18avr 12

Trois jours avant

Ce billet a été lu 82 699 fois.

J’écris, tard, en mettant de l’ordre dans mes notes sur les événements auxquels je dois m’intéresser dans le flot du travail à fournir ces jours-ci. Il y est question de notre meeting du 19 avril à Paris. Puis de la pauvre trouvaille de Sarkozy sur la Banque centrale européenne. Elle m’a captivé. Elle est si révélatrice de l’abaissement dans lequel le gouvernement Merkel veut tenir le reste de l’Europe ! Ensuite je reviens sur le sondage qui attribuait une majorité à madame Le Pen dans la jeunesse. Puis sur une lettre ouverte que l’oligarque Paul Dubrule m’adresse. Enfin des tentatives de campagnes de boules puantes contre moi, de leur ridicule et de leur signification. Du reste de ce que je dis et fais, vous savez tout en suivant les discours et les entretiens de presse.

Jeudi nous tiendrons le dernier de nos meetings nationaux avant le premier tour de l’élection présidentielle. Ça se passera à la Porte de Versailles. Ce sera un événement, je l’espère et je demande à ceux qui me lisent de nous aider à en assurer le succès. Je prendrai la parole assez tôt. Vers 19 heures 30 maximum en raison des contraintes de diffusion audiovisuelle. Dans le même temps que ce meeting géant, il y aura dans de nombreuses villes des écoutes collectives ou des retransmissions en salle de réunion. Cette journée est donc un temps de mobilisation générale. Elle va nous servir à passer en force le cap de la dernière journée de campagne, le lendemain vendredi, avant la trêve du silence des deux derniers jours. Comme nous ne savons pas ce qui nous attend quand les urnes auront parlé, du meilleur ou du pire, ce sera un moment aussi de fraternité entre tous ceux qui se sont jetés à corps perdus dans cette bataille et qui ne se sépareront plus je le sais bien.

24 heures ! C'est le temps qu'aura vécu le dernier bobard Sarkozyste sur la Banque centrale européenne. L’histoire montre l’ampleur du désarroi du personnage. Et des limites dans lesquelles désormais la France est enfermée par le gouvernement conservateur allemand. Dimanche, à la Concorde, le candidat Sarkozy a repris un argument du Front de Gauche sur la nécessaire évolution de la BCE. J’en rappelle les mots : « Je veux poser le problème du rôle de la Banque centrale européenne dans le soutien à la croissance. C’est une question très importante que nous ne pourrons pas éluder. (…). La crise – et l’Européen convaincu que je suis veut le dire – nous a montré les limites des règles qui ont été fixées dans le Traité de Maastricht. (…) Alors sur le rôle de la Banque centrale dans le soutien à la croissance, nous allons aussi ouvrir le débat. Et nous allons faire avancer l’Europe. » Hormis le fait que nous ne cherchons pas « la croissance » en général mais une relance sociale et écologique de l'activité, nous pourrions être d'accord. Et tout autant quand, toujours sur ce sujet, Nicolas Sarkozy se réfère au Général De Gaulle : « Quand le Général De Gaulle au milieu des années 60 a posé la question de la politique agricole commune et qu’il n’a pas été entendu, il n’a pas hésité à faire la politique de la chaise vide. On l’a accusé de détruire l’Europe, alors qu’à ce moment-là, par cette politique-là, il a construit l’Europe pour les décennies qui allaient suivre ». S'il avait lu notre programme, il saurait que la politique de la chaise vide n'est pas le seul moyen pour créer le rapport de force en Europe. Mais il ne faut pas trop en attendre de lui. Car tout cela est parole verbale. Pour ce qui est de l'action et des décisions, il aura fallu moins de 24 heures pour que Sarkozy capitule.

Dès le lendemain de ce meeting, le porte-parole d'Angela Merkel a fait savoir que « la conviction profonde du gouvernement allemand est que la BCE exerce son mandat de manière totalement indépendante de la politique. Et cette conviction est connue à Paris ». Il a même rappelé qu'« au cours d'une série de conférences de presse, les deux [Mme Merkel et M. Sarkozy] ont professé leur attachement à l'indépendance de la BCE ». Sitôt ce rappel édicté, la droite française a obéi aux ordres de la chancelière allemande. Quelques heures après, toujours ce lundi 16 avril, c'est le Premier Ministre François Fillon qui a entamé le rétropédalage. Sur BFMTV, il a ainsi déclaré : « Le président l'a lui-même confirmé : il ne s'agit pas de renégocier son statut ou de renégocier les traitésv ». Une journée après les envolées de la Concorde, il n'était déjà plus question de toucher à l'indépendance de la Banque centrale européenne.

Nicolas Sarkozy l'a confirmé lui-même ce mardi 17 avril au matin, sur France Inter. Voici ce qu'il a déclaré : « Je suis pour l'indépendance ». Fin de partie ! Puis, pour ne pas avoir l'air complètement idiot, Sarkozy a fait des phrases avec sa bouche expliquant que « justement parce qu'il y a l'indépendance il faut pouvoir discuter. La condition de l'indépendance c'est le dialogue, c'est justement parce qu'on est indépendant qu'on doit dialoguer. Ce qui ne va pas, c'est cette idée folle qui consiste à dire que parce que la Banque centrale est indépendante, on n'a pas le droit de parler, c'est tout le contraire ».

Pas du tout ! L’indépendance telle que décrite par le Traité de Lisbonne interdit formellement ce genre dialogue ! Car il s’agirait d’influencer ses décisions et c’est précisément cela qui est interdit par le Traité de Lisbonne. Le traité est très clair. L'article 130-TFUE consacre l'indépendance de la Banque centrale : « Ni la BCE, ni une banque centrale nationale, ni un membre quelconque de leurs organes de décision ne peuvent solliciter ni accepter des instructions des institutions, organes ou organismes de l’Union, des gouvernements des Etats membres ou de tout autre organisme. Les institutions de l’Union ainsi que les gouvernements des Etats membres s’engagent à respecter ce principe et à ne pas chercher à influencer les membres des organes de décision de la Banque centrale européenne. » Et le mandat de cette banque indépendante est parfaitement délimité. Il n’y est aucunement question de croissance. Quant à l'article 119-TFUE, il reprend l'article III-177 du TCE de 2005 et sacralise la « stabilité des prix » comme objectif de la BCE : « l’action des Etats membres et de l’Union comporte une politique monétaire et une politique de change uniques dont l’objectif principal est de maintenir la stabilité des prix ».

Nicolas Sarkozy ne pouvait donc faire mieux que des phrases. C'est ce qu'il a fait. Cela ne nous surprend pas. Mais ce qui nous attriste et nous inquiète c'est que François Hollande soit sur la même ligne que lui. Voilà ce que le candidat socialiste a déclaré le 5 décembre dernier à Berlin, devant le congrès du Parti social-démocrate allemand au sujet de la Banque centrale européenne : « Je respecte son indépendance. Je souhaite qu'elle puisse élargir son rôle […] dans le cadre de ses actuels statuts ». Le Front de Gauche est donc le seul vote pour changer cette situation absurde et terrible pour l'économie européenne.

La question du SMIC s'est progressivement installée dans le débat présidentiel. C'est un acquis de la campagne du Front de Gauche. Dans mon discours de Lille le 27 mars, j'avais mis en garde le PS : « Quand on est de gauche et qu’on arrive au pouvoir, le SMIC on l’augmente, ça fait parti des figures imposées ». Sans nous, aucun journaliste n'aurait donc interrogé François Hollande sur le SMIC. Ce dernier aurait ainsi pu en rester au renvoi aux négociations des partenaires sociaux. Une méthode qui lui sert régulièrement d'écran de fumée pour ne rien proposer dès qu'il s'agit de droits des travailleurs. Cette fois-ci, il n'a pas pu s'en tirer comme ça. Et interrogé successivement sur RTL puis sur France 2, il a dû concéder qu'il faudrait un coup de pouce au SMIC. C'est un bon début même si c'est peu de chose pour l'instant. Le coup de pouce, c'est la hausse du SMIC que le gouvernement est libre de décider au-delà de son indexation sur les prix. Hollande veut proposer aux partenaires sociaux que ce coup de pouce soit équivalent à la moitié de la croissance constatée. Si elle avait été appliquée depuis 2007, cette proposition aurait augmenté le SMIC d'à peine 4 % supplémentaires (+15%, contre +11% de hausse décidée par le gouvernement depuis 2007), selon les calculs du journal Les Echos. Avec la formule de François Hollande, le SMIC brut serait à 1 450 euros contre 1 398 actuellement. Les smicards n'auraient donc gagné en 5 ans que 40 euros nets de plus par mois. Ce n'est pas beaucoup mais même ce rattrapage il n'est pas certain de le décider. Ce que les 3 millions de smicards peuvent espérer avec sa formule en 2012… c'est une hausse de 2,70 euros nets par mois. En effet, il table dans son projet sur une croissance du PIB de 0,5 % en 2012. En application de sa proposition, cela donne donc un coup de pouce au SMIC de 0,25 %.

Quant à la négociation dont François Hollande fait dépendre les futurs choix du gouvernement, son déroulement est connu d'avance. Car sur le SMIC, les positions sociales en présence sont parfaitement connues. Les syndicats sont tous pour la hausse du SMIC et la majorité d'entre eux, CGT, FO et Solidaires partagent la volonté du Front de Gauche de le porter à 1 700 euros bruts. Quant au Medef, il est contre toute hausse du SMIC. On ne voit donc pas ce qu'il y aura à négocier. Surtout avec une base de négociation aussi mauvaise que la formule de coup de pouce proposée par Hollande. En effet son coup de pouce de 0,25 % en 2012 représente 84 fois moins que ce que propose la CGT avec la hausse du SMIC à 1 700 euros (+21 %).

Reste donc à rappeler la loi
: c'est au gouvernement de décider de la hausse du SMIC par décret. C'est ce qui permettra au Front de Gauche d'accorder dès 2012 une augmentation de salaire net de 239 euros par mois pour un smicard si nous arrivons au pouvoir. Cette perspective a fait montrer les dents au capital. L'Institut de l'entreprise, organisme satellite du Medef, et le Modem ont en effet prétendu que la hausse du SMIC à 1700 euros et la fin des exonérations de cotisations sociales conduirait à « 800 000 suppressions d'emplois » selon l'Institut de l'Entreprise et à « 1 million de chômeurs en plus dès septembre » selon le Modem. Les méthodes d'estimations de pareilles menaces ne sont bien sûr pas précisées. Car elles sont uniquement destinées à faire peur. Car c'est une présentation erronée des propositions du Front de Gauche. Pour atteindre 1 700 euros bruts en 2012 (+21 %), la hausse du SMIC peut être échelonnée en 3 hausses : +7% au 1er juin, +6,5% au 1er septembre, +6,5% au 1er décembre. C'est la méthode qui a été appliquée en 1981 sous forme de 4 hausses en juin, septembre, novembre et décembre. C'est une bonne manière de permettre aux entreprises d'absorber cette hausse grâce à l'augmentation progressive de leur chiffres d'affaires et de leurs commandes que permettra la relance de la consommation par des millions de smicards mieux payés. Et le Front de Gauche ne propose pas la fin immédiate des exonérations de cotisations sociales mais leur disparition progressive, à commencer par le secteur des services, non soumis à la concurrence internationale. Il n'y aura donc pas de choc brutal sur le "coût du travail" comme le prétendent l'Institut de l'entreprise et le Modem.

D'ailleurs ce n'est pas le coût du travail qui détruit l'emploi depuis des années mais le manque d'activité. Il ne s'agit pas là d'estimation mais du bilan bien réel du système actuel. Celui dont les coûts et le chiffrage ne sont jamais faits. Alors qu'il ne marche pas. 600 000 emplois ont en effet été détruits de 2008 à 2010. Et pendant cette période, le SMIC n'a jamais été aussi peu augmenté, puisque la présidence Sarkozy est la seule de la 5ème République sans aucun coup de pouce au SMIC. Quant aux exonérations de cotisations sociales, elles n'ont jamais été aussi élevées puisqu'elles ont atteint 30 milliards par an. Et pourtant l'emploi a massivement reculé. La clef de la lutte contre le chômage se situe donc dans la relance de l'activité dont la hausse du SMIC est une pièce maîtresse. La hausse du SMIC permet de relancer l'activité pour développer le chiffre d'affaires des entreprises. En passant le SMIC à 1700 euros, 30 milliards de salaires supplémentaires seraient injectés dans la consommation au bout d'un an. 15 milliards de salaires supplémentaires pour les actuels smicards. Et 15 milliards de salaires supplémentaires par impact sur les grilles de salaires qui devront être modifiées pour tenir compte de la hausse du SMIC.

Cette propagation de la hausse du SMIC n'est pas un voeu du Front de Gauche mais un constat effectué par l'INSEE. Et la propagation constatée par le passé aux autres salaires est d'autant plus forte que la hausse du SMIC est importante. Au-delà d'un an, la masse de salaires supplémentaires redistribuée sera donc encore plus importante. En attendant, dès la première année, les 30 milliards de salaires supplémentaires injectés dans la consommation entraîneront plus 0,8 % de croissance de l'activité. Ce qui permettra la création de 180 000 emplois, selon les ratios actuels de création d'emploi par point de PIB. Et encore, c'est bien sûr sans compter l'impact beaucoup plus favorable en emplois que nous pourrons atteindre en appliquant les protections nécessaires aux frontières pour réduire la consommation de produits importés. Ils représentent environ 15% de la consommation et pourraient rapidement être réduits à 10% grâce aux visas écologiques et sociaux aux frontières. Car un SMIC plus élevé permettra aux plus pauvres des salariés d'acheter des produits de meilleure qualité fabriqués en France. C'est aussi la preuve que la hausse du SMIC est une mesure de salubrité écologique.

La semaine dernière, je décortiquais ici le montage réalisé par « Le Monde » autour d’un sondage selon lequel les jeunes voteraient majoritairement pour Marine Le Pen. Je trouvais cette publication très douteuse. J’avais raison. La manipulation était tellement grosse que la Commission des sondages a été obligée de réagir. Ce n’est pas son habitude. Les instituts de sondages bafouent très régulièrement les règles scientifiques ainsi que la législation régissant les sondages. Mais il est si rare que la Commission des sondages intervienne ! Sa réaction est donc exceptionnelle. « Le Monde » a été contraint de publier une admonestation de ladite Commission dans son édition du 17 avril. Ce rectificatif expliquait notamment que : « Le sous-échantillon des "jeunes 18-24 ans" comportait moins de 200 personnes, et cette indication faisait défaut. Eu égard, notamment, à la faiblesse de cet effectif et aux marges d’incertitude qui affectent par voie de conséquence les résultats obtenus, la commission des sondages rappelle qu’ils doivent être interprétés avec une grande prudence. La présentation qu’en a faite Le Monde n’a pas respecté cette règle de prudence ». Comme à son habitude, la Commission des sondages n’a guère fait de bruit. Une petite réprimande qui rase les murs. En effet la loi de 1977 « relative à la publication et à la diffusion de certains sondages d’opinion » permet à la Commission des sondages d’imposer une mise au point diffusée de manière à lui assurer « une audience équivalente à celle de ce sondage » (article 9 de la loi de 1977). On va voir ce que la commission a fait de ce pouvoir. On se souvient que Le Monde publiait son « information » en une du journal et consacrait aux commentaires une page entière (page 3). La mise en point exigée par la commission des sondages n’a été publiée qu’en page 7 du journal, dans un petit encadré perdu au milieu de plusieurs articles. La Commission des sondages n’a aucune autorité. Elle n’est pas en état de faire respecter quelques règles que ce soit. Donc elle ne sert à rien.

L'oligarque français Paul Dubrule m’interpelle dans une lettre ouverte publiée par Les Echos et intitulée « lettre ouverte d’un "exilé libre" à Jean-Luc Mélenchon ». Ah ! Paul Dubrule est le co-fondateur d’Accor, groupe du CAC40 leader mondial dans le domaine de l’hôtellerie. J’ai cité plusieurs fois son nom dans les meetings du Front de Gauche. J’y ai dit que Paul Dubrule est un évadé fiscal, contrairement à ce qu’il affirme dans sa lettre ouverte. Je n’ai rien inventé puisque c’est Monsieur Dubrule lui-même qui a reconnu à plusieurs reprises s’être installé à Genève en 2006 afin de payer moins d’impôts. Le magazine « Complément d’enquête » diffusé sur France 2 le 3 mai 2010 – et dans lequel j’étais invité à réagir – a été le premier à rapporter les propos de Paul Dubrule reconnaissant payer considérablement moins d’impôt en Suisse qu’il ne devrait en payer en France. Monsieur Dubrule avait alors expliqué aux journalistes de « Complément d’enquête » qu’il aurait dû payer 2,5 millions d’euros d’impôt en France en 2006 mais n’en avait payé que 200 000 en Suisse. En décembre 2010, le magazine suisse « Le Bilan » publie son classement des « 300 plus riches de Suisse » et demande à Paul Dubrule pourquoi il s’est installé en Suisse. Ce dernier répond : « Pour des raisons fiscales et familiales. Il y a trois ans, il n’y avait pas le bouclier fiscal en France et ici je bénéficie d’un forfait fiscal ». Un an plus tard, en janvier 2012, Monsieur Dubrule revenait sur ses déclarations… Mais il confirmait payer moins d’impôt en Suisse que ce qu’il devrait en payer en France. Il se disait préoccupé par « les incertitudes fiscales. Les lois peuvent changer du jour au lendemain, on peut supprimer le bouclier fiscal… ». Pauvre chou ! La fortune de Monsieur Dubrule est tellement importante qu’il ne sait plus vraiment ce qu’il a payé comme impôt en France. En février 2012, c’est devant les caméras de France 2 venues l’interroger pour le journal télévisé du 14 février, que Monsieur Dubrule déclare : « Il est normal que j’essaie de le [son patrimoine] gérer au mieux des intérêts de ma famille ». Et de s’interroger : « Est-ce qu’il y a de la grandeur d’âme à se laisser plumer quand tout à fait légalement on peut faire autrement ».

Soudain, voici que Monsieur Dubrule refuse la qualification d'évadé fiscal. Faudrait-il plutôt le qualifier de "déserteur" ? Dans sa lettre, Monsieur Dubrule veut se justifier en expliquant qu’il va payer en 2012 beaucoup plus d’impôt que moi. Mais cela est parfaitement normal ! Sa fortune personnelle est estimée entre 80 et 160 millions d’euros. Oui Monsieur Dubrule, en France, plus on est riche et plus on participe à la solidarité nationale. Donc il est parfaitement normal que vous payiez plus d’impôt que moi. Paul Dubrule conclut sa lettre ouverte en m’interpellant ainsi : « Cher Monsieur Mélenchon, vous pouvez continuer à vous servir de moi dans vos meetings, cela ne me dérange pas ». Ouf, nous voilà rassurés ! Cela dit, on ne s’en servira pas que pendant nos meetings. Monsieur Dubrule doit savoir que le Front de Gauche se servira également des évadés fiscaux lorsque nous gouvernerons le pays puisque nous les obligerons à verser au fisc français la différence entre ce qu’ils paient à l’étranger et ce qu’ils devraient payer en France. Pour être exact, il ne s’agit pas de « se servir d’eux » mais de se servir de leur argent pour organiser un véritable partage des richesses.

Depuis deux jours la campagne marche au rythme d’une boule puante par jour contre moi. Lundi c’était la remise de légion d’honneur de Patrick Buisson. J’y étais. Donc cela prouverait ma connivence avec l’Elysée. A l'origine de cette « révélation » le « Nouvel observateur » et son journaliste d’investigation mondaine Maël Thierry. En fait une commande du PS. Reprise au détour d’une phrase par Jean-Jacques Bourdin qui ne m’avait pas habitué à ce genre de procédé, cette sottise tournera en boucle jusqu’à ce que le communiqué de François Delapierre mette les pendules à l’heure. Jusque-là aucun des « journalistes » qui répétaient comme des perroquets la trouvaille n’avait poussé la curiosité jusqu’à se demander ce que valait cette « information ». Cette remise de décoration a eu lieu il y a quatre ans ! Personne ne le dit. A l’époque Buisson était journaliste et pas conseiller officiel de Sarkozy. Pas un mot sur ce détail. Je polémiquais régulièrement avec lui dans l’émission « politiquement show » de LCI. Personne ne le saura. Je suis donc allé par pur « fair-play » à l’égard d’un adversaire. Je ne suis pas le seul. Jean-Christophe Cambadélis, pour les mêmes raisons, s’y trouvait aussi. Mais à lui, on ne demande rien. A moi non plus, ni à aucun élu car nous assistons à de très nombreuses remises de légion d’honneur à des gens de toutes opinions. Moralité : ne fréquentez aucun journaliste jamais à aucun propos. Le risque est trop grand de le retrouver un jour ou l’autre conseiller du prince. Ou vivant avec un de ses ministres. Ce qui me révulse dans cette affaire c’est que cela parte de ce petit monde qui passe sa vie en déjeuner en ville, vacances communes et plus si affinité. Que ceux-là viennent me provoquer à propos d’une mondanité qui remonte à quatre ans, me donnerait des envies de ripostes si je n’avais mieux à faire ces jours-ci.

Le mardi la journée a commencé avec une photo de moi en compagnie de Bachar El-Assad ! Cette nouvelle « révélation » a transité une nouvelle fois par les « journalistes » du Nouvel Observateur. En fait, en tant que ministre de Lionel Jospin, et sur sa consigne, j’ai été chargé de raccompagner El-Assad à son avion comme c’est le protocole républicain. Nul choix de ma part. Juste un tour de rôle dans le tableau des ministres qui chaque jour ou semaine doivent accueillir ou raccompagner des chefs d’Etat. L’intention malveillante est donc tout à fait évidente. Je suis donc très en colère. Et, du coup, la mémoire me revient de gens que j’ai croisé dans ces occasions officielles. Mais ceux-là étaient là par choix. Ça me revient ! Quand je suis aussi allé chercher Abdelaziz Bouteflika à l’Hôtel Marigny, j’ai dû attendre la fin de sa conversation avec Jean Daniel, le patron du « Nouvel Observateur ». L’un et l’autre sont sortis ensemble et ont descendu les escaliers en se tenant par la main. Jean Daniel était ému aux larmes et rouge comme un premier communiant devant une gourmandise ! Il y a plein de photos de cette scène émouvante. On les regarde ? Quelqu’un veut d’autres souvenirs ? Les tireurs de ficelles qui orchestrent ces petites bassesses feraient bien de s’occuper de l’extrême-droite ! J’invite aussi la direction du « Nouvel Observateur » à s’occuper de l’extrême-droite, au lieu de venir me salir chaque matin. Mais peut-être est-ce trop demander à Laurent Joffrin que de s’attaquer à des gens avec qui il a passé de si joyeuses vacances. Et il y a aussi des photos !

Mercredi matin, nouvelle « révélation » : cette fois-ci un déjeuner « secret » avec Guaino. C’était évidemment il y a trois ans et non il y a huit jours. Ce déjeuner « secret » ayant eu lieu sur la terrasse nullement secrète du restaurant de l’Institut du monde arabe, on devine la bombe qu’est cette révélation. Une nouvelle fois à la manœuvre « Le Nouvel Observateur ». Lequel s’interroge longuement sur la nature de ce lien qu’il m’invente. Ils n’ont que ça à faire ? Oui. Leur but est d’aider Le Pen avec laquelle Laurent Joffrin, le rédacteur en chef, a passé ses vacances tant de fois. Celle-là qui n’en attendait pas tant, fait relayer par ses affidés ce genre « d’informations ». Bref vous l’avez tous compris, je suis sous le feu. La ligne d’action de tous ces gens tient en une idée : « D’accord nous sommes pourris, mais il est des nôtres ». Objectif : ramener Le Pen dans la position du verrou, en troisième position. La une de Libération y fait écho. Elle reproduit un tweet présenté comme l’annonce des résultats : on y voit Le Pen en troisième position. Un monde en ordre enfin ! Demain il y aura autre chose et vendredi de même. Je me demande ce que va être le samedi dimanche.

Bon. J’ai eu le nez creux en refusant de me réjouir de cette vidéo qui m’invitait à prendre le pouvoir sur cette jeune chanteuse. « C’était un canular » ont déclaré depuis ses auteurs ! Non ? Sans blague ! J’aurai quand même souri un peu. Je note que cette sorte de pignouf ne fait pas des canulars avec quelqu’un d’autre que moi. Canulars mais pas téméraires ! Et les mêmes qui n’ont pas eu l’élémentaire courtoisie de me contacter avant ne l’on pas fait davantage après. La classe, pas vrai ? Histoire de se décrasser les esgourdes après cet épisode, je vous propose une chanson créée par Dominique Grange, pour notre temps et qui parle de notre temps : « dégage ! dégage ! dégage ! » Une sorte d’antidote.


999 commentaires à “Trois jours avant”

Pages : « 110 11 12 13 14 15 [16] 17 18 19 20 »

  1. 751
    Un gens dit:

    Dorenavant, il y aura ceux qui votent melenchon... Et les autres...

  2. 752
    Christophe dit:

    Je viens d'écouter le journal de 13h00 France-inter. Ils ont parlé de peu de Mélenchon de façon neutre.
    Je ne supporte plus la matinal de F.I. qui est franchement anti-Mélenchon. Hier ils ont parler du meeting de la porte de Versailles qui se passera en plein air alors qu'il va pleuvoir et faire froid. C'est quoi ces speudo journalistes de gauche qui préfèrent Le Pen à Mélenchon.

  3. 753
    Michel Berdagué dit:

    Affirmatif mon Colonel,
    C'est effectivement au Cercle Républicain une vision à très long terme de Libération et contre toutes les stratégies pathologiques des chocs,des chaos, pour continuer les exploitations et les soumissions des Peuples,le discours pour une Défense souveraine et altermondialiste dessine le seul possible et très stratégique contre tous les impérialismes et en particulier celui qui est prêt à tout pour préserver le dollar et le capitalisme. C'est donc un total changement qui est basé sur la vie,les échanges et les coopérations, avec la prise en compte des Planifications écologiques dans chaque pays nous aurons peut-être la chance de sauver la TERRE et nous avec.
    Là il faut un courage de vrai Résistant pour proposer ces pulsions de vie et de construction, c'est comme un certain Appel du 18 Juin, nous en sommes là.
    Mon Colonel surtout à la fin du discours l'importance du dit : il se trouve que j'ai dénoncé ces injonctions paradoxales pratiquées depuis des années contre la classe ouvrière et contre tout le monde du Travail;
    Vite la Sixième République.

  4. 754
    jean-pierre petignat Courtételle Suisse dit:

    Cher camarade,
    Merci de tout coeur. Aujourd'hui quel que soit le résultat final. Le vainqueur des élections c'est toi! Toi qui a redonné le goût de la lutte, de militer. Avec toi des millions d'hommes et de femmes lèvent la tête, ont confiance en l'avenir avec le Front de gauche. Tout commence, rien n'arrêtera le mouvement qui est en marge. Tu es un homme exceptionnel.

  5. 755
    Nadine dit:

    Les amis, c'est décidé, je ne paierai pas ma redevance à l'audio-visuel public cette année, preuves à l'appui durant cette campagne. Nous devrions tous en faire de même et demander effectivement le règlement en justice de cette désinformation sur les médias publics et de cette scandaleuse loi du silence dont font l'objet la parole, la présence, et donc le travail (acharné) d'un candidat, le nôtre.

  6. 756
    l'ergonomiste dit:

    "Le Monde" a suivi des militants de la Courneuve au meeting de Versailles. Un article qui fait du bien et à contre-courant de la plupart des reportages...

  7. 757
    elgaucho dit:

    Grand réinventaire avant élections... http://www.legrandreinventaire.fr

    Partageons !

  8. 758
    jorie dit:

    Sur BFM ce midi, en boucle, marine Le pen et ses "meetings prouvant l'ancrage sérieux du FN ", attendez vous allez rire: des meetings dits "impressionnants" de 400 personnes,interviews et commentaires à la clé. Le pen ou Sarko toute la journée! Zéro comment sur les média tv concernant le meeting de la porte de Versailles (Mélenchon). France inter a parlé de tous les meetings, sauf du nôtre,totalement occulté. Le Seul moment "FdG" si j'ose dire, c'est la diatribe de Eva joly contre le jacobin qui veut tout centraliser (elle n'a rien compris). Alors nous serions en 3e place. En tout cas, la promo Le pen est énorme. C'est flagrant.Ensuite fort encouragement sur tous les médias pour encourager l'abstention, là aussi, interviews à la clé. S'il y avait bcp d'abstentions, ça arrangerait le système bipartite avec le chien de garde derrière. Je préfère fermer ma télé. Je suis ecoeurée. En tout cas, merci Mélenchon du superbe meeting d'hier soir, suivi en direct sur placeaupeuple. Plein d'idées, plein de force, plein de combats en perspectives, même si celle-ci est noire. Hollande est...capable de perdre au débat, j'en suis malade d'imaginer un 2e tour sarko-lepen. Je n'arrive pas à y croire.

  9. 759
    EPOC dit:

    Rafale de sondages en ce vendredi avant veille du 1er tour.

    Folie sondagière qui en ferait presque oublier les différences des résultats entre les instituts, les taux d'abstentionnistes mais également les futurs votes blancs et nuls, les actuels indécis et les marges d'erreur fluctuant elles-même de 2% à 4% selon les enquêtes.

    Election Politique Citoyen le répète depuis deux ans. Il est préférable de suivre les tendances d'intentions de vote regroupant sur une longue période la moyenne de tous ces sondages pour en tirer une courbe d'évolution plutôt qu'un résultat chox pour un titre de presse.

    Nos tableaux de suivi des tendances mensuelles sont consultables et peuvent même être comparés avec les tableaux de tendances des précédents scrutins depuis 1974 http://www.election-politique.com/presidentielle2012.php?cle=s&y=no&id=13

    Enfin, n'oubliez pas que dimanche toute la journée, lection POlitique Citoyen change sa page d'accueil pur vous permettre de commenter cetet journée via votre compte facebook de manière totalement libre et sans aucun retenue

  10. 760
    naif dit:

    Libération: Le journal de l'oppression.
    FH part en guerre avant d'être élu ! JL Mélenchon est diabolisé. MLP est dédiabolisée !
    Les Demorant, les Joffrin et les autres auront été virés par le grand capital après les éléctions. Ils sont éreintés et décrédibilisés. Quand on voit le titre et la photo du journal "Libératin"
    ne payez surtout pas pour lire l'article.

  11. 761
    thery dit:

    Comme Madiran,je constate de jour en jour l'effacement total du FdG dans les médias je pense qu'il y a a l'usine(les lilas)des camarades juristes qui s'occupent de cela car c'est tout simplement scandaleux ou est l'equité du temps de parole ? en attendant je repete encore quel beau meeting a Paris quelle belles idées et quel beau programme.Résistance je pense que dimanche soir quelques un vont être désagréablement surpris par notre SCORE ! courage dorénavant ont ne lâche plus RIEN fini de se faire tondre les moutons ont mutés(es) en TIGRES et pour tondre des TIGRES......

  12. 762
    Chantal Catherine dit:

    @ hélène dubéros 11h43
    et tous ceux qui regardent LCP
    Sur LCP, Ça va faire du bruit, notre camarade de l'huma est présent tous les vendredi matin avant il y avait Clémentine Autain. C'est bon à savoir, pour avoir un avis différent de la médiocratie générale.
    Citoyennement

  13. 763
    nath35 dit:

    Interview de Lean Luc par un journaliste tout à fait respectable, on aime ou pas son style, mais vraiment respectueux de Jean Luc, bon il est vraiment de gauche alors ça aide! C'est John Paul Lepers Créateur et Président de l'association la Télé libre. Telé web née "grâce" à l'effet Sarkozy de 2007.
    C'est peu de temps après le meeting de Versailles
    http://latelelibre.fr/reportages/exclu-backstage-avec-melenchon-apres-son-dernier-meeting/?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter
    Merci à toute la super équipe de campagne du Front de gauche,
    On y est presque!

  14. 764
    llavador dit:

    @jm77-12h.41
    C'est prévu: la chemise rouge de Marseille, lavée, est prête pour le repassage samedi soir.

  15. 765
    YvesK dit:

    Bonjour à tous,

    il y a 5 ans, une spécialiste des technologies du langage, Jean Véronis, avait analysé les fréquences de citations des différents candidats dans la presse écrite et avait trouvé un score étonnamment proche du résultat du premier tour.
    Les recherches sur google prétendent aussi donner à quelques jours du scrutin une bonne prédiction.
    Chacun peut vérifier sur Google insight les fréquences de recherche ; les plus récentes aujourd'hui sont datées de mercredi. Si on a un compte google on a les chiffres, par exemple moyenne sur 7 jours ou chiffre le dernier jour, ici le mercredi 18 avril. Les calculs donnent Hollande à 27 % et Sarkozy à 23 %, plausible.
    Je vous invite à faire le calcul pour les 3 autres candidats. Marine Le Pen ne serait qu'à 12 et Bayrou à 8, ce qui paraît un peu faible pour les 2. Petit détail pour Mélenchon, les recherches peuvent porter sur 3 orthographes : Mélenchon, Mélenchon, Mélenchon. Le décompte n'est pas sensible à la casse mais à l'orthographe et aux accents. Si la fréquence est la fréquence totale de ces 3 orthographes, le candidat du front de gauche fait jeu égal avec Sarkozy! Je ne sais pas ce que cela vaut, ni quels seront les résultats avec les données de jeudi, de vendredi ou de samedi.
    Apparemment, Jean Véronis s'inquiète de l'ombre que pourrait faire le candidat du front de gauche au candidat du parti socialiste : http://blog.veronis.fr/2012/04/campagne-hollande-en-panne-de-tweets.html mais il n'en dit pas plus.

  16. 766
    jprissoan (69) dit:

    JULIE 10H18 : merci pour ce lien... Le Front de Gauche, c'est la culture, c'est Les Lumières, le républicanisme révolutionnaire, le socialisme de l'Internationale.

  17. 767
    jean 76 dit:

    et oui la haine de certains journalistes qui font dire a d'aucun (plutot Le Pen,que melenchon)
    en 1939,leurs aieux disaient(plutot hitler que le le front populaire)
    et si c'était un 2é tour Mélenchon mlp,ils serait capable de tout faire pour faire battre j l Mélenchon car ils sont avant tout anti coco!
    c'est çà le fond,car avec cette campagne les cocos se sont rassemblés et ont font campagne commune !
    ceux qui croyaient le pcf mort en sont pour leurs frais !
    on a réveillé la lutte des classes et on va continuer apres le 6 mai !
    on lachera rien

  18. 768
    Alba dit:

    Très, très beau discours de combat Jean-Luc. Merci aussi à Pierre Laurent. Merci à tous.
    Merci d'avoir compris et de nous avoir transmis l'idée que c'est le discours de l'extrême-droite sarkozo-lepéniste dont il faut d'abord venir à bout pour faire sauter le verrou imposé au champ politique pour nous détourner des vraies questions, merci d'avoir rappelé que les riches ont une conscience de classe et qu'ils ne l'oublient pas, merci d'avoir irrigué par votre discours notre conscience de l'action longue, et d'avoir montré que nous avons tout intérêt à en avoir une, de conscience de classe, car la finance aidée des médecins de Molière en Europe n'attend qu'une chose : nous appauvrir tous, détruire en des laps de temps très courts des siècles de conquêtes sociales et juridiques, cette législation sociale et ce droit du travail qui font notre grandeur, nous imposer des plans de rigueur qui vont bénéficier encore une fois à ces mêmes riches qui ont été d'abord, grâce à Sarkozy, exempté de cet impôt qui sert le bien commun, pour des millions et des millions d'euros qui devaient nous revenir, qui achètent des titres de dette, cette même dette que Sarkozy, par des coupes sombres dans le budget de l'Etat, par une gestion folle au profit de quoi, 0,0001% de la population, (!), a multiplié par deux. Cette dette dont un audit s'impose a été odieusement doublée en cinq ans ! Alors que la RGPP fait toujours plus de dégâts dans le pays, que rien n'a été fait dans...

  19. 769
    jean ai marre dit:

    @ TOUS ?
    Je viens de lire ces 6 pages du blog et au hasard un post qui m'a fait réfléchir.
    @ 578 Louise M
    " Pour que cet éveil de consciences se propage dans le monde entier…"

    Je dirais à tous ceux qui comme moi ne sont pas encartés, mais qui font partie des petites mains qui aident à la diffusion de tracts,: que la révolution, il faut d'abord la faire dans sa tête avant de la faire dans la rue.

    Merci à Jean-Luc d'avoir su nous apporter son témoignage, et d'avoir par sa pédagogie ouvert nos consciences.
    Le monde entier a les yeux fixés sur nous, sur notre vote et ensuite sur le déroulement de notre vie politique.
    Nous sommes à la hauteur de l'enjeu.
    Désormais rien ne sera pareil. Nous sentons tous que qq chose a changé, que la Gauche radicale a levé la tête, quelle est décomplexée. Nous,on sait, nous on peut

    Mélenchon présidons

  20. 770
    Poncet dit:

    À propos du discours d'hier soir : un discours moderne, quel contraste avec le gloubi-boulga post-moderniste dans lequel nous pataugions depuis des années ! C'est sans doute la raison qui faisait dire à Laurent Joffrin (ou Christophe Barbier ? Je les confonds parfois un peu... mais c'est de leur faute) que c'était un discours du passé. C'est peut-être aussi une des raisons de son succès, car il faut bien le dire, le post-modernisme ne mène nulle part, sinon au moyen-âge. Non, toutes les tâches de l'époque moderne ne sont pas accomplies, loin s'en faut. Il fallait que ce soit dit.

    Bon, alea jacta est. Nous verrons bien dimanche. Si jamais la semi-démente était devant nous, quel sort doit-on réserver à nos camarades socialistes ? Le goudron et les plumes ?

  21. 771
    Adrien dit:

    3 points :

    1) concernant la participation a un gouvernement PS ; je lance un appel à tous les dirigeants du Front de Gauche : comme l'a déclaré JL Mélenchon qui s'inscrit dans la durée ; le peuple est en marche pour conquérir seul le pouvoir et sans combine d'officine.
    PAS DE PARTICIPATION DANS UN GOUVERNEMENT AUTRE QUE LE NÔTRE.
    Ne refaisons pas l’erreur de 1983.

    2) Merci M. JL Mélenchon d'avoir porté (avec nous) toute cette superbe campagne. Je me suis retrouvé actif comme jamais, sur des diffusions Internet avec près de 2000 adresses, distribuant des tracts dans mon village, collant vos affiches sur les panneaux réservés et surveillant l'intégrité de l'affichage si détérioration. Je serai même accesseur. Vous m'avez même permis de réorienter des membres de ma famille vers le FdG. Que du bonheur cette campagne. Ensuite les législatives avec la même ardeur.

    3) Ah le Nouvel Obs ! le journal des "Bobos", qui a prit fait et cause pour soutenir la "jet set toulousaine" dans l'affaire de mœurs des 195 disparitions non élucidées adossées à l'affaire Alègre, au point que le directeur de la cellule "Homicide 31" à pris sa retraite anticipée de la gendarmerie !
    Pas étonnant que les journaleux de ce torchon se compromettent en soutenant la même "clique".
    Il est vrai que JL Mélenchon dérange avec son programme, dans lequel l'immunité parlementaire des élus sera abolie ! (Sauf celle du président puisqu'il relève de la HCJ.)

  22. 772
    Sylvain dit:

    Bonjour! Voilà, on y sera dans 48 heures et pour une fois j'aurai vraiment mon mot à dire, quelle chance! Merci Jean-Luc pour ce meeting de Versailles et pour cette magnifique campagne. Merci d'avoir redonné des couleurs à notre beau pays et du baume au coeur à chacun pour peu qu'il ait souhaité t'entendre. Une dizaine de millions de personnes voteront Front de Gauche, dimanche, parce qu'elles ont daigné s'interroger honnêtement sur un discours sincère pendant qu'on nous affublait de discours haineux à qui mieux mieux dans tout le pays. Pour ceux qui veulent encore nous faire croire que les racistes ne vivent pas chez nous, j'aimerais leur adresser ce petit commentaire trouvé sur La Provence concernant les relations "particulières" de Behring Breivik:

    http://www.laprovence.com/article/a-la-une/les-provencaux-de-la-liste-de-mails-danders-breivik

    ...si avec ça on ne prend pas conscience une bonne fois pour toutes que chaque parole et chaque acte a valeur d'exemple et qu'il faut s'interroger sur la responsabilité de ce que l'on dit et de ce que l'on fait, alors ce sera à désespérer de tout. Mais nous, nous savons intimement pourquoi nous ferons plus que voter à cette présidentielle en suivant le seul homme capable de nous réconcilier entre Français!
    Vive le Front de Gauche et vive la Révolution Citoyenne!

    TOUS AUX URNES!

  23. 773
    thery dit:

    oui Nadine moi aussi j'y avais pensé bloqué le virement automatique des impôts locaux de cette année et allez m'expliquer avec eux aussi faire une opération antenne 2 boycott le soir du journal tv a une date décidée ensemble pour JM77 j'irai voter avec l’écharpe rouge de JL a plus

  24. 774
    Grégoire de... Grèce dit:

    Dans cette dernière ligne droite à la tension survoltée, un petit trait d'humour de Kroll, caricaturiste belge du journal "LE SOIR" (Le Plantu belge en plus intelligent)...
    J'adore surtout le gars dans la limousine qui demande à son chauffeur Firmin, s'il votera Mélenchon, et quand le chauffeur répond oui, le gars répond que lui aussi.
    Si dimanche, vous voyez un gars déjanté qui remue un drapeau grec, non aux couleurs bleus et blancs mais rouge sur fond blanc, ne cherchez pas : ce sera moi...
    C'EST LA LUTTE FINALE ! VIVE LA 6ème ! NE LÂCHEZ RIEN

  25. 775
    jeannine dit:

    @colonel walter Kurtz 764
    "sur une defense souverenaine et altermondialiste restera pour moi son allocution la plus impressionante,confirmant,s'il etaitquestion de la rappeler,unestature exeptionelle de chef d'etat"."exactement ma pensée mon colonel,et je rajoutrai , si vous me permettez,(peut-être une touche féminine,) ce dernier meeting, ce dernier de tout ses discours ,m'a fait penser a l'apothéose de la Flûte Enchantée. Aussi grandiose et construit pour traçer la route.......

  26. 776
    renault dit:

    Comment se faire les relais humbles non-étiquetés politiquement du tout dernier message de Monsieur Aubrac pour "appliquer le programme du CNR" aujourd'hui et de main alors que nous sommes hautement partisan-e-s ?

  27. 777
    renault dit:

    Comment se faire les relais humbles non-étiquetés politiquement du tout dernier message de Monsieur Aubrac pour "appliquer le programme du CNR" aujourd'hui et demain alors que nous sommes hautement partisan-e-s ?

  28. 778
    mercure40 dit:

    Bonjour à tous et à toutes, et Salut à toi Camarade Jean Luc
    Sur S'nobs ON SE POSE DES QUESTIONS SUR LES SONDAGES !
    "Rarement à la veille d’un premier tour d'élection présidentielle, les sondagesn’avaient à ce point hésité à converger. Cette instabilité des mesures est révélatrice d’un climat. Les différents sondages d’intentions de vote publiés fournissent une photographie à peu près fidèle de l’état général du premier tour, mais indiquent des écarts importants entre les résultats des candidats. Ils donnent, en revanche, un rapport de force gauche-droite contradictoire alors qu'ils s’accordent largement pour le second tour. Lire la suite ici
    Sinon très veau meeting hier à Versailles nous l'avons regardé en direct sur Place au Peuple Vivement dimanche 20h00 Bon courage à tous et VOTONS FdG
    ne lâchons rien - l’humain d’abord - résistance et vive la sociale

  29. 779
    Janeck Lorillec dit:

    Chers amis prolétaires,

    La réalité est bien pire que tout ce qui a pu être expliqué par M. Mélenchon depuis un an. En effet, l'aliénation morale et d'argent (Marx) sont bien visibles aujourd'hui de l'extrême-droite jusqu'à la "gauche-caviar". Effectivement, le libéralisme est une notion économique plus ou moins appliquée dans notre pays depuis le siècle des Lumières. Mais toutes ces personnes ne se sont pas demandées si cette notion n'était pas erronée, ou simplement obsolète. Ce qui touche la France aujourd'hui, ce n'est pas uniquement la volonté de certains de "conformiser" la Loi dans la doctrine libérale, mais bel et bien de répandre la "bonne parole" de part le monde. Ils oublient cependant que le libéralisme s'appuie sur des notions très simples : pour que certains dégagent un bénéfice, il faut que d'autres trinquent. Mais lorsque le monde entier sera dévoué à la cause libérale, à qui prendront-ils l'argent ? Quel pays pilleront-ils de ses ressources naturelles ? Le monde (à commencer par la France) doit changer de doctrine économique, et le plus tôt sera le mieux. En mars 2012, 14,9% des Français vivent sous le seuil de pauvreté (seuil à 50%, INSEE), ou 27% des Français vivent sous le seuil de pauvreté (seuil à 60%, INSEE). Cette campagne n'aura incité QUE M. Mélenchon à parler de ce problème majeur. Il faut changer ! A commencer par les mentalités sur ce libéralisme qui nous met à tous le nez dans la mouise...

  30. 780
    nath35 dit:

    En fait tous les bulletins, nul ou blanc sont comptabilisés, il y a même une dizaine de cas répertoriés, numérotés, (j'ai été 4 fois assesseur à Rennes pour les dernières élections dont les prud'hommales, ma première) et tout est noté, détaillé et comptabilisé sur les documents officiels que chaque bureau de vote doit remplir et signer. Assesseur, secretaire et président ont pas mal de documents à signer.
    Après les votes blancs ne sont pas pris en compte, mais sont bien, finement, comptabilisés, pour les statistiques peut-être!

  31. 781
    naif dit:

    Tel est pris qui croyait prendre. (la presse et les communicants de toutes sortes)

    Voilà ce que c'est de faire appel toujours à la nostalgie du bon temps de grand mère pour vendre les bons petits déjeuner, les bons produits et la belle époque. Les grand-mères et les grand-pères représentent aussi la lutte des acquis d'aujourd'hui. Les révoltes, les grèves et la dignité retrouvée. Ils parlent, expliquent et éduquent.
    Les jeunes aiment bien cette odeur qui leur rappelle le temps des cerises. Ils cherchent l'arbre à cerises et ils l'ont trouvé. Je crois qu'il vont transformer leur pâte à tartiner et leur sodas en grenades pour que leurs enfants reniflent eux aussi, quand le temps sera venu, la bonne odeur des révolutions citoyennes.

  32. 782
    orero ramon82 dit:

    Bonjour,
    Ce matin sur FI, l'invitée de M. Cohen était Eva Joly: l'avez-vous écouté ?Cela vaut le déplacement ! La voilà nous fournissant la preuve d'une méconnaissance totale du Programme du FdG tout en déversant à son sujet des tombereaux de contre vérités....jusqu'à nier les propositions liées à la nécessaire Planification écologique, nous qualifiants de partisans du productivisme etc, etc,.... Je la croyais intègre et courageuse. Elle m'apparait plus opportuniste et plus "politicienne" que porte parole d'un vrai programme écologiste, reconnaissant l'option prise par EELV de tout sacrifier pour avoir quelques députés... Très décevante cette dame qui semblait jusqu'ici, encore appréciée par certains d'entre nous, et même par J-L Mélenchon dans une récente interview.

  33. 783
    Alba dit:

    Le vote FdG est le seul vote de gauche, un vote d'intérêt général pour le pays.
    A quand des médias qui feront l'éloge de ce grand mouvement démocratique qui est né dans le pays, à quand des médias impartiaux et objectifs qui sauront sentir ce qui se passe dans un pays ?
    Laissez tomber les sondages, les amis, ces gens-là n'ont rien compris. Il faut continuer à convaincre autour de nous tous les effrayés du vote utile (merci la pseudo-gauche), à dégonfler la baudruche Le Pen, à démontrer le grand intérêt des propositions du Front de Gauche, en tous points et à tous égards.
    Résistance

  34. 784
    Richard Khaitzine dit:

    Bonjour à Toutes et Tous,
    Il est des moments où l'espoir renaît. Tout d'abord je tiens à féliciter les intervenants pour la haute tenue des propos échangés. Ce qui est en jeu - et qui dépasse cette élection - c'est un retour à l'Europe des Lumières, cette Europe des hommes et des idées à laquelle la France avait fortement contribuée. Ne nous leurrons pas l'élection, probable, de François Hollande ne marquera que le premier jalon sur la voie tracée par le P.G. et J.L.Mélanchon. A nous tous d'intervenir en suite afin de maintenir la pression. Les idées permettant le retour en force d'une politique sociale plus juste peuvent et doivent remonter de la base. C'est possible. Je l'ai expérimenté, lorsque sous le gouvernement Jospin - bien que n'étant pas socialiste - je m'étais indigné du manque de couverture sociale à destination des plus démunis et avait suggéré d'en mettre une en place. Même si cette suggestion a été dévoyée et appliquée en dépit du bon sens, elle eut le mérite d'exister. Plus récemment, 200 personnes ont évité le pire dans le 18e, suite à la vente de la résidence modeste qu'ils occupent par GECINA, bailleur bien connu sur la place de Paris pour ses ventes à la découpe. L'association du 234 rue Championnet a réussi à mettre l'affaire sur la place publique avec le soutien efficace de Yann Brossat du Front de Gauche. Cela a créé une belle panique chez les vautours de l'immobilier. Comme quoi tout devient possible avec des idées, de l'imagination...

  35. 785
    marion dit:

    Ce qu’il y a derrière le vote utile pour Hollande.
    L’objectif caché derrière l’appel au vote utile pour Hollande, qui constitue l’essentiel du discours actuel de la campagne de Hollande n’est pas d’être en tête au premier tour puisque de toute façon, toutes les études assurent qu’il gagnera le deuxième tour. L’objectif est plus pernicieux : il s’agit d’empêcher le Front de Gauche de passer devant Le Pen. C’est un calcul politicien et dangereux qui s’appuie sur deux points. Le premier est de préserver à tout prix la bipolarisation droite contre social-libéralisme et pour cela le moyen utilisé est de maintenir l’épouvantail Le Pen en troisième position. Le deuxième est d’empêcher la gauche antilibérale et de changement, de disposer d’une force d’expression, le Front de Gauche, qui pèse sur les débats. Bien sûr et ce n’est pas surprenant, une large partie des médias audiovisuelles, la presse de droite et celle pro-PS ont mis toutes leurs forces et souvent leur malhonnêteté pour atteindre cet objectif. Ce qui est surprenant c’est que les socialistes de gauche et il y en a beaucoup heureusement, restent dans leur grande majorité silencieux et soumis à la discipline de parti. Je dis qu’ils prennent une lourde responsabilité politique et historique, s’ils ne votent pas Mélenchon au premier tour.

  36. 786
    Amieline dit:

    J-2 : Bravo Monsieur Mélenchon, pour tout cet espoir que vous nous avez fait renaitre en nous tous, c'est la première fois, (j'ai 60 ans) que je vais aller voter avec autant de conviction et d'espoir d'un autre monde. Nous avons déjà gagné par cette formation qui nous réunit. Je suis aussi sereine car je sais que quoiqu'il se passe dimanche, il y aura une suite à notre mouvement; cela ne s'arretera pas. Nous allons continuer à nous battre ! et la révolte citoyenne finira par avoir le dernier mot. Pourvu que nous passions devant MLEPEN dimanche. Ce sera déjà une belle étape ! Ne lachons rien ! Résistons ! vive le front de gauche ! vive le front du peuple ! Merci Jean Luc MELENCHON, nous serons toujours près de vous ! solidaire et fidèle en nos belles valeurs ! Je suis fière de vous avoir comme porte drapeau ! Vous êtes une BELLE PERSONNE.

  37. 787
    mercure40 dit:

    @orero ramon82 (811)
    Il ne faut pas en vouloir à EJ elle ne fait que son boulot de VRP multicartes, pour garder les postes de Ministres et les circonscriptions promis par le PS. En attaquant Jean-Luc Mélenchon et le programme du front de gauche elle ne fait que venir en aide à FH.
    ne lâchons rien - l’humain d’abord - résistance et vive la sociale

  38. 788
    Patrice C. dit:

    + une voie pour Jean-Luc Mélenchon.
    J'ai réussi à convaincre un collègue au boulot qui était indécis.
    Si la campagne du 1er tour se termine ce soir, pour nous elle se termine dimanche n'oublions pas qu'il y a 20% d'indécis et 34% d'abstensionniste.

    ON LACHE RIEN.

  39. 789
    henri dit:

    Après le tapissage par le Front National de la permanence du Front de Gauche de Sète, un rassemblement de protestaion aura lieu samedi 21 avril 2012 devant la permanence - rue du 11 novembre 1918 à Sète. Tous les démocrates des circonscriptions de l'Héraut et.... d'ailleurs doivent dénoncer ces actes qui prouvent bien que le Front de Gauche dérange l'ordre établi et que le Front National reste et restera un parti fasciste.

  40. 790
    Jean Louis CHARPAL dit:

    J'ai eu la chance d'être hier Porte de Versailles. Moment intense de ferveur citoyenne et fraternelle. Un homme, dans toute ses dimensions, et non un politicien quelconque, nous a dit qu'il avait besoin de nous et nous, nous lui avons dit que nous avions besoin de lui, et que désormais, quoiqu'il arrive, "on ne se quitterait plus" ! Si ce n'était qu'un culte de la personnalité, nos adversaires ultra libéraux pourraient se frotter les mains, à juste titre, et dire : tout ça est ridicule et ne durera qu'un temps! Mais ce qui se passe n'a absolument rien à voir avec ce que perçoivent ceux qui n'ont rien compris. Tous ceux qui étaient présents physiquement hier ont eu le sentiment, émouvant à en pleurer, d'être de fait vos représentants, à vous qui ne pouviez être là, mais nous vous sentions tous derrière nous et avec nous. Ce que nous savons maintenant c'est que ce meeting n'était pas la fin d'unre l'histoire, à bien des égards formidable, mais le commencement d'une aventure humaine qui n'a pas fini de faire parler d'elle, en France et bien au-delà. Cette saga sera celle d'une autre version de la "Belle et la Bête". La Belle, c'est la France, la nôtre, celle de Jean Ferrat et de Victor Hugo. La Bête, vous la connaissez, elle est immonde : c'est "le système" ultra libéral qui veut casser tout ce qui fait la dignité et la grandeur de l'Homme. Qu'elle crêve ! Pour que nous vivions ! Restons ensemble !

  41. 791
    marion dit:

    Ma position (et celle de la quasi unanimité des électeurs de Jean-Luc Mélenchon que je connais) est: si Jean-Luc Mélenchon est devant MLP au 1er tour, j’irai voter au 2ème tour sans aucune hésitation pour FH; dans le cas contraire je ne voterai pas au second tour. Il faut bien comprendre que les électeurs de Jean-Luc Mélenchon sont optimistes et convaincus qu’il sera devant MLP, c’est pour cela que dans les sondages ils se reportent massivement sur FH au second tour. S’ils sont déçus, les conséquences sur le second tour pourraient être très mauvaises. On peut schématiser comme suit. Si MLP est devant Jean-Luc Mélenchon, les électeurs MLP seront enthousiastes et iront voter en nombre pour NS au second tour, les électeurs de Jean-Luc Mélenchon seront déçus et s’abstiendront massivement : le second tour sera très incertain. Si Jean-Luc Mélenchon est devant MLP, les électeurs de MLP seront déçus et mécontents de NS rendu coupable de leur prendre des voix, nombre d’entre eux s’abstiendront ou voteront contre NS, les électeurs de Jean-Luc Mélenchon seront enthousiastes et se reporteront massivement sur FH: c’est en fait ce deuxième cas et non le premier que photographient les sondages actuels qui donnent FH largement vainqueur au second tour. Ainsi donc, suivant le classement entre Jean-Luc Mélenchon et MLP, les sondages d’entre deux tours pourraient être très différents des prévisions actuelles. On peut finalement dire qu’un score très élevé pour FH au premier tour n’assurerait en rien sa victoire au second, bien au contraire. Le vote utile à gauche au premier tour c’est donc le vote Mélenchon.

  42. 792
    proletaire dit:

    Quelle chance de pouvoir vivre cette campagne !

    C'est le début d'un combat historique.
    Les moutons se réveillent !
    L'avancement de nos idées sera certainement long et difficile au niveau de la France et particulièrement de l'Europe.
    Mais chaque jour suffit sa peine.

    La prochaine étape, c'est dimanche dans les urnes pour le Front de Gauche !

  43. 793
    Christophe dit:

    J'ai l'impression qu'on est en train de vivre une page d'histoire de notre pays. Nos oligarques l'ont bien compris au vu des attaques. Ils feront tout pour nous empêcher de l'écrire.
    On lâche rien !

  44. 794
    Stephane B dit:

    @Christophe 815
    Ok, on a compris. Les vrais résultats seront le 22 au soir. Maintenant, arrête de décourager les camarades qui se donnent de l'espoir et du courage pour lancer leurs dernières forces dans la bataille. Ces messages, ces sondages, sont comme une tape sur l'épaule d'un compagnon pour te dire :"Tiens bon, c'est difficile, mais la bataille en vaut la chandelle".
    Merci de respecter cela.

  45. 795
    yohann dit:

    Marion....

    les électeurs votent n'importe comment de nos jours...certains au boulot hesitent entre le pen melanchon ou bayrou...t'imagine?

    donc le report des voix....les gens sont capable de voter Mélenchon et ensuite sarko...parce que la "tête de hollande " ne leur revient pas...

    c'est pour àa que 33%sont encore indecis à aujourd'hui..et c'est pour ça que Tout est possible...le meilleur comme le pire

  46. 796
    elisabeth (moi, élo) dit:

    Cher M.J-L Mélenchon, merci pour tout ce que vous avez apporter à cette campagne: espoir, joie et enfin le sourire...dimanche c'est le verdict...quoiqu'il arrive bravo pour cette campagne riche en enseignement...et en humanité...

  47. 797
    Daneel dit:

    @Marion: Je suis exactement comme toi, et je le dis autour de moi. Ma déception sera trop grande si nous ne passons pas devant MLP dimanche, et je tiendrai mes amis qui voteront Hollande par "utilité" (pas ceux qui votent par conviction) ainsi que les medias pro-PS comme responsables d'une occasion historique manquée. Je ne voterai plus au deuxième tour. MAIS j'espère quand même ne pas en arriver là (bien que, concernant les médias pro-PS, les rois de la calomnie, ils sont déjà sur ma liste noire)

  48. 798
    David JV dit:

    Et +2 pour le FdG....

    Le débat d'idées et l'information font mouches le plus souvent...sans avoir à entrer dans l'idéologie...

    "Dimanche soir on vous met, dimanche on vous met le feu...."

    Résistance

  49. 799
    jacquelin dit:

    Deux jours de trêve. Merci a tous de ce rêve de pouvoir se tenir par la main dans une même lutte, malgré nos différences, d'âge, de religion, de conditions sociales.Et quelque soient les résultats dimanche soir, une seule vision, un seul horizon, celui du peuple fier et les yeux ouverts compte plus que tout le reste.
    Nous ne voulons pas d’une croissance austère ou d’une austérité dans la croissance, nous voulons pour vivre nos petits bonheurs quotidiens que le fruit du travail appartienne à ceux qui le produisent, pour voir grandir nos mômes en bonne santé et dans la joie, pour pouvoir leur donner l’exemple du choix de l’humanité plutôt que de l’intolérance.
    Nous voulons vivre sans avoir cette hantise permanente de savoir qui profite de nos efforts.
    Nous voulons partager ce que nous avons fraternellement et ne pas jalouser sans cesse celui ou celle qui ne pense qu’a se gaver de notre travail ou exciter les haines pour asseoir un pouvoir totalitaire et raciste.
    Et garder sans cesse a l’esprit que le peuple c’est nous tous et que nous avons la légitimité des demandes qui sont les nôtres, sans avoir de honte a les porter haut et fort en toutes circonstances.
    Je rêve de ce moment prochain ou ce ne sont plus les pauvres qui regarderont leurs godasses en allant travailler, mais ceux qui nous exploitent depuis tant d’années et qui ne sauront plus comment se racheter, tant leur mépris du peuple à ce jour est grand.
    Le 6 mai, nous avons cette force à conserver en nous.

  50. 800
    marj dit:

    Bon juste pour vous encourager tous une dernière fois du fin fond de la campagne ou je suis obligée d'aller dans un cyber pour accéder à internet...du coup, depuis une semaine c'est la douche froide car je m'aperçois que sans internet, le Front de Gauche et JL Mélenchon ont disparu des écrans radars...N'ayant pu suivre le meeting d'hier vu qu'il n'a pas été retransmis à la télé, j'ai essayé d'avoir des infos à la télé : quasi rien et à la radio ce matin sur France Inter :nada. En fait, depuis quelques jours, nous assistons à une négation du Front de Gauche presque totale et à des appels incessants au vote "utile" de la part du PS largement relayés dans les médias qui s'en font l'écho,comme ce fût le cas ce matin France Inter. C'est tellement grotesque que s'en est risible.
    Ils ont peur et n'ont eu de cesse, en cette fin de campagne, que d'essayer de contenir le fleuve entrain de sortir de son lit, eh oui c'est la panique : un 21 avril à l'envers menacerait-il tout ce beau monde ? Tout y est passé, de la mise en avant du gentil Poutou , de la négation du dernier meeting et ses 60000 participants tandis que celui de Hollande et ses 15000 (?) a été relayé dans tous les sens et j'en passe... Ah oui ne parlons pas de Bourdin, infame avec JL Mélenchon, applati comme une limande devant Hollande !
    Bref, les gens auront-ils été dupes ? Nous verrons bien dimanche...En attendant à bientôt, je croise les doigts !

Pages : « 110 11 12 13 14 15 [16] 17 18 19 20 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive