03avr 12

Vierzon, Limoges, Toulouse

En marche vers le Capitole

Ce billet a été lu 144 682 fois.

grignyQuand aurais-je de nouveau l’occasion de me retrouver devant ce clavier ? J’ai derrière moi déjà tant de jours sans trêve ! Mais de si beaux moments aussi. Un tunnel d’activité m’attend ! Trois jours sur les routes puisque je vais aller à Vierzon, Limoges et enfin place du Capitole à Toulouse. Puis j’enregistre les clips de campagne. Deux émissions de télé et… la semaine suivante sera déjà là. La cadence est rude. Mais inévitable. J’en déduis que le temps d’écrire va encore se réduire. Je prévois donc un changement provisoire de ma façon de m’exprimer sur ce blog. Puisque je n’aurai pas le temps d’écrire, je vais peut-être faire une « pastille vidéo » régulière. Je ne sais pas encore à quelle cadence. Et je regarde encore comment faire pour ne dépendre de personne pour le réaliser. Mon fidèle webmestre m’accompagnera dans cette nouvelle aventure. Son formidable travail de modération de cette agora qu’est devenu ce blog s’exercera dans un cadre nouveau.

En illustration de ce billet des images de la rencontre, dans un gymnase dimanche 2 avril dernier, entre Jean-Luc Mélenchon et une centaine d'habitants du quartier de la Grande Borne à Grigny dans l'Essonne. Photos : S. Burlot.

J’ai aimé être à Grigny ce dimanche. Je reconnais que c’était très dur physiquement après une telle semaine, continuée, la veille encore, par la soirée LGBT. Elle m’a si terriblement stimulé ! Je place ce grigny_02moment-là sur le même plan que le moment passé avec l’association pour le droit à mourir dans la dignité et celle sur la lutte pour les droits des femmes. Ce sont les frontières de la condition humaine, comme je les conçois pour me demander comment les abolir.

Mais à Grigny c’était le thème de la banlieue qui m’occupait. En fait, pour nous, c’est un thème à reformuler. Notre point de vue récuse la stigmatisation du « hors droit commun » qui est devenu le lot officiel de toutes les politiques dites « de la ville ». La problématique de la révolution citoyenne est fondée sur l’avancée de l’égalité des droits. La question des moyens arrive alors à sa place : celle d’un moyen au service d’un objectif valable pour tous et non d’une fin en soi. Le dire n’enlève rien à ce qui doit être fait de particulier et en particulier. Mais c’est une façon de le poser comme un droit commun mis en œuvre et non une mesure d’exception qui fonctionne comme unegrigny_00a discrimination et une stigmatisation de plus.

La banlieue joue dans notre réflexion politique le même rôle que la découverte du « précariat » comme catégorie sociale caractéristique du nouvel âge du capitalisme. C’en est la forme territoriale. Mais nous ne parlons pas, nous, avec la langue des euphémismes. Nous n’évoquons pas les « territoires abandonnés ». Nous ne parlons même pas de populations abandonnées. Nous parlons de populations surexploitées. Telle est la fonction de ces espaces : le parcage des populations hyper-serviles de notre temps. Tout cela se lit dans les chiffres à livre ouvert. Mais il faut en retenir le sens social et non la description territoriale. Le territoire ici est l’apparence que prend le lien social. Il s’agit d’un apartheid. Ce ne sont pas les quartiers pauvres qui sont le problème, c’est la société qui  produit la pauvreté. Si la pauvreté grigny_08aexplose ici, c’est parce que la richesse explose ailleurs. Si la violence explose en bas, c’est parce que la violence de la guerre économique est devenue la norme que le haut impose à tous.

4,4 millions de personnes vivent dans les 751 quartiers en « Zones Urbaines Sensibles ». On y trouve 43% de moins de 25 ans quand il y en a seulement 30% dans l’ensemble de la population. Ce qui devrait être un atout est transformé en plaie. Car le taux de chômage des jeunes dans les ZUS est de 40% contre 25% dans tout le pays. 43% des jeunes hommes sont au chômage, 37% des jeunes femmes aussi. Il est de fait que le taux de chômage dans ces zones est de 21%, alors qu’il est de 10% dans tout le pays. Cet écart qui accable ces populations se creuse avec l’accélération du modèle libéral. Car  le chômage progresse plus vite dans les zones urbaines sensibles que dans le reste du pays. En à peine un an, de 2009 à 2010, l'écart entre le taux de chômage local et celui du reste du pays est passé de 8,7 points à 10,6 points ! Parmi la pluie de chiffres que l’on peut donner, qui montrent comment on peut reconstruire le regard en partant de la condition sociale des habitants plutôt que de leur adresse, ceux qui touchent la santé sont les plus frappants. La mauvaise santé dentaire concerne 53 % des habitants de ces quartiers contre 40 % dans le reste du pays. Malbouffe, vie pénible et vie disloquée produisent tous leurs effets. Il y a 47% des femmes en surpoids dans cette population et la mortalité y est plus élevée que partout ailleurs. Le professeur Emmanuel Vigneron a pu faire une carte qui résume la situation en évaluant la mortalité et legrigny_04b niveau des revenus le long des voies du RER. Accablant. Entre la station du RER Luxembourg et le parcours essonnien, le revenu par personne diminue en moyenne de moitié selon les stations et la probabilité de mortalité de même.

Grigny où je me trouvais ce dimanche est une caricature de cette situation voulue et organisée. La mairie de gauche tâche de remonter la pente et le pouvoir lui enfonce la tête dans l’eau dès qu’elle l’en sort. Cette ville est la plus pauvre d'Île-de-France. A deux pas du synchrotron, du Plateau de Saclay, d’Ariane Espace et des centres de recherche du génome, sans oublier l’aéroport d’Orly, la gare TGV de Massy, le tout constituant la zone industrielle la plus développée d’Europe. Le territoire n’est rien puisqu’il n’explique rien et ne règle rien. Tout est social donc tout est politique. Près de 10 000 Grignois vivent sous le seuil de pauvreté.

Le comique de situation de ce passage à Grigny a été la mobilisation contre nous d’une poignée d’élus UMP à la ramasse, avec des énergumènes locaux dont notre réunion dérangeait les trafics. De tels bouffons aux propos si incohérents que même les micros et caméras s’en détournèrent ! Et s’il y a eu des exceptions à ce cordon sanitaire médiatique, l’essentiel est que les caïds aient bien compris que la mobilisation politique populaire ne respecte pas le privilège territorial qu’ils prétendent grigny_09s’attribuer. « Vive Sarkozy » criait pour finir le bouffon qui tenta jusqu’au bout de perturber le rassemblement nombreux sur le stade Bélier. Vaste programme !

Mon discours était pénible à prononcer : en plein soleil de face et avec un vent de poussière fine qui me sécha la gorge aussitôt qu’il se leva. De loin j’apercevais des visages amis de mes années de vie militante en Essonne. J’enrageais de ne pouvoir courir embrasser celui-ci ou celle-là, mes très chers camarades des jours anciens et même finalement moins anciens. On se reverra les amis ! Je ne vous quitte jamais. Le discours a été filmé et mis en ligne sur ce blog aussi vite que possible. Nous verrons bien s’il parvient à se diffuser autant que d’autres le font. Je vous y propose une trame de lecture politique. Elle manque de détails, c’est certain, et même de déclinaisons. Treize ans de conseiller général de banlieue me permettent assez de le savoir ! Tenez compte du fait qu’à partir d’un certain nombre de gens présents, il faut nécessairement donner un ton de harangue à son propos. Néanmoins, je pense avoir donné l’épure essentielle d’une manière d’approcher la question posée comme je la vois à présent. Je me fais le reproche de ne pas avoir utilisé sur place les exemples de la gestion « la gauche par l’exemple » qu’animent mes amis sur place. Je pense là au grigny_11travail de Gabriel Amard sur la régie publique de l’eau ou ses actions pour faire naître une monnaie complémentaire locale dont il sera bientôt question ici.

Vierzon, Limoges, puis Toulouse. Dans le plan initial, Toulouse était prévu comme une réplique de la Bastille. Marseille de même. Je ne parle pas du nombre des participants mais du thème : la sixième République. Cette méthode est le moyen de construire notre force et de l’homogénéiser autour d’objectifs communs de longue durée. Je crois que chacun d’entre vous a bien compris ce que nous faisons dans nos rassemblements. La démonstration de force est un moment du rapport de force. En se construisant, elle l’élargit. Notre force croît à mesure que nous en faisons la démonstration. Aucune magie là-dedans. La force rassure. Donc elle conforte et confirment ceux qui sont en mouvement. Puis les nouveaux acquis se plongent eux-mêmes dans l’action, et le succès les enhardit. Et ainsi de suite, de fil en aiguille comme on dit. Tout cela, c’est la méthode d’enracinement du processus que nous sommes en train de construire. Plus jeune, je me préoccupais beaucoup de tous les instruments de mesure de ces grigny_10sortes d’action : prise de tracts, d’affiches, nombre de réunions et ainsi de suite. En 2005 j’ai pu observer au premier rang ce que voulait dire une mobilisation partie du terrain et quasiment autonome. Le rapport entre les organisations politiques et le mouvement entre dans une symbiose qui éteint bien des débats théoriques sur le sujet.

A présent le fonctionnement des réseaux sociaux ajoute un espace d’autonomisation et d’enracinement de l’action absolument neuf et d’une puissance inouïe. Cela, je crois que tout le monde parmi vous l’a bien compris. Mais j’observe un fait supplémentaire à propos de ce que permettent ces réseaux. Loin de pousser à une balkanisation de la pensée, des mots d’ordre ou des angles d’analyses, il se produit au contraire une homogénéisation croissante de ceux qui s’impliquent ! On voit même une diffusion accélérée d’un vocabulaire commun et parfois même d’objets très sophistiqués tels que chansons, slogans, et même de consignes d’action, rendez-vous militants et ainsi de suite. Je sais bien que ce n’est pas le moment, mais dans mon esprit une refonte complète de ma manière de penser l’action de parti et le travail d’éducation populaire est en train de se faire. Je pense cependant que le niveau d’auto-organisation que je constate est un signal politique de l’état de ce qui se passe dans la profondeur du pays et pas seulement dans la périphérie de nos organisations ni même de leur deuxième cercle. Je crois que le Front de Gauche devient un Front du grigny_13bpeuple et que cette mutation le transforme en une entité politique de masse, une sorte de Front populaire en quelque sorte. Normalement un tel phénomène se constatera sur d’autres plans, comme celui de la lutte en entreprise ou dans les administrations. Bref, je crois que le mois de mai sera chaud. 

Trois rendez-vous donc. Je pense que nous serons nombreux. Cela ne veut pas dire que je verrai beaucoup de monde. Car, comme vous l’avez peut-être remarqué, je me mets très en retrait entre les moments où j’interviens, pour ne pas rendre plus difficile l’organisation de l’événement. En effet, ma présence déclenche des mouvements de foule qui peuvent devenir très dangereux pour les gens qui se trouvent là, les enfants et les personnes à mobilité ralentie en particulier. C’est un peu frustrant, je ne le cache pas. Mais c’est, de toute façon, inévitable et il est responsable d’agir de cette façon dans notre intérêt à tous. Si vous venez à une de ces réunions, remarquez les cohortes de camarades qui sont au travail et à la manœuvre. Souvenez-vous que la quasi-totalité sont des bénévoles. Les filles et garçons que vous voyez arcboutés dans l’effort faisant la chaîne, portant des paquets et ainsi de suite, sont le reste du temps des instituteurs, des ouvriers d’usine, des chômeurs, des étudiants. Entre eux c’est la tâche à accomplir qui fixe la hiérarchie de l’urgence, un point c’est tout. La camaraderie et l’esprit d’équipe qui naît là-dedans fait partie du programme ! Même si je sais parfaitement bien que ça couine et grince aussi. Cependant si j’en parle c’est parce que je veux faire connaître cet aspect de notre engagement avec le souci qu’il se diffuse grigny_14et fasse école. Le style de ce parti d’action que nous formons est une telle bouffée d’oxygène après les mois et les années de miasmes et ergotages confidentiels ! Tous apprennent à agir et à prendre l’habitude de l’efficacité collective. C’est un capital collectif très précieux pour la suite des événements qui arrivent.

Je suppose que j’y verrai beaucoup de rouge. La couleur. Mes amis, mettez du rouge, montrez le rouge : drapeaux, vêtements, accessoires. Vous allez trouver mille et une idées j’en suis certain. Ce printemps doit être rouge. A Toulouse commencez cette démonstration. Notre mouvement porte un programme politique mais aussi une culture qui l’enracine et le projette en même temps. Vous savez tout cela comme moi. Il faut expliquer autour de nous ces rites. Trouvez dans mes notes et sur la toile ce qu’il vous faut à ce sujet. Le rouge était la couleur des sommations avant de tirer sur la foule. En s’appropriant le drapeau, les nôtres ont voulu montrer que rien ne les ferait céder et qu’à l’inverse, c’est eux qui sommaient l’adversaire d’une lutte jusqu’au bout ! Et c’est la couleur des cerises. Celle de la nostalgie du bonheur… à venir. Le grigny_05rouge dit tout cela. C’est le symbole de la chaleur humaine de notre programme et de notre idéal de vie.

Vous avez pris note de l’agressivité dont je fais l’objet. Venant du PS c’est un concentré de sottises. Quel peut bien être le sens de cette charge ? Là-dessus la droite en fait autant sur un registre encore plus stupide. Pour finir, du Front National aux Verts en passant par le PS, tous viennent aux mêmes insultes de guerre froide et d’anti-communisme moisi. Tous ces gens regrettent le monde dont nous étions absents. La charge vient quand nous sommes en train de dépasser madame Le Pen. Sans elle, comment justifier le « vote utile » ? Comment justifier l’accord PS-Vert qui a tué le mouvement Europe-Ecologie-Les-Verts ? Et ainsi de suite. Bref, madame Le Pen leur manque déjà. Ils n’ont absolument rien fait pour la combattre ni pour la faire reculer. Quelqu’un a-t-il entendu parler ou vu agir qui que ce soit de la fameuse commission « riposte » du PS censé organiser l’action contre le Front National annoncée en grigny_13ajanvier ? Quelqu’un a-t-il vu autre chose sur le terrain que l’un de nos huit millions de tracts ? Cette inaction est en fait un comportement « d’allié objectif » comme on dit maintenant.

Je crois qu’en la faisant reculer, nous avons déverrouillé le système politique. Dominique Bussereau, de la droite qui pense, a dit le fin mot de la situation : « Ce qui fait reculer le bipartisme fait reculer la démocratie en France ». On avait compris. Inutile d’aller chercher plus loin. Trente années qui ont enchaîné la gauche à son appareil central le moins-disant prennent fin. Trente années où le prétexte d’extrême-droite a permis de justifier l’extrême-droitisation de la droite, s’achèvent. Tout ce temps perdu à discuter de l’immigration plutôt que de la financiarisation finit dans les gesticulations d’une chasse aux prétendus terroristes qui n’intéresse personne ! Voilà le bilan déflagrateur du travail que nous avons réalisé. Gardons-nous de croire que ce travail est fini. Il faut persévérer et tenir jusqu’au dernier jour de la campagne en renforçant notre dispositif pour résister aux tireurs dans le dos. Ceux qui nous accablent ne convainquent pas pour autant de la valeur de leur candidat. Ils sont seulement là pour nuire. Et même pour faire fuir ! Car les progrès de l’abstention sont le résultat de la combinaison de leurs tirs à vue sur tout ce qui bouge et de la vacuité de leur campagne. Je crois qu’ils préfèrent cela à un mouvement vers nous. Mais le mouvement aura lieu. Il a commencé.


1 630 commentaires à “En marche vers le Capitole”

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 1133 »

  1. 251
    Maria dit:

    55 minutes sur l'ecologie politique uniques a voir et revoir sans moderation. Face a des demonsrtations comme celle la de la coherence du projet FdG on a vraiment du mal a accepter l'idee que par malheur les francais pourrait ne pas etre bien informes, persuades et decides pour entamer le renouveau propose par la FdG. Quel gachis ce serait de pardre encore 5 ans (gouvernance socio-democtare) alors que vous etes tellement avances.

  2. 252
    breteau jean claude dit:

    je le pressentais il y a un probleme avec le candidat Mélenchon,ses costumes sont trop mous.Pauvres lecteurs du monde, payer pour ça...!

  3. 253
    jean ai marre dit:

    @ 191 airelle
    La Confédération Paysanne rejoint le FdG, belle nouvelle.

    Est ce que J Bové est au courant ?

  4. 254
    Paton dit:

    Comme le dit Airvelo (231), invraisemblables numéros de pitreries narcissiques hier chez Taddei ! Je n'ai pas tenu le coup jusqu'au bout... La sinistrose revendiquée par tous les intervenants comme le seul horizon raisonnable pour le pays, pour l'Europe et au delà ! Tous les hommes politiques sont des menteurs ont-ils dit. 10 candidats sur 10 s'est lamenté l'un d'eux. En fait, ils verraient bien une troïka européenne libérale prendre le pouvoir en France pour en finir avec les dangers de la démocratie. J'exagère ? Ben... écoutez plutôt quelques médiacrates genre Barbier qui revendiquent une phase autoritaire en Europe. Les lamentations de ces oligarques sont feintes : ils veulent briser les têtes. Mélenchon est évidemment la cible privilégiée de leur mot d'ordre de résignation. Courage à tous ! Il faut que la confrontation entre la finance et les citoyens ait lieu maintenant par la révolution citoyenne... Plus ça tardera, plus ce sera dangereux...

  5. 255
    gabriela dit:

    willy du Sud-Est à 8h17; Merci de vous rappeler de notre cher Frente Amplio qui vient d'avoir ces jeunes 40 ans d'histoire de gauche unie en Uruguay. Ce qui le définit par rapport à d'autres c'est que il est conçu comme une coalition de partis de gauche mais à la fois comme un mouvement de masses. Le chemin a été long, mais après 1 période de gouvernement et demi, hier on vient de savoir que la pauvreté a encore reculé à des chiffres jamais vues dés les années 60 quand on était "la Suisse d'Amérique". Le FMI qui nous tenait pris à la gorge est maintenant en train de nous demander de l'aider financièrement (incroyable quand même), et on vient de reprendre le degré de pays "investisseur" selon Standars and Poors qu'on avait perdu depuis bien des années. Ce pour vous dire que en changeant les règles du jeu, en contrariant le FMI et les agences de notation, en changeant l'austérité pour la relance, on est arrivé a avoir une économie plutôt en bonne santé reconnue pour ceux même qui voulaient nous imposer des recettes opposés à celles que nous avons employé... Bizarre n'est pas? Ils savent que leur rigueur ne marche pas, alors pour quoi veulent ils vous l'imposer? La réflexion vous donnera la réponse. Vous pouvez penser à cet argument aussi, je veut dire montrer comment dans de pays petits et pas puissantes de tout, la relance a marché preuve à l'appui. Imaginez donc en France. Argentine en moins de 10 ans est passé du default à être à la table du G20.

  6. 256
    Bélatar dit:

    J'apprends que F. Hollande présente son "agenda" pour après élection. Pourquoi ne pas en faire la correction version Front de gauche : barré ce qui ne convient pas, ajouter ce qui manque, en indiquant ce que serait ainsi un programme Front de gauche élargi. Visuellement, ça pourrait être intéressant.

  7. 257
    voix off dit:

    entiérement d'accord avec Alain à 10H54

  8. 258
    SYL dit:

    Le nombre de PS passé a l'UMP
    PS vivier objectif !

  9. 259
    naco dit:

    Petite phrase de Régis Debray sur France inter ce matin.
    "Il est utile qu’il y ait une gauche de conviction à côté d’une gauche de gestion, et que les deux se réunissent".
    Voilà, tout est dit.
    Comme Nicolas VDR à 8h47, je pense que nous n'avons aucun intérêt à revendiquer l'adhésion d'intellos guimauve comme celui-ci à nos idées.
    La qualification de la gauche que cette vieille barbe aimerait nous resservir, en tentant de ressusciter la noblesse littéraire d'un Blum ou Jaurès, ne sert que les intérêts de cette petite caste parisianiste désirant préserver ses quelques lecteurs, les intérêts de leurs éditeurs, et leurs petites entrées à France Culture.
    Quand on voit le déni incroyable que cette personne peut apporter aujourd'hui à sa propre histoire, en réduisant son expérience guévariste à une élucubration illusoire de jeunesse ("quand l'utopie est vécue elle n'est plus intellectuelle"), ou les révolutions citoyennes d'Amérique du sud à un mouvement indigéniste, quand on voit que cette personne n'est capable en une demi-heure que de ne citer que la puissante remarque philosophique de Ségolène Royal "il est nécessaire d'assumer une histoire et une continuité", je pense qu'il faut peut-être penser à trouver nos supporters ailleurs.
    En tout cas, en ce qui le concerne, c'est plutôt lui qui se sert de nous.

  10. 260
    l'ergonomiste dit:

    @250@Maria@à 11h08
    L'entretien vidéo centré sur les question écologiques donnée par Jean-Luc Mélenchon à Reporterre est visible ici (sur la page du site elle n'est pas accessible).

  11. 261
    Dotta Liliane dit:

    Jean-Luc,
    La dynamique du Front de Gauche, la philosophie fraternelle développée dans tes interventions, sa traduction politique,m'ont ramenée à croire que la politique est un des moyens de changer le monde.
    Oh! Bien sûr, j'ai toujours voté (socialiste), mais avec de moins en moins d'enthousiasme...Et puis, ma première découverte a été le livre "Nous on peut", de J.Généreux.
    Alors là, je me suis dit, qu'effectivement, on pouvait sortir de ces chaines du profit outrancier et de la financiarisation.
    Du coup, moi qui n'étais pas portée sur l'économie, j'ai lu également le" Manifeste des Economistes Atterrés", qui arrive aux mêmes conclusions.
    Puis, j'ai écouté tes interventions, quasimment sur tous les sujets...et j'ai été emballée...et j'ai adhéré au Parti de Gauche.
    Et à 66 ans, je repars comme au temps de ma jeunesse syndicaliste, dans la distribution de tracts, les discussions pour convaincre etc...
    Bravo et merci pour cette immense bouffée d'oxygène.
    Et avec toute mon amitié, autant que faire se peut, prends soin de toi!
    Lili

  12. 262
    J-jour dit:

    @Fred Barbosa, Je ne suis pas une technicienne, mais même sans les écrans, ne peut-on pas installer des haut-parleurs qui permettront à tous ceux qui seront là d'écouter les discours?

  13. 263
    gabriela dit:

    En fin je viens de trouver quelque chose sur la culture au Bataclan: http://www.youtube.com/watch?v=gSdre9-4ByY
    Il y a un tas de propositions très très importantes là dans le discours de Mélenchon mais je crois qu'avant on a du parler plus en particulier parce qu'il fait référence à des trucs déjà dits qu'on ne connais pas pour l'instant, comme par exemple le site publique de téléchargement! Une idée d'une force énorme que j'essaierai de faire connaître de tout mon réseau culturel, quoi qu'il me manque des précisions. Le plus importante à mon avis c'est l'idée selon laquelle il faut briser le monopole culturel et changer les contenus des messages qu'ils transmettent. Je trouve que ce type de thématiques sont plus importantes et parlent beaucoup plus aux gens de ce que beaucoup d'entre nous ne semble le croire, Même si on n'a pas de précisions les idées centrales y sont! et sont merveilleuses!

  14. 264
    Jean Jolly dit:

    La mauvaise foi de certains journaleux est sans limite, c'est même devenu la massue quotidienne pour écraser ce qu'il reste d'intelligence chez nos concitoyens. Dans cet article bidon il se trouve une perle de mauvaise foi, je la recopie.

    A Tours comme à Blois, où sont à chaque fois venus l'applaudir plus de 1.500 personnes

    Et oui, pour un meeting du chouchou c'est plus de 1.500 personnes et pour un meeting du Front de Gauche comme celui de Lille ce sera moins de 20 000... quand je disais que les médiacrates n'ont pas fréquenté les mêmes écoles que nous.

  15. 265
    Michel Berdagué dit:

    Frédéric D (242) à 10 h 56
    Vous abordez des réflexions très importantes et très Politiques.
    Ce qui se passe et proposé à notre suffrage et dans le choix du bulletin de vote est complètement nouveau et jamais tenu dans la réalité malgré les bonnes intentions de nos Républicains et Révolutionnaires.
    C'est la convocation de l'Assemblée Constituante où aucun élu sera prèsent pour établir et proposer la Constitution de la Sixième République seuls les citoyens citoyennes éclairés et conscients des valeurs de notre République Laîque d Egalité de Liberté et de Fraternité pourront y travailler. C'est un changement total dans la servitude volontaire, du couple maître/esclave,du sado/maso, de l'exécutant et le donneur d'ordres,du chef et du moins que rien, c'est une libération totale et un passage culturel nécessaire pour entrevoir cette seule possibilité, certes non facile car faîtes d'engagements à tous les niveaux;
    La Parole pleine chassant la vide.
    A ce propos qu'en est -il de Badiou,d'un Onfray, qui refusent de s'engager dans le vote, pour ce dernier de changer son vote en abstention? Il a vraiment besoin de bien lire Freud.
    Je ne vois pas en vous un ennemi Frédéric D, au contraire il est toujours très important de placer ces réflexions au coeur de nos actions politiques au regard de l'Histoire pour empêcher toute bureaucratie.
    Quant à vos revenus si vous acceptez après vos avis le contenu du PPP aucun problème, la République juste..

  16. 266
    vm dit:

    A lire sur le site du PG, pour répondre à tous les silences sournois et indignes attaques : "La cinquième se défend, la campagne se tend"
    Le texte est heureusement reproduit en tribune sur le site de rézocitoyen.

  17. 267
    sergio dit:

    @ Viviane-180, merci pour le lien sur le rassemblement de Vierzon. Le discours de Jean-Luc est particulièrement dense, synthétique : économie, Loi contre les "contrats" du PS hollandais et du medef, flexibilité du temps de travail, passage aux assureurs privés de la santé, de la dépendance et de la retraite, coûts humains et sociaux de la Terreurs libérale, virer Le Pen pour dépasser le vote suicidaire Hollande au 1er tour, refus du carriérisme politique et du calcul électoraliste Ve République et priorité aux objectifs du programme du FdG, représentativité du medef à revoir, exemplarité de l'expérience révolutionnaire française fondée sur l'universel, la raison et les droits, et j'en passe.
    @ j'en ai marre : J'ai lu cet hiver un article contre la propriété du sol, mais pas du bâti, bien sûr, un peu comme en GB. Cela pourrait éviter une bonne part des spéculations et absurdités immobilières.
    Exemple de l'amateurisme de Hollande: il propose un quota de "quartiers" pour les prépas aux grandes écoles ; n'est-ce pas prendre le pb à l'envers ? Au lieu de financer et de hisser vers les mêmes exigences tous les élèves, on sous-estime a priori les classes populaires et on leur attribue charitablement un "bonus". Cuisine électoraliste et clientélisme (quel quartier et pourquoi pas l'autre ?) et acceptation réac des injustices au lieu de les abattre.

  18. 268
    Roberto dit:

    Vidéo Bataclan, lien : http://www.les-elections-presidentielles-2012.com/VideoDetail2/gSdre9-4ByY--Discours-de-Jean-Luc-Mélenchon-sur-la-Culture

  19. 269
    Maignial dit:

    Je me permet de poster ce lien pro-FN ici, parce que je vois trop de gens, alors même parfois qu'ils soutiennent le FdG, dire qu'on a assez tapé sur le FN et que maintenant il faut s'occuper de l'UMP et du PS. Je veux rappeler à tous ces gens à quels point ce combat contre le FN est nécessaire. Allez donc voir ce qu'ils pensent et ce qu'ils disent, allez voir leur vision de notre monde et ce qu'ils veulent en faire, cela vous convaincra. Et diffusez-le le plus largement possible! Je pense que même des gens qui veulent voter FN, par désespoir et rejet du pouvoir dominant, sont capables de reconnaître qu'on ne peut pas sincèrement et raisonnablement penser comme cela. Aurions nous à ce point oublié, en quelques générations, toutes les horreurs de notre histoire? Sur lesquelles nos aïeux se sont jurés de tirer un enseignement fort?
    http://u-f-j.org/2012/04/03/la-guerre-dalgerie-nest-pas-finie/

  20. 270
    voix off dit:

    pour la semaine prochaine,F2 prévoit 2 débats avec 5 candidats chacun.l'un avec Hollande,l'autre avec Sarko.

  21. 271
    NANOU 50 dit:

    Ca bave ! ça bave dans les médias. A l'instant, sur RMC : "le coût des meetings", avec notre "très cher avocat Collard". Jean luc Mélenchon doit emprunter 1 000 000 d'euros pour continuer sa campagne :"lui qui déteste les banques, lui qui ne veut pas donner son patrimoine, bla bla bla bla... Heureusement, Steeve, qui sera au Capitole a pû en placer une. Bavez braves gens, il n'en restera rien. ON SERA AU DEUXIEME TOUR

  22. 272
    DE Cian dit:

    bon courage et merci à tous et à toutes, mais attention aux casseurs et au FN qui vont profiter du succès de vos réunions en plein air pour casser la dynamique et créer le désordre, mais je crois que les équipes sont très vigilantes.
    bonne continuation jusqu'au 6 mai....

  23. 273
    cati terrien dit:

    mon premier boulot le matin c'est de lire ce blog. J'y apprends beaucoup et avec un très grand plaisir. Mon seul regret est que "Jeannot" régulièrement cité ou chanté dans ces magnifiques meetings ait "éteint la lumière" (très jolie expression de Jean Luc) un peu trop tôt. Cette campagne me redonne de l'espoir pour mes enfants et tous les autres jeunes adultes pour qui hier encore, j'étais quasi désespérée. Bravo à tous ces artisans d'un monde meilleur et Vive le Rouge

  24. 274
    Lilly54 dit:

    Tant de choses à dire et à vous lire plus encore ! Ils nous ont promis des larmes et du sang. Pour ce qui me concerne, je n'ai que des larmes d'émotion et de bonheur. Quant au sang, ok s'il est l'image de la vie et de notre couleur ROUGE.
    Les médias : on les laisse, on l'a dit. Ils vont s'égosiller de plus en plus. On ferme la télé et on écoute de la musique.
    Le PS : à mon avis, ils ont fait le choix du Modem. Donc chacun sa route, chacun son chemin. Aujourd'hui avec Segolène ils essaient de rattraper les ségolénistes qui se sont tournés vers nous (17 % il paraît).
    NS : il s'est fait méchamment accueillir à la Réunion. Ses agitations ne font plus d'effet et il a de grosses casseroles.
    Les programmes : NS présente le sien demain, FH change encore le sien aujourd'hui. Donc le FdG n'a pas de programme. Voilà leur nouvel angle d'attaque. Il y en aura d'autres. Regardez les vilaines photos de Jean-Luc qu'ils publient à côté de chacun de leur article, alors que nous en avons de si belles.
    La une de l'Huma aujourd'hui est consacrée au Bataclan.
    Je poursuis en relevant l'émotion suscitée par Imentrabelsi (95), ce gamin de la "banlieue" délaissée (12 ans vous rendez-vous compte !) qui nous écrit son espoir. Je l'embrasse très fort et je lui dis que pour lui nous sommes des milliers de coeurs debout.
    Emotion au billet de Marlène (47) car j'ai eu le même parcours qu'elle dans ma famille militante
    Et mes derniers mots seront pour Jean-Luc, Marie-George...

  25. 275
    gabriela dit:

    je n'ai jamais vu ça, pas une seule mention du meeting e hier! on a disparu du paysage politique! Rien sur Parisot, par exemple, et Jean-Luc Mélenchon a tapé fort! rien! Jean-Luc Mélenchon attendait hier voir reprises ses mots sur le sujet MEDEEF et bien, pas de tout! Je sais que "les médias c'est nous" mais aussi on sait que les gros coups qu'on a fait dans la campagne ont été tous grâce à la télé: DPDA, TF1, Bastille et quelques autres meetings avant et ce sont ces passages ceux qui ouvrent la voix aux militantes sur place la plupart du temps. Je me demande s'il n'y a quelque chose qu'on puisse faire, je ne sais pas, un rassemblement devant certaines chaînes? inonder ses boîtes à mails? (Ça a pas mal marché avec TF1). Je ne sais pas, mais je continue à croire qu'on doit et on peut faire quelque chose.
    Je m'excuse j'ai posté trop aujourd'hui. Je me tais à présent.

  26. 276
    sergio dit:

    fin du post : l'article contre la propriété privée du sol par rapport à celle du bâti, était dans un n° de "Manière de voir" de cet hiver.

  27. 277
    Lilly54 dit:

    Pardon je reviens pour finir. On a beau essayé de faire court. Mes derniers mots étaient donc pour Jean-Luc, Marie-George et Christian à Vierzon : OUPSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS. On en redemande !

  28. 278
    John Deckard dit:

    A partir du 16/04 Spéculation sur la dette française
    Qu'est ce que c'est que ce truc ? et Comment peut-on répondre à ça ?
    http://www.youtube.com/watch?v=swAklRpkwk8&feature=player_embedded
    Merci

  29. 279
    democratep dit:

    Les Assemblées citoyennes sont un espace ouvert, de rencontres et de discussions non limitées dans le temps. Pour chacun, quel que soit son âge ou sa situation sociale, nous sommes tous des citoyens.
    http://comitescommunes-moret.info/spip.php?rubrique30
    L’important est de vouloir chan- ger les choses en mieux!

  30. 280
    Frederic D dit:

    a Michel Berdagué (265)

    Merci pour votre réponse. J'ai un peu de mal à comprendre le concept de la sixième République. Je ne comprends pas pourquoi aucun représentant du peuple (élu) ne participera à l'élaboration de la nouvelle constitution. Comment sera alors composée la constituante et par qui? Y a t'il au moins un trame de consititution ou bien tout est-il à écrire? Comment seront choisis / désignés / autoptoclamés (?) ces citoyens et citoyennes "éclairés"?
    Quant à Onfray, je le laisse à ses considérations mercantiles, il attaque systématiquement la psychanalyse pour se faire un nom et de l'argent. Hystérie quand tu nous tiens...
    Merci pour vos réponses!
    Enfin, la liberté, à mon avis, passe par la culture et l'art -et la psychanalyse, à savoir par l'éveil et la sollicitation de la sensibilité de chacun, la découverte et le respect de sa singularité pour trouver sa place dans la société, éclairé et libre.

  31. 281
    nicotine dit:

    De toute façon, quoi qu'il se passera, quelque chose a changé....
    Tout mon soutient et ma solidarité aux militants et petites mains qui s'activent pour que demain, à Toulouse, nous soyons légion au Capitole. Après toutes ces années d'attente, quel sentiment enivrant... Résistance !

  32. 282
    Emmanuel dit:

    Merci le FdG ! Continuons les amis ! J - 18 !

  33. 283
    jnsp dit:

    J'espère que mon message ne sera pas supprimé. Aie ! Aie ! Aie ! Ça commence mal.
    Lorsque j'écoute JL Mélenchon je peux dire que je suis d'accord à 80%, c'est beaucoup.
    Tout le monde doit apprendre de ses erreurs:
    - Au niveau politique: avoir voté le traité de Maastricht.
    - Au niveau santé: avoir été un adepte de la vaccination "énergique" contre le virus H1N1 (c'était il n'y a pas si longtemps)
    - Au niveau énergie: avoir été pro-nucléaire.
     
    Il a évolué mais à mon avis il devrait être prudent sur la justification écologique de la "planification écologique" par le réchauffement climatique, parce qu'il y a d'autres raisons à mon avis beaucoup de raisons plus sûres pour la justifier.

  34. 284
    didier Borie dit:

    Un de mes fils travaille à Paris et ne pourra venir voter aux deux tours de la présidentielle dans la Sarthe. Alors, il m'a donné procuration pour cela avec ces mots:" Je te fais confiance papa, celui pour qui tu voteras, ce sera mon choix car les choix que vous avez fait pour mes frères et moi, maman et toi, ont toujours été bons". Et comme il était avec moi le 18 mars....Bon courage jean-Luc et...On lâche rien !

  35. 285
    florent dit:

    Monsieur Mélenchon;
    Je pense que lors de votre discours a Toulouse je pense que vous serais amener a parler des évènements récents, a cet instant il faut et je pense que vous le ferez parler de fraternité et de solidarité évidemment. Mais je pense que pour être écouter d'une nouvelle frange de la population vous devez a mon sens parler de sécurité et d'islamisme; sans en faire le sujet central comme le font les droitiers de toutes sortes mais en parler avec le même sérieux la même radicalité concrète en allant au fond du problème comme vous l'avez si bien fait sur TF1. Mais je vous en pris ne balayez pas ces problèmes qui se posent. Je pense qu'en tenant un discours clair sur un sujet sur lequel on ne vous attend pas nous ouvrirez de nouvelles portes et une voie royale vers le second tour et au delà. Je vous en pris ne soyez pas dans le "dénie" même si nous sommes tous d'accord que c'est un thème secondaire mais la clarté et la franchise de notre candidats peut séduire au delà de nos cercle traditionnels. Je connais nombre de gens qui comptent voter FN pas par racisme mais par ras le bol, on me dit souvent se que dit Mélenchon je suis d'accord mais bon sur la sécurité... il dit rien. J'arrive a convaincre mais ils sont drolement accrocher les préjugés et les idées creuses de toutes sorte.

  36. 286
    l'ergonomiste dit:

    Ceux qui pestent sur le fait que une banque pourra prêter de l'argent pour l'organisation des meeting du Front de Gauche n'ont vraiment rien compris ! Le FdG n'est pas contre les banques à ce que je sache (il prévoit même d'en nationaliser). Le FdG est contre les pratiques spéculatives, toxiques, etc... des banques et des rémunérations exorbitantes de leurs dirigeants. Après tout ça ne me gêne en rien qu'une banque fasse honnêtement son travail, tant qu'elle ne profite pas à outrance de la confiance que lui accorde le citoyen. Il en existe d'ailleurs des banques socialement et éthiquement compatibles ! Et si dans le cas où aucune banque ne voudra prêter la somme nécessaire, on organisera une collecte nationale (on est bien 1 million au moins à vouloir voter FdG, 1€ par personne ça ira bien non) ?

  37. 287
    henri dit:

    Le seul souvenir que j'ai de la banlieue est très, très lointain et il peut même vous amuser et vous pourriez croire que je vous raconte une blague, en 1970, j'avais 13 ans et j'étais adhérent des Pionniers de France de Sète dans l'Hérault, vous savez la Ville/Capitale des joutes Languedociennes, je me rappelle avoir défilé à la Courneuve pour un festival de la jeunesse vêtu de l'habit des jouteurs Sétois de 1666, année de la construction du Port de Sète avec lance et pavois. Chapeau avec plumes, chemise blanche avec gilet bleu ou rouge, écharpe traversant la poitrine, culotte bleue ou rouge, bas blanc et chaussure blanche. Nous étions une centaine de jeunes Sétoises et Sétois avec notre tourne disque pour faire connaître nos traditions et nous assurions un spectacle du Sud de la France devant des habitants médusés. En 2014, si je défile à la Courneuve vêtu ainsi que m'arrive-t-il? Je ne le sais pas puisque la banlieue je ne la connais pas.

  38. 288
    OMG dit:

    L'impression de revivre la campagne du OUI au traité de constitution européenne de 2005...
    Comme un air de déjà vu tout ça.On entend qu'un seul son de cloche dans la bouche de ces médiocrates.

    "Alors franchement Mélenchon, c'est pas sérieux, vous soutenez Hollande hein, dites vous soutenez Hollande hein, pas sérieux ce Mélenchon..."

    Le parallèle de la machine médiatique pour le Oui est flagrante, faudrait être aveugle pour ne pas le voir.
    Le peuple est souverain, il l'a déjà prouvé et il le prouvera encore bientôt!

    On lâche rien les amis, on argumente, on convainc, et on GAGNE!

  39. 289
    Fred Barbosa dit:

    @J-jour
    Tout à fait. Je n'y avais même pas pensé

  40. 290
    Dauphinoise dit:

    A propos de l'article "Jean-Luc Mélenchon... voir rouge"
    "Pour autant, les analystes notent de manière récurrente son manque de programme. Chercher l'erreur ? Et si, justement, il n'y en avait pas..."
    Bah, on commence à en avoir l'habitude. Cela fait des mois que c'est toujours la même rengaine, qu'ILS ne veulent surtout pas aborder le problème de fond, à savoir le programme justement. Et que ça gesticule, et que ça méprise, et que ça vilipende, et que ça se moque. Mais d'analyse de fond rien, nada !

    Bref, c'est le parfait exemple de babasser pour ne rien dire. Décidément, plus lamentable que ça....

  41. 291
    Pierre de Marseille dit:

    Bonjour,
    Construire un espace nouveau demande la conviction et l'envie de participer a une nouvelle façon d'organiser les échanges politiques, une façon qui permette au Peuple de se retrouver dans ces gouvernants.
    La remise en cause de la 5ème République, par la tenue d'une Constituante, pour créer une 6ème République et l'outil essentiel de l'évolution de notre espace Francais et Européen dans sa suite.
    Revenir à un régime parlementaire permet une meilleure implication du citoyen dans le politique. Si l'on ne participe à rien, il est difficile de demander des comptes par la suite.
    Le Front de Gauche propose ce travail, au delà de ce que chacun pensait au paravent, pour refaire ensemble des choix piur notre avenir collectif. Ce n'est pas facile, mais c'est indispensable pour résister à l'ordre mondial des puissants. Les Peuples réunis sont toujours plus forts que les puissant, et à fortiori, plus puissants que les peuples désunis.
    Ne pas penser d'une manière uniforme ne doit pas conduire à s'isoler.Construisons ensemble notre demain, apprenons à nos enfants les mécanismes de cette construction et nous auront fait une oeuvre qui nous rendra fier
    Avec le Front de Gauche et avec tous ceux qui veulent participer,
    Vive la 6ème République, Vive la Sociale
    Fraternellement

  42. 292
    regis de nimes dit:

    Mélenchon au Bataclan : 3 pages dans l'Huma de ce mercredi...

  43. 293
    lionel-pg44 dit:

    Et nous, on ne regrette pas les coeurs à gauche qui font la retape pour la Pen.

  44. 294
    Zapping dit:

    La vidéo du discours de Jean-Luc Mélenchon le 30 mars sur une "Défense souveraine et altermondialiste" est publiée sur le blog :
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/03/30/discours-pour-une-defense-souveraine-et-altermondialiste/

    La vidéo de l'intervention de Jean-Luc Mélenchon le 31 mars au meeting des associations LGBT également :
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/03/31/invite-au-meeting-des-associations-lgbt/

    Hauts les coeurs ! Ardents à la lutte !

  45. 295
    Michel Berdagué dit:

    C'est vrai qu'y a des gauchers d'ailleurs ils avaient été contrariés par les scientistes, des droitiers ça existe des personnes ambidextres aussi.
    Pour la psychanalyse rejetée et attaquée pour être évaluée par ceux qui ne veulent pas s'allonger de peur de connaître et mettre en évidence leurs pulsions de mort,il leur est plus facile pour eux de rejeter et d'insulter cette Recherche.
    Pour S. Freud c'est vrai qu'il a hésité d'adhérer à un Parti Communiste et qu'il a refusé parce que la psychanalyse est déjà assez révolutionnaire comme ça.
    Jacques Lacan n'arrête pas de préciser,d'écrire qu'il n'était pas anti-communiste contrairement à ce qu'on entend aujourd'hui dans un certain sérail se réclamant.
    De croire qu'il ne faut compter que sur ses propres forces alliant les Recherches personnelles avec le Collectif est la consigne du pas de consigne dialectique oblige.
    Une révolution et citoyenne.

  46. 296
    Pierre de Marseille dit:

    Lu dans le Canard Enchainé

    Nicolas Sarkozy promet que, lors du prochain quinquennat, il mettra dans sa fonction "distance et solennité".

    Pour la distance nous allons lui assurer le départ de l'Elysée et, pour la solennité elle sera la, forcée, pour accueillir son successeur.

    Fraternellement

  47. 297
    Elisa dit:

    @jnsp
    Tout à fait d'accord mais le front de gauche ça n'est pas que JLM
    et pour l'écologie je crois qu'il est bien entouré au parti de gauche.
    en tout qu'à cas merci à lui de reprendre ce combat.
    Moi qui est longtemps compté sur les verts pour faire comprendre
    quelque chose de l'écologie à la classe politique, je suis bien contente
    que la politique que j'aime s'empare enfin de l'écologie, un combat
    tellement important. Rouge et vert c'est un beau mélange.
    car il nous faudra du mélange et de la tolérance pour arriver à quelque chose
    de vraiment humain.
    Il y a tellement de "jamais content" qui même quand, par exemple Regis Debray
    soutient le front de gauche trouve à redire : pas assez pur ?
    mais vous n'avez rien appris de nos erreurs à tous, vous voulez continuer
    à vous vomir les uns sur les autres longtemps ?
    Vous comptez gagner le deuxième tour comment ?

  48. 298
    Hold-up dit:

    252 - "Jean ai marre" dit: "La Confédération Paysanne rejoint le FdG, belle nouvelle ! "

    C'est vrai ? Si c'est vrai alors c'est ÉNORME ! Merci à la Confédération Paysanne ! Agrégeons, agrégeons dans le respect de nos différences et augmentons la puissance de nos vues ! Vive le Front de Gauche ! Vive la VI ° république !

  49. 299
    ydaho dit:

    Tu "confonds" dauphinoise, dans les rangs des indignés il y a énormément de fdg.. Sébastien se présente comme tous les membres du FN : ils sont "quelqu'un ou quelque chose" (celui la serait ouvrier et de gauche) et ensuite ils "déroulent" des idées qui sont exactement le contraire de ce qu'ils annonce être.. c'est une "tactique" éculée... dans le genre "je ne suis pas raciste, mais bon, ces gens sont quand meme.. etc..etc.."
    Laisse les retourner dans leur milieu naturel : la boue !

  50. 300
    Elisa dit:

    @ Pierre de Marseille
    Merci c'est tout à fait ce que je pense mais je ne suis pas capable de l'écrire aussi bien
    Je te ferai volontiers la bise
    et vive la sociale
    @hold-up
    Je ne pense pas que la conf rejoigne le front de gauche, c'est un syndicat.
    Ses adhérents seraient surement pas tous d'accord. La CGT ne fait pas parti du
    front de gauche non plus.

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 1133 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive