26mar 12

A la Réunion, la Bastille sera prise

Une nouvelle frontière pour l’Humanité

Ce billet a été lu 124 746 fois.

ratp_15Voici une note volée aux heures dont il avait été décidé de les consacrer au pur repos après les heures et les heures d’action sans trêve de cette semaine. Elle a commencé à la Bastille, s’est continuée dans les visites de terrain sur fond de drame toulousain. Puis il y a eu un moment spécialement émouvant pour moi à l’association pour le droit de mourir dans la dignité. Et j’ai enchaîné avec un aller-retour à la Réunion. Vingt heures de vol, onze heures sur place, un discours essentiel pour moi, deux télés et deux radios ! Je fais court, pour une fois. Le temps de mettre noir sur blanc une idée que j’ai exprimée sur place et qui ne sera pas commentée ni reprise dans la mesure où il s’agit d’un sujet de fond sans embrouille ni dispute. J’ai écrit dans l’avion et au retour. Ça se voit un peu.

Les images d'illustration de ce billet ont été prises mardi 20 mars 2012 lors de la visite de Jean-Luc Mélenchon à l'atelier de réparation de RER de Massy dans l'Essonne. Photos : S. Burlot.

Je suis allé à la Réunion au prix d’une empreinte écologique déplorable puisque j’ai fait l’aller-retour en avion en partant le samedi soir et en rentrant le dimanche soir. De ma vie je n’ai fait un tel gâchis. Mais comment faire autrement ? J’avais promis d’aller outre-mer. Mon voyage en décembre a dû être annulé en dernière minute. J’avais prévu d’aller dans les caraïbes, en Guadeloupe puis en Martinique. A présent le temps m’est cruellement compté. Comment aurais-je pu ne pas revenir à la Réunion ? Je l’avais promis il y a un an. Depuis, le département a connu une insurrection contre la vie chère qui n’est pas éteinte, ratp_04loin s’en faut ! Dans ce contexte la radicalité concrète de notre programme est une réponse qui ouvre un horizon sans cela totalement cadenassé par le cercle de la misère et de l’impuissance politique.

J’y suis allé aussi parce que sur l’île se noue, avec la constitution du Front de Gauche, l’émergence d’une force politique totalement nouvelle. Nouvelle par son programme, évidemment. Il s’enracine dans plusieurs terreaux. D’abord celui acquis par l’expérience du pouvoir régional conduit jusqu’à peu par Paul Vergès. Puis celui du mouvement syndical qu’incarne Yvan Hoarrau, par ailleurs secrétaire général de la CGT-R, qui anime le comité départemental de soutien à ma candidature. Nous en étions là quand a eu lieu l’arrivée dans le Front de l’alliance des jeunes. Son président est Gilles Leperlier. Avec lui vient Béatrice Leperlier, jeune conseillère régionale présentée par l’alliance dans la liste que conduisait Paul Vergès. On ne pouvait mieux faire comme arc de force représentatif de la société réunionnaise en mouvement et en recherche d’un autre futur. En ce moment les contacts continuent avec le président de l’alliance des pauvres, Jean-Hugues Ratenon. C’est à mes yeux une discussion fondamentale. Il n’y pas de raison qu’elle ne se conclue pas puisque chacun y met tant de sérieux. De notre côté la centralité du mouvement des pauvres qu’il anime est si évidente ! 50 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, ne le perdons jamais de vue. Nous sommes ici dans le cas de figure sud-américain où les pauvres jouent le rôle de catégorieratp_07 révolutionnaire décisive. Sa participation au comité de campagne serait pour moi comme un coup de tonnerre ! Car, à mon avis, à partir de ce moment, le Front de Gauche prendrait une dimension tout à fait nouvelle et pour mieux dire exemplaire non seulement localement mais aussi pour la métropole.

Car à tous ceux que je viens de nommer s’ajoute la figure du nouveau et jeune député européen de la Réunion, Younous Omarjee. Nos contacts ont commencé depuis de nombreux mois et se mènent de façon constante texte en main sur les sujets essentiels. Après cela vient la colonne vertébrale de l’attelage aujourd’hui. Je veux parler du Parti de Gauche à la Réunion. Petit en nombre il n’en est pas moins un déclencheur et un démultiplicateur ! Tous ses membres se sont aguerris. Moins de paroles plus d’action ! Ils ont épuré et renforcé l’organisation comme parti d’action sous la conduite de Jean-Hugues Savigny mon complice depuis dix ans et Pascal Basse qui anime avec furia le comité sud du parti. C’est eux deux qui menaient la manœuvre pour la préparation du meeting géant tenu sur place, préparé en dix jours. Une nouvelle fois on a vu le miracle permanent de notre forme d’organisation et du type psychologique particulier des membres du Parti de Gauche : gonflés à bloc, que rien n’effraie. Terriblement disciplinés dans le choc et très soudés entre eux. Au total, la jonction de ces composantes constitue une force politique entièrement nouvelle dans l’île ! Elle ratp_10opère la jonction concrète entre un jeune et petit parti, un élu emblématique, le mouvement social organisé, la jeunesse politisée. Et s’avance le mouvement né de la société où vit une moitié de la population cantonnée dans l’informel parce qu’elle vit sous le seuil de pauvreté. Détonnant.

Le meeting a été, à sa manière, une réplique de l’esprit de la prise de la Bastille ! Près de quatre mille personnes dans une chaleur d’étuve, hyper réactives, superbement souriantes. Auparavant j’avais été accueilli en grande démonstration à l’aéroport au son des tambours et dans un enthousiasme communicatif. De là je suis allé au « pique-nique citoyen » qui se tenait non loin de la salle du meeting. On s’y rendit en cortège sous le timbre « mim marche avec Mélenchon », drapeaux et musique en tête. Occasion pour moi de découvrir le petit camion du Parti de Gauche tout de rouge repeint avec le sigle du parti sur les portières et son écran de télé embarqué. Rigolade : les journalistes et cameramen se sont perchés sur le camion pour se donner une vue d’ensemble pendant que je marchais sous le cagna ! Sonnaient les mots d’ordre : contre Sarkozy : résistance ! Contre la vie chère : résistance ! Contre les profiteurs : résistance ! Et ainsi de suite. Puis ce furent les discours. On les a déjà diffusés en direct. Près de 10 000 connexions montrent quelle place a dorénavant ce média et combien il change notre travail de militant en amplifiant de façon fantastique la portée ratp_09de nos discours. C’est le moment de venir au cœur de mon discours et de ce que je suis venu venir dire si loin de chez moi !

Mon sujet c’est la mer. Oui, la mer. Une frontière physique pour l’humanité, composée d’une espèce d’animaux terrestres comme on le sait bien. Une « terra incognita », la dernière sur cette planète. Mais la plus vaste ! Plus vaste que le monde connu lui-même puisqu’elle couvre 70 % de la surface du globe. Je suis certain qu’à cet instant, ceux qui me lisent lèvent le sourcil. « Tant que ça ? Tiens c’est vrai, je n’y avais pas pensé ». On n’y pense jamais en effet ! Quels extraordinaire régulateur est cette masse d’eau ! Elle absorbe 80 % de la chaleur produite par la planète ! Et 20 % de CO2. Et pourtant, on n’y pense pas. Ce n’est pas tout. Les populations côtières, dont la vie est liée à la mer représente les 2/3 de l’humanité ! Les deux tiers ! « Tant que ça ? Je n’aurais pas cru non plus ! » J’ai dit que c’était une « terra incognita », ratp_17comme le mentionnait les cartes du passé à propos des zones terrestres dont on ne savait rien. Car on sait peu, très peu. En tous cas pas assez. C’est la première réserve de biodiversité ! Mais seulement 15 % de la faune et la flore marines seraient connus.

Et comme tout ce qui concerne la vie des êtres humains finit par être affaire d’échange et de commerce, souvenons-nous que  90 % du commerce mondial transite par mer. Oui, encore une fois : 90 % ! Je commence ici à m’approcher d’autres enjeux. La mer est le premier réservoir des ressources rares. 90 % des réserves d’hydrocarbures s’y trouvent et 84 % des réserves de minerais et de métaux. Dans ces conditions, le monde de sept milliards d’êtres humains étant ce qu’il est, la mer, est, avec l’accès à l’eau potable, le premier enjeu des conflits pour l’appropriation des ressources rares.

Tout ce que je viens de dire, me permet à présent d’en venir à nous, le peuple français. La France est très directement concernée. Certes on ne parle jamais de la mer en France dans les débats politiques. Toute la prise de conscience reste à faire ! C’est pourquoi il était si utile que je commence à en parler. Je crois que si j’ai acquis de l’écoute et peut être même de l’autorité avec le Front de Gauche je dois la projeter constamment au service des grandes causes pour le futur de notre société. Qu’il s’agisse de débarrasser la scène politique des ravages du Front National ou qu’il s’agisse de monter au créneau pour batailler sur les droits fondamentaux de la personne humaine comme le droit de disposer de son corps ouratp_08 de sa fin de vie, ou parler de la nouvelle frontière de la France qu’est la mer, c’est tout un. Notre campagne doit être un vivier d’idées et de projets qui se diffusent dans la société.

Je compare cette ambition que je propose à celle qui nous a permis de devenir une puissance spatiale. Ne sommes-nous pas la nation d’Europe qui a su s’immiscer dans l’espace et qui occupe aujourd’hui la moitié du marché mondial des tirs de satellites ? N’avons-nous pas mis au point le navire de transport spatial le plus abouti pour alimenter la station internationale de l’espace ? Rien n’est hors de portée pour nous, sitôt que l’Etat et le collectif s’en mêlent ! La mer est notre nouvel espace de réussite et d’exploits scientifiques et techniques ! C’est ma proposition !

Et je m’appuie sur du solide pour faire cette proposition ! La France est le deuxième domaine maritime du monde ! 97 % de cet espace se situe outre-mer. Par exemple la zone économique exclusive en mer de la Réunion est à elle seule aussi importante que celle de la métropole avec ses mille kilomètres de côtes. Au total, dans ces ratp_10conditions, la moitié de la population française vit dans la bande côtière des 100 km ! Nous avons donc largement les moyens d’agir. Mais nous avons surtout de bonnes raisons de le faire. D’abord parce que du point de vue de l’humanité en général, c’est une priorité écologique. Il s’agit de la préservation du premier réservoir de biodiversité et des principaux équilibres dont dépend tout l’écosystème humain. Cela implique d’améliorer la connaissance, encore très parcellaire du domaine maritime, donc de développer les moyens d’exploration et de surveillance, et de protection cela va de soi. Pour cela il faut relancer la recherche scientifique et technologique sur les questions marines et maritimes. Ce qui, ceci dit par parenthèse, devrait aussi permettre d’améliorer les techniques de pêche, pour trier sur le fond plutôt que sur le pont ! Ensuite, « prendre la mer », c’est une priorité alimentaire et sanitaire compte tenu de l’importance des protéines issues de la mer et des potentialités qu’offrent l’identification et la culture des algues. Enfin c’est une priorité énergétique. L’énergie des mers est la moins exploitée et un des plus grands gisements. Cette dimension économique et sociale n’est pas prédatrice sur l’environnement. Elle ouvre un champ fantastique de développement de l’emploi maritime en France. D’autant qu’il y a un sous-développement de l’emploi et de l’activité maritime en France. Avec le deuxième domaine maritime, nous avons 305 000 emplois, tandis que l’Espagne avec le trente et unième domaine maritime en a 384 000 ! C’est donc un axe d’investissement public prioritaire pour notreratp_16 projet de planification écologique.

Pour l'instant les moyens d'observation et d'exploration sous marines sont limités. L'essentiel des moyens sont consacrés à l'observation, sous forme de balises mises en réseau et de robots. Seuls les Etats-Unis et depuis peu la Chine ont développé de larges réseaux d'observation. Ils sont ainsi capables de modéliser les évolutions climatiques, météorologiques mais aussi celles des pollutions et de la présence de la faune et de la flore sur de très grands espaces. L'Europe a lancé un projet Esonet pour se doter d'un tel réseau, avec notamment des balises en eau profonde. Mais faute de moyen et d'ambition stratégique, il reste, comme le projet Galileo, diffus, brouillon et sans applications très poussées. Car il est censé couvrir les eaux allant de l'arctique à la mer noire !

Les moyens spécifiques d'exploration sont encore moins développés. Il s'agit des sous-marins profonds sur le modèle du Nautile. Leur activité n'est pas permanente. Cela limite d'emblée leur portée et les projets qui peuvent en découler pour l’exploitation des ressources et la lutte contre les pollutions. Et surtout ces moyens d'exploration ont un rayon d'action limité : rarement au-delà de 6 000 mètres de fond. Autre inconvénient ils ont une autonomie très faible. Ils doivent donc être amenés sur place par un autre navire et peuvent difficilement plonger au-delà d'une dizaine d'heures. Face à cette faiblesse, la France développe depuis peu un projet de véritable vaisseau d'exploration océanique, appelé Sea Orbiter. C'est la première véritable déclinaison marine des méthodes de la conquête spatiale. Mais ce projet pionnier et expérimental ne suffit pas pour répondre au défi permanent et mondial de l'exploration, de l'observation et de la surveillance des grands fonds. Ce sont donc de véritables stations sous-marines permanentes qui restent à développer et à mettre en réseau. La ratp_11France est dans ce domaine un des seuls Etats au monde à pouvoir se confronter à un défi mondial à travers sa présence dans tous les océans du globe. Notre mise en mouvement, notre audace pourrait être un immense espoir pour la maîtrise écologique d'un des principaux ressorts de l'écosystème humain.

J’ai pensé que je devais évoquer ce grand projet, la conquête de cette nouvelle frontière, là où il fait le plus sens c’est-à-dire outre-mer. De cette façon je pense avoir donné du sens à ce que j’ai dit contre l’expression qui désigne ces départements et territoires comme « territoires ultra périphériques » selon la nomenclature européenne. Je crois avoir montré autrement que par les arguments habituels en la circonstance quel genre d’avant-poste peuvent être les territoires français de l’outre-mer. Il n’en est pas sorti grand-chose en presse écrite. Comme d’habitude. Il me reste donc à espérer premièrement que Hollande ou Sarkozy en parlent à leur tour après moi faute d’idée originale, et deuxièmement, qu’une journaliste de l’audiovisuel, comme madame Ferrari l’a fait à propos des impôts sur les déserteurs fiscaux, se souvienne de ce que j’ai dit. Alors une idée qui n’atteignait pas le bulbe préconstruit des « observateurs » fera son chemin.

Je conviens qu’une telle espérance après tant de mois de superficialité de la presse écrite qui est censée se donner « le temps du recul » confine à la naïveté. Peine perdue dans ce cas. Je m’y suis mal pris. Que n’y ai-je mis du sexe, du sang ou de la bave ! Lamentablement, il n’y a rien en effet de malveillant dans mon idée, rien contre Pierre, Paul ou Jacques, rien de saignant non plus. Donc ça n’existe pas pour la branchouille plumitive. Les « sujets » à mon sujet c’est mon « amitié », « proximité » avec Dassault, cette inepte trouvaille en vingt ans de vie parlementaire des biographes confus et fielleux qui font le commerce de ce qu’ils ont cru comprendre à mon propos. C’est le photographe qui réclame le droit de piétiner les enfants et les personnes moins mobiles sans discussion parce que c’est « Libération » qui lui paye ses chaussures cloutés et qui me vaut ensuite le venin de ceux qui prétendent en faire une bonne histoire comme ils aimeraient m’en coller une sur le mode inépuisable du « petit journaliste ». C’est le salopard qui exhibe sa carte de presse quand nous le surprenons en train de planquer autour de mon domicile. Ou celui que l’on attrape avec la même carte en poche autour de l’usine en train de se faire passer pour « un copain qui se renseigne ». Bref, moi, la conquête de la mer et le reste, ce ne sont vraiment pas du tout, mais pas du tout, des sujets.

Cette malveillance permanente qui se donne des airs d’objectivité est un sujet de consternation pour moi alors même que j’en connais le ressort dans les réseaux politiques dans lesquels ils s’ancrent. Mais comme beaucoup d’entre vous je voudrais tellement croire au malentendu. Je voudrais tellement croire qu’autre chose de plus respectueux et réellement factuel soit possible. Je sais bien que cela n’a aucune importance puisque progressivement le flot de l’internet recouvre tous ces médiocres abus de pouvoir médiatiques. Je ne ferai pas le détail des innombrables manquements à l’éthique que j’observe, les citations de moi inventées, les titres qui trafiquent les textes et communiqués, les photos malveillantes, les grossières falsifications comme celles qui m’attribuent le refus de connaître le patrimoine des élus. Et combien d’autres bassesses. Puis je me dis que c’est peu de choses devant le drame de l’effondrement de l’intelligence qu’a été le traitement sensationnaliste et, en cela, parfaitement criminel, de l’affaire du tueur en série de Toulouse. Photos en une du jeune homme « comme les autres », nom de l’assassin sur cinq colonnes, tout ce qu’il ne faudrait pas faire dans une société de décence qui ne chercherait pas à garantir l’assurance de laratp_18 notoriété aux délirants a été fait sans vergogne. Dans quelques jours commenceront bien sur les rétropédalages et les contritions convenues qui suivent toujours la gueule de bois des orgies voyeuristes. Vivement le changement, le vrai.

A Ajaccio, sur une place publique et dans le vent sournois qui rendait le son si pénible, François Hollande devant mille personnes selon Faouzi Lamdaoui son chef de cabinet, et de cinq cent personnes selon le journal « Le Monde », a prononcé un discours dont le contenu a malheureusement été largement méconnu par les observateurs. Comme l’avait été les conséquences de son idée d’introduire le Concordat dans la Constitution. Comme l’a été quoique j’ai pu en dire, écrire et répété en meeting son idée de donner aux négociations sociales une valeur supérieure à la loi. François Hollande à Ajaccio a déclaré vouloir donner un pouvoir réglementaire aux régions. Rien que ça ! Cela constitue tout simplement un démembrement de l’égalité devant la loi et dans la mise en œuvre de celle-ci. Par exemple, l’application du code du travail serait alors à géométrie variable pour toute sa partie réglementaire. Un rêve du Medef ! La France n’est pas une république fédérale ! Mais peut-être le projet des socialistes désormais c’est qu’elle le soit ?

Ce n’est pas tout. Comme la scène se passe en Corse je suppose qu’un conseiller futé a trouvé l’occasion opportune de lui faire parler de nouveau de sa proposition de ratifier la Charte des langues régionales ! Pure démagogie. Car il lui reste à savoir que l’essentiel du contenu de cette Charte s’applique déjà. N’y exceptent que quelques articles qui ne le sont pas pour une raison bien précise. On peut la récuser mais alors il faut le dire et s’en expliquer car sinon ce n’est pas honnête. Ces articles sont censurés par le conseil Constitutionnel au motif qu’ils attentent à l’égalité des citoyens devant la loi. Cela parce qu’ils créent des droits spécifiques réservés aux seuls locuteurs de ces langues. Raison pour laquelle la Charte elle-même ne peut être adoptée sans révision de la Constitution. Donc François Hollande veut faire accepter des articles nouveaux dans la Constitution que par ailleurs il ne veut pas changer. Mais ce sera pour y introduire à trois reprises des exceptions à l’unité de la loi et de la communauté légale : le contrat au-dessus de la loi, le Concordat en Alsace-Moselle et la Charte des langues régionales ! Il est consternant, qu’après tant de débats sur ces sujets entre socialistes, François Hollande impose un point de vue aussi singulier. Le silence de la « gauche » du parti est encore plus consternant ! Ces initiatives qui parcellisent l’application du droit dans la République, créent une nouvelle division à gauche. Il est temps que l’état-major socialiste réalise que tout cela est au-delà de la ligne jaune et a même quelque chose d’un peu, et même beaucoup, « étranger à la tradition de gauche » comme l’avait dit Lionel Jospin ratp_20en 1985 à propos d’un texte social-libéral intitulé « du bon usage de la rigueur » qu’avait signé Alain Richard. Lequel Alain Richard vient de faire adopter par amendement au Sénat la reconnaissance du caractère propre des crèches confessionnelles pour pouvoir les rendre subventionnables. Cette gauche-là n’est pas la mienne je tiens à le dire et j’espère qu’on le comprenne bien.

A la page quatre du journal « Le Monde » censé rendre compte du déplacement de François Hollande à Ajaccio il est impossible de savoir ce qu’il y a dit et ce que cela implique. Mais bien sûr, on peut tout savoir des bruits des coulisses. Il faut donc attendre d’être à la page six dudit journal pour entendre parler du thème que je viens d’évoquer. Mais ce sera sous l’angle de la polémique que mon communiqué sur le sujet est censé ouvrir. Fine observation qui n’est pas destinée à aborder si peu que ce soit le fond du sujet mais seulement pour en rester au fait que, « initiative tout a fait inhabituelle », je me suis exprimé contre les deux propositions de François Hollande. Qu’une discussion ait lieu en campagne électorale est en effet très surprenant ! Surtout si elle porte sur le programme d’un candidat. Car comme le dit l’article en défense de François Hollande, ma critique s’exprime alors que « François Hollande n’a pas dit autre chose que son programme mentionne sur la décentralisation ». On se pince ! Engager une discussion au moment où une idée est exprimée en public, de manière volontairement solennelle et adaptée au lieu où elle est énoncée, serait une surprise. Tel est le journalisme politique dorénavant !


1 335 commentaires à “Une nouvelle frontière pour l’Humanité”

Pages : « 117 18 19 20 21 22 23 24 25 [26] 27 »

  1. 1251
    Ingo dit:

    Raquel explique l'Assemblées constituantes. C'est du bonheur d’écouter ce cours indispensable.

  2. 1252
    l'hallebardier_95 dit:

    @1244_59Jeannot_19h54
    Merci pour l'info sur cette magnifique affiche "HONTE", je l'ai aperçu de visu également à la Bastille, il y a bien quelqu'un qui saura nous dire son origine, car elle est vraiment trop et serait fort utile à diffuser largement.

  3. 1253
    Yannick (sympathisant pdg) dit:

    A Ingo 1252 Merci énormément.

    Voilà plusieurs semaines que personne ne comprend ce qu'est une constituante parmi les électeurs, une fois qu'on a enlevé les militants. Jean-Luc Mélenchon doit l'expliquer très vite, et très clairement. La plupart des personnes à qui je demande leur avis sur le sujet croit que c'est une sorte de nouveau ministère...

  4. 1254
    ElGuido dit:

    @Gabriela 15h34
    Merci beaucoup pour votre travail. Vous êtes une fourmi du FdG même si vous êtes uruguayenne. Les causes nobles nous font tous converger. On voit écrire sur ce blog des belges, des suisses, des uruguayens, des espagnols, des algériens, etc.
    C'est cela avant tout autre chose, la victoire du FdG et particulièrement de Jean-Luc Mélenchon.

  5. 1255
    nerawi dit:

    @ jnsp 19h50
    C'est vrai mais je crois que si l'auditeur est intéressé, ça l'agace. Ces journalistes se ridiculisent eux-mêmes, tout démunis qu'ils sont, avec un bon vieux glaviot sur le communisme ou les dictatures... L'augmentation du niveau de conscience moyen est une arme puissante, et ça rentre malgré tout.

    @ ces camarades arrivants du NPA (tous de "blocs" certis), si vous avez fait la démarche, vous savez déjà que la radicalité revolutionnaire la plus grande, c'est celle qu'on met en oeuvre et pour le plus grand nombre. Vous n'avez aucun gage de radicalité à donner à celles et ceux qui, bien que préparant ou attendant une révolution, ne participent pas à l'alliance des insurgé(e)s. Ce serait plutôt le contraire, à la limite. Bienvenu(e)s.

    @ celles et ceux que ça intéresse de diffuser aux "compagne e compagni", le programme partagé traduit en italien est téléchargeable ici.

  6. 1256
    naif dit:

    jnsp à 20h26
    "Si en quarante minutes on pose 20 questions à 2 intervenants, ça laisse moins d'une minute pour répondre à chaque intervenant et donc il est matériellement impossible de poser une réponse qui est en opposition avec le torrent libéral".

    Oui mais il n'y a pas eu 20 questions. Quand je dit qu'il n'a pas été bon, c'est qu'il n'a pas été synthétique et qu'il n'a pas été à l'essentiel. Comme au rugby, on raffute quand on ne laisse pas la place. Rochefort disait des banalités mais dans un temps ramassé et intelligible pour le commun des auditeurs de FI. Je connais Rochefort lorsqu'il était au CREDOC, lui, il est pas bon tous les jours.
    Ne croyez pas que je veux diminuer J.Généreux, son livre est encore écorné sur ma table. Je sais qu'il est un économiste prof à ScPo et coqueluche des facs, et j'ai lu son livre "Nous on peut" et "les vrais lois de l'économie" édition intégrale au seuil 2005.
    Mais ce soir il n'a pas été concis. Pas bon quoi. On lui posera la question ? autrement je l'adore.
    On continue !

  7. 1257
    tovaritch dit:

    Bravo et merci au Front de gauche, avec vous quelque chose à changé !

  8. 1258
    Maria de València dit:

    Voilà en Espagne on arrive peu à peu mais surement au même but, d'abord les Grecs puis ainsi de suite, ils finiront par les grands quand il n'y aura plus personne pour résister. Il n'y a donc aucune alternative chez vous: Mélenchon d'abord puis Mélenchon ensuite si vous ne voulez pas finir comme nous.
    ¡Hasta la Victoria siempre!

  9. 1259
    l'hallebardier_95 dit:

    "The Telegraph", le quotidien britannique titrait hier:
    "France election 2012: Rise of Le Red Devil Jean-Luc Mélenchon"

  10. 1260
    juju dit:

    Ce soir, j'avais décidé pour analyser de regarder le journal de la 2. Ce que je ne fais plus que de temps en temps pour voir l'évolution. D'abord les sujets d'ordre général toujours ambigus sur d'éventuels islamistes, les nouvelles d'ici Paris, enfin tout pour ne pas donner une information digne de ce nom, puis vint le petit journal des présidentielles ou tous les candidats sont passés en revue. Tous? Surement que les médias n'avaient rien à dire sur JL Mélenchon qui remplit les salles de meeting, ce qui en soi n'est pas une info par rapport au spleen de Cohn-Bendit qui déprime dans cette campagne présidentielle. Affligeant. Vivement les urnes.

  11. 1261
    krsdp dit:

    De nouveau, un grand merci, M. Mélenchon, ainsi qu'à tous les militants qui vous soutiennent par leurs actions, dans les quartiers, dans les régions, dans les entreprises. Une maladie invalidante me prive de ce militantisme actif, hélas ! Heureusement, la technologie me permet de vous suivre sur la toile, de vous lire passionément, et de partager tous azimuts, afin de fournir à mes proches (et à mes connaissances plus éloignées aussi !) les outils nécessaires à une meilleure compréhension de notre pays et de notre planète, et surtout l'antidote au poison quotidien et malveillant distillé perfidement par les médias et leurs chiens de garde (pas si nouveaux que cela pour certains !).
    Alors vraiment, merci pour tout cet espoir revigorant. Mon vote est à vous et au FdG, au 1er comme au 2ème tour, et aux législatives ! Rien, le P.S. n'aura plus rien de moi, qui ne mérite pas le nom de socialiste (même si je penche plutôt plus à gauche, vers le communisme, et même, avec un peu de noir dans mon rouge !) : plus de compromis, plus d'alliance, plus de participation à des gouvernements qui organisent la trahison des travailleurs, des chômeurs, qui privatisent à tours de bras et bradent le service public, alors que ce service public appartient au peuple !
    Prenez soin de vous et restez tel que vous êtes : clair, précis, portant haut et fort le débat sur le fond, et non sur l'anecdotique. Croyez-moi : dans les villes comme dans les campagnes, nous, les petits, les sans-grade, sommes fiers de la haute teneur de vos meetings, de la considération amicale que vous nous manifestez, et nous vous en sommes reconnaissants ! Je vous salue très fraternellement ! Résistance ! Vive(ment !) la VIème République !

  12. 1262
    Marie 46 dit:

    Internet, c'est vraiment chouette pour avoir des infos autres, pas celles de la radio et de la télé.
    Chez nous, petite ville du sud-ouest, les affiches du front de gauche sont flamboyantes, on les voit de loin et ça me fait chaud au coeur car il y en a partout.
    Pour Toulouse, il va y avoir beaucoup, beaucoup, beaucoup de monde !

  13. 1263
    joel dit:

    Bonjours à tous
    Je pense que la difference est faite avec le projet du PS, il est désormais contreproductif d'insister là dessus. Les dernières semaines doivent impérativement etre consacrées à deux choses: défoncer Sarkozy et donner envie d'un projet de société alternatif, montrer qu'il est contenu dans les flancs de notre présent, à condition d'agir sur le cadre. Insister sur les conséquences dévastatrices de la mise en oeuvre généralisée du principe de concurrence.

  14. 1264
    clarazed dit:

    Jusqu'à présent, je ne jugeais pas utile de faire part de celles et ceux que j'avais convaincu(e)s... Mais là, un peu envie de faire partager ma joie : un ancien collègue qui hésitait entre EELV et FdG vient de me décrire son long cheminement et sa conclusion : il votera FdG au 1er et 2ème tour (quoi qu'il en soit) ; certains voteront FdG et demandent des argumentaires ; d'autres, contactés depuis plus d'un an, ont adhéré, entre temps, au PG et militent à fond ; l"une d'entre eux se présente aux législatives.
    On tracte, on parle, sur le marché des gens demandent des tracts supplémentaires pour convaincre et discuter avec leur entourage... Bon, il ne faut pas se voiler la face, il y a encore des PS réfractaires !
    Demain on inaugure un place de la 6ème République. Cet élan, que ça fait du bien ! Oui, pour reprendre le titre d'un article de Mediapart : "Jean-Luc Mélenchon redonne à la gauche sa dignité".
    Maintenant, j'essaie de cibler les infos en fonction des intérêts de ceux auxquels j'envoie les infos et voudraient remercier les participants du blog pour tous les liens et les commentaires dans lesquels je puise "sans vergogne" ! Quelle belle mutualisation des informations.

  15. 1265
    jean-luc hulin dit:

    J'apporte tout mon soutien aux propos de Jean-Luc Mélenchon sur le sujet du droit du travail qui doit rester unique. Il serait dramatique pour les salariés, l'économie et le pays que des négociations régionales prennent le pas sur la loi nationale. C'est un projet de Hollande qui rejoint celui du MEDEF sur la compétitivité-emploi. les syndicalistes et les salariés doivent s'opposer à ces projets d'où qu'ils viennent. il est important de faire connaitre ceux ci car l'ignorance fait souvent faire des mauvais choix. J'étais au meeting de Lille. Merci de prendre le temps dans vos discours pour éduquer le peuple et pas seulement lui inculquer des slogans. C'est bien de cela qu'ils ont peur, c'est que le peulple soit plus instruit pour déjouer leurs magouilles.

  16. 1266
    Cathar(31) dit:

    Le discours distillé insidieusement: les bonnes dispositions de Sarko, relayé par le Fig, envers Jean-Luc Mélenchon, dans le secret espoir d'enfoncer un coin à gauche! Mais il devrait se méfier le Sarko: qu’il regarde plus loin que le bout de son nez -que ce Pinocchio a pourtant très long !- et quelques années en arrière... Ça s’est passé dans un pays cher à Jean-Luc Mélenchon et à beaucoup d'entre nous: le Venezuela... Là-bas, dans les années 90, un politicien de droite a voulu jouer au finaud en amnistiant un certain lieutenant-colonel qui s’était rendu coupable de soulèvement militaire en soutien à une population qui crevait au paradis néo-libéral gentiment géré par une alternance centre-droit centre-gauche (le PS local) depuis 40 ans ; ledit politicien croyait mettre les bâtons dans les roues du PS local en instrumentalisant le lieutenant-colonel et en jouant sur la peur du "rouge"... Mal lui en a pris car l’instrumentalisation a foiré lamentablement et avec l’accession démocratique de Chavez (notre fameux lieutenant-colonel) au pouvoir porté par une vague populaire toujours réelle de nos jours, c’est l’édifice de l’ancien système qui s’est effondré comme un château de cartes (pour résumer : les vénézuéliens sont passés de leur 4e République à une 5e)... Le "red devil" (dixit le Telegraf) Mélenchon et nombre de dirigeants du FdG le disent de plus en plus : ce qui se passe dépasse de loin leurs modestes personnes, ce qui monte du fond ne sera pas arrêté par des manoeuvres de basse politicaillerie, et emportera sur son passage et Sarko et la coquille vide qu’est devenu le PS...

  17. 1267
    Hold-up dit:

    Non, mais voyez-vous ça ! Certaines huiles du PS tentent mollement de contrer l'Insurrection citoyenne du Front de Gauche par le petit contre-feu d'une tribune de presse qui parle la "langue de l'occupant". Après le " care " de Martine Aubry, voici (sans rire) : The "real cohésion sociale" (!) Y'a pas à dire, après les gestes épileptiques en coup de ciseau comme signe de reniement militant, les chargés de com'font fort au PS. Pitoyable. Ce pauvre torchon veut "opposer la «real cohésion sociale » à « l’insurrection civique". Dixit Globish- (!) Pathétique. La fin de la tribune en question annonce que leur candidat of the City « a toutes les clés en main pour porter cette nouvelle donne, dans la ligne droite qui nous sépare du 22 avril ». La ligne droite ou la droite ligne ? Y'a pas photo. Prochains droits de réponse du Front de Gauche à Toulouse et Marseille. Au Front de Gauche, nous ne confondons pas les droits et la droite. Nous savons faire la différence. Contre Nicolas Sarkozy, le candidat des riches et le créateur d'un nouveau million de chômeurs, Vive l'insurrection citoyenne ! A bas la Troïka ! Que Se Vayan Todos !

  18. 1268
    Mathieu dit:

    Bonjour à tous, tout d'abord un grand merci à vous tous qui travaillez de tout cœur pour œuvrer à un "quelque-chose" dont on ne saurait prédire le résultat.
    J'ai deux petites questions qui me perturbent, la première est un peu mathématique.
    Le Front de gauche propose un smic à 1700€ net à la fin du quinquennat. Tout revenu au dessus de 360 000€/an sera imposé à 100%. Donc les patrons ne gagneront pas à être payé plus de 360 000€ net / an. Le FdG fait une autre proposition pour que lorsqu'un patron augmente son salaire dans une entreprise, il "tire" avec lui les salaires les plus bas : les salaires ne pourront pas avoir un écart plus grand que le rapport de 1 à 20. Or un salarié qui touche le smic 1700/mois ou 20 400/an est déjà dans ce rapport de 1 à 20 lorsque le salaire le plus haut est de 360 000 €/an. Donc l'entreprise n'aura aucune incitation à augmenter le salaire le plus bas. Voilà je dois me tromper quelque-part et je vous prie donc de m'éclairer!
    Une autre question, celle-ci plus intéressante car c'est une peur qui est présente lorsque j'essaie de convaincre des électeurs PS. Ils disent souvent : " je veux voter utile, pour pas que 2002 se réitère". Mais j'ai le sentiment que leur peur vient pas du fait qu'ils entrevoient un second tour où aucun candidat de gauche sera présent (comme en 2002), mais qu'en fait ils ne sont pas convaincu que Mélenchon puisse battre Sarkozy au second tour. Donc ma question : quels arguments tenir pour leur faire comprendre que Mélenchon est le meilleur homme pour battre Sarkozy si il passe au second tour?

  19. 1269
    steph dit:

    BFM TV organise un vote pour jauger de l'intérêt porté par le public à l'organisation d'un débat entre les dix candidats avant le 22 avril ici. On peut voter jusqu'à cette nuit ! Allez-y ! OUI au débat ! Pour la démocratie et contre le bipartisme !

  20. 1270
    jnsp dit:

    @naif 21h26
    Suite à ta remarque j'ai réécouter : il y a eu 34 questions en 33 minutes d'émission ce qui une fois déduit le temps des questions des journalistes laisse environ 45 secondes par réponse.
    Est-il possible de défendre une position nécessitant une argumentation en 45 secondes?
    Pour la Chine et Cuba il a eu 30 secondes.
    C'est impossible sauf à répondre par une boutade, ce qui peut faire rire mais ne convainc pas toujours.

  21. 1271
    graine d'ananar dit:

    Concernant Plenel (Edwy) et Mediapart il est amusant de constater que le site de Mediapart dirigé par Edwy Plenel se donne désormais la posture de pourfendeur de la "pensée unique" alors qu'Edwy Plenel a dirigé la rédaction du Monde de 1996 à 2004 avec un amour sans limite des dominants. Et que son acolyte Mauduit (Laurent) se donne des airs de contempteur du néo-libéralisme après l'avoir servi fidèlement pendant toutes ces années...

    Ces girouettes amnésiques n'abusent que les personnes dotées, elles, d'une mémoire, mais de poisson rouge...

  22. 1272
    stanislas dit:

    Cher Jean-Luc,
    L'enquête de l'Ifop publiée dans l'Humanité de ce jour révèle la progression du FdG dans les différentes catégories de la population. Or j'observe et ce n'est pas une surprise, que c'est dans la tranche des 65 ans et plus que la progression est la plus faible.Aussi,je souhaiterais que, à l'occasion de l'une de vos prochaines interventions à la radio ou à la télé vous abordiez la question ô combien importante de la perte d'autonomie chez les personnes âgées. La réforme de la dépendance qui devait être amorcée cet automne a été sacrifiée sur l'autel de la rigueur et de l'austérité. Alors qu'il y a urgence à traiter le sujet, lequel préoccupe à la fois les personnes âgées dépendantes et leurs proches.
    Avec l'allongement de l'espérance de vie se pose le défi de l'accroissement des situations de dépendance. Face à cet immense défi, quelles propositions? Reconnaissons que notre programme sur cette question est un peu court ! (3 lignes au bas de la page 24)
    Bien amicalement

  23. 1273
    Adrien dit:

    Je surveille depuis le 2 février le sondage "Slate.fr" sur le net qui avait annoncé le trio vainqueur des primaires PS. Le principe est de noter les candidats sur 6 critères allant de A rejeter, insuffisant, passable, assez bien, bien, très bien.
    Au 30 mars, le classement sur le total des trois critères positifs Assez bien, Bien et très bien donne le résultat suivant : 1er JL Mélenchon qui est passé en tête le 29 mars et se maintient le 30 avec avec 56,87 points, 2ème F.Hollande 55,91, 3ème F. Bayrou loin derrière avec 36.35 points, la 4ème E. Joly est à 25,81 points, 5ème N. Sarkozy avec 19,73 points.

  24. 1274
    Poncet dit:

    En effet, Hollande est bien capable de perdre face à Sarkozy. Ce serait quand même un exploit, tous les sondages prédisent avec constance une défaite de Sarkozy. Ce qui est certain, c'est que si la gauche progresse au premier tour de sondage en sondage, ce n'est pas grâce à lui. Et ce qui est certain aussi, c'est que la gauche est au même niveau qu'en 2002 mais avec cinq candidats seulement, dont deux loin devant les autres. Autrement dit : la gauche sera au second tour.
    Certains de nos ennemis murmurent que si c'est nous, nous ne parviendrons pas à rassembler suffisamment pour battre Sarkozy. C'est une méprise sur les raisons du 53% attribué à Hollande. Il n'a pas plus de qualités intrinsèques que nous pour rassembler -et même plutôt moins. Ce qui rassemblera 53% d'electeurs au second tour, c'est Sarkozy -contre lui.
    Les électeurs de gauche ont encore peur à l'idée de perdre, de voir Sarkozy réélu. Mais patience. Ils ne vont pas tarder à comprendre que le vote utile, c'est nous.

  25. 1275
    sha1966 dit:

    Merci encore pour ce billet. Une petite reflection que l'on m'a faite: On se croirait revenu sous l'ancien régime avec 3 classes. Le 1/3 etat, lui n'a pas changé, c'est toujours nous. Les politiques de tout bord, ce sont la nouvelle noblesse et le tenant de l'ultraliberalisme, quelqu'ils soient, ce sont le clergé.

  26. 1276
    ORJOL Monique dit:

    Jean-Luc a raison de ne pas signer pour les langues régionales. Je vis en Bretagne (tout en étant picarde, mais avant tout française!), et de plus en plus, on a droit à des diatribes des "Breizous" qui réclament des guichets à la poste en breton, uniquement pour les bretonnants ! Mais alors, quid du principe d'égalité ? Ils s'en foutent, investissent régulièrement les services publics. Quand il n'y en aura plus, où iront-ils, ces décérébrés ? A la Poste de Lannion, un guichet a déjà été supprimé. Il n'y en a plus que 3 au lieu de 4, avant la transformation de la Poste, mais ça, ça ne percute même pas leur cerveau. Sur une place de Lannion, depuis au moins 30 ans, il y a écrit sur un mur "Breton toujours, Français jamais!". Si effectivement, on veut une France régie par les régions, il faut voter Hollande. Pour moi, rien qu'à cause de ça, je ne le ferai pas! Il n'est pas question d'interdire aux gens de parler breton, corse ou alsacien, mais si les langues régionales étaient reconnues entièrement, le breton deviendrait obligatoire ! C'est ce qu'ils demandent! Eh bien, moi, je retourne tout de suite dans le Nord !

  27. 1277
    sergio dit:

    @ poncet : tu sais si Hollande n'arrive pas plus que son ex à rassembler les millions de Français bousillés par la crise aux présidentielles au 1er tour, ça sera aussi dur pour lui au second et pour les mêmes raisons. Il n'a quasiment rien à proposer qui soit différent de Sarko. Des bistrotiers ou fachos, gros rentiers et gros magouilleurs voteront pour Sarko et les salariés et précaires iront à la pêche : 2002...2007...2012.
    Comment veux-tu convaincre des smicards et des prolos (j'en fais partie comme des millions d'autres qui n'osent pt-être pas toujours l'admettre par vanité maso) de voter pour le programme PS libéral, enfumeur, eurocratique et atlantiste ?
    Quand José Navarro écrit qu'il préfère Hollande quitte à passer des jours et des semaines de lutte pendant cinq ans, je le comprends en partie. Mais qui dit que l'hollandisme ne sera pas non plus une république bananière avec cette Cinquième République aussi corrompue, autoritaire, à la solde des oligarques et des multinationales depuis Giscard ? Les robocops frapperont et enfermeront vraiment moins ? Les patrons ne licencieront plus pour délocaliser et assurer des 20 % aux fonds d'investissements ? Les services publics ne seront plus privatisés et les pôles publics seront restaurés ? Restent les 60 000 postes dans l'EN sur 5 ans si Cahuzac, la bce et le fmi y consentiront toujours (MES oblige) et qui seront pris en outre à d'autres services publics : à part donc des profs naïfs ou usés espérant dégonfler leurs 4 à 6 classes de 40 sans pour autant diminuer leur nombre de classes pour avoir leur service complet, QUI peut voter hollande s'il n'est pas super payé ou planqué, multipropriétaire, héritier de grosses actions, avec réseaux, et mobile en Europe ou aux E.-U. ?
    Mélenchon doit passer le 1er...

  28. 1278
    françois des landes dit:

    @mathieu
    Tu as raison il y a un hic. J'ai entendu JL dire qu'il aurait préféré un rapport de 1 à 10.
    En fait je pense qu'il cible les tpe ou le patron peut rarement s'octroyer plus de 5 fois plus qu'un smic mais la question reste posée
    Pour ta deuxième question, pour moi c'est clair : ce système libéral est en train de montrer ses limites et la politique de Hollande consiste à la continuer en mettant une rustine par ci par la. C'est ce qui m'a convaincu de voter FdG dés le premier tour, je rêvais depuis longtemps qu'un candidat ou candidate propose un arrêt de cette course libérale absurde pour recentrer l'économie sur l'humain et l'écologie, la mer, l'air, les sols et les nappes phréatiques en ont bien besoin aussi, de ce coup d'arrêt.

  29. 1279
    Nuno dit:

    Livre explosif vient de sortir dont les grand médias ne parle pas "Ces 600 milliards qui manquent à la France. Enquête au coeur de l'évasion fiscale" par Antoine Peillon. Il porte des accusations très graves, la banque suisse UBS organise depuis la France un système massif d'évasion fiscale le gouvernement est au courant, le parquet a été saisi, mais ne fait rien, alors que l'état américain victime de la même banque l'avait obligé à lui remettre une liste de 50 000 contribuables. Fort avec les faibles et faible avec les puissants tel est la la devise de notre président, le gouvernement préfère s'attaquer presque exclusivement aux fraudes aux minimas sociaux qui représentent des sommes bien moins importantes.

  30. 1280
    françois des landes dit:

    @mathieu
    Complément de réponse sur les salaires extrait du programme page 16, "par la fiscalité", nous établirons un revenu maximum fixé à 20 fois le revenu médian soit aujourd'hui 360.000 euros par an. Le revenu moyen actuel est 1700 euros par mois d'oû ce résultat de 360.000 par an pour la situation actuelle.

  31. 1281
    l'hallebardier_95 dit:

    Le "baromètre des dynamiques électorales CQFD" de TNS-Sofres (particulièrement pages 3 et 5) est fort significatif. A voir ici.
    Il est notoire que Jean-Luc Mélenchon est perçu, depuis au moins 3 semaines, comme le candidat qui mène le mieux sa campagne.et ceci sur 3 sondages successifs. Et cerise sur le gateau, à la question "Selon vous, chacun des candidats à l’élection présidentielle suivants, est-il en train de gagner des points pour l'élection présidentielle?"… il atteint après le meeting de Lille son meilleur score à 66%, (ses précédents étant de 47, 49, 56% toujours supérieurs aux autres candidats depuis 3 semaines).
    Autre caractéristique, alors qu'il passe de 56 à 66%, soit une progression de +10 points tous les autres candidats ont un solde négatif (MLP= -11, FB= -7, NS= -5, FH=-2).
    A remarquer que Jean-Luc Mélenchon a progressé de +44 points en 1 mois pour atteindre 66%, alors que, sur la même période, F. Hollande a perdu 17 points pour chuter à 19%, son plus mauvais score depuis mi-janvier.
    Comme ces données doivent être brutes, elles sont beaucoup plus intéressantes que les intentions de votes puisque corrigées.
    On voit donc clairement où est la dynamique à gauche! Sans nul doute, la locomotive c'est bien le FdG et son candidat.

  32. 1282
    JaB dit:

    Nous ne dormons jamais ! Vigies innombrables, nous démultipliant à l'infini. La conscience prend forme. Cette campagne du FdG n’est pas Française, elles dépasse toutes les frontières.
    Résistance ! On lâche Rien ! Content du ralliement d'Albert Jacquard

  33. 1283
    pascal polard dit:

    Bonjour a tous,
    Encore une fois, les thèses du FN et droite ne tiennent plus.
    Quel meilleur exemple que ça ?
    Amitiés a vous

  34. 1284
    Michel Berdagué dit:

    juju, tu as pris ton courage à deux mains car de se les faire,c-à-d de se faire intoxiquer à longueur d'antennes,d'images et de discours promptés écrits par le staff de qui vous savez,il en faut du courage,bon à force je crois que ça va être contre productif pour déjà l'ex, c'est l'effet boomerang,trop c'est trop, y a sur-dose, prêt à péter les plombs c'est comme une ligne de coca qui devient une autoroute à péages privés : c'est imbuvable tellement que c'est trafiqué.
    naïf, c'est vrai que ça passe mal à l'antenne mais encore une fois le "journaliste" a manié l'interrupteur dès que Jacques Généreux développait nos arguments et explications, ça se "voyait" à l'évidence c'est comme si cet éminent chercheur et professeur se faisait bordéliser, à Sc.Po. les élèves doivent avoir plus de respect surtout que beaucoup de Front de Gauche militent et font connaître le Programme.
    Mais on voit à quel point le maillage du dernier cinquième a été catastrophique pour la Liberté de pensée et de la Presse et média devenus des supplétifs de l'Elysée.
    Question supplétif nous n'accepterons jamais d'être en contradiction schizo. avec nos choix et d'appliquer en avalant les serpents monétaires et autres troïka de cette U.E. qui sont les feuilles de route austères et dangereuses du Parti solférino, dire qu'il n'y a pu que 20 socialistes qui ont vu le danger contre l'Hexagone font que nous voyons où la dérive libérale et ultra s'opère :ils sont un max intoxiqués.
    Pour l'instant si leur "champion " se retrouve au 2 ième et que notre Candidat est 3ième, je ne sais pas actuellement si je ne voterai pas encore FdG ;
    Mais d'en prendre encore pour cinq piges alors que le G.M.T. se pointe, il y a un grand danger de pouvoir...

  35. 1285
    Duterte dit:

    http://www.dutertetherapie.com

    bonjour

    Dans des temps plus calmes pour vous je serais très interessé à échanger sur l'Humain au sens large, celui concerné par la médecin, celui concerné par l'asile, celui qui a été victime de torture et que je côtoie quotidiennement, mais aussi celui qui vit "à sa manière" avec ses coutumes et qui a le droit d'échapper à notre européano-centrisme".
    Amicalement

  36. 1286
    GILBERT dit:

    BONJOUR la RESISTANCE
    Enfin vous voilà !
    Nous vous attendions, nous les petits de la République
    La Bastille, qu'elle bouffée de bonheur

    merci et continuer le combat
    a bientôt

  37. 1287
    sebidf dit:

    Bonjour,
    Je ne sais pas vous mais que je me sens insulté par tous ces médias, dont j'ai honte tellement ils sont incompétents (ils ont oublié pourquoi ils faisaient ce métier: informer et non désinformer voire mentir), ces "spécialistes" qui se moquent du programme du fdg et se moquent donc de ces millions de gens qui rament et aspirent à une vie meilleure. Je déteste ces médias qui évoque notre candidat par son nom tandis qu'en a le droit à "mme LePen", ou François (je vous laisse choisir).... Je suis énervé contre les mmes Arthaud (à la solde du ps, c'est évident maintenant, on sait pourquoi elle a eu ses parrainages) qui en attaquant le fdg violemment renie l'engagement qui était le sien ou mme Joly qui s'est définitivement enfoncée et pire finit d'achever le parti écologiste si important au départ (qui n'est plus vert que par la couleur de son slogan). J'enrage que LePen soit si haut encore dans les sondages d'où mon problème avec l'idée que certains expriment que le FN est enfoncé (au vu des médias et des sondages, 15%, plus haut que Jean-Luc Mélenchon, je n'en ai pas l'impression). Ce serait terrible qu'au final, elle soit devant nous, ce ne serait pas sérieux d'avoir fanfanronné...
    Maintenant où en est la dynamique? Impression de terrain? Toujours en hausse malgré ces médias dressés contre nous? (hier, entendu, pas assez de social dans cette campagne sauf peut-être FB ou pas assez d'écologie sauf EJ.... A vomir un tel déni) car il manque j'ai entendu 3 millions de voix pour échapper à la régression sociale.
    Pourtant je ne vois plus sur le terrain que les colleurs du fdg, les autres plus rien ils ne reposent que sur le premier média, la télé et cela marche (dans mon voisinage où j'ai du mal à dialoguer des idées du fdg).
    Colère oui, qu'ils s'en...

  38. 1288
    Pierre de Marseille dit:

    @duterte

    Et vous en pensez quoi du sujet?

    Merci

  39. 1289
    Superbo dit:

    à tous :
    Ne recommençons pas le débat - stérile, puisque nous ne connaissons pas encore l'issue du 22 avril ! - sur le 2nd tour. La question de savoir s'il faut ou non voter Hollande ne se pose pas pour l'instant : il faut TOUT FAIRE pour ne pas avoir à se retrouver devant ce choix. Autrement dit, plutôt que de se perdre de spéculations en hypothèses, mettons toute notre énergie dans les derniers jours de cette campagne pour laquelle nous n'avons aucun autre choix que de gagner.
    Les chances du Front de Gauche étant sérieuses pour le 2nd tour, nous n'aurons probablement pas besoin de nous questionner sur notre "complicité" à mettre au pouvoir quelqu'un qui est pour le nucléaire, pour l'Europe austéritaire, pour le maintien de la 5e République, pour la concurrence entre territoires français, pour le concordat dans la constitution, pour la destruction du droit du travail au travers d'une remise en cause de la hiérarchisation des normes, pour la poursuite de la suppression du nombre de fonctionnaires, pour le recul de l'âge de la retraite, "et ainsi de suite..." pour reprendre le mot de notre brillant candidat.
    Ne relâchons pas notre énergie au service de notre victoire. Il nous reste trop peu de temps.
    De plus, la situation internationale nous est plutôt favorable (mouvements contre l'austérité au Portugal et en Espagne) et quelques gros rendez-vous vont structurer les jours prochains : Toulouse... Marseille... puis Paris juste avant le scrutin !)
    Ami lecteur, qu'as-tu fait aujourd'hui pour convaincre autour de toi ?

  40. 1290
    isabelle dit:

    <Je viens d'écouter le discours de J.L Mélenchon
    pour une Défense Souveraine et Altermondialiste. C'est extraordinaire de clarté et d'enseigement. Vive notre futur Président de la République !. Et tout mon respect et mon admiration aux équipes qui doivent travailler sur les différents dossiers strong>

  41. 1291
    Christine B dit:

    Le 1er travail du militant depuis bientôt 6 mois C de ne pas se décourager; facile quand on est entre nous, en meeting avec notre génial candidat,en action ds la rencontre,le tractage,lecollage; facile quand on arrive à convaincre,intéresser. Mais désespérant quand on voit le peu de place faite aux propositions, la déformation des paroles et des idées. Des émissions entières passées à ricaner bêtement de tel propos ou telle attitude, (voir La Nelle Edition de Canal jeudi,une honte) ss jamais aborder le programme, et pire que tout, des gens qu'on rencontre sur les marchés ou ailleurs et qui ne savent même pas qui est JL Mélenchon ! Et ils ne vivent pas sur une autre planète, ils regardent la TV à des heures de grande écoute ! Et ceux qui vs disent "ah non pas de politique, y en a marre" car ils ne font pas la relation entre leur quotidien et ces guignols qui parlent en leur nom en pensant à leur place sur la photo. Ou "tous pareils" et là il faut rappeler que non, la droite n'a jamais rien donné ss qu'on lui ai arraché de haute lutte...Oui, les billets de JLMélenchon, C une bouffée d'air frais pour ne pas étouffer de colère. Tiens bon camarade, RESISTONS !

  42. 1292
    Courrierlecteur dit:

    @sebidf, 31 mars 2012 à 12h35, @Superbo, 31 mars 2012 à 12h46, et à tous
    Bonjour à tous.
    C'est du lourd: cette offensive de désinformation contre notre mouvement pour la 6eme République
    Signe que nous dérangeons, signe que nous progressons.
    Il est fort probable que l'on annonce prochainement, dans les sondages, une régression de notre mouvement.
    Notre premier adversaire, dans ce type de lutte, c'est nous même: ne pas douter, ne pas se laisser laver le cerveau par le n'importe quoi des médias, garder notre détermination toujours aussi forte.
    Les attaques dans la presse sont si puériles (négation ou black out de l'ampleur de la reprise de la Bastille) ou les réactions consternantes des verts (inutile de s'attarder sur ce point, cela se retourne contre eux) que cela peut nous servir (ce que je fais dans le nobs en réaction aux mensonges et manipulations. S Raffy reste muet.// D'après C dans l'air les activistes de "Mélenchon" sur les "post" commencent à être redoutés; Ils sont de plus en plus nombreux par la quantité et la qualité)
    Nos efforts (selon moi) doivent redoubler pour ne pas se faire piéger dans une lutte sectaire, extrémiste (URSS, KGB etc...) dans laquelle on cherche à nous cloisonner. Il est nécessaire, plus que jamais, de revenir (en complément des autres point du programme, sans le renier) de mettre en avant l'aspect Républicain, commun à tous les Français, de notre mouvement. C'est un point sur lequel nous sommes extrêmement fort, difficilement attaquable, attractif au delà des partis (Ce qui explique le Black out des médias au sujet de la Bastille) Attaquons se système de monarchie quinquennale, c'est le point faible de nos adversaire. La République: c'est nous.

  43. 1293
    COLLET Sophie dit:

    Merci, Monsieur Mélenchon! Je croyais venir d'une autre planète quand on me disait"oui, toi, avec tes idées utopistes..., plus d'humanité, plus de justice..." Je vois que ça bouge et je sais maintenant pour qui voter.
    A propos de la mer, avez-vous entendu, au journal de 20heures? Après mention rapide d'une possible catastrophe écologique, on plaint TOTAL qui va perdre des millions! Moi je plaindrais plutôt ses employés...
    Enfin, j'ai appris en écoutant la radio que les "traders" de tout bord souhaitent aller encore plus vite dans leurs transactions et souhaitent installer des fibres optiques dans l'Antarctique! (Il faut d'abord envoyer les brise-glace, etc...) Projets tout ce qu'il y a de plus réel! Mais ce n'est pas tout, sous la calotte glaciaire, il y a d'énormes réserves d'hydrocarbures, alors on va aller forer là et puis exploiter. Bien entendu, toujours les mêmes s'en mettront plein les poches et pas la peine d'essayer de les raisonner: ils veulent profiter de leur vie, la seule qui compte, sans même penser à leur propre descendance. Dites-moi, jusqu'où ira la folie humaine? Quant à Sarko, il clame haut et fort que Fukushima n'est pas un accident nucléaire mais dû à un tsunami! Lamentable! Le résultat es le même, pauvre idiot!
    Alors tenez bon, Monsieur Mélenchon. Je regrette de n'avoir pu être présente à Paris, mais j'ai vibré en regardant les images à la télé. et ne lâche rien non plus.

  44. 1294
    mitille dit:

    évidemment je suis à fond pour Jean-Luc Mélanchon, mais j'angoisse. Si on ne passe pas devant La Pen au1er tour, , elle risque bien d’être au 2d tour à la place de la gauche, non? Et moi Sarkozy je peux pas..

  45. 1295
    Yvon dit:

    La force de conviction, celle qui nous fait parfois défaut, parce-que, simplement, nous ne l’avons pas assez pratiqué, ou nous ne la pratiquons plus, m’est revenue peu à peu, comme dans les meilleurs moments du syndicalisme ! À l’époque, devant quelques centaines de salariés, je me suis exprimé avec force, si bien que des collègues m’ont dit, après coup : « Tu dis les choses, mais tu fais peur ! Mais ce n’est pas à nous d’avoir peur, répondis-je. C’est destiné à ceux qui doivent nous donner satisfactions ! Nous n’allons pas propager la peur aujourd’hui vers les gens qui ne demandent qu’à nous comprendre ! Quoique, pour ceux qui ne veulent pas que l’on nous comprenne, elle pourrait être salutaire. Présiderons-nous avec la peur ? Certainement pas ! Plutôt en s’efforçant, comme ce matin dans la ville, d’échanger sur la campagne, avec une force de conviction retrouvée : modeste rencontre avec des personnes disant ne plus y croire. Un ancien nous dit : « Mélenchon, je l’ai déjà rencontré, il est bien, mais il me fait peur ! (je ne compare pas, mais bonjour l’écho !) «Je vais voter Hollande pour commencer ! « Ami, en votant Hollande, tu vas avoir la plus grande peur de ta vie : celle d’avoir choisi le capitalisme libéral pour t’enterrer vivant ! Facilite lui la tâche : fait le toi-même ! Viens à Grigny demain 1er avril, c’est à côté de chez nous. Je pense que c’est utile ; nous n’en mourrons pas et après tout, si cela devait-être, ce ne serait pas inutile. Trois convaincu-e-s, puis un dernier, presque… Et tous les matins, un printemps différent : exprimer sa joie face au soleil lorsqu’il se montre, et laisser ses deux jambes, oh, bonheur, faire corps avec la Terre. Regarder ensuite les problèmes du jour, en espérant être là, demain, encore, admiratif. Vivre et lutter...

  46. 1296
    marieanne dit:

    chers amis de partout, un grand merci! antigone,charles,françoisdes landes,et madiran...vous êtes sympa car ce n est pas évident d'oser! penser pour soi ou au sein de son cercle familier est facile mais se lancer!ouh la la!
    je partirai demain avec un sac plus lourd dont je compte bien me servir!
    et vos arguments sont limpides:merci merci
    tous au zenith a limoges le 4!

  47. 1297
    FRUITIER dit:

    Les français pensent à gauche et puis finalement votent à droite. Combien de fois a-t-on pu l'observer !
    Aussi, j'espère que face à la précarité pour les uns, la pauvreté pour les autres, et la générosité pour certains, nombreux seront fidèles à leurs pensées une fois dans l'isoloir.
    Que l'espérance soit plus forte, que le besoin d'ordre et la peur de la désobéissance !
    Mon souhait est que déjà au 1er tour, le courage, l'écoute de son coeur et de ses convictions dominent chez les indécis au moment de placer le bulletin dans l'enveloppe.
    Ah si seulement,Monsieur Mélenchon vous étiez toujours là au 2 ème tour !
    Laissez vous porter par l'enthousiasme, l'union autour de vous dont nous avons témoigné sur la place de la Bastille, et que la ferveur qui ressort de vos paroles percent les esprits et guident les mains !
    Pensez à vous reposer et à préserver le calme intérieur pendant les derniers combats électoraux que vous allez mener.
    Nous resterons avec vous quel que soit le résultat car vous avez déjà réveillé beaucoup de consciences, y compris la mienne, moi qui, il y a encore quelques mois ne jurai que par le vote socialiste, le vote dit " utile".

  48. 1298
    Claude Andrée dit:

    Hallucinant !
    Quand rue de Solférino, ils se mettent enfin à faire campagne c'est pour taper à bras raccourcis sur le Front de Gauche.
    Un parti soit disant de gauche, qui essaie de casser la seule dynamique électorale de cette élection. Une dynamique de gauche!
    Ils sont paniqués à l'idée de perdre les électeurs de droite qu'ils draguent depuis si longtemps.
    Et leur argument comme quoi Mélenchon ne pourrait pas être élu au second tour.
    Et pourquoi donc, ils croient que les français tiennent tant que ça au système PS/ UMP. Quels naifs !
    Sans compter que eux se sont fait une spécialité de perdre les élections présidentielles.
    [...]

  49. 1299
    laurence dit:

    Interessant pour ceux qui veulent savoir comment se passe la visite de FH à La Réunion. Affaire à suivre.
    Lau

  50. 1300
    thierry dit:

    Monsieur,

    Je suis convaincu par vos propos, vos idées mais il me semble qu'il y a un point qui nous sépare: celui de l'euthanasie. Certes, personne ne veut mourir indigne, personne ne veut mourir en souffrant, même je crois que personne ne souhaite mourir. Je crois que sur ce sujet, à défaut d'être mal conseillé, peut être n'entendez vous que les 3 ou 4 qui disent achevez moi et occultez les milliers qui disent merci de m'avoir pris en charge, de vous être occupé de moi. Il existe une loi en France qui prends en charge les personnes en fin de vie. Le gens qui y travaillent sont pour moi l'élite de la profession soignante tant ce travail est complexe. Cette loi est bonne, il faut seulement des moyens pour l'appliquer, avoir plus de lits et de personnel. Puis ce cette brève vous atteindre.

Pages : « 117 18 19 20 21 22 23 24 25 [26] 27 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive