26mar 12

A la Réunion, la Bastille sera prise

Une nouvelle frontière pour l’Humanité

Ce billet a été lu 124 746 fois.

ratp_15Voici une note volée aux heures dont il avait été décidé de les consacrer au pur repos après les heures et les heures d’action sans trêve de cette semaine. Elle a commencé à la Bastille, s’est continuée dans les visites de terrain sur fond de drame toulousain. Puis il y a eu un moment spécialement émouvant pour moi à l’association pour le droit de mourir dans la dignité. Et j’ai enchaîné avec un aller-retour à la Réunion. Vingt heures de vol, onze heures sur place, un discours essentiel pour moi, deux télés et deux radios ! Je fais court, pour une fois. Le temps de mettre noir sur blanc une idée que j’ai exprimée sur place et qui ne sera pas commentée ni reprise dans la mesure où il s’agit d’un sujet de fond sans embrouille ni dispute. J’ai écrit dans l’avion et au retour. Ça se voit un peu.

Les images d'illustration de ce billet ont été prises mardi 20 mars 2012 lors de la visite de Jean-Luc Mélenchon à l'atelier de réparation de RER de Massy dans l'Essonne. Photos : S. Burlot.

Je suis allé à la Réunion au prix d’une empreinte écologique déplorable puisque j’ai fait l’aller-retour en avion en partant le samedi soir et en rentrant le dimanche soir. De ma vie je n’ai fait un tel gâchis. Mais comment faire autrement ? J’avais promis d’aller outre-mer. Mon voyage en décembre a dû être annulé en dernière minute. J’avais prévu d’aller dans les caraïbes, en Guadeloupe puis en Martinique. A présent le temps m’est cruellement compté. Comment aurais-je pu ne pas revenir à la Réunion ? Je l’avais promis il y a un an. Depuis, le département a connu une insurrection contre la vie chère qui n’est pas éteinte, ratp_04loin s’en faut ! Dans ce contexte la radicalité concrète de notre programme est une réponse qui ouvre un horizon sans cela totalement cadenassé par le cercle de la misère et de l’impuissance politique.

J’y suis allé aussi parce que sur l’île se noue, avec la constitution du Front de Gauche, l’émergence d’une force politique totalement nouvelle. Nouvelle par son programme, évidemment. Il s’enracine dans plusieurs terreaux. D’abord celui acquis par l’expérience du pouvoir régional conduit jusqu’à peu par Paul Vergès. Puis celui du mouvement syndical qu’incarne Yvan Hoarrau, par ailleurs secrétaire général de la CGT-R, qui anime le comité départemental de soutien à ma candidature. Nous en étions là quand a eu lieu l’arrivée dans le Front de l’alliance des jeunes. Son président est Gilles Leperlier. Avec lui vient Béatrice Leperlier, jeune conseillère régionale présentée par l’alliance dans la liste que conduisait Paul Vergès. On ne pouvait mieux faire comme arc de force représentatif de la société réunionnaise en mouvement et en recherche d’un autre futur. En ce moment les contacts continuent avec le président de l’alliance des pauvres, Jean-Hugues Ratenon. C’est à mes yeux une discussion fondamentale. Il n’y pas de raison qu’elle ne se conclue pas puisque chacun y met tant de sérieux. De notre côté la centralité du mouvement des pauvres qu’il anime est si évidente ! 50 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, ne le perdons jamais de vue. Nous sommes ici dans le cas de figure sud-américain où les pauvres jouent le rôle de catégorieratp_07 révolutionnaire décisive. Sa participation au comité de campagne serait pour moi comme un coup de tonnerre ! Car, à mon avis, à partir de ce moment, le Front de Gauche prendrait une dimension tout à fait nouvelle et pour mieux dire exemplaire non seulement localement mais aussi pour la métropole.

Car à tous ceux que je viens de nommer s’ajoute la figure du nouveau et jeune député européen de la Réunion, Younous Omarjee. Nos contacts ont commencé depuis de nombreux mois et se mènent de façon constante texte en main sur les sujets essentiels. Après cela vient la colonne vertébrale de l’attelage aujourd’hui. Je veux parler du Parti de Gauche à la Réunion. Petit en nombre il n’en est pas moins un déclencheur et un démultiplicateur ! Tous ses membres se sont aguerris. Moins de paroles plus d’action ! Ils ont épuré et renforcé l’organisation comme parti d’action sous la conduite de Jean-Hugues Savigny mon complice depuis dix ans et Pascal Basse qui anime avec furia le comité sud du parti. C’est eux deux qui menaient la manœuvre pour la préparation du meeting géant tenu sur place, préparé en dix jours. Une nouvelle fois on a vu le miracle permanent de notre forme d’organisation et du type psychologique particulier des membres du Parti de Gauche : gonflés à bloc, que rien n’effraie. Terriblement disciplinés dans le choc et très soudés entre eux. Au total, la jonction de ces composantes constitue une force politique entièrement nouvelle dans l’île ! Elle ratp_10opère la jonction concrète entre un jeune et petit parti, un élu emblématique, le mouvement social organisé, la jeunesse politisée. Et s’avance le mouvement né de la société où vit une moitié de la population cantonnée dans l’informel parce qu’elle vit sous le seuil de pauvreté. Détonnant.

Le meeting a été, à sa manière, une réplique de l’esprit de la prise de la Bastille ! Près de quatre mille personnes dans une chaleur d’étuve, hyper réactives, superbement souriantes. Auparavant j’avais été accueilli en grande démonstration à l’aéroport au son des tambours et dans un enthousiasme communicatif. De là je suis allé au « pique-nique citoyen » qui se tenait non loin de la salle du meeting. On s’y rendit en cortège sous le timbre « mim marche avec Mélenchon », drapeaux et musique en tête. Occasion pour moi de découvrir le petit camion du Parti de Gauche tout de rouge repeint avec le sigle du parti sur les portières et son écran de télé embarqué. Rigolade : les journalistes et cameramen se sont perchés sur le camion pour se donner une vue d’ensemble pendant que je marchais sous le cagna ! Sonnaient les mots d’ordre : contre Sarkozy : résistance ! Contre la vie chère : résistance ! Contre les profiteurs : résistance ! Et ainsi de suite. Puis ce furent les discours. On les a déjà diffusés en direct. Près de 10 000 connexions montrent quelle place a dorénavant ce média et combien il change notre travail de militant en amplifiant de façon fantastique la portée ratp_09de nos discours. C’est le moment de venir au cœur de mon discours et de ce que je suis venu venir dire si loin de chez moi !

Mon sujet c’est la mer. Oui, la mer. Une frontière physique pour l’humanité, composée d’une espèce d’animaux terrestres comme on le sait bien. Une « terra incognita », la dernière sur cette planète. Mais la plus vaste ! Plus vaste que le monde connu lui-même puisqu’elle couvre 70 % de la surface du globe. Je suis certain qu’à cet instant, ceux qui me lisent lèvent le sourcil. « Tant que ça ? Tiens c’est vrai, je n’y avais pas pensé ». On n’y pense jamais en effet ! Quels extraordinaire régulateur est cette masse d’eau ! Elle absorbe 80 % de la chaleur produite par la planète ! Et 20 % de CO2. Et pourtant, on n’y pense pas. Ce n’est pas tout. Les populations côtières, dont la vie est liée à la mer représente les 2/3 de l’humanité ! Les deux tiers ! « Tant que ça ? Je n’aurais pas cru non plus ! » J’ai dit que c’était une « terra incognita », ratp_17comme le mentionnait les cartes du passé à propos des zones terrestres dont on ne savait rien. Car on sait peu, très peu. En tous cas pas assez. C’est la première réserve de biodiversité ! Mais seulement 15 % de la faune et la flore marines seraient connus.

Et comme tout ce qui concerne la vie des êtres humains finit par être affaire d’échange et de commerce, souvenons-nous que  90 % du commerce mondial transite par mer. Oui, encore une fois : 90 % ! Je commence ici à m’approcher d’autres enjeux. La mer est le premier réservoir des ressources rares. 90 % des réserves d’hydrocarbures s’y trouvent et 84 % des réserves de minerais et de métaux. Dans ces conditions, le monde de sept milliards d’êtres humains étant ce qu’il est, la mer, est, avec l’accès à l’eau potable, le premier enjeu des conflits pour l’appropriation des ressources rares.

Tout ce que je viens de dire, me permet à présent d’en venir à nous, le peuple français. La France est très directement concernée. Certes on ne parle jamais de la mer en France dans les débats politiques. Toute la prise de conscience reste à faire ! C’est pourquoi il était si utile que je commence à en parler. Je crois que si j’ai acquis de l’écoute et peut être même de l’autorité avec le Front de Gauche je dois la projeter constamment au service des grandes causes pour le futur de notre société. Qu’il s’agisse de débarrasser la scène politique des ravages du Front National ou qu’il s’agisse de monter au créneau pour batailler sur les droits fondamentaux de la personne humaine comme le droit de disposer de son corps ouratp_08 de sa fin de vie, ou parler de la nouvelle frontière de la France qu’est la mer, c’est tout un. Notre campagne doit être un vivier d’idées et de projets qui se diffusent dans la société.

Je compare cette ambition que je propose à celle qui nous a permis de devenir une puissance spatiale. Ne sommes-nous pas la nation d’Europe qui a su s’immiscer dans l’espace et qui occupe aujourd’hui la moitié du marché mondial des tirs de satellites ? N’avons-nous pas mis au point le navire de transport spatial le plus abouti pour alimenter la station internationale de l’espace ? Rien n’est hors de portée pour nous, sitôt que l’Etat et le collectif s’en mêlent ! La mer est notre nouvel espace de réussite et d’exploits scientifiques et techniques ! C’est ma proposition !

Et je m’appuie sur du solide pour faire cette proposition ! La France est le deuxième domaine maritime du monde ! 97 % de cet espace se situe outre-mer. Par exemple la zone économique exclusive en mer de la Réunion est à elle seule aussi importante que celle de la métropole avec ses mille kilomètres de côtes. Au total, dans ces ratp_10conditions, la moitié de la population française vit dans la bande côtière des 100 km ! Nous avons donc largement les moyens d’agir. Mais nous avons surtout de bonnes raisons de le faire. D’abord parce que du point de vue de l’humanité en général, c’est une priorité écologique. Il s’agit de la préservation du premier réservoir de biodiversité et des principaux équilibres dont dépend tout l’écosystème humain. Cela implique d’améliorer la connaissance, encore très parcellaire du domaine maritime, donc de développer les moyens d’exploration et de surveillance, et de protection cela va de soi. Pour cela il faut relancer la recherche scientifique et technologique sur les questions marines et maritimes. Ce qui, ceci dit par parenthèse, devrait aussi permettre d’améliorer les techniques de pêche, pour trier sur le fond plutôt que sur le pont ! Ensuite, « prendre la mer », c’est une priorité alimentaire et sanitaire compte tenu de l’importance des protéines issues de la mer et des potentialités qu’offrent l’identification et la culture des algues. Enfin c’est une priorité énergétique. L’énergie des mers est la moins exploitée et un des plus grands gisements. Cette dimension économique et sociale n’est pas prédatrice sur l’environnement. Elle ouvre un champ fantastique de développement de l’emploi maritime en France. D’autant qu’il y a un sous-développement de l’emploi et de l’activité maritime en France. Avec le deuxième domaine maritime, nous avons 305 000 emplois, tandis que l’Espagne avec le trente et unième domaine maritime en a 384 000 ! C’est donc un axe d’investissement public prioritaire pour notreratp_16 projet de planification écologique.

Pour l'instant les moyens d'observation et d'exploration sous marines sont limités. L'essentiel des moyens sont consacrés à l'observation, sous forme de balises mises en réseau et de robots. Seuls les Etats-Unis et depuis peu la Chine ont développé de larges réseaux d'observation. Ils sont ainsi capables de modéliser les évolutions climatiques, météorologiques mais aussi celles des pollutions et de la présence de la faune et de la flore sur de très grands espaces. L'Europe a lancé un projet Esonet pour se doter d'un tel réseau, avec notamment des balises en eau profonde. Mais faute de moyen et d'ambition stratégique, il reste, comme le projet Galileo, diffus, brouillon et sans applications très poussées. Car il est censé couvrir les eaux allant de l'arctique à la mer noire !

Les moyens spécifiques d'exploration sont encore moins développés. Il s'agit des sous-marins profonds sur le modèle du Nautile. Leur activité n'est pas permanente. Cela limite d'emblée leur portée et les projets qui peuvent en découler pour l’exploitation des ressources et la lutte contre les pollutions. Et surtout ces moyens d'exploration ont un rayon d'action limité : rarement au-delà de 6 000 mètres de fond. Autre inconvénient ils ont une autonomie très faible. Ils doivent donc être amenés sur place par un autre navire et peuvent difficilement plonger au-delà d'une dizaine d'heures. Face à cette faiblesse, la France développe depuis peu un projet de véritable vaisseau d'exploration océanique, appelé Sea Orbiter. C'est la première véritable déclinaison marine des méthodes de la conquête spatiale. Mais ce projet pionnier et expérimental ne suffit pas pour répondre au défi permanent et mondial de l'exploration, de l'observation et de la surveillance des grands fonds. Ce sont donc de véritables stations sous-marines permanentes qui restent à développer et à mettre en réseau. La ratp_11France est dans ce domaine un des seuls Etats au monde à pouvoir se confronter à un défi mondial à travers sa présence dans tous les océans du globe. Notre mise en mouvement, notre audace pourrait être un immense espoir pour la maîtrise écologique d'un des principaux ressorts de l'écosystème humain.

J’ai pensé que je devais évoquer ce grand projet, la conquête de cette nouvelle frontière, là où il fait le plus sens c’est-à-dire outre-mer. De cette façon je pense avoir donné du sens à ce que j’ai dit contre l’expression qui désigne ces départements et territoires comme « territoires ultra périphériques » selon la nomenclature européenne. Je crois avoir montré autrement que par les arguments habituels en la circonstance quel genre d’avant-poste peuvent être les territoires français de l’outre-mer. Il n’en est pas sorti grand-chose en presse écrite. Comme d’habitude. Il me reste donc à espérer premièrement que Hollande ou Sarkozy en parlent à leur tour après moi faute d’idée originale, et deuxièmement, qu’une journaliste de l’audiovisuel, comme madame Ferrari l’a fait à propos des impôts sur les déserteurs fiscaux, se souvienne de ce que j’ai dit. Alors une idée qui n’atteignait pas le bulbe préconstruit des « observateurs » fera son chemin.

Je conviens qu’une telle espérance après tant de mois de superficialité de la presse écrite qui est censée se donner « le temps du recul » confine à la naïveté. Peine perdue dans ce cas. Je m’y suis mal pris. Que n’y ai-je mis du sexe, du sang ou de la bave ! Lamentablement, il n’y a rien en effet de malveillant dans mon idée, rien contre Pierre, Paul ou Jacques, rien de saignant non plus. Donc ça n’existe pas pour la branchouille plumitive. Les « sujets » à mon sujet c’est mon « amitié », « proximité » avec Dassault, cette inepte trouvaille en vingt ans de vie parlementaire des biographes confus et fielleux qui font le commerce de ce qu’ils ont cru comprendre à mon propos. C’est le photographe qui réclame le droit de piétiner les enfants et les personnes moins mobiles sans discussion parce que c’est « Libération » qui lui paye ses chaussures cloutés et qui me vaut ensuite le venin de ceux qui prétendent en faire une bonne histoire comme ils aimeraient m’en coller une sur le mode inépuisable du « petit journaliste ». C’est le salopard qui exhibe sa carte de presse quand nous le surprenons en train de planquer autour de mon domicile. Ou celui que l’on attrape avec la même carte en poche autour de l’usine en train de se faire passer pour « un copain qui se renseigne ». Bref, moi, la conquête de la mer et le reste, ce ne sont vraiment pas du tout, mais pas du tout, des sujets.

Cette malveillance permanente qui se donne des airs d’objectivité est un sujet de consternation pour moi alors même que j’en connais le ressort dans les réseaux politiques dans lesquels ils s’ancrent. Mais comme beaucoup d’entre vous je voudrais tellement croire au malentendu. Je voudrais tellement croire qu’autre chose de plus respectueux et réellement factuel soit possible. Je sais bien que cela n’a aucune importance puisque progressivement le flot de l’internet recouvre tous ces médiocres abus de pouvoir médiatiques. Je ne ferai pas le détail des innombrables manquements à l’éthique que j’observe, les citations de moi inventées, les titres qui trafiquent les textes et communiqués, les photos malveillantes, les grossières falsifications comme celles qui m’attribuent le refus de connaître le patrimoine des élus. Et combien d’autres bassesses. Puis je me dis que c’est peu de choses devant le drame de l’effondrement de l’intelligence qu’a été le traitement sensationnaliste et, en cela, parfaitement criminel, de l’affaire du tueur en série de Toulouse. Photos en une du jeune homme « comme les autres », nom de l’assassin sur cinq colonnes, tout ce qu’il ne faudrait pas faire dans une société de décence qui ne chercherait pas à garantir l’assurance de laratp_18 notoriété aux délirants a été fait sans vergogne. Dans quelques jours commenceront bien sur les rétropédalages et les contritions convenues qui suivent toujours la gueule de bois des orgies voyeuristes. Vivement le changement, le vrai.

A Ajaccio, sur une place publique et dans le vent sournois qui rendait le son si pénible, François Hollande devant mille personnes selon Faouzi Lamdaoui son chef de cabinet, et de cinq cent personnes selon le journal « Le Monde », a prononcé un discours dont le contenu a malheureusement été largement méconnu par les observateurs. Comme l’avait été les conséquences de son idée d’introduire le Concordat dans la Constitution. Comme l’a été quoique j’ai pu en dire, écrire et répété en meeting son idée de donner aux négociations sociales une valeur supérieure à la loi. François Hollande à Ajaccio a déclaré vouloir donner un pouvoir réglementaire aux régions. Rien que ça ! Cela constitue tout simplement un démembrement de l’égalité devant la loi et dans la mise en œuvre de celle-ci. Par exemple, l’application du code du travail serait alors à géométrie variable pour toute sa partie réglementaire. Un rêve du Medef ! La France n’est pas une république fédérale ! Mais peut-être le projet des socialistes désormais c’est qu’elle le soit ?

Ce n’est pas tout. Comme la scène se passe en Corse je suppose qu’un conseiller futé a trouvé l’occasion opportune de lui faire parler de nouveau de sa proposition de ratifier la Charte des langues régionales ! Pure démagogie. Car il lui reste à savoir que l’essentiel du contenu de cette Charte s’applique déjà. N’y exceptent que quelques articles qui ne le sont pas pour une raison bien précise. On peut la récuser mais alors il faut le dire et s’en expliquer car sinon ce n’est pas honnête. Ces articles sont censurés par le conseil Constitutionnel au motif qu’ils attentent à l’égalité des citoyens devant la loi. Cela parce qu’ils créent des droits spécifiques réservés aux seuls locuteurs de ces langues. Raison pour laquelle la Charte elle-même ne peut être adoptée sans révision de la Constitution. Donc François Hollande veut faire accepter des articles nouveaux dans la Constitution que par ailleurs il ne veut pas changer. Mais ce sera pour y introduire à trois reprises des exceptions à l’unité de la loi et de la communauté légale : le contrat au-dessus de la loi, le Concordat en Alsace-Moselle et la Charte des langues régionales ! Il est consternant, qu’après tant de débats sur ces sujets entre socialistes, François Hollande impose un point de vue aussi singulier. Le silence de la « gauche » du parti est encore plus consternant ! Ces initiatives qui parcellisent l’application du droit dans la République, créent une nouvelle division à gauche. Il est temps que l’état-major socialiste réalise que tout cela est au-delà de la ligne jaune et a même quelque chose d’un peu, et même beaucoup, « étranger à la tradition de gauche » comme l’avait dit Lionel Jospin ratp_20en 1985 à propos d’un texte social-libéral intitulé « du bon usage de la rigueur » qu’avait signé Alain Richard. Lequel Alain Richard vient de faire adopter par amendement au Sénat la reconnaissance du caractère propre des crèches confessionnelles pour pouvoir les rendre subventionnables. Cette gauche-là n’est pas la mienne je tiens à le dire et j’espère qu’on le comprenne bien.

A la page quatre du journal « Le Monde » censé rendre compte du déplacement de François Hollande à Ajaccio il est impossible de savoir ce qu’il y a dit et ce que cela implique. Mais bien sûr, on peut tout savoir des bruits des coulisses. Il faut donc attendre d’être à la page six dudit journal pour entendre parler du thème que je viens d’évoquer. Mais ce sera sous l’angle de la polémique que mon communiqué sur le sujet est censé ouvrir. Fine observation qui n’est pas destinée à aborder si peu que ce soit le fond du sujet mais seulement pour en rester au fait que, « initiative tout a fait inhabituelle », je me suis exprimé contre les deux propositions de François Hollande. Qu’une discussion ait lieu en campagne électorale est en effet très surprenant ! Surtout si elle porte sur le programme d’un candidat. Car comme le dit l’article en défense de François Hollande, ma critique s’exprime alors que « François Hollande n’a pas dit autre chose que son programme mentionne sur la décentralisation ». On se pince ! Engager une discussion au moment où une idée est exprimée en public, de manière volontairement solennelle et adaptée au lieu où elle est énoncée, serait une surprise. Tel est le journalisme politique dorénavant !


1 335 commentaires à “Une nouvelle frontière pour l’Humanité”

Pages : « 117 18 19 20 21 22 23 24 [25] 26 27 »

  1. 1201
    voix off dit:

    @Génialle à 14H20
    Vous oubliez le coup de 2002, Papy Voice agressé dans son pavillon, devenant la veille du 1er tour la figure symbolique de la délinquance. D’après Politis cette agression n'a jamais été élucidée (l'unique suspect a bénéficié d'un non-lieu en 2005). Ayant "trahi" Chirac en 1995 en soutenant Balladur, le candidat sortant actuel s'était beaucoup activé pendant la campagne 2002 pour faire gagner la droite et mettre fin à sa traversée du désert. Cela lui valu de devenir le premier flic de France (ministre de l'intérieur) après le score historique de Chirac.

  2. 1202
    BaldaGil dit:

    @gabriela (15h34)
    Excellente idée, enthousiasmante. On est entrainé dans une dynamique irrésistible.

  3. 1203
    Louise dit:

    Comparer Toulouse et le 11 septembre? «Disproportionné» pour Mélenchon
    «C'est une volonté de jouer sur la peur, qui n'est pas acceptable», a déclaré Jean-Luc Mélenchon à l'issue d'une réunion sur les questions de Défense.
    «Le président de la République commet une lourde erreur, je le regrette parce qu'il avait plutôt bien commencé dans cette affaire. Mais alors, il continue très mal», a-t-il poursuivi.
    Interrogé sur le coup de filet réalisé vendredi matin par la police dans les milieux islamistes radicaux en France, le candidat du Front de Gauche a déclaré s'attendre «à ce que tous les jours, maintenant, on arrête ici et là des poignées d'illuminés qu'on ira mettre en prison pour les relâcher au bout de quatre ou cinq jours parce qu'il n'y aura aucune charge contre eux».
    «Maintenant, si l'on disloque des embryons de cellules violentes, je m'en réjouis de tout coeur», a-t-il poursuivi, en observant que «ça tombe bien» pour la campagne de Nicolas Sarkozy. «Maintenant, a-t-il ajouté, peut-être que c'est justifié, nous allons le voir. J'attends d'abord de savoir.»

  4. 1204
    Jean-Claude dit:

    @voix off (1245)
    Je te remercie, ami et/ou camarade, d'avoir recadré un vieux militant communiste de 63 ans comme moi. On m'avait donc menti à l'insu de mon plein grè à propos du Point et de notre dandin F.O.G.
    Ceci étant dit comparer aujourd'hui, Jean-Luc Mélenchon à S. Hessel (très grand humaniste et soutien de FH) même au travers d'un papier emprunt d'un certain cynisme et/ou d'une certaine ironie/moquerie me fait plus plaisir que de le voir comparer à un homme fou,furieux (avec le couteau entre les dents) comme continuent de le faire beaucoup d'autres commentateurs et hommes ou femmes politiques.
    Je persiste à croire que cela signifie quand même une certaine évolution positive vis à vis du candidat du Front de gauche et pour moi c'est un détail qui a un peu/beaucoup d'importance. Chaque détail comptera pour que les idées du Front de Gauche puissent faire durablement leur place dans la conscience de nos concitoyens.
    Salut fraternel.

  5. 1205
    JR84 dit:

    Il faut vraiment que le PS soit aux abois pour qu'un responsable comme Jérome Cahuzac s'abaisse à lancer aux médias des mensonges éhontés. Je pensait le personnage beaucoup plus intègre et honnête qu'il semble être! Notre dynamique et notre candidat Jean-Luc Mélenchon surpasse de loin et de bien plus haut n'importe qu'elle campagne d'aucun-e autre candidat-e. L'oligarchie de droite comme de gauche prend peur devant ce déferlement de citoyennes et de citoyens pour lesquels il n'est d'autre programme que l'Humain d'abord. Jean-Luc a évacuer le spectre du vote (f)utile en réduisant le vote d'extrême droite. Maintenant il nous revient, au Front de Gauche, de frapper sur la droite et son candidat, afin que la vérité sur le personnage apparaisse au grand jour. A 3 semaines du premier tour les évènements vont s'accélérer et notre meeting de Marseille conclura en apothéose la magnifique campagne de Jean-Luc et de tout le Front de Gauche. Vive la 6ème République!

  6. 1206
    sinnaz dit:

    @ ergonomiste, bernard hugo, paupierre et autres...
    Merci, Je fais circuler si ça peut faire prendre conscience à quel point ils nous méprisent.
    Ce matin sur FI j'ai cru entendre les 2 "économistes de service" se bidonner avec le super commentateur de notre radio publique (malheureusement j'écoute parce que j'ai pas trop le choix sinon c'est FIP pour la musique).
    En guise de conclusion de leurs" plongée" dans le programme (qu'ils n'avaient jamais lus, mais bons, ils ont tellement de choses à faire les maîtres ès-économie réelles pas comme les recettes de grand-papa), il leur suffit de dire que c'est un programme pour "Coco-Bobos" (rires bien gras), d'ailleurs tout comme leur public qui préfère Mélenchon au ciné parce que c'est moins cher et qu'on rigole bien.
    Heureusement qu'il y a encore Mermet pour nous faire croire que ça ne peut plus durer,ça ne va pas durer, je me retiens et je continue à me boucher le nez.
    Bises à tous

  7. 1207
    joubert dit:

    Mille bravo pour votre tenacité, votre mordant, votre clairvoyance et pour tout l'espoir que vous suscitez, que vous ranimez. J'avoue que je l'avais dans les chaussettes depuis "l'arnaque" du non à la Constitution européenne que vous aviez alors défendu si ardemment. Je vous suis depuis lors.
    Votre billet sur la mer, sur les territoires maritimes français et leurs innombrables richesses résonnent d'autant plus fort pour moi qui connais bien la Réunion, vis actuellement à Mayotte et suis en partance pour la Martinique. les perspectives que dégagent votre "vision" sont impressionnantes et pourraient bien être une source réelle de mieux-être pour cette France d'outre-mer ignorée voire méprisée, ravalée au triste rang de destination touristique.
    Comme tous les autres blogueurs, je vous souhaite de tenir bon, de ne rien lâcher, de continuer à les renvoyer à leurs idées courtes, leurs pensées creuses et leurs discours stériles. Faites attention à vous, votre présence est bien trop précieuse aujourd'hui! Fraternellement

  8. 1208
    naif dit:

    Louise à 15h59
    Sarkozy :"Comparer Toulouse avec le 11 septembre."

    Voilà 2 semaines bientôt qu'on nous amuse avec cette histoire. Le président-candidat est dans les médias toutes les 30 secondes dans les infos et même dans les émissions plus généralistes ou divertissantes. Le temps de parole est monopolisé par NS. Le débat démocratique est encore une fois volé au peuple. NS installe tranquillement la peur dans le pays. Il reste 3 semaines avant les élections.
    Pour empêcher Toulouse et Marseille il n'y a qu'une solution c'est la loi martiale. Vigipirate niveau écarlate ne suffira pas.
    Rappel: La loi martiale se traduit généralement par la suspension de tout ou partie des libertés fondamentales des citoyens, notamment celles de se rassembler, de manifester. Ce sont les militaires qui assurent l'ordre à la place des policiers. Alors qu'est-ce qui peut déclencher une loi martiale?

  9. 1209
    bibi dit:

    1250@gabriela "je crois que la fin c'est plutôt réussi."
    Merci Gabriela ! Moi j'ai tout aimé (un peu moins la fin : question de génération surement) !
    Excellent, à diffuser largement.

  10. 1210
    Dudu44 dit:

    A 18h20 sur France Inter, débat entre Robert Rochefort, Député européen (groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe) et notre Jacques Généreux dans l'émission "les débats de la présidentielle".

  11. 1211
    Michel Berdagué dit:

    naif (1265) à 16 h 29
    Pour que la loi martiale ne soit par déclenchée,une Grande Bastille à puissance X, le Peuple l'empêchera.
    Il ne faut jamais oublier que la Police est Républicaine et que notre Armée est dans la République et pas privée aux dernières nouvelles. Oui vivement la Sixième République. Je suis demandeur des propositions du Front de Gauche sur la Défense où notre sécurité est malmenée.
    A 11 h passage du Havre quartier des grands magasins et des commerces multiples,ça s'est pas mal passé,mais on voit les formatages médiatiques, cependant de donner les liens de Place au Peuple et ce blog sont assez déterminants pour gagner. Mais c'est un par un,une par une, que nous pouvons voir que nos arguments sont justes et réalisables. Le Pôle Public financier et bancaire leur plait beaucoup face aux banques privées les mettant sur la paille. Je suis passé à Opéra à la Banque Coopérative, c'est aussi une solution complémentaire.
    Demain distrib. du recto-verso Front de Gauche 10 bonnes raisons (au moins) de voter Front de Gauche et Jean - Luc Mélenchon le 22 avril,au marché Montorgueil 75002.Et Dimanche matin ça rediffuse,mettre le paquet et faire les boïtes aux lettres. J'ai reçu la nouvelle carte d'électeur, historique ce 22.

  12. 1212
    Menjine dit:

    @Gabriella, 15h34
    Tout est bon ! y'a rien à jeter !
    Ces cinq minutes nous font voir le monde, l'élan, ce qu'il nous reste à faire dans trois semaines.
    @tous,
    Regardez tous le travail de notre camarade Sud-Américaine, un plaisir, ça requinque !

  13. 1213
    A.Caporale dit:

    Quand est ce que Jean-Luc Mélenchon s'occupe de dénoncer les méfaits du Sarkozysme ? Parce qu'en ce qui concerne Marine, c'est bon, on a compris. Et le véritable danger ne vient pas du FN, il est la, à la tête de l'état, aux abois, il s'appelle Sarkozy et il reprends des forces.

  14. 1214
    Paul.G dit:

    @ Respect 15H 38
    Très content d'apprendre qu'Abert Jacquard vote Mélenchon. J'en profite pour le citer:

    "Savoir être un citoyen, c'est-à-dire «faire de la politique». Certes, en faire c'est courir le risque de se tromper; mais ne pas en faire est être sûr de se tromper."
    Source : paroles Albert Jacquard.

  15. 1215
    Anne dit:

    Bonjour Mr Mélenchon, je vous suis et vous approuve depuis un certain temps, mais vous ciblez particulièrement la famille Le Pen et là aussi je suis d'accord, mais (et oui il y a encore un mais) vous comme moi, nous nous apercevons que le roi NS reprend du "poil de la bête" et quoique l'on pense ceci est une réalité (désastreuse je le conçois) alors, pourquoi, (car il ne reste plus beaucoup de temps) s'appuyant sur le fait qu'en ce moment (et j'approuve) et depuis quelque temps vous êtes très populaire avec une grande force derrière vous, ne taclez vous pas plus le roi NS. Ceci me semble nécessaire si nous voulons que la France (donc les Français qui sont toujours aussi frileux) virent à gauche ? Comme vous le savez dans l'éventualité ou MLP arrivait au second tour, les Français referaient comme en 2002, alors tout faire afin que d'abord vous y soyez, et pas le roi NS.
    cordialement
    Vous faites du bien au moral des Français, et pourtant je ne suis pas personnellement à plaindre, mais je pense à toutes celles et ceux (même dans mon propre entourage) qui n'ont pas ma chance.

  16. 1216
    Menjine dit:

    Si le danger ne vient plus du FN c'est du à Mélenchon et à personne d'autre.
    C'est cependant un danger qui peut ressurgir, et comme Sarkozy s'aligne sur les positions et les injonctions de ces fascistes et xénophobes du FN,tout ce qui les élimine et les ridiculise est bénéfique, car Sarkozy ne peut plus laisser planer l'ambiguité, il est obligé de se déterminer contre quand la dame est à terre.
    Sarkozy ne reprend comme force que celles que ses prétendus adversaires veulent bien lui donner. S'il relève la tête d'autre que nous devraient se sentir morveux.
    Comme quand certains ne combattent plus avec les armes de leur mandat de députés ou de sénateurs républicains et socialistes les mesures les plus favorables au capitalisme et à la finance que Sarkozy cherche à faire passer. L'épisode du vote pour le MES montre qui a combattu et qui s'est soumis dans l'abstention dynamique au danger de l'UMP.
    Sarkozy aurait pu aborder cette campagne sans aucune possibilité de relever aucune tête que ce soit si ces "utiles" personnes les avaient un peu contré, en attendant nous, coupons les repousses des têtes de la bête immonde dès qu'elles bourgeonneront. que ce soit sous l'avatar Marine ou sous l'avatar Nico.

  17. 1217
    Gilbert Delbrayelle dit:

    Dupont-Aignan fait le forcing pour imposer des débats avant le 1° tour.
    Il serait bon de faire également entendre notre voix à ce sujet.

  18. 1218
    Ydaho dit:

    @caporale
    Marine c'est le noeud du "problème" ce qui bloque toute vie politique et sociale dans ce pays depuis 25 ans, Hollande c'est notre réservoir de voix, et Sarko c'est de toutes façons l'ennemi du deuxième tour !
    Et ceux qui ne comprennent pas les attaques répétées contre le FN, je me pose souvent la question de savoir si leurs votes ne se seraient pas égarés de temps en temps ? C'est intuitif. Débarrassés de la Le Pen, plus de vote utile. Et donc la rivière ne revient pas dans son lit !
    Nos adversaires sont Sarkozy et Le Pen. Le FdG gauche doit se rassembler sur les idées de progrès et de développement humain chez nous et ailleurs. Où sont passée la crise, la précarité, le mal logement, l'insécurité sociale, les retraites, l'emploi ? (dans le discours des "autres") le FdG propose une alternative au système libéral dont Sarkozy est le porte drapeau et au projet discriminatoire et raciste du FN. La Gauche gagne quand le débat et la confrontation d'idées a eu lieu pour éclaircir l'horizon de notre pays et de son peuple.
    Sarko c'est deuxième tour, lui c'est le marionnettiste. Tu connais l'affiche du Parrain c'est une excellente représentation typique de ce qu'est la droite depuis toujours.

  19. 1219
    JCM dit:

    Il sont bon nos petits jeunes du front de gauche. Vidéo LCI Raquel Garrido.

  20. 1220
    Séverine dit:

    Amis humanistes, dissipez moi d'un doute: "président candidat" c'est nouveau, ça vient de sortir ? Il me semble qu'auparavant on parlait de "candidat sortant", non ? N’aurions nous pas affaire à un de ces éléments de langage dont seul l'UMP a le secret ? Le plus intéressant dans l'histoire c'est de voir que les journalistes ont servilement adopté la formule, malgré le redoutable danger subliminal qu'elle représente. On est pas tiré d'affaire, moi je vous le dit !

  21. 1221
    bernard hugo dit:

    Albert Jacquard (généticien) votera Mélenchon et accepte de le faire savoir. Très bonne nouvelle. Merci à Respect (1252) de lui avoir écrit et de l'avoir convaincu !.

  22. 1222
    A.Caporale dit:

    "Candidat sortant" ! Vous n'y pensez pas !

  23. 1223
    naif dit:

    Anne dit à 17h03
    "...comme vous le savez dans l'éventualité ou MLP arrivait au second tour, les Français referaient comme en 2002"

    Il faudrait, d'aprés vous, arrêter de taper sur MLP et taper davantage sur NS. Mais justement cela a été longuement commenté sur notre blog, taper sur le FN c'est éviter le vote "utile" par défaut. Si MLP est éliminée de la course, c'est le cas pour l'instant elle n'est pas en position, le vote utile s'écroule. FH ou NS ne pourront pas se prévaloir du risque FN. NS c'est la cible finale. Les Français sont déjà pas mal informé sur son cas.
    La seule chose qui peut le sauver c'est un élément venant de l'extérieur ou un évènement extraordinaire. Comme au loto il y a un risque sur 14 millions, mais avec lui on ne sait jamais, il a eu de la chance jusqu'ici. Sur trois semaines de beau temps il a failli pleuvoir sur la Bastille le 18, et le RER est tombé en panne informatique ce jour là à 10h00 le matin. Aprés le succès de la bastille, le 19, lundi matin notre fête s'est transformée en larmes. Du temps de l'équité nos sondages étaient trop faibles pour que nous puissions nous exprimer (ref: CSA et médias), à la télé et à la radio au moins à la hauteur de ce que nous représentions. Voici que l'égalité du temps de parole arrive le 20 mars et le temps est suspendu aux évènements de Toulouse. Une chance pour nous, les sondages nous sont favorables mais la parole est confisquée par le Président et quelques candidats pendant plus d'une semaine. Mais bon ça redémarre doucement, on parle davantage de nous. Nous verrons demain puisqu'on nous annonce un 11 septembre... C'est vraiment dur d'être président et candidat à la fois. Il ne peut pas mener sa campagne comme il le souhaite. Nous si !

  24. 1224
    jean ai marre dit:

    @ 1270 Ydaho @caporale
    Marine c'est le noeud du "problème"

    Le Front de Gauche c'est la solution

  25. 1225
    Goffman dit:

    Je fais un commentaire général, et non ciblé sur cette dernière proposition de faire de la mer une nouvelle frontière (proposition que je trouve stimulante et réaliste à la fois).
    J'exprimerais simplement une légère inquiétude sur l'énonciation utilisée dans les billets de ce blog. Si le "Nous" me semblait bien présent au départ, rattaché à une "idée qui nous dépasse" et à une histoire en marche, inscrites dans le mouvement de la gauche, le "Je" semble de plus en plus présent. Certains de mes proches pointent une personnalisation de la campagne du FdG. C'est sans doute un effet du jeu électoral: à mesure que le moment du choix se rapproche, il faut que les candidats affirment leurs qualités propres. Mais j'espère qu'une fois les élections passées, quels que soient les résultats (faut rien lâcher !), l'articulation entre le "Nous" et le "Je" sera à nouveau équilibrée.

  26. 1226
    l'hallebardier_95 dit:

    Suite à diffusion ce cette vidéo-montage à Lille ici, on peut y remarquer une pancarte avec une affiche de NS tête baissée, intitulée "Honte". Quelqu'un sait-il où on peut la télécharger, car elle est vraiment super à faire circuler?

  27. 1227
    Lilly54 dit:

    Bonne intervention de Raquel sur LCI qui a su faire face avec brio aux ricanements de Fields.
    Bon papier aussi des camarades pour dénoncer le traitement médiatique abject fait à Jean-Luc sur tous les médias et par toute la classe politique et journalistique.

  28. 1228
    Dotta Liliane dit:

    " L'eau n'est pas une marchandise, c'est le bien commun de l'Humanité et du Vivant".
    Face à la menace qui pèse sur ce principe, dénoncé par le dernier communiqué de notre candidat, je vous invite vivement à signer la pétition sur le site.
    Merci pour nous tous!
    Lili

  29. 1229
    kevina scooter dit:

    Pourquoi suis-je toujours surpris quand je lis les propositions de Jean-Luc Mélenchon sur son blog ? Pourquoi suis-je toujours étonné et ma curiosité stimulée? C'est une super idée de mettre l'accent sur la mer "terra incognita". C'est une super idée que de suggérer que la sortie du nucléaire soit accompagnée d'un développement de la géothermie profonde+ le scénario Négawatt et que la décision soit populaire sous la forme d'un referendum. C'est une super idée de relancer une bonne croissance par l'augmentation du smig et la planification écologique... le revenu maximum: pas plus de vingt fois le plus petit salaire dans l'entreprise. C'était déjà l'idéal managérial et vertueux de Carnégie, grand milliardaire de l'establishment US dans les années 50; pourtant pas un bolchévique avec le couteau entre les dents! Pourquoi les autres candidats ne sont-ils pas capables de rivaliser d'intelligence en proposant d'autres alternatives à la crise économique? Pourquoi sont-ils incapables à ce point de penser l'avenir autrement qu'avec de l'espoir de mieux vivre pour tous? Pourquoi ne nous proposent-ils au mieux que quelques aménagements à la marge dans un cadre contraint (Donner un sens à l'austérité...il faut être réaliste ! blablabla) au pire l'horreur économique avec la haine de l'autre pour compenser les frustrations sociales! Je n'ai pas la réponse, mais je sens que "ça branle dans le manche" et ça ne va pas s'arrêter avec la présidentielle. Cent fois sur le métier remettons notre ouvrage. On tient le bon bout, ne lâchons rien!

  30. 1230
    j-jour dit:

    Pour ceux qui auraient du mal à comprendre ou à faire connaître les positions de Jean-Luc Mélenchon en politique étrangère.

  31. 1231
    cazabeau dit:

    Antoine dit à 8h43
    "Je doute que F. Chéréque ait pu prononcer un tel discours. Il se tirerait une balle dans le pied avec de telles incohérences."

    Concernant le smic à 1700 euro brut et la position de F.Chérèque qui aurait dit à un média qu'il faut pas faire de promesses que l'on ne pourra pas tenir.
    JL rencontrait la CFDT ce soir à 16h00. En savons nous davantage ?

  32. 1232
    Ingo dit:

    Super Madame Raquel Garrido ! Quelle belle intervention sur LCI ! Voila une action parfaitement parfait ! Du baume au coeur ! Jean-Luc est bien entouré et le peuple, nous, on est là et on lâche rien ! Bravo Raquel !

  33. 1233
    vm dit:

    Bravo et merci chaleureusement, Gabriela, ta vidéo est super-bien réussie, internationaliste, fraternelle, artistique et festive ! (N° 1204, 15h34).
    Et pour ceux qui ne l'ont pas encore vu, voici sur le site de campagne un nouveau "En 2012 on leur fait un dessin", sur le MES et le TSCG. (On peut retrouver aussi sur le site du pcf tous les précédents "dessins".)

  34. 1234
    did rozac dit:

    Oui je ne connaissais pas Raquel Garrido, j'ai trouvé son intervention sur lci trés réussis ! ça fait plaisir qu'il y ai de la compétence oratoire au FG, autre que Jean-Luc Mélenchon ! Allez, on y croit ! On fout le vieux monde dehors !

  35. 1235
    Michel DOLOT dit:

    "La paix n'est pas seulement l'absence de guerre. La paix est la présence d'une dynamique de construction de l'Humanité. Telle est la spécificité de notre espèce: nous avons en charge notre devenir. Nous ne sommes qu'au début de l'aventure; il est temps de choisir: la lutte contre tous ou la coopération avec tous. Mieux vaut une réussite solidaire qu'un exploit solitaire". Albert Jacquard.
    Ceci explique cela...

  36. 1236
    Roberto dit:

    @Gabriella, 15h34
    On a déjà bien défini votre beau travail dans le blog, mais permettez-moi de vous embrasser avec mon cœur pour l'émotion que vous m'avez donné.
    A tous. On l'a probablement déjà signalé, mais je remet le lien vers un excellent article sur le FdG de Médiapart (une fois n'est pas coutûme)

  37. 1237
    jnsp dit:

    Je viens d'écouter J Génereux sur FI.
    Dès qu'il commençait à développer une explication un des journaliste l'interrompait.
    Comment lutter dans ce cas là ?

  38. 1238
    naif dit:

    jnsp à 19h05
    "Je viens d'écouter J Génereux sur FI. Dès qu'il commençait à développer une explication un des journaliste l'interrompait. Comment lutter dans ce cas là ?"

    Je ne suis pas d'accord. JG a eu le loisir de s'exprimer. L'émission dure que 40'et ils sont deux, il le sait. Les choses sont certes complexes lorsqu'on aborde la planification écologique. Mais je suis désolé à la première question il répond jusqu'au bout et J.Rochefort (modem) a qui on passe la parole dit: Bien, mais j'ai rien compris. Et moi qui suis tous les jours dans la campagne et qui m'informe, qui a lu le programme et les argumentaires de notre site, je n'ai rien compris moi non plus. Sur les réductions d'impôts des petites entreprises qui vont devoir augmenter le smic, Rochefort lui balance que nombreuses sont celles qui n'en paient pas parce qu'elles ne font pas de bénéfice. Il fallait apporter une parade, tu type comme réductions d'impôt pour l'isolation thermique, quand on paye pas d'impôt les gens touchent l'équivalent avec un chèque. Non Jacques Généreux n'a été bon ce soir !
    Sur la question du pseudo-soutien de JL aux pays gouvernés par de soi-disant dictateurs, il n'a pas été bon non plus. On ne répond pas, c'est pas la priorité des Français. On démonte ce genre de question.
    Ce n'est pas le lieu d'afficher une petite colère, Tant pis, le WM jugera s'il efface. Je lui fait confiance.

  39. 1239
    l'hallebardier_95 dit:

    @1241_jnsp_19h05
    En effet, c'est incroyable, le comportement du journaliste de FI qui lui coupait la parole régulièrement. Sur un laps de temps si court bien difficile de développer des arguments économiques d'autant plus que le représentant du Modem a passé son temps à essayer de dénaturer le programme économique du PS en le taxant d'irréaliste sans argumention, bien sûr, car les objectifs recherchés par ce parti sont diamétralement opposés à celle du programme "l'humain d'abord".

  40. 1240
    anna dit:

    Raquel G. a rappelé que S. Royal avait perdu en 2007 parce qu'elle n'était pas assez à gauche, le PS est en train de refaire la meme erreur en se positionnant au centre. Les ricanements de Fields étaient c... et elle l'a bien mouché.

  41. 1241
    Lilly54 dit:

    Et bien pour ce qui me concerne j'ai trouvé Généreux assez bon et en effet, j'ai constaté qu'on lui coupait souvent la parole. Il a même du le signaler et la demander. Certes, le temps imparti pour répondre est trop court. Mais que retenez-vous des propositions de l'autre Modem : moi rien ou si peu que je ne m'en souviens pas. Il a passé son temps à critiquer notre programme. Et Généreux d'emblée a pris de la hauteur et s'est concentré sur son développement en arguant qu'il était là pour parler de son programme et non critiquer celui des autres. C'est une attitude et somme toute elle a permis de placer le "débat" à un "niveau". Je pense que Généreux a plus l'habitude d'être interviewé sur ses connaissances et propositions économiques que de débattre. Quoiqu'il en soit les nôtres sont si rares sur les médias que nous resterons toujours sur notre faim.

  42. 1242
    vm dit:

    Moi aussi, sur vos conseils à tous, j'ai pris le temps de regarder la vidéo de Raquel Garrido sur LCI. Elle est excellente comme porte-parole ! Calme en même temps que pleine de vivacité, réfléchie, simple et directe, et repérant tout de suite les arguments à opposer aux questions-pièges. Je remarque cependant (mais ce n'est pas du tout sa faute à elle) que le journaliste et "l'expert" ont évité soigneusement de lui poser la question qui tue : celle des traités européens, celle des accords Merkozy et de l'abstention des socialistes sur le MES ! En effet, Sarko, Hollande et Bayrou sont parfaitement d'accord pour prétendre "réconcilier" la France du OUI et celle du NON au TCE, et donc pour accepter... notre asservissement à la troïka. (Voir le lien dans mon post de 18h42). Au contraire, ce qui fait le cohésion et la dynamique irrésistible du FdG, par-delà les péripéties électorales et les petits calculs de sièges, c'est l'opposition résolue à cet asservissement, et donc l'opposition frontale au tenants du capitalisme, la lutte révolutionnaire pour rendre sa souveraineté au peuple tout entier, en une nouvelle solidarité avec tous les autres peuples d'Europe et du monde. Cette cohésion-là concerne tous les âges et presque toutes les classes de la société, à l'exception bien sûr des famillionaires à porte-feuilles d'actions et à châteaux qui montrent tout !

  43. 1243
    59Jeannot dit:

    à l'hallebardier_95 à 17h54
    Ce que je peux te dire, le porteur de cette affiche faisait partie du Bus N°4 en partance de 59 Villeneuve d'Ascq. J'ai fait toute la marche à ses cotés car il nous servait de ralliement, on le voyait de loin, il a été photographié mille et une fois sur le parcours. Je n'ai pas les références du porteur de cette magnifique affiche, mais l'organisation du voyage ayant été assumée par le PC de Villeneuve d'Ascq, avec un peu de chance, ils ont peut-être conservé la liste des passagers.

  44. 1244
    Yvon dit:

    Ouf ! Enfin, le petit courrier : le recevoir, c’est important ! Merci le webmestre, tous les autres et Jean Luc qui assurez le contenu : quel boulot ! Quelle quantité vertigineuse de messages ! Tant pis, je vais vous envoyer le mien.
    Jean–Luc, ce voyage est un gâchis énergétique consacré à la lutte, nuance. Le seul moyen pour y aller très vite. (D’aucun y serait allé avec Air Sarko One…) Mais après avoir chanté la Marseillaise comme jamais (un plaisir authentique), nous étions 120 000 à t’accompagner à la Réunion depuis la Bastille ! Le 19, mars, Libé pondait un article déçu au parfum de Hollande… Libé ne peut rien cacher : il est comme moi, candide, moins le bonheur ! J’ai regardé une foule de commentaires sur ton site. Quelle richesse de paroles… Données ! Que de prévenances : ménage-toi, cool, ne casse pas un câble, gaffe aux provocs. « Ils » attendent la faute. Ne pas déraper ? Le genre « cass’toi pau’v con» possible ? Allons-donc ! Monsieur l’avait balancé façon désinvolte, et, depuis les broncas du Sud, monsieur préfère les oraisons funèbres : c’est plus chic, plus sécurisé pour les messages sécuritaires, et ça fait monter les sondages… Pour vingt-quatre heures ! J’arrête-ça : je me sens devenir vachard. J’ai autre chose en route… Depuis 2003 ! L’histoire d’un salarié durant vingt-cinq ans de siège social, avec la chute que l’on imagine. Action : septembre 2011. Huit ans après : vous devinerez pourquoi, j’en suis sûr. A bientôt j’espère. Yvon.

  45. 1245
    choupette 45 dit:

    Bravo Gabriela et surtout merci.
    Merci pour votre enthousiasme. Maintenant je sais que je lutte non seulement pour notre Front de Gauche mais également pour tous les peuples en souffrance. Nous sommes loin d'être seuls. Nous avons du travail. Mais quelle motivation!... Quelle montée d'adrénaline!... Un combat que nous allons gagner si nous le menons tous ensemble. Mais attention, la bataille sera dure car si nous, nous ne lâcherons rien, eux ne se laisseront pas dépouiller de leurs richesses sans rien dire.
    L'union fait la force. Vos images nous regonflent le moral.

  46. 1246
    bernard hugo dit:

    Savez-vous où Cohn-Bendit a pompé sa lumineuse réflexion sur la nostalgie de Mélenchon, en le comparant à Claude François, dans le numéro d'avril du monde diplomatique. Un article assez lamentable de Pierre Rimbert intitulé "La vaine nostalgie des trente glorieuses - L'histoire ne repasse pas les plats" où Hollande, Mélenchon, Poutou et Artaud sont amalgamés dans une gauche passéistes qui déserte les grands projets d'avenir et raccroche ses espoirs à ses souvenirs. Voilà où Cohn-Bendit puise ses originales pensées. L'article de Serge Halimi "L'audace ou l'enlisement" ne se mouille pas beaucoup et semble préférer l'enlisement de l'observateur à l'audace d'une prise de position courageuse en faveur du Front de gauche, position fort prudente et incohérente lorsque par ailleurs le journaliste s'est fait une réputation sur la dénonciation des "nouveaux chiens de garde".

  47. 1247
    Pulchérie D dit:

    @ A.Caporale (1214 à16h59)

    Excellent rappel.
    Je signale que paraît sur le site de Radio-Canada, un article intitulé : France : le financement de la campagne de 2007 de Sarkozy hante celle de 2012.
    Une enquête sur les détournements d’argent par Patrice de Maistre (en détention depuis le 23 mars 2012) aux dépens de la fortune des Bettencourt accuse Eric Woerth, trésorier de la campagne Sarkozy en 2007, d’avoir reçu 150.000 euros pour la campagne présidentielle. Lire cet article.

  48. 1248
    albireve dit:

    Je verrais bien Raquel Guerrido présider la Constituante. Mais on a le temps d'y penser.

  49. 1249
    jnsp dit:

    Je suis comme presque d'hab surpris des réactions.
    "Je ne suis pas d'accord. JG a eu le loisir de s'exprimer. L'émission dure que 40'et ils sont deux, il le sait." (naïf)
    "Certes, le temps imparti pour répondre est trop court. Mais que retenez-vous des propositions de l'autre Modem..." (Lily54)
     

    D'abord je vous conseille de réécouter l'émission et de repérer les moments où JG à été interrompu.
    Le temps imparti ne détermine pas le nombre de questions il n'y a donc pas de rapport avec le temps "permis" pour une réponse. Si en quarante minutes on pose 20 questions à 2 intervenants, ça laisse moins d'une minute pour répondre à chaque intervenant et donc il est matériellement impossible de poser une réponse qui est en opposition avec le torrent libéral. Donc couper le Modem qui a une argumentation en phase avec la dette etc... n'a aucune importance alors que couper J Généreux qui s'oppose à ce courant est destructeur.
     Pour ce qui concerne les dictatures, question posée à 1 minute de la fin de l'émission (un hasard sans doute) comment imaginer que J Généreux ai pu poser son raisonnement, personnellement je pense que le journaliste le savait très bien, il a fait le boulot.

  50. 1250
    Navarro José dit:

    A ce point de la campagne du Front de gauche à laquelle j'essaye de participer avec d'autres camarades le plus activement possible dans mon département des Hautes Pyrénées (assemblées citoyennes, meeting de la Bastille, meeting à venir à Toulouse, porte à porte....) je vous livre les commentaires qui me reviennent de plus en plus nombreux: il nous faut à prèsent ne pas laisser une minute de répit à Sarkozy et à son bilan, il ne faut pas lui laisser le moindre espace, ni la moindre opportunité.
    Le ton que prend la campagne depuis les drames de Toulouse avec la complicité bienveillante de la quasi totalité des médias à de quoi m'inquiéter. Encore aujourd'hui le quotidien local faisait sa une sur des voitures brulées dans notre ville de Tarbes et des inscriptions anti-sémites à la gloire du tueur de Toulouse (manipulation des plus grossières à n'en pas douter). Des faits qui sont revenus sans cesse dans les conversations dont j'ai pu être témoin (sur les lieux de travail, dans les cafés).
    La meilleure réponse à apporter c'est notre programme et le démontage en règle des 5 années de gouvernement de droite.
    Quant à mon attitude au 2ème tour, elle est des plus claires. Tout faire pour y porter le Front de Gauche et si c'est Hollande qui se qualifie je voterai sans hésitation pour lui, bien que je sois sans illusion aucune sur son programme.
    Et, en tant que syndicaliste CGT je serais le premier à être dans la rue pour exiger une vrai politique de transformation sociale.
    Notre pays ne peut pas supporter un nouveau quinquennat d'une UMP qui fait désormais cause commune sur bien des thématiques avec le Front national.
    Un salut fraternel.

Pages : « 117 18 19 20 21 22 23 24 [25] 26 27 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive