26mar 12

A la Réunion, la Bastille sera prise

Une nouvelle frontière pour l’Humanité

Ce billet a été lu 124 746 fois.

ratp_15Voici une note volée aux heures dont il avait été décidé de les consacrer au pur repos après les heures et les heures d’action sans trêve de cette semaine. Elle a commencé à la Bastille, s’est continuée dans les visites de terrain sur fond de drame toulousain. Puis il y a eu un moment spécialement émouvant pour moi à l’association pour le droit de mourir dans la dignité. Et j’ai enchaîné avec un aller-retour à la Réunion. Vingt heures de vol, onze heures sur place, un discours essentiel pour moi, deux télés et deux radios ! Je fais court, pour une fois. Le temps de mettre noir sur blanc une idée que j’ai exprimée sur place et qui ne sera pas commentée ni reprise dans la mesure où il s’agit d’un sujet de fond sans embrouille ni dispute. J’ai écrit dans l’avion et au retour. Ça se voit un peu.

Les images d'illustration de ce billet ont été prises mardi 20 mars 2012 lors de la visite de Jean-Luc Mélenchon à l'atelier de réparation de RER de Massy dans l'Essonne. Photos : S. Burlot.

Je suis allé à la Réunion au prix d’une empreinte écologique déplorable puisque j’ai fait l’aller-retour en avion en partant le samedi soir et en rentrant le dimanche soir. De ma vie je n’ai fait un tel gâchis. Mais comment faire autrement ? J’avais promis d’aller outre-mer. Mon voyage en décembre a dû être annulé en dernière minute. J’avais prévu d’aller dans les caraïbes, en Guadeloupe puis en Martinique. A présent le temps m’est cruellement compté. Comment aurais-je pu ne pas revenir à la Réunion ? Je l’avais promis il y a un an. Depuis, le département a connu une insurrection contre la vie chère qui n’est pas éteinte, ratp_04loin s’en faut ! Dans ce contexte la radicalité concrète de notre programme est une réponse qui ouvre un horizon sans cela totalement cadenassé par le cercle de la misère et de l’impuissance politique.

J’y suis allé aussi parce que sur l’île se noue, avec la constitution du Front de Gauche, l’émergence d’une force politique totalement nouvelle. Nouvelle par son programme, évidemment. Il s’enracine dans plusieurs terreaux. D’abord celui acquis par l’expérience du pouvoir régional conduit jusqu’à peu par Paul Vergès. Puis celui du mouvement syndical qu’incarne Yvan Hoarrau, par ailleurs secrétaire général de la CGT-R, qui anime le comité départemental de soutien à ma candidature. Nous en étions là quand a eu lieu l’arrivée dans le Front de l’alliance des jeunes. Son président est Gilles Leperlier. Avec lui vient Béatrice Leperlier, jeune conseillère régionale présentée par l’alliance dans la liste que conduisait Paul Vergès. On ne pouvait mieux faire comme arc de force représentatif de la société réunionnaise en mouvement et en recherche d’un autre futur. En ce moment les contacts continuent avec le président de l’alliance des pauvres, Jean-Hugues Ratenon. C’est à mes yeux une discussion fondamentale. Il n’y pas de raison qu’elle ne se conclue pas puisque chacun y met tant de sérieux. De notre côté la centralité du mouvement des pauvres qu’il anime est si évidente ! 50 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, ne le perdons jamais de vue. Nous sommes ici dans le cas de figure sud-américain où les pauvres jouent le rôle de catégorieratp_07 révolutionnaire décisive. Sa participation au comité de campagne serait pour moi comme un coup de tonnerre ! Car, à mon avis, à partir de ce moment, le Front de Gauche prendrait une dimension tout à fait nouvelle et pour mieux dire exemplaire non seulement localement mais aussi pour la métropole.

Car à tous ceux que je viens de nommer s’ajoute la figure du nouveau et jeune député européen de la Réunion, Younous Omarjee. Nos contacts ont commencé depuis de nombreux mois et se mènent de façon constante texte en main sur les sujets essentiels. Après cela vient la colonne vertébrale de l’attelage aujourd’hui. Je veux parler du Parti de Gauche à la Réunion. Petit en nombre il n’en est pas moins un déclencheur et un démultiplicateur ! Tous ses membres se sont aguerris. Moins de paroles plus d’action ! Ils ont épuré et renforcé l’organisation comme parti d’action sous la conduite de Jean-Hugues Savigny mon complice depuis dix ans et Pascal Basse qui anime avec furia le comité sud du parti. C’est eux deux qui menaient la manœuvre pour la préparation du meeting géant tenu sur place, préparé en dix jours. Une nouvelle fois on a vu le miracle permanent de notre forme d’organisation et du type psychologique particulier des membres du Parti de Gauche : gonflés à bloc, que rien n’effraie. Terriblement disciplinés dans le choc et très soudés entre eux. Au total, la jonction de ces composantes constitue une force politique entièrement nouvelle dans l’île ! Elle ratp_10opère la jonction concrète entre un jeune et petit parti, un élu emblématique, le mouvement social organisé, la jeunesse politisée. Et s’avance le mouvement né de la société où vit une moitié de la population cantonnée dans l’informel parce qu’elle vit sous le seuil de pauvreté. Détonnant.

Le meeting a été, à sa manière, une réplique de l’esprit de la prise de la Bastille ! Près de quatre mille personnes dans une chaleur d’étuve, hyper réactives, superbement souriantes. Auparavant j’avais été accueilli en grande démonstration à l’aéroport au son des tambours et dans un enthousiasme communicatif. De là je suis allé au « pique-nique citoyen » qui se tenait non loin de la salle du meeting. On s’y rendit en cortège sous le timbre « mim marche avec Mélenchon », drapeaux et musique en tête. Occasion pour moi de découvrir le petit camion du Parti de Gauche tout de rouge repeint avec le sigle du parti sur les portières et son écran de télé embarqué. Rigolade : les journalistes et cameramen se sont perchés sur le camion pour se donner une vue d’ensemble pendant que je marchais sous le cagna ! Sonnaient les mots d’ordre : contre Sarkozy : résistance ! Contre la vie chère : résistance ! Contre les profiteurs : résistance ! Et ainsi de suite. Puis ce furent les discours. On les a déjà diffusés en direct. Près de 10 000 connexions montrent quelle place a dorénavant ce média et combien il change notre travail de militant en amplifiant de façon fantastique la portée ratp_09de nos discours. C’est le moment de venir au cœur de mon discours et de ce que je suis venu venir dire si loin de chez moi !

Mon sujet c’est la mer. Oui, la mer. Une frontière physique pour l’humanité, composée d’une espèce d’animaux terrestres comme on le sait bien. Une « terra incognita », la dernière sur cette planète. Mais la plus vaste ! Plus vaste que le monde connu lui-même puisqu’elle couvre 70 % de la surface du globe. Je suis certain qu’à cet instant, ceux qui me lisent lèvent le sourcil. « Tant que ça ? Tiens c’est vrai, je n’y avais pas pensé ». On n’y pense jamais en effet ! Quels extraordinaire régulateur est cette masse d’eau ! Elle absorbe 80 % de la chaleur produite par la planète ! Et 20 % de CO2. Et pourtant, on n’y pense pas. Ce n’est pas tout. Les populations côtières, dont la vie est liée à la mer représente les 2/3 de l’humanité ! Les deux tiers ! « Tant que ça ? Je n’aurais pas cru non plus ! » J’ai dit que c’était une « terra incognita », ratp_17comme le mentionnait les cartes du passé à propos des zones terrestres dont on ne savait rien. Car on sait peu, très peu. En tous cas pas assez. C’est la première réserve de biodiversité ! Mais seulement 15 % de la faune et la flore marines seraient connus.

Et comme tout ce qui concerne la vie des êtres humains finit par être affaire d’échange et de commerce, souvenons-nous que  90 % du commerce mondial transite par mer. Oui, encore une fois : 90 % ! Je commence ici à m’approcher d’autres enjeux. La mer est le premier réservoir des ressources rares. 90 % des réserves d’hydrocarbures s’y trouvent et 84 % des réserves de minerais et de métaux. Dans ces conditions, le monde de sept milliards d’êtres humains étant ce qu’il est, la mer, est, avec l’accès à l’eau potable, le premier enjeu des conflits pour l’appropriation des ressources rares.

Tout ce que je viens de dire, me permet à présent d’en venir à nous, le peuple français. La France est très directement concernée. Certes on ne parle jamais de la mer en France dans les débats politiques. Toute la prise de conscience reste à faire ! C’est pourquoi il était si utile que je commence à en parler. Je crois que si j’ai acquis de l’écoute et peut être même de l’autorité avec le Front de Gauche je dois la projeter constamment au service des grandes causes pour le futur de notre société. Qu’il s’agisse de débarrasser la scène politique des ravages du Front National ou qu’il s’agisse de monter au créneau pour batailler sur les droits fondamentaux de la personne humaine comme le droit de disposer de son corps ouratp_08 de sa fin de vie, ou parler de la nouvelle frontière de la France qu’est la mer, c’est tout un. Notre campagne doit être un vivier d’idées et de projets qui se diffusent dans la société.

Je compare cette ambition que je propose à celle qui nous a permis de devenir une puissance spatiale. Ne sommes-nous pas la nation d’Europe qui a su s’immiscer dans l’espace et qui occupe aujourd’hui la moitié du marché mondial des tirs de satellites ? N’avons-nous pas mis au point le navire de transport spatial le plus abouti pour alimenter la station internationale de l’espace ? Rien n’est hors de portée pour nous, sitôt que l’Etat et le collectif s’en mêlent ! La mer est notre nouvel espace de réussite et d’exploits scientifiques et techniques ! C’est ma proposition !

Et je m’appuie sur du solide pour faire cette proposition ! La France est le deuxième domaine maritime du monde ! 97 % de cet espace se situe outre-mer. Par exemple la zone économique exclusive en mer de la Réunion est à elle seule aussi importante que celle de la métropole avec ses mille kilomètres de côtes. Au total, dans ces ratp_10conditions, la moitié de la population française vit dans la bande côtière des 100 km ! Nous avons donc largement les moyens d’agir. Mais nous avons surtout de bonnes raisons de le faire. D’abord parce que du point de vue de l’humanité en général, c’est une priorité écologique. Il s’agit de la préservation du premier réservoir de biodiversité et des principaux équilibres dont dépend tout l’écosystème humain. Cela implique d’améliorer la connaissance, encore très parcellaire du domaine maritime, donc de développer les moyens d’exploration et de surveillance, et de protection cela va de soi. Pour cela il faut relancer la recherche scientifique et technologique sur les questions marines et maritimes. Ce qui, ceci dit par parenthèse, devrait aussi permettre d’améliorer les techniques de pêche, pour trier sur le fond plutôt que sur le pont ! Ensuite, « prendre la mer », c’est une priorité alimentaire et sanitaire compte tenu de l’importance des protéines issues de la mer et des potentialités qu’offrent l’identification et la culture des algues. Enfin c’est une priorité énergétique. L’énergie des mers est la moins exploitée et un des plus grands gisements. Cette dimension économique et sociale n’est pas prédatrice sur l’environnement. Elle ouvre un champ fantastique de développement de l’emploi maritime en France. D’autant qu’il y a un sous-développement de l’emploi et de l’activité maritime en France. Avec le deuxième domaine maritime, nous avons 305 000 emplois, tandis que l’Espagne avec le trente et unième domaine maritime en a 384 000 ! C’est donc un axe d’investissement public prioritaire pour notreratp_16 projet de planification écologique.

Pour l'instant les moyens d'observation et d'exploration sous marines sont limités. L'essentiel des moyens sont consacrés à l'observation, sous forme de balises mises en réseau et de robots. Seuls les Etats-Unis et depuis peu la Chine ont développé de larges réseaux d'observation. Ils sont ainsi capables de modéliser les évolutions climatiques, météorologiques mais aussi celles des pollutions et de la présence de la faune et de la flore sur de très grands espaces. L'Europe a lancé un projet Esonet pour se doter d'un tel réseau, avec notamment des balises en eau profonde. Mais faute de moyen et d'ambition stratégique, il reste, comme le projet Galileo, diffus, brouillon et sans applications très poussées. Car il est censé couvrir les eaux allant de l'arctique à la mer noire !

Les moyens spécifiques d'exploration sont encore moins développés. Il s'agit des sous-marins profonds sur le modèle du Nautile. Leur activité n'est pas permanente. Cela limite d'emblée leur portée et les projets qui peuvent en découler pour l’exploitation des ressources et la lutte contre les pollutions. Et surtout ces moyens d'exploration ont un rayon d'action limité : rarement au-delà de 6 000 mètres de fond. Autre inconvénient ils ont une autonomie très faible. Ils doivent donc être amenés sur place par un autre navire et peuvent difficilement plonger au-delà d'une dizaine d'heures. Face à cette faiblesse, la France développe depuis peu un projet de véritable vaisseau d'exploration océanique, appelé Sea Orbiter. C'est la première véritable déclinaison marine des méthodes de la conquête spatiale. Mais ce projet pionnier et expérimental ne suffit pas pour répondre au défi permanent et mondial de l'exploration, de l'observation et de la surveillance des grands fonds. Ce sont donc de véritables stations sous-marines permanentes qui restent à développer et à mettre en réseau. La ratp_11France est dans ce domaine un des seuls Etats au monde à pouvoir se confronter à un défi mondial à travers sa présence dans tous les océans du globe. Notre mise en mouvement, notre audace pourrait être un immense espoir pour la maîtrise écologique d'un des principaux ressorts de l'écosystème humain.

J’ai pensé que je devais évoquer ce grand projet, la conquête de cette nouvelle frontière, là où il fait le plus sens c’est-à-dire outre-mer. De cette façon je pense avoir donné du sens à ce que j’ai dit contre l’expression qui désigne ces départements et territoires comme « territoires ultra périphériques » selon la nomenclature européenne. Je crois avoir montré autrement que par les arguments habituels en la circonstance quel genre d’avant-poste peuvent être les territoires français de l’outre-mer. Il n’en est pas sorti grand-chose en presse écrite. Comme d’habitude. Il me reste donc à espérer premièrement que Hollande ou Sarkozy en parlent à leur tour après moi faute d’idée originale, et deuxièmement, qu’une journaliste de l’audiovisuel, comme madame Ferrari l’a fait à propos des impôts sur les déserteurs fiscaux, se souvienne de ce que j’ai dit. Alors une idée qui n’atteignait pas le bulbe préconstruit des « observateurs » fera son chemin.

Je conviens qu’une telle espérance après tant de mois de superficialité de la presse écrite qui est censée se donner « le temps du recul » confine à la naïveté. Peine perdue dans ce cas. Je m’y suis mal pris. Que n’y ai-je mis du sexe, du sang ou de la bave ! Lamentablement, il n’y a rien en effet de malveillant dans mon idée, rien contre Pierre, Paul ou Jacques, rien de saignant non plus. Donc ça n’existe pas pour la branchouille plumitive. Les « sujets » à mon sujet c’est mon « amitié », « proximité » avec Dassault, cette inepte trouvaille en vingt ans de vie parlementaire des biographes confus et fielleux qui font le commerce de ce qu’ils ont cru comprendre à mon propos. C’est le photographe qui réclame le droit de piétiner les enfants et les personnes moins mobiles sans discussion parce que c’est « Libération » qui lui paye ses chaussures cloutés et qui me vaut ensuite le venin de ceux qui prétendent en faire une bonne histoire comme ils aimeraient m’en coller une sur le mode inépuisable du « petit journaliste ». C’est le salopard qui exhibe sa carte de presse quand nous le surprenons en train de planquer autour de mon domicile. Ou celui que l’on attrape avec la même carte en poche autour de l’usine en train de se faire passer pour « un copain qui se renseigne ». Bref, moi, la conquête de la mer et le reste, ce ne sont vraiment pas du tout, mais pas du tout, des sujets.

Cette malveillance permanente qui se donne des airs d’objectivité est un sujet de consternation pour moi alors même que j’en connais le ressort dans les réseaux politiques dans lesquels ils s’ancrent. Mais comme beaucoup d’entre vous je voudrais tellement croire au malentendu. Je voudrais tellement croire qu’autre chose de plus respectueux et réellement factuel soit possible. Je sais bien que cela n’a aucune importance puisque progressivement le flot de l’internet recouvre tous ces médiocres abus de pouvoir médiatiques. Je ne ferai pas le détail des innombrables manquements à l’éthique que j’observe, les citations de moi inventées, les titres qui trafiquent les textes et communiqués, les photos malveillantes, les grossières falsifications comme celles qui m’attribuent le refus de connaître le patrimoine des élus. Et combien d’autres bassesses. Puis je me dis que c’est peu de choses devant le drame de l’effondrement de l’intelligence qu’a été le traitement sensationnaliste et, en cela, parfaitement criminel, de l’affaire du tueur en série de Toulouse. Photos en une du jeune homme « comme les autres », nom de l’assassin sur cinq colonnes, tout ce qu’il ne faudrait pas faire dans une société de décence qui ne chercherait pas à garantir l’assurance de laratp_18 notoriété aux délirants a été fait sans vergogne. Dans quelques jours commenceront bien sur les rétropédalages et les contritions convenues qui suivent toujours la gueule de bois des orgies voyeuristes. Vivement le changement, le vrai.

A Ajaccio, sur une place publique et dans le vent sournois qui rendait le son si pénible, François Hollande devant mille personnes selon Faouzi Lamdaoui son chef de cabinet, et de cinq cent personnes selon le journal « Le Monde », a prononcé un discours dont le contenu a malheureusement été largement méconnu par les observateurs. Comme l’avait été les conséquences de son idée d’introduire le Concordat dans la Constitution. Comme l’a été quoique j’ai pu en dire, écrire et répété en meeting son idée de donner aux négociations sociales une valeur supérieure à la loi. François Hollande à Ajaccio a déclaré vouloir donner un pouvoir réglementaire aux régions. Rien que ça ! Cela constitue tout simplement un démembrement de l’égalité devant la loi et dans la mise en œuvre de celle-ci. Par exemple, l’application du code du travail serait alors à géométrie variable pour toute sa partie réglementaire. Un rêve du Medef ! La France n’est pas une république fédérale ! Mais peut-être le projet des socialistes désormais c’est qu’elle le soit ?

Ce n’est pas tout. Comme la scène se passe en Corse je suppose qu’un conseiller futé a trouvé l’occasion opportune de lui faire parler de nouveau de sa proposition de ratifier la Charte des langues régionales ! Pure démagogie. Car il lui reste à savoir que l’essentiel du contenu de cette Charte s’applique déjà. N’y exceptent que quelques articles qui ne le sont pas pour une raison bien précise. On peut la récuser mais alors il faut le dire et s’en expliquer car sinon ce n’est pas honnête. Ces articles sont censurés par le conseil Constitutionnel au motif qu’ils attentent à l’égalité des citoyens devant la loi. Cela parce qu’ils créent des droits spécifiques réservés aux seuls locuteurs de ces langues. Raison pour laquelle la Charte elle-même ne peut être adoptée sans révision de la Constitution. Donc François Hollande veut faire accepter des articles nouveaux dans la Constitution que par ailleurs il ne veut pas changer. Mais ce sera pour y introduire à trois reprises des exceptions à l’unité de la loi et de la communauté légale : le contrat au-dessus de la loi, le Concordat en Alsace-Moselle et la Charte des langues régionales ! Il est consternant, qu’après tant de débats sur ces sujets entre socialistes, François Hollande impose un point de vue aussi singulier. Le silence de la « gauche » du parti est encore plus consternant ! Ces initiatives qui parcellisent l’application du droit dans la République, créent une nouvelle division à gauche. Il est temps que l’état-major socialiste réalise que tout cela est au-delà de la ligne jaune et a même quelque chose d’un peu, et même beaucoup, « étranger à la tradition de gauche » comme l’avait dit Lionel Jospin ratp_20en 1985 à propos d’un texte social-libéral intitulé « du bon usage de la rigueur » qu’avait signé Alain Richard. Lequel Alain Richard vient de faire adopter par amendement au Sénat la reconnaissance du caractère propre des crèches confessionnelles pour pouvoir les rendre subventionnables. Cette gauche-là n’est pas la mienne je tiens à le dire et j’espère qu’on le comprenne bien.

A la page quatre du journal « Le Monde » censé rendre compte du déplacement de François Hollande à Ajaccio il est impossible de savoir ce qu’il y a dit et ce que cela implique. Mais bien sûr, on peut tout savoir des bruits des coulisses. Il faut donc attendre d’être à la page six dudit journal pour entendre parler du thème que je viens d’évoquer. Mais ce sera sous l’angle de la polémique que mon communiqué sur le sujet est censé ouvrir. Fine observation qui n’est pas destinée à aborder si peu que ce soit le fond du sujet mais seulement pour en rester au fait que, « initiative tout a fait inhabituelle », je me suis exprimé contre les deux propositions de François Hollande. Qu’une discussion ait lieu en campagne électorale est en effet très surprenant ! Surtout si elle porte sur le programme d’un candidat. Car comme le dit l’article en défense de François Hollande, ma critique s’exprime alors que « François Hollande n’a pas dit autre chose que son programme mentionne sur la décentralisation ». On se pince ! Engager une discussion au moment où une idée est exprimée en public, de manière volontairement solennelle et adaptée au lieu où elle est énoncée, serait une surprise. Tel est le journalisme politique dorénavant !


1 335 commentaires à “Une nouvelle frontière pour l’Humanité”

Pages : « 116 17 18 19 20 [21] 22 23 24 25 2627 »

  1. 1001
    Nuno dit:

    En zappant sur C'dans l'air et en écoutant les invités cela m'a rappelé un extrait d'une conférence de Noam Chomsky qu'il commence en rappelant la maxime de Thucydide : "les forts agissent tel qu’ils le veulent, et les faibles souffrent tel qu’ils le doivent". Elle a un corollaire majeur. Les États puissants s’appuient sur des spécialistes de l’apologie dont la tâche est de démontrer que les actions des forts sont nobles et justes et que si les faibles souffrent, c’est de leur faute. Dans l’occident contemporain, ces spécialistes sont appelés « intellectuels » et, à quelques exceptions près, ils remplissent leurs fonctions avec habilité et bonne conscience, quelle que soit l’incongruité de leurs déclarations. Cette pratique remonte aux origines de l’histoire écrite.

  2. 1002
    Louise dit:

    Où L’On Pressent Que MM. Guéant Et Juppé Vont Promptement Rappeler M. Sarkozy À Plus De Discernement Dans Le Choix De Ses Hôtes Par Sébastien Fontenelle - 29 mars 2012 / Politis
    A force, les Français finiront bien par se diviser et par oublier que le chômage et le pouvoir d'achat sont des échecs monumentaux du quinquennat Sarkozy.

  3. 1003
    thery dit:

    écoutez les amis et chers camarades, les responsables des differents partis de gauche ont trouvés(es) en Jean-Luc Mélenchon le barreur du voilier de course qu'il fallait. Ils ne se sont pas trompés(es). donc nous avons le barreur, le collectif décideur forme la coque solide DU FdG ! Nous ont fait les voiles ! La preuve ont gagne du terrain e ta quel allure ! Alors ne vous posés(es) pas la question sur les sondages 15%, 18%, 20%, 30% ont s'en fout, ont fonce ! Osons la course a la 6eme république et le mieux être. Contre la finance !

  4. 1004
    Courrierlecteur dit:

    dan à 19h34
    " Marianne (Hollande, une force un peu trop tranquille").

    Les journalistes commencent à douter de la personnalité, et de la stratégie de campagne de FH. Sans aucune vision pour la France. Le doute (et il y a de quoi) s'installe. Il est consternant de médiocrité. Après s'être fait promené par NS, il apparaît "à la ramasse" derrière Jean-Luc Mélenchon (meeting en extérieur)

  5. 1005
    Zapping dit:

    Le passage de Jean-Luc Mélenchon ce matin sur France Info est disponible ici sur le blog :
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/03/29/invite-de-la-matinale-de-france-info-5/

    Hauts les coeurs ! Ardents à la lutte !

  6. 1006
    Auditeur dit:

    Il y a quelques minutes, sur RTL, Claude Cabanes vient de se faire insulter car il réclamait des faits à un journaliste affirmant disposer d'une multitude de témoignages prouvant la bienveillance de quasiment tous les musulmans à l'égard du crétin meurtrier des jours derniers. Lamentable !

  7. 1007
    Jean-Luc T dit:

    @ Sylvain
    Première partie de la réponse le 22 avril pour savoir qui peut être "le Boss".

  8. 1008
    un révolté dit:

    2 choses : ces mineurs qui en bande tuent de 2 balles dans la tete un autre jeune et puis ce Sarko dont je viens de lire un article sur Médiapart concernant l'achat et la revente d'un appartement sur une ile face à la Défense, je ne peux (et ne veut) pas croire que ce type puisse etre réélu. Jean-Luc remettrait un peu d'humain dans ce monde grave, mais que l'on me rassure on ne va tout de même pas permettre sa réélection.

  9. 1009
    luluc dit:

    @Courrierlecteur
    Lit le post 1002 ne te laisse pas entourlouper par les médias. Le téléphone doit chauffer entre l’Élysée et France télévision, les autres chaines c'est même pas la peine, elles sont déjà aux ordres.

  10. 1010
    a.andré dit:

    Je ne comprends pas cette histoire de conquête de la mer ! J'ai entendu votre discours de Lille en direct et vraiment, j'ai décroché. Jusque là le message était très clair et très exaltant.
    Pourquoi ne pas se concentrer sur les sujets de base du Front de gauche, c'est ça qui fait le succès de la candidature Mélenchon. Il n'y pas besoin de trouver de "new frontier" à l'Américaine. La nouvelle frontière de la République c'est le succès d'un vraie politique de gauche et la mise en oeuvre réelle enfin d'une politique de justice sociale, c'est ça qui doit être notre nouvelle frontière, notre horizon, notre but, et vraiment dans ces temps de capitalisme sauvage, tout ça s'avère une vraie conquête.

  11. 1011
    Courrierlecteur dit:

    @luluc à 19h40
    MLP n'est plus (selon moi) un danger. Elle a perdu son image de respectabilité. Elle est acculée à tenir un discours extrémiste de droite (l'histoire des bateaux cette semaine... qui n'a pas pris de l'ampleur dans les médias tellement c'était idiot.) Le lendemain elle essaye de s'en prendre à Jean-Luc Mélenchon, mais elle n'est pas audible. Bref, elle cherche, elle cherche, elle ne sait pas quoi faire. Le vote (non facho) mais désespéré, contestataire UMP/PS, pouvait prendre en l'absence d'une gauche forte, mais là ce n'est plus le cas. Le contexte devient complètement différent qu'en 2007 (c'est mon point de vue, Quand on voit ce que pondent les observateurs ou journalistes de la presse. On est décomplexé pour prendre le pouvoir d'analyse des évènements politiques.)

  12. 1012
    tchoo dit:

    931 thersite69
    Quel intérêt de donner, ici, un lien vers un article qui, certes, feint de s'intéresser enfin au programme du front de gauche, mais pour redire comme d'habitude qu'il n'est pas réalisable?

    L'intérêt c'est de nous informer, de savoir ce que l'on dit de nous, et puis aussi souligner que soudain les médias s'intéressent au programme, pourtant à disposition depuis plusieurs mois!

  13. 1013
    Houy Delalande Fabien dit:

    Bonjour, je voudrais savoir quelque chose. Y'a til un truc de prévu pour aller a Marseille pour ceux qui habitent a Paris. Je suis étudiant et aller a Marseille au tarif de la SNCF c'est par dans mes moyens. Merci d'avance.

  14. 1014
    59Jeannot dit:

    Prochaine parution, le 04/04/2012 aux éditions "l'archipel" commis par Michel Sapin et Jean Arthuis " La France peut s'en sortir - PS - CENTRE : le débat"
    Vous faut-il une preuve plus flagrante que la stratégie de François Hollande est bien de s'associer avec le Modem. Rien à cirer du Front de Gauche puisque le report de voix se fera comme d'hab. Seule solution passer devant Hollande sinon bonjour le menu grec et pour 5 ans.

  15. 1015
    Mandrin dit:

    Stimulant texte de Henri Pena-Ruiz, brillant professeur de philosophie, qui apporte son soutien à J.L. Mélenchon dans une longue tribune en ligne sur le site du Front de Gauche et Médiapart.

  16. 1016
    Fred Barbosa dit:

    Hier, Mme Eva Joly, pour laquelle j'avais beaucoup de respect, est tombée bien bas. C'est vraiment triste.

  17. 1017
    Jean-Philippe dit:

    Gardons tout de même une vision d'ensemble. Malgré son bilan absolument calamiteux, répétons-nous de temps à autre cette pénible contine : " et le p'tit Sarko qui monte, qui monte, qui monte "
    Je sens actuellement une sorte de Blitzkrieg orchestrée de main de maître par l'UMP contre la ligne Maginot du PS. Face à la stratégie d'immobilisme du favori Hollande depuis Le Bourget, j'avoue une peur viscérale et un rien déprimante'
    Je résume ma crainte ? " Pitié, tout (ce que vous voudrez) sauf Sarko II ! "
    Courage donc à tous les gens de gauche ("vraie" ou "presque vraie") sans sectarismes en miroir !

  18. 1018
    John Deckard dit:

    @ louis st O 16h30
    « Je pense que Jean-Luc aurait du se présenter aux primaires socialistes »

    1) Après la victoire du "NON" au Traité Constitutionnel Européen, je me suis moi-même encarté au PS pensant qu'il était en train de se passer quelque chose avec Mélenchon et quelques autres. Je croyais que nous allions faire un malheur. Le bilan fut catastrophique : les discussions tournaient immanquablement autour de cette tyrannie des sondages et cette peur de perdre, bref, la logique comptable qui prédomine encore aujourd'hui au PS et qui leur fait grand tord. Ils gèrent un patrimoine de votes virtuels, ce qui n'a rien d'enthousiasmant pour les électeurs, ni rien d'efficace en terme de résultat.
    2) Sans vouloir faire injure à Jean Luc, sa contribution importante ne doit cependant pas masquer le travail extraordinaire (auquel il a pris grande part bien sûr aussi) qu'a été la mise sur pied d'une cohérence globale qui bluffe quiconque se permet d'écouter plusieurs des ses interventions. A la Bastille, dans les meetings on se fait plaisir, on marque les esprits (les nôtres et les indécis positivement et les adversaires en leur cassant le moral) mais il ne faut pas, je pense, en rester là pour montrer maintenant quelles sont les personnes qui peuvent faire partie du gouvernement. Je note d'ailleurs que cela a commencé (C.Autain P.Laurent, J Genereux, etc.) et que cela va s'avérer payant.

  19. 1019
    Harry Corouge dit:

    Les mesures que propose le FdG toucheraient directement aux intérêts des capitalistes. Elles se traduiraient par une baisse de la rentabilité de leurs investissements. Or il est évident qu’ils ne resteraient pas passifs. Ils contre-attaqueraient. Ils utiliseraient leur pouvoir économique pour tenter de contraindre le gouvernement à renoncer à son programme. Ils menaceraient de fermer des entreprises, de délocaliser, de supprimer des centaines de milliers d’emplois. Ils lanceraient une grève d’investissements. En bref, ils saboteraient l’économie dont ils sont les maîtres. Un gouvernement du Front de Gauche n’aurait alors que deux options.
    La première consisterait à faire marche arrière et renoncer aux réformes, comme l’a fait François Mitterrand à partir de 1983, sous la pression des marchés.
    La deuxième serait de passer à l’offensive en expropriant les capitalistes et en plaçant les grands leviers de l’économie sous le contrôle des salariés. Autrement dit, il faudrait empêcher les saboteurs de saboter en les privant de leur contrôle de l’économie.

  20. 1020
    gilbert dit:

    La riviere est sotie de son lit elle n'y rentrera pas de sitôt. La révolution est en marche. Continuons le combat on ne lâche rien.
    Bravo Jean-Luc Mélenchon nous redonne espoir et du baume au coeur.

  21. 1021
    albireve dit:

    Jean-Philippe 20h39
    Ne jamais oublier que le P.S. est un parti de notables, qui au fond d'eux-mêmes refusent le pouvoir central. Déjà Jospin donnait cette impression capitulatrice. La politique, d'accord, mais sans les inconvénients. C'est leur A.D.N. La droite fait le sale boulot, mais à nous les maires, les conseillers de tout poil, les présidents de ceci, les représentants de cela.

  22. 1022
    Courrierlecteur dit:

    @ Mandrin à 20h22
    Stimulant texte de Henri Pena-Ruiz
    Superbe texte, merci.

    @luluc à 19h40
    Au sujet de MLP (2002)
    Il y a une immense victoire que nous avons gagné sur le FN, incommensurable. Nous avons repris la Bastille. Nous avons repris notre drapeau à qui nous avons rendu ses valeurs de République, de Liberté, d'Égalité de Fraternité. Souvenez-vous, il n'y a pas encore si longtemps. Le FN se l'était tellement accaparé, que le moindre signe de bleu/blanc/rouge stigmatisait un côté nationaliste.
    Nous avons repris la Bastille! C'est un pas énorme, mais la marche n'est pas finie,
    En avant vers la 6eme République!

  23. 1023
    xuxu dit:

    @1012 a. andre et autres qui paraissent désemparés par les ouvertures sur les océans.
    Il faut lire ce qui s'exprime ici dans les pages qui précèdent, l'ouverture est d'une richesse et d'une profondeur fascinante. Je vous invite à retourner lire grosha 31 en page 1 qui, en si peu de mots si simples, a si bien souligné le pourquoi du pourquoi.

  24. 1024
    airelle dit:

    Une pensée pour nos amis espagnols qui manifestent aujourd'hui.
    L'internationale, c'est maintenant, non?

  25. 1025
    marianne du 76 dit:

    Que de haine de la part des socialistes qui en n'ont que le nom, à part la gauche socialiste qui appelle à la raison! Oui il va bien falloir qu'au soir du 1er tour si c'est FH qui est en ballotage, qu'il fasse des concessions au FdG ! Celà a toujours existé sauf en 1997! Mais quand méme, les forces du FdG ne sont plus les mêmes. On veut pas d'une rigueur même de gauche, faut que les socialistes l'entendent! Car quand la droite est là (10 ans dejà) on recule, on perd tous nos acquis ! Alors demain faute de droits nouveaux, faut reconquérir la retraite à 60 ans, l'augmentation des salaires, des retraites, et un arret des licenciements. Tout est possible, sinon on court a l'echec et en 2017 c'est la droite qui revient avec le FN.
    Camarades socialistes, abstentionistes, anarchistes, le vote utile c'est Jean-Luc Mélenchon !
    Rappelez vous le vote de 2005, si on laisse faire, on va nous refaire le méme coup a gauche cette fois!

  26. 1026
    Gilbert MOSER dit:

    Apres Lille j'ai une idée de slogan "Front de Gauche le Fleuve Tranquille".

  27. 1027
    FRANCOIS dit:

    A quand un parti du front de gauche en belgique ?
    Beaucoups de Belges vous soutiennent au dela de la frontière continuer à secouer le panier de crabe.

  28. 1028
    olivier dit:

    Plus que 15 jours. Quinze. Alors maintenant tous a vos tracts vos pots de colles, a vos dicussions, famille, collégues de travail, amis. Il faut convaincre, aller sur des marchés ou l'on est jamais allé, ce week end les parking du super marché etc. Tous ensemble on doit réussir. Dans le programme du frond de gauche tout est bon ! Qui n'a pas des commaissance a qui l'augmentation de smic,l'embauche des cdd dans la fonction publique, le mal logement, un jeune sans travail ou qualification, feraient le plus grand bien. Qui n'est pas sensible a la retraire a 60 ans, a un meilleur service public, dans la santé, a l'ecole, aux personnes agées, plus de justice fiscale, a une vie trop chère, trop dure. On se doit de convaincre, on n'a jamais été si près du but de résistance à reussir, juste le dernier pas, on aura tout le temps pour les analyses politiques. De l'action et c'est maintenant! Pour nos enfants, notre patrie et notre planète ! Si l'on ne veux pas finir comme les Grecs.

  29. 1029
    Pierre de Marseille dit:

    Bonsoir,
    Ce petit mot pour faire part de l'émission "le téléphone sonne" sur France Inter ce soir. Bien sur, pas d'évocation du Font de Gauche, mais surtout pas de réactions, de la part des journalistes aux affirmations des jeunes présents (choisis?). Ces dernier ont longuement commenté le manque de propositions des partis politiques au sujet de nouveaux droits. Des droits permettant la participation civique et citoyenne, la prise en compte de l'envie de participer a l'élaboration de nos institutions futures et j'en passe.
    C'est peut-être une manipulation de l'opinion, et je n'ai pas de certitudes à ce sujet. Cependant il me semblerais utile de développer une action informative en direction de nos jeunes. Le Front de Gauche me semble répondre, dans son programme, aux attentes exprimées, l'information pourrait être développée :
    1) Par les jeunes du Front de Gauche qui connaissent bien les réseaux tweeter, facebook, myspace, etc, et qui pourraient ouvrir des débats informatifs.
    2) Par des tractages spécifiques dans les universités
    3) Par une large diffusion du Programme du Front de Gauche
    Et tous autres moyens auxquels vous penserez bien entendu.
    Peut être suis-je en retard d'un train, mais je pense que cela est important, j'aimerais connaitre vos avis sur la question.
    Pierre

  30. 1030
    Meier dit:

    Je viens de m'inscrire au petit courrier du blog de J.L. Mélenchon, tous ces messages que je viens de lire me font beaucoup de bien. C'est Super !

  31. 1031
    Jean-Pierre MABILLE dit:

    Voici un commentaire que j'ai adjoint à ma signature à tous les messages que je transmets depuis plus de 2 mois : Je suis en colère, je vote Mélenchon (en rouge)
    C'est gratuit !

  32. 1032
    r07 dit:

    Bonsoir à tous
    @Mandrin
    Merci pour le lien du texte de M Pena Ruiz

    @jojo 17h 56
    Il me semble que vous avez vous même énoncé la solution pour lutter contre vos peurs et le risque de résignation. Convainquez les jeunes, les abstentionnistes de votre entourage pour qu'ils s'interressent à la campagne et au programme qui est, selon vous, le plus juste. Je me permets d'ajouter que Madame Royal, malgré 9,5 millions de voix au premier tour, n'a pas gagné, et malgré les 40% (je crois) de désistements des voix de M Bayrou vers elle au second tour, en 2007. Votez donc selon ce qui vous convainc, si vous souhaitez gagner. C'est votre meilleure chance.
    Bien à vous

  33. 1033
    olivier dit:

    Pour rassurer Pierre de marseille, sur Toulouse pour les 3 universités.
    Un collectif Front de gauche a Paul Sabatié depuis environs 6 mois, les jeunes de Sud étudiant et du PC à la fac du Mirail et la semaine dernière un collectif associatif sur la fac Centre ville. Notre jeunesse est au courant !

  34. 1034
    Nicolas G30 dit:

    Comment est décompté le temps de parole quand une émission a pour thème le Front de Gauche ou Mélenchon, en l'absence d'un seul de ses représentant, comme on a pu le voir avec le triste sire Calvi ? Que fait le CSA, car je ne vois pas de rééquilibrage depuis le début de campagne. J'espère que pour se rattraper les chaînes diffuseront le meeting de Toulouse et de Marseille. J'imaginerais bien une flottille venant aborder les plages du Prado, pour assister au meeting, est ce que les marins relèveront le défi ? Eux aussi ils doivent avoir des revendications et des propositions à formuler.

  35. 1035
    alain dit:

    Qui connaitrait le lien pour retrouver les animations graphiques commentées par Clémentine Autain au début du meeting de Lille? (la dette et ?)
    Merci beaucoup. Alain

  36. 1036
    JM77 dit:

    Henri Emmanueli de façon plutôt courtoise et sobre, contrairement à d'autres (Sapin, Cahuzac, Fabius), appelle Jean-Luc Mélenchon au rassemblement de la gauche car à gauche et c'est une tradition on n'a pas d'adversaires. M.Emmanueli ils vous ont de mandé de faire le sale boulot mais on sent que vous avez du mal : vous restez digne!
    Alors oui, bien d'accord avec vous, comme l'a dit Jean-Luc pas d'adversaires mais des concurrents. Nous aussi on est pour le rassemblement de la gauche mais FH ne veut pas discuter avec notre candidat et quand on voit comment il traite ses alliés (50 circonscriptions réservées, pour le moment!, aux verts pour acheter leur silence). A propos de rassembler la gauche, m'est avis que le FdG s'honorerait de votre présence à ses côtés, Henri !

  37. 1037
    Bien Modestement dit:

    France, Terre des Droits de l'Homme...
    Je suis employée, déléguée syndicale et élue du personnel dans une grande surface dite "moderne" puisque propriété de "nouveaux commerçants"...
    Le nettoyage des toilettes a été confié à une entreprise sous-traitante qui emploie des travailleurs au teint hâlé ou de couleur. Ont-ils des papiers ou non ? Je n'en sais rien... Ce qui est certain, c'est qu'on leur demande de nettoyer les cuvettes des toilettes sans leur fournir des gants de protection pour ce faire. Je vais alors à leur rencontre pour leur proposer ceux dont je dispose encore dans mon rayon et ils me répondent avec un sourire: "Merci ! Tu es la 20ème personne que nous rencontrons dans ce magasin et tu es la première qui nous dit Bonjour..."
    Résistance !

  38. 1038
    hussidf dit:

    Contrairement au matraquage intempestif des médias qui, au lieu d'informer, tend à créer l'opinion publique en nous faisant croire qu'il ne pourrait y a avoir que l'UMP et le PS, Mélenchon sera certainement au second tour. Il n'est pas très loin d'Hollande.
    Trois indicateurs nous le montrent:
    1. L'absence de diffusion en direct de ses meetings afin de dissimuler la vérité sur la montée du Front du peuple.
    2. L'offensive des médias, des politiques pour discréditer le Front de Gauche.
    3. Le nombre de militants sur le terrain et la montée croissante des militants du Front de Gauche lors des meetings.

  39. 1039
    Gerald dit:

    Pour alain
    Présentation animé du PCF
    Justice au pays de l'or noir
    En 2012, on va leur faire un dessin - Marine Le Pen amène le pire
    La crise financière
    En 2012 on va leur faire un dessin (PCF - Front de Gauche)

  40. 1040
    Sylvain dit:

    Les amis, je voudrais revenir sur les propos du webmestre qui disait tout à l'heure qu'il traitait actuellement 52 000 entrées par jour. Ce qui représenterait un peu plus de 1 000 000 (1 million) sur 20 jours! Je ne sais pas ce que ça représente sur le web mais je trouve ces chiffres énormes!
    Vive le Front de Gauche!

  41. 1041
    The Flox dit:

    Bravo Mr Mélenchon. Avoir des sondages à 2 chiffres c'est ce que vous aviez dit depuis le début de votre campagne. Dès les premiers temps de la campagne, j'avais prédis dans mon entourage familial et relationnel qu'à chaque apparition télévisée, J-Luc Mélenchon gagnerait des points. Maintenant que les temps d'antenne des candidats doivent être équitables le compteur risque de s'affoler. Et si il y a des débats télévisés entre les candidats avant le premier tour je pense qu'il peut faire un score très important et être au deuxième tour. Son élocution, sa maîtrise des débats, ses argumentaires implacables, sa prestance, son charisme, font sa force et son pouvoir de conviction.
    J'étais au meeting de Montpellier avec l'avertissement sur le vote sur le "MES". Je regarde ses autres prestations et celles des autres candidats. C'est le seul qui vit ses meetings, qui parle avec conviction. Les autres lisent leurs discours. C'est cela que les français voient, c'est cela que les français apprécient, c'est cela qui les fera voter Mélenchon.

  42. 1042
    PUEL dit:

    Bonsoir Jean-Luc,
    Félicitatione et encouragements fraternels. Ménagez votre santé, car on a besoin de vous. Veillez à votre sécurité car il est capable de tout.

  43. 1043
    Lecabestan dit:

    Pour alain
    Les animations se trouvent sur le site de la Télé de Gauche et la vidéo sur la dette est .

  44. 1044
    AG91 dit:

    Ce qui me révolte en politique, c'est d'entendre, de lire tout ces propos haineux. Où est passé l'esprit critique et raisonneur, où sont les questions pour comprendre les autres. Pourquoi rejeter les propos de l'autre, de celui qui a d'autres idées et des idéaux plus grands ?ourquoi entretenir une guerre des mots toujours, au lieu d'interroger, d'essayer de comprendre, de se dire que c'est pour le bien commun que nous nous battons ?
    M'Mélenchon décortique, analyse, pousse les raisonnements au fond, apporte des éclairages, des faits, des précisions, nous fait tenir l'idéal dans les possibles. Les autres politiques donnent l'impression que nous sommes en guerre et ça parait terrifiant parfois. Au Front de Gauche nous oeuvrons pour la paix, une société ou tous ont leur place est une société mature et sereine. Facile à comprendre non?

  45. 1045
    hussidf dit:

    Bravo sebidf
    Tu as été celui qui m'a convaincu de voter FdG. Celui que tu as convaincu a réalisé plus de 60 conversions aux idées du FdG. Le FdG est comme un virus avec une incubation de 15 jours, une fois que tu t'approches de la personne, elle est contaminée sans s'en rendre compte mais sent en elle les symptômes d'un phénomène bizarre. D'abord le questionnement qui est le FdG ?, que propose-t-il? comment peut-il le rélaiser ? puis le doute mais l'autre FHollande il perd des points, que propose-t-il (aucun socialiste ne peut nous le dire avec conviction) ? comment peut-il gagner certainement pas avec son entêtement et son programme)? Et là 15 jours après c'est bon c'est Mélenchon.
    Oui c'est possible.
    Bravo sebidf.

  46. 1046
    Claude46 dit:

    Belle démonstration de force du peuple espagnol à Madrid et dans les toutes les villes du pays. La preuve par 9 qu'il ne suffit pas de changer d'homme à la tête du pays pour que change la politique menée. Hier un social-libéral, aujourd'hui un ultra-libéral aux commandes du pays et les plans austéritaires européens concoctés par les Merkozy se mettent en place. De quoi faire réfléchir notre Hollande et ses comparses politiques...
    Décidément, pour moi le 22 avril, je vote Smic à 1700 € par mois, retraite à 60 ans à taux plein pour tous, pour le partage des richesses produites par notre travail.

  47. 1047
    Lecabestan dit:

    Entendu ce soir, sur LCP, Mme Eva Joly dire qu'un candidat à la présidentielle (Sarkozy) soupçonné d'avoir bénéficié de millions d'euros pour financer illégalement ses activités politiques aussi bien que personnelles, ne tiendrait pas plus de 24 heures dans aucun autre pays d'Europe.
    Le Front de Gauche se positionne par cet article au sujet de la corruption sur Place au Peuple. L'auteur conclut que "L’esprit de corruption tire encore sa force de la résignation, de l’indifférence, de la soumission.". La corruption est intrinsèque au système Sarkozyste et il faut la dénoncer.

  48. 1048
    Jean Jolly dit:

    Renaud Dély aura souligné un point capital, relatif à la "com" de cette campagne, dans l'émission de Calvi, sur la chaîne publique de France 2. Il aura fait allusion à la difficulté qu'ont les médiacrates pour décrypter le programme du Front de Gauche.
    J'imagine la nuit du 4 Août 1789, y'avaient-ils des pseudos journalistes pour décrypter le bon sens du peuple ? Ben oui ! Je comprends bien qu'un type qui empoche un million d'euros par mois (dixit l'amiral du Pédalo Solitaire) tourne de l’œil à l'annonce d'un maximum de "seulement" 30 000. Comment vais-je finir ma fin de mois ? (se dit-il le bougre). Je pense qu'il deviendrait indispensable d'expliquer que 30 000 euros/mensuel c'est pratiquement trente fois l'obole du smicard... Alors qu'ils sont tous d'accord (les médiacrates) pour dire que le SMIC à 1700 euros est exagéré.
    Cherchons l'erreur.

  49. 1049
    Heloise dit:

    @ harry corouge
    Comment les capitalistes saboteraient-ils "l'économie en crise" si le gouvernement de FdG si ce gouvernement appliquait fermement son programme populaire ? quelle marge de manoeuvre ont ces capitalistes qui ont déjà saboté l'économie mondiale? la crise systémique ne permet pas d'investir dans des paradis déjà devenus purgatoires pour les spéculateurs! seule la "planification écologique et la relance du pouvoir d'achat sont des issues viables pour "l'économie mondiale" : c'est cette réalité non idéologique qui s'imposera comme la sagesse du rapport Stiglitz remis à l'ONU le recommandait : intoxiqué par sa cupidité le capitaliste n'a pas vraiment le choix si une nation comme la France offre une perspective anti-crise, car la grève pousse partout, y compris en chine...Le programme "l'Humain d'abord" est à vocation universelle, absolument en phase avec "l'indignation mondiale des peuples : où iront comploter les "dominants"?

  50. 1050
    Paul.G dit:

    Nous sommes à un moment crucial de cette campagne, en sens où des trajectoires se croisent, s’influencent, dévissent par miracle de ce qui paraissait jusqu’alors inamovible, fixé pour une sorte d’éternité.
    La comète Front de Gauche, non prévue, vient d’apparaître dans un monde politique soumis à la crapulerie des puissants (pour devenir puissant, la première des qualités demandée est de n’avoir aucune honte à être une crapule, un prédateur de ses semblables).
    Donc, les gens qui ont échappé au système des crapules, échappé à leurs puissants relais médiatiques, nous en somme, venons de nous manifester, continuent et continueront à apparaître dans des mitingues de plus en plus nombreux, de plus en plus jeunes et festifs. Joie vécue du moment de la retrouvaille entre humains.
    Très bien, très bon, et après ?
    Et après ? Je pose la question justement parce ce que nous sommes dans ce moment crucial. Il ne faut pas rater la bonne voie qui s’offre à tout carrefour.
    Or je constate, à travers mes renardages (je ne suis pas un sondeur) divers : sur le net, dans la vie réelle, et encore sur ce blog, et aussi à l’écoute attentive des mitingues… Je constate donc que M Sarkozy n’est toujours pas réellement remis en cause.
    Les discutailleries se fixent sur Hollande et je me dis que nous sommes entrain de rendre possible la victoire de la crapulerie mondiale qui a su nous mettre comme candidat le plus petit dénominateur commun possiblement élu par la bêtise.
    Vous autres, camarades humains, je vous dis qu’il est temps de partir au combat contre le véritable ennemi. Nul besoins de le désigner,vous le connaissez.
    Le FdG doit prendre la tête de cette bataille, la victoire en dépend

Pages : « 116 17 18 19 20 [21] 22 23 24 25 2627 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive