18avr 12

Trois jours avant

Ce billet a été lu 82 665 fois.

J’écris, tard, en mettant de l’ordre dans mes notes sur les événements auxquels je dois m’intéresser dans le flot du travail à fournir ces jours-ci. Il y est question de notre meeting du 19 avril à Paris. Puis de la pauvre trouvaille de Sarkozy sur la Banque centrale européenne. Elle m’a captivé. Elle est si révélatrice de l’abaissement dans lequel le gouvernement Merkel veut tenir le reste de l’Europe ! Ensuite je reviens sur le sondage qui attribuait une majorité à madame Le Pen dans la jeunesse. Puis sur une lettre ouverte que l’oligarque Paul Dubrule m’adresse. Enfin des tentatives de campagnes de boules puantes contre moi, de leur ridicule et de leur signification. Du reste de ce que je dis et fais, vous savez tout en suivant les discours et les entretiens de presse.

Jeudi nous tiendrons le dernier de nos meetings nationaux avant le premier tour de l’élection présidentielle. Ça se passera à la Porte de Versailles. Ce sera un événement, je l’espère et je demande à ceux qui me lisent de nous aider à en assurer le succès. Je prendrai la parole assez tôt. Vers 19 heures 30 maximum en raison des contraintes de diffusion audiovisuelle. Dans le même temps que ce meeting géant, il y aura dans de nombreuses villes des écoutes collectives ou des retransmissions en salle de réunion. Cette journée est donc un temps de mobilisation générale. Elle va nous servir à passer en force le cap de la dernière journée de campagne, le lendemain vendredi, avant la trêve du silence des deux derniers jours. Comme nous ne savons pas ce qui nous attend quand les urnes auront parlé, du meilleur ou du pire, ce sera un moment aussi de fraternité entre tous ceux qui se sont jetés à corps perdus dans cette bataille et qui ne se sépareront plus je le sais bien.

24 heures ! C'est le temps qu'aura vécu le dernier bobard Sarkozyste sur la Banque centrale européenne. L’histoire montre l’ampleur du désarroi du personnage. Et des limites dans lesquelles désormais la France est enfermée par le gouvernement conservateur allemand. Dimanche, à la Concorde, le candidat Sarkozy a repris un argument du Front de Gauche sur la nécessaire évolution de la BCE. J’en rappelle les mots : « Je veux poser le problème du rôle de la Banque centrale européenne dans le soutien à la croissance. C’est une question très importante que nous ne pourrons pas éluder. (…). La crise – et l’Européen convaincu que je suis veut le dire – nous a montré les limites des règles qui ont été fixées dans le Traité de Maastricht. (…) Alors sur le rôle de la Banque centrale dans le soutien à la croissance, nous allons aussi ouvrir le débat. Et nous allons faire avancer l’Europe. » Hormis le fait que nous ne cherchons pas « la croissance » en général mais une relance sociale et écologique de l'activité, nous pourrions être d'accord. Et tout autant quand, toujours sur ce sujet, Nicolas Sarkozy se réfère au Général De Gaulle : « Quand le Général De Gaulle au milieu des années 60 a posé la question de la politique agricole commune et qu’il n’a pas été entendu, il n’a pas hésité à faire la politique de la chaise vide. On l’a accusé de détruire l’Europe, alors qu’à ce moment-là, par cette politique-là, il a construit l’Europe pour les décennies qui allaient suivre ». S'il avait lu notre programme, il saurait que la politique de la chaise vide n'est pas le seul moyen pour créer le rapport de force en Europe. Mais il ne faut pas trop en attendre de lui. Car tout cela est parole verbale. Pour ce qui est de l'action et des décisions, il aura fallu moins de 24 heures pour que Sarkozy capitule.

Dès le lendemain de ce meeting, le porte-parole d'Angela Merkel a fait savoir que « la conviction profonde du gouvernement allemand est que la BCE exerce son mandat de manière totalement indépendante de la politique. Et cette conviction est connue à Paris ». Il a même rappelé qu'« au cours d'une série de conférences de presse, les deux [Mme Merkel et M. Sarkozy] ont professé leur attachement à l'indépendance de la BCE ». Sitôt ce rappel édicté, la droite française a obéi aux ordres de la chancelière allemande. Quelques heures après, toujours ce lundi 16 avril, c'est le Premier Ministre François Fillon qui a entamé le rétropédalage. Sur BFMTV, il a ainsi déclaré : « Le président l'a lui-même confirmé : il ne s'agit pas de renégocier son statut ou de renégocier les traitésv ». Une journée après les envolées de la Concorde, il n'était déjà plus question de toucher à l'indépendance de la Banque centrale européenne.

Nicolas Sarkozy l'a confirmé lui-même ce mardi 17 avril au matin, sur France Inter. Voici ce qu'il a déclaré : « Je suis pour l'indépendance ». Fin de partie ! Puis, pour ne pas avoir l'air complètement idiot, Sarkozy a fait des phrases avec sa bouche expliquant que « justement parce qu'il y a l'indépendance il faut pouvoir discuter. La condition de l'indépendance c'est le dialogue, c'est justement parce qu'on est indépendant qu'on doit dialoguer. Ce qui ne va pas, c'est cette idée folle qui consiste à dire que parce que la Banque centrale est indépendante, on n'a pas le droit de parler, c'est tout le contraire ».

Pas du tout ! L’indépendance telle que décrite par le Traité de Lisbonne interdit formellement ce genre dialogue ! Car il s’agirait d’influencer ses décisions et c’est précisément cela qui est interdit par le Traité de Lisbonne. Le traité est très clair. L'article 130-TFUE consacre l'indépendance de la Banque centrale : « Ni la BCE, ni une banque centrale nationale, ni un membre quelconque de leurs organes de décision ne peuvent solliciter ni accepter des instructions des institutions, organes ou organismes de l’Union, des gouvernements des Etats membres ou de tout autre organisme. Les institutions de l’Union ainsi que les gouvernements des Etats membres s’engagent à respecter ce principe et à ne pas chercher à influencer les membres des organes de décision de la Banque centrale européenne. » Et le mandat de cette banque indépendante est parfaitement délimité. Il n’y est aucunement question de croissance. Quant à l'article 119-TFUE, il reprend l'article III-177 du TCE de 2005 et sacralise la « stabilité des prix » comme objectif de la BCE : « l’action des Etats membres et de l’Union comporte une politique monétaire et une politique de change uniques dont l’objectif principal est de maintenir la stabilité des prix ».

Nicolas Sarkozy ne pouvait donc faire mieux que des phrases. C'est ce qu'il a fait. Cela ne nous surprend pas. Mais ce qui nous attriste et nous inquiète c'est que François Hollande soit sur la même ligne que lui. Voilà ce que le candidat socialiste a déclaré le 5 décembre dernier à Berlin, devant le congrès du Parti social-démocrate allemand au sujet de la Banque centrale européenne : « Je respecte son indépendance. Je souhaite qu'elle puisse élargir son rôle […] dans le cadre de ses actuels statuts ». Le Front de Gauche est donc le seul vote pour changer cette situation absurde et terrible pour l'économie européenne.

La question du SMIC s'est progressivement installée dans le débat présidentiel. C'est un acquis de la campagne du Front de Gauche. Dans mon discours de Lille le 27 mars, j'avais mis en garde le PS : « Quand on est de gauche et qu’on arrive au pouvoir, le SMIC on l’augmente, ça fait parti des figures imposées ». Sans nous, aucun journaliste n'aurait donc interrogé François Hollande sur le SMIC. Ce dernier aurait ainsi pu en rester au renvoi aux négociations des partenaires sociaux. Une méthode qui lui sert régulièrement d'écran de fumée pour ne rien proposer dès qu'il s'agit de droits des travailleurs. Cette fois-ci, il n'a pas pu s'en tirer comme ça. Et interrogé successivement sur RTL puis sur France 2, il a dû concéder qu'il faudrait un coup de pouce au SMIC. C'est un bon début même si c'est peu de chose pour l'instant. Le coup de pouce, c'est la hausse du SMIC que le gouvernement est libre de décider au-delà de son indexation sur les prix. Hollande veut proposer aux partenaires sociaux que ce coup de pouce soit équivalent à la moitié de la croissance constatée. Si elle avait été appliquée depuis 2007, cette proposition aurait augmenté le SMIC d'à peine 4 % supplémentaires (+15%, contre +11% de hausse décidée par le gouvernement depuis 2007), selon les calculs du journal Les Echos. Avec la formule de François Hollande, le SMIC brut serait à 1 450 euros contre 1 398 actuellement. Les smicards n'auraient donc gagné en 5 ans que 40 euros nets de plus par mois. Ce n'est pas beaucoup mais même ce rattrapage il n'est pas certain de le décider. Ce que les 3 millions de smicards peuvent espérer avec sa formule en 2012… c'est une hausse de 2,70 euros nets par mois. En effet, il table dans son projet sur une croissance du PIB de 0,5 % en 2012. En application de sa proposition, cela donne donc un coup de pouce au SMIC de 0,25 %.

Quant à la négociation dont François Hollande fait dépendre les futurs choix du gouvernement, son déroulement est connu d'avance. Car sur le SMIC, les positions sociales en présence sont parfaitement connues. Les syndicats sont tous pour la hausse du SMIC et la majorité d'entre eux, CGT, FO et Solidaires partagent la volonté du Front de Gauche de le porter à 1 700 euros bruts. Quant au Medef, il est contre toute hausse du SMIC. On ne voit donc pas ce qu'il y aura à négocier. Surtout avec une base de négociation aussi mauvaise que la formule de coup de pouce proposée par Hollande. En effet son coup de pouce de 0,25 % en 2012 représente 84 fois moins que ce que propose la CGT avec la hausse du SMIC à 1 700 euros (+21 %).

Reste donc à rappeler la loi
: c'est au gouvernement de décider de la hausse du SMIC par décret. C'est ce qui permettra au Front de Gauche d'accorder dès 2012 une augmentation de salaire net de 239 euros par mois pour un smicard si nous arrivons au pouvoir. Cette perspective a fait montrer les dents au capital. L'Institut de l'entreprise, organisme satellite du Medef, et le Modem ont en effet prétendu que la hausse du SMIC à 1700 euros et la fin des exonérations de cotisations sociales conduirait à « 800 000 suppressions d'emplois » selon l'Institut de l'Entreprise et à « 1 million de chômeurs en plus dès septembre » selon le Modem. Les méthodes d'estimations de pareilles menaces ne sont bien sûr pas précisées. Car elles sont uniquement destinées à faire peur. Car c'est une présentation erronée des propositions du Front de Gauche. Pour atteindre 1 700 euros bruts en 2012 (+21 %), la hausse du SMIC peut être échelonnée en 3 hausses : +7% au 1er juin, +6,5% au 1er septembre, +6,5% au 1er décembre. C'est la méthode qui a été appliquée en 1981 sous forme de 4 hausses en juin, septembre, novembre et décembre. C'est une bonne manière de permettre aux entreprises d'absorber cette hausse grâce à l'augmentation progressive de leur chiffres d'affaires et de leurs commandes que permettra la relance de la consommation par des millions de smicards mieux payés. Et le Front de Gauche ne propose pas la fin immédiate des exonérations de cotisations sociales mais leur disparition progressive, à commencer par le secteur des services, non soumis à la concurrence internationale. Il n'y aura donc pas de choc brutal sur le "coût du travail" comme le prétendent l'Institut de l'entreprise et le Modem.

D'ailleurs ce n'est pas le coût du travail qui détruit l'emploi depuis des années mais le manque d'activité. Il ne s'agit pas là d'estimation mais du bilan bien réel du système actuel. Celui dont les coûts et le chiffrage ne sont jamais faits. Alors qu'il ne marche pas. 600 000 emplois ont en effet été détruits de 2008 à 2010. Et pendant cette période, le SMIC n'a jamais été aussi peu augmenté, puisque la présidence Sarkozy est la seule de la 5ème République sans aucun coup de pouce au SMIC. Quant aux exonérations de cotisations sociales, elles n'ont jamais été aussi élevées puisqu'elles ont atteint 30 milliards par an. Et pourtant l'emploi a massivement reculé. La clef de la lutte contre le chômage se situe donc dans la relance de l'activité dont la hausse du SMIC est une pièce maîtresse. La hausse du SMIC permet de relancer l'activité pour développer le chiffre d'affaires des entreprises. En passant le SMIC à 1700 euros, 30 milliards de salaires supplémentaires seraient injectés dans la consommation au bout d'un an. 15 milliards de salaires supplémentaires pour les actuels smicards. Et 15 milliards de salaires supplémentaires par impact sur les grilles de salaires qui devront être modifiées pour tenir compte de la hausse du SMIC.

Cette propagation de la hausse du SMIC n'est pas un voeu du Front de Gauche mais un constat effectué par l'INSEE. Et la propagation constatée par le passé aux autres salaires est d'autant plus forte que la hausse du SMIC est importante. Au-delà d'un an, la masse de salaires supplémentaires redistribuée sera donc encore plus importante. En attendant, dès la première année, les 30 milliards de salaires supplémentaires injectés dans la consommation entraîneront plus 0,8 % de croissance de l'activité. Ce qui permettra la création de 180 000 emplois, selon les ratios actuels de création d'emploi par point de PIB. Et encore, c'est bien sûr sans compter l'impact beaucoup plus favorable en emplois que nous pourrons atteindre en appliquant les protections nécessaires aux frontières pour réduire la consommation de produits importés. Ils représentent environ 15% de la consommation et pourraient rapidement être réduits à 10% grâce aux visas écologiques et sociaux aux frontières. Car un SMIC plus élevé permettra aux plus pauvres des salariés d'acheter des produits de meilleure qualité fabriqués en France. C'est aussi la preuve que la hausse du SMIC est une mesure de salubrité écologique.

La semaine dernière, je décortiquais ici le montage réalisé par « Le Monde » autour d’un sondage selon lequel les jeunes voteraient majoritairement pour Marine Le Pen. Je trouvais cette publication très douteuse. J’avais raison. La manipulation était tellement grosse que la Commission des sondages a été obligée de réagir. Ce n’est pas son habitude. Les instituts de sondages bafouent très régulièrement les règles scientifiques ainsi que la législation régissant les sondages. Mais il est si rare que la Commission des sondages intervienne ! Sa réaction est donc exceptionnelle. « Le Monde » a été contraint de publier une admonestation de ladite Commission dans son édition du 17 avril. Ce rectificatif expliquait notamment que : « Le sous-échantillon des "jeunes 18-24 ans" comportait moins de 200 personnes, et cette indication faisait défaut. Eu égard, notamment, à la faiblesse de cet effectif et aux marges d’incertitude qui affectent par voie de conséquence les résultats obtenus, la commission des sondages rappelle qu’ils doivent être interprétés avec une grande prudence. La présentation qu’en a faite Le Monde n’a pas respecté cette règle de prudence ». Comme à son habitude, la Commission des sondages n’a guère fait de bruit. Une petite réprimande qui rase les murs. En effet la loi de 1977 « relative à la publication et à la diffusion de certains sondages d’opinion » permet à la Commission des sondages d’imposer une mise au point diffusée de manière à lui assurer « une audience équivalente à celle de ce sondage » (article 9 de la loi de 1977). On va voir ce que la commission a fait de ce pouvoir. On se souvient que Le Monde publiait son « information » en une du journal et consacrait aux commentaires une page entière (page 3). La mise en point exigée par la commission des sondages n’a été publiée qu’en page 7 du journal, dans un petit encadré perdu au milieu de plusieurs articles. La Commission des sondages n’a aucune autorité. Elle n’est pas en état de faire respecter quelques règles que ce soit. Donc elle ne sert à rien.

L'oligarque français Paul Dubrule m’interpelle dans une lettre ouverte publiée par Les Echos et intitulée « lettre ouverte d’un "exilé libre" à Jean-Luc Mélenchon ». Ah ! Paul Dubrule est le co-fondateur d’Accor, groupe du CAC40 leader mondial dans le domaine de l’hôtellerie. J’ai cité plusieurs fois son nom dans les meetings du Front de Gauche. J’y ai dit que Paul Dubrule est un évadé fiscal, contrairement à ce qu’il affirme dans sa lettre ouverte. Je n’ai rien inventé puisque c’est Monsieur Dubrule lui-même qui a reconnu à plusieurs reprises s’être installé à Genève en 2006 afin de payer moins d’impôts. Le magazine « Complément d’enquête » diffusé sur France 2 le 3 mai 2010 – et dans lequel j’étais invité à réagir – a été le premier à rapporter les propos de Paul Dubrule reconnaissant payer considérablement moins d’impôt en Suisse qu’il ne devrait en payer en France. Monsieur Dubrule avait alors expliqué aux journalistes de « Complément d’enquête » qu’il aurait dû payer 2,5 millions d’euros d’impôt en France en 2006 mais n’en avait payé que 200 000 en Suisse. En décembre 2010, le magazine suisse « Le Bilan » publie son classement des « 300 plus riches de Suisse » et demande à Paul Dubrule pourquoi il s’est installé en Suisse. Ce dernier répond : « Pour des raisons fiscales et familiales. Il y a trois ans, il n’y avait pas le bouclier fiscal en France et ici je bénéficie d’un forfait fiscal ». Un an plus tard, en janvier 2012, Monsieur Dubrule revenait sur ses déclarations… Mais il confirmait payer moins d’impôt en Suisse que ce qu’il devrait en payer en France. Il se disait préoccupé par « les incertitudes fiscales. Les lois peuvent changer du jour au lendemain, on peut supprimer le bouclier fiscal… ». Pauvre chou ! La fortune de Monsieur Dubrule est tellement importante qu’il ne sait plus vraiment ce qu’il a payé comme impôt en France. En février 2012, c’est devant les caméras de France 2 venues l’interroger pour le journal télévisé du 14 février, que Monsieur Dubrule déclare : « Il est normal que j’essaie de le [son patrimoine] gérer au mieux des intérêts de ma famille ». Et de s’interroger : « Est-ce qu’il y a de la grandeur d’âme à se laisser plumer quand tout à fait légalement on peut faire autrement ».

Soudain, voici que Monsieur Dubrule refuse la qualification d'évadé fiscal. Faudrait-il plutôt le qualifier de "déserteur" ? Dans sa lettre, Monsieur Dubrule veut se justifier en expliquant qu’il va payer en 2012 beaucoup plus d’impôt que moi. Mais cela est parfaitement normal ! Sa fortune personnelle est estimée entre 80 et 160 millions d’euros. Oui Monsieur Dubrule, en France, plus on est riche et plus on participe à la solidarité nationale. Donc il est parfaitement normal que vous payiez plus d’impôt que moi. Paul Dubrule conclut sa lettre ouverte en m’interpellant ainsi : « Cher Monsieur Mélenchon, vous pouvez continuer à vous servir de moi dans vos meetings, cela ne me dérange pas ». Ouf, nous voilà rassurés ! Cela dit, on ne s’en servira pas que pendant nos meetings. Monsieur Dubrule doit savoir que le Front de Gauche se servira également des évadés fiscaux lorsque nous gouvernerons le pays puisque nous les obligerons à verser au fisc français la différence entre ce qu’ils paient à l’étranger et ce qu’ils devraient payer en France. Pour être exact, il ne s’agit pas de « se servir d’eux » mais de se servir de leur argent pour organiser un véritable partage des richesses.

Depuis deux jours la campagne marche au rythme d’une boule puante par jour contre moi. Lundi c’était la remise de légion d’honneur de Patrick Buisson. J’y étais. Donc cela prouverait ma connivence avec l’Elysée. A l'origine de cette « révélation » le « Nouvel observateur » et son journaliste d’investigation mondaine Maël Thierry. En fait une commande du PS. Reprise au détour d’une phrase par Jean-Jacques Bourdin qui ne m’avait pas habitué à ce genre de procédé, cette sottise tournera en boucle jusqu’à ce que le communiqué de François Delapierre mette les pendules à l’heure. Jusque-là aucun des « journalistes » qui répétaient comme des perroquets la trouvaille n’avait poussé la curiosité jusqu’à se demander ce que valait cette « information ». Cette remise de décoration a eu lieu il y a quatre ans ! Personne ne le dit. A l’époque Buisson était journaliste et pas conseiller officiel de Sarkozy. Pas un mot sur ce détail. Je polémiquais régulièrement avec lui dans l’émission « politiquement show » de LCI. Personne ne le saura. Je suis donc allé par pur « fair-play » à l’égard d’un adversaire. Je ne suis pas le seul. Jean-Christophe Cambadélis, pour les mêmes raisons, s’y trouvait aussi. Mais à lui, on ne demande rien. A moi non plus, ni à aucun élu car nous assistons à de très nombreuses remises de légion d’honneur à des gens de toutes opinions. Moralité : ne fréquentez aucun journaliste jamais à aucun propos. Le risque est trop grand de le retrouver un jour ou l’autre conseiller du prince. Ou vivant avec un de ses ministres. Ce qui me révulse dans cette affaire c’est que cela parte de ce petit monde qui passe sa vie en déjeuner en ville, vacances communes et plus si affinité. Que ceux-là viennent me provoquer à propos d’une mondanité qui remonte à quatre ans, me donnerait des envies de ripostes si je n’avais mieux à faire ces jours-ci.

Le mardi la journée a commencé avec une photo de moi en compagnie de Bachar El-Assad ! Cette nouvelle « révélation » a transité une nouvelle fois par les « journalistes » du Nouvel Observateur. En fait, en tant que ministre de Lionel Jospin, et sur sa consigne, j’ai été chargé de raccompagner El-Assad à son avion comme c’est le protocole républicain. Nul choix de ma part. Juste un tour de rôle dans le tableau des ministres qui chaque jour ou semaine doivent accueillir ou raccompagner des chefs d’Etat. L’intention malveillante est donc tout à fait évidente. Je suis donc très en colère. Et, du coup, la mémoire me revient de gens que j’ai croisé dans ces occasions officielles. Mais ceux-là étaient là par choix. Ça me revient ! Quand je suis aussi allé chercher Abdelaziz Bouteflika à l’Hôtel Marigny, j’ai dû attendre la fin de sa conversation avec Jean Daniel, le patron du « Nouvel Observateur ». L’un et l’autre sont sortis ensemble et ont descendu les escaliers en se tenant par la main. Jean Daniel était ému aux larmes et rouge comme un premier communiant devant une gourmandise ! Il y a plein de photos de cette scène émouvante. On les regarde ? Quelqu’un veut d’autres souvenirs ? Les tireurs de ficelles qui orchestrent ces petites bassesses feraient bien de s’occuper de l’extrême-droite ! J’invite aussi la direction du « Nouvel Observateur » à s’occuper de l’extrême-droite, au lieu de venir me salir chaque matin. Mais peut-être est-ce trop demander à Laurent Joffrin que de s’attaquer à des gens avec qui il a passé de si joyeuses vacances. Et il y a aussi des photos !

Mercredi matin, nouvelle « révélation » : cette fois-ci un déjeuner « secret » avec Guaino. C’était évidemment il y a trois ans et non il y a huit jours. Ce déjeuner « secret » ayant eu lieu sur la terrasse nullement secrète du restaurant de l’Institut du monde arabe, on devine la bombe qu’est cette révélation. Une nouvelle fois à la manœuvre « Le Nouvel Observateur ». Lequel s’interroge longuement sur la nature de ce lien qu’il m’invente. Ils n’ont que ça à faire ? Oui. Leur but est d’aider Le Pen avec laquelle Laurent Joffrin, le rédacteur en chef, a passé ses vacances tant de fois. Celle-là qui n’en attendait pas tant, fait relayer par ses affidés ce genre « d’informations ». Bref vous l’avez tous compris, je suis sous le feu. La ligne d’action de tous ces gens tient en une idée : « D’accord nous sommes pourris, mais il est des nôtres ». Objectif : ramener Le Pen dans la position du verrou, en troisième position. La une de Libération y fait écho. Elle reproduit un tweet présenté comme l’annonce des résultats : on y voit Le Pen en troisième position. Un monde en ordre enfin ! Demain il y aura autre chose et vendredi de même. Je me demande ce que va être le samedi dimanche.

Bon. J’ai eu le nez creux en refusant de me réjouir de cette vidéo qui m’invitait à prendre le pouvoir sur cette jeune chanteuse. « C’était un canular » ont déclaré depuis ses auteurs ! Non ? Sans blague ! J’aurai quand même souri un peu. Je note que cette sorte de pignouf ne fait pas des canulars avec quelqu’un d’autre que moi. Canulars mais pas téméraires ! Et les mêmes qui n’ont pas eu l’élémentaire courtoisie de me contacter avant ne l’on pas fait davantage après. La classe, pas vrai ? Histoire de se décrasser les esgourdes après cet épisode, je vous propose une chanson créée par Dominique Grange, pour notre temps et qui parle de notre temps : « dégage ! dégage ! dégage ! » Une sorte d’antidote.


999 commentaires à “Trois jours avant”

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 1120 »

  1. 201
    spartacus dit:

    jean-luc melenchon,pensait-il vraiment que l'on allait lui envoyer des pétales de roses dans cette élection.

    Et dans les suivantesaussi.Tout les communistes de france et de navarre savent depuis toujours ce que sont capables,les capitalistes et leurs representants qu'ils soit visibles ou non.Dans les médias ou au café du commerce.Il faut avoir une carapace et un moral suffisament bien trempé pour affronter la meute rugissante.
    C'est ce que Jean-Luc Mélenchon semblait avoir,mais actuellement je ressent un petit coup de mou encette fin de campagne.
    Courage jean-luc on est derriere toi.Tu as déja gagné et nous avec quoi qu'il arrive dimanche soir.

  2. 202
    coco bobo dit:

    A propos de la vidéo canular
    J'ai remarqué que c'était techniquement trés pro avec beaucoup de moyens(nombre de plans tournés,qualité du montage; du mixage,beaucoup de décors naturels et décors studio...)Assurément le commanditeur du canular est trés riche.

  3. 203
    Jeannot dit:

    Un espoir immense monte, monte, monte.
    Hier nous avons gagné deux nouvelles voix pour cet espoir.
    Nous étions à la Prise de la Bastille.
    Ce soir nous ne serons pas Porte de Versailles
    Mais cependant présents par la tête et le coeur.
    Nos plus vifs encouragements à tous ceux qui oeuvrent à la réussite de cette soirée.
    On ne lâche rien Jean Luc.
    J. et M.F.

  4. 204
    Alba dit:

    Cher Jean-Luc,
    Merci pour tout ce que vous faites, pour cette campagne magnifique, inespérée et qui renoue avec les fondamentaux de la gauche, qui redonne un souffle à cette tradition que nous croyions oubliée et qui offre tous les outils politiques de pensée et d'action dans une conjoncture nouvelle, avec ces si beaux printemps arabes et ces grands mouvements démocratiques des peuples qui font écho. Votre discours à Marseille était très émouvant, très beau. Ce que vous avez fait avec le Front de Gauche est désormais acquis pour l'avenir, n'en doutez pas.
    Contrairement à ce que cette presse de pourris voudrait faire croire, notre mouvement est profondément politique, et ne sera plus jamais réductible à leur petites interprétations de pourris qui d'ailleurs ne sont plus lus, tout le monde se fout de ces torchons orduriers, ils n'ont pas compris que l'esprit critique est la chose du monde la mieux partagée dans ce pays, et que les Français n'ont pas besoin de cette presse-là pour se faire une opinion. Ils disent, "on dirait que le vent tourne", "lancé de boules puantes", ces médiocres, dans l'incantation, mais ils n'ont pas compris que le peuple est indépendant, et que leur acharnement ignominieux fait tout l'effet contraire ? Qu'ils nous confortent ! A bientôt, dans les urnes !

  5. 205
    jean 76 dit:

    moi lors de la consultation et avec 49% de mes camarades on n'a pas votés pour jl Mélenchon !
    persuadé a tort ou à raison qu'il fallait un candidat pcf sinon on mourrait !
    je dois dire que mon épouse et moi avons attendu début janvier pour faire campagne !
    et sur la participation au gouvernement, il y à une parole si elle devait pas étre respectée, on quiterait notre parti avec prés 40 années de militantisme !
    un coco est organisé dans un parti communiste est si demain c'est solubre ou inexistant pour répondre aux voeux de mr Mitterrand ! a quoi bon !un parti d'élus
    mais en attendant il y a le 1er tour et peut etre le 2é pour jl Mélenchon et çà c'est important en attendant les elections de juin, couarge on peut avoir un grand groupe FdG en juin! résistance, désobéiance sont des mots qui me plaisent bien !

  6. 206
    claude bronchart dit:

    L'Argentine rachète des parts de Repsol ! Ns avons en vraie grandeur sous les yeux un moyen comme un autre de maitriser notre économie.Ne lâchons rien. L'Humain d'Abord et donnons ns les moyens. tours pour le FdG§
    Rendez vs dimanche soir

  7. 207
    Claire dit:

    Bonjour,
    Merci pour cette excellente campagne et pour avoir relevé le niveau général, et continuer de le faire.
    Je suis en peine car mon entourage est surtout composé de sympathisants PS avec lesquels je dois sans cesse croiser le fer pour réparer les dégats de ces boules puantes. On fait ce qu'on peut...
    Un petit mot encore : je trouve dommage et inquiétant d'observer, dans vos derniéres apparitions audiovisuelles, que vous commenciez à jouer le jeu des éditocrates en envisageant de plus en plus la victoire du PS. Gouvernement ou pas, député ou pas, etc., sans recentrer le débat sur le programme et les propositions. Cela risque de décourager les électeurs, vos électeurs ! Il faut y croire jusqu'au bout. Inutile de rassembler pour la suite en cas de défaite, vous avez déjá brillamment réussi sur ce point !
    Claire, expatriée.

  8. 208
    poppa dit:

    Je viens d'entendre la superbe musique du film " il était une fois dans l'ouest ", la chanteuse faisait CHONCHON CHONCHON...Jean Luc les urnes sont tes armes et nos bulletins de votes sont tes balles. CHONCHON CHONCHON....ÇA VA DÉGOMMER.
    Une bien belle musique pour aller voter aux 2 TOURS.
    Bon meeting porte de Versailles.
    Fraternité

  9. 209
    gudule dit:

    Bonjour
    Décidemment la droite et tous ses amis ont plus peur de vous que du ps, puisqu'ils en sont réduits à vous trouver des amis imaginaires, ça ne peut que motiver encore plus les vrais amis du fdg.

  10. 210
    Arrêtonsleursblablas dit:

    Ces journaleux ou experts sont les "nouveaux chiens de Garde". Ils ne sont pas incompétents mais machiavéliques car payés grassement avec de belles miettes par une poignée de détenteurs de puissant groupe de Presse, c'est à dire des machines de guerre à formater des images (à "Personnaliser" les candidats). Avec une audience phénoménale et une puissance d'impact considérable, ils permettent à des candidat bidon politiquement (des enfumeurs) de cristalliser des votes d'indécis qui n'auraient pas pu ou eut le temps d'approffondire le Projet Politique le mieux disant. Ainsi,une foi élus, les gouvernants renvoient l'ascenceur aux détenteurs. Les groupes ayant un nombre de rédactions conséquent et donc de strapontains immense, tous les "experts" et "journaleux" s'échangent leurs places au jeu des chaises musicales, au coup de sifflet, bien sur. On les oublis au placard un certain temps (genre P.Chên) et reviendront quand is y seront autorisés tant ils auront bien servis la reproduction du "système". Ainsi ils ne peuvent être taxés d'incompétents, et continuer à resservir la soupe et préparer le pré-enfumage. Ainsi, pas de collusion possible,elon la ou les accointancesdeintérrogent ne sont pas ils sont vénaux et machiavéliques.
    Exemple: prenez les photos publiés sur les torchons et comparez les avec celle de la Profession de foi de notre candidat Jean-Luc. Bizarre Nan!
    Bon les Parisiens,ils faut un Parc des Expo blindé JeudiRouge pour que France soit...

  11. 211
    Michel Berdagué dit:

    Reçu SMS : " 3 drapeaux FdG rue de Rivoli avec 1 Breton ils arrivent les Camarades"
    La direction c'est Versailles (Porte) et le 22 le château (l'Elysée),ils sont impatients les Bretons surtout qu'ils attendent ce jour depuis les premiers meeting.
    Eh bien ça promet et en plus soleil éclatant qqs nuages blancs,sans craint nous sommes parés tout temps, même sous la neige contre les services Publics à Guéret....
    C'est vrai que les Régions de l'Hexagone sont très mobilisées, j'espère que tout l'IDF avec ses banlieues insultées seront du voyage à Versailles : du pain et de l'enseignement Public et Laïque et Gratuit, très républiczain comme à Odéon ,Danton le décrète.: Après le pain l'éducation....".

  12. 212
    Jean-Claude, du 25 dit:

    « Seul l’arbre qui porte des fruits reçoit des pierres. »

    Il fallait si attendre. L'artillerie anti-communiste qui va de l'extrême-droite aux gauchistes donne à plein dans la dernière ligne droite. C’est dans l’ordre des choses. Mais c’est utile…
    On s’y reprend à deux fois quand on s’abonne à un hebdo. Et même on ne renouvelle pas son abonnement à un journal du soir.
    On ne prend plus pour argent comptant un pseudo commentateur politique ou un « journaliste » matinal... On zappe.
    On évalue le niveau de conscience politique de son entourage, en entendant ou pas ces « boules puantes » circulées.
    Il y a une « vieille garde », qui, même si le Parti est à 1,97 %, ne varie pas d’un iota et lui fait confiance, non par aveuglement comme dans certains partis, mais par lucidité tous les jours entretenue et cultivée soigneusement. Alors, ce que racontent les « louffias » ne change, ni ses convictions ni ses amitiés.

  13. 213
    j-jour dit:

    Une première version d'un documentaire de Pierre Carles "DSK Hollande etc" est en ligne. Une deuxième sera mise en ligne entre les deux tours.

  14. 214
    Arrêtonsleursblablas dit:

    Pardon WM.
    Ces journaleux ou experts sont les "nouveaux chiens de Garde". Ils ne sont pas incompétents mais venaux et machiavéliques car payés grassement avec de belles miettes par une poignée de détenteurs de puissant groupe de Presse, c'est à dire des machines de guerre à formater des images (à "Personnaliser" les candidats). Avec une audience phénoménale et une puissance d'impact considérable, ils permettent à des candidat bidon politiquement (des enfumeurs) de cristalliser des votes d'indécis qui n'auraient pas pu ou eut le temps d'approffondire le Projet Politique le mieux disant. Ainsi,une foi élus, les gouvernants renvoient l'ascenceur aux détenteurs. Les groupes ayant un nombre de rédactions conséquent et donc de strapontains immense, tous les "experts" et "journaleux" s'échangent leurs places au jeu des chaises musicales, au coup de sifflet, bien sur. On les oublis au placard un certain temps (genre P.Chên) et reviendront selon qu'ils auront bien servis la reproduction du "système". Ainsi ils ne peuvent être taxés d'incompétents, et taxés d'avoir viré la cutie de l'impartialité (principe hautement démocratique) et continuer à resservir la soupe et préparer le pré-enfumage. Ainsi, pas de collusion suspecte, pas d'accointance possible.
    Prenez les photos publiés sur les torchons et comparez les avec celle de la Profession de foi de notre candidat Jean-Luc. Bizarre Nan!
    Bon les Parisiens,il faut un Parc des Expos blindé pour que les rues soient...

  15. 215
    JaB dit:

    Ce matin su LCP Duchène est revenu sur le mot de menteur qu’il avait employé la veille. Faut-il que nous soyons nombreux à l’avoir repris, pour qu’il s’en excuse. C’est tellement énorme toutes ces attaques, qu’elles finissent par se retourner sur leurs propres vilipendaires.. Enfin, quoiqu’il en soit et malheureusement çà laisse des traces dans les esprits simples… Bourdin ce matin avec FH, c’est carrément de la brosse à reluire. Il ne faudra RIEN RIEN oublier ! J’imaginais un Sarko/Mélenchon par calcul, vu la tournure imposée, j’espère aujourd’hui un FH/Jean-Luc Mélenchon, projet contre projet ! La vue du monde de Jean-Luc est tellement plus humaine !
    A ce soir porte de Versailles

  16. 216
    thery dit:

    bonjour a tous: décidément plus les attaques et les comportements de nos adversaires empirent plus cela me conforte dans la justesse des idées du FdG plus leurs peurs montent plus ils sont agressifs...ont ne lâche rien jusqu'au bout,1er /2eme tour,législatives puis tout le quinquennat jusqu’à qu'ils soient rentrés dans le rang a leur place c'est a dire au service du peuple! personne ne devrait avoir l'outrecuidance de se croire superieur a une autre personne (respect et dignité) en attendant dimanche soir...très bonne soirée a VERSAILLES les amis(es) et camarades encore une fois merci a tous ceux qui se sont défoncés(es) sans compter pour réussir ce formidable mouvement qui va perdurer non seulement en France mais qui va grossir dans toute l’Europe! RÉSISTANCE dans la joie et le bonheur !

  17. 217
    Poncet dit:

    Au chapitre des ragots, j'avoue avoir eu pour camarades de classe, lorsque j'étais au lycée, quelques apprentis fachos ou du moins, bien à droite. On a même fait de belles potacheries ensemble, on s'est bien marrés.

    Sinon pour être sérieux, puisque nous voilà presque dans la dernière ligne droite (le coup de grâce ce soir...) est-ce qu'on a pensé à ce qu'on va faire immédiatement, concrètement, tout de suite après ? Et comment on va le faire, avec qui on va le faire ? Il y a l'augmentation du Smic et la convocation d'une assemblée constituante, certes, mais ça ne suffit pas. Il y a plein de petits détails à résoudre. Comment va-t-on donner le pouvoir aux journalistes dans leurs rédactions et chasser les médiacrates ? Les milliards virtuels on s'en fout, mais comment va-t-on empêcher les lingots de fuir en Suisse ou au Luxembourg ? Comment va-t-on permettre aux salariés de prendre le pouvoir dans leurs entreprises ? Etc.

    Pour ma part, je compte m'attaquer à l'article 546 (et suivants) du code civil. C'est la forme juridique, en France, que prend le "vol légal" que dénonçait Marx. J'ouvre le feu, qui partage mon point de vue me suive. Réformer cette partie du code civil est une des tâches fondamentales de la révolution qui commence.

  18. 218
    Citoyen93 dit:

    hola, Jean-Luc sur France 2 ici. quelle pêche, ça remonte le moral. en avant pour 3 jours rock'n roll !

  19. 219
    Fred dit:

    Mardi soir boitage jusque 0h30...
    Hier soir, collage jusque 1h30, c'est rouge de partout !
    Ce soir meeting et boitage à la suite
    Programme du vendredi, collage jusque 00h00, aprés c'est plus possible.
    Montrons que le FdG est partout en France.

    Nous sommes dans le sprint final et on ne doit rien laisser passer, c'est maintenant qu'il faut agir !

    Tous dimanche avec le buletin du FdG dans la main gauche !
    RESISTANCE ! R-E-S-I-S-T-A-N-C-E !

  20. 220
    V.Dhersignerie dit:

    Amis, ne vous sentez ni indignés, ni blessés par les attaques nauséabondes émises à l'encontre de notre candidat. Dès qu'il y a menace d'une prise de pouvoir par le monde du travail, s'attise la haine des possédants et de leurs serviteurs. D'où ma conscience de classe indéfectible depuis mon entrée dans la vie active. Ce matin, j'ai regardé Jean-Luc Mélenchon aux 4 Vérités. N'avez-vous pas remarqué que lors de son dernier passage sur TF1 et ce matin sur France 2, on a laissé notre candidat s'exprimer sans l'interrompre ! A méditer. Enfin, je suis fière de la direction qu'a prise le PCF en créant le Front de Gauche et en désignant notre candidat. Oui, je me reconnais dans cette quête au bonheur. Dimanche soir, RDV est donné place Stalingrad. Merci Jean-Luc d'avoir choisi d'aller au devant du peuple plutôt que d'aller sur les plateaux télé. Mon plus grand bonheur serait dimanche soir, de voir le FN relégué loin derrière nous.

  21. 221
    dedifun29 dit:

    Jean-Luc Mélenchon aux 4 vérités (19 avril 2012) sur France 2
    http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-video=rhozet_4v_20120419_53_19042012082507_F2

  22. 222
    brelge dit:

    Cher Jean-Luc, oui, ces boules puantes sont honteuses, surtout quand on voit leur origine, et la couverture de "Libé" de ce matin absolument écoeurante et mensongère. Mais faisons confiance au formidable travail d'éducation populaire que le Front de Gauche et vous mêmes avez développé ces derniers mois : nous sommes des dizaines de milliers a avoir pu constater la duplicité des médias (comme ces 120.000 manifestants de la Bastille réduits à une simple photo légendée dans le nouvel obs). Des centaines de milliers de personnes, là et dans toute la France, ont pu constater, après avoir assisté à un meeting, comment ces succès de foule étaient minorisés par les médias locaux et nationaux. Et il y a un autre fait indubitable que tout le monde peut constater. Allez consulter les sites qui comptabilisent, sous la forme de graphiques, la somme des sondages d'opinion. Le mouvement de fond est absolument éclairant. Il y a une puissante vague qui monte dans les sondages depuis six mois : c'est le front de gauche. Et une ligne noire descendante qui se tasse et la croise : c'est celle du Front national. S'il y a une parcelle de vérité dans les sondages, c'est la seule qui puisse être retenue. Ne nous laissons donc pas intimider par ces manipulations d'opinion de dernière minute. Dans tous les cas de figure, le Front de Gauche est déjà gagnant, car il a donné une voix et tracé une voie au peuple de gauche. Courage, espérance et mobilisation!

  23. 223
    Leens dit:

    Je ne sais pas si cela a été relevé par d'autres, mais mardi 17 au matin sur France Inter, Nicolas le petit n'a pas hésité à dire à la France que la BCE aidait les Etats de la zone Euro en leur prêtant à 1%. Cette énormité n'a pas été relevée par les journalistes présents. Le candidat président à sans doute un pouvoir hypnotique secret.

  24. 224
    schneider bernard dit:

    Puis-je savoir si une chaine de télé retransmet ce soir le meeting de Jean-Luc Mélenchon à la Porte de Versailles? Il semble que BFM, qui retransmettais hier soir les discours d'Eva Jolly ne le fasse pas ce soir pour Jean-Luc Mélenchon.

  25. 225
    Nassim dit:

    Mélenchon au second tour, j'y crois fermement.
    Il faut y croire, car c'est la seule alternative au Libéralisme.
    LE CHANGEMENT C'EST MAINTENANT prend tous son sens avec un candidat qui en a (Jean-Luc Mélenchon).
    Le seul vote "utile" à mon sens est le vote Mélenchon.
    A dimanche ;-) et bon vote !

  26. 226
    olivier dit:

    La vidéo des 4 vérites de ce matin n'est plus disponible ?

  27. 227
    revol dit:

    http://legauloisdechaine.blog.lemonde.fr/2012/04/19/j-4-allez-on-y-croit-melenchon-est-devant-sarko/

    chiffres secrets de la DCRI, allez faites passer dans les émails, le vote utile c'est du pipo !

    à la télé, ils passent en boucle, qu'ils ne seront plus que deux, (sous entendu sarko hollande) mais ce n'est pas vrai, c'est du bourrage de crane ! on entend plus que ça

  28. 228
    OMG dit:

    Sans vouloir plagier notre bel orateur,Ou vous étiez passé?
    Vous m'avez manqué grand diable, toutes ces années!

    A lire tous ces commentaires plus intelligent et argumentés les uns que les autres, j'en ai les larmes au bord des yeux. Toutes ces années à me battre contre l’obscurantisme du plus grand nombre lobotomisé par cette société de "consummateurs".
    Enfin je me retrouve, enfin je vous retrouve, libre de penser. Élevé dans cette même nation, qui n'offrait plus à voir que la prime à la bêtise. Je m'en désespérais.
    Tout en ayant entrepris d'élever les consciences à mon humble niveau d'homme d'éducation, je constatais tous les jours cette dissonance évidente et pourtant entretenue entre la nature humaine des jeunes esprits et ce qu'on nous vendait comme seul objectif tangible, à savoir l'individualisme primaire pour ne pas dire basique.

    Voilà que l'idiocratie recule enfin à grand pas, et quel bonheur de le voir de l'entendre. Au fur et mesure que les langues si longtemps emprisonnées dans ce mutisme totalitaire de la bêtise humaine sciemment entretenu qui les emprisonnaient dans une prison "pétrifère" se délient, l'obscurantisme recule.

    Remerciez vs entre vs, Jean Luc n'a fait qu'ouvrir la voie (merci du fond du cœur à lui), regardez vs parlez vs, goutez vs, nourrissez vs les uns des autres. Cette traverse du désert qui fut la mienne, ne doit plus jamais advenir. Et n'oubliez jamais qu'un Jean Luc est en chacun de nous, alors laissez le...

  29. 229
    Nabil ne fait pas le moine dit:

    Bonsoir les beaux, les rebelles,

    [Edit webmestre : Vous avez déjà posté ce commentaire dans le précédent billet, et il a été salué par quelques commentaires favorables et remerciements. Grisé par votre succès, vous avez posté à nouveau le même texte exactement dès l'ouverture de ce billet. Je l'ai modéré. Vous ré-itérez, ce qui conduit à douter de votre motivation. Merci de ne pas lancer une "saison 4" qui connaitra le même sort. J'ai autre chose à faire que de cueillir des narcisses.]

  30. 230
    Lecabestan dit:

    La Une de Libé qu'on aurait aimé voir : Demorand vote UTILE
    Mais non, c'est le clan des financiers qui fait la ligne du journal quoiqu'en pense la rédaction.

  31. 231
    Yann dit:

    Bonjour,
    Ce billet pourrait bien convaincre nombre d'indécis qui hésitent encore entre Hollande et Mélenchon. Faites-le lire au plus grand nombre, aux indécis, ils verront alors comment la presse de gauche, et l'Obs en particulier, roule pour Hollande et pratique la désinformation, pour ne pas dire de la propagande! De quoi convaincre des indécis, j'en suis sûr, à voter Front de gauche et Mélenchon dimanche.

  32. 232
    LAFORCE JEAN-LUC dit:

    pour Jean 76. Je n'ai pas d'inquiétude mon camarade. Au sein du PCF c'est le choix démocratique qui l'emporte. Je pense qu'en cela la Direction demandera aux adhérents de se prononcer, si éventuellement la question se pose quant à une participation à un gouvernement en cas de victoire de FH. Il ne faut pas le craindre, c'est un fonctionnement normal désormais acquis du PCF. Sans lire dans le marc de café ni une boule de cristal, crois tu un seul instant que nous envisagerions, nous les militants, les adhérents, de saborder à la fois, tout ce que nous avons fait tous ensemble communistes ou non, le PCF, le front de gauche et tout l'avenir qui se dessine devant nous pour la classe ouvrière, pour la jeunesse, pour notre pays, pour la planète entière ? Tu as trouvé la réponse n'est-ce pas ? Alors confiance, personne n'a envie de faire le larbin de la politique à l'eau de rose, laissons cela à monsieur HUE si tel est son envie. Ce choix sera un signe fort comme l'a été celui très majoritaire du candidat commun. Les socialistes ne pourrons pas critiquer tel ou tel dirigeant puisque ce sera un choix de la base.
    A tous les camardes et amis, demain dans l'humanité grand entretien avec jean Luc MELENCHON et compte rendu du meeting de la porte de Versailles, fendez-vous d'un euro 40, ça vaudra le coup.

  33. 233
    Laugier Alice dit:

    ECOEUREE par la une de Libé ce matin. Et je m'avoue inquiète des conséquences du sabotage auquel s'évertuent tous ces vendus. Combien de naïfs modifieront leur intention de vote ?

  34. 234
    besaccitoyenne dit:

    En repensant avec plaisir à ce temps fort de la campagne : le rassemblement place de la Bastille, j'ai envie de citer Beaumarchais dans le Mariage de Figaro : "Noblesse, fortune, un rang, des places, tout cela rend si fier ! Qu'avez-vous fait pour tant de biens ? Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus ;du reste, homme assez ordinaire ! tandis que moi, morbleu, perdu dans la foule obscure, il m'a fallu déployer plus de science et de calculs pour subsister seulement, qu'on en a mis depuis cent ans à gouverner toutes les Espagnes."
    Voilà la France qu'on aime, celle qui dénonce les privilèges et rend la dignité au peuple.
    Merci de nous avoir redonné espoir, merci pour cet élan républicain; merci pour votre courage !

  35. 235
    Mathieu Beau dit:

    Bonjour Monsieur Mélenchon

    Courage et ne vous laissez pas dépasser, les coups qui pleuvent c'était prévisible, mais la surprise peut encore arriver car ils ne perçoivent pas dans leur sondage le niveau d'exigence, d'espérance et de finesse des gens qui votent pour le front de gauche. Nous serons votre bouclier, par nos bulletins de vote pour leur montrer que nous sommes imperméable à leur campagne de déstabilisation. On ne casse pas une dynamique de six mois en six jours, continuez à suivre votre instinct et votre intuition, gardez la raison pour l'analyse post-élection et pour denoncer, ne le faite pas maintenant, le temps est précieux. Un surfeur (que je ne suis pas) ne s'enerve jamais en voyant arriver la vague, il sent monter dans son ventre une forme d'instinct qui lui permet de dépasser la difficulter, faites ainsi et vous serez plus fort que les autres car plus surprenant.

    Bon courage,

    Mathieu

  36. 236
    Charlotte la peste dit:

    Le Moustique (genre de Telerama à la Belge) a fait un sondage comme à chaque élection française "Élisez votre président des belges" Devinez qui est en tête.... votre, notre Jean Luc... pour info.. il y a 5 ans c'était Sarko l'élu!

  37. 237
    Fronde Gauche dit:

    "Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux,.............ils en diraient bien d'avantage !"
    Sacha Guitry
    Mais que valent donc ces gens et leurs serviles roquets qui n'ont d'autres acceptions des valeurs que celles que l'Humain au travail leur rapporte.....
    Sinistre alchimie qui depuis des siècles a transformé la sueur en or, la souffrance en profit !
    Mais le "grand oeuvre" arrive, inexorablement, grand oeuvre qui verra "leur or" se fondre au bien-être de TOUS, leurs profits devenir partage au sein d'une plus juste et équitable répartition.
    Il est cependant des richesses que grâce à vous, Monsieur Mélenchon, avons déjà mise en commun, un fabuleux trésor qu'aucune transaction ou taxation ne pourra pervertir : celles des vraies valeurs Humaines, celles du coeur et de l'âme, bien inestimable, et en cela soyez-en remercier, vous, et toutes et tous.
    Alors vite, "l'Humain d'abord !"
    Et bonne chance :-))

  38. 238
    luz11 dit:

    Fonçons tête en l'air têtes droites sans regarder tous les coyotes qui hurlent et qui ne connaissent rien à la démocratie. résistance, résistance il en aura fallu pour se faire entendre: belle surprise pour dimanche!

  39. 239
    Lili dit:

    Très belle chanson ! J'aime cette voix !
    C'est en substance ce que les oreilles du président sortant, qui devaient siffler à tout rompre, ont dû entendre mardi dernier lors de sa visite dans le Finistère, dans notre charmante ville de Morlaix !
    Et les camarades ont de l'imagination ! Annonce à la cirque Grüss par voiture-mégaphone dans les rues, pluie de confettis distillés devant la mairie et dans les rues adjacentes avec comme mention "Casse-toi P-- C--"...
    Les photos ici : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=376438369065477&set=o.11450328749&type=1&theater&notif_t=like
    Ou là : http://le-chiffon-rouge-pcf-morlaix.over-blog.com/article-environ-1500-personnes-a-morlaix-a-la-manif-pour-dire-degage-a-sarkozy-103596540.html
    Et comme la résistance se fait encore et toujours dans la bonne humeur, quelques chansons d'inspiration : http://le-chiffon-rouge-pcf-morlaix.over-blog.com/categorie-12042600.html
    Ahhh comme ça fait du bien !
    Courage Jean-Luc, et plein d'énergie pour ces jours prochains !
    Pour la France belle et rebelle !

  40. 240
    olivier dit:

    Chloé 100

    Chloé

    Je partage +++, j'ajouterai ceci à ce que tu as écris, peut être tu ne seras pas d'accord avec moi : Incroyable que ça soit Mr Mélenchon qui nous a redonné notre fierté de Communiste…..toutefois j'ai bien entendu sur LCP l'interiew avec p chêne

  41. 241
    OMG dit:

    Alors laissez le vivre et s'exprimer chaque jour.

    Le pouvoir, c'est l'emprise de l'esprit sur le corps, de l'intelligence du plus grand nombre sur les instincts primaires d'une poignée d'entre nos concitoyens qui n'ont selon moi pas dépassé l'age mental d'un enfant de 5 ans. Ou le tout pour soit est alors de mise, et ou normalement l'éducation apprend si elle est faites, le plaisir du partage.

    Ne voulant s'élever au dessus de ce genre de considérations, ils avaient entrepris de tous nous y faire adhérer. Voilà l'origine de cette société du chacun pour soit, et du sacro saint individualisme primaire de leur société libéral.

    Ils avaient entrepris pour se faire la déstructuration de toutes les structures moralisantes de la société, dont je passe la liste que vous trouverez facilement en réfléchissant un tant soit peu.

    Je vais essayer de faire court moi aussi ^^

    Tout ce qu'il faut en retenir les amis, c'est François-Marie Arouet qui nous l'a légué:

    "Il faut cultiver notre jardin", il dit bien notre et pas "son" jardin.
    Car c'est de la confrontation d'idée avec les autres que l'esprit s'élève et innove pour le biens du plus grand nombre.

    Voilà je me tais enfin pour ceux qui m'auront lu merci à vous.
    Et dimanche même avec 40 de fièvre, on se lève comme un seul homme!

    On lâche rien!

  42. 242
    breteau jean claude dit:

    Je n y ai pas pense plus tot, mais peut etre n est il pas trop tard, la campagne se termine vendredi soir, mais RIEN n intredit samedi de vendre L HUMA DIMANCHE samedi toute la journee.Voir avec votre marchand de journaux pour en commander quelques exemplaires

  43. 243
    j-jour dit:

    Je viens de voir un twitt sur placeaupeuple avertir que le discours de Jean-Luc Mélenchon commençant à 19h pile, il valait mieux arriver à 18h à la Porte de Versailles Hall 1, selon PGIssy.

  44. 244
    Peggy dit:

    Ils sont vraiment pitoyables tous ces faiseurs de ragots. Molière s'en serai donné à coeur joie de les dépeindre dans des écrits théatrales.
    Votre billet, les paragraphes les concernants, m'a beaucoup amusé. Il vaut mieut en rire.

  45. 245
    YvesK dit:

    Pourquoi tant d'entre nous sont émus aux larmes en lisant ces billets et leurs commentaires?
    Que ceux qui jettent les pierres connaissent un jour ce bonheur!
    Qu'ils connaissent et la pudeur et l'amour!

    Patience et le bonheur sera plus grand encore!

  46. 246
    Boris dit:

    c'est drole tout cela..... je me couche apres l'emission de LCP et au levé un candidat qui décline son identité a Bourdin sur RMC "mon papa était algerie française (il faudrait verifier les termes utilisés d'ailleurs) " ouf c'etait PAS Mélenchon...... il faudrait peut etre demander au prochain journalistes ce qu'ils pensent d'un président avec un tel pere. Perso ca me gene pas (on a pas la vie de son pere) mais ca pose question sur son apprehension des dossiers algeriens...

  47. 247
    Michaël dit:

    Ce matin, chez mon vendeur de journaux miltant, bien en face du comptoir, "L'impossible". L'autre journal.
    Cette phrase en exergue : "Il y a les experts, il y a les penseurs, et puis il y a le peuple. Le peuple inattendu. C'est à dire des voix et des pensées que personne, ou rien, ne laissait présager."
    Michel Butel.
    Et puis entre autres, un texte fort de Monsieur Butel en page 7, "L'élection". Magnifique revue. Très émouvant.
    Grand succès pour le meeting de ce soir.
    Fraternellement

  48. 248
    Jean Jolly dit:

    Avant de dégager Sarkozy à grands coups de pompes dans l'arrière-train nous allons être fair-play et lui dire "merci". En effet, sans sa cruauté et son dédain envers les Français, il n'est pas certain que le peuple se serait mobilisé à ce point, la présidence de Ségolène et du PS traître aurait très certainement ralentit le mouvement.

    J'ai toujours pensé que la droite dite "Gaulliste" et le PS jouaient la partition traditionnelle du couple de policiers qui, par pure stratégie à vouloir tirer les vers du nez, emploie la méthode du "gentil" et du "méchant". En l’occurrence, ce ne sont par les vers qui les ont intéressé depuis les dernières décennies, mais la casse du système social né de l'après-guerre par le CNR.

    Donc, merci Sarko d'avoir été aussi stupide, menteur, dégoûtant, abject, immoral, prétentieux et tous les synonymes du genre. Il ne restera que ça de ce quinquennat dans l'histoire de France... celui qui aura réussi à exacerber ses concitoyens en si peu de temps (un calvaire pour nous autres).

    Maintenant, tu fais tes valises et tu vas voir ailleurs si nous y sommes... nous allons nous occuper du PS.

  49. 249
    juba dit:

    Cher Jean-Luc Mélenchon, éveilleur des consciences, chers sympatisants blogueurs,

    Sur la Passion par Bossuet : «…la cruauté et la risée se joignent ensemble de toute leur force…puisque l’enfer vomit son venin, et que les démons sont comme les âmes qui produisent tous les mouvements que nous voyons. C’est pourquoi, en cette journée, où règnent les esprits moqueurs et cruels, il se fait un si étrange assemblage de dérision et de cruauté, qu’on ne sait presque laquelle y domine : et toutefois la risée l’emporte, parce qu’étant l’effet de l’orgueil qui règne dans ces esprits malheureux, au jour de leur puissance et de leur triomphe, ils aurons voulu donner la première place à leur inclinaison dominante.»

    Clin d'oeil à la minorité silencieuse d'origine asiatique ; citations de Confucius :

    « Quand vous plantez une graine une fois, vous obtenez une seule et unique récolte. Quand vous instruisez les gens, vous en obtenez cent.

    Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté.

    Sous un bon gouvernement, la pauvreté est une honte ; sous un mauvais gouvernement, la richesse est aussi une honte.

    Le prince ne doit pas craindre de n’avoir pas une population nombreuse, mais de ne pas avoir une juste répartition des biens.»

    Autre proverbe chinois : « Une baguette est facile à casser, dix baguettes sont dures comme le fer.»

  50. 250
    stephane dit:

    Oui Jean-Luc, "notre patrie est belle et forte quand elle aime tous ses enfants".
    Quel magnifique message d'amour que voilà et qui n'en finit pas de m'émouvoir.
    Merci pour tous ces mots qui nous touchent et qui nous donnent à tous ce formidable espoir et cette volonté de résistance. A ce soir mes amis!

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 1120 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive