18avr 12

Trois jours avant

Ce billet a été lu 82 699 fois.

J’écris, tard, en mettant de l’ordre dans mes notes sur les événements auxquels je dois m’intéresser dans le flot du travail à fournir ces jours-ci. Il y est question de notre meeting du 19 avril à Paris. Puis de la pauvre trouvaille de Sarkozy sur la Banque centrale européenne. Elle m’a captivé. Elle est si révélatrice de l’abaissement dans lequel le gouvernement Merkel veut tenir le reste de l’Europe ! Ensuite je reviens sur le sondage qui attribuait une majorité à madame Le Pen dans la jeunesse. Puis sur une lettre ouverte que l’oligarque Paul Dubrule m’adresse. Enfin des tentatives de campagnes de boules puantes contre moi, de leur ridicule et de leur signification. Du reste de ce que je dis et fais, vous savez tout en suivant les discours et les entretiens de presse.

Jeudi nous tiendrons le dernier de nos meetings nationaux avant le premier tour de l’élection présidentielle. Ça se passera à la Porte de Versailles. Ce sera un événement, je l’espère et je demande à ceux qui me lisent de nous aider à en assurer le succès. Je prendrai la parole assez tôt. Vers 19 heures 30 maximum en raison des contraintes de diffusion audiovisuelle. Dans le même temps que ce meeting géant, il y aura dans de nombreuses villes des écoutes collectives ou des retransmissions en salle de réunion. Cette journée est donc un temps de mobilisation générale. Elle va nous servir à passer en force le cap de la dernière journée de campagne, le lendemain vendredi, avant la trêve du silence des deux derniers jours. Comme nous ne savons pas ce qui nous attend quand les urnes auront parlé, du meilleur ou du pire, ce sera un moment aussi de fraternité entre tous ceux qui se sont jetés à corps perdus dans cette bataille et qui ne se sépareront plus je le sais bien.

24 heures ! C'est le temps qu'aura vécu le dernier bobard Sarkozyste sur la Banque centrale européenne. L’histoire montre l’ampleur du désarroi du personnage. Et des limites dans lesquelles désormais la France est enfermée par le gouvernement conservateur allemand. Dimanche, à la Concorde, le candidat Sarkozy a repris un argument du Front de Gauche sur la nécessaire évolution de la BCE. J’en rappelle les mots : « Je veux poser le problème du rôle de la Banque centrale européenne dans le soutien à la croissance. C’est une question très importante que nous ne pourrons pas éluder. (…). La crise – et l’Européen convaincu que je suis veut le dire – nous a montré les limites des règles qui ont été fixées dans le Traité de Maastricht. (…) Alors sur le rôle de la Banque centrale dans le soutien à la croissance, nous allons aussi ouvrir le débat. Et nous allons faire avancer l’Europe. » Hormis le fait que nous ne cherchons pas « la croissance » en général mais une relance sociale et écologique de l'activité, nous pourrions être d'accord. Et tout autant quand, toujours sur ce sujet, Nicolas Sarkozy se réfère au Général De Gaulle : « Quand le Général De Gaulle au milieu des années 60 a posé la question de la politique agricole commune et qu’il n’a pas été entendu, il n’a pas hésité à faire la politique de la chaise vide. On l’a accusé de détruire l’Europe, alors qu’à ce moment-là, par cette politique-là, il a construit l’Europe pour les décennies qui allaient suivre ». S'il avait lu notre programme, il saurait que la politique de la chaise vide n'est pas le seul moyen pour créer le rapport de force en Europe. Mais il ne faut pas trop en attendre de lui. Car tout cela est parole verbale. Pour ce qui est de l'action et des décisions, il aura fallu moins de 24 heures pour que Sarkozy capitule.

Dès le lendemain de ce meeting, le porte-parole d'Angela Merkel a fait savoir que « la conviction profonde du gouvernement allemand est que la BCE exerce son mandat de manière totalement indépendante de la politique. Et cette conviction est connue à Paris ». Il a même rappelé qu'« au cours d'une série de conférences de presse, les deux [Mme Merkel et M. Sarkozy] ont professé leur attachement à l'indépendance de la BCE ». Sitôt ce rappel édicté, la droite française a obéi aux ordres de la chancelière allemande. Quelques heures après, toujours ce lundi 16 avril, c'est le Premier Ministre François Fillon qui a entamé le rétropédalage. Sur BFMTV, il a ainsi déclaré : « Le président l'a lui-même confirmé : il ne s'agit pas de renégocier son statut ou de renégocier les traitésv ». Une journée après les envolées de la Concorde, il n'était déjà plus question de toucher à l'indépendance de la Banque centrale européenne.

Nicolas Sarkozy l'a confirmé lui-même ce mardi 17 avril au matin, sur France Inter. Voici ce qu'il a déclaré : « Je suis pour l'indépendance ». Fin de partie ! Puis, pour ne pas avoir l'air complètement idiot, Sarkozy a fait des phrases avec sa bouche expliquant que « justement parce qu'il y a l'indépendance il faut pouvoir discuter. La condition de l'indépendance c'est le dialogue, c'est justement parce qu'on est indépendant qu'on doit dialoguer. Ce qui ne va pas, c'est cette idée folle qui consiste à dire que parce que la Banque centrale est indépendante, on n'a pas le droit de parler, c'est tout le contraire ».

Pas du tout ! L’indépendance telle que décrite par le Traité de Lisbonne interdit formellement ce genre dialogue ! Car il s’agirait d’influencer ses décisions et c’est précisément cela qui est interdit par le Traité de Lisbonne. Le traité est très clair. L'article 130-TFUE consacre l'indépendance de la Banque centrale : « Ni la BCE, ni une banque centrale nationale, ni un membre quelconque de leurs organes de décision ne peuvent solliciter ni accepter des instructions des institutions, organes ou organismes de l’Union, des gouvernements des Etats membres ou de tout autre organisme. Les institutions de l’Union ainsi que les gouvernements des Etats membres s’engagent à respecter ce principe et à ne pas chercher à influencer les membres des organes de décision de la Banque centrale européenne. » Et le mandat de cette banque indépendante est parfaitement délimité. Il n’y est aucunement question de croissance. Quant à l'article 119-TFUE, il reprend l'article III-177 du TCE de 2005 et sacralise la « stabilité des prix » comme objectif de la BCE : « l’action des Etats membres et de l’Union comporte une politique monétaire et une politique de change uniques dont l’objectif principal est de maintenir la stabilité des prix ».

Nicolas Sarkozy ne pouvait donc faire mieux que des phrases. C'est ce qu'il a fait. Cela ne nous surprend pas. Mais ce qui nous attriste et nous inquiète c'est que François Hollande soit sur la même ligne que lui. Voilà ce que le candidat socialiste a déclaré le 5 décembre dernier à Berlin, devant le congrès du Parti social-démocrate allemand au sujet de la Banque centrale européenne : « Je respecte son indépendance. Je souhaite qu'elle puisse élargir son rôle […] dans le cadre de ses actuels statuts ». Le Front de Gauche est donc le seul vote pour changer cette situation absurde et terrible pour l'économie européenne.

La question du SMIC s'est progressivement installée dans le débat présidentiel. C'est un acquis de la campagne du Front de Gauche. Dans mon discours de Lille le 27 mars, j'avais mis en garde le PS : « Quand on est de gauche et qu’on arrive au pouvoir, le SMIC on l’augmente, ça fait parti des figures imposées ». Sans nous, aucun journaliste n'aurait donc interrogé François Hollande sur le SMIC. Ce dernier aurait ainsi pu en rester au renvoi aux négociations des partenaires sociaux. Une méthode qui lui sert régulièrement d'écran de fumée pour ne rien proposer dès qu'il s'agit de droits des travailleurs. Cette fois-ci, il n'a pas pu s'en tirer comme ça. Et interrogé successivement sur RTL puis sur France 2, il a dû concéder qu'il faudrait un coup de pouce au SMIC. C'est un bon début même si c'est peu de chose pour l'instant. Le coup de pouce, c'est la hausse du SMIC que le gouvernement est libre de décider au-delà de son indexation sur les prix. Hollande veut proposer aux partenaires sociaux que ce coup de pouce soit équivalent à la moitié de la croissance constatée. Si elle avait été appliquée depuis 2007, cette proposition aurait augmenté le SMIC d'à peine 4 % supplémentaires (+15%, contre +11% de hausse décidée par le gouvernement depuis 2007), selon les calculs du journal Les Echos. Avec la formule de François Hollande, le SMIC brut serait à 1 450 euros contre 1 398 actuellement. Les smicards n'auraient donc gagné en 5 ans que 40 euros nets de plus par mois. Ce n'est pas beaucoup mais même ce rattrapage il n'est pas certain de le décider. Ce que les 3 millions de smicards peuvent espérer avec sa formule en 2012… c'est une hausse de 2,70 euros nets par mois. En effet, il table dans son projet sur une croissance du PIB de 0,5 % en 2012. En application de sa proposition, cela donne donc un coup de pouce au SMIC de 0,25 %.

Quant à la négociation dont François Hollande fait dépendre les futurs choix du gouvernement, son déroulement est connu d'avance. Car sur le SMIC, les positions sociales en présence sont parfaitement connues. Les syndicats sont tous pour la hausse du SMIC et la majorité d'entre eux, CGT, FO et Solidaires partagent la volonté du Front de Gauche de le porter à 1 700 euros bruts. Quant au Medef, il est contre toute hausse du SMIC. On ne voit donc pas ce qu'il y aura à négocier. Surtout avec une base de négociation aussi mauvaise que la formule de coup de pouce proposée par Hollande. En effet son coup de pouce de 0,25 % en 2012 représente 84 fois moins que ce que propose la CGT avec la hausse du SMIC à 1 700 euros (+21 %).

Reste donc à rappeler la loi
: c'est au gouvernement de décider de la hausse du SMIC par décret. C'est ce qui permettra au Front de Gauche d'accorder dès 2012 une augmentation de salaire net de 239 euros par mois pour un smicard si nous arrivons au pouvoir. Cette perspective a fait montrer les dents au capital. L'Institut de l'entreprise, organisme satellite du Medef, et le Modem ont en effet prétendu que la hausse du SMIC à 1700 euros et la fin des exonérations de cotisations sociales conduirait à « 800 000 suppressions d'emplois » selon l'Institut de l'Entreprise et à « 1 million de chômeurs en plus dès septembre » selon le Modem. Les méthodes d'estimations de pareilles menaces ne sont bien sûr pas précisées. Car elles sont uniquement destinées à faire peur. Car c'est une présentation erronée des propositions du Front de Gauche. Pour atteindre 1 700 euros bruts en 2012 (+21 %), la hausse du SMIC peut être échelonnée en 3 hausses : +7% au 1er juin, +6,5% au 1er septembre, +6,5% au 1er décembre. C'est la méthode qui a été appliquée en 1981 sous forme de 4 hausses en juin, septembre, novembre et décembre. C'est une bonne manière de permettre aux entreprises d'absorber cette hausse grâce à l'augmentation progressive de leur chiffres d'affaires et de leurs commandes que permettra la relance de la consommation par des millions de smicards mieux payés. Et le Front de Gauche ne propose pas la fin immédiate des exonérations de cotisations sociales mais leur disparition progressive, à commencer par le secteur des services, non soumis à la concurrence internationale. Il n'y aura donc pas de choc brutal sur le "coût du travail" comme le prétendent l'Institut de l'entreprise et le Modem.

D'ailleurs ce n'est pas le coût du travail qui détruit l'emploi depuis des années mais le manque d'activité. Il ne s'agit pas là d'estimation mais du bilan bien réel du système actuel. Celui dont les coûts et le chiffrage ne sont jamais faits. Alors qu'il ne marche pas. 600 000 emplois ont en effet été détruits de 2008 à 2010. Et pendant cette période, le SMIC n'a jamais été aussi peu augmenté, puisque la présidence Sarkozy est la seule de la 5ème République sans aucun coup de pouce au SMIC. Quant aux exonérations de cotisations sociales, elles n'ont jamais été aussi élevées puisqu'elles ont atteint 30 milliards par an. Et pourtant l'emploi a massivement reculé. La clef de la lutte contre le chômage se situe donc dans la relance de l'activité dont la hausse du SMIC est une pièce maîtresse. La hausse du SMIC permet de relancer l'activité pour développer le chiffre d'affaires des entreprises. En passant le SMIC à 1700 euros, 30 milliards de salaires supplémentaires seraient injectés dans la consommation au bout d'un an. 15 milliards de salaires supplémentaires pour les actuels smicards. Et 15 milliards de salaires supplémentaires par impact sur les grilles de salaires qui devront être modifiées pour tenir compte de la hausse du SMIC.

Cette propagation de la hausse du SMIC n'est pas un voeu du Front de Gauche mais un constat effectué par l'INSEE. Et la propagation constatée par le passé aux autres salaires est d'autant plus forte que la hausse du SMIC est importante. Au-delà d'un an, la masse de salaires supplémentaires redistribuée sera donc encore plus importante. En attendant, dès la première année, les 30 milliards de salaires supplémentaires injectés dans la consommation entraîneront plus 0,8 % de croissance de l'activité. Ce qui permettra la création de 180 000 emplois, selon les ratios actuels de création d'emploi par point de PIB. Et encore, c'est bien sûr sans compter l'impact beaucoup plus favorable en emplois que nous pourrons atteindre en appliquant les protections nécessaires aux frontières pour réduire la consommation de produits importés. Ils représentent environ 15% de la consommation et pourraient rapidement être réduits à 10% grâce aux visas écologiques et sociaux aux frontières. Car un SMIC plus élevé permettra aux plus pauvres des salariés d'acheter des produits de meilleure qualité fabriqués en France. C'est aussi la preuve que la hausse du SMIC est une mesure de salubrité écologique.

La semaine dernière, je décortiquais ici le montage réalisé par « Le Monde » autour d’un sondage selon lequel les jeunes voteraient majoritairement pour Marine Le Pen. Je trouvais cette publication très douteuse. J’avais raison. La manipulation était tellement grosse que la Commission des sondages a été obligée de réagir. Ce n’est pas son habitude. Les instituts de sondages bafouent très régulièrement les règles scientifiques ainsi que la législation régissant les sondages. Mais il est si rare que la Commission des sondages intervienne ! Sa réaction est donc exceptionnelle. « Le Monde » a été contraint de publier une admonestation de ladite Commission dans son édition du 17 avril. Ce rectificatif expliquait notamment que : « Le sous-échantillon des "jeunes 18-24 ans" comportait moins de 200 personnes, et cette indication faisait défaut. Eu égard, notamment, à la faiblesse de cet effectif et aux marges d’incertitude qui affectent par voie de conséquence les résultats obtenus, la commission des sondages rappelle qu’ils doivent être interprétés avec une grande prudence. La présentation qu’en a faite Le Monde n’a pas respecté cette règle de prudence ». Comme à son habitude, la Commission des sondages n’a guère fait de bruit. Une petite réprimande qui rase les murs. En effet la loi de 1977 « relative à la publication et à la diffusion de certains sondages d’opinion » permet à la Commission des sondages d’imposer une mise au point diffusée de manière à lui assurer « une audience équivalente à celle de ce sondage » (article 9 de la loi de 1977). On va voir ce que la commission a fait de ce pouvoir. On se souvient que Le Monde publiait son « information » en une du journal et consacrait aux commentaires une page entière (page 3). La mise en point exigée par la commission des sondages n’a été publiée qu’en page 7 du journal, dans un petit encadré perdu au milieu de plusieurs articles. La Commission des sondages n’a aucune autorité. Elle n’est pas en état de faire respecter quelques règles que ce soit. Donc elle ne sert à rien.

L'oligarque français Paul Dubrule m’interpelle dans une lettre ouverte publiée par Les Echos et intitulée « lettre ouverte d’un "exilé libre" à Jean-Luc Mélenchon ». Ah ! Paul Dubrule est le co-fondateur d’Accor, groupe du CAC40 leader mondial dans le domaine de l’hôtellerie. J’ai cité plusieurs fois son nom dans les meetings du Front de Gauche. J’y ai dit que Paul Dubrule est un évadé fiscal, contrairement à ce qu’il affirme dans sa lettre ouverte. Je n’ai rien inventé puisque c’est Monsieur Dubrule lui-même qui a reconnu à plusieurs reprises s’être installé à Genève en 2006 afin de payer moins d’impôts. Le magazine « Complément d’enquête » diffusé sur France 2 le 3 mai 2010 – et dans lequel j’étais invité à réagir – a été le premier à rapporter les propos de Paul Dubrule reconnaissant payer considérablement moins d’impôt en Suisse qu’il ne devrait en payer en France. Monsieur Dubrule avait alors expliqué aux journalistes de « Complément d’enquête » qu’il aurait dû payer 2,5 millions d’euros d’impôt en France en 2006 mais n’en avait payé que 200 000 en Suisse. En décembre 2010, le magazine suisse « Le Bilan » publie son classement des « 300 plus riches de Suisse » et demande à Paul Dubrule pourquoi il s’est installé en Suisse. Ce dernier répond : « Pour des raisons fiscales et familiales. Il y a trois ans, il n’y avait pas le bouclier fiscal en France et ici je bénéficie d’un forfait fiscal ». Un an plus tard, en janvier 2012, Monsieur Dubrule revenait sur ses déclarations… Mais il confirmait payer moins d’impôt en Suisse que ce qu’il devrait en payer en France. Il se disait préoccupé par « les incertitudes fiscales. Les lois peuvent changer du jour au lendemain, on peut supprimer le bouclier fiscal… ». Pauvre chou ! La fortune de Monsieur Dubrule est tellement importante qu’il ne sait plus vraiment ce qu’il a payé comme impôt en France. En février 2012, c’est devant les caméras de France 2 venues l’interroger pour le journal télévisé du 14 février, que Monsieur Dubrule déclare : « Il est normal que j’essaie de le [son patrimoine] gérer au mieux des intérêts de ma famille ». Et de s’interroger : « Est-ce qu’il y a de la grandeur d’âme à se laisser plumer quand tout à fait légalement on peut faire autrement ».

Soudain, voici que Monsieur Dubrule refuse la qualification d'évadé fiscal. Faudrait-il plutôt le qualifier de "déserteur" ? Dans sa lettre, Monsieur Dubrule veut se justifier en expliquant qu’il va payer en 2012 beaucoup plus d’impôt que moi. Mais cela est parfaitement normal ! Sa fortune personnelle est estimée entre 80 et 160 millions d’euros. Oui Monsieur Dubrule, en France, plus on est riche et plus on participe à la solidarité nationale. Donc il est parfaitement normal que vous payiez plus d’impôt que moi. Paul Dubrule conclut sa lettre ouverte en m’interpellant ainsi : « Cher Monsieur Mélenchon, vous pouvez continuer à vous servir de moi dans vos meetings, cela ne me dérange pas ». Ouf, nous voilà rassurés ! Cela dit, on ne s’en servira pas que pendant nos meetings. Monsieur Dubrule doit savoir que le Front de Gauche se servira également des évadés fiscaux lorsque nous gouvernerons le pays puisque nous les obligerons à verser au fisc français la différence entre ce qu’ils paient à l’étranger et ce qu’ils devraient payer en France. Pour être exact, il ne s’agit pas de « se servir d’eux » mais de se servir de leur argent pour organiser un véritable partage des richesses.

Depuis deux jours la campagne marche au rythme d’une boule puante par jour contre moi. Lundi c’était la remise de légion d’honneur de Patrick Buisson. J’y étais. Donc cela prouverait ma connivence avec l’Elysée. A l'origine de cette « révélation » le « Nouvel observateur » et son journaliste d’investigation mondaine Maël Thierry. En fait une commande du PS. Reprise au détour d’une phrase par Jean-Jacques Bourdin qui ne m’avait pas habitué à ce genre de procédé, cette sottise tournera en boucle jusqu’à ce que le communiqué de François Delapierre mette les pendules à l’heure. Jusque-là aucun des « journalistes » qui répétaient comme des perroquets la trouvaille n’avait poussé la curiosité jusqu’à se demander ce que valait cette « information ». Cette remise de décoration a eu lieu il y a quatre ans ! Personne ne le dit. A l’époque Buisson était journaliste et pas conseiller officiel de Sarkozy. Pas un mot sur ce détail. Je polémiquais régulièrement avec lui dans l’émission « politiquement show » de LCI. Personne ne le saura. Je suis donc allé par pur « fair-play » à l’égard d’un adversaire. Je ne suis pas le seul. Jean-Christophe Cambadélis, pour les mêmes raisons, s’y trouvait aussi. Mais à lui, on ne demande rien. A moi non plus, ni à aucun élu car nous assistons à de très nombreuses remises de légion d’honneur à des gens de toutes opinions. Moralité : ne fréquentez aucun journaliste jamais à aucun propos. Le risque est trop grand de le retrouver un jour ou l’autre conseiller du prince. Ou vivant avec un de ses ministres. Ce qui me révulse dans cette affaire c’est que cela parte de ce petit monde qui passe sa vie en déjeuner en ville, vacances communes et plus si affinité. Que ceux-là viennent me provoquer à propos d’une mondanité qui remonte à quatre ans, me donnerait des envies de ripostes si je n’avais mieux à faire ces jours-ci.

Le mardi la journée a commencé avec une photo de moi en compagnie de Bachar El-Assad ! Cette nouvelle « révélation » a transité une nouvelle fois par les « journalistes » du Nouvel Observateur. En fait, en tant que ministre de Lionel Jospin, et sur sa consigne, j’ai été chargé de raccompagner El-Assad à son avion comme c’est le protocole républicain. Nul choix de ma part. Juste un tour de rôle dans le tableau des ministres qui chaque jour ou semaine doivent accueillir ou raccompagner des chefs d’Etat. L’intention malveillante est donc tout à fait évidente. Je suis donc très en colère. Et, du coup, la mémoire me revient de gens que j’ai croisé dans ces occasions officielles. Mais ceux-là étaient là par choix. Ça me revient ! Quand je suis aussi allé chercher Abdelaziz Bouteflika à l’Hôtel Marigny, j’ai dû attendre la fin de sa conversation avec Jean Daniel, le patron du « Nouvel Observateur ». L’un et l’autre sont sortis ensemble et ont descendu les escaliers en se tenant par la main. Jean Daniel était ému aux larmes et rouge comme un premier communiant devant une gourmandise ! Il y a plein de photos de cette scène émouvante. On les regarde ? Quelqu’un veut d’autres souvenirs ? Les tireurs de ficelles qui orchestrent ces petites bassesses feraient bien de s’occuper de l’extrême-droite ! J’invite aussi la direction du « Nouvel Observateur » à s’occuper de l’extrême-droite, au lieu de venir me salir chaque matin. Mais peut-être est-ce trop demander à Laurent Joffrin que de s’attaquer à des gens avec qui il a passé de si joyeuses vacances. Et il y a aussi des photos !

Mercredi matin, nouvelle « révélation » : cette fois-ci un déjeuner « secret » avec Guaino. C’était évidemment il y a trois ans et non il y a huit jours. Ce déjeuner « secret » ayant eu lieu sur la terrasse nullement secrète du restaurant de l’Institut du monde arabe, on devine la bombe qu’est cette révélation. Une nouvelle fois à la manœuvre « Le Nouvel Observateur ». Lequel s’interroge longuement sur la nature de ce lien qu’il m’invente. Ils n’ont que ça à faire ? Oui. Leur but est d’aider Le Pen avec laquelle Laurent Joffrin, le rédacteur en chef, a passé ses vacances tant de fois. Celle-là qui n’en attendait pas tant, fait relayer par ses affidés ce genre « d’informations ». Bref vous l’avez tous compris, je suis sous le feu. La ligne d’action de tous ces gens tient en une idée : « D’accord nous sommes pourris, mais il est des nôtres ». Objectif : ramener Le Pen dans la position du verrou, en troisième position. La une de Libération y fait écho. Elle reproduit un tweet présenté comme l’annonce des résultats : on y voit Le Pen en troisième position. Un monde en ordre enfin ! Demain il y aura autre chose et vendredi de même. Je me demande ce que va être le samedi dimanche.

Bon. J’ai eu le nez creux en refusant de me réjouir de cette vidéo qui m’invitait à prendre le pouvoir sur cette jeune chanteuse. « C’était un canular » ont déclaré depuis ses auteurs ! Non ? Sans blague ! J’aurai quand même souri un peu. Je note que cette sorte de pignouf ne fait pas des canulars avec quelqu’un d’autre que moi. Canulars mais pas téméraires ! Et les mêmes qui n’ont pas eu l’élémentaire courtoisie de me contacter avant ne l’on pas fait davantage après. La classe, pas vrai ? Histoire de se décrasser les esgourdes après cet épisode, je vous propose une chanson créée par Dominique Grange, pour notre temps et qui parle de notre temps : « dégage ! dégage ! dégage ! » Une sorte d’antidote.


999 commentaires à “Trois jours avant”

Pages : « 110 11 12 13 14 15 16 [17] 18 19 20 »

  1. 801
    Christina dit:

    J'ai suivi beaucoup de campagnes présidentielles sous la 5ème République et je trouve celle menée par Jean-Luc Mélenchon comme étant la plus belle d'entre toutes. La vie n'est pas la survie. Réussir sa vie n'est pas réussir dans la vie. La véritable valeur n'est pas monétaire. Le peuple n'est pas un agrégat informe et décérébré. La conscience collective dépasse la somme de nos consciences individuelles qu'elle contribue à nourrir. Nous sommes tous semblables, tous frères, au-delà et avec nos différences. Chacun de nous détient une parcelle du monde de demain. Cela s'exprime dimanche par un geste simple, merveilleux, joyeux et grave à la fois. Non, nous ne manquerons pas de courage, quelle que soit l'issue du scrutin. Nous savons désormais qu'un mouvement est né. Nous nous sommes reconnus les uns les autres. Plus rien ne sera comme avant si nous sommes unis, courageux et fidèles à nos valeurs humaines. Mes amis, mes camarades, oui, on a déjà gagné !

  2. 802
    Maxime Vivas dit:

    Je vous recommande vivement ce court texte documenté qui décortique le tout dernier mensonge de Laurent Joffrin et qui en explique les raisons.

    http://www.legrandsoir.info/laurent-joffrin-ou-le-mepris-de-ses-lecteurs.html

    On y voit aussi 2 photos de Joffrin et Le Pen ensemble, en vacances.

    Jean-Luc Mélenchon est grandi par de tels adversaires.

  3. 803
    jacquelin dit:

    À Marion

    On s'en fout de chez s'en fout des ces cuisines
    si on n'est pas devant MLP cette fois on le sera demain
    ce qui compte c'est l'exemple qu'on donne du réveil du peuple

    Tu ne veux pas voter dans ce cas au second tour ?

    T'as tout faux, Hollande n'est qu'une toute petite étape. Mettre dans la balance la 3eme place au soir du dimanche 22 est peut être un objectif mais absolument pas une fin en soi.
    Si tes convictions ne tiennent qu'à cette gloriole, alors tant pis, retourne a cette cuisine qui ne mène a rien.
    Le 6 mai au soir on a tout à commencer. Et on le sait. On devra aller chercher ce qu’on veut quelque soit l’élu, Mélenchon y compris, avec les dents.

    Mais pas avec Sarkozy comme vase de nuit en première ligne.

  4. 804
    Menjine dit:

    Chevènement qui avait quitté le gouvernement au moment de la Guerre en Irak, a rejoint Hollande qui non content de ne pas proposer la sortie de l'OTAN, propose ce matin une intervention en Syrie. Notre Che ne sent-il pas le ridicule et la contradiction de son attitude ?
    La position internationaliste de Mélenchon et du fdg est la seule respectable, humaine.
    Honte au PS.

  5. 805
    HOUITTE dit:

    françoise11
    Bonjour, merci à Lackland (702) je me suis "un peu" révoltée ce matin en observant le silence radio quant au meeting d'hier à la porte de Versailles - De ce fait, j'ai écrit à France Inter et au médiateur, à peu près dans ce sens car je n'ai pas fait de copier/coller :
    Mon texte
    "Objet : De qui se moque-t-on ?
    I-nad-mis-sible ! Radio de Service Public qui ne rend pas compte de l'actualité en pleine campagne électorale. Serviriez-vous des intérêts partisans ? Donc ce matin, on a parlé des meetings de MM. F. Fayrou, F. Hollande, N. Sarkozy et M. JL. Mélenchon ? SILENCE RADIO. Il n'existe pas. Es-ce pour être oubliés ou bafoués que nous versons une redevance ?. Vivement l'avènement d'un monde moins injuste"

  6. 806
    jpp2coutras dit:

    Enthousiaste après cette assemblée de Paris pleine d'humanité vibrante, comme une marée montante pleine de promesses, j'ai ressenti comme en mai 68 comme en 81 qu'une grande porte s'ouvre sur la nature verdoyante et la lumière éblouissante du jour...et vous l'avez si bien ré-ouverte que nous vous en serons infiniment reconnaissants pour ce futur plus tout à fait aussi sombre que veulent nous l'imposer les malfaiteurs ultra-libéraux.
    Les tenants de la Caste bleue- blanche-rose ne pourront pas maintenir la grande porte fermée longtemps à 1 contre 10000...
    Nous pouvons faire autrement c'est devenu évident:
    un seul vote nécessaire, votons FdG avec jl Mélenchon !

  7. 807
    Jean-Claude dit:

    Bonjour à tous,
    Oui, NS sera en grande difficulté au soir du premier tour et humilié au deuxième tour car les milieux politicos-financiers européens en ont décidé ainsi; c'est ce qui explique que les rats quittent le navire, les déclarations du clan Chirac,le silence de Villepin et les flatteries de madame Parisot à l'égard de FH.
    Tous ces gens là en sont déjà au deuxième tour. Il faut impérativement faire apparaître la victoire comme une victoire de la sociale-démocratie des ventres mous du PS (encore socialistes ceux là ?) totalement déconnectée de la gauche politique représentée uniquement aujourd'hui par le Front de Gauche. Il faut donc affaiblir son candidat en déversant des flots de boue (c'est fait avec l'aide de Libération, du Monde et de Marianne,les soit disant journaux de gauche). Il faut que l'on trouve Monsieur Poutou sympathique. Il faut refermer le verrou Le Pen que seul, le candidat du Front de Gauche a tenté de forcer.(c'est fait avec à la une,pleine page de Libération, la madame Le Pen).Il faut faire parler madame Arthaud qui prétend que finalement voter dimanche n'a pas d'importance.Il faut faire dire à madame Joly,qui n'aura décidément rien compris dans cette campagne, bien manipulée par l'équipe des Mamer et autre Cohn Bendit, que la planification écologique...c'est le productivisme. La seule chose que tous n'ont pas encore évaluée, c'est le contenu et la profondeur de l'empreinte que le Front de Gauche aura laissé pour l'avenir...

  8. 808
    V.Dhersignerie dit:

    Abonnée à QUE CHOISIR je viens de recevoir le dernier n°. Page 65, le président Alain BAZOT titre : "Principale préoccupation des Français, le pouvoir d'achat a été le grand absent des débats de l'élection présidentielle. Aucun candidat n'a défendu.... un projet cohérent en matière de consommation". Plus loin, il explique "seuls deux candidats (Nicolas Dupont-Aignan et Eva Joly) ont signé notre pacte et les mesures consuméristes..." Déjà certaines rubriques "partisanes" m'avaient interpellées pour d'autres numéros, mais là, c'est le pompon. Puisque vous ignorez, M. BAZOT le programme du FdG, que vous n'avez pas cherché à le connaître, je vous informe que, dès ce jour, je résilie mon abonnement à votre revue que vous dites "Indépendante".

  9. 809
    Dominique LAVOREL dit:

    Bonsoir,

    Je ne connais pas le résultat de dimanche : 4°, 3° ou même 2° ?
    Ce que je sais c'est l'immense reconnaissance que je vous dois pour ce message d'espoir qui ne s'éteindra plus...
    Demain, debout, fraternité, humanisme, lumière, je croyais que ces mots n'existaient plus.
    Merci mille fois.

  10. 810
    Hold-up dit:

    Bonjour à tous le monde et aussi bonjour aux indécis ou sympathisants du PS qui viennent lire ici ce que sera demain.Un rappel : Souvenons -nous qu'en 2005, 59 % des électeurs socialistes ont vote « non » au TCE et que la majorité des français ont voté « non » au TCE à 55 %. En pleine crise du capitalisme financier nous devons nous rassembler pour inventer une autre réalité que celle que le peuple grec est en train de vivre. Refusons le lynchage des peuples en Europe ! Refusons que tout un nouveau pan de la population soit obliger à fouiller les poubelles pour se nourrir. Refusons cette logique qui contraint les malades à quitter leur lit d'hôpital en pleine nuit et à rentrer en auto-stop comme en Angleterre dans le royaume inique de David Cameron pour cause de rigueur budgétaire. Refusons cette logique infâme née aux USA qui pousse les compagnies privées à reprendre les fauteuils roulants des handicapés du fait que ceux-ci ne peuvent pas payer un service qui hier encore était gratuit.Comprenons que l'aristocratie nouvelle a depuis cinq années déterré la hache de guerre et qu'ils imaginent toutes sortes de planifications sordides contre nous pour accélérer notre déchéance en tant qu'humains. Nous, électrices et électeurs français, nous avons une responsabilité historique nouvelle. En 2012 comme en 2005, notre vote est lucide, résistant et créateur. Oui, je vote Jean-Luc Mélenchon et FdG parce que je refuse le nouvel esclavagisme qu'on nous promet et qu'on me vend...

  11. 811
    mercure40 dit:

    @832 marj
    Hé oui hier nous avions droit à FH sur le grand journal et à son clone sans doute sur LCP puisqu'il y apparaissait en simultané sur les deux médias, mais pas un commentaire ni encore moins une retransmission. 60 000 Mélenchonistes c'est quantité négligeables ou plutôt quantité in regardable pour ces médiocrates qui font les beaux jours de notre "information"
    Comme l'a dit JL à Versailles hier Mélenchon n'est "ni à vendre, ni à acheter, ni à domestiquer !"
    à l'inverse de EJ qui rameute pour le PS.

  12. 812
    fredaster dit:

    Ne soyons pas étonné par le comportement de beaucoup trop de journalistes et évitons la caricature (le mythe du privilège par l'abattement fiscal de 30%, par exemple, plafonné depuis belle lurette à 7 500 euros). Posons-nous plutôt la question de savoir pourquoi et comment nous en sommes arrivés là. Déjà en 2003, l'excellent François Ruffin (France Inter, Fakir), notamment dans le Monde Diplomatique, fournissait une réponse
    "Comment l’enseignement du journalisme parvient-il à fabriquer en série et au moindre coût des professionnels disposés ou résignés à faire de l’information telle qu’elle est devenue ? Pourquoi des aînés ayant intériorisé les contraintes du marché s’ingénient-ils, avec conviction et sincérité, à les faire adopter par leurs cadets, afin que tous se sentent « libres » dans des médias « libres » ? A ces questions, une plongée dans le Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris offre bien des réponses. Issue de la Résistance et porteuse, hier encore, de la conception rigoureuse et de l’éthique chères à Hubert Beuve-Méry, fondateur du « Monde », l’école de la rue du Louvre a subi une mue caractéristique. Avec l’argent-roi, le conformisme y a pris le pouvoir. Ses diplômés n’ont plus besoin d’« aller aux ordres » pour servir les puissants : pour beaucoup d’entre eux, tout est déjà dans l’ordre..."
    Résistance...

  13. 813
    Donato DI CESARE dit:

    Merci à Jean-Luc MELENCHON et toute l'équipe du Font de Gauche pour cette merveilleuse campagne,
    qui n'est que le début d'une nouvelle vie humaine.
    Pourquoi voudriez-vous que des journalistes, grassement payés, disent du bien de celui qui va amputer leur butin ?
    Je ne sais pas si quelqu'un en a parlé, mais un coup de théatre s'est produit cette nuit:
    Eric Besson a quitté le gouvernement.
    Pour finir, j'aimerais cité Erde34:
    N'oubliez jamais qu'il ne sert à rien de réduire son champ de vision à un problème personnel, mais de voir la situation globale de notre société .
    L'humain d'abord !

  14. 814
    Jonquet dit:

    Je suis encore indécis, pas du tout Sarkozyste et encore moins "hollandiste" je m'interroge sur vos propositions qui me semblent un peu "hors du temps" mais il me faut bien voter! honnêtement je n'y comprend rien, vous dites "il y a de l'argent" mais oùest il ? prendre aux riches pour donner aux pauvres, franchement sont ils assez nombreux ?,évolution du smig a 1700 euros en 5 ans, cela dépendra de la croissance économique et nous ne vendons pratiquement rien à l'étranger, comment réindustrialiser le pays ? quelle organisation administrative de notre pays, suppression des départements, réequilibrage des régions.....et notre place en Europe, toute seule la France n'a aucune chance, comment allez vous discuter le "bout de gras" avec nos partenaires européens? autant de questions qui me font plut^tot pencher vers F.Bayrou, pour l'instant, et puis vous allez donner consigne de voter pour hollande qui n'est vraiment pas à la hauteur de la situation, plutôt qu'une copie ilvaut mieux garder l'original, alors que nous avons la possibilité de virer les deux appelés bêtement "favoris" vous pas plus que les autres, j'enlève la candidature Le Pen, réussis à proposer réellement une nouvelle société qui ne stigmatise pas les citoyens aisés des autres classes moyennes et laborieuses, dommage on restera toujours dans une société sclérosée dans laquelle deux "mondes" vont s'affronter avec les dégâts qui vont avec. Bravo quand même pour votre campagne qui est pour...

  15. 815
    Tonya dit:

    @Henri à 14 h 55

    Bonjour, est-ce qu'il ne s'agit pas d'un terrain dangereux ?
    Car toute propagande et manifestation en faveur d'un candidat sont interdites à partir de ce soir minuit, non ?

    Et on connaît le FN comme étant procédurier.

  16. 816
    Antraigues dit:

    Un dernier petit mot avant que j'entame un silence radio de quelques jours, vacances obligent. A mon travail, tout le monde parle spontanément aujourd'hui de Mélenchon. Je ne sais qui parmi eux votera FdG, mais le fait est là. Alors continuons à débattre et à convaincre. Et observons que l'hystérie médiatique prouve à quel point nous sommes importants.

  17. 817
    Lackland dit:

    Sous les pavés la plage ! Ah ! Camarades ! Quand je pense que nous étions 130.000 « émeutiers » au Prado et que, aux dires de Jean-Luc Mélenchon hier soir, nous n’avons même pas un banc à notre passif !

  18. 818
    jpp2coutras dit:

    @jean-Claude 15h28
    vous avez parfaitement raison sur tous ces points; en toute logique face à la gravité et à l'urgence de la situation de guerre contre le Peuple, Poutou, Arthaud, Joly, Cheminade auraient dû se joindre au FdG et appeler en toute fin de campagne à resserrer les rangs autour de jean luc Mélenchon en appelant à voter, vu leurs scores insignifiants, pour le seul rassemblement capable de faire face aux évènements: le Front Du Peuple! ; mais à chaque fois on préfère se mirer à la TV plutôt que tout faire pour vaincre l'adversité... Et à la fin c'est toujours la caste des enfûmeurs qui gagne comme au foot l'Allemagne. sauf que ces postures peuvent se retourner brutalement comme un iceberg.
    Résistons sans rien lâcher!

  19. 819
    Jérémy (UEC 86) dit:

    Meeting pour le Non en 2005
    Jean-Luc Mélenchon, 7 ans après, constant et pugnace. En regardant ça, on comprend beaucoup mieux la raison d'être du Front de Gauche.
    Luttons pour notre futur, nous sommes le nombre! Résistance!

  20. 820
    A.Caporale dit:

    Que nous dit Jean-Luc Mélenchon depuis des mois ? Prenons le pouvoir ! ne comptons que sur nous ! etc....

    Alors pourquoi attendez vous un soutient de ceux qui vous tiennent la tête sous l'eau depuis si longtemps ? N'avez vous pas compris que lorsque ils vous "aident" ce sont eux et leurs copains qui en retirent les bénéfices. Nos ne sommes rien pour eux, a peine la bio-masse.

    Dimanche matin, enfilez vos chaussures et allez jusqu'au bureau de vote leur glisser l'enveloppe dans l'urne, et glissez la leur profond.

    Jusque la, ameutez tout le monde autour de vous pour qu'ils en fassent de même. Que nous soyons des millions a élire le Front de Gauche, à NOUS élire !

  21. 821
    Michel Berdagué dit:

    Dominique LAVOREL à 15h32. Tu (j'ai l'habitude de tutoyer ex délégué C.G.T. du Personnel à la FNAC,au temps où nos revendications offensives grèves avec occupation des locaux étaient décrétées le jour des plus gros chiffres d'affaires, il faut dire que nous avions gagné les élections sur des bases de lutte de classe et d'explication de gestion et de l'économie de l'entreprise) as oublié le 1er Jean-Luc Mélenchon et de loin devant car deux possibles : 1- soit plus de 40% et il faudra un deuxième tour au lieu de se mettre au vert,une quinzaine à batailler contre l'anti-communisme -très fatiguant car répétitif, notamment que de rappeler que l'Union Soviétique n'a jamas été communiste mais en grand malheur pour le Mouvement une dérive bureaucratique socialiste avec un parti qui ne l'était pas moins tout en se disant communiste.
    2- là c'est plus facile, Victoire dès le premier tour et historique par KO : Jean-Luc Mélenchon 55%. c'est radical,simple,non utopique,et faible par rapport aux 99% d'exploités. Là ça règle tous les mensonges des sondes bidonnées.Toutes les règles d'airain dite "règles d'or"contre les Peuples Européens sont mises à la décharge,objets très encombrants.
    Il n'y a rien de plus casse pattes que ces infaux pour le militantisme et comme nous ne sommes pas des robots et des perroquets ni des singes ni des animaux,nous avons la Parole encore faut-il qu'elle puisse s'exprimer.

  22. 822
    SAB dit:

    @mrben, 20 avril 2012 à 15h38
    J'en vois qui, en cas de second tour Hollande/Sarko se réservent le droit de voter blanc.

    Exact, c’est déjà ca, Pour moi, Si J.L ne sera pas devant ML, même un vote Blanc ne m’intéresse pas, dans ce cas, j’avance mes vacances, et je vote en mois de juin pour le F.D.G.
    C’est un vote de contrecœur pour F.H. il m’inspire rien, depuis quelques jours il change sont programme quasiment à chaque meeting. On dirait qu’il n’a pas confiance dans son projet. C’est quoi le changement c’est maintenant ? Si F.H veut récupérer les votes de J.L il faut au moins nos amies du PS (les vraies sociale pas les sociales Libérale), nous aides à avoir la troisième place.
    Tous les sondages annonce que dans tous les cas de figure, F.H sera en tête en premier et deuxième tour, d’où il faut voter F.D.G au premier tour (VOTE utile), car si par malheur le F.D.G sera en quatrième place,
    Pas mal de mes proches préfère de s’abstenir que de voté F.H, vu le grand soutien du PS pour discrédité le FN.
    Mes amies du PS,
    J’assiste au meeting du Stalingrad ce dimanche soir,
    Si par malheur J.L ne sera pas avant ML, je pars en vacance dés la semaine prochaine.
    Et sa sera le cas pour pas mal d’amies ! Tout dépend de vous les amies P.S.

  23. 823
    claude bronchart dit:

    N'oublions pas que tout commence avec le premier tour des présidentielles.Après un 1er mai unitaire (sauf FO?) ns avons devant nous les législatives et j'espère une montagne de triangulaires au 2ième tour.C'est la seule situation qui permet de mesurer l'état des idées au niveau local et humain! Ne lachons rien.Résistance Révolution citoyenne,Constituante et 6 ième République sont nos fils rouges!
    1Er point dimanche soir!

  24. 824
    jack.brooks dit:

    Lamentable le Bourdin face à MLP.
    Heureusement que le FdG mène cette bataille d'une main de maître, parce que les media font plutôt l'inverse.
    Pour se détendre, une émission où l'on évoque d'autre méthode de vote.

    http://www.franceculture.fr/emission-du-grain-a-moudre-elections-que-reste-t-il-a-experimenter-2012-04-19

  25. 825
    Menjine dit:

    A/ " Contrat unique" = "fin du CDI".
    " SMIC par branches" = "fin du SMIC"
    Projets de l'UE, avalisés tant par le PP de Sarkozy, que par les Socialistes de Hollande.
    B/ "Règle d'or " comme préalable à toute délibération sur les budgets nationaux : avalisée par Sarkozy, comme par le PS français dans son "abstention dynamique" sur le vote du MES.
    C/ "Intégration de la France dans l'OTAN et son commandement intégré", achevée par Sarkozy, non remise en cause dans les propositions de Hollande.
    D / "Laïcité modulée" aussi bien chez Sarkozy le chanoine de Latran, que chez Hollande qui veut mettre le "Concordat" dans la constitution.
    E / "Retraite à 60 ans" impossible pour Sarko comme pour Hollande.
    F / " Intégration des précaires de la fonction publique" pas un mot des deux clones.
    L'alphabet va y passer tout entier, je n'aurai pas fait la liste de toutes les ressemblances.
    La seule solution : le vote Mélenchon au premier tour.En dehors de cela pas de solution que des sacs de noeuds, la misère et le ratatinement.
    Au deuxième tour il faudra vraiment me convaincre que si le cas échéait il y en aurait un à gauche.

    ....
    Je vote Méle

  26. 826
    Courrierlecteur dit:

    @jacquelin dit: 20 avril 2012 à 15h21 Le 6 mai au soir on a tout à commencer. Et on le sait. On devra aller chercher ce qu’on veut quelque soit l’élu, Mélenchon y compris, avec les dents.
    Les électeurs de JL Mélenchon seront bien difficiles à aller "chercher avec les dents" (comme vous dites) vu le mépris que témoigne FH envers ceux-ci. Si votre motivation est de battre NS, le vote utile est JL Mélenchon. Au deuxième tour NS va être beaucoup plus offensif et à ce moment là, FH n'a rien à proposer a part le rejet de NS. Rien
    de séduisant dans son programme de rigueur (je veux..., JE veux... Je veux...) Sa personnalité est terne et il peine à trouver du monde dans ses meetings.

  27. 827
    Diogene dit:

    @ jonquet 816

    Si tu as encore quelques doutes, et c'est bien normal vu l'enfumage généralise, tu peut sur ce blog te faire ta propre idée en consultant le programme du FdG.
    pour ce qui est de savoir ou se trouve l'argent (c'est a dire la richesse produite par tous en France) regarde plutôt du cote des banques et des fonds d'investissements ainsi que du CAC40.
    Ici, tu trouvera des personnes gagnant moins de 30.000€/mois, si c'est ton cas comme plus de 95% des citoyens, tu devrais comprendre que la confiscation inéluctable promise par tous ne l'est pas par le FdG, il s'agit plutôt d'une meilleure répartition des richesses pour le bien de TOUS, en plus ce n'est pas un rêve, cela marche déjà pour ceux qui ont fait ce choix mais on n'en parle pas, cela pourrait donner des idées...sache aussi que beaucoup d'économistes (dont 1 prix Nobel) partagent pleinement ce point de vue...
    Maintenant pense aussi en votant a ce qui est bon pour tous, pas que pour toi.
    Renseignes toi, informes toi, nous ne sommes pas des millions d'abrutis, nous pensons a un futur plus juste et plus épanouissant, et en plus, possible et réaliste...
    Bon dimanche a toi !...
    Ne lâchons plus RIEN !
    Voilà

  28. 828
    henri dit:

    A TOUS : étant un fonctionnaire bien informé la campagne pour le premier tour du Président de la République est ouverte à compter du lundi 9 avril 2012 à zéro heure et prend fin le samedi 21 avril 2012 à zéro heure (art.10 du décret du 8 mars 2001).

  29. 829
    jack.brooks dit:

    Sur LCP, ils rediffusent un entretien avec Mélenchon. Ils auraient duent transmettre le discours Porte de Versailles.

  30. 830
    Menjine dit:

    @ Henri 16h16
    C'est pour cela que ce blog sera fermé ce soir minuit,c'est à dire le samedi à zero heure, qu'on ne tractera plus, ni que quiconque ne s'exprimera publiquement. Sans être bien informés, on sait que c'est un risque pour le candidat, les militants sont éduqués.
    On peut toujours inviter copains, amis et voisins pour continuer à convaincre de façon privée les hésitants.
    En attendant appelons à voter Mélenchon, front de gauche, et de continuer la lutte, pour je l'espère que Mélenchon gagne aussi le deuxième tour.

  31. 831
    Nicks dit:

    Merci à tous pour cette magnifique campagne à la fois très organisée et très spontanée. Quoiqu'il arrive désormais, nous pouvons dire que concernant cette première partie du combat, nous n'aurions pas pu faire mieux. Nous n'avons plus qu'à attendre les résultats désormais, en toute sérénité. Mais il reste tout de même quelques heures à mettre à profit. Ne lâchons rien, maintenant et demain !

  32. 832
    fleur pacifique dit:

    bonjour monsieur Mélenchon
    garder votre sans froid, vos électeurs n'en n'ont que faire de ces conneries, on est derrière vous et nous continuons à croire à ce changement important. j’espère de tout cœur que vous serez la surprise sinon faites de bon choix, le NPA vous appelle à vous rassembler que faire? et de toute facon nous aurons la majorité au législative aussi important que ce poste

  33. 833
    Philippe citoyen ordinaire dit:

    henri 836

    Non, la fin de la campagne est le 20 Avril 2012 Minuit.

  34. 834
    yann guérin dit:

    @ jonquet (15h48)
    ou est l'argent?
    2000 000 milliards c'est le PIB de notre pays par an
    1000 000 milliards c'est la somme données par le BCE aux banques privées, argents qu'elles ont replacé pour spéculer
    La suppression des niches fiscales ramènera 80 milliards d'euros.
    Les profits et les salaires des patrons du cac 40 ont explosé. on peut trouver les chiffres facilement sur internet.
    La France n'a jamais été aussi riche.
    laa budgétisation du programme du front de gauche se trouve
    même des économistes aùericains prix noble confirment ce que l'on dit, ici
    si ça ne vous convainc pas....

  35. 835
    pilout dit:

    à lire la réaction de kociisko moriset suite à la démission du sieur Besson sur AGORAVOX : une réflexion.
    Je me demande où est la terreur de la mère Parisot! Quand on propose de prendre les traitses à des crocs de boucher : ce n'est pas Jean-Luc Mélenchon qui le propose mais bien la représentante de ce gouvernement qui tombera ce 22 avril!

    Vite le FdG au pouvoir !Resistance

  36. 836
    Claude Chauchat dit:

    Attention les amis! Tout est encore possible, le meilleur comme le pire. Le silence est la meilleure arme de propagande. Et cà peut encore faire des ravages. Attention à la désillusion au soir du 22 Mai si les résultats sont plus conformes au sondages que ce que nous espérons. Il ne faut pas désarmer mais au contraire se préparer pour la suite. je sais je suis un pessimiste invétéré, mais hélas parfois un pessimiste n'est qu'un optimiste averti! Donc pas de découragement: continuons le combat.
    Et si c'est bon tant mieux, quelle joie!

  37. 837
    Patricia Donars dit:

    Oui, Jean-Luc (j'ose!), les gens ont besoin de vivre, non de survivre, il leur faut du pain et des roses (Bread and Roses, merveilleux film de Ken Loach)... Quel que soit le résultat au soir du 22 avril, nous sommes à présent une force en marche, nous sommes des millions à nous être réveillés d'une longue torpeur tant nous ne croyions plus à la force de la politique... Le chemin sera sans doute long et ardu, mais dans le tunnel qui nous attend, votre flamme éclairera nos espérances, nous ne lâcherons rien...Merci

  38. 838
    olivier dit:

    Apparemment on peut distribuer demain a partir du moment ou nous distribuons des tracts déjà utiliser dans la campagne.

  39. 839
    Houy Delalande fabien dit:

    Je suis inquiet et déprimé. J'ai peur, comme beaucoup de gens de gauche démoralisé par des années de défaitisme, que notre espoir, cette lumière que nous avons allumé, ne soit rien de plus qu'un éclair au milieu d'un nuage d'orage. Que notre formidable force se dissipe au vent après les élections. Je me suis pris à rêver au milieu de vous, de nous. Dans nos rassemblements, de bruit et de fureur, mélangés à un espoir indescriptible. J'ai vu à travers les discours de Mélenchon poindre un autre monde,fait d'amour et d'humanité. Beaucoup de gens veulent voter " utile " pour Hollande, et ensuite, quand leurs espoirs de changement se seront évanouis et que le gouvernement socialiste se sera couché sous les ordres de la finance. Vers qui se tourneront les électeurs du vote utile ? Vers un Fillon un Sarko ressuscité ? Ou sentez vous comme moi poindre l'immense menace qui pèse sur nous en 2017 d'un FN encore bien plus dégueulasse qu'aujourd'hui? Les gens se souviendront t ils de nos cris de Résistance, de nos prédictions qui seront sans cesse réalisées à mesure que le temps passe? Se souviendront t ils qu'un 18 mars, un peuple assemblé leur a dit qu'un autre monde est possible ? Oui faisons le serment de ne jamais nous séparés tant que l'Europe demeurera esclave.

    Méprisons ceux qui nous méprisent, ne baissons plus JAMAIS les yeux. On ne lache, et on ne lachera rien. vous m'entendez RIEN !

  40. 840
    oneval dit:

    Notre modéle social est dans le collimateur de la commission européenne,l'objectif ultime un état peau de chagrin dans un monde de concurrence pure et parfaite : la jungle avec ses tigres et ses proies.
    exit notre droit du travail sous pretexte d'un assouplissement des régles,exit notre sécurité sociale et bonjour le modéle anglo saxon (les assureurs se léchent deja les babines avec gourmandise),exit notre democratie car nous devrons faire valider notre budget par la commission européenne des gens méme pas élus....
    Francois Hollande n'est pas clair dans ces choix c'est pourquoi le vote utile c'est le vote FdG
    voter front de gauche, il est de relever la téte et reprendre nos destins en main.

  41. 841
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    @WM
    Puisque nous allons nous quitter, et si c'est faisable facilement pour vous, j'aimerais et d'autres aussi je suppose, savoir combien nous avons été à animer ce blog avec votre indulgence et combien au total il y a eut de lecteurs ?
    Si ça n'est pas possible, no problème nous nous retrouverons certainement dimanche soir ou lundi prochain en fonction des résultats !
    si ce mot vous ennuie vous pouvez le mettre à la poubelle
    Merci pour TOUT ce travail que vous avez fait et animé de main de maître
    Rassurez vous, je me suis pacsé idéologiquement avec le FdG alors quelle que soit votre décision je voterai Jean-Luc Mélenchon dimanche, et j'espère que des millions feront comme moi !
    Dans cette attente fébrile je vais toujours vous lire.

    [Edit webmestre : Nous quitter ? Et pourquoi diable ! Je ferme les commentaires ce soir, avant 23h59 en fonction de mes disponibilités, par simple précaution, bien que ce site ne soit pas le site de campagne. Mais je n'ai pas prévu de quitter qui que ce soit. Quant aux chiffres de fréquentation, votre question est un peu vague. Si c'est le nombre de commentateurs, je ne peux vous donner l'information que billet par billet ou sur une période définie. Quant au nombre de visiteurs, c'est encore plus compliqué d'effectuer une synthèse. Sachez par exemple que hier, sur 24h, il y a eu 48 201 visiteurs uniques absolus, qui ont effectué 72 287 visites.]

  42. 842
    lentendu dit:

    @tout le monde.
    Profitez bien de la trêve : on ré-attaque dimanche soir 20h00 j'espère.
    Qu'il est bon de ne plus se sentir seul.
    Peu être que je vais croiser l'un de vous sur la route tout à l'heure qui sait.
    Je le reconnaitrai surement à son sourire et cette satisfaction d'une campagne si bien menée : c'est évident.
    Allez bon we @tous et Merci à vous Jean-Luc et les autres d'avoir permis tout cela.

  43. 843
    Christophe dit:

    @Claude Chauchat (16h35)
    Oui, mais même si on n'est qu'au niveau des sondage, c'est déjà une grande victoire du FdG. Moi je reste persuadé qu'on sera plus haut, mais c'est parce que je suis partisan. Il faut attendre Dimanche, mais dans tous les cas il faut profiter de la dynamique pour continuer la lutte vers les législatives.

  44. 844
    Katia Chipolina dit:

    Mr Mélenchon,

    Une petite lettre pour vous dire combien le Front de Gauche nous porte et nous transporte dans cette campagne électorale.

    Je sais que vous n’aimez pas le culte de la personnalité et je ne l’ai pas même si je dois vous avouer que lorsque nous vous entendons, nous vibrons.
    Lors de votre prise de parole à Toulouse le 5 avril 2012, mon cœur a manqué un battement quand vous vous êtes adressés à nous en espagnol, la langue de mon père et de mes grands-parents paternels qui hélas ne sont plus là tous les trois.
    La lutte contre la haine et l’évocation du M.E.S. qui ont définitivement eu raison de mon engagement à vos côtés, étaient aussi des sujets qui nous tenaient à cœur.
    Les idées que vous portez me touchent droit au cœur et aux tripes, j’ai pourtant un esprit critique mais tout me parle et me délecte. Votre culture littéraire qui nous change des propos de ces avocaillons incultes, votre humanité, votre combat contre la haine, votre caractère latin qui vous pousse à vous indigner quand on vous attaque.
    Me Nicole Borvo Cohen- Séat que j’avais eu l’occasion d’écouter sur LCP nous a aussi séduite ainsi que Mr Christian Picquet qui nous connaissions bien évidemment.
    Au-delà des interventions, quelle soirée exceptionnelle faite d’échange avec des inconnus, de sourires, de fraternité et de bonheur d’être là, ensemble ….

    Vous êtes également entouré de personnes brillantes tel qu’Eric Coquerel et Olivier Dartigolles que j’ai eu l’occasion...

  45. 845
    Courrierlecteur dit:

    @olivier dit: 20 avril 2012 à 16h38 "Apparemment on peut distribuer demain"
    Non, si ce n'est pas la loi. Cela peut avoir de graves conséquences (Les multiples "peaux de bananes" que nous avons en témoignent)

  46. 846
    JULES IMPRÉCATEUR dit:

    LA MACHINE EST ENCLENCHÉE, la Gauche s'est retrouvée, la confiance en nous retrouvée aussi, nous sommes devenus le moteur, "on ne lâche rien", prêts à combattre pour la République (sociale et solidaire), pour l'Europe (sociale et solidaire) et pour un Monde humain. BRAVO et MERCI à tous, et à chacun de nous, qui ont rendu cela possible. Dommage que le NPA et LO et même les Verts, n'aient pas compris ce qui est en train de se passer, ils auraient pu conserver leurs différences et ajouter aux nôtres leurs forces. l'Histoire va tput bousculer, le mouvement social va les entraîner, et les placer à nos côtés.
    Merci à ceux qui ont mis l'intelligence, et le partage des savoirs à la conquête du partage des richesses, de la solidarité.
    NOUS VAINCRONS

    Pour ce qui me concerne, je suis particulièrement heureux de vivre ce que nous vivons, de faire ce que nous faisons, et d'entreprendre ce que, ensemble, nous ferons.

    [Webmestre, pour une fois, n'efface pas ma participation !]

  47. 847
    Michel Berdagué dit:

    Nous sommes le Vendredi 20 Avril 2012 et c'est ce soir Minuit qu'il y a extinction des feux,net,affichages,tractages,boitages, etc...
    Par contre je viens de recevoir 2 vidéos de Jacques Généreux émanant du CN-PCF :
    1 - "Le vrai vote utile" démontage du vote hollande.
    2-" Comment sortir du capitalisme financier...." qui décoiffe,excellent.
    Allez sur les sites perso et collectifs,elles y sont peut-être ou sur Dailymotion là c'est sur.
    Ce soir diff et collage avant l'échéance....

  48. 848
    Diogene dit:

    Ne soyez pas tristes !
    NOUS NE NOUS QUITTERONS PLUS !
    et nous n'aurons de cesse de faire grandir notre belle idée : L'HUMAIN D'ABORD...
    Plus jamais nous nous sentirons seuls, plus jamais !..
    Ne lâchons plus RIEN !

  49. 849
    UGOLINI dit:

    Merci à J.L.Mélenchon de citer, lors de ses interviews, comme une référence, le seul quotidien qui le soutien et le seul hebdo qui en fait autant, soit : l'Humanité et l'Humanité Dimanche. Si ELLE et Politis font de bons "papiers", l'Humanité en fait régulièrement d'excellents; pas d'ingratitude.

  50. 850
    PatCar dit:

    Vraiment un grand merci à toi, camarade Jean Luc et à tous ceux qui t'ont accompagnés dans cette campagne électorale, nous ne pouvions rêver d'un meilleur représentant pour notre idéologie commune.

    la lutte ne fait que commencer, elle se poursuivra inéluctablement au regard de ce qui se trame en ce monde et particulièrement en Europe.......en espérant qu'elle ne prenne pas la forme d'une guerre civile, car c'est bien le risque aujourd'hui,,et ce partout, en Grèce, en Espagne ou en italie, les colères vont grandissantes et l'autisme des autorités économiques et financières européennes sont plus qu'inquiétantes.

    Vous seuls au Front de Gauche aurez la capacité à organiser la prise de contrôle du pouvoir par le peuple, il serait donc trop discréditant de pouvoir afficher une quelconque affinité avec la politique de François Hollande dont je n'espère rien de bon, à l'entendre.

    La situation va s'aggraver rapidement sans prise de dispositions fortes à l'encontre des marchés financiers et des grands argentiers de ce monde, le rapport de force risque d'être brutal.

    Quoiqu'il en soit, merci à vous de nous avoir redonner l'espoir tangible d'un changement de société que nous sommes apparemment nombreux à souhaiter, cela fait grand bien de voir que notre volonté est partagée, par finalement tant d'autres.

    Nous sommes maintenant tous individuellement fort de cette force populaire qui s'est exprimée dans les rassemblements du Front de Gauche. Merci pour...

Pages : « 110 11 12 13 14 15 16 [17] 18 19 20 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive