28avr 12

Un 1er mai pour recentrer le débat

Le vote utile a favorisé l’extrême-droite

Ce billet a été lu 139 629 fois.

Je me remets à mon clavier. Les lignes que je jette à présent s’ajoutent à celles que j’ai déjà rédigées pour le précédent billet. J’y analysais déjà le résultat du premier tour de l’élection présidentielle pour comprendre l’étrange deuxième tour, si brun, que nous sommes en train de vivre. Je renvoie donc les nouveaux venus que ces nouvelles lignes intéresseraient assez pour cela sur le précédent texte. Après un bref rappel de mon appréciation sur notre score, je traite des effets dévastateurs du prétendu vote utile qui a donné la main à l’extrême-droite. Et je parle du 1er mai.

Je résume les traits essentiels de mon regard sur notre résultat. Avec 11,1% ce sont 4 millions de voix qui ont été rassemblées. C’est davantage que trois millions de voix supplémentaires par rapport aux européennes de 2009 où nous avons été candidats pour la première fois sur tout le territoire et dans une élection à contenu politique général. Cette percée représente les deux tiers de la progression du total des voix de gauche par rapport à 2007 qui passe ainsi de 36 à 44% des suffrages ! De la sorte naît aussi un nouveau paysage à gauche. Car pour la première fois depuis trente ans, les deux candidats de gauche ont un score à deux chiffres. Et l’autre gauche, la nôtre, représente 30% de la gauche là où elle n’en représentait que 15% en 2007. Le Front de Gauche est à la fois une force de haut niveau, et une réalité correctement répartie sur l’ensemble du territoire. Je précise ce point pour montrer qu’il s’agit bien d’une force nouvelle et d’une réalité nouvelle. Au contraire des allégations selon lesquelles le Front de Gauche serait une simple amplification du vote dans les bastions communistes. Si ce phénomène joue sans aucun doute, il est non moins vrai que sa diffusion à tout le territoire, montre une homogénéisation qui signale un fait nouveau. Tous les départements recueillent plus de 7% des voix ! 70 départements dépassent les 10%. Et, fait remarquable, 20 départements sont au-dessus de 13%. L’analyse des localisations géographiques des votes, qui fait fureur en ce moment pour décrire les scores du Front National, ne semble pas devoir être appliquée au Front de Gauche. Pourtant la percée dans les villes est un fait notable des résultats. Je vous propose pour en juger, la liste des dix-sept villes de notre pays qui comptent plus de 150 000 habitants. Les cinq premières sont spectaculaires. Toulouse 15,9%, Montpellier 15,7%, Lille 15,4%, Grenoble 15,4%, Le Havre 16,5%. Mais les suivantes sont tout aussi remarquables pour nous, compte tenu des décalages entre bureaux de vote populaire et bourgeois. Ainsi quand nous faisons à Marseille un 13,4% des voix, cela inclus que nous dépassons les 20% dans plusieurs bureaux névralgiques. De même à Rennes 13,4%, Saint-Etienne 13,3%, Nantes 12,4%, Bordeaux 12,1%, Lyon 11,8%, Paris 11,09%. Dans les villes plus habituées aux votes traditionnels et même très droitiers parmi ces dix-sept, les scores sont forts, là aussi. Ainsi à Reims 10,7%, Dijon 10,4%. La performance est soulignée quand on voit un 9,5% à Toulon, et un 9,2% à Nice. Mais, surtout, avec 11,4% à Strasbourg, le Front de Gauche gagne son bâton de maréchal du combat politique. Ce résultat est en effet acquis par un vote d’adhésion d’autant plus clair et net qu’il avait un contenu anti-raciste et anti-concordataire sans ambiguïté. Et cela alors même que l’argumentation adverse avait été d’une terrible force. Et qu’avait été savamment entretenue par la droite comme par les socialistes la confusion entre notre rejet du concordat et celui du droit local. Une remarque enfin sur un fait qui est passé tout le temps sous silence. Dans ces dix-sept villes le Front National est en recul par rapport à 2002. Et nous lui passons devant dans treize cas !

J’ai lu que trente pour cent des électeurs de François Hollande ont hésité à voter Front de Gauche. Cela représente neuf points dans le résultat final. Un simple jeu d’addition et de soustraction permet de voir que dans ces conditions la question se serait posée de savoir lequel de nous deux aurait été au second tour. On comprend mieux alors le sens de la convergence entre l’extrême-droite et les organes de presse socialistes pour nous calomnier sans relâche, mais surtout, dans les dix jours avant le premier tour, avec des arguments identiques. Et depuis cette date pour nier jusqu’à notre existence. On retrouve d’ailleurs leurs argumentaires dans la bouche de Nicolas Sarkozy : Cuba, Robespierre et ainsi de suite… Ainsi va la propagande. On notera avec dégoût la pratique de ces valeureux journalistes qui laissent Nicolas Sarkozy m’attribuer des propos que je n’ai jamais tenus sur les riches ou sur Cuba. Certes, nous savons ce que valent de tels hérauts de la liberté de parole ! Mais pas le grand public. Certes cette profession est considérée à juste titre comme plus manipulatrice et menteuse que les responsables politiques eux-mêmes. Ce n’est pas peu dire. Mais la dangerosité de son action n’en est pas moins grande. C’est elle qui installe le tableau de fond des raisonnements. A présent avec les « graphes », les sondages, et les cartographies, les préjugés de cette caste et sa mise en scène de la pensée dominante se présentent comme des vérités « objectives » puisque chiffrées et présentées comme des faits. Ce qu’ils ne sont jamais. Des records sont battus quand des éditorialistes sans foi ni loi assènent des affirmations où sont cités dans un même souffle, sur une même ligne, des sondages et des résultats électoraux.

En disant tout cela, je n’exprime pas une humeur. Ni même une généralité qui ne tiendrait pas compte des nuances et même des divergences dans les rédactions de ces médias. Au contraire. Je sais que ces nuances et divergences existent ! Et c’est bien pourquoi je maintiens la pression ! Car elle pousse chacun à réfléchir et à se positionner en conscience, et ce d’autant plus profondément que la polémique est vive et contraignante. Si 19% des voix de ceux du « Nouvel Observateur » se sont portés sur moi et davantage à « Libération », ce n’est pas « malgré » mes raisonnements sur les médias, mais aussi à cause d’eux. La volonté de résistance est forte aussi à l’intérieur des médias face aux conditions sociales qui font « moutonniser » les rédactions. Partout s’exprime, souvent en cachette et dans la peur de la répression, le refus d’une presse qui se laisse continuellement emporter par toutes les modes. La soumission à l’idéologie dominante n’est acquise nulle part. L’extension de cette résistance, son organisation, sa capacité d’action sont un des enjeux cruciaux du moment. La révolution citoyenne doit passer dans les médias. C’est un impératif. Je le dis au contraire de tous ceux qui considèrent que, la cause étant entendue, ce serait perdre son temps et son énergie que d’en parler. Cela n’est pas possible, car l’accès à une information de qualité exempte de manipulations et de volonté de nuire est un enjeu de démocratie. Je le dis après avoir reçu assez de messages de résistance de l’intérieur des médias d’une part et d’autre part, venant de l’extérieur, assez de demandes d’explications sur les calomnies qu’ils déversaient pour savoir quel enjeu c’est là. Ce système doit être détruit. Du moins son influence sur notre camp. Et pour cela, il faut frapper sans relâche comme lui-même le fait sur nous sans pause ni trêve. Ce n’est pas un à côté de notre stratégie de combat mais au contraire un élément de pointe. La mise en cause du contenu, de la fiabilité et de l’honorabilité des médias est au cœur de notre bataille culturelle, selon moi. Et cela jusqu’à ce que le système s’effondre où qu’un compromis honorable soit trouvé qui respecte notre identité et ne permette plus qu’elle soit instrumentalisée.

J’en reviens à ceux qui ont changé d’avis et de bulletin de vote en dernière minute. D’abord par « peur du 21 avril », cette rente de soumission dont les socialistes, pourtant responsables du désastre du 21 avril, tirent dorénavant argument pour regrouper un troupeau électoral affolé à dessein. Ou bien parce qu’ils ont cru à la sottise de « placer nettement en tête » le candidat « le mieux placé dans les sondages ». Naturellement tout cela est de très bas niveau politique. Les campagnes de calomnies du « Nouvel Observateur » et les tirs dans le dos de « Libération » ont joué leur rôle dans cet anéantissement du raisonnement politique. Certes cela ne touche que les moins réfléchis des électeurs socialistes, les plus pusillanimes et les moins éduqués politiquement, les plus drogués par les raisonnements enfantins de leur parti de référence. Mais cette faiblesse, l’efficacité de ce chantage permanent, est la clef du système de domination idéologique de l’état-major de ce parti. On ne la combattra pas par des invectives, cela va de soi. Mais il faut la combattre. Comment ? Je crois qu’il faut partir du raisonnement que se tiennent ceux qui s’abandonnent de cette façon.

Que voulaient-ils, ces électeurs « utiles » ? Se prémunir du Front National. Qu’ont-ils obtenu ? Le contraire ! C’est un fait. Comme le Front de Gauche n’est pas en tête devant Marine Le Pen, le rouleau compresseur s’est remis en route avec le but de nous achever. C’est notre « échec » qui est mis en scène sur tous les tons. Autre façon de nier notre résultat. Et de nous nier tout simplement. Non pas nos personnes, mais notre programme, c’est-à-dire tout ce que nous avons porté et qui nous a valu de rassembler quatre millions de voix. L’autre versant de la manœuvre est d’assigner de nouveau le peuple aux Le Pen. Un bon exemple de cette boucle qui part de mensonges hallucinogènes pour finir dans de prétendues démonstrations, est l’action sur ce plan du journal « Le Monde ». Il a commencé, on s’en souvient, par publier des sondages truqués sur l’influence du Front National dans la jeunesse. Il finit le cycle par un éditorial de jubilation de Françoise Fressoz, pétaradante d’allégresse de pouvoir constater que le peuple est « lepéniste » et pas « d’extrême-gauche », comme nous sommes censés l’être. Bonjour la démonstration à l’origine de ce « constat ». D’où tire-t-elle ce droit au déni ? Tel est le bilan du « vote utile ». Une carte blanche donnée aux ennemis de l’idée d’un peuple que souderaient ses revendications sociales. Le bon bourgeois et son plumitif peuvent décliner leurs couplets sur le « cri de colère », la « souffrance sociale » du malheureux lepéniste égaré par la douleur et donc incapable de se rendre compte qu’il soutient des racistes ! C’est le moyen de le réconforter avec des médicaments si agréables à administrer depuis les beaux quartiers : un bol de haine des arabes et des musulmans.

C’est donc derrière les Le Pen que court la presse, en toute bonne conscience. Le vote utile lui en a donné l’autorisation. Au lieu d’interviewer des ouvriers qui veulent voir leurs salaires augmenter, les mouches médiatiques interrogent des ouvriers qui n’aiment pas les arabes. Au lieu de parler du salaire maximum de 1 à 20, on parle de la « présomption de légitime défense », et ainsi de suite. Et que fait le héros socialiste face à cette déferlante ? Peu nous importe à vrai dire pour ce qui concerne notre vote puisque nous ne votons pas pour lui mais contre l’autre. Cependant, si nous avions été à sa place, nous aurions organisé une réplique massive, frontale, pour contrer le venin. Nous jouerions le bras de fer sur le 1er mai, car c’est sur ce terrain que nous pouvons avoir le meilleur rapport de force pour remettre au centre de tout la question sociale. Lui semble se laisser balloter. Electoralement cela semble payant. Le rejet de Sarkozy atteint des sommets ces jours-ci à mesure qu’il déploie les arpèges de ses imitations de l’extrême-droite. Mais les dégâts faits par le poison qui est instillé dans toute la population sont terribles. Pour la première fois depuis toujours le président en exercice a validé une bonne demi-douzaine de poncifs lepéniste parmi les plus ridicules. Dont celui des prétendus déficits sociaux liés à l’immigration, du lien entre chômage et immigration et ainsi de suite. Le dernier en date est parmi les plus absurdes comme cette « présomption de légitime défense des policiers ». Stupidité d’abord pour la sécurité des policiers eux-mêmes. Car c’est une façon de dire aux malfrats « tirez les premiers ! ». Non-sens juridique ensuite puisque la présomption d’innocence est aujourd’hui valable pour tout inculpé. Ainsi va la loi, quand elle est décidée à l’emporte-pièce et dans l’émotion d’un instant médiatique. Quoiqu’il en soit, courir derrière les balles jetées par Nicolas Sarkozy dans le jeu de quille de l’entre-deux tours se paierait par de la perplexité plus qu’agacée, parmi nos quatre millions d’électeurs. Déjà ignorés superbement, niés par la presse, seraient-ils considérés comme acquis d’avance ? C’est vrai en très grande partie. Puisqu’ils regardent plus haut que l’horizon et se servent du bulletin Hollande dans le seul but de sortir Sarkozy. Mais on aurait tort d’abuser de ce genre de certitude. Les astuces de langage d’Arnaud Montebourg sur un soit-disant « consensus entre le FN, l’UMP et le PS sur l’immigration clandestine » exaspèrent sans rien démontrer d’autre qu’un noir opportunisme. J’invite les socialistes à l’esprit de résistance et de contre-attaque frontale plutôt qu’aux atermoiements et à l’esprit de défense poussive que je leur vois prendre. J’ai résumé ma formule pour mettre un terme aux délires xénophobes et au soit-disant « devoir d’écoute » à l’égard des électeurs du Front National. Il n’y a rien à écouter de toutes leur sottises. Car il n’y a pas davantage de problème aujourd’hui avec les musulmans qu’hier avec les juifs. Tous ces délires n’ont aucune consistance. Ce sont des constructions mentales pourries injectées dans le cerveau des plus faibles mentalement. Valider l’injection de ces bêtises ne rend service qu’à ceux qui en ont fait leur fond de commerce.

Je suis déçu que François Hollande ait déclaré sur France Info : « Le 1er mai, c’est la fête des travailleurs. Je ne considère pas que les politiques doivent interférer ». Il est mal renseigné sur l’histoire du mouvement ouvrier. Le premier de tous les 1er mai a eu lieu en mai 1886. C’était une grève syndicale aux Etats-Unis, à l'appel de l'American Federation of Labor, 350 000 travailleurs se mettent en grève aux États-Unis pour réclamer la journée de travail de 8 heures. Le 3 mai, une manifestation est réprimée à Chicago : trois morts. L’événement impressionna les dirigeants de la première internationale qui en firent un symbole dans leur réflexion sur le mouvement ouvrier naissant. L’idée fit son chemin. Une journée fut décidée par l'Internationale socialiste en vue du 1er mai 1890. La deuxième Internationale décide en effet en 1889 que sera organisée une « journée internationale de revendication des travailleurs » : « Une grande manifestation à date fixe de manière que dans tous les pays et dans toutes les villes à la fois, le même jour convenu, les travailleurs mettent les pouvoirs publics en demeure de réduire légalement à huit heures la journée de travail ». Elle reprend la date décidée par le syndicat américain : le 1er mai 1890. Le mouvement était lancé. C’est une décision politique. Personne ne parle alors de « fête du travail ». C’est une grève, ce jour-là. C’est d’autant moins la fête que souvent le 1er mai tourne à l’épreuve de force violente et meurtrière. Par exemple, le 1er mai 1891 : A Fourmies, la troupe tire sur les grévistes et fait 10 morts. Mais des exemples de 1er mai sanglant, il y en a de nombreux. Fin 1891, l'Internationale socialiste renouvelle le « caractère revendicatif et international du 1er mai ». La politique est toujours en première ligne alors. Il faut attendre 1906 pour que la toute nouvelle CGT appelle à des manifestations le 1er mai pour la première fois. Son objet aboutit en 1919, avec le vote par le Sénat français de la journée de 8 heures. C’est Lénine qui fait du 1er mai un jour chômé dans la Russie soviétique pour la première fois en 1920. Et c’est, en 1941, Pétain qui décide d’en faire la récupération en décrétant que le 1er mai sera « la fête du Travail et de la Concorde sociale ». Il sera alors férié, chômé et payé. A la libération, en 1947, le 1er mai devient dans le code du travail un jour férié, chômé et payé pour tous les salariés sans conditions.

Tout cela montre que la politique a toujours interféré avec le 1er mai. Et cela continue car le rassemblement place de la Concorde à l’appel de l’UMP est le pendant du rassemblement de l’extrême-droite qui a commencé dans les années vingt, si mes souvenirs sont bons, dans le même but de récupération du mouvement ouvrier que l’extrême-droite s’est toujours assigné. Le 1er mai est donc le temps de rassemblement de la gauche syndicale et des partis de gauche. Depuis toujours. Dans de très nombreuses villes les cortèges politiques suivent le cortège syndical depuis la nuit des temps ou presque. Ce fut le cas à Paris l’année dernière encore et à Bordeaux. J’en parle parce que j’y étais.

Puisque Nicolas Sarkozy a décidé d’en faire une épreuve de force, à nous de faire du judo et de retourner la situation. Ne soyons pas dupes de la manœuvre qui se joue lorsque nous entendons parler d’un malaise des syndicats qui craindraient notre récupération. C’est un pur mensonge. Les contacts que nous avons pour le bon déroulement du caractère syndical de la manifestation prouvent que tout est en bon ordre et bonne intelligence. Une fois de plus la machine à désinformer veut amener le débat sur un terrain où il n’est pas. Ce n’est qu’un pure et simple décalque des arguments de la droite et de l’extrême-droite. Plutôt que de « craindre » ou de mégoter sur la places des organisations politiques de gauche, les médias feraient mieux leur travail d’information en faisant connaître les mots d’ordre et revendications sur lesquels portent la manifestation. En tous cas, le Front de Gauche tiendra son point fixe à Port Royal dès quatorze heures. Et si nous sommes assez nombreux, nous défilerons après le passage du dernier cortège de la manifestation syndicale. C’est-à-dire après la CFDT si j’ai bien compris ce que l’on m’a expliqué. Bien-sûr j’y serai avec les autres responsables du Front de Gauche. Et vous aussi bien sûr. D’abord vous faites le parcours avec votre syndicat. Puis vous revenez au point de départ et vous faites le parcours avec le Front de Gauche. Facile. Et très politique.


1 474 commentaires à “Le vote utile a favorisé l’extrême-droite”

Pages : « 12 3 4 5 6 [7] 8 9 10 11 1230 »

  1. 301
    Nicolefournerie dit:

    Jusqu'à récemment j'avais une propension naturelle à penser que les méchants le sont parce qu'ils sont malheureux et que les imbéciles ne comprennent rien parce qu'on ne leur a pas bien expliqué... Une situation personnelle inimaginable (par moi) avec harcèlement et violences innommables depuis 12 ans pour me "mettre dans le caniveau et me détruire" (sic) m'a fait découvrir et comprendre qu'il existe des salauds qui jouissent de l'être... Et il faudra m'expliquer comment le fait de se sentir malheureux autorise quiconque à torturer ses congénères, à les chasser, les pourchasser, les persécuter, les rejeter à la mer ou les parquer dans des camps !
    Les pervers existent dans toutes les classes socio-économiques et le critère déterminant pour les reconnaître n'est pas politique mais psycho-affectif. Que le FN en recrute un maximum n'a strictement rien d'étonnant.

    Les briseurs de grève ne sont donc pas des pauvres gens mais des tristes sirs.

    Inutile de vouloir convaincre des tordus. Ce sont eux qui vous manipuleront et vous rendront exsangues. Pas courageux, ils s'agglutinent toujours. Les affronter sans concession et sans jamais se comporter comme eux (ils seraient trop contents de vous avoir "contaminer") pour les empêcher de nuire est la seule solution. Ceux qui se seraient fourvoyés parmi ces "morts-vivants" peuvent toujours rejoindre ceux qui aimant la vie, la respectent.

    Pour résister longtemps, ne gaspillons pas notre énergie.

  2. 302
    Hervé LAVISSE Cannes dit:

    A la question de savoir s'il faut mieux que tu incorpores la Chambre des Députés ou que tu restes dehors, je suis plutôt partisan de rester dehors.
    Si comme nous le pensons tous, Hollande attaqué de toutes part, droite, marchés, voire même administration dont il peinerait à se faire obéir, se trouve alors dans des difficultés telles qu'une crise gouvernementale adviendrait (voire une crise institutionelle) se poserait alors la question du recours.
    En étant dans le parlement, la voix du Front de Gauche porterait fort, mais en restant à l'extérieur elle porterai large.
    Le peuple français ayant une forte tendance à prendre les parlementaires de tous bords pour des coquins, ils ne feraient aucune différence et ce genre situation, historiquement, à toujours profité à la droite et bien sûr au fascisme qui campe sur le pont de la concorde.
    Alors qu'une position, excuse moi du peu, plus Gaulienne serait certainement plus entendue.
    La capacité de rassembler le peuple dépend beaucoup "d'où l'on parle". D'autant que le FN serait lui aussi dehors.
    Voilà. Frat.
    H.L

  3. 303
    thierry dit:

    Mes craintes sont donc bel et bien fondées, Jean Luc Mélenchon évoque bien la possibilité de l'élimination pure et simple des députés du front de gauche à l'assemblée nationale.

  4. 304
    Chistine dit:

    Que nous ayons fait 12 ou 13%, ou même 15%, le fait d'être derrière le FN, était du pain béni pour tous ceux que le Front de Gauche dérangeait, médias, PS, oligarchie. Tous ces gens qui profitent du système.
    Mais, ils ne peuvent pas nous enlever la grandeur de notre combat, ces personnes qui ne croient plus en rien,qui démolissent, par cynisme,intérêt, nos belles idées humanistes.
    Merci encore J-L Mélenchon pour votre énergie hier sur France Inter.
    Tous au premier Mai.

  5. 305
    Madeleine Baroukhel-Moureau dit:

    Nicolefournerie
    Les électeurs de Sarkozy-Le Pen-Média se comportent comme des petits blancs qui s’identifient au pouvoir qui leur échappe et les opprime. O leur arrogance depuis que la campagne a été recentrée sur les thèmes nauséabonds qu’ils affectionnent ! Ca leur tient lieu de dignité. Avoir un président républicain ou non, ils s’en fichent. Ils le disent. Ne leur parlez pas de Mélenchon, ils le haïssent. Ne leur parlez pas du programme du FdG, ils ne veulent rien en savoir. Ils me rappellent les Américains qui ont réélu Bush en 2004. J'étais sur les forums anglo-saxons et je m'en souviens.
    Et pourtant... Il faut bien en faire quelque chose, de ces gens ! Ils ont la force brute, ils ont le nombre. C'est David contre Goliath. Mais David a gagné, parce qu'il avait dieu (appelons ça le droit et la réalité des choses) avec lui...
    Donc, ne pas rester dans son coin à tourner en rond. Aller à la rencontre des tenants de Sarkozy-Le Pen-Média, dans la vie et sur leurs blogs. C’est comme nettoyer les chiottes, une corvée nécessaire sinon la puanteur devient de plus en plus insoutenable.
    Et le faire avant le 6 mai si possible. Souvenez-vous que même la victoire de Hollande n’est pas acquise dans un pays dont le président vient de délégitimer tout honneur citoyen.

  6. 306
    Dauphinoise dit:

    Cher Jean-Luc
    C'est toujours un réel plaisir de vous lire, vous qui savez si bien exprimer ce que nous ressentons tous.
    Pour en revenir aux médias, je conseille de regarder le film de Richard Brouillette (un québécois) "L'Encerclement, la démocratie dans les rets du néolibéralisme". Film/docu sortir il y a 2 ans je crois mais filmé il y a 10 ans avec entre autres Noam Chomsky, Susan George, Bernard Maris. Et là on comprend bien pourquoi les médiacrates, totalement formatés à la pensée unique, font ce sale boulot. Après, rien ne vous étonnera.
    Quant aux socialistes (je parle évidemment des "têtes") bien-sûr qu'ils ont préféré la Le Pen au FdG. Rien de nouveau sous le soleil. Hollande se sentait menacé donc haro sur Mélenchon et rien contre l'extrême droite. Ils sont parfaitement dégueulasses mais également totalement irresponsables. Ca s'appelle jouer avec le feu et peu importe le résultat. Ça me fait penser aux Américains qui, pour se débarrasser des russes en Afghanistan, avaient conclu un pact avec les talibans (à cause du gaz). Total les talibans n'ont pas respecté le pact et la suite on la connaît.
    Bref, de beaux pourris ! (j'espère que mon message passera merci d'avance WB);
    Sur ce je retourne à la lecture des commentaires.

  7. 307
    naif dit:

    Gilbert Delbrayelle à 22h37

    "Tous les intervenants en viennent à dire qu'ils votent FN à cause de l'immigration et des Arabes. Et ça, c'est plus difficile à combattre.
    Il y a vraiment un travail d'éducation à (re)faire pour que ces bas instincts soient refoulés."

    Vous avez tous oublié l'affaire de Montauban, de Toulouse, et le scooter de l'essonne rechercé dans toute la France ! De quel travail d'éducation voulez vous faire derrière 4 semaines d'intox à la télé ! C'est impossible ! Même dieu n'y arriverais pas !
    Le rideau est planté depuis le 14 juillet 2001. J.Chirac "le bruit et l'odeur" et tous les jours des agressions des faits divers et des capuches. Gros plans sur les mains, la nuque, les prénoms et noms jettés en patures... Minorités visibles... Une personne d'origine, nous dit-on, mais il est français de souche ! Ah bon ! Le karcher ça affole les campagnes ! 6 à 8 bars de haute pression pour nettoyer les barres HLM, eux qui n'arrivent pas à enlever la mousse sur leur terrasse, ils pensent que c'est terrible !
    Tous ces documentaires qui en rajoutent en prime
    Que voulez vous refouler ! ça dégu**** tous les jours. Sauf a balancer sa télé, sa radio, son journal à la poubelle c'est aussi difficile que de croire au réchauffement climatique en plein hiver.
    Non. A part la force, je ne sais pas faire ! ou Proposer une loi qui interdise la diffusion d'images et de l'identité des gens impliqués dans les affaires.

  8. 308
    Alloun Rafik dit:

    Monsieur Jean-Luc Mélenchon, je vous remercie !
    J'ai 28 ans et je n'ai jamais voté, ce n'est pas que je me désintéressais de la politique, mais je ne me sentais pas représenté dans mes idées de gauche, par les programmes et les candidats qui se proposaient à nous.
    Je me suis résigné à l'amer désespoir que le seul horizon qu'on avait, était une société et un monde bâtis sur l'une des plus vile tare de l'humanité ! la cupidité.
    Partout je cherchais une alternative à cette dure réalité qui nous est imposée, mais en vain !
    Il me semblait que je ne vivais pas à l'époque qu'il fallait, que les idées de partage, de solidarité et d’humanité étaient désuètes, perdues dans les replies de l'histoire, en parler était même devenu tabou !
    Mais dans mes errements, je vous ai vu quitter le parti socialiste en 2008 et c'était pour des raisons idéologiques ! Depuis je n'ai cessé d'observer la trajectoire de vos engagements ! votre discours pour le lancement du parti de gauche était un réveil, une renaissance ! la torpeur avait fait place à l'espoir ! puis le front de gauche est né, on avait enfin un étendard, d'un rouge assumé !
    "L'humain d'abord" pour la première fois un programme me donnait envie de le réaliser de m'investir dans sa concrétisation, par conviction, par adhésion par la plus forte détermination !
    L'intelligence de la campagne que vous avez mené a inspiré le peuple à se réveiller et à prendre conscience de l'abjecte condition qu'on lui réserve...

  9. 309
    dit:

    @Sansebar
    Pourquoi je lis pas lHuma
    .1 oui cher pour certaines bourses,notes bien que je ne dis pas"trop",conscient que je suis,que la liberté de la presse a un cout(la presse "gratuite",style métro,ça me fait bien rigoler)
    2 c'est tout con,pas le temps mais je l'achète à l'occaz
    Abonné au Diplo et Politis,articles de fond,moins sur l'immédiat,plus adaptés à l'organisation du tempsde vie\travail etc..(mais ça c'est tout personnel)
    Sur le billet précédent,j'avais proposé la création d'un fond commun d'aide à la diffusion de la presse libre.
    S'il se trouvait 100000 têtes dures pour bazarder leur téloche et basculer leur redevance sur ce fond,on aurait un peu de pognon pour (peut-être) démarrer un truc sérieux.
    Certains ont parlé d'une radio aussi, mais est-ce possible?
    En tout cas,je l'ai déjà dit,le chèque est prêt,j'attend le signal.
    Fraternellement

  10. 310
    Nathalie dit:

    Excellent !
    Deux 1er mai pour le prix d'un : un syndical, un politique, un pour le travailleur en emploi et un pour l'actif au chômage.
    Voilà NS tartuffe que tu es, ce que tu auras gagné.

  11. 311
    Monique B. dit:

    Nos idées, nos propositions, avancent et nous devons continuer à expliquer, à convaincre.

    Entièrement d'accord avec votre analyse sur les media. Mais il ne faut pas me semble-t-il les boycotter mais au contraire les utiliser en perpétrant des actions visibles, symboliques, fortes, dans la rue, dans les usines, dans les lieux publics.
    Il ne s'agira pas de faire dans l'anecdotique mais d'occuper le terrain médiatique pour faire passer nos propositions; nos analyses, nos réflexions. Le temps de l'intelligence est venu et il faudra bien que les journalistes fassent avec !

  12. 312
    ydaho dit:

    1/Perso, je n'ai aucune envie de "comprendre" les votes FN... pour une bonne et simple raison, c'est qu'il n'y a rien a comprendre.. quand a ceux qui veulent essayer.. soit c'est du sacerdoce, et la je m'incline, soit il sont un "petit peu" contaminés.. je peux pas m'empêcher de penser ça..
    2/ Dans l'itw de Jean-Luc Mélenchon, outre le fait qu'il a l'air "crevé", je perçois de l’inquiétude au sujet de l'attitude du PS.. Et cela me conforte dans l'idée que si "nous" voulons "de la place", il faudra se la gagner et ne pas la négocier !
    3/ En 2007, j'étais tellement persuadé que Sarkozy ne pouvait pas être élu.. que vu le programme de S.R. et du même parti, j'ai fait comme d'habitude et je suis resté a la maison, tout en allant ça et la sur les forums encourager les gens a voter P.S. (un petit doute..)..Je n'avais jamais imaginé que ce "type" pouvait obtenir les faveurs du peuple Français, tellement il était caricatural.. Je ne pense plus PS, je ne votais plus PS.. Mais bon, je vais écouter pour une fois.. J'utiliserais ce bulletin P.S... Au FdG, le crédo (sous-jacent) était l'intérêt général... Il en va de l’intérêt général que ce président là, passe aux oubliettes de l'histoire.. Il a vraiment trop fait de mal, il continue d'en faire, et il est prêt a recommencer..
    Je l'ai écrit.. c’était dur.. Mais j'utiliserai ce bulletin PS en espérant que c'est pas trop tard ! bon courage a tous..

  13. 313
    Ariel dit:

    bonjour à tous, j'ai lu sur le blog des attaques contre les "ruraux" et je pense que faire de telles généralisations ne sont pas dignes de personnes qui s'estiment représenter "l'élite" (!) de notre société. Je vis en Dordogne, terre rurale par excellence où les scores du Front de Gauche ont dépassé le score national dans beaucoup d'endroits (dans ma commune de 1500 habitants, 15 %)... Les discours humanistes de Jean-Luc Mélenchon sont exemplaires ; vous devriez le suivre la-dessus... et faire un peu dans la nuance. J'ai voté FdG et je n'apprécie pas ces discours qui pointent du doigt des catégories de personnes...

  14. 314
    proletaire dit:

    Cher Jean-Luc,
    vous êtes toujours aussi incisif dans vos analyses tel un scalpel de chirurgien !
    Camarades le 1er mai nous appelle !

  15. 315
    Michel Berdagué dit:

    Camarades,
    C'est vrai que nous sommes au niveau électoral faiblard,et si j'ai bien compris Jean-Luc les solférinos se mettaient à nous faire barrage partout alors que nous sommes en tête, avec leurs amis les verts comme ça s'est produit nous risquons de nous retrouver exclus.
    S'il en était ainsi, les "engagés" sur notre Programme tout en votant "utile" auraient une lourde responsabilité et d'autre part cela nous renforcerait sans représentation de députés dans notre temps à lutter sur le terrain et en particulier dans les entreprises où les Luttes doivent se développer députés ou pas.
    Ce n'est pas 7 Partis qui constitueraient le FdG qui deviendrait le Front des Luttes et du Peuple mais 9 à 10 très mobilisés et militants.

  16. 316
    CJ7556 dit:

    S'agissant de l'election de députés Front de Gauche, tout dépendra des résultats du 1er tour des legislatives. Le FdG peut encore gagner un million de voix en axant sa campagne sur les éléments de son programme les plus directement susceptibles d'être compris : augmentation des bas salaires, fin du précariat, restauration des services publics, changement de la politique économique et financière de l'Europe (on doit pouvoir et s'il y a blocage on sort sur tel ou tel dossier), croissance écologique, surveillance des frontières pour les marchandises (au niveau européen et si pas d'accord au niveau français), referendum sur le nucléaire,..Si ces elections se révélaient être un succès (elles peuvent et doivent l'être), le nouveau président (PS) devrait trouver un arrangement electoral (et pas forcément politique) avec le FdG pour ne pas avoir une majorité de droite à l'Assemblée.
    Sur l'Europe, la mise encore mieux en évidence pour le maximum d'electeurs que la politique proposée par le FdG est en rupture avec celle conduite depuis des décennies serait, me semble-t-il, très attractive.

  17. 317
    clarke dit:

    oui CJ7556 (320), entièrement d'accord, notamment avec la mise en avant des éléments de programme bien clivants pour les législatives, sans oublier la retraite à 60 ans, il faut pousser notre singularité

  18. 318
    BAB64 dit:

    @Menjine
    Je serai assez d'accord avec vous pour dire que la position du FdG vis à vis de l'Europe peut poser un problème de crédibilité. Force est de constater, malheureusement (car j'ai longtemps été pro-européen), que l'Europe qui s'est construite depuis surtout 30 ans est tout sauf sociale. A sa fondation elle ne l'était pas; elle aurait pu le devenir quand les socio-démocrates étaient majoritaires sauf...qu'il se sont tous convertis (PS compris) au néo-libéralisme qui est maintenant entré dans sa phase terminale de dogmatisme qui sape toutes les démocraties. Vu l'état actuel de l'Europe, j'ai du mal à imaginer qu'elle soit encore réformable "de l'intérieur" (même Jean-Luc Mélenchon n'a pas réussi à réformer le PS de l'intérieur).
    Je peux comprendre que le FdG garde une position tactique (pro-europe sauf si nous devons renoncer à nos idées...) mais, pour l'électeur moyen qui ne voit que la ruine que nous apporte les gnomes de Bruxelles, cela ne clarifie pas le débat !

  19. 319
    jennifer dit:

    De même que le 8 mars n'est pas la "journée" ou la "fête" de "la" femme. Mais la journée internationale "des" femmes

  20. 320
    Dauphinoise dit:

    @ Poncet (118)
    Plus d'un million de voix venues on ne sait d'où méritent une autre explication que les doctes commentaires sur le "vote populaire".
    On sait très d'où elles viennent ces voix : ce sont celles que Sarkozy avait siphonnées en 2007. J'avais donné des chiffres dans un commentaire sur une autre page. Je ne vais pas les reprendre tous (le WM me houspillerait à juste titre) je rappelle juste qu'en 1995 le père Le Pen faisait 4,5 millions de voix. Mais il y avait de Villiers qui avaient, rappelez-vous, des thèses avoisinantes et qui faisait 1,4 millions de voix. En 2002 Le Pen faisait 4,8 millions et Mégret 600 000; On voit donc que sur ces 2 élections les chiffres en voix oscillaient entre 5,4 et 5,9 millions. Bien sûr la fille a largement conforté ces voix et fait nettement plus, avec aussi 6 millions de votants en plus ! Bref, je ne minimise pas, je constate juste.
    Enfin, au regard de nos résultats sur les villes et sur les quartiers populaires on fait parfois des scores très élevés et quasi chaque fois on est largement devant elle. Et cela ce sont des voix qui auraient été, sans le FdG, des abstentions. Ce dont Jean-Luc et nous pouvons tous être fiers.Ce n'est que par de l'éducation populaire patiente qu'on réussira peut-être... Cela demande des forces mais le résultat sera peut-être à la clé.

  21. 321
    Menjine dit:

    @ Ariel
    Tu as raison,il ne s'agit pas de dénoncer, mais de comprendre que dans certains coins de l'Aubrac de Lozère,par exemple, il puisse y avoir des villages très petits (98 inscrits) qui votent front national en tête.
    Mais il y a certains coins tout à gauche dans les Landes la Chalosse par exemple, le canton de Montaut a voté à gauche et même à gauche toute pour le village de ma grand mère Mélenchon 36,69% ! Ceci dit Solférino a voté à Droite et fait tâche dans la Lande, il faut dire que ce village est une création de Napoléon III !
    Ne parlons pas de Genestelle, Aizac et Antraigues en Ardèche villages de mes beaux parents : 32,99% pour Jean Luc Jean Ferrat peut y reposer en paix.
    La ruralité est souvent à gauche et le reste heureusement !

  22. 322
    Dauphinoise dit:

    Si comme le dit Jean-Luc, une bonne fraction de journalistes sont assez proches de nos idées, croyez-vous que si c'était aussi facile ils ne se chargeraient pas d'en créer de nouveaux médias, libres et indépendants. Qu'ils soient de presse écrite ou de télé. Faut arrêter de rêver les enfants. Actuellement le seul média dont nous disposons c'est..... NOUS !

    J'avais oublié : merci Jean-Luc sur cette précision "Le vote utile a favorisé l’extrême-droite". Je n'y avais pas pensé. Ce qui prouve que n'est pas fin politique qui veut. Merci à vous car vous nous donnez de quoi répondre plus intelligemment aux votants utiles pour qu'ils ne se trompent pas en juin. Car, malgré tout, j'ai peur que les autres nous rejouent la même rengaine....

  23. 323
    broudin eric dit:

    Salut les camarades encore un beau billet de Jean-Luc Mélenchon.
    Je me ballade sur les blogs des journaux de droite figaro ect..Bon y'a de la haine contre nous certes ;de la part d'umpistes convaincus et de militants du FN,quoi de plus normal de leur part.Ils font parti des gens qui ne changeront jamais.Mais que la presse dite de gauche fasses valoir les même arguments avant le premier tour j'en suis écœuré.A part çà j'y lis que
    Le Sarko s'essaie à la haute voltige draguant le FN et les centristes (grand écart) sans vergogne et sans convaincre.
    Les voix sont comme les belles femmes quand on les draguent toutes on en pêche aucune.
    Vivement qu'il s'en aille j'en ai assez entendu comme idioties insanes.

    [Edit webmestre : J'ai failli modérer votre commentaire à cause de l'avant dernière phrase, et puis je me suis ravisé, parce que là, je serais vraiment sorti de mon rôle. Je vous rappelle que le FdG est globalement et farouchement pour l'égalité des "genres", au point de coller des "e" partout. Et vous, vous nous infligez tranquillement une métaphore machiste consistant à "pêcher les femmes". Honte à vous.
    Si j'interviens, c'est pour demander à ces dernières, lorsqu'elles découvriront votre exploit, de ne pas commenter votre commentaire, faute de quoi je le modèrerai et elles avec, dans l'intérêt de ce blog.]

  24. 324
    hase dit:

    @menjine 301,304
    Partout nous devrions accéder à la " commun decency"; si en Europe on parvient, politiquement, à changer le libéralisme en socialisme(vrai), les conditions seront données; du coup, l'extrême droite n'aura plus de raison d'être. Mais il faut bien avoir conscience que c'est là le rêve, le but,de l'anarchisme au socialisme, depuis toujours, enfin depuis que le capitalisme existe. L'Europe sociale me semble être un mot trop creux pour ce que nous voulons faire advenir...mais ceci est un trop long débat pour ces quelques mots

  25. 325
    Michel Berdagué dit:

    Si les villes et nos banlieues et la ruralité ne votent pas la haine mais alors qui ?
    Une hypothése ce n'st pas d'opposer la ville et les campagnes mais ils se sont implantés partout, et ceux qui votent ça vous n'allez pas me faire croire que ce sont des inconscients qui ne savent pas où ça mène.
    Le rejet de l'Autre et de quel Autre avec l'attirance du chef toujours décidant et mettre toute réflexion et études voire paresse à s'informer et à assouvir les passions les plus basses en opposant tout et tout le monde. De nous avoir rabaché pendant des lustres et encore pour ces élections que ce sont les ouvriers qui votent ça et les ex-PC ça sent les doriotistes à répétition pour se dédouaner et faire porter le chapeau toujours aux rouges et devenus bruns. C'est pourquoi que pour le NON en 2005 nous étions dénoncés comme brun-rouge,et en 2011 avec ce dessinateur du monde très anti-communiste comme kif-kif; Quant à ces dits intellos et pseudo historiens qui n'arrêtent pas de nous distiller que c'est encore kif-kif,le pacte germano/soviet et j'en passe et onfray et beaucoup.
    Pour la souscription d'une télé/radio, pour le Colonel Fabien nous avions à 2 reprises fait cela et Fabien a très bien vieilli, à cette époque tout le monde nous attendait comme opération impossible. Or avec 7 et bientôt plus je ne crois pas rêver à penser que c'est réalisable ni que c'est utopique. Avec 5 millions donnant 10 euros : 50 ce n'est qu'un début...

  26. 326
    Bouthillon dit:

    Tout d'abord je voulais te remercier infiniment d'avoir refusé que les ex socialistes qui ont suivi ton chemin, ne soient pas mis au pilori dans leur choix de l'abstention ou du vote blanc au deuxième tour. Malheureusement, j'ai dû me retirer de plusieurs groupes militants FB, car ma "différence" m'a valu de passer devant un tribunal révolutionnaire. Nous sommes une poignée à refuser cette fois "le vote de la peur". Tout ce que tu démontres ci-dessus et dont j'avais fait l'analyse, m'ont valu d'être stigmatisée parce que je ne me rendais pas à tes "ordres". Je suis une femme libre, j'ai le sens de l'éthique chevillé au corps. J'ai fait ce vote de la peur sous Mitterrand, J'ai fait celui de 2002, qui m'a particulièrement déchiré le coeur.Tout cela pour rien car Chirac est passé à + de 80%, et il s'est assis sur nos votes. Hollande fera de même et bien pire, nous connaissons parfaitement son arrogance. J'ai été ségoléniste,et je revis avec toi son TSS. Cette fois-ci je ne marche pas. Il a ouvert la boîte de Pandore ? Qu'il la gère. Car tu n'as pas été jusqu'à dire que Libération, Le Nouvel Obs, Le Monde, sont bien son organe de propagande ! La moindre alliance avec lui, bâtie sur une coalition contre la Peste brune aura une contrepartie lourde, l'abandon de toute lutte contre lui. Respect Jean-Luc. Une citoyenne qui essaye de rester debout.

  27. 327
    Madeleine Baroukhel-Moureau dit:

    Je ne suis pas d'accord avec Jean-Luc quand il dit que c'est "les moins réfléchis des électeurs socialistes, les plus pusillanimes et les moins éduqués politiquement" qui ont "voté utile". J'en connais. Ce portrait ne leur convient pas. J'ai même eu la tristesse de voir Cavanna écrire un texte de sympathie pour Mélenchon pour mieux conclure, patatras ! "Bien sûr, ON a voté utile", présentant ça comme une évidence et osant m'englober, moi sa "compagne de route" depuis 30 ans, dans sa démission.
    Je crois qu'on ne mesure pas assez les ravages du "réalisme", du désenchentement, de l'incrédulité et de la peur de ses propres rêves dans notre société vieillie, cynique et étriquée. Nous a-t-on assez matraqué "C'est pas possible". Nous l'a-t-on assez PROUVE. Moi-même, après que Sarkozy avait brisé le mouvement contre sa loi sur les retraites, je m'étais repliée sur moi-même avec mon amertume. C'est cette campagne, c'est ce mouvement, c'est l'énergie, l'incorruptibilité et la conviction limpide de son candidat qui m'ont redonné ESPOIR.
    Pourquoi ça n'a pas fait ça à ceux qui ont "voté utile" ? Je ne sais pas et je comprends la colère de Jean-Luc. Mais il ne faut pas en faire une analyse.

  28. 328
    florent dit:

    @guy-yves (42)
    Bonsoir et merci pour la référence
    Dans cette enquête, plutôt que de tirer des plans sur la comête avec des suppositions..je note beaucoup plus la phase suivante je cite
    les personnes s’étant abstenues justifient principalement ce comportement par le fait qu’elles ne se reconnaissaient dans aucun candidat (38%) et en indiquant que c’était une manière d’exprimer leur mécontentement à l’égard du personnel politique (34%), quand 31% invoquent l’éloignement de leur bureau de vote au moment du scrutin – sans doute lié à un départ en vacances. 21% des abstentionnistes citent également leur sentiment que cela ne changera pas grand-chose à leur vie quotidienne, et se justifient en invoquant leur mécontentement sur la manière dont vont les choses en France.
    Et encore cette étude ne s'interesse qu'à ceux qui se sont inscrits, ils ne demandent pas aux personnes qui sont majeurs pourquoi ils (elles) ne sont pas eventuellement inscrits (ça représente env 5 millions de personnes). En arrivant à convaincre 20 % des non inscrits et des abstentionnistes, le score de JL Mélenchon comme de n'importe quel politique explose !
    Pourquoi ce discredit (qui pour moi n'est pas justifié) pourquoi autant de personnes ne se sont elles pas re-inscrites pourquoi autant ne sont pas allé voter ! l'abstention est quand même en progression de 20% par rapport à 2007 ! Je n'ai pas les réponses.
    j'aurais aimé que JL Mélenchon aille...

  29. 329
    rabat-joie dit:

    Il faudrait interdire les sondages, au moins pendant la campagne officielle.

  30. 330
    Pierre de Marseille dit:

    Bonsoir,
    Je ressens, à cette heure, une difficulté à formaliser dans un document clair et synthétique, toutes les arguties développées par le FN, et qui semblent évidentes et faciles à formuler rapidement, mais dont l'appareil dirigeant de ce parti s'emploi à gommer la réalité pour avoir l'air républicain.. Racisme, xénophobies, pompe a fric, etc. Ouf! Oui j'aimerais que vous me disiez, si existent un ou des documents qui établissent clairement les liens entre l'appareil politique FN et la diffusion de ces idées que nous combattons. Bien sur ce sont des éléments factuels que je recherche de manière à étayer mon action au plan local, car sur le fond j'ai un vécu permanent avec des personnes hélas converties. Il faut bien démonter la machine à enfumer FN. Je vous en remercie tous par avance.
    Vive la 6ème République, Vive la sociale

  31. 331
    nicole dit:

    Merci Madeleine Baroukhel-Moureau ne me faire remarquer qu'il y a même des adolescents qui votent MLP car ne sachant pas ce qu'est la troïka Sarko-lePen-Média, je ne pensais qu'aux adultes qui votent FN... Mais chacun conviendra que le problème de la délinquance chez les ado - même majeurs - ne peut pas se régler d'ici au 6 mai ! Et de toute façon, je n'ai jamais imaginé que le Fde G avait vocation à devenir un papier tue-mouche !

    Heureusement que le témoignage d'Alloué Rafik me réconforte. Il fait chaud au coeur et nourrit tous les espoirs sains.

  32. 332
    Marcela Torres dit:

    Merci pour cet analyse si pertinent monsieur qui nous encourage. Par l'expérience de cette campagne, nous avons pu constater ce qui fait barrage ou vient brouiller notre message, ainsi que les esprits des nos concitoyens.
    Bien évidement qu'il faut démentir les inexactitudes qui sont divulguées. Connaissant les journalistes comme vous et la production audiovisuelle, ils peuvent s'auto censurer, pressés et compressés, partisans parfois avec des consignes à respecter ou un poste à conserver.

    Les puristes venant du documentaire comme moi, formés à l'éthique de l'image et du son, avons une idée plus qu’approximative de comment les médias prennent partie dans l'information, qui n'est jamais objective. Nous connaissons les codes de ce langage audiovisuel que le peuple ignore et auquel il fait confiance et se réfère aveuglement.
    Informer d'avantage dans des espaces de déchiffrage de ces codes et aussi de compréhension totale du programme du Front de Gauche en comparaison avec d'autres partis, et notre histoire comme vous le faites si bien. A coté des Assemblées il me semble indispensable de constituer des groupes d'étude et de partage de connaissances ouverts et adressés à la population et les militants, car nous sommes un même corps. Bien préparer les exposants, lors de meetings de quartier aussi. La spontanéité gagnerait en efficacité. Ca se joue aussi, dans le contact direct avec la population où nous intervenons, l'évolution de cette force citoyenne...

  33. 333
    Yan J dit:

    Bonjour,
    Depuis 1983 nombreux sont ceux qui votent aux 2èmes tours pour une gauche de droite pour "battre la droite". Dans un an ca fera 30 ans pile qu'on me, qu'on nous, demande de voter pour une gauche qui mène une politique de droite. C'est dur de se motiver.J'aimerais que le PS et Hollande finissent comme le PASOK (dans les sondages). Faudra-t-il en passer par une situation à la grecque pour qu'enfin le PS perde son hégémonie sur la gauche ?
    Parfois je suis inquiet, depuis 2 ou 3 ans il m'arrive de penser que si les gauches européennes ne savent pas répondre à la crise, il y a le risque que tôt ou tard une droite extrême ne prenne le pouvoir dans un grand pays européen, avec un éventuel effet domino…
    Il a un nom, des noms, des visages, plusieurs partis (dont le PS), il se présente aux élections, il est élu à chaque fois. Hollande au Bourget: d'anthologie

    Ne rien lâcher. Oui surtout ne rien lâcher. Pas de stratégies électorales. Aux premières réformes hollandaises, les luttes doivent s'engager, et jusqu'à la victoire. Les grecs nous ont prouvé que la barre des luttes est de plus en plus haute, qu'il ne suffira pas de quelques journées de grève de ci de là, ni de quelques Bastille-République trimestriels.
    En 1983, la gauche de gouvernement en France lança le mouvement de la capitulation générale, sans conditions, dans toute l'Europe continentale; en 2013, pour le 30ème anniversaire lançons un tout autre signal, si il est aussi entendu que le précédent,...

  34. 334
    JeanNimes dit:

    Chers Camarades,
    Il me semble que nous allons avoir une chaude bataille entre le 7 mai et le 10 juin...
    Si les marchés confirment leur volonté d'attaquer la France dès le 7 mai, cela signifie que l'équipe PS que Hollande va nommer devra prendre des mesures immédiates pour bloquer les mouvements spéculatifs de capitaux. Le fera-t-elle ?
    Si elle ne le fait pas, la bourse va dévisser, les médias vont dire que la France perd de l'argent et l'UMP-FN va se déchaîner pour dire que la catastrophe annoncée est là à cause de la gauche.
    D'où une vague bleue aux législatives.
    Préparons-nous à être dans la rue dès qu'ils vont attaquer !

  35. 335
    biribi dit:

    Les amis de MLP (en particulier le sinistre Olivier Bonnet) lorgnent sur les campagnes et y implantent leurs militants, à l'instar de ce petit village du Morvan dont les maisons ont été retapées (depuis 2 ans je crois) l'ensemble étant renommé "la desouchière", implantation de plusieurs familles, vie communautaire, création d'une association pour mieux infiltrer les autochtones, gîte d'accueil et séminaires pour leurs potes du Bloc identitaire etc. C'est en Bourgogne, en plein "désert vert"; y en a t-il ailleurs, je l'ignore, mais l'intérêt des fachos est grand pour mailler le pays. Ils ne sont pas tous à Hénin-Beaumont. Résistance !

  36. 336
    Carine dit:

    A vous Mr Mélenchon, A toutes et tous mes ami(e)s, camarades,
    Je sais qu'il faut voter pour un traître à nous même... C'est très dur de le faire....
    Au début au milieu de la colère et des larmes, dans la fureur et les bruits sourds de mon coeur, alors que l'évidence m'attaquait, nous attaquait tous....
    "je pensais, jamais je ne voterai pour H." Tellement de trahison, et nous tous traînés dans la boue!
    Voter pour lui maintenant ?" Sommes-nous fous! Pourtant j'accomplirai mon devoir parce qu'il faut éloigner le tout puissant Sarko et sa meute.
    Après, il va falloir se battre. Depuis le temps que l'on me dit à moi, fille de communiste et petite fille de communiste, oui que l'on me dit, les communistes n'existent plus. On me disait cela en face et je souriais en pensant.
    Et qu'il a été bon de voir les drapeaux rouges de nouveau et vos écrits, vos discours Mr Mélenchon. Nous n'avons jamais manqué un meeting, ni un passage à la télévision trop rare. Ce n'est pas maintenant que l'adversité est si sévère que nous allons baisser les bras!
    Alors le 1er mai, je pense qu'il ne faudrait vraiment pas que la route du FN ou de Sarko passe à côté de nous! Il y en plus d'un qui ne le supporterait pas! Ils avaient peur de nous, le vote utile certainement mais la peur du rouge aussi, alors...
    Qu'ils songent maintenant qu'un animal (puisqu'ils nous voient ainsi) qu'un animal disais-je n'ai jamais été plus...

  37. 337
    gianni dit:

    Salut à vous tous. je pose des mots moi qui aspire a un monde sans violence, bousculer dans les turpitudes de l’existence je regarde autour de moi, que de haine, de rancœur. Nous sommes dans un monde qui fait honte a notre condition humaine. Comment ne pas être d'accord avec les messages d'amours et de partage promulgué par Jean Luc Mélenchon, Je me sent las devant autant de médiocrité, nous voila de retour à la bestialité. Theodore Monod a un emblème qui dit ceci: il y a un arbre avec différentes branches mais les racines puisent leurs énergies dans la même eau, les feuilles servent a soigner les hommes, et le soleil luit pour tous. Oui un autre monde et possible, il suffit de regarder le ciel pour en être convaincu. Les diffamations sont le fruit de la peur, et le fond de commerce des imbéciles, il ne faut pas s’attarder a ce que disent les médias qui sont à la solde du capital, quels salariés par peur de perdre sa place oserai avoir une différence avec celui qui le paye. En Italie, les journaliste sont restés muets sur Berlusconi, a qui la faute aux journalistes, ou a Berlusconi,. Ceux ci se taisent parce que le patron c'est Berlusconi. En France qui mets en place le directeur des chaînes public... le pouvoir en place. Et la grande question pour le débat quel va être l'impartialité ou la position des journalistes... A voir.
    Rester vigilants

  38. 338
    Le Rouge est mis ! dit:

    Pour compléter le propos du précédent billet de Jean-Luc (pardon webmestre !) qui nous donnait un éclairage particulièrement encourageant sur les scores du FG dans les villes et départements, je suis en mesure de vous dire que Jean-Luc arrive en 3e position devant MLP dans 21 des 46 premières préfectures (département 01 à 46) soit dans 45 % des préfectures !
    Jean-Luc réalise des scores significatifs dans de nombreuses sous-préfectures également et devance MLP dans les villes suivantes:
    Vierzon: 24,05 % (2e position !), Die: 23,07 % (2e),, Forcalquier: 17,18% (3e), Briançon: 16,40 % (3e), Montluçon: 15,50 % (3e), Morlaix: 15,46 % (3e), Saint-Nazaire: 15.05 % (3e), Figeac: 14,92 (3e), Lannion: 14,16 % (3e), Sarlat: 13.61 % (3e) ou Brest: 12.52 % (3e).
    Autre scores remarquables (derrière MLP): Sartène (Corse): 21,06 % (4e), Alès: 15,64 % (4e), Arles: 15,36 % (4e), Millau: 14,48 % (4e).
    Enfin, quelques comparaison de scores réalisés par Marie-G. BUffet en 2007 pour le PCF et Jean-Luc en 2012 pour le FG:
    Hautes -Alpes: 1.86 % en 2007, 14,03 % en 2012.
    Ariège: 3.01 % en 2007, 16,86 % en 2012
    Bouches-du-Rhône: 2.96 % > 13,43 %
    Hautes-Pyrénées: 3.11 % > 15,16%
    Seine-Saint-Denis: 3.54 % > 16,99 %
    Et enfin le meilleur pour le fin: Saint-Pierre-et-Miquelon: 0.29 % (8 voix) > 15,17% (399 voix)...
    Visiblement, le discours de Jean-Luc réchauffe les cœurs de nos courageux compatriotes isolés dans cet archipel de l'atlantique nord...

  39. 339
    Nina dit:

    Il est drôle que M. Sarkozy veuille nous apprendre comment "vraiment fêter le travail" le jour de la fête des travailleurs et encore plus drôle qu'il se moque du monde sans en être apparemment conscient. On aurait presque envie d'organiser nous une fête du capital. Lui qui prend vos métaphores et votre ironie pour un appel à la dictature anarchiste, il n'y comprendrait rien et nous on a bien besoin de rire. Parce que malgré votre appel, j'aurai du mal personnellement à me déplacer jusqu'aux urnes pour donner ma voix à M. Hollande, à moins de m'être sérieusement avinée au préalable.

    Mais je suppose que je devrai trouver le courage de le faire. Il est quand même incroyable d'affirmer que la candidature de Le Pen est compatible avec la république et à côté de ça vous comparer à Staline et se dire honoré d'être traité de pétainiste par un communiste. Et Simone Weil et Queneau et Aragon, ce sont des hontes pour la France de ce prétendu républicain, je suppose? Sortez nous ce pitre!

  40. 340
    jacques bounoume dit:

    L'hallebardier 95
    Notre progression de 39% par rapport à 2007, nos quatre millions de votants, notre refus de négocier quoique ce soit avec au niveau programme avec le ps, sont une grande victoire contre les médias qui comme le dit Jean-Luc Mélenchon dans ce billet sont plus manipulateurs et menteurs que les politiques eux mêmes!
    Au début nous n'etions rien, 4% peut etre,des supplétif du ps au mieux...puis la sainte trouille les gagnant ils se sont mis en mode ignoble : je ne suis pas prêt de leur pardonner la photo de Jean-Luc Mélenchon au côté de B el Assad, simple moment de protocole il y à dix ans, et présentée comme copinnage...
    Ben malgré tout cela, grace au net,à notre action citoyenne, grace bien sur au talent de notre candidat notre progression est la meilleure de tout le paysage politique français !
    Bien sur que créer des médias alternatifs à eux serait une bonne idée de plus !
    Pour les législatives on fait comme d'habitude : parler autour de nous,expliquer,convaincre ! ça marche tres bien !
    Bon je vais remonter une autre roteuse de la cave pour le 6 mai ! parce que celle de dimanche dernier je l'ai bu en famille, à la victoire que nous avons remportée ce jour là ! nom de dieu !

  41. 341
    martin dit:

    Fabien dit:
    28 avril 2012 à 16h17
    Jean76 à raison n°273, il faut reconquérir cet électorat rural parfois anciennement communiste. Ne pas oublier que MLP est la seule à s'en occuper.
    Hein ? Depuis quand cette personnalité people s’occupe-t-elle de quoi que ce soit ? Elle débite des approximations haineuses et TF1 et compagnie font le boulot de propagande en sa faveur. Le Front de Gauche apporte des réponses sérieuses et n’est pas diffusé par les média, tu devrais être au courant, camarade ?

  42. 342
    flo dit:

    S'il dit doit nous arriver sous peu ce que vivent les Grecs, alors la place du FdG sera dans la rue... plus qu'à l'Assemblée (pour ceux qui s'inquiètent des places à prendre, à disputer au PS etc...). C'est sans doute cela qu'il est urgent d'organiser.
    En attendant, mardi derrière les syndicats et le 6 vote anti Sark puisqu'il le faut...

  43. 343
    Claude Andrée dit:

    Attention, il ne faut pas s'aveugler sur le vote FN et croire que c'est un électorat que l'on peut facilement "récupérer"! Dans extrême droite, il y a extrême mais il y a aussi droite, ne pas l'oublier.
    C'est un électorat qui en 2007 a voté Sarkozy, soit directement au premier tour, soit au second tour.
    A la question :
    "Quels sont, parmi les suivants, les trois thèmes qui compteront le plus dans votre choix de vote dimanche"
    Les électeurs FN répondent dans l'ordre :
    L’immigration : 62 %
    L’insécurité : 44 %
    Le pouvoir d’achat : 43 %
    Les électeurs Front de gauche répondent :
    Le pouvoir d’achat : 56 %
    Les inégalités sociales : 50 %
    Le chômage : 42 %
    Ce n'est pas parce que les médias nous traitent d'extrémistes et de populistes comme il l'on fait avec FN, qu'il faut croire qu'il peut y avoir une récupération facile des voix des électeurs FN. Il y a aussi chez eux un choix idéologique, un choix complètement à l'opposé du notre. Ne pas l'oublier.

  44. 344
    ghc dit:

    Merci Alain M 0h07
    Vous me séchez mes larmes car parfois les mots sont très violents ici.
    Voyez Bouthillon " une citoyenne qui veut rester debout" c'est bien et elle a raison mais ne pense t-elle pas que son vote permettrait d'aider contre la souffrance humaine ce qui ne l'empêcherait pas de rester debout. Où sont les leçons d'humanisme que nous voulons inculquer à nos enfants, elles ne sont pas dans des analyses à n'en plus finir et c'est là où le bas blesse, la base est riche d'enseignements, elle est riche de bonté de joie, de valeurs, je dirais d'odeur et de senteur tous nos sens doivent être en eveil pour notre jeunesse, nous y avons eu droit après 68 ça été des années de joie entre amis et étudiants,avant la chute libre vers le chomage... Deux de mes enfants sont partis travailler au Brésil et la 3 ème réfléchi pour s'expatrier, que vais-je faire de la 4ème(18 ans)?
    Comprenez vous ?

  45. 345
    Hold-up dit:

    352 - Ghc - Courage à vous ! Tenez bon. Oui, nous comprenons sinon nous ne serions pas là et quatre million de personnes n'auraient pas voté pour Jean-Luc Mélenchon. Vous n'êtes plus ni isolé(e) ni démuni(e) ! A bientôt.

  46. 346
    ghc dit:

    Alors le débat sur l'achat ou non de l'huma je veux bien en parler car je lis tout ce qui me passe sous les yeux c'est vitale chez moi, et je demande aux jeunes d'argumenter chacune de leurs envies avant de les satisfaire et j'en veux des arguments croyez moi! Je crois en l'éducation citoyenne mais surtout pas au mépris pour la base qui est très riche et pleine de leçons, de rire de joie, d'humour, de rêves et d'amour... Je ne trouve pas souvent de ce genre de mots sur ce blog et pourtant comme je les aime lorsqu'il y en a. Merci pour vos mots qui m'ont rassurés et surtout j'ai été entendu, un monsieur au super marché hier (d'origine du magreb) riait de la situation à la caisse en attendant de payer et nous riions ensemble, il n'y a qu'un arabe pour rire de la situation il me disait que les poules ne tournent pas leur c.l vers la mecque pour faire des oeufs hallal! c'est formidable,non. Je l'ai Ecouté et nous en avons ri Voyez c'est ça la vie, le partage, l'autre vu d'ailleurs et surtout l'humain d'abord.
    [...]

  47. 347
    tifox6z dit:

    Le point de vue de ce billet concernant les résultats sur les grandes villes, et notamment celles où sont bien implantées les appartenances politiques adverses, est motivant. Je suis aussi heureux de constater que le Front de Gauche continue sa progression depuis 2002, et la campagne présidentielle en a démontré la même dynamique, vu la progression quasi constante des intentions de vote, à travers les sondages.
    Le score, par contre, m'a malgré tout un peu déçu, à vrai dire j'imaginai 17% facile. Mais en tenant compte des 30% d'électeurs socialistes, mentionnés ici, ça me conforte dans le ressenti personnel de mon estimation.
    Concernant les mauvais médias, je les redoute depuis toujours, c'est eux que je fini toujours par trouver en travers les idées que je défends avec conviction, s'il y j'avais un autre combat à mener en parallèle, c'est bien celui des médias que je ferai !

    En tout cas ma motivation n'est pas retombée, les échecs électoraux chroniques que j'essuie depuis que je vote ne m'auront jamais, je ne lâche rien, j'attends avec impatience le travail sur la 6ème république. Le Front de Gauche est mon nouveau camps politique, j'admire le travail collectif des différentes identités politiques de gauche qu'il rassemble, une écologie intégrée et le fabuleux brassage de cultures politiques qu'il possède.
    Encore bravo "camarade Mélenchon" tu es l'homme de la situation, quelle belle campagne tu nous as fais vivre !
    Rendez-vous à tous le 1er mai.

  48. 348
    ghc dit:

    @ Hold -up
    Merci, ceci dit je ne suis ni isolée ni démunie mon mari est prof, je me bats pour faire entendre ceux qui ne disent rien et qui veulent se faire connaitre, c'est important d'écouter c'est tout.Ne sommes-nous pas touchés par une lettre comme celle de François Morel et bien la base c'est ça! Et il faut l'écouter et ne pas parler pour elle!
    Et dans cette base effectivement il y en a qui se sont trompés, qui ont été trompés, et d'autres qui ne savent plus quoi entendre ni faire et qui font n'importe quoi, il faut simplement se demander pourquoi et leur demander mais ne pas l'étiqueter, la disséquer, et la classer., au risque de mélanger le jus et la lie. Comprenez vous!

  49. 349
    claudine dit:

    Les 2 dernières lignes du billet sont bien marrantes. Encore une nouvelle invention : la manif à double sens. J'aurais bien aimé voir cela et en + ça va exploser les chiffres : chacun comptant double ou triple. En tout cas bravo pour ces analyses qui replacent les idées dans le bon sens et imperméabilisent aux flots continus des medias "chiens de garde " Je suis bien contente de voir que vous êtes finalement rassuré par l'observation précise des résultats par ville qui montre l'implantation significative du FdG sur le territoire et que sans le " vote utile "vous auriez été bien + haut. Et l'autre soir, Emmanuel Todd démontrait que finalement depuis 10 ans les classes populaires recollaient à la gauche, en 2002 10% pour Jospin, en 2007 : 20% pour S.Royal et il espère 30% pour Hollande dimanche prochain mais sans dire grâce à vous et à votre magnifique campagne (dommage ) Nous sommes 4 millions de FdG ils sont 6 millions de FN on s'en prend 1 1/2 chacun et on enlève le ver du fruit l'important est de savoir comment .Et vous vous continuez à réveiller les endormis et à attirer les jeunes : on arrivera peut-être un jour à 51%

  50. 350
    diotime dit:

    Faut il en vouloir à ceux qui ont voté pour l'un ou pour l'autre ? je ne le crois pas.Il y a autant de raisons que d'individus. Ce que j'entends de ceux qui ont voté utile c'est qu'ils n'y croyaient pas (Jean-Luc Mélenchon ne passera pas tout en disant ca serait trop beau) et qu'il ne faut pas que le FN soit au 2ème tour(donnant raison à Jean-Luc Mélenchon). Peut on leur en vouloir quand on sait que depuis Maastricht et le non au traité constitutionnel en 2005 peu de politiques ont porté le non aussi clairement que Jean-Luc Mélenchon pour le FdG? Que tous les traités sont passés au parlement sans un vote contre massif mais "grace" à l'abstention de certains. Les esprits sont "intoxiqués".Depuis tant d'années à n'être pas considérés, entendre sans cesse que nous "n'avions pas compris le traité" et qu'on allait nous expliquer à nouveau, nous nous pensions "seul". ...Aujoud'hui, ca n'est pas le peuple qui s'est réveillé mais les composanes du FdG qui ont enfin trouvé le chemin pour nous entendre, nous parler et nous permettre de nous fédérer. Ainsi, cela a redonné la force à ceux qui comme moi militait tout seul dans leur coin, de croire à nouveau à une force collective. D'autres ont redécouvert les convictions intactes du PCFou du PDG.Voter FH pour mettre en place un autre rapport au social même s'il ne satisfait pas. Pour les législatives le PS saura montrer par un accord ou pas avec le FdG le respect qu'il est prêt à accorder à une force politique qui appelle à voter pour lui. Rester...

Pages : « 12 3 4 5 6 [7] 8 9 10 11 1230 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive