03avr 12

Vierzon, Limoges, Toulouse

En marche vers le Capitole

Ce billet a été lu 144 682 fois.

grignyQuand aurais-je de nouveau l’occasion de me retrouver devant ce clavier ? J’ai derrière moi déjà tant de jours sans trêve ! Mais de si beaux moments aussi. Un tunnel d’activité m’attend ! Trois jours sur les routes puisque je vais aller à Vierzon, Limoges et enfin place du Capitole à Toulouse. Puis j’enregistre les clips de campagne. Deux émissions de télé et… la semaine suivante sera déjà là. La cadence est rude. Mais inévitable. J’en déduis que le temps d’écrire va encore se réduire. Je prévois donc un changement provisoire de ma façon de m’exprimer sur ce blog. Puisque je n’aurai pas le temps d’écrire, je vais peut-être faire une « pastille vidéo » régulière. Je ne sais pas encore à quelle cadence. Et je regarde encore comment faire pour ne dépendre de personne pour le réaliser. Mon fidèle webmestre m’accompagnera dans cette nouvelle aventure. Son formidable travail de modération de cette agora qu’est devenu ce blog s’exercera dans un cadre nouveau.

En illustration de ce billet des images de la rencontre, dans un gymnase dimanche 2 avril dernier, entre Jean-Luc Mélenchon et une centaine d'habitants du quartier de la Grande Borne à Grigny dans l'Essonne. Photos : S. Burlot.

J’ai aimé être à Grigny ce dimanche. Je reconnais que c’était très dur physiquement après une telle semaine, continuée, la veille encore, par la soirée LGBT. Elle m’a si terriblement stimulé ! Je place ce grigny_02moment-là sur le même plan que le moment passé avec l’association pour le droit à mourir dans la dignité et celle sur la lutte pour les droits des femmes. Ce sont les frontières de la condition humaine, comme je les conçois pour me demander comment les abolir.

Mais à Grigny c’était le thème de la banlieue qui m’occupait. En fait, pour nous, c’est un thème à reformuler. Notre point de vue récuse la stigmatisation du « hors droit commun » qui est devenu le lot officiel de toutes les politiques dites « de la ville ». La problématique de la révolution citoyenne est fondée sur l’avancée de l’égalité des droits. La question des moyens arrive alors à sa place : celle d’un moyen au service d’un objectif valable pour tous et non d’une fin en soi. Le dire n’enlève rien à ce qui doit être fait de particulier et en particulier. Mais c’est une façon de le poser comme un droit commun mis en œuvre et non une mesure d’exception qui fonctionne comme unegrigny_00a discrimination et une stigmatisation de plus.

La banlieue joue dans notre réflexion politique le même rôle que la découverte du « précariat » comme catégorie sociale caractéristique du nouvel âge du capitalisme. C’en est la forme territoriale. Mais nous ne parlons pas, nous, avec la langue des euphémismes. Nous n’évoquons pas les « territoires abandonnés ». Nous ne parlons même pas de populations abandonnées. Nous parlons de populations surexploitées. Telle est la fonction de ces espaces : le parcage des populations hyper-serviles de notre temps. Tout cela se lit dans les chiffres à livre ouvert. Mais il faut en retenir le sens social et non la description territoriale. Le territoire ici est l’apparence que prend le lien social. Il s’agit d’un apartheid. Ce ne sont pas les quartiers pauvres qui sont le problème, c’est la société qui  produit la pauvreté. Si la pauvreté grigny_08aexplose ici, c’est parce que la richesse explose ailleurs. Si la violence explose en bas, c’est parce que la violence de la guerre économique est devenue la norme que le haut impose à tous.

4,4 millions de personnes vivent dans les 751 quartiers en « Zones Urbaines Sensibles ». On y trouve 43% de moins de 25 ans quand il y en a seulement 30% dans l’ensemble de la population. Ce qui devrait être un atout est transformé en plaie. Car le taux de chômage des jeunes dans les ZUS est de 40% contre 25% dans tout le pays. 43% des jeunes hommes sont au chômage, 37% des jeunes femmes aussi. Il est de fait que le taux de chômage dans ces zones est de 21%, alors qu’il est de 10% dans tout le pays. Cet écart qui accable ces populations se creuse avec l’accélération du modèle libéral. Car  le chômage progresse plus vite dans les zones urbaines sensibles que dans le reste du pays. En à peine un an, de 2009 à 2010, l'écart entre le taux de chômage local et celui du reste du pays est passé de 8,7 points à 10,6 points ! Parmi la pluie de chiffres que l’on peut donner, qui montrent comment on peut reconstruire le regard en partant de la condition sociale des habitants plutôt que de leur adresse, ceux qui touchent la santé sont les plus frappants. La mauvaise santé dentaire concerne 53 % des habitants de ces quartiers contre 40 % dans le reste du pays. Malbouffe, vie pénible et vie disloquée produisent tous leurs effets. Il y a 47% des femmes en surpoids dans cette population et la mortalité y est plus élevée que partout ailleurs. Le professeur Emmanuel Vigneron a pu faire une carte qui résume la situation en évaluant la mortalité et legrigny_04b niveau des revenus le long des voies du RER. Accablant. Entre la station du RER Luxembourg et le parcours essonnien, le revenu par personne diminue en moyenne de moitié selon les stations et la probabilité de mortalité de même.

Grigny où je me trouvais ce dimanche est une caricature de cette situation voulue et organisée. La mairie de gauche tâche de remonter la pente et le pouvoir lui enfonce la tête dans l’eau dès qu’elle l’en sort. Cette ville est la plus pauvre d'Île-de-France. A deux pas du synchrotron, du Plateau de Saclay, d’Ariane Espace et des centres de recherche du génome, sans oublier l’aéroport d’Orly, la gare TGV de Massy, le tout constituant la zone industrielle la plus développée d’Europe. Le territoire n’est rien puisqu’il n’explique rien et ne règle rien. Tout est social donc tout est politique. Près de 10 000 Grignois vivent sous le seuil de pauvreté.

Le comique de situation de ce passage à Grigny a été la mobilisation contre nous d’une poignée d’élus UMP à la ramasse, avec des énergumènes locaux dont notre réunion dérangeait les trafics. De tels bouffons aux propos si incohérents que même les micros et caméras s’en détournèrent ! Et s’il y a eu des exceptions à ce cordon sanitaire médiatique, l’essentiel est que les caïds aient bien compris que la mobilisation politique populaire ne respecte pas le privilège territorial qu’ils prétendent grigny_09s’attribuer. « Vive Sarkozy » criait pour finir le bouffon qui tenta jusqu’au bout de perturber le rassemblement nombreux sur le stade Bélier. Vaste programme !

Mon discours était pénible à prononcer : en plein soleil de face et avec un vent de poussière fine qui me sécha la gorge aussitôt qu’il se leva. De loin j’apercevais des visages amis de mes années de vie militante en Essonne. J’enrageais de ne pouvoir courir embrasser celui-ci ou celle-là, mes très chers camarades des jours anciens et même finalement moins anciens. On se reverra les amis ! Je ne vous quitte jamais. Le discours a été filmé et mis en ligne sur ce blog aussi vite que possible. Nous verrons bien s’il parvient à se diffuser autant que d’autres le font. Je vous y propose une trame de lecture politique. Elle manque de détails, c’est certain, et même de déclinaisons. Treize ans de conseiller général de banlieue me permettent assez de le savoir ! Tenez compte du fait qu’à partir d’un certain nombre de gens présents, il faut nécessairement donner un ton de harangue à son propos. Néanmoins, je pense avoir donné l’épure essentielle d’une manière d’approcher la question posée comme je la vois à présent. Je me fais le reproche de ne pas avoir utilisé sur place les exemples de la gestion « la gauche par l’exemple » qu’animent mes amis sur place. Je pense là au grigny_11travail de Gabriel Amard sur la régie publique de l’eau ou ses actions pour faire naître une monnaie complémentaire locale dont il sera bientôt question ici.

Vierzon, Limoges, puis Toulouse. Dans le plan initial, Toulouse était prévu comme une réplique de la Bastille. Marseille de même. Je ne parle pas du nombre des participants mais du thème : la sixième République. Cette méthode est le moyen de construire notre force et de l’homogénéiser autour d’objectifs communs de longue durée. Je crois que chacun d’entre vous a bien compris ce que nous faisons dans nos rassemblements. La démonstration de force est un moment du rapport de force. En se construisant, elle l’élargit. Notre force croît à mesure que nous en faisons la démonstration. Aucune magie là-dedans. La force rassure. Donc elle conforte et confirment ceux qui sont en mouvement. Puis les nouveaux acquis se plongent eux-mêmes dans l’action, et le succès les enhardit. Et ainsi de suite, de fil en aiguille comme on dit. Tout cela, c’est la méthode d’enracinement du processus que nous sommes en train de construire. Plus jeune, je me préoccupais beaucoup de tous les instruments de mesure de ces grigny_10sortes d’action : prise de tracts, d’affiches, nombre de réunions et ainsi de suite. En 2005 j’ai pu observer au premier rang ce que voulait dire une mobilisation partie du terrain et quasiment autonome. Le rapport entre les organisations politiques et le mouvement entre dans une symbiose qui éteint bien des débats théoriques sur le sujet.

A présent le fonctionnement des réseaux sociaux ajoute un espace d’autonomisation et d’enracinement de l’action absolument neuf et d’une puissance inouïe. Cela, je crois que tout le monde parmi vous l’a bien compris. Mais j’observe un fait supplémentaire à propos de ce que permettent ces réseaux. Loin de pousser à une balkanisation de la pensée, des mots d’ordre ou des angles d’analyses, il se produit au contraire une homogénéisation croissante de ceux qui s’impliquent ! On voit même une diffusion accélérée d’un vocabulaire commun et parfois même d’objets très sophistiqués tels que chansons, slogans, et même de consignes d’action, rendez-vous militants et ainsi de suite. Je sais bien que ce n’est pas le moment, mais dans mon esprit une refonte complète de ma manière de penser l’action de parti et le travail d’éducation populaire est en train de se faire. Je pense cependant que le niveau d’auto-organisation que je constate est un signal politique de l’état de ce qui se passe dans la profondeur du pays et pas seulement dans la périphérie de nos organisations ni même de leur deuxième cercle. Je crois que le Front de Gauche devient un Front du grigny_13bpeuple et que cette mutation le transforme en une entité politique de masse, une sorte de Front populaire en quelque sorte. Normalement un tel phénomène se constatera sur d’autres plans, comme celui de la lutte en entreprise ou dans les administrations. Bref, je crois que le mois de mai sera chaud. 

Trois rendez-vous donc. Je pense que nous serons nombreux. Cela ne veut pas dire que je verrai beaucoup de monde. Car, comme vous l’avez peut-être remarqué, je me mets très en retrait entre les moments où j’interviens, pour ne pas rendre plus difficile l’organisation de l’événement. En effet, ma présence déclenche des mouvements de foule qui peuvent devenir très dangereux pour les gens qui se trouvent là, les enfants et les personnes à mobilité ralentie en particulier. C’est un peu frustrant, je ne le cache pas. Mais c’est, de toute façon, inévitable et il est responsable d’agir de cette façon dans notre intérêt à tous. Si vous venez à une de ces réunions, remarquez les cohortes de camarades qui sont au travail et à la manœuvre. Souvenez-vous que la quasi-totalité sont des bénévoles. Les filles et garçons que vous voyez arcboutés dans l’effort faisant la chaîne, portant des paquets et ainsi de suite, sont le reste du temps des instituteurs, des ouvriers d’usine, des chômeurs, des étudiants. Entre eux c’est la tâche à accomplir qui fixe la hiérarchie de l’urgence, un point c’est tout. La camaraderie et l’esprit d’équipe qui naît là-dedans fait partie du programme ! Même si je sais parfaitement bien que ça couine et grince aussi. Cependant si j’en parle c’est parce que je veux faire connaître cet aspect de notre engagement avec le souci qu’il se diffuse grigny_14et fasse école. Le style de ce parti d’action que nous formons est une telle bouffée d’oxygène après les mois et les années de miasmes et ergotages confidentiels ! Tous apprennent à agir et à prendre l’habitude de l’efficacité collective. C’est un capital collectif très précieux pour la suite des événements qui arrivent.

Je suppose que j’y verrai beaucoup de rouge. La couleur. Mes amis, mettez du rouge, montrez le rouge : drapeaux, vêtements, accessoires. Vous allez trouver mille et une idées j’en suis certain. Ce printemps doit être rouge. A Toulouse commencez cette démonstration. Notre mouvement porte un programme politique mais aussi une culture qui l’enracine et le projette en même temps. Vous savez tout cela comme moi. Il faut expliquer autour de nous ces rites. Trouvez dans mes notes et sur la toile ce qu’il vous faut à ce sujet. Le rouge était la couleur des sommations avant de tirer sur la foule. En s’appropriant le drapeau, les nôtres ont voulu montrer que rien ne les ferait céder et qu’à l’inverse, c’est eux qui sommaient l’adversaire d’une lutte jusqu’au bout ! Et c’est la couleur des cerises. Celle de la nostalgie du bonheur… à venir. Le grigny_05rouge dit tout cela. C’est le symbole de la chaleur humaine de notre programme et de notre idéal de vie.

Vous avez pris note de l’agressivité dont je fais l’objet. Venant du PS c’est un concentré de sottises. Quel peut bien être le sens de cette charge ? Là-dessus la droite en fait autant sur un registre encore plus stupide. Pour finir, du Front National aux Verts en passant par le PS, tous viennent aux mêmes insultes de guerre froide et d’anti-communisme moisi. Tous ces gens regrettent le monde dont nous étions absents. La charge vient quand nous sommes en train de dépasser madame Le Pen. Sans elle, comment justifier le « vote utile » ? Comment justifier l’accord PS-Vert qui a tué le mouvement Europe-Ecologie-Les-Verts ? Et ainsi de suite. Bref, madame Le Pen leur manque déjà. Ils n’ont absolument rien fait pour la combattre ni pour la faire reculer. Quelqu’un a-t-il entendu parler ou vu agir qui que ce soit de la fameuse commission « riposte » du PS censé organiser l’action contre le Front National annoncée en grigny_13ajanvier ? Quelqu’un a-t-il vu autre chose sur le terrain que l’un de nos huit millions de tracts ? Cette inaction est en fait un comportement « d’allié objectif » comme on dit maintenant.

Je crois qu’en la faisant reculer, nous avons déverrouillé le système politique. Dominique Bussereau, de la droite qui pense, a dit le fin mot de la situation : « Ce qui fait reculer le bipartisme fait reculer la démocratie en France ». On avait compris. Inutile d’aller chercher plus loin. Trente années qui ont enchaîné la gauche à son appareil central le moins-disant prennent fin. Trente années où le prétexte d’extrême-droite a permis de justifier l’extrême-droitisation de la droite, s’achèvent. Tout ce temps perdu à discuter de l’immigration plutôt que de la financiarisation finit dans les gesticulations d’une chasse aux prétendus terroristes qui n’intéresse personne ! Voilà le bilan déflagrateur du travail que nous avons réalisé. Gardons-nous de croire que ce travail est fini. Il faut persévérer et tenir jusqu’au dernier jour de la campagne en renforçant notre dispositif pour résister aux tireurs dans le dos. Ceux qui nous accablent ne convainquent pas pour autant de la valeur de leur candidat. Ils sont seulement là pour nuire. Et même pour faire fuir ! Car les progrès de l’abstention sont le résultat de la combinaison de leurs tirs à vue sur tout ce qui bouge et de la vacuité de leur campagne. Je crois qu’ils préfèrent cela à un mouvement vers nous. Mais le mouvement aura lieu. Il a commencé.


1 630 commentaires à “En marche vers le Capitole”

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 1133 »

  1. 101
    Michel Matain dit:

    Le moment est historique. Quel que soit le futur président, je veux dire Hollande ou Mélenchon, la lutte continuera. Dès le 7 mai au soir, il faudra sortir nos drapeaux rouges et se lancer dans la bataille des législatives. Et après le deuxième tour des législatives, la lutte continuera encore : aujourd'hui c'est 36 et 68 qu'il faut regarder. Luttes dans les urnes, combat dans les entreprises, s'il y a augmentation du SMIG, il faudra l'arracher et batailler partout au Parlement et dans la rue. Et imaginez la force de nos députés si la rue est là, imaginez la force du combat des salariés si nos députés sont là !

  2. 102
    NANOU 50 dit:

    A Vierzon, Parisot a été rhabillée pour l'hiver (non, le printemps).LA TERREUR change de camp!

  3. 103
    jacques bounoume dit:

    Dans nos campagnes on entendait souvent "faut pas voter pour les rouges ! y vont tout nous prendre! "
    Moi je leur dis aujourd'hui : votez vite pour les rouges, sinon les banquiers vont tout vous prendre, y compris la démocratie, ils ont déja bien commencé sous Nicolas premier !
    Certains nous reprochent d'être le parti de l'aventure alors que nous sommes les protecteurs des acquis du peuple et de la République que l'UMP et le PS veut démolir (brutalement à l'ump et sournoisement au ps) !

  4. 104
    NM38 dit:

    Un excellent discours de notre "beau gosse" de candidat également plein d'humour (important avec la présence de la presse étrangère !). Oui, Nanou 50, ça va nous changer de ne plus voir Mââme Parisot dans ses importables tailleurs Chanel...

  5. 105
    Lidia dit:

    Oui, magnifique le meeting à Vierzon ! Limoges n'est pas si loin de Clermont-Ferrand ; c'est décidé, on y va demain !

  6. 106
    panda dit:

    A Grigny, moment de partage, merci Jean Luc et tous les organisateurs.
    Les énergumènes étaient de sortie, devrions nous penser qu'ils s'apparentassent a une mafia politique locale ? toujours est-il qu'ils furent vite ridicules avec leur seule pancarte en quadrichromie insultant Jean-Luc Mélenchon et payée par on ne sait qui, bien que nous pensons savoir qui. L'un d'eux affirmant, "je suis payé, donc je fais mon job".
    Les répliques sont attendues et nous les attendons avec délectations.
    Aujourd'hui porte à porte et encore "que du bonheur" moins deux sur 21 portes.

  7. 107
    xuxu dit:

    Le discours de Vierzon, son amplitude, phare de le VI République !
    C'est sur que la campagne est fade pour ceux à qui on ne retransmet pas ça.
    Certains ici le trouvaient fatigué... lui suggéraient de prendre du repos...
    La rivière est sortie de son lit, le lait sort de la casserole, le vent se lève...
    C'est maintenant un régal pour moi de foncer voir en HD s'il reste des cheveux sur les têtes de Calvi, Barbier et Hollande, et si Parizot n'a pas égaré ses ampli mousses dans la bourrasque...Parle même pas de nicolas qu'est en fond de cave à Taverny...

  8. 108
    lazare dit:

    Je viens de visionner le meeting de Vierzon, très beau rassemblement comme d'habitude. Bravo le laïus sur "la Parisot", un beau réquisitoire contre elle! J’ai encore appris des choses dans ton discours, vive l'éducation populaire! Il faut continuer je t'assure c'est très important, il faut non seulement donner sa place au peuple via les élections, mais il faut notamment le faire par l'instruction, l'amener à la prise de conscience de son environnement. C'est ce qui nourrira la suite de ces élections. Je suis heureux d'avoir également, comme bien d'autres en témoignent ici, convaincu un certain nombre de personnes (sans faire de prosélytisme) à soutenir le Front de Gauche et ta candidature. Je continue avec les moyens dont je dispose: un programme et un formidable engouement redonné par cette campagne hors du commun. Bravo à tous les militants "couleurs" d'affiches, les tracteurs de marché, les mains boîtes à lettres, le webmestre, les services d'ordre, et tous les anonymes, vive la sociale!
    (Désolé voter FH et les sosses au 2ème tour, trop dur pour moi, j'irai ramasser des morilles c'est moins toxique...)

  9. 109
    luluc dit:

    Merveilleux discours de JL Mélenchon ce soir, j'en ai encore les lunettes embuées par l'émotion
    Parisot à semé le vent et la tempête Mélenchon l'a balayé, quel plaisir.
    Impatient de voir la réaction des britanniques, la BBC était sur place, on va leur foutre la trouille aux "english"
    enfin surtout aux financiers.

  10. 110
    Hold-up dit:

    Si la campagne du Front de Gauche était un arc en plein cintre, le meeting de Vierzon en serait la clef de voûte. Un grand moment, un moment clef. Un moment charnière entre deux temporalités (la conquête et la victoire). Oui, de toutes les manières que l'on s'y prenne, nous sortirons victorieux de cette campagne du Front de Gauche 2012. Merci aux habitants de Vierzon ! Merci à toutes et à tous ! On continue !

  11. 111
    laurence dit:

    Oui super encore et toujours. La Parisot, va peut-être réfléchir à deux fois avant de balancer sur le FdG. Quant à au PS va il enfin comprendre qu'il n'a plus le choix pour se positionner à gauche !

  12. 112
    juju dit:

    Pour moi, un des meilleurs discours, peut être du à l'actualité avec le medeef, en tout cas, du trés bon Mélenchon que l'on évitera soigneusement de débriefer dans les médias, comme ils font pour les meeting de sarkonichet et hollandréou. Ils savent bien ce qu'ils font perdre au téléspectateur.

  13. 113
    ch dit:

    superbe meeting a grigny et a vierzon, que dire de plus bravo jl bravo le fdg et surtout bravo a toutes celles et ceux qui le soutienne merci

  14. 114
    REMY dit:

    A Vierzon, c'est tout le bassin du centre qui est en crue. La Parisot doit être vertement rouge de honte!

  15. 115
    dragonlys dit:

    Je votais traditionnellement à droite, employé dans le privée depuis toujours et assujetti (le mot n'est pas exagéré!) à l'avidité des objectifs et résultats purements financiers ! trop c'est trop !
    Je vis de l'intérieur et participe je peux le dire a ce système devenu complètement fou, abjecte où la condition humaine n'est même plus abordée !
    Heureusement je vous ais découvert il y a peine 2 mois alors que je parcourais les différents programmes des candidats, et là ce fût pour moi un choc, enfin un programme qui est rempli de bon sens ! du bon sens tout simplement et une priorité absolue envers l'humain.
    Enfin un vrai projet de société qui me redonne espoir pour moi mais surtout pour mes enfants.
    Depuis, je vous suit quotidiennement chaque soir sur web, et croyez moi, la quasi totalité de mes collégues auront un vote en votre faveur, et oui, je participe moi aussi, à ma modeste place à votre campagne et j'en suis terriblement fier !
    Bravo Jean Luc et le Front de Gauche, nous sommes avec vous, ne lâchez rien ! Résistance !

  16. 116
    Chistine dit:

    Magnifique et si émouvant discours, et une si belle citation de Robespierre.Merci
    La vraie gauche est de retour.

  17. 117
    Jean Jolly dit:

    La marche vers le Capitole est superbement entamée à en croire Vierzon.

    Nous avons beau être des habitués des meetings du Front de Gauche (en streaming puisque pas diffusés, ou à compte-goutte par les " médias traditionnels "), et du programme que nous soutenons, non pas comme étant une sorte de " bréviaire " quelconque mais comme le départ de l’idée d’une Assemblée Constituante qui inéluctablement parviendra à sa fin … Il paraît clair que ce mouvement citoyen échappe à " l’ordre établit " et finira par voir le jour inéluctablement.

    Ce n’est qu’une question de temps, juste le temps d’informer le peuple de l’anarque médiacratique actuelle afin qu’il soit à même de décider.

  18. 118
    Paul.G dit:

    J'ai vécu dix ans à Chateauroux, pas si loin de Vierzon par l'A 20. Juste pour vous dire que réunir 6000 personnes autour d'un évènement politique dans cette région est chose rare et significative car jamais vue.
    Le discours de Jean Luc y est pour moi l'un des plus extraordinaire qu'il ait tenu à ce jour. Je sais très bien qu'l n'y a pas de culte de la personalité à avoir, mais permettez moi d'affirmer que je n'avais jamais entendu un humain nous raconter ce qu'est devenue notre société d'une manière aussi précise et juste.Raconter notre quotidien tout en offrant les clefs à chacun pour sortir de la geole individuelle que les "puissants" voudraient imposer à tous n'est pas chose aisée.
    La première partie de son discours,fluide,soulignée du geste juste qui nous donne confiance en la sincérité du propos fut digne des plus grands griots d'Afrique.
    Un bonheur poétique à entendre.
    La seconde partie fut plus politique, donc plus laborieuse.
    Normal, nous n'avons pas encore fini l'insurection.
    A nous de jouer.

  19. 119
    Jean-Claude dit:

    Bonjour à tous,

    "T'as voulu voir Vierzon...et on a vu Mélenchon !" pourrait dire dans sa chanson aujourd'hui le grand Jacques.
    6000 personnes... 8400 connexions internet..., c'est pas mal pour une ville de 27000 habitants.
    Discours au contenu très dense, d'une très grande humanité et aussi d'une très grande gravité sous la forme d'un avertissement sans frais, pour le moment,en direction des dirigeants socialistes si ceux ci.....(à vous d'imaginer la suite)
    Quant à la madame Parisot, elle doit se sentir toute nue ce soir.
    La vague Front de gauche de cette semaine s'est reformée ce soir à Vierzon, elle va s'amplifier demain à Limoges et finira pas submerger Toulouse jeudi. Ca va être grandiose, je pense.
    Merci au Front de Gauche, à ses dirigeants et à son candidat de me/nous faire remonter à la surface après avoir vécu sous terre pendant des années.

    Salut fraternel à tous.

  20. 120
    Ingo dit:

    Vierzon ! Tout simplement PARFAIT !
    Merci Jean-Luc et tout les autres !
    Il nous reste 2 semaines et on va le faire !

  21. 121
    Michel Berdagué dit:

    Merci Vierzon dedans et dehors nous étions aussi avec vous. Oui les 3 historiques dont notre Candidat ont tracé la voie du Peuple debout. Nous avons gagné.
    Pour l'Angleterre leur bonne télé la BBC pourra être la porteuse des bonnes paroles pour le Peuple de cette ile si particulière quant à ses institutions, et pourquoi pas un Front de Gauche car après l'épisode Blair et avant le fer de la dame,le Labour est HS. Il faut tout reconstruire et les manifs prouvent que ça va très mal et la City regorge de toutes les spécus européennes.
    L'importance de notre vote pour l'internationale a été souligné ce soir. Encore une fois dès que notre Peuple dècide de se prendre en charge,nous avons peur de rien, surtout pas du médef qui a fait une Opa sur tous les patrons et entrepreneurs, au fait comment vont les comptes de l'UNIM gros trust syndical patronal de la métallo avec leurs comptes à 10 puissance 6 falsifiés pour casser toutes les grêves, la Loi ils connaissent pas.

  22. 122
    Mélopée dit:

    Meeting de Vierzon. Superbe. Les mots me manquent.
    Il est normal que les meetings FdG ne soient pas diffusés à la télé. Tout le reste paraîtrait fade.

  23. 123
    jprissoan (69) dit:

    Marlène dit: 3 avril 2012 à 17h06. Marlène, votre témoignage m'a ému aux larmes. le flambeau de votre papa a été repris en mains et, manifestement, entre de bonnes mains. Il peut être fier de lui. Personnellement, j'ai adhéré au PCF (1964) parce que j'ai douloureusement vécu le témoignage de ma mère, qui nous confia, un jour, qu'elle aurait tant aimé "savoir", mais que, fille de paysans pauvres, elle allait "aux champs les vaches" dès 4h du matin et qu'à 8h, heure d'ouverture de la classe par le maître d'école, elle dormait épuisée de sommeil sur son pupitre. Cela a suscité en moi un sentiment de révolte qui ne s'est jamais éteint. Il fallait un monde meilleur, autre. Que d'espoir j'ai pu mettre dans le "Programme commun" ! quelle déception ce fut ! mais le pire devait arriver avec la quasi effacement de mon parti de la scène politique française. Et je me suis dit : c'est fini.
    et puis, aujourd'hui, l'espoir immense, venu du plus profond de moi, m'envahit. l'aurore ? enfin ?
    tous les enfants du monde, au sort comparable à celui de ma mère auront peut-être une vie meilleure...
    en tout cas, le passage de témoin aura eu lieu, c'est sûr. La lutte continue et continuera.

  24. 124
    Malek dit:

    Superbe meeting de Vierzon suivi en direct sur le web... que du bonheur !
    Limoges, Toulouse à vous les amis !
    "La Parizot" doit avoir les oreilles qui sifflent, et ce n'est que le début, notre force est en route !

  25. 125
    CLAUDE 20100 St SULPICE dit:

    Nul ne peut s'épanouir dans sa culture sans embrasser la culture de l'autre, la découverte et la connaissance des peuples doivent indéniablement passer par le brassage des hommes.
    Vivement le 5 Avril, je fête ce jour la mais 49 ans et je vais avoir un formidable cadeau, un meeting du front de gauche, une formidable obade à la liberté, l'égalité et la fraternité. La lutte continue, on lâche rien, l'avenir de tout un peuple qui aspire à une vie meilleure est enfin à portée de mains. Que nos pères soient fiers de nous, nous n'avons pas oublié se que ça vous a coûté en 39/45 vos enfants et vos petits enfants vont retrouver leurs place dans une société que vous avez construite dans le sang et la douleur et qui leur appartient..
    Allons lutter tous ensemble mais camarades pour des lendemain qui chantes.
    Vive le FdG, vive la sixième république, vive la liberté!

  26. 126
    Bruno dit:

    Attention aux allusions positives sur Chavez (par exemple à votre discours de toulouse), alors que j'etais tres emballé par le discours, ce point précis m'a extremement fait peur. Pourriez vous préciser votre vision, s'agit-il d'une erreur de discours ou d'une vraie approbation de sa démarche politique, electorale et mediatique ?
    Pour un peu d'historique sur Chavez, voici deux liens qui m'ont paru interessant de donner...
    [...]

  27. 127
    pascal dit:

    Bon courage ! J'y crois de plus en plus.

  28. 128
    Carole dit:

    Magnifique discours à Grigny! Merci Jean-Luc: moi qui essaie depuis des années, en banlieue, d'éveiller la conscience citoyenne d'étudiants de prépa, boursiers pour la plupart, très peu politisés et qui arrivent avec comme seuls rêves l'enrichissement et le profit, je sens cette année à quel point ton discours, tes appels incessants à la fraternité et à l'insurrection civique portent dans la jeunesse des banlieues et sont une aide puissante dans ma modeste lutte.
    Continue à les convaincre: ils prendront la relève!

  29. 129
    Jean-Philippe VEYTIZOUX dit:

    Bon, les ptits lous qui voulez venir à Limoges.....nous sommes fin prêts. Toutes les affiches sont sur les murs. Cela s'annonce énorme!

    a demain les amis

  30. 130
    nina dit:

    Elle court, elle court, la maladie d'amour pour le le Fornt de Gauche...Trève de plaisanterie, il n"est pas inscrit dan le marbre que ce qu'il reste du PS soit légitime à représenter la gauche. Nous sommes la gauche. C'est nous qui rendons sa fierté à celle-ci
    Au 1er et au 2ème tour des présidentielles Mélenchon
    Au 1er et au 2ème tour des législattives, Front de Gauche
    Non le Front de Gauche n'est pas éphémère on continuera
    FdG pas FMR !

  31. 131
    orero ramon82 dit:

    @WM,
    Bonsoir,
    Je reconnais volontiers la pesanteur de mon insistance, tout comme j'ai conscience de l'énorme tâche à laquelle vous êtes soumis et des difficultés que vous pouvez rencontrer. Ma requête n'avait pas pour but la satisfaction d'une curiosité personnelle mais, devant la particularité de ce rassemblement et son thème, il me semblait que cela pouvait servir l'intérêt général. Un simple mot: "impossible", aurait suffit à éteindre "l'incendie" car, venant de votre part, il aurait été compris et accepté. Mille pardons pour vous avoir compliqué la tâche et poussé à cette réaction dont j'accepte humblement le verdict tout en promettant de tempérer ces exigences coupables.

    [Edit webmestre : Impossible ? Non. Si la diffusion live n'était pas à l'ordre du jour, la vidéo est en cours de production par la Télé de Gauche, et sera disponible probablement demain dans la journée. D'ailleurs, je ne vous en veux pas particulièrement. Dans le fond, vous n'avez pas tort. Mais il faudrait que vous compreniez que je n'ai pas le temps de tout expliquer, justifier, éclaircir. Et que tout ce qui est mis a votre disposition sur ce blog, en plus des magnifiques billets de Jean-Luc Mélenchon, l'est par moi, ou par Zapping lorsqu'il s'agit de vidéos. Les glapissements de Gabriela étaient, à ce titre, beaucoup plus pénibles.]

  32. 132
    Jean-Jacques dit:

    "J'aurais effrayé et terrorisé le bourgeois, qu'importe, j'aurais réveillé le peuple" Victor Hugo
    Merci Jean Luc de se réveille citoyen. Rendez vous pris à Toulouse

  33. 133
    francois chopin dit:

    merci pour la petite explication pédagogique sur le rouge... toujours ravi de voir un nouveau billet ce le site. courage pour l'agenda chargé qui s'annonce.

  34. 134
    Paul.G dit:

    @bruno 22h40.
    Tu as peur de quoi là?
    Du fait que les peuples d'Amèrique du Sud aient enfin echappé aux dictatures militaires alliées, et sans aucun doute financées par ceux qui n'ont aucunne honte à être des crapules?
    Chavez s'est fait élire, il reste au pouvoir par l'élection.
    Pour un semi vieux comme moi, l'assassinat de Salvador Allende,de la démocratie chillienne et du meurtre de centaines d'enfants, de femmes et d'hommes,est une marque indélibile de ce que sont capable les crapules susnommées.
    Alors, tes sites sur un jugement d'un "Chavezisme supposé", je n'irai même pas les lire.Parce ce que je connais la crapulerie, et que je sais qui est capable de meurtre et de massacres pour la sauvegarde de son petit cul père ubu.
    Continue Jean Luc, nous n'avons pas les armes, mais on s'en fout, ce sont les drapeaux qui s'inscrivent en histoire.

  35. 135
    Jean Jolly dit:

    @ tilk.
    En parlant d'Alliot je pense à Marie. Va t-elle fantasmer d'envoyer "ses troupes" sur les plages du Prado à Marseille ? En tous les cas nous allons voir ce que va entreprendre Gaudin en sachant que Delanoë s'est écrasé sur le droit de la cité pour tous. Nous sommes des citoyens nous, pas des moutons.

  36. 136
    soldat dit:

    Courage Jean luc moi je suis un jeune de banlieue qui croit au changement de cette république du chacun pour sa pomme, la vie est pleine de surprise et j'espère sincèrement obtenir une bonne surprise d'ici 20 jours, ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivieres. On est tous avec toi ! Que la force soit avec toi Camarade!

  37. 137
    Hold-up dit:

    126 - Bruno : Renseigne toi avant de mettre un lien sur ce blog ! Les minarchistes se sont l'équivalent de Sarkozy + Pinochet. Ce sont les suppôts du Tea- Party aux USA, l'extrême droite US, les Bushistes exterminateurs ! Pas étonnant qu'ils détestent Hugo Chavez et sont contre la démocratie étendue ! (Ce message s'auto-détruira en même temps que le n° 126).

  38. 138
    Polo dit:

    Ce soir, 2 heures de porte à porte dans une petite cité hlm du chef-lieu de mon canton rural, pour annoncer la prochaine assemblée citoyenne. Population métissée et excellent accueil. Un de nos hôtes, 25 ans, avait déjà décidé d'aller à Toulouse le 5, 2 abstentionnistes qui auraient voté Mélenchon vont peut-être le faire finalement, un vote ps qui devient fdg, des votants déja acquis au fdg, des discussions avec les gens, tout simplement. Seule une porte s'est refermée assez vite dès qu'a été prononcé "front de gauche". C'était l'exception qui confirme la règle que les bulletins seront rouges cette année.
    Jeudi, préparation du Capitole, elle aussi on va la faire rougir !
    Allez les amis, ensemble vers la 6ème République ! Il est temps maintenant !

  39. 139
    Domul38 dit:

    Jean-Luc, tu représentes le peuple et tu deviens un homme dangereux pour l'oligarchie !
    C'est au peuple de te protéger contre les fous, les manipulés, les hommes de main.
    Vigilance camarades !

  40. 140
    jnsp dit:

    Encore un "beau cliché" de Jean Luc Mélenchon.
    lien le monde

  41. 141
    Dauphinoise dit:

    Mais j'en ai marre ! Il faut toujours que j'ai une réunion qui finisse tard et que je loupe les meetings en direct ! Du moins les débuts. Si bien que ce soir, j'ai encore pris le train en marche pour le meeting de Vierzon. Je mange sur le pouce et hop devant l'écran d'ordi et je vois du monde plein une salle et du monde plein dehors. Pourtant, me dis-je, Vierzon est une petite ville. Et cela fait plaisir à voir. Je ne dirai rien du discours, je prêcherais des convaincus.
    Ce qui me fait plaisir aussi c'est de voir les affiches du FdG qui sont collées un peu partout et qui restent ! Et des fois je me dis que c'est "hachement" bien et que ça change.
    Quant aux mauvaises langues du PS et d'ailleurs, comment dit-on déjà ? "la bave des crapeaux...". Je me souviens il y a quelques mois, sur je ne sais plus quelle chaine de télé, il y avait un téléfilm sur Louis XVI et la révolution. On y voit "Monsieur" et tous ces nobles arrogants qui ne voyaient rien venir du haut de leur suffisance. Cela ne rappelle-t-il pas quelque chose ? Moi ça m'a fait tilt ! Alors je me dis qu'au lieu de bouffer notre énergie à les vilipender, tous ces fats, ces imbéciles heureux (ou pas), ces grossiers personnages, ignorons-les, méprisons-les. C'est tout ce qu'ils méritent. On leur rend leur monnaie de leur pièce. ils ne valent même pas les frappes de clavier. D'ailleurs, ils s'égosillent pour rien. ils parlent dans le vide. La preuve, nous continuons de monter.
    Vivement...

  42. 142
    Pierre de Marseille dit:

    Bonsoir,

    Je crois que j'ai croisé hier, M Gaudin, qui montait à Notre-dame de la Garde avec des poids chiches dans les chaussures. J'ai cru entendre (ai-je des voix?)
    "Oh Bonne Mère, pourvu que la vague rouge ne déferle pas trop ce 14 Avril"!
    J'ai alors entendu distinctement (la, pas de voix!) la bonne mère dire du haut de son clocher!
    "Mais voyons Jean-Claude, tu devrais qu'en même aller à la rencontre du prochain Président de la République, Jean-Luc Mélenchon! On est accueillant à Marseille, Non!"
    Même la Bonne Mère elle a compris!
    PS :A Marseille, quand on monte à Notre-dame avec des poix chiches dans les chaussures, ils sont cuit!, Sarkozy, aussi!
    Vive la 6ème! Vive la Sociale!
    Fraternellement

  43. 143
    Aouch 98 dit:

    JL, il n'est pas d'usage pour moi de commenter ton blog mais aujourd'hui je m'y sent obligé. Après une vingtaine d'année à tes cotés Je dois bien avouer que je suis très ému de voir que nous approchons du but. Ceux qui ne te connaissent qu'au travers des média, ceux qui vibrent dans les meetings comprennent que tu es le vecteur d'un réel changement devenu possible. En lisant les commentaires, et voyant ces remerciement, et voyant les regards dans les salles surchauffées je mesure combien ces années de travail, de douleur, de désillusion passagère ont aboutis à ce résultat magnifique... déjà. Ad augusta per angusta combien est juste la sentence. Au moment où tu te prépares à investir Toulouse Je nous souhaite le Capitole et à nos adversaires la roche...
    Fidèlement... Nous marchons.
    E

  44. 144
    Fred Barbosa dit:

    @dragonlys
    Votre témoignage me touche beaucoup.
    Amitiés

  45. 145
    Paul.G dit:

    @ soldat 23h13
    Annoncer que l'on croit au changement sur ce blog est un premier pas important.
    Ou est le second?

  46. 146
    Christian B dit:

    Une fois de plus Taddei persiste et signe avec ses invités triés sur le volet, tous acquis à la pensée néolibérale. A noter que le FdG n’a pas droit à une seconde au chapitre.
    L’ineffaçable Michel Serres et son avalanche de phrases creuses, les observateurs de service qui jugent et savent tout, et le libéral de service, plus la référence au journal The Economist.
    On a droit à la totale de la pensée crasse et nulle, le sujet étant "la campagne est inintéressante". Stop sur la télécommande, j’ai une surdose.
    Bref, qu’ils dégagent tous, vite le Front de Gauche, vite, vite.
    Bravo Jean-Luc (à Grigny j'y étais), tous derrière toi, on va gagner.

    Fraternellement

  47. 147
    ardr dit:

    Pour les pastilles videos, inspirez vous des minis videos regulieres sur l'economie, "le temps qu'il fait" du sociologue et economiste Paul Jorion....son analyse de la crise financiere presque au jour le jour.
    Au plaisir de vous retrouver via ce media et grand courage pour la ligne droite jusqu'au 6 Mai.

  48. 148
    jerome dit:

    Bravo pour le discours! Hyper bon et surtout la partie socio-économique (travail dépendance, retraite).
    Retirer 100 milliards de dépenses publiques au point ou on en est, c'est du suicide collectif!

  49. 149
    l'hallebardier_95 dit:

    3 excellents discours ce soir à Vierzon.
    Ce qui est frappant, c'est de voir au fur et à mesure des meetings l'évolution et la qualité de la participation.
    Avec tant de visages attentifs, souriants et très souvent rayonnants,.. et avec une telle bonne humeur ambiante, c'est bougrement impressionnant, émouvant et tellement vivifiant!
    Comme si Jean-Luc Mélenchon nous avait fourni la clé pour nous aider à nous affanchir de nos chaînes et donné le levier pour soulever cette chappe de plomb sous laquelle la bien pensance médiatico-politique nous a emprisonnés depuis fort longtemps.
    C'est cette clé "3 pans" (projet "l'humain d'abord"/programme/candidat charismatique) qu'il faut communiquer autour de soi pour créer l'énooooorme surprise le soir du 1er tour.
    Alors que les autres sont pour le moins encalaminés, à ce stade où la turbo-dynamique de la campagne de Jean-Luc Mélenchon monte toujours en puissance, rien ne paraît inaccessible!

  50. 150
    carol dit:

    Les militants du Front de Gauche du lauragais constatent l’enthousiasme et l’espoir suscités par la candidature unitaire de Jean-Luc Mélenchon aux élections présidentielles.
    L’accueil chaleureux qui nous fut réservé sur le marché de Castelnaudary et devant les écoles témoigne de l’intérêt croissant pour une vraie candidature de gauche qui donne réellement la parole au peuple, chacun le sent bien..
    Preuve de cette mobilisation, six bus sont affrétés, des co voiturages organisés, en vue de ce déplacement à Toulouse pour, après la Bastille,“prendre le Capitole” et faire rougir la ville rose.

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 1133 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive