18avr 12

Trois jours avant

Ce billet a été lu 82 458 fois.
Exporter ce billet au format pdf Envoyer ce billet à un ami Imprimer ce billet

J’écris, tard, en mettant de l’ordre dans mes notes sur les événements auxquels je dois m’intéresser dans le flot du travail à fournir ces jours-ci. Il y est question de notre meeting du 19 avril à Paris. Puis de la pauvre trouvaille de Sarkozy sur la Banque centrale européenne. Elle m’a captivé. Elle est si révélatrice de l’abaissement dans lequel le gouvernement Merkel veut tenir le reste de l’Europe ! Ensuite je reviens sur le sondage qui attribuait une majorité à madame Le Pen dans la jeunesse. Puis sur une lettre ouverte que l’oligarque Paul Dubrule m’adresse. Enfin des tentatives de campagnes de boules puantes contre moi, de leur ridicule et de leur signification. Du reste de ce que je dis et fais, vous savez tout en suivant les discours et les entretiens de presse.

Jeudi nous tiendrons le dernier de nos meetings nationaux avant le premier tour de l’élection présidentielle. Ça se passera à la Porte de Versailles. Ce sera un événement, je l’espère et je demande à ceux qui me lisent de nous aider à en assurer le succès. Je prendrai la parole assez tôt. Vers 19 heures 30 maximum en raison des contraintes de diffusion audiovisuelle. Dans le même temps que ce meeting géant, il y aura dans de nombreuses villes des écoutes collectives ou des retransmissions en salle de réunion. Cette journée est donc un temps de mobilisation générale. Elle va nous servir à passer en force le cap de la dernière journée de campagne, le lendemain vendredi, avant la trêve du silence des deux derniers jours. Comme nous ne savons pas ce qui nous attend quand les urnes auront parlé, du meilleur ou du pire, ce sera un moment aussi de fraternité entre tous ceux qui se sont jetés à corps perdus dans cette bataille et qui ne se sépareront plus je le sais bien.

24 heures ! C'est le temps qu'aura vécu le dernier bobard Sarkozyste sur la Banque centrale européenne. L’histoire montre l’ampleur du désarroi du personnage. Et des limites dans lesquelles désormais la France est enfermée par le gouvernement conservateur allemand. Dimanche, à la Concorde, le candidat Sarkozy a repris un argument du Front de Gauche sur la nécessaire évolution de la BCE. J’en rappelle les mots : « Je veux poser le problème du rôle de la Banque centrale européenne dans le soutien à la croissance. C’est une question très importante que nous ne pourrons pas éluder. (…). La crise – et l’Européen convaincu que je suis veut le dire – nous a montré les limites des règles qui ont été fixées dans le Traité de Maastricht. (…) Alors sur le rôle de la Banque centrale dans le soutien à la croissance, nous allons aussi ouvrir le débat. Et nous allons faire avancer l’Europe. » Hormis le fait que nous ne cherchons pas « la croissance » en général mais une relance sociale et écologique de l'activité, nous pourrions être d'accord. Et tout autant quand, toujours sur ce sujet, Nicolas Sarkozy se réfère au Général De Gaulle : « Quand le Général De Gaulle au milieu des années 60 a posé la question de la politique agricole commune et qu’il n’a pas été entendu, il n’a pas hésité à faire la politique de la chaise vide. On l’a accusé de détruire l’Europe, alors qu’à ce moment-là, par cette politique-là, il a construit l’Europe pour les décennies qui allaient suivre ». S'il avait lu notre programme, il saurait que la politique de la chaise vide n'est pas le seul moyen pour créer le rapport de force en Europe. Mais il ne faut pas trop en attendre de lui. Car tout cela est parole verbale. Pour ce qui est de l'action et des décisions, il aura fallu moins de 24 heures pour que Sarkozy capitule.

Dès le lendemain de ce meeting, le porte-parole d'Angela Merkel a fait savoir que « la conviction profonde du gouvernement allemand est que la BCE exerce son mandat de manière totalement indépendante de la politique. Et cette conviction est connue à Paris ». Il a même rappelé qu'« au cours d'une série de conférences de presse, les deux [Mme Merkel et M. Sarkozy] ont professé leur attachement à l'indépendance de la BCE ». Sitôt ce rappel édicté, la droite française a obéi aux ordres de la chancelière allemande. Quelques heures après, toujours ce lundi 16 avril, c'est le Premier Ministre François Fillon qui a entamé le rétropédalage. Sur BFMTV, il a ainsi déclaré : « Le président l'a lui-même confirmé : il ne s'agit pas de renégocier son statut ou de renégocier les traitésv ». Une journée après les envolées de la Concorde, il n'était déjà plus question de toucher à l'indépendance de la Banque centrale européenne.

Nicolas Sarkozy l'a confirmé lui-même ce mardi 17 avril au matin, sur France Inter. Voici ce qu'il a déclaré : « Je suis pour l'indépendance ». Fin de partie ! Puis, pour ne pas avoir l'air complètement idiot, Sarkozy a fait des phrases avec sa bouche expliquant que « justement parce qu'il y a l'indépendance il faut pouvoir discuter. La condition de l'indépendance c'est le dialogue, c'est justement parce qu'on est indépendant qu'on doit dialoguer. Ce qui ne va pas, c'est cette idée folle qui consiste à dire que parce que la Banque centrale est indépendante, on n'a pas le droit de parler, c'est tout le contraire ».

Pas du tout ! L’indépendance telle que décrite par le Traité de Lisbonne interdit formellement ce genre dialogue ! Car il s’agirait d’influencer ses décisions et c’est précisément cela qui est interdit par le Traité de Lisbonne. Le traité est très clair. L'article 130-TFUE consacre l'indépendance de la Banque centrale : « Ni la BCE, ni une banque centrale nationale, ni un membre quelconque de leurs organes de décision ne peuvent solliciter ni accepter des instructions des institutions, organes ou organismes de l’Union, des gouvernements des Etats membres ou de tout autre organisme. Les institutions de l’Union ainsi que les gouvernements des Etats membres s’engagent à respecter ce principe et à ne pas chercher à influencer les membres des organes de décision de la Banque centrale européenne. » Et le mandat de cette banque indépendante est parfaitement délimité. Il n’y est aucunement question de croissance. Quant à l'article 119-TFUE, il reprend l'article III-177 du TCE de 2005 et sacralise la « stabilité des prix » comme objectif de la BCE : « l’action des Etats membres et de l’Union comporte une politique monétaire et une politique de change uniques dont l’objectif principal est de maintenir la stabilité des prix ».

Nicolas Sarkozy ne pouvait donc faire mieux que des phrases. C'est ce qu'il a fait. Cela ne nous surprend pas. Mais ce qui nous attriste et nous inquiète c'est que François Hollande soit sur la même ligne que lui. Voilà ce que le candidat socialiste a déclaré le 5 décembre dernier à Berlin, devant le congrès du Parti social-démocrate allemand au sujet de la Banque centrale européenne : « Je respecte son indépendance. Je souhaite qu'elle puisse élargir son rôle […] dans le cadre de ses actuels statuts ». Le Front de Gauche est donc le seul vote pour changer cette situation absurde et terrible pour l'économie européenne.

La question du SMIC s'est progressivement installée dans le débat présidentiel. C'est un acquis de la campagne du Front de Gauche. Dans mon discours de Lille le 27 mars, j'avais mis en garde le PS : « Quand on est de gauche et qu’on arrive au pouvoir, le SMIC on l’augmente, ça fait parti des figures imposées ». Sans nous, aucun journaliste n'aurait donc interrogé François Hollande sur le SMIC. Ce dernier aurait ainsi pu en rester au renvoi aux négociations des partenaires sociaux. Une méthode qui lui sert régulièrement d'écran de fumée pour ne rien proposer dès qu'il s'agit de droits des travailleurs. Cette fois-ci, il n'a pas pu s'en tirer comme ça. Et interrogé successivement sur RTL puis sur France 2, il a dû concéder qu'il faudrait un coup de pouce au SMIC. C'est un bon début même si c'est peu de chose pour l'instant. Le coup de pouce, c'est la hausse du SMIC que le gouvernement est libre de décider au-delà de son indexation sur les prix. Hollande veut proposer aux partenaires sociaux que ce coup de pouce soit équivalent à la moitié de la croissance constatée. Si elle avait été appliquée depuis 2007, cette proposition aurait augmenté le SMIC d'à peine 4 % supplémentaires (+15%, contre +11% de hausse décidée par le gouvernement depuis 2007), selon les calculs du journal Les Echos. Avec la formule de François Hollande, le SMIC brut serait à 1 450 euros contre 1 398 actuellement. Les smicards n'auraient donc gagné en 5 ans que 40 euros nets de plus par mois. Ce n'est pas beaucoup mais même ce rattrapage il n'est pas certain de le décider. Ce que les 3 millions de smicards peuvent espérer avec sa formule en 2012… c'est une hausse de 2,70 euros nets par mois. En effet, il table dans son projet sur une croissance du PIB de 0,5 % en 2012. En application de sa proposition, cela donne donc un coup de pouce au SMIC de 0,25 %.

Quant à la négociation dont François Hollande fait dépendre les futurs choix du gouvernement, son déroulement est connu d'avance. Car sur le SMIC, les positions sociales en présence sont parfaitement connues. Les syndicats sont tous pour la hausse du SMIC et la majorité d'entre eux, CGT, FO et Solidaires partagent la volonté du Front de Gauche de le porter à 1 700 euros bruts. Quant au Medef, il est contre toute hausse du SMIC. On ne voit donc pas ce qu'il y aura à négocier. Surtout avec une base de négociation aussi mauvaise que la formule de coup de pouce proposée par Hollande. En effet son coup de pouce de 0,25 % en 2012 représente 84 fois moins que ce que propose la CGT avec la hausse du SMIC à 1 700 euros (+21 %).

Reste donc à rappeler la loi
: c'est au gouvernement de décider de la hausse du SMIC par décret. C'est ce qui permettra au Front de Gauche d'accorder dès 2012 une augmentation de salaire net de 239 euros par mois pour un smicard si nous arrivons au pouvoir. Cette perspective a fait montrer les dents au capital. L'Institut de l'entreprise, organisme satellite du Medef, et le Modem ont en effet prétendu que la hausse du SMIC à 1700 euros et la fin des exonérations de cotisations sociales conduirait à « 800 000 suppressions d'emplois » selon l'Institut de l'Entreprise et à « 1 million de chômeurs en plus dès septembre » selon le Modem. Les méthodes d'estimations de pareilles menaces ne sont bien sûr pas précisées. Car elles sont uniquement destinées à faire peur. Car c'est une présentation erronée des propositions du Front de Gauche. Pour atteindre 1 700 euros bruts en 2012 (+21 %), la hausse du SMIC peut être échelonnée en 3 hausses : +7% au 1er juin, +6,5% au 1er septembre, +6,5% au 1er décembre. C'est la méthode qui a été appliquée en 1981 sous forme de 4 hausses en juin, septembre, novembre et décembre. C'est une bonne manière de permettre aux entreprises d'absorber cette hausse grâce à l'augmentation progressive de leur chiffres d'affaires et de leurs commandes que permettra la relance de la consommation par des millions de smicards mieux payés. Et le Front de Gauche ne propose pas la fin immédiate des exonérations de cotisations sociales mais leur disparition progressive, à commencer par le secteur des services, non soumis à la concurrence internationale. Il n'y aura donc pas de choc brutal sur le "coût du travail" comme le prétendent l'Institut de l'entreprise et le Modem.

D'ailleurs ce n'est pas le coût du travail qui détruit l'emploi depuis des années mais le manque d'activité. Il ne s'agit pas là d'estimation mais du bilan bien réel du système actuel. Celui dont les coûts et le chiffrage ne sont jamais faits. Alors qu'il ne marche pas. 600 000 emplois ont en effet été détruits de 2008 à 2010. Et pendant cette période, le SMIC n'a jamais été aussi peu augmenté, puisque la présidence Sarkozy est la seule de la 5ème République sans aucun coup de pouce au SMIC. Quant aux exonérations de cotisations sociales, elles n'ont jamais été aussi élevées puisqu'elles ont atteint 30 milliards par an. Et pourtant l'emploi a massivement reculé. La clef de la lutte contre le chômage se situe donc dans la relance de l'activité dont la hausse du SMIC est une pièce maîtresse. La hausse du SMIC permet de relancer l'activité pour développer le chiffre d'affaires des entreprises. En passant le SMIC à 1700 euros, 30 milliards de salaires supplémentaires seraient injectés dans la consommation au bout d'un an. 15 milliards de salaires supplémentaires pour les actuels smicards. Et 15 milliards de salaires supplémentaires par impact sur les grilles de salaires qui devront être modifiées pour tenir compte de la hausse du SMIC.

Cette propagation de la hausse du SMIC n'est pas un voeu du Front de Gauche mais un constat effectué par l'INSEE. Et la propagation constatée par le passé aux autres salaires est d'autant plus forte que la hausse du SMIC est importante. Au-delà d'un an, la masse de salaires supplémentaires redistribuée sera donc encore plus importante. En attendant, dès la première année, les 30 milliards de salaires supplémentaires injectés dans la consommation entraîneront plus 0,8 % de croissance de l'activité. Ce qui permettra la création de 180 000 emplois, selon les ratios actuels de création d'emploi par point de PIB. Et encore, c'est bien sûr sans compter l'impact beaucoup plus favorable en emplois que nous pourrons atteindre en appliquant les protections nécessaires aux frontières pour réduire la consommation de produits importés. Ils représentent environ 15% de la consommation et pourraient rapidement être réduits à 10% grâce aux visas écologiques et sociaux aux frontières. Car un SMIC plus élevé permettra aux plus pauvres des salariés d'acheter des produits de meilleure qualité fabriqués en France. C'est aussi la preuve que la hausse du SMIC est une mesure de salubrité écologique.

La semaine dernière, je décortiquais ici le montage réalisé par « Le Monde » autour d’un sondage selon lequel les jeunes voteraient majoritairement pour Marine Le Pen. Je trouvais cette publication très douteuse. J’avais raison. La manipulation était tellement grosse que la Commission des sondages a été obligée de réagir. Ce n’est pas son habitude. Les instituts de sondages bafouent très régulièrement les règles scientifiques ainsi que la législation régissant les sondages. Mais il est si rare que la Commission des sondages intervienne ! Sa réaction est donc exceptionnelle. « Le Monde » a été contraint de publier une admonestation de ladite Commission dans son édition du 17 avril. Ce rectificatif expliquait notamment que : « Le sous-échantillon des "jeunes 18-24 ans" comportait moins de 200 personnes, et cette indication faisait défaut. Eu égard, notamment, à la faiblesse de cet effectif et aux marges d’incertitude qui affectent par voie de conséquence les résultats obtenus, la commission des sondages rappelle qu’ils doivent être interprétés avec une grande prudence. La présentation qu’en a faite Le Monde n’a pas respecté cette règle de prudence ». Comme à son habitude, la Commission des sondages n’a guère fait de bruit. Une petite réprimande qui rase les murs. En effet la loi de 1977 « relative à la publication et à la diffusion de certains sondages d’opinion » permet à la Commission des sondages d’imposer une mise au point diffusée de manière à lui assurer « une audience équivalente à celle de ce sondage » (article 9 de la loi de 1977). On va voir ce que la commission a fait de ce pouvoir. On se souvient que Le Monde publiait son « information » en une du journal et consacrait aux commentaires une page entière (page 3). La mise en point exigée par la commission des sondages n’a été publiée qu’en page 7 du journal, dans un petit encadré perdu au milieu de plusieurs articles. La Commission des sondages n’a aucune autorité. Elle n’est pas en état de faire respecter quelques règles que ce soit. Donc elle ne sert à rien.

L'oligarque français Paul Dubrule m’interpelle dans une lettre ouverte publiée par Les Echos et intitulée « lettre ouverte d’un "exilé libre" à Jean-Luc Mélenchon ». Ah ! Paul Dubrule est le co-fondateur d’Accor, groupe du CAC40 leader mondial dans le domaine de l’hôtellerie. J’ai cité plusieurs fois son nom dans les meetings du Front de Gauche. J’y ai dit que Paul Dubrule est un évadé fiscal, contrairement à ce qu’il affirme dans sa lettre ouverte. Je n’ai rien inventé puisque c’est Monsieur Dubrule lui-même qui a reconnu à plusieurs reprises s’être installé à Genève en 2006 afin de payer moins d’impôts. Le magazine « Complément d’enquête » diffusé sur France 2 le 3 mai 2010 – et dans lequel j’étais invité à réagir – a été le premier à rapporter les propos de Paul Dubrule reconnaissant payer considérablement moins d’impôt en Suisse qu’il ne devrait en payer en France. Monsieur Dubrule avait alors expliqué aux journalistes de « Complément d’enquête » qu’il aurait dû payer 2,5 millions d’euros d’impôt en France en 2006 mais n’en avait payé que 200 000 en Suisse. En décembre 2010, le magazine suisse « Le Bilan » publie son classement des « 300 plus riches de Suisse » et demande à Paul Dubrule pourquoi il s’est installé en Suisse. Ce dernier répond : « Pour des raisons fiscales et familiales. Il y a trois ans, il n’y avait pas le bouclier fiscal en France et ici je bénéficie d’un forfait fiscal ». Un an plus tard, en janvier 2012, Monsieur Dubrule revenait sur ses déclarations… Mais il confirmait payer moins d’impôt en Suisse que ce qu’il devrait en payer en France. Il se disait préoccupé par « les incertitudes fiscales. Les lois peuvent changer du jour au lendemain, on peut supprimer le bouclier fiscal… ». Pauvre chou ! La fortune de Monsieur Dubrule est tellement importante qu’il ne sait plus vraiment ce qu’il a payé comme impôt en France. En février 2012, c’est devant les caméras de France 2 venues l’interroger pour le journal télévisé du 14 février, que Monsieur Dubrule déclare : « Il est normal que j’essaie de le [son patrimoine] gérer au mieux des intérêts de ma famille ». Et de s’interroger : « Est-ce qu’il y a de la grandeur d’âme à se laisser plumer quand tout à fait légalement on peut faire autrement ».

Soudain, voici que Monsieur Dubrule refuse la qualification d'évadé fiscal. Faudrait-il plutôt le qualifier de "déserteur" ? Dans sa lettre, Monsieur Dubrule veut se justifier en expliquant qu’il va payer en 2012 beaucoup plus d’impôt que moi. Mais cela est parfaitement normal ! Sa fortune personnelle est estimée entre 80 et 160 millions d’euros. Oui Monsieur Dubrule, en France, plus on est riche et plus on participe à la solidarité nationale. Donc il est parfaitement normal que vous payiez plus d’impôt que moi. Paul Dubrule conclut sa lettre ouverte en m’interpellant ainsi : « Cher Monsieur Mélenchon, vous pouvez continuer à vous servir de moi dans vos meetings, cela ne me dérange pas ». Ouf, nous voilà rassurés ! Cela dit, on ne s’en servira pas que pendant nos meetings. Monsieur Dubrule doit savoir que le Front de Gauche se servira également des évadés fiscaux lorsque nous gouvernerons le pays puisque nous les obligerons à verser au fisc français la différence entre ce qu’ils paient à l’étranger et ce qu’ils devraient payer en France. Pour être exact, il ne s’agit pas de « se servir d’eux » mais de se servir de leur argent pour organiser un véritable partage des richesses.

Depuis deux jours la campagne marche au rythme d’une boule puante par jour contre moi. Lundi c’était la remise de légion d’honneur de Patrick Buisson. J’y étais. Donc cela prouverait ma connivence avec l’Elysée. A l'origine de cette « révélation » le « Nouvel observateur » et son journaliste d’investigation mondaine Maël Thierry. En fait une commande du PS. Reprise au détour d’une phrase par Jean-Jacques Bourdin qui ne m’avait pas habitué à ce genre de procédé, cette sottise tournera en boucle jusqu’à ce que le communiqué de François Delapierre mette les pendules à l’heure. Jusque-là aucun des « journalistes » qui répétaient comme des perroquets la trouvaille n’avait poussé la curiosité jusqu’à se demander ce que valait cette « information ». Cette remise de décoration a eu lieu il y a quatre ans ! Personne ne le dit. A l’époque Buisson était journaliste et pas conseiller officiel de Sarkozy. Pas un mot sur ce détail. Je polémiquais régulièrement avec lui dans l’émission « politiquement show » de LCI. Personne ne le saura. Je suis donc allé par pur « fair-play » à l’égard d’un adversaire. Je ne suis pas le seul. Jean-Christophe Cambadélis, pour les mêmes raisons, s’y trouvait aussi. Mais à lui, on ne demande rien. A moi non plus, ni à aucun élu car nous assistons à de très nombreuses remises de légion d’honneur à des gens de toutes opinions. Moralité : ne fréquentez aucun journaliste jamais à aucun propos. Le risque est trop grand de le retrouver un jour ou l’autre conseiller du prince. Ou vivant avec un de ses ministres. Ce qui me révulse dans cette affaire c’est que cela parte de ce petit monde qui passe sa vie en déjeuner en ville, vacances communes et plus si affinité. Que ceux-là viennent me provoquer à propos d’une mondanité qui remonte à quatre ans, me donnerait des envies de ripostes si je n’avais mieux à faire ces jours-ci.

Le mardi la journée a commencé avec une photo de moi en compagnie de Bachar El-Assad ! Cette nouvelle « révélation » a transité une nouvelle fois par les « journalistes » du Nouvel Observateur. En fait, en tant que ministre de Lionel Jospin, et sur sa consigne, j’ai été chargé de raccompagner El-Assad à son avion comme c’est le protocole républicain. Nul choix de ma part. Juste un tour de rôle dans le tableau des ministres qui chaque jour ou semaine doivent accueillir ou raccompagner des chefs d’Etat. L’intention malveillante est donc tout à fait évidente. Je suis donc très en colère. Et, du coup, la mémoire me revient de gens que j’ai croisé dans ces occasions officielles. Mais ceux-là étaient là par choix. Ça me revient ! Quand je suis aussi allé chercher Abdelaziz Bouteflika à l’Hôtel Marigny, j’ai dû attendre la fin de sa conversation avec Jean Daniel, le patron du « Nouvel Observateur ». L’un et l’autre sont sortis ensemble et ont descendu les escaliers en se tenant par la main. Jean Daniel était ému aux larmes et rouge comme un premier communiant devant une gourmandise ! Il y a plein de photos de cette scène émouvante. On les regarde ? Quelqu’un veut d’autres souvenirs ? Les tireurs de ficelles qui orchestrent ces petites bassesses feraient bien de s’occuper de l’extrême-droite ! J’invite aussi la direction du « Nouvel Observateur » à s’occuper de l’extrême-droite, au lieu de venir me salir chaque matin. Mais peut-être est-ce trop demander à Laurent Joffrin que de s’attaquer à des gens avec qui il a passé de si joyeuses vacances. Et il y a aussi des photos !

Mercredi matin, nouvelle « révélation » : cette fois-ci un déjeuner « secret » avec Guaino. C’était évidemment il y a trois ans et non il y a huit jours. Ce déjeuner « secret » ayant eu lieu sur la terrasse nullement secrète du restaurant de l’Institut du monde arabe, on devine la bombe qu’est cette révélation. Une nouvelle fois à la manœuvre « Le Nouvel Observateur ». Lequel s’interroge longuement sur la nature de ce lien qu’il m’invente. Ils n’ont que ça à faire ? Oui. Leur but est d’aider Le Pen avec laquelle Laurent Joffrin, le rédacteur en chef, a passé ses vacances tant de fois. Celle-là qui n’en attendait pas tant, fait relayer par ses affidés ce genre « d’informations ». Bref vous l’avez tous compris, je suis sous le feu. La ligne d’action de tous ces gens tient en une idée : « D’accord nous sommes pourris, mais il est des nôtres ». Objectif : ramener Le Pen dans la position du verrou, en troisième position. La une de Libération y fait écho. Elle reproduit un tweet présenté comme l’annonce des résultats : on y voit Le Pen en troisième position. Un monde en ordre enfin ! Demain il y aura autre chose et vendredi de même. Je me demande ce que va être le samedi dimanche.

Bon. J’ai eu le nez creux en refusant de me réjouir de cette vidéo qui m’invitait à prendre le pouvoir sur cette jeune chanteuse. « C’était un canular » ont déclaré depuis ses auteurs ! Non ? Sans blague ! J’aurai quand même souri un peu. Je note que cette sorte de pignouf ne fait pas des canulars avec quelqu’un d’autre que moi. Canulars mais pas téméraires ! Et les mêmes qui n’ont pas eu l’élémentaire courtoisie de me contacter avant ne l’on pas fait davantage après. La classe, pas vrai ? Histoire de se décrasser les esgourdes après cet épisode, je vous propose une chanson créée par Dominique Grange, pour notre temps et qui parle de notre temps : « dégage ! dégage ! dégage ! » Une sorte d’antidote.


999 commentaires à “Trois jours avant”

Pages : « 15 6 7 8 9 [10] 11 12 13 14 1520 »

  1. 451
    Cathar(31) dit:

    Vote des français de l'étranger
    Magouilles en vue? En tout cas bordel organisé, oui; c'est ici

  2. 452
    Vinnie dit:

    Sarko est annoncé par le journal Nice-Matin en meeting demain à Nice vers les 17h. Dans le quartier où je bosse, à proximité d'une cité populaire, et le long d'une grande voie de circulation. Si c'est vrai, autant dire que ça va être le bazar pour la sortie des écoles et des lieux de travail. Ca va être coton ! Décidément, le nabot nous aura emm... jusqu'au bout !
    Et dire que j'ai prévu de rentrer vite chez moi pour aller distribuer des derniers tracts dans mon quartier... Mais je trouverai bien l'heure nécessaire pour le faire avant minuit !
    Déjà l'enfumage commence : le Palais Nikaia ne peut accueillir qu'au maximum 9 000 personnes en configuration "assis/debout". J'ai vérifié sur le site du Palais. Le même Nice-Matin annonce qu'il y aurait 10 000 militants et sympathisants qui seraient attendus. Mouais...
    Ah si le FdG et Jean-Luc avaient pu venir, je suis sûre qu'on aurait non seulement rempli l'espace dedans mais aussi le parvis qui se trouve à l'extérieur, style Lille avec ses 23 000 participants ! C'est si dur pour les nôtres à Facholand (le 06) ! Heureusement que nous avons pris une bonne dose de fraternité à Marseille, comme ça fait du bien.
    On ne lâche rien, bien entendu ! A donf pour mettre ces guignols dehors. Définitivement.

  3. 453
    Chevaljak dit:

    justement à propos des élections en Belgique j'ai entendu ce matin à 7 h 30 à la radio (RTBF 1) le Consul Général de France dire qu'il y a 67.000 inscrits en Belgique et qu'il y a 72.000 bulletins de votes préparés pour en avoir assez dans les 12 sites de vote. Pourquoi 5000 bulletins de + que le maximum de votants ? D'autant qu'il y aura des abstentionnistes ! A suivre donc !
    Bon Meeting Jean-Luc !

  4. 454
    jean ai marre dit:

    @ 459 Vinnie
    "Ah si le FdG et Jean-Luc avaient pu venir"

    Il est venu en mai 2011. C'était son premier rassemblement de "missionnaire" comme l'avait dit une intervenante.
    Que d'eau depuis a coulé dans le paillon, et aujourd'hui la rivière est sortie de son lit...
    Sarkoland ne peut aller qu'au Nikaïa, avec le show biz. Il n'y va que maxi 10 000 personnes.

  5. 455
    Yann dit:

    Salut à toutes et tous!
    Quelle immense joie et satisfaction que de voir cette mobilisation qui grandit chaque jour depuis des mois! Quel que soit le résultat dimanche soir, Jean-Luc Mélenchon et le Front de gauche, et nous tous, avons réussi à faire renaître l'espoir d'un avenir meilleur! Alors quoi qu'il se passe dimanche, nous allons y arriver! L'histoire est en marche! Bravo et merci à tous ceux qui contribuent à enrichir le débat, sur ce blog et ailleurs!

  6. 456
    bernard hugo dit:

    Le plan des dirigeants du PS, par médias interposés est très clair: Favoriser Le Pen au maximum afin qu'elle soit devant le Front de gauche et pourquoi pas au deuxième tour: ce serait le rêve d'une éclatante revanche sur 2002.C'est ainsi qu'il faut comprendre le niveau de cynisme dont ils sont capables,c'est à dire dont est capable l'oligarchie qui s'appr^te à prendre la relève d'un Sarkozy discrédité et lâché par les médias.

  7. 457
    philippe57 dit:

    Beaucoup de français reconnaissent aujourd'hui que Jean-Luc Mélanchon est un tribun hors normes, qu'il est plus que bon, qu'il est "l'évènement de la campagne". Oui, et c'est exactement ce que l'on attends d'un chef d'état. Et ça fait du bien d'entendre ses belles paroles, depuis 5 ans de médiocrité.
    Mais je suis avant tout partant pour le programme du Front de Gauche, qui propose de casser les seuls véritables dangers pour la nation afin de pouvoir la reconstruire. C'est sûr, les timorés préfèreront la gauche planplan PS à l'entreprise de démolition UMP actuelle, mais c'est juste ralentir la chute du pays dans ce cas.
    En fait, la finale a été arrangée par les médiacrates depuis longtemps entre deux atlantistes. Hollande est un young leader membre du Think tank américain French American Fundation depuis 1996, vous pouvez vérifier par vous même sur le site de cet organisme si vous doutez encore. Cette "future élite" a été programmée depuis bien longtemps par le système. On n'est pas près de se retirer de l'Otan et d'exporter sur la chine avec celui-ci.
    Alors vive le programme du front de gauche, pour enfin tourner la page du pillage planifié.

  8. 458
    Louna dit:

    Bonjour,
    Je mets ce lien ici, car impossible d'accéder au site "Place au Peuple", because meeting ! ;-)) C'est un appel de 5 économistes, dont Jacques Sapir, à Hollande pour un référendum sur le traité européen.
    Bon meeting !

  9. 459
    mercure40 dit:

    sur le JT de C+: Infos sur Sarko, Hollande, Cheminade, Arthaud, Le Pen 2 fois et
    Mélechon : absent, Nada, rien. super l'objectivité de l'info ! Mais bon, on fini par s'habituer.
    Qu'ils s'en aillent tous On lâchera rien on n'oubliera rien

  10. 460
    Dudu44 dit:

    Combien de personnes à la porte de Versailles?

  11. 461
    Carole dit:

    Nul doute que les temps changent: autour de moi (plutôt tendance socialiste), et malgré les sondages qui voudraient nous faire croire que tout est joué, on suivra cette année VOTRE candidature, entre autre par raz-le-bol de la candeur des différents successeurs au ps, et par croyance en votre humanisme...
    ...en espérant que votre HUMANITE survivra au pouvoir, que l'histoire ne répètera pas les même erreurs que les régimes communistes les plus noirs: être humain, c'est aussi accepter les cotés les plus vils de l'être humain, et traiter cela avec humanité...
    Bien a vous
    Carole

  12. 462
    Roland dit:

    C'est archi plein et du monde dehors, et pas loin de 20 000 regardent sur Dailymotion le live. Rajoutons les nombreuses écoutes organisées dans tout le pays (et même au delà) c'est un immense succès.

  13. 463
    Jean-Philippe dit:

    " Ce qui me révulse dans cette affaire c’est que cela parte de ce petit monde qui passe sa vie en déjeuner en ville, vacances communes et plus si affinité."

    Oui, vous avez parfaitement raison et durant ces agapes des"nos" élites (?) droite caviar/gauche caviar parisiennes,loin de tout ce "beau monde" (?), la France des déshérités (parfois vraiment "profonde-profonde") se lepénise ou se salafise doucement, insidieusement, parquées dans ses zônes de relégation sociale... (deux sectes antagonistes mais communiant dans le même rejet de l'Autre, se nourrisssant l'une de l'autre)...
    Il nous FAUT passer devant la Le Pen dimanche ! On fait tout pour convaincre un max de gens de voter pour vous et le FdG. Car ce pays a aussi besoin d'un choc psychologique salutaire, qui nous rende heureux et fiers et que les salauds et les cyniques ne soient pas toujours les "gagnants" de ce marasme programmé, cette crétinisation rampante multiforme.
    Amicalement... et Bravo !

  14. 464
    sophie dit:

    Juste merci Jean-Luc. tu es là en direct sous mes yeux. Juste merci de dire haut et fort ce que j'ai au fond du cœur depuis toujours. Merci pour l'espoir, pour l'amour, pour la lutte. Et pour avoir redonné espoir à ce peuple de gauche. A dimanche!

  15. 465
    Anne22 dit:

    Un très bon article sur Libé, sa une et sa menace fantôme : ici
    Quel magnifique discours ce soir à Paris !

  16. 466
    Richard Khaitzine dit:

    Bonjour Jean-Luc,

    Dimanche pourrait bien être le jour des surprises car nombreux sont ceux qui ne se manifestent pas, qui ne se rendent pas aux meetings et qui voteront pour le Front de Gauche, beaucoup de jeunes notamment et pas seulement ceux issus des classes populaires. Dans ma famille, la majorité des votes vous est acquise. Nombreux sont mes jeunes lecteurs qui entendent soutenir votre action.
    Quant à moi, cela fait plus de 20 ans que j'appelle la France dans ce qu'elle a de plus généreux à réaliser ce que Victor Hugo appelait de ses voeux, à savoir les bouleversements de l'Ere du Verseau. La France a un rôle historique à accomplir et ce rôle, comme cela commence à se manifester, dépasse nos frontières. Cette nouvelle Révolution, nous allons l'exporter... comme les précédentes, au grand dam de ceux qui ont tendance à l'oublier.
    Richard Khaitzine
    Ecrivain

  17. 467
    Fennec Ironique dit:

    Superbe meeting, discours de combat, camarades, on continue, la belle victoire est là, merci à toi Jean-Luc, merci à toutes et tous, Résistance!

    L'humain d'abord, encore et toujours...

  18. 468
    patricia dit:

    "J’ai eu le nez creux en refusant de me réjouir de cette vidéo qui m’invitait à prendre le pouvoir sur cette jeune chanteuse."
    Moi ça m'amuse et je trouve la démarche sympatique,,ne vous en déplaise Monsieur Mélenchon !
    Pourquoi avez vous tant de mal à admettre que vous êtes devenue une veritable star ? trop "commercial ? trop capitaliste à votre goût ? Votre popularité et votre "starisation" me réjouit aussi malgré ce que vous en pensez : vous galvanisez les foules, vous avez des arguments, vous savez communiquer, vous ne prennez pas les gens pour des imbéciles, vous avez a un franc parlé, vous êtes "beau gosse" (Ca aide en communication!) , vous redonnez de l'espoir, vous avez réussit à me refaire voter communiste aprés toute ces années. Moi je crie votre nom partout, ma page Facebook est complétement rouge, je suis carrément fan à 44 ans (même pas un ado !) et pour la première fois, quand je dis que je suis communiste les gens me respecte parce que vous êtes admiré et respectable, admiré, adulé ! Vous faites réfléchir; Les gens grâce à vous arrivent à croire qu'une autre voie est possible. Votre stratégie de campagne est magnifique, réfléchie, structurée Ne vous en déplaise Monsieur Mélenchon, je suis un fan. Je n'ai pas pu venir à Marseille, j'en ai pleuré... et alors ? Laissez nous criez votre nom, c'est libératoire, ça fait du bien au peuple d'avoir un leader aussi intelligent, aussi cultivé, aussi brillant !

  19. 469
    jack.brooks dit:

    Je chiale devant mon écran regardant la fin du meeting de la Porte de Versailles.
    On lâche rien !, ce n'est que le début ! Présidons, Résistance !

  20. 470
    yohann dit:

    Juste merci de m'avoir rendu ma fierté d'être un communiste... parmi beacoup d'autre.

  21. 471
    ch dit:

    Ce soir encore plus que les autres soirs je suis fiere d'etre communiste grace a jl et a tous ceux du fdg Victoire victoire superbe meeting.

  22. 472
    Jonathan L. dit:

    Quel meeting magnifique ! J'en suis encore tout retourné ! Merci encore à Jean-Luc Mélenchon de porter nos couleurs aussi ardemment et avec brio!
    On lâche rien les amis, dernière ligne droite rendez-vous dimanche à Paris !

  23. 473
    delph dit:

    Moi aussi, j'en ai chialé! T'es un grand! très grand.
    1er et 2nd tour!

  24. 474
    erde34 dit:

    De plus en plus fort Jean-Luc. Et le plus grandiose cette ferveur populaire. Nous sommes tous prêts pour la lutte. Merci à "l'humain d'abord".

  25. 475
    naif dit:

    Merci ! snif.

  26. 476
    Lilly54 dit:

    Mes amis, c'était géant ! Un discours de combat et de rassemblement comme il ne nous a jamais été donné d'entendre durant toutes cette trentaine d'années ! La boîte de mouchoirs y est passée ! Nous nous sommes connus, nous ne nous perdrons plus jamais de vue ! Résistance !

  27. 477
    Patrice dit:

    Quel magnifique discours. Décidément Jean-Luc Mélenchon a fait, comme il l'a dit lui-même, "du mieux qu'il pouvait" !
    Au peuple français de faire de même dimanche !

  28. 478
    la pavana dit:

    Devant notre écran, magnifique meeting, bravo jean Luc et tous les autres!
    On lâche rien.

  29. 479
    Yann dit:

    Magnifique! 60.000 personnes si j'ai bien compris, presque 22.000 connections sur le net (c'était hallucinant de voir grimper le compteur!) et tous ces rassemblements partout en France, et sûrement au-delà, pour suivre en direct ce merveilleux meeting, plein de combativité, d'intelligence et d'espoir! On lâche rien, Résistance ! Rendez-vous dimanche!

  30. 480
    Brig dit:

    Magnifique ce dernier discours Porte de Versailles ! Enfin un homme politique qui permet à nouveau d'être fier d'être français ! Formidable de voir toute cette jeunesse qui se réveille ! Résistance ! Ménagez vous Mr Mélenchon - nous avons besoin de vous

  31. 481
    naif dit:

    J'ai oublié dans l'émotion qu'il y avait un peu de monde quand même. 60 000 + 22000 connexions + les assemblées collectives.

  32. 482
    Sylvie dit:

    Cher Front de Gauche, Cher JL Mélenchon,
    Merci pour ce dernier meeting que nous avons suivis, passionnés, sur internet. Nous sommes loin de Paris, mais proches de vos coeurs et de vous. Nous avons chanté l'Internationale et la Marseillaise les mains levées et accrochés les unes aux autres. Une belle chaÎne... Un grand moment. On lâche rien sauf notre bulletin dans l'urne dimanche.
    Ainsi que lu sur une pancarte lors de ce meeting : "Nul n'arrête un mouvement dont le temps est venu"
    On y croit !

  33. 483
    François lemarechal dit:

    Cette fois c'est l’apothéose.

  34. 484
    thery dit:

    Ah, les amis le meeting vient de se terminer quel bonheur un réquisitoire contre ceux qui ont provoqués(es) nos souffrance rien n'a été oublié, puis une information populaire de ce que fera le FdG avec une époustouflante prestation de Jean-Luc ! Que les differents responsables des partis de gauche soient loués(es) pour avoir si judicieusement proposés(es) Jean-Luc Mélenchon pour mener campagne quel orateur rien n'est laissé de coté tout est dit avec un ordre chronologique implacable d'une rare efficacité j'ai 66 ans je n'ai jamais observé dans les présidentielles précédentes, un homme de cette valeur humaine, droiture, probité.c'est celui qu'il nous fallait je m’arrête car je vais le gêner en tout cas merci JL ainsi a tous ceux qui l'ont aidé a mener cette immense tâche. Résistance, a dimanche soir ! 1er /2eme tour.

  35. 485
    maxou dit:

    Superbe meeting, géant, à dimanche tous...
    Max

  36. 486
    fecirbaden dit:

    Je ne suis pas communiste mais je suis fier d'être français tout simplement, fier d'avoir des hommes et femmes capables d'un tel programme, quel meeting ! on va tous les niqu...pardon on va gagner !

  37. 487
    Mireille dit:

    Tenez bon Mr Mélenchon, je vous fais confiance. Ils se déchaînent chaque vous contre vous : vous êtes tellement au-dessus d'eux que cela les rends fous. Bon courage. Le peuple est avec vous. Merci pour votre grand meeting à Marseille où je me suis rendue. Cela met du baume au coeur. Merci pour vos lignes écrites sur votre blog, nous avons l'impression d'être à côté de vous. A bientôt. Cordialement.

  38. 488
    OMG dit:

    Plus de 22000 connexions simultanées pour ce dernier meeting plus vibrant que jamais, merci Jean Luc, Même si les mots manquent pour te dire toute ma gratitude, un merci du plus profond du cœur Jean Luc, ce n'est pas grand chose, mais c'est sincère.
    Espérons que les électeurs aient compris le sens de ton combat désintéressé, mais dieu sait qu'il est dure parfois de se défaire de la prison intellectuelle pleine de certitude qu'ils se sont construit toutes ces années. Le syndrome de Stockholm à la peau dure...
    On lâche rien! à par des larmes de joies les amis!
    A bientôt dans les luttes, car comme disait Roosevelt le dernier trotskiste comme chacun sait:
    "Je crois profondément que la seule chose dont on doit avoir peur est, la peur elle même...
    Descendez dans la rue, et obliger moi à le faire!"

    En 1937, 4740 grèves. Le new deal s'est arrachez avec les dents, ne l'oubliez jamais.
    Vive la France, Vive la république, Vive le peuple!

  39. 489
    jprissoan (69) dit:

    Comment ai-je pu douter que la fièvre allait baisser à la Porte de Versailles, ce soir ? Nos amis parisiens ont répondu en masse ! et Jean-Luc Mélenchon a été superbe et généreux comme le lion de Victor Hugo... quelle osmose entre lui et le peuple de Paris ! Son serment final est insoutenable d'émotion(s) et de profondeur historique !
    Restons unis ! le peuple est en marche. Et il est vrai que le Monde nous regarde. Ne le décevons pas ! Remplissons les urnes de la République du vote Front de Gauche, du vote Mélenchon.
    Vivre de tels moments n'est pas donné à tous... Ayons conscience que nous créons l'Histoire.

  40. 490
    Jonathan L. dit:

    Alors que Jean-Luc Mélenchon appelle l'équipe sur scène, et qu'une chaîne d'union fraternelle se forme, nous passions la barre des 22 000 connexions en streaming pour ce meeting magnifique ! Merci camarades pour votre énergie et votre détermination. L'humain d'abord !

  41. 491
    kajnar dit:

    J'ai écouté votre dernier discours avant le premier tour. Magnifique de bout en bout!
    Simplement magnifique!
    Bravo.

  42. 492
    Thibaut dit:

    Le meeting du FdG visible sur aucune chaîne en direct. Et actuellement Bayrou en direct. Comment cette différence de traitement est possible?

  43. 493
    David JV dit:

    Magistral Jean-Luc. Quel meeting à couper le souffle.
    J'ai même versé ma petite larme, c'est dire. Emotion, humanité, vision, fraternité. Nous sommes tout ça !
    Dimanche est à nous.
    Résistance !

  44. 494
    Diogene dit:

    L'appel de Versailles a été entendu et compris !
    Quelle misère qu'aucune chaine de TV n'ai diffusé ce meeting, il est vrai qu'aujourd'hui, le gonflage du FN est la consigne uniforme. N'oublions pas tous ceux qui n'ont pas levé le petit doigt pour lutter contre l’extrême-droite, ni ceux qui nous ont planté des poignards dans le dos. La seule bonne chose à en retenir, c'est que le peuple se réveille et que c'est au final contre-productif. Nous sommes conscients de notre force et certains commencent à cerner leur immense faiblesse. La route va être longue, belle, et pleine de cotes que nous franchirons ensembles, sans laisser personne au bord du chemin !
    Vivement dimanche, première étape !
    Ne lâchons plus rien !
    Amitiés fraternelles à toutes et à tous !

  45. 495
    numéro 6 dit:

    Epoustouflant !
    Envoyons tous à nos contacts le lien pour revoir ce discours! Les indécis sont encore nombreux, ce discours en convaincra plus d'un! Nous en rêvions, Jean-Luc Mélenchon et le FG sont en train de le réaliser!

  46. 496
    Ingo dit:

    On est là, tous ensemble. Magnifique !
    Merci ! Merci !

  47. 497
    cirederf dit:

    A ceux qui font les fines bouches sur le nombre, sachez, mes amis qu"il y eu un black out médiatique pour annoncer le meeting. La communication s'est faites intégralement par le front de gauche et le bouche à oreille. La médiacratie ne tient son pouvoir que du monopole de l'information, communiquer de manière horizontale en plus de rendre le peuple fort, uni et conscient relègue les appareils de la pédagogie de l'impuissance à leur quantité négligeable.
    Amitiés de lutte.

  48. 498
    Line dit:

    Encore un magnifique meeting qui accorde l'analyse politique avec le respect de l'humain. Félicitations à tous. Merci à Jean-Luc Mélenchon.

  49. 499
    ElGuido dit:

    Énorme meeting que celui de Paris, porte de Versailles. Que d'émotions ressenties.
    Quelqu'en soit le résultat ce Dimanche, sache que tu as fait le travail d'une très belle manière.
    Je souhaite tout de même que tu sois au 2ème tour et que tu deviennes le Président. Rien n'est impossible.
    Maintenant si par hasard, tu n'es pas au deuxième tour, il faudra savoir gérer l'après campagne. Le retour à la normale sera très difficile car tu t'es donné à fond et sincérement.

  50. 500
    guillery dit:

    Simplement magnifique un des meilleurs meting que je regarde merci Jean-Luc on sera des millions a voter pour le FdG. On lâche rien!

Pages : « 15 6 7 8 9 [10] 11 12 13 14 1520 »

Blog basé sur Wordpress © 2009/2013 INFO Service - V4
Générateur de miniatures