26mar 12

A la Réunion, la Bastille sera prise

Une nouvelle frontière pour l’Humanité

Ce billet a été lu 124 719 fois.

ratp_15Voici une note volée aux heures dont il avait été décidé de les consacrer au pur repos après les heures et les heures d’action sans trêve de cette semaine. Elle a commencé à la Bastille, s’est continuée dans les visites de terrain sur fond de drame toulousain. Puis il y a eu un moment spécialement émouvant pour moi à l’association pour le droit de mourir dans la dignité. Et j’ai enchaîné avec un aller-retour à la Réunion. Vingt heures de vol, onze heures sur place, un discours essentiel pour moi, deux télés et deux radios ! Je fais court, pour une fois. Le temps de mettre noir sur blanc une idée que j’ai exprimée sur place et qui ne sera pas commentée ni reprise dans la mesure où il s’agit d’un sujet de fond sans embrouille ni dispute. J’ai écrit dans l’avion et au retour. Ça se voit un peu.

Les images d'illustration de ce billet ont été prises mardi 20 mars 2012 lors de la visite de Jean-Luc Mélenchon à l'atelier de réparation de RER de Massy dans l'Essonne. Photos : S. Burlot.

Je suis allé à la Réunion au prix d’une empreinte écologique déplorable puisque j’ai fait l’aller-retour en avion en partant le samedi soir et en rentrant le dimanche soir. De ma vie je n’ai fait un tel gâchis. Mais comment faire autrement ? J’avais promis d’aller outre-mer. Mon voyage en décembre a dû être annulé en dernière minute. J’avais prévu d’aller dans les caraïbes, en Guadeloupe puis en Martinique. A présent le temps m’est cruellement compté. Comment aurais-je pu ne pas revenir à la Réunion ? Je l’avais promis il y a un an. Depuis, le département a connu une insurrection contre la vie chère qui n’est pas éteinte, ratp_04loin s’en faut ! Dans ce contexte la radicalité concrète de notre programme est une réponse qui ouvre un horizon sans cela totalement cadenassé par le cercle de la misère et de l’impuissance politique.

J’y suis allé aussi parce que sur l’île se noue, avec la constitution du Front de Gauche, l’émergence d’une force politique totalement nouvelle. Nouvelle par son programme, évidemment. Il s’enracine dans plusieurs terreaux. D’abord celui acquis par l’expérience du pouvoir régional conduit jusqu’à peu par Paul Vergès. Puis celui du mouvement syndical qu’incarne Yvan Hoarrau, par ailleurs secrétaire général de la CGT-R, qui anime le comité départemental de soutien à ma candidature. Nous en étions là quand a eu lieu l’arrivée dans le Front de l’alliance des jeunes. Son président est Gilles Leperlier. Avec lui vient Béatrice Leperlier, jeune conseillère régionale présentée par l’alliance dans la liste que conduisait Paul Vergès. On ne pouvait mieux faire comme arc de force représentatif de la société réunionnaise en mouvement et en recherche d’un autre futur. En ce moment les contacts continuent avec le président de l’alliance des pauvres, Jean-Hugues Ratenon. C’est à mes yeux une discussion fondamentale. Il n’y pas de raison qu’elle ne se conclue pas puisque chacun y met tant de sérieux. De notre côté la centralité du mouvement des pauvres qu’il anime est si évidente ! 50 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, ne le perdons jamais de vue. Nous sommes ici dans le cas de figure sud-américain où les pauvres jouent le rôle de catégorieratp_07 révolutionnaire décisive. Sa participation au comité de campagne serait pour moi comme un coup de tonnerre ! Car, à mon avis, à partir de ce moment, le Front de Gauche prendrait une dimension tout à fait nouvelle et pour mieux dire exemplaire non seulement localement mais aussi pour la métropole.

Car à tous ceux que je viens de nommer s’ajoute la figure du nouveau et jeune député européen de la Réunion, Younous Omarjee. Nos contacts ont commencé depuis de nombreux mois et se mènent de façon constante texte en main sur les sujets essentiels. Après cela vient la colonne vertébrale de l’attelage aujourd’hui. Je veux parler du Parti de Gauche à la Réunion. Petit en nombre il n’en est pas moins un déclencheur et un démultiplicateur ! Tous ses membres se sont aguerris. Moins de paroles plus d’action ! Ils ont épuré et renforcé l’organisation comme parti d’action sous la conduite de Jean-Hugues Savigny mon complice depuis dix ans et Pascal Basse qui anime avec furia le comité sud du parti. C’est eux deux qui menaient la manœuvre pour la préparation du meeting géant tenu sur place, préparé en dix jours. Une nouvelle fois on a vu le miracle permanent de notre forme d’organisation et du type psychologique particulier des membres du Parti de Gauche : gonflés à bloc, que rien n’effraie. Terriblement disciplinés dans le choc et très soudés entre eux. Au total, la jonction de ces composantes constitue une force politique entièrement nouvelle dans l’île ! Elle ratp_10opère la jonction concrète entre un jeune et petit parti, un élu emblématique, le mouvement social organisé, la jeunesse politisée. Et s’avance le mouvement né de la société où vit une moitié de la population cantonnée dans l’informel parce qu’elle vit sous le seuil de pauvreté. Détonnant.

Le meeting a été, à sa manière, une réplique de l’esprit de la prise de la Bastille ! Près de quatre mille personnes dans une chaleur d’étuve, hyper réactives, superbement souriantes. Auparavant j’avais été accueilli en grande démonstration à l’aéroport au son des tambours et dans un enthousiasme communicatif. De là je suis allé au « pique-nique citoyen » qui se tenait non loin de la salle du meeting. On s’y rendit en cortège sous le timbre « mim marche avec Mélenchon », drapeaux et musique en tête. Occasion pour moi de découvrir le petit camion du Parti de Gauche tout de rouge repeint avec le sigle du parti sur les portières et son écran de télé embarqué. Rigolade : les journalistes et cameramen se sont perchés sur le camion pour se donner une vue d’ensemble pendant que je marchais sous le cagna ! Sonnaient les mots d’ordre : contre Sarkozy : résistance ! Contre la vie chère : résistance ! Contre les profiteurs : résistance ! Et ainsi de suite. Puis ce furent les discours. On les a déjà diffusés en direct. Près de 10 000 connexions montrent quelle place a dorénavant ce média et combien il change notre travail de militant en amplifiant de façon fantastique la portée ratp_09de nos discours. C’est le moment de venir au cœur de mon discours et de ce que je suis venu venir dire si loin de chez moi !

Mon sujet c’est la mer. Oui, la mer. Une frontière physique pour l’humanité, composée d’une espèce d’animaux terrestres comme on le sait bien. Une « terra incognita », la dernière sur cette planète. Mais la plus vaste ! Plus vaste que le monde connu lui-même puisqu’elle couvre 70 % de la surface du globe. Je suis certain qu’à cet instant, ceux qui me lisent lèvent le sourcil. « Tant que ça ? Tiens c’est vrai, je n’y avais pas pensé ». On n’y pense jamais en effet ! Quels extraordinaire régulateur est cette masse d’eau ! Elle absorbe 80 % de la chaleur produite par la planète ! Et 20 % de CO2. Et pourtant, on n’y pense pas. Ce n’est pas tout. Les populations côtières, dont la vie est liée à la mer représente les 2/3 de l’humanité ! Les deux tiers ! « Tant que ça ? Je n’aurais pas cru non plus ! » J’ai dit que c’était une « terra incognita », ratp_17comme le mentionnait les cartes du passé à propos des zones terrestres dont on ne savait rien. Car on sait peu, très peu. En tous cas pas assez. C’est la première réserve de biodiversité ! Mais seulement 15 % de la faune et la flore marines seraient connus.

Et comme tout ce qui concerne la vie des êtres humains finit par être affaire d’échange et de commerce, souvenons-nous que  90 % du commerce mondial transite par mer. Oui, encore une fois : 90 % ! Je commence ici à m’approcher d’autres enjeux. La mer est le premier réservoir des ressources rares. 90 % des réserves d’hydrocarbures s’y trouvent et 84 % des réserves de minerais et de métaux. Dans ces conditions, le monde de sept milliards d’êtres humains étant ce qu’il est, la mer, est, avec l’accès à l’eau potable, le premier enjeu des conflits pour l’appropriation des ressources rares.

Tout ce que je viens de dire, me permet à présent d’en venir à nous, le peuple français. La France est très directement concernée. Certes on ne parle jamais de la mer en France dans les débats politiques. Toute la prise de conscience reste à faire ! C’est pourquoi il était si utile que je commence à en parler. Je crois que si j’ai acquis de l’écoute et peut être même de l’autorité avec le Front de Gauche je dois la projeter constamment au service des grandes causes pour le futur de notre société. Qu’il s’agisse de débarrasser la scène politique des ravages du Front National ou qu’il s’agisse de monter au créneau pour batailler sur les droits fondamentaux de la personne humaine comme le droit de disposer de son corps ouratp_08 de sa fin de vie, ou parler de la nouvelle frontière de la France qu’est la mer, c’est tout un. Notre campagne doit être un vivier d’idées et de projets qui se diffusent dans la société.

Je compare cette ambition que je propose à celle qui nous a permis de devenir une puissance spatiale. Ne sommes-nous pas la nation d’Europe qui a su s’immiscer dans l’espace et qui occupe aujourd’hui la moitié du marché mondial des tirs de satellites ? N’avons-nous pas mis au point le navire de transport spatial le plus abouti pour alimenter la station internationale de l’espace ? Rien n’est hors de portée pour nous, sitôt que l’Etat et le collectif s’en mêlent ! La mer est notre nouvel espace de réussite et d’exploits scientifiques et techniques ! C’est ma proposition !

Et je m’appuie sur du solide pour faire cette proposition ! La France est le deuxième domaine maritime du monde ! 97 % de cet espace se situe outre-mer. Par exemple la zone économique exclusive en mer de la Réunion est à elle seule aussi importante que celle de la métropole avec ses mille kilomètres de côtes. Au total, dans ces ratp_10conditions, la moitié de la population française vit dans la bande côtière des 100 km ! Nous avons donc largement les moyens d’agir. Mais nous avons surtout de bonnes raisons de le faire. D’abord parce que du point de vue de l’humanité en général, c’est une priorité écologique. Il s’agit de la préservation du premier réservoir de biodiversité et des principaux équilibres dont dépend tout l’écosystème humain. Cela implique d’améliorer la connaissance, encore très parcellaire du domaine maritime, donc de développer les moyens d’exploration et de surveillance, et de protection cela va de soi. Pour cela il faut relancer la recherche scientifique et technologique sur les questions marines et maritimes. Ce qui, ceci dit par parenthèse, devrait aussi permettre d’améliorer les techniques de pêche, pour trier sur le fond plutôt que sur le pont ! Ensuite, « prendre la mer », c’est une priorité alimentaire et sanitaire compte tenu de l’importance des protéines issues de la mer et des potentialités qu’offrent l’identification et la culture des algues. Enfin c’est une priorité énergétique. L’énergie des mers est la moins exploitée et un des plus grands gisements. Cette dimension économique et sociale n’est pas prédatrice sur l’environnement. Elle ouvre un champ fantastique de développement de l’emploi maritime en France. D’autant qu’il y a un sous-développement de l’emploi et de l’activité maritime en France. Avec le deuxième domaine maritime, nous avons 305 000 emplois, tandis que l’Espagne avec le trente et unième domaine maritime en a 384 000 ! C’est donc un axe d’investissement public prioritaire pour notreratp_16 projet de planification écologique.

Pour l'instant les moyens d'observation et d'exploration sous marines sont limités. L'essentiel des moyens sont consacrés à l'observation, sous forme de balises mises en réseau et de robots. Seuls les Etats-Unis et depuis peu la Chine ont développé de larges réseaux d'observation. Ils sont ainsi capables de modéliser les évolutions climatiques, météorologiques mais aussi celles des pollutions et de la présence de la faune et de la flore sur de très grands espaces. L'Europe a lancé un projet Esonet pour se doter d'un tel réseau, avec notamment des balises en eau profonde. Mais faute de moyen et d'ambition stratégique, il reste, comme le projet Galileo, diffus, brouillon et sans applications très poussées. Car il est censé couvrir les eaux allant de l'arctique à la mer noire !

Les moyens spécifiques d'exploration sont encore moins développés. Il s'agit des sous-marins profonds sur le modèle du Nautile. Leur activité n'est pas permanente. Cela limite d'emblée leur portée et les projets qui peuvent en découler pour l’exploitation des ressources et la lutte contre les pollutions. Et surtout ces moyens d'exploration ont un rayon d'action limité : rarement au-delà de 6 000 mètres de fond. Autre inconvénient ils ont une autonomie très faible. Ils doivent donc être amenés sur place par un autre navire et peuvent difficilement plonger au-delà d'une dizaine d'heures. Face à cette faiblesse, la France développe depuis peu un projet de véritable vaisseau d'exploration océanique, appelé Sea Orbiter. C'est la première véritable déclinaison marine des méthodes de la conquête spatiale. Mais ce projet pionnier et expérimental ne suffit pas pour répondre au défi permanent et mondial de l'exploration, de l'observation et de la surveillance des grands fonds. Ce sont donc de véritables stations sous-marines permanentes qui restent à développer et à mettre en réseau. La ratp_11France est dans ce domaine un des seuls Etats au monde à pouvoir se confronter à un défi mondial à travers sa présence dans tous les océans du globe. Notre mise en mouvement, notre audace pourrait être un immense espoir pour la maîtrise écologique d'un des principaux ressorts de l'écosystème humain.

J’ai pensé que je devais évoquer ce grand projet, la conquête de cette nouvelle frontière, là où il fait le plus sens c’est-à-dire outre-mer. De cette façon je pense avoir donné du sens à ce que j’ai dit contre l’expression qui désigne ces départements et territoires comme « territoires ultra périphériques » selon la nomenclature européenne. Je crois avoir montré autrement que par les arguments habituels en la circonstance quel genre d’avant-poste peuvent être les territoires français de l’outre-mer. Il n’en est pas sorti grand-chose en presse écrite. Comme d’habitude. Il me reste donc à espérer premièrement que Hollande ou Sarkozy en parlent à leur tour après moi faute d’idée originale, et deuxièmement, qu’une journaliste de l’audiovisuel, comme madame Ferrari l’a fait à propos des impôts sur les déserteurs fiscaux, se souvienne de ce que j’ai dit. Alors une idée qui n’atteignait pas le bulbe préconstruit des « observateurs » fera son chemin.

Je conviens qu’une telle espérance après tant de mois de superficialité de la presse écrite qui est censée se donner « le temps du recul » confine à la naïveté. Peine perdue dans ce cas. Je m’y suis mal pris. Que n’y ai-je mis du sexe, du sang ou de la bave ! Lamentablement, il n’y a rien en effet de malveillant dans mon idée, rien contre Pierre, Paul ou Jacques, rien de saignant non plus. Donc ça n’existe pas pour la branchouille plumitive. Les « sujets » à mon sujet c’est mon « amitié », « proximité » avec Dassault, cette inepte trouvaille en vingt ans de vie parlementaire des biographes confus et fielleux qui font le commerce de ce qu’ils ont cru comprendre à mon propos. C’est le photographe qui réclame le droit de piétiner les enfants et les personnes moins mobiles sans discussion parce que c’est « Libération » qui lui paye ses chaussures cloutés et qui me vaut ensuite le venin de ceux qui prétendent en faire une bonne histoire comme ils aimeraient m’en coller une sur le mode inépuisable du « petit journaliste ». C’est le salopard qui exhibe sa carte de presse quand nous le surprenons en train de planquer autour de mon domicile. Ou celui que l’on attrape avec la même carte en poche autour de l’usine en train de se faire passer pour « un copain qui se renseigne ». Bref, moi, la conquête de la mer et le reste, ce ne sont vraiment pas du tout, mais pas du tout, des sujets.

Cette malveillance permanente qui se donne des airs d’objectivité est un sujet de consternation pour moi alors même que j’en connais le ressort dans les réseaux politiques dans lesquels ils s’ancrent. Mais comme beaucoup d’entre vous je voudrais tellement croire au malentendu. Je voudrais tellement croire qu’autre chose de plus respectueux et réellement factuel soit possible. Je sais bien que cela n’a aucune importance puisque progressivement le flot de l’internet recouvre tous ces médiocres abus de pouvoir médiatiques. Je ne ferai pas le détail des innombrables manquements à l’éthique que j’observe, les citations de moi inventées, les titres qui trafiquent les textes et communiqués, les photos malveillantes, les grossières falsifications comme celles qui m’attribuent le refus de connaître le patrimoine des élus. Et combien d’autres bassesses. Puis je me dis que c’est peu de choses devant le drame de l’effondrement de l’intelligence qu’a été le traitement sensationnaliste et, en cela, parfaitement criminel, de l’affaire du tueur en série de Toulouse. Photos en une du jeune homme « comme les autres », nom de l’assassin sur cinq colonnes, tout ce qu’il ne faudrait pas faire dans une société de décence qui ne chercherait pas à garantir l’assurance de laratp_18 notoriété aux délirants a été fait sans vergogne. Dans quelques jours commenceront bien sur les rétropédalages et les contritions convenues qui suivent toujours la gueule de bois des orgies voyeuristes. Vivement le changement, le vrai.

A Ajaccio, sur une place publique et dans le vent sournois qui rendait le son si pénible, François Hollande devant mille personnes selon Faouzi Lamdaoui son chef de cabinet, et de cinq cent personnes selon le journal « Le Monde », a prononcé un discours dont le contenu a malheureusement été largement méconnu par les observateurs. Comme l’avait été les conséquences de son idée d’introduire le Concordat dans la Constitution. Comme l’a été quoique j’ai pu en dire, écrire et répété en meeting son idée de donner aux négociations sociales une valeur supérieure à la loi. François Hollande à Ajaccio a déclaré vouloir donner un pouvoir réglementaire aux régions. Rien que ça ! Cela constitue tout simplement un démembrement de l’égalité devant la loi et dans la mise en œuvre de celle-ci. Par exemple, l’application du code du travail serait alors à géométrie variable pour toute sa partie réglementaire. Un rêve du Medef ! La France n’est pas une république fédérale ! Mais peut-être le projet des socialistes désormais c’est qu’elle le soit ?

Ce n’est pas tout. Comme la scène se passe en Corse je suppose qu’un conseiller futé a trouvé l’occasion opportune de lui faire parler de nouveau de sa proposition de ratifier la Charte des langues régionales ! Pure démagogie. Car il lui reste à savoir que l’essentiel du contenu de cette Charte s’applique déjà. N’y exceptent que quelques articles qui ne le sont pas pour une raison bien précise. On peut la récuser mais alors il faut le dire et s’en expliquer car sinon ce n’est pas honnête. Ces articles sont censurés par le conseil Constitutionnel au motif qu’ils attentent à l’égalité des citoyens devant la loi. Cela parce qu’ils créent des droits spécifiques réservés aux seuls locuteurs de ces langues. Raison pour laquelle la Charte elle-même ne peut être adoptée sans révision de la Constitution. Donc François Hollande veut faire accepter des articles nouveaux dans la Constitution que par ailleurs il ne veut pas changer. Mais ce sera pour y introduire à trois reprises des exceptions à l’unité de la loi et de la communauté légale : le contrat au-dessus de la loi, le Concordat en Alsace-Moselle et la Charte des langues régionales ! Il est consternant, qu’après tant de débats sur ces sujets entre socialistes, François Hollande impose un point de vue aussi singulier. Le silence de la « gauche » du parti est encore plus consternant ! Ces initiatives qui parcellisent l’application du droit dans la République, créent une nouvelle division à gauche. Il est temps que l’état-major socialiste réalise que tout cela est au-delà de la ligne jaune et a même quelque chose d’un peu, et même beaucoup, « étranger à la tradition de gauche » comme l’avait dit Lionel Jospin ratp_20en 1985 à propos d’un texte social-libéral intitulé « du bon usage de la rigueur » qu’avait signé Alain Richard. Lequel Alain Richard vient de faire adopter par amendement au Sénat la reconnaissance du caractère propre des crèches confessionnelles pour pouvoir les rendre subventionnables. Cette gauche-là n’est pas la mienne je tiens à le dire et j’espère qu’on le comprenne bien.

A la page quatre du journal « Le Monde » censé rendre compte du déplacement de François Hollande à Ajaccio il est impossible de savoir ce qu’il y a dit et ce que cela implique. Mais bien sûr, on peut tout savoir des bruits des coulisses. Il faut donc attendre d’être à la page six dudit journal pour entendre parler du thème que je viens d’évoquer. Mais ce sera sous l’angle de la polémique que mon communiqué sur le sujet est censé ouvrir. Fine observation qui n’est pas destinée à aborder si peu que ce soit le fond du sujet mais seulement pour en rester au fait que, « initiative tout a fait inhabituelle », je me suis exprimé contre les deux propositions de François Hollande. Qu’une discussion ait lieu en campagne électorale est en effet très surprenant ! Surtout si elle porte sur le programme d’un candidat. Car comme le dit l’article en défense de François Hollande, ma critique s’exprime alors que « François Hollande n’a pas dit autre chose que son programme mentionne sur la décentralisation ». On se pince ! Engager une discussion au moment où une idée est exprimée en public, de manière volontairement solennelle et adaptée au lieu où elle est énoncée, serait une surprise. Tel est le journalisme politique dorénavant !


1 335 commentaires à “Une nouvelle frontière pour l’Humanité”

Pages : « 117 18 19 20 21 22 23 24 25 26 [27]

  1. 1301
    Régis de Nimes dit:

    Cuba n'est pas une démocratie. Mais les peuples d'Amérique Latines respectent Cuba qui a su résister aux USA. Cuba est en guerre depuis 50 ans : attentats par dizaines sur l'ile avec des morts, blocus d'un coût d'environ 60 à 70 milliards, 5 agents cubains anti- terroristes en prison aux USA depuis plus de 10 ans, une base militaire US sur l'ile. Ceci ne justifie pas l'absence d'"une démocratie à l'occidentale ", mais questionne sur :
    pourquoi tout cela n'est pas connu du grand public, ainsi que le gros effort du faible PIB consacrée à l'éducation et à la santé ?...

  2. 1302
    Paupierre dit:

    Bien sûr, je voulais dire, nous avançons sur un chemin épineux.

  3. 1303
    laurence dit:

    Je me trompe peut être, mais j'ai senti des regrets chez N.Hulot ce matin sur F.Inter, où il a nommé Jean-Luc Mélenchon tant de fois? Votre avis m'intéresse ! merci

  4. 1304
    thierry mendoza dit:

    Sondage ouest france :
    Plus de huit Français sur dix (82 %) sont « attachés au modèle social français » et 90 % d’entre eux voient comme une « chance de disposer d’une protection sociale plus forte que dans les autres pays », selon un sondage Harris Interactive pour « Liaisons sociales Magazine » publié lundi.
    Pour 86 % des personnes interrogées, ce modèle est une « composante importante de l’identité nationale ». Invités à classer selon leur importance les éléments constitutifs du modèle social français, les Français citent en premier l’assurance-maladie (96 %), le smic (92 %), le code du travail (91 %) et l’assurance chômage (90 %).
    Viennent ensuite le système de retraite par répartition (89 %), les allocations familiales (83 %), les services publics (82 %), les minima sociaux (74 %). Les 35 heures arrivent en fin de classement (52 %).
    Près d’un quart (22 %) des Français considèrent que « la protection sociale offre trop de garanties », 25 % jugent que celles-ci ne sont pas assez importantes.
    Une forte majorité des personnes interrogées (72 %) estime qu’en contrepartie du versement des indemnités chômage, il faut augmenter le « contrôle pour vérifier que la personne recherche activement un emploi ».
    Par ailleurs, ce modèle social est considéré comme un « frein à la compétitivité économique de la France » par 35 % des personnes interrogées.

  5. 1305
    Paupierre dit:

    Hier soir sur FR 2 où Nicolas Hulot était invité, j'ai ressenti cette orientation sur la nécessité de changer complètement le système financier (qui nous emporte directement vers la fin des démocraties), associé à un programme écologique sans lequel nous ne pourrons plus vivre sur notre planète.
    Ce matin sur FI, lorsqu'un auditeur lui a dit que ce qu'il proposait correspondait au programme de JL Mélanchon. Il a répondu qu'il applaudissait à la planification écologique. Il a également redit qu'il fallait absolument sortir du monde fou de la finance tel qu'il est.
    Il a dit son devoir de réserve pour ne pas donner le nom du candidat pour lequel il voterait, mais si les journaleux qui l'interviewaient connaissaient les programmes de tous les candidats, ils n'auraient même pas à poser la question.
    De toute façon, quelle aurait été leur réaction s'il leur avait répondu le Front de Gauche ? L'ironie, le sarcasme ?

  6. 1306
    Laurent Baudry dit:

    Etant la désinformation que pratique nos médias nationaux, il serait intéressant de savoir quelle est la couverture et la représentativité de certains sites internet tels que Mediaparts, car il faut bien dire qu'on y trouve un autre contenu et que les deux heures accordées à Jean Luc sont des plus constructives. J'y ai pour ma part appris des tas de choses et découvert l'homme de convictions un peu plus en profondeur. J'étais déjà archi convaincu, mais là comme avec la plus belle des filles, je suis subjugué !

  7. 1307
    ducono69 dit:

    Hier soir, grande première, j assisté à une réunion publique du PS avec quelques camarades
    Quelle misère, la consternation ! la réunion fut lancée parle député, président de région, ex ministre socialiste, suivi des 2 candidat PS dont un se moquant d eva joly "tombée sur la tête" après 35 mn de discours lénifiant:pas de promesse non tenable, nous ne faisons pas peur aux financiers, , au tour de la salle de prendre la parole 1° question : le bon score de Jean-Luc Mélenchon d un adhérent qui pense que jlm c est la gauche.
    la réunion se passe dans un bistrot d'où la 2° question " où sont les chips?"! puis plus rien..... un élu attaque sur la réforme territoriale, l ex ministre part sur l agriculture à une salle à moitié endormie......
    pas de débat, le ministre omniprésent
    Bref l'ennui, la désolation, j'ai péniblement tenu 1h pendant laquelle le ministre et la candidate ont parlé plus de 55mn
    Font pitié nos camarades.....

  8. 1308
    Victor de Porto-Vecchio dit:

    Pourquoi le PCR ne soutient pas la candidature et s'est mis avec le candidat social-libéral ?

    Un signe inquiétant dans cette étape finale vers le basculement, non ?

  9. 1309
    janick dit:

    Mon cœur et mes sentiments sont à gauche depuis pas mal d'années. il est clair que Sarko, boumboum, mais respect quand même et salut,Ya mieux que lui dans se monde de fada. François Hollande, basss faudrait qu'il retire un peut de bulle de son fromage pour être un peut plus droit et être plus clair dans se qu'il dit. Quand à Marine Le Pen qui suis les pas de son Père, partie homophobe, xénophobe, raciste et monarchique, bas...si vous avez envient de vous retrouvez dans un Pays fermer tel que Hitler le voulaient, à vous de voir...

  10. 1310
    Chleq dit:

    Le nouveau modèle de Société qui va remplacer l’ultralibéralisme actuel, signer la fin de l’âge industriel et le début de l’ère post-carbonne, n’est pas utopique, il est réaliste, il sera «profitable» pour tous.
    Jérémy RIFKIN en énonce les fondements. Le passage aux énergies renouvelables, la transformation du parc immobilier en un ensemble de microcentrales énergétiques, le déploiement de la technologie de l’hydrogène et d’autres techniques de stockage pour stocker les énergies intermittentes, l’utilisation d’une technologie comparable à Internet pour transformer le réseau électrique de tous les continents en un inter-réseau horizontal de partage de l’énergie (des millions d’immeubles produisent sur site une petite quantité d’énergie, vendent leurs excédents au Réseau partageant de l’électricité avec leurs voisins continentaux), Le passage progressif aux véhicules électriques.
    C’est dans cette direction et sur ces seules bases que la «relance» tant attendue sera possible. C’est ainsi qu’il sera raisonnable d’envisager la fin du chômage endémique. La création de millions d’emplois stables, d’usines, de centres de recherche sont à notre portée de main. Une nouvelle architecture et la rénovation d’innombrables bâtiments existants marqueront historiquement ce début du troisième millénaire.
    Si nous persistons à vouloir maintenir le cap actuel (avec ses énergies fossiles, son capitalisme effréné, la dévastation de la planète qui a commencé), nous courons à la...

  11. 1311
    THINEY dit:

    C'est consternant ce qui est écrit sur le prêt de 1 million d'euros. Ils veulent peut-être que Jean Luc fasse sa campagne à la bougie et à dos d'âne.
    mais vivement que Jean-Luc Mélenchon soit élu et on se cotisera pour rembourser le prêt.

  12. 1312
    ALEX KAISIN dit:

    Vous avez rendu espoir et courage a des millions de gens sur 3 ou meme 4 générations. En belgique aussi. Tenez bon! nous sommes avec vous. Tous unis.
    Alex Kaisin. Liege Belgique.

  13. 1313
    Soti dit:

    bonjour
    comme je l'ai dis dans ma première participation dans ce blog que Monsieur jean luc Mélenchon fera un bon président de la république française, j’insiste à le dire et à le pensés
    je sais que Monsieur jean luc- Mélenchon sera présent au deuxième tour, ça sera la plus grande surprise
    et bien sur que certain personnes tomberont de plus haut
    bref la 6eme république verra le jour bientôt, la plus part des français souffrent de la situation actuel
    la misère frappe plusieurs classe populaire : les retraités,les smicard, les charmeur et la classe moyenne
    donc c'est sur que les français feront le bon choix au moment venu ,il ne faut pas se fier au sondage truqué
    bon chance..................................................

  14. 1314
    Nathaly F. dit:

    Merci au Front de Gauche et à Jean-Luc MELANCHON du travail fait. Oui un grand Merci à vous tous, j'ai repris confiance aux politiques. Pendant ma pause méridienne, je ne manque pas d'aller lire les news sur le blog du Front de Gauche et cela est vraiment rassurant de l'engagement de chacun, de cette mobilisation pour ce premier tour des élections. Les médias positionnement Jean-Luc MELANCHON comme le troisième homme ; pour moi vous êtes et vous resterez le premier. OUI, vous serez au second tour. Des personnes de mon entourrage pensaient au vote utile et de ce fait ils penseint voter PS pour battre l'UMP mais là extase, réconfort, joie, bonheur... tous vont votre Front de Gauche. Nous allons gagner. Nous vous attendons tous à Marseille pour un énorme rassemblement. A très bientôt donc !

  15. 1315
    rouhaud dit:

    Cher Jean Luc, tu travailles inlassablement à l’amélioration matérielle et morale et au perfectionnement intellectuel et social de l’humanité. Tu défends la laïcité, le seul rempart à l’obscurantisme et à l’intolérance. Tu t’exprimes avec force et vigueur au travers de notre devise: Liberté, Egalité, Fraternité, en remettant l’humain au centre des préoccupations. Je suis comblé, chaque jour et je reçois mon salaire en humanité. Je serai ce soir à Limoges, tout comme j'étais à La Bastille T.F.A.

  16. 1316
    laurence dit:

    surprise hier soir ! les infos à La Réunion 1H au lieu des 30mn.........ils ont reçu LE président et pas comme les autres candidats, dans un petit salon avec plusieurs journalistes......et oui !mais le temps de parole est-il compté?
    comment le dire?
    Lau

  17. 1317
    Dolla Noel dit:

    Nous étions à la Bastille c'était FORMIDABLE l'espoir oui! l'espoir pour la première fois depuis 1981. MERCI.
    /Users/noeldolla/Pictures/Bibliothèque iPhoto/Previews/2012/03/19/20120319-144950/IMG_0948.jpg

  18. 1318
    andre dit:

    attention tu risque d etre au premier tour courage babeuf @

  19. 1319
    labat michel dit:

    J'ai arrêté de voter communiste depuis une dizaine d'années et j'ai voté NPA sans états d’âme.
    Aujourd'hui je suis subjugué par le pouvoir de rassemblement du Front de Gauche et je soutiens à 1000 pour cent le s projets de Jean-Luc Mélenchon
    Courage et merci

  20. 1320
    mouhamad zene dit:

    slt

  21. 1321
    Soti dit:

    Bonjour
    Il faut dire que les électeurs ont de moins en moins la confiance dans la politique
    le partie de front gauche avec Monsieur jen luc Mélenchon,
    l’espoir de croire en politique de nouveau commence à naître dans l’esprit des jeans,
    Pour info : dans les années 70 les salariés économisent 1/3de leur salaire facilement
    Que maintenant à la fin du mois ; la plus part des salariés moyen, se trouvent débiteur à la banque, leurs comptes (dans le rouge)
    Certain commentateur médiatiques, ils pensent en déstabilisant les électeurs de front gauche
    En annonçant la victoire de PS, il oublient le choix des électeurs, que c’est le changement que tout le monde attend, et certainement, ca viendra pas de PS.
    Le changement viendra de front gauche ce que les électeurs attendent.
    C’est pour ca que jen luc sera présent au 2eme tour, c’est le choix des électeurs,
    Donc le vote utile c’est le vote sur le front gauche
    Votez utile : votez jen luc Mélenchon

  22. 1322
    sourdiaux dit:

    le Front de Gauche va soutenir le candidat socialiste au 2eme tour, si jamais Jean luc Mélenchon serait devant Hollande au 1er tour est ce que les socialistes voteraient pour lui? Je voudrais une réponse de la part des militants socialistes.Chiche! En Belgique, nous avons un gouvernement de droite gauche avec un 1er ministre qui se dit socialiste et qui vient faire avec son troupeau de ministres du frotte manche avec la bande à Sarko. nous sommes dans de beaux draps avec ces messieurs (sans majuscule) ils se remplissent les poches sur le dos des travailleurs. ET OUI C'EST LA Gauche DE HOLLANDE ET DI RUPO! Allez Jean Luc finalement (il faudra peut-être un certain temps mais on les aura) Vive le Les Fronts de Gauche français et peut-être belge!

  23. 1323
    Soti dit:

    Bonjour les copains
    Je pense que le front de gauche gagnera largement au premier tour, malgré les dires
    des un et des autres,les choses vont changer en bien avec jen luc,il faut simplement que les militants de front de gauche ne se laisse pas tombé dans le piège des socialistes,et ne pas pensé comme des perdants,mais comme des gagnants.
    les socialistes avec tous leur énergie, ils font de bruit pour attirer l’intention !
    Mes les français et les française ne ont pas dupe, ils n’ont pas oublié les années socialiste dont la perte de leur chef sur la seine politique, sans le nommer.
    Bien sur cela ne veux pas dire que les militants du front de gauche ne doit pas continuer les mobilisations des électeurs et des électrices
    Bientôt le sondage annonce 20% des intentions de vote pour jen luc,
    Votez utile c’est voter le front de gauche

  24. 1324
    olivier 31 dit:

    quel bonheur
    quel bonheur
    la place du capitole était rouge de monde,
    quel bonheur de retrouver tous mes copains syndicaliste au so, quel bonheur de savoir la place du grand rond pleine de monde
    quel bonheur,le discour de myrian martin tres émue,une touousaine des quartiers qui s"exprime devant cette foule immence
    quel bonheur le discourt de méluche,quant il calme cette foule qui gronde révolution,de facon terrifiante
    quel bonheur,l'orage qui menace,mais qui attend la fin du discour pour tomber a grosse gouttes
    quel bonheur,de voir ce peuple mélangé avec beaucoup de jeunnes
    quel bonheur,pour ma femme et ma famille présente qui compennent aujourd'hui mes 25 ans de militantisme pour réussir la convergence des luttes
    renmonte a moi,tout ces souvenir de lutte ou parfois l'on c'est retrouvé bien seul comme en 2008 ou a moins de 20 on a occupé dexia,sans une couverture médiatique,
    ce jour marque a jamais,dans l'emotion et le réconfort,une prise de conscience populaire qui ne s'eteindra plus
    nous étions 70000 du jamais vue a toulouse
    alors maintenant quoi faire de plus ?
    GAGNER
    plus que 18 jours pour convaincre en comptant que sur nous memes

  25. 1325
    tonin dit:

    bonjour ou demat..de BRETAGNE une région combattante et de droite a ce qu'il parait..surtout le 56 ou je suis.je te souhaite du courage et de la ténacité face a ces bons a rien qui nous mène au mur ! je te remerçie car hier j'ai réentendu l'internationale si cher a mon père ainsi qu'a moi (68)..kenavo

  26. 1326
    Patrice atchi dit:

    Bonjour, Jean Luc
    Bien tes discours et ton billet qui éclaire bon nombre d'entre nous. Par ta présence à la Reunion, tu soulèves la question sur la mer et les possibilités qui nous sont offertes pour développer notre R&D en France avec comme base arrière nos territoires d'outre mer. Tu vises juste et nous croyons fermement d'un recentrage de notre politique de recherche dans ce sens. Issu du monde syndical CGTR-EDF, par le biais de mes expériences dans le domaine des énergies et surtout de mes visites dans tous les départements des SEI (système énergétique insulaire) regroupant la Corse de EDF SA. Nous avons aujourd'hui des constructions de centrale thermique sur tous les Doms. Nous devons demander à EDF grande entreprise nationale avec ses 2000 chercheurs de bosser sur la question en lieu et place de construire des usines à gaz ou au pétrole." Jean.Luc fé pèt zot têt bann lanprofiter nout pei la frans" y fo pik lo ker bann manzé cuit dann vante koson. Merci pour tout l'energie que tu nous envoie.

  27. 1327
    Lapassent vignaud dit:

    Depuis de longues années j'ai toujours voté à droite. Aujourd'hui étrangement je ne vois que jean Luc Mélenchon qui semble animé par des convictions qui viennent du cœur et de l'intelligence. Alors moi qui suis déjà âgé me voilà soulevé par l'enthousiasme.
    Enfin un homme qui nous propose un avenir pour nos enfants avec des projets cohérents.
    Il sort de la logique capitalisme-atlantisme ou on veut nous enfermer.
    Tous les soirs maintenant je me gavé des discours remarquables de Jean-Luc Mélenchon dans lesquels on apprend toujours quelque chose, voir celui sur ma mer.
    Pourvu qu'il tienne bon.

  28. 1328
    Soti dit:

    Les 20denier années, la crise s’amplifiée de plus en plus.la pauvreté, la misère et la souffrance aussi
    À qui profite la crise ? Il faut poser la question, toujours aux actionnaires, et aux financiers.
    Les créateurs de la crise.
    La folie de certain patron a poussé quelque salariés fragile au suicide, en ne supportant pas la pression patronal, la crainte de perde leurs emploies. Et de se trouvé au chômage, dificile à gérer et surtout ils ont donné Le maximum de même. En fin ils n’ont pas supporté le stresse et la peur de le lendemain vers le (suicide) ….
    Et d’autre personne se trouve de jour au lendemain sdf, suite à la perte de leurs emploies, ils ont tout perdu leur emploies et même leurs familles, souvent des problèmes qui pouce au divorce etc.
    Finalement s’en trouve sans vouloir sdf
    Il aura beaucoup de chose à dire ; mais je pense tout ca, vous rappelle quelque chose
    Alors pensez y pour voter, voter utile.
    choisissez le bon candidat, jean Luc (front de gauche)
    Allons ensemble vers l’avenir en votant jean Luc Mélenchon dés le premier tour
    Faisons le bon choix au départ

  29. 1329
    Evelyne Cadet dit:

    Monsieur Mélanchon,J'étais au meeting de Talence fin 2011 et j'ai été "transportée" par l'énergie véhiculée ce soir-là dans cette salle par tous les intervenants et les participants. Et par vous bien sûr lorsque votre tour de prendre la parole est venue. Je commençais à vous découvrir un peu, je vous ai apprécié particulièrement à partir de ce soir-là. Depuis, je vous "suis" lorsque vous apparaissez à la télé, je vous suis à travers les articles qui parlent de vous et de votre programme que j'ai acheté et que je suis en train de lire. J'ai également acheté et lu la biographie non autorisée de deux journalistes. Votre parcours, votre humanisme me plaisent beaucoup et font écho à ce que je ressens moi-même au fond de mes tripe. Pour autant, je reste indécise sur la décision de mon vote, par peur que vous ne puissiez renverser vraiment la vapeur face à d'autres français comme moi hésitants : que ferez-vous au second tour si c'est Hollande qui passe ? Je trouve dommage que vous ne vouliez pas (me semble t'il) avoir un rôle déterminant avec lui dans son gouvernement, tout comme les verts car je souhaite comme beaucoup que la gauche gagne mais avec tous les hommes talentueux susceptibles de "renverser la vapeur" ensemble malgré leurs différences. Vous êtes un de ces hommes (ou femmes) que j'aimerais voir au gouvernement même si c'est F.Hollande qui gagne. Vous êtes un homme de qualité et de coeur et il serait dommage que vous nous priviez de vous. Nous avons...

  30. 1330
    goupil martine dit:

    je disais :" j'ai peur de le pen au 2em tour".Alors je vote hollande!mon fils me disais :"maman,hollande n'est pas Jospin"pourquoi je vote?pour un meilleur avenir!allez,j'ai meme pas peur je voterai Mélenchon!m**** alors!

  31. 1331
    orchidee dit:

    Bonsoir Evelyne cadet, je pense que vous n'etes pas au courant que ce n'est pas Jean-Luc Mélenchon qui pose problème dans le rassemblement de la gauche, mais plutot Hollande qui a décrété que ce serait son programme et rien d'autre. et les anciens du front de gauche savent ce que Hollande ne veut pas faire contrairement à ce que veut faire le front de gauche.
    c'est très simple pour moi, pour mettre tout le monde d'accord, il faut qu'il y est de grosses discidences dans le parti socialiste qui quittent Hollande pour rejoindre le front de gauche comme certain du NPA l'ont déjà fait.et puis les électeurs qui voulaient voter pour lui peuvent opter pour Jean-Luc Mélenchon dans l'isoloir permettant ainsi à la gauche réunie de gagner cette élection car si Jean-Luc Mélenchon est au premier tour, ce que je crois, il gagnera les élections au second. [...]

  32. 1332
    Frédérique Frey dit:

    Bonjour Monsieur Mélenchon,
    Toutes vos démonstrations nous ancrent dans une forme de vertu joyeuse que nous n'espérions plus et qui nous rend espoir. Mais que va-t-il se passer après les éléctions ? Nous sommes profondément acquis à vos idées et ne sommes pas communistes. Il ne faudra pas nous oublier.
    Bien à vous. Nous ne lâcherons pas.

  33. 1333
    LION FABIEN dit:

    M.Mélenchon
    Je vous soutiens, car vous incarnez l'espoir de tout un peuple qui en a marre de cette pression et oppression depuis des années et en particulier depuis ces 5 dernières années. Alors oui, vous incarnez cette gauche dont tout le monde a besoin, il faut "qu'ils partent tous" et surtout ne pas faire revenir cette droite et cette extrême droite qui n'est que mensonges et mépris des gens honnêtes. J'ai été bercé depuis mon enfance par cet idéal qui les faisaient combattre et qui nous pousse encore à nous battre aujourd'hui. De tout cœur avec vous. Et tous ensemble nous réussirons. Il ne faut pas avoir peur, eux ont peur et font tout pour nous décourager. Courage peuple de France !

  34. 1334
    gibert dit:

    Une anecdote...Vendredi je distribuais des tracts Mélenchon au marché. J'annonçais "le seul candidat qui parle d'amour!"
    Unev dame interloquée une seconde, puis son visage s'éclaire "mais...c'est vrai !"

  35. 1335
    michel dit:

    Quelle bouffée d'air pur dans cette campagne que les discours de J.L. Mélenchon !
    On était tellement habitués à des propos doucereux- de quelque côté qu'ils viennent- que soudain on se reprend à
    aimer la politique, la vraie, celle qui parle de la cité, celle qui parle du peuple...et surtout qui parle au peuple !
    Presque tous les sujets ont été abordés, et de quelle façon ! sauf un qui n'a pas- à mon sens- eu le développement qu'il méritait: l'agriculture. Je sais que les paysans ne sont pas nombreux et qu'ils ont un poids électoral faible,mais cette situation n'est que le résultat d'une politique agricole mise en place par des "politiques" ficelés par les organisations professionnelles qui se comportent comme un Ministère bis de l'Agriculture. Il est temps de mettre fin à cette situation et je pense que J.L. Mélenchon aurait (aura) la volonté de mettre en place une politique agricole qui prenne enfin en compte les aspirations légitimes des paysans: vivre décemment de leur travail en vendant leurs produits à un prix rémunérateur et proposer aux consommateurs-on le leur doit- des produits de qualité.
    Mais je garde confiance et espère de tout coeur la victoire de cette VRAIE gauche que Mélenchon incarne.

Pages : « 117 18 19 20 21 22 23 24 25 26 [27]


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive