18avr 12

Trois jours avant

Ce billet a été lu 82 668 fois.

J’écris, tard, en mettant de l’ordre dans mes notes sur les événements auxquels je dois m’intéresser dans le flot du travail à fournir ces jours-ci. Il y est question de notre meeting du 19 avril à Paris. Puis de la pauvre trouvaille de Sarkozy sur la Banque centrale européenne. Elle m’a captivé. Elle est si révélatrice de l’abaissement dans lequel le gouvernement Merkel veut tenir le reste de l’Europe ! Ensuite je reviens sur le sondage qui attribuait une majorité à madame Le Pen dans la jeunesse. Puis sur une lettre ouverte que l’oligarque Paul Dubrule m’adresse. Enfin des tentatives de campagnes de boules puantes contre moi, de leur ridicule et de leur signification. Du reste de ce que je dis et fais, vous savez tout en suivant les discours et les entretiens de presse.

Jeudi nous tiendrons le dernier de nos meetings nationaux avant le premier tour de l’élection présidentielle. Ça se passera à la Porte de Versailles. Ce sera un événement, je l’espère et je demande à ceux qui me lisent de nous aider à en assurer le succès. Je prendrai la parole assez tôt. Vers 19 heures 30 maximum en raison des contraintes de diffusion audiovisuelle. Dans le même temps que ce meeting géant, il y aura dans de nombreuses villes des écoutes collectives ou des retransmissions en salle de réunion. Cette journée est donc un temps de mobilisation générale. Elle va nous servir à passer en force le cap de la dernière journée de campagne, le lendemain vendredi, avant la trêve du silence des deux derniers jours. Comme nous ne savons pas ce qui nous attend quand les urnes auront parlé, du meilleur ou du pire, ce sera un moment aussi de fraternité entre tous ceux qui se sont jetés à corps perdus dans cette bataille et qui ne se sépareront plus je le sais bien.

24 heures ! C'est le temps qu'aura vécu le dernier bobard Sarkozyste sur la Banque centrale européenne. L’histoire montre l’ampleur du désarroi du personnage. Et des limites dans lesquelles désormais la France est enfermée par le gouvernement conservateur allemand. Dimanche, à la Concorde, le candidat Sarkozy a repris un argument du Front de Gauche sur la nécessaire évolution de la BCE. J’en rappelle les mots : « Je veux poser le problème du rôle de la Banque centrale européenne dans le soutien à la croissance. C’est une question très importante que nous ne pourrons pas éluder. (…). La crise – et l’Européen convaincu que je suis veut le dire – nous a montré les limites des règles qui ont été fixées dans le Traité de Maastricht. (…) Alors sur le rôle de la Banque centrale dans le soutien à la croissance, nous allons aussi ouvrir le débat. Et nous allons faire avancer l’Europe. » Hormis le fait que nous ne cherchons pas « la croissance » en général mais une relance sociale et écologique de l'activité, nous pourrions être d'accord. Et tout autant quand, toujours sur ce sujet, Nicolas Sarkozy se réfère au Général De Gaulle : « Quand le Général De Gaulle au milieu des années 60 a posé la question de la politique agricole commune et qu’il n’a pas été entendu, il n’a pas hésité à faire la politique de la chaise vide. On l’a accusé de détruire l’Europe, alors qu’à ce moment-là, par cette politique-là, il a construit l’Europe pour les décennies qui allaient suivre ». S'il avait lu notre programme, il saurait que la politique de la chaise vide n'est pas le seul moyen pour créer le rapport de force en Europe. Mais il ne faut pas trop en attendre de lui. Car tout cela est parole verbale. Pour ce qui est de l'action et des décisions, il aura fallu moins de 24 heures pour que Sarkozy capitule.

Dès le lendemain de ce meeting, le porte-parole d'Angela Merkel a fait savoir que « la conviction profonde du gouvernement allemand est que la BCE exerce son mandat de manière totalement indépendante de la politique. Et cette conviction est connue à Paris ». Il a même rappelé qu'« au cours d'une série de conférences de presse, les deux [Mme Merkel et M. Sarkozy] ont professé leur attachement à l'indépendance de la BCE ». Sitôt ce rappel édicté, la droite française a obéi aux ordres de la chancelière allemande. Quelques heures après, toujours ce lundi 16 avril, c'est le Premier Ministre François Fillon qui a entamé le rétropédalage. Sur BFMTV, il a ainsi déclaré : « Le président l'a lui-même confirmé : il ne s'agit pas de renégocier son statut ou de renégocier les traitésv ». Une journée après les envolées de la Concorde, il n'était déjà plus question de toucher à l'indépendance de la Banque centrale européenne.

Nicolas Sarkozy l'a confirmé lui-même ce mardi 17 avril au matin, sur France Inter. Voici ce qu'il a déclaré : « Je suis pour l'indépendance ». Fin de partie ! Puis, pour ne pas avoir l'air complètement idiot, Sarkozy a fait des phrases avec sa bouche expliquant que « justement parce qu'il y a l'indépendance il faut pouvoir discuter. La condition de l'indépendance c'est le dialogue, c'est justement parce qu'on est indépendant qu'on doit dialoguer. Ce qui ne va pas, c'est cette idée folle qui consiste à dire que parce que la Banque centrale est indépendante, on n'a pas le droit de parler, c'est tout le contraire ».

Pas du tout ! L’indépendance telle que décrite par le Traité de Lisbonne interdit formellement ce genre dialogue ! Car il s’agirait d’influencer ses décisions et c’est précisément cela qui est interdit par le Traité de Lisbonne. Le traité est très clair. L'article 130-TFUE consacre l'indépendance de la Banque centrale : « Ni la BCE, ni une banque centrale nationale, ni un membre quelconque de leurs organes de décision ne peuvent solliciter ni accepter des instructions des institutions, organes ou organismes de l’Union, des gouvernements des Etats membres ou de tout autre organisme. Les institutions de l’Union ainsi que les gouvernements des Etats membres s’engagent à respecter ce principe et à ne pas chercher à influencer les membres des organes de décision de la Banque centrale européenne. » Et le mandat de cette banque indépendante est parfaitement délimité. Il n’y est aucunement question de croissance. Quant à l'article 119-TFUE, il reprend l'article III-177 du TCE de 2005 et sacralise la « stabilité des prix » comme objectif de la BCE : « l’action des Etats membres et de l’Union comporte une politique monétaire et une politique de change uniques dont l’objectif principal est de maintenir la stabilité des prix ».

Nicolas Sarkozy ne pouvait donc faire mieux que des phrases. C'est ce qu'il a fait. Cela ne nous surprend pas. Mais ce qui nous attriste et nous inquiète c'est que François Hollande soit sur la même ligne que lui. Voilà ce que le candidat socialiste a déclaré le 5 décembre dernier à Berlin, devant le congrès du Parti social-démocrate allemand au sujet de la Banque centrale européenne : « Je respecte son indépendance. Je souhaite qu'elle puisse élargir son rôle […] dans le cadre de ses actuels statuts ». Le Front de Gauche est donc le seul vote pour changer cette situation absurde et terrible pour l'économie européenne.

La question du SMIC s'est progressivement installée dans le débat présidentiel. C'est un acquis de la campagne du Front de Gauche. Dans mon discours de Lille le 27 mars, j'avais mis en garde le PS : « Quand on est de gauche et qu’on arrive au pouvoir, le SMIC on l’augmente, ça fait parti des figures imposées ». Sans nous, aucun journaliste n'aurait donc interrogé François Hollande sur le SMIC. Ce dernier aurait ainsi pu en rester au renvoi aux négociations des partenaires sociaux. Une méthode qui lui sert régulièrement d'écran de fumée pour ne rien proposer dès qu'il s'agit de droits des travailleurs. Cette fois-ci, il n'a pas pu s'en tirer comme ça. Et interrogé successivement sur RTL puis sur France 2, il a dû concéder qu'il faudrait un coup de pouce au SMIC. C'est un bon début même si c'est peu de chose pour l'instant. Le coup de pouce, c'est la hausse du SMIC que le gouvernement est libre de décider au-delà de son indexation sur les prix. Hollande veut proposer aux partenaires sociaux que ce coup de pouce soit équivalent à la moitié de la croissance constatée. Si elle avait été appliquée depuis 2007, cette proposition aurait augmenté le SMIC d'à peine 4 % supplémentaires (+15%, contre +11% de hausse décidée par le gouvernement depuis 2007), selon les calculs du journal Les Echos. Avec la formule de François Hollande, le SMIC brut serait à 1 450 euros contre 1 398 actuellement. Les smicards n'auraient donc gagné en 5 ans que 40 euros nets de plus par mois. Ce n'est pas beaucoup mais même ce rattrapage il n'est pas certain de le décider. Ce que les 3 millions de smicards peuvent espérer avec sa formule en 2012… c'est une hausse de 2,70 euros nets par mois. En effet, il table dans son projet sur une croissance du PIB de 0,5 % en 2012. En application de sa proposition, cela donne donc un coup de pouce au SMIC de 0,25 %.

Quant à la négociation dont François Hollande fait dépendre les futurs choix du gouvernement, son déroulement est connu d'avance. Car sur le SMIC, les positions sociales en présence sont parfaitement connues. Les syndicats sont tous pour la hausse du SMIC et la majorité d'entre eux, CGT, FO et Solidaires partagent la volonté du Front de Gauche de le porter à 1 700 euros bruts. Quant au Medef, il est contre toute hausse du SMIC. On ne voit donc pas ce qu'il y aura à négocier. Surtout avec une base de négociation aussi mauvaise que la formule de coup de pouce proposée par Hollande. En effet son coup de pouce de 0,25 % en 2012 représente 84 fois moins que ce que propose la CGT avec la hausse du SMIC à 1 700 euros (+21 %).

Reste donc à rappeler la loi
: c'est au gouvernement de décider de la hausse du SMIC par décret. C'est ce qui permettra au Front de Gauche d'accorder dès 2012 une augmentation de salaire net de 239 euros par mois pour un smicard si nous arrivons au pouvoir. Cette perspective a fait montrer les dents au capital. L'Institut de l'entreprise, organisme satellite du Medef, et le Modem ont en effet prétendu que la hausse du SMIC à 1700 euros et la fin des exonérations de cotisations sociales conduirait à « 800 000 suppressions d'emplois » selon l'Institut de l'Entreprise et à « 1 million de chômeurs en plus dès septembre » selon le Modem. Les méthodes d'estimations de pareilles menaces ne sont bien sûr pas précisées. Car elles sont uniquement destinées à faire peur. Car c'est une présentation erronée des propositions du Front de Gauche. Pour atteindre 1 700 euros bruts en 2012 (+21 %), la hausse du SMIC peut être échelonnée en 3 hausses : +7% au 1er juin, +6,5% au 1er septembre, +6,5% au 1er décembre. C'est la méthode qui a été appliquée en 1981 sous forme de 4 hausses en juin, septembre, novembre et décembre. C'est une bonne manière de permettre aux entreprises d'absorber cette hausse grâce à l'augmentation progressive de leur chiffres d'affaires et de leurs commandes que permettra la relance de la consommation par des millions de smicards mieux payés. Et le Front de Gauche ne propose pas la fin immédiate des exonérations de cotisations sociales mais leur disparition progressive, à commencer par le secteur des services, non soumis à la concurrence internationale. Il n'y aura donc pas de choc brutal sur le "coût du travail" comme le prétendent l'Institut de l'entreprise et le Modem.

D'ailleurs ce n'est pas le coût du travail qui détruit l'emploi depuis des années mais le manque d'activité. Il ne s'agit pas là d'estimation mais du bilan bien réel du système actuel. Celui dont les coûts et le chiffrage ne sont jamais faits. Alors qu'il ne marche pas. 600 000 emplois ont en effet été détruits de 2008 à 2010. Et pendant cette période, le SMIC n'a jamais été aussi peu augmenté, puisque la présidence Sarkozy est la seule de la 5ème République sans aucun coup de pouce au SMIC. Quant aux exonérations de cotisations sociales, elles n'ont jamais été aussi élevées puisqu'elles ont atteint 30 milliards par an. Et pourtant l'emploi a massivement reculé. La clef de la lutte contre le chômage se situe donc dans la relance de l'activité dont la hausse du SMIC est une pièce maîtresse. La hausse du SMIC permet de relancer l'activité pour développer le chiffre d'affaires des entreprises. En passant le SMIC à 1700 euros, 30 milliards de salaires supplémentaires seraient injectés dans la consommation au bout d'un an. 15 milliards de salaires supplémentaires pour les actuels smicards. Et 15 milliards de salaires supplémentaires par impact sur les grilles de salaires qui devront être modifiées pour tenir compte de la hausse du SMIC.

Cette propagation de la hausse du SMIC n'est pas un voeu du Front de Gauche mais un constat effectué par l'INSEE. Et la propagation constatée par le passé aux autres salaires est d'autant plus forte que la hausse du SMIC est importante. Au-delà d'un an, la masse de salaires supplémentaires redistribuée sera donc encore plus importante. En attendant, dès la première année, les 30 milliards de salaires supplémentaires injectés dans la consommation entraîneront plus 0,8 % de croissance de l'activité. Ce qui permettra la création de 180 000 emplois, selon les ratios actuels de création d'emploi par point de PIB. Et encore, c'est bien sûr sans compter l'impact beaucoup plus favorable en emplois que nous pourrons atteindre en appliquant les protections nécessaires aux frontières pour réduire la consommation de produits importés. Ils représentent environ 15% de la consommation et pourraient rapidement être réduits à 10% grâce aux visas écologiques et sociaux aux frontières. Car un SMIC plus élevé permettra aux plus pauvres des salariés d'acheter des produits de meilleure qualité fabriqués en France. C'est aussi la preuve que la hausse du SMIC est une mesure de salubrité écologique.

La semaine dernière, je décortiquais ici le montage réalisé par « Le Monde » autour d’un sondage selon lequel les jeunes voteraient majoritairement pour Marine Le Pen. Je trouvais cette publication très douteuse. J’avais raison. La manipulation était tellement grosse que la Commission des sondages a été obligée de réagir. Ce n’est pas son habitude. Les instituts de sondages bafouent très régulièrement les règles scientifiques ainsi que la législation régissant les sondages. Mais il est si rare que la Commission des sondages intervienne ! Sa réaction est donc exceptionnelle. « Le Monde » a été contraint de publier une admonestation de ladite Commission dans son édition du 17 avril. Ce rectificatif expliquait notamment que : « Le sous-échantillon des "jeunes 18-24 ans" comportait moins de 200 personnes, et cette indication faisait défaut. Eu égard, notamment, à la faiblesse de cet effectif et aux marges d’incertitude qui affectent par voie de conséquence les résultats obtenus, la commission des sondages rappelle qu’ils doivent être interprétés avec une grande prudence. La présentation qu’en a faite Le Monde n’a pas respecté cette règle de prudence ». Comme à son habitude, la Commission des sondages n’a guère fait de bruit. Une petite réprimande qui rase les murs. En effet la loi de 1977 « relative à la publication et à la diffusion de certains sondages d’opinion » permet à la Commission des sondages d’imposer une mise au point diffusée de manière à lui assurer « une audience équivalente à celle de ce sondage » (article 9 de la loi de 1977). On va voir ce que la commission a fait de ce pouvoir. On se souvient que Le Monde publiait son « information » en une du journal et consacrait aux commentaires une page entière (page 3). La mise en point exigée par la commission des sondages n’a été publiée qu’en page 7 du journal, dans un petit encadré perdu au milieu de plusieurs articles. La Commission des sondages n’a aucune autorité. Elle n’est pas en état de faire respecter quelques règles que ce soit. Donc elle ne sert à rien.

L'oligarque français Paul Dubrule m’interpelle dans une lettre ouverte publiée par Les Echos et intitulée « lettre ouverte d’un "exilé libre" à Jean-Luc Mélenchon ». Ah ! Paul Dubrule est le co-fondateur d’Accor, groupe du CAC40 leader mondial dans le domaine de l’hôtellerie. J’ai cité plusieurs fois son nom dans les meetings du Front de Gauche. J’y ai dit que Paul Dubrule est un évadé fiscal, contrairement à ce qu’il affirme dans sa lettre ouverte. Je n’ai rien inventé puisque c’est Monsieur Dubrule lui-même qui a reconnu à plusieurs reprises s’être installé à Genève en 2006 afin de payer moins d’impôts. Le magazine « Complément d’enquête » diffusé sur France 2 le 3 mai 2010 – et dans lequel j’étais invité à réagir – a été le premier à rapporter les propos de Paul Dubrule reconnaissant payer considérablement moins d’impôt en Suisse qu’il ne devrait en payer en France. Monsieur Dubrule avait alors expliqué aux journalistes de « Complément d’enquête » qu’il aurait dû payer 2,5 millions d’euros d’impôt en France en 2006 mais n’en avait payé que 200 000 en Suisse. En décembre 2010, le magazine suisse « Le Bilan » publie son classement des « 300 plus riches de Suisse » et demande à Paul Dubrule pourquoi il s’est installé en Suisse. Ce dernier répond : « Pour des raisons fiscales et familiales. Il y a trois ans, il n’y avait pas le bouclier fiscal en France et ici je bénéficie d’un forfait fiscal ». Un an plus tard, en janvier 2012, Monsieur Dubrule revenait sur ses déclarations… Mais il confirmait payer moins d’impôt en Suisse que ce qu’il devrait en payer en France. Il se disait préoccupé par « les incertitudes fiscales. Les lois peuvent changer du jour au lendemain, on peut supprimer le bouclier fiscal… ». Pauvre chou ! La fortune de Monsieur Dubrule est tellement importante qu’il ne sait plus vraiment ce qu’il a payé comme impôt en France. En février 2012, c’est devant les caméras de France 2 venues l’interroger pour le journal télévisé du 14 février, que Monsieur Dubrule déclare : « Il est normal que j’essaie de le [son patrimoine] gérer au mieux des intérêts de ma famille ». Et de s’interroger : « Est-ce qu’il y a de la grandeur d’âme à se laisser plumer quand tout à fait légalement on peut faire autrement ».

Soudain, voici que Monsieur Dubrule refuse la qualification d'évadé fiscal. Faudrait-il plutôt le qualifier de "déserteur" ? Dans sa lettre, Monsieur Dubrule veut se justifier en expliquant qu’il va payer en 2012 beaucoup plus d’impôt que moi. Mais cela est parfaitement normal ! Sa fortune personnelle est estimée entre 80 et 160 millions d’euros. Oui Monsieur Dubrule, en France, plus on est riche et plus on participe à la solidarité nationale. Donc il est parfaitement normal que vous payiez plus d’impôt que moi. Paul Dubrule conclut sa lettre ouverte en m’interpellant ainsi : « Cher Monsieur Mélenchon, vous pouvez continuer à vous servir de moi dans vos meetings, cela ne me dérange pas ». Ouf, nous voilà rassurés ! Cela dit, on ne s’en servira pas que pendant nos meetings. Monsieur Dubrule doit savoir que le Front de Gauche se servira également des évadés fiscaux lorsque nous gouvernerons le pays puisque nous les obligerons à verser au fisc français la différence entre ce qu’ils paient à l’étranger et ce qu’ils devraient payer en France. Pour être exact, il ne s’agit pas de « se servir d’eux » mais de se servir de leur argent pour organiser un véritable partage des richesses.

Depuis deux jours la campagne marche au rythme d’une boule puante par jour contre moi. Lundi c’était la remise de légion d’honneur de Patrick Buisson. J’y étais. Donc cela prouverait ma connivence avec l’Elysée. A l'origine de cette « révélation » le « Nouvel observateur » et son journaliste d’investigation mondaine Maël Thierry. En fait une commande du PS. Reprise au détour d’une phrase par Jean-Jacques Bourdin qui ne m’avait pas habitué à ce genre de procédé, cette sottise tournera en boucle jusqu’à ce que le communiqué de François Delapierre mette les pendules à l’heure. Jusque-là aucun des « journalistes » qui répétaient comme des perroquets la trouvaille n’avait poussé la curiosité jusqu’à se demander ce que valait cette « information ». Cette remise de décoration a eu lieu il y a quatre ans ! Personne ne le dit. A l’époque Buisson était journaliste et pas conseiller officiel de Sarkozy. Pas un mot sur ce détail. Je polémiquais régulièrement avec lui dans l’émission « politiquement show » de LCI. Personne ne le saura. Je suis donc allé par pur « fair-play » à l’égard d’un adversaire. Je ne suis pas le seul. Jean-Christophe Cambadélis, pour les mêmes raisons, s’y trouvait aussi. Mais à lui, on ne demande rien. A moi non plus, ni à aucun élu car nous assistons à de très nombreuses remises de légion d’honneur à des gens de toutes opinions. Moralité : ne fréquentez aucun journaliste jamais à aucun propos. Le risque est trop grand de le retrouver un jour ou l’autre conseiller du prince. Ou vivant avec un de ses ministres. Ce qui me révulse dans cette affaire c’est que cela parte de ce petit monde qui passe sa vie en déjeuner en ville, vacances communes et plus si affinité. Que ceux-là viennent me provoquer à propos d’une mondanité qui remonte à quatre ans, me donnerait des envies de ripostes si je n’avais mieux à faire ces jours-ci.

Le mardi la journée a commencé avec une photo de moi en compagnie de Bachar El-Assad ! Cette nouvelle « révélation » a transité une nouvelle fois par les « journalistes » du Nouvel Observateur. En fait, en tant que ministre de Lionel Jospin, et sur sa consigne, j’ai été chargé de raccompagner El-Assad à son avion comme c’est le protocole républicain. Nul choix de ma part. Juste un tour de rôle dans le tableau des ministres qui chaque jour ou semaine doivent accueillir ou raccompagner des chefs d’Etat. L’intention malveillante est donc tout à fait évidente. Je suis donc très en colère. Et, du coup, la mémoire me revient de gens que j’ai croisé dans ces occasions officielles. Mais ceux-là étaient là par choix. Ça me revient ! Quand je suis aussi allé chercher Abdelaziz Bouteflika à l’Hôtel Marigny, j’ai dû attendre la fin de sa conversation avec Jean Daniel, le patron du « Nouvel Observateur ». L’un et l’autre sont sortis ensemble et ont descendu les escaliers en se tenant par la main. Jean Daniel était ému aux larmes et rouge comme un premier communiant devant une gourmandise ! Il y a plein de photos de cette scène émouvante. On les regarde ? Quelqu’un veut d’autres souvenirs ? Les tireurs de ficelles qui orchestrent ces petites bassesses feraient bien de s’occuper de l’extrême-droite ! J’invite aussi la direction du « Nouvel Observateur » à s’occuper de l’extrême-droite, au lieu de venir me salir chaque matin. Mais peut-être est-ce trop demander à Laurent Joffrin que de s’attaquer à des gens avec qui il a passé de si joyeuses vacances. Et il y a aussi des photos !

Mercredi matin, nouvelle « révélation » : cette fois-ci un déjeuner « secret » avec Guaino. C’était évidemment il y a trois ans et non il y a huit jours. Ce déjeuner « secret » ayant eu lieu sur la terrasse nullement secrète du restaurant de l’Institut du monde arabe, on devine la bombe qu’est cette révélation. Une nouvelle fois à la manœuvre « Le Nouvel Observateur ». Lequel s’interroge longuement sur la nature de ce lien qu’il m’invente. Ils n’ont que ça à faire ? Oui. Leur but est d’aider Le Pen avec laquelle Laurent Joffrin, le rédacteur en chef, a passé ses vacances tant de fois. Celle-là qui n’en attendait pas tant, fait relayer par ses affidés ce genre « d’informations ». Bref vous l’avez tous compris, je suis sous le feu. La ligne d’action de tous ces gens tient en une idée : « D’accord nous sommes pourris, mais il est des nôtres ». Objectif : ramener Le Pen dans la position du verrou, en troisième position. La une de Libération y fait écho. Elle reproduit un tweet présenté comme l’annonce des résultats : on y voit Le Pen en troisième position. Un monde en ordre enfin ! Demain il y aura autre chose et vendredi de même. Je me demande ce que va être le samedi dimanche.

Bon. J’ai eu le nez creux en refusant de me réjouir de cette vidéo qui m’invitait à prendre le pouvoir sur cette jeune chanteuse. « C’était un canular » ont déclaré depuis ses auteurs ! Non ? Sans blague ! J’aurai quand même souri un peu. Je note que cette sorte de pignouf ne fait pas des canulars avec quelqu’un d’autre que moi. Canulars mais pas téméraires ! Et les mêmes qui n’ont pas eu l’élémentaire courtoisie de me contacter avant ne l’on pas fait davantage après. La classe, pas vrai ? Histoire de se décrasser les esgourdes après cet épisode, je vous propose une chanson créée par Dominique Grange, pour notre temps et qui parle de notre temps : « dégage ! dégage ! dégage ! » Une sorte d’antidote.


999 commentaires à “Trois jours avant”

Pages : « 17 8 9 10 11 [12] 13 14 15 16 1720 »

  1. 551
    JCB74 dit:

    Merci est un mot minimum, pour toi Jean-Luc.
    Pour ton intelligence, ta culture, pour l'analyse de classe avec ta classe. Tu as su fédérer, initier, te replacer au même rang que l'ensemble des camarades de toute génération qui t'entourait, mais tu as donné le souffle que d'autres mlagré eux n'ont pas. Une parole, un programme ont besoin d'incarnation. Tu as su élever le débat, faire progresser le collectif, ne pas jouer à l'homme providentiel, au chef. Tu as su alterner humour, rappel historique, pensée globale, remise en perspective, tu as su tirer les masques des petits cercles et du système. Ton travail et ceux de toute l'équipe formidable qui t'a entouré et qui elle aussi a du progresser dans le combat, nous assure de lendemains de combats lucides et " intelligents". Rien ne nous sera donné et en unissant les sans grade, les sachants, les politiques, les jeunes au regard lumineux que nous avons vu sur la vidéo, et bien, cela rassure des combats qui comme pour toi ont serpenté entre les lignes de toutes les gauches. Maintenant le combat va être frontal et comme tu l'a dit, transfrontière.
    Ignoré au début de la campagne où seuls 4 candidats avaient l'oreille des médias (plus DDDV et quelques avatars) tu as éclaté leurs barrières, ayant retenu toutes les leçons des libérations d'Amerique du Sud. Ce soir si on a bien entendu sur une télé, 300 médias étaient présents dont 50 chaines de télé étrangères.
    Un hasard? Non le pressentiment d'être au carrefour...

  2. 552
    marc dit:

    Cher Monsieur Mélenchon, nous avons suivi tout vos meetings sur internet, c'est vrai nous avons tous travaillé, nous avons déclenché autour du programme du front de gauche beaucoup de discutions avec nos proches, nos amis, nos voisins,partout nous avons suivis la consigne d'un parler à tout le monde.cJamais aucune campagne présidentielle ne nous a tant enthousiasmé comme la votre, ma famille et moi sommes fier de vous et nous vous remercions chaleureusement ainsi que tous les acteurs du front de gauche pour cette belle campagne.
    Nous souhaitons de tout cœur votre élection
    Vive la révolution citoyenne

  3. 553
    cobalt(19) dit:

    Pour la formation dès dimanche d'un grand front du peuple...!

  4. 554
    Messaoud dit:

    Bonsoir à toutes et à tous,
    Merci pour tous ces commentaires formidables d'humanité, j'ai hâte de me régaler de ce meeting que je n'ai pu encore voir, j'espère qu'il sera vite en ligne que je puisse le déguster et le diffuser le plus largement possible. J'ai le sentiment qu'un summum a été atteint, je comprends la crainte des dictateurs financiers qui ont muselé les médias télés, mais rien n'y fera, ceux qui ont décidé de voter Front de Gauche le feront comme un seul être dans 3 jours et j'en serais avec une immense fierté.
    Résistance à tous, que naisse la VI ème République!

  5. 555
    Vinnie dit:

    Avons reçu les professions de foi électorales. Je note avec plaisir que le seul candidat à présenter un programme accessible à tous sous forme de livre, qu'on peut s'acheter n'importe où ou presque, c'est le FdG. Les autres ne proposent que des sites internet, oubliant dans la foulée que beaucoup de gens n'ont pas internet, soit par manque de moyens, soit par absence d'intérêt pour l'informatique, soit par méconnaissance de l'outil.
    SI l'on devait mesurer l'ambition démocratique de tel ou tel candidat ou formation politique, assurément, le FdG aurait la palme d'or, car quoi de plus accessible qu'un livre qu'on peut acheter, emprunter, recevoir par don ou par prêt, etc ?
    Ainsi, 2 des 400 000 exemplaires du programme "l'Humain d'abord" sont allés à des amis que nous espérons convaincre de voter FdG. Ce sont les nôtres que nous avons été ravis de prêter. Enfin, petit détail qui a son importance : un livre imprimé reste alors qu'un site internet... ses pages peuvent rester indéfiniment en construction (comme pour la page économique du programme du FN... à une époque, ça a pu changer), ou bien être modifiées pour refléter l'air du temps. Je suis touchée de voir les gens brandir ce livre dans les meetings.

  6. 556
    Menjine dit:

    On a bien travaillé, on est fiers, de nous, de nos partis unis, de notre serment, et surtout de Mélenchon.
    Vive la révolution !

  7. 557
    SNIPER68 dit:

    Depuis ou je vous ai aperçu en meeting à Lille, lors des Cantonales de 2011 où je me suis dit: cet Homme va avoir du potentiel durant les présidentielle, jusqu'à ce formidable meeting de la Bastille ou je vous ai officialisé mon soutien puis dans vos interventions dans les médias et dans l'intégralité de vos formidables meeting en cette année d'élection (Nantes, Metz, Villeurbanne (premier meeting à deux étages), Montpellier, Place de la Bastille, Bastia, Place du Capitole Toulouse, Vierzon, Limoges, St Denis de la Réunion, Plage du Prado Marseille et bien entendue Porte de Versaille ce soir.
    J'ai (peut être) enfin trouvé un parti politique qui me correspond bien. Merci pour tout camarade Mélenchon, tu m'a redonné fois en la politique bien que je sais que depuis toujours que "Le changement viendra d'en bas" (Keny Arkana).

  8. 558
    NatCha dit:

    MERCI simplement à tous, merci Mr Mélenchon pour ce discours si fort que j'ai suivi sur le net, vous avez raison une force monte depuis des mois où le mot fraternité prend tout son sens !
    Dernières heures pour convaincre encore et toujours !
    Haut les coeurs on ne lache rien

  9. 559
    Oliv dit:

    Mes amis,
    A part mon fier drapeau rouge (de Marseille) qui flotte désormais sur le toit de ma maison,
    A part avoir encore convaincu deux personnes ce jour,
    A part l'immense espoir que j'ai retrouvé, et que je ne perdrai plus,
    A part le grand pas pour l'humanité que j'imagine avec la planification écologique,
    A part le monde qui nous regarde, tant pis pour le côté franco-égocentrique,
    A part les caniches de spectacle qui nous ignorent ou nous trahissent,
    Postez-moi vite Versaille sur Youtube, le seul site de videos que je peux encore utiliser avec ma vieille bécanne !

  10. 560
    Dauphinoise dit:

    Il est gonflé ce monsieur Dubrule, parce que je l'avais vu moi sur Complément d'enquête ! On va dire qu'il se la joue NS, un jour je dis blanc, le lendemain je dis noir et même pas peur de mentir !
    Je reviens de Paris où j'ai passé deux jours, en formation, sans, hélas, pouvoir assister au meeting (mon billet pris de longue date, pas possible de changer, pas les moyens non plus de payer un éventuel supplément, bref). PLaisir de voir sur des gros plots en plastiques de travaux plein d'affiches (une bonne dizaine) pour le Front de gauche, pour le meeting. Et pas une seule d'arrachée !
    Ce matin à l'hôtel, il y avait Libération avec à la Une, encore un gros titre sur MLP. Honnêtement je n'ai pas lu l'article, pas trop le temps ni, surtout, l'envie de me couper l'apétit dès le petit dej. Mais à l'intérieur, malgré tout, qu'y vois-je ? Oh surprise une référence au vote des jeunes pour MLP à hauteur de 24 ou 25 % ! Et hop, oublié le sermon au Monde !
    Et, enfin, mais que le hasard des programmations TV peut être très curieux. Ce soir, Complément d'enquête sur quoi, je vous le demande ? Sur l'affaire De Toulouse, le djihadisme etc... On y avait eu droit aussi sur France 5 il y a une semaine il me semble. Franchement, il y a des fois où l'on s'interroge sur la concordance des temps...

  11. 561
    1334 dit:

    Avec les copains au boulot on vous a regardez sur le telephone portable
    On avait des frissons. Vous savez parler au peuple et à nos coeurs.
    Resistance! Ce n'est qu'un debut du combat que nous allons livrer contre la finance et que nous allons gagner car un monde nouveau nous attends!

  12. 562
    airelle dit:

    Du Grand Art ce discours du 19 Avril, Bravo Monsieur Mélenchon.
    Cette campagne a été magnifiquement menée par tous, dans une grande dignité.
    Quand le peuple retrouve sa fierté tout peut arriver, même le meilleur.
    Pour la VI éme République nous résisterons.

  13. 563
    bibi dit:

    Moi aussi je vais pleurer... je n'ai pas pu voir le meeting à cause du taf !
    J'ai hâte qu'il soit en ligne, c'est une gourmandise que je m'autorise désormais régulièrement.
    Franchement, un tel embrasement pour un programme politique, vous auriez cru ça possible il y a seulement 6 mois ? Incroyable et spectaculaire performance de FdG ! Jamais ils ne pourrons nous enlever ce succès. Merci de nous avoir permis de nous retrouver, tous ensemble.

  14. 564
    thierry dit:

    Magnifique discours ce soir et magnifique rassemblement et pour couronner le tout une belle remontée dans les sondages.

  15. 565
    Nicolas G30 dit:

    à 20h45 22078 connections, c'était la fin du discours du dernier meeting du 1er tour. Quelle formidable épopée nous avons vécu dans ce premier épisode de la campagne présidentielle. Beaucoup de jeunes ce soir à Paris, la vague du Front de Gauche n'en finira pas de grandir. J"avais les larmes aux yeux moi aussi, quelle misère qu'un tel discours ne soit pas diffusé sur au moins une chaine publique, quelle honte pour notre pays. Nous n'avons pas peur de dire que nous sommes du Front de Gauche, encarté ou pas dans un des sept composants, pour cela merci encore à Jean Luc Mélenchon. Prenez soin de vous d'ici à dimanche,(Webmestre aussi) car quelque chose me dit que ce n'est que le début d'une grande histoire. On continue jusqu'à demain soir, sur le terrain, et dimanche des millions de bulletin remettront les pendules à l'heure.

  16. 566
    catherine delpech dit:

    Nous avons regardé en famille et en direct sur internet ce dernier meeting, que du bonheur, j'étais à Montpellier, la Bastille, Toulouse, merci pour l'espoir que vous nous donner, merci à tous les bénévoles du front de gauche.
    Cordialement Catherine

  17. 567
    Askatom dit:

    De retour du fabuleux meeting de ce soir, j'écris sur mon blog que "nous avons déjà gagné".

  18. 568
    victor D dit:

    Cher Jean Luc, au delà du programme qui est cohérent, je tiens à vous remercier pour l'enthousiasme et la chaleur humaine qui se dégage de votre personne, je suis sûr que vous êtes très sympathique et proche des gens, on dit que vous avez votre caractère ! Sympa veut pas dire mouton où imbécile où docile... Je suis moi même enfin je l'espère être quelqu'un de gentil mais ce n'est pas paradoxal avec l'insoumission ! Nous sommes fiers de vous !
    Nous sommes fiers de nous ! Nous sommes fiers de la Campagne ! Quoiqu'il arrive... Mais de tout mon coeur je souhaite vous voir au second tour pour la France ! Pour L'Europe ! Pour le Monde !
    Vive l'universalité française et les enfants des lumières dont vous faîtes parti !
    Vive la 6ème république ! Vive l'intérêt général c'est lui qui nous nourrit ! Liberté, Egalité, Fraternité !
    Ma phrase fétiche : Pour faire de grandes choses, il faut avoir l'humilité de commencer par faire de petites choses...
    J'espère que que çà va commencer dès le 22/04/12 en déposant simplement dans l'urne le bulletin Jean Luc Mélenchon, ce qui peut nous amener à un second tour extraordinaire et faire de grandes choses pour tous.
    Très chaleureusement, Victor. (on dit Força en portugais pour se donner du courage)

  19. 569
    yalfeuaulac dit:

    dans Libé du jeudi 19 (oui celui avec la menace Le Pen en Une) un article à lire dans Rebonds: JL Mélenchon vu d'Italie, par Paolo Florès d'Arcais, philosophe.
    Juste un extrait: "il est extravagant qu'un programme qui se limite à prendre "Liberté, Égalité, Fraternité au sérieux soit taxé d’extrémiste..."

  20. 570
    Charles dit:

    Quel plaisir! Que de frissons et d'yeux brillants- Faisait numide au parc des expos ce soir! C'est quand même impressionnant de voir 60 000 personnes dans un hall comme ça, écoutant, attentif les orateurs terminant avant une internationale main dans la main! Un très beau moment!
    Un gros merci au staff vidéo qui fait un travail remarquable et nous permet de ne pas perdre une miette et de nous éduquer un peu plus chaque fois!
    J'ai hâte d'être à Dimanche soir pour voir les résultats! Le décalage entre ce que je vois et j'entends tous les jours partout est tellement en décalage avec les sondages qu'il est absolument impossible de savoir ce qui va en sortir, j'espère que la surprise sera bonne!

  21. 571
    Jean Jolly dit:

    Nous savons dès maintenant, comme l'avaient si justement résumé nos amis du NPA : "Nos vies valent mieux que tous vos profits", en s'adressant bien naturellement à ceux qui font des profits sur le dos d'autres (un "animal" en voie d’expansion d'après le CAC 40).
    Bref, nous connaissons l'ennemi... ce n'est pas l’immigré, mais bien celui qui pousse l'humain à émigrer.

  22. 572
    l'ergonomiste dit:

    Ah là là j'étais sur la route pendant le meeting et vu les commentaires j'ai hâte que la vidéo soit publiée vite ! Dimanche : aux urnes citoyens !
    PS: pas un mot sur les radios nationales de 19h à 21 h... [j'enrage]

  23. 573
    Mélopée dit:

    Pour info l'hebdomadaire Politis a fait campagne pour le non, soutient le FdG et a été sauvé par ses lecteurs de la faillite. De tendance alter-mondialiste, il traite du politique, du social et de l'écologie. Et bien sûr, il y a l'Humanité et le Monde Diplomatique.

  24. 574
    j-jour dit:

    Très fort et émouvant, le meeting, et encore en twittant on ne se laisse pas aller à l'écoute exactement comme on voudrait... Ce soir si on a bien entendu sur une télé, 300 médias étaient présents dont 50 chaines de télé étrangères. Allons bon et tout ça pour être rediffusé sur quelle télé en France?
    Quelques 1500 personnes l'ont suivi ensemble de Besançon Je vais chercher pour d'autres villes.

  25. 575
    Louise M. dit:

    Pour que cet éveil de consciences se propage dans le monde entier… nous devons poursuivre dans cette belle unité. Notre vote est une première étape, d'autres suivront… plus rudes… Nous connaissons la perversité de nos adversaires et de la classe cupide qui veut nous rendre exsangues. Nous savons qu'ils utiliseront tous les moyens à leur portée pour nous diviser et violenter nos plus beaux rêves. Ne cédons sur rien, nous sommesle peuple majuscule, fier de ses conquêtes et de son intelligence souveraine. Contre nous, contre notre nombre, les puissants ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes. Jean-Luc a été un magnifique passeur, comme tous ceux à ses côtés sans qui le FdG n'aurait pu exister, Pierre, Clémentine, Martine, Jacques… et tant d'autres… Mais nous sommes nous tous, petites mains anonymes à l'usine et partout, jusque dans notre campagne profonde, les humbles artisans de cette insurrection citoyenne qui ne fait que commencer… Il nous faut maintenant être à la hauteur de ce formidable espoir qui par-delà les urnes va nous rassembler.
    L'insurrection citoyenne ne fait que commencer !
    Hasta la victoria siempre !

  26. 576
    Sandeau Patrick dit:

    2 jours de préparatifs pour une écoute collective sur Langon (33) du meeting de ce soir porte de Versailles. Pose d'une parabole, d'un décodeur, d'un grand écran, d'un video projecteur, d'une sono pour projeter le meeting dont on nous avait dit qu'il serait diffusé sur BFMTV ou iTélé à 19h45. Plus de 150 personnes dans la salle en haleine... pour au bout du compte rien ! Pas de diiffusion sur aucune des chaines. Un scandale alors qu'on nous rabachait du Hollande, du Le Pen et que Bayrou avait droit, lui, à sa retransmission. J'ai la haine après les médias qui n'ont pas assurer le rôle que l'on attend tous d'eux à savoir informer. Dimanche on se rachètera ne vous inquiétez avec le bulletin Front de Gauche dans l'urne afin que tout cela cesse ! A bon entendeur entendu.

  27. 577
    Fischer Gilles dit:

    Bravo à tous et faisons que cette campagne ne cesse pas même après la victoire qui vient. Pour préparer la sixième république, affûtons nos arguments... à suivre.

  28. 578
    Lackland dit:

    Ah ! Mes aïeux ! Quelle soirée ! Et quelle belle distribution des prix : Montebourg ! Montebourg, ci-devant « de », aspirant aristocrate sponsorisé par Bertrand Renouvin de la « Nouvelle Action Royaliste »… Le malaise a laissé la place au ressentiment !

  29. 579
    manouche dit:

    ça fait 6 semaine que j'essaie de convaincre mon entourage. Peu-être pas les bons mots et les bonnes répliques. Mais j'en ai persuadé un de voter Mélenchon. Et je suis sûre qu'il le fera.
    J'ai oeuvré. Avant je ne savais pas ce que c'était d'être militant. Maintenant je sais et c'est un dur travail.

  30. 580
    Clairene dit:

    Oui, vous avez bien travaillé : en peu de temps l'intelligence du coeur s'est révélée être l'évidence de bien des humains.
    Vous pariez sur le meilleur de l'homme et, pour moi qui depuis longtemps suis cette voie sans rien en attendre mais simplement parce que là me semble être la seule direction possible pour l'humain, la foule et ce qui en émerge avec vigueur autour votre manière d'incarner le Front de Gauche m'émeut et me réjouit.

  31. 581
    veb dit:

    Merci pour tout ce que tu nous apportes !
    bien sur nous ne sommes pas dupe ! notre conscience est maintenant éveillée de puis plusieurs mois et cela change tout ! un seul mot d'ordre : on ne lâche plus rien !
    maintenant avec le front de gauche nous avons de vraie raison de faire de politique
    nous avons convaincu beaucoup de gens autour de nous !
    nous allons voter massivement dimanche et changer notre destin
    merci à toi, merci pour ce combat !
    nous espérons vivement ton élection et la VI e république
    merci

  32. 582
    Christine dit:

    Je vais joindre mes remerciements aux autres.
    Merci aux animateurs de cette fabuleuse campagne. Merci d'avoir redonné voix à des idées que je n'osais même plus exprimer. Merci à tous les bénévoles, aux modérateurs de ce blog et évidemment à son auteur.
    Dimanche, j'irai voter le coeur noué par l'émotion. Je savourerai moi aussi longuement l'accomplissement de mon devoir civique. Ce sera la première fois que je voterai avec conviction, détermination et dignité.
    Merci à tous pour vos commentaires lus ici jours après jours. Nous avons été nombreux à militer sur les sites ici ou là. Nous nous sommes croisés, parfois reconnus.
    Nous nous sommes retrouvés, nous ne nous quitterons plus. Nous sommes tellement bien ensemble ! Fiers de porter haut les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité.
    Tout commence avec le serment de Versailles de ce soir. Aucun média n'en fait état évidemment. Mais nous le savons tous, nous sommes témoins. A la maison, nous avons prêté serment aussi, les mains jointes et des larmes plein les yeux. Cette émotion qui nous étreint ce soir, c'est une émotion vraie. Elle nous surprend parce qu'elle nous submerge. Ce sont les mots du candidat certes, mais ce sont nos visages, nos mains nouées, nos sourires, nos applaudissements, nos slogans qui retrouvent du sens, les you-yous qui nous nouent la gorge et nous rendent la dignité perdue.
    Merci à tous.
    A dimanche !

  33. 583
    CorinneM dit:

    Cher Monsieur Mélenchon,

    Toutes ces attaques abjectes à votre encontre par des pseudo-journalistes à la botte des puissants m'affligent. Mais ce qui compte c'est la force que vous avez su soulever avec le Front de Gauche : le peuple ne s'y est pas trompé. Le message de tolérance, de paix, d'amour a resserré des liens trop longtemps distendus parce qu'il manquait à la France cet élan fédérateur.
    Que peuvent-ils donc faire que trembler et faire appel à leurs plumitifs dociles pour tenter de vous salir ?
    Que peuvent-ils donc faire quand leurs discours démagogiques, hypocrites ou creux ne trompent plus personne ? Que peuvent-ils donc faire quand se dessine, au seuil du 1er tour, un nouvel horizon politique, humain, digne, généreux, lorsque, il y a quatre mois encore, ils ricanaient tous sur les 10% du Front de Gauche ?
    Laissons-les vomir leur haine, signant leur impuissance devant la vague humaine qui déferle sur la France, enfin digne !
    Qu'ils tremblent !
    Nous sommes là, unis, avec vous. Merci pour cette belle campagne. Merci de nous redonner force et espoir. Le peuple s'est réveillé ! Grâce à vous ! Tous ensemble nous ferons taire la meute, et dimanche, nous conduirons le Front de Gauche le plus loin possible, c'est à dire à la victoire !

  34. 584
    zinga dit:

    Ahlala ! vous nous manquez déjà Monsieur Mélenchon.
    Comme beaucoup ici, j'ai versé des larmes, toute seule chez moi à vous écouter, mais totalement reliée à l'agora sur votre blog, fébrile, attentive et puissante d'amour et d'espoir que vous avez su nous(re) insuffler
    Merci aussi à Pierre, Marie Georges, Martine et tous ceux qui vous ont entouré
    Vous êtes désormais entré dans l'Histoire et je le décrète, sans emphase aucune. Vous êtes décidément une personne nécessaire à la suite du chemin de l'Humanité, qui sera certes tragique à court terme, mais promis à une existence meilleure grâce à votre engagement si total et si courageux
    Merci également à tous les amis sur ce blog et encore un grand coup de chapeau au Webmestre (sans flagornerie aucune)

  35. 585
    Citoyen 18 dit:

    Plus de 350 personnes salle Madeleine Sologne à Vierzon (18) Très grand meeting avec une écoute attentive. Merci et à dimanche soir. Et surtout on ne lâche rien.

  36. 586
    Laurent dit:

    Bonsoir,
    Je n'ai qu'un mot à dire : votons! Dimanche on vote front de gauche.
    Je suis cadre sup., socialiste, directeur commercial (et oui je fais du commerce, du CA ht...et je vote front de gauche) J'ai pris soin d'appeler toute ma famille (bonne nouvelle on est nombreux) pour être certains que tout le monde vote bien front de gauche! Demain je m'occupe des voisins, des amis... Bref je vais faire le taff!
    Pourquoi ? Parce que j'ai lu les programme et sincèrement le front de gauche s'il ne répond pas à tout il me semble être le plus sérieux et surtout le plus cohérent avec ma vision de la société.
    Merci a tous... Et au boulot!
    Laurent

  37. 587
    rodfab dit:

    Quelle force dans ce discours. On espère tous une belle surprise dimanche.
    Encore merci et bravo.

  38. 588
    j-jour dit:

    @Sandeau Patrick Effectivement je viens de lire dans cet article de Libé que BFMTV aurait choisi finalement de ne pas diffuser le meeting à Rennes où quelques 300 personnes auraient fini par le voir tant bien que mal via Internet.
    Le compte-rendu surTF1.

  39. 589
    Eric dit:

    Pour moi, çe sera la deuxième fois que j'irai voter par conviction. En 1981, j'y ai cru, et j'ai eu raison. Vous avez bien expliqué pourquoi j'ai eu raison la première fois.
    Et cette fois, vous m'avez donné des raisons. Moi, je suis perso. Je crois la personne. Je sais bien que je devrais pas, mais bon. Je suis venu vous entendre, vous écouter, puis la magie du FdG a fonctionnée, les retrouvailles avec des amis que je n'avais pas su voir.
    Et vous savez quoi? Ici, en GB, des gens qui ne comprennent pas notre langue vous voir nos meeting pour voir les visages, les drapeaux, la vrai gauche et pleurent en voyant ce qu'il ont: Milliband.
    Dimanche je vais à Londres et vais voter à Gauche. J'avais arrêté de voter...

  40. 590
    bibi dit:

    Je viens de voir un extrait de meeting sur LCP, le dernier avant le 1er tour.
    Grandiose, superbe, émouvant de solennité. Ces moments là ne disparaitrons jamais de nos esprits. Ces discours nous ont transformés, ils nous fixent un ojectif, nous offrent enfin une vision claire de l'avenir que nous souhaitons. Nous savons désormais que c'est possible.
    Vive le Front de Gauche, Vilve le Front Populaire
    Si, dans mon entourage, personne n'avoue vouloir voter pour NS, FH ou LP, alors que les sondeurs les placent si haut, serait-ce parce qu'ils en ont honte ? Sentent ils qu'ils sont complices d'une énorme supercherie ? Auront ils le cran de nous regarder dans les yeux quand les plans de rigueur nous tomberont dessus en cas de victoire d'un des deux favoris ?
    Et tous c'est hypocrites qui vont donner leurs voix "révolutionnaires" à des PP, NA, EV... ne comprennent ils pas où est leur devoir s'ils veulent voir leurs rêves réalisés ? C'est l'union qui fait une révolution.
    Moi je suis fière, vraiment fière de porter les valeurs du Front de Gauche et je vous remercie tous d'avoir contribué à mon éducation.

  41. 591
    grosha dit:

    Ce soir pendant que nous chantions l’internationale, j'ai senti la présence de mon grand-père à mes cotés, lui l'ancien des brigades internationales qui a passé 3 fusils sur son dos au travers des Pyrénées, il était là et chantait avec moi. Je ne l'a jamais connu, il est mort en 42, mais il était vraiment là cet homme dont il parait que je suis le portrait craché, il était là et l'émotion m'a emporté. Merci pour tout y compris cela.
    Je comprends maintenant la force d'un Jaurès, car nous avons un porte parole de cette exceptionnelle envergure. Merci à toute l'équipe du front de gauche.
    Merci Jean-Luc !

  42. 592
    lecagnol dit:

    @j-jour
    "l'ancien étudiant en philosophie à Besançon tenait son ultime meeting de sa campagne au parc des expositions à Paris devant plus de 14000 personnes"
    L'ancien étudiant, je crois bien qu'il a un nom.
    "devant plus de 14000 personnes" je confirme! 60 000.

  43. 593
    Roberto dit:

    Une fois lu tous ces messages, les belles paroles que j'ai dans ma tête hésitent. Vous êtes tous si émouvants. Ce n'est pas l'émotion d'une chanson, de beaux sentiments ou d'un poème, non, que vous me communiquez. Mais une sorte d'émerveillement d'enfant - dans un homme mûr - devant un Impossible qui tout à coup s'arrête, se découvre et dit : " Me voilà ! Tu m'attendais ? Allons-y ensemble ". Et l'impossible, il ne l'est plus. Au fait, c'est de la chaleur humaine, et de l'amour, si humain, qui brille dans tous vos messages ; un rêve simple et incroyable, fait de chair et de sang, de mains qui saluent et de visages que, qui sait pourquoi, je reconnais. Et que j'aime.
    Quoi qu'il en soit de ces élections, je crois vraiment qu'on est prêt à la lutte. Et que l'Impossible est avec nous.
    Je vous salue tous fraternellement.
    Roberto.

  44. 594
    Nicks dit:

    Quelle assemblée mes aïeux ! Faites ce que vous pouvez pour faire entendre le discours de ce soir aux hésitants, ils n'y résisteront pas. Allez on lâche rien, jusqu'au bout, dans la rue, sur le net, partout où c'est possible !

  45. 595
    françois chaubet dit:

    Un grand discours, magnifique meeting remplis de fraternité ce soir porte de Versailles, partagé avec 1500 personnes place de la (6eme) République au Mans! Merci a l'organisation (beau travail Patrice!)
    Place au Peuple!

  46. 596
    Fred dit:

    Ce dernier meeting était l'un des plus beau. Même au travers d'une retransmission via le web, on sentait réelement l'émotion. Merci Monsieur Mélenchon pour votre campagne.
    On se retrouvera au 2 éme tour.
    Resistance !

  47. 597
    Sandra dit:

    Cher Monsieur Mélenchon, au retour de votre meeting, le tramway a chanté l'Internationale jusqu'à la porte d'Ivry... Merci.

  48. 598
    Lackland dit:

    Pour ceux qui auraient une petite impatience...
    http://www.francetv.fr/2012/video-meeting-de-melenchon-a-paris-125962

  49. 599
    Jacques dit:

    Bravo et merci, Jean-Luc !
    Le 5 avril, Place du Capitole, dans ma ville natale, j’étais venu me reconnaître parmi les milliers de gens qui étaient là, et j’ai alors bel et bien compris que je n’étais pas seul comme je le croyais auparavant. Cela, grâce à toi.
    Et désormais nous voici tous liés par le Serment de la Porte de Versailles, non seulement ça a de la gueule, mais ça a surtout de la force et de l’énergie qui ne sont pas prêts de s’épuiser ! Quand j’irai voter dimanche, ça sera, pour la première fois depuis des lustres, avec une réelle et ardente conviction !
    Ah, ils n’ont pas fini d’en perdre leur philosophie et leur arrogance les Michel Onfray et autres Christophe Barbier. Ce dernier quelque peu affolé et décoiffé par le vent de l’insurrection soufflé par le Peuple qui s’est invité dans son petit salon virtuel Facebook d’habitude si tranquille, faisant s’envoler sa belle écharpe rouge qui ne lui sert qu’à faire le cake sur les plateaux de télé ; le pauvre, même sur cet usage il se trompe !
    La révolution citoyenne est en marche, les sympathisants du Front de Gauche sont à l’œuvre. J’habite dans une rue calme d’une petite ville, et hier matin j’ai eu le plaisir de trouver un tract du FdG dans ma boîte aux lettres, aucun autre parti politique n’est passé dans ma rue. Bravo aux militants du Front de Gauche, les seuls qui n’oublient personne !
    Résistance !

  50. 600
    Humanity2357 dit:

    Merci du fond de nos cœurs Mr Mélenchon,
    Nos assemblées chaleureuses et votre engagement passionné font du Front de Gauche le Parti du Bonheur dans la durée. La puissante énergie vitale de Bonheur que nous créons augmente d'autant plus'elle se partage et protège de toutes peurs: Nous on peut! Nous le savons tous intimement. Nous sommes plus de 99.5%. Osons !
    Avec vous nous marchons pour que notre France du Peuple, pour le Peuple et par le Peuple recouvre son Honneur de République laïque, sociale, sa Fraternité universaliste et rayonnante, sa Liberté chérie et inaliénable.
    Osons ! Pour la première fois depuis trop longtemps, le 22 Avril chaque bulletin de vote à votre Nom, vous notre porte-parole, pèsera plus que tous les portefeuilles des ministres du cabinet du malheur du gouvernement de l’austérité du Nimbus Sociopathe. Osons !
    Abolissons les privilèges de cette oligarchie économico-politico-médiacrate incestueuse qui insulte notre intelligence à longueur d’année pour nous arnaquer sans vergogne. Nous on peut!
    Les plus grands cerveaux et les cœurs les plus généreux sont les enfants du Peuple !
    Pour éviter la haute-trahison annoncée des sociaux-démocrates aux marchés : Résistance à la tyrannie de la finance! Contre la capitulation veule aux vassaux perfides du grand capital asservissant le Peuple : Nous votons Jean-Luc Mélenchon !
    L'Humain d'abord !

Pages : « 17 8 9 10 11 [12] 13 14 15 16 1720 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive