28avr 12

Un 1er mai pour recentrer le débat

Le vote utile a favorisé l’extrême-droite

Ce billet a été lu 139 330 fois.
Exporter ce billet au format pdf Envoyer ce billet à un ami Imprimer ce billet

Je me remets à mon clavier. Les lignes que je jette à présent s’ajoutent à celles que j’ai déjà rédigées pour le précédent billet. J’y analysais déjà le résultat du premier tour de l’élection présidentielle pour comprendre l’étrange deuxième tour, si brun, que nous sommes en train de vivre. Je renvoie donc les nouveaux venus que ces nouvelles lignes intéresseraient assez pour cela sur le précédent texte. Après un bref rappel de mon appréciation sur notre score, je traite des effets dévastateurs du prétendu vote utile qui a donné la main à l’extrême-droite. Et je parle du 1er mai.

Je résume les traits essentiels de mon regard sur notre résultat. Avec 11,1% ce sont 4 millions de voix qui ont été rassemblées. C’est davantage que trois millions de voix supplémentaires par rapport aux européennes de 2009 où nous avons été candidats pour la première fois sur tout le territoire et dans une élection à contenu politique général. Cette percée représente les deux tiers de la progression du total des voix de gauche par rapport à 2007 qui passe ainsi de 36 à 44% des suffrages ! De la sorte naît aussi un nouveau paysage à gauche. Car pour la première fois depuis trente ans, les deux candidats de gauche ont un score à deux chiffres. Et l’autre gauche, la nôtre, représente 30% de la gauche là où elle n’en représentait que 15% en 2007. Le Front de Gauche est à la fois une force de haut niveau, et une réalité correctement répartie sur l’ensemble du territoire. Je précise ce point pour montrer qu’il s’agit bien d’une force nouvelle et d’une réalité nouvelle. Au contraire des allégations selon lesquelles le Front de Gauche serait une simple amplification du vote dans les bastions communistes. Si ce phénomène joue sans aucun doute, il est non moins vrai que sa diffusion à tout le territoire, montre une homogénéisation qui signale un fait nouveau. Tous les départements recueillent plus de 7% des voix ! 70 départements dépassent les 10%. Et, fait remarquable, 20 départements sont au-dessus de 13%. L’analyse des localisations géographiques des votes, qui fait fureur en ce moment pour décrire les scores du Front National, ne semble pas devoir être appliquée au Front de Gauche. Pourtant la percée dans les villes est un fait notable des résultats. Je vous propose pour en juger, la liste des dix-sept villes de notre pays qui comptent plus de 150 000 habitants. Les cinq premières sont spectaculaires. Toulouse 15,9%, Montpellier 15,7%, Lille 15,4%, Grenoble 15,4%, Le Havre 16,5%. Mais les suivantes sont tout aussi remarquables pour nous, compte tenu des décalages entre bureaux de vote populaire et bourgeois. Ainsi quand nous faisons à Marseille un 13,4% des voix, cela inclus que nous dépassons les 20% dans plusieurs bureaux névralgiques. De même à Rennes 13,4%, Saint-Etienne 13,3%, Nantes 12,4%, Bordeaux 12,1%, Lyon 11,8%, Paris 11,09%. Dans les villes plus habituées aux votes traditionnels et même très droitiers parmi ces dix-sept, les scores sont forts, là aussi. Ainsi à Reims 10,7%, Dijon 10,4%. La performance est soulignée quand on voit un 9,5% à Toulon, et un 9,2% à Nice. Mais, surtout, avec 11,4% à Strasbourg, le Front de Gauche gagne son bâton de maréchal du combat politique. Ce résultat est en effet acquis par un vote d’adhésion d’autant plus clair et net qu’il avait un contenu anti-raciste et anti-concordataire sans ambiguïté. Et cela alors même que l’argumentation adverse avait été d’une terrible force. Et qu’avait été savamment entretenue par la droite comme par les socialistes la confusion entre notre rejet du concordat et celui du droit local. Une remarque enfin sur un fait qui est passé tout le temps sous silence. Dans ces dix-sept villes le Front National est en recul par rapport à 2002. Et nous lui passons devant dans treize cas !

J’ai lu que trente pour cent des électeurs de François Hollande ont hésité à voter Front de Gauche. Cela représente neuf points dans le résultat final. Un simple jeu d’addition et de soustraction permet de voir que dans ces conditions la question se serait posée de savoir lequel de nous deux aurait été au second tour. On comprend mieux alors le sens de la convergence entre l’extrême-droite et les organes de presse socialistes pour nous calomnier sans relâche, mais surtout, dans les dix jours avant le premier tour, avec des arguments identiques. Et depuis cette date pour nier jusqu’à notre existence. On retrouve d’ailleurs leurs argumentaires dans la bouche de Nicolas Sarkozy : Cuba, Robespierre et ainsi de suite… Ainsi va la propagande. On notera avec dégoût la pratique de ces valeureux journalistes qui laissent Nicolas Sarkozy m’attribuer des propos que je n’ai jamais tenus sur les riches ou sur Cuba. Certes, nous savons ce que valent de tels hérauts de la liberté de parole ! Mais pas le grand public. Certes cette profession est considérée à juste titre comme plus manipulatrice et menteuse que les responsables politiques eux-mêmes. Ce n’est pas peu dire. Mais la dangerosité de son action n’en est pas moins grande. C’est elle qui installe le tableau de fond des raisonnements. A présent avec les « graphes », les sondages, et les cartographies, les préjugés de cette caste et sa mise en scène de la pensée dominante se présentent comme des vérités « objectives » puisque chiffrées et présentées comme des faits. Ce qu’ils ne sont jamais. Des records sont battus quand des éditorialistes sans foi ni loi assènent des affirmations où sont cités dans un même souffle, sur une même ligne, des sondages et des résultats électoraux.

En disant tout cela, je n’exprime pas une humeur. Ni même une généralité qui ne tiendrait pas compte des nuances et même des divergences dans les rédactions de ces médias. Au contraire. Je sais que ces nuances et divergences existent ! Et c’est bien pourquoi je maintiens la pression ! Car elle pousse chacun à réfléchir et à se positionner en conscience, et ce d’autant plus profondément que la polémique est vive et contraignante. Si 19% des voix de ceux du « Nouvel Observateur » se sont portés sur moi et davantage à « Libération », ce n’est pas « malgré » mes raisonnements sur les médias, mais aussi à cause d’eux. La volonté de résistance est forte aussi à l’intérieur des médias face aux conditions sociales qui font « moutonniser » les rédactions. Partout s’exprime, souvent en cachette et dans la peur de la répression, le refus d’une presse qui se laisse continuellement emporter par toutes les modes. La soumission à l’idéologie dominante n’est acquise nulle part. L’extension de cette résistance, son organisation, sa capacité d’action sont un des enjeux cruciaux du moment. La révolution citoyenne doit passer dans les médias. C’est un impératif. Je le dis au contraire de tous ceux qui considèrent que, la cause étant entendue, ce serait perdre son temps et son énergie que d’en parler. Cela n’est pas possible, car l’accès à une information de qualité exempte de manipulations et de volonté de nuire est un enjeu de démocratie. Je le dis après avoir reçu assez de messages de résistance de l’intérieur des médias d’une part et d’autre part, venant de l’extérieur, assez de demandes d’explications sur les calomnies qu’ils déversaient pour savoir quel enjeu c’est là. Ce système doit être détruit. Du moins son influence sur notre camp. Et pour cela, il faut frapper sans relâche comme lui-même le fait sur nous sans pause ni trêve. Ce n’est pas un à côté de notre stratégie de combat mais au contraire un élément de pointe. La mise en cause du contenu, de la fiabilité et de l’honorabilité des médias est au cœur de notre bataille culturelle, selon moi. Et cela jusqu’à ce que le système s’effondre où qu’un compromis honorable soit trouvé qui respecte notre identité et ne permette plus qu’elle soit instrumentalisée.

J’en reviens à ceux qui ont changé d’avis et de bulletin de vote en dernière minute. D’abord par « peur du 21 avril », cette rente de soumission dont les socialistes, pourtant responsables du désastre du 21 avril, tirent dorénavant argument pour regrouper un troupeau électoral affolé à dessein. Ou bien parce qu’ils ont cru à la sottise de « placer nettement en tête » le candidat « le mieux placé dans les sondages ». Naturellement tout cela est de très bas niveau politique. Les campagnes de calomnies du « Nouvel Observateur » et les tirs dans le dos de « Libération » ont joué leur rôle dans cet anéantissement du raisonnement politique. Certes cela ne touche que les moins réfléchis des électeurs socialistes, les plus pusillanimes et les moins éduqués politiquement, les plus drogués par les raisonnements enfantins de leur parti de référence. Mais cette faiblesse, l’efficacité de ce chantage permanent, est la clef du système de domination idéologique de l’état-major de ce parti. On ne la combattra pas par des invectives, cela va de soi. Mais il faut la combattre. Comment ? Je crois qu’il faut partir du raisonnement que se tiennent ceux qui s’abandonnent de cette façon.

Que voulaient-ils, ces électeurs « utiles » ? Se prémunir du Front National. Qu’ont-ils obtenu ? Le contraire ! C’est un fait. Comme le Front de Gauche n’est pas en tête devant Marine Le Pen, le rouleau compresseur s’est remis en route avec le but de nous achever. C’est notre « échec » qui est mis en scène sur tous les tons. Autre façon de nier notre résultat. Et de nous nier tout simplement. Non pas nos personnes, mais notre programme, c’est-à-dire tout ce que nous avons porté et qui nous a valu de rassembler quatre millions de voix. L’autre versant de la manœuvre est d’assigner de nouveau le peuple aux Le Pen. Un bon exemple de cette boucle qui part de mensonges hallucinogènes pour finir dans de prétendues démonstrations, est l’action sur ce plan du journal « Le Monde ». Il a commencé, on s’en souvient, par publier des sondages truqués sur l’influence du Front National dans la jeunesse. Il finit le cycle par un éditorial de jubilation de Françoise Fressoz, pétaradante d’allégresse de pouvoir constater que le peuple est « lepéniste » et pas « d’extrême-gauche », comme nous sommes censés l’être. Bonjour la démonstration à l’origine de ce « constat ». D’où tire-t-elle ce droit au déni ? Tel est le bilan du « vote utile ». Une carte blanche donnée aux ennemis de l’idée d’un peuple que souderaient ses revendications sociales. Le bon bourgeois et son plumitif peuvent décliner leurs couplets sur le « cri de colère », la « souffrance sociale » du malheureux lepéniste égaré par la douleur et donc incapable de se rendre compte qu’il soutient des racistes ! C’est le moyen de le réconforter avec des médicaments si agréables à administrer depuis les beaux quartiers : un bol de haine des arabes et des musulmans.

C’est donc derrière les Le Pen que court la presse, en toute bonne conscience. Le vote utile lui en a donné l’autorisation. Au lieu d’interviewer des ouvriers qui veulent voir leurs salaires augmenter, les mouches médiatiques interrogent des ouvriers qui n’aiment pas les arabes. Au lieu de parler du salaire maximum de 1 à 20, on parle de la « présomption de légitime défense », et ainsi de suite. Et que fait le héros socialiste face à cette déferlante ? Peu nous importe à vrai dire pour ce qui concerne notre vote puisque nous ne votons pas pour lui mais contre l’autre. Cependant, si nous avions été à sa place, nous aurions organisé une réplique massive, frontale, pour contrer le venin. Nous jouerions le bras de fer sur le 1er mai, car c’est sur ce terrain que nous pouvons avoir le meilleur rapport de force pour remettre au centre de tout la question sociale. Lui semble se laisser balloter. Electoralement cela semble payant. Le rejet de Sarkozy atteint des sommets ces jours-ci à mesure qu’il déploie les arpèges de ses imitations de l’extrême-droite. Mais les dégâts faits par le poison qui est instillé dans toute la population sont terribles. Pour la première fois depuis toujours le président en exercice a validé une bonne demi-douzaine de poncifs lepéniste parmi les plus ridicules. Dont celui des prétendus déficits sociaux liés à l’immigration, du lien entre chômage et immigration et ainsi de suite. Le dernier en date est parmi les plus absurdes comme cette « présomption de légitime défense des policiers ». Stupidité d’abord pour la sécurité des policiers eux-mêmes. Car c’est une façon de dire aux malfrats « tirez les premiers ! ». Non-sens juridique ensuite puisque la présomption d’innocence est aujourd’hui valable pour tout inculpé. Ainsi va la loi, quand elle est décidée à l’emporte-pièce et dans l’émotion d’un instant médiatique. Quoiqu’il en soit, courir derrière les balles jetées par Nicolas Sarkozy dans le jeu de quille de l’entre-deux tours se paierait par de la perplexité plus qu’agacée, parmi nos quatre millions d’électeurs. Déjà ignorés superbement, niés par la presse, seraient-ils considérés comme acquis d’avance ? C’est vrai en très grande partie. Puisqu’ils regardent plus haut que l’horizon et se servent du bulletin Hollande dans le seul but de sortir Sarkozy. Mais on aurait tort d’abuser de ce genre de certitude. Les astuces de langage d’Arnaud Montebourg sur un soit-disant « consensus entre le FN, l’UMP et le PS sur l’immigration clandestine » exaspèrent sans rien démontrer d’autre qu’un noir opportunisme. J’invite les socialistes à l’esprit de résistance et de contre-attaque frontale plutôt qu’aux atermoiements et à l’esprit de défense poussive que je leur vois prendre. J’ai résumé ma formule pour mettre un terme aux délires xénophobes et au soit-disant « devoir d’écoute » à l’égard des électeurs du Front National. Il n’y a rien à écouter de toutes leur sottises. Car il n’y a pas davantage de problème aujourd’hui avec les musulmans qu’hier avec les juifs. Tous ces délires n’ont aucune consistance. Ce sont des constructions mentales pourries injectées dans le cerveau des plus faibles mentalement. Valider l’injection de ces bêtises ne rend service qu’à ceux qui en ont fait leur fond de commerce.

Je suis déçu que François Hollande ait déclaré sur France Info : « Le 1er mai, c’est la fête des travailleurs. Je ne considère pas que les politiques doivent interférer ». Il est mal renseigné sur l’histoire du mouvement ouvrier. Le premier de tous les 1er mai a eu lieu en mai 1886. C’était une grève syndicale aux Etats-Unis, à l'appel de l'American Federation of Labor, 350 000 travailleurs se mettent en grève aux États-Unis pour réclamer la journée de travail de 8 heures. Le 3 mai, une manifestation est réprimée à Chicago : trois morts. L’événement impressionna les dirigeants de la première internationale qui en firent un symbole dans leur réflexion sur le mouvement ouvrier naissant. L’idée fit son chemin. Une journée fut décidée par l'Internationale socialiste en vue du 1er mai 1890. La deuxième Internationale décide en effet en 1889 que sera organisée une « journée internationale de revendication des travailleurs » : « Une grande manifestation à date fixe de manière que dans tous les pays et dans toutes les villes à la fois, le même jour convenu, les travailleurs mettent les pouvoirs publics en demeure de réduire légalement à huit heures la journée de travail ». Elle reprend la date décidée par le syndicat américain : le 1er mai 1890. Le mouvement était lancé. C’est une décision politique. Personne ne parle alors de « fête du travail ». C’est une grève, ce jour-là. C’est d’autant moins la fête que souvent le 1er mai tourne à l’épreuve de force violente et meurtrière. Par exemple, le 1er mai 1891 : A Fourmies, la troupe tire sur les grévistes et fait 10 morts. Mais des exemples de 1er mai sanglant, il y en a de nombreux. Fin 1891, l'Internationale socialiste renouvelle le « caractère revendicatif et international du 1er mai ». La politique est toujours en première ligne alors. Il faut attendre 1906 pour que la toute nouvelle CGT appelle à des manifestations le 1er mai pour la première fois. Son objet aboutit en 1919, avec le vote par le Sénat français de la journée de 8 heures. C’est Lénine qui fait du 1er mai un jour chômé dans la Russie soviétique pour la première fois en 1920. Et c’est, en 1941, Pétain qui décide d’en faire la récupération en décrétant que le 1er mai sera « la fête du Travail et de la Concorde sociale ». Il sera alors férié, chômé et payé. A la libération, en 1947, le 1er mai devient dans le code du travail un jour férié, chômé et payé pour tous les salariés sans conditions.

Tout cela montre que la politique a toujours interféré avec le 1er mai. Et cela continue car le rassemblement place de la Concorde à l’appel de l’UMP est le pendant du rassemblement de l’extrême-droite qui a commencé dans les années vingt, si mes souvenirs sont bons, dans le même but de récupération du mouvement ouvrier que l’extrême-droite s’est toujours assigné. Le 1er mai est donc le temps de rassemblement de la gauche syndicale et des partis de gauche. Depuis toujours. Dans de très nombreuses villes les cortèges politiques suivent le cortège syndical depuis la nuit des temps ou presque. Ce fut le cas à Paris l’année dernière encore et à Bordeaux. J’en parle parce que j’y étais.

Puisque Nicolas Sarkozy a décidé d’en faire une épreuve de force, à nous de faire du judo et de retourner la situation. Ne soyons pas dupes de la manœuvre qui se joue lorsque nous entendons parler d’un malaise des syndicats qui craindraient notre récupération. C’est un pur mensonge. Les contacts que nous avons pour le bon déroulement du caractère syndical de la manifestation prouvent que tout est en bon ordre et bonne intelligence. Une fois de plus la machine à désinformer veut amener le débat sur un terrain où il n’est pas. Ce n’est qu’un pure et simple décalque des arguments de la droite et de l’extrême-droite. Plutôt que de « craindre » ou de mégoter sur la places des organisations politiques de gauche, les médias feraient mieux leur travail d’information en faisant connaître les mots d’ordre et revendications sur lesquels portent la manifestation. En tous cas, le Front de Gauche tiendra son point fixe à Port Royal dès quatorze heures. Et si nous sommes assez nombreux, nous défilerons après le passage du dernier cortège de la manifestation syndicale. C’est-à-dire après la CFDT si j’ai bien compris ce que l’on m’a expliqué. Bien-sûr j’y serai avec les autres responsables du Front de Gauche. Et vous aussi bien sûr. D’abord vous faites le parcours avec votre syndicat. Puis vous revenez au point de départ et vous faites le parcours avec le Front de Gauche. Facile. Et très politique.


1 474 commentaires à “Le vote utile a favorisé l’extrême-droite”

Pages : « 16 7 8 9 10 [11] 12 13 14 15 1630 »

  1. 501
    Elisabeth17 dit:

    Absente pendant quelques jours (j'avais bien entendu laissé une procuration à une amie) je découvre les professions de foi envoyées avant le premier tour. J'ai dans mon enveloppe deux paquets l'un enveloppé dans la profession de foi François Hollande (contenant tous les candidats dits de gauche, l'autre enveloppé dans la profession de foi Sarkozy (contenant tous les candidats de droite). Mon mari a la même enveloppe. Ceci me semble contraire à la loi, donnant déjà l'impression que le choix était entre deux candidats. Peut-être d'autres ont-ils déjà signalé cela et je vous fais alors toutes mes excuses. Ne peut-on porter plainte ?
    L'important est ailleurs bien entendu, mais combien est-ce que je rencontre de gens qui au dernier moment ont pensé que le vote dit utile pour Hollande était indispensable ! Et tous ceux qui n'osent le dire...
    Merci à tous pour cette campagne formidable qui ne peut pas ne pas laisser de trace.

  2. 502
    Dauphinoise dit:

    @ Bernard (29 avril 2012 à 13h39)

    Merci pour le lien. A faire partager au plus grand nombre tant ce message et le nôtre est lié et universel !

  3. 503
    Magda Corelli dit:

    Je ne supporte pas qu'ici on puisse lire que Jean Luc Mélenchon est agressif envers les journalistes.Les avez-vous vu à la manoeuvre ?On a envie de les satelliser tous autant qu'ils sont : méconnaissance de leurs dossiers, grosses ficelles pour déstabiliser leur interlocuteur et méchanceté en prime car vexés de ne pas y parvenir.Je suis alertée par votre état de fatigue Monsieur Mélenchon car vous ne faites pas semblant.Reposez-vous, vous êtes bien entouré.Surveillez votre tension, faites un électrocardiogramme, un test d'effort, un très léger régime qui accentuera votre séduction...Il faut garder la forme pour les Législatives.J'attends des explications sur cette possible absence de députés Front de gauche dans la future Assemblée à la suite de manoeuvres du PS.Je sais que je vais voter le 6 mai pour une sacrée engeance mais point trop n'en faut ! Place au peuple est devenu mon lieu d'information, d'éducation et de culture.Il faut amplifier tout ça : Généreux, les Pinçon-Charlot..très intéressant.Bon moral et MERCI.

  4. 504
    Sylvie Quinton-barbeau dit:

    Je suis complètement d'accord avec votre analyse politique! Une chose en tout cas est certaine, le Front de gauche et vous-même avez redonné l'envie de se battre dans une organisation à nombre de citoyens, j'en suis!

  5. 505
    maturin j dit:

    @ jacques Bounoume
    « Daco-dac » avec vous bonhomme,
    J’ai aussi une indigestion des éléments de langage distillés sur les étranges lucarnes
    Je pars voir la mer toujours recommencée
    Vive la sixième République, prenons le pouvoir et qu'ils s'en aillent tous,
    Et les autres aussi!....heu désolé..... le 6 votons contre Sarko!

  6. 506
    41cobra dit:

    Bonjour,
    Je remonte les différents messages et j'ai une théorie sur les votes FN. Dites-moi ce que vous en pensez.
    J'ai vu la carte des votes FN dans le journal Le monde, la poussée est assez forte dans les zones rurales.
    J'accuse certaine télévisions et en particulier celle du premier bouton de ma télécommande, (les autres aussi d'ailleurs en moins pire)d'en être à l'origine.
    Et ça pas depuis 5 ans, mais bien avant: la premiére alerte a eu lieu en 2002. Les gens de la campagne ne regarde que cette chaine par habitude, parce il y a les jeux avant le journal; "encore un français d'origine.... a agressé une petite vieille"
    ça, c'est passionnant et en plus on ne communique plus; le facteur passe moins souvent, on va chercher le pain pour la semaine, en passant à la caisse sans vendeuse. On ne se parle plus. Même les jeunes reste devant ce foutu ecran, ils communiquent pas SMS, ou internet. Les jeunes regardent la téléréalité. Tout ceci pour bien vider le cerveau: Mougeote avait dit qu'il fallait vider les cerveaux afin qu'ils soient disponibles pour la publicité.
    C'est fait, c'est réussi, les cerveaux sont vides. Mon village, 2500 habitants, 29% FN.
    C'est là où le nombre d'émmigrés est le moins important que le FN fait sont plus gros score.
    Je suis affilgé.
    Allez Résistons!

  7. 507
    bertgil dit:

    Le vote utile a favorisé l'extréme droite
    Le ps a demandé avec insistance le vote utile,Il a également avec des petites phrases calomnier le FdG et JLMélenchon.La presse et les médias si sont mis également.
    On peut en déduire que le ps n'accepte pas et n'acceptera pas que le FDg lui fasse de l'ombre. Celui cii souhaite rééquilibrer la gauche, et gouverner.Les Montebourg, Hamon et cie sont les bornes à gauche du ps pour tromper les électeurs, pas nécessaires d'avoir un parti comme le FdG à la gauche du ps.
    Avec un ps au pouvoir, c'est la marginalisation du FdG garantie.Le ps de Hollande préférera gouverner avec la droite, mais surtout pas avec le FdG.Rappelez vous en Allemagne, des élections dans des leanders le spd et die Linke biens qu'ayant obtenus la majorité, le spd a préféré gouverner avec les conservateurs de la cdu et csu
    .Le ps et Hollande souhaitent gouverner avec Bayrou, c'est à dire le centre, c'est à dire ceux qui sont les plus proches sociologiquement'd'eux.C'est leur réve.
    Le FdG devrait réfléchir à la création d'un parti qui regrouperait ceux qui sont dans le fdg.Il devra également également élargir ses messages pour des cibles plus larges.(par exemples les retraités, 15 millions)

  8. 508
    Le Rouge est mis ! dit:

    Bonjour,

    je lis ici et là que c'est dans la poche pour Hollande, que le flanby va être élu, qu'il n'y a donc pas besoin d'aller voter bla bla bla.
    Rien n'est plus faux !
    Jean-Luc ne cesse de nous avertir depuis led ébut de la campagne, Nicolas Sarkozy est une bête politique et il va tout faire, je dis bien TOUT, pour aller arracher un second quinquennat.
    Rien n'est donc fait pour mister "normal" et il va falloir lui filer un coup de main si nous ne voulons pas en prendre pour 5 ans supplémentaires de libéralisme débridé et de casse sociale.
    Le vote utile est devant nous.
    Aux urnes citoyens !

  9. 509
    jeannine dit:

    @524 et 528
    en osmose complète avec vous. Je suis fatiguée de cette téle et de leurs emissions et gesticulations soit disant politiques.je zappe deux minutes tout a l'heure et j'entend le nico en pleine euphorie declamer a grands cris son admiration pour la revolution et....j'arrete car je n'en peux plus,.Après ,Guy Moquet,Jaurès,etc etc il passe joyeusement al'idée de pétain sur le premier mai. au secours.....les dings sont lachés.....Ou est-il notre grand orateur cohérent et talentueux ! nostalgie..nostalgie.
    revenez vite Monsieur Mélenchon vous nous manquez....mais battons d'abord sarkosy.

  10. 510
    ugolin dit:

    Quoi? On reproche (à l'extreme droite UMP), à Jean Luc Mélenchon ses sympathies pour Cuba; pays d'Amérique latine très apprécié sur son continent pour son courage politique et sa solidarité, nonobstant certaines erreurs. Mais quid de cette responsable du PS, de la campagne de Hollande, député des Deux Sèvres, qui affiche dans sa permanence, son "che" en la personne d'Obama; Président d'un pays impérialiste, oppresseur, criminel à de nombreux titres, leader d'un parti démocrate, libéral, droitiste à de nombreux titres, aux antipodes des intérêts des travailleurs?

  11. 511
    Antoine Le Tron dit:

    Un "socialiste" qui ne connait pas l'histoire du parti qu'il représente... pour les élections présidentielles, tout de même. Ca va faire mal, le 6 mai, ça va faire très mal de mettre ce bulletin dans l'urne. Mais bon, je me donne bonne conscience en me disant qu'à chaque fois qu'il faudra sortir dans la rue, je le ferai!
    Pour ma part, je pense que le vote "utile" a surtout montré l'inutile du vote. Chercher à contrer le FN en votant Hollande a prouvé sa contre productivité, mais ce qui me semble plus inquiétant encore dans cette histoire, c'est que les électeurs de droite ont plus "bougé" que les électeurs de gauche en choisissant "l'alternative" au parti dominant... En revenant sur Hollande, j'invite les personnes qui lisent mon commentaire à aller écouter une émission de Daniel Mermet sur le site la-bas.org nommée "Les financiers a coin du bois", qui nous donne un aperçu de la lutte qui s'engage, et dans laquelle nous risquons de laisser des plumes.

    Merci bien, monsieur Mélenchon pour la campagne que vous avez mené, qui nous a redonné espoir. J'ai entendu l'interview de Daniel Mermet juste après les résultats du 1er tour, et je dois dire que j'ai été surpris, dans le bon sens. Décidément, c'est une manie, chez vous!

    Courage à tous, et comme ils disent en Amérique Latine : "El pueblo unido jamas sera vincido!"

  12. 512
    Yann Dantal dit:

    Un sondage très intéressant, 67% des français se trouvent en insécurité économique mais dans la liste des électeurs ce sont les électeurs du FN qui sont les plus nombreux avec 81%.
    Je renouvelle l'appel dans le sens de créer des mots d'ordre simple économique débusquant l'escroquerie du Front National, et il faut qu'à chaque intervention d'un de nos représentants, ces mots d'ordre simple soient répétés.
    J'appelle à la créativité de tous pour trouver ces mots d'ordre.

  13. 513
    jean 76 dit:

    derniére trouvaille de NS , hollande va défiler derriere les drapeaux rouges de la cgt !
    dans quel monde vivont nous, alors que dans la cgt il y a des adherents du ps, il est normal que les militants du ps soient au 1er mai !
    et d'ajouter qu'il s'engage a faire rentrer que la moitié d'etrangers si ile st élu !*çà s'appelle de la cuisine éléctorale
    comme si depuis 10 ans,çelà n'avait pas été revu déjà à la baisse !
    le débat du 2 mai risque d'étre non interessant !

  14. 514
    maxou dit:

    Bonjour à vous,
    je ne sais pas si vous avez "remarqué", mais je ne suis pas intervenu sur le blog depuis le premier tour de l'élection présidentielle, en effet, je ne voulais pas "suivre" le fait de voter contre Sarko, dont évidemment pour "l'autre" afin d'éliminer le "premier", mais je viens de l'écouter et franchement il m'est impossible de voter blanc comme j'en avais l'intention, je vais donc voter contre Sarkozy, mais franchement je ne suis pas fier de moi, ça fait deux fois que je retourne ma veste ; la première en "votant" Jacques Chirac contre le Front National et moi qui m'étais juré de ne plus jamais voté pour le PS... J'en suis dégoûté...
    Donc dimanche j'élimine Sarkozy !
    Excusez mes "états d'âme", mais ma" fierté" en prend un sacré coup, j'avais pourtant fait le serment de ne plus jamais ! Mais tant pis à contrecoeur je vais effectuer le "geste" que je m'étais pourtant interdit...
    Max

  15. 515
    hase dit:

    @loulou13. 412
    Savez-vous qui est la FNSEA? Non, eh bien c'est un autre danger, beaucoup plus vaste et fatal que le FN; voyez-vous l'ultra libéralisme possède quelques antennes comme celles-là pour polluer, détruire, exploiter et, gaver l'agro-alimentaire. Les gentils paysans, écolos, allez les chercher à la Confédération Paysanne; mais la FNSEA a peur de Le Pen parce que Le Pen n'est pas ultra-libérale, capito? La FNSEA, elle, est un ramassis d'ordures dangereuses, copains comme cochons avec Sarko...

  16. 516
    ermler dit:

    @ tous ceux qui ont bien voulu tenter de répondre (avec plus ou moins de pertinence) à mon post inquiet de 3h37. Merci à eux.
    Voici le phrase de l'itw de JL M qui m'étonne : "...Si le résultat de l'organisation des législatives c'est d'éliminer partout les candidats du FdG pour qu'il n'y ait pas de député du FdG à l'assemblé, ça commence à être grave...!"
    Il faudrait vraiment que Jean-Luc explicite cette phrase qui s'applique bien à l'ensemble des circonsciptions et pas seulement aux quelques dizaines où la gauche pourrait être éliminée du second tour. OK ?
    Les choses sont pourtant simples : Un candidat FdG sera élu si :
    1. Les électeurs le place en tête de la gauche au 1er tour
    2. Si les autres candidats de gauche se désistent ou appellent à voter pour lui.
    3. Si les électeurs lui donnent la majorité au second tour.
    Alors ? Quel type d"organisation" pourrrait empêcher celà ? Suppose-t-on que le PS ne se désisterait pas et préférerait faire élire la droite ? Ou - pire - pense-t-on, au vu des résultats de la présidentielle, qu'aucun candidat FdG ne serait placé devant le PS dans AUCUNE circonscription ?!
    Les deux hypoyhèses m'apparaissent soit un peu "parano", soit d'un défaitisme que je ne peux concevoir !
    Mais, il y a probablement des subtilités qui méchappent... J'espère que Jean-Luc y reviendra et nous sortira du brouillard.

  17. 517
    marie dit:

    Chers amis,
    Je lis et relis tous vos commentaires. Moi aussi j'avais gardé un bulletin de Jean-Luc pour le second tour et je dois me résoudre à voter Hollande mais, quand je vois les moyens déployés par Sarko, ses mensonges éhontés, je me dis que ce mec est capable DE TOUT pour rempiler pour 5 ans, et là nous n'aurons plus que nos yeux pour pleurer !
    Tout sauf ça !

  18. 518
    ALEXANDRE dit:

    Ayant voté avec enthousiasme fdg, je suis aujourd'hui en plein cauchemar. Beaucoup sont prêts voyant dressé devant eux (par qui ?)l'épouvantail FN (pourtant en recul) à voter pour les manipulateurs soc qui se coucheront devant la finance. Ils répètent comme pour se donner bonne conscience "il faut virer Sarko " et vont voter pour les copains des coquins. Voir FH président me rendra triste, mais imaginer Vals ministre me donne envie de vomir. Où sont passées les belles résolutions du premier tour ?

  19. 519
    Jean-François N. dit:

    Même si Hollande ne fait que des mesurettes, ce sera toujours moins pire que Sarkozy qui poursuivra la casse du service public et la stigmatisation perpétuelle de certaines tranches de la populations. Il faut voter contre Sarkozy, pour le VRAI changement, il nous faudra malheureusement attendre 2017 avec un retour du Front de Gauche et une nouvelle dynamique...
    Vivement 2017 !

  20. 520
    JM77 dit:

    @Mikle
    4 millions non pas sur les 10 millions qui ont voté socialistes mais sur l'ensemble des voix de gauche donc autour de 14 millions. 4 sur 14 soit environ 28%.
    @Ermler
    Je te renvois à mon post vers 11h45, ou après étude de nos circonscriptions, si la crainte est qu'un candidat PS/EELV cloné passe devant un de nos sortants, alors cette crainte ne peut concerner mathématiquement que 4 des 19 sortants. (Cf résultats legislatives 2007) dans des circonstances négatives ou l"effet FdG ne jouerait pas.(
    sortant plus ou moins concernés - à part Lecoq vraiment moins) de mémoire, Brard, Billard, Lecoq et Amiable). Je ne comprends donc tjs pas cette phrase de Jean-Luc Mélenchon -que tu as recopiée- et que nous avions bien entendue en direct..
    @ ceux qui s'inquiètent de la faible représentation du PG rapport au PC
    Dans ce groupe de 19, il y Billard et Dolez (ex Vert ex PS), Brard (apparenté PCF ?), un divers gauche (Lecoq? à vérifeir) soit3 non communistes sur 19 ce qui ne me paraît pas scandaleux. Ensuite quand on voit les scores de certains comme Braouezec franchement, on devrait s'en inspirer plutôt que de faire des comptes d'apothicaires ! Les cocos, ça fédèrent encore dans certaines circonscriptions...

  21. 521
    STRATÈGE dit:

    Il me semble que certains de mes commentaires ont été supprimés. Chacun gère son blog comme il l'entend. C'est la règle. Je n'ai rien contre. Mais j'aimerais que l'on me donne une petite explication ne serait-ce que par courriel. D'autant plus que je suis un partisan du Front de Gauche et de Jean Luc Mélenchon.
    "Une maison est faite de plusieurs pierres. Aucune pierre ne suffit à elle seule à faire une maison, mais chaque pierre a son importance à la place qu'elle occupe". (Moi-même)

  22. 522
    Gombald dit:

    La bonne stratégie, c'est de virer Sarko et ensuite il faut avoir des députés FdG.
    Ca veut dire qu'il faudra faire un gros score au premier tour des législative pour être en tête de la gauche dans un max de circonscriptions. Ensuite, il faut un accord de désistement avec les autres partenaires de gauche.

    Sinon, le FdG aura 0,0 député.

    C'est comme ça. => ça marche comme ça.
    => le reste c'est bla bla et patati et patata.
    mais ça mène –certain– au casse pipe complet.

  23. 523
    jeannine dit:

    a maxou544
    bravo a vous, pas de degout, cela s'appelle prendre ses reponsabilités,et agir en conscience
    c'est l'entêtement aveugle, qui est idiot

  24. 524
    Menjine dit:

    @ermler
    Il y a peut-être une autre hypothèse : un accord de désistement réciproque avec les centristes du MODEM ou le PS ne répugnerait pas à décider au coup par coup avec le MODEM selon la belle idéologie des "contrats locaux" comme mode de fonctionnement PS) plutôt que la règle de désistement réciproque à gauche.
    Comme on risque aussi d'avoir très vite des refontes de la droite déjà pour ces législatives.
    Je crains que la cuisine soit concoctée par Terra Nova.

  25. 525
    Espérenza dit:

    J'ai écouté en faisant mon ménage(les enfants viennent de partir)les discours de Hollande et Sarko(pas tout, faut pas exagérer)!ça y est eux aussi sont internationalistes,même Sarko,fait référence à Hugo.Bravo Jean Luc ta campagne a éclairé toute la gauche et donne de bonnes références à la droite.Ce que nous avons fait évolué et surtout toi, est considérable.Même si nos" amis" sociaux démocrates,après nous avoir snobés ensuite ont été sidérés et la dernière semaine se sont organisés pour arrêter et faire reculer la poussée qui était bien réelle.Dorénavant ne soyons pas dupe et je fait appel aux jeunes qui ont des idées.Donnons des moyens pour faire circuler plus et mieux nos idées et revendiquons qu'a la télé nos analyses aient leurs places.

  26. 526
    loulou13 dit:

    @hase 545 - à 18h30
    D'accord avec vous, le contenu du document "conféderation paysanne" présenté en premier dézingue la FNSEA.C'est pour celà j'ai écrit "autre vision" avant le doc FNSEA.

  27. 527
    Menjine dit:

    @JM77 et ermler
    Jean -Paul Lecocq est député communiste du Havre si je ne me trompe.
    Ces calculs sont très intéressants, mais ils ne sont rassurants que si les choses sont égales par ailleurs c'est à dire si les socialistes ne mettent pas en place une ouverture MODEM, et donc refusent le désistement à gauche.
    Mais je ne suis pas sûre de ce que je dis.

  28. 528
    regaine dit:

    @Menjine 557
    Petite info

    J'ai entendu au détour d'une conversation, hors lieu politique, que dans la région Aquitaine dont les Pyrénées Atlantiques (mon Dpt), que le PS allait négocier avec le Modem.

    Lorsque j'avais entendu cela, nous étions la veille du 1er tour, aussi j'avais cru que c'était en vue du ralliement de Bayrou pour les voix pour le 2ème tour (gages prgrammatiques) mais maintenant que je vous lis, cela peut avoir un autre sens... D'aileurs j'avais trouvé curieux cette précipitation avant la tenue du 1er tour et du résultat.
    Les mots de Jean-Luc prennent tout leur sens !

  29. 529
    jprissoan dit:

    à propos de la place de Jean-Luc Mélenchon au Palais Bourbon, je la pense souhaitable,
    il sera celui qui interviendra dans les débats cruciaux et annoncera ce que le G effectuerait s'il était au pouvoir.
    je me rappelle des grands débats sous De Gaulle, quand Pompidou exposait sa politique, ben tout le monde attendait la réponse de F. Mitterrand, silence dans les rangs.
    là, c'est Jean-Luc Mélenchon dont on attendra l'intervention comme éclaireur de l'avenir

  30. 530
    Michel Berdagué dit:

    Menjine Avec ta possible hypothèse nous retrouverions le clivage de 2005 (qui n'a jamais disparu)avec cette U.E.
    Nous n'avons pas retrouvé notre Non de gauche, les raisons nous les connaissons,7 années ont passé et le retard de la création du FdG après 2005 nous le payons cash même après les casses et les directives des plans de sacrifice matraqués à longueur d'infaux, et toutes les radio/télés nous ciblant comme le danger réel combattant avec un Programme cette société de casse-tout, toute solidarité. Malgré notre magnifique campagne et en dynamique qui en a effrayé plus d'un,le camp d'en face ceux du oui-ouiste,nous progressons mais nous ne sommes pas en nombre et en % pourtant nos explications et propositions sont tellement justes et réalisables qu'"ils"piquent" et piochent des bribes de notre Programme.
    Nous serons présents le 1er Mai et à Stalingrad le 4 Mai, si ton hypothèse s'avérait exact le changement de présidence serait à peu près sûre, et nous alors ?.....La Lutte politique continue....

  31. 531
    jnsp dit:

    Je vais encore dire une banalité, j'ai été surpris comme beaucoup sur ce blog du score de MLP dans des zones avec peu d'immigrés.
    Peut-être faut-il changer de grille d'interprétation, le problème n'est pas l'immigré.
     
    Le problème pourrait être le refus du libéralisme imposé par l'Europe.
     
    Le problème pourrait être un raz le bol des politiciens qui se gavent, encore l'autre jour à la télé, une "réunion de travail" du PS avec Vals, Moscovicci etc dans un bistrot il répondaient aux questions la bouche encore grasse de leurs agapes, peut-être judicieusement agrégées aux frais de campagne. Après faut-il s'étonner que NS utilise "malicieusement" vrai travail et faux travail.
    Ces pontes du PS sont ils conscient de ça, veulent ils vraiment dégouter.
     
    Le problème pourrait être la diffusion d'une culture élitiste, de bon goût, que beaucoup de gens perçoivent comme extérieure.

    Le problème pourrait aussi venir du ronron médiatique et je suis encore surpris qu'il n'y ait toujours pas la volonté de créer une chaine de télé sur internet et que certains trouvent cela hors de propos.
     
    Bref, il y a encore du boulot.

  32. 532
    Cathar(31) dit:

    "Voter contre Sarkozy et attendre 2017..."
    La révolution citoyenne n'implique pas de mettre en veilleuse ses convictions, ni sa vigilance entre deux élections. on n'est pas citoyen, une fois tous les 5 ans devant l'urne... Plus que jamais il conviendra de s'emparer ou de créer des instruments qui permettront d'approfondir l'éducation populaire et citoyenne, de peser sur les évènements pour faire prévaloir l'"Humain d'abord": syndicats, associations, medias, referendum d'initiative populaire, élections intermédiaires, démocratie locale, solidarité concrète au plus près des besoins, etc...

  33. 533
    Spinnaker de Marseille dit:

    A écouter de toute urgence: l'interview de E. Plenel sur le financement de Tsarko par Khadafi....
    ICI

  34. 534
    Romain Jammes dit:

    Bonne analyse, dont on a parlé ce week-end.
    Pour ma part je pense que la dynamique Le Pen est une escroquerie...
    Nous avons 4 rendez-vous à réussir pour la suite :
    1 – Le 1er mai pour écraser les rassemblements de Sarkozy et LePen
    2 – Le 6 mai pour mettre une claque monumentale à Sarkozy
    3 – Aux Législatives pour mettre un maximum de candidats du Front de Gauche à l’assemblée
    4 – Construire la suite du Front de Gauche et combattre les idées du FN sur le terrain

  35. 535
    Ardéchoise dit:

    A 41cobra (17h33)
    Je suis globalement d'accord avec vous sur votre analyse concernant les votes FN dans les campagnes. Je suis d'ailleurs intervenue dans ce sens hier. Le problème qui se pose: comment recréer du lien social et apporter d'autres informations que celles diffusées par la télé ou par les journaux régionaux (chez moi, c'est le Dauphiné Libéré)? Les personnes vivant à la campagne utilisent très peu internet pour s'informer. Il faut donc trouver d'autres moyens de les "toucher". Le meilleur moyen me paraît être l'écrit. Je verrais bien un journal gratuit distribué soit dans les boites aux lettres soit sur les marchés, un journal qui comporterait à la fois des articles à portée nationale venant de l'équipe du Front de Gauche et des articles sur les problèmes locaux pour lesquels nous pouvons avoir une action collective. Il faut que les citoyens soient conscients que leur rôle politique ne se résume pas à voter.

  36. 536
    ab1818 dit:

    Résister mais résister à quoi ? A ne pas voter pour le candidat sortant actuel, là est bien évidemment le seul acte qui s’imposerait ! Mais les réalités du moment nous conduiraient à accepter de voter pour -un contraire- à nos profondes convictions d’humaniste, alors que déjà l’ombre d’un gourou déclaré hier par ses « camarades » plane au dessus de nous, telle celle d’un DSK, pistonné pour le poste FMI d’hier par qui vous savez, n’est ce pas suffisamment clair ici. Alors que reste-t-il pour rester soi-même ? Un bulletin blanc sans une ombre planante ni tache ? Croyez bien qu’écrire ici même ces quelques lignes sont une véritable douleur lorsqu’on examine les énergies, les intelligences actives, les savoirs déployés, par un représentant pour lequel nous avons modestement apporté notre pierre au P de G à l’édifice Front de Gauche. Alors présidons notre résistance qui reste un défi sacré au programme à continuer. Tête dure mais non naïve.

  37. 537
    ugolin dit:

    Sur radio j, Sarkozy a qui on demande s'il préfère Le Pen ou Mélenchon, décrit Jluc Mélenchon comme un "sous républicain", confirmant ainsi son ancrage pétainiste. Cela dit, son choix me rassure...

  38. 538
    Charlie dit:

    Bravo Jean luc pour ta campagne
    continues à.... ECRIRE L'HISTOIRE......

    Je te donne le bonjour de Grégoria....à MASSY
    Je penses que tu te souviendras...elle continues sa lutte.......eternellement

    je suis son fiston et j'étais à Grigny pour ton meeting et enfin je découvre enfin à travers le front de gauche un mouvement qu'on a envie de suivre...

  39. 539
    roussel dit:

    Bonjour Jean-Luc,
    Je me permets de vous appeller par votre prénom, n'en soyez pas faché.
    Je suis à 200% d'accord avec le programme du Front de Gauche et avec vos analyses.
    C'est un mouvement de fond qui est né, j'en suis aussi persuadé. En 2007, je votais Bayrou, faute de mieux. Aujourd'hui, j'ai retrouvé l'espoir avec le Front de Gauche.
    Merci à tous, merci Jean-Luc, et tous ensemble, tous ensemble.

  40. 540
    besaccitoyenne dit:

    Quelqu'un d'entre vous a, il y a quelques jours, dit qu'il fallait d'abord dégager "le nain toxique". je trouve que ce qualificatif lui va comme un gant ! Une de ses dernières propositions : payer les retraites le 1 de chaque mois plutôt que le 8. Dans ma grande naïveté, je me disais : quel intérêt, pour le pauvre retraité, que son maigre pécule lui soit versé le 1 plutôt que le 8 ? Eh bien, NS s'en est expliqué, aujourd'hui, sur Canal+ :" les loyers, voyez-vous, doivent être payés au début du mois. Aussi, les propriétaires auront ainsi plus de chances que le montant du loyer leur soit versé si la retraite arrive à ce moment-là ". N'oublions pas que NS est le président des riches ! D'ailleurs,quel fut son premier job, en 1987 : avocat associé dans un cabinet spécialisé dans les contentieux d'expropriation ! C'est beau, non, de garder l'esprit jeune !

  41. 541
    DOMINIQUE LALANDE dit:

    Vinnie (504)
    200% d'accord avec toi
    . Moi doumé, papy de 4 métissés, j'accroche toujours un chiffon à leur couleur aux mots que j'envoie.
    L'Humain d'abord. Vive le Front de gauche.

  42. 542
    marianne du 76 dit:

    n.sarkosy dit tout et son contraire depuis une semaine, ce soir il etait l'invite de stade 2, il veut que les grands dirigeants soient rémunéres, et bien les petits clubs,ils vivent de quoi !
    qu'en pense Marie Georges Buffet ,elle qui a été une super Ministre des sports !
    pour sarkosy,il va falloir parler le français pour venir en france, ah bon et si on va travailer ailleurs à nous,on nous demande au mieux l'anglais ou l'allemand, l'espagnol.......................
    le 1er mai, il faut qu'il voie qu'on est unit et des milliers si on ajoute les 300 rendez vous de france!

  43. 543
    robin des voix dit:

    Mélenchon à l'assemblée il vont trembler
    et nous on va patienter en te voyant redresser le bateau
    Bien sûr qu'il faut te présenter aux députés,car tu sera là
    pour donner tout le sens à la gauche si elle dérive dans l'iceberg
    un orateur comme ça, quel régal pendant cinq ans!
    Mélenchon à l'assemblée vite !

  44. 544
    nadège dit:

    Mr Mélenchon,
    J'ai 28ans et c'est pour moi la deuxieme fois que je vote pour les présidentielles! La 1ere fois mes idées étaient floues et j'ai voté sans vraiment y croire,....puis vous etes apparu....ça ma redonné espoir en l'avenir de la France!
    J'ai donc décidé de m'investir véritablement dans cette campagne, de chercher a en savoir plus sur les differents programmes des candidats et vous étiez le seul a dire clairement ce qui me trottait dans la tete!
    Le 22 mars au soir c'était la premiere fois que je pleurais en regardant les résultats du premier tour..........quelle deception.......tous ces gens flipés qui ont préféré voté pour une personne terne et sans réelles motivations pour changer les choses alors que le Front de Gauche proposait une 6eme constitution.....
    Je sais que le président n'a que peu de pouvoir a part, peut etre, celui de choisir un premier ministre pret a proposer un changement de constitution,...mais quel dommage que ce ne soit pas vous ce président....
    On ne cesse de me répéter que les législatives sont les élections les plus importantes mais comme j'aurais aimé vous savoir a la "tete" du pays...un homme qui a le courage de faire une critique intelligente de la presse, en toute connaissance,...
    Je serais la dans 5ans et j'espere que vous aussi....

  45. 545
    gabriela dit:

    Merci pour ton billet, tout à fait d'accord. En fait, dans le billet précédente j'avais déjà signalé le rapport vote utile/impression de Le Penisation actuelle, mais pointant sur le comment changer ça. Comment faire pour que la France se débarrasse de cette peur qui pourrit la politique depuis fort longtemps et que continuera à le faire si nous n'arrivons pas à changer ça. En suivant ce raisonnement j'ai avancé l'idée de créer une radio (pas un journal, puisque on a L'Huma, mais un journal qui n'est pas reprisse sur les antennes sert seulement à ceux qui le lissent, tandis qu'une radio crée un rapport différente, beaucoup plus proche et accessible à tous). Cette idée je la propose depuis bien des mois, et j'ai la fondé longuement, donc, je ne reviens pas, mais que pour signaler qu'il me paraît essentiel, puisque on ne peut pas attendre que les médias en place changent quoi que ce soit, même si je suis d'accord sur le fait qu'il faut continuer à les dénoncer.
    Je ne sais pas, mais on a tant joué sur la culpabilisation de n’avoir pas voté PS en 2002 et permettre comme ça un Le Pen en 2eme tour, que je me demande si on ne devrait pas faire le coup contraire: jouer sur la culpabilisation de ceux qui ont voté PS et que de ce fait on permis la monté de la "lepenisation" actuelle. Je n'ai pas la réponse, mais je me le demande.

  46. 546
    ano dit:

    Pour ce qui est des 30% d'hésitation des électeurs PS, je pense qu'il s'agit principalement d'un manque d'informations sur les enjeux politiques et économiques de la France. Faut dire que les médias ont bien cachés les infos au profits de ragots inutiles ou de propos techniques et complexes que personne ne comprends...

    C'est pourquoi je cautionne l'idée d'un organisme multimédia d'éducation populaire et de vulgarisation politique (internet, télé/TNT, radio, et/ou presse) indépendant du FdG ou non.

    L'objectif étant de rendre compte de la situation sociale et économique en des termes simples et compréhensibles par tous. Un peu comme les animations "l'idée de gauche" ou "on va leur faire un dessin" sur le site "Place au peuple", mais sur une base régulière et à diffusion nationale.

    Exemple : on prends une mesure ou un groupe de mesures prise par la France voire même l'Europe puis on en démontre les conséquences possibles à court/moyen/long terme et on l'explique au citoyen en vulgarisant au maximum et en diffusant sur internet, radio etc...

    Je conviens que ce n'est pas un outil facile à mettre en place (je n'en ai pas les compétences moi-même), mais si les conditions de fiabilités et d'impartialité sont très strictes, il pourrait être un puissant atout pour les argumentations et aussi pour que le citoyen ne se laisse plus abuser à longueur de journée.

    Idée à faire tourner donc, en espérant qu'elle puisse être...

  47. 547
    Vinnie dit:

    Je viens d'écouter l'émission de Mermet, "Là-bas si j'y suis", du lundi 23/04, sur la soirée du 1er tour. Il fait le tour des lieux où se sont réunis les partis en lice. On entend beaucoup le FdG, ça nous change ! Il fait aussi une superbe interview de Jean-Luc Mélenchon. Je recommande à tous d'aller écouter cette émission.

    Mermet et son équipe interrogent des gens du FdG, de l'UMP et du FN. Ce qui m'a fait flipper, c'est l'arrogance et la violence des gens de l'UMP. En comparaison, les gens du FN me paraissaient presque plus... modérés. Bon, je sais, on ne doit pas faire de généralités mais je trouvais quand même que les gens interrogés étaient assez... typiques de leurs mouvements respectifs. Je connais bien les fachos, je vis à Facholand, le 06, c'est dire.

    Les gens de l'UMP qui adhèrent franchement aux thèses du FN avec une ferveur, une violence comme celles qu'ils affichent sans complexe, ça fait froid dans le dos ! Je n'ose imaginer une droite virant extrême dans sa décomposition et dont les partisans n'hésiteraient pas une seconde à se tourner vers MLP.

    Ca promet une belle bagarre à l'avenir. Comme je le prédis : ça va finir Front contre Front, cette histoire. Mais je n'ai pas peur car j'ai confiance en Jean-Luc Mélenchon, en nos dirigeants du FdG (je ne suis pas encartée, je ne connais que cette dénomination), et surtout en nous tous. Ce sera dur, mais nous nous en sortirons. Ma détermination n'en est que plus renforcée. Vive la Gauche décomplexée !

  48. 548
    NANOU 50 dit:

    Au secours! Jean Luc ! Reviens nous vite! Sarkozy veut des barbelés aux frontières ! Pour tous les amis qui hésitent encore : nous devons nous débarrasser de ce type au plus vite

  49. 549
    etienne24 dit:

    @ano569
    En effet, l'idée d'un organisme multimédia d'éducation populaire et de vulgarisation est une idé interessante à creuser. Au début des années 70, j'ai participé au Quebec à la création de Radio Quebec, organisme destiné à la formation des adultes via différents médias. Bien qu'à l'origine cet organisme ait été créé pour des raisons politiques, il a permis de développer tout une série de programmes éducatifs qui ont permis à la population d'elever son niveau de reflexion et de compréhension du monde dans lequel ils vivaient. J'ignore si cet organisme remplit toujours cette fonction.
    Je crois que nous serions en droit de demander, si FH est élu, une réflexion sur la création d'un organisme de ce type, independant de tous partis politiques et dont les objectifs seraient de faire de l'education populaire, non pas en terme de scolarisation, mais en terme d'amélioration de l'esprit critique et de compréhension du monde qui nous entoure.
    En attendant, sans état d'âme je vote FH au second tour, bien sûr !

  50. 550
    Esperanza dit:

    Bien qu'ayant voté pour Mélenchon je me dis que ceux qui ont voté utile ont peut-être bien fait car on n'a aucune certitude dans le cas contraire que Mélenchon, malgré toute l'admiration que j'ai pour lui, serait passé devant LE PEN, on se serait alors retrouvés avec SARKOZY / LE PEN au 2ème tour, et ça aurait été pire que tout !

    Nous sommes déçus car les sondages truqués nous avaient dopé le moral, l'atterrissage a été difficile, mais on ne lâche rien pour le 2ème tour et pour les legislatives.

Pages : « 16 7 8 9 10 [11] 12 13 14 15 1630 »

Blog basé sur Wordpress © 2009/2013 INFO Service - V4
Générateur de miniatures