26mar 12

A la Réunion, la Bastille sera prise

Une nouvelle frontière pour l’Humanité

Ce billet a été lu 124 719 fois.

ratp_15Voici une note volée aux heures dont il avait été décidé de les consacrer au pur repos après les heures et les heures d’action sans trêve de cette semaine. Elle a commencé à la Bastille, s’est continuée dans les visites de terrain sur fond de drame toulousain. Puis il y a eu un moment spécialement émouvant pour moi à l’association pour le droit de mourir dans la dignité. Et j’ai enchaîné avec un aller-retour à la Réunion. Vingt heures de vol, onze heures sur place, un discours essentiel pour moi, deux télés et deux radios ! Je fais court, pour une fois. Le temps de mettre noir sur blanc une idée que j’ai exprimée sur place et qui ne sera pas commentée ni reprise dans la mesure où il s’agit d’un sujet de fond sans embrouille ni dispute. J’ai écrit dans l’avion et au retour. Ça se voit un peu.

Les images d'illustration de ce billet ont été prises mardi 20 mars 2012 lors de la visite de Jean-Luc Mélenchon à l'atelier de réparation de RER de Massy dans l'Essonne. Photos : S. Burlot.

Je suis allé à la Réunion au prix d’une empreinte écologique déplorable puisque j’ai fait l’aller-retour en avion en partant le samedi soir et en rentrant le dimanche soir. De ma vie je n’ai fait un tel gâchis. Mais comment faire autrement ? J’avais promis d’aller outre-mer. Mon voyage en décembre a dû être annulé en dernière minute. J’avais prévu d’aller dans les caraïbes, en Guadeloupe puis en Martinique. A présent le temps m’est cruellement compté. Comment aurais-je pu ne pas revenir à la Réunion ? Je l’avais promis il y a un an. Depuis, le département a connu une insurrection contre la vie chère qui n’est pas éteinte, ratp_04loin s’en faut ! Dans ce contexte la radicalité concrète de notre programme est une réponse qui ouvre un horizon sans cela totalement cadenassé par le cercle de la misère et de l’impuissance politique.

J’y suis allé aussi parce que sur l’île se noue, avec la constitution du Front de Gauche, l’émergence d’une force politique totalement nouvelle. Nouvelle par son programme, évidemment. Il s’enracine dans plusieurs terreaux. D’abord celui acquis par l’expérience du pouvoir régional conduit jusqu’à peu par Paul Vergès. Puis celui du mouvement syndical qu’incarne Yvan Hoarrau, par ailleurs secrétaire général de la CGT-R, qui anime le comité départemental de soutien à ma candidature. Nous en étions là quand a eu lieu l’arrivée dans le Front de l’alliance des jeunes. Son président est Gilles Leperlier. Avec lui vient Béatrice Leperlier, jeune conseillère régionale présentée par l’alliance dans la liste que conduisait Paul Vergès. On ne pouvait mieux faire comme arc de force représentatif de la société réunionnaise en mouvement et en recherche d’un autre futur. En ce moment les contacts continuent avec le président de l’alliance des pauvres, Jean-Hugues Ratenon. C’est à mes yeux une discussion fondamentale. Il n’y pas de raison qu’elle ne se conclue pas puisque chacun y met tant de sérieux. De notre côté la centralité du mouvement des pauvres qu’il anime est si évidente ! 50 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, ne le perdons jamais de vue. Nous sommes ici dans le cas de figure sud-américain où les pauvres jouent le rôle de catégorieratp_07 révolutionnaire décisive. Sa participation au comité de campagne serait pour moi comme un coup de tonnerre ! Car, à mon avis, à partir de ce moment, le Front de Gauche prendrait une dimension tout à fait nouvelle et pour mieux dire exemplaire non seulement localement mais aussi pour la métropole.

Car à tous ceux que je viens de nommer s’ajoute la figure du nouveau et jeune député européen de la Réunion, Younous Omarjee. Nos contacts ont commencé depuis de nombreux mois et se mènent de façon constante texte en main sur les sujets essentiels. Après cela vient la colonne vertébrale de l’attelage aujourd’hui. Je veux parler du Parti de Gauche à la Réunion. Petit en nombre il n’en est pas moins un déclencheur et un démultiplicateur ! Tous ses membres se sont aguerris. Moins de paroles plus d’action ! Ils ont épuré et renforcé l’organisation comme parti d’action sous la conduite de Jean-Hugues Savigny mon complice depuis dix ans et Pascal Basse qui anime avec furia le comité sud du parti. C’est eux deux qui menaient la manœuvre pour la préparation du meeting géant tenu sur place, préparé en dix jours. Une nouvelle fois on a vu le miracle permanent de notre forme d’organisation et du type psychologique particulier des membres du Parti de Gauche : gonflés à bloc, que rien n’effraie. Terriblement disciplinés dans le choc et très soudés entre eux. Au total, la jonction de ces composantes constitue une force politique entièrement nouvelle dans l’île ! Elle ratp_10opère la jonction concrète entre un jeune et petit parti, un élu emblématique, le mouvement social organisé, la jeunesse politisée. Et s’avance le mouvement né de la société où vit une moitié de la population cantonnée dans l’informel parce qu’elle vit sous le seuil de pauvreté. Détonnant.

Le meeting a été, à sa manière, une réplique de l’esprit de la prise de la Bastille ! Près de quatre mille personnes dans une chaleur d’étuve, hyper réactives, superbement souriantes. Auparavant j’avais été accueilli en grande démonstration à l’aéroport au son des tambours et dans un enthousiasme communicatif. De là je suis allé au « pique-nique citoyen » qui se tenait non loin de la salle du meeting. On s’y rendit en cortège sous le timbre « mim marche avec Mélenchon », drapeaux et musique en tête. Occasion pour moi de découvrir le petit camion du Parti de Gauche tout de rouge repeint avec le sigle du parti sur les portières et son écran de télé embarqué. Rigolade : les journalistes et cameramen se sont perchés sur le camion pour se donner une vue d’ensemble pendant que je marchais sous le cagna ! Sonnaient les mots d’ordre : contre Sarkozy : résistance ! Contre la vie chère : résistance ! Contre les profiteurs : résistance ! Et ainsi de suite. Puis ce furent les discours. On les a déjà diffusés en direct. Près de 10 000 connexions montrent quelle place a dorénavant ce média et combien il change notre travail de militant en amplifiant de façon fantastique la portée ratp_09de nos discours. C’est le moment de venir au cœur de mon discours et de ce que je suis venu venir dire si loin de chez moi !

Mon sujet c’est la mer. Oui, la mer. Une frontière physique pour l’humanité, composée d’une espèce d’animaux terrestres comme on le sait bien. Une « terra incognita », la dernière sur cette planète. Mais la plus vaste ! Plus vaste que le monde connu lui-même puisqu’elle couvre 70 % de la surface du globe. Je suis certain qu’à cet instant, ceux qui me lisent lèvent le sourcil. « Tant que ça ? Tiens c’est vrai, je n’y avais pas pensé ». On n’y pense jamais en effet ! Quels extraordinaire régulateur est cette masse d’eau ! Elle absorbe 80 % de la chaleur produite par la planète ! Et 20 % de CO2. Et pourtant, on n’y pense pas. Ce n’est pas tout. Les populations côtières, dont la vie est liée à la mer représente les 2/3 de l’humanité ! Les deux tiers ! « Tant que ça ? Je n’aurais pas cru non plus ! » J’ai dit que c’était une « terra incognita », ratp_17comme le mentionnait les cartes du passé à propos des zones terrestres dont on ne savait rien. Car on sait peu, très peu. En tous cas pas assez. C’est la première réserve de biodiversité ! Mais seulement 15 % de la faune et la flore marines seraient connus.

Et comme tout ce qui concerne la vie des êtres humains finit par être affaire d’échange et de commerce, souvenons-nous que  90 % du commerce mondial transite par mer. Oui, encore une fois : 90 % ! Je commence ici à m’approcher d’autres enjeux. La mer est le premier réservoir des ressources rares. 90 % des réserves d’hydrocarbures s’y trouvent et 84 % des réserves de minerais et de métaux. Dans ces conditions, le monde de sept milliards d’êtres humains étant ce qu’il est, la mer, est, avec l’accès à l’eau potable, le premier enjeu des conflits pour l’appropriation des ressources rares.

Tout ce que je viens de dire, me permet à présent d’en venir à nous, le peuple français. La France est très directement concernée. Certes on ne parle jamais de la mer en France dans les débats politiques. Toute la prise de conscience reste à faire ! C’est pourquoi il était si utile que je commence à en parler. Je crois que si j’ai acquis de l’écoute et peut être même de l’autorité avec le Front de Gauche je dois la projeter constamment au service des grandes causes pour le futur de notre société. Qu’il s’agisse de débarrasser la scène politique des ravages du Front National ou qu’il s’agisse de monter au créneau pour batailler sur les droits fondamentaux de la personne humaine comme le droit de disposer de son corps ouratp_08 de sa fin de vie, ou parler de la nouvelle frontière de la France qu’est la mer, c’est tout un. Notre campagne doit être un vivier d’idées et de projets qui se diffusent dans la société.

Je compare cette ambition que je propose à celle qui nous a permis de devenir une puissance spatiale. Ne sommes-nous pas la nation d’Europe qui a su s’immiscer dans l’espace et qui occupe aujourd’hui la moitié du marché mondial des tirs de satellites ? N’avons-nous pas mis au point le navire de transport spatial le plus abouti pour alimenter la station internationale de l’espace ? Rien n’est hors de portée pour nous, sitôt que l’Etat et le collectif s’en mêlent ! La mer est notre nouvel espace de réussite et d’exploits scientifiques et techniques ! C’est ma proposition !

Et je m’appuie sur du solide pour faire cette proposition ! La France est le deuxième domaine maritime du monde ! 97 % de cet espace se situe outre-mer. Par exemple la zone économique exclusive en mer de la Réunion est à elle seule aussi importante que celle de la métropole avec ses mille kilomètres de côtes. Au total, dans ces ratp_10conditions, la moitié de la population française vit dans la bande côtière des 100 km ! Nous avons donc largement les moyens d’agir. Mais nous avons surtout de bonnes raisons de le faire. D’abord parce que du point de vue de l’humanité en général, c’est une priorité écologique. Il s’agit de la préservation du premier réservoir de biodiversité et des principaux équilibres dont dépend tout l’écosystème humain. Cela implique d’améliorer la connaissance, encore très parcellaire du domaine maritime, donc de développer les moyens d’exploration et de surveillance, et de protection cela va de soi. Pour cela il faut relancer la recherche scientifique et technologique sur les questions marines et maritimes. Ce qui, ceci dit par parenthèse, devrait aussi permettre d’améliorer les techniques de pêche, pour trier sur le fond plutôt que sur le pont ! Ensuite, « prendre la mer », c’est une priorité alimentaire et sanitaire compte tenu de l’importance des protéines issues de la mer et des potentialités qu’offrent l’identification et la culture des algues. Enfin c’est une priorité énergétique. L’énergie des mers est la moins exploitée et un des plus grands gisements. Cette dimension économique et sociale n’est pas prédatrice sur l’environnement. Elle ouvre un champ fantastique de développement de l’emploi maritime en France. D’autant qu’il y a un sous-développement de l’emploi et de l’activité maritime en France. Avec le deuxième domaine maritime, nous avons 305 000 emplois, tandis que l’Espagne avec le trente et unième domaine maritime en a 384 000 ! C’est donc un axe d’investissement public prioritaire pour notreratp_16 projet de planification écologique.

Pour l'instant les moyens d'observation et d'exploration sous marines sont limités. L'essentiel des moyens sont consacrés à l'observation, sous forme de balises mises en réseau et de robots. Seuls les Etats-Unis et depuis peu la Chine ont développé de larges réseaux d'observation. Ils sont ainsi capables de modéliser les évolutions climatiques, météorologiques mais aussi celles des pollutions et de la présence de la faune et de la flore sur de très grands espaces. L'Europe a lancé un projet Esonet pour se doter d'un tel réseau, avec notamment des balises en eau profonde. Mais faute de moyen et d'ambition stratégique, il reste, comme le projet Galileo, diffus, brouillon et sans applications très poussées. Car il est censé couvrir les eaux allant de l'arctique à la mer noire !

Les moyens spécifiques d'exploration sont encore moins développés. Il s'agit des sous-marins profonds sur le modèle du Nautile. Leur activité n'est pas permanente. Cela limite d'emblée leur portée et les projets qui peuvent en découler pour l’exploitation des ressources et la lutte contre les pollutions. Et surtout ces moyens d'exploration ont un rayon d'action limité : rarement au-delà de 6 000 mètres de fond. Autre inconvénient ils ont une autonomie très faible. Ils doivent donc être amenés sur place par un autre navire et peuvent difficilement plonger au-delà d'une dizaine d'heures. Face à cette faiblesse, la France développe depuis peu un projet de véritable vaisseau d'exploration océanique, appelé Sea Orbiter. C'est la première véritable déclinaison marine des méthodes de la conquête spatiale. Mais ce projet pionnier et expérimental ne suffit pas pour répondre au défi permanent et mondial de l'exploration, de l'observation et de la surveillance des grands fonds. Ce sont donc de véritables stations sous-marines permanentes qui restent à développer et à mettre en réseau. La ratp_11France est dans ce domaine un des seuls Etats au monde à pouvoir se confronter à un défi mondial à travers sa présence dans tous les océans du globe. Notre mise en mouvement, notre audace pourrait être un immense espoir pour la maîtrise écologique d'un des principaux ressorts de l'écosystème humain.

J’ai pensé que je devais évoquer ce grand projet, la conquête de cette nouvelle frontière, là où il fait le plus sens c’est-à-dire outre-mer. De cette façon je pense avoir donné du sens à ce que j’ai dit contre l’expression qui désigne ces départements et territoires comme « territoires ultra périphériques » selon la nomenclature européenne. Je crois avoir montré autrement que par les arguments habituels en la circonstance quel genre d’avant-poste peuvent être les territoires français de l’outre-mer. Il n’en est pas sorti grand-chose en presse écrite. Comme d’habitude. Il me reste donc à espérer premièrement que Hollande ou Sarkozy en parlent à leur tour après moi faute d’idée originale, et deuxièmement, qu’une journaliste de l’audiovisuel, comme madame Ferrari l’a fait à propos des impôts sur les déserteurs fiscaux, se souvienne de ce que j’ai dit. Alors une idée qui n’atteignait pas le bulbe préconstruit des « observateurs » fera son chemin.

Je conviens qu’une telle espérance après tant de mois de superficialité de la presse écrite qui est censée se donner « le temps du recul » confine à la naïveté. Peine perdue dans ce cas. Je m’y suis mal pris. Que n’y ai-je mis du sexe, du sang ou de la bave ! Lamentablement, il n’y a rien en effet de malveillant dans mon idée, rien contre Pierre, Paul ou Jacques, rien de saignant non plus. Donc ça n’existe pas pour la branchouille plumitive. Les « sujets » à mon sujet c’est mon « amitié », « proximité » avec Dassault, cette inepte trouvaille en vingt ans de vie parlementaire des biographes confus et fielleux qui font le commerce de ce qu’ils ont cru comprendre à mon propos. C’est le photographe qui réclame le droit de piétiner les enfants et les personnes moins mobiles sans discussion parce que c’est « Libération » qui lui paye ses chaussures cloutés et qui me vaut ensuite le venin de ceux qui prétendent en faire une bonne histoire comme ils aimeraient m’en coller une sur le mode inépuisable du « petit journaliste ». C’est le salopard qui exhibe sa carte de presse quand nous le surprenons en train de planquer autour de mon domicile. Ou celui que l’on attrape avec la même carte en poche autour de l’usine en train de se faire passer pour « un copain qui se renseigne ». Bref, moi, la conquête de la mer et le reste, ce ne sont vraiment pas du tout, mais pas du tout, des sujets.

Cette malveillance permanente qui se donne des airs d’objectivité est un sujet de consternation pour moi alors même que j’en connais le ressort dans les réseaux politiques dans lesquels ils s’ancrent. Mais comme beaucoup d’entre vous je voudrais tellement croire au malentendu. Je voudrais tellement croire qu’autre chose de plus respectueux et réellement factuel soit possible. Je sais bien que cela n’a aucune importance puisque progressivement le flot de l’internet recouvre tous ces médiocres abus de pouvoir médiatiques. Je ne ferai pas le détail des innombrables manquements à l’éthique que j’observe, les citations de moi inventées, les titres qui trafiquent les textes et communiqués, les photos malveillantes, les grossières falsifications comme celles qui m’attribuent le refus de connaître le patrimoine des élus. Et combien d’autres bassesses. Puis je me dis que c’est peu de choses devant le drame de l’effondrement de l’intelligence qu’a été le traitement sensationnaliste et, en cela, parfaitement criminel, de l’affaire du tueur en série de Toulouse. Photos en une du jeune homme « comme les autres », nom de l’assassin sur cinq colonnes, tout ce qu’il ne faudrait pas faire dans une société de décence qui ne chercherait pas à garantir l’assurance de laratp_18 notoriété aux délirants a été fait sans vergogne. Dans quelques jours commenceront bien sur les rétropédalages et les contritions convenues qui suivent toujours la gueule de bois des orgies voyeuristes. Vivement le changement, le vrai.

A Ajaccio, sur une place publique et dans le vent sournois qui rendait le son si pénible, François Hollande devant mille personnes selon Faouzi Lamdaoui son chef de cabinet, et de cinq cent personnes selon le journal « Le Monde », a prononcé un discours dont le contenu a malheureusement été largement méconnu par les observateurs. Comme l’avait été les conséquences de son idée d’introduire le Concordat dans la Constitution. Comme l’a été quoique j’ai pu en dire, écrire et répété en meeting son idée de donner aux négociations sociales une valeur supérieure à la loi. François Hollande à Ajaccio a déclaré vouloir donner un pouvoir réglementaire aux régions. Rien que ça ! Cela constitue tout simplement un démembrement de l’égalité devant la loi et dans la mise en œuvre de celle-ci. Par exemple, l’application du code du travail serait alors à géométrie variable pour toute sa partie réglementaire. Un rêve du Medef ! La France n’est pas une république fédérale ! Mais peut-être le projet des socialistes désormais c’est qu’elle le soit ?

Ce n’est pas tout. Comme la scène se passe en Corse je suppose qu’un conseiller futé a trouvé l’occasion opportune de lui faire parler de nouveau de sa proposition de ratifier la Charte des langues régionales ! Pure démagogie. Car il lui reste à savoir que l’essentiel du contenu de cette Charte s’applique déjà. N’y exceptent que quelques articles qui ne le sont pas pour une raison bien précise. On peut la récuser mais alors il faut le dire et s’en expliquer car sinon ce n’est pas honnête. Ces articles sont censurés par le conseil Constitutionnel au motif qu’ils attentent à l’égalité des citoyens devant la loi. Cela parce qu’ils créent des droits spécifiques réservés aux seuls locuteurs de ces langues. Raison pour laquelle la Charte elle-même ne peut être adoptée sans révision de la Constitution. Donc François Hollande veut faire accepter des articles nouveaux dans la Constitution que par ailleurs il ne veut pas changer. Mais ce sera pour y introduire à trois reprises des exceptions à l’unité de la loi et de la communauté légale : le contrat au-dessus de la loi, le Concordat en Alsace-Moselle et la Charte des langues régionales ! Il est consternant, qu’après tant de débats sur ces sujets entre socialistes, François Hollande impose un point de vue aussi singulier. Le silence de la « gauche » du parti est encore plus consternant ! Ces initiatives qui parcellisent l’application du droit dans la République, créent une nouvelle division à gauche. Il est temps que l’état-major socialiste réalise que tout cela est au-delà de la ligne jaune et a même quelque chose d’un peu, et même beaucoup, « étranger à la tradition de gauche » comme l’avait dit Lionel Jospin ratp_20en 1985 à propos d’un texte social-libéral intitulé « du bon usage de la rigueur » qu’avait signé Alain Richard. Lequel Alain Richard vient de faire adopter par amendement au Sénat la reconnaissance du caractère propre des crèches confessionnelles pour pouvoir les rendre subventionnables. Cette gauche-là n’est pas la mienne je tiens à le dire et j’espère qu’on le comprenne bien.

A la page quatre du journal « Le Monde » censé rendre compte du déplacement de François Hollande à Ajaccio il est impossible de savoir ce qu’il y a dit et ce que cela implique. Mais bien sûr, on peut tout savoir des bruits des coulisses. Il faut donc attendre d’être à la page six dudit journal pour entendre parler du thème que je viens d’évoquer. Mais ce sera sous l’angle de la polémique que mon communiqué sur le sujet est censé ouvrir. Fine observation qui n’est pas destinée à aborder si peu que ce soit le fond du sujet mais seulement pour en rester au fait que, « initiative tout a fait inhabituelle », je me suis exprimé contre les deux propositions de François Hollande. Qu’une discussion ait lieu en campagne électorale est en effet très surprenant ! Surtout si elle porte sur le programme d’un candidat. Car comme le dit l’article en défense de François Hollande, ma critique s’exprime alors que « François Hollande n’a pas dit autre chose que son programme mentionne sur la décentralisation ». On se pince ! Engager une discussion au moment où une idée est exprimée en public, de manière volontairement solennelle et adaptée au lieu où elle est énoncée, serait une surprise. Tel est le journalisme politique dorénavant !


1 335 commentaires à “Une nouvelle frontière pour l’Humanité”

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 1127 »

  1. 101
    olivier dit:

    bonjour a tous
    jean luc repose toi car on a besoin de toi pour le 2eme tour!

    de notre coté la campagne se passe bien mais on commence a manquer de matériel,les tracts partent de suite,les demandes multiples sont difficile a satisfaire
    on affiche régulierement,si tot recu si tot collé
    dans mon équipe d'affichage un artisant poissonier,un commercial edf,et moi un agent de la fonction publique,
    nos affiches sont rarement arrachées
    des liens se créent,les anciens cocos semblent heureux,chaleur et entousiasme nous animent.
    des clins d'oeils complices,au raliment de myriam martin(ex porte parole du npa et toulousaine) me laisse augurer une réussite pour la prise du capitole, si la météo est avec nous
    alors courage à tous,on lache rien!

    l

  2. 102
    Fred dit:

    Je reviens d'une petite balade nocturne de "boitage". Quelques tracts déposés dans les boites aux lettres des residences voisines. Même si ce temps passé dehors permet de donner une voie de plus au FdG, je ne me serais pas déplacé pour rien. Les médias ne parlent pas de nous, ne vous inquiétez pas pas nous nous exprimerons pour vous ! Les petits ruisseaux font les grandes rivières. Résistance !

  3. 103
    Jean-Claude dit:

    @papinard33 (72)
    Moi en vieux communiste, après avoir lu votre message, je ne peux que vous saluer chaleureusement et très respectueusement. Vous lancez en tant que gaulliste un appel à voter Front de gauche en reprenant un mot d'ordre qui nous a réuni dans une période historique terrible pour notre pays à savoir : Résistance !
    Alors oui, si nous devons encore faire un bout de chemin ensemble, faisons-le !
    Les premiers mots du discours de M Mélenchon à la Bastille furent : "Nous nous étions perdus de vue, nous nous sommes retrouvés ! "
    Demain, j'espère (et je sens) un très grand meeting à Lille avec nos amis et camarades du nord.
    Fraternellement à vous.

  4. 104
    Thierry dit:

    Ambitieux projet....
    bravo !

  5. 105
    Fred dit:

    Jean-Claude à 0h06
    Demain, j'espère (et je sens) un très grand meeting à Lille avec nos amis et camarades du nord.

    Un grand meeting s'annonce, mais maleureusement pas rediffusé à la télé. Vraiment dommage de perdre toutes ces personnes qui aurait pu etre attiré par le discours de Jean-Luc Mélenchon.

  6. 106
    Jacsparow dit:

    @ Jean-Claude 110
    dejà je salue le camarade qui a du en connaitre des luttes , luttes helas auxquelles je n'ai pas participé parce qu'à l'epoque non encarté
    je me fais un peu de soucis pour le meeting de Lille car le Nord est sous une chape de plomb socialiste...
    mais que notre ascension est belle ! il y a 2 mois à 5% peniblement , aujourd'hui à 14...
    la dynamique du FdG est à l'image de ses militants qui se battent pied à pied avec des convictions chevillées au corps et un coeur gros comme ça ! et cerise sur le gateau nous avons le meilleur porte drapeau qui soit dans cette election et j'espere pour les elections suivantes !
    amis, camardes, ne relachons pas notre effort l'enorme surprise de ces presidentielles est à porte de main !

  7. 107
    Lilly54 dit:

    Il n'y a qu'ici que les idées bouillonnent, que les débats s'animent, que nous apprenons encore et encore. Je suis lorraine et d'ici je ne vois pas la mer. Mais je sais le dur labeur des pêcheurs mais aussi l'amour et la passion qu'ils éprouvent pour leur métier. J'aimerais qu'ils puissent s'exprimer nombreux ici sur ce blog. Amis du bord de mer, allez les voir et amenez les nous. Il faut qu'ils nous parlent et qu'ils entendent les mots de Jean-Luc à la Réunion.
    Et à toi Pierre de Marseille (67) quelle belle idée ! Ces bateaux pavillonnés de rouge à Marseille ! Je vous souhaite d'y arriver.
    Nous avons TOUT cela : nos idées, notre union, notre force, notre courage, notre blog, Internet, notre réflexion et notre puissant Jean-Luc que nous devons préserver de tous les dangers. ET CELA VAUT PLUS QUE TOUS LES MEDIAS !

  8. 108
    voix off dit:

    Le président candidat veut se faire réelire comme protecteur des Français. Le traitement " sensationnaliste " de l'affaire du tueur en série n'est fait que pour entretenir la psychose collective. Probable qu'on médiatise celà jusqu'au jour du vote.

  9. 109
    vincent (vost) dit:

    Jules Verne et son ami Nadar défenseur de la théorie du plus lourd que l'air avaient raison de croire au génie de l'homme. Nombre à l'époque contestaient cette possibilité, il faut dire que on le vol se fait alors en ballon et la bicyclette de sécurité (avec deux roues de même diamètre) fait seulement son apparition.

    Merci pour cette clairvoyance, quoiqu'en pense Madame Duflot ce n'est pas la quantité de vert sur un drapeau qui fait l'écologiste.

    Quand aux médias, préparant une exposition sur l'image ("ce qu'elles nous font, ce que nous leurs faisons", une anthropologie du présent par l'étude de nos usages des images, en particulier photographiques) je peux vous le dire je leur réserve une bonne place bien critique et bien objective, un documentaire factuel donc, à charge.

    A ce propos moi même photographe, je suis toujours et depuis longtemps effaré par ces images de horde médiatique se bousculant et bousculant à tous va. Je vous le dis mes amis de la "corporation", c'est la honte. Je ne comprend pas votre ambition.

  10. 110
    Lucie dit:

    Mais il faut absolument aller dans les caraïbes ! Vous ne pouvez pas leur faire ça (de ne pas y aller) !

  11. 111
    jppl dit:

    La Réunion à fait un triomphe à notre candidat ! Une fois de plus quel discours substantiel avec cette vision touchant aux immenses potentialités maritimes de notre pays. En tant que passionné par la chose maritime, quelle satisfaction pour moi d'entendre un homme politique français prendre en considération, enfin, 70% de notre planète bleue. Nous avions jadis un ministère de la mer, sans grands moyens, il a disparu, dissous dans de multiples administrations dont certaines très peu motivées par la mer.
    Je souhaite apporter un modeste rectificatif, la métropole ce n'est pas 1000 km de côtes mais plus de 5800 km. (18000 km de côtes françaises dans le monde !) Jean Luc à raison nous avons là un gisement d'activités et de ressources fabuleux que la France à beaucoup négligé.
    Pourtant nous maitrisons les technologies maritimes, par exemple le bathyscaphe "Archimède" construit à Toulon en 1961, à plongé à plus de 9000 m et à été opérationnel pendant 13 ans. En matière d'énergie marine l'exploitation des différences de températures entre la surface et les grands fonds à été expérimentée avant la guerre par G. Claude et la DCNS travaille actuellement sur un projet du même ordre pour nos eaux tropicales, sans parler de l'usine marémotrice de la Rance que tout le monde connait.
    Nous verrons bien si les deux "prétendants au trône" F H et NS vont reprendre l'idée de cette nouvelle frontière de l'humanité...

  12. 112
    Dugelay Danièle dit:

    Je pense que Jean-Luc a raison de refuser la ratification de la charte européenne des langues régionales. Originaire du Limousin, je suis attachée au patois que parlaient mes grands-parents de temps en temps. En 1918, ma mère a beaucoup souffert qu'on l'oblige à parler en français qui n'était pas sa langue maternelle. Elle avait 6 ans. Dans la défense des langues régionales, il y a sûrement un gros sentiment affectif, mais c'est aussi un problème politique. Le français est la langue de la République, elle a cimenté la Nation. Au XIXème siècle, les maçons et les ouvriers qui "montaient" travailler à Paris quand les travaux des champs étaient en sommeil parlaient breton, les différentes variantes de la langue d'oc, le basque etc...Aussi, ils formaient des clans et les bagarres étaient fréquentes. La diversité des langues les opposaient, la langue nationale les a réunis.
    Nous savons tous que l'UE fait l'objet de plusieurs projets. L'un d'eux est l'Europe des régions sur des bases ethniques, traditionnelles et linguistiques. Le Comité des Régions de l'UE y travaille depuis plusieurs dizaines d'années. Ce serait la fin des nations, la destruction des Etats dans un avenir peut-être lointain. Une première décision récente, agrandissant la région Alsace et organisant des relations dans divers domaines avec des entités allemandes de la vallée du Rhin, n'est-elle pas une première ébauche de la province de la Rhénanie installée sur les deux rives du Rhin ? On peut trouver sur le net des sites de défense des langues régionales qui condamnent la République et réclament l'Europe des régions, parfois avec un vocabulaire et des tournures qu'on trouve habituellement dans les textes de l'extrême-droite. Diviser pour mieux soumettre.

  13. 113
    Claude Andrée dit:

    Petite soirée avec quelques amis ce samedi.
    Mélenchon fait le plein des votes.
    Y compris une charmante jeune femme qui il y a un mois n'avait pas l'intention d'aller voter.
    C'était ma rubrique les petits ruisseaux font les grandes rivières !

  14. 114
    xavier attanasio dit:

    Bonjour Monsieur Mélenchon.
    J'attire votre attention sur ce que j'observe autour de moi : Tous mes proches traditionnellement électeurs PS veulent voter idéalement pour vous. Ils étaient tous à la Bastille. Ils sont sensibles à vos propos et à votre capacité à "décomplexer" une vraie pensée de gauche (à titre personnel, je pense que vous êtes en train de guérir la gauche de son traumatisme de culpabilité post 21 avril). Mais tous ces gens que je connais se réservent la possibilité de céder à la peur et, s'ils clament "Mélenchon" à voix haute (participant ainsi à ces 14 % exceptionnels), ils hésitent et tremblent aux menaces et injonctions au vote utile. Ils ne veulent pas d'un second tour Droite/FN ou Droite/Centre.
    Pourtant, mathématiquement, les sondages s'ils sont fiables semblent écarter cette menace.
    Vous faites une campagne exceptionnelle, méthodique : rassemblement des forces de gauche, attaque du FN, dépassement du FN dans les intentions de vote... Il faut que les promesses d'adhésion qui vous sont faites se concrétisent dans les urnes. Je pense même que vous êtes dans une dynamique capable d'inverser en un moi votre rapport de force avec le PS. Mais, ce courage que vous nous communiquez qui donne tant d'espoir, il faut que chacun d'entre nous s'en sente dépositaire, sinon, les esprits flancheront devant le bulletin de vote...
    Que cette énergie dont vous faites si bon usage s'attelle à présent à cette oeuvre de consolidation.
    Je crois en vous et en votre capacité à rassembler les forces de gauche. Toutes les forces de gauche !

  15. 115
    karim dit:

    Merci pour tout Jean Luc.
    Je sais qu'on peut compter sur toi, bravo pour cette campagne.
    Le 22 avril, on fera tout pour que tu sois le plus haut possible!
    Je déplore les attaques contre ta campagne (ta personne?) ces derniers jours, de la part des camarades de gauche (Arthaud, Poutou, Duflot),
    Ils sont d'une jalousie qu'ils en oublient l'objectif de notre courant politique, ils préfèrent la démarche individuelle - Madame Arthaud et Monsieur Poutou - plutôt que venir avec nous pour le grand rassemblement de la véritable gauche, celle qui refuse l'austérité!

  16. 116
    geneviève dit:

    Bonjour
    Dans ce long concert unanime pour vanter le contenu de cet article, j'amène ma petite note discordante.
    j'ai beaucoup aimé la référence à la mer, par gout personnel avant tout mais pas du tout les attaques contre François Hollande. N'oubliez pas qu'il sera sans doute le recours de tout un peuple de gauche si il est élu lors de la présidentielle. Et s'il ne l'est pas, nous aurons à souffrir 5 ans de plus de Sarko. C'est un cauchemar que je n'ai pas du tout envie de vivre et que je n'ai pas envie que vive ma famille et mes amis ni mes concitoyens. Donc pour moi, l'essentiel est de virer Sarko. Et pour conclure en musique (sans son :-)))
    La mer n'existe pas, c'est nous qui la rêvons mais elle n'existe pas, ce n'est qu'une illusion.

  17. 117
    fernandes dit:

    Jean-Luc, il peuvent te traiter de ce qu'il veulent, l'essentiel c'est la réalisation du programme de la vraie gauche. Aujourd'hui Médiapart à perdu un abonné: moi.
    J'ai vu la manière dont il ont traité Bayrou, personne pour lui rappeler qu'en 2007 il affolait tout le monde avec la dette qui représentait moins de 10% du pib en valeur constante (suivant sa durée de remboursement!)
    Personne pour rappeler à Bayrou son palmarés du ministre (grève immense).
    Toi ils ne t'on pas interviewé, ils ont cherché des failles pour attirer le troupeau que nous sommes vers le ni droite, ni gauche du PS. Je comprends maintenant pourquoi Denis Robert critiquait Plenel.

  18. 118
    fanette64 dit:

    J'ai toujours voté depuis mes 18 ans (j'en ai 48), mais j'avoue que cette année, pour la première fois, j'ai voulu m'abstenir. Puis je vous ai entendu, écouté et vous m'avez conquise...je voterai pour vous! Vous représentez l'espoir, ne lâchez rien! Juste un regret, vous ne passez pas suffisamment aux infos ces derniers jours, on ne parle plus autant de vous, quel dommage! Il faut que tous ceux qui vous soutiennent parlent du Front de Gauche autour d'eux. Ne nous décevez pas, il faut être au 2ème tour, on compte sur vous. Bon courage et continuez à enflammer les foules, ça fait un bien fou!

  19. 119
    CANDIDE? dit:

    On sera en grève demain en Guyane, à Saint-Laurent du Maroni, dans une commune UMP, avec un ancien ministre du tourismeoù les ghettos poussent et sont de plus en plus envahis de tags "Gaza". Le collège est envahi la nuit! Vos affiches fleurissent. Vous venez quand?

  20. 120
    xrjuma dit:

    la mer quel grand chantier! je n'ai pas encore bien compris vos propositions! ne perdez pas le fil de la necessaire pédagogie! j'ai besoins de comprendre comment on peut partager la mer, je veux dire comment redistribuer ces richesses immenses sans les piller, sans saccager encore plus! la mer est aujourd'hui un nomansland, sans droit, sans loi, que les grands trusts exploitent sauvagement
    comment redonner la mer aux peuples?

  21. 121
    Red@rt (13) dit:

    @Geneviève
    Appelons un chat un chat. Le PS choisit son programme. Qu'il le défende et qu'il l'assume. Je suis excédé par sa politique de l'autruche et je remercie solennellement Jean Luc Mélenchon de la mettre en lumière, chose que les médias se gardent bien de faire. François Hollande ayant pour mérite de faire ces quelques annonces, permettez nous d'en faire état et de les critiquer s'il y a lieu. Au front de gauche, nous interpellons nos confrères sur la teneur de leurs propositions et sur leurs prises de positions.
    Ne nous demandez pas d'avaler le concordat dans la constitution sous prétexte de laïcité, ne nous demandez pas d'avaler la république contractuelle, l'abstention dynamique et ainsi de suite. Ne nous demandez surtout pas de faire comme si nous n'avions rien su, rien vu, rien entendu. Mais encore, ne demandez pas à notre candidat de taire ces annonces sous prétexte d'affaiblir celui qui ferait perdre la gauche s'il accédait au second tour. La campagne du PS atteint des sommets de médiocrité, à qui la faute? Leur programme est vulgairement austéritaire, atlantisme et parfaitement aligné sur les orientations politiques que nous combattons. Nous serions dans l'incapacité de défendre le programme du PS pour la raison qu'il est en parfaite contradiction avec celui que nous portons. Demandez plutôt à François Hollande de revenir sur ces aberrations afin que nous puissions voter pour lui si nous n'accédons pas au second tour. Et demandez vous qui de Jean Luc Mélenchon et de François Hollande est le plus à même de convaincre face à Nicolas Sarkozy. Imaginez vous seulement que François Hollande puisse convaincre ou peut-il juste solliciter un vote par dépit?

  22. 122
    Edhi dit:

    Merci Jean Luc, de enfin placer l'humain dans la politique.......merci de tenir au milieux de la meute des fous de ce monde mediatique......parler d'amour et de respect......et de vouloir creer un pont vers un nouveau monde possible....je suis ca du brasil.je ne vote plus depuis longtemps.....j'irais poser un bulletin pour cette nrj a mon retour en france juste avant le premier tour.......que la force soit avec toi....amour et paix dans ce monde

  23. 123
    willy du Sud-Est dit:

    Eloigner pour gouverner tranquille!

    L'émiettement des territoires est comme la mer un enjeu oublié de la politique. Tu fais bien de le souligner. Il n'est pas anodin chez les libéraux, il est consubstantiel. Il est partie du nouvel âge du capitalisme parce qu'il remet en cause l'égalité mais aussi parce qu'il est un moyen économique de gestion des conflits. Ceci me semble plus décisif. En les plaçant au plus bas de l'échelle géographique, les conflits sont de plus basse intensité et ne charrient plus de remise en cause majeures du coeur de l'appareil de domination: la redistribution de la manne pétrolière au Nigeria par le pouvoir central ou encore le pouvoir d'une minorité ethnique en Ethiopie par exemple pour des pays qui ont mis en place un fédéralisme ethnique. Un schéma politique décisif quand une minorité oligarchique gouverne. C'est plus que diviser pour régner, c'est éloigner pour gouverner tranquille en vidant les conflits de contenu.

  24. 124
    patrick84 dit:

    Petit message aux "anges gardiens" qui accompagnent Jean-Luc pendant cette fabuleuse campagne : Mes amis, prenez soin de lui. Veillez à ce qu'il se repose suffisamment car même s'il n'est pas seul, tant de choses reposent sur ses épaules. Puisse l'épuisement ne pas le faire trébucher.

  25. 125
    citoyenne21 dit:

    Moi aussi cela fait deux ans à peu près que j'y croyais en cette déferlante Front de Gauche ! Quelques connaissances professionnelles me le disent maintenant " mais tu avais raison à propos de Mélenchon" ! pas forcément des gens qui voteront pour lui, parce que de bord non compatible, mais qui reconnaissent mon "flair" ! Cette sensation d'avoir eu raison envers et contre tout ! Le fait de sentir instinctivement cette effervescence à venir et rien ni personne capables de vous faire passer cette envie d'y croire ! et pourtant il y a deux ans, quels éléments tangibles avions-nous pour y croire vraiment ? en fait si, nous avions un candidat déjà "crédible" de part ses mots, sur et hors de son blog et avec une attitude déjà digne !
    Qu'on soit militant chevronné ou simple citoyen nouvellement acquis aux idées Mélenchoniennes, il y a aussi une part de fascination qui a conduit à cet état d'adhésion...(fascination dans le sens, absence de corruption donc espérance possible d'un avenir meilleur).

  26. 126
    jeanmarc dit:

    edhi 5h32
    Vérifie rapidement si on ne t'a pas barré des listes électorales.

  27. 127
    Nadine Bompart dit:

    La seule véritable façon de s'occuper de la mer, c'est de lui foutre la paix! Elle crève de notre fausse sollicitude!
    La seule raison pour laquelle existe encore ces confettis colonialistes que l'on nomme DOM-TOM, c'est pour leurs eaux territoriales, le reste on s'en fout. Indépendance! Je suis déçue de voir que tu avalises cette répartition, cette "françisation" de territoires qui n'ont rien à voir avec la Métropole, si ce n'est l'administration...

  28. 128
    BACON dit:

    MERCI
    Et quelque soit le résultat continuons. Que le Front de gauche perdure !
    Attention aux dangers d'éclatement ou de bisbille vécus par nos c

  29. 129
    laurence dit:

    serait-il possible d'appliquer la mode du commerce équitable réservé aux seuls pays pauvres à notre propre pays?
    la vie chére, la misére, le prix des logements qui exclu encore et encore.......
    Si l'égalité devient utopique..........alors soyons plus équitable ! pour les salaires, le droit au travail et j'en passe!
    Merci à Jean-Luc Mélenchon encore d'être venu si loin.....à.......La Réunion
    Lau

  30. 130
    Maxime Vivas dit:

    Comme d'autres intervenants, j'entends, ici, à Toulouse des citoyens me dire qu'ils voteront pour J-L. M. Parmi, eux, des jeunes assez nombreux, des électeurs traditionnels du NPA et du PS. Myriam Martin, dirigeant du NPA qui vient d'appeler à voter pour Jean-Luc est de Toulouse, Capitale socialiste d'une région où le conseil général, le conseil régional, et la plupart des communes sont aussi socialistes.
    Toulouse c'est aussi la terre de Jean Jaurès, la Capitale de l'Espagne républicaine, la ville aux 100 000 étudiants...
    Je préviens les organisateurs du meeting du 5 avril que la place du Capitole risque d'être un peu petite...

  31. 131
    raynald 74 dit:

    Voilà, un petit message d'une amie de Facebook

    [...]

    [Edit webmestre : le langage SMS n'est pas accepté sur ce blog, ainsi qu'il est indiqué dans la charte.]

  32. 132
    GERAUD Jocelyne dit:

    Excellent en tout point, votre discours sert si bien notre idéal commun!
    Respect, dignité, désir d'une vie meilleure pour nous et nos enfants voilà les valeurs évidentes, si fort méprisées jusqu'ici, que vous défendez avec audace comme une juste aspiration de l'homme.
    Et aussi, monsieur Mélenchon, merci pour votre inventivité, votre hauteur de vue, la finesse de votre analyse, l'audace de vos projets.
    Avec vous, grâce à vous, on a de nouveau envie d'y croire.
    Je vous trouve très beau, monsieur Mélenchon, et un peu de beauté en ce bas monde, ça n'est vraiment pas du luxe!

  33. 133
    Nicolas VDR dit:

    Il serait bien d'évoquer un peu l'état de la Marine Marchande française. Comme vous le dites, 90% des marchandises voyagent par bateau. Concernant la France, la casse de la marine marchande à commencé dans les années 80 avec la création du pavillon BIS (TAAF, Terres Australes et Antarctiques Françaises) qui permet aux armateurs français d'immatriculer leurs navires en conservant le pavillon français et ses avantages (protection militaire dans les zones "chaudes") et en ayant le droit d'employer des marins du Tiers Monde, payés à l'époque 100,00 euros/mois pour 7 à 12 mois de bord. Depuis, il y a eu le pavillon RIF (Registre International Français) où les navires ont pour port d'attache Marseille et qui peuvent embaucher de la main d’œuvre de pays moins disant sociaux. L'ITF considère ce pavillon comme pavillon de complaisance, au même titre que Panama, Liberia...
    Un pays comme la France n'a même pas de compagnie de croisières, TOTAL ne possède même pas de navires pétroliers, nous n'avons plus de chantiers de constructions navale (St Nazaire appartient aux coréens), bref, la marine marchande en France est le parfait exemple de ce qu'est la casse industrielle.

  34. 134
    Philippe GIRODIER dit:

    Ce qui semblait un rêve inaccessible il y a peu redevient tangible ! Grâce à vous Jean-Luc, mais grâce surtout à ce fabuleux élan populaire porté par l'espoir de sortir de l'obscurantisme dans lequel nous sommes plongés.
    Nous ne sommes pas derrière vous, Jean-Luc,... nous sommes à vos côté.
    El pueblo unido jamas sera vencido !

  35. 135
    cultive ton jardin dit:

    C'est la première fois que je repère des fautes d'orthographe dans un texte de Mélenchon. Ça sent la fatigue, en effet...
    Aucune malveillance dans ma remarque, je suis plutôt impressionnée par la qualité habituelle des textes, clarté, qualité du style et de la construction, rigueur de l'écriture, tout cela au service d'un véritable contenu.

  36. 136
    jean le hussard dit:

    Plus que qqs jours pour que la Gauche prenne le pouvoir en France !
    Peu importe qui sera premier ou second, ILS auront Réussi !
    Alors va se construire une nouvelle dynamique, politique sociale et populaire. Nous travaillerons tous à une Constituante, qui aboutira à une nouvelle République.
    Nous renégocierons les Traités. Nous rendrons à la France son rang dans le monde.
    Nous inventerons une nouvelle Education Nationale avec une nouvelle mise en valeur du "Travail Manuel" adaptée au nouveaux défis imposés par l'écologie et les nouvelles technologies.
    De nouveaux Politiciens, têtes nouvelles avec non cumul des mandats et rémunération honnête !
    Une Citoyenneté rénovée et IMPLIQUEE dans la réorganisation du territoire.
    Une nouvelle ambition pour le Peuple Français.
    Bref nos nouveaux élus tracerons non plus des sillons, mais un sillage dans nos océans de créativité !
    Oui qq chose se passe, enfin en France !
    Merci à Monsieur Mélenchon d'avoir réveillé la Gauche

  37. 137
    cultive ton jardin dit:

    @ Laurence, 129 (8h):
    "... la mode du commerce équitable réservé aux seuls pays pauvres..."

    La notion de commerce équitable n'est pas une mode, comme vus le dites de manière un peu péjorative, mais une grande idée de justice. Et elle n'est pas réservée aux pays pauvres. Dans ma petite ville, elle est appliquée aux producteurs locaux par deux commerces différents: une coopérative bio et un magasin de vente paysanne, qui commercialise à la fois les produits de ses paysans fondateurs et des produits exotiques qui respectent, autant les uns que les autres, l'idée que le producteur doit pouvoir vivre de son travail.

  38. 138
    eric dit:

    domaine maritime français:11 millions de km2, soit 18 fois la surface terrestre (metropole+DOMTOM).

    Presque le meme que celui des US, devant la Russie et lAustralie. Rappelos que nous devons 97% de notre domaine maritime aux DOMTOMs, surtout aux TOMs.

    Un gisement inouï.

    Cela fait des année que cela ma frappé, et Jean-Luc Mélenchon est effectivement le premier a lintroduire dans une campagne politique.

    Bravo.

  39. 139
    Nicolas dit:

    Cher Jean-Luc,
    Si je poste ici mon 1er commentaire, c'est pour vous remercier de me redonner espoir dans le monde politique, de me démontrer que les hommes politiques ne sont pas tous des carriéristes déconnectés de la réalité, en effet, en âge de voter depuis 1998, j'ai toujours été consterné par une chose : la posture de monarque du président, accompagné de sa cour ministérielle, qui font ripaille et se gavent à nos dépens, et à chaque élection, je votais par défaut, en me bouchant le nez (je me revois glisser un bulletin Chirac en 2002... *soupir*).
    Je sens que quelque chose de grand se prépare dans un futur proche, plus proche que certains "observateurs" le voudraient, il suffit de regarder autour de soi.
    Le programme du FdG que j'ai découvert il y a quelques mois est le seul cohérent et porteur d'idées novatrices et d'espoir dans cette "campagne" complètement consternante, il suffit de voir Fiaskozy et la Murène essayer, encore, de faire appel aux instincts vils et bas du "peuple" (il suffit d'écouter le discours de la bourgeoise de Montretout de ce dimanche, immonde...), ces gens-là vivent dans le passé, un passé rance et pourri dont nous ne voulons plus, nous voulons une société de fraternité pour en finir une fois pour toutes avec l'obscurantisme et la bêtise.
    Leurs vieilles recettes ne marchent plus, et c'est tant mieux. Je crois en une énorme surprise pour ce 22 avril, en l'état actuel des choses, je ne crois pas un instant aux scores de Hollande, Naboléon, et la Murène, ils ne font plus rêver personne, et maintenant que le FdG est assez haut, l'injonction du vote utile tombe en miettes.
    Merci, Jean-Luc, de nous redonner espoir et de vous dépenser autant pour faire passer vos idées, mais je vous en supplie, prenez-soin de vous, le plus...

  40. 140
    bernard hugo dit:

    Je salue chaleureusement ce nouveau billet et cette ouverture d'une nouvelle frontière, posant des questions de grande envergure pour l'humanité toute entière qui ridiculise les propos de Cécile Duflot, qui plutôt que de reconnaître leur fourvoiement politique avec Hollande, préfère se livrer aux rancoeurs venimeuses, quand Jean-Luc lui reste plein d'égards pour Eva Joly.

    Personne, je crois, n’a évoqué le changement horaire, les perturbations et les troubles du sommeil qu’il provoque, surtout chez les enfants, pour des considérations strictement économiques par ailleurs très discutables. Cette mesure mise en place en France à la fin des années 70 sous Giscard, puis étendue à toute l’Europe signifiait clairement que l’humain et le temps vécu devraient désormais s’adapter aux critères de la domination marchande sur tous les aspects de l’existence. Me revient alors ce qu’avait énoncé Jaime Semprun de « l’encyclopédie des nuisances » : Ce n’est pas seulement quel monde allons-nous laisser à nos enfants qu’il faut se demander mais aussi quels enfants allons-nous laisser au monde. Je pense évidemment à la violence ouverte ou diffuse de ce monde de la marchandise et du capital, et à ses effets sociaux, éducatifs, et culturels, à ses conséquences sur la psychée, aux ruptures considérables occasionnées sur les sociétés traditionnelles, à ce qui peut conduire parfois au suicide ou à la folie criminelle de gens qui ont perdu tous leurs repères.

  41. 141
    Philippe Eric dit:

    Bonjour de Berlin,
    donc les SPD (PS) vont de nouveau se joindre par une coalition aux CDU (UMP) pour diriger le Pays de Saar (plutôt qu'avec les Linke et autres partenaires).
    Je fais peux être une fixation, mais depuis plus de 15 ans, c'est toujours le même schéma. Les Linke plafonnent, car tout est fait pour mettre le couvercle médiatique sur eux / Le FDP (Modem) qui sont à 5 %, on parle beaucoup d'eux pour entretenir le "débat" / Le SPD et la CDU se réunissent quand il y a le feu (qu'ils ont eux même provoqué) / les jeunes se tournent vers un nouveau parti: Le Parti des Pirates pour qui les libertés sur le net est une des règles importantes, et pour finir le parti d'extrème droite médiatisé lors de crimes rassistes.
    Bien sûr, tout cela est une description un peu simplette (simple).
    Je pense, qu'ici comme ailleur, on essaye de garder un système qui ne fonctionne plus. Le "Peuple Allemand" se cherche. Je pense aussi au regard des liasons du SPD et des LINKE, que FH fera la même chose avec le FdG. Je pense pour conclure que le PS est bien l'Astre mort (dixit Jean-Luc Mélenchon), qui succe les énergies des autres encore pour l'instant.
    La marche du FdG, un point historique pout toute l'Europe, et ainsi pour beaucoup plus loin.
    Bonne forces à vous tous
    Philippe

  42. 142
    AAA dit:

    JLM
    J'ai remarqué que dans la vie, les gens honnêtes, ne sont forcément appréciés.
    De notre côté nous voyons bien le boycott que l'on vous fait subir, à la télé, dans les journaux, nous ressentons bien que vous leurs faites de l'ombre, car sûr qu'ils étaient tous ces voyous, ne s'attendaient pas à ce que le peuple, chacun de nous les petits, sortent la tête pour se tourner vers vous. Nous sommes petits mais intelligents, nous savons bien qu'avecvous rien ne va plus être pareil.
    A la bastille, dans le train, dans la manif, dans le métro, je n'ai jamais vu autant de monde SOURIRE, jamais dans ma vie.

    Pour nous tous vous représentez ce que l'on espérer dans nos rêves les plus fous, ce que l'on attend maintenant et laissons bien loin ce purin de politologues qui n'ont qu'une soif sanguinaire d'argent, de magouilles, de racisme c'est à qui sera le plus pourri de tous.
    Toutes ces affaires qui éclatent, ce monde où les gens meurent de faim sans que cela ne les empêchent de dormir, étalant leurs sourires sans vergogne.
    Quel honte !

    (j'ai changé le collier de ma petite Maud, ma petite chatte, je lui ai pris un collier à la mode : rouge avec des petits coeurs). (sourires)

    Merci Monsieur Mélenchon de faire partie de notre vie.
    Respects -

  43. 143
    ErJiEff dit:

    Merci pour ce nouveau développement qui confirme et qui rassure.

    Oui, qui rassure.
    Car chaque jour et de billet en billet, la teneur des sujets et des motivations politiques développés enrichissent et étayent le programme du FdG déjà particulièrement clair et solidement circonstancié et argumenté.
    Ainsi, nous pouvons nous définir sans états d'âme une stratégie électorale remarquablement simple.

    Vote FdG systématique aux présidentielles comme aux législatives qui s'ensuivront.
    Qui qu'il soit et d'où qu'il provienne, le futur président devra compter avec les projets du FdG a qui nous assurerons une représentation significative.
    Au moment où la Maison Blanche décrète (le 16 mars) la loi martiale au nom de la protection des ressources de la Défense nationale ce ne sera pas du luxe de se munir d'une volonté politique clairement affirmée.

  44. 144
    GH18 dit:

    Pas vraiment le sujet, que le WM me pardonne!...
    Un sujet capital à aborder et à traiter sur le fond dans cette période: celui de la santé, partout (école, université, travail...) et pour tous (enfants, adultes, personnes âgées, citadins, habitants de la campagne...). Pour le grand nombre c'est le seul bien (leur corps)...
    Cher Jean-Luc, vous l'évoquez souvent dans vos propos... Tant qu'on n'est pas malade, on ne se rend pas compte de l'importance de cette question. On ne la comprend que quand on cesse d'être bien portant, et là on s'aperçoit de la dégradation épouvantable de notre système de santé en France, par rapport à ce qu'il était encore il y a 30 ans. On se rend compte que le corps médical est mal in-formé, mal formé pour les maladies émergentes, et atteint de surdité devant la souffrance des malades que le système culpabilise au lieu de les traiter.
    Témoin ce livre qui vient d'être publié et dont le contenu rejoint les préoccupation du programme "L'Humain d'abord"
    http://www.reseauborreliose.fr/index.php/post/2012/03/23/Face-aux-sceptiques%3A-le-livre-choc-de-Judith-Albertat

  45. 145
    Lorrane dit:

    Bravo et merci Jean-Luc Mélenchon.
    Prenez bien soin de vous.
    Je me suis acheté une robe rouge (c'est la couleur à la mode, ce printemps ;-)) que je mettrai le 31 mars 2012

  46. 146
    sylvie dit:

    Une analyse sur le pic pétrolier et les limites de toutes les ressources naturelles qui vont déterminer nos quotidiens et la poursuite ou non de la paix sociale.
    Merci, Mr Mélenchon, de mettre le vivant au cœur de votre projet.

  47. 147
    SAAB dit:

    Merci oh grand Monsieur d'être là et de porter ces idées qui emplissent mon coeur d'espoir, moi femme qui se veut citoyenne du monde. Effectivement les hommes meurent, peuvent corrompus mais les idées, elles sont éternelles.
    Alors battons-nous au delà de nous-même, pour humanité à venir, prenons chacun ce flambeau qui nous attend pour enfin construire un monde plus juste.

  48. 148
    Spinnaker de Marseille dit:

    Bonjour à tous,
    j'ai le sentiment profond de vivre un grand moment d'histoire et ce que j'ai vu à la Bastille ne fait que le confirmer...merci Mr Mélenchon et tous les militants du front de Gauche.
    Tous les billets de ce blog sont passionnants et leurs commentaires aussi.
    Je me surprend à laisser tomber mes autres sources d'informations habituelles.
    Ceci dit, (je suis peut-être hors sujet par rapport à ce billet) je voudrais aborder un sujet qui me tient particulièrement à coeur, celui des logiciels libres et des fortunes d'argent public qui tombent dans les poches de Microsoft.
    Je suis sûr qu'aborder ce problème permettrait à de nombreux "geek" de tendre l'oreille vers nous.
    Et pourquoi pas annoncer que l’éducation nationale devra passer sous Linux d'ici 5 ans!
    Pourquoi l'éducation nationale? évidemment pour couper l'herbe sous les pieds de Bill Gates, les cerveaux formatés au libre seront plus libre!
    Bref, vivement le meeting de Marseille au sujet duquel j'ai pu interpeller Gaudin un peu rudement....
    Résistance.

  49. 149
    democratep dit:

    Nous sommes en accord et publions les bonnes feuilles pour amplifier l'impact d'un sujet primordial pour l'humanité "Mon sujet c’est la mer. Oui, la mer." qui est très bien traité.
    Et pour compléter le débat sur le programme du Front de gauche
    Pour une démocratie participative

  50. 150
    zab dit:

    Pour répondre à Gafiera (26/3 à 22 h 19), et à beaucoup d'autres que je vois passer régulièrement,
    il y aura vendredi prochain 30 mars à Troyes (Aube) au Ciné City, la projection des "Nouveaux chiens de garde" avec débat avec un réalisateur, à l'initiative du Front de Gauche de l'Aube. Tous les renseignements ici.

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 1127 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive