28avr 12

Un 1er mai pour recentrer le débat

Le vote utile a favorisé l’extrême-droite

Ce billet a été lu 139 638 fois.

Je me remets à mon clavier. Les lignes que je jette à présent s’ajoutent à celles que j’ai déjà rédigées pour le précédent billet. J’y analysais déjà le résultat du premier tour de l’élection présidentielle pour comprendre l’étrange deuxième tour, si brun, que nous sommes en train de vivre. Je renvoie donc les nouveaux venus que ces nouvelles lignes intéresseraient assez pour cela sur le précédent texte. Après un bref rappel de mon appréciation sur notre score, je traite des effets dévastateurs du prétendu vote utile qui a donné la main à l’extrême-droite. Et je parle du 1er mai.

Je résume les traits essentiels de mon regard sur notre résultat. Avec 11,1% ce sont 4 millions de voix qui ont été rassemblées. C’est davantage que trois millions de voix supplémentaires par rapport aux européennes de 2009 où nous avons été candidats pour la première fois sur tout le territoire et dans une élection à contenu politique général. Cette percée représente les deux tiers de la progression du total des voix de gauche par rapport à 2007 qui passe ainsi de 36 à 44% des suffrages ! De la sorte naît aussi un nouveau paysage à gauche. Car pour la première fois depuis trente ans, les deux candidats de gauche ont un score à deux chiffres. Et l’autre gauche, la nôtre, représente 30% de la gauche là où elle n’en représentait que 15% en 2007. Le Front de Gauche est à la fois une force de haut niveau, et une réalité correctement répartie sur l’ensemble du territoire. Je précise ce point pour montrer qu’il s’agit bien d’une force nouvelle et d’une réalité nouvelle. Au contraire des allégations selon lesquelles le Front de Gauche serait une simple amplification du vote dans les bastions communistes. Si ce phénomène joue sans aucun doute, il est non moins vrai que sa diffusion à tout le territoire, montre une homogénéisation qui signale un fait nouveau. Tous les départements recueillent plus de 7% des voix ! 70 départements dépassent les 10%. Et, fait remarquable, 20 départements sont au-dessus de 13%. L’analyse des localisations géographiques des votes, qui fait fureur en ce moment pour décrire les scores du Front National, ne semble pas devoir être appliquée au Front de Gauche. Pourtant la percée dans les villes est un fait notable des résultats. Je vous propose pour en juger, la liste des dix-sept villes de notre pays qui comptent plus de 150 000 habitants. Les cinq premières sont spectaculaires. Toulouse 15,9%, Montpellier 15,7%, Lille 15,4%, Grenoble 15,4%, Le Havre 16,5%. Mais les suivantes sont tout aussi remarquables pour nous, compte tenu des décalages entre bureaux de vote populaire et bourgeois. Ainsi quand nous faisons à Marseille un 13,4% des voix, cela inclus que nous dépassons les 20% dans plusieurs bureaux névralgiques. De même à Rennes 13,4%, Saint-Etienne 13,3%, Nantes 12,4%, Bordeaux 12,1%, Lyon 11,8%, Paris 11,09%. Dans les villes plus habituées aux votes traditionnels et même très droitiers parmi ces dix-sept, les scores sont forts, là aussi. Ainsi à Reims 10,7%, Dijon 10,4%. La performance est soulignée quand on voit un 9,5% à Toulon, et un 9,2% à Nice. Mais, surtout, avec 11,4% à Strasbourg, le Front de Gauche gagne son bâton de maréchal du combat politique. Ce résultat est en effet acquis par un vote d’adhésion d’autant plus clair et net qu’il avait un contenu anti-raciste et anti-concordataire sans ambiguïté. Et cela alors même que l’argumentation adverse avait été d’une terrible force. Et qu’avait été savamment entretenue par la droite comme par les socialistes la confusion entre notre rejet du concordat et celui du droit local. Une remarque enfin sur un fait qui est passé tout le temps sous silence. Dans ces dix-sept villes le Front National est en recul par rapport à 2002. Et nous lui passons devant dans treize cas !

J’ai lu que trente pour cent des électeurs de François Hollande ont hésité à voter Front de Gauche. Cela représente neuf points dans le résultat final. Un simple jeu d’addition et de soustraction permet de voir que dans ces conditions la question se serait posée de savoir lequel de nous deux aurait été au second tour. On comprend mieux alors le sens de la convergence entre l’extrême-droite et les organes de presse socialistes pour nous calomnier sans relâche, mais surtout, dans les dix jours avant le premier tour, avec des arguments identiques. Et depuis cette date pour nier jusqu’à notre existence. On retrouve d’ailleurs leurs argumentaires dans la bouche de Nicolas Sarkozy : Cuba, Robespierre et ainsi de suite… Ainsi va la propagande. On notera avec dégoût la pratique de ces valeureux journalistes qui laissent Nicolas Sarkozy m’attribuer des propos que je n’ai jamais tenus sur les riches ou sur Cuba. Certes, nous savons ce que valent de tels hérauts de la liberté de parole ! Mais pas le grand public. Certes cette profession est considérée à juste titre comme plus manipulatrice et menteuse que les responsables politiques eux-mêmes. Ce n’est pas peu dire. Mais la dangerosité de son action n’en est pas moins grande. C’est elle qui installe le tableau de fond des raisonnements. A présent avec les « graphes », les sondages, et les cartographies, les préjugés de cette caste et sa mise en scène de la pensée dominante se présentent comme des vérités « objectives » puisque chiffrées et présentées comme des faits. Ce qu’ils ne sont jamais. Des records sont battus quand des éditorialistes sans foi ni loi assènent des affirmations où sont cités dans un même souffle, sur une même ligne, des sondages et des résultats électoraux.

En disant tout cela, je n’exprime pas une humeur. Ni même une généralité qui ne tiendrait pas compte des nuances et même des divergences dans les rédactions de ces médias. Au contraire. Je sais que ces nuances et divergences existent ! Et c’est bien pourquoi je maintiens la pression ! Car elle pousse chacun à réfléchir et à se positionner en conscience, et ce d’autant plus profondément que la polémique est vive et contraignante. Si 19% des voix de ceux du « Nouvel Observateur » se sont portés sur moi et davantage à « Libération », ce n’est pas « malgré » mes raisonnements sur les médias, mais aussi à cause d’eux. La volonté de résistance est forte aussi à l’intérieur des médias face aux conditions sociales qui font « moutonniser » les rédactions. Partout s’exprime, souvent en cachette et dans la peur de la répression, le refus d’une presse qui se laisse continuellement emporter par toutes les modes. La soumission à l’idéologie dominante n’est acquise nulle part. L’extension de cette résistance, son organisation, sa capacité d’action sont un des enjeux cruciaux du moment. La révolution citoyenne doit passer dans les médias. C’est un impératif. Je le dis au contraire de tous ceux qui considèrent que, la cause étant entendue, ce serait perdre son temps et son énergie que d’en parler. Cela n’est pas possible, car l’accès à une information de qualité exempte de manipulations et de volonté de nuire est un enjeu de démocratie. Je le dis après avoir reçu assez de messages de résistance de l’intérieur des médias d’une part et d’autre part, venant de l’extérieur, assez de demandes d’explications sur les calomnies qu’ils déversaient pour savoir quel enjeu c’est là. Ce système doit être détruit. Du moins son influence sur notre camp. Et pour cela, il faut frapper sans relâche comme lui-même le fait sur nous sans pause ni trêve. Ce n’est pas un à côté de notre stratégie de combat mais au contraire un élément de pointe. La mise en cause du contenu, de la fiabilité et de l’honorabilité des médias est au cœur de notre bataille culturelle, selon moi. Et cela jusqu’à ce que le système s’effondre où qu’un compromis honorable soit trouvé qui respecte notre identité et ne permette plus qu’elle soit instrumentalisée.

J’en reviens à ceux qui ont changé d’avis et de bulletin de vote en dernière minute. D’abord par « peur du 21 avril », cette rente de soumission dont les socialistes, pourtant responsables du désastre du 21 avril, tirent dorénavant argument pour regrouper un troupeau électoral affolé à dessein. Ou bien parce qu’ils ont cru à la sottise de « placer nettement en tête » le candidat « le mieux placé dans les sondages ». Naturellement tout cela est de très bas niveau politique. Les campagnes de calomnies du « Nouvel Observateur » et les tirs dans le dos de « Libération » ont joué leur rôle dans cet anéantissement du raisonnement politique. Certes cela ne touche que les moins réfléchis des électeurs socialistes, les plus pusillanimes et les moins éduqués politiquement, les plus drogués par les raisonnements enfantins de leur parti de référence. Mais cette faiblesse, l’efficacité de ce chantage permanent, est la clef du système de domination idéologique de l’état-major de ce parti. On ne la combattra pas par des invectives, cela va de soi. Mais il faut la combattre. Comment ? Je crois qu’il faut partir du raisonnement que se tiennent ceux qui s’abandonnent de cette façon.

Que voulaient-ils, ces électeurs « utiles » ? Se prémunir du Front National. Qu’ont-ils obtenu ? Le contraire ! C’est un fait. Comme le Front de Gauche n’est pas en tête devant Marine Le Pen, le rouleau compresseur s’est remis en route avec le but de nous achever. C’est notre « échec » qui est mis en scène sur tous les tons. Autre façon de nier notre résultat. Et de nous nier tout simplement. Non pas nos personnes, mais notre programme, c’est-à-dire tout ce que nous avons porté et qui nous a valu de rassembler quatre millions de voix. L’autre versant de la manœuvre est d’assigner de nouveau le peuple aux Le Pen. Un bon exemple de cette boucle qui part de mensonges hallucinogènes pour finir dans de prétendues démonstrations, est l’action sur ce plan du journal « Le Monde ». Il a commencé, on s’en souvient, par publier des sondages truqués sur l’influence du Front National dans la jeunesse. Il finit le cycle par un éditorial de jubilation de Françoise Fressoz, pétaradante d’allégresse de pouvoir constater que le peuple est « lepéniste » et pas « d’extrême-gauche », comme nous sommes censés l’être. Bonjour la démonstration à l’origine de ce « constat ». D’où tire-t-elle ce droit au déni ? Tel est le bilan du « vote utile ». Une carte blanche donnée aux ennemis de l’idée d’un peuple que souderaient ses revendications sociales. Le bon bourgeois et son plumitif peuvent décliner leurs couplets sur le « cri de colère », la « souffrance sociale » du malheureux lepéniste égaré par la douleur et donc incapable de se rendre compte qu’il soutient des racistes ! C’est le moyen de le réconforter avec des médicaments si agréables à administrer depuis les beaux quartiers : un bol de haine des arabes et des musulmans.

C’est donc derrière les Le Pen que court la presse, en toute bonne conscience. Le vote utile lui en a donné l’autorisation. Au lieu d’interviewer des ouvriers qui veulent voir leurs salaires augmenter, les mouches médiatiques interrogent des ouvriers qui n’aiment pas les arabes. Au lieu de parler du salaire maximum de 1 à 20, on parle de la « présomption de légitime défense », et ainsi de suite. Et que fait le héros socialiste face à cette déferlante ? Peu nous importe à vrai dire pour ce qui concerne notre vote puisque nous ne votons pas pour lui mais contre l’autre. Cependant, si nous avions été à sa place, nous aurions organisé une réplique massive, frontale, pour contrer le venin. Nous jouerions le bras de fer sur le 1er mai, car c’est sur ce terrain que nous pouvons avoir le meilleur rapport de force pour remettre au centre de tout la question sociale. Lui semble se laisser balloter. Electoralement cela semble payant. Le rejet de Sarkozy atteint des sommets ces jours-ci à mesure qu’il déploie les arpèges de ses imitations de l’extrême-droite. Mais les dégâts faits par le poison qui est instillé dans toute la population sont terribles. Pour la première fois depuis toujours le président en exercice a validé une bonne demi-douzaine de poncifs lepéniste parmi les plus ridicules. Dont celui des prétendus déficits sociaux liés à l’immigration, du lien entre chômage et immigration et ainsi de suite. Le dernier en date est parmi les plus absurdes comme cette « présomption de légitime défense des policiers ». Stupidité d’abord pour la sécurité des policiers eux-mêmes. Car c’est une façon de dire aux malfrats « tirez les premiers ! ». Non-sens juridique ensuite puisque la présomption d’innocence est aujourd’hui valable pour tout inculpé. Ainsi va la loi, quand elle est décidée à l’emporte-pièce et dans l’émotion d’un instant médiatique. Quoiqu’il en soit, courir derrière les balles jetées par Nicolas Sarkozy dans le jeu de quille de l’entre-deux tours se paierait par de la perplexité plus qu’agacée, parmi nos quatre millions d’électeurs. Déjà ignorés superbement, niés par la presse, seraient-ils considérés comme acquis d’avance ? C’est vrai en très grande partie. Puisqu’ils regardent plus haut que l’horizon et se servent du bulletin Hollande dans le seul but de sortir Sarkozy. Mais on aurait tort d’abuser de ce genre de certitude. Les astuces de langage d’Arnaud Montebourg sur un soit-disant « consensus entre le FN, l’UMP et le PS sur l’immigration clandestine » exaspèrent sans rien démontrer d’autre qu’un noir opportunisme. J’invite les socialistes à l’esprit de résistance et de contre-attaque frontale plutôt qu’aux atermoiements et à l’esprit de défense poussive que je leur vois prendre. J’ai résumé ma formule pour mettre un terme aux délires xénophobes et au soit-disant « devoir d’écoute » à l’égard des électeurs du Front National. Il n’y a rien à écouter de toutes leur sottises. Car il n’y a pas davantage de problème aujourd’hui avec les musulmans qu’hier avec les juifs. Tous ces délires n’ont aucune consistance. Ce sont des constructions mentales pourries injectées dans le cerveau des plus faibles mentalement. Valider l’injection de ces bêtises ne rend service qu’à ceux qui en ont fait leur fond de commerce.

Je suis déçu que François Hollande ait déclaré sur France Info : « Le 1er mai, c’est la fête des travailleurs. Je ne considère pas que les politiques doivent interférer ». Il est mal renseigné sur l’histoire du mouvement ouvrier. Le premier de tous les 1er mai a eu lieu en mai 1886. C’était une grève syndicale aux Etats-Unis, à l'appel de l'American Federation of Labor, 350 000 travailleurs se mettent en grève aux États-Unis pour réclamer la journée de travail de 8 heures. Le 3 mai, une manifestation est réprimée à Chicago : trois morts. L’événement impressionna les dirigeants de la première internationale qui en firent un symbole dans leur réflexion sur le mouvement ouvrier naissant. L’idée fit son chemin. Une journée fut décidée par l'Internationale socialiste en vue du 1er mai 1890. La deuxième Internationale décide en effet en 1889 que sera organisée une « journée internationale de revendication des travailleurs » : « Une grande manifestation à date fixe de manière que dans tous les pays et dans toutes les villes à la fois, le même jour convenu, les travailleurs mettent les pouvoirs publics en demeure de réduire légalement à huit heures la journée de travail ». Elle reprend la date décidée par le syndicat américain : le 1er mai 1890. Le mouvement était lancé. C’est une décision politique. Personne ne parle alors de « fête du travail ». C’est une grève, ce jour-là. C’est d’autant moins la fête que souvent le 1er mai tourne à l’épreuve de force violente et meurtrière. Par exemple, le 1er mai 1891 : A Fourmies, la troupe tire sur les grévistes et fait 10 morts. Mais des exemples de 1er mai sanglant, il y en a de nombreux. Fin 1891, l'Internationale socialiste renouvelle le « caractère revendicatif et international du 1er mai ». La politique est toujours en première ligne alors. Il faut attendre 1906 pour que la toute nouvelle CGT appelle à des manifestations le 1er mai pour la première fois. Son objet aboutit en 1919, avec le vote par le Sénat français de la journée de 8 heures. C’est Lénine qui fait du 1er mai un jour chômé dans la Russie soviétique pour la première fois en 1920. Et c’est, en 1941, Pétain qui décide d’en faire la récupération en décrétant que le 1er mai sera « la fête du Travail et de la Concorde sociale ». Il sera alors férié, chômé et payé. A la libération, en 1947, le 1er mai devient dans le code du travail un jour férié, chômé et payé pour tous les salariés sans conditions.

Tout cela montre que la politique a toujours interféré avec le 1er mai. Et cela continue car le rassemblement place de la Concorde à l’appel de l’UMP est le pendant du rassemblement de l’extrême-droite qui a commencé dans les années vingt, si mes souvenirs sont bons, dans le même but de récupération du mouvement ouvrier que l’extrême-droite s’est toujours assigné. Le 1er mai est donc le temps de rassemblement de la gauche syndicale et des partis de gauche. Depuis toujours. Dans de très nombreuses villes les cortèges politiques suivent le cortège syndical depuis la nuit des temps ou presque. Ce fut le cas à Paris l’année dernière encore et à Bordeaux. J’en parle parce que j’y étais.

Puisque Nicolas Sarkozy a décidé d’en faire une épreuve de force, à nous de faire du judo et de retourner la situation. Ne soyons pas dupes de la manœuvre qui se joue lorsque nous entendons parler d’un malaise des syndicats qui craindraient notre récupération. C’est un pur mensonge. Les contacts que nous avons pour le bon déroulement du caractère syndical de la manifestation prouvent que tout est en bon ordre et bonne intelligence. Une fois de plus la machine à désinformer veut amener le débat sur un terrain où il n’est pas. Ce n’est qu’un pure et simple décalque des arguments de la droite et de l’extrême-droite. Plutôt que de « craindre » ou de mégoter sur la places des organisations politiques de gauche, les médias feraient mieux leur travail d’information en faisant connaître les mots d’ordre et revendications sur lesquels portent la manifestation. En tous cas, le Front de Gauche tiendra son point fixe à Port Royal dès quatorze heures. Et si nous sommes assez nombreux, nous défilerons après le passage du dernier cortège de la manifestation syndicale. C’est-à-dire après la CFDT si j’ai bien compris ce que l’on m’a expliqué. Bien-sûr j’y serai avec les autres responsables du Front de Gauche. Et vous aussi bien sûr. D’abord vous faites le parcours avec votre syndicat. Puis vous revenez au point de départ et vous faites le parcours avec le Front de Gauche. Facile. Et très politique.


1 474 commentaires à “Le vote utile a favorisé l’extrême-droite”

Pages : « 18 9 10 11 12 [13] 14 15 16 17 1830 »

  1. 601
    Redon dit:

    Dimanche matin sur le marché à un militant du PS qui me tend un tract : je ne voterai pas pour Hollande mais contre Sarkozy. Il en est resté baba.
    Un oublié de pendant la campagne du premier tour et aussi bien sûr de Hollande et Sarkozy : un oublié de plusieurs millions de salariés directs ou induits, je veux citer la grande muette, c’est-à-dire l’Armée.
    Pas celle de l’OTAN ni de l’Afghanistan mais celle de la défense du territoire, avec ses casernes, ses chars, ses avions, ses bateaux, ses personnels qualifiés et autres.
    A demain derrière la banderole CGT et FdG

  2. 602
    cachou62118 dit:

    Dans une semaine, nous serons fixés depuis une douzaine d'heures. J'attends ce moment avec impatience. Lundi dernier je pensais avoir la gueule de bois, mais tout compte fait après réflexion,et analyse je pense que l'objectif de virer le chef de l'état en place et son équipe est en bonne voie.
    Je suis venu au meeting de Lille... cela m'a rappelé celui d'avant mai 81, même si cela n'avait pas le même contenu et sens, cela m'a redonné de l'espoir dans la capacité du politique à pouvoir influer positivement dans le quotidien des citoyens.
    Merci pour ce souffle d'espoir, bravo et félicitations pour les résultats du front de gauche au premier tour des présidentielles 2012. Continuez sur cette lancée, rassemblez encore et encore...........les échéances futures sont aussi importantes.

  3. 603
    robin des voix dit:

    D’autant plus que ce matin Sarko a attaqué très fort !
    il maitrise l'art mensonger
    La croissance : j’ai peur que à part dire que hollande attend sur la croissance; il soit court devant Sarkozy pour expliquer avec quelles solutions ?
    La première des attaques de Hollande doit être concentrée sur le fait que la CRISE c’est LUI qui répète mensongèrement pour aseptiser les fr, de plus : il l’a provoquée, il en est la cause =hé bien c’est vous et tous vos amis capitalistes et leur système pourri par les fonds de pensions spéculatifs à la solde des américains et de leur économie sous perfusion,vos grands amis du CAC 40 qui ont reçu des milliards
    de l’état français qui sont partis en fumée et que vous vous voulez renflouer avec votre TVA sociale comme si cela ne suffisait pas, qui ‘na rien de social puisque vous compter encore saigner les petits.
    vous n’êtes que le Président de l’injustice sociale,vous cultivez l’art du mensonge,vous vous extrêmedroitisez sans complexe, en divisant les français sans cesse par catégories sociales et raciales par vos propos haineux
    votre provocation du 1 er mai au côté des Lpen je n’ai jamais vu un Ump ou Fn manifester pour les acquis sociaux,sinon pour provoquer et pour casser la société du 1er mai.Vous manifestez contre les syndicats donc contre les travailleurs
    contre le travail, vous n’êtes que le candidat du « vrai chômage »
    Les ump ou le FN veulent détricoter tous les droits du conseil de la résistance acquis après des millions...

  4. 604
    Sophie Clerc dit:

    Les chiens aboient, la caravane passe.
    Que les adversaires disent et fassent ce qu'ils veulent, ce qui doit guider l'action, c'est le programme, ce sont les idées, la conviction de leur justesse. Dans la chaleur humaine d'un groupe uni et honnête, une circonstance tellement unique et précieuse. Réagir aux gesticulations des autres, c'est leur donner un pouvoir sur soi, Leur montrer de l'amertume, de l'indignation, des fatigues, c'est leur suggérer de la faiblesse chez soi. Agir, ne pas réagir.
    La caravane parviendra à son but, et les chiens resteront loin derrière, quelque part dans le désert...

  5. 605
    Phil17 dit:

    Il n'y as pas de question à se poser, il faut impérativement que le président sortant prenne une grosse claque électorale de la part du peuple qu'il a méprisé pendant sa mandature !

  6. 606
    Chevaljak dit:

    ci dessous le lien vers un article du Soir de ce lundi qui prouve que ça bouge aussi très fort en Belgique...
    http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2012-04-30/la-fgtb-charleroi-ne-croit-plus-au-ps-912759.php

  7. 607
    sebidf dit:

    Depuis le premier tour, mis à part la lecture des billets de Jean-Luc Mélenchon et vos commentaires, je n'ai pas allumé la télévision (chose courante depuis 5 ans mis à part les émissions où passaient Jean-Luc Mélenchon), ni la radio et ne vais plus à la pêche aux infos sur le net car NS, je ne peux plus l'entendre ni le voir et Hollande, voir un homme qui va nous planter son couteau avec le sourire ne me réjouit pas non plus. Bref, je ne fais que lire des infos ici et je ne peux m'empêcher de m'inquiéter face à la continuité des attaques que subissent Jean-Luc Mélenchon et le fdg. A une différence près, les médias ne lui laisseront même plus la chance de s'exprimer (s'ils l'ont rééllement fait un jour). Je rappelle que télé (la 1ère et la deuxième) sont souvent les seules sources d'info dans les campagnes (comme je l'ai dit avant) et je ne vois plus vraiment comment Jean-Luc Mélenchon et le fdg pourront continuer à égrainer dans le pays...
    Après le premier tour, j'ai honte de mon pays (27% de bourrins prêts à voter pour quelqu'un d'aussi mauvais et horrible dans ses propos et 18.5 pour la haine ("non je ne suis pas raciste mais je conteste", mon oeil!)) et les socialistes et les médias continuent leur démolition. Ne nous leurrons pas, les médias ont gagné la première bataille contre nous et ce sont le vrai problème pour nous. La démolition va continuer surtout depuis que FH sait que 30% de ses électeurs sont prêts à voter fdg... La riposte est nécessaire mais comment?
    Plutôt le FN que le fdg, quelle honte.

  8. 608
    citoyenne21 dit:

    Ceux qui ont voté Sarkozy en 2007 et revoteront pour lui au deuxième tour sont tout à fait conscients de son immoralité mais ils préfèrent un immoral au pouvoir qui continue à les privilégier et c'est donc en toute conscience qu'ils voteront pour un pourri parce que pourris eux-mêmes ! Franchement, la droite gaullienne n'est plus !
    Ils conçoivent la corruption comme normale et faisant partie intégrante du jeu politique ! déjà la plupart des vrais sarkozistes, ceux qui continuent à dire que c'est le meilleur, sont des gens qui ont magouillé, pour la plupart, pour réussir et qui ne veulent pas perdre leurs avantages, qu'ils prétendent mériter, s'estimant des cracs !
    Qui se ressemble s'assemble et il faut voir leur niveau d'insultes envers les Mélenchonnistes que nous sommes ! au fond d'eux, ils ne sont pas si sûrs que leur poulain va remplier même si ils se rassurent en se disant qu'il ne peut pas en être autrement et du coup, dès que quelqu'un de gauche vient mettre un coup de pied dans la fourmilière, ou la la, ils te flingueraient si ils le pouvaient, considèrent que tu n'es qu'un affreux jaloux qui veut empêcher ceux qui réussissent de prospérer ! ils nous accusent à gauche, d'avoir de la haine envers ceux qui réussissent (parce que forcément on est des ratés pour eux) et qui se font un max de blé, vu que se faire du blé, est leur seule préoccupation sur cette terre !
    Le sarkozisme hélas même sans Sarko aura encore de beaux jours devant lui...

  9. 609
    Bernardo dit:

    A ce moment précis, veille du 1er mai, à quelques jours d'une défaite de la droite extrême (que j'espère!), au moment où les discussions s'engagent avec le PS pour des candidatures communes dans les circonscriptions où la gauche pourrait être éliminée dès le premier tour, je pense que la candidature de JL Mélenchon peut s'envisager partout mais symboliquement et en cohérence avec le premier tour de la présidentielle plus particulièrement à Hénin-Beaumont...

  10. 610
    sebidf dit:

    Pour l'histoire de la croissance, je vous remets cette petite vidéo en lien (je ne sais plus si je l'avais déjà fait et m'en excuse auprès du WM si c'est le cas).
    Tout est dit dedans, il me semble.
    http://www.dailymotion.com/video/xodyod_qui-a-tue-la-croissance-economique_school
    C'est un doc américain qui peut se transposer à n'importe quelle économie occidentale. Et la conclusion sur la société souhaitable du futur me semble être un prémice de "l'humain dabord" (peut-être je me trompe mais bon...)

  11. 611
    Vita Ivantcha dit:

    J'étais là à votre meeting de la porte de Versailles,non pas pour vous acclamer vous monsieur personnellement mais pour clamer ensemble avec des milliers de gens notre force de résistance et notre foi en l'humain que vous défendez si bien,si dignement,si fermement, mettant toute votre culture et votre intelligence au service de la cause des justes et de ceux qui souffrent.J'ai rencontré à ce meeting des gens formidables, le grand Rémy le poing levé, la petite Fanny aux yeux brillants,la joyeuse troupe des mélenchanteurs,je les reverrai ces belles personnes que vous avez su rassembler autour de l'idéal d'une vie meilleure, d'une vie plus belle; je me sentais bien seule,je ne l'étais pas.Lors de ce meeting j'avais apporté pour vous un tableau car je suis peintre,je sais que vous l'avez reçu car je fais confiance aux gens de votre équipe à qui je l'ai donné,il est pour vous car nous défendons,vous en politique et moi en peinture,le même idéal, j'ai foi en l'homme monsieur et en la beauté car la beauté ce n'est rien d'autre que de l'amour et l'amour n'a de sens que s'il est partagé, donné sans retour.Merci de rapeller toujours et sans cesse à ceux qui, la mémoire trop courte, l'ont oublié,que la haine tue ceux qui s'y soumettent, ceux qui s'y rendent.Mon vieux père communiste et ma mère ancienne militante de la Cgt,mes amis et moi même vous ont apporté nos voix et vous les apporterons encore à tous les rendez-vous car vous êtes notre voix et vous parlez...

  12. 612
    JM77 dit:

    Toujours à propos du meeting place Stalingrad...
    Et oui camarades, le 1er Mai tous à Paris derrière nos syndicats.. messages aux non syndiqués, il est toujours temps c'est même devenu indispensable!
    Aussi et surtout en ce qui concerne la suite des évênements, meeting, place Stalingrad vendredi... et là pour les assidus du blog, désolé, j'enfonce le clou : le rdv à 18h30 annoncé sur le blog de Jean-Luc Mélenchon m'aparaissait très anticipé pour le provincial que je suis.. mais sur le site du PCF est annoncé 18h00 ! Vous ne voulez pas qu'on vienne?
    Si des camarades pouvaient relayer? ça fait plusieurs fois que je poste à ce sujet et pas de réponse !
    J'insiste, nous n'avons pas le droit à l'erreur vendredi, soyons nombreux car les médiacrates ne nous rateront pas (le soufflet retombe, fin de l'effet Mélenchon?, retour à la maison Hollande? : commentaires anticipés sur nobs.com et le monde.fr ou libe.fr...)

  13. 613
    Odile Loiret dit:

    Cher Jean-Luc Mélanchon, cher Front de Gauche, je pense qu'en ce moment il faut mobiliser toutes nos forces pour battre Nicolas Sarkozy, pas une voix ne doit manquer! C'est ce que l'on peut appeler l'analyse concrète d'une situation concrète...Nous débarrasser d'abord d'une gouvernance qui s'est couchée devant les plus riches et qui n'a cessé de diviser les classes populaires (les chômeurs contre les travailleurs, les Français contre les Français au nom de leur origine, les fonctionnaires contre les salariés du privé, etc...), mais ça ne marche pas, le peuple n'en VEUT PLUS de cette division! Alors, arrêtons d'ergoter sur Hollande ceci, Hollande cela... CE N'EST PAS LE MOMENT! Toutes nos forces pour vaincre l'extrême droite d'Etat!
    Ensuite nous pourrons être à l'avant-garde du mouvement social qui trouvera de bonnes conditions pour s'exprimer. Mais de grâce, attendons l'après-6 mai!
    Et le jour du 6 mai sera un grand jour!
    Odile Loiret.

  14. 614
    jnsp dit:

    Je n'aime pas spécialement Hollande, mais alors là pas du tout.
    Mais à ceux qui souhaitent qu'il change son programme maintenant, smic à 1700€ et autres mesures justifiées, je voudrais poser une question:
    Désirez-vous vous payer NS encore 5 ans?
    Le programme de Hollande est un assemblage de positions destinées à ce qu'il remporte les élections,point.
     
    Ce programme ne dit pas grand chose de ce qui sera réellement fait (en pire ou en mieux) si FH est élu.
    C'est sûr Jean-Luc Mélenchon a des positions plus proches des miennes mais ça fait 11%, malheureusement.
     
    Je pense que ce pourcentage est optimal vu l'idéologie actuelle de la population, assez haut pour exister, assez bas pour ne pas effrayer une partie importante de la population, je me demande d'ailleurs s'il n'y a pas eu une volonté courageuse et lucide du FdG de ne pas monter trop haut ?

  15. 615
    vm dit:

    Ce matin sur Ciné+classic, La Grève, de Serguéi Eisenstein (1924), un an avant le Cuirassé Potemkine (1925).

    Rediffusion demain 1er mai à 19h20. Beau et terrible, pour ceux qui veulent voir la lutte des classes à la source et les vraies actualités.

    Et pour ceux qui veulent plutôt se distraire, ils trouveront bien quelque part les courts-métrages de Méliès, notamment les habitants de la Lune, ou les malheurs du Cuisinier hanté par des diablotins déchaînés, ou Méliès lui-même en Méphisto, un poème !

  16. 616
    dan dit:

    A cocobobo (608)...laissons leur la rue...

    C'est surtout l'erreur à ne pas faire....Il faut au contraire se montrer, se reconnaitre : Je lis ce matin (certes dans Aujourd'hui en France, qu'il ne faut pas que le politique brouille message de la journée des travailleurs.

    Et bien je pense plutôt qu'à situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle !

    Car quand même : on a une Europe au bord du gouffre, un Le Pen à + de 25 % dans certains coins, un sarko qui court après Le Pen, des média qui ne parle plus que de Le Pen, et un Hollande des plus flous et ses copains qui se distribuent les postes...sans parler de dsk qui n'en manque pas une...

    Les média ont déjà effacé le phénomène Front de Gauche (pour eux c'est un échec) : ils ne parlent que sécurité, immigration...

    Aussi je dirai plutôt : que les + de 3 millions électeurs du Front de Gauche soient demain dans la rue derrière une seule banderole : Pour une République sociale et solidaire !

    Ne serait ce que pour prévenir Hollande que nous ne sommes pas dupes !

    RESISTANCE !

  17. 617
    luluc dit:

    carte de france de toutes les manifs du 1er Mai (cgt)
    http://www.carte.cgt.fr/index.php

  18. 618
    lemetayerv dit:

    Les politiques veulent encore nous sectorisé, travailleurs d'un côté, citoyens de l'autre. Même lorsque nous sommes les deux, ils arrivent à nous dissocier nous-même. (Me couperais-je, en deux). Ne rentrons pas dans la division par rapport aux autres mais aussi par rapport à nous-même. Ca pour sur ! Demain, je vais m'exprimer dans la rue. J'ai mes slogans : "Ce ne sont pas les travailleurs qui coûtent cher, ce sont les actionnaires", "Non, le travail précaire, ce n'est pas "mieux" que "rien". "Un salaire, n'est pas de l'argent de poche". "Non aux aides publiques pour les multinationales et leurs filiales". "Stop aux contrats "jeunes" "séniors" "femmes" "handicapés" - travail pour tous, aux mêmes conditions". "L'esclavage au travail c'est maintenant et plus demain" "Résistance".

  19. 619
    carlo dit:

    @ Génialle 23h55
    « Reprenez l'Histoire et vous verrez que par des temps de crise, la droite va toujours vers le parti de la peur et de la haine. »
    J’en conclus que la gauche doit apprendre au plus vite à reparler le langage de la nation afin de faire barrage aux dérives nationalistes de la droite et de l’extrême droite. Jean-Luc Mélenchon parle de République mais il faut aller plus loin et penser l’articulation de la République et de la Nation ainsi que le lien entre la souveraineté populaire et la souveraineté nationale.
    Réfléchissons à ceci : que peut-on reprocher à NS tant qu’il se borne à constater à Toulouse que sans la nation, "on ouvre la porte aux communautés et aux tribus", que l'Europe "a laissé s'affaiblir" l’idée de nation et qu'"une partie des élites, la pensée unique et le système médiatique" ont confondu avec la "haine des autres" ?
    Prenons-y garde, NS remonte dans les sondages parce qu’il apparaît de plus en plus comme le défenseur du concept de nation. Au demeurant à tort, car, sitôt réélu, NS recommencerait à se prosterner devant A. Merkel et à accuser ses opposants de germanophobie.

  20. 620
    langue-rouge dit:

    Franchement, l'heure est à la mobilisation.
    C'est absurde aujourd'hui de se dire que tout est perdu opu que tout est gagné pour le 6 mai. Il faut convaincre autour de nous les abstentionnistes. Les convaincre d'aller voter pour barrer la route à Sarkozy. Ce matin, même constat dans les deux sondages qui mesurent un tassement de Hollande, les électeurs de Mélenchon sont plus nombreux qu'il y a une semaine à vouloir s'abstenir.
    C'est un vrai problème. Ceux qui croient un instant que le FdG ne sera pas entrainer vers le fond avec le PS en cas d'une nouvelle victoire de Sarkozy se trompe lourdement.
    Sarkozy qui gagne avec ce discours pétainiste, c'est derrière un vrai coups de massue pour le mouvement ouvrier.
    Sans compter que la meilleure manière d'en finir avec le vote utile c'est de mettre le PS au pouvoir.
    5 ans de plus de Sarkozy c'est un vote utile utile encore plus fort dans 5 ans.

    Ne nous tirons pas de balle dans le pied. On vote le 6 mai et on essaye de convaincre autour de nous pour que tous les électeurs de gauche fassent de même. On règlera nos comptes avec Hollande après le 6 mai une fois qu'on se sera débarrassé de Sarkozy.

  21. 621
    ermler dit:

    @ pulchjérie D.

    Concernant Franc-tireur (586) billet posté à 1h58.
    Type du troll efficace, introduisant un malaise, un doute.
    A balayer sans tarder. Merci W-M et bon courage.

    Très chère camarade,
    Si tous les intervenants qui, sur ce blog, ont déversé leur bile contre le PS étaient considérés comme des "trolls" nous aurions été le blog le plus trollé de France !
    Il y a deux mois à peine, 90% de ceux qui anticipaient sur le 2e tour juraient leur grand dieu que jamais au grand jamais, ils ne voteraient pour ce "traitre" de Hollande ! Aujourd'hui, naturellement, la proportion s'est inversée, et la majorité des nonistes d'hier sont devenus des ouistes convaincus. Faut-il.pour autant éliminer les derniers récalcitrants qui ont au moins le mérite de la constance ?
    Laissons le WM juger si ce qu'il tolérait hier est devenu aujourd'hui inopportun. Question de stratégie, peut-être....
    Salut fraternel !

  22. 622
    rebelle dit:

    Bonjour à toutes et tous
    Oui j'y serais le 1er mai, d'abord comme tu l'as dit, camarade Jean-Luc, avec le drapeau de la CGT, et après tout le cortège, que j'espère grand et uni, avec le drapeau du Front de Gauche. Le FN est à chasser, et malheureusement celles et ceux qui ont porter leur bulletin dans l'urne pour "simplement pour faire réagir, ou par mécontentement, colère, " ceux-là sont peut-être récupérables, mais quel travail ! par contre les autres, les purs, les durs, ceux qui n'ont que la haine de l'Arabe, du Noir, de l'Etranger, du voisin d'à côté tout simplement parce qu'il ne vit pas comme eux, ceux là, à mon avis, il n'y a rien à en tirer, et n'y perdons pas notre énergie. Quant aux médias, achetés et vendus aux puissants de ce monde, bien sûr qu'ils ne parlent plus de nous, ils ne vont tout de même parler de nous.....la publicité c'est à nous à nous la faire, on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même.
    Je pense surtout, que ce lien qui a pris forme ne doit pas être interrompu. Cette chaîne humaine doit continuer à vivre et à s'enrichir de toutes nos expériences et richesses partagées, c'est ainsi que lorsque le jour viendra, et il viendra, nous serons fin prêt pour mettre en pratique tout ce que nous inventons et que la réalité de la vie nous amène à penser et parfois à concrétiser. A Toutes et à tous, un peu de pluie de Provence mais aussi un faible rayon de soleil.

  23. 623
    Nicolas G30 dit:

    Quand j'entends dire par un président sortant que les syndicats ne doivent pas faire de politique, et incriminer la seule direction de la CGT, en oubliant au passage le Medef. La défense des salariés est une question politique, et prendre parti pour un programme politique plutôt qu'un autre, cela est normal et courageux. Le syndicat est alors fidèle à ses engagements premiers. Ceux qui composent pour ne prendre que le parti de l'abstention dynamique, ne sont là que pour accompagner le système, s'en accommodent et au final régulent le mécontentement de leurs adhérents, pour éviter les fortes fièvres. Que le 1er mai soit une réussite partout en France, et que les drapeaux du Front de Gauche fleurissent par milliers derrière les syndicats.

  24. 624
    Ouilya dit:

    Bonjour à tous,
    En vous lisant attentivement, en reprenant tous les liens que vous avez la bonne idée de relayer, en sachant combien de luttes nous avons dû menées pour faire valoir nos droits, nos idées, je reste persuadée que c'est dans la rue que nous devrons finir ce que nous avons entrepris. Le monde politique a fait le nécessaire pour avoir tous les pouvoirs et les moyens d’empêcher les peuples de "bouger". Je ne les citerai pas tous, vous les connaissez.
    Je ne parle pas de violence mais de marches de plus en plus étoffées tant sur le fond que sur la forme. On ne pourra plus nier le "nombre", le mouvement de centaines de milliers d'individus décidés à se faire entendre.
    Il faut déranger, se montrer, entraîner les autres dans un élan citoyen et discipliné et remettre ça cent fois s'il le faut.
    Les immenses marches silencieuses sont les plus impressionnantes. Des pancartes revendicatrices, sobres et claires. Impressionner sans faire peur aux gens mais êtres présents partout et tout le temps. Les médias seront obligés d'en parler : les ignorer, leur faire la gueule, se faire désirer, bref maintenant que nous avons un socle il serait temps de l'utiliser.
    Voilà comment je vois la chose.
    Si nous attendons l'autorisation des scrutins, nous perdrons notre temps, notre motivation, nous nous fatiguerons avant eux.
    Le temps presse, on ne peut plus attendre, on ne doit plus attendre ce serait une grosse erreur.
    Notre média sera la rue, comme toujours.

  25. 625
    Denis F dit:

    Oui, nous irons, mon épouse et moi, voter avec une épingle à linge en pince nez, nous mettrons le bulletin qu'il faut, ce sera avec beaucoup de dégoût que je renierais ma parole, ce sera la première fois, mais aussi la dernière, je le jure.

    Il nous manque 9 à 10% des électeurs (et nous aurions été au deuxième tour MDR), ces électeurs qui auraient bien voulus mais n'ont pas osés, qui finalement ont votés pour le néant (l'autre gôche) par peur et parce que (tout sauf Sarkozy), merci à l'infâme presse du PS et les autres terrassés du bulbe, voilà la belle affaire, ce n'est pas aujourd'hui qu'il faut faire ce constat, c'était bien avant ; sous différents pseudonymes j'ai hurlé à la cantonade que nous nous trompions de cible, que notre plus grand ennemi, non pas adversaire, mais ennemi était le Parti Socialiste, et cela depuis notre création, ils nous ont toujours déniés le droit d'exister (mon journal m'en ai témoin). 2 mots ne nous ont pas aidés en la matière, ce sont "révolution" et "communisme", ils font toujours et encore peur à la populace bien pensante.

    Je connais 2 trolls (très appréciés en leurs temps, même courtisés par certains des nôtres, qu'on ne lit plus guère d'ailleurs) qui doivent avoir fait "pipi culotte" de plaisir à l'annonce des résultats du 1er tour, une pensée pour ces méprisables créatures.

    @ Pulchérie D
    Je vois que ta vigilance n'a pas baissée la garde, merci camarade.

  26. 626
    NANOU 50 dit:

    Je viens d'entendre sur RMC que Jean Luc sera invité sur BFM, avec JJ Bourdin, vendredi prochain, à 8h30

  27. 627
    Fronde Gauche dit:

    De l'"évolution" des espèces ?
    Reléguons au plus tôt cette "chose" dans les poubelles de l'Histoire !

  28. 628
    pichenette dit:

    Quel solide point d'appui que ce blog où les analyses variées concourent à rester clairvoyants pour résister aux rouleaux compresseurs qui avancent masqués!
    Comme hélas, une très grande partie de ce qui guide les votants n'est pas rationnelle, il ne faut pas penser que le candidat sortant qui brade et méprise le pays ne va pas être rechoisi par les mêmes qui le dénigrent mais qui, ou en profitent ou sont séduits par le mal et les sondages continuent à faire des ravages.
    Ce qui est pitoyable, c'est la bassesse de ceux qui continuent à le soutenir, de façon discrète certes mais effective, alors qu'il piétine ouvertement toutes les valeurs humanistes ! Corruption lamentable!
    Quant à nous Front de Gauche, oui continuons, nous sommes dans le vrai, le soutenable, mettons à l'épreuve nos idées qui n'ont pas à être lissées pour disparaître mais qui doivent se renforcer. Les difficultés doivent nous consolider, en admettant nos faiblesses pour qu'elles ne nous piègent pas. On débusque les mensonges, les félures, on avance, on met dans le pot commun les idées en cherchant à être le plus efficace. Prendre son temps tout en allant vite, il y a urgence.Transformer en CD tous les exceptionnels meetings du FdeG dont la portée politique doit être perçue par chacun. Les médias de masse nous boycottent, ayons du poids, de la force en lançant des flèches. Le 1° mai est revendicatif, résister produit de la chaleur. Personne ne doit avoir à perdre sa vie à tenter de la gagner.

  29. 629
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    La riposte est nécessaire mais comment ? cette réflexion terminait un commentaire ci dessus, et comme j'ai quelques idées, je vous en suggère quelques unes !
    Tout d'abord il faut se mettre dans l'idée que les révolutions peuvent se faire de tas de manières différentes et qu'il n'est pas nécessaire d'utiliser obligatoirement des chars ou des fusils, l'éducation aussi peut être une arme efficace !
    Nous sommes des millions à profiter aujourd'hui, d'une retraite bien méritée pour la majorité d'entre nous, et cette retraite nous est payée par ceux qui ont de la chance de travailler aujourd'hui c'est ce que l'on nomme la répartition !
    Même si le travail au noir est devenu un sport national, il faut quand même reconnaître qu'il nous supprime une grande partie des cotisations qui devrait être versées au trésor commun qui permet la répartition ! et si ceux qui font ce boulot au noir s'en moquent, en dehors que ce soit illégal et porteur de risques parfois mortels, ils creusent le déficit qui finira un jour par empêcher d'avoir des retraites décentes ! donc si nous pouvions TOUS éviter le travail au noir, ce serait déjà un grand pas fait dans le sens de l'égalité, et de la légalité ! La régularisation des travailleurs clandestins fait partie de cette démarche, c'est un détail mais il a son importance, bien sur au plan humain mais aussi au plan économique.
    Les petits ruisseaux font de grandes rivières, alors alimentons ces petits ruisseaux !

  30. 630
    JM77 dit:

    @ermler
    des ouiouistes convaincus.. convaincus n'exagérons rien !
    @tous
    Dur le retour en salle des profs entre les
    _alors pas trop déçu ?
    _ c'est déjà pas mal, finalement j'ai voté PS parce que c'est bien qu'il soit en tête autrement le discours médiatique aurait changé.. Le vote FN a été sous-estimé..

    C'est vrai, d'un 1,5 point ! 17,5 au lieu de 16 ! Et ce 1,5 point de la faute de qui ?
    Pour notre discours sur les médias de gôche, chez des socialos ça passe pas !
    Ne faudrait-il pas que Jean-Luc Mélenchon soit plus clairs à ce sujet en citant suivant les différentes attaques subies les provenances? Un petit listing façon commuinqué de presse?
    Y a du boulot !

  31. 631
    maro dit:

    maro

    Je veux dire à Sebidf 9h27 (618) que je fais un peu comme lui pour m'informer mais en plus je suis abonné à l'humanité dimanche et j'achète en kiosque (pour pouvoir discuter) un quotidien départemental qui n'affiche pas d'opinion politique bien tranchées (les dépêches AFP y sont reprises presque sans commentaires) et un quotidien régional L ECHO DORDOGNE diffusé dans les trois départements du Limousin plus l'INDRE et la Dordogne.

    Pour info (pour ceux qui sont d'"ailleurs", l'écho est issu de la RESISTANCE et au départ porté à bras le corps par le PCF essentiellement mais depuis quelques années avec la disparition des vieux cocos qui n'ont malheureusement pas été remplacés par la génétique et avec la société de consommation où on ne peut pas faire grève car il y a du crédit à rembourser, où on ne peut pas participer aux manifestations car il y a des loisirs, du bricolage, un bénévolat dans une association où on ne parle pas politique pour garder de bonnes relations... bref, notre écho a fait appel à des fonds privés et la mouvance socialisante interfère sur la ligne politique: d'où la une de samedi montrant un Zénith à Limoges (où j'ai écouté Jean Luc) avec 6500 participants! et l'article intérieur a même écrit 7000 (source organisateurs). Je veux bien suivre le mot d'ordre DEGAGER SARKO mais il ne faut pas pousser...

  32. 632
    Colette dit:

    J"ai voté Front de Gauche au 1er tour, mais je n'ai pas envie de voter François Hollande au second, en effet le PS est devenu un parti de droite (centre droit). J'ai tellement été déçue du PS ! Il ne faut pas oublier que Mitterrand a instauré les TUC (Travail d'Utilité Collective), il a commencé à toucher à la Sécurité Sociale en instaurant : les vignettes bleues, le forfait hospitalier, le remboursement 100% que pour certaines maladie (après un cancer ma mère s'était retrouvée sans mutuelle...); Le PS a commencer à privatiser le service public...
    Alors pourquoi, je voterais Hollande représentant (pour moi) la trahison de la gauche plurielle... Les gens ont la mémoire courte, mais moi je me rappelle...
    Ce qui est sûr, c'est que ces "garces" de journalistes ont dit que l'Humanité avait comparer Sarkozy à Pétain, sans expliquer pourquoi mais Mélenchon l'a bien expliqué. Mélenchon bien qu'il soit socialiste m'a redonné l'espoir, il parle bien et est intelligent, j'ai confiance en lui.
    Quoiqu'il en soit, hier soir, je suis allée voir Mélenchon (sur France Inter) et j'avoue qu'il m'a décidée.
    Alors je vais l'écouter, je vais voter Hollande (lui, j'y crois pas), mais il faut faire barrage à Sarkozy qui devient aujourd'hui Le Peniste, il me dégoûte ce mec!
    Aux gens de gauche qui ont voté Le Pen : les "arabes" fils d'arkis ou autres SONT FRANCAIS ! A quelle génération on renvoie les gens chez eux ? Quoi que pour Sarkozy. moi même petite fille...

  33. 633
    carlo dit:

    @ franc-tireur 1h58
    On a de plus en plus l'impression que le FdG s'est mû en comité anti-FN. Le PS ne s'en plaindra pas; ça l'arrange. Les bobos des beaux quartiers non plus... De "A la Bastille", on est (re)passé à "touche pas à mon pote".
    Entièrement d’accord. La campagne des législatives doit se faire sur une tout autre ligne. Il est grand temps d'en changer.

    @ erlea2904 2h17
    Sarkozy vocifère ses les thèses de MLP et on devrait ne pas réagir?...
    Il faut réagir quand il reprend les thèses xénophobes de MLP. Mais qu’y a-t-il lieu de faire lorsqu’il se borne à défendre le concept de nation ? N’y a-t-il pas un lien entre la République et la nation, la souveraineté populaire et la souveraineté nationale ? L’idée de nation n’est-elle pas inscrite dans notre constitution ?

    @citoyenne21 9h33
    Ceux qui ont voté Sarkozy en 2007 et revoteront pour lui au deuxième tour sont tout à fait conscients de son immoralité.
    Je crois qu’il vaut mieux rester sur le terrain de la politique. Etes-vous si sûre que l’immoralité ne puisse pas exister aussi au PS ?

  34. 634
    mathias95 dit:

    @Nanou50 : Jean-Luc Mélenchon invité la semaine prochaine par Bourdin, gageons qu'il demandera des explications sur la loi scélérate de 1973 qui permet aux BCE de prêter directement l'argent aux banques, des 1400 milliards que l'état a donné à l'oligarchie financière en 40 ans, des 145 milliards par an de niches fiscales, des 80 milliards de fraude-évasion fiscale par an et des milliers de milliards planqués en Suisse, dans les ohffshore, on peut toujours rêver cela ne mange pas de pain. Mais Bourdin, relayera l'argumentation qu'on lui demande de fournir, il dira ; " vous comprenez, c'est la crise, c'est pas possible, c'est irréalisable...."Vu Jean-Luc Mélenchon remettre le "larbin" à sa place l'autre soir avec beaucoup de plaisir sur la 2. On peut dire ce que l'on veut et parler de notre score, excellent au regard des torrents de mrde balancés, mais notre argumentation a fichtrement fait bouger les lignes. Notre programme d'éducation à sacrément remué les consciences et introduit le doute sur les argumentations relayées par la médiacratie ; le déficite organisé, le pillage des comptes de l'état au profits des oligarchies financières, l'argent qui est là planqué, sur la faute de la soi disante crise. Bravo, continuons. C'est ça la grande surprise de ces élections, un parfum de vérité qui flotte sur lae pays

  35. 635
    ventdebout-38 dit:

    Et si Sarkozy l'emporté (comme cela semble être probable)? Que feriez-vous?

  36. 636
    kerchouni dit:

    Ce matin, nous avons distribué sur la ville de La Courneuve des tracts d'élus du 93 appelant à Voter contre Sarkozy. En tant que génération Mitterrand - génération sacrifiée (privatisation PTT, Air France, la marche des libertés réduites à la marche des beurs), communiste de surcroit, je reste convaincue que la dynamique du FG doit se pérenniser. Il nous faut assumer les 11.1%, s'en féliciter et retrousser nos manches, se retrouver pour le 1er mai et le 04 mai pour le meeting. Par ailleurs, un objectif à ne pas perdre de vue - à mon sens reste les élections législatives afin de porter la voix des sans voix au sein de l'assemblée nationale.
    On lâche rien !

  37. 637
    Dominique Grange dit:

    Lien avec la pétition
    "Avertissement à François Hollande"
    http://www.petitions24.net/avertissement_a_francois_hollande
    Je l'ai signée pour affirmer le refus de tout chèque en blanc à Hollande et au PS...pour que celles et ceux qui ont apporté leur voix à Mélenchon au premier tour, disent clairement que leur vote du 2ème tour vise essentiellement à faire dégager Sarkozy, non à adouber Hollande ni son programme! DEGAGE!DEGAGE!DEGAGE!

  38. 638
    Requiem dit:

    Pour faire pièce à tous ceux qui veulent fêter le vrais travail sans avoir jamais travaillé, à l'extrême droitisation du paysage politique et pour donner une valeur symbolique à notre 1er mai pourquoi ne pas venir manifester à Fourmies, ville sinistrée avec 34% de chômage, un maire communiste, et pourtant 25% de voies pour le FN et seulement 15% pour le FG, ces gens se sentent isolés et oubliés dans leur misère, ils ne vivent la politique qu'à travers la télé qui les aide à se fabriquer une haine de l'étranger pour une ville qui compte grand maximum 2 familles africaines ce qui est complètement absurde. Venez montrer la voie et instruire ces gens qui ne souffrent que de la désinformation des médias, venez les aider à manifesté leur colère contre le capital qui au nom de ces intérêts supérieurs à ravagé la ville. Résistance!

  39. 639
    bernard dit:

    Propos d'un de mes frères,cadre sup à la retraite: à ma question pourquoi votes tu Sarko?
    contexte:octogénaire,retraite confortable(dont retraite chapeau),catholique pratiquant(appartenant à la droite chrétienne conservatrice gaullienne),habitant en zone rurale dans une région "post industrielle" largement touchée par le chômage mais pas ou peu touchée par l'insécurité et les flux migratoires,lui même ayant travaillé pour un groupe sidérurgique bradé à une multinationale indienne,région où le vote FN a largement dépassé la moyenne nationale (et où le vote FdG est inférieur à la moyenne).
    mon argument:peux tu envisager de rallier ta voix à un UMP qui a fait,fait le nid du FN et participe toute honte bue à sa légitimisation et pourquoi pas d'un futur front de droite (populaire) liberticide,inégalitaire (à l'opposé de son conservatisme social gaullien)?Te reconnais tu dans l'alliance possible d'un UMP prônant les vertus du libéralisme économique prônant l'individualisme compétitif,l'incertitude du lendemain et d'un FN mettant la droite conservatrice devant ses contradictions dans le domaine des valeurs gaulliennes(stabilité,sécurité,modération,consensus))?
    Réponse,une seule...:Depuis 5 ans mes impôts n'ont pas "bougé".
    Les bras m'en sont tombés
    La partie n'est pas gagnée
    E Terray(Penser à droite Galilée 2012):"beaucoup de leurs arguments(les penseurs de droite) visent à défendre l'ordre établi en tant que tel;ils sont donc indifférents à son contenu du...

  40. 640
    citoyenne21 dit:

    @Carlo (645) : D'accord avec vous : aussi pourris à gauche qu'à droite et c'est pour ça que j'ai voté Front de Gauche et nous verrons ce que l'avenir me dira ! si j'ai eu raison ou tord de croire encore en l'intégrité politique d'un homme ! Si je suis déçue un jour, aux orties ma carte d'électeur et basta ! de toute façon, je n'ai jamais vraiment pensé qu'on pourrait l'emporter par les urnes, bien consciente de la nécessité d'une adhésion concrète et massive des gens ! l'adhésion dans les meetings était réelle mais jusqu'à une certaine limite ! Aux résultats, on a pu constater le décalage entre les aspirations profondes ressenties et les actes !
    A droite, je parle des purs sarkozistes, je dirais même sarkophiles, qui lui trouvent des excuses en permanence, ils sont particulièrement immoraux eux-mêmes à ne même pas reconnaitre les bassesses de leur idole et eux-mêmes croupissent dans la bassesse, auréolés qu'ils sont par le pouvoir de l'argent !
    Franchement ce sera la honte pour moi d'aller voter pour Hollande et non le monsieur qui s'est exprimé plus haut n'est pas un troll mais quelqu'un qui se respecte parce qu'intègre et ça m'en coûtera de perdre mon intégrité ! égoïstement, je n'ai pas envie de revoir la tronche de Sarkozy hanter nos vies alors qu'il dégage mais l'esprit sarkoziste ne se diluera pas pour autant ! des tas de gens trouvent ça normal de faire du fric à volonté et de pouvoir ne pas tenir compte de ceux qui souffrent !

  41. 641
    bertgil dit:

    624 odile loiret
    Hollande c'est la méme chose que Sarkozy sur le fond.Hollande mettra plus de forme.Hollande et le ps sont euphorique, le pouvoir est à portée de mains.Mais une fois élu, fini la rigolade.C'est à ce moment là que le fdg aura toute sa place.

  42. 642
    Jean Louis CHARPAL dit:

    J'ai dit sur d'autres sites, au lendemain du 1er tour, que lors du débat FH/NS, Hollande ne pourrait pas s'en sortir autrement qu'en pillant allègrement les solutions figurant dans notre programme.Je lui conseillais donc de potasser " l'Humain d'abord". Sarkozy va prendre un malin plaisir à lui demander comment concrètement il compte s'opposer à la Finance, enrayer la recession qui va s'ajouter à celle qui existe déjà, et aggravera encore le chômage, les déficits,et la spirale de l'austérité qui se nourrit d'elle même. Lui a la réponse : faire payer les pauvres, comme depuis 5 ans. Mais Hollande ? Qu'il faut faire payer les pauvres, mais en leur demandant gentiment? Je souhaite vivement que Sarkozy débarrasse le plancher, mais le ras le bol qu'il suscite suffira t-il ? Or Hollande se trouve devant deux éceuils : s'il est trop timoré, NS enfoncera le clou et s'il apparaît, en parole tout du moins, comme un homme de gauche volontariste, NS le traitera de gauchiste irresponsable "otage de Mélenchon". Tout ça pour dire que c'est pas gagné, alors que "d'après les sondages" (on sait ce qu'ils valent, mais c'est la seule boussole des moutons de panurge chéris par Bouygues TV et TV Sarko) annoncent que Sarkozy aurait gagné 1 point. Ce qui est désespérant : plus il dit de bêtises, plus il monte ! On serait à 47/53. Je voterai contre Sarko, mais je ne sais pas si je regarderai le débat. Trop stressant...

  43. 643
    ALEXANDRE dit:

    Merci à Franc Tireur et qq autres! Tant d'électeurs du fdg sont prêts, la peur au ventre, à voter "utile" en contradiction complète avec les engagements du 1er tour! Ils croient contrer la xénophobie et la récession de NS, ils auront la xénophobie et la récession de FH et en prime le déshonneur et la liquidation de la dernière résistance à gauche.
    Et pourquoi pas DSK ministre des finances et Anne Sinclair à la condition féminine ?

  44. 644
    DAVID JV dit:

    @ tous

    N'oubliez pas l'objectif final : le 4ème tour....Posez vous tous la question suivante : qu'est-ce que je fais en vue du 4ème tour? donc hors présidentielles, hors législatives.....

    Allez vous toujours à la pêche au sympathisants de demain, mobilisez vous toujours pour communiquer avec vos proches, amis, famille ?

    N'oubliez pas que tout le reste, ce n'est que du cirque médiatique...

    Ne vous dispersez pas !

    Rejoingnez des assemblées citoyennes, faites venir du monde, montez en par vous même là ou il n'y en a pas !...etc

    RESISTANCE

    RESISTANCE

  45. 645
    POKORA Christine dit:

    Bonjour à toutes et à tous,
    Rester sur notre Chemin, au-dessus de la mêlée, dignes et respectables parce que nous, nous respectons, et surtout aller jusqu'au bout, créer un contre-pouvoir de qualité, constructif, privilégiant l'intérêt général pour un meilleur être du plus grand nombre, est de notre devoir. Qui se soucie des petites gens dans la souffrance au quotidien ?
    Ces deux semaines sont à la fois longues et courtes... Surtout ne pas perdre courage, ne pas se laisser impressionner et se serrer les coudes massivement désormais.
    Au revoir...

  46. 646
    Germinal 93 dit:

    La frontière de Sarkozy? En deçà, ses copains nous exploitent et volent notre argent. Au delà, ils vont le planquer.Nous serions stupides de ne pas nous en.débarrasser
    . Demain je défile avec mon syndicat.Dimanche j'enfile mes gants et je vais exercer mon droit de vote et mon devoir de citoyen.Pour après, j'ai ma petite idée...
    Si ce n'est pas clair, je vous expliquerai plus tard, car je n'ai plus le temps de palabrer: Je vais discuter avec mes potes, visiter mes voisins, appeler (rappeler) mes amis,interpeller les passants.Plus que 6 jours pour dégager le chemin.On affutera nos arguments de lutte à l'étape,le gué franchi.

  47. 647
    Jean-Philippe VEYTIZOUX dit:

    AVERTISSEMENT.......

    Les amis, le 6 Mai, il ne va pas falloir s'échapper......je navigue ce matin sur le net et les chaînes d'infos. ça pue, et dire que ça pue est faible!

    Le dîner de cons fait le buzz et Sarkozy redresse la tête. Les "révélations" de Mediapart sont rabaissées au niveau de boule puante contre boule puante et les bougés timides sur la croissance en Europe ont disparu des radars.

    Demain, 1er Mai, sera un jour clé, soyons nombreux dans la rue avec nos mots d'ordre pour virer Sarkozy.

  48. 648
    POKORA Christine dit:

    Je confirmze le message n°659 du 30 avril 2012 à 11h29. Merci de prendre note.

  49. 649
    Sylvain dit:

    Bonjour! J'aimerais dire à Jean-Louis Charpal combien je suis d'accord avec lui. Nous assistons dans les médias à la même campagne de destruction de François Hollande que celle qui a contribué à faire perdre 30% d'électeurs à Jean-Luc, 3 semaines avant le premier tour! La rhétorique de Sarko à l'heure actuelle est un condensé répugnant et explosif de Machiavel à la puissance exponentielle de destruction radicale. Faites attention les amis parce que ça pourrait très mal finir le soir du 6 mai si on ne tient pas compte de l'avertissement que nous donne le chanoine: "après moi, le déluge et je ne disparaîtrai pas seul sans avoir massacré ce qu'il reste de démocratie dans ce pays afin de sauver ma peau...". Il sera temps de demander des comptes à Hollande après le deuxième tour mais pour le moment, au-delà même d'aller voter, il faut débarrasser la France de son sinistre fossoyeur. Le 6 mai, je voterai François Hollande en courant...mais avec une pince à linge sur le nez! Le 22 avril, j'étais devant ma mairie à 8 heures pétantes pour aller glisser un bulletin qui portait le nom du seul personnage politique français capable de redresser la situation dans la paix et la concorde: Jean-Luc Mélenchon; cette fois-ci j'y serai à 7h50 pour éviter un carnage et un bain de sang si l'autre félon devait être réélu! Sarkozy doit dégager, il en va de nos vies!

  50. 650
    Bélatar dit:

    @ Franc-tireur
    "préférer la défaite au déshonneur"
    Wouaou ! Quelle mâle proclamation !
    Ce que j'ai retenu, pour ma part, de la campagne du Front de gauche est la lutte pour l'égalité qui passe par le partage des richesses et par l'égalité des droits. Rien qui oublie les enjeux économiques et sociaux. Une petite preuve ? Qui d'autre à fait campagne à propos du MES ?
    Quant à la défaite : elle est là depuis si longtemps que l'important est de trouver une nouvelle dynamique par une petite victoire contre les pétainistes.
    Et pour le déshonneur, c'est la campagne de la droite actuelle et c'est le positionnement de certains socialistes qui en relèvent. Il s'agit ni de l'oublier ni de faire comme si nous allions avoir les même leviers pour l'action selon que Sarkozy ou Hollande est élu.
    La pêche est une très bonne activité mais pour ce qui est de la lutte pour l'égalité, c'est un peu limité :)

Pages : « 18 9 10 11 12 [13] 14 15 16 17 1830 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive