12avr 12

En marche vers Marseille

Le président de l’Equateur m’encourage

Ce billet a été lu 128 897 fois.

Ceci est un passage imprévu devant mon clavier. Je me ballade sans gravité d’un sujet à l’autre à mesure que je feuillete la presse. Je me suis en effet imposé un jour de repos. Et puis j’ai une nouvelle à donner : je viens de recevoir une lettre du président de la République de l’Equateur, Rafael Correa qui m’est parvenue via mon camarade Christophe Ventura. Sinon il est question du permis de conduire, d’un sondage étrange à propos de le percée de Le Pen dans la jeunesse, de Davina, du tir de barrage contre moi et même d’un clip un peu-beaucoup perché où je suis invité à prendre le pouvoir sur une chanteuse, ce dont il ne saurait être question. J’écris au fil du clavier en faisant des liens d’après les abondantes correspondances que je reçois. 

Les images N&B qui illustrent ce billet rendent hommage aux interprètes en langage des signes des discours des orateurs lors des meetings du Front de Gauche. Ici l'une d'entre eux dans la salle du Zénith de Limoges le 4 avril 2012. Photos : Stéphane Burlot.

limoges_07Ce matin la nouvelle, c’était la mort d’Aubrac. Je crois que tout le monde se sentait concerné. La puissance de l’évocation tient à ce que nous savons tous de son histoire personnelle. Mais il y a davantage je crois. C’est le moment politique qui le met en relief comme un panneau de direction quand on tourne en rond. Alors je pense au chant des partisans : « Ami, si tu tombes / Un ami sort de l’ombre / A ta place. » Comme l’a dit Lucie Aubrac : « Résister se conjugue au présent ». Aubrac n’est plus, sortons de l’ombre pour tenir le poste de combat.

Hier l’info c’était pour moi l’arrivée d’une lettre d’amitié que m’a adressée Rafael Correa, président de la République de l’Equateur. C’est lui qui est l’inventeur du concept de « révolution citoyenne ». Il a commencé à en mettre en œuvre une version dans son pays. C’est évidemment un moment assez émouvant que celui-ci. En fait, à « l’Usine », le siège de campagne, nous n’avons rien sollicité. C’est Rafael Correa qui en a pris l’initiative et cela me touche d’autant. En effet la semaine passée l’une de ses ministres était à Paris. J’avais été contacté pour savoir si je souhaitais la rencontrer puisqu’elle-même le proposait. A ma grande honte je n’ai pu répondre à l’invitation car j’étais sur les routes, en campagne. J’avais appris qu’elle était intéressée et impressionnée par notre travail. En effet, contrairement aux nôtres, les dirigeants limoges_01sud-américains ont un grand intérêt pour ce que nous faisons en Europe. Eux sont passés par les mêmes étapes du chemin de croix que nous, sous les fourches caudines du FMI et de la Banque mondiale. Puis ils se sont libérés. C’est cette libération qui m’a inspiré, vous le savez tous.

Quito, 9 avril 2012. A Jean-Luc Mélenchon Candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle de la République Française

« Cher Jean-Luc, les injustices et les inégalités générées par un système basé sur le pouvoir de quelques-uns et l'exploitation de la majorité, ont poussé, en Amérique latine, les citoyennes et les citoyens à s'unir pour redéfinir notre destin. La vérité, l'honnêteté, la force, la créativité et la simplicité des grandes idées résident en nos compatriotes et avec eux nous construisons ce futur que nous appelons tous de nos vœux.

En Amérique latine, ce système qui mettait le capital au-dessus de l'humain et les intérêts corporatistes au-dessus des droits citoyens s'est définitivement éteint. En Équateur, cela s'est traduit par le mot d'ordre du peuple : « Qu'ils s'en aillent tous ! » Et c'est ainsi que nous avons débuté une révolution citoyenne destinée à changer les structures du pouvoir et à instaurer le bien vivre pour toutes et tous. Nos pas ne sont pas guidés par les recommandations du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, mais par une nouvelle Constitution, adoptée directement par le peuple, et dont les droits de l'homme constituent la colonne vertébrale.

limoges_03Le nouveau Front de Gauche que tu mènes est une référence pour les mouvements progressistes de toute l'Europe, nous sommes sûrs que vous saurez affronter les défis posés par ce moment historique de la réalité européenne. Ce soutien populaire croissant est une preuve que l'Europe peut, elle aussi, surmonter le fondamentalisme néolibéral qui fait subir aux citoyens le coût de la crise, repoussant ainsi les aspirations sociales et enracinant les inégalités.

Les propositions sociales que tu fais ont d'ores et déjà commencé à être stigmatisées par les grands médias, lesquels te qualifient de « populiste » et « démagogue » : bienvenue dans la lutte, il s'agit là de la réaction du capital, lorsque se profilent les politiques et les mesures au bénéfice des travailleurs, des salariés, de la grande majorité.

Reçois, cher Jean-Luc, au nom du gouvernement de la Révolution citoyenne, de tous les révolutionnaires de l'Équateur, et de moi-même, le soutien à ton projet de société au service de ton pays. Ici comme en France a sonné l'heure de la Révolution citoyenne et de la marche vers un avenir fait de vie et de paix, fruits de la justice.

Nous saluons ta reconnaissance envers le travail quotidien que des millions d'Équatoriennes et d'Équatoriens mènent avec cohérence et volonté pour transformer radicalement et profondément les structures d'une réalité économique, sociale et politique qui nous avait plongés dans la pauvreté, la dépendance et le limoges_04sous-développement. Nous te souhaitons, compañero, le succès dans cette élection présidentielle. Compte sur notre solidarité militante. Hasta la victoria Siempre, Rafael Correa Delgado, Président constitutionnel de la République. »

Je ne peux en rester là. De tous les coins du monde nous arrivent des messages de soutien depuis que la presse internationale a donné de l’écho aux sondages qui ont confirmé notre avancée. D’autant que dans le même temps un comité de soutien d’internationalistes du monde entier a publié une liste de 166 noms parmi les plus prestigieux de l’altermondialisme. Je ne trie pas parmi eux, bien sûr et je me garderai bien de citer l’un plutôt que l’autre. Mais je sacrifie à un élan d’affection. Celui qui me lie au Chili et à ses merveilleux combattants, hommes et femmes, qui furent mes amis très chers de jeunesse. Martine Billard et moi nous étions alors, sans le savoir comme on le comprend, dans le même réseau de soutien aux camarades qui luttaient contre la dictature. Parmi eux combien le tyran en a fait assassiner ? Ainsi du président du syndicat des journalistes « Pépé » Carasco Tapia. Celui-là était mon ami depuis que nous avions monté ensemble des opérations de défense de la presse renaissante au Chili. J’ai monté une « commission d’enquête » et je me suis rendu sur place pour essayer de faire la lumière sur son assassinat. L’écrivant, il me revient que je n’ai jamais songé à me servir de cette histoire contre la hargne corporatiste qui m’a poursuivi depuis trois ans du fait du sketch immoral dit « du petit journaliste ». Je reviens au Chili. Je viens de recevoir une lettre. Un comité s’est constitué à Santiago pour soutenir ma candidature. Il s’est donné le nom de l’homme le plus lumineux que j’ai connu de ma vie, Oscar Espinosa. Je dis lumineux pour parler de sa manière d’être en tant qu’homme. Sauvagement torturé par les pinochetistes, il était en exil en France où il organisait le réseau de soutien à la résistance clandestine limoges_05avec  son épouse qu’on surnommait « la négra ». Lui on l’appelait Sambo. J’ai déjà parlé de lui sur ce blog. Sambo est mort il y a un an. La veille du départ il souriait encore. Sambo était mon frère chilien.

« Jean-Luc, aujourd'hui, avec un groupe d'amis d'Oscar Espinoza, "el Sambo", nous avons décidé la création d'un Comité "Sambo" de soutien à Jean-Luc Mélenchon. Nous nous sommes réunis ce dimanche 8 avril 2012 pour célébrer le premier anniversaire du départ du Sambo, dans cette même communauté où il vivait, où tu l'as visité, et où plusieurs d'entre nous avons fait ta connaissance. Nous avons décidé à l'unanimité de créer ce comité de soutien à ta candidature. Ce sera une manière de rester fidèle à notre ami Oscar et de continuer ses idées. Nous avons aussi décidé d'organiser une réunion publique à Santiago le 18 avril prochain, dans les locaux du Monde Diplomatique à Santiago. Parmi les gens qui ont signé l'acte de constitution de notre Comité que nous te ferons parvenir, tu pourras reconnaître: Luisa Barrios, sa femme, Oscar et Carlos Espinosa, ses enfants, Victor Hugo de la Fuente, Directeur du Monde Diplomatique Edición Chilena, Osvaldo Artaza, ancien ministre de la Santé du Chili, Margarita Romero, Présidente de Villa Grimaldi, Maria-Eugenia Camus y German Olmedo, Journalistes, François Richard, Président de la Corporación de Amistad Chileno-Francesa. »

Le permis de conduire a été le sujet de campagne du week-end dernier. C’est mieux que la viande hallal comme sujet. Ça reste quand même un peu irréel tout de même dans une élection présidentielle. Mais notons que ça ne l’est que parce que les médias s’en saisissent. Car c’est eux qui choisissent les sujets qui sont mis en débat. J’en sais quelque chose. Je ne suis arrivé à faire passer aucun thème, aucun sujet. limoges_06Sauf quand ils arrivaient par hasard, par la porte de service, parce que je me faisais reprendre mes idées sans que les autres le sachent comme ce fut le cas pour la taxation des riches par Hollande ou la taxation différentielle des revenus par Sarkozy, la fameuse « exit tax » comme ils disent. Ou seulement quand c’était censé souligner mon irréalisme comme à propos du SMIC à 1700 euros. Sinon tous mes efforts à propos de la conquête des mers, mes discours sur l’alliance altermondialiste, la planification écologique, la loi de préemption des entreprises par les travailleurs, n’ont eu aucun impact dans la presse écrite. Ça n’empêche pas quelques beaux numéros d’hypocrisie et d’arrogance médiatique. Comme lorsque « Le Monde » dénonce l’absence de la question écologique dans la campagne. Ils auraient dû lire « Le Monde » avant. Car Hervé Kempf, l’un de ses rédacteurs, avait précisément expliqué, en page deux du journal, en quoi notre planification écologique et la règle verte étaient deux apports importants à la pensée politique dans ce domaine. Il m’a aussi proposé un entretien sur le site « reporterre.net » dont je crois qu’il montrait également comment l’écologie politique a fini de conquérir le renouveau de la pensée de gauche qui se mitonne au Front de Gauche. Et après tout, une référence à notre réunion à « l’Usine » sur les projets écologiques des travailleurs en lutte n’aurait pas été forcément de trop. Tant pis, qui est-ce que cela influence ? Mais puisque je suis sur cette parenthèse dans mon propos sur le permis de conduire, j’en profite pour signaler un lien utile avec le compte rendu d’une réunion très passionnante qui a eu lieu autour de d’Eric Coquerel et Corinne Morel-Darleux rapprochant écologistes militants et syndicalistes qui s’opposaient sur la question des pollutions d’une usine locale. 

Donc à moins de deux semaines du premier tour de l'élection présidentielle, chacun est sommé de proposer sa réforme sur le permis de conduire séance tenante. Si je prends le soin d’en parler c’est parce que je veux montrer qu’il n’y a pas de sujet petit ou grand sur lesquels nous n’ayons notre cohérence de longue main. Au cas précis, il est vrai que c'est une question importante puisque 40 millions de Français ont le permis. Mais pas moi. Et chaque année, 750 000 nouveaux permis B sont délivrés. Bien sûr, l'essentiel de ces nouveaux conducteurs sont des jeunes : apprentis, lycéens, étudiants ou jeunes travailleurs. L'écrasante majorité a des revenus précaires, faibles ou inexistants. Or, obtenir son permis de conduire coûte en moyenne entre 1 200 et 2 000 euros ! C'est une somme très importante. Dans le détail, une heure de conduite coûte entre 40 et 50 euros. Comme il faut suivre au moins 20 heures de conduite avant de pouvoir passer le permis une première fois, on arrive déjà à 800 à 1 000 euros au minimum. Il faut y ajouter les frais de présentation à l'examen théorique, le code de la route, et à l'examen pratique, la conduite. Cela représente 85 euros pour le premier et 100 euros pour le second. Ajoutez encore divers frais et vous arrivez auxlimoges_08 sommes que j'ai mentionnées. Bien sûr, pour en rester là, il faut réussir du premier coup. Ce qui n'est évidemment pas le cas de tout le monde. Si vous échouez à l'examen du code, vous payez de nouveau 85 euros. Si vous échouez à la conduite, vous devez reprendre des heures supplémentaires et payer de nouveaux 100 euros pour l'inscription. C'est un vrai problème que ce coût.

La droite gesticule sur le sujet. Elle avait déjà inventé le dispositif libéral du « prêt à taux zéro » pour un « permis à un euro par jour ». En fait, le prêt est plafonné à 1 200 euros et c'est l’Etat qui prend en charge les intérêts que la banque encaisse bel et bien. Mais ce dispositif n'est même pas appliqué par toutes les banques et toutes les auto-écoles. Surtout, il revient à proposer aux jeunes de 16 à 20 ans de s'endetter sur plusieurs années pour payer leur permis. Et en janvier 2009, le premier ministre François Fillon avait déjà annoncé une réforme du permis de conduire. Il s'agissait, soi-disant, de le rendre « moins long, moins cher, plus sûr ». Chacun peut constater autour de lui le brillant succès de cette réforme. Si Nicolas Sarkozy parle aujourd'hui du permis de conduire, c’est que la réforme Fillon de 2009 n’a pas réglé le problème !

Dans l'affolement, chacun des candidats invente des rustines. Je m'en amuse. Car ma première proposition sur le sujet date de 1990. A l'époque, avec six de mes collègues sénateurs, nous avions déposé une proposition de loi prévoyant que « l'enseignement du permis de conduire est un service public gratuit ». Nous proposions que le permis de conduire comporte une troisième épreuve qui aurait été une épreuve de « secourisme et des gestes de survie ». Notre proposition prévoyait que « le ministère de l'Education nationale est chargé de l'enseignement et de la collation des grades concernant » les épreuves du code de la route et de secourisme. Concernant l'épreuve de conduite, nous proposions qu'elle relève aussi du service public mais en étant limoges_09assurée soit par le ministère de l'Education nationale via des auto-écoles publiques soit par des établissements privés sous contrat d'association avec l'Etat. Dans ce deuxième cas, nous proposions que l'Etat verse un forfait à l'auto-école pour assurer la gratuité pour l'usager.

Aujourd'hui, nous continuons de faire des propositions qui vont dans le sens de la gratuité du permis de conduire. Nous proposons des mesures immédiates. Par exemple, rendre gratuits la formation et l’examen théoriques, c'est-à-dire le code de la route, en les intégrant à l'Education nationale. Mais aussi la gratuité de l’examen pratique du permis de conduire. Et nous conservons l'horizon de la gratuité pour les heures de conduite. A ce stade, je veux donner des arguments. Aller vers la gratuité du permis de conduire est une nécessité. C’est une formation et une compétence indispensable dans le monde actuel. Le reconnaître n'enlève rien à la nécessité de repenser nos modes de déplacements et de privilégier, autant que possible, les transports collectifs. Ensuite, notre proposition est techniquement réaliste. Aujourd’hui, au collège, sont déjà délivrés une formation et un « Brevet de sécurité routière » (BSR) nécessaire pour conduire un scooter ou une mobylette. Ce BSR est même nécessaire pour pouvoir passer son permis de conduire. Notre idée revient donc à appliquer la même méthode au code de la route. Enfin, cette proposition est financièrement praticable. Lalimoges_10 gratuité de l’examen du code de la route et de l’examen de conduite coûterait moins de 300 millions d’euros par an. Il y a en effet, 1,5 millions de candidats par an et l'inscription à ces deux examens coûte au total 185 euros. 300 millions d'euros, cela représente 0,015% de la richesse que produit le pays en une année.

A l'inverse, les autres candidats font des propositions absurdes ou incomplètes. Par exemple, Nicolas Sarkozy reprend notre idée et propose que le code de la route soit enseigné et délivré au lycée. Il indique dans le Journal du Dimanche que « les auto-écoles viendront dans tous les lycées apprendre le code aux jeunes et l’examen sera organisé dans les établissements. Tous les lycéens quitteront l’école avec le code en poche ». J'ai deux remarques. D'abord, Sarkozy ne dit pas que ce devrait être gratuit. Ensuite, c'est incohérent. Car pour passer le code de la route il faut avoir 16 ans. Or c’est aussi l’âge de la fin de scolarité obligatoire. Que fait-il de ceux qui quittent l’école à cet âge-là et ne vont pas au lycée ? Auront-ils accès à la formation au code de la route ? Au contraire, dans notre programme, cette proposition est cohérente avec l’allongement à 18 ans de la scolarité obligatoire.

François Hollande, lui aussi, oublie une partie des jeunes. Il propose une prise en charge forfaitaire du permis de conduire par l’Etat pour les 100 000 jeunes qui effectueraient un service civique. Une « récompense » en quelque sorte. Mais que fait-il pour tous les autres ? Mystère. A travers cet exemple du permis de conduire, j’estime qu’une nouvelle fois on voit bien que le Front de Gauche a non seulement le programme le plus ambitieux mais aussi le plus précis et le plus sérieux. Et que les autres gros cakes, les « réalistes », ne le sont guère. Mais je reconnais que je suis de parti pris. Il n’en reste pas moins, comme le disait Albert Camus, que « l’engagement n’empêche pas le goût de la vérité ».

Je crois que ça s’appelle le fitness. Cette femme l’enseignait à la télé, si j’ai bien compris. Maintenant la voici bouddhiste au Tibet. Pourquoi pas. On la voit en photo avec des enfants moines. Ces enfants sont enlevés à leurs parents pour être placés dans les monastères. Ça n’a pas l’air de la déranger. Dois-je écrire : au contraire ! Cela correspondrait tellement bien aux propos déjantés qu’elle tient. En tous cas, des limoges_11enfants moines ça ne l’interroge pas. Par contre, moi, je lui pose un problème grave. Il faut dire que le journal « Paris-Match » lui pose la bonne question : « Que dites-vous quand Jean-Luc Mélenchon applaudit des deux mains la répression au Tibet ? » Voilà une question honnête, éthique et indépendante bien dans la tradition de la presse française « qui n’a pas de carte sauf la carte de journaliste ». Donc, j’applaudis « des deux mains » la répression au Tibet ? Une calomnie désormais servie en refrain. C’est à vomir ! Jamais je n’ai approuvé, où que ce soit, en France où dans le monde, une répression comme réponse à un problème politique. Et pas davantage au Tibet qu’ailleurs. Mais cette odieuse étiquette permet de me montrer du doigt sans frais. Et d’exciter quelques agités qui dès lors se sentent autorisés à me harceler. Dorénavant c’est devenu une figure imposée pour me décrire. Dans la presse anglo-saxonne qui parle de moi c’est un passage obligé de ma description. Sans oublier Cuba et Chavez. En paquet. Donc l’amie des enfants condamnés au monacat me prédit de grandes difficultés au moment de ma dernière heure et aussi pour ma réincarnation si je comprends bien son délire. Si je mentionne cet entretien entre une illuminée indifférente à la souffrance des enfants et une journaliste qui a réussi à se faire payer le voyage pour rapporter cet entretien décisif, c’est parce que j’y vois une illustration du niveau de stupidité des ventilateurs à boue qui sont branchés pour moi. Tout le monde déguste et d’abord ceux qui actionnent la machine. Acrimed, qui ne soutient personne mais tient la vigie, a fait un bilan bien serré de la ligne générale de ce nouveau sport médiatique qu’ils nomment le « Mélenchon bashing. »

Dans le petit monde politique je fais aussi l’objet d’une assez fascinante concentration de tirs à vue. Je ne suis pas surpris de voir la hargne de Cohn-Bendit. Son projet politique est en ruine. Il voulait l’alliance du PS avec le Modem et les verts. C’était sa ligne stratégique. Il ne reste rien de ça. Et c’est de notre faute. Et nous sommes bien contents d’y être arrivé. Le plan qui coince et marginalise Die Linke en Allemagne ne fonctionnera pas en France. Mais enfiler des adjectifs comme écran de fumée sur le vide de la pensée ne le mène nulle part. Sinon à de consternantes bêtises. Préférer le statut privé des sociétés de production d’énergie comme ELF, EDF ou GDF au motif que la nationalisation en ferait un monstre jacobin et ainsi de suite n’a pas de sens sinon de défendre les monopoles privés. En effet notre position n’est pas celle de la caricature qu’en fait Cohn-Bendit. Nous pensons que partout, et chaque fois que c’est possible, la propriété des moyens de production de l’énergie doit être diversifiée en fonction du niveau ou peut s’organiser la gestion la plus adaptée. Par exemple au niveau d’un bassin géothermique pour la ressource, au niveau national pour le réseau de distribution de l’électricité ainsi produite. La forme de la propriété peut être régionale, coopérative, mutualiste. C’est selon. Il n’y a donc pas de lien direct et automatique entre d’une part la forme de la propriété sociale et d’autre part son organisation concrète. Cohn-Bendit n’a pas limoges_12d’arguments écologiques rationnels. Juste des calculs politiciens.

Ce qui me chagrine vraiment c’est l’attitude de Philippe Poutou. Moi je ne dis jamais rien contre lui. Lui m’attaque tout soudain. Je lui reconnais bien volontiers ce droit, tant que c’est de l’argumentation politique. Mais pourquoi le faire sur le mode de l’insinuation personnelle fielleuse ? A quoi bon ces remarques incessantes contre le fait que je sois « un professionnel de la politique ». Parce que le métier de Krivine, c’est quoi déjà ? Pourquoi ajouter que j’en ai vécu, ce qui est vrai mais en susurrant « et bien vécu » ? Bien vécu ? C’est moi qui ai fixé l’indemnité d’un parlementaire européen ? Que sait-il de l’usage que j’ai fait de mes revenus ? C’est ça, dorénavant, la nature de nos polémiques politiques avec le NPA ? Une affaire de personnes ? Cela me rappelle le tract que fait circuler depuis des mois l’extrême-droite qui m’attribue soixante mille euros de revenus mensuels. C’est tout ce que le parti des alcolos bourrés qui font des descentes dans les bars, comme à Clermont, a trouvé pour essayer de faire oublier la fortune de la fille à papa qui leur tient lieu de chef. Mais ce ne doit être un modèle pour personne ! Et ce n’est pas nouveau ! A Blum on reprochait sa prétendue « vaisselle d’or », à Jaurès « l’or allemand ». Et ainsi de suite. Nostalgie des calomnies ? Pourquoi faire pire ? A tous je dis de même : tapez sur l’extrême-droite au lieu de l’aider à me taper dessus !

Mardi 10 avril, on trouvait en une et en page 3 du « Monde » un article intitulé « Le FN pourrait arriver en tête chez les jeunes ». Alors que Marine Le Pen est en difficulté, cette analyse est un pur montage médiatique sans rapport avec l'actualité. Quelle est donc cette fameuse enquête dont on entend parler depuis le week-end dernier et selon laquelle les jeunes voteraient majoritairement pour Marine Le Pen ? Elle n’existe tout simplement pas. En réalité, les chiffres publiés dans « Le Monde » proviennent de trois enquêtes réalisées par l’institut de sondage CSA entre le 12 mars et le 27 mars. Il s'agit donc de résultats ayant entre 15 jours et 1 mois. Ils n'ont donc aucun rapport avec l'état actuel de l'opinion et de la campagne. Cela montre aussi comment CSA a trouvé une nouvelle manière de contourner la loi de 1977 qui encadre la publication des sondages. Aucune notice n’a en effet été publiée par l’institut contrairement à ce que prévoit la loi. Aussi il est impossible de savoir combien de « jeunes » ont été interrogés pour arriver à ces résultats. Bien sûr, CSA avait publié une notice spécifique pour chacun des trois sondages mais ces documents n’indiquaient alors pas la part de jeunes interrogés. On peut néanmoins supposer que sur les 1 000 personnes interrogées dans chaque sondage, on compte au maximum 100 jeunes de 18 à 24 ans car cette tranche d’âge représente en effet 10% de la population. Même en cumulant ces trois sondages du mois de mars, CSA n’a donc interrogé au maximum que 300 jeunes ! Les sondeurs savent pertinemment qu’il est impossible de faire une enquête sérieuse avec un échantillon aussi réduit. Avec 300 personnes interrogées, les limoges_00marges d’erreurs sont en effet de 5%. Et encore, il s’agit d’une estimation basse car il est tout à fait possible que le nombre de jeunes interrogés soit encore plus faible. Quel rôle joue « Le Monde » dans cette histoire ? Pourquoi ce journal, qui se veut le quotidien de référence, accepte de participer à cette grossière manipulation ?

En lisant avec gourmandise comme d’habitude les commentaires de ma dernière note, j’ai trouvé cette analyse (commentaire 143) qui précise le tableau. Je vous le livre donc. Ne manquez pas de dire s’il y a erreur. « Gros titre du Monde aujourd'hui, relayé hier soir par tous les médias dans tous les journaux télévisés : « Marine Le Pen pourrait arriver en tête chez les 18-24 ans ; 26 % d'entre eux seraient prêts à voter pour elle au premier tour de la présidentielle, selon une étude de l'institut CSA fondée sur un cumul de trois vagues successives d'intentions de vote réalisées du 12 au 28mars. » Sans vouloir accorder trop de crédit aux sondages, je suis quand même allée voir les quatre sites des instituts pour lire leurs dernières enquêtes. Qu'y apprend-on ? « CSA dans sa dernière enquête en avril n'a pas travaillé sur la répartition des votes par âge. IFOP, dans son enquête du 9 avril, donne 17% des 18-24 ans pour Mélenchon, 27% pour Hollande, autant pour Sarkozy et 16% pour Le Pen. SOFRES n'a rien publié de récent. LH2 dans sa dernière enquête des 30 et 31 mars donne 26% des 18-24 ans pour Mélenchon, 23% pour Hollande, 20% pour Sarkozy et 11% pour Le Pen. On est donc très loin des "prédictions" du Monde. Mais après la une de « Libération » qui, en janvier, avait décompté pour Le Pen, dans un grand ensemble, les 18% qui avaient répondu voter "certainement" et "probablement" avec les 12% ayant déclaré "probablement pas", on peut s'attendre à tout ! Visiblement, les grands médias ont fait très ouvertement le choix d'une jeunesse raciste et toute imprégnée des thèses d'extrême-droite. »

J’en déduis que madame Le Pen leur manque. Elle est le verrou du système. Ils vont donc bien l’aider à ne pas se faire dépasser par nous. Car vous noterez que si tout ce petit monde nous tape avec constance, il reste d’une délicatesse amandine pour la politique de dédiabolisation entreprise par la madame. Comme ça tombe bien pour elle ce bain de jeunesse si bienveillamment accordé ! Aussitôt la garde rapprochée en a profité pour régler quelques comptes internes. Ainsi le chef des jeunes écervelés du Front National a sauté sur l’occasion ! Il a conclu sur « France Info » que cette génération n’avait pas connu la période des caricatures contre le FN et donc qu’elle avait été rendue disponible à leurs sottises par la dédiabolisation entreprise par madame Le Pen. Un message à usage interne au moment où le vieux Le Pen renâcle devant le gâchis de la politique néo-sarkozyste de la fille. Il n’a pas fini de s’inquiéter. Le soutien du journal « le Monde » est rarement de bon augure électoral.

Une autre déception c’est celle que m’inflige mon palmipède habituel, le « Canard enchainé ». Il m’annonce à la une ! Puis j’ai un super papier qui est destiné à se moquer de mon programme. Ça, je le comprends, car après tout on n’est pas obligé de me préférer aux socialistes. La déception c’est que les chiffres publiés sont bidons. Leur source n’est pas citée. C’est dommage. Car il s’agit de le brillante « étude » dont j’ai déjà parlé ici dans ma précédente note. C’est le prétendu « Institut de l’entreprise ». Pourquoi la source est-elle cachée ? Elle ne risque rien celle-là. En effet le conseil d’orientation de cette merveille est constitué par le gotha du CAC 40, une vingtaine de super friqués de choc. Quant aux chiffres ils ne valent rien. A moins de démontrer le contraire. Voir ce que j’en ai déjà écrit. Ce qui est vraiment dommage venant du « Canard » c’est d’avoir publié sans le dire, non seulement un bidonnage patronal mais surtout de ne pas avoir remarqué qu’il avait déjà été publié par le « Figaro » en début de semaine. Comme je connais le « Canard », j’en déduis qu’il s’est fait enfumer. A la place du chef je vérifierais le degré de proximité de certains informateurs de la rédaction avec le PS car les argumentaires de Solférino et ses coups tordus ont tendance à polluer la mare aux canards ces temps derniers. De toute façon je serai bientôt vengé car dès que François Hollande sera le « prochain président », ça m’étonnerait beaucoup que le « Canard enchaîné » devienne son journal officiel. Ou alors seulement le journal officiel de ses turpitudes. Et si c’est moi l’élu ? Ce sera ma croix, je le sais d’avance.

Un dernier commentaire. Il concerne un clip fort drôlement mené. Une jeune chanteuse me propose de prendre le pouvoir sur elle. Je n’y suis pas intéressé. Je sais bien qu’il s’agit de sourire et je sais bien que tout le monde n’a pas l’honneur d’être le sujet d’un clip, ni même d’une si bienveillante invite. Mais je ne peux laisser passer sans dire que je n’ai l’intention de prendre le pouvoir sur personne. Cela ne fait pas partie de ma façon de voir les rapports humains ni même les rapports amoureux. Et puis je crois que ça doit être épuisant de prendre le pouvoir sur quelqu’un d’aussi remuant que cette personne-ci ! Ensuite, sans dramatiser d’aucune façon, je dois aussi dire que je ne suis pas certain que cette caricature soit aussi bienveillante qu’il pourrait y paraître d’abord. Et d’abord parce que sinon, je suppose qu’on m’aurait prévenu ou demandé mon avis ce qui n’a pas été le cas. Enfin je suis bien gêné de savoir qu’il s’agit d’une publicité pour une agence. Et surtout je trouve très saumâtre que du fait de la législation en vigueur ce clip sera imputé dans mon compte de campagne ! Heureusement que je suis loin du plafond. Je voulais vous le dire. Je ne perds pas le sourire, j’ai bien rigolé. Mais, à froid, je me marre moins.


1 331 commentaires à “Le président de l’Equateur m’encourage”

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 1127 »

  1. 151
    JCM31 dit:

    Désolé,petit erreur sur le lien du post 117 http://www.sylvaindurain.fr/chouard/ celui-ci devrait mieux fonctionner.Pour terminer mon commentaire et à quelques jours d’un événement qui risque de créer la surprise du siècle et pour la suite car d’une manière ou d’une autre il y aura une suite, peut-on faire l’économie de toutes ces réflexions au FdG ? Pour ma part je pense qu’elles s’intègrent parfaitement avec la vision du projet ambitieux de « l’humain d’abord »que nous défendons et que nous résistons avec tant de convictions. Pardon à ceux à qui j’ai pu emprunter quelques réplique,que j'ai trouvé appropriées. Résistance !

  2. 152
    mathias95 dit:

    La "presse" friante de faits divers, de rubriques de chats crevés, reste étrangement muette sur le pavé qui vient de tomber dans la mare ; le livre "600 milliards qui manque à la France" n'a été pour l'instant été relayé par pratiquement aucun des médias, pourquoi ? Parce que cela serait avouer que "l'argent que nous voulons dépenser et qui n'existe pas" est là, planqué cà et là, mais plus précisemment dans les banques Suisses et autres. Autre scandale qu'il nous faut absolument mettre sur le tapis ; sur la 2, l'autre soir, tard, un pharmacien réputé à lancé un nouveau pavé (un oeil sur la Panète) ; les prix des "médicaments" vendus en France sont 3 à 5 fois plus chers qu'en Italie et en Allemagne ! Pourquoi ? Il suffirait affirme-t-il, de diviser leurs prix par 2 pour amener le dédicit de la sécurité sociale à 0. Il n'y a pas d'argent pour rembourser les frais dentaires mais dans le même temps il y en pour gaver les lobbys, une honte ! Allez Jean Luc, ce soir soir montre leur, leurs insuffisances, et leurs informations sélectives à 2 vitesses...

  3. 153
    José dit:

    A propos du clip de Victoire Passage.

    Volontaire ou non, ce clip fait de la publicité et du buzz de manière positive. Il ne me semble pas si léger et absolument pas hostile, d'ailleurs l'agence Idenium est plutôt embarrassé d'être associé au FdG.

    Ce clip est positif à plus d'un point :

    - Il enlève le coté dépassé des hommes et femmes politiques. Jean-Luc Mélenchon beneficie ainsi d'une image "Besancenotesque" et par contraste les autres sont ringardisés.

    - Une jeune femme charmante, "bien dans sa peau", assez proche de l'image d'une "féministe moderne" est bien plus positive qu'une image ou on peut lire "Si tu veux voir nos nichons vote Mélenchon", image misogyne et sexiste à souhait (comme quoi même au FdG, il y a encore du travail à faire sur la mentalité de certains hommes).

    - Le coté Champagne/paillettes fait croire à de la légèreté pourtant, mais en y regardant de plus près,il y a de nombreuses références. Dans le final par exemple il y a deux clins d'oeils à des tableaux du 19ème siècle, un tableau de Delacroix, La liberté guidant le peuple, d'une part et la scène de la baignoire à la fin fait aussi référence au tableau de David : Marat assassiné, Marat dont le surnom était l'ami du peuple. Sauf qu'ici, au lieu d'une Charlotte Corday ayant assassiné Marat, on a une Victoire partageant son bain. Grande différence ! Mais ce n'est que mon interprétation!

    Je ne sais pas qui se cachent derrière ce clip, mais c'est à coup sur un...

  4. 154
    Mélopée dit:

    @julie

    A propos de cette pétition, j'en ressort 2 choses :
    -1 : que l'accès gratuit aux ressources d'eau naturelles et propres est un droit inscrit dans la Constitution équatorienne. Ce qui est un plus pour Correa.
    -2 : que ce n'est pas suffisant en raison d'autres impératifs (minier en l’occurrence) et que comme d'habitude rien n'est jamais complètement acquis et qu'il faut constamment se battre pour maintenir des droits.
    Une une telle pétition peut aider Correa dans la poursuite de sa politique.

  5. 155
    marj dit:

    Ce que retient le 12/13 de France 3 de l'émission DPDA:
    Pour hier soir, MLe Pen (reprise pendant pls minutes) qui parle (je cite)"comme Mélenchon" sur la dette...c'est tout.
    Pour ce soir, le journal présente un candidat à deux reprises et ne cite pas les autres...Devinez quel candidat ? JL Mélenchon ? Que nenni, le journal cite deux fois NS et c'est tout, nada pour les autres.
    Bravo l'information équitable et objective en France.

  6. 156
    Oci dit:

    Ces gens feraient n'importe quoi pour un bout de carriere, un petit buzz, un gros billet, bref... Parler de Mélenchon dans cet etat d'esprit c'est vraiment n'avoir rien compris. Les mentalté sont malheureusement sous l'emprise du capitalisme. D'ailleurs, ils cherchent a vendre les maques maintenant. Ca donne envie de vomir la marchandisation a outrance de tout et n'importe quoi. Quand bien meme des peuples disparaissent avec des forets, on nous emm**** avec des masques en carton...

  7. 157
    1334 dit:

    Cher jean Luc. Dans mon atelier ont ne parlent que de vous et les votes en votre faveur grandisse.,je pense que si la presse de gauche vous tire dessus c est qu'il savent quelque.chose se passe dans le pays

  8. 158
    marieanne dit:

    cher jeanluc, je me régale en lisant votre blog et les nouvelles du soutien international apporté au fdg !

    oserai je vous faire observer que quand vous vous baladez, vous n'avez qu'un L ! j ai mis si longtemps a m en souvenir que je l ai observé en lisant! amitiés !

  9. 159
    Lilly54 dit:

    Bonjour ! Juste un ressenti en attendant ce soir et la marée rouge à Marseille. Oui, ils se déchaînent et j'ai l'impression qu'on ne peut leur opposer que le silence ! Et voyez-vous, je pense que c'est bien. Tranquilles, nous le sommes. Jean-Luc est serein. Sa dernière prestation sur FInter l'a montré. Qu'il le reste ! Ce flux presque ininterrompu (quelles que soient l'heure et les émissions et je n'exagère pas) de méchanceté, de médiocrité, d'irrespect, de mensonges, devient si évident, si guignolesque qu'il finira par se retourner contre ses auteurs : une poignée de médiacrasses alors que nous sommes des milliers de coeurs debout ! Notre programme est clair, chiffré, cohérent, HUMAIN. Notre porte-drapeau le défend, l'explique avec brio. Nous le relayons partout, dehors, dedans, sur la toile. Nous avons tout à gagner à leur présenter un visage heureux, confiant. Ca les scotchera. Et nous nous sentirons mieux et les maux d'estomac qui surviennent chaque fois qu'on entend notre ami ainsi maltraité, s'apaiseront. CONFIANCE et RESISTANCE !

  10. 160
    Chantal Catherine dit:

    Bonjour @ tous,
    un petit coup de bonheur ? Je viens de "boîter" chez moi. Il faut dire que j'habite à Nanterre et en bas de ma rue c'est le siège du FN...
    Un piéton prend mon tract et me dit "Front de gauche ? Je prend et donnez en moi plusieurs pour que je les distribue dans mon entreprise".
    Des ouvriers en bas de chez moi : on peut pas voter parce qu'on a qu'une carte de séjour, mais nous sommes pour Mélenchon.
    Que du bonheur, je vous dis !

  11. 161
    Citoyen93 dit:

    réponse à un post qui parlait de l'exploitation minière en Equateur. oui bien sûr la droite utilise tout ce qu'elle peut dans ces pays pour déstabiliser les gouvernements. Voilà ça fait un demi-millénaire maintenant que l'économie des andes repose sur l'extraction de matières premières. L'or des colonies a alimenté pendant des siècles l'essor des capitalistes européens, et ce jusqu'à l'invention du dollar bidon par Nixon en 1971 qui permet de jouer au Monopoly avec des bouts de papier. Mais aujourd'hui que voulez vous que ces pays puissent faire d'autre que continuer d'exporter pour faire rentre des devises et financer le développement social qui a été négligé jusque là. Mais au moins l'activité d'extraction s'est-elle socialisée : jusqu'à il y a peu, les multinationales ne payaient pas un dollar de taxe au pays, carrément, et il me semble que c'est encore le cas au Chili. Pour ce qui est de l'environnement, il reste évidemment beaucoup de travail pour améliorer les conditions, mais comment voulez-vous que ces pays prennent en main rapidement tous les leviers industriels de l'activité. Seul le Vénézuela est sur le point d'accomplir une vraie appropriation des outils de production pour le pétrole, et au prix de combien d'efforts. Savez-vous que c'est une multinationale française, Véritas, propriété du baron Seillière, qui truste toute l'expertise technique et environnementale minière en Amérique du sud.

  12. 162
    afournier dit:

    après avoir fait cadeau des ouvriers au FN, maintenant les médias lui offrent les jeunes?
    Par contre pas un mot sur la libération de tous les soit disant "terroristes islamistes" arrêtés de façon hollywoodienne.
    La qualité de la presse est définitivement tombée dans le caniveau.
    Mais de toute façon, qui la lit encore?

  13. 163
    giuseppe dit:

    Bonjour à tous
    Utilisons l'outil diffusé sur place au peuple:
    Fabriquons des "pour 2012 direction melenchon"(vidéo à voir du pavé) à fixer sur les poteaux d'indicateurs d'itinéraires sur les routes....ou ailleurs s'il y a un problème de PV (ne pas utiliser les panneaux du code de la route).
    C'est tout aussi puissant que les affiches que l'on colle puisque c'est une invitation pertinente à prendre la bonne direction à nos chers conducteurs,piétons et avant tout concitoyens!
    Avanti!
    Bon courage à tout le monde....les montagnes russes (waouh,çà va pas et...waouh,çà va pas,et rewaouh,reçà va pas,etc,etc....) dans nos coeurs nous perturbent,nous enthousiasment mais nous rapprochent tous dans l'idée de renverser la table!

  14. 164
    Phidias dit:

    Au sujet du clip de la chanteuse, que je viens de voir à l'instant. Tout d'abord, je me suis bien marré. Ensuite je suis d'accord avec Sophie SL?, le clip aurait été mieux si les paroles avaient été plus pertinentes et défendaient notre cause !

    @Sophie SL? (136) d'ailleurs, vos paroles sont super ! On aurait pas le temps de monter quelque chose ? Ces clips viraux sont très intéressants à destination des personnes qui sont imperméables à la politique ou qui ne s'y intéressent pas. L'humour est un grand atout et j'ai toujours pensé que la façon qu'à notre candidat de manier l'humour sert énormément sa pédagogie et son message.

    à Laurent 122 Bienvenu ! Votre analyse apporte une réponse très intéressante aux critiques du programme de la relance de la demande du FdG. J'avais perdu de vue qu'en effet, l'inflation frappe en effet toutes les classes, et est probablement plus dangereuse pour les capitalistes que pour les autres vu qu'on peut penser que les salaires (du moins les minimas sociaux) seront indexés sur l'inflation.

    De toute façon, l'argument qui consiste à dire qu'on peut éviter la dépréciation de la monnaie par l'obligation de s'endetter auprès des marchés privés est une arnaque sans nom. La monnaie est actuellement dépréciée par des injections massives de liquidités qui ne correspondent à aucune création de richesse réelle et qui retournent dans la bulle : cela augmente l'amplitude et le délai de la chute du système.

    La peur de trop perdre...

  15. 165
    Guy51 dit:

    Bonjour les amis,

    Je ne suis pas beaucoup intervenu sur ce blog, campagne active oblige, mais à quelques jours du premier tour je peux donner un petit avis.
    Jamais je n'ai vu étre reçu comme nous avons été reçu lors de nos distributions et pourtant j'en ai fait des campagnes électorales, il me semble d'autre part que jusqu'ici ce sont les meilleures campagnes électorales qui ont été récompensées à l'arrivée, ces deux points sont mes repéres de jugement.

    Je suis parti dans cette campagne électorale avec un but modeste, que le FdG avec Jean-Luc Mélenchon parvienne à devancer l'épouvantail Bayrou que l'on nous prédisait au début écraser tout le monde, alors déjà ça j'en serai satisfait, parce pour moi ce Bayrou est vraiment un eurobéat pas moins dangereux que Sarkozy à de nombreux égards.
    Evidemment comme vous tous j'espére plus, je l'espére vraiment, mais je ne veux étre ni pessimiste, ni optimiste dans l'excés, ce qui fait que je ne pourrai qu'avoir une bonne surprise et non pas étre déçu comme je l'ai souvent été.

    Sur ce, je suis convaincu que le FdG est une force qui s'est imposée dans cette campagne et s'imposera de toute façon à l'avenir si elle maintient son unité, ça c'est le premier résultat acquit dont je pense qu'il se traduira encore plus aux législatives.

    D'ici là, comme vous tous, je ne lache rien.

  16. 166
    denisos 71 dit:

    ma suggestion de ce matin concernant "d es paroles et des actes " ce soir sur F2 a disparu, je la remet donc : je suggère à jean luc d'évoquer la manif de samedi au prado pour encore la populariser, et de parler, s'il en a le droit , du site internet placeaupeuple
    courage pour ce soir !

  17. 167
    pichenette dit:

    C'est un permis de bien se conduire qu'il faut créer.
    Ce qui est à critiquer va avec le reste: seuls les coûts financiers sont pris en compte.
    Il faut des formations continues non payantes, des sanctions si nécessaires, toutes deux en échanges de services citoyens en rapport avec la circulation routière.
    Stop à l'idolâtrie de la bagnole, ce n'est qu'un outil de déplacement, pas le carosse du matouvu tout puissant.
    Vous avez vu qui ne respectent pas les limitations de vitesse chez les"grands" qui se pensent autres que les autres?

  18. 168
    thierry dit:

    Je constate comme vous tous le déchainement de haine et de mépris que subit Jean Luc Mélenchon dans les médias, certains ici en sont surpris, il n'y a pourtant aucune raison de l'être, à chaque fois que le capital a été menacé au cours de l'histoire il en a été ainsi. Nous n'avons, nous, militants du front de gauche, rien à attendre de leur part, c'est à nous maintenant de prendre le relais, notre candidat n'aura sans doute plus beaucoup d'occasions de développer ses idées et le programme dont il est le porte parole dans ces médias, nous devons donc, chacun de nous, convaincre nos proches, nos parents, nos collègues de travail et montrer que la seule raison de ce déferlement de haine n'est que la peur que nous suscitons dans l'oligarchie du pays et de laquelle ces médias ne sont que les vassaux, la campagne dès maintenant repose en grande partie sur nous, soyez en sûrs, ils ne reculeront devant rien, ils utiliseront tous les moyens, y compris les plus vils pour empêcher le front de gauche de gagner.
    Le plus bel encouragement que nous pouvons donner à Jean Luc Mélenchon c'est de prendre le relais et de lui assurer que nous ne lâcherons rien.

  19. 169
    kikid'auber dit:

    Pour revenir à ce qu'a écrit "jaco" (9h03) il peut aussi avoir le fait que lorsque les sondages sont réalisés un certains nombre de sondés peuvent répondre favorablement à un candidat tout en allant voter pour un autre candidat de façon à inflechir le programme du candidat pour lequel il vont réellement voter.
    Par exemple pour être plus précis un certains nombre de sondés peuvent se montrer favorable à Jean Luc en pensant que comme cela il pourront faire fléchir le programme de Hollande vers la vraie gauche (plus le sondage sera fort pour Jean Luc plus Hollande sera obliger d'en tenir compte) tout en sachant très bien qu'ils voteront Hollande le 1er tour le 22 avril pour ne pas risquer le tsunami de 2002 qui n'a pas existé du temps de Georges Marchais.

  20. 170
    Nicaise Eric dit:

    Rien n'est encore écrit, l'espoir réanimé par un projet alternatif. Oui le temps des cerises peut arriver un 22 et la récolte un 6.
    Que les dévots et les prêtres du capitalisme commencent à hurler, rien de plus normal, ils sentent les derniers instants arriver. Ce n’est pas contre le Fdg qu’ils hurlent mais à la mort, la leur.
    Cependant, il existe des journalistes attentifs aux mouvements du monde. Je viens de lire l’article de S. Halimi dans « Le Monde diplo » d’avril, intitulé « L’audace ou l’enlisement ». L’objet, je cite « Quelques semaines après le scrutin du 6 mai, le nouveau président participera au G20. ET, d’emblée, il devra accepter, renégocier ou refuser un traiter européen inspiré par la droite allemande qui aggraverait les politiques d’austérité ». Et, le Fdg est le SEUL ayant préparé cette circonstance et les attaques des agences de notations et des banques. Si tout est politique et donc réversible, certains, dans leurs langages manipulateurs occultant le réel continue de déclamer, comme ce François Barouin « s’en prendre à la finance, c’est aussi idiot que de dire « je suis contre la pluie », « je suis contre le froid » ou « je suis contre le brouillard » (cité par Halimi) ». Et bien oui, je suis contre la pluie et j’ouvre un parapluie ; oui je suis contre le brouillard, et l’allume mes phares antibrouillards » ; oui, je suis contre le froid, et je me chauffe » ; oui, je suis contre la finance et je vote Front de gauche » !

  21. 171
    Steeve DENOY dit:

    Cette lettre écrite par le président Équatorien apporte un crédit certain à votre (notre) ambition altermondialiste et permet la comparaison avec ce qui c'est passé en Amérique du Sud ces dernières années et ceux qui se passe en Europe aujourd'hui. Au vue de l'actualité, c'est bien sur le plan européen et international que s'axe mes dernières conversations avec celles et ceux qui hésitent encore. Cette lettre est une aubaine!
    Tenez bon, on va jusqu'au bout!

  22. 172
    Julie dit:

    Bonjour Camarades,
    j'aimerais émettre deux idées qui ne sont débattues nul part et qui pourtant me semblent intéressantes et pourraient tout à fait être incarnées par le Front de Gauche.

    1 - sur la question du nucléaire : il existe une alternative à l'uranium, le thorium. Les réacteurs " à sels fondus" utilisant ce combustible sont très prometteurs. Ils présentent de nombreux avantages : absence de réaction en chaine (la catastrophe de Fukushima n'aurait pas eu lieu) et des déchets en moins grand nombre et beaucoup moins dangereux. L'un des "défauts majeurs" du thorium est qu'il ne peut servir à la création d'une arme nucléaire.... ce qui lui a valu une déconsidération totale. Seule une volonté politique forte pourrait relancer cette filière.

    2 - sur le système d'élections : comment peut-on élire un président à, par exemple, 54 % alors que 46 % des électeurs ont voté contre ce candidat ? Ce système me semble peu démocratique. En Australie, il existe un autre type de vote : le vote préférentiel. Les électeurs sont appelés à classer les candidats. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Vote_alternatifs). Fini le "vote utile", ou le déchirement entre deux candidats : les électeurs mettraient en avant leurs candidats préférés et sanctionneraient aussi les "pires" en les mettant tout à la fin de leur classement.

  23. 173
    ireria dit:

    Depuis des années la gauche européenne tient l'Amérique latine en un souverain mépris. Tant de conseillers et d'observateurs éclairés quand le Nicaragua sandiniste se rêvait souverain, tant d'indifférence aujourd'hui. Et tant de haine et de hargne contre le peuple cubain qui a résisté quand presque tout le monde se vendait. Pour la première fois depuis longtemps une voix sort l'Amérique latine de l'oubli de nos élites, souligne la contribution féconde de ses peuples aux luttes de toute l'humanité, s'en inspire et ose le dire. On se souvient à nouveau là bas que c'est Victor Hugo qui célébra le volcan Momotombo (qui ne voulait pas se laisser baptiser), que c'est Barbusse qui donna au général Sandino son titre de général des hommes libres. Sans oublier, dans un passé plus récent, le rôle que joua la déclaration franco-mexicaine de 1981 dans la guerre au Salvador. En cela aussi votre campagne modifie les choses en profondeur. Un journaliste italien l'écrit très bien " quel scandale que l'Amérique Latine! quel scandale que Mélenchon". Lisez son article (Jean Luc Mélenchon guarda all'América latina e a Cuba) sur wwww.gennarocarotenuto.it

  24. 174
    Loiseau dit:

    Des paroles et des actes hier : je ne sais pas si VOUS AVEZ remarquer Poutou a serrer la main à Hollande dans le couloir ? Alors qu'ils ne devaient pas se rencontrer Bravo pour tout JLM

  25. 175
    afournier dit:

    Sarkozy a et est encore l'homme politique le plus critiqué de France.
    C'est autant de la flagornerie que de la haine qu'il a fait sa campagne entre 2003 et 2007,
    pensez aussi à 2005 et au TCE.
    Peut être que cette haine est de bonne augure......

  26. 176
    lemetayerv dit:

    grosh (147) Merci pour ce lien. C'est tellement fort ! Ce serait génial que ce clip se retrouve sur les écrans géants au rassemblement de Marseille avant les discours et même après. Cette chanson : c'est vraiment l'actualité de cette "humanité que nous voulons, que nous sommes en train de nous réapproprier". Ca ne veut pas dire qu'elle avait disparue mais qu'elle s'était désespérée dans l'oubli des soucis quotidiens et de cette guerre menée grace à la futulité médiatique et politique sur nos consciences et qui en fut sa prison. Merci.

  27. 177
    jeaj dit:

    Toujours aussi intéressant de vous/te lire!
    A propos de Cohn-Bendit : on le sait plus ou moins, il soutient l'Europe néolibérale actuelle. Je pensais jusque là qu'il s'agissait d'un aveuglement comme beaucoup à EELV qui croient ainsi défendre l'Europe tout court sans comprendre qu'au contraire ils la démantèlent...
    Mais je commence d'en douter. J'ai trouvé que DCB avait signé le 12/10/11 une tribune dans le Financial Time de Georges Soros (ici : http://www.ft.com/intl/cms/s/0/7d85abd2-f353-11e0-b11b-00144feab49a.html#axzz1roFDtZSc, inscription gratuite), un des 4-5 financiers mondiaux superpuissants qui ont lancé la spéculation contre la Grèce puis l'Europe entière. Soros, plus ou moins subtilement, sape la confiance des marchés et continue d'encourager cette mise à bas de l'euro par de fréquents articles dans ce journal des financiers comme l'explique cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=TLjq25_ayWM (voir la 1e intervention de Miret Zaki) ou ce blog de médiapart : http://blogs.mediapart.fr/blog/netmamou/030112/un-diner-de-malfrats-pour-mettre-les-europeens-genoux. Il est bien connu pour ça et n'en est pas à son coup d'essai (c'est "l'homme qui fit sauter la banque d'Angleterre"). Dans cet article, en plaidant en apparence pour l'unité de l'Europe, il soutient l'austérité libérale la plus forte et la fin des souveraineté nationales (et démocratiques) au profit d'une technocratie continentale purement budgétariste. J'ai du mal à croire que...

  28. 178
    V.Dhersignerie dit:

    Bonjour, je suis d'accord qu'il faut que ce soir, soient abordées les questions essentielles. Parlez, au risque de déplaire aux journalistes, des mauvais coups préparés par la Finance dès le 16 avril, le chiffrage des mesures sociales (santé, logement, éducation, pouvoir d'achat....), (tous ne lisent pas l'Huma), les mensonges du FN sur le nombre d'immigrés en France par rapport aux autres pays d'Europe. Les gens attendent des réponses concrètes à leurs principales préoccupations. Faites pressions sur les journalistes pour qu'enfin on en parle à la télé et, je vous fais confiance, balayer d'un revers tout ce qui ne concerne pas la grande majorité du peuple de France. J'ai apprécié ce matin, lire dans l'Huma, l'intervention des huit économistes qui expliquent le réalisme de notre projet. Bonne continuité. Fraternité

  29. 179
    Citoyen93 dit:

    suite et fin sur les mines, pour un message d'espoir pour tous les copains marseillais samedi et tous les autres le 22 avril. A Puno au Pérou à cause d'un projet minier justement il y a eu un mouvement de révolte des indiens et une féroce répression militaire jusqu'à l'arrivée au pouvoir de Humala. Et ben j'y ai passé quelques jours à Puno il y a deux ans et je suis tombé malade de voir dans cette ville un condensé de misère et de folie capitaliste mondialisée. A l'époque je voyais souvent chez les gens, dans la rue, dans les cafés, des petits tracts et autocollants pour le parti de Ollanta Humala, et qui parlaient déjà de la présidentielle de 2011. Personne n'y croyait vraiment au fond, des militants travaillaient à entretenir un espoir, mais la plupart des gens regardaient ça avec cette sorte de bienveillance résignée et incrédule que nous mêmes nous portions pour le Front de Gauche à la même époque. Ouais 5%, allez peut-être 10% les beaux jours, les sondages merdiatiques ne donnaient pas plus chers à Humala qu'au Front de Gauche ici, et pourtant malgré ses bons résultats à la précédente élection. Mais je m'étais juré de suivre la présidentielle au Pérou, en me disant que bordel si pour nous le FdG c'est mieux que le PS, là-bas c'est juste une question de survie absolue. Eh ben 2 ans après, Humala a remporté la présidentielle, c'était juste incroyable ! Prenons le pouvoir !

  30. 180
    redline69 dit:

    deux éléments arrivent sur nous en même temps

    1/ Mme Arthaud ne cesse d'invectiver le FdG, en effet cette personne mal intentionné n'arrête pas de nous placer dans le giron du PS alors que son propre partie à voter pour le PS il n'y a pas si longtemps...LO ferai bien de mesurer son ton, car sans les prochains combat, on vérifira qu'il soit pas dans nos rangts (pas de traître chez nous !) en effet, que viendrai faire LO au coté "d'Illusionnistes ". cette dame plus habitué à diriger une secte qu'autre chose se trompe de cible ! sauf que demain ! son LOGO sera notre cible aussi. venez dans les mouvements LO, vous serez bien reçu...

    2/ Mr Hollande ferme le banc concernant l'éventuel 2ème tour ! OK c'est noté. il veut diriger en bon Libéral tout seul ! il fera pas une semaine. la city va bien se marrer avec un gars pareil. si lui est de gauche ! moi je suis martien.

    la torniole que vont se manger l'UMP et le PS va leur faire du bien. ils devraient regarder du coté du Modem ! ils auront une petite idée. le seul problème est qu'il risque de nous faire perdre 5 ans !

    votez sans hésiter pour la Vrai Gauche du FdG ! c'est maintenant ou jamais.

  31. 181
    Line dit:

    Cher Jean-Luc Mélenchon,

    Vous écrivez à propos du Palmipède : "Leur source n’est pas citée. C’est dommage. Car il s’agit de le brillante « étude » dont j’ai déjà parlé ici dans ma précédente note. C’est le prétendu « Institut de l’entreprise ». Pourquoi la source est-elle cachée ?"

    Pourtant le premier paragraphe de cet article mentionne bien "l'institut de entreprise" et l'associe au patronat puisque l'article commence par : "Sur un point au moins, Jean-Luc Mélenchon et le patronat sont (presque d'accord) "

  32. 182
    Ydaho dit:

    Bonjour, je regarde les infos depuis se matin, et je suis un peu "effaré" de ce que j'entends ou que je vois. Le système Médiatico-politique tient absolument a nous imposer les deux candidat du "non, rien ne va changer".. C'est désespérant !
    Pourtant rien qu'hier soir a DPDA, il s'est tout de même passé deux événements "importants", mais rien n'y fait, tout est passé sous silence pour laisser la place aux banalités habituelles.
    - La "charge" sans concession faite par Eva Joly (vidéo) qui s'y on regarde bien a mis tous les présentateurs présents dans une gène qu'ils avaient bien du mal a masquer. Le loyalisme avec le pouvoir en place! c'est bien envoyé mais ça ne change rien!
    - Pour couronner l'affaire, la prestation de mlp était "surréaliste", outre le fait qu'ils ne l'aient pratiquement interrogés que sur son thème de prédilection, aucun d'entre eux n'a relevé le fait qu'elle semblait connaître précisément un certain chauffeur de Porsche Cayenne tristement célèbre du coté de Chambéry. Je ne sais même pas quoi dire de sa "sortie" sur cette espèce de remontée dans le temps qu'elle a faite a propos de l'affaire de Toulouse.Hallucinant!
    - Après le "voyage intérieur" a Fukushima. ça laisse pantois !
    Ce soir Frappez fort! Utilisez leur méthodes!

  33. 183
    Maïté Ballais dit:

    Ça fait plaisir de recevoir ces messages d'Amérique latine. Ça donne des arguments pour répondre à nos concitoyens qui sont bien tentés par notre programme, notre philosophie politique mais qui garde en mémoire le retour de bâton de 83 et la spéculation contre le franc. Donner la Bolivie, l'Équateur comme exemple en balance à ce qui se passe en Grèce, Espagne, Italie, Portugal ouvre le champ des possibles dans les imaginaires, donne du courage et de l'espoir.
    Sur les jeunes. Attention camarades avec le refrain que j'entends trop souvent y compris dans nos réunions sur le thème "les jeunes ne s'intéressent pas à la politique, les jeunes sont esclaves de la société de consommation, les jeunes sont individualistes". Dites-moi, depuis 2002, qui était massivement dans les rues contre Le Pen au 2d tour ? en 2003 contre la guerre en Irak ? en 2005 contre le kärcher et la réforme Fillon du bac ? en 2006 contre le CPE ? en 2009 contre la LRU et la réforme du bac pro ? en 2010 avec les salariés contre la réforme des retraites ? Depuis 10 ans la jeunesse est descendue quasiment tous les ans contre la droite. Dans RESF et RUSF allez-vous me dire qu'il n'y a que des vieux/vielles combattant-e-s ? Par contre, beaucoup de jeunes sont coincés dans la précarité et sont empêchés de se syndiquer. Et puis le PS ne colle pas tout à fait avec l'idée qu'on se fait d'une alternative politique. Et le Front de gauche ? On n'efface pas des années de défiance en claquant des doigts. Mais...

  34. 184
    regaine dit:

    Cher Jean-Luc,
    De l'amour tu en as, beaucoup, nous sommes des millions :-).
    Si tu lis aujourd’hui les lignes qui suivent de ton billet, je te fais passer ceci :
    Si tu parles (si les « journalistes » ont décidé d’évoquer ces sujet) ce soir :
    - de la régularisation des sans papiers il faudra insister sur les "travailleurs" et sur le dumping social contre les travailleurs Français, donc qui dit régularisation dit cotisations pour les employeurs donc exit les travailleurs moins chers (je fais vite), ils seront obligés de trouver de la main d’œuvre normale car ils ont besoin que leurs chantiers (ou autres) continuent. Parallèlement, que nous mettrons en place une sécurité afin de poursuivre et punir les convoyeurs de ces pauvres gens.
    Je te dis ça car je suis énormément dans les réseaux sociaux et c'est ça qui revient, on ne comprend pas et on dit "au moins Le Pen elle, elle défend les Français". C’est là ou Mme Le Pen gagne des points sur nous.
    - Le SMIC à 1700€ brut « qui va ruiner les TPE-PME » : banque publique, taux d’escompte à 0% et accompagnement jusqu’au remplissage du carnet de commande. Rattacher le SMIC à l’élévation des minimas sociaux et des retraites car il n’y a pas que des actifs dans l’électorat en souffrance
    - Le protectionnisme européen suite à un sondage paru aujourd’hui, les Français sont majoritairement pour un protectionnisme.

  35. 185
    Van Praet Alain dit:

    Même dans une émission qui est loin d'être la plus mauvaise du PAF, "Ce Soir ou jamais", nous avons pu assister l'autre jour à une charge furieuse contre le candidat du FdG, menée par l'ineffable Michel Onfray, de plus en plus à l'aise dans les habits du BHL d'une certaine "anarchie" (tendance caviar !). Tout y a passé : la référence à la révolution française et, horreur, à Maximilien Robespierre, le soutien supposé de JLMélenchon à la Chine contre le Tibet, les liaisons dangereuses de celui-ci avec Chavez, Castro et même le président iranien ! Et ainsi de suite... Jean-luc Mélenchon ne serait donc pas un démocrate et Madame Parisot aurait raison de stigmatiser l'indulgence de notre candidat pour la terreur ! Il n'est pas venu à l'idée de tout ce beau monde que la référence à l'histoire sociale de la France (et pas seulement 1789, mais aussi 1871, juin 36 ou mai 68, par exemple) visait à replacer le projet d'une révolution citoyenne dans une filiation de grands combats pour l'émancipation et que la révolution proposée était une révolution du XXIème siècle (qui n'ignore pas les urnes !) et pas une enième prise du palais d'hiver ! Et il ne leur est pas venu à l'esprit, non plus (et ce n'est pas un hasard), que le FdG ne soutenait inconditionnellement aucun régime dans le monde, et certainement pas les régimes autoritaires comme le régime Chinois. Décidément tout est mis en oeuvre pour nuire au candidat qui lutte de la manière la plus conséquente contre...

  36. 186
    Colonel Walter Kurtz dit:

    Le 22 avril, le boomerang médiacratique de désinformation en continu va revenir avec force dans la tronche de tous les éditocrates et pseudo experts du PAF.
    Désolé, mais J'ai la haine, et j'essaye de la canaliser comme je peux.
    Place au Peuple !

  37. 187
    ireria dit:

    La "grande" presse italienne fait silence sur notre événement mais là bas aussi les blogueurs s'en mêlent. Voir l'article "Jean Luc Mélenchon guarda all'América latina e a Cuba " sur http://www.gennarocarotenuto.it

  38. 188
    John Deckard dit:

    Restons Cool, nous savons que quoi qu'il se passe durant ces élections, ce sera à leur lendemain que commenceront vraiment les choses sérieuses pour nous. Courage à tous, pensées fraternelles à tous celles et ceux qui font vivre un peu partout la vision fraternelle de notre mouvement, continuons sereinement à faire chacun à sa place ce qu'il peut, à sa mesure, comme chaque goutte de l'océan forme la vague.
    Je vous aime.

  39. 189
    l'hallebardier_95 dit:

    Une journée de "repos", vous dites... en tout cas un billet de toute clarté qui traite pleinement des problématiques du moment.
    1. Tous ces soutiens d'horizons divers sont, en effet, bien plus importants que ces crocs en jambe permanents de la classe mediatico-politique.
    2. Le dernier sondage BVA-Le Parisien est intéressant non seulement pour montrer que c'est vous qui incarnez le plus le changement pour 60% des sondés 7 points devant FH, soit mais le plus intéressant c'est que le programme de FH "apparait celui qui répond le mieux au besoin des français avec 52% or celui du FdG n'est qu'à 45%. Voir ici De toute évidence, le programme du FdG n'est pas encore assez connu par rapport au PS. Ce soir, le temps est court à DPDA c'est une occasion précieuse de lister encore toutes les mesures phares de l'humain d'abord" et d'inviter expressément les téléspectateurs à venir télécharger le programme du FdG sur le site http://www.placeaupeuple.fr tout en evitant de se laisser enfermer dans des questions de diversion (on vous fait confiance la-dessus).
    3. le clip en question, même s'il peut paraître amusant, il est gênant sur le fait qu'elle dit "je n'ai pas lu ton programme" et, à la fin, elle déambule avec le drapeau du Front de Gauche. Oh, étrange, de là à soupçonner une manipulation sur le thème "Rock Star" afin de décrédibiliser l'impact du FdG qui ne serait pas dû à son programme, il n'y aurait...

  40. 190
    DEVILLE dit:

    Bonjour Jean-Luc, (URGENT)

    je voulais revenir sur les propositions faites concernant le permis de conduire (qui j'en conviens est un thème de diversion dans cette campagne) mais qui me tient à coeur en tant qu'inspecteur du permis de conduire et membre du syndicat majoritaire de ce corps. Je viens apporter à ta connaissance une info qui va te faire ECONOMISER 300 MILLIONS d'Euros: l'examen code et conduite du permis de conduire SONT TOTALEMENT GRATUIT pour l'usager (depuis la fin du timbre fiscal décidé par JOSPIN). Seule la formation en auto-école est payante et les frais de présentation demandés à l'inscription sont EXCLUSIVEMENT réservés à l'auto-école. Je suis bien entendu d'accord avec toi sur le principe de la gratuité de la formation (théorique et pratique) mais qui va devoir s'articuler (difficilement) avec l'enseignement privé actuel: c'est pourquoi l'idée d'un crédit d'impôt alloué à chaque candidat pour payer sa formation peut être une solution envisageable et qui imposerait une réelle contre-partie, celle pour l'état de se donner les moyens de contrôler réellement la qualité de l'enseignement dispensé par les auto-écoles (ce qui est une mission statutaire des inspecteurs du permis de conduire mais que nous ne pouvons mettre en place faute d'effectif (RGPP oblige...)). Je te laisse un lien où tu pourras retrouver un COMMUNIQUE DE PRESSE de notre syndicat sur le sujet. http://snica-fo.org/home/ Bon courage pour la suite!

  41. 191
    verbanck dit:

    Profondément choquée par vos propos sur l'école DIWAN. Je pensais que vous étiez très éloigné des extrémistes en tout genre et vos propos sont la preuve de votre méconnaissance des méthodes d'apprentissage de cette école et de son ouverture sur le monde. La Bretagne comme d'autres régions ont eu leur lot de résistants et de collabo, bretonnants ou pas d'ailleurs. Je ne suis ni enseignante à DIWAN, ni bretonnante,mais simplement attachée aux particularismes culturels régionaux, qui sont à mon sens un plus pour l'épanouissement des individus et une richesse pour la France. Etre breton, bretonnant ou pas, ce n'est pas être Breton au lieu d'être Français, c'est être Breton en plus d'être Français. Il ne faut pas s'étonner si certains se radicalisent en entendant des élus tenir de tel propos.Je pensais voter pour vous. Vous me sembliez être cultivé et intelligent.Vous avez perdu une voix et d'après les échos autour de moi, d'autres bretons ont l'intention de revoir aussi leur intention de vote.

  42. 192
    Catherine dit:

    Courage Jean-Luc! Cet article d'Onfray est ignoble, mais c'est désormais sa spécialité. Onfray est un mégalo avec un permis de tuer par le crédit qu'on lui donne dans la presse. Je ne l'écoute plus depuis qu'il a commencé à donner des signes de démences en "argumentant" que la pensée de Freud était malhonnête car il couchait avec sa fille ou sa mère (soi-disant), ou je ne sais plus qui. De la philosophie de caniveau d'un type qui n'a pas la modestie de la boucler quand il n'y connaît rien. Et je ne parle pas de ses universités d'été retransmises sur France culture, où le monsieur avait tellement la tête qui enflait que même les auditeurs de bonne volonté ne pouvaient plus l'entendre. Onfray c'est le dieu de la pensée française. Ceci dit, en Amérique du sud la psychanalyse se porte très bien beaucoup mieux que sur le vieux continent, qui a tendance à traiter les psy de gourous, car il remettent en cause la marchandisation du monde. Bizarre. Nous, on a les libéraux et les pseudo penseurs anti-psy anti-remise en cause, et eux la Révolution et la psychanalyse. Vivement qu'on fasse le grand ménage. Amicalement.

  43. 193
    Colonel Walter Kurtz dit:

    Au fait, par l'entremise du Webmestre, on pourrait avoir des précisions à propos de la journée à Marseille.
    Il semblerait que la manif au départ du Rond point du Prado soit annulée (Gaudin a encore fait des siennes) suite aux problème de circulation liés, et qu'il n'y ait que le meeting sur la plage du prado qui soit prévu.
    D'avance merci.

  44. 194
    Bidal Régine dit:

    Depuis la Suisse où j'ai travaillé dur, je revis, grâce au front de gauche, depuis des mois, des heures de bonheur exceptionnel qui me rappellent l'intensité de mai 68. Pendant que j'oeuvrais à la rédaction de motions et de discours à Besançon, un petit jeune homme guidait les étudiants dans la rue. Devenu notre moteur et notre seul espoir, ce grand jeune homme de Jean-Luc Mélenchon vient de nous sortir d'une torpeur écrasante. Et de m'insufler un "sacré" coup de jeune. Ah que c'est bon de croire à nouveau au possible avènement de l'humain !
    N'écoutons que l'intelligence de nos coeurs et laissons braire ceux qui n'ont d'autres facultés.
    En attendant, hier soir, nous avons pu voir un président auto-proclamé, raide dans ses bottes de foire aux vanités.

  45. 195
    Ydaho dit:

    Du coup remontés comme nous le sommes en ce moment par tout ce qui peut se dire ça et la, hé bien nous avons téléphonée au nouvel obs et laissé un message incendiaire sur le répondeur de la chef (?) du service politique !
    ça sert a pas grand chose, mais ça fait du bien, tout comme de l'écrire ici..
    Il y a des gouttes qui font déborder le vase !

  46. 196
    Gerard Blanchet dit:

    Mes ami-e-s,
    Un message d'espoir et des possibles que nous mêmes les militant-e-s n'osont pas formuler, de peur comme dit Jako : de retomber de trop haut et se faire mal.
    A l'occasion de l'affaire de Toulouse nous avons su résister aux exploitations d'appel aux tripes de nos concitoyen-ne-s : c'est la faute des arabes et répondant par la Fraternité entre les humains. Jean-Luc a joué son rôle dans cette affaire mais ce sont nous tous les fourmis qui avons su contrer cela. La raison humaine contre les tripes irrationnelles.
    Nous avons un dernier obstacle à faire franchir à notre peuple : la peur des rouges.
    Il n'est que voir comment ils se déchainent tous à commencer par le patronat, Parisot parlant de la Terreur à propos de Jean-Luc. Ils ont leurs informations et savent que Jean-Luc Mélenchon peut être au 2e tour.
    Nos ami-e-s ne nous diront pas cela, car ce sont leurs tripes qui parlent quand on leur dit : les rouges sanguinaires.
    C'est à nous d'aborder la question et de faire appel à leur raison : les rouges dont je suis moi qui te parle voulons simplement "battre la droite, changer la gauche, pour changer nos vies" comme le dit la très belle affiche rouge de Gauche Unitaire. Ton intérêt personnel est là, ne prends pas peur. Ce sont les puissants qui ne veulent rien lâcher, qui font donner leurs chiens de garde. Réfléchis et vote Jean-Luc Mélenchon le 22 avril et alors nous gagnerons Tous Ensemble l'élection présidentielle.

  47. 197
    regaine dit:

    SUITE au185
    Tu l'as déjà expliqué mille fois mais apparemment ce n'est pas compris. Je compte sur ta formidable pédagogie qui les laisse tous scotchés, quelle jubilation pour nous !
    Les voix qui nous manquent sont là à mon avis car tout le reste est acquis puisque pour 60% des Français tu incarnes le changement.
    Quand bien même ce serait une manœuvre de l’UMP pour affaiblir Hollande sur ce dernier point, cela nous est égal puisque sur BFMTV, Hollande disait à ses militants qu’il était « confiant mais pas rassuré, pour cela il faut aller chercher les voix chez Mélenchon »….

  48. 198
    etienne dit:

    @ tous
    pourquoi la candidate des verts nous traite de " gauche folle"?
    elle commence sérieusement a déraper....attention a la chute,ou la rechute...

  49. 199
    jm77 dit:

    Chauffeur de porche cayenne? Pour les non initiés camarade ça veut dire quoi?

  50. 200
    Mandar dit:

    "Le nouveau Front de Gauche que tu mènes est une référence pour les mouvements progressistes de toute l'Europe"
    Bien sûr! Et en Belgique en particulier, pour la première fois depuis bien longtemps, il y a un réel espoir de repolitiser les débats autour du clivage social. Un bon résultat d'une gauche crédible et anti-austéritaire serait vu comme un formidable coup de pied à la fourmilière.

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 1127 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive