12avr 12

En marche vers Marseille

Le président de l’Equateur m’encourage

Ce billet a été lu 128 897 fois.

Ceci est un passage imprévu devant mon clavier. Je me ballade sans gravité d’un sujet à l’autre à mesure que je feuillete la presse. Je me suis en effet imposé un jour de repos. Et puis j’ai une nouvelle à donner : je viens de recevoir une lettre du président de la République de l’Equateur, Rafael Correa qui m’est parvenue via mon camarade Christophe Ventura. Sinon il est question du permis de conduire, d’un sondage étrange à propos de le percée de Le Pen dans la jeunesse, de Davina, du tir de barrage contre moi et même d’un clip un peu-beaucoup perché où je suis invité à prendre le pouvoir sur une chanteuse, ce dont il ne saurait être question. J’écris au fil du clavier en faisant des liens d’après les abondantes correspondances que je reçois. 

Les images N&B qui illustrent ce billet rendent hommage aux interprètes en langage des signes des discours des orateurs lors des meetings du Front de Gauche. Ici l'une d'entre eux dans la salle du Zénith de Limoges le 4 avril 2012. Photos : Stéphane Burlot.

limoges_07Ce matin la nouvelle, c’était la mort d’Aubrac. Je crois que tout le monde se sentait concerné. La puissance de l’évocation tient à ce que nous savons tous de son histoire personnelle. Mais il y a davantage je crois. C’est le moment politique qui le met en relief comme un panneau de direction quand on tourne en rond. Alors je pense au chant des partisans : « Ami, si tu tombes / Un ami sort de l’ombre / A ta place. » Comme l’a dit Lucie Aubrac : « Résister se conjugue au présent ». Aubrac n’est plus, sortons de l’ombre pour tenir le poste de combat.

Hier l’info c’était pour moi l’arrivée d’une lettre d’amitié que m’a adressée Rafael Correa, président de la République de l’Equateur. C’est lui qui est l’inventeur du concept de « révolution citoyenne ». Il a commencé à en mettre en œuvre une version dans son pays. C’est évidemment un moment assez émouvant que celui-ci. En fait, à « l’Usine », le siège de campagne, nous n’avons rien sollicité. C’est Rafael Correa qui en a pris l’initiative et cela me touche d’autant. En effet la semaine passée l’une de ses ministres était à Paris. J’avais été contacté pour savoir si je souhaitais la rencontrer puisqu’elle-même le proposait. A ma grande honte je n’ai pu répondre à l’invitation car j’étais sur les routes, en campagne. J’avais appris qu’elle était intéressée et impressionnée par notre travail. En effet, contrairement aux nôtres, les dirigeants limoges_01sud-américains ont un grand intérêt pour ce que nous faisons en Europe. Eux sont passés par les mêmes étapes du chemin de croix que nous, sous les fourches caudines du FMI et de la Banque mondiale. Puis ils se sont libérés. C’est cette libération qui m’a inspiré, vous le savez tous.

Quito, 9 avril 2012. A Jean-Luc Mélenchon Candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle de la République Française

« Cher Jean-Luc, les injustices et les inégalités générées par un système basé sur le pouvoir de quelques-uns et l'exploitation de la majorité, ont poussé, en Amérique latine, les citoyennes et les citoyens à s'unir pour redéfinir notre destin. La vérité, l'honnêteté, la force, la créativité et la simplicité des grandes idées résident en nos compatriotes et avec eux nous construisons ce futur que nous appelons tous de nos vœux.

En Amérique latine, ce système qui mettait le capital au-dessus de l'humain et les intérêts corporatistes au-dessus des droits citoyens s'est définitivement éteint. En Équateur, cela s'est traduit par le mot d'ordre du peuple : « Qu'ils s'en aillent tous ! » Et c'est ainsi que nous avons débuté une révolution citoyenne destinée à changer les structures du pouvoir et à instaurer le bien vivre pour toutes et tous. Nos pas ne sont pas guidés par les recommandations du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, mais par une nouvelle Constitution, adoptée directement par le peuple, et dont les droits de l'homme constituent la colonne vertébrale.

limoges_03Le nouveau Front de Gauche que tu mènes est une référence pour les mouvements progressistes de toute l'Europe, nous sommes sûrs que vous saurez affronter les défis posés par ce moment historique de la réalité européenne. Ce soutien populaire croissant est une preuve que l'Europe peut, elle aussi, surmonter le fondamentalisme néolibéral qui fait subir aux citoyens le coût de la crise, repoussant ainsi les aspirations sociales et enracinant les inégalités.

Les propositions sociales que tu fais ont d'ores et déjà commencé à être stigmatisées par les grands médias, lesquels te qualifient de « populiste » et « démagogue » : bienvenue dans la lutte, il s'agit là de la réaction du capital, lorsque se profilent les politiques et les mesures au bénéfice des travailleurs, des salariés, de la grande majorité.

Reçois, cher Jean-Luc, au nom du gouvernement de la Révolution citoyenne, de tous les révolutionnaires de l'Équateur, et de moi-même, le soutien à ton projet de société au service de ton pays. Ici comme en France a sonné l'heure de la Révolution citoyenne et de la marche vers un avenir fait de vie et de paix, fruits de la justice.

Nous saluons ta reconnaissance envers le travail quotidien que des millions d'Équatoriennes et d'Équatoriens mènent avec cohérence et volonté pour transformer radicalement et profondément les structures d'une réalité économique, sociale et politique qui nous avait plongés dans la pauvreté, la dépendance et le limoges_04sous-développement. Nous te souhaitons, compañero, le succès dans cette élection présidentielle. Compte sur notre solidarité militante. Hasta la victoria Siempre, Rafael Correa Delgado, Président constitutionnel de la République. »

Je ne peux en rester là. De tous les coins du monde nous arrivent des messages de soutien depuis que la presse internationale a donné de l’écho aux sondages qui ont confirmé notre avancée. D’autant que dans le même temps un comité de soutien d’internationalistes du monde entier a publié une liste de 166 noms parmi les plus prestigieux de l’altermondialisme. Je ne trie pas parmi eux, bien sûr et je me garderai bien de citer l’un plutôt que l’autre. Mais je sacrifie à un élan d’affection. Celui qui me lie au Chili et à ses merveilleux combattants, hommes et femmes, qui furent mes amis très chers de jeunesse. Martine Billard et moi nous étions alors, sans le savoir comme on le comprend, dans le même réseau de soutien aux camarades qui luttaient contre la dictature. Parmi eux combien le tyran en a fait assassiner ? Ainsi du président du syndicat des journalistes « Pépé » Carasco Tapia. Celui-là était mon ami depuis que nous avions monté ensemble des opérations de défense de la presse renaissante au Chili. J’ai monté une « commission d’enquête » et je me suis rendu sur place pour essayer de faire la lumière sur son assassinat. L’écrivant, il me revient que je n’ai jamais songé à me servir de cette histoire contre la hargne corporatiste qui m’a poursuivi depuis trois ans du fait du sketch immoral dit « du petit journaliste ». Je reviens au Chili. Je viens de recevoir une lettre. Un comité s’est constitué à Santiago pour soutenir ma candidature. Il s’est donné le nom de l’homme le plus lumineux que j’ai connu de ma vie, Oscar Espinosa. Je dis lumineux pour parler de sa manière d’être en tant qu’homme. Sauvagement torturé par les pinochetistes, il était en exil en France où il organisait le réseau de soutien à la résistance clandestine limoges_05avec  son épouse qu’on surnommait « la négra ». Lui on l’appelait Sambo. J’ai déjà parlé de lui sur ce blog. Sambo est mort il y a un an. La veille du départ il souriait encore. Sambo était mon frère chilien.

« Jean-Luc, aujourd'hui, avec un groupe d'amis d'Oscar Espinoza, "el Sambo", nous avons décidé la création d'un Comité "Sambo" de soutien à Jean-Luc Mélenchon. Nous nous sommes réunis ce dimanche 8 avril 2012 pour célébrer le premier anniversaire du départ du Sambo, dans cette même communauté où il vivait, où tu l'as visité, et où plusieurs d'entre nous avons fait ta connaissance. Nous avons décidé à l'unanimité de créer ce comité de soutien à ta candidature. Ce sera une manière de rester fidèle à notre ami Oscar et de continuer ses idées. Nous avons aussi décidé d'organiser une réunion publique à Santiago le 18 avril prochain, dans les locaux du Monde Diplomatique à Santiago. Parmi les gens qui ont signé l'acte de constitution de notre Comité que nous te ferons parvenir, tu pourras reconnaître: Luisa Barrios, sa femme, Oscar et Carlos Espinosa, ses enfants, Victor Hugo de la Fuente, Directeur du Monde Diplomatique Edición Chilena, Osvaldo Artaza, ancien ministre de la Santé du Chili, Margarita Romero, Présidente de Villa Grimaldi, Maria-Eugenia Camus y German Olmedo, Journalistes, François Richard, Président de la Corporación de Amistad Chileno-Francesa. »

Le permis de conduire a été le sujet de campagne du week-end dernier. C’est mieux que la viande hallal comme sujet. Ça reste quand même un peu irréel tout de même dans une élection présidentielle. Mais notons que ça ne l’est que parce que les médias s’en saisissent. Car c’est eux qui choisissent les sujets qui sont mis en débat. J’en sais quelque chose. Je ne suis arrivé à faire passer aucun thème, aucun sujet. limoges_06Sauf quand ils arrivaient par hasard, par la porte de service, parce que je me faisais reprendre mes idées sans que les autres le sachent comme ce fut le cas pour la taxation des riches par Hollande ou la taxation différentielle des revenus par Sarkozy, la fameuse « exit tax » comme ils disent. Ou seulement quand c’était censé souligner mon irréalisme comme à propos du SMIC à 1700 euros. Sinon tous mes efforts à propos de la conquête des mers, mes discours sur l’alliance altermondialiste, la planification écologique, la loi de préemption des entreprises par les travailleurs, n’ont eu aucun impact dans la presse écrite. Ça n’empêche pas quelques beaux numéros d’hypocrisie et d’arrogance médiatique. Comme lorsque « Le Monde » dénonce l’absence de la question écologique dans la campagne. Ils auraient dû lire « Le Monde » avant. Car Hervé Kempf, l’un de ses rédacteurs, avait précisément expliqué, en page deux du journal, en quoi notre planification écologique et la règle verte étaient deux apports importants à la pensée politique dans ce domaine. Il m’a aussi proposé un entretien sur le site « reporterre.net » dont je crois qu’il montrait également comment l’écologie politique a fini de conquérir le renouveau de la pensée de gauche qui se mitonne au Front de Gauche. Et après tout, une référence à notre réunion à « l’Usine » sur les projets écologiques des travailleurs en lutte n’aurait pas été forcément de trop. Tant pis, qui est-ce que cela influence ? Mais puisque je suis sur cette parenthèse dans mon propos sur le permis de conduire, j’en profite pour signaler un lien utile avec le compte rendu d’une réunion très passionnante qui a eu lieu autour de d’Eric Coquerel et Corinne Morel-Darleux rapprochant écologistes militants et syndicalistes qui s’opposaient sur la question des pollutions d’une usine locale. 

Donc à moins de deux semaines du premier tour de l'élection présidentielle, chacun est sommé de proposer sa réforme sur le permis de conduire séance tenante. Si je prends le soin d’en parler c’est parce que je veux montrer qu’il n’y a pas de sujet petit ou grand sur lesquels nous n’ayons notre cohérence de longue main. Au cas précis, il est vrai que c'est une question importante puisque 40 millions de Français ont le permis. Mais pas moi. Et chaque année, 750 000 nouveaux permis B sont délivrés. Bien sûr, l'essentiel de ces nouveaux conducteurs sont des jeunes : apprentis, lycéens, étudiants ou jeunes travailleurs. L'écrasante majorité a des revenus précaires, faibles ou inexistants. Or, obtenir son permis de conduire coûte en moyenne entre 1 200 et 2 000 euros ! C'est une somme très importante. Dans le détail, une heure de conduite coûte entre 40 et 50 euros. Comme il faut suivre au moins 20 heures de conduite avant de pouvoir passer le permis une première fois, on arrive déjà à 800 à 1 000 euros au minimum. Il faut y ajouter les frais de présentation à l'examen théorique, le code de la route, et à l'examen pratique, la conduite. Cela représente 85 euros pour le premier et 100 euros pour le second. Ajoutez encore divers frais et vous arrivez auxlimoges_08 sommes que j'ai mentionnées. Bien sûr, pour en rester là, il faut réussir du premier coup. Ce qui n'est évidemment pas le cas de tout le monde. Si vous échouez à l'examen du code, vous payez de nouveau 85 euros. Si vous échouez à la conduite, vous devez reprendre des heures supplémentaires et payer de nouveaux 100 euros pour l'inscription. C'est un vrai problème que ce coût.

La droite gesticule sur le sujet. Elle avait déjà inventé le dispositif libéral du « prêt à taux zéro » pour un « permis à un euro par jour ». En fait, le prêt est plafonné à 1 200 euros et c'est l’Etat qui prend en charge les intérêts que la banque encaisse bel et bien. Mais ce dispositif n'est même pas appliqué par toutes les banques et toutes les auto-écoles. Surtout, il revient à proposer aux jeunes de 16 à 20 ans de s'endetter sur plusieurs années pour payer leur permis. Et en janvier 2009, le premier ministre François Fillon avait déjà annoncé une réforme du permis de conduire. Il s'agissait, soi-disant, de le rendre « moins long, moins cher, plus sûr ». Chacun peut constater autour de lui le brillant succès de cette réforme. Si Nicolas Sarkozy parle aujourd'hui du permis de conduire, c’est que la réforme Fillon de 2009 n’a pas réglé le problème !

Dans l'affolement, chacun des candidats invente des rustines. Je m'en amuse. Car ma première proposition sur le sujet date de 1990. A l'époque, avec six de mes collègues sénateurs, nous avions déposé une proposition de loi prévoyant que « l'enseignement du permis de conduire est un service public gratuit ». Nous proposions que le permis de conduire comporte une troisième épreuve qui aurait été une épreuve de « secourisme et des gestes de survie ». Notre proposition prévoyait que « le ministère de l'Education nationale est chargé de l'enseignement et de la collation des grades concernant » les épreuves du code de la route et de secourisme. Concernant l'épreuve de conduite, nous proposions qu'elle relève aussi du service public mais en étant limoges_09assurée soit par le ministère de l'Education nationale via des auto-écoles publiques soit par des établissements privés sous contrat d'association avec l'Etat. Dans ce deuxième cas, nous proposions que l'Etat verse un forfait à l'auto-école pour assurer la gratuité pour l'usager.

Aujourd'hui, nous continuons de faire des propositions qui vont dans le sens de la gratuité du permis de conduire. Nous proposons des mesures immédiates. Par exemple, rendre gratuits la formation et l’examen théoriques, c'est-à-dire le code de la route, en les intégrant à l'Education nationale. Mais aussi la gratuité de l’examen pratique du permis de conduire. Et nous conservons l'horizon de la gratuité pour les heures de conduite. A ce stade, je veux donner des arguments. Aller vers la gratuité du permis de conduire est une nécessité. C’est une formation et une compétence indispensable dans le monde actuel. Le reconnaître n'enlève rien à la nécessité de repenser nos modes de déplacements et de privilégier, autant que possible, les transports collectifs. Ensuite, notre proposition est techniquement réaliste. Aujourd’hui, au collège, sont déjà délivrés une formation et un « Brevet de sécurité routière » (BSR) nécessaire pour conduire un scooter ou une mobylette. Ce BSR est même nécessaire pour pouvoir passer son permis de conduire. Notre idée revient donc à appliquer la même méthode au code de la route. Enfin, cette proposition est financièrement praticable. Lalimoges_10 gratuité de l’examen du code de la route et de l’examen de conduite coûterait moins de 300 millions d’euros par an. Il y a en effet, 1,5 millions de candidats par an et l'inscription à ces deux examens coûte au total 185 euros. 300 millions d'euros, cela représente 0,015% de la richesse que produit le pays en une année.

A l'inverse, les autres candidats font des propositions absurdes ou incomplètes. Par exemple, Nicolas Sarkozy reprend notre idée et propose que le code de la route soit enseigné et délivré au lycée. Il indique dans le Journal du Dimanche que « les auto-écoles viendront dans tous les lycées apprendre le code aux jeunes et l’examen sera organisé dans les établissements. Tous les lycéens quitteront l’école avec le code en poche ». J'ai deux remarques. D'abord, Sarkozy ne dit pas que ce devrait être gratuit. Ensuite, c'est incohérent. Car pour passer le code de la route il faut avoir 16 ans. Or c’est aussi l’âge de la fin de scolarité obligatoire. Que fait-il de ceux qui quittent l’école à cet âge-là et ne vont pas au lycée ? Auront-ils accès à la formation au code de la route ? Au contraire, dans notre programme, cette proposition est cohérente avec l’allongement à 18 ans de la scolarité obligatoire.

François Hollande, lui aussi, oublie une partie des jeunes. Il propose une prise en charge forfaitaire du permis de conduire par l’Etat pour les 100 000 jeunes qui effectueraient un service civique. Une « récompense » en quelque sorte. Mais que fait-il pour tous les autres ? Mystère. A travers cet exemple du permis de conduire, j’estime qu’une nouvelle fois on voit bien que le Front de Gauche a non seulement le programme le plus ambitieux mais aussi le plus précis et le plus sérieux. Et que les autres gros cakes, les « réalistes », ne le sont guère. Mais je reconnais que je suis de parti pris. Il n’en reste pas moins, comme le disait Albert Camus, que « l’engagement n’empêche pas le goût de la vérité ».

Je crois que ça s’appelle le fitness. Cette femme l’enseignait à la télé, si j’ai bien compris. Maintenant la voici bouddhiste au Tibet. Pourquoi pas. On la voit en photo avec des enfants moines. Ces enfants sont enlevés à leurs parents pour être placés dans les monastères. Ça n’a pas l’air de la déranger. Dois-je écrire : au contraire ! Cela correspondrait tellement bien aux propos déjantés qu’elle tient. En tous cas, des limoges_11enfants moines ça ne l’interroge pas. Par contre, moi, je lui pose un problème grave. Il faut dire que le journal « Paris-Match » lui pose la bonne question : « Que dites-vous quand Jean-Luc Mélenchon applaudit des deux mains la répression au Tibet ? » Voilà une question honnête, éthique et indépendante bien dans la tradition de la presse française « qui n’a pas de carte sauf la carte de journaliste ». Donc, j’applaudis « des deux mains » la répression au Tibet ? Une calomnie désormais servie en refrain. C’est à vomir ! Jamais je n’ai approuvé, où que ce soit, en France où dans le monde, une répression comme réponse à un problème politique. Et pas davantage au Tibet qu’ailleurs. Mais cette odieuse étiquette permet de me montrer du doigt sans frais. Et d’exciter quelques agités qui dès lors se sentent autorisés à me harceler. Dorénavant c’est devenu une figure imposée pour me décrire. Dans la presse anglo-saxonne qui parle de moi c’est un passage obligé de ma description. Sans oublier Cuba et Chavez. En paquet. Donc l’amie des enfants condamnés au monacat me prédit de grandes difficultés au moment de ma dernière heure et aussi pour ma réincarnation si je comprends bien son délire. Si je mentionne cet entretien entre une illuminée indifférente à la souffrance des enfants et une journaliste qui a réussi à se faire payer le voyage pour rapporter cet entretien décisif, c’est parce que j’y vois une illustration du niveau de stupidité des ventilateurs à boue qui sont branchés pour moi. Tout le monde déguste et d’abord ceux qui actionnent la machine. Acrimed, qui ne soutient personne mais tient la vigie, a fait un bilan bien serré de la ligne générale de ce nouveau sport médiatique qu’ils nomment le « Mélenchon bashing. »

Dans le petit monde politique je fais aussi l’objet d’une assez fascinante concentration de tirs à vue. Je ne suis pas surpris de voir la hargne de Cohn-Bendit. Son projet politique est en ruine. Il voulait l’alliance du PS avec le Modem et les verts. C’était sa ligne stratégique. Il ne reste rien de ça. Et c’est de notre faute. Et nous sommes bien contents d’y être arrivé. Le plan qui coince et marginalise Die Linke en Allemagne ne fonctionnera pas en France. Mais enfiler des adjectifs comme écran de fumée sur le vide de la pensée ne le mène nulle part. Sinon à de consternantes bêtises. Préférer le statut privé des sociétés de production d’énergie comme ELF, EDF ou GDF au motif que la nationalisation en ferait un monstre jacobin et ainsi de suite n’a pas de sens sinon de défendre les monopoles privés. En effet notre position n’est pas celle de la caricature qu’en fait Cohn-Bendit. Nous pensons que partout, et chaque fois que c’est possible, la propriété des moyens de production de l’énergie doit être diversifiée en fonction du niveau ou peut s’organiser la gestion la plus adaptée. Par exemple au niveau d’un bassin géothermique pour la ressource, au niveau national pour le réseau de distribution de l’électricité ainsi produite. La forme de la propriété peut être régionale, coopérative, mutualiste. C’est selon. Il n’y a donc pas de lien direct et automatique entre d’une part la forme de la propriété sociale et d’autre part son organisation concrète. Cohn-Bendit n’a pas limoges_12d’arguments écologiques rationnels. Juste des calculs politiciens.

Ce qui me chagrine vraiment c’est l’attitude de Philippe Poutou. Moi je ne dis jamais rien contre lui. Lui m’attaque tout soudain. Je lui reconnais bien volontiers ce droit, tant que c’est de l’argumentation politique. Mais pourquoi le faire sur le mode de l’insinuation personnelle fielleuse ? A quoi bon ces remarques incessantes contre le fait que je sois « un professionnel de la politique ». Parce que le métier de Krivine, c’est quoi déjà ? Pourquoi ajouter que j’en ai vécu, ce qui est vrai mais en susurrant « et bien vécu » ? Bien vécu ? C’est moi qui ai fixé l’indemnité d’un parlementaire européen ? Que sait-il de l’usage que j’ai fait de mes revenus ? C’est ça, dorénavant, la nature de nos polémiques politiques avec le NPA ? Une affaire de personnes ? Cela me rappelle le tract que fait circuler depuis des mois l’extrême-droite qui m’attribue soixante mille euros de revenus mensuels. C’est tout ce que le parti des alcolos bourrés qui font des descentes dans les bars, comme à Clermont, a trouvé pour essayer de faire oublier la fortune de la fille à papa qui leur tient lieu de chef. Mais ce ne doit être un modèle pour personne ! Et ce n’est pas nouveau ! A Blum on reprochait sa prétendue « vaisselle d’or », à Jaurès « l’or allemand ». Et ainsi de suite. Nostalgie des calomnies ? Pourquoi faire pire ? A tous je dis de même : tapez sur l’extrême-droite au lieu de l’aider à me taper dessus !

Mardi 10 avril, on trouvait en une et en page 3 du « Monde » un article intitulé « Le FN pourrait arriver en tête chez les jeunes ». Alors que Marine Le Pen est en difficulté, cette analyse est un pur montage médiatique sans rapport avec l'actualité. Quelle est donc cette fameuse enquête dont on entend parler depuis le week-end dernier et selon laquelle les jeunes voteraient majoritairement pour Marine Le Pen ? Elle n’existe tout simplement pas. En réalité, les chiffres publiés dans « Le Monde » proviennent de trois enquêtes réalisées par l’institut de sondage CSA entre le 12 mars et le 27 mars. Il s'agit donc de résultats ayant entre 15 jours et 1 mois. Ils n'ont donc aucun rapport avec l'état actuel de l'opinion et de la campagne. Cela montre aussi comment CSA a trouvé une nouvelle manière de contourner la loi de 1977 qui encadre la publication des sondages. Aucune notice n’a en effet été publiée par l’institut contrairement à ce que prévoit la loi. Aussi il est impossible de savoir combien de « jeunes » ont été interrogés pour arriver à ces résultats. Bien sûr, CSA avait publié une notice spécifique pour chacun des trois sondages mais ces documents n’indiquaient alors pas la part de jeunes interrogés. On peut néanmoins supposer que sur les 1 000 personnes interrogées dans chaque sondage, on compte au maximum 100 jeunes de 18 à 24 ans car cette tranche d’âge représente en effet 10% de la population. Même en cumulant ces trois sondages du mois de mars, CSA n’a donc interrogé au maximum que 300 jeunes ! Les sondeurs savent pertinemment qu’il est impossible de faire une enquête sérieuse avec un échantillon aussi réduit. Avec 300 personnes interrogées, les limoges_00marges d’erreurs sont en effet de 5%. Et encore, il s’agit d’une estimation basse car il est tout à fait possible que le nombre de jeunes interrogés soit encore plus faible. Quel rôle joue « Le Monde » dans cette histoire ? Pourquoi ce journal, qui se veut le quotidien de référence, accepte de participer à cette grossière manipulation ?

En lisant avec gourmandise comme d’habitude les commentaires de ma dernière note, j’ai trouvé cette analyse (commentaire 143) qui précise le tableau. Je vous le livre donc. Ne manquez pas de dire s’il y a erreur. « Gros titre du Monde aujourd'hui, relayé hier soir par tous les médias dans tous les journaux télévisés : « Marine Le Pen pourrait arriver en tête chez les 18-24 ans ; 26 % d'entre eux seraient prêts à voter pour elle au premier tour de la présidentielle, selon une étude de l'institut CSA fondée sur un cumul de trois vagues successives d'intentions de vote réalisées du 12 au 28mars. » Sans vouloir accorder trop de crédit aux sondages, je suis quand même allée voir les quatre sites des instituts pour lire leurs dernières enquêtes. Qu'y apprend-on ? « CSA dans sa dernière enquête en avril n'a pas travaillé sur la répartition des votes par âge. IFOP, dans son enquête du 9 avril, donne 17% des 18-24 ans pour Mélenchon, 27% pour Hollande, autant pour Sarkozy et 16% pour Le Pen. SOFRES n'a rien publié de récent. LH2 dans sa dernière enquête des 30 et 31 mars donne 26% des 18-24 ans pour Mélenchon, 23% pour Hollande, 20% pour Sarkozy et 11% pour Le Pen. On est donc très loin des "prédictions" du Monde. Mais après la une de « Libération » qui, en janvier, avait décompté pour Le Pen, dans un grand ensemble, les 18% qui avaient répondu voter "certainement" et "probablement" avec les 12% ayant déclaré "probablement pas", on peut s'attendre à tout ! Visiblement, les grands médias ont fait très ouvertement le choix d'une jeunesse raciste et toute imprégnée des thèses d'extrême-droite. »

J’en déduis que madame Le Pen leur manque. Elle est le verrou du système. Ils vont donc bien l’aider à ne pas se faire dépasser par nous. Car vous noterez que si tout ce petit monde nous tape avec constance, il reste d’une délicatesse amandine pour la politique de dédiabolisation entreprise par la madame. Comme ça tombe bien pour elle ce bain de jeunesse si bienveillamment accordé ! Aussitôt la garde rapprochée en a profité pour régler quelques comptes internes. Ainsi le chef des jeunes écervelés du Front National a sauté sur l’occasion ! Il a conclu sur « France Info » que cette génération n’avait pas connu la période des caricatures contre le FN et donc qu’elle avait été rendue disponible à leurs sottises par la dédiabolisation entreprise par madame Le Pen. Un message à usage interne au moment où le vieux Le Pen renâcle devant le gâchis de la politique néo-sarkozyste de la fille. Il n’a pas fini de s’inquiéter. Le soutien du journal « le Monde » est rarement de bon augure électoral.

Une autre déception c’est celle que m’inflige mon palmipède habituel, le « Canard enchainé ». Il m’annonce à la une ! Puis j’ai un super papier qui est destiné à se moquer de mon programme. Ça, je le comprends, car après tout on n’est pas obligé de me préférer aux socialistes. La déception c’est que les chiffres publiés sont bidons. Leur source n’est pas citée. C’est dommage. Car il s’agit de le brillante « étude » dont j’ai déjà parlé ici dans ma précédente note. C’est le prétendu « Institut de l’entreprise ». Pourquoi la source est-elle cachée ? Elle ne risque rien celle-là. En effet le conseil d’orientation de cette merveille est constitué par le gotha du CAC 40, une vingtaine de super friqués de choc. Quant aux chiffres ils ne valent rien. A moins de démontrer le contraire. Voir ce que j’en ai déjà écrit. Ce qui est vraiment dommage venant du « Canard » c’est d’avoir publié sans le dire, non seulement un bidonnage patronal mais surtout de ne pas avoir remarqué qu’il avait déjà été publié par le « Figaro » en début de semaine. Comme je connais le « Canard », j’en déduis qu’il s’est fait enfumer. A la place du chef je vérifierais le degré de proximité de certains informateurs de la rédaction avec le PS car les argumentaires de Solférino et ses coups tordus ont tendance à polluer la mare aux canards ces temps derniers. De toute façon je serai bientôt vengé car dès que François Hollande sera le « prochain président », ça m’étonnerait beaucoup que le « Canard enchaîné » devienne son journal officiel. Ou alors seulement le journal officiel de ses turpitudes. Et si c’est moi l’élu ? Ce sera ma croix, je le sais d’avance.

Un dernier commentaire. Il concerne un clip fort drôlement mené. Une jeune chanteuse me propose de prendre le pouvoir sur elle. Je n’y suis pas intéressé. Je sais bien qu’il s’agit de sourire et je sais bien que tout le monde n’a pas l’honneur d’être le sujet d’un clip, ni même d’une si bienveillante invite. Mais je ne peux laisser passer sans dire que je n’ai l’intention de prendre le pouvoir sur personne. Cela ne fait pas partie de ma façon de voir les rapports humains ni même les rapports amoureux. Et puis je crois que ça doit être épuisant de prendre le pouvoir sur quelqu’un d’aussi remuant que cette personne-ci ! Ensuite, sans dramatiser d’aucune façon, je dois aussi dire que je ne suis pas certain que cette caricature soit aussi bienveillante qu’il pourrait y paraître d’abord. Et d’abord parce que sinon, je suppose qu’on m’aurait prévenu ou demandé mon avis ce qui n’a pas été le cas. Enfin je suis bien gêné de savoir qu’il s’agit d’une publicité pour une agence. Et surtout je trouve très saumâtre que du fait de la législation en vigueur ce clip sera imputé dans mon compte de campagne ! Heureusement que je suis loin du plafond. Je voulais vous le dire. Je ne perds pas le sourire, j’ai bien rigolé. Mais, à froid, je me marre moins.


1 331 commentaires à “Le président de l’Equateur m’encourage”

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 1127 »

  1. 101
    Mélopée dit:

    @Jake B

    L'Alsace est avec la Corse, la seul région UMP. Par ailleurs, elle vote fortement Verts et FN.
    Le journal régional, les DNA est viscéralement anti-FdG.
    Mais j'ai quand même réussi à convertir la plupart de mes contacts au vote "l'Humain d'abord"

  2. 102
    vicmarnin dit:

    Ce soir Jean Luc est sur France2,j'espère qu'il pourra placer dans ses paroles le fait que la bourse de Francfort mettra en vente des obligations françaises à partie du 16 avril.
    En effet les spéculateurs nous attaquent, personne n'en parle, aucun des libéraux de droite comme de gauche, alors il faut le dire haut et fort. Les spéculations sur la dette française ont déjà commencé, et les allemands n'y sont pas pour rien...

  3. 103
    Poncet dit:

    Bonne remarque de Paul G. (57).

    Tout le problème, c'est de concrétiser le potentiel.

  4. 104
    Citoyen93 dit:

    mazette! n'importe quel clip qui parle de vous doit être pris en charge par les finances de campagne ? est-ce que ça veut dire que François Hollande devra rembourser tous les tirages de Libé et l'Obs depuis septembre ? ;-)

    Viva Correa! j'espère que Evo Morales lui emboîtera le pas, j'ai eu la chance de voyager en Bolivie et rencontrer des acteurs du changement là-bas, de la santé, l'éducation populaire, ils ont tant à nous apprendre. Et en particulier pour gérer le "Mélenchon bashing" dont vous parlez. Gardons notre sang froid, tout ça est encore de la rigolade en comparaison de ce que prennent tous les jours dans tronche les fronts du peuple au pouvoir là-bas.

  5. 105
    Catherine dit:

    Merci Jean-Luc de continuer à écrire, même les jours de repos!
    Je suis choquée par la violence des attaques de la presse, il faut franchir nos frontières pour entendre autre chose que des ricanements. Ces chiens de garde insultent des millions d'électeurs. Leur arrive-t-il de réfléchir?
    Je me bats pour l'avenir de mes enfants, et ils ne sont pas près de me faire taire.
    Amicalement.

  6. 106
    Cros dit:

    Salut Jean Luc et tout le monde!

    Ça y est, nous avons fait nos procurations pour que nos amis votent pour nous, car hélas nous partons à la veille du premier tour et rentrons après le deuxième... Notre consigne: voter Mélenchon premier et deuxième tour (dém****z vous, gardez le papier avec son nom et mettez le au deuxième tour si jamais il n'y est pas...).
    Notre plus grand chagrin est de ne pas être la pour le faire nous même, d'attendre avec les nôtres les résultats et de fêter cela comme se doit car je suis sûre, nous sommes déjà gagnants !
    Bises d'une latino-américaine obligée d'aller faire un tour dans l'autre chez elle mais qui laisse le coeur en France tout près de vous !

    PS: Et en rentrant ce sera pas mal de ne plus avoir à faire au président sortant ! qu'il s'en aille lui !

  7. 107
    Gerard Mantord dit:

    Comment ETRE vrai et toucher les autres pour de vrai, lorsque nous sommes en plein dans La Societe du Spectacle (SdP) si bien decrite par Guy Debord ?

    Car le paradoxe est le suivant: le FdG doit utiliser (meme si pas seulement) cetains outils de la SdP pour faire passer le message. C'est cette meme SdP qui par definition tranforme ce message en image-spectacle, donc caricaturee a outrance par les moteurs de la SdP (mass-media).

    J'espere sincerement voir le FdG triompher car cela va bien plus loin qu'une election nationale, il s'agit de remporter une victoire contre un obscurantisme gluant qui ne date pas seulement d'aujourd'hui. Et ce genre de victoire est toujours fragile, constamment remise en question.

  8. 108
    Denys 54 dit:

    Jako à 9h 03.
    Moi aussi je me souviens très bien de la campagne de 1981. Nous pensions vraiment que Georges Marchais allait "casser la baraque"! Non pas être devant F. Mitterrand, l'inversion s'était déjà produite, mais faire un bon score qui aurait permis d'ancrer plus à gauche le futur gouvernement.
    Et oui, c'est dans les dernières semaines que les "Médiacrates" d'alors se sont déchaînés contre notre candidat. L'URSS, les chars Russes à Paris, Cuba (déjà), le Chili comme contre-exemple, la fuite des capitaux. Bref, aujourd'hui je retrouve beaucoup de liens communs. Je crois que Jean Luc Mélenchon est mieux armé que ne l'était Georges Marchais. Déjà parce qu'il vient du PS, et connaît donc les traîtrises utilisées. Parce qu'il connaît très bien le monde de la presse, comment s'en servir et les contrer.
    Mais aucune illusion à avoir: ils ne reculeront devant rien! Ils sont (presque tous) prêts à tous les mensonges, toutes les infamies, toutes les contre-vérités, toutes les bassesses.
    A nous de rester fermes (mais pas fermés).

  9. 109
    NeD dit:

    Cher Jean-Luc, je me régale à lire vos notes.

    Pour la première fois, je poste ici, parce que vous avez dit que vous vous régaliez à lire les réactions à vos notes, alors je me suis dit que vous nous apportiez tant de bonheur, avec cette espérance recouvrée, que je pouvais bien vous rendre un peu la pareille.

    Voici quelques petites choses que j'ai croisées sur le net (FB) depuis hier et qui devraient vous intéresser.

    D'abord ceci :
    * le MEDEF propose une formation (payante, bien sûr) qui "vous permettra de découvrir comment tirer les secrets de réussite des organisations criminelles et comment appliquer ces secrets dans des activités commerciales légales."
    On voit chez qui le Grand Patronat va puiser son inspiration !
    source : http://medef67.com/quels-enseignements-tirer-des-modeles-dorganisations-criminelles.html

    * Ensuite un long article que vous n'aurez probablement pas le temps de lire, mais qui dépeint bien nos actuels dirigeants et les lobbies qui les soutiennent :

    http://extraneens.free.fr/actualite/doc/Le_Truc_Du_Psychopathe.pdf

    Je n'ai pas la place de poster d'extraits dans ce message donc j'enchaîne sur un autre.

  10. 110
    Sophie SL? dit:

    Chers tous, cher Jean-Luc, digne ambassadeur de cette belle dynamique,

    "La violence est le dernier refuge de l'incompétence." Tous les propos de dénigrement ne sont que le reflet de l'incompétence à articuler une vraie argumentation contre le programme du Front de Gauche. Plus ils augmentent, plus il est simple de démonter cette subjectivité par des éléments objectifs et pesés. Alors continuons à expliquer, répéter, contrer la mauvaise foi (violente) par l'implacable et sereine cohérence de notre cadre de pensée (à la fois global et très précis, concret), par la mise en lumière des soutiens, intellectuels, culturels et politiques, européens et internationaux... Et restons francs, cohérents et vivants (3 qualités de ce mouvement vers le changement, enfin !)

    Qu'il est bon de se nourrir de cet élan, impulsé par la force de conviction de Jean-Luc et grandi par l'intelligence collective de nous tous ("On s'est retrouvé...") !
    Qu'il est exaspérant, devant tant de générosité et de désir de partage, de voir se dresser en bloc toute la bien-pensance médiatique, les rivalités du comptoir politicard en même temps que les discours de posture de certains de nos intellectuels (je pense à Onfray, notamment) !
    Qu'il est vivifiant de pouvoir croire encore que l'improbable est en train de surgir, que sa voix porte, que nous en portons la voie, tous, chacun à notre mesure !

    Merci, Jean-Luc, pour ton énergie, ton humour, ta rigueur intellectuelle.
    Merci à tout le...

  11. 111
    NeD dit:

    "Mais Ponérologie Politique présente le sujet d’une manière radicalement différente des autres textes sur la psychopathie, en suggérant que l’influence des psychopathes et autres déviants n’est pas qu’une simple influence parmi tant d’autres affectant la société, mais que, si les circonstances sont favorables, elle détermine la manière dont nous vivons, ce que nous pensons, et la façon dont nous jugeons ce qui se passe autour de nous. Quand on comprend la véritable nature de cette influence : qu’elle est sans conscience, sans émotion, égoïste, froide et calculatrice, dénuée de tous standards moraux ou éthiques, on est horrifié, mais en même temps, tout commence à s’éclairer soudainement. Notre société perd de plus en plus son âme parce que les personnes qui la dirigent et qui donnent l’exemple sont sans âme — ils n’ont littéralement aucune conscience. Quand vous en venez à comprendre que les rênes du pouvoir politique et économique sont entre les mains de personnes sans conscience qui ne possèdent pas de faculté d’empathie, cela permet de regarder ce que nous appelons le « mal » d’une façon totalement nouvelle. Le mal n’est plus seulement une question morale ; il peut alors être analysé et compris scientifiquement."

  12. 112
    naif dit:

    MICHAUD à 10h43

    "Le 22 avril un formidable résultat J'EN SUIS SÛR, moi je vois bien entre 15 et 18 %.si ce n'est plus"

    Vous êtes voyant ! Proposer des chiffres. Même si ce n'est pas volontaire, c'est se caler sur ce que l'on entend toute la journée, et se mettre dans la tête des résultats auto-réalisateurs.

    Concernant les coups médiatiques portés à JL Mélenchon et pour parodier notre blogueur MICHAUD, je suis sûr que cela ne l'atteint pas, parce qu'il nous avait prévenu dans ces derniers billets.
    Il connaît le milieu politico-médiatique dans lequel il évolue. Il ne se leurre pas et s'il nous éduque à travers les meetings, billets, site internet, tracts, livres et autres moyens c'est bien pour que nous ayons les moyens de résister.
    Le slogan de campagne n'a pas été défini au hasard.
    Ne vous apitoyez pas sur le porte parole du FdG. Il est solide et il connait bien la musique.Même pas mal... Par contre il sait qu'il a besoin de nous tous.

  13. 113
    tilk dit:

    On lache rien, nous sommes comme vous, sur le tas face à tant de stupidité que c'est trop écoeurant, le premier col passé en voila un autre, il y a encore derriere, la presidentielle n'est pas l'arrivée, alors on se bouge pendant que vous faites pose méritée, nous vous proposerions une transmission d'energie vitale si c'etait faisable...Merci JLuuuuc

  14. 114
    Daneel dit:

    La question qu'ils poseront certainement est: Allez vous voter pour Hollande au 2ème tour.
    De mon côté, si par malheur notre candidat n'est pas au 2ème tour, je ne voterais qu'au candidat qui fera:
    - Le SMIC à 1700 euros
    - Le revenu maximum par part fiscale de 360000 euros
    - la règle des 1/20
    - Le référendum sur le nucléaire
    - Le référendum sur le MES
    - L'imposition différentielle sur les français à l'étranger
    ET la sortie de l'OTAN.

  15. 115
    NeD dit:

    Et pour finir (après je ne vous embête plus ;-)) :

    ‎"Depuis des années, des artistes, des écrivains, des philosophes et d’autres tentent de comprendre pourquoi notre monde est une vallée de larmes perpétuelle. Ils ont tenté de trouver des explications moralistes. LOBACZEWSKI consacre la première partie de son livre à une discussion sur la futilité de cette approche, suggérant à la place une approche scientifique fondée sur une compréhension du mal en tant que « maladie de société », en tant qu’actes commis par des déviants pathologiques au sein d’une société. Privés de la capacité à éprouver de l’empathie envers les autres, ces gens ne peuvent ressentir cette souffrance, pas plus qu’un chat ne ressent la souffrance d’une souris quand il joue avec elle avant de la tuer."

    Sinon, j'ai appris hier, de la bouche d'un journaliste, correspondant local pour deux quotidiens de mon département, que l'une de ses rédactions lui avait refusé un article qu'il voulait écrire pour parler du FdG, dont des représentants avaient un stand au marché du bourg dont dépendent nos villages (je vis en zone rurale). Encore un bel exemple de l'attitude partiale et injuste des médias !

    Encore merci, et on vous soutient, et on continuera après les présidentielles car on la veut, cette VIème république ! Alors puisez force et courage en nous tous.

    RESISTANCE !

  16. 116
    Phidias dit:

    Petite idée de diffusion virale pour ceux qui ont Facebook : mettez une photo de profil FdG. Personnellement j'ai décidé de mettre celle-ci, qui est selon moi un bon résumé du projet et qui a l'avantage d'être drôle !

    Une simple diffusion de cette photo par mail à tous vos contacts peut-être aussi une super idée. A défaut de convaincre, cela peut amener les gens à s'interroger et donc à s'informer.

    La démocratisation de l'internet sera la perte des capitalistes !

    Je regrette immensément de ne pas pouvoir aller à Marseille...

  17. 117
    Gerard Mantord dit:

    Voter Hollande ? JAMAIS DE LA VIE. Ni pour les autres clowns tristes de la droite faisandee.
    Si le FdG n'occupe pas l'espace politique apres cette election de polichinelles, alors ca sera resistance dure.

  18. 118
    JCM31 dit:

    Avoir un Président qui résiste avec le peuple qui l’a élu,n’est-ce pas la meilleur chose qui puisse nous arriver ? Les attaques en règle sur le FdG et Jean-Luc Mélenchon par la plus part des médias et hier sur la radio qui se revendique de "la différence"(les affranchis).Ces médias qui annoncent les rassemblements UMP/PS et ignorent complètement celui du Front de Gauche le 14 à Marseille, qui promet d'être énorme remplie d'espoirs&de ferveurs.
    *Voilà de quoi clouer le bec à cette bande d'ingrats&d'incultes de médiacrates
    http://www.sylvaindurain.fr/chouard/.La vidéo sur Chavez et lumineuse d'objectivité (ça nous change d'Onfray) et humoristes qui passent leur temps à baver leur fiel haineux et de mépriser du même coup tous ces citoyens lucides et responsables qui se rassemblent naturellement de leur plein grès,lors des meetings.Pas de doutes,la machine à enfumer les cerveaux est bien en marche. Cela promet pour la suite,mais nous sommes déjà des partisans en résistance et plus rien ne pourrait nous déstabiliser&nous arrêter.
    Oubliez un peu la télé et la radio,sur lesquelles un bouton marche/arrêt est toujours disponible, aux moments opportuns,sachant que pour ces émissions, l'audimat reste une priorité.Il serait bien dommageable de se priver d'une émission culte&d’intérêt public comme "là bas si j'y suis"celle du 10 autour du Diplo d'avril" donne un aperçu sinistre de ce qui nous pend au nez si nous loupons le rdv du 22 avril 2012.Peut-on faire...

  19. 119
    mimi dit:

    Pour le clip j'ai pensée exactement la même chose ça n'a de marrant que l'apparence.bizard bizard.On lâche rien!

  20. 120
    Le Rouge est mis ! dit:

    Bonjour Jean-Luc, bonjour à tous,
    Le lien vers l'article de Paris-match dont parle Jean-Luc: http://www.parismatch.com/People-Match/Television/Actu/Davina-apres-la-tele-le-Tibet-388107/

  21. 121
    Mélopée dit:

    Un de mes connaissances, militant socialiste est, tableau classique d'accord avec le FdG, mais va voter utile par une quasi terreur de voir passer NS. De plus, il croit fermement que FH tiendra tête au traité Sarkozy-Merckel. Mais, j'ai découvert, ses seules sources d'information étant la télé, les journaux et ce qui se dit dans sa section, qu'il n'avait aucune idée de ce qu'avaient été les votes du PS au Parlement Européen, et en France sur ces traités. Il n'avait même jamais entendu parler de l'"abstention dynamique" du PS. Je pense l'avoir ébranlé car il est bien conscient du danger européen.
    Pour le dette, il a argumenté, de façon non valable, à mon sens, que la France n'était pas l'Amérique Latine. Alors, qu'il ne s'agit pas d'une question de peuples, quel que soit leur localisation géographique, mais d'un même système qui s'exerce quelque soit le lieu.
    Il est persuadé que l'anticommunisme est trop fort en France (en tout cas en Alsace) pour que M. Mélenchon puisse l'emporter au second tour. Enfin, il est gêné, car il ne voit pas de ministrables dans le FdG.
    Je ne lâche rien.

  22. 122
    laurent dit:

    Bonjour monsieur Mélenchon,

    m'étant prostitué temporairement dans la finance de trading pendant 5 ans pour des raisons alimentaires je vous soutiens entierement. Puisque vous lisez ces commentaires mais que votre temps est precieux restons synthetiques:

    - Je ne vous vois pas defendre le financement du deficit budgetaire annuel par l'emission de monnaie comme vous le POURRIEZ face a la Droite:

    *combler chaque année le deficit serait une application strictosensu de leur sacrosainte regle d'or et arreterait l'endettement chronique que la loi de 73 a permis (en obligeant l etat a se financer sur les marchés privés)

    *l'inflation generée serait tout sauf mauvaise: car infine ca ferait payer le deficit aux salariés (pouvoir d achat) MAIS AUSSI aux possesseurs de capitaux (par devaluation de leur fortune en euros) = financement budgetaire par l impot le plus egalitaire qui soit (et c est bien ce qui les ennuie puisqu ils roulent pour les banques et les rentiers) sans possibilté d evasion fiscale..

    * ca reviendrait a empecher les preteurs privés de nous prendre en otage depuis 4 ans en faisant" la greve du pret", exercant donc un droit de retrait tant qu on les aura pas rassuré sur la sanité des banques relayant leurs fonds (subprimes=agression de conducteur? :D) et tant qu on aura pas revaloriser leurs "salaires" (les taux auxquels ils pretent). Selon la droite, en cas d abus du droit de greve il faut un service public minimum,non? :D

    Bon...

  23. 123
    khalid dit:

    Ouai ben moi je vois bien 30 % au premier tour pour le front de gauche !
    Qui osera contester cela ! Si comme moi, tout le monde arrive a ouvrir les yeux de son entourage et a le convaincre. Il y a pas de raison. Ce qui m'étonne le plus, c'est la facilité avec laquelle j'y parviens. Enfin avec argument a l'appui tout de même. Merci jean luc !

    On lâche rien c'est tout !

  24. 124
    Dotta Liliane dit:

    Quel bonheur de voir ces soutiens qui viennent du monde entier! Je crois vraiment que ce qui se passe en ce moment, en France et ailleurs, c'est le vrai désir d'une refondation de la société. Nous en avons marre, marre, de ce pouvoir exorbitant de la finance, des marchés!
    Comment certains ne voient-ils pas l'obscénité qu'il y a à se prosterner ainsi devant le dieu Fric?
    La vie, c'est tellement autre chose...C'est tellement plus beau, plus fraternel!
    Jean-Luc, tu as eu le talent de rassembler, comme porte-parole les espoirs de millions de gens; nous continuerons, quoi qu'il arrive ce combat! Mais c'est vrai que certaines attaques blessent profondemment...
    Nous sommes tous ensemble, nous ne craignons rien...Nous finirons, peuples réunis, à changer ce vieux monde, parcequ'il est fichu!
    En attendant allez les pichouns de Marseille, faites voir au pays de quoi vous êtes capables!
    Je vous embrasse tous, y compris toi,Jean-Luc, surtout toi, car tu es à l'avant-poste!
    Lili

  25. 125
    Zone42 dit:

    Un article qui s'interroge sur l'identité des commanditaires du clip :
    http://reflets.info/sexe-musique-et-politique/

  26. 126
    Safya dit:

    Jean-Luc, tu es mon héros! Tu as un parcours absolument spectaculaire en tant que candidat ces dernières semaines. Tu suscites un engouement inégalé. Tu incarnes ce que beaucoup, dépités par des années de manœuvres politiques favorisant les nantis, espéraient. Tu insuffles une nouvelle énergie, un nouvel espoir, celui du Vrai Changement! Tes convictions et tes valeurs trouvent un écho dans nos cœurs. Tu es notre porte-voix, notre symbole, celui de l'Authenticité. Tu surfes sur la vague du Vrai Changement et nous voulons voguer avec toi sur un océan d'espérance, de justice et de sérénité! Continue de nous donner la force d'espérer et d'agir avec une force et une passion infinies, afin que le 22 avril la voix du peuple, à l'unisson, s'élève à travers la France et crie Victoire.
    Le Vrai Changement, c'est maintenant. Avec Toi ♥
    #PlaceAuPeuple

  27. 127
    Célia dit:

    Une analyse d'un statisticien sur les sondages : http://www.jcenglebert.be/?id_article=136
    A faire circuler !

  28. 128
    sylvie02 dit:

    Je reviens d'une matinée de tractage dans les petits villages picards noyés dans une brume fraîche.
    Me suis encouragée en fredonnant " On lâche rien !"
    Un constat: les réseaux militants se sont réactivés, affiches et tracts partout, en écho à vos discours et interventions, à la fois justes et brillants: belle complémentarité, rassurante d'humanité et de solidarité !
    L'accueil est bon.
    Aucun autre "tracteur" à l'horizon, j'en déduis qu'ils manquent de "moteur"..
    Car ce qui nous pousse et fait notre force, c'est cet espoir suscité par le Front de Gauche et vous, son porte-voix sans faille.

  29. 129
    stéph24 dit:

    bon courage JL, tiens bon la rampe.
    un soutien indéfectible.

  30. 130
    Vincent dit:

    Bonjour chers concitoyens, bonjour Mr Mélenchon

    Merci. Merci a a tous de me rendre la fierte d'etre Francais.

    Pour etre honnete avec vous, je gagne tres correctement ma vie, et je n'ai, selon les criteres communement admis, aucune raison de me plaindre de la societe.

    Toutefois, depuis 2 ans que je bosse comme un acharne pour une multinationale americaine, je peux vous dire que je ne suis pas heureux. Tous mes amis vivent comme des animaux de batterie dans des HLM en banlieue parisienne, et n'ont aucune conscience de l'appareil qui les maintient la tete sous l'eau.

    J'envisageai meme l'exil fiscal en Suisse ou en Italie.

    Puis j'ai lu votre programme, je ne vous connaissais pas encore il y a 1 mois.

    Vous m'avez rendu la fierte d'etre Francais. Vous m'avez donne envie de payer des impots.

    Bravo Mr Mélenchon

    Continuons le combat

  31. 131
    Le Rouge est mis ! dit:

    Je rappelle nos 2 priorités:

    1: être en tête de la gauche DEVANT Hollande au 1er tour !
    2: faire gagner la Gauche au 2e tour !

    Soyons ambitieux ET n'oublions pas d'être responsables.

    Mélenchon, Présidons !

  32. 132
    Agrion dit:

    Je me permets d'insister lourdement, parmi les milliers de raisons que l'on trouve à attaquer Marine Le Pen, celle-ci me paraît très opportune et judicieuse : elle propose de supprimer " des " radars, le permis à points et d'amnistier la criminalité routère. Membre de la Ligue contre la Violence Routière, deux fois victime endeuillée, cette proposition est tellement démagogique et dangereuse que je m'étonne de ne voir aucun candidat, aucun journaliste la réfuter ! De telles mesures anéantiraient 20 ans de travail militant, d'efforts pour adopter une conduite respectueuse et civilisée... Ne nous identifions pas aux chauffards du front national, que diable ! Même si personne, personne n'aime se faire flasher, payer une prune ou perdre un ou deux points, PERSONNE NON PLUS n'aime suivre le corbillard de lhomme aimé et du frère perdu. Aux fachos une conduite de beaufs fachos, à nous une conduite qui prône L'HUMAIN D'ABORD. Merci.

  33. 133
    Sacha dit:

    Bonjour à toutes et à tous.

    A J-10 du premier tour de l'élection présidentielle, il est certain que Sarkozy doit s'en aller, et que le nouveau Président que nous devons élire doit représenter la rupture avec la droite, et les systèmes qui nous ont conduit où nous en sommes.

    J'ai lu avec attention le billet de Mr J.L.Mélanchon ainsi que tous les commentaires, et j'ai une question à poser soit à Mr J.L.Mélanchon, soit aux commentateurs de cet espace de communication, car il y a quelque chose que je ne comprends pas. Pardonnez-moi par avance mon ignorance en la matière.:))

    Qu'a donc de si "efficace" pour ne pas dire "extraordinaire" ou "merveilleux", la politique appliquée en Équateur par Mr D.Correa, ou en Argentine par Mme Kirchner, cette dernière ayant été citée dernièrement par Mr J.L.Mélanchon lors d'un de ses derniers passage télévisé.

    Merci par avance pour vos réponses et...

    Bonne journée à toutes et à tous :))

  34. 134
    Jean Louis CHARPAL dit:

    @ 57 Paul.G à 10h05 : " En potentiel de vote, Jean Luc est passé devant Sarko! (34% contre 33%)."
    @ 82 Hold-up à 11h02 : " Jean-Luc Mélenchon devient le candidat incarnant le plus le changement.Jean-Luc Mélenchon (60%) devance de sept points le député de Corrèze (53%), qui a fait du changement son slogan de campagne. "

    Tout s'éclaire ! Il ne faut pas chercher plus loin l'explication de la vague médiatique de haine, de mensonges et d'insultes qui déferle sur notre porte parole. Il ne faut certes pas "vendre la peau de l'ours", ni rien lâcher, mais il est évident que si Jean-Luc n'était pas en mesure de créer une énorme surprise (pour " les autres ", mais pas pour nous), il ne serait pas l'objet, de la part des chiens de garde, d'une telle hystérie ! Je ne veux pas "porter la poisse" au FdG, mais je crois sérieusement, et de plus en plus, qu'une victoire est possible.

  35. 135
    mimi dit:

    Nous sommes sur la même longueur d'onde car ce que vous citez d'un blogueur j'en avez fait un copié collé sur mon mur et ça a même fait réagir des FN qui me dise : voter FN ce n'est pas être raciste ah bon ! c'te blague.

  36. 136
    Sophie SL? dit:

    A propos du clip de "Victoire"

    Quand je l'ai découvert, hier, j'ai été choquée et ai même soupçonné un montage (assez réussi, je dois dire) pour décrédibiliser Jean-Luc Mélenchon et prouver ainsi sa pseudo aura de Rock-star : mise en scène d'une groupie, très lascive et engluée dans des schémas de domination patriarcale, qui, par son attitude, est à l'opposé de tous les messages d'anticipation et de parité portés par le front de gauche.

    Je dois dire qu'étant parolière à mes heures perdues (ou gagnées, selon le point de vue ;-), j'aurais préféré un clip plus en cohérence avec ce que nous défendons. Dommage ! je n'ai pas les outils pour créer ce clip !

    Trop peu d’espace, mon cœur va s’enliser
    Quand on m’impose, la bien pensance unifiée
    Moi je regarde l’infini des horizons
    Et je me farde des couleurs d’insurrection

    Ils me répètent, primats à l’économie
    Moi je rouspète, « L’humain d’abord » à tout prix
    Car dans leurs cases, je ne veux être enfermé
    Les plus belles phrases enfantent la diversité

    Partager, n’est-ce pas le cœur des hommes
    Vivre ensemble, des plus ancrés jusqu’aux rroms
    Valoriser, l’intelligence collective
    Et protéger, une planète à la dérive

    Si tu veux, bouger les horizons
    Si tu peux, croire encore à l’empathie
    Si tu oses, civique insurrection
    Alors lève-toi, affirme la démocratie

    Mélenchon a osé tous ces mots
    La sagesse a applaudi en écho
    La folie qui s’instituait en raison
    Eût beau jurer, l’intelligence sut faire Front

    Que...

  37. 137
    grosh dit:

    salut à tous
    j'ai une question ;le peuple Français peut il traduire Nicolas Sarkozy devant le tribunal internationale des droits de l'homme pour dénie de démocratie ?

    on ne lache rien !

  38. 138
    MichelP dit:

    Merci encore pour ce nouveau billet émouvant et qui ravigote.
    Mais je ne comprends rien à cette histoire de clip! Ce serait donc pour une pub? mais alors on va utiliser votre image pour vendre un produit dont à priori vous ne savez rien et sans avoir votre aval? Et en plus sa diffusion pourrait entrer dans le décompte de votre temps de parole?. Mais attendez, on est où là..?!

  39. 139
    julie dit:

    à propos de l'Equateur:
    je profite du billet pour me permettre de poser une question que je n'aurais pas oser poster ici: je reçu un mail pour une pétition concernant l'accès à l'eau pour des indigènes qui seraient menacés par un projet minier du gouvernement.
    est-ce une façon déguisé de saper la politique de Corréa ou est-ce qu'il y a un réel problème? Je sais qu'il y a quelques spécialistes de l'Amérique du Sud sur ce blog, peut-être pouvez vous répondre ou envoyer des liens, y compris en espagnol. merci d'avance..

  40. 140
    grosh dit:

    pour déni de démocratie *

  41. 141
    khalid dit:

    @ Phidias 115

    Très très drôle ton affiche. Je vous invites tous a l'imprimer et faire circuler ! Avec l'humour, le message passera mieux chez certains !

  42. 142
    Antraigues dit:

    Vu à l'instant sur le site du Nouvel Obs.: Un dossier : "Hollande et Mélenchon: ce qui les rapproche, ce qui les sépare". Dossier relativement objectif, si ce n'est quelques omissions essentielles telle que la sortie de l'OTAN, un certain parti pris dans l'analyse de la lutte contre les niches fiscales, et une allusion à des bruits de couloirs invérifiables quand à la politique de défense. Disons qu'on a vu pire ces derniers temps...

  43. 143
    jeannot dit:

    Je désire voir et écouter le clip sur le fond de la chanson "MA FRANCE"
    Qui peut me transmettre où le trouver.
    Salut fraternel de confiance dans un avenir plein d'espérance dans le Front de Gauche.

  44. 144
    Cathar(31) dit:

    Thème: "ils ont à nous apprendre" (Citoyen93 11h41), traitement des médias
    Ayant vécu personnellement au Vénézuéla de 1997 à 2003 en pleine révolution citoyenne qui a vu l'arrivée de Chavez au pouvoir j'ai été impressionné par la violence des médias privés à l'encontre du comandante (désinformation permanente, injures, appels à peine voilés au coup d'état, etc...). Ce dernier a toujours opposé à toute cette rage une sorte d'assurance, de force intérieure (j'irais jusqu'à dire de compassion) et d'énergie qui se nourrissent de convictions profondément enracinées en lui (nées elles-mêmes de l'histoire bolivarienne du pays) et du contact direct avec les gens de son peuple (manifestations massives régulières, écoute, etc...)

  45. 145
    Marie-Christine67 dit:

    A vous lire, on sent bien que cette déferlante de calomnies vous touche et vous affecte.
    J’en suis sincèrement désolée.
    Mais voilà, vous faites peur, car le programme du Front de Gauche est cohérent, solide, et surtout porteur d’optimisme et d’espoir !
    De surcroît, c’est vous Monsieur Mélenchon, qui marchez devant et j’ai beau chercher, aucun autre candidat ne vous arrive ne serait-ce qu’au quart de la cheville : vous êtes un monument d’intelligence, de culture, vos analyses sont d’une finesse rare.
    Désolée de faire souffrir votre modestie !
    Blindez-vous et souriez, car vos milliers de militants (j’en suis) vous soutiennent et ne laissent rien passer; à chaque occasion, nous démontons point par point les propos nauséabonds vous concernant et affaiblissons ainsi ceux qui en sont les instigateurs.
    La révolution citoyenne est en marche…rien ne l’arrêtera.

  46. 146
    devuyst dit:

    A propos du clip, avez-vous vu comme les journalistes l'ont accueillie sur le plateau de Canal? Ils l'ont raillée en l'interrogeant sur son soutien au Front de gauche, et sur la main que mettrait Mr Mélenchon sur le bénéfice des ventes du CD. Elle a essayé de dire bien sûr que c'est chanter qu'elle rêve de faire et, en même temps, son trouble d'avoir entendu un homme si cultivé, si touchant, si élégant. Ils ont été incapables de se laisser faire par ce trouble qui lie l'intime et le politique. Qu'est-ce que l'émoi ? Canal joue tous les jours là dessus; il trouble et jouit du trouble, par exemple, sur le visage de cette chanteuse. Mais attention ! La logique de Canal ne va pas loin. Cela pourrait être l'émotion réelle de la fille qui touche vraiment.Car après tout, elle est juste dans le ton, elle : elle cherche à chanter. Et elle dit qu'elle "aime" Mélenchon, ce qui est vrai puisque elle a bien senti chez lui quelque chose de différent : lui aussi joue de ce même registre, loin des calculs ! Les médias feraient bien de se ressaisir; les conseilleurs en communication sont peut-être devenus trop bêtes ! Fini la fascination. Cette chanteuse a tapé dans le mille et peu importe qu'elle ait un buzz ou pas car c'est quoi un buzz, un... (libre à chacun de le définir).

  47. 147
    teres dit:

    la vérité mise à l'épreuve est bon signe pour le peuple qui vous suit de mieux en mieux...dans la lumière d'une vie meilleure que personne ne lui propose mieux que le Fg...combien ne votant pas ou plus du tout,ou votants à droite et même Ps...me disent voter pour vous.....les loups déguisés en agneaux se révèlent en cette ligne droite des élections..courage et bises de nous tous ! merci à vous et à vous tous....élections ou pas..nous ne quittons rien !

  48. 148
    Souzou dit:

    Tous les ponts mènent à Mélenchon!

  49. 149
    Maurice dit:

    Que signifie tout à coup cette agitation médiatique entre mensonge et caricature ? Comment, Mélenchon n'est plus le chouchou ? Pourquoi, en effet, tous les candidats se mettent à taper à bras raccourcis sur le candidat du Front de Gauche y compris le brave Poutou et les autres à gauche qui feraient mieux de s'employer à laminer Marine Le Pen et Sarkozy ? Le système s'affole-t-il face à l'irrésistible ascension du candidat du Peuple ? Ils ont pris au sérieux et voient arriver la vague de la "Révolution citoyenne". Face au mépris qu'ils affichent, la colère du peuple effraie les riches. Je me plais à croire, mais ce n'est sans doute qu'un tour de mon imagination fertile, que de vrais sondages tenus secrets, placent le Front de Gauche en deuxième position. Et là, ce sera un séisme encore plus fort et plus noble que celui du 21 avril 2002. Je rêve ? Certainement mais il ne nous est pas encore interdit de rêver.

  50. 150
    Doudou dit:

    Surtout Jean Luc, ce soir explique bien la dette indigne et le mécanisme qui nous entraînera à la récession si on écoute les tenants de la pseudo "règle d'or".Dupont Aignant et Le Pen ont pris le train en marche, et on les entend actuellement sur ce thème. Au final, c'est toi qui doit emporter le morceau sur ce sujet que tu connais si bien.
    De même tu dois exiger absolument de parler des retraites et d'écologie politique, sur ces sujets primordiaux tous les électeurs ne savent pas encore que c'est toi le plus en pointe.Bon courage, et merci!

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 1127 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive