18avr 12

Trois jours avant

Ce billet a été lu 82 665 fois.

J’écris, tard, en mettant de l’ordre dans mes notes sur les événements auxquels je dois m’intéresser dans le flot du travail à fournir ces jours-ci. Il y est question de notre meeting du 19 avril à Paris. Puis de la pauvre trouvaille de Sarkozy sur la Banque centrale européenne. Elle m’a captivé. Elle est si révélatrice de l’abaissement dans lequel le gouvernement Merkel veut tenir le reste de l’Europe ! Ensuite je reviens sur le sondage qui attribuait une majorité à madame Le Pen dans la jeunesse. Puis sur une lettre ouverte que l’oligarque Paul Dubrule m’adresse. Enfin des tentatives de campagnes de boules puantes contre moi, de leur ridicule et de leur signification. Du reste de ce que je dis et fais, vous savez tout en suivant les discours et les entretiens de presse.

Jeudi nous tiendrons le dernier de nos meetings nationaux avant le premier tour de l’élection présidentielle. Ça se passera à la Porte de Versailles. Ce sera un événement, je l’espère et je demande à ceux qui me lisent de nous aider à en assurer le succès. Je prendrai la parole assez tôt. Vers 19 heures 30 maximum en raison des contraintes de diffusion audiovisuelle. Dans le même temps que ce meeting géant, il y aura dans de nombreuses villes des écoutes collectives ou des retransmissions en salle de réunion. Cette journée est donc un temps de mobilisation générale. Elle va nous servir à passer en force le cap de la dernière journée de campagne, le lendemain vendredi, avant la trêve du silence des deux derniers jours. Comme nous ne savons pas ce qui nous attend quand les urnes auront parlé, du meilleur ou du pire, ce sera un moment aussi de fraternité entre tous ceux qui se sont jetés à corps perdus dans cette bataille et qui ne se sépareront plus je le sais bien.

24 heures ! C'est le temps qu'aura vécu le dernier bobard Sarkozyste sur la Banque centrale européenne. L’histoire montre l’ampleur du désarroi du personnage. Et des limites dans lesquelles désormais la France est enfermée par le gouvernement conservateur allemand. Dimanche, à la Concorde, le candidat Sarkozy a repris un argument du Front de Gauche sur la nécessaire évolution de la BCE. J’en rappelle les mots : « Je veux poser le problème du rôle de la Banque centrale européenne dans le soutien à la croissance. C’est une question très importante que nous ne pourrons pas éluder. (…). La crise – et l’Européen convaincu que je suis veut le dire – nous a montré les limites des règles qui ont été fixées dans le Traité de Maastricht. (…) Alors sur le rôle de la Banque centrale dans le soutien à la croissance, nous allons aussi ouvrir le débat. Et nous allons faire avancer l’Europe. » Hormis le fait que nous ne cherchons pas « la croissance » en général mais une relance sociale et écologique de l'activité, nous pourrions être d'accord. Et tout autant quand, toujours sur ce sujet, Nicolas Sarkozy se réfère au Général De Gaulle : « Quand le Général De Gaulle au milieu des années 60 a posé la question de la politique agricole commune et qu’il n’a pas été entendu, il n’a pas hésité à faire la politique de la chaise vide. On l’a accusé de détruire l’Europe, alors qu’à ce moment-là, par cette politique-là, il a construit l’Europe pour les décennies qui allaient suivre ». S'il avait lu notre programme, il saurait que la politique de la chaise vide n'est pas le seul moyen pour créer le rapport de force en Europe. Mais il ne faut pas trop en attendre de lui. Car tout cela est parole verbale. Pour ce qui est de l'action et des décisions, il aura fallu moins de 24 heures pour que Sarkozy capitule.

Dès le lendemain de ce meeting, le porte-parole d'Angela Merkel a fait savoir que « la conviction profonde du gouvernement allemand est que la BCE exerce son mandat de manière totalement indépendante de la politique. Et cette conviction est connue à Paris ». Il a même rappelé qu'« au cours d'une série de conférences de presse, les deux [Mme Merkel et M. Sarkozy] ont professé leur attachement à l'indépendance de la BCE ». Sitôt ce rappel édicté, la droite française a obéi aux ordres de la chancelière allemande. Quelques heures après, toujours ce lundi 16 avril, c'est le Premier Ministre François Fillon qui a entamé le rétropédalage. Sur BFMTV, il a ainsi déclaré : « Le président l'a lui-même confirmé : il ne s'agit pas de renégocier son statut ou de renégocier les traitésv ». Une journée après les envolées de la Concorde, il n'était déjà plus question de toucher à l'indépendance de la Banque centrale européenne.

Nicolas Sarkozy l'a confirmé lui-même ce mardi 17 avril au matin, sur France Inter. Voici ce qu'il a déclaré : « Je suis pour l'indépendance ». Fin de partie ! Puis, pour ne pas avoir l'air complètement idiot, Sarkozy a fait des phrases avec sa bouche expliquant que « justement parce qu'il y a l'indépendance il faut pouvoir discuter. La condition de l'indépendance c'est le dialogue, c'est justement parce qu'on est indépendant qu'on doit dialoguer. Ce qui ne va pas, c'est cette idée folle qui consiste à dire que parce que la Banque centrale est indépendante, on n'a pas le droit de parler, c'est tout le contraire ».

Pas du tout ! L’indépendance telle que décrite par le Traité de Lisbonne interdit formellement ce genre dialogue ! Car il s’agirait d’influencer ses décisions et c’est précisément cela qui est interdit par le Traité de Lisbonne. Le traité est très clair. L'article 130-TFUE consacre l'indépendance de la Banque centrale : « Ni la BCE, ni une banque centrale nationale, ni un membre quelconque de leurs organes de décision ne peuvent solliciter ni accepter des instructions des institutions, organes ou organismes de l’Union, des gouvernements des Etats membres ou de tout autre organisme. Les institutions de l’Union ainsi que les gouvernements des Etats membres s’engagent à respecter ce principe et à ne pas chercher à influencer les membres des organes de décision de la Banque centrale européenne. » Et le mandat de cette banque indépendante est parfaitement délimité. Il n’y est aucunement question de croissance. Quant à l'article 119-TFUE, il reprend l'article III-177 du TCE de 2005 et sacralise la « stabilité des prix » comme objectif de la BCE : « l’action des Etats membres et de l’Union comporte une politique monétaire et une politique de change uniques dont l’objectif principal est de maintenir la stabilité des prix ».

Nicolas Sarkozy ne pouvait donc faire mieux que des phrases. C'est ce qu'il a fait. Cela ne nous surprend pas. Mais ce qui nous attriste et nous inquiète c'est que François Hollande soit sur la même ligne que lui. Voilà ce que le candidat socialiste a déclaré le 5 décembre dernier à Berlin, devant le congrès du Parti social-démocrate allemand au sujet de la Banque centrale européenne : « Je respecte son indépendance. Je souhaite qu'elle puisse élargir son rôle […] dans le cadre de ses actuels statuts ». Le Front de Gauche est donc le seul vote pour changer cette situation absurde et terrible pour l'économie européenne.

La question du SMIC s'est progressivement installée dans le débat présidentiel. C'est un acquis de la campagne du Front de Gauche. Dans mon discours de Lille le 27 mars, j'avais mis en garde le PS : « Quand on est de gauche et qu’on arrive au pouvoir, le SMIC on l’augmente, ça fait parti des figures imposées ». Sans nous, aucun journaliste n'aurait donc interrogé François Hollande sur le SMIC. Ce dernier aurait ainsi pu en rester au renvoi aux négociations des partenaires sociaux. Une méthode qui lui sert régulièrement d'écran de fumée pour ne rien proposer dès qu'il s'agit de droits des travailleurs. Cette fois-ci, il n'a pas pu s'en tirer comme ça. Et interrogé successivement sur RTL puis sur France 2, il a dû concéder qu'il faudrait un coup de pouce au SMIC. C'est un bon début même si c'est peu de chose pour l'instant. Le coup de pouce, c'est la hausse du SMIC que le gouvernement est libre de décider au-delà de son indexation sur les prix. Hollande veut proposer aux partenaires sociaux que ce coup de pouce soit équivalent à la moitié de la croissance constatée. Si elle avait été appliquée depuis 2007, cette proposition aurait augmenté le SMIC d'à peine 4 % supplémentaires (+15%, contre +11% de hausse décidée par le gouvernement depuis 2007), selon les calculs du journal Les Echos. Avec la formule de François Hollande, le SMIC brut serait à 1 450 euros contre 1 398 actuellement. Les smicards n'auraient donc gagné en 5 ans que 40 euros nets de plus par mois. Ce n'est pas beaucoup mais même ce rattrapage il n'est pas certain de le décider. Ce que les 3 millions de smicards peuvent espérer avec sa formule en 2012… c'est une hausse de 2,70 euros nets par mois. En effet, il table dans son projet sur une croissance du PIB de 0,5 % en 2012. En application de sa proposition, cela donne donc un coup de pouce au SMIC de 0,25 %.

Quant à la négociation dont François Hollande fait dépendre les futurs choix du gouvernement, son déroulement est connu d'avance. Car sur le SMIC, les positions sociales en présence sont parfaitement connues. Les syndicats sont tous pour la hausse du SMIC et la majorité d'entre eux, CGT, FO et Solidaires partagent la volonté du Front de Gauche de le porter à 1 700 euros bruts. Quant au Medef, il est contre toute hausse du SMIC. On ne voit donc pas ce qu'il y aura à négocier. Surtout avec une base de négociation aussi mauvaise que la formule de coup de pouce proposée par Hollande. En effet son coup de pouce de 0,25 % en 2012 représente 84 fois moins que ce que propose la CGT avec la hausse du SMIC à 1 700 euros (+21 %).

Reste donc à rappeler la loi
: c'est au gouvernement de décider de la hausse du SMIC par décret. C'est ce qui permettra au Front de Gauche d'accorder dès 2012 une augmentation de salaire net de 239 euros par mois pour un smicard si nous arrivons au pouvoir. Cette perspective a fait montrer les dents au capital. L'Institut de l'entreprise, organisme satellite du Medef, et le Modem ont en effet prétendu que la hausse du SMIC à 1700 euros et la fin des exonérations de cotisations sociales conduirait à « 800 000 suppressions d'emplois » selon l'Institut de l'Entreprise et à « 1 million de chômeurs en plus dès septembre » selon le Modem. Les méthodes d'estimations de pareilles menaces ne sont bien sûr pas précisées. Car elles sont uniquement destinées à faire peur. Car c'est une présentation erronée des propositions du Front de Gauche. Pour atteindre 1 700 euros bruts en 2012 (+21 %), la hausse du SMIC peut être échelonnée en 3 hausses : +7% au 1er juin, +6,5% au 1er septembre, +6,5% au 1er décembre. C'est la méthode qui a été appliquée en 1981 sous forme de 4 hausses en juin, septembre, novembre et décembre. C'est une bonne manière de permettre aux entreprises d'absorber cette hausse grâce à l'augmentation progressive de leur chiffres d'affaires et de leurs commandes que permettra la relance de la consommation par des millions de smicards mieux payés. Et le Front de Gauche ne propose pas la fin immédiate des exonérations de cotisations sociales mais leur disparition progressive, à commencer par le secteur des services, non soumis à la concurrence internationale. Il n'y aura donc pas de choc brutal sur le "coût du travail" comme le prétendent l'Institut de l'entreprise et le Modem.

D'ailleurs ce n'est pas le coût du travail qui détruit l'emploi depuis des années mais le manque d'activité. Il ne s'agit pas là d'estimation mais du bilan bien réel du système actuel. Celui dont les coûts et le chiffrage ne sont jamais faits. Alors qu'il ne marche pas. 600 000 emplois ont en effet été détruits de 2008 à 2010. Et pendant cette période, le SMIC n'a jamais été aussi peu augmenté, puisque la présidence Sarkozy est la seule de la 5ème République sans aucun coup de pouce au SMIC. Quant aux exonérations de cotisations sociales, elles n'ont jamais été aussi élevées puisqu'elles ont atteint 30 milliards par an. Et pourtant l'emploi a massivement reculé. La clef de la lutte contre le chômage se situe donc dans la relance de l'activité dont la hausse du SMIC est une pièce maîtresse. La hausse du SMIC permet de relancer l'activité pour développer le chiffre d'affaires des entreprises. En passant le SMIC à 1700 euros, 30 milliards de salaires supplémentaires seraient injectés dans la consommation au bout d'un an. 15 milliards de salaires supplémentaires pour les actuels smicards. Et 15 milliards de salaires supplémentaires par impact sur les grilles de salaires qui devront être modifiées pour tenir compte de la hausse du SMIC.

Cette propagation de la hausse du SMIC n'est pas un voeu du Front de Gauche mais un constat effectué par l'INSEE. Et la propagation constatée par le passé aux autres salaires est d'autant plus forte que la hausse du SMIC est importante. Au-delà d'un an, la masse de salaires supplémentaires redistribuée sera donc encore plus importante. En attendant, dès la première année, les 30 milliards de salaires supplémentaires injectés dans la consommation entraîneront plus 0,8 % de croissance de l'activité. Ce qui permettra la création de 180 000 emplois, selon les ratios actuels de création d'emploi par point de PIB. Et encore, c'est bien sûr sans compter l'impact beaucoup plus favorable en emplois que nous pourrons atteindre en appliquant les protections nécessaires aux frontières pour réduire la consommation de produits importés. Ils représentent environ 15% de la consommation et pourraient rapidement être réduits à 10% grâce aux visas écologiques et sociaux aux frontières. Car un SMIC plus élevé permettra aux plus pauvres des salariés d'acheter des produits de meilleure qualité fabriqués en France. C'est aussi la preuve que la hausse du SMIC est une mesure de salubrité écologique.

La semaine dernière, je décortiquais ici le montage réalisé par « Le Monde » autour d’un sondage selon lequel les jeunes voteraient majoritairement pour Marine Le Pen. Je trouvais cette publication très douteuse. J’avais raison. La manipulation était tellement grosse que la Commission des sondages a été obligée de réagir. Ce n’est pas son habitude. Les instituts de sondages bafouent très régulièrement les règles scientifiques ainsi que la législation régissant les sondages. Mais il est si rare que la Commission des sondages intervienne ! Sa réaction est donc exceptionnelle. « Le Monde » a été contraint de publier une admonestation de ladite Commission dans son édition du 17 avril. Ce rectificatif expliquait notamment que : « Le sous-échantillon des "jeunes 18-24 ans" comportait moins de 200 personnes, et cette indication faisait défaut. Eu égard, notamment, à la faiblesse de cet effectif et aux marges d’incertitude qui affectent par voie de conséquence les résultats obtenus, la commission des sondages rappelle qu’ils doivent être interprétés avec une grande prudence. La présentation qu’en a faite Le Monde n’a pas respecté cette règle de prudence ». Comme à son habitude, la Commission des sondages n’a guère fait de bruit. Une petite réprimande qui rase les murs. En effet la loi de 1977 « relative à la publication et à la diffusion de certains sondages d’opinion » permet à la Commission des sondages d’imposer une mise au point diffusée de manière à lui assurer « une audience équivalente à celle de ce sondage » (article 9 de la loi de 1977). On va voir ce que la commission a fait de ce pouvoir. On se souvient que Le Monde publiait son « information » en une du journal et consacrait aux commentaires une page entière (page 3). La mise en point exigée par la commission des sondages n’a été publiée qu’en page 7 du journal, dans un petit encadré perdu au milieu de plusieurs articles. La Commission des sondages n’a aucune autorité. Elle n’est pas en état de faire respecter quelques règles que ce soit. Donc elle ne sert à rien.

L'oligarque français Paul Dubrule m’interpelle dans une lettre ouverte publiée par Les Echos et intitulée « lettre ouverte d’un "exilé libre" à Jean-Luc Mélenchon ». Ah ! Paul Dubrule est le co-fondateur d’Accor, groupe du CAC40 leader mondial dans le domaine de l’hôtellerie. J’ai cité plusieurs fois son nom dans les meetings du Front de Gauche. J’y ai dit que Paul Dubrule est un évadé fiscal, contrairement à ce qu’il affirme dans sa lettre ouverte. Je n’ai rien inventé puisque c’est Monsieur Dubrule lui-même qui a reconnu à plusieurs reprises s’être installé à Genève en 2006 afin de payer moins d’impôts. Le magazine « Complément d’enquête » diffusé sur France 2 le 3 mai 2010 – et dans lequel j’étais invité à réagir – a été le premier à rapporter les propos de Paul Dubrule reconnaissant payer considérablement moins d’impôt en Suisse qu’il ne devrait en payer en France. Monsieur Dubrule avait alors expliqué aux journalistes de « Complément d’enquête » qu’il aurait dû payer 2,5 millions d’euros d’impôt en France en 2006 mais n’en avait payé que 200 000 en Suisse. En décembre 2010, le magazine suisse « Le Bilan » publie son classement des « 300 plus riches de Suisse » et demande à Paul Dubrule pourquoi il s’est installé en Suisse. Ce dernier répond : « Pour des raisons fiscales et familiales. Il y a trois ans, il n’y avait pas le bouclier fiscal en France et ici je bénéficie d’un forfait fiscal ». Un an plus tard, en janvier 2012, Monsieur Dubrule revenait sur ses déclarations… Mais il confirmait payer moins d’impôt en Suisse que ce qu’il devrait en payer en France. Il se disait préoccupé par « les incertitudes fiscales. Les lois peuvent changer du jour au lendemain, on peut supprimer le bouclier fiscal… ». Pauvre chou ! La fortune de Monsieur Dubrule est tellement importante qu’il ne sait plus vraiment ce qu’il a payé comme impôt en France. En février 2012, c’est devant les caméras de France 2 venues l’interroger pour le journal télévisé du 14 février, que Monsieur Dubrule déclare : « Il est normal que j’essaie de le [son patrimoine] gérer au mieux des intérêts de ma famille ». Et de s’interroger : « Est-ce qu’il y a de la grandeur d’âme à se laisser plumer quand tout à fait légalement on peut faire autrement ».

Soudain, voici que Monsieur Dubrule refuse la qualification d'évadé fiscal. Faudrait-il plutôt le qualifier de "déserteur" ? Dans sa lettre, Monsieur Dubrule veut se justifier en expliquant qu’il va payer en 2012 beaucoup plus d’impôt que moi. Mais cela est parfaitement normal ! Sa fortune personnelle est estimée entre 80 et 160 millions d’euros. Oui Monsieur Dubrule, en France, plus on est riche et plus on participe à la solidarité nationale. Donc il est parfaitement normal que vous payiez plus d’impôt que moi. Paul Dubrule conclut sa lettre ouverte en m’interpellant ainsi : « Cher Monsieur Mélenchon, vous pouvez continuer à vous servir de moi dans vos meetings, cela ne me dérange pas ». Ouf, nous voilà rassurés ! Cela dit, on ne s’en servira pas que pendant nos meetings. Monsieur Dubrule doit savoir que le Front de Gauche se servira également des évadés fiscaux lorsque nous gouvernerons le pays puisque nous les obligerons à verser au fisc français la différence entre ce qu’ils paient à l’étranger et ce qu’ils devraient payer en France. Pour être exact, il ne s’agit pas de « se servir d’eux » mais de se servir de leur argent pour organiser un véritable partage des richesses.

Depuis deux jours la campagne marche au rythme d’une boule puante par jour contre moi. Lundi c’était la remise de légion d’honneur de Patrick Buisson. J’y étais. Donc cela prouverait ma connivence avec l’Elysée. A l'origine de cette « révélation » le « Nouvel observateur » et son journaliste d’investigation mondaine Maël Thierry. En fait une commande du PS. Reprise au détour d’une phrase par Jean-Jacques Bourdin qui ne m’avait pas habitué à ce genre de procédé, cette sottise tournera en boucle jusqu’à ce que le communiqué de François Delapierre mette les pendules à l’heure. Jusque-là aucun des « journalistes » qui répétaient comme des perroquets la trouvaille n’avait poussé la curiosité jusqu’à se demander ce que valait cette « information ». Cette remise de décoration a eu lieu il y a quatre ans ! Personne ne le dit. A l’époque Buisson était journaliste et pas conseiller officiel de Sarkozy. Pas un mot sur ce détail. Je polémiquais régulièrement avec lui dans l’émission « politiquement show » de LCI. Personne ne le saura. Je suis donc allé par pur « fair-play » à l’égard d’un adversaire. Je ne suis pas le seul. Jean-Christophe Cambadélis, pour les mêmes raisons, s’y trouvait aussi. Mais à lui, on ne demande rien. A moi non plus, ni à aucun élu car nous assistons à de très nombreuses remises de légion d’honneur à des gens de toutes opinions. Moralité : ne fréquentez aucun journaliste jamais à aucun propos. Le risque est trop grand de le retrouver un jour ou l’autre conseiller du prince. Ou vivant avec un de ses ministres. Ce qui me révulse dans cette affaire c’est que cela parte de ce petit monde qui passe sa vie en déjeuner en ville, vacances communes et plus si affinité. Que ceux-là viennent me provoquer à propos d’une mondanité qui remonte à quatre ans, me donnerait des envies de ripostes si je n’avais mieux à faire ces jours-ci.

Le mardi la journée a commencé avec une photo de moi en compagnie de Bachar El-Assad ! Cette nouvelle « révélation » a transité une nouvelle fois par les « journalistes » du Nouvel Observateur. En fait, en tant que ministre de Lionel Jospin, et sur sa consigne, j’ai été chargé de raccompagner El-Assad à son avion comme c’est le protocole républicain. Nul choix de ma part. Juste un tour de rôle dans le tableau des ministres qui chaque jour ou semaine doivent accueillir ou raccompagner des chefs d’Etat. L’intention malveillante est donc tout à fait évidente. Je suis donc très en colère. Et, du coup, la mémoire me revient de gens que j’ai croisé dans ces occasions officielles. Mais ceux-là étaient là par choix. Ça me revient ! Quand je suis aussi allé chercher Abdelaziz Bouteflika à l’Hôtel Marigny, j’ai dû attendre la fin de sa conversation avec Jean Daniel, le patron du « Nouvel Observateur ». L’un et l’autre sont sortis ensemble et ont descendu les escaliers en se tenant par la main. Jean Daniel était ému aux larmes et rouge comme un premier communiant devant une gourmandise ! Il y a plein de photos de cette scène émouvante. On les regarde ? Quelqu’un veut d’autres souvenirs ? Les tireurs de ficelles qui orchestrent ces petites bassesses feraient bien de s’occuper de l’extrême-droite ! J’invite aussi la direction du « Nouvel Observateur » à s’occuper de l’extrême-droite, au lieu de venir me salir chaque matin. Mais peut-être est-ce trop demander à Laurent Joffrin que de s’attaquer à des gens avec qui il a passé de si joyeuses vacances. Et il y a aussi des photos !

Mercredi matin, nouvelle « révélation » : cette fois-ci un déjeuner « secret » avec Guaino. C’était évidemment il y a trois ans et non il y a huit jours. Ce déjeuner « secret » ayant eu lieu sur la terrasse nullement secrète du restaurant de l’Institut du monde arabe, on devine la bombe qu’est cette révélation. Une nouvelle fois à la manœuvre « Le Nouvel Observateur ». Lequel s’interroge longuement sur la nature de ce lien qu’il m’invente. Ils n’ont que ça à faire ? Oui. Leur but est d’aider Le Pen avec laquelle Laurent Joffrin, le rédacteur en chef, a passé ses vacances tant de fois. Celle-là qui n’en attendait pas tant, fait relayer par ses affidés ce genre « d’informations ». Bref vous l’avez tous compris, je suis sous le feu. La ligne d’action de tous ces gens tient en une idée : « D’accord nous sommes pourris, mais il est des nôtres ». Objectif : ramener Le Pen dans la position du verrou, en troisième position. La une de Libération y fait écho. Elle reproduit un tweet présenté comme l’annonce des résultats : on y voit Le Pen en troisième position. Un monde en ordre enfin ! Demain il y aura autre chose et vendredi de même. Je me demande ce que va être le samedi dimanche.

Bon. J’ai eu le nez creux en refusant de me réjouir de cette vidéo qui m’invitait à prendre le pouvoir sur cette jeune chanteuse. « C’était un canular » ont déclaré depuis ses auteurs ! Non ? Sans blague ! J’aurai quand même souri un peu. Je note que cette sorte de pignouf ne fait pas des canulars avec quelqu’un d’autre que moi. Canulars mais pas téméraires ! Et les mêmes qui n’ont pas eu l’élémentaire courtoisie de me contacter avant ne l’on pas fait davantage après. La classe, pas vrai ? Histoire de se décrasser les esgourdes après cet épisode, je vous propose une chanson créée par Dominique Grange, pour notre temps et qui parle de notre temps : « dégage ! dégage ! dégage ! » Une sorte d’antidote.


999 commentaires à “Trois jours avant”

Pages : « 12 3 4 5 6 [7] 8 9 10 11 1220 »

  1. 301
    carole dit:

    Jean-Luc, merci d'être ce que vous êtes, de porter l'espoir de tant de françaises et de français qui n'en peuvent plus de tous ces mensonges, de toutes ces manipulations, de toute cette presse inféodée aux partis politiques et au pouvoir en place... Depuis le début de la campagne, je vous porte en moi comme on porte un être cher, je crois en vous et en vos idées... ne laissez pas les envieux tenter de vous déstabiliser, nous sommes avec vous et nous sommes des milliers. Tous mes voeux pour votre dernier meeting, rendez-vous dimanche, bon courage.

  2. 302
    Jean Jolly dit:

    @ Dominique Grange.

    Merci et bravo pour cette chanson pleine de bon sens et d'encouragements.

  3. 303
    Ruoma dit:

    Je reviens sur "l'affaire" : la décision argentine de nationaliser la filiale pétrolière, dont il me semble qu'on ne parle pas beaucoup dans les médias.
    J'aurais bien aimé avoir une réflexion, un point de vue sur ce sujet sur le site. J'imagine et je comprends que ce n'est pas possible compte tenu des circonstances.
    Aussi, je voudrais citer l'article paru sur le site de l'UPR (une fois n'est pas coutume) "Argentine: La vrai nature de l’UE démasquée" qui me semble pertinent, même si je ne partage pas la dernière phrase de la conclusion.

  4. 304
    rscarcpac dit:

    Pour pas tomber dans les pièges grossiers que certains s'ingénient à accumuler en cette fin de campagne de premier tour, lisez cette trilogie !
    [...]
    [Edit webmestre : Vous soignez votre blogrank ?]

  5. 305
    martine 51 dit:

    courage vous êtes notre porte drapeau !
    j'ai réussi a convaincre pas mal de personnes autour de moi et je continue
    je sais que tout peut changer et cela grace a vous
    merci de votre foi en nous !

  6. 306
    pascal dit:

    Rarement discours fut plus inspiré que celui de Marseille ! Merci pour cet espoir toujours renouvelé... Merci pour ces passages des poemes de Jean ! Dimanche devra ouvrir une nouvelle ère... une nouvelle voie d'un mouvement bien plus large, beaucoup plus large que l'on ne le suppose encore ! Je suis ingénieur au chomage de longue durée et à 52 ans après maintes promesses des uns et des autres...et au delà des clivages partisans....ce mouvement fera date, j'en suis persuadé ! Sinon, sans l'espoir d'une vie meilleure pour soi et pour les autres que nous reste t'il ? Vite J.Luc semme encore des graines de justice, de solidarité et de vie pour qu'elles eclosent aux yeux de tous !

  7. 307
    christine dit:

    cher Jean Luc Grande admiration pour toi face à ces journalistes fieleux et toutes ces boules puantes lancées à ton égard. Tu as fait une campagne magnifique.Quel bonheur de te lire sur ce blog. Qu'est ce que j'aimerais etre à Paris pour le dernier meeting.Je suis fière d etre venue à Toulouse et à Pau (habitant Bordeaux) On est toute la famille avec toi encore plus déterminé à nous battre mille mercis

  8. 308
    Sylvie dit:

    Ce qui est sur, c'est qu'avec le programme du Front de Gauche, l'éducation redeviendra un point fort et permettra certainement de former des journalistes intelligents et independants de toutes manipulation. Ils ne seront plus des moutons nos journalistes du futur. C'est vraiment désolant de les voir TOUS reprendre les mêmes refrains plutôt que montrer le véritable contenu du programme. C'est le jeu, certains me diront, mais non, ce n'est pas un jeu. Tous ces gens qui crèvent chaque jour, ce n'est pas un jeu Messieurs les journalistes, alors, s'il vous plait, regardez-vous devant votre glace......Non, pas en détournant les yeux, regardez-bien en face la misère du monde et lisez ce que propose le Front de gauche, cela vous fera grandir.
    Courage Monsieur MELENCHON
    Sylvie

  9. 309
    marie dit:

    juste un mot de soutien pour vous ;je ne savais plus pour qui voter car plus on avance plus j ai l impression de reculer j'approche 50ans veuve ouvrière et j ai peur comme beaucoup de l avenir de celle de nos enfants alors je compte sur vous pour aider les plus démuni a avoir de nouveau de l espoir,a aider les ouvriers a avoir plus de pouvoir d achat et a retravailler pour certains devenu chomeurs malgres eux,a aider nos jeunes a trouver leur chemin professionnel,a revoir les ressources de nos ainees qui ont merite une belle retraite tous ca pour vous dire que je souhaite de tous coeur vous voir gravir l estrade du gagnant car je suis convaincu que vous comprenais le message que je viens d ecrire et que bcp de francais attendent.merci.

  10. 310
    Corinne dit:

    Bonjour

    Et en parlant d'attaques...c'est normal que dans une enveloppe contenant toutes les publicités et bulletins de vote des candidats, il manque....ceux de Hollande et surtout de Mélenchon...Je sais qu'il ne faut pas tomber dans la paranoïa mais je n'ai jamais connu cela avant, de quoi voir tout rouge ! vous savez qui met sous enveloppe? histoire de faire mon enquête auprès de la mairie en monde rural UMP-FN, où je vis.....Merci de la réponse éventuelle et bon courage pour ce soir et dimanche...après la pluie le beau temps, en tout cas merci d'avoir mis au premier plan l'humain et le social, cela commençait à manquer depuis 10 ans....

  11. 311
    mimi dit:

    allez pour remonter le moral des troupes : sur facebook en 24 heures +1509 pour la page jean luc contre +1152 pour la page Hollande et puis ce matin une jeune femme qui passe des repas chez des personnes agées et que j'avais invité a venir sur ce blog pour s'informer est un vote acquis + son compagnon qu'elle doucement guidée et qui a pris sa décision aprés lectures des différentes professions de foi.autre sujet : trés touchée par le dernier épisode de la serie web quand on vous voit jean luc si ému a la fin du meeting de Marseille,j'en ai la larme a l'oeil également.ON LACHE RIEN !

  12. 312
    thery dit:

    303:NADINE: idem pour moi je me suis fait la même réflexion mais n’étant pas un bon internaute vu que l'ordinateur et moi on a jamais fusionné je mettais cela sur mon compte donc mes doutes sont fondés il y a bien une volonté de nuire et d’obscurantisme de la part des médias bien que nous savons tous a qui appartient ces médias ! que ce soit tv,ecrite,ou radio dans les mains des oligarques banksters,medef mais que voulez vous les petites LÂCHETÉS de beaucoup trop de journaleux pour garder leurs privilèges ont déjà et depuis longtemps vendus leurs consciences et leurs ames aux propriétaires,patrons de l'info qui n'en n'est plus il est temps de ballancer un sacré coup de pied dans la FOURMILIÈRE hein JEAN LUC ?" ne lâchons rien "Versailles ce soir ! puis 1er/2eme tour puis les législatives puis la marrés rouge pour le bien être.!..une petite place au soleil pour chacun !

  13. 313
    thaixl dit:

    Financement du programme du Front de Gauche : à regarder d'urgence l'interview de Jacques Généreux réalisée par Bastamag : http://www.bastamag.net/article2301.html

    Vive la révolution citoyenne !

  14. 314
    Patricia Albertini dit:

    Je n'ai pas l'impression que le Président que l'on veut nous servir tout prêt sur un plateau, ne se retrouve pas face à une grande partie de citoyens (es) très méfiants (es) vis à vis du nouvel élu et de sa bande.
    Cette méfiance ne vient pas que des partisans et partisanes de Jean Luc MELENCHON.
    Le menu SARKOZY - HOLLANDE est tellement lourd à digérer depuis des mois, que nous serions, véritablement, naïfs (ves) de ne pas comprendre que l'on nous gave comme des oies et pour nous tenir dans l'état "d'oie blanche".

  15. 315
    Line dit:

    à votre avis ?

    Quel candidat a mené la meilleure campagne ?

  16. 316
    JEAN dit:

    Le Front de Gauche et Jean-Luc Mélenchon nous ont donnés beaucoup d'espoir. Merci pour les anciens et les autres qui ont recus des coups sur la tête depuis le score de MGB en 2007. Mais nous avons luttés et résistés il ne faut jamais baisser les bras.

  17. 317
    jean 76 dit:

    finalement dans cette campagne ceux qui sont le plus anti FdG c'est les sopporters de Fh qui nous voient comme des adversaires, alors que de tout temps la gauche presente des candidats! les rares fois ou il n'y a pas eu de candidat de gauche façe au ps, l'élection à été perdue ai 2é tour !
    c'est qu'on dérange si on en vient a reprocher à notre candidat,un repas,une céremonie de légion d'honneur, on connait pas tout et on peut se faire avoir!
    moi, mon experience de militant interpro(secrétaire général d'ud cgt) que j'ai finie il y a 5 ans,il m'est déjà arrivé de trinquer avec le president du meddef ou de lui adresser mes condoleances qaund il a perdu sa femme, et je suis pas devenu patron,et de droite!
    on peut se combattre au niveau des idées, mais se respecter pourvu que l'autre ne soit pas au FN!
    c'est mon avis, et en pres de 40 ans de parti j'ai vu des gens de droite voter pcf au premier tour d'elections locales !
    j'en suis témoin car à l'époque porteur d'une procuration! et tout en ame et conscience!
    et là une amie agée de 18ans de plus que moi me confiait la semaine derniere que dans son entourage,des gens qui votaient ump voteront JL Mélenchon car NS à été trop loin dans la casse !

  18. 318
    catherine Fabiani dit:

    Bonjour monsieur Mélenchon,

    Prenez enfin le pouvoir ! Il serait temps pour nous les "petits"d'avoir cette immense joie! Même si dans ma région (la Corse), les gens votent plutôt à droite (hélas!) il en est qui, tout comme moi, soutiennent le Front de Gauche.
    Alors tenez bon, fi de tous ces commentaires désobligeants sur vous, ces attaques insidieuses qui n'atteindront pas leur but !
    Comme l'on dit chez moi, "Forza" (force!) Jean-Luc, écrasons Le Pen et "Vittoria pè noi"! (victoire pour nous!)

  19. 319
    Christophe dit:

    Cette campagne m'a fait perdre mes dernières illusions qu'il me restait sur le PS. Si par malheur Jean-Luc Mélenchon ne devait pas être au deuxième tour, j'irai quand même voter FH avec le même état d'esprit que lorsque j'avais voté Chirac en 2002.
    Mais avec le dynamisme du FdG qui me semble-t-il va devenir le le 1er parti de gauche, le PS est foutu à plus ou moins long terme car il ne peut pas rester au pouvoir par défaut sans susciter d'adhésion.
    Peut-être que le FdG est déjà le 1er parti de gauche sachant qu'une grosse fraction de ceux qui vont voter FH se sentent plus proche des idées du FdG que du PS, mais s'il le font c'est par peur de se retaper 5 ans de NS.
    Si lors des législatives on arrive à faire oublier le vote utile on aura surement une majorité de députés

  20. 320
    BONNIE BARROW dit:

    Vite la 6 ème République....Vive Jean Luc Mélenchon !
    Je serai présente avec mon fils, au rassemblement du Parc des Expositions, ce soir, pour vous écouter, enfin, en live !
    Bon courage camarade....et MERCI ! :-)

  21. 321
    Forrez dit:

    Robertespierre
    Je passe par ici
    et découvre que vous nous invitez:Merci
    Nous sommes heureux d'avoir rencontré
    QUELQU'UN qui valait qu'on se bouge pour les idées qu'il défend
    Ma participation:des posts sur LIBE....chacun apporte une pierre à la construction
    le dernier thème:les auto-entrepreneurs que Hollande veut massacrer:1 million d'électeurs:êtes vous preneur?
    (l'auto-entrepreneur est en général un citoyen vivant sous le seuil de pauvreté qui essaie de s'en sortir en restant dans la loi...)
    Ce soir:vous serez "un taureau sur le ring" dans le hall N°1
    et Dimanche:Le GAGNANT

  22. 322
    Tabou dit:

    Jeudi rouge aussi sur le site de MARIANNE2, plus de 100 commentaires suite à l'article "L'ouverture de la chasse au Mélenchon a eu lieu" A 95 % des commentaires de soutien et de critique envers la bassesse des boules puantes.
    Après avoir été atteinte au plus profond de moi par ces ragots, partant du principe que l'on n'attaque pas quelqu'un de qui l'on a rien à craindre, je me suis dit que tout cela était très révélateur de l'inquiétude extrême qui règne avant ce premier tour chez ceux qui les initient et ceux qui ont l'inélégance de les relayer. Tout permet de penser qu'il existerait une autre projection des sondages plus réels que ceux dont on nous abreuve.
    De toute façon plus rien n'affectera la surprise du score de JL MELENCHON le soir du 22 Avril.

  23. 323
    Patrice C. dit:

    Un autre argument contre leur vote utile :
    ça fait maintenant depuis les primaires qu'ils nous bassine avec leur sondage NS-FH au 2ème tour et les médias se trouveraient bien stupide si cela n'était pas le cas. D'où la une de Libération.

    Mais le peuple va commencé à voir leur supercherie comme celles de Patrick Chène et de JJ Bourdin

    Le 1er média c'est le peuple.
    Qu'ils s'en aillent tous : ils ont la trouille.

  24. 324
    Pierre de Marseille dit:

    Bonjour,
    Le moment de vérité approche. Les activités sondagières vont se tarir, la méditation va enfin remplacer les clameurs de 6 mois d'agitation et le Peuple se concentrer sur le petit bout de papier que chacun va glisser dans l'urne.
    Peuple mon ami, c'est a toi que je pose la question :
    - Qui a porté de réels débats d'idées sur la place publique cette année?
    - Qui propose de se préoccuper avant tout de la part d'humain que nous avons tous en nous?
    - Qui propose de revoir les institutions, dans la création d'une 6ème République avec une Constitution nouvelle rédigée par le Peuple?
    - Qui ne se soumet pas au diktats de la finance internationale et veut renégocier les traités internationaux?
    - Qui propose de réévaluer le SMIC fortement?
    La liste pourrait être longue, alors, Peuple, vote tranquillement, je retiens mon souffle et attends ton verdict sereinement. Quand à moi, je voterai Front de Gauche et donc Jean-Luc Mélenchon
    Vive la 6ème République! Vive La France

  25. 325
    astap66 dit:

    @patrick
    C'est Sarkozy et nul autre qui peut craindre le vote LE PEN puisque MATHÉMATIQUEMENT, ce sont ses électeurs qui vont vers le FN.
    ET si nous voulons faire sauter ce verrou qui depuis des années pourrit la vie politique en France, quel beau spectacle ce serait que de voir le FN relégué derrière le Front de Gauche

  26. 326
    ydaho dit:

    Bonjour, je suis a paris ! yo ! rendez vous a 19 h 30 pile poil ! Fin de "campagne" en beauté !
    J'espère que ce sera un beau discours et que l'enceinte du parc débordera des couleurs rouge !
    vive le Front de Gauche !

  27. 327
    Amine dit:

    bonjours Mr mélonchon
    et un grand bonjour a toute la France du front de gauche
    je vous envoie ce message d'encouragement d’Algérie, d'un autre peuple qui vous prend en exemple,t tout en vous disant continuez, courage, nous ici on vous soutien on parle de vous, vous déferlez la méditerranée, et c'est tant mieux, car pourquoi pas, véhiculer ces belles et réalistes idées du front de gauche, à tout les autres peuples étranglés par le loups de la finance, quel bonheur et quelle chance pour la France d'avoir un Monsieur comme vous, je dirais quelle chance pour tout les pays de la méditerrané d'avoir un jean luc Mélonchon, car vous devenez un modèle de combat juste et républicain, on vous aime, et nous vous transmettons nos sincères félicitations pour le travail que vous fournissez, quelque soit le résultat, vous avez déjà gagné, vous avez touché d'autres peuples, et ça aucun candidat de tous ces pays n'a pus le faire, alors bon coup Monsieur mélonchon, nous vous portons dans nos cœurs,

  28. 328
    Michel Berdagué dit:

    Au 4 vérités : Simple,précis, clair, très dur,rock en avant toute, Vous avez compris PAS de gribouillaminis avec les lib-dem teintés en soc-dem,autrement dit on continue notre petit bonhomme de chemin,en réalité sur une voie très large à vitesse grand V,et si les méfiants et les indécis nous rejoignaient pour porter l'estocade... après ? on verra ?...et c'est tout vu Nous lutterons en Résistance.
    Un grand salut fraternel à Dominique Grange....et tous les Camarades.

  29. 329
    Gilbert La Porte dit:

    Cher Jean-Luc et chers vous tous,
    A deux jours de l'ouverture du scrutin, le pire serait de se prendre les pieds dans les croche-pattes tendus par l'oligarchie qui sent venir le vent du boulet du 22.

    Tant de charge dans leurs canons à m... m'avait également au début décontenancé, puis je me suis ressaisi : oui, mais bien sûr ! La réaction est en marche contre la Révolution citoyenne qu'elle voit poindre à l'horizon très proche ! Camarades ! ne baissons pas la garde, mais restons dignes jusqu'à la Lutte finale, dans les urnes dimanche.

  30. 330
    julie dit:

    Trois jours avant :le coup de massue que nous craignions:
    Sarkozy n'est pas opposée à une publication des premières estimations à 18h30! voir ici
    pour ceux et celles qui ont l'expérience d'un bureau de vote, vous imaginez allègrement le risque de grande affluence dans les bureaux en dernière minute, risque de refus, risque de désordre permettant petits arrangements, voire porte ouverte à invalidation? Je ne suis pas spécialiste, mais je suis extrêmement inquiète et j'aimerais bien pouvoir lire un communiqué du FdG.

  31. 331
    naif dit:

    Ah ! ils la veulent la Le Pen pour encourager le vote utile. N'est-ce pas Libération ?
    Ah ! ils la veulent la Le Pen à France Inter, elle veut revenir sur la loi de 1973 et le traité de Maastricht. Personne pour lui envoyer à la figure: "Et A.Merkel et les autres pays européens ils ne voudrons pas ! comment faites-vous ? RIEN.
    Ah ! ils la veulent la Le Pen au journal Le monde, ça fait plus d'1 mois qu'elle est en première page tous les jours ! même si c'est pour soi-disant désintoxiquer.
    Ah ! ils la veulent la Le Pen dans toutes les grandes chaines télé; tous les jours ils ne l'ont pas oublié.
    Ah ! ce temps de parole qui les obligent à l'égalité. Ils ont trouvé la combine, Arthaud, Poutou, Cheminade. Avant on était trop bas dans les sondages, maintenant place aux petits. Quand on est ZIG ils sont Zag, et réciproquement. Mais toujours la Le Pen.
    Je ne sais pas s'il ya eu tirage au sort mais il l'ont gardé pour la fin la le Pen "on est chez nous". Touts les grands médias à une heure de grande écoute de préférence. Ce matin P.Cohen n'en a pas placé une. P.Clarke a été plus virulente.
    C'est sûr on est au delà des 20% autrement ils ne se donneraient pas tant de mal !

  32. 332
    Sandra d'Oxford dit:

    Bonjour Mr Mélenchon,

    Je tenais à vous écrire pour vous exprimer mon admiration. Depuis que je m'intéresse un tant soi peu à la politique, vous êtes le premier qui, lorsque je l'écoute, et le regarde parler, me redonne de l'espoir dans la politique et en l'avenir de la France. J'apprécie chez vous le brillant orateur, cultivé bien sûr, mais avant tout franc parleur. Si les mots peuvent mentir - et en politique, nombreux en usent et en abusent - les regards ne trompent pas. Dans vos yeux brillent une profonde humanité et un espoir contagieux. Certains vous reprochent votre franc parler, et vos coups de gueule. Mais comment faire changer les choses avec une langue de bois ? Comment rester calme face à tant d'injustices ? Vous êtes, comme vous l'avez dit d'une manière quelque peu différente, la bouche par laquelle les Français crient leur révolte. Dimanche, ma propre voix s'ajoutera à celle des autres français dont vous avez mérité la confiance. Et j'espère, en dépit des sondages, que vous pourrez passer le premier tour, car, il n'y a qu'en prenant les rênes de notre pays que vous pourrez redresser la situation. Et si par malheur les français se résignaient à un vote utile, je vous en prie, n'abandonnez pas ! Les français ont besoin de votre volonté de changer les choses, la politique a besoin d'hommes vrais comme vous...

    Sandra, une jeune femme, chercheur en biologie, en exil (...) en Angleterre, après plus d'un an de chômage en France

  33. 333
    Marianne Brachet dit:

    Inquiète de voir que France Inter n'annonce pas dans ses flash infos ni sur son site internet le meeting du front de gauche ce soir je les ai contacté pour les en informer, ils m'ont signalé que d'autres l'ont fait auparavant, a voir si cela change au prochain flash info. Appelez vous aussi pour protester contre cette omission d'information au 01 56 40 14 14 (service auditeur de france inter).

  34. 334
    claudine dit:

    Merci pour tout ce que tu partages avec nous sur ce blog. Moi aussi je suis sûre que tu seras au second tour car nous allons tous tout faire pour cela. Peut-on se procurer un CD de Dominique GRANGE dont j'ai particulièrement apprécié la chanson

  35. 335
    brigitte dit:

    le banquier nous explique ce qui arrivera avec François Hollande :

    http://www.fakirpresse.info/Le-plan-de-bataille-des-marches-la.html

    la morgue du financier quand on lui parle du peuple, et l'angoisse que cela lui provoque... un appel de plus à voter FG

  36. 336
    vtt 77 dit:

    Ouf! l'espoir renait, je ne raconterai pas ma vie qui n'a été que d'espoir en deception en tant que militant.
    Je suis accroché à mon ordi comme un malade, mon épouse et ma fille en rigolent.Elles aussi vont voter Front de Gauche ce qui n'était pas acquis.Merci JEAN-LUC,que j'ai croisé lors de manifs en 1995 de nous redonner cette peche.

  37. 337
    boris dit:

    Ne rangez pas trop vite les sceaux, on pourrait avoir de bonnes surprises. La campagne ne s'arrête pas dimanche Quoiqu'il arrive, il faudra expliquer et convaincre jour après jour afin que l'on deviennent majoritaire à gauche, ce qui va arriver plus vite que l'on ne pense. Bravo à tous pour cette campagne qui restera comme le point de départ de la conquête du pouvoir par le peuple. Ce soir et demain on affiche, on lache rien.

  38. 338
    geneviève dit:

    Monsieur Mélenchon, Messieurs, Mesdames,

    Ceci est ma première contribution. Je voulais vous exprimer ici, toute ma gratitude et ma sympathie en ces moments cruciaux. Pendant que certains oligarques nous amusent dans leur entreprise d'intoxication qui semble ne plus fonctionner, on nous disait décérébrés.
    Vous avez réveillé cette fibre endormie au fond de notre conscience depuis trop longtemps. Nous voilà éveillés, portés par ce vent de révolte citoyen bouillant devant tant de mépris, de suffisance, de cynisme, d'orgueil, d'égoïsme. Je ne sais quelle sera l’issue du vote de ce dimanche, je le désire éclatant, ardemment porteur, tel : que la minorité qui fraude soit balayée par la majorité qui souffre, par la majorité qui veut reconstruire sur les cendres du néolibéralisme un autre monde « l’humain d’abord ». celui-là même qui veut mettre ses actes en conformité avec la politique, au sens noble. Celui qui ne déforme pas l’histoire, celui qui marquera l’histoire. Pour tout cela, MERCI.

  39. 339
    1334 dit:

    Après un tract de la cgt sur salaire des dirigeants de notre entreprise.
    Le programme du fg est mieux compris et des salarié hésitant voterons front de gauche
    Merci la cgt
    On lâche rien!

  40. 340
    GERARD90 dit:

    Bonjour Jean-Luc, Je suis toujours impatiente de vous lire, cela me donne l'impression d'être plus proche de vous et de mieux vous connaître. J'écoute beaucoup la radio suisse et je remarque qu'il vous salisse eux aussi de plus en plus! Mais j'ai bien compris l'enjeu de leur manoeuvre, ils ont peur tout simplement! car si vous êtes au pouvoir, tout va changer. Les riches auront moins intérêt à partir à l'étranger puisque vous les pousuivrez afin qu'ils paient la différence d'impôt en France.
    Ce soir, je ne pourrai pas être à Paris mais nous irons à Belfort au CCSRB suivre ce meeting avec grand intétêt.
    Tous ensemble, on gagnera!

  41. 341
    YvesK dit:

    Continuez sur les propositions, sur le projet du front de gauche, sur la dynamique de rassemblement pour une nouvelle république.
    Pas de temps à perdre avec les petites polémiques qui nous redonnent la nausée médiatique routinière à laquelle nous devons échapper.
    Que de la joie et du bonheur, sources d'énergie, pour concrétiser le projet du front de gauche.
    Vade retro, esprit chagrin, plaintif, insatisfait.
    Mieux but comprendre que se plaindre.
    Des tâches plus importantes nous attendent.
    Concentration avant ce dernier meeting qui doit nous porter plus loin encore que les merveilleux meetings qui l'ont précédé.

  42. 342
    Pifpoche dit:

    Je vois que votre dernier Billet, cher Jean-Luc, votre dernier billet, cher Front de Gauche, a été lu 126 154 fois !
    Je n'ai donc qu'un commentaire qui me vient :Whaouhhhh ! (Pardonnez-moi, s'il vous plait, mon manque de vocabulaire de l'instant : les mots me manquent).
    Pierre Pifpoche.

  43. 343
    Vincent de Clion dit:

    Bonjour Monsieur Mélenchon/

    Les deux émissions de Mermet /'Qu'ils s'en aillent tous!'/ d'octobre 2010 m'ont alors beaucoup intéressé et surpris/
    Vous aviez été un temps notre ministre, dans les Lep et les LT/

    Ainisi, en vous écoutant et en vous lisant, j'ai beaucoup appris/

    J'aime votre référence à Cincinnatus/ C'est elle qui m'a déterminé à vous suivre/ Comment tous ces experts-de-l'information, pourtant sortis des écoles, ne l'ont-ils pas relevée?/ Comment ne vous interrogent-ils jamais là-dessus?

    Respect et fraternité. GV.

  44. 344
    JR84 dit:

    Quelle belle aventure nous avons commencé et quel beau chemin nous avons tous tracé...Merci Jean-luc pour ta participation à cet espoir qui renait au coeur de chacun d'entre nous à gauche! Aujourd'hui nous avons déjà gagné...et plus rien ne sera comme avant...le peuple a repris le flambeau des luttes et de la contestation. Nous avons pris le pouvoir et jamais plus personne ne nous dira ce que nous devons faire...la 6ème République est à notre portée...saisissons le moyen de la faire exister, votons le 22 pour Jean-luc MELENCHON. Victoire au peuple citoyen.

  45. 345
    breteau jean claude dit:

    lepen,candidate anti systeme ? ha bon...pourtant le duo fasciste a vote au parlement europeen, avec la droite les soc et les ecolo la directive permettant aux agences de notation de faire le sale boulot, dont on connait ici les degats, au service des financiers.Seul les elus du groupe dont fait parti le F D G ont vote CONTRE ;Quand aux socialistes qui de toute façon auraient vote hollande au premier tour, qu ils continuent, mais les banksters ne les remercieront pas pour autant.Mais le peuple lui s en souviendra

  46. 346
    Didier Divorne dit:

    Hello Jean-Luc,
    Vue depuis la Suisse, nous admirons la campagne du Front de Gauche et saluons bien bas son choix de te proposer d'être leur porte-drapeau/parole. Ce que ton équipe et toi faites est admirable et admiré.

    Salutatoins fraternelles
    Didier, La Gauche, Vaud, Suisse

  47. 347
    Denis dit:

    Merci Jean-Luc de porter si bien le drapeau des Enragés de l'Espoir.
    Dimanche çà passe où çà casse, si çà passe alors en France comme en Islande tout redeviendra possible, voir :
    http://reformeraujourdhui.blogspot.fr/2012/04/nouvelle-constitution-en-islande-la.html
    Si tu n'es pas au deuxième tour, rdv aux législatives, pas question de faire autrement pour mes Amis et moi car sans le FdG rien ne se fera.
    Merci à tous ceux qui se dévouent avec toi à la Cause du Peuple.

  48. 348
    guinot dit:

    Bonjour Monsieur Mélenchon,
    Je viens de lire le livre de Jacques Généreux "nous on peut" Je ne suis pas une spécialiste de l'économie mais je m'y suis plongée et la révélation que j'attendais fût là, devant mes yeux. Je soutenais votre programme mais là je deviens une militante et je vous soutiens de toutes mes forces, j'en parle autour de moi et espère bien faire des émules.
    Vive la 6e République et place au PEUPLE. merci de nous avoir donner l'espoir d'un monde meilleur. RÉSISTANCE

  49. 349
    Chevaljak dit:

    Merci à "mememiche" qui nous a concocté un petit film avec des extraits du meeting de dimanche à Pau, dommage il n'y a pas tout mais c'est déjà pas mal : http://www.youtube.com/watch?v=rjJnG5AO_1k&context=C49ffe4bADvjVQa1PpcFOkUwMyu5U0KTPMKiA5leEiGGlFUZynQfM=

  50. 350
    Fronde Gauche dit:

    Il n'y a pas si longtemps, à Versailles, la volonté du Peuple fût honteusement bafouée et la démocratie laissée à la porte par le Congrès qui entérina le TCE...
    Vous avez eu Versailles ?
    Ce soir nous prendrons la porte de Versailles, et vous bientôt la porte ! Car oui, nous sommes partageurs et que telle est notre volonté !
    Qu'ils s'en aillent tous !

Pages : « 12 3 4 5 6 [7] 8 9 10 11 1220 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive