26mar 12

A la Réunion, la Bastille sera prise

Une nouvelle frontière pour l’Humanité

Ce billet a été lu 124 746 fois.

ratp_15Voici une note volée aux heures dont il avait été décidé de les consacrer au pur repos après les heures et les heures d’action sans trêve de cette semaine. Elle a commencé à la Bastille, s’est continuée dans les visites de terrain sur fond de drame toulousain. Puis il y a eu un moment spécialement émouvant pour moi à l’association pour le droit de mourir dans la dignité. Et j’ai enchaîné avec un aller-retour à la Réunion. Vingt heures de vol, onze heures sur place, un discours essentiel pour moi, deux télés et deux radios ! Je fais court, pour une fois. Le temps de mettre noir sur blanc une idée que j’ai exprimée sur place et qui ne sera pas commentée ni reprise dans la mesure où il s’agit d’un sujet de fond sans embrouille ni dispute. J’ai écrit dans l’avion et au retour. Ça se voit un peu.

Les images d'illustration de ce billet ont été prises mardi 20 mars 2012 lors de la visite de Jean-Luc Mélenchon à l'atelier de réparation de RER de Massy dans l'Essonne. Photos : S. Burlot.

Je suis allé à la Réunion au prix d’une empreinte écologique déplorable puisque j’ai fait l’aller-retour en avion en partant le samedi soir et en rentrant le dimanche soir. De ma vie je n’ai fait un tel gâchis. Mais comment faire autrement ? J’avais promis d’aller outre-mer. Mon voyage en décembre a dû être annulé en dernière minute. J’avais prévu d’aller dans les caraïbes, en Guadeloupe puis en Martinique. A présent le temps m’est cruellement compté. Comment aurais-je pu ne pas revenir à la Réunion ? Je l’avais promis il y a un an. Depuis, le département a connu une insurrection contre la vie chère qui n’est pas éteinte, ratp_04loin s’en faut ! Dans ce contexte la radicalité concrète de notre programme est une réponse qui ouvre un horizon sans cela totalement cadenassé par le cercle de la misère et de l’impuissance politique.

J’y suis allé aussi parce que sur l’île se noue, avec la constitution du Front de Gauche, l’émergence d’une force politique totalement nouvelle. Nouvelle par son programme, évidemment. Il s’enracine dans plusieurs terreaux. D’abord celui acquis par l’expérience du pouvoir régional conduit jusqu’à peu par Paul Vergès. Puis celui du mouvement syndical qu’incarne Yvan Hoarrau, par ailleurs secrétaire général de la CGT-R, qui anime le comité départemental de soutien à ma candidature. Nous en étions là quand a eu lieu l’arrivée dans le Front de l’alliance des jeunes. Son président est Gilles Leperlier. Avec lui vient Béatrice Leperlier, jeune conseillère régionale présentée par l’alliance dans la liste que conduisait Paul Vergès. On ne pouvait mieux faire comme arc de force représentatif de la société réunionnaise en mouvement et en recherche d’un autre futur. En ce moment les contacts continuent avec le président de l’alliance des pauvres, Jean-Hugues Ratenon. C’est à mes yeux une discussion fondamentale. Il n’y pas de raison qu’elle ne se conclue pas puisque chacun y met tant de sérieux. De notre côté la centralité du mouvement des pauvres qu’il anime est si évidente ! 50 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, ne le perdons jamais de vue. Nous sommes ici dans le cas de figure sud-américain où les pauvres jouent le rôle de catégorieratp_07 révolutionnaire décisive. Sa participation au comité de campagne serait pour moi comme un coup de tonnerre ! Car, à mon avis, à partir de ce moment, le Front de Gauche prendrait une dimension tout à fait nouvelle et pour mieux dire exemplaire non seulement localement mais aussi pour la métropole.

Car à tous ceux que je viens de nommer s’ajoute la figure du nouveau et jeune député européen de la Réunion, Younous Omarjee. Nos contacts ont commencé depuis de nombreux mois et se mènent de façon constante texte en main sur les sujets essentiels. Après cela vient la colonne vertébrale de l’attelage aujourd’hui. Je veux parler du Parti de Gauche à la Réunion. Petit en nombre il n’en est pas moins un déclencheur et un démultiplicateur ! Tous ses membres se sont aguerris. Moins de paroles plus d’action ! Ils ont épuré et renforcé l’organisation comme parti d’action sous la conduite de Jean-Hugues Savigny mon complice depuis dix ans et Pascal Basse qui anime avec furia le comité sud du parti. C’est eux deux qui menaient la manœuvre pour la préparation du meeting géant tenu sur place, préparé en dix jours. Une nouvelle fois on a vu le miracle permanent de notre forme d’organisation et du type psychologique particulier des membres du Parti de Gauche : gonflés à bloc, que rien n’effraie. Terriblement disciplinés dans le choc et très soudés entre eux. Au total, la jonction de ces composantes constitue une force politique entièrement nouvelle dans l’île ! Elle ratp_10opère la jonction concrète entre un jeune et petit parti, un élu emblématique, le mouvement social organisé, la jeunesse politisée. Et s’avance le mouvement né de la société où vit une moitié de la population cantonnée dans l’informel parce qu’elle vit sous le seuil de pauvreté. Détonnant.

Le meeting a été, à sa manière, une réplique de l’esprit de la prise de la Bastille ! Près de quatre mille personnes dans une chaleur d’étuve, hyper réactives, superbement souriantes. Auparavant j’avais été accueilli en grande démonstration à l’aéroport au son des tambours et dans un enthousiasme communicatif. De là je suis allé au « pique-nique citoyen » qui se tenait non loin de la salle du meeting. On s’y rendit en cortège sous le timbre « mim marche avec Mélenchon », drapeaux et musique en tête. Occasion pour moi de découvrir le petit camion du Parti de Gauche tout de rouge repeint avec le sigle du parti sur les portières et son écran de télé embarqué. Rigolade : les journalistes et cameramen se sont perchés sur le camion pour se donner une vue d’ensemble pendant que je marchais sous le cagna ! Sonnaient les mots d’ordre : contre Sarkozy : résistance ! Contre la vie chère : résistance ! Contre les profiteurs : résistance ! Et ainsi de suite. Puis ce furent les discours. On les a déjà diffusés en direct. Près de 10 000 connexions montrent quelle place a dorénavant ce média et combien il change notre travail de militant en amplifiant de façon fantastique la portée ratp_09de nos discours. C’est le moment de venir au cœur de mon discours et de ce que je suis venu venir dire si loin de chez moi !

Mon sujet c’est la mer. Oui, la mer. Une frontière physique pour l’humanité, composée d’une espèce d’animaux terrestres comme on le sait bien. Une « terra incognita », la dernière sur cette planète. Mais la plus vaste ! Plus vaste que le monde connu lui-même puisqu’elle couvre 70 % de la surface du globe. Je suis certain qu’à cet instant, ceux qui me lisent lèvent le sourcil. « Tant que ça ? Tiens c’est vrai, je n’y avais pas pensé ». On n’y pense jamais en effet ! Quels extraordinaire régulateur est cette masse d’eau ! Elle absorbe 80 % de la chaleur produite par la planète ! Et 20 % de CO2. Et pourtant, on n’y pense pas. Ce n’est pas tout. Les populations côtières, dont la vie est liée à la mer représente les 2/3 de l’humanité ! Les deux tiers ! « Tant que ça ? Je n’aurais pas cru non plus ! » J’ai dit que c’était une « terra incognita », ratp_17comme le mentionnait les cartes du passé à propos des zones terrestres dont on ne savait rien. Car on sait peu, très peu. En tous cas pas assez. C’est la première réserve de biodiversité ! Mais seulement 15 % de la faune et la flore marines seraient connus.

Et comme tout ce qui concerne la vie des êtres humains finit par être affaire d’échange et de commerce, souvenons-nous que  90 % du commerce mondial transite par mer. Oui, encore une fois : 90 % ! Je commence ici à m’approcher d’autres enjeux. La mer est le premier réservoir des ressources rares. 90 % des réserves d’hydrocarbures s’y trouvent et 84 % des réserves de minerais et de métaux. Dans ces conditions, le monde de sept milliards d’êtres humains étant ce qu’il est, la mer, est, avec l’accès à l’eau potable, le premier enjeu des conflits pour l’appropriation des ressources rares.

Tout ce que je viens de dire, me permet à présent d’en venir à nous, le peuple français. La France est très directement concernée. Certes on ne parle jamais de la mer en France dans les débats politiques. Toute la prise de conscience reste à faire ! C’est pourquoi il était si utile que je commence à en parler. Je crois que si j’ai acquis de l’écoute et peut être même de l’autorité avec le Front de Gauche je dois la projeter constamment au service des grandes causes pour le futur de notre société. Qu’il s’agisse de débarrasser la scène politique des ravages du Front National ou qu’il s’agisse de monter au créneau pour batailler sur les droits fondamentaux de la personne humaine comme le droit de disposer de son corps ouratp_08 de sa fin de vie, ou parler de la nouvelle frontière de la France qu’est la mer, c’est tout un. Notre campagne doit être un vivier d’idées et de projets qui se diffusent dans la société.

Je compare cette ambition que je propose à celle qui nous a permis de devenir une puissance spatiale. Ne sommes-nous pas la nation d’Europe qui a su s’immiscer dans l’espace et qui occupe aujourd’hui la moitié du marché mondial des tirs de satellites ? N’avons-nous pas mis au point le navire de transport spatial le plus abouti pour alimenter la station internationale de l’espace ? Rien n’est hors de portée pour nous, sitôt que l’Etat et le collectif s’en mêlent ! La mer est notre nouvel espace de réussite et d’exploits scientifiques et techniques ! C’est ma proposition !

Et je m’appuie sur du solide pour faire cette proposition ! La France est le deuxième domaine maritime du monde ! 97 % de cet espace se situe outre-mer. Par exemple la zone économique exclusive en mer de la Réunion est à elle seule aussi importante que celle de la métropole avec ses mille kilomètres de côtes. Au total, dans ces ratp_10conditions, la moitié de la population française vit dans la bande côtière des 100 km ! Nous avons donc largement les moyens d’agir. Mais nous avons surtout de bonnes raisons de le faire. D’abord parce que du point de vue de l’humanité en général, c’est une priorité écologique. Il s’agit de la préservation du premier réservoir de biodiversité et des principaux équilibres dont dépend tout l’écosystème humain. Cela implique d’améliorer la connaissance, encore très parcellaire du domaine maritime, donc de développer les moyens d’exploration et de surveillance, et de protection cela va de soi. Pour cela il faut relancer la recherche scientifique et technologique sur les questions marines et maritimes. Ce qui, ceci dit par parenthèse, devrait aussi permettre d’améliorer les techniques de pêche, pour trier sur le fond plutôt que sur le pont ! Ensuite, « prendre la mer », c’est une priorité alimentaire et sanitaire compte tenu de l’importance des protéines issues de la mer et des potentialités qu’offrent l’identification et la culture des algues. Enfin c’est une priorité énergétique. L’énergie des mers est la moins exploitée et un des plus grands gisements. Cette dimension économique et sociale n’est pas prédatrice sur l’environnement. Elle ouvre un champ fantastique de développement de l’emploi maritime en France. D’autant qu’il y a un sous-développement de l’emploi et de l’activité maritime en France. Avec le deuxième domaine maritime, nous avons 305 000 emplois, tandis que l’Espagne avec le trente et unième domaine maritime en a 384 000 ! C’est donc un axe d’investissement public prioritaire pour notreratp_16 projet de planification écologique.

Pour l'instant les moyens d'observation et d'exploration sous marines sont limités. L'essentiel des moyens sont consacrés à l'observation, sous forme de balises mises en réseau et de robots. Seuls les Etats-Unis et depuis peu la Chine ont développé de larges réseaux d'observation. Ils sont ainsi capables de modéliser les évolutions climatiques, météorologiques mais aussi celles des pollutions et de la présence de la faune et de la flore sur de très grands espaces. L'Europe a lancé un projet Esonet pour se doter d'un tel réseau, avec notamment des balises en eau profonde. Mais faute de moyen et d'ambition stratégique, il reste, comme le projet Galileo, diffus, brouillon et sans applications très poussées. Car il est censé couvrir les eaux allant de l'arctique à la mer noire !

Les moyens spécifiques d'exploration sont encore moins développés. Il s'agit des sous-marins profonds sur le modèle du Nautile. Leur activité n'est pas permanente. Cela limite d'emblée leur portée et les projets qui peuvent en découler pour l’exploitation des ressources et la lutte contre les pollutions. Et surtout ces moyens d'exploration ont un rayon d'action limité : rarement au-delà de 6 000 mètres de fond. Autre inconvénient ils ont une autonomie très faible. Ils doivent donc être amenés sur place par un autre navire et peuvent difficilement plonger au-delà d'une dizaine d'heures. Face à cette faiblesse, la France développe depuis peu un projet de véritable vaisseau d'exploration océanique, appelé Sea Orbiter. C'est la première véritable déclinaison marine des méthodes de la conquête spatiale. Mais ce projet pionnier et expérimental ne suffit pas pour répondre au défi permanent et mondial de l'exploration, de l'observation et de la surveillance des grands fonds. Ce sont donc de véritables stations sous-marines permanentes qui restent à développer et à mettre en réseau. La ratp_11France est dans ce domaine un des seuls Etats au monde à pouvoir se confronter à un défi mondial à travers sa présence dans tous les océans du globe. Notre mise en mouvement, notre audace pourrait être un immense espoir pour la maîtrise écologique d'un des principaux ressorts de l'écosystème humain.

J’ai pensé que je devais évoquer ce grand projet, la conquête de cette nouvelle frontière, là où il fait le plus sens c’est-à-dire outre-mer. De cette façon je pense avoir donné du sens à ce que j’ai dit contre l’expression qui désigne ces départements et territoires comme « territoires ultra périphériques » selon la nomenclature européenne. Je crois avoir montré autrement que par les arguments habituels en la circonstance quel genre d’avant-poste peuvent être les territoires français de l’outre-mer. Il n’en est pas sorti grand-chose en presse écrite. Comme d’habitude. Il me reste donc à espérer premièrement que Hollande ou Sarkozy en parlent à leur tour après moi faute d’idée originale, et deuxièmement, qu’une journaliste de l’audiovisuel, comme madame Ferrari l’a fait à propos des impôts sur les déserteurs fiscaux, se souvienne de ce que j’ai dit. Alors une idée qui n’atteignait pas le bulbe préconstruit des « observateurs » fera son chemin.

Je conviens qu’une telle espérance après tant de mois de superficialité de la presse écrite qui est censée se donner « le temps du recul » confine à la naïveté. Peine perdue dans ce cas. Je m’y suis mal pris. Que n’y ai-je mis du sexe, du sang ou de la bave ! Lamentablement, il n’y a rien en effet de malveillant dans mon idée, rien contre Pierre, Paul ou Jacques, rien de saignant non plus. Donc ça n’existe pas pour la branchouille plumitive. Les « sujets » à mon sujet c’est mon « amitié », « proximité » avec Dassault, cette inepte trouvaille en vingt ans de vie parlementaire des biographes confus et fielleux qui font le commerce de ce qu’ils ont cru comprendre à mon propos. C’est le photographe qui réclame le droit de piétiner les enfants et les personnes moins mobiles sans discussion parce que c’est « Libération » qui lui paye ses chaussures cloutés et qui me vaut ensuite le venin de ceux qui prétendent en faire une bonne histoire comme ils aimeraient m’en coller une sur le mode inépuisable du « petit journaliste ». C’est le salopard qui exhibe sa carte de presse quand nous le surprenons en train de planquer autour de mon domicile. Ou celui que l’on attrape avec la même carte en poche autour de l’usine en train de se faire passer pour « un copain qui se renseigne ». Bref, moi, la conquête de la mer et le reste, ce ne sont vraiment pas du tout, mais pas du tout, des sujets.

Cette malveillance permanente qui se donne des airs d’objectivité est un sujet de consternation pour moi alors même que j’en connais le ressort dans les réseaux politiques dans lesquels ils s’ancrent. Mais comme beaucoup d’entre vous je voudrais tellement croire au malentendu. Je voudrais tellement croire qu’autre chose de plus respectueux et réellement factuel soit possible. Je sais bien que cela n’a aucune importance puisque progressivement le flot de l’internet recouvre tous ces médiocres abus de pouvoir médiatiques. Je ne ferai pas le détail des innombrables manquements à l’éthique que j’observe, les citations de moi inventées, les titres qui trafiquent les textes et communiqués, les photos malveillantes, les grossières falsifications comme celles qui m’attribuent le refus de connaître le patrimoine des élus. Et combien d’autres bassesses. Puis je me dis que c’est peu de choses devant le drame de l’effondrement de l’intelligence qu’a été le traitement sensationnaliste et, en cela, parfaitement criminel, de l’affaire du tueur en série de Toulouse. Photos en une du jeune homme « comme les autres », nom de l’assassin sur cinq colonnes, tout ce qu’il ne faudrait pas faire dans une société de décence qui ne chercherait pas à garantir l’assurance de laratp_18 notoriété aux délirants a été fait sans vergogne. Dans quelques jours commenceront bien sur les rétropédalages et les contritions convenues qui suivent toujours la gueule de bois des orgies voyeuristes. Vivement le changement, le vrai.

A Ajaccio, sur une place publique et dans le vent sournois qui rendait le son si pénible, François Hollande devant mille personnes selon Faouzi Lamdaoui son chef de cabinet, et de cinq cent personnes selon le journal « Le Monde », a prononcé un discours dont le contenu a malheureusement été largement méconnu par les observateurs. Comme l’avait été les conséquences de son idée d’introduire le Concordat dans la Constitution. Comme l’a été quoique j’ai pu en dire, écrire et répété en meeting son idée de donner aux négociations sociales une valeur supérieure à la loi. François Hollande à Ajaccio a déclaré vouloir donner un pouvoir réglementaire aux régions. Rien que ça ! Cela constitue tout simplement un démembrement de l’égalité devant la loi et dans la mise en œuvre de celle-ci. Par exemple, l’application du code du travail serait alors à géométrie variable pour toute sa partie réglementaire. Un rêve du Medef ! La France n’est pas une république fédérale ! Mais peut-être le projet des socialistes désormais c’est qu’elle le soit ?

Ce n’est pas tout. Comme la scène se passe en Corse je suppose qu’un conseiller futé a trouvé l’occasion opportune de lui faire parler de nouveau de sa proposition de ratifier la Charte des langues régionales ! Pure démagogie. Car il lui reste à savoir que l’essentiel du contenu de cette Charte s’applique déjà. N’y exceptent que quelques articles qui ne le sont pas pour une raison bien précise. On peut la récuser mais alors il faut le dire et s’en expliquer car sinon ce n’est pas honnête. Ces articles sont censurés par le conseil Constitutionnel au motif qu’ils attentent à l’égalité des citoyens devant la loi. Cela parce qu’ils créent des droits spécifiques réservés aux seuls locuteurs de ces langues. Raison pour laquelle la Charte elle-même ne peut être adoptée sans révision de la Constitution. Donc François Hollande veut faire accepter des articles nouveaux dans la Constitution que par ailleurs il ne veut pas changer. Mais ce sera pour y introduire à trois reprises des exceptions à l’unité de la loi et de la communauté légale : le contrat au-dessus de la loi, le Concordat en Alsace-Moselle et la Charte des langues régionales ! Il est consternant, qu’après tant de débats sur ces sujets entre socialistes, François Hollande impose un point de vue aussi singulier. Le silence de la « gauche » du parti est encore plus consternant ! Ces initiatives qui parcellisent l’application du droit dans la République, créent une nouvelle division à gauche. Il est temps que l’état-major socialiste réalise que tout cela est au-delà de la ligne jaune et a même quelque chose d’un peu, et même beaucoup, « étranger à la tradition de gauche » comme l’avait dit Lionel Jospin ratp_20en 1985 à propos d’un texte social-libéral intitulé « du bon usage de la rigueur » qu’avait signé Alain Richard. Lequel Alain Richard vient de faire adopter par amendement au Sénat la reconnaissance du caractère propre des crèches confessionnelles pour pouvoir les rendre subventionnables. Cette gauche-là n’est pas la mienne je tiens à le dire et j’espère qu’on le comprenne bien.

A la page quatre du journal « Le Monde » censé rendre compte du déplacement de François Hollande à Ajaccio il est impossible de savoir ce qu’il y a dit et ce que cela implique. Mais bien sûr, on peut tout savoir des bruits des coulisses. Il faut donc attendre d’être à la page six dudit journal pour entendre parler du thème que je viens d’évoquer. Mais ce sera sous l’angle de la polémique que mon communiqué sur le sujet est censé ouvrir. Fine observation qui n’est pas destinée à aborder si peu que ce soit le fond du sujet mais seulement pour en rester au fait que, « initiative tout a fait inhabituelle », je me suis exprimé contre les deux propositions de François Hollande. Qu’une discussion ait lieu en campagne électorale est en effet très surprenant ! Surtout si elle porte sur le programme d’un candidat. Car comme le dit l’article en défense de François Hollande, ma critique s’exprime alors que « François Hollande n’a pas dit autre chose que son programme mentionne sur la décentralisation ». On se pince ! Engager une discussion au moment où une idée est exprimée en public, de manière volontairement solennelle et adaptée au lieu où elle est énoncée, serait une surprise. Tel est le journalisme politique dorénavant !


1 335 commentaires à “Une nouvelle frontière pour l’Humanité”

Pages : « 117 18 19 20 21 [22] 23 24 25 26 27 »

  1. 1051
    naif dit:

    un révolté dit à 20h03
    2 choses : ces mineurs qui en bande tuent de 2 balles dans la tete un autre jeune et puis ce Sarko dont je viens de lire un article sur Médiapart concernant l'achat et la revente d'un appartement sur une ile face à la Défense, je ne peux (et ne veut) pas croire que ce type puisse etre réélu. Jean-Luc remettrait un peu d'humain dans ce monde grave, mais que l'on me rassure on ne va tout de même pas permettre sa réélection.

    Battre NS est notre objectif. J'ai comme l'impression que vous n'êtes pas convaincu de notre résolution à le sortir. JL Mélenchon va battre NS. Je ne vois pas le rapport avec le fait divers. Ni l'achat et la revente d'un appartement. Précisez votre pensée !

  2. 1052
    Jean-Luc T dit:

    @ a.andré 20h11
    Il ne faut pas jouer petit bras, ce que vous dites est vrai pour aujourd'hui, mais le Front de Gauche c'est l'avenir, si nous voulons que l'avenir soit meilleur pour nos enfants et nos petits-enfants, il faut un grand projet. Les bases sont déjà en germe dans le discours de Villeurbanne et plus encore dans celui de la Réunion, accessibles l'un et l'autre dans les archives de la vidéothèques. Certains (à la ramasse) nous traitent d'archaïques, alors qu'ils sont derniers remparts du 20ème, 19ème siècle? Profitons du visionnaire qui nous entraîne et voyons grand. "L'Humain de demain d'abord" et nous avec.

  3. 1053
    michelp dit:

    59jeannot 20h21
    "La france peut s'en sortir- PS-Centre: le débat"? Là ça sent vraiment le sapin. Ce n'est plus aux commandes d'un pédalo qu'ils avancent mais à la barre du Titanic. Vite, Linnemann, Emanuelli and co, aux chaloupes!

  4. 1054
    labolle dit:

    bonsoir
    Effectivement vous devez être un poil fatigué, tout etait génial avant le passage "Je conviens qu’une telle espérance après tant de mois" et la suite, pourquoi vous abaissez à ça ? Les journalistes raconte des conneries soit, au moins sur votre blog les propos sont intelligent, c'est inutile d'en remettre une couche sur eux, à priori la personne qui arrive sur votre blog est plutot un sympathisant. Restez vous meme et allez droit au but !
    Pour revenir sur l'idée d'habitat sous la mer, vous connaissez sans doute l'architecte Jacques Rougeries qui oeuvre depuis deja plus de 20 ans pour cela, helas actuellement il construit plus de trucs au quatar, pour survivre, je vous invite à re découvrir le concept des Meriens initié par Jacques Rougerie et illustré par Jean Giraud (Moebius) que nous venont helas de perdre, qui retrace exactement votre vision d'une vie "avec la mer", d'une agriculture sous marine et pour finir juste une phrase de Dali : y'a rien à gratter sur la lune ! Si l'on avait mis la meme energie à s'occuper de la ce qu'il y a sous la mer...
    Bon courage et bonne chance

  5. 1055
    Louise dit:

    Suite @Lecabestan 22h47
    J'ai aussi écouté cette émission avec Fabrice Arfi de Médiapart et l'on comprenait que si le PS et Hollande ne sont pas plus virulents pour dénoncer la corruption à droite, c'est à cause de leurs propres casseroles Guérini à Marseille et je ne sais plus qui dans le Pas-de-Calais. Je te tiens, tu me tiens par la barbichette... Eva Joly est à son aise pour dénoncer cette corruption.
    C'est affligeant.
    Affligeant comme Hollande ce soir à Mont-de-Marsan : "Je ne suis pas un candidat comme les autres parce que je dois être le prochain Président de la République", oui quand tu seras grand !

  6. 1056
    Courrierlecteur dit:

    @ Webmaster suite au message de Sylvain à 22h09:
    "Les amis, je voudrais revenir sur les propos du webmestre qui disait tout à l'heure qu'il traitait actuellement 52 000 entrées par jour. Ce qui représenterait un peu plus de 1 000 000 (1 million) sur 20 jours! Je ne sais pas ce que ça représente sur le web mais je trouve ces chiffres énormes!"

    Halte aux cadences infernales ! Non, c'est une boutade.
    Courage Citoyens, en route pour la 6ème République.
    Beau travail.

  7. 1057
    Messaoud dit:

    J - 23, si j'ai bien compté, le rythme s'intensifie entre les évènements politiques, les assemblées citoyennes, le tractage, les manifs, le boulot, heureusement que beaucoup de potion magique est disponible dans ce blog. Alors on lâche rien jusqu'au bout, on débarque sans ménagement l'équipe de pieds nickelés et on fait le boulot.
    Résistance!

  8. 1058
    mrben dit:

    Super l'interview sur France Info !
    Merci plus haut pour avoir dégotté le livre PS / MoDem (qui va tomber comme un cheveu sur la soupe). Ce week-end je sens que je vais convertir deux personnes en leur sortant l'édito de Thomas Legrand sur la similitude des programmes et la potentielle alliance avec Bayrou pour l'assemblée et la dépêche sur le livre PS / MoDem.
    Et la vidéo de France Info.

  9. 1059
    Paul.G dit:

    Jean Luc doit absolument démonter la droite en mitingue.
    J'étais hier au soir, pour voir l'ambiance, à un meeting local du PS. Jai pu y rencontrer des personnes qui voulaient voter FdG et qui commencent à changer d'avis par peur de voir l'horrible repasser.
    Je redis qu'il ne faut pas louper ce moment crucial, si le FdG et son leader se cantonnent à des diatribes avec le PS, nous finirons à moins de 10%, et l'horrible arrivera.
    C'est mon analyse.
    Cassons et cassons et cassons l'UMP !

  10. 1060
    olivier simon dit:

    Les agences de notation sont réapparues à envoyé spécial ce soir. C'est vrai depuis que Sarkozy est candidat plus un mot sur elles comme quoi il y a bien collusion entre les deux et qu'elles lui servent bien pour mener sa politique de raquette du peuple. Cela prépare aussi sans doute une menace de baisse de la note si Sarko est toujours à la traine entre les deux tours, vous verez. La première chose à faire au pouvoir est de rompre tous les contrats passées avec elles.

  11. 1061
    labolle dit:

    Il y a beaucoup de similitudes entre Jean-Luc Mélenchon et Bayrou meme si cela gène beaucoup de personnes. Il s'agit de 2 candidats qui souhaitent avant tout que la France se redresse et non d'avoir un poste. Il s'agit de 2 humanistes. Une potentielle alliance Mélenchon/Bayrou. L'affaire est entendue.
    Pour certain ça ressemble à du sacrilège, écoutez un peu Bayrou, y'a moyen ! Il n'est pas aussi à droite qu'il veut bien le faire paraitre, comme il est un peu "à la ramasse" qu'il ne supporte ni Sarko ni Hollande, je pense qu'entre intellos ils peuvent s'entendre et là alors ça va changer !

  12. 1062
    Avenir dit:

    Se projeter au-delà des prochaines échéances électorales et parler dès maintenant de l’avenir radieux que nous souhaitons construire est bien vu de la part des animateurs de nos partis. En constatant que nous faisons de la politique, autrement, les citoyens encore dé-conscientisés rejoindrons notre dynamique et tous ensemble, organisés et efficaces, nous arriverons même à convertir la Marine pour que ses canons, tournés vers le ciel, ne servent plus qu’aux feux d’artifices colorés.

  13. 1063
    Jean Jolly dit:

    Jean-Luc, soutenu par l'équipe du Front de Gauche, aura exposé la nécessité d'exploiter cette masse d'énergie considérable que représentent les océans, tout en se responsabilisant sur l'écosystème qui est ou devrait être notre préoccupation première (juste pour la survie)... c'est un défi extraordinaire et porteur d'espoir qui engrangera des milliers d'emplois.
    Malheureusement, les lobbys du pétrole et du nucléaire pensent notre planète comme un citron qu'il faut presser jusqu'à la dernière goutte... y compris les pépins que nous sommes.
    L'écologie ne se décide pas sur un coin de table, c'est un sujet sérieux.

  14. 1064
    Yannick (sympathisant pdg) dit:

    @labolle
    Quand bien même Jean-Luc Mélenchon serait pris d'un délire l'amenant à s'allier avec Bayrou, il ne se trouve ici personne qui le suivrait lui, en oubliant les idées que nous défendons depuis maintenant des mois. Etre plus haut dans les sondages, et + bas dans les revendications, c'est pas notre vision des choses. Nous, c'est plus haut, et plus haut.

  15. 1065
    Adrien dit:

    Je ne sais pas combien de personnes étaient au meeting du PS à Nice. Sur toutes les chaînes, les images superbement bien triées, n'ont pas montré une seule fois la foule ! Que des plans serrés sur le pupitre du candidat. Une superbe manipulation de cadre. Nous, ils ne nous auraient pas manqué avec leurs plans larges, de face, de dos, de gauche, de droite.
    Merci à toutes les composantes du FdG d'avoir élaboré un tel programme à l'ossature de la "Planification Ecologique". Merci aussi d'avoir choisi J.L. Mélenchon, car toutes ses interventions sont une délectation de clarté et de précision. Son don de pédagogue fait rêver tellement il sait choisir les mots simples, les explications qui nous permettent de comprendre et maintenant de ne plus craindre d'affronter n'importe qui pour convaincre. Je vous certifie que ça marche, j’ai allumé la lumière chez pas mal de personnes qui étaient dans le noir et qui se remettent à retrouvé le goût du possible
    Je me rends compte, dès qu'on explique la dette par le simple exemple de la durée moyenne de 7 ans et 31 jours à l'adossement au PIB ; mais aussi l’exemple de remboursement d'un prêt personnel d'habitation sur une seule année de salaire ; cela fait "mouche" chez les gens qui restaient enfermés dans ce formatage à la pensée unique que la seule solution basée sur la peur était la rigueur.
    Tous à Toulouse le 5 avril. Je sais que la place du Capitole sera trop petite car elle va être pleine « à ras-bord » !

  16. 1066
    Charles dit:

    Au secours, le MES en pire!
    Demain à Copenhague, il semblerait que Baroin ait reçu mandat pour exiger le relèvement du plafond de participation de 500 milliards d'€ à 1000 Milliards d'€, le consensus probable sera probablement de 700Md€, mais la France va demander plus. (Encore un signe que NS ne compte pas gagner, ce serait un super moyen de mettre le prochain gouvt encore plus en difficulté)
    La Grèce, l'Espagne, le Portugal, l'Italie, les Pays Bas rament tous avec les coupes budgétaires préconisées par le Machin Economique de Servage!
    Et l'autre là, il va mendier un petit article sur la relance après avoir préconisé une abstention "dynamique et agressive"!?
    C'est vraiment flippant de voir que les "utilistes" hésitent encore! Il n'y a que la relance qui peut nous sauver, et ça bien des "centristes" le savent, sans l'avouer!
    Source: Le Figaro (pas dans mes habitudes, mais bon!)

  17. 1067
    Omar dit:

    Deux remarques courtes en songeant à la masse de travail de notre valeureux Webmestre.
    1) Je ne cesse de m'étonner des scores qu'on attribue à Sarkozy. Voilà un président qui ne peut se déplacer sans les flics et avec un public choisi sous peine de se faire lyncher et qui est très impopulaire. Chirac moins détesté que lui a fait 19% en 2002 et lui on lui donne jusqu'à 30%(!). C'est impossible à mes yeux. On verra le 22 si je me plante.
    2) ce qui découle du 1, c'est que celui qui devrait en premier lieu s'inquiéter de la dynamique Mélenchon, c'est Sarkozy lui même qui risque de se faire éjecter du second tour, et ça en revanche je le vois gros comme une maison à l'horizon. Mais cette droite au pouvoir est tellement c.... qu'elle ne s'imagine même pas cela. Donc ils valorisent hypocritement Mélenchon en croyant faire du mal à Hollande. Ça risque fort de s'appeler l'arroseur arrosé. Alors le vote utile, bof...

  18. 1068
    Avenir dit:

    Bonjour Labolle et Yannick,
    En effet, notre projet destiné à satisfaire le grand nombre réussira à s'imposer et le petit nombre des nantis sera obligé de composer avec ou de s'en aller... Au FdG nous nous inscrivons tous dans le long terme et comme les batisseurs de cathédrales nous savons que nos arrières petits enfants auront encore du grain à moudre pour faire de notre levain un pain de vie pour tous les humains.

  19. 1069
    j-jour dit:

    Paul.G,
    Ce que vous écrivez me renforce dans mon impression que le PS et Hollande sont inaudibles dans leurs attaques de Sarkozy, coincés qu'ils sont par la politique d'austérité à laquelle ils veulent nous soumettre et la compromission dont ils ont fait preuve sur les traités européens. Et les sympathisants FdG qui préfèreraient voter Hollande pour sauver les meubles perdraient tout en le faisant. Le PS, incapable tout seul de le faire de manière radicale, compte sur Jean-Luc Mélenchon pour casser Sarkozy. La Gauche ne peut gagner qu'en plaçant Mélenchon en tête.

  20. 1070
    julie dit:

    @paul G.
    C'est où le problème? Parce que toutes les propositions du FdG correspondent à peu près à celle de NS? Arrêtez de nous dire ce qu'il faut faire, lors de vos meetings locaux PS, tapez sur NS et surtout sur madame Le Pen plutôt que sur le FdG. Vous trouvez stupide ce que j'écris ? Peut-être avez vous raison. Donc arrêtons cette comédie.
    bonne soirée

  21. 1071
    Paton dit:

    Ce soir, repas entre amis. Discussion politique avec une copine présente à Bastille, mais qui veut voter Hollande pour les raisons que vous connaissez. Fidèle de ce blog, j'ai repris l'argument imparable : la hausse de Mélenchon fait monter la gauche tout entière et rend mathématiquement impossible l'accident du 21 avril ! Et hop... une voie de plus pour le FdG. Et Paton a trois autres cibles en vue. Courage à vous tous !

  22. 1072
    julie dit:

    Meeting nice de FH. Nice matin parle de 2000 personnes.

  23. 1073
    Courrierlecteur dit:

    @labolle à 23h47
    "une potentielle alliance Mélenchon/Bayrou"

    Avec Bayrou sur le plan économique, ce n'est pas possible, il est pour la rigueur(France info ce matin). Mais avec les électeurs à Bayrou pas de problèmes (à mon avis) pour les raisons évoquées et d'autres(voir mes messages précédents). Le mouvement front de gauche prend de l'ampleur, évolue vers un front du peuple. Au delà de l'aspect économique (rééquilibrage des richesses) les valeurs républicaines (6ème République) peuvent séduire tous les citoyens. Par contre (c'est un avis personnel, de mon point de vue, sans avoir connaissance de tous les paramètres,) la moindre négociation avec le PS ou autre, avant le premier tour, pourrait avoir un effet déplorable sur la dynamique républicaine en cours.

  24. 1074
    ric hunter dit:

    @jojo (976)
    Votre raisonnement ne tient pas la route, car si FH est au 2nd tour et qu'il se tourne vers FB, il aura peut-être ses électeurs, mais alors il perdra une part non négligeable des électeurs du FdG qui se réfugieront dans l'abstention. Au total cela ne fera pas les 50,1% nécessaire pour être élu ! En ce qui concerne les législatives, même si le FdG pourra constituer une force non négligeable, le PS en s'associant avec les centristes auront certainement la majorité absolue, car les français qui viendrait élire FH, en toute logique, depuis l'inversion des législatives et présidentielles (merci JOSPIN !), voteraient pour les candidats du PS afin de ne pas bloquer les institutions de notre chère Vème République !
    Conclusion : il vaut mieux voter pour ses convictions et ce que l'on ressent au fond de son coeur afin d'être en harmonie absolue avec sa conscience !

  25. 1075
    Fred dit:

    Ce soir encore je suis allé poser des affiches "prennez le pouvoir".
    Au départ j'avais un peu peur de le faire (gendarmerie, policier ou gars de FN...) mais maintenant j'éprouve une certaine fierté et je considere que c'est presque un geste citoyen.
    Mon meilleur passage c'est d'avoir recouvert 2 affiche de marine :-) jouissif !
    Si nous nous y'mettons tous ensemble on peut y'arriver.

  26. 1076
    Menjine dit:

    @ Paul et aux autres du vote "utile"
    Si le PS avait pour objectif de réduire Sarkozy et sa politique de droite très extrême, il fallait commencer par ne pas s'abstenir même dynamiquement lors du vote sur le MES.
    Nous on les a averti un par un et on a vu : les socialistes majoritaires au Sénat ont laissé les mains libres à la droite. Qu'ils gardent leurs mains pures, nous on combat. Prière de ne pas nous faire la leçon car quand il le fallait vous n'avez servi à rien de positif. Nous, nous sommes utiles et pas seulement en paroles. Oui nous voulons battre la droite, mais pour faire une politique de gauche, pas pour voir de flasques et pâles indécis au pouvoir.
    Au point où nous en sommes de réflexion, de connaissances, de qualité d'union entre nous et de force nous serons contents de voir Sarkozy ailleurs,on s'y emploiera, mais cela ne nous suffit pas: nous sommes en marche vers la nouvelle constituante, la sociale et la planification écologique.
    On se passera de vous les appareils momifiés,mais vous ne pourrez faire sans nous le peuple en marche.
    Si vous n'avez pas compris que les discours sont de gauche, que la pusillanimité et la trouille sont dépassées pour un bon nombre d'entre nous parce qu'il y a nécessité, pas simplement désir, nécessité de changer, plus personne ne peut vivre avec ce smic, on n'en peut plus du prix des lunettes et des dentiers, on veut du travail, on ne payera plus pour ceux qui vivent avec plus de 30 000 euros par mois, on veut vivre longtemps après avoir travaillé dignement et pour cela on veut la retraite à 60 ans, Alors on vote Mélenchon car il est utilissime, et que son projet celui du fdg qui est celui du peuple unitaire est cohérent. Le vote Hollande c'est un vote de renoncement de soumission.

  27. 1077
    Oliv dit:

    Je rêve encore de ce monde où quelques hommes étaient assis au bord de l'océan, à cent métres de leur usine de désalement, invisible et silencieuse, à pécher au bouchon, à deviser entre eux, ingénieurs, ouvriers et techniciens, du corail qui préfère la petite turbine aux crabes qui se cachent sous les boués marémotrices et de ces foutus goëlans qui nichent aux abris des éoliennes, des aimants permanents qui ne s'expliquent pas.
    Riant tous amèrement du mal qui a été fait au nom de rien ni personne, du fric, du nucléaire et des pesticides, faisant des vannes à deux balles entre amis sur ce mai 2012 qui a changé le monde, il y a 100 ans déjà...
    Comme aujourd'hui nous rions de la Terre plate, les archéologues et autres humains du futur si nous leur permettont d'exister feront des vannes à deux balles, et tant mieux !
    Et le sel de l'usine ne sera pas un déchet nucléaire à enfouir mille mètres sous terre pour cent mille ans (Onkalo, Finlande), mais une denrée si précieuse qu'elle fut monnaie pendant des siècles.
    Les cycles dans les cycles.
    Seul le FdG et la Planification Ecologique me permettent ce réve.

  28. 1078
    Jonathan L. dit:

    "Ne pas taper sur le PS, mais plutôt sur Sarkozy" disent les porte-parole Socialistes...C'est qu'ils ne regardent pas beaucoup nos meetings...Sarkozy on le démonte, Hollande c'est pas pareil, on le détricote pour lui montrer là ou le bas blesse (mais comme tout projet politique il faut qu'il soit cohérent). Eh oui, et pas pour lui récupérer ses voix ni pour lui nuire, sachant que de toute façon ce respect on le donne à ceux qui portent en eux les idéaux de gauche, mais on le fait car il faut, nous gauche "rassemblable"enlever les poutres dans notre regard sur l'avenir de la France et de l'Europe avant d'aller en bande dénicher la botte de foin du FNUMP (ce qu'a fait Mélanchon symboliquement et dans les actes en quittant le PS)

    Aux sympathisants PS qui passez, si je pouvais vous faire passer un message, ce serai de se rendre compte qu'il reste encore deux semaines, mais aussi qu'il n'en reste que deux...il serai temps de se remuer les méninges une bonne fois pour toute afin de comprendre où tout cela nous mène!

  29. 1079
    Antoine D. dit:

    @Jean-Luc Mélenchon
    Salut ! Ca fait plaisir, des milliers de visites et de commentaires sur ce blog !
    La campagne bat son plein, et les meetings prévus (à Vierzon et Limoges je crois) sont autant de grands rassemblements attendus. Cependant, le débat sur les grandes chaînes nationales (radio et etélévision), dans des plages de grande audience, a aussi une importance capitale. Le débat médiatisé (radio-télévisuel), distancié, avec le cadre que l'on connaît bien, et que nous pouvons en outre déplorer, permet invariablement de capter et de diffuser ce qui sera ensuite concentré et abouti dans le rassemblement (le meeting vivant).
    De la même manière, les forces vivantes et concentrées d'un rassemblement concret éprouvent, à juste titre, le désir du miroir et de la distanciation (presse, radio, télé).
    Bien à vous.

  30. 1080
    Jean-Pierre André dit:

    Eh bien, gardons nous d'aller vers autre chose que ce qui nous préoccupe. Le plus large score au premier tour est un but, être présent au second en est un autre. Mais pourquoi ne pas rêver un peu ? Souvenons nous en 1981... Les précédentes échéances électorales n'avaient cessé de souffler le chaud et le froid. Succès aux élections locales, claque aux nationales. "L'Union de la gauche" dénoncée puis renouée aussi.
    Cette fois, si l'Union se fait, elle se sera sur d'autres bases. Je préfère qu'elles soient politiques et dans un rapport de force que sur du sociétal comme aime tant le faire le PS. Je crois aussi que le Front de Gauche n'aurait rien à gagner sur le terrain de la dénonciation de Sarkozy et de son "apparence musulmane". Il a voulu éviter de dire d'apparence "maghrébine" et il est tombé de Charybde en Scylla. Cette maladresse verbale ne serait au mieux qu'un os à ronger. Alors que Marine L P, elle n'a pas asséné ses ignominies sur les "bateaux pleins de M. Merah" par maladresse.
    Non, pour moi, j'espère qu'il sera possible qu'un lien soit fait avec les espagnols en grève, avec les manifestants italiens et grecs sur la calamité des politiques proposées par les sociaux démocrates comme par la droite. Je n'ose plus espérer que la presse le fasse sinon pour dire que cela va "inquiéter les marchés".
    J'espère que les meetings rassembleront toujours plus de monde, toujours plus motivés. Je me dis que quoi qu'il arrive, je n'ai rien à perdre. Un score supérieur au Front National et à Bayrou et c'est sans doute le premier pas vers la reconquête des esprits. Une présence au second tour contre toute logique arithmétique électorale ? C'est peut-être un coup d'arrêt aux dérives libérales du PS. Et après tout, pourquoi pas la...

  31. 1081
    Greg_95 dit:

    Gros coup de blues ce soir...
    Je suis animateur dans un foyer pour jeunes travailleurs (FJT pour les intimes) en banlieue parisienne. Presque 150 jeunes de 18 à 30 ans vivent dans cette résidence. Principalement de jeunes Français issus de l'immigration (comme on dit) ou originaires des DOM. Presque tous travaillent (interim,CDI, CDD, apprentissage).
    J'avais organisé une soirée spéciale "présidentielles 2012", en partenariat avec un philosophe. L'idée était de présenter, aussi impartialement que possible, les divers programmes politiques et d'en débattre. Quelques belles affiches disposées dans le hall d'entrée depuis quelques jours pour présenter la soirée, les programmes des différents candidats à disposition sur une table depuis quelques jours également, de la communication orale, etc... Mais à 20h, personne pour participer au débat... Nous voilà donc parti, avec le philosophe, pour faire du porte à porte. Quand les portes s'ouvrent, les jeunes nous disent qu'ils n'aiment pas la politique, qu'ils n'y comprennent rien, que de toute façon rien ne change jamais. En ramant et en promettant que "ça ne sera pas long" on arrive à convaincre une dizaine de personnes de participer. Et là, c'est le drame. Devant les photos des 10 candidats, tous reconnaissent NS et MLP, mais aucun ne peut citer d'autre nom. Un jeune homme me montre Mélenchon en disant "celui-là, il n'aime pas les étrangers". Je lui demande pourquoi il pense ça. Il ne sait pas vraiment, on lui a dit ça... Pour présenter Dupont Aignan, le philosophe explique qu'il est gaulliste. Une jeune femme ("d'apparence catholique" comme dirait NS) dit très sérieusement "ah, oui, les Gaulois"...
    Ensuite, il faut expliquer ce que sont la droite et la gauche. Après l'explication basique une autre jeune femme me demande : "donc pour voter contre Sarkozy, il faut voter à droite alors ?" Gloups... On a du se planter quelque part dans l'explication...
    Après, on parle de la taxation des riches, en leur demandant ce qu'ils en pensent.
    Les réponses sont terribles : "il ne faut pas trop leur prendre, c'est eux qui créent les emplois", "c'est pas normal de leur prendre 75% de ce qu'ils ont gagné, c'est du n'importe quoi"… Bon, on s'est accroché et on a ramé pour essayer d'allumer la lumière. Mais les bases politiques des jeunes présents ce soir étaient tellement faibles qu'il était bien-sûr impossible de débattre. il fallait tenter d'apporter des connaissances élémentaires.
    Pour éviter la manipulation du peuple par n'importe quel apprenti dictateur ou oligarque, il faut qu'il soit éduqué politiquement. Au moins pour savoir ce qu'est la droite et la gauche et comprendre où est son intérêt... Ce que j'ai constaté ce soir, c'est que cela ne va pas de soit.
    Je lance donc un appel pour que partout où c'est possible, des militants aillent à la rencontre des jeunes pour leur donner ces bases politiques.
    Ce travail sera de longue allène, il devra se poursuivre bien après les 2 élections.
    Et si vous avez des idées d'actions ludiques à mener auprès des jeunes adultes résidants dans le foyer où je bosse, pour leur "allumer la lumière", je suis bien sûr tout ouïe !
    Résistance !

  32. 1082
    Barbara dit:

    Les gars, je viens de rentrer du taf (eh oui...) et je suis comme chaque soir si heureuse de vous lire. Bravo à tous, non, on ne lâche rien, ni personne, le voisin, la boulangère, les controleurs (véridique, ça m'a couté cher mais ça nous vaut deux voix de plus) mais attention à une chose. Je lis certains d'entre vous sur-convaincus (tant mieux et je le suis aussi) tenir des réflexions de "jugement" face aux électeurs. Ils existent également dans ce pays, comme nous le savons, des électeurs Centristes, UMP, FN et abstentionnistes. (Ainsi que nos alliés et amis NPA, écolos, etc) Bon. Je ne suis pas d'accord avec les politiques que proposent ces partis et je pense avoir dans ma besace un nombre incalculable d'arguments qui font réfléchir les gens, se poser les bonnes questions, chercher les bonnes réponses mais en aucun cas je me présenterai face à quelqu'un en ayant un jugement du type "ils en sont encore au mode "servile"", pour ne citer que Jean mais tu n'es vraiment pas le seul. Comment voulez-vous rassembler les citoyens ? Avant de me réveiller, moi aussi j'étais servile, moi non plus je n'avais pas d'argument, pas les bonnes questions. Si les gens nous lisent, qu'ils y trouvent l'Humain d'abord. Les socialistes (entre autre mais bcp le sont) passent sur ce blog, les gens sont capable de raisonner, restons dans l'échange, l'argumentaire, l'encouragement, la réflexion, etc. Car si je passais ici pour la première fois je n'apprécierais pas de me faire "insulter" (grand mot).
    Donc, douceur, amour, humanité, non ? Qu'en pensez-vous ?
    @Charles 1068 : Incroyable ce truc ! Mais c'est aberrant ! Merci de nous le faire savoir.
    Merci de m'avoir lu. On lâche rien ni personne.
    Fraternellement.

  33. 1083
    Barbara dit:

    @Greg95 1092
    Allez mon frère, on lâche rien. Les petits ruisseaux font les grandes rivières. Peut-être que certains d'entre eux voteront PdG ou voterons tout cours la prochaine fois, et toi tu es là, bien conscient, et ça compte autant. Courage ! C'est la m**** mais ça passe toujours, pour un bonheur ou un autre. Lâche rien mon frère. Et dis toi un truc : chez les oligarques, tout le monde sait qui est Mélenchon ! Courage ! Bisous doux.

  34. 1084
    Pat dit:

    C'est une véritable force qui est en train de monter monter, jusqu'ou?
    J'étais de la Bastille un plaisir immense. J'écoute vos entretiens, celui de Médiatpart et avec les journalistes corses. On échange au boulot sur les terrasses: l'intérêt et le sérieux cotoie l'intelligence et la détermination.
    Soyons vigilants face aux provocations qui ne vont pas manquer, les oligarques et leurs valets vont commencer à s'énerver.
    Apres ces heures d'avion et ce beau texte sur la mer (a reprendre à tête reposée), un peu de repos JlM avant Toulouse, Marseille et la dernière ligne droite, avant d'aller au 2ieme tour.
    Merci pour l'espoir le retour aux échanges appuyés et pour cette préparation a la sixieme république!
    On lache rien!

  35. 1085
    Jean Jolly dit:

    @ Antoine D
    Oublie tous ces beaux rêves de campagnes démocratiques, 90 % des médias sont dans les mains du capital, la dernière estimation de liberté de la presse française était de l'ordre du quarante-quatrième rang, les "Mensondages" sont, comme indiqués, aussi dans les mêmes mains.
    J'implore les français (dans un premier temps, échéances obligent) à se réveiller... le reste de l'Europe suivra et certainement le monde, puisque seules les idées progressistes font progresser.

  36. 1086
    Annie penseelibre dit:

    Des vents contraires commencent à souffler dans le PS. Pas mal de militants se sont convaincus que le mieux était de voter Mélenchon, d'autres vilipendent Mélenchon le prenant pour l'allié objectif de Sarkozy.
    Ceux qui voteront Mélenchon ne s'en vantent sans doute pas, mais se le disent entre eux comme une évidence. Les autres ont la haine aux lèvres. Ils regrettent tellement cet ordre établi du libéralisme, les gros contre les petits. Mais le peuple de France n'attendait que ça : le retour à sa tradition de fraternité, d'égalité et de liberté. Il suffisait que certains leurs disent : mais oses mon gars, la fille, va où ton cœur te porte naturellement. Et sa joie de vivre, sourire aux lèvres lui revient.
    Et c'est le printemps.

  37. 1087
    Antigone dit:

    @Greg95 1092
    En fait le mieux avec les jeunes dépolitisés c'est y aller par la fête, l'image, le spectacle ou la culture. Voilà par exemple la rumba catalana Ou comment en dansant dans une banque : on crée un évènement politique et culturel pour les gens présents et du coup ils comprennent ce qui leur arrive. En tout cas ça donne la pêche.

  38. 1088
    xuxu dit:

    Nos têtes (dures) hurlent devant l'obstruction, quand ce n'est pas la collusion médias, d'autant qu'ils (les mêmes) sont seuls à faire cette campagne ! Pourquoi ? Mais parce qu'ils rentrent chez nous et chez tous. C'est à l'heure actuelle l'outils principal. Me souvient d'une affiche de 68 : avoir la télé c'est avoir un CRS dans la maison.
    Cloclo déshabillait de plus en plus les Claudettes pour maintenir l'auditoire en haleine. J'ai dans l'idée qu'vec Nico, les bimbos du JT vont terminer à poil.

  39. 1089
    xuxu dit:

    Après avoir posé ce petit mot, je relis les messages qui précèdent et je vois que beaucoup de bêtises sont passées. Il doit dormir le WM ! Profites mec. Recomposes !
    On est avec toi...

  40. 1090
    Félix Porras dit:

    Jean-Luc, permet moi de te tutoyer et de t'appeler par ton prénom. Car à bientôt mes 49 ans tu es un aîné et cela faisait longtemps que j'attendais,comme beaucoup la venue d'un tel homme. Cinq ans de sarkozismze,on a mangé 5 ans,+ ses périodes ministérieles,comment les gens peuvent avaler tant de couleuvres? Comme toi,j'ai connu quelques présidents,mais jurons-nous que ce type "no pasara"!
    Mon parcour de fils de prolo dira que dans ma vie j'ai monté 3 sociétés,et dans divers domaines,je suis un entrepreneur,mais j'ai connu aussi la précarité de l'interim dans les années 80.
    Et bein c'est pas parce que je suis "petit patron" que je ne dois pas partager les bonnes idées.
    Beaucoups on attendu longtemps tout ceci,dans leurs frustrations sociales.
    Je disais il y a quelques années,qu'il nous manquait un homme avec la gnaque,le verbe,l'intellect,et capable de galvaniser les foules pour leurs donner un espoir dans ce monde où règne le mépris d'une poignée de puissants politiques et affairistes.
    Je suis pour la première fois heureux dans ma vie de vivre cette époque. Oui. L'espoir. L'espoir que nos vies ne soient plus bradées et insultées dans cette guerre économique,l'espoir d'une paix sociale,l'espoir d'une refonte d'un système plus vertueux et égalitaire.
    Nous voyons bien ce qui se passe en Europe,tous ces mouvements de révoltes,l'Espagne (mon pays d'origine), l'Italie,la pauvre Grèce, et même l'Angleterre! Maudits soient les journaleux soudoyés par les puissants qui nous manipulent et nous cachent tant de vérités!
    Comme disait Gainsbarre: "injures un jour,les banirons"!
    Cette dernière ligne droite est la plus dure pour toi,nous le savons. Alors ménages toi!
    Et saches qu'en tant qu'individu,tu vis quelque chose d'exceptionel,une...

  41. 1091
    Geneviève dit:

    Je rêve de voir enfin perler la sueur sur le front de Sarkozy et vous êtes le seul à avoir le talent et l'envergure pour cela. Il faut à tout prix que vous passiez au deuxième tour. Ensuite ? Victoire ! Vos idées sont bien trop grandes pour qu'elles s'arrêtent en si bon chemin. Je suis de tout coeur avec vous !
    Vive le Front de gauche !
    Une sympatisante du plat pays

  42. 1092
    Oliv dit:

    Mes amis,
    Je ne vois jamais ici, ni n'imagine aucun de nous se battre avec les tristes armes devenues banales : calomnies, insultes, déformations et autres grossiers coups bas.
    Le fossé est devenu si immense entre l'Humain et la chose qu'on nous impose comme naturelle que les mots assasins sont impuissants à nous tromper.
    Que les gardiens nous nomment hystériques, sarkozistes, staliniens ou utopistes, rien n'y fait. Malgré la tension immense, malgré l'effacement et la mise au banc que nous subissons, comme toujours ont subi ceux qui disaient la vérité. Ceci n'est pas une "victimisation" pour reprendre la nov-langue imposée pour supprimer la pensée. Ceci est mon plus grand bonheur ! Les larmes au cœur de croiser ici et partout des gens qui pourraient être mes grand-parents ! Mes parents ou bien mes enfants ! Qui tous relèvent la tête comme moi. Qui tous se préparaient à l'agonie violente et programmée de l'humanité ! Et nous, nous sommes l'avant-garde ! Nous disons la vie ! Le bonheur simple et cosmique qui ne se mesure pas à l'étalon pognon !
    Les plus grandes choses sont à faire. Comme disait Eluard "Si nous le voulions, il n'y aurait que des merveilles"
    Ce grand peuple de France se lève, une fois encore, et avec nous les peuples d'Europe et du monde entier.

  43. 1093
    "éducpop dit:

    Celui qui marche devant, ça pourrait être le titre d'un film sur le combat des indiens pour résister aux affreux colons qui déferlaient sur la prairie en ignorant tout de la nature et du grand esprit.Celui qui marche devant doit prendre le meilleur chemin, sinon tout le monde suit pour rien, et là il faut bien regarder la route.On va à l'élysée, pas rue de solférino, encore moins au chateau de machin chouette.Il faut y aller directement, puisque la couverture médiatique de la campagne du front de gauche est réduite au maximum notre candidat, valeureux sachem, doit utiliser les moyens dont il dispose pour assiéger son ennemi, celui dont les hommes ont pillé le pays. Le cri de guerre c'est : plus jamais ça ! Le front de gauche est la tribu des braves que des grattes papier traitent de sauvages. Leurs misérables feuilles de chou sont l'écho de la peur des soi disant notable corrompus, mais on entend le bruit du galop des chevaux qui arrivent, voilà les tribus qui se rassemblent. Qu'est-ce qu'on fait, on attaque ?

  44. 1094
    Damien dit:

    @ Fred: plus tu milites (du latin milites > le soldat ;-) moins tu appréhendes et plus ta conscience citoyenne s'exacerbe !
    Là je vais tracter en gare avec 3 camarades, idem lundi matin (et pourtant je travaille de nuit!). Sans oublier que je colle aussi, je "courrielle", je convaincs mon entourage et plus largement, bref, on est sur le pont à fond le nez dans le guidon, chaque goutte de sueur va compter, la course de vitesse est engagée !
    Amitiés,

  45. 1095
    laurence84 dit:

    bonjour à tous
    je réponds à Greg_95 (post 1086 et 1092) j'ai connu moi aussi des moments de blues en parlant avec des jeunes complètement rétifs à la politique. J'ai vu qu'ils ne connaissaient pas du tout les institutions de la France et il faut commencer par ça ; leur expliquer très simplement comment ça marche, le président, le premier ministre, l'assemblée etc... faire un dessin, et que ça ne soit pas long.
    Ensuite, parler de ce qui les touche.un référendum sur l'immigration, vous voteriez ? sur la peine de mort ? sur la dépénalisation du cannabis ? ça permet de parler politique tout de suite.
    Peut être trouver un jeune de leur age qui lui s'interresse déjà à toutes ces questions pour vous seconder... en tous les cas, courage ! et puis il y a la musique et les films.

  46. 1096
    Gilbert La Porte dit:

    @Adrien 1066 et un peu aussi @Jean-Luc Mélenchon (mais pour lui, je pense que cet argument, que j'ai déjà lu dans des ouvrages de Jacques Généreux et de lui-même, sortira dans les 15 derniers jours de la campagne. Stratégie, quand tu nous tiens !)
    L'argument sur la dette souveraine de la France que l'on doit apprécier au regard de la richesse produite par la France (grâce aux français et non français qui la produisent sur le territoire national, bien entendu) sur la durée de 7 ans et 31 jours, en la comparant avec le mécanisme de remboursement de la dette d'un ménage sur la durée de l'emprunt, n'est qu'un premier palier de l'argumentaire. En quelque sorte pour calmer les esprits formatés par le discours des oligarques financiers, néolibéraux et sociolibéraux.
    Quand vous parvenez à calmer ces esprits chagrins, à redresser leurs échines de vaincus d'avance tels les bourgeois de Calais, il ne faut pas en rester là. Il faut démontrer à quoi sert la manipulation des esprits avec le sujet de la dette souveraine, car il s'agit d'une manipulation. Elle sert à rendre les moutons dociles à la tonte et rien d'autres. A leur faire accepter toutes les politiques d'austérité qui permettront aux plus riches de continuer à se gaver sur le dos des autres qui n'osent même pas revendiqué une hausse du SMIC, de peur que les gros ne puissent plus continuer à se goinfrer en rabotant encore et encore le coût du travail. Il faut sortir cet argument massue, à mon sens, pour faire tomber l'autre camisole, celle du vote utile.

    Allez haut les coeurs. L'insurrection civique vaincra.

  47. 1097
    un révolté dit:

    @ naif1052
    N'ayez pas de doute, en tous les cas, sur ma volonté de sortir de ce systéme qui engendre de plus en plus de pauvreté par l'injustice. Avec des amis on a collé des affiches, tracté sur le marché et ce soir on fait une assemblée citoyenne pour essayer de sortir de l'info de nos médiac... D'autre part je voulais exprimer par mon dernier message les magouilles de notre président et les problémes soulevés à mon avis par la violence montrée par la télé, les vidéos, et surement les difficultés qu ont des parents à suivre leurs enfants. Je n'ai pas de doute sur le désir de tous ceux qui commentent sur ce blog de virer Sarko et n'ai aucune confiance en Hollandre. Permettez-moi seulement de dire que ce n'est pas encore gagné et pourtant on se bouge !

  48. 1098
    laurence dit:

    au sujet de FH: "Il n'a pas le gabarit d'un président de la République. Pour être président, il faut avoir été ministre et avoir beaucoup fréquenté l'international" et bien merci Mme Chirac, je suis entierement d'accord avec vous... ce sera peut être la seule fois ou je le serai.
    Résistance.

  49. 1099
    jean 76 dit:

    visiblement f.h ne changeras pas et n.s repassera! ah moins d'un ras de marée chez nous! mais des electeurs qu'on avaient convaincus doutent, donc ne lachons rien, fidelisons! car si il a echec de toute façon le ps dira que c'est nous! je pense que si il faut démonter le programme de n.s,il faut pas que sa se retourne qu'en faveur de f.h qui lui fait comme si on existait pas ou si peu!
    Jean-Luc Mélenchon devrait s'adresser aux électeurs socialistes sur la dette, la retraite à 60 ans, le pouvoir d'achat et la lutte contre le chômage, des sujets, des choix de société, car nous avons un programme de gauche qui dit clairement combien ça rapporte et non combien çà coute, comme trop souvent on l'entend !
    Je pense que dans la derniere quinzaine, il faut que des militants nationaux du PS appellent a voter pour Jean-Luc Mélenchon, seule façon pour gagner à gauche!

  50. 1100
    françois des landes dit:

    @greg 95
    Tout d'abord bravo pour ton initiative, même si tu as un sentiment d'échec, je suis sûr que ton message aura posé des bases. Je me souviens d'un copain (24 ans à l'époque) à qui je parlais de politique pour l'inviter à voter. Il m'a d'abord envoyé sous les roses en argumentant "c'est tous les mêmes ils promettent et ils font rien ". Après beaucoup de pédagogie il a avoué :"et puis je comprends rien à leur discours ". Je l'ai rassuré en lui disant que c'était fait exprès et que les politiques utilisaient un langage codé pour décourager les gens non initiés, en le rassurant sur le fait que son ignorance ne venait pas de lui, le dialogue a pu commencer et j'ai pu décoder avec lui les principes de la droite et de la gauche avec l'aide d'une encyclopédie. Mais je reconnais que la tâche à laquelle tu t'attaques est d'une toute ampleur.
    Bravo pour ton témoignage saisissant et bravo pour ton courage.

Pages : « 117 18 19 20 21 [22] 23 24 25 26 27 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive