18avr 12

Trois jours avant

Ce billet a été lu 82 699 fois.

J’écris, tard, en mettant de l’ordre dans mes notes sur les événements auxquels je dois m’intéresser dans le flot du travail à fournir ces jours-ci. Il y est question de notre meeting du 19 avril à Paris. Puis de la pauvre trouvaille de Sarkozy sur la Banque centrale européenne. Elle m’a captivé. Elle est si révélatrice de l’abaissement dans lequel le gouvernement Merkel veut tenir le reste de l’Europe ! Ensuite je reviens sur le sondage qui attribuait une majorité à madame Le Pen dans la jeunesse. Puis sur une lettre ouverte que l’oligarque Paul Dubrule m’adresse. Enfin des tentatives de campagnes de boules puantes contre moi, de leur ridicule et de leur signification. Du reste de ce que je dis et fais, vous savez tout en suivant les discours et les entretiens de presse.

Jeudi nous tiendrons le dernier de nos meetings nationaux avant le premier tour de l’élection présidentielle. Ça se passera à la Porte de Versailles. Ce sera un événement, je l’espère et je demande à ceux qui me lisent de nous aider à en assurer le succès. Je prendrai la parole assez tôt. Vers 19 heures 30 maximum en raison des contraintes de diffusion audiovisuelle. Dans le même temps que ce meeting géant, il y aura dans de nombreuses villes des écoutes collectives ou des retransmissions en salle de réunion. Cette journée est donc un temps de mobilisation générale. Elle va nous servir à passer en force le cap de la dernière journée de campagne, le lendemain vendredi, avant la trêve du silence des deux derniers jours. Comme nous ne savons pas ce qui nous attend quand les urnes auront parlé, du meilleur ou du pire, ce sera un moment aussi de fraternité entre tous ceux qui se sont jetés à corps perdus dans cette bataille et qui ne se sépareront plus je le sais bien.

24 heures ! C'est le temps qu'aura vécu le dernier bobard Sarkozyste sur la Banque centrale européenne. L’histoire montre l’ampleur du désarroi du personnage. Et des limites dans lesquelles désormais la France est enfermée par le gouvernement conservateur allemand. Dimanche, à la Concorde, le candidat Sarkozy a repris un argument du Front de Gauche sur la nécessaire évolution de la BCE. J’en rappelle les mots : « Je veux poser le problème du rôle de la Banque centrale européenne dans le soutien à la croissance. C’est une question très importante que nous ne pourrons pas éluder. (…). La crise – et l’Européen convaincu que je suis veut le dire – nous a montré les limites des règles qui ont été fixées dans le Traité de Maastricht. (…) Alors sur le rôle de la Banque centrale dans le soutien à la croissance, nous allons aussi ouvrir le débat. Et nous allons faire avancer l’Europe. » Hormis le fait que nous ne cherchons pas « la croissance » en général mais une relance sociale et écologique de l'activité, nous pourrions être d'accord. Et tout autant quand, toujours sur ce sujet, Nicolas Sarkozy se réfère au Général De Gaulle : « Quand le Général De Gaulle au milieu des années 60 a posé la question de la politique agricole commune et qu’il n’a pas été entendu, il n’a pas hésité à faire la politique de la chaise vide. On l’a accusé de détruire l’Europe, alors qu’à ce moment-là, par cette politique-là, il a construit l’Europe pour les décennies qui allaient suivre ». S'il avait lu notre programme, il saurait que la politique de la chaise vide n'est pas le seul moyen pour créer le rapport de force en Europe. Mais il ne faut pas trop en attendre de lui. Car tout cela est parole verbale. Pour ce qui est de l'action et des décisions, il aura fallu moins de 24 heures pour que Sarkozy capitule.

Dès le lendemain de ce meeting, le porte-parole d'Angela Merkel a fait savoir que « la conviction profonde du gouvernement allemand est que la BCE exerce son mandat de manière totalement indépendante de la politique. Et cette conviction est connue à Paris ». Il a même rappelé qu'« au cours d'une série de conférences de presse, les deux [Mme Merkel et M. Sarkozy] ont professé leur attachement à l'indépendance de la BCE ». Sitôt ce rappel édicté, la droite française a obéi aux ordres de la chancelière allemande. Quelques heures après, toujours ce lundi 16 avril, c'est le Premier Ministre François Fillon qui a entamé le rétropédalage. Sur BFMTV, il a ainsi déclaré : « Le président l'a lui-même confirmé : il ne s'agit pas de renégocier son statut ou de renégocier les traitésv ». Une journée après les envolées de la Concorde, il n'était déjà plus question de toucher à l'indépendance de la Banque centrale européenne.

Nicolas Sarkozy l'a confirmé lui-même ce mardi 17 avril au matin, sur France Inter. Voici ce qu'il a déclaré : « Je suis pour l'indépendance ». Fin de partie ! Puis, pour ne pas avoir l'air complètement idiot, Sarkozy a fait des phrases avec sa bouche expliquant que « justement parce qu'il y a l'indépendance il faut pouvoir discuter. La condition de l'indépendance c'est le dialogue, c'est justement parce qu'on est indépendant qu'on doit dialoguer. Ce qui ne va pas, c'est cette idée folle qui consiste à dire que parce que la Banque centrale est indépendante, on n'a pas le droit de parler, c'est tout le contraire ».

Pas du tout ! L’indépendance telle que décrite par le Traité de Lisbonne interdit formellement ce genre dialogue ! Car il s’agirait d’influencer ses décisions et c’est précisément cela qui est interdit par le Traité de Lisbonne. Le traité est très clair. L'article 130-TFUE consacre l'indépendance de la Banque centrale : « Ni la BCE, ni une banque centrale nationale, ni un membre quelconque de leurs organes de décision ne peuvent solliciter ni accepter des instructions des institutions, organes ou organismes de l’Union, des gouvernements des Etats membres ou de tout autre organisme. Les institutions de l’Union ainsi que les gouvernements des Etats membres s’engagent à respecter ce principe et à ne pas chercher à influencer les membres des organes de décision de la Banque centrale européenne. » Et le mandat de cette banque indépendante est parfaitement délimité. Il n’y est aucunement question de croissance. Quant à l'article 119-TFUE, il reprend l'article III-177 du TCE de 2005 et sacralise la « stabilité des prix » comme objectif de la BCE : « l’action des Etats membres et de l’Union comporte une politique monétaire et une politique de change uniques dont l’objectif principal est de maintenir la stabilité des prix ».

Nicolas Sarkozy ne pouvait donc faire mieux que des phrases. C'est ce qu'il a fait. Cela ne nous surprend pas. Mais ce qui nous attriste et nous inquiète c'est que François Hollande soit sur la même ligne que lui. Voilà ce que le candidat socialiste a déclaré le 5 décembre dernier à Berlin, devant le congrès du Parti social-démocrate allemand au sujet de la Banque centrale européenne : « Je respecte son indépendance. Je souhaite qu'elle puisse élargir son rôle […] dans le cadre de ses actuels statuts ». Le Front de Gauche est donc le seul vote pour changer cette situation absurde et terrible pour l'économie européenne.

La question du SMIC s'est progressivement installée dans le débat présidentiel. C'est un acquis de la campagne du Front de Gauche. Dans mon discours de Lille le 27 mars, j'avais mis en garde le PS : « Quand on est de gauche et qu’on arrive au pouvoir, le SMIC on l’augmente, ça fait parti des figures imposées ». Sans nous, aucun journaliste n'aurait donc interrogé François Hollande sur le SMIC. Ce dernier aurait ainsi pu en rester au renvoi aux négociations des partenaires sociaux. Une méthode qui lui sert régulièrement d'écran de fumée pour ne rien proposer dès qu'il s'agit de droits des travailleurs. Cette fois-ci, il n'a pas pu s'en tirer comme ça. Et interrogé successivement sur RTL puis sur France 2, il a dû concéder qu'il faudrait un coup de pouce au SMIC. C'est un bon début même si c'est peu de chose pour l'instant. Le coup de pouce, c'est la hausse du SMIC que le gouvernement est libre de décider au-delà de son indexation sur les prix. Hollande veut proposer aux partenaires sociaux que ce coup de pouce soit équivalent à la moitié de la croissance constatée. Si elle avait été appliquée depuis 2007, cette proposition aurait augmenté le SMIC d'à peine 4 % supplémentaires (+15%, contre +11% de hausse décidée par le gouvernement depuis 2007), selon les calculs du journal Les Echos. Avec la formule de François Hollande, le SMIC brut serait à 1 450 euros contre 1 398 actuellement. Les smicards n'auraient donc gagné en 5 ans que 40 euros nets de plus par mois. Ce n'est pas beaucoup mais même ce rattrapage il n'est pas certain de le décider. Ce que les 3 millions de smicards peuvent espérer avec sa formule en 2012… c'est une hausse de 2,70 euros nets par mois. En effet, il table dans son projet sur une croissance du PIB de 0,5 % en 2012. En application de sa proposition, cela donne donc un coup de pouce au SMIC de 0,25 %.

Quant à la négociation dont François Hollande fait dépendre les futurs choix du gouvernement, son déroulement est connu d'avance. Car sur le SMIC, les positions sociales en présence sont parfaitement connues. Les syndicats sont tous pour la hausse du SMIC et la majorité d'entre eux, CGT, FO et Solidaires partagent la volonté du Front de Gauche de le porter à 1 700 euros bruts. Quant au Medef, il est contre toute hausse du SMIC. On ne voit donc pas ce qu'il y aura à négocier. Surtout avec une base de négociation aussi mauvaise que la formule de coup de pouce proposée par Hollande. En effet son coup de pouce de 0,25 % en 2012 représente 84 fois moins que ce que propose la CGT avec la hausse du SMIC à 1 700 euros (+21 %).

Reste donc à rappeler la loi
: c'est au gouvernement de décider de la hausse du SMIC par décret. C'est ce qui permettra au Front de Gauche d'accorder dès 2012 une augmentation de salaire net de 239 euros par mois pour un smicard si nous arrivons au pouvoir. Cette perspective a fait montrer les dents au capital. L'Institut de l'entreprise, organisme satellite du Medef, et le Modem ont en effet prétendu que la hausse du SMIC à 1700 euros et la fin des exonérations de cotisations sociales conduirait à « 800 000 suppressions d'emplois » selon l'Institut de l'Entreprise et à « 1 million de chômeurs en plus dès septembre » selon le Modem. Les méthodes d'estimations de pareilles menaces ne sont bien sûr pas précisées. Car elles sont uniquement destinées à faire peur. Car c'est une présentation erronée des propositions du Front de Gauche. Pour atteindre 1 700 euros bruts en 2012 (+21 %), la hausse du SMIC peut être échelonnée en 3 hausses : +7% au 1er juin, +6,5% au 1er septembre, +6,5% au 1er décembre. C'est la méthode qui a été appliquée en 1981 sous forme de 4 hausses en juin, septembre, novembre et décembre. C'est une bonne manière de permettre aux entreprises d'absorber cette hausse grâce à l'augmentation progressive de leur chiffres d'affaires et de leurs commandes que permettra la relance de la consommation par des millions de smicards mieux payés. Et le Front de Gauche ne propose pas la fin immédiate des exonérations de cotisations sociales mais leur disparition progressive, à commencer par le secteur des services, non soumis à la concurrence internationale. Il n'y aura donc pas de choc brutal sur le "coût du travail" comme le prétendent l'Institut de l'entreprise et le Modem.

D'ailleurs ce n'est pas le coût du travail qui détruit l'emploi depuis des années mais le manque d'activité. Il ne s'agit pas là d'estimation mais du bilan bien réel du système actuel. Celui dont les coûts et le chiffrage ne sont jamais faits. Alors qu'il ne marche pas. 600 000 emplois ont en effet été détruits de 2008 à 2010. Et pendant cette période, le SMIC n'a jamais été aussi peu augmenté, puisque la présidence Sarkozy est la seule de la 5ème République sans aucun coup de pouce au SMIC. Quant aux exonérations de cotisations sociales, elles n'ont jamais été aussi élevées puisqu'elles ont atteint 30 milliards par an. Et pourtant l'emploi a massivement reculé. La clef de la lutte contre le chômage se situe donc dans la relance de l'activité dont la hausse du SMIC est une pièce maîtresse. La hausse du SMIC permet de relancer l'activité pour développer le chiffre d'affaires des entreprises. En passant le SMIC à 1700 euros, 30 milliards de salaires supplémentaires seraient injectés dans la consommation au bout d'un an. 15 milliards de salaires supplémentaires pour les actuels smicards. Et 15 milliards de salaires supplémentaires par impact sur les grilles de salaires qui devront être modifiées pour tenir compte de la hausse du SMIC.

Cette propagation de la hausse du SMIC n'est pas un voeu du Front de Gauche mais un constat effectué par l'INSEE. Et la propagation constatée par le passé aux autres salaires est d'autant plus forte que la hausse du SMIC est importante. Au-delà d'un an, la masse de salaires supplémentaires redistribuée sera donc encore plus importante. En attendant, dès la première année, les 30 milliards de salaires supplémentaires injectés dans la consommation entraîneront plus 0,8 % de croissance de l'activité. Ce qui permettra la création de 180 000 emplois, selon les ratios actuels de création d'emploi par point de PIB. Et encore, c'est bien sûr sans compter l'impact beaucoup plus favorable en emplois que nous pourrons atteindre en appliquant les protections nécessaires aux frontières pour réduire la consommation de produits importés. Ils représentent environ 15% de la consommation et pourraient rapidement être réduits à 10% grâce aux visas écologiques et sociaux aux frontières. Car un SMIC plus élevé permettra aux plus pauvres des salariés d'acheter des produits de meilleure qualité fabriqués en France. C'est aussi la preuve que la hausse du SMIC est une mesure de salubrité écologique.

La semaine dernière, je décortiquais ici le montage réalisé par « Le Monde » autour d’un sondage selon lequel les jeunes voteraient majoritairement pour Marine Le Pen. Je trouvais cette publication très douteuse. J’avais raison. La manipulation était tellement grosse que la Commission des sondages a été obligée de réagir. Ce n’est pas son habitude. Les instituts de sondages bafouent très régulièrement les règles scientifiques ainsi que la législation régissant les sondages. Mais il est si rare que la Commission des sondages intervienne ! Sa réaction est donc exceptionnelle. « Le Monde » a été contraint de publier une admonestation de ladite Commission dans son édition du 17 avril. Ce rectificatif expliquait notamment que : « Le sous-échantillon des "jeunes 18-24 ans" comportait moins de 200 personnes, et cette indication faisait défaut. Eu égard, notamment, à la faiblesse de cet effectif et aux marges d’incertitude qui affectent par voie de conséquence les résultats obtenus, la commission des sondages rappelle qu’ils doivent être interprétés avec une grande prudence. La présentation qu’en a faite Le Monde n’a pas respecté cette règle de prudence ». Comme à son habitude, la Commission des sondages n’a guère fait de bruit. Une petite réprimande qui rase les murs. En effet la loi de 1977 « relative à la publication et à la diffusion de certains sondages d’opinion » permet à la Commission des sondages d’imposer une mise au point diffusée de manière à lui assurer « une audience équivalente à celle de ce sondage » (article 9 de la loi de 1977). On va voir ce que la commission a fait de ce pouvoir. On se souvient que Le Monde publiait son « information » en une du journal et consacrait aux commentaires une page entière (page 3). La mise en point exigée par la commission des sondages n’a été publiée qu’en page 7 du journal, dans un petit encadré perdu au milieu de plusieurs articles. La Commission des sondages n’a aucune autorité. Elle n’est pas en état de faire respecter quelques règles que ce soit. Donc elle ne sert à rien.

L'oligarque français Paul Dubrule m’interpelle dans une lettre ouverte publiée par Les Echos et intitulée « lettre ouverte d’un "exilé libre" à Jean-Luc Mélenchon ». Ah ! Paul Dubrule est le co-fondateur d’Accor, groupe du CAC40 leader mondial dans le domaine de l’hôtellerie. J’ai cité plusieurs fois son nom dans les meetings du Front de Gauche. J’y ai dit que Paul Dubrule est un évadé fiscal, contrairement à ce qu’il affirme dans sa lettre ouverte. Je n’ai rien inventé puisque c’est Monsieur Dubrule lui-même qui a reconnu à plusieurs reprises s’être installé à Genève en 2006 afin de payer moins d’impôts. Le magazine « Complément d’enquête » diffusé sur France 2 le 3 mai 2010 – et dans lequel j’étais invité à réagir – a été le premier à rapporter les propos de Paul Dubrule reconnaissant payer considérablement moins d’impôt en Suisse qu’il ne devrait en payer en France. Monsieur Dubrule avait alors expliqué aux journalistes de « Complément d’enquête » qu’il aurait dû payer 2,5 millions d’euros d’impôt en France en 2006 mais n’en avait payé que 200 000 en Suisse. En décembre 2010, le magazine suisse « Le Bilan » publie son classement des « 300 plus riches de Suisse » et demande à Paul Dubrule pourquoi il s’est installé en Suisse. Ce dernier répond : « Pour des raisons fiscales et familiales. Il y a trois ans, il n’y avait pas le bouclier fiscal en France et ici je bénéficie d’un forfait fiscal ». Un an plus tard, en janvier 2012, Monsieur Dubrule revenait sur ses déclarations… Mais il confirmait payer moins d’impôt en Suisse que ce qu’il devrait en payer en France. Il se disait préoccupé par « les incertitudes fiscales. Les lois peuvent changer du jour au lendemain, on peut supprimer le bouclier fiscal… ». Pauvre chou ! La fortune de Monsieur Dubrule est tellement importante qu’il ne sait plus vraiment ce qu’il a payé comme impôt en France. En février 2012, c’est devant les caméras de France 2 venues l’interroger pour le journal télévisé du 14 février, que Monsieur Dubrule déclare : « Il est normal que j’essaie de le [son patrimoine] gérer au mieux des intérêts de ma famille ». Et de s’interroger : « Est-ce qu’il y a de la grandeur d’âme à se laisser plumer quand tout à fait légalement on peut faire autrement ».

Soudain, voici que Monsieur Dubrule refuse la qualification d'évadé fiscal. Faudrait-il plutôt le qualifier de "déserteur" ? Dans sa lettre, Monsieur Dubrule veut se justifier en expliquant qu’il va payer en 2012 beaucoup plus d’impôt que moi. Mais cela est parfaitement normal ! Sa fortune personnelle est estimée entre 80 et 160 millions d’euros. Oui Monsieur Dubrule, en France, plus on est riche et plus on participe à la solidarité nationale. Donc il est parfaitement normal que vous payiez plus d’impôt que moi. Paul Dubrule conclut sa lettre ouverte en m’interpellant ainsi : « Cher Monsieur Mélenchon, vous pouvez continuer à vous servir de moi dans vos meetings, cela ne me dérange pas ». Ouf, nous voilà rassurés ! Cela dit, on ne s’en servira pas que pendant nos meetings. Monsieur Dubrule doit savoir que le Front de Gauche se servira également des évadés fiscaux lorsque nous gouvernerons le pays puisque nous les obligerons à verser au fisc français la différence entre ce qu’ils paient à l’étranger et ce qu’ils devraient payer en France. Pour être exact, il ne s’agit pas de « se servir d’eux » mais de se servir de leur argent pour organiser un véritable partage des richesses.

Depuis deux jours la campagne marche au rythme d’une boule puante par jour contre moi. Lundi c’était la remise de légion d’honneur de Patrick Buisson. J’y étais. Donc cela prouverait ma connivence avec l’Elysée. A l'origine de cette « révélation » le « Nouvel observateur » et son journaliste d’investigation mondaine Maël Thierry. En fait une commande du PS. Reprise au détour d’une phrase par Jean-Jacques Bourdin qui ne m’avait pas habitué à ce genre de procédé, cette sottise tournera en boucle jusqu’à ce que le communiqué de François Delapierre mette les pendules à l’heure. Jusque-là aucun des « journalistes » qui répétaient comme des perroquets la trouvaille n’avait poussé la curiosité jusqu’à se demander ce que valait cette « information ». Cette remise de décoration a eu lieu il y a quatre ans ! Personne ne le dit. A l’époque Buisson était journaliste et pas conseiller officiel de Sarkozy. Pas un mot sur ce détail. Je polémiquais régulièrement avec lui dans l’émission « politiquement show » de LCI. Personne ne le saura. Je suis donc allé par pur « fair-play » à l’égard d’un adversaire. Je ne suis pas le seul. Jean-Christophe Cambadélis, pour les mêmes raisons, s’y trouvait aussi. Mais à lui, on ne demande rien. A moi non plus, ni à aucun élu car nous assistons à de très nombreuses remises de légion d’honneur à des gens de toutes opinions. Moralité : ne fréquentez aucun journaliste jamais à aucun propos. Le risque est trop grand de le retrouver un jour ou l’autre conseiller du prince. Ou vivant avec un de ses ministres. Ce qui me révulse dans cette affaire c’est que cela parte de ce petit monde qui passe sa vie en déjeuner en ville, vacances communes et plus si affinité. Que ceux-là viennent me provoquer à propos d’une mondanité qui remonte à quatre ans, me donnerait des envies de ripostes si je n’avais mieux à faire ces jours-ci.

Le mardi la journée a commencé avec une photo de moi en compagnie de Bachar El-Assad ! Cette nouvelle « révélation » a transité une nouvelle fois par les « journalistes » du Nouvel Observateur. En fait, en tant que ministre de Lionel Jospin, et sur sa consigne, j’ai été chargé de raccompagner El-Assad à son avion comme c’est le protocole républicain. Nul choix de ma part. Juste un tour de rôle dans le tableau des ministres qui chaque jour ou semaine doivent accueillir ou raccompagner des chefs d’Etat. L’intention malveillante est donc tout à fait évidente. Je suis donc très en colère. Et, du coup, la mémoire me revient de gens que j’ai croisé dans ces occasions officielles. Mais ceux-là étaient là par choix. Ça me revient ! Quand je suis aussi allé chercher Abdelaziz Bouteflika à l’Hôtel Marigny, j’ai dû attendre la fin de sa conversation avec Jean Daniel, le patron du « Nouvel Observateur ». L’un et l’autre sont sortis ensemble et ont descendu les escaliers en se tenant par la main. Jean Daniel était ému aux larmes et rouge comme un premier communiant devant une gourmandise ! Il y a plein de photos de cette scène émouvante. On les regarde ? Quelqu’un veut d’autres souvenirs ? Les tireurs de ficelles qui orchestrent ces petites bassesses feraient bien de s’occuper de l’extrême-droite ! J’invite aussi la direction du « Nouvel Observateur » à s’occuper de l’extrême-droite, au lieu de venir me salir chaque matin. Mais peut-être est-ce trop demander à Laurent Joffrin que de s’attaquer à des gens avec qui il a passé de si joyeuses vacances. Et il y a aussi des photos !

Mercredi matin, nouvelle « révélation » : cette fois-ci un déjeuner « secret » avec Guaino. C’était évidemment il y a trois ans et non il y a huit jours. Ce déjeuner « secret » ayant eu lieu sur la terrasse nullement secrète du restaurant de l’Institut du monde arabe, on devine la bombe qu’est cette révélation. Une nouvelle fois à la manœuvre « Le Nouvel Observateur ». Lequel s’interroge longuement sur la nature de ce lien qu’il m’invente. Ils n’ont que ça à faire ? Oui. Leur but est d’aider Le Pen avec laquelle Laurent Joffrin, le rédacteur en chef, a passé ses vacances tant de fois. Celle-là qui n’en attendait pas tant, fait relayer par ses affidés ce genre « d’informations ». Bref vous l’avez tous compris, je suis sous le feu. La ligne d’action de tous ces gens tient en une idée : « D’accord nous sommes pourris, mais il est des nôtres ». Objectif : ramener Le Pen dans la position du verrou, en troisième position. La une de Libération y fait écho. Elle reproduit un tweet présenté comme l’annonce des résultats : on y voit Le Pen en troisième position. Un monde en ordre enfin ! Demain il y aura autre chose et vendredi de même. Je me demande ce que va être le samedi dimanche.

Bon. J’ai eu le nez creux en refusant de me réjouir de cette vidéo qui m’invitait à prendre le pouvoir sur cette jeune chanteuse. « C’était un canular » ont déclaré depuis ses auteurs ! Non ? Sans blague ! J’aurai quand même souri un peu. Je note que cette sorte de pignouf ne fait pas des canulars avec quelqu’un d’autre que moi. Canulars mais pas téméraires ! Et les mêmes qui n’ont pas eu l’élémentaire courtoisie de me contacter avant ne l’on pas fait davantage après. La classe, pas vrai ? Histoire de se décrasser les esgourdes après cet épisode, je vous propose une chanson créée par Dominique Grange, pour notre temps et qui parle de notre temps : « dégage ! dégage ! dégage ! » Une sorte d’antidote.


999 commentaires à “Trois jours avant”

Pages : « 110 11 12 13 14 [15] 16 17 18 19 20 »

  1. 701
    mathias95 dit:

    Très beau meeting hier soir suivi sur le PC, comme beaucoup. Tout est fait pour minimiser l'évènement, les séides et affidés de l'oligarchie qui occupent la médiacratie sont à l'oeuvre, toujours bien sur par déontologie professionnelle, nous les méprisons. Ces pauvres types ont depuis longtemps mis leur honneur, leur respectabilité dans leur poche. Quant aux instituts de sondages, tous dirigés par l'oligarchie, ils continuent leur sale besogne, la manipulation à grande échelle, sans rendre de comptes à qui que ce soit. C'est tellement vrai que le sénat de droite avait sorti un texte pour les "contrôler", mais il a été refusé par la majorité UMP de l'assemblée, c'est dire si le problème est sensible. Il ne fait de doute à personne que leurs dirigeants se concertent secrètement pour définir les orientations, définir la manipulation, rappelons nous une Ségolène Royale sortie de nulle part, avec,qui plus est, des sondages tous "concordants", idem Hollande, les ficelles sont trop grosses. Nous leur faisont peur, c'est donc que nous sommes sur la bonne voie ! On ne peut rien contre la vérité, tôt ou tard elle éclate. Tous ces coups bas, ces gestes pitoyables, c'est l'hommage que le vice rend à la vertu...

  2. 702
    de passage dit:

    Répugnant P Cohen, qui sert à Éva Joly les arguments du FN, et s'aplatit comme une limace devant Sarko. Le journaliste-larbin en gilet rayé dans toute sa splendeur; Quelle veulerie!

  3. 703
    Suticos dit:

    Et pour la bataille des chiffres, n'oublions pas le multi-meeting....

    Sur l'agglo de Rouen, pas moins de quatre écoutes collectives étaient organisées et là où j'étais - un très grand bar - il y avait facilement une centaine de personnes...

    On lache rien et après Dimanche, on continue pour le raz de marée des législatives.....

  4. 704
    ventdebout-38 dit:

    le slogan d'un bankster bien connu était "Le bon sens près de chez vous"...
    Le slogan du Front Du Peuple pour aujourd'hui et pour demain c'est: LE BON SENS AU POUVOIR !
    Pour nous, le Peuple, ce n'est pas la fin mais le COMMENCEMENT. Tremblez Puissants, bankster, capitaleux, bourgeois et politiciens véreux car le PEUPLE s'est levé et ne se couchera plus jamais.

  5. 705
    Fronde Gauche dit:

    Pour enregistrer une vidéo:
    Télécharger Firefox
    Installer le programme puis le lancer (l'icône devant se trouver sur votre bureau)
    Cliquer ensuite sur Outils
    puis sur Modules complémentaires
    -Là sur la page qui s'ouvre dans la barre de recherches, tapez DownloadHelper
    -Installer ce module
    -Redémarrer Firefox
    -Aller ensuite sur la vidéo désirée, la mettre en lecture puis
    Cliquer sur Outils, puis sur DownloadHelper, puis sur Média
    -Là doit apparaître le nom de la vidéo, cliquez dessus, et enfin choisir le dossier/répertoir et cliquez sur enregistrer
    ;-)

  6. 706
    René Vincent dit:

    @Julie 10h18
    Oui je confirme la qualité de la revue de presse étrangère de France Culture ce matin (voir lien sur post @ Julie). Cela prouve deux choses:
    1) même dans la partie visible et audible des médias subsistent encore des "professionnels debouts". Ce qui est encourageant et doit nous inviter à penser que les moyens d'une autre approche de l'information existent.
    2) comme répété encore hier soir à la Pte de Versailles, le monde nous regarde avec intérêt quel que soit le niveau de la bienveillance qui nous est portée.

  7. 707
    lilou 45 dit:

    @ Pascalin Georges.(10h23)

    Effectivement vous n'y comprenez rien. Ce ne sont pas les travailleurs frontaliers qui sont visés mais les exilés fiscaux et les les fraudeurs. Vous allez en Suisse pour gagner votre croute, comme des prolos ordinaires.
    Les autorités Suisse sont complices des banques pour faciliter la fraude, il est normal qu'elles soient dans le collimateur du fisc français.

  8. 708
    PAA dit:

    Merci @Julie 701 10h18 - c'est une bulle d'air frais

    Nous n'avons pas besoin de "la haine des riches".
    Soi dit en passant, Barbier aurait mieux de titrer "La haine des ultra-riches à l'égard des peuples"

    Je préfère participer à la ré-émergence d'une "société des lumières" qu'à la promotion de l'obscurantisme des haines de quelque nature qu'elles soient.

  9. 709
    tilk dit:

    oui amis, c'est dans le mille, gaffe que les bananiers de la ripoublique ne nous volent les resultats, ils manigancent toujours une fourberie et vont meme négocier qq arrangement avec la loi pour y placer une de leur mine antisociale tellement ils sentent le roussi, tellement ils puent, que sont ils capable de faire pire pour garder leur fric ?...Lundi nous revenons et nous présidons commes nous le voulons

  10. 710
    PAA dit:

    Merci @Julie 701 10h18 - c'est une bulle d'air frais

    Nous n'avons pas besoin de "la haine des riches".
    Soi dit en passant, Barbier aurait mieux de titrer "La haine des ultra-riches à l'égard des peuples"

    Je préfère participer à la ré-émergence d'une "société des lumières" qu'à la promotion de l'obscurantisme des haines de quelque nature qu'elles soient.

  11. 711
    ghc dit:

    @François des Landes
    J'ai, et combien d'autre le m^eme parallèle, mais quel Reichtag vont-ils bruler ?
    Nous nous sommes reconnus, dans chacun des meetings alors que nous n'existions plus et ne voulions même plus rien savoir de cette politique (tous les mêmes). Le front de gauche nous a ouvert les yeux nous n'étions pas aveugles, nous n'étions qu'endormis...pour une foule de raisons qu'ils avaient mises en place! et de longues dates!
    Mais voilà soyons vigilent, ne lâchons rien, nous sommes le nombre, à Dimanche, amitié Ghislaine

  12. 712
    olmaca dit:

    Magnifique meeting que celui de la porte de Versailles.
    Et comme me l'a rappelé mon frère ce matin :
    Le progrès social est une utopie... qui s'est réalisée.
    et
    Ils sont grands... parce que nous sommes à genoux.
    Résistance.

  13. 713
    Caro66 dit:

    Idem ! J'ai sondé tous les médias hier et franchement pas grand chose sur le meeting de Jean-Luc... I télé a passé quelques tous petits extraits à peine.
    Du côté du FN, je constate qu'ils sont un peu beaucoup sur nous. Sur ma région, les affiches de Gauche sont maintenant toutes recouvertes de leurs affiches ou bien ils les arrachent. J'ai un sentiment de grande violence d'autant qu'aux infos j'ai pu voir l'histoire où ils ont placardé leurs affiches sur la façade du QG de gauche. Franchement des furieux et dans le mauvais sens du terme.
    Concernant les "riches", envoyé spécial a passé un documentaire sur cette catégorie de gens. Les riches vivraient mal l'image qu'ils reflètent en France, pauvres petites victimes qu'ils laissaient paraitre ! Et du côté de chez Laffite on préférait les Américains parce qu'ils auraient une vison très positive des riches ! En attendant, j'écoutais il y a quelques mois un reportage radio qui expliquait très bien que le seul marché qui n'avais rien subi, qui pour le moment préservé de la crise et qui était en constante "augmentation" c'était la branche du luxe... alors moi je me demande pourquoi personne n'a encore pensé à une taxe sur les produits de luxe ! ceux qui ont les moyens de se payer des bagnoles au prix d'une grande baraque, des vêtements ou des chaussures au prix d'un smic et j'en passe... n'en sont plus à compter une poignée d'euros en plus ! Bravo à tous, nous vous suivons, nous sommes avec vous !...

  14. 714
    michel01 dit:

    Faire flèche de tout bois.
    Décidement la droite " en soucis" ne néglige aucun détail. Hier j'ai reçu le n° 297 (du 19 au 25 avril 2012) le magazine CHALLENGES auquel je ne suis pas abonné.
    Edito de Vincent Beaufils (qui officie également sur LCI) titré: "Vive le bipartisme".
    P 28 un autre édito, celui de Jean Marie Colombani. Voici son message essentiel (ouverture d'un article qui indique l'info la plus importante aux yeux de l'auteur) : " François Hollande insiste: il souhaite que les électeurs lui donnent un maximum de force dès le premier tour. Il a raison."
    Puis vient un fort dossier (qui fait l'objet de la Une) "60 mesures pour la France". Là nous voyons s'étaler le crédo du "libéralisme" économique et social.
    Il y a aussi un petit article pour démonter, via moults affirmations, que la proposition de Jean-Luc Mélenchon sur le rôle que pourrait jouer la Banque Centrale Européenne est totalement irréaliste.
    Au travers de ces exemples vous aurez compris que "tout est bon" dans la guerre idéologique que les conservateurs mènent contre nous.
    Mais cette débauche de moyens ne reflète-t-elle pas un gros soucis pour dimanche et pour la suite ?

  15. 715
    VM dit:

    Même les méga-riches américains soulignent les erreurs de la politique économique européenne actuelle...
    http://www.reuters.com/article/2012/04/16/soros-euro-idUSL6E8FGDHS20120416

    Le seul programme qui apporte des vrais réponses aux vrais problèmes actuels, c'est le programme du FdG!

  16. 716
    Christophe dit:

    Plus les média nous minimisent, plus la surprise sera grande le jour des résultats. Si par bonheur nous sommes au deuxièmes cela va déclencher une dynamique en notre faveur, et Jean-Luc ne fera qu'une bouchée du Hollande...
    Je me suis posé la question : pourquoi cette semaine avons nous était plus fortement attaqué par les journalistes dits de gauche que par ceux notoirement de droite ? Ma réponse c'est que la droite sait déjà qu'elle vs prendre une raclée à ces élections, alors que la gauche préférerai avoir Sarko en face dont ils sont sûr d'avoir le dessus alors qu'en face de Jean-Luc Mélenchon c'est l’inconnu.
    Existe-il des sondages pour un deuxième tour Mélanchon / Hollande ?

  17. 717
    yann guérin dit:

    Quand je vois tous ces visages rayonnants dans les meetings, tout cet espoir que le front de gauche à fait renaître, tous ces soutiens venus de partout, du monde entier, d'amérique, d'Afrique, du monde de l'intelligence, aussi, ces intellectuels, artistes, chercheurs, écrivains, musiciens (je mets tout au masculin par paresse mais on peut tout transposer au féminin, bien sur) et j'en passe, je me dis quelle belle victoire nous avons déjà remporté. Une victoire que ni la droite et son extrême, ni les sociaux libéraux ne pourront nous voler. et nous sommes sur la piste d'envol. je ne sais pas si le décollage sera pour cette fois ci ou pour une autre, mais je sais que nous sommes partis, et pour aller très loin...

  18. 718
    Chevaljak dit:

    Merci à toi Jean-Luc ainsi qu'à tous les amis du Front de Gauche pour nous avoir donné l'occasion, avec Bernard Wesphael, en Belgique de constitué une dynamique comparable à la vôtre. Petit poucet encore en Wallonie le Mouvement de la Gauche Démocrate et Citoyenne devrait se réunir en congrès en juin 2012, d'ci là il popularise son manifeste et enregistre ses premières adhésions dont la mienne, voici le lien du site :
    http://www.gauche-democrate.be/index.html
    Merci encore les Camas !

  19. 719
    bernard hugo dit:

    Merci Jean-Luc, Merci Marie-Georges, Pierre, Clémentine... merci à tous...nous pleurons tous de joie.
    Vive le Front de gauche, vive le front du peuple

  20. 720
    erde34 dit:

    A tous ceux qui douteraient encore de ce qui nous attend, et que seul le FdG sera à même de mener cette "guerre", Regardez la vidéo de Paul Jorion de ce 20/4.
    L'heure est grave ! Va y avoir de la bagarre !
    Qui d'autre que Jean-Luc et son équipe sera capable de faire Front (de Gauche) contre ces "cols blancs".
    Voilà un soutien implicite mais pourtant bien réel pour notre mouvement.
    http://www.dailymotion.com/video/xq904c_paul-jorion-le-temps-qu-il-fait-le-20-avril-2012_news#from=embediframe

  21. 721
    Lackland dit:

    Hier soir le serment de la Porte de Versailles, nous avons vécu la dernière grande bataille de cette campagne. Et encore une grande et belle victoire. « Comme des victoires d’empire » ! « Mélenchon (…) tient un langage qui sèche toute tentative de bla-bla. Les noms de ses meetings, Nantes, Metz, Besançon, Villeurbanne avec dix mille participants, sonnent comme des victoires d’empire. Aucun écho dans les medias bien sûr. Que des foules se déplacent pour l’écouter, chut ! Black out ! »
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-passion-melenchon-109783
    À l’appel de Jean-Luc Mélenchon, les représentants des huit formations qui constituent le Front de gauche « et toi ma merveilleuse camarade… », et Delapierre, Coquerel, etc… Question. Myriam Martin qui était au Capitole était-elle du voyage ? Et rétrospectivement, la divine odeur de la gamelle, une volée de bois vert pour les Fadela Amara, les Jouyet, les Corinne Lepage… et, tout vient à point à qui sait attendre, pour les Montebourg aussi !

  22. 722
    mv dit:

    Attention aux calomnies que répandent le journal Le Parisien et MétroFrance:
    http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/candidats/melenchon-content-de-son-travail-20-04-2012-1963740.php
    http://www.metrofrance.com/presidentielle-2012/dernier-meeting-coup-de-poing-pour-jean-luc-melenchon/mldt!7UBQojg4sc22/
    "Un hall pas vraiment rempli, loin des 60 000 personnes revendiquées par le parti, mais un hall surchauffé. "
    "Le Front de gauche avait vu un poil grand, hier soir, au Parc des Expositions de Paris (XVe). Comme François Hollande à Lille (Nord) mardi, Jean-Luc Mélenchon n'a pas fait le plein pour son dernier meeting, à trois petits jours du premier tour de la présidentielle. Plus de 30 000 sympathisants sont tout de même venus écouter le candidat du Front de gauche pendant près d'une heure."

  23. 723
    Arrêtonsleursblablas dit:

    Encore plus que quelques heures pour faire régulièrement remonter le lien des émissions L'exil fiscal ou le Martyr des riches sur la-bas.org
    Pour l'écouter attentivement demain et après

  24. 724
    Vayer Jean-Marc dit:

    bravo, Jean-Luc Mélenchon, bientôt la vraie gauche au pouvoir, pour la suite nous serons là tous unis pour les élections futures, encore bravo le Fond de Gauche.

  25. 725
    Robert dit:

    Cinquante ans de politique! Trahis par les socialistes, (la guerre d'Algérie, le programme commun, les dénationalisations, etc) Jean Luc, fait appliquer l'article XIII des Droits de l'Homme de 1792...Donne du travail aux jeunes!

  26. 726
    naif dit:

    michel 65 à 9h53
    C'est sur inter, à l'instant (P.Clark).
    "Question, quelle à été la surprise de la campagne ? Mélenchon bien sur ! Et il faut que ce soit un journaliste Suisse qui cite deux fois la campagne de Jean Luc Mélenchon.Thomas Legrand, le journaliste maison, ne peux pas prononcer le nom de Mélenchon, il ne peut pas ! Pour lui la surprise c'est... Poutou !"

    ... Oui, sans oublier le B.Jeudy du JDD qui a eu du mal à accoucher d'un MéMé...lenchon bien sûr, mais il ne partage absolument pas son programme parce que pour lui il est irréalisable ! On ne lui demandait rien ! Quel suce b*** ce Jeudy. A "C dans l'air", Chez LCI, à France inter, celui là il a au moins 100 heures de présence avec les Reynié, machin truc de valeur actuelle...et consort ! Qu'ils aillent chez Poutine, qu'ils vilipendent en permanence et enfin ils seront dans le ton !

  27. 727
    Mélopée dit:

    Sur les médias, il y a semble-t-il une ligne officiel qui ne veut pas donner de visibilité au FdG. On les comprend, nombre de personnes de mon entourage, même de droite, adhérent facilement en écoutant Jean-Luc Mélenchon.
    Mais avez-vous pensé à toutes les petites mains qui travaillent dans ces médias et qui sont au contact quotidien du FdG. M'étonnerait que beaucoup ne fasse pas à titre privé une campagne active. Je pense, même que certains éditorialistes, ne pourront jamais le dire officiellement, mais voteront selon leur propre conviction, FdG dans le secret de l'isoloir.
    Je fais l'analyse, que si le FdG se hissait au second tour, il serait alors impossible à baillonner et M. Mélenchon rassemblera au delà de son camp. C'est le cauchemar à éviter pour ceux qui auraient écrit à l'avance le scénario de la Présidentielle.

  28. 728
    J-Pierre André dit:

    Alors... votez dimanche. Mais ne votez pas pour une peur mais pour un espoir. Le seul espoir si vous suivez l'analyse de Mark Weisbrot est incarné par le programme du Front de Gauche. Alors glissez le bulletin Jean-Luc Mélenchon dans l'urne. Tous nos votes commencent une immense chaîne d'union des peuples en Europe : en Grèce (où les élections légitimes ne sont toujours pas programmées), au Portugal, en Espagne, en Belgique, en Allemagne et même chez les Anglais... Ca vaut le coup, non ?

  29. 729
    hélène dubéros dit:

    Ce matin, sur LCP, dans "'ça va faire du bruit", celui dont les 4 journalistes présents parlaient le plus, étai Jean-Luc Mélenchon. Ils n'ont rien dit du meeting d'hier, avant, (ils se mettent le doigt dans l'oeil s'ils pensent qu'il y aura moins de monde...) mais maintenant, ils décortiquent, analysent, donnent des leçons comme s'ils étaient les seuls à penser. Le journaliste du "figaro magazine" a montré son mépris de classe pour les votants et militants du FdG en déclarant péremptoirement "que dans les meetings de Jean-Luc Mélenchon, il pourrait lire le bottin, son public applaudirait quand même..Ce valet journalistique devrait, lui, réfléchir un peu plus, et son réveil risque d'être brutal. Ayant pris l'émission en cours de route, je voyais un journaliste différent des autres dans ses propos, et même dans sa tenue, il était le seul à ne pas porter costume cravate...j'ai réécouté le début de l'émission pour avoir les identités des intervenants, et, tout s'explique, il s'agit de André Cicodicola, de "l'huma dimanche" une bouffée d'air frais. La campagne du FdG aura été exemplaire, l'important, quel que soit le résultat de dimanche, (je pense que nous pourrons avoir de bonnes surprises) c'est que cette dynamique perdure et s'amplifie jusqu'aux législatives et au delà. Merci Mr Mélenchon pour être notre représentant avec tant d'intelligence d'éloquence de sincérité et d'humanité. Résistons, et luttons!

  30. 730
    Patrice C. dit:

    Voici un article de Christian Salmon encourageant pour les indécis du 1er tour qui viennent ici :

    pourquoi je vote jean-luc Mélenchon.

  31. 731
    Vassivière dit:

    Merci Jean-Luc Mélenchon pour tant de talent offert, tant d'émotion, tant d'humanité.

  32. 732
    Michel Berdagué dit:

    Christophe à 11h
    hollande/Mélenchon. il y a qqs mois nous étions une poignée à évoquer cette possibilité très politique faut - il le rappeler car le FdG partait avec qqs 3%, sic les sondes.
    Pourquoi demander un sondage puiqu'ils sont aux mains des possédants archi-milliardaires et qu'ils ne peuvent envisager pas le suppuku (hara-kiri),pas question de se suiciderou de faire la grêve de la faim pour eux la grande gouffe du Fouquet's au Crillon est excellente surout que c'est le plus grand nombre qui paye l'addition salée.?
    Nous avons une info des ex-RG regoupés avec la DST,la DCRI qui indique que notre Candidat pousse tellement fort qu'il est en passe de sortir le sortant,de plus ces infos semblent assez fiables puiqu'elles sont données avec des fourchettes hautes et basses si bien que tout est possible de se retrouver avec le petit de pédalo tournant sur lui -même englué dans la vase des contradictions,mais qui caracole en tête avec les trouillomêtres à zéro alors que l'extrême-droite est hors sol, mais en réalité c'est par anti-Rouge donc anti-Communisme que ces "courageux "prèfèrent "la collabo avec les financiers privés et s'abstenant pour le MES à l'AN et au Sénat..
    C'est pour cela que Nous avons porté -Jean-Luc Mélenchon -le Rouge très visible comme le triangle rouge de triste mémoire.Résistance un poing levé.
    A Stalingrad les résultats et aussi pour se souvenir de la victoire certes et pour cette bataille gagnée et qui nous a sauvé du pire.

  33. 733
    eric91 dit:

    Amis, Camarades qu'il fait si bon retrouver ici, je vous livre cette réflexion :
    Le Pen fait quelques milliers de participants à ses meetings, Hollande et Sarko, entre 50.000 et 70.000 rameutés dans des bus et trains gratuits affrétés à la Concorde, une fois, et sont crédités d'entre 23 et 29 % des voix.
    Combien, selon vous, va faire un candidat qui a réuni en trois semaines des meetings de plus de 100.000 personnes à Paris et Marseille, plus de 70.000 à Toulouse, 8.000 à Pau, 70.000 hier au soir à la Porte de Versailles qui ont payé leurs déplacements ? Qui peut croire que Jean-Luc soit à 15 % ?
    Les sondages actuels ne sont que de la propagande destinée à masquer le raz de marée de Dimanche.
    On ne lâche rien, la victoire est proche, chaque vote compte !
    Liberté, Egalité, Fraternité.

  34. 734
    Madiran dit:

    Le front de gauche est de plus en plus interdit sur les écrans et dans les TV radios et presse!

    Merci les médias.

    Le Front de gauche propose des solutions, Sarko et Hollande proposent des pansements !

    Mais demain pourrait être la grosse surprise,

    Votez l'humain d'abord.

  35. 735
    sheraf number One dit:

    Bonjour,

    Je vous fais parvenir du prêt a Télécharger, le Documentaire 68 de Patrick Rotman, disponible sur le site http://www.anarchism.org, Magnifique description de cette période insurectionelle et de revendication sociale que fut Mai 68.

    un documentaire qui montre que tout est désormais possible encore aujourd'hui si on s'y met tous ensemble.

    RÊVE GENERALE !

    Superbe meeting hier à porte de Versaille, et Remonter jusqu'à Metro Volontaire avec nos pancartes en passant devant le siege de l'UMP ! Que se vayan todos !

  36. 736
    prolly dit:

    Voici la lettre que j'ai diffusé par mail à toutes mes connaissances pour influer leur choix. C'est une bien modeste contribution à l'effort général, mais j'ai eu de bons retours (Elle est en 3 parties).

    [Edit webmestre : Vous avez déjà "publié" ce texte sur ce blog le 6 avril à 18h38. J'avais même pris le soin de le remettre en un seul morceau. Mais cette fois-ci il ne saurait être question de vous laisser recommencer. Les commentaires n'ont pas vocation à devenir des feuilletons, surtout lorsqu'il n'y a qu'un seul épisode...]

  37. 737
    Disjecta dit:

    Bon, déjà que les raisons n'abondaient pas franchement pour voter Hollande au second tour si le Front de Gauche n'y était pas mais là, la coupe est pleine: Hollande, favorable à une intervention en Syrie décidée par l'ONU afin de "protéger les civils". La dernière guerre humanitaire de ce genre, c'est la Libye et ça a conduit au massacre de 30000 à 100000 libyens par les bombardements de l'OTAN. Plus la déstabilisation de toute la région pour plusieurs années. Tout ça pour les 6000 morts des bombardements de Khadafi qui n'étaient plus que 200 une semaine après puis qui ne sont plus aujourd'hui qu'un "projet qu'aurait eu le terrible dictateur sanguinaire, heureusement-qu'on-était-là-sinon-le-peuple-libyen-aurait-dérouillé".
    Maintenant on n'a plus le choix: il faut être au second tour! Et cet événement prend encore un peu plus son sens universaliste à présent.

  38. 738
    Sylvain dit:

    Prenez conscience que nous sommes le nombre, pour n'être pas que des chiffres nous devons être unis ! Ensemble nous pouvons prendre le pouvoir et changer la vie du grand nombre, nous sommes l'espoir, nous devons y croire, ensemble tout est possible, ne baissez pas les yeux, être fort pour être utile! Aux urnes citoyens!

  39. 739
    Jonathan dit:

    Bonjour à tous les amis,

    Je commence en adressant mes remerciements fraternels à Jean-Luc qui a su "rallumer la Lumière", à toute l'équipe de campagne pour son sens de la stratégie politique (au sens noble du terme), à tous les lecteurs de ce blog qui ont su alimenter d'une manière remarquable le débat et qui, par leur enthousiasme, ont permis de surmonter les innombrables vilénies des médias de masse. Au terme de cette campagne de premier tour, plus rien ne sera comme avant. Le Front de Gauche a réussi sa campagne d'éducation populaire et le peuple rebelle de France ne se laissera pas tondre par la finance mondialisée.
    Au reste, je suis en accord parfait avec eric91 (post 744): cette présence et cette ferveur incroyables dans les meetings corroborent ce que le militant de base constate chaque jour sur le terrain: la victoire est proche et nous avons une chance historique de renverser l'ordre qui nous est imposé depuis plusieurs décennies. Donc on lâche rien et on vote Mélenchon au premier comme au deuxième tour pour une France qui retrouve enfin sa dignité et son indépendance.
    Gloire au Peuple! Vive la Sociale!

  40. 740
    henri dit:

    Grosse activité du Front de Gauche cette nuit dans l'hérault, collage massif sur les villages et présence importante.
    Pour ma part, je ferai ma dernière tournée des boîtes aux lettres ce soir, quatrième tract de campagne alors que les autres candidats ont été absents. Et pour la bonne cause je fais d'une pierre deux coups, présentation de nos candidats aux élections législatives de juin car pour nous le souvenir c'est l'avenir. Hasta la victoria siempre, companeros.

  41. 741
    mathias95 dit:

    Y.Thréard sur LCP, omniprésent sur les les antennes, tout comme Barbier, ami personnel de NS et du tristement célèbre juge Courroie (qui se ressemble s'assemble) à trouvé la parade ; plutôt que d'avoir à justifier le bilan calamiteux de son maitre, la faillite organisée de l'industrie française par l'oligarchie financière, il préfère utiliser la caricature, la gaudriole ! C'est la méthode Copé, on tourne tout en dérision, on fait le pitre. Sur LCP, dans politique matin ; des commentateurs mous, proches du pouvoir ou pas très éloignés, ou de la gauche très molle...Il faudra nécessairement un rééquilibrage, car actuellement on est plus sur de l'information dirigée, cela n'échappe à personne. C'est l'information à la mode bannanière...Honte à eux !

  42. 742
    Christophe dit:

    Ma femme est russe, elle est née en URSS. Aujourd'hui elle vient d'avoir sa nationalité français et pour la première fois elle va voter. Comme elle a été traumatisée par le communiste et qu'elle a pu constaté les biens-faits et la superiorité de notre capitalisme (mode ironie) elle va voter Mélenchon.

  43. 743
    jm77 dit:

    Je me disais que si dimanche à la télé on voyait des citoyens aller voter aFdG du rouge sur eux, ça donnerait le tempo, non?
    Dimanche, le ROUGE se porte fièrement? Qu en pensez vous camarades?

  44. 744
    Philippe dit:

    Bonjour Monsieur Mélenchon,
    Je ne me suis jamais engagé dans un parti politique quelconque (et je n'ai toujours aucune carte), je n'ai jamais milité politiquement, mais aujourd'hui, grâce au Front de Gauche, j'ai (re)trouvé un mouvement d'éducation populaire d'ampleur qui me permet d'être citoyen à part entière. Merci à vous, et merci à toutes celles et ceux qui accompagnent cette marche en avant. " Votre esprit est de l'espèce de celui qui donne de l'élan à celui d'un autre" disait Casanova. Et c'est bien ce qui se passe aujourd'hui avec le Front de Gauche: on se nourrit mutuellement de l'intelligence de l'autre, on parle d'amour, de fraternité, on se met (enfin !) debout. C'est une grande force que plus rien ne pourra arrêter ! Rêvons encore ensemble pour que demain, le possible devienne réalité ! Il ne tient qu'à nous de faire de l'insurrection civique, une révolution citoyenne !
    Merci Monsieur Mélenchon !
    "Quand une fois une nation se met à penser, il est impossible de l'en empêcher" Voltaire

  45. 745
    marianne du 76 dit:

    je viens d'écouter en différé le discours de la porte de versailles, super!
    les médias ce jour nous relaye à la 4e plaçe,çelà ne m'a pas empéché de tracter avant d'aller au bureau, et mon mari qui commençe ce jour la retraite (41ans de travail)à tracté toute la matinée !
    hier ont à tractés sur le bilan de sarkosy écrit par la cgt !
    et bien,on a été bien acceuillis aux feux de notre ville par les automobilistes !
    tous disent "vous avez raison dehors sarko" et bien sur tres peu de non votants rencontrés, comme quoi l'abstention existe mais les médias en r'ajoute !
    çà profite a qui?

  46. 746
    Courrierlecteur dit:

    Pour bien comprendre l'hostilité des journalistes contre nous, il faut savoir que ceux ci bénéficient (si je ne me trompe) d'une réduction fiscale de 30%. Ceci est fort compréhensible pour la majorité des "petits" journalistes qui travaillent en "free lance" dans une certaine précarité. Mais pour les autres grassement payés, on comprend mieux pourquoi ils sont si violent à défendre leur bout de gras. // Il existe aussi des "officines" spécialisées pour défendre les intérêts des entreprises. Celles-ci agissent à tous niveaux (politique, médias...) au plus tôt, en amont, pour influencer les commissions, l'orientation des lois, au niveau européen etc...) Une des volets de leurs services est de préparer une collection de boules puantes (fiche de renseignements, photos, articles défavorables, "incidents" de parcours) sur les personnalités (politiques et autres) qui "dérangent" pour les distiller dans la presse le moment venu, pour anéantir ou déstabiliser leur proie. (Rien de sérieux sur Jean-Luc Mélenchon, d'où les niaiseries, Buisson, "Guéan", de ces derniers jours)

  47. 747
    Colonel Walter Kurtz dit:

    En attendant les résultats du 1er tour, je voudrai vous faire part de l'intervention de JL Mélenchon qui m'a le plus marqué de toutes celles que j'ai pu voir.
    En dehors des meeting traditionnels du Front de Gauche, qui ont construits de merveilleux moments de bonheur, d'enthousiasme et d'espoir pour l'avenir, et hormis son passage sur France 2 en janvier, dans des paroles et actes, qui a surtout permis à beaucoup de citoyens (ceux qui le suivait comme moi depuis quelques temps déjà n'étaient pas surpris) de découvrir avec étonnement un homme qui était à mille lieues de l'image colérique, vulgaire et démagogue que la médiocratie, ses éditocrates inféodés et les pseudo experts s'efforçaient de décrire dans leurs torchons, leurs radios et leurs magazines tv de désinformations, c'est une autre de ses interventions qui m'aura le plus impressionné.
    Et bien que la presse, à part le blog de JD Merchet dans Marianne2, l'ait totalement ignoré, le discours de JL Mélenchon sur une "défense souveraine et altermondialiste" restera pour moi son allocution la plus impressionnante, confirmant, s'il était question de le rappeler, une stature exceptionnel de Chef d'état.

  48. 748
    MichelP dit:

    Je ne comprends pas ce qui se passe avec ma messagerie. Mes posts restent en attente de modération mais je ne reçois de message pour validation et finalement ne restent pas. Cependant je vous refais part de mon étonnement devant ce que j'ai pu constaté sur la page d'accueil Orange ce matin. Une photo hyper dévalorisante de M.Mélenchon un bouquet de muguet à la main, sans rapport avec une quelconque actualité si ce n'est une vague histoire de codes pour informer des résultas avant 8h dimanche. Et dans la foulée, j'ai reçu un mail avec ce titre: "La France bientot communiste ? Reagissez et votez pour vos idees" me proposant de commenter. J'ai trouver cela proprement scandaleux et je me demande si c'est trés légal?

  49. 749
    Le Rouge est mis ! dit:

    Sur i-télé à 12h20, dans l'émission "Le match des éditorialistes" (la video n'est pas encore en ligne), Maurice Szafran a eu une soudaine crise d'objectivité en affirmant que Jean-Luc avait été incontestablement l'animateur et la surprise de cette campagne, et qu'à part lui il n'y avait rien eu (je résume à peine).
    Il a ajouté que Jean-Luc était le seul à être dans une dynamique positive dans les sondages (il n'a même pas prononcé un fois le nom de François Hollande...).
    Par ailleurs, à mon grand étonnement, Jean-Luc est à la Une du site de i-télé pour le meeting d'hier soir (avec un commentaire court et objectif) alors que ni Hollande, ni Sarkozy, ni Le Pen ni sont.

  50. 750
    Arrêtonsleursblablas dit:

    Encore plus que quelques heures pour faire régulièrement remonter le lien des émissions L'exil fiscal ou le Martyr des riches sur la-bas.org
    Pour se l'approprier attentivement aujourd'hui, et le porter demain de nos bouches à leurs oreilles vient après: le temps des cerises car tout se tient.
    On lâche rien.

Pages : « 110 11 12 13 14 [15] 16 17 18 19 20 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive