26mar 12

A la Réunion, la Bastille sera prise

Une nouvelle frontière pour l’Humanité

Ce billet a été lu 124 744 fois.

ratp_15Voici une note volée aux heures dont il avait été décidé de les consacrer au pur repos après les heures et les heures d’action sans trêve de cette semaine. Elle a commencé à la Bastille, s’est continuée dans les visites de terrain sur fond de drame toulousain. Puis il y a eu un moment spécialement émouvant pour moi à l’association pour le droit de mourir dans la dignité. Et j’ai enchaîné avec un aller-retour à la Réunion. Vingt heures de vol, onze heures sur place, un discours essentiel pour moi, deux télés et deux radios ! Je fais court, pour une fois. Le temps de mettre noir sur blanc une idée que j’ai exprimée sur place et qui ne sera pas commentée ni reprise dans la mesure où il s’agit d’un sujet de fond sans embrouille ni dispute. J’ai écrit dans l’avion et au retour. Ça se voit un peu.

Les images d'illustration de ce billet ont été prises mardi 20 mars 2012 lors de la visite de Jean-Luc Mélenchon à l'atelier de réparation de RER de Massy dans l'Essonne. Photos : S. Burlot.

Je suis allé à la Réunion au prix d’une empreinte écologique déplorable puisque j’ai fait l’aller-retour en avion en partant le samedi soir et en rentrant le dimanche soir. De ma vie je n’ai fait un tel gâchis. Mais comment faire autrement ? J’avais promis d’aller outre-mer. Mon voyage en décembre a dû être annulé en dernière minute. J’avais prévu d’aller dans les caraïbes, en Guadeloupe puis en Martinique. A présent le temps m’est cruellement compté. Comment aurais-je pu ne pas revenir à la Réunion ? Je l’avais promis il y a un an. Depuis, le département a connu une insurrection contre la vie chère qui n’est pas éteinte, ratp_04loin s’en faut ! Dans ce contexte la radicalité concrète de notre programme est une réponse qui ouvre un horizon sans cela totalement cadenassé par le cercle de la misère et de l’impuissance politique.

J’y suis allé aussi parce que sur l’île se noue, avec la constitution du Front de Gauche, l’émergence d’une force politique totalement nouvelle. Nouvelle par son programme, évidemment. Il s’enracine dans plusieurs terreaux. D’abord celui acquis par l’expérience du pouvoir régional conduit jusqu’à peu par Paul Vergès. Puis celui du mouvement syndical qu’incarne Yvan Hoarrau, par ailleurs secrétaire général de la CGT-R, qui anime le comité départemental de soutien à ma candidature. Nous en étions là quand a eu lieu l’arrivée dans le Front de l’alliance des jeunes. Son président est Gilles Leperlier. Avec lui vient Béatrice Leperlier, jeune conseillère régionale présentée par l’alliance dans la liste que conduisait Paul Vergès. On ne pouvait mieux faire comme arc de force représentatif de la société réunionnaise en mouvement et en recherche d’un autre futur. En ce moment les contacts continuent avec le président de l’alliance des pauvres, Jean-Hugues Ratenon. C’est à mes yeux une discussion fondamentale. Il n’y pas de raison qu’elle ne se conclue pas puisque chacun y met tant de sérieux. De notre côté la centralité du mouvement des pauvres qu’il anime est si évidente ! 50 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, ne le perdons jamais de vue. Nous sommes ici dans le cas de figure sud-américain où les pauvres jouent le rôle de catégorieratp_07 révolutionnaire décisive. Sa participation au comité de campagne serait pour moi comme un coup de tonnerre ! Car, à mon avis, à partir de ce moment, le Front de Gauche prendrait une dimension tout à fait nouvelle et pour mieux dire exemplaire non seulement localement mais aussi pour la métropole.

Car à tous ceux que je viens de nommer s’ajoute la figure du nouveau et jeune député européen de la Réunion, Younous Omarjee. Nos contacts ont commencé depuis de nombreux mois et se mènent de façon constante texte en main sur les sujets essentiels. Après cela vient la colonne vertébrale de l’attelage aujourd’hui. Je veux parler du Parti de Gauche à la Réunion. Petit en nombre il n’en est pas moins un déclencheur et un démultiplicateur ! Tous ses membres se sont aguerris. Moins de paroles plus d’action ! Ils ont épuré et renforcé l’organisation comme parti d’action sous la conduite de Jean-Hugues Savigny mon complice depuis dix ans et Pascal Basse qui anime avec furia le comité sud du parti. C’est eux deux qui menaient la manœuvre pour la préparation du meeting géant tenu sur place, préparé en dix jours. Une nouvelle fois on a vu le miracle permanent de notre forme d’organisation et du type psychologique particulier des membres du Parti de Gauche : gonflés à bloc, que rien n’effraie. Terriblement disciplinés dans le choc et très soudés entre eux. Au total, la jonction de ces composantes constitue une force politique entièrement nouvelle dans l’île ! Elle ratp_10opère la jonction concrète entre un jeune et petit parti, un élu emblématique, le mouvement social organisé, la jeunesse politisée. Et s’avance le mouvement né de la société où vit une moitié de la population cantonnée dans l’informel parce qu’elle vit sous le seuil de pauvreté. Détonnant.

Le meeting a été, à sa manière, une réplique de l’esprit de la prise de la Bastille ! Près de quatre mille personnes dans une chaleur d’étuve, hyper réactives, superbement souriantes. Auparavant j’avais été accueilli en grande démonstration à l’aéroport au son des tambours et dans un enthousiasme communicatif. De là je suis allé au « pique-nique citoyen » qui se tenait non loin de la salle du meeting. On s’y rendit en cortège sous le timbre « mim marche avec Mélenchon », drapeaux et musique en tête. Occasion pour moi de découvrir le petit camion du Parti de Gauche tout de rouge repeint avec le sigle du parti sur les portières et son écran de télé embarqué. Rigolade : les journalistes et cameramen se sont perchés sur le camion pour se donner une vue d’ensemble pendant que je marchais sous le cagna ! Sonnaient les mots d’ordre : contre Sarkozy : résistance ! Contre la vie chère : résistance ! Contre les profiteurs : résistance ! Et ainsi de suite. Puis ce furent les discours. On les a déjà diffusés en direct. Près de 10 000 connexions montrent quelle place a dorénavant ce média et combien il change notre travail de militant en amplifiant de façon fantastique la portée ratp_09de nos discours. C’est le moment de venir au cœur de mon discours et de ce que je suis venu venir dire si loin de chez moi !

Mon sujet c’est la mer. Oui, la mer. Une frontière physique pour l’humanité, composée d’une espèce d’animaux terrestres comme on le sait bien. Une « terra incognita », la dernière sur cette planète. Mais la plus vaste ! Plus vaste que le monde connu lui-même puisqu’elle couvre 70 % de la surface du globe. Je suis certain qu’à cet instant, ceux qui me lisent lèvent le sourcil. « Tant que ça ? Tiens c’est vrai, je n’y avais pas pensé ». On n’y pense jamais en effet ! Quels extraordinaire régulateur est cette masse d’eau ! Elle absorbe 80 % de la chaleur produite par la planète ! Et 20 % de CO2. Et pourtant, on n’y pense pas. Ce n’est pas tout. Les populations côtières, dont la vie est liée à la mer représente les 2/3 de l’humanité ! Les deux tiers ! « Tant que ça ? Je n’aurais pas cru non plus ! » J’ai dit que c’était une « terra incognita », ratp_17comme le mentionnait les cartes du passé à propos des zones terrestres dont on ne savait rien. Car on sait peu, très peu. En tous cas pas assez. C’est la première réserve de biodiversité ! Mais seulement 15 % de la faune et la flore marines seraient connus.

Et comme tout ce qui concerne la vie des êtres humains finit par être affaire d’échange et de commerce, souvenons-nous que  90 % du commerce mondial transite par mer. Oui, encore une fois : 90 % ! Je commence ici à m’approcher d’autres enjeux. La mer est le premier réservoir des ressources rares. 90 % des réserves d’hydrocarbures s’y trouvent et 84 % des réserves de minerais et de métaux. Dans ces conditions, le monde de sept milliards d’êtres humains étant ce qu’il est, la mer, est, avec l’accès à l’eau potable, le premier enjeu des conflits pour l’appropriation des ressources rares.

Tout ce que je viens de dire, me permet à présent d’en venir à nous, le peuple français. La France est très directement concernée. Certes on ne parle jamais de la mer en France dans les débats politiques. Toute la prise de conscience reste à faire ! C’est pourquoi il était si utile que je commence à en parler. Je crois que si j’ai acquis de l’écoute et peut être même de l’autorité avec le Front de Gauche je dois la projeter constamment au service des grandes causes pour le futur de notre société. Qu’il s’agisse de débarrasser la scène politique des ravages du Front National ou qu’il s’agisse de monter au créneau pour batailler sur les droits fondamentaux de la personne humaine comme le droit de disposer de son corps ouratp_08 de sa fin de vie, ou parler de la nouvelle frontière de la France qu’est la mer, c’est tout un. Notre campagne doit être un vivier d’idées et de projets qui se diffusent dans la société.

Je compare cette ambition que je propose à celle qui nous a permis de devenir une puissance spatiale. Ne sommes-nous pas la nation d’Europe qui a su s’immiscer dans l’espace et qui occupe aujourd’hui la moitié du marché mondial des tirs de satellites ? N’avons-nous pas mis au point le navire de transport spatial le plus abouti pour alimenter la station internationale de l’espace ? Rien n’est hors de portée pour nous, sitôt que l’Etat et le collectif s’en mêlent ! La mer est notre nouvel espace de réussite et d’exploits scientifiques et techniques ! C’est ma proposition !

Et je m’appuie sur du solide pour faire cette proposition ! La France est le deuxième domaine maritime du monde ! 97 % de cet espace se situe outre-mer. Par exemple la zone économique exclusive en mer de la Réunion est à elle seule aussi importante que celle de la métropole avec ses mille kilomètres de côtes. Au total, dans ces ratp_10conditions, la moitié de la population française vit dans la bande côtière des 100 km ! Nous avons donc largement les moyens d’agir. Mais nous avons surtout de bonnes raisons de le faire. D’abord parce que du point de vue de l’humanité en général, c’est une priorité écologique. Il s’agit de la préservation du premier réservoir de biodiversité et des principaux équilibres dont dépend tout l’écosystème humain. Cela implique d’améliorer la connaissance, encore très parcellaire du domaine maritime, donc de développer les moyens d’exploration et de surveillance, et de protection cela va de soi. Pour cela il faut relancer la recherche scientifique et technologique sur les questions marines et maritimes. Ce qui, ceci dit par parenthèse, devrait aussi permettre d’améliorer les techniques de pêche, pour trier sur le fond plutôt que sur le pont ! Ensuite, « prendre la mer », c’est une priorité alimentaire et sanitaire compte tenu de l’importance des protéines issues de la mer et des potentialités qu’offrent l’identification et la culture des algues. Enfin c’est une priorité énergétique. L’énergie des mers est la moins exploitée et un des plus grands gisements. Cette dimension économique et sociale n’est pas prédatrice sur l’environnement. Elle ouvre un champ fantastique de développement de l’emploi maritime en France. D’autant qu’il y a un sous-développement de l’emploi et de l’activité maritime en France. Avec le deuxième domaine maritime, nous avons 305 000 emplois, tandis que l’Espagne avec le trente et unième domaine maritime en a 384 000 ! C’est donc un axe d’investissement public prioritaire pour notreratp_16 projet de planification écologique.

Pour l'instant les moyens d'observation et d'exploration sous marines sont limités. L'essentiel des moyens sont consacrés à l'observation, sous forme de balises mises en réseau et de robots. Seuls les Etats-Unis et depuis peu la Chine ont développé de larges réseaux d'observation. Ils sont ainsi capables de modéliser les évolutions climatiques, météorologiques mais aussi celles des pollutions et de la présence de la faune et de la flore sur de très grands espaces. L'Europe a lancé un projet Esonet pour se doter d'un tel réseau, avec notamment des balises en eau profonde. Mais faute de moyen et d'ambition stratégique, il reste, comme le projet Galileo, diffus, brouillon et sans applications très poussées. Car il est censé couvrir les eaux allant de l'arctique à la mer noire !

Les moyens spécifiques d'exploration sont encore moins développés. Il s'agit des sous-marins profonds sur le modèle du Nautile. Leur activité n'est pas permanente. Cela limite d'emblée leur portée et les projets qui peuvent en découler pour l’exploitation des ressources et la lutte contre les pollutions. Et surtout ces moyens d'exploration ont un rayon d'action limité : rarement au-delà de 6 000 mètres de fond. Autre inconvénient ils ont une autonomie très faible. Ils doivent donc être amenés sur place par un autre navire et peuvent difficilement plonger au-delà d'une dizaine d'heures. Face à cette faiblesse, la France développe depuis peu un projet de véritable vaisseau d'exploration océanique, appelé Sea Orbiter. C'est la première véritable déclinaison marine des méthodes de la conquête spatiale. Mais ce projet pionnier et expérimental ne suffit pas pour répondre au défi permanent et mondial de l'exploration, de l'observation et de la surveillance des grands fonds. Ce sont donc de véritables stations sous-marines permanentes qui restent à développer et à mettre en réseau. La ratp_11France est dans ce domaine un des seuls Etats au monde à pouvoir se confronter à un défi mondial à travers sa présence dans tous les océans du globe. Notre mise en mouvement, notre audace pourrait être un immense espoir pour la maîtrise écologique d'un des principaux ressorts de l'écosystème humain.

J’ai pensé que je devais évoquer ce grand projet, la conquête de cette nouvelle frontière, là où il fait le plus sens c’est-à-dire outre-mer. De cette façon je pense avoir donné du sens à ce que j’ai dit contre l’expression qui désigne ces départements et territoires comme « territoires ultra périphériques » selon la nomenclature européenne. Je crois avoir montré autrement que par les arguments habituels en la circonstance quel genre d’avant-poste peuvent être les territoires français de l’outre-mer. Il n’en est pas sorti grand-chose en presse écrite. Comme d’habitude. Il me reste donc à espérer premièrement que Hollande ou Sarkozy en parlent à leur tour après moi faute d’idée originale, et deuxièmement, qu’une journaliste de l’audiovisuel, comme madame Ferrari l’a fait à propos des impôts sur les déserteurs fiscaux, se souvienne de ce que j’ai dit. Alors une idée qui n’atteignait pas le bulbe préconstruit des « observateurs » fera son chemin.

Je conviens qu’une telle espérance après tant de mois de superficialité de la presse écrite qui est censée se donner « le temps du recul » confine à la naïveté. Peine perdue dans ce cas. Je m’y suis mal pris. Que n’y ai-je mis du sexe, du sang ou de la bave ! Lamentablement, il n’y a rien en effet de malveillant dans mon idée, rien contre Pierre, Paul ou Jacques, rien de saignant non plus. Donc ça n’existe pas pour la branchouille plumitive. Les « sujets » à mon sujet c’est mon « amitié », « proximité » avec Dassault, cette inepte trouvaille en vingt ans de vie parlementaire des biographes confus et fielleux qui font le commerce de ce qu’ils ont cru comprendre à mon propos. C’est le photographe qui réclame le droit de piétiner les enfants et les personnes moins mobiles sans discussion parce que c’est « Libération » qui lui paye ses chaussures cloutés et qui me vaut ensuite le venin de ceux qui prétendent en faire une bonne histoire comme ils aimeraient m’en coller une sur le mode inépuisable du « petit journaliste ». C’est le salopard qui exhibe sa carte de presse quand nous le surprenons en train de planquer autour de mon domicile. Ou celui que l’on attrape avec la même carte en poche autour de l’usine en train de se faire passer pour « un copain qui se renseigne ». Bref, moi, la conquête de la mer et le reste, ce ne sont vraiment pas du tout, mais pas du tout, des sujets.

Cette malveillance permanente qui se donne des airs d’objectivité est un sujet de consternation pour moi alors même que j’en connais le ressort dans les réseaux politiques dans lesquels ils s’ancrent. Mais comme beaucoup d’entre vous je voudrais tellement croire au malentendu. Je voudrais tellement croire qu’autre chose de plus respectueux et réellement factuel soit possible. Je sais bien que cela n’a aucune importance puisque progressivement le flot de l’internet recouvre tous ces médiocres abus de pouvoir médiatiques. Je ne ferai pas le détail des innombrables manquements à l’éthique que j’observe, les citations de moi inventées, les titres qui trafiquent les textes et communiqués, les photos malveillantes, les grossières falsifications comme celles qui m’attribuent le refus de connaître le patrimoine des élus. Et combien d’autres bassesses. Puis je me dis que c’est peu de choses devant le drame de l’effondrement de l’intelligence qu’a été le traitement sensationnaliste et, en cela, parfaitement criminel, de l’affaire du tueur en série de Toulouse. Photos en une du jeune homme « comme les autres », nom de l’assassin sur cinq colonnes, tout ce qu’il ne faudrait pas faire dans une société de décence qui ne chercherait pas à garantir l’assurance de laratp_18 notoriété aux délirants a été fait sans vergogne. Dans quelques jours commenceront bien sur les rétropédalages et les contritions convenues qui suivent toujours la gueule de bois des orgies voyeuristes. Vivement le changement, le vrai.

A Ajaccio, sur une place publique et dans le vent sournois qui rendait le son si pénible, François Hollande devant mille personnes selon Faouzi Lamdaoui son chef de cabinet, et de cinq cent personnes selon le journal « Le Monde », a prononcé un discours dont le contenu a malheureusement été largement méconnu par les observateurs. Comme l’avait été les conséquences de son idée d’introduire le Concordat dans la Constitution. Comme l’a été quoique j’ai pu en dire, écrire et répété en meeting son idée de donner aux négociations sociales une valeur supérieure à la loi. François Hollande à Ajaccio a déclaré vouloir donner un pouvoir réglementaire aux régions. Rien que ça ! Cela constitue tout simplement un démembrement de l’égalité devant la loi et dans la mise en œuvre de celle-ci. Par exemple, l’application du code du travail serait alors à géométrie variable pour toute sa partie réglementaire. Un rêve du Medef ! La France n’est pas une république fédérale ! Mais peut-être le projet des socialistes désormais c’est qu’elle le soit ?

Ce n’est pas tout. Comme la scène se passe en Corse je suppose qu’un conseiller futé a trouvé l’occasion opportune de lui faire parler de nouveau de sa proposition de ratifier la Charte des langues régionales ! Pure démagogie. Car il lui reste à savoir que l’essentiel du contenu de cette Charte s’applique déjà. N’y exceptent que quelques articles qui ne le sont pas pour une raison bien précise. On peut la récuser mais alors il faut le dire et s’en expliquer car sinon ce n’est pas honnête. Ces articles sont censurés par le conseil Constitutionnel au motif qu’ils attentent à l’égalité des citoyens devant la loi. Cela parce qu’ils créent des droits spécifiques réservés aux seuls locuteurs de ces langues. Raison pour laquelle la Charte elle-même ne peut être adoptée sans révision de la Constitution. Donc François Hollande veut faire accepter des articles nouveaux dans la Constitution que par ailleurs il ne veut pas changer. Mais ce sera pour y introduire à trois reprises des exceptions à l’unité de la loi et de la communauté légale : le contrat au-dessus de la loi, le Concordat en Alsace-Moselle et la Charte des langues régionales ! Il est consternant, qu’après tant de débats sur ces sujets entre socialistes, François Hollande impose un point de vue aussi singulier. Le silence de la « gauche » du parti est encore plus consternant ! Ces initiatives qui parcellisent l’application du droit dans la République, créent une nouvelle division à gauche. Il est temps que l’état-major socialiste réalise que tout cela est au-delà de la ligne jaune et a même quelque chose d’un peu, et même beaucoup, « étranger à la tradition de gauche » comme l’avait dit Lionel Jospin ratp_20en 1985 à propos d’un texte social-libéral intitulé « du bon usage de la rigueur » qu’avait signé Alain Richard. Lequel Alain Richard vient de faire adopter par amendement au Sénat la reconnaissance du caractère propre des crèches confessionnelles pour pouvoir les rendre subventionnables. Cette gauche-là n’est pas la mienne je tiens à le dire et j’espère qu’on le comprenne bien.

A la page quatre du journal « Le Monde » censé rendre compte du déplacement de François Hollande à Ajaccio il est impossible de savoir ce qu’il y a dit et ce que cela implique. Mais bien sûr, on peut tout savoir des bruits des coulisses. Il faut donc attendre d’être à la page six dudit journal pour entendre parler du thème que je viens d’évoquer. Mais ce sera sous l’angle de la polémique que mon communiqué sur le sujet est censé ouvrir. Fine observation qui n’est pas destinée à aborder si peu que ce soit le fond du sujet mais seulement pour en rester au fait que, « initiative tout a fait inhabituelle », je me suis exprimé contre les deux propositions de François Hollande. Qu’une discussion ait lieu en campagne électorale est en effet très surprenant ! Surtout si elle porte sur le programme d’un candidat. Car comme le dit l’article en défense de François Hollande, ma critique s’exprime alors que « François Hollande n’a pas dit autre chose que son programme mentionne sur la décentralisation ». On se pince ! Engager une discussion au moment où une idée est exprimée en public, de manière volontairement solennelle et adaptée au lieu où elle est énoncée, serait une surprise. Tel est le journalisme politique dorénavant !


1 335 commentaires à “Une nouvelle frontière pour l’Humanité”

Pages : « 117 18 19 20 21 22 [23] 24 25 26 27 »

  1. 1101
    agustin moreno dit:

    Pauvre camarade Francois, il a peur de parler, de débattre, ses mousquetaires se sentent agressés par les propositions du Front de Gauche, ils sentent que ne sont pas contre Sarko et la droite, mais contre leur champion. Les électeurs socialistes ne sont pas la propriété du candidat Hollande, ils peuvent encore choisir qui placer devant, la gauche molle, ou la vraie, décomplexée et décidée, gauche au naturel.

  2. 1102
    Michèle dit:

    Nous attendons une mer de monde au meeting de Marseille au bord de la mer Méditerranée où votre discours attendu va encore nous surprendre car vous savez découvrir, décrypter, illuminer ce qui ne s'impose pas mais se trouve là, à portée de respect. Malgré votre fatigue vous rayonnez d'humain et la vague qui porte le vaisseau Front de Gauche fait son entrée triomphante dans les ports des cœurs.
    A très bientôt dans le sud.

  3. 1103
    Guilloux dit:

    Les journalistes, commentateurs politiques et autres "experts" passent complètement à côté de la montée en puissance du Front de Gauche, ils sous estiment l'adhésion populaire à ses idées, ils en méconnaissent le signification profonde. Que ces "belles personnes" viennent sur le blog de Jean-Luc Mélenchon lire ses billets de, écouter ses discours, lire les commentaires des uns et des autres, qu'ils se rendent sur le terrain pour comprendre la vie des gens et leurs préoccupations. Finalement je les plains, leur attitude et leur aveuglement ont quelque chose de pathétique et pour eux le réveil sera rude. L'adhésion populaire au Front de Gauche : une révolte ? Non une révolution !

  4. 1104
    superbement souriante dit:

    Merci de votre visite sur notre ile qui a tant souffert cette année. Cela faisait longtemps que nous n'avions pas vu un tel engouement et autant d'espoir à naitre..
    Nous y croyons aujourd'hui plus que jamais et la position prise par Mr Vergès n'y changera rien.
    La Reunion est derrière vous, on ne lâche rien!
    Alexa.

  5. 1105
    marj dit:

    @Guilloux
    Tu en connais beaucoup de journalistes ayant pignon sur rue qui soutiennent le Front de Gauche ?
    Depuis des lustres, les débats des pseudos journalistes et pseudo experts se font entre libéraux de gauche et libéraux de droite, entre libéraux et sociaux démocrates (comme ce matin entre Seux et Marris sur France Inter), entre sociaux dem eux même etc. Autant dire que leurs différences se situe en terme de degrés. Ces gens sont grassement nourris par le système, ils bouffent à de nombreux râteliers, pourquoi voulez vous qu'ils veuillent le changer ?
    Dire qu'ils osent nous traiter de "bobos", eux qui en sont souvent les prototypes et si tant est que ce terme fourre-tout ait une signification ! Comme disent les enfants, c'est celui qui le dit qui l'est !

  6. 1106
    Lesver dit:

    @Barbara
    Tout à fait d'accord avec toi. Par exemple, traiter d'emblée quelqu'un d'idiot coupe court à la conversation et braque (oui, quelques uns de chez nous, Oliv, le font sur les coms des journaux, même si minoritaires, plutôt contre-productif, mieux avec des arguments).
    D'ailleurs, beaucoup n'ont pas compris Paul G. Il vote FdG et traîne dans les meetings PS histoire de tâter le terrain, glisser quelques arguments, il a raison ! Moi je fais de même, je me mêle de toutes les conversations des socialistes que je croise (encore un aujourd'hui qui a changé son vote). J'oppose le vote utile au prgm FdG en discutant sans animosité, car beaucoup d'électeurs PS rêvent d'un prgm comme le nôtre depuis des années (c'était mon cas). Il faut donc juste leur enlever leur peur : mettre en avant notre fraternité de "gauche", nôtre prgm est le leur + cette élection est la chance inespérée de mettre la Gauche décomplexée au pouvoir (crise de la finance + détestation de NS + casse sociale en Europe = 51% pour le programme aimé des socialos de la base : pas celui de Solférino). Certains commencent aussi à admettre que M. Mélenchon ferait sûrement plus le poids face à NS que FH qui leur paraît trop tendre.
    Patience et discussions, ils craquent, les derniers sondages le confirment même s'ils ont oublié de rajouter au FdG le %age perdu par FH (manip sondagière, on est habitué), car ses sympathisants n'hésitent qu'entre nous et lui. S'il descend, on monte.
    Pour NS, ne vous inquiétez pas, le FdG a un plan de campagne excellent qu'il respecte : se différencier du PS sur le programme, puis descendre MLP, à la fin, taper sur NS et son bilan (pour bientôt, je pense) pour nous désigner comme son seul adversaire crédible au 2e tour ! Génial ! Totale confiance en la campagne !...

  7. 1107
    MaDalton dit:

    J'aurais une question les amis, et je ne sais pas bien où la poser. Si ça n'est pas la place ici dans cette colonne de commentaires, zappez-moi mais... Quelqu'un peut me dire "qui" diffuse ces vidéos disant que Jean-Luc refuse de rencontrer les gauchistes ? ça me paraît aberrant ! Alors, serait-ce l'extrême-droite ? D'après les sites concernés et les propos virulents qui y fusent, j'en ai déduit que oui ! Ces vidéos circulent maintenant sur facebook sur les murs et les pages des partisans socialistes. Je leur réponds en alertant qu'il s'agit d'une propagande mensongère. Je voudrais comprendre.
    Merci d'avance

  8. 1108
    r07 dit:

    Bonjour à tous,
    @greg 92
    Voici quelques pistes qui peut-être vous seront utiles.
    Partir de leurs aspirations, ce qu'ils souhaitent pour leur avenir, quel monde idéal rêve t'il. Ensuite de leur représentations sur le monde, la société, les élections. Ensuite leurs besoins au quotidien (pouvoir d'achat, logement)
    Puis de leur demander de confronter leurs aspirations, représentations et besoins avec les propositions des candidats et leur demander ce qu'ils en concluent.
    Cela prendra sans doute du temps, mais ce que vous avez fait, est déjà positif, 10 personnes sont venues, alors qu'elles n'avaient pas d'intérêt et peu de connaissances. Je ne serai pas étonné que quelques uns viennent vous revoir pour en parler.
    Je pense également, comme l'a souligné @laurence 84, que leur proposer qu'une personne ayant eu leur parcours, viennent les rencontrer pour leur évoquer pourquoi maintenant lui elle porte attention aux élections et à la politique en général.
    Bien à vous

  9. 1109
    airelle dit:

    @laurence1099
    Nous avons le bon, il a été ministre et a beaucoup fréquenté l'Internationale !

  10. 1110
    naif dit:

    Ce soir à 16h00 JL Mélenchon rencontre F.Chérèque et une délégation de la CFDT. Il serait bon de lui rappeller que ce matin sur France Inter à la rubrique éco de 7h40, que les deux économistes de salon (B.Marie et un autre) se sont appuyés sur les déclarations de F.Chérèque pour affirmer que le SMIC à 1700 euro brut/mois était une promesse que l'on ne pourrait pas tenir. B.Marie (socialiste et entré au directoire de la Banque de France en 2012) et l'autre se sont bien fendu la poire avec Cohen en parlant du programme du FdG.
    Quelques perles:
    - C'est un programme du passé, 1936,1945 et 1981. (M.Paul, L.Lagrange..)
    - Ils reprennent un programme en noir et blanc pour le mettre en couleur. (rires)
    - Ils veulent refaire tout ce qu'on a détricoté (merci pour l'aveu)
    - Ils veulent faire de la relance par la demande, nous avons fait ça depuis toujours et ça ne marche pas.
    - L'humain d'abord, on est d'accord (rires)
    - Ils veulent manger Bio, on est d'accord (rires)
    - C'est un programme coco-bobo (rires)
    Ils nous avaient pas vu monter, ils n'avaient pas lu notre programme et ils rient comme de baleines (c'est insultant pour les baleines). Pour eux il n'y a pas de problème avec le PS qui à 80% peuvent être d'accord avec ce programme.
    Aprés on a eu Besancenot:
    La lutte, toujours la lutte. La lutte avec Mélenchon derrière le NPA. Je voudrais bien savoir de quelles luttes il parle. Parce que dans les luttes je vois surtout la CGT en trés grand nombre.
    Aprés les retraites, il aurait proposé l'unité à toutes les forces Anti Capitalistes avec lui à sa tête. En 2006 il a bien eu sa chance. Il s'est retiré comme J. Bové. Ils sont partisans de la lutte, oui mais avec les forces et moyens des autres qui eux aussi se battent et s'organisent en masse.

  11. 1111
    françois des landes dit:

    ce fossé entre les jeunes et la politique est d'autant plus incompréhensible que dans d'autres domaines (préservatif obésité etc) des campagnes sont lancées, donc quand on veut on peut, pourquoi l'école n'a t elle pas le droit de prendre en charge divers domaines de la vie civique "nul n'est censé ignorer la loi " mais rien n'est fait en matière de législation
    l'ignorance est un préalable à la manipulation des foules, et les politiques jusqu'à présent n'ont pas affiché une volonté ferme d'y porter remède...

  12. 1112
    Paul.G dit:

    @ lesver 7h 46
    Pour NS, ne vous inquiétez pas, le FdG a un plan de campagne excellent qu'il respecte : se différencier du PS sur le prgm, puis descendre MLP, à la fin, taper sur NS et son bilan (pour bientôt, je pense) pour nous désigner comme son seul adversaire crédible au 2e tour ! Génial ! Totale confiance en la campagne !...

    Tu formules très bien ce que j'ai peut être mal exprimé plus haut, sauf que j'ai l'impression qu'on y est dans la dernière phase. ton "pour bientôt je pense" deviens chez moi "maintenant il faut".
    Mais comme tu le dis: confiance dans le plan de campagne du FdG.

  13. 1113
    Antoine dit:

    @Naïf 1112.
    Je doute que F. Chéréque ait pu prononcer un tel discours. Il se tirerait une balle dans le pied avec de telles incohérences.
    A lire, la réponse du FdG à la CFDT.

  14. 1114
    Dauphinoise dit:

    Bonjour à tous
    Si quelqu'un peut me renseigner. J'ai cherché dans le programme mais je n'ai pas trouvé. Voilà, hier quelqu'un m'a posé une question à propos du handicap : handicapés adultes qui, malgré la loi qui oblige les entreprises à avoir un certain pourcentage de travailleurs handicapés, ceux-ci ne trouvent pas de travail. En ce qui concerne les enfants et l'école, cette personne me disait avoir un neveu (ou nièce) autiste. Pas de possibilité de le (la) scolariser.
    Donc quid de ces cas là ? Je me suis engagée à répondre lors d'un assemblée citoyenne prochaine. Ce jeune homme, intéressé par le FdG m'a quand même dit que cette question pèserait dans son vote.
    Merci pour ceux qui auront une réponse à me donner.

  15. 1115
    MaDalton dit:

    Je viens de lire ceci à propos des jeunes de banlieue en région parisienne. Je confirme, je les vois en bas de chez moi ! Et la dernière phrase de l'article est fausse (volontairement ?) car dans la réalité vraie ils ne se sont même pas inscrits sur les listes électorales, ils sont désabusés. Peut-être qu'il serait bon de penser à eux et d'aller les voir pour un "meeting" par exemple. Est-il trop tard ?

  16. 1116
    mathias95 dit:

    Entendu E.Joly déblatérer sur Jean-Luc Mélenchon ce matin sur BFM, elle mérite largement ses 0,5 %, triste !

  17. 1117
    françois des landes dit:

    @dauphinoise
    Page 58 du programme "une loi en faveur des personnes en situation de handicap répodra à leurs besoins de façon impérative ; mise en accessibilité du bâti, accompagnement de l’accueil à l'école publique, intégration professionnelle (...)"

  18. 1118
    Lesver dit:

    @Dauphinoise
    Sans réponse précise sur ce point de ma part, je crois que tu pourrais prendre comme axe pour ton assemblée le cercle vertueux que compte mettre en place le FdG pour au final répondre à ces questions.
    Augmentation du SMIC (et pas de rigueur), relance de la consommation, relance de l'économie (avec au passage la planification écolo pour ne pas faire n'importe quoi) donc relance de l'emploi, moins de dépenses étatiques pour le chômage et le RSA (déficit moindre, puis rentrée positive), renflouement des trous de la sécu (car plus de cotisations sociales), plus de dépenses sociales (annoncé : plus de minimas sociaux, retraites, chômages en dessous du seuil de pauvreté) et + de santé (exemple pour la dépendance dont JL a déjà parlé)
    D'autres angles : les amendes qui augmenteront pour les différences salaires homme/femme (pourquoi pas pour le non-respect des %age handicapés aussi ? à voir si au programme, ou sinon à proposer)
    Vie République : plus de pouvoirs au monde associatif et salarié (pour faire remonter les revendications).
    Désolé de ne pas pouvoir t'aider plus.

  19. 1119
    bibi dit:

    Ce matin NDA sur la 2 demande la tenue un débat entre tous les candidats à la présidentielle. Apparemment La 2 serait partante.
    NDA dénonce, à juste titre, " il y aura eu plus de débats pour les primaires socialistes que pour l'élection présidentielle". Il dit : "Je sais que FB et Jean-Luc Mélenchon accepteront de débattre.Si NS et FH ne sont pas d'accord, qu'ils restent chez eux.". Il expliquait que les sondages avaient pour rôle de culpabiliser les électeurs qui se tournent vers les petits partis.
    J'ai trouvé sa prestation bonne (même si je suis une groupie de Jean-Luc Mélenchon), mais son attaque me semble pertinente et sans doute que la pression commune des outsiders sondagiers pourrait imposer aux médias (et surtout aux candidats "incompétents") le débat qu'ils nous refusent.

  20. 1120
    Ydaho dit:

    On va gagner, je me demande même parfois, pourquoi encore ressasser le thème du vote utile ! La percée est faite !
    Partout comme ici a Beauvais le Front de Gauche hisse le "drapeau" de la résistance !
    le FN recule de partout ! il n'arrive pas a rebondir, malgré tous les efforts des médias, sur "l'affaire"... et lorsqu'il ne sont "plus là", alors on peut aborder les vrais problèmes, et sur ce terrain il n'y a que "nous" !

  21. 1121
    Courrierlecteur dit:

    MaDalton à 7h59
    "qui" diffuse ces vidéos disant que Jean-Luc refuse de rencontrer les gauchistes ?

    Bonjour à tous
    C'est tout le contraire (Jean-Luc Mélenchon France Info hier, d'autres sources aussi) C'est le fameux "à prendre ou à laisser". "Nous on laisse".
    Maintenant le rapport de force n'est plus le même: on lâche rien. (D'où cette propagande calomnieuse alors qu'au départ c'était une attitude méprisante des responsables du PS vis à vis du Fdg)

  22. 1122
    Laurent dit:

    Ce matin sur BFM, Eva Joly déclare ne pas avoir la même vision démocratique que Jean-Luc Mélenchon : "Il est pro-cuba, pro-chavez et soutien la Chine contre le Tibet" et je passe toutes les autres attaques sur le programme et l'homme. Ils pètent les plombs en ce moment les verts ! C'est les socialos qui leur demandent de monter au front contre le FdG ? Peut-être qu'ils s'inquiètent pour leurs 60 prochaines circonscriptions au législative...

  23. 1123
    marie dit:

    Et si FH ne voulait pas être président ? Il me rappelle MacCain le candidat républicain face à Obama, je me disais ce mec ne veut pas du boulot. FH me donne la même impression c'est un homme à priori intelligent il pourrait mener une campagne à la hauteur ne serait ce que par respect des électeurs socialistes. Bizarre comme impression, on laisse Sarko finir le boulot de casse imposé par l'Europe encore 5 ans et on arrive après en sauveur suprême.
    Mon père hier me dit il ne ne faut pas que Mélenchon soit au 2ème tour sinon c'est Sarkozy qui repasse haut la main, heu papa éteint la télé si Sarko passe il aura derrière lui tout un peuple debout et attentif, la donne a changé la peur nous a quitté.

  24. 1124
    Ydaho dit:

    C'était hier soir a Avallon !
    Ils applaudissent Delanoë mais votent Mélenchon
    Inutile de regarder la vidéo, c'est le discours, et il n'y a pas l’interview des "supporters" de Jean-Luc Mélenchon ! Le monde relate mais évite de diffuser en vidéo, ils ne veulent peut être pas que ça se sache autant que pour le fameux militant UMP.
    C'est ça qui se passe en ce moment. La rivière est sortie de son lit !

  25. 1125
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    Nous partîmes 500 000 et par un prompt renfort nous arrivâmes des millions le 22 avril au port !
    Pardon Victor pour ce détournement !
    Je ne pense plus qu'à ça, comment faire gagner au premier tour ? car j'ai beau réfléchir je ne vois pas comment pourrait perdre sarko au deuxième tour, si il n'a devant lui que Hollande ! avec ma foi de prosélyte ma maison va finir par s'appeler "l'usine" tellement je fais de pub au FdG et à Jean-Luc Mélenchon, à tel point que le maire de notre commune (2500 hts et qui a signé le parrainage pour Jean Luc parmi les 1100 reçus) est venu me voir pour faire mettre en relation un président de syndicat avec notre candidat,en lui disant que vu que je laissais des commentaires sur ce blog tous les jours je trouverai bien une solution pour ce contact ! ne riez pas c'est une histoire vraie comme quoi la foi peut faire rencontrer des montagnes ! si j'avais une vingtaine d'années de moins j'organiserais des réunions citoyennes mais l'âge et la forme physique étant là, je laisse ce travail aux jeunes locaux qui font très bien leur boulot de collage et de distribution sur tout le canton,une affiche arrachée est remplacée le jour même et elle est doublée ! c'est qui qui commande ?
    Pour reprendre un commentaire sur la difficulté d'intéresser les jeunes, il est vrai que ce n'est pas facile et quand vous leur demandez ce qu'ils veulent pour leur avenir vous avez des réponses de gens blasés à croire qu'ils n'ont aucun espoir pour leur avenir ! il n'y a bien que l'emploi qui les sortira de leur léthargie, alors vivement que l'on mette en avant " l'humain d'abord "et que celui ci reprenne goût à la vie !

  26. 1126
    pichenette dit:

    Les vidéos lors des grands meetings montrent un très grand nombre de visages jeunes, il faut aussi penser que nombreux sont ceux qui s'informent, agissent en invisibilté sur internet (dommage qu'ils ne complètent pas assez en visibilité lors d'assemblées, de manif.), donc continuons à avoir beaucoup d'espoir dans la génération montante.
    C'est le manque de courage personnel quelque soit l'âge qui souvent fait défaut: faire comme tout le monde, se fondre dans la masse = se liquéfier (les libéraux gloutons se frottent les mains), il manque souvent un déclic, une main tendue, une oreille attentive, un mot juste pour que le vrai contact s'opère et ouvre le chemin. Une petite chanson portée par un petit groupe joyeux, les visages s'éclairent, les peaux se distendent!
    Dommage qu'un trop grand nombre n'ait pas accès aux vidéos de "place au peuple". Tous les sujets, arguments, toute la vitalité portés par les discours sont si convaincants et coupent de l'isolement fataliste les individus.
    Les couleurs choisies par le candidat désigné par les primaires, du sombre du bleu sont en concordance avec l'avenir qu'il prévoit pour le pays et avec ses alliances qui ne sont guère en faveur d'une planification écologique dynamique, porteuse d'emplois et de développement soutenables.
    Deux candidats au second tour : François Hollande, austère et libéral, soumis à la Finance et Jean Luc Mélenchon redonnant à la France ses atouts de développement soutenable dans le cadre d'une cohésion sociale égalitaire, heureuse.

  27. 1127
    breteau jean claude dit:

    Je propose qu un courrier soit adresse aux redac chef des media pôur leur preciser que la difference des programmes ne permet pas de participer a un gouvernement autre que celui dirige par le front de gauche, cela evitera aux journaleux de rester coi lorsque des candidats ou leurs representants travestissent la realite (qu ils connaissent) nous ne sommes pas compatible NOUS avec l auterite.Tous autres positionnements signifieraient la mort de notre belle construction celle dont a besoin des millions de français ; evidemment nous ne lacherons rien.Le ps s est mis a la faute, qu il en subisse les consequences ce n est pas notre probleme Pour stopper les financiers nous disposons des moyens, et nous savons desormais que le rassemblement populaire qui s opere appuiera le F D G au pouvoir, ce qui est indispensable car les requins ne lacherons pas facilement leur tas d or Nous sommes les seuls a proposer la revolution citoyenne dans les urnes puis dans la rue , dommage qu une poignee d irreductible refuse de participer a une telle aventure humaine d interet general La lutte pour les retraites en France
    ,celle des grecs ou espagnols, toutes tres puissantes ont, montrees leur limite sans les manettes du pouvoir.prenons le pouvoir et les luttes seront utiles et gagnantes

  28. 1128
    Daniel dit:

    Comme le dit bibi 1124, il faudrait mettre la pression sur la chaine France 2 (avec d'autres candidats autre que les deux surmédiatisés et la semi démente) afin d'assister à une vraie confrontation d'idées avant le premier tour. Cela permettrait d'éveiller un peu plus les consciences et de valoriser le seul programme cohérent et juste du Front de Gauche. De plus notre porte drapeau tient la route. Il y en a marre de cette mascarade de démocratie.Notre salut passera par un vrai débat. On lâche rien!

  29. 1129
    cazabeau dit:

    naif dit à 8h24
    "Quelques perles d'économiste socialiste (B.Marie) - C'est un programme du passé, 1936,1945 et 1981. (M.Paul, L.Lagrange..) - Ils reprennent un programme en noir et blanc pour le mettre en couleur. (rires) - Ils veulent refaire tout ce qu'on a détricoté (merci pour l'aveu)"

    Et leur programme c'est pas du passé. Partout ou il l'ont mis en oeuvre, il a échoué.
    Austérité, rigueur budgétaire, euro fort, dérégulation, libéralistaion des prix, privatisation, destruction des services public, de l'éducation, de la justice, de la santé, politique de flexibilisation du travail, dumping social, baisse des impôts... réduction du "coût du travail", suppression des fonctionnaires, encouragement à l'actionnariat, à la rente, à la financiarisation de l'économie... destruction de l'activité industrielle, délocalisation des activités à forte valeur ajoutée, accroissement des profits, augmentation des inégalités....Réduction du droit de grève, allongement de l'age de départ à la retraite, diminution des remboursement des soins, des médicaments, augmentation des cotisations des mutuelles, des prix à la consommation. Chômage de masse, casse du droit du travail, désindéxation des salaires et des pensions sur les prix, salaires indécents et cadeaux fiscaux pour les plus riches.
    Le voilà leur détricotage. Qui sont les responsables directs et indirects de cette libéralisation liberticide. La loi et les institutions associées protègent, la liberté asservi les pauvres et ceux qui ne détiennent aucun moyen de production. C'est la couleur qu'ils ont mis en noir et blanc pour la majorité d'entre nous.
    Messieurs si nous sommes le passé vous êtes le passé antérieur. Le 19ème siècle.

  30. 1130
    Poncet dit:

    "La percée est faite" (Ydaho, 1132)
    Oui, mais ce n'est pas encore la victoire. Déjà les chiens de garde sont lâchés dans les média (Cohn-Bendit, Arthaud, et même Joly paraît-il). Et il nous manque encore trois millions d'électeurs à convaincre pour être présent au second tour. Donc, c'est loin d'être gagné. Mais gardons confiance. Dans les rues, je ne vois que des affiches "Front de gauche" et "Prenez le pouvoir". Les autres partis sont-ils devenus incapables d'organiser des collages d'affiches ? Ont-il à ce point tout misé sur la télévision ? Problème, les voilà confrontés à l'obligation d'égalité du temps de parole...

  31. 1131
    Michel Berdagué dit:

    Méprisance ça fait comme fosse d'aisance, aisance à mépriser les corps dits intermédiares de cette extrême droitisation décomplexée à faire que du fric et s'en vantant. Oui le bilan de ces 5ans est fait c'est une aggravation sans précédent de nos niveaux de vie sauf pour qui vous savez. Décidément je préfère bravitude alliant la bravoure à l'altitude du fait de la muraille contre les barbaries.
    Hier soir à l'Usine des Lilas fleuris :le travail,encore un travail magistral de notre "leader maximo" là il ne va pas aimé,qui a terminé son explication en rappelant le Camarade Cheminot certainement Communiste qui prenant la Parole en dernier par rapport au temps de faire le taf, le labeur, la sueur,le boulot :" Tout dépend qui nous le demande".
    Donc avec le Front de Gauche nous sommes assurés que les trains arrivent à l'heure à défaut de raser gratis.
    Bonne journée, Didier le Reste, autre Cheminot,sera à 11 h,passage du Havre Paris, nous allons passer le 22/4/2012.
    En même temps présentation de la Défense telle que le propose le Front de Gauche, ça va pas être mou, et gentil,gentil.
    A choisir....

  32. 1132
    Françoise32 dit:

    Rappel, le FdG réunit dans ses projets aussi bien des gens de droite que des gens de gauche. L'humanisme d'abord... halte à la catégorisation et aux sondages à la noix qui brouillent le message. Quant à Olivier Mazerole, il a dit une énorme bêtise dont il est très fier : il prétend que les temps de paroles seraient à donner en fonction des résultats des sondages, et non l'équité des candidats. Où est la démocratie là-dedans ? Sont-ce les journalistes qui vont nous dicter leur loi ? Ils disent déjà tellement de bêtises et sélectionnent si "bien" leurs messages en fonction de leurs idées que c'est une honte pour leur catégorie professionnelle.

  33. 1133
    Pablo dit:

    J'ai lu quelques messages parlant de vote "stratégique" (en bien ou en mal, peu importe). Mais un vote ne peut en aucun cas être stratégique, tout au plus tactique.
    La tactique c'est une action à un moment ponctuel donné, en fonction des circonstances particulières de ce moment là. La stratégie c'est une action (ou plutôt un ensemble d'actions) sur une durée, avec un objectif et un parcours définis.
    La tactique c'est, par exemple, pour traverser une route avec beaucoup de circulation, de choisir le bon moment pour traverser, quand il n'y a pas trop de voitures.
    La stratégie c'est, par exemple, choisir une destination et un itinéraire, quelles lignes de métro prendre, quelles correspondances, etc.
    La stratégie du FdG vise la prise du pouvoir et le changement radical de la société.

  34. 1134
    Rosa et Roger dit:

    Salut à tous,
    Jean-Luc et compagnie, il y a quelques jours je t'envoyais un petit mot depuis Granada-Espagne et je te disais que tu devrais penser aussi à nous, Français vivant - bien souvent modestement- à l'étranger. Que le premier à penser à nous a été Sarko, et voici que je trouve ce matin une lettre de Hollande : je porte un projet. S'il te plait, ne sois pas en reste. Bien sûr, il y a beaucoup de Français qui vivent très bien à l'étranger, du fait qu'ils ont trouvé un bon boulot. Mais beaucoup d'autres comme nous, sommes des retraités qui avons eu le "courage" de quitter la France pour trouver un endroit où survivre, à cause de nos maigres pensions. Et de la France, nous n'avons aucune aide, et bien souvent, même pas un consulat oú nous adresser (il est à Séville le nôtre). Une simple Maison de France, et encore, toute déplumée. Même pas une bibliothèque correcte (tous les livres qu'on nous apporte, nous les leur offrons après lecture). Oh, il y a pire que nous c'est sûr, mais à la vérité, nous nous sentons un peu abandonnés. A bientôt de recevoir de tes nouvelles ?
    Une bise à tous depuis l'Andalousie.
    Rosa et Roger

  35. 1135
    Charles dit:

    Aaah, quel plaisir ce matin, les amis! Et à lire Le Parisien, en plus! Vous vous rendez-compte! Faites-vous plaisir.
    1. Allez lire cet article du parisien "Vrai ou faux ? Mélenchon veut relancer l'activité par la hausse du smic". Pour une fois qu'on a un travail d'analyse sur le programme dans un grand journal.
    2. Oui, laissez monter l'indignation, lisez jusqu'au bout!
    3. Maintenant, vous êtes bien remonté(e)s comme des pendules, passez au commentaires: que du bonheur! Une volée de bois vert contre le journaliste, mais intelligente, argumentée, raisonnée, prouvant que les commentateurs se sont bien approprié le programme et sont capables de le défendre intelligemment! C'est tout simplement magnifique. On ne lâche rien! Mordillons-leur les guibolles, comme se lamentait Reynié l'autre jour, à chaque fois qu'ils nous prennent pour des quiches, on leur démontre qu'on est pas dupes!

  36. 1136
    Courrierlecteur dit:

    Greg_95 à 1h35
    Gros coup de blues ce soir... Je suis animateur dans un foyer pour jeunes travailleurs...

    Ne pas désespérer, la lumière gagne toute les couches de la société. Je post si dessous une des multiples réaction d'un militant de Jean-Luc Mélenchon. qui me "fait chaud au coeur" (c'est une de ses expression) quand je les découvre.
    Ce n'est pas celle d'un jeune travailleur mais celle d'un terrien de base (comme il se qualifie lui même) qui a peu fréquenté l'école, d'où son orthographe peu académique. Par contre, il est est rayonnant de lumière:
    "La république nous apel. Mélenchon et, l'homme d'un pari représentative du peuple dans bas, commes nous sommes nombreux, à ètre décu de tous les systhèmes qui représentait la france depuis 30 ans en bas plus la classe moyene en on a marre d'ètre décu C tous leterrien 2 base, une tite couche pour la journée et d'autres Vive Mélenchon"

  37. 1137
    Michel Berdagué dit:

    Pablo,voilà un rappel nécessaire la grande stratégie du Front de Gauche c'est (entre autres) : "Nouveaux Droits des travailleurs dans l'entreprise". Là c'est du lourd car tout dépendra des luttes,car nous visons en stratégie de prendre le pouvoir au sein des entreprises non seulement pour une gestion humaine,mais de remplacer les CA de gross actionnaires et des fonds d'investissement et autres par un Conseil collectif du monde du travail de l" entreprise,de la citoyenneté et du corps syndical ainsi que les politiques pour réussir la réindustrialisation de notre Hexagone dans tous les secteurs stratégiques,et ils sont nombreux, dans la Planification écologique par la Révolution Citoyenne.

  38. 1138
    claude bronchart dit:

    Décidément tous les candidats et les éditorialistes tapent sur le FdG (ils disent Jean-Luc Mélenchon) ou à tout le moins crient que son programme n'est qu'une utopie. C'est bon signe. Ne lachons rien. Nous voulons une vraie alternative républicaine et non une alternance de pilotage à la marge façon FH - Lamy - DSK - EJ - Bayrou etc. Pour les 4 tours à venir un seul vote : Jean-Luc Mélenchon / FdG. Vive la 6ième!

  39. 1139
    Louise dit:

    Plus de 11 millions de Français en situation de pauvreté ou d'exclusion
    Ce mouvement de remontée de la pauvreté, accentué par la crise de 2008, avait donc débuté dès le milieu des années 2000, "en lien, selon l'Onpes, avec la hausse généralisée des inégalités de revenus aux deux extrêmes de la distribution" des richesses. L'Onpes attire l'attention sur des publics particulièrement vulnérables: les familles monoparentales (près de 30% de pauvres), les jeunes (22,5%) ou les femmes âgées (environ 15%). L'instance officielle constate aussi que "disposer d'un emploi n'est plus une condition suffisante pour franchir le seuil de pauvreté", tant l'emploi s'est raréfié et précarisé (chômage, CDD, intérim, temps partiel).

  40. 1140
    naif dit:

    Antoine dit à 8h43
    Je doute que F. Chéréque ait pu prononcer un tel discours.(sur le smic à 1700 euro). Il se tirerait une balle dans le pied avec de telles incohérences.

    Oui, Vous me mettez en lien la lettre de JL en réponse aux questions de la CFDT posées au FdG. Si cette lettre me prouve bien que le FdG propose 1700 euro pour le smic, je ne vois aucune question de la CFDT concernant les salaires et le smic ! Ce ne doit pas être une revendication de ce syndicat. Donc la réaction de F.Chérèque me parait crédible.

  41. 1141
    MichelP dit:

    @ naif 8h24 et à tous
    Oh oui vous avez relevé sans doute comme moi cette incroyable chronique sur FI ce matin avec Maris et Seu. c'est une nouvelle victoire pour M.JL Mélenchon et le FdG. Maintenant "voilà-t-y pas" qu'ils se mettent à lire l'Humain d'abord. Vous le croyez ça ! Tous ces importants médiatiques omniprésents sur nos antennes, qui n'ont de cesse de caricaturer, critiquer, baveux de condescendance et de "méprisance" (néologisme sarkosien emprunté au trés ancien français) n'ont même pas pris connaissance des propositions ni du programme. Cela ne fait que confirmer un de mes précedents commentaires ou j'ai évoqué l'évidence qui m'était apparue dans l'emission de Taddéi où B. Stiegler fustigeant le sur consumérisme regrétait le vide des programmes. Ces gens là (hélas nombreux et médiatisés) ne peuvent que desservir la cause. Ils sont tous dans l'analyse égotique de leur paradigme à eux et ne s'intéresse à rien d'autre. Il faut entendre B.Maris (alias Oncle Bernard dans Charlie hebdo, primé meilleur économiste de France, et surtout ex candidat vert à Paris) dire comprendre la rage d'Eva Joly, quand aujourd'hui il découvre la planification écologique du Fdg. Et de s'esclaffer en s'étonnant que dans cet archaïque programme tout avait déjà mis en place (36, 44, 81), comme, pour ne retenir que cela, la nationalisation des Banques. Ho! la la, que c'est stupide! Ah bon? pourquoi M.le meilleur économiste de france, c'est mieux maintenant qu'on les a laissé aux requins qui paupérisent l'immense majorité des peuples de notre planéte? Qu'ils se taisent. Tous. Et je maintiens: M.Mélenchon sera au deuxiéme tour. Et préparons nous, car comme il sera premier au second, le peuple a du boulot devant lui!

  42. 1142
    Philippe Eric dit:

    Bonjour de Berlin,
    Sur ma boite email: Sarkozy, Hollande, Bayrou, qui viennent me dire que je suis un Francais à 100 % pour eux. Chacun avec leurs recettes "placébiques" (cela vous grattouille ou est ce que cela vous chatouille) qui ne fonctionnent plus sur nous car nous, nous sommes infecté par la "Partagite aigue", qui ne connait que comme remède que la radicalité concrète.
    Bonne forces à vous tous
    Philippe

  43. 1143
    Jean-Claude dit:

    Bonjour à tous,
    C'est fou ce que les médias, en général, ont l'art de faire parler les gens qui n'ont rien à dire ou bien ceux qui racontent n'importe quoi. La dernière livraison du jour c'est D. Cohn Bendit qui théorise sur la nostalgie. Eh oui, monsieur Cohn Bendit je fais partie de ces gens,ne vous en déplaise, qui se souviennent de cette période à laquelle vous faites référence qui déboucha sur celle des années 80 durant laquelle le smig fut augmenté d'une façon conséquente, le nombre de semaines de congés payés fut augmenté aussi, où les sections syndicales furent reconnues dans les entreprises et les droits des femmes se renforcer etc...etc...et de plus à cette époque on écoutait les chansons de Ferré, Ferrat, Brel, Brassens,Dylan, Baez, Hendrick, Santana et bien d'autres. C'est pas mal quand même, admettez-le Môôôsieur Cohn Bendit, d'être un peu nostalgique de cette période là. Alors arrêtez-donc de faire passer les nostalgiques pour des ringards et des neuneus.
    Salut fraternel à tous.

  44. 1144
    Roberto dit:

    Cher Jean-Claude, ce que vous dites ressemble étonnamment à ce que j'aurai pu dire moi. Merci de l'avoir dit. Eh, oui ! Ce rouge du drapeau est vraiment une belle couleur, qui nous ressemble et qui nous assemble. Fraternellement.

  45. 1145
    Menjine dit:

    Lu dans l'huma de ce matin : François Hollande et le parti socialiste continueront s'ils sont élus à permettre le financement indirect et obligatoire des écoles privées par les communes, sous la forme des subventions par élève scolarisé hors de sa commune de résidence. Cela, plus le Concordat dans la constitution ! "La République ne reconnait ni ne subventionne aucun culte !"
    Votons Républicain donc utile.

  46. 1146
    Nicolas G30 dit:

    Un collègue qui est venu prendre la Bastille avec moi ne connaissait pas le comparatif de programme, alors pour les nouveaux venus je remets le lien : 2012 :Comparez les programmes. On lâche rien ! à diffuser sans modération à tout nos contacts.

  47. 1147
    Courrierlecteur dit:

    Jean-Claude à 11h03 à propos de "D. Cohn Bendit qui théorise sur la nostalgie."

    "Dany" le vert. Bonjour les dégâts. Aurait-il perdu le gout du rouge?
    "Invité sur Europe 1 ce matin, l'eurodéputé, soutien d'Eva Joly, n'a pas mâché ses mots : "On s'emm**** dans cette campagne. Je fais une proposition révolutionnaire : on vote tous dimanche et c'est fini. De toute façon, ils vont encore nous dire la même chose pendant trois semaines, a-t-il déclaré, avec ce pronostic pour l'élection : "52-48 pour Hollande"."

  48. 1148
    Madiran dit:

    La Grèce a perdu sa souveraineté. L'Espagne a perdu sa souveraineté financière et politique. Qui en parle ? Bien peu de médias !
    A cause de la gauche libérale comme à cause de la droite, l'Espagne est devenue comme la Grèce un "sous pays" où les hommes et femmes sont dénis et dévoyés. Quelle en est la cause ? On le sait tous, même les financiers l'entendent !
    Mais l'important est maintenant de proposer le remède, et non de se chamailler sur les causes !
    Je reprend ici un mot tiré du blog ci dessus : Notre campagne doit être un vivier d’idées et de projets qui se diffusent dans la société.
    Qui donc dans les médias parle du remède possible à ces "crises" qui donnent aux suzerains les moyens d'imposer au peuple à la fois la charge de payer et de voter pour ceux qui les assaillent ?
    L'humain d'abord est en Grèce, et maintenant en Espagne la vraie préoccupation de ces deux pays !
    Qui donc propose des solutions ? Hormis Jean-Luc Mélenchon je ne vois et n'entends personne proposer de solution plausible et faisable. Oui, je dis bien "faisable".
    Votons tous pour l'humain d'abord.

  49. 1149
    Paupierre dit:

    Oui magnifique vidéo à voir et revoir ! ça file une pêche extraordinaire.
    Concernant B. Maris, que de la déception. Je le pensais plus engagé que ça à gauche. Parce qu'enfin, dire que le programme du Front de Gauche c'est de la nostalgie, "ça a déjà été fait". Une façon de vouloir ringardiser le passé, (les rires de P. Cohen et Seux prouvent qu'il a réussi). Mais paradoxalement, ce qui a été obtenu par la gauche dans le passé est tout de même d'une importance fondamentale pour "l'humain d'abord", et il n'y a pas de mal à le remettre au menu avec la bonification due à l'expérience. Toutes les informations du journal de 8h étaient un véritable "tremplin" (grève en Espagne, seuil de pauvreté pour de plus en plus de gens), pour appuyer le programme que nous défendons. Nous sommes en Ve République, c'est dire qu'il y en a déjà eu 4 auparavant. Il est grand temps que nous préparions la VIe. C'est cela l'enjeu de ces élections. C'est de cela dont il faut parler. Mais dans les "poulaillers" de la "volaille qui fait l'opinion", "il faut voir comme on nous parle" !
    La Constituante pour la VIe République "le grand silence".
    Maintenant, lorsque j'affronte le 7/9 de FI, je prends une grande bouffée d'air avec mon diaphragme. Je pourrais ne rien écouter mais il faut tout de même bien savoir ce qui se dit de notre programme pour réaliser que rien n'est acquis. Et qu'il faut se battre. Nous sommes le peuple du "Roi et l'Oiseau", nous sortons des bas-fonds de l'ignorance civique dans lesquels nous sommes maintenus depuis de trop nombreuses années. Mettre fin à l'oligarchie pour mettre en place une démocratie donnant toute sa place à l'humain dans un projet qui dépasse nos frontières nationales. Vive "notre printemps" !

  50. 1150
    ydaho dit:

    Franchement ? on va pas non plus se prendre la "tête" pour quelques paroles désobligeante de D.C.B., Cécile Dufflot (qui a surtout peur que Jean-Luc Mélenchon se présente contre elle), Noël Mamère et consorts, ces verts là l'ont surtout mauvaise car depuis le début, sachant que pas grand monde chez eux ne voulaient de leur "étendard" médiatique N. Hulot, ils ne soutiennent que du bout des lèvres leur candidate désignée par les militants (qui eux, ont des convictions). Quand ils ne la flinguent pas carrément ! Eva Joly est seule, sur son mur Facebook, autrefois assez vivant, la plupart des messages de soutient qui lui sont écrit l'enjoignent a rejoindre le FdG ! Ce que beaucoup de militant sincères ont déjà fait. EELV : c'est peanuts aujourd'hui.
    Si la rivière est sortie de son lit, c'est pas ce genre de digue qui va l'y faire retourner. Ils parlent de notre programme ? Hé bien tant mieux, d'autres qui l’apprennent le liront différemment et se laisseront peut être convaincre !

Pages : « 117 18 19 20 21 22 [23] 24 25 26 27 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive