la campagne c'est que c'est la force visible, qui rend les choses possibles, on ne va pas rentrer chez nous devant la télé, la lutte de classe va s'intensifier, on sera là. Nos élus nous verrons les soutenir.
    Les libéraux sociaux, bling-bling ou fachos nous verrons aussi et nous entendrons.
    Evitons la catastrophe d'une chambre d'(extrême droite), et les choses seront plus claires, le combat décisif pourra se mener.

  42. 492
    henri dit:

    Les différences vont vite apparaître aux yeux des salariés entre les décisions du parti socialiste et les propositions du programme du Front de Gauche, le premier dossier en dehors de l'augmentation du SMIC sera celui des retraites et la non prise en compte des années de chômage, du service militaire, du congé maternité etc... en fait peu de différences avec le système actuel et le départ à la retraite à 60 ans qui s'éloigne pour beaucoup d'entre nous qui auront travaillé plus de 41 ans avec des périodes de chômage et de service militaire. Pour l'instant les syndicats ne déclarent rien et ce silence m'interroge. Ne pas recommencer les erreurs du passé et ne pas miser sur les défaites de la droite pour mener une politique contraire aux intérêts des salariés. Nous sommes incontournables, autant le faire savoir sans attendre par des actes politiques forts et en nous manifestant le plus rapidement possible.

  43. 493
    Lilly54 dit:

    Une radio de gauche vient de naître. http://l-oreille-gauche.playtheradio.com/index.cfm.

  44. 494
    Nico der Berliner dit:

    Parmi les erreurs du passé, il y a en particulier : être plus tolérants avec les coups durs portés par le PS que par la droite...

  45. 495
    JULES IMPRÉCATEUR dit:

    Salut et Fraternité,
    Ne faut-il pas dire que Hollande marche lentement et tente de gagner du temps: pour empêcher "le Changement maintenant", tenter de démobiliser jusqu'à l'automne. La rencontre avec les syndicats à mi-juin, c'est loin. Tactique à cause des législative, ou stratégie sociolibérale ?
    Il est utile et nécessaire de s'interroger, avant les élections, pendant et après, il est légitime de poursuivre le débat.

  46. 496
    Christophe dit:

    Nous allons donc commencé par aller rechercher ceux qui ont voté avec nous à l’élection présidentielle.

    Attention aux fotes d'aurtografe pour un ancien prof de français....

    Mais pour l'essentiel je suis d'accord, j'ai fêté (au champagne en digne héritier de ce que certains nomment encore la gauche caviar) l"expulsion de monsieur Sarkozy, depuis 10 ans qu'il pourrissait la France ça valait bien du Champagne.
    Mais la victoire est trop douce et manque cruellement de raisons à l'enthousiasme , il faut qu'en juin on se mobilise tous pour avoir un maximum de représentants du front de Gauche à l’assemblée, mais pas au prix d'une cohabitation avec la bande de l'UMPFN !
    Je pense que les socialistes ont tord de nous sous-estimer dans les raisons de leur victoire, ne nous abaissons pas à ce jeu car l'issue pourrait être pire que l'affront qu'ils nous ont fait !

    Vive le République Sociale et Laïque

  47. 497
    Menjine dit:

    @P_i_e_r_o_
    Bien entendu la question de la ratification du TSCG est le point central.
    Nous avons bien vu comment l'adoption du MES grâce à "l'abtention dynamique" de nos camarades PS, était le prélude à la ratification de ce traité, si tant est que les jeux ne soient pas déjà fait avec quelques argutie juridique.
    Nous avons vu comment les députés qui ont voté "non" y compris une vingtaine de socialistes avec ceux du groupe PC/fdg avaient montré où se situait la ligne de démarcation.
    Si nous voulons une rupture avec l'état de chose actuel, c'est ce point qu'il va falloir imposer en priorité.
    Les résultats en Grèce et les difficultés que la gauche rencontre sont à mon avis aussi centré sur ce point.

  48. 498
    Fati25 dit:

    "Pourquoi l'Humanité ne deviendrait pas'L humain d'abord ?"
    La question est posée, nous avons besoin d'un média existant et vite, pas dans 3 mois mais de suite si nous voulons continuer notre combat. Jean-Luc Mélenchon est rédacteur du quotidien à paraître de demain, voyons ce qu'il en résultera...

  49. 499
    papa dit:

    Demain,le rédacteur en chef de l'"Humanité" en sera Jean-Luc Mélenchon!

  50. 500
    Antraigues dit:

    @Nicole 509 : Mais nous lisons déja l'Humanité ! Mais tout les lecteurs de l'Huma sont déja convaincus, l'idée est de toucher de nouveaux publics, et pour cela un seul quotidien et pratiquement rien d'autre ça me paraît léger pour diffuser largement. Je me suis aperçu avant le 1er tour que beaucoup d'électeurs de gauche ignoraient notre programme. La question est : comment les atteindre ? (Ne me repondez pas : "en faisant du porte à porte".)

Pages : « 15 6 7 8 9 [10] 11 12 13 14 1519 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive