26mar 12

A la Réunion, la Bastille sera prise

Une nouvelle frontière pour l’Humanité

Ce billet a été lu 124 746 fois.

ratp_15Voici une note volée aux heures dont il avait été décidé de les consacrer au pur repos après les heures et les heures d’action sans trêve de cette semaine. Elle a commencé à la Bastille, s’est continuée dans les visites de terrain sur fond de drame toulousain. Puis il y a eu un moment spécialement émouvant pour moi à l’association pour le droit de mourir dans la dignité. Et j’ai enchaîné avec un aller-retour à la Réunion. Vingt heures de vol, onze heures sur place, un discours essentiel pour moi, deux télés et deux radios ! Je fais court, pour une fois. Le temps de mettre noir sur blanc une idée que j’ai exprimée sur place et qui ne sera pas commentée ni reprise dans la mesure où il s’agit d’un sujet de fond sans embrouille ni dispute. J’ai écrit dans l’avion et au retour. Ça se voit un peu.

Les images d'illustration de ce billet ont été prises mardi 20 mars 2012 lors de la visite de Jean-Luc Mélenchon à l'atelier de réparation de RER de Massy dans l'Essonne. Photos : S. Burlot.

Je suis allé à la Réunion au prix d’une empreinte écologique déplorable puisque j’ai fait l’aller-retour en avion en partant le samedi soir et en rentrant le dimanche soir. De ma vie je n’ai fait un tel gâchis. Mais comment faire autrement ? J’avais promis d’aller outre-mer. Mon voyage en décembre a dû être annulé en dernière minute. J’avais prévu d’aller dans les caraïbes, en Guadeloupe puis en Martinique. A présent le temps m’est cruellement compté. Comment aurais-je pu ne pas revenir à la Réunion ? Je l’avais promis il y a un an. Depuis, le département a connu une insurrection contre la vie chère qui n’est pas éteinte, ratp_04loin s’en faut ! Dans ce contexte la radicalité concrète de notre programme est une réponse qui ouvre un horizon sans cela totalement cadenassé par le cercle de la misère et de l’impuissance politique.

J’y suis allé aussi parce que sur l’île se noue, avec la constitution du Front de Gauche, l’émergence d’une force politique totalement nouvelle. Nouvelle par son programme, évidemment. Il s’enracine dans plusieurs terreaux. D’abord celui acquis par l’expérience du pouvoir régional conduit jusqu’à peu par Paul Vergès. Puis celui du mouvement syndical qu’incarne Yvan Hoarrau, par ailleurs secrétaire général de la CGT-R, qui anime le comité départemental de soutien à ma candidature. Nous en étions là quand a eu lieu l’arrivée dans le Front de l’alliance des jeunes. Son président est Gilles Leperlier. Avec lui vient Béatrice Leperlier, jeune conseillère régionale présentée par l’alliance dans la liste que conduisait Paul Vergès. On ne pouvait mieux faire comme arc de force représentatif de la société réunionnaise en mouvement et en recherche d’un autre futur. En ce moment les contacts continuent avec le président de l’alliance des pauvres, Jean-Hugues Ratenon. C’est à mes yeux une discussion fondamentale. Il n’y pas de raison qu’elle ne se conclue pas puisque chacun y met tant de sérieux. De notre côté la centralité du mouvement des pauvres qu’il anime est si évidente ! 50 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, ne le perdons jamais de vue. Nous sommes ici dans le cas de figure sud-américain où les pauvres jouent le rôle de catégorieratp_07 révolutionnaire décisive. Sa participation au comité de campagne serait pour moi comme un coup de tonnerre ! Car, à mon avis, à partir de ce moment, le Front de Gauche prendrait une dimension tout à fait nouvelle et pour mieux dire exemplaire non seulement localement mais aussi pour la métropole.

Car à tous ceux que je viens de nommer s’ajoute la figure du nouveau et jeune député européen de la Réunion, Younous Omarjee. Nos contacts ont commencé depuis de nombreux mois et se mènent de façon constante texte en main sur les sujets essentiels. Après cela vient la colonne vertébrale de l’attelage aujourd’hui. Je veux parler du Parti de Gauche à la Réunion. Petit en nombre il n’en est pas moins un déclencheur et un démultiplicateur ! Tous ses membres se sont aguerris. Moins de paroles plus d’action ! Ils ont épuré et renforcé l’organisation comme parti d’action sous la conduite de Jean-Hugues Savigny mon complice depuis dix ans et Pascal Basse qui anime avec furia le comité sud du parti. C’est eux deux qui menaient la manœuvre pour la préparation du meeting géant tenu sur place, préparé en dix jours. Une nouvelle fois on a vu le miracle permanent de notre forme d’organisation et du type psychologique particulier des membres du Parti de Gauche : gonflés à bloc, que rien n’effraie. Terriblement disciplinés dans le choc et très soudés entre eux. Au total, la jonction de ces composantes constitue une force politique entièrement nouvelle dans l’île ! Elle ratp_10opère la jonction concrète entre un jeune et petit parti, un élu emblématique, le mouvement social organisé, la jeunesse politisée. Et s’avance le mouvement né de la société où vit une moitié de la population cantonnée dans l’informel parce qu’elle vit sous le seuil de pauvreté. Détonnant.

Le meeting a été, à sa manière, une réplique de l’esprit de la prise de la Bastille ! Près de quatre mille personnes dans une chaleur d’étuve, hyper réactives, superbement souriantes. Auparavant j’avais été accueilli en grande démonstration à l’aéroport au son des tambours et dans un enthousiasme communicatif. De là je suis allé au « pique-nique citoyen » qui se tenait non loin de la salle du meeting. On s’y rendit en cortège sous le timbre « mim marche avec Mélenchon », drapeaux et musique en tête. Occasion pour moi de découvrir le petit camion du Parti de Gauche tout de rouge repeint avec le sigle du parti sur les portières et son écran de télé embarqué. Rigolade : les journalistes et cameramen se sont perchés sur le camion pour se donner une vue d’ensemble pendant que je marchais sous le cagna ! Sonnaient les mots d’ordre : contre Sarkozy : résistance ! Contre la vie chère : résistance ! Contre les profiteurs : résistance ! Et ainsi de suite. Puis ce furent les discours. On les a déjà diffusés en direct. Près de 10 000 connexions montrent quelle place a dorénavant ce média et combien il change notre travail de militant en amplifiant de façon fantastique la portée ratp_09de nos discours. C’est le moment de venir au cœur de mon discours et de ce que je suis venu venir dire si loin de chez moi !

Mon sujet c’est la mer. Oui, la mer. Une frontière physique pour l’humanité, composée d’une espèce d’animaux terrestres comme on le sait bien. Une « terra incognita », la dernière sur cette planète. Mais la plus vaste ! Plus vaste que le monde connu lui-même puisqu’elle couvre 70 % de la surface du globe. Je suis certain qu’à cet instant, ceux qui me lisent lèvent le sourcil. « Tant que ça ? Tiens c’est vrai, je n’y avais pas pensé ». On n’y pense jamais en effet ! Quels extraordinaire régulateur est cette masse d’eau ! Elle absorbe 80 % de la chaleur produite par la planète ! Et 20 % de CO2. Et pourtant, on n’y pense pas. Ce n’est pas tout. Les populations côtières, dont la vie est liée à la mer représente les 2/3 de l’humanité ! Les deux tiers ! « Tant que ça ? Je n’aurais pas cru non plus ! » J’ai dit que c’était une « terra incognita », ratp_17comme le mentionnait les cartes du passé à propos des zones terrestres dont on ne savait rien. Car on sait peu, très peu. En tous cas pas assez. C’est la première réserve de biodiversité ! Mais seulement 15 % de la faune et la flore marines seraient connus.

Et comme tout ce qui concerne la vie des êtres humains finit par être affaire d’échange et de commerce, souvenons-nous que  90 % du commerce mondial transite par mer. Oui, encore une fois : 90 % ! Je commence ici à m’approcher d’autres enjeux. La mer est le premier réservoir des ressources rares. 90 % des réserves d’hydrocarbures s’y trouvent et 84 % des réserves de minerais et de métaux. Dans ces conditions, le monde de sept milliards d’êtres humains étant ce qu’il est, la mer, est, avec l’accès à l’eau potable, le premier enjeu des conflits pour l’appropriation des ressources rares.

Tout ce que je viens de dire, me permet à présent d’en venir à nous, le peuple français. La France est très directement concernée. Certes on ne parle jamais de la mer en France dans les débats politiques. Toute la prise de conscience reste à faire ! C’est pourquoi il était si utile que je commence à en parler. Je crois que si j’ai acquis de l’écoute et peut être même de l’autorité avec le Front de Gauche je dois la projeter constamment au service des grandes causes pour le futur de notre société. Qu’il s’agisse de débarrasser la scène politique des ravages du Front National ou qu’il s’agisse de monter au créneau pour batailler sur les droits fondamentaux de la personne humaine comme le droit de disposer de son corps ouratp_08 de sa fin de vie, ou parler de la nouvelle frontière de la France qu’est la mer, c’est tout un. Notre campagne doit être un vivier d’idées et de projets qui se diffusent dans la société.

Je compare cette ambition que je propose à celle qui nous a permis de devenir une puissance spatiale. Ne sommes-nous pas la nation d’Europe qui a su s’immiscer dans l’espace et qui occupe aujourd’hui la moitié du marché mondial des tirs de satellites ? N’avons-nous pas mis au point le navire de transport spatial le plus abouti pour alimenter la station internationale de l’espace ? Rien n’est hors de portée pour nous, sitôt que l’Etat et le collectif s’en mêlent ! La mer est notre nouvel espace de réussite et d’exploits scientifiques et techniques ! C’est ma proposition !

Et je m’appuie sur du solide pour faire cette proposition ! La France est le deuxième domaine maritime du monde ! 97 % de cet espace se situe outre-mer. Par exemple la zone économique exclusive en mer de la Réunion est à elle seule aussi importante que celle de la métropole avec ses mille kilomètres de côtes. Au total, dans ces ratp_10conditions, la moitié de la population française vit dans la bande côtière des 100 km ! Nous avons donc largement les moyens d’agir. Mais nous avons surtout de bonnes raisons de le faire. D’abord parce que du point de vue de l’humanité en général, c’est une priorité écologique. Il s’agit de la préservation du premier réservoir de biodiversité et des principaux équilibres dont dépend tout l’écosystème humain. Cela implique d’améliorer la connaissance, encore très parcellaire du domaine maritime, donc de développer les moyens d’exploration et de surveillance, et de protection cela va de soi. Pour cela il faut relancer la recherche scientifique et technologique sur les questions marines et maritimes. Ce qui, ceci dit par parenthèse, devrait aussi permettre d’améliorer les techniques de pêche, pour trier sur le fond plutôt que sur le pont ! Ensuite, « prendre la mer », c’est une priorité alimentaire et sanitaire compte tenu de l’importance des protéines issues de la mer et des potentialités qu’offrent l’identification et la culture des algues. Enfin c’est une priorité énergétique. L’énergie des mers est la moins exploitée et un des plus grands gisements. Cette dimension économique et sociale n’est pas prédatrice sur l’environnement. Elle ouvre un champ fantastique de développement de l’emploi maritime en France. D’autant qu’il y a un sous-développement de l’emploi et de l’activité maritime en France. Avec le deuxième domaine maritime, nous avons 305 000 emplois, tandis que l’Espagne avec le trente et unième domaine maritime en a 384 000 ! C’est donc un axe d’investissement public prioritaire pour notreratp_16 projet de planification écologique.

Pour l'instant les moyens d'observation et d'exploration sous marines sont limités. L'essentiel des moyens sont consacrés à l'observation, sous forme de balises mises en réseau et de robots. Seuls les Etats-Unis et depuis peu la Chine ont développé de larges réseaux d'observation. Ils sont ainsi capables de modéliser les évolutions climatiques, météorologiques mais aussi celles des pollutions et de la présence de la faune et de la flore sur de très grands espaces. L'Europe a lancé un projet Esonet pour se doter d'un tel réseau, avec notamment des balises en eau profonde. Mais faute de moyen et d'ambition stratégique, il reste, comme le projet Galileo, diffus, brouillon et sans applications très poussées. Car il est censé couvrir les eaux allant de l'arctique à la mer noire !

Les moyens spécifiques d'exploration sont encore moins développés. Il s'agit des sous-marins profonds sur le modèle du Nautile. Leur activité n'est pas permanente. Cela limite d'emblée leur portée et les projets qui peuvent en découler pour l’exploitation des ressources et la lutte contre les pollutions. Et surtout ces moyens d'exploration ont un rayon d'action limité : rarement au-delà de 6 000 mètres de fond. Autre inconvénient ils ont une autonomie très faible. Ils doivent donc être amenés sur place par un autre navire et peuvent difficilement plonger au-delà d'une dizaine d'heures. Face à cette faiblesse, la France développe depuis peu un projet de véritable vaisseau d'exploration océanique, appelé Sea Orbiter. C'est la première véritable déclinaison marine des méthodes de la conquête spatiale. Mais ce projet pionnier et expérimental ne suffit pas pour répondre au défi permanent et mondial de l'exploration, de l'observation et de la surveillance des grands fonds. Ce sont donc de véritables stations sous-marines permanentes qui restent à développer et à mettre en réseau. La ratp_11France est dans ce domaine un des seuls Etats au monde à pouvoir se confronter à un défi mondial à travers sa présence dans tous les océans du globe. Notre mise en mouvement, notre audace pourrait être un immense espoir pour la maîtrise écologique d'un des principaux ressorts de l'écosystème humain.

J’ai pensé que je devais évoquer ce grand projet, la conquête de cette nouvelle frontière, là où il fait le plus sens c’est-à-dire outre-mer. De cette façon je pense avoir donné du sens à ce que j’ai dit contre l’expression qui désigne ces départements et territoires comme « territoires ultra périphériques » selon la nomenclature européenne. Je crois avoir montré autrement que par les arguments habituels en la circonstance quel genre d’avant-poste peuvent être les territoires français de l’outre-mer. Il n’en est pas sorti grand-chose en presse écrite. Comme d’habitude. Il me reste donc à espérer premièrement que Hollande ou Sarkozy en parlent à leur tour après moi faute d’idée originale, et deuxièmement, qu’une journaliste de l’audiovisuel, comme madame Ferrari l’a fait à propos des impôts sur les déserteurs fiscaux, se souvienne de ce que j’ai dit. Alors une idée qui n’atteignait pas le bulbe préconstruit des « observateurs » fera son chemin.

Je conviens qu’une telle espérance après tant de mois de superficialité de la presse écrite qui est censée se donner « le temps du recul » confine à la naïveté. Peine perdue dans ce cas. Je m’y suis mal pris. Que n’y ai-je mis du sexe, du sang ou de la bave ! Lamentablement, il n’y a rien en effet de malveillant dans mon idée, rien contre Pierre, Paul ou Jacques, rien de saignant non plus. Donc ça n’existe pas pour la branchouille plumitive. Les « sujets » à mon sujet c’est mon « amitié », « proximité » avec Dassault, cette inepte trouvaille en vingt ans de vie parlementaire des biographes confus et fielleux qui font le commerce de ce qu’ils ont cru comprendre à mon propos. C’est le photographe qui réclame le droit de piétiner les enfants et les personnes moins mobiles sans discussion parce que c’est « Libération » qui lui paye ses chaussures cloutés et qui me vaut ensuite le venin de ceux qui prétendent en faire une bonne histoire comme ils aimeraient m’en coller une sur le mode inépuisable du « petit journaliste ». C’est le salopard qui exhibe sa carte de presse quand nous le surprenons en train de planquer autour de mon domicile. Ou celui que l’on attrape avec la même carte en poche autour de l’usine en train de se faire passer pour « un copain qui se renseigne ». Bref, moi, la conquête de la mer et le reste, ce ne sont vraiment pas du tout, mais pas du tout, des sujets.

Cette malveillance permanente qui se donne des airs d’objectivité est un sujet de consternation pour moi alors même que j’en connais le ressort dans les réseaux politiques dans lesquels ils s’ancrent. Mais comme beaucoup d’entre vous je voudrais tellement croire au malentendu. Je voudrais tellement croire qu’autre chose de plus respectueux et réellement factuel soit possible. Je sais bien que cela n’a aucune importance puisque progressivement le flot de l’internet recouvre tous ces médiocres abus de pouvoir médiatiques. Je ne ferai pas le détail des innombrables manquements à l’éthique que j’observe, les citations de moi inventées, les titres qui trafiquent les textes et communiqués, les photos malveillantes, les grossières falsifications comme celles qui m’attribuent le refus de connaître le patrimoine des élus. Et combien d’autres bassesses. Puis je me dis que c’est peu de choses devant le drame de l’effondrement de l’intelligence qu’a été le traitement sensationnaliste et, en cela, parfaitement criminel, de l’affaire du tueur en série de Toulouse. Photos en une du jeune homme « comme les autres », nom de l’assassin sur cinq colonnes, tout ce qu’il ne faudrait pas faire dans une société de décence qui ne chercherait pas à garantir l’assurance de laratp_18 notoriété aux délirants a été fait sans vergogne. Dans quelques jours commenceront bien sur les rétropédalages et les contritions convenues qui suivent toujours la gueule de bois des orgies voyeuristes. Vivement le changement, le vrai.

A Ajaccio, sur une place publique et dans le vent sournois qui rendait le son si pénible, François Hollande devant mille personnes selon Faouzi Lamdaoui son chef de cabinet, et de cinq cent personnes selon le journal « Le Monde », a prononcé un discours dont le contenu a malheureusement été largement méconnu par les observateurs. Comme l’avait été les conséquences de son idée d’introduire le Concordat dans la Constitution. Comme l’a été quoique j’ai pu en dire, écrire et répété en meeting son idée de donner aux négociations sociales une valeur supérieure à la loi. François Hollande à Ajaccio a déclaré vouloir donner un pouvoir réglementaire aux régions. Rien que ça ! Cela constitue tout simplement un démembrement de l’égalité devant la loi et dans la mise en œuvre de celle-ci. Par exemple, l’application du code du travail serait alors à géométrie variable pour toute sa partie réglementaire. Un rêve du Medef ! La France n’est pas une république fédérale ! Mais peut-être le projet des socialistes désormais c’est qu’elle le soit ?

Ce n’est pas tout. Comme la scène se passe en Corse je suppose qu’un conseiller futé a trouvé l’occasion opportune de lui faire parler de nouveau de sa proposition de ratifier la Charte des langues régionales ! Pure démagogie. Car il lui reste à savoir que l’essentiel du contenu de cette Charte s’applique déjà. N’y exceptent que quelques articles qui ne le sont pas pour une raison bien précise. On peut la récuser mais alors il faut le dire et s’en expliquer car sinon ce n’est pas honnête. Ces articles sont censurés par le conseil Constitutionnel au motif qu’ils attentent à l’égalité des citoyens devant la loi. Cela parce qu’ils créent des droits spécifiques réservés aux seuls locuteurs de ces langues. Raison pour laquelle la Charte elle-même ne peut être adoptée sans révision de la Constitution. Donc François Hollande veut faire accepter des articles nouveaux dans la Constitution que par ailleurs il ne veut pas changer. Mais ce sera pour y introduire à trois reprises des exceptions à l’unité de la loi et de la communauté légale : le contrat au-dessus de la loi, le Concordat en Alsace-Moselle et la Charte des langues régionales ! Il est consternant, qu’après tant de débats sur ces sujets entre socialistes, François Hollande impose un point de vue aussi singulier. Le silence de la « gauche » du parti est encore plus consternant ! Ces initiatives qui parcellisent l’application du droit dans la République, créent une nouvelle division à gauche. Il est temps que l’état-major socialiste réalise que tout cela est au-delà de la ligne jaune et a même quelque chose d’un peu, et même beaucoup, « étranger à la tradition de gauche » comme l’avait dit Lionel Jospin ratp_20en 1985 à propos d’un texte social-libéral intitulé « du bon usage de la rigueur » qu’avait signé Alain Richard. Lequel Alain Richard vient de faire adopter par amendement au Sénat la reconnaissance du caractère propre des crèches confessionnelles pour pouvoir les rendre subventionnables. Cette gauche-là n’est pas la mienne je tiens à le dire et j’espère qu’on le comprenne bien.

A la page quatre du journal « Le Monde » censé rendre compte du déplacement de François Hollande à Ajaccio il est impossible de savoir ce qu’il y a dit et ce que cela implique. Mais bien sûr, on peut tout savoir des bruits des coulisses. Il faut donc attendre d’être à la page six dudit journal pour entendre parler du thème que je viens d’évoquer. Mais ce sera sous l’angle de la polémique que mon communiqué sur le sujet est censé ouvrir. Fine observation qui n’est pas destinée à aborder si peu que ce soit le fond du sujet mais seulement pour en rester au fait que, « initiative tout a fait inhabituelle », je me suis exprimé contre les deux propositions de François Hollande. Qu’une discussion ait lieu en campagne électorale est en effet très surprenant ! Surtout si elle porte sur le programme d’un candidat. Car comme le dit l’article en défense de François Hollande, ma critique s’exprime alors que « François Hollande n’a pas dit autre chose que son programme mentionne sur la décentralisation ». On se pince ! Engager une discussion au moment où une idée est exprimée en public, de manière volontairement solennelle et adaptée au lieu où elle est énoncée, serait une surprise. Tel est le journalisme politique dorénavant !


1 335 commentaires à “Une nouvelle frontière pour l’Humanité”

Pages : « 115 16 17 18 19 [20] 21 22 23 24 2527 »

  1. 951
    jean paul GIRARD dit:

    J'ai rêvé cette nuit que le second tour des présidentielles mettait en présence JL Mélenchon et F Hollande.
    Facile de voter pour moi, car j'anime un petit collectif local du Front de Gauche dans le Maine et Loire. Et çà marche. Au fait en un an, nous en sommes à 4 forums citoyens. Le prochain du 3 avril traitera de la constituante, de la VIème république, de changer le cours de la mondialisation et de l'émancipation humaine. Quel programme...notre programme ! Et comme un hasard ne vient jamais seul, ces thèmes sont d'actualité; ils seront débattus même si les orateurs n'auront ni la verve, ni la compténce de notre candidat, mais ils seront une pierre à l'édifice de notre victoire. Une bien belle bataille des idées est engagée et nous sommes sur le point de la gagner.
    J'invite à une très grande indulgence pour les tenants de la pensée unique, capitalo-libéro-socialo-démocrato, qui devront ravaler leurs certitudes et qui auront des maux d'estomac devant la vague qui monte, qui monte, qui monte...

  2. 952
    Michel S. dit:

    En constatant la situation actuelle créée par la dynamique du Front de Gauche, je ne peux m'empêcher de faire le rapprochement avec la situation de mai - juin 1936.
    La victoire du Front Populaire en mai 1936 ouvrait de grandes perspectives à la classe ouvrière. Mais rappelons-nous que la chambre "Front Populaire" était dominée par les Radicaux (pas trop à gauche quand même sur pas mal de points). Et que s'est-il passé ? Encouragés par les résultats, les travailleurs se sont mobilisés, la grève quasi générale s'est répandue, paniquant le patronat et faisant craindre aux Radicaux de perdre la main sur la situation.
    Il fallait absolument négocier et ce furent en juin les "Accords de Matignon" qui, dans un premier temps, ne mirent pas fin pour autant aux grèves...
    Alors, quand Jean-Luc Mélenchon déclare ce matin sur France-Info que si Hollande est élu, il aura à faire face à l'immense élan en train de se lever, je me dis qu'une fois encore c'est la lutte qui permettra d'obtenir les avancées qui ne sont pas contenues dans le programme de Hollande.
    A bon entendeur, salut !

  3. 953
    JR84 dit:

    Comment ne pas se rendre compte que FH le candidat social-dem.aura de plus en plus de mal à être au 2nd tour de la Présidentielle. On se souvient de Jospin et de son programme qui n'était pas socialiste et que l'Etat ne pouvait pas tout. Mais que penser de FH qui s'affichait aux cotés de Sarkozy en une de Paris-match en 2005 pour le OUI au TCE.
    Ce personnage qui a été 1er secrétaire du PS pendant 13 ans et qui abandonna lâchement la classe ouvrière au prétexte qu'elle était finie et qui favorisa la classe moyenne supérieure. Pour quel résultat : une orientation du 1er parti de Gauche de France vers le social-libéralisme...Pas plus que Jospin en 2002, il ne mérite pas le second tour de l'élection Présidentielle. Le Peuple de Gauche attend autre chose de son représentant qu'une molle dénonciation des ravages de la Finance. Le Peuple attend un vrai changement, le seul changement capable de prendre le capital à la gorge et de le réduire à néant. Et l'Humain d'abord est le seul programme qui redonne l'espoir à l'ensemble de nos concitoyen-ne-s. Vive la Révolution Citoyenne! Vive la 6ème République!

  4. 954
    Michel Berdagué dit:

    Merci nina,
    Oui 16 Camarades nous rejoignent, bienvenue à toutes et tous,du courage politique vous avez vous verrez dans le Front de Gauche même tous les "dirigeants" le disent nous sommes dépassés, le mouvement celui des Luttes et des consciences debout est celui du Peuple en marche et prèt à aucune compromission. Dans votre texte vous suggérez de la possibilité que des X du FdG ne seraient pas très clairs quant à leur décision de ne jamais gouverner dans l'austérité la plus crasse pour faire passer toutes les pillules, ici chaque Camarade pourra vous dire que c'est impossible, et si un quelconque voudrait le faire il sera mis out, en tous les cas ce n'est pas la position de Jean-Luc, Pierre, Christian, pour citer les 3 fondateurs (les Partis), ce serait suicidaire pour les Luttes du Prolétariat. Cette Union tant espérée et voulue est réelle.
    Car même en cas de victoire ou d'échec ce Mouvement est historique et ne s'arrêtera jamais, car la visée des pouvoirs dans les grosses entreprises est manifeste et là il faudra comme toujours Lutter.
    Dimanche entrée libre au Zénith de LO, le mouvement est tel que Nathalie pourrait, au bout de sa prestation et de sa prise de Parole face aux média et au capital, appeler à voter Jean- Luc Mélenchon et FdG.
    Car si il nous manque des 1/10 de % pour que le monde du travail prenne le pouvoir, ce sera grave.
    Au Front de Gauche nous avons déjà fort à faire à créer le rapport de force majoritaire contre les 1%, c'est dire qu'entre nous c'est plus le choix de classe que de petites ou grandes chapelles. Nous sommes très Laïques !

  5. 955
    Maria de Vlència dit:

    Gros succès de la grève générale en Espagne, après les élections andalouses et le très bon score de IU. L'attitude du patronat à été lamentable ainsi que celle du gouvernement. La réforme du travail de Rajoy permet de licencier les travailleurs sans aucunes raisons de poids, simplement parce que l'entreprise le juge nécessaire. Les grands groupes, surtout dans le secteur du commerce (Corte Inglés, Mercadona et autres grandes surfaces) ont utilisé tout les moyens de pression pour faire peur aux travailleurs et pour simuler une journée normale (il ont compté avec tous les effectifs d'agents de polices et autres, équivalents aux CRS). Depuis longtemps je n'avais plus eu cette sensation très désagréable, d'un retour à quelque chose de très moche d'il y a plus de trente ans. Quand la droite et le patronat mon pays se sentent légitimés par les lois du marché et Bruxelles pour soumettre le peuple ils reprennent les vielles habitudes du fascisme qui nous à fait tant de mal. Cette après midi je serai à València dans
    la manifestation qui revendique nos droits, ceux de nos enfants comme nos parents et nos grands-parents l'ont fait avant nous. Si je pouvais voter en France je voterai Front de Gauche et nous suivons tous à la maison votre campagne comme si nos vies dépendaient de vous. Nous allons essayer de toutes nos forces de ne pas faire les moutons.
    ¡Salud y qué se vayan todos,ya!

    "Si estirem tots ella caurà" (L'estaca: Lluís Llach)

  6. 956
    ouax dit:

    Quel dommage pour le FG d’avoir pour un partenaire potentiel aussi faible que cette organisation aux mains de rentiers de la politique, repus et calculateurs, qu’est le PS.
    Ce parti n’a aucune volonté d’imposer les priorités sociales et pas de projet long terme. Une bonne équipe n’a pas de point faible et exploite le collectif. C’est pas gagné avec le PS.
    Ceci étant, une seule priorité demeure : éviter que les charlatans, joueurs de bonneteau qui disposent et abusent du pouvoir depuis bien trop longtemps soient reconduits pour 5 ans.

  7. 957
    jeanne dit:

    J'ai oublié de noter la réaction de Fr.Barouin, justifiant l'octroi fait à Maurice Lévy de 13.000.000 € "car c'est un grand capitaine d'industrie" (sic) Fr. Barouin ne croyait pas si bien dire ! Cherchez dans le Robert le sens de l'expression et vous verrez ! Par ailleurs, il ne faut pas imposer Maurice Lévy. Il faut que, en tant que grand capitaine d'industrie, il soit impossible qu'il touche une somme pareille.

  8. 958
    jean ai marre dit:

    @ 985 Michel Berdagué
    Dimanche entrée libre au Zénith de LO, le mouvement est tel que Nathalie pourrait,au bout de sa prestation et de sa prise de Parole face aux média et au capital, appeler à voter Jean- Luc Mélenchon et FdG.

    Elle va oui ou non appeler à voter Mélenchon ? Pourquoi emploies tu le conditionnel ?
    Je ne pense pas que sa déclaration soit de cette nature. Elle a déblatéré notre candidat, "l'homme qui a gouverné avec Mitterrand", "la gauche en cravate".
    A la rigueur au second tour elle peut appeler à voter Front de Gauche.
    Elle n'est pas républicaine...

  9. 959
    Louis St O dit:

    Il y a une question qui me titille depuis plusieurs jours.
    Je pense que Jean-Luc aurait du se présenter aux primaires socialistes, quand je vois Montebourg faire 17%, avec les arguments et la qualité des meetings de Jean-Luc, je suis sûr qu’il aurait largement battu Hollandreou.
    Mais ce n’est pas grave on va le remettre dans le droit (ou plutôt le gauche) chemin aux élections en le laissant derrière nous.

  10. 960
    françois des landes dit:

    Maria de Vlència
    bon courage à tous les espagnols dans la lutte, je pense que tous ceux qui sont ici se joignent à vous

  11. 961
    JCM31 dit:

    @André Martin*887 et @ ceux qui pourraient être intéressés.
    Voila ce que j'ai trouvé hier soir de mon coté.

  12. 962
    Florence dit:

    Je suis enfin contente d'entendre parler vrai. Je suis enfin contente que l'espoir renaisse. Unissons nous pour que l'avenir soit plus serein. Seul votre discours résonne à mes oreilles, cohérent, juste, humain. Je redeviens humain avec vous loin de ces egos qui divisent..Battons nous pour que Monsieur Mélenchon gagne !

  13. 963
    etienne dit:

    @ tous
    plus de 25000 lectures par jour ca monte en puissance!

  14. 964
    thersite69 dit:

    @ louis st O 16h30
    « Je pense que Jean-Luc aurait du se présenter aux primaires socialistes »

    Diable ! Il a quitté ce parti, constatant que les minorités ne peuvent qu’être étouffées. Il doit son succès au soutien et aux militants issus de plusieurs formations dans un front autour d’un programme partagé, et notamment aux changements survenus dans la majorité du PCF et par le travail de réflexion de groupes divers sur l’évolution des techniques et des rapports sociaux, etc… Comment ne pas comprendre, surtout à cette date du 29 mars, que participer aux primaires du PS, cela aurait été renoncer par avance à toute ambition de changer quoi que soit ?

  15. 965
    Jean Pierre Aulagner dit:

    Petit raisonnement (peut-être pas si stupide) sur le vote utile :
    Selon le plus mauvais sondage du jour (CSA) nous avons : MLP : 15% - FH: 26% - JLM: 12.5 %
    Regardez le total FH + Jean-Luc Mélenchon = 38.5% soit un total largement supérieur au double de MLP (MLP X 2=30%).
    Ce qui signifie que quel que soit la répartition des voix de gauche entre FH et Jean-Luc Mélenchon, celui qui sera devant aura + de voix que MLP, et on peut même avoir les deux loin devant elle, notamment en cas d'égalité parfaite des voix (à 19.25%).
    Donc, tant que FH+Jean-Luc Mélenchon > 2xMLP : le vote utile n'existe pas - CQFD !
    Si on considère que la semaine passée à été défavorable à la gauche (affaire Mehra surmédiatisée), l'argument du vote utile n'a mathématiquement plus aucune validité.
    Résistons !

  16. 966
    françois des landes dit:

    Attention aux sondages et à la manière dont sont tournées les questions qu'on nous propose. Si on n'y prend garde on peut générer des retours d'enquêtes contre productifs.
    J'ai connu ce genre de soi disant enquête dans le cadre du travail. En nous soumettant un questionnaire, on cherche à obtenir une réponse qui au final nous dessert.
    no passaran

  17. 967
    Michel Berdagué dit:

    jean ai marre à 16 h 21
    Lutte Ouvrière est Laïque et sérieusement Laïque et certainement féministe articulant toutes les émancipations,donc luttant contre ce patriarcat où le capitalisme s'y étale et se complait.
    Pour la République c'est sûr que ce n'est pas la république devenue inexistante avec cette UE de la Commission des directives cassant tous les services publics,donc ils sont très proches. Un éclaircissement théorique lié aux luttes dans les entreprises devrait apporter au Front de Gauche et à Lutte Ouvrière qui dans leurs affiches très rouges affirment que Nathalie est la candidate Communiste, donc du Prolétariat et à tout le monde du travail donc aux forces créatrices par leur force de travail,sans oublier les conquêtes acquises par les Luttes.
    J'ai employé le conditionnel,les connaissant, pour leur dire de nous rejoindre et que l'importance historique d'appeler à un candidat élu par le FdG et que de toutes façons ce sont à eux de choisir - têtes dures et réfléchies comme nous- l'enjeu étant que la Gauche alternative et radicale devienne la seule force par le rassemblement du Peuple. La Révolution Citoyenne est Permanente pour éviter toute bureaucratie.

  18. 968
    ventdebout-38 dit:

    Et que devient "l'abstention dynamique" de Hollande et des siens à propos du MESF? (Nous le rediscuterons avant la ratification), impossible car vous ne serais pas élus.
    Une traitrise de plus envers le peuple. Mais ça, nous le savions déjà.

  19. 969
    regane dit:

    Chat en Live avec JL Mélenchon sur le site Sud Ouest en ce moment

  20. 970
    thery dit:

    zulldeath 926
    Pour un crâne vide dis donc! C'est cela qu'il faut dans le FdG pour changer la donne, plein de crânes vides! Plus il y en aura mieux cela vaudra ! Pour répondre a ta question les gars de l'usine ont du en prendre note t'auras surement un contact par la suite. Aucune idée n'est a laisser de coté. C'est ça la force du peuple. Une idée au service de tous !

  21. 971
    Michel Matain dit:

    Noël Mamère a estimé, évoquant les réunions publiques de M. Mélenchon : "On va à ses meetings comme à la foire, voir la bête rare." (site du Monde)

    Il n'a rien compris le Mamere. Comme disait Jean-Luc à la Bastille (je cite de mémoire) "où étions-nous pendant tout ce temps ? enfin on se retrouve ! ". Mamère n'a rien compris que nous soyons si heureux d'être enfin si forts ensemble à gauche. Renaissance, retrouvailles. Le problème des Verts après leur accord électoral avec le PS, c'est que dans de nombreuses circonscriptions c'est le Front de Gauche qui sera en tête. Leurs petits arrangements de coin de table demandent encore l'aval des électeurs. Et ils ont sans doute acheté/vendu un peu vite leurs futurs sièges de députés contre un accord minable. Dans l'état actuel du rapport de forces à gauche, ce n'est pas sûr du tout que les Verts puissent former un groupe à l'Assemblée. Alors ça panique et ça insulte. En une phrase il insulte à la fois Jean-Luc Mélenchon et ceux qui viennent participer aux rassemblements du Front de Gauche. Ca me rappelle Libé au lendemain du NON en 2005. Nous n'étions que des imbéciles qui n'avions rien compris. Et aujourd'hui nous ne sommes que des imbéciles curieux d'une bête rare. En sept ans, les tenants de l'ultra libéralisme n'ont pas beaucoup progressé.

  22. 972
    Max Linder dit:

    @ TOUS pour PME et TPE
    Il y a quelque temps, sur ce blog, des demandes d'explications spécifiques sur les propositions du FdG concernant les PME et les TPE, en particulier à la suite de l'augmentation du SMIC à 1700 euros, et du soutien bancaire obligatoire. Le FdG ne pouvant pas souvent (cela n'interesse pas les journalistes) s'exprimer sur ces sujets, PAP amis en ligne une vidéo spéciale pas trop longue. Je vous rappelle le lien, c'est très important, car beaucoup d'artisans, commerçants, etc. sont prêts à nous rejoindre (voir ce qui se passe dans les assemblées citoyennes). Faites circuler.

  23. 973
    Duverger dit:

    Je recommande aussi l'entretien avec les journalistes de Médiapart (il doit être toujours en ligne) : JL Mélenchon fut excellent, avec des vrais journalistes qui abordent des vrais sujets.

  24. 974
    BAS dit:

    Bonjour à tous les camarades,
    J’ai été à la bastille le 18 mars dernier, j’ai été à 2m de notre candidat Mélenchon, il est plus que naturel, humain, chaleureux, la joie est dans ses yeux, je sentais que quelque chose est en train d’arriver, j’ai été quelques part dans la foule, j’entends 100 000, 120 000, moi je dis c’est largement au dessus de 120 000 si on prend compte de tous les routes adjacente à la Bastille. J’ai jamais voté, parce que je ne croix pas à la politique.
    Mais depuis ce jour, depuis que j’ai eu les larmes aux yeux, je me dis : il ne s’agit plus de moi, mais de mon entourage, d’où comme je suis chef de projet (Ingénieur dans le domaine de bâtiment), donc tous mes collègues, mon entourage votent pour le FdG, excepté certains patrons PME, PMI, j’ai du mal à les convaincre.
    Jean Luc dit : la consigne c’est qu’il n’y a pas de consigne, et là dite nous J.L.M comment peut-on convaincre les chefs d’entreprises ?
    En fait, certains de me entourage partent en vacance, mais n’inquiétez pas, les procurations sont en cours.
    Le point fort du FdG c’est la sortie de crise par la répartition de la richesse, d’où il faut à chaque fois expliquer, par des mots simples, clairs, et des fois il faut dire : Est ce qu’il y a une autre solution autre que celle proposé par le FdG ? Non, donc poussez une analyse simple est compréhensible par le simple citoyen des problèmes économiques européens actuels, le résultat de 9 plans d’austérité de la Grèce et leurs conséquences est la.
    C’est un vrai plaisir ce blog, merci camarade.

  25. 975
    Jojo dit:

    Chers camarades,

    Je partage tout à fait votre opinion, aux uns et aux autres : Jean Luc Mélenchon est certaine le seul des candidats à vouloir vraiment une nouvelle gouvernance. Je le crois très sincère. Pour autant, je ne crois pas qu’il puisse battre le sortant au second tour. Pourquoi ? parce que la réserve de voix pour le candidat de gauche le mieux placé se situe dans l’électorat du Modem. Ainsi, dans l’hypothèse ou François Hollande serait au second tour, un sondage révèle que 40% de ceux qui voteront François Bayrou au premier tour reporteront leur voix sur Hollande au second tour. Dans l’hypothèse où ce serait Jean-Luc Mélenchon au second tour, j’ai bien peur que l’électorat centriste aille pour une part au sortant et pour l’autre part vers l’abstention, et ce pour une raison essentielle : le discours révolutionnaire de Jean-Luc Mélenchon les effraie.

    Il y aurait bien sûr une solution : arriver à séduire et surtout à convaincre tous les jeunes qui, lassés par des promesses non tenues, aussi bien par la droite que par la gauche, n’ont d’autres choix que celui de l’abstention. C’est là, en vérité, que se situe le vrai réservoir de voix.

    Pour ma part, j’envisage de voter Hollande à la présidentielle, pour les raisons exposées ci-dessus, mais je voterai Front de gauche aux législatives, le but étant d’envoyer un maximum de députés du F.G. pour installer un contre-pouvoir au nouveau Président, pour l’empêcher de dériver vers une politique néo-libérale…. Et j’espère que Jean-Luc Mélenchon sera le troisième homme de ces élections.

  26. 976
    cultive ton jardin dit:

    @ Citoyenne 21 (14h28) et Nicolas VDR (14h45):

    Si tu veux gagner ta vie, travaille. Si tu veux t'enrichir... trouve autre chose!

  27. 977
    John Deckard dit:

    Pour que notre projet s'inscrive dans le projet universel, il est nécessaire d'enlever le point d'interrogation au titre du billet du 16 mars : "Cette fois-ci c'est la bonne"
    Bises à Tous.

  28. 978
    Roberto dit:

    "Je suis le fusillé le pendu l'hérétique
    Vous me verrez toujours ressurgir sous vos yeux
    Noir en feu en sang comme mes frères mythiques
    Ceux-là qui vous font peur et qu'on nommait les gueux"

    Qu'en dites-vous ? Quand nous irons prendre l’Élysée, comme on prit la Bastille, est-ce que le fantôme des combattants anciens sera là nous accompagner dans notre marche ? ça serait bien bigarré, sûr que le bon dieu n'en reviendrait pas. Bon, bon, je déraille. Je ne crois pas aux fantômes. Pourtant, cette Louise, ce Jules, ce Jean-Baptiste - et ceux d'avant - et ceux d'après - (toute une foule) parfois je les sens si vivants en moi - et ici en vous, que je me dis... Non, je déraille. Peut-être. Allez, et Vive le Front de Gauche !

  29. 979
    voix off dit:

    @françois des landes à 15h39
    Je recopie pour vous le début de la déclaration NPA
    "Dans un moment politique menaçant ou les promesses d'austérité le disputent à l'hystérie sécuritare et au racisme légitimé, l'unité est indispensable".
    Danger donc que Sarko repasse parce qu'il a la puissance médiatique. Son socle de 28% passe à 30% et peut prospérer sur les thèmes évoqués ci-dessus.
    C'est à une presse baillonnée qu'on reconnait justement un régime totalitaire. Il me semble indispensable que les électeurs se rendent compte de celà, pas vous ? Ou alors on s'en fiche de perdre les élections !

  30. 980
    JM77 dit:

    Des nouvelles du "petit" front. Pour les fidèles et acharnés du blog, je donne donc des nouvelles concernant mes quatre "collègues" dans mon collège jusqu'alors indécises et peu voir pas politisées. Je leur avais conseillé d'aller sur le blog et de regarder le meeting de Rouen ou celui de Lille s'il y était. Ce matin résultat des courses pour deux d'entre elles qui n'avaient pas eu le temps mais en insistant deux jours l'ont finalement trouvé et ont donc vu celui de Lille.
    Pour la première (contrat précaire qui travaille à l'intendance notamment) : " Lui il dit exactement ce que je pense sauf que lui il le dit super bien ! "
    Pour la seconde (adulte relais contrat de trois ans payé au smic) : Je lui dis alors c'est une tuerie le meluche ? " Ouais c'est ça, une tuerie ! "
    2 nouvelles convaincues ! Pour les deux dernières, je dois retourner à nouveau les voir pour insister sur l'absolu nécessité du visionnage !
    Le fleuve est sorti de son lit, pour ses affluents on s'en occupe chacun à notre façon !

  31. 981
    camille dit:

    @jojo 976
    Tu peux sans crainte voter J.L.Mélenchon au premier tour car si au second tour il y a Sarko et Mélenchon, il y aura un débat entre les deux candidats... et là un grand nombre de personnes ayant voté Bayrou au 1er tour voteront pour J.L.Mélenchon. Sarkozy est détesté par ceux qui travaillent dans la santé, l'école, la justice, la police... il a tout cassé, a tant promis mais rien donné.
    [...]
    Hollande ne fera pas le poids face à Sarko

  32. 982
    cazabeau dit:

    Jojo dit à 17h56
    "...parce que la réserve de voix pour le candidat de gauche le mieux placé se situe dans l’électorat du Modem. Ainsi, dans l’hypothèse ou François Hollande serait au second tour, un sondage révèle que 40% de ceux qui voteront François Bayrou au premier tour reporteront leur voix sur Hollande au second tour."

    Voila que le PMU recommence. Un sondage a dit (aujourd'hui) et je pense... je spécule. Il ne faut pas effrayer le bourgeois, la personne âgée, le jeune qui arrive, le curé, la veuve, les riches partiront... Sachez que si FH arrive avec les voix du Modem, avec leurs similitudes sur l'Europe on aura une politique du Modem c'est à dire à droite. Et pour les législatives, dans ce cas de figure les accords se feront également avec le Modem qui empêcheront le FdG de les soutenir. Même si on est 3ème. Il ne faut pas sortir de St Cyr.

  33. 983
    françois dit:

    Jojo, et les petits calculs basés sur l'enfumage.
    Le "commun" dont je suis en a assez d'être enfumé manipulé. Mélenchon notre porte parole du Front de Gauche ne doit pas mollir, surtout en ce moment ou la vague arrive. C'est le moment de la Révolution citoyenne. Beaucoup d'abstentionnistes (dont je suis) rentreront dans leurs trous si le Front de Gauche appelle à voter Hollande. Le feu est à la plaine attention de ne pas l'éteindre.

  34. 984
    Courrierlecteur dit:

    @Jojo à 18h14
    Toutes mes excuses. Victime de propagande PS convient mieux. C'est sur ce registre que FH base sa campagne, sur la peur, en ayant l'idée, que l'élection va se jouer au centre. C'est un point de vue pour quelqu'un qui cherche à se faire élire.
    Compte tenu de la médiocrité de sa campagne et de sa personnalité peu convaincante (I'm not dangerous) il n'est pas du tout évident que ce soit lui le mieux placé pour séduire (ou ne pas effrayer les centristes) Le relatif succès de Bayrou en 2007 était du en partie sur son projet républicain de 6ème République qui est passé à la trappe) En militant dans les forums, des sympathisants de Bayrou, en début de campagne sont passés dans notre camp.
    Personnellement, et par conviction (je ne supporte plus ce système monarchique) je milite en citoyen républicain.
    Pour la 6ème République. (En plus de cela il y a une conjonction d'autres facteurs positifs à ajouter en faveur de Jean-Luc Mélenchon)

  35. 985
    thery dit:

    Michel Matain
    Voilà pourquoi nous réalisons une monté fulgurante car comme tu l’écris en fin de ton exposé :les tenants de l'ultra libéralisme non pas beaucoup progressé !vu l’évolution des gens composant le FdG ils ont quelques métros de retards le temps qu'ils trouvent une parade il sera trop tard pour eux ! notre mouvement aura pris toute sa place dans le paysage politique sera un parti a part entière dont il faudra compter! surtout qu'aux législatives ont va y mettre le feu et que les députés de la gauche la vrai gauche seront bien présents dans l’hémicycle et que rien ne se fera sans eux! le monde de l'humain d'abord est en marche !

  36. 986
    rodolphe dit:

    @ Jojo 29 mars 2012 à 17h56

    Mais enfin, arrêtez de penser que vous pouvez voter "stratégiquement", votez avec vos convictions. Le reste n'est que spéculation.

  37. 987
    Courrierlecteur dit:

    Très sérieusement, en ce moment (depuis mardi) quel est le point principal de l'actualité de la campagne (en bien ou en mal)? Jean-Luc Mélenchon.

  38. 988
    Ydaho dit:

    @ courrierlecteur
    Marseille, c'est un gros point d'achoppement, et aussi un gros risque a courir, il va falloir que cela se joue très fin ! (refus catégorique de Gaudin)

  39. 989
    LAFORCE JEAN-LUC dit:

    Jojo, ne vote pas chagrin, vote avec ton coeur et tes convictions. Une étude d'opinion parue en début de semaine montre que JL gagne des voix chez les ouvriers, les abstentionnistes, les jeunes, chez ceux qui voulaient voter FH et même chez certains qui voulaient voter F Bayrou. Pourquoi ? parce qu'il y a plein de ces gens là qui constatent que ce qui leur convient le mieux c'est le programme l'humain d'abord. L'Europe entière espère en nous. La preuve par les syndicalistes belges présents à Lille, la France allume à nouveau le phare, comme elle a su le faire au temps de la révolution française, de la commune ou de la résistance. Et puis qui aurait pu dire que les régimes des pays de l'est s'écrouleraient comme un château de cartes, que les révolutions arabes abattraient des dictatures si bien installées. Nous sommes en train de faire déborder la rivière, par ton vote + un autre + encore un autre faisons déborder le fleuve jusqu'à noyer le capitalisme et ses injustices. Cela dépend de chacun d'entre nous. Et quant au 2ème tour, je suis certain que Jean-Luc Mélenchon ferait un meilleur score que F Hollande face à N Sarkozy parce que l'espoir d'un changement pour de vrai deviendrait palpable beaucoup plus qu'avec F Hollande. C'est à ça que ton vote pour Jean-Luc Mélenchon va servir.

  40. 990
    vm dit:

    @Jojo N° 976 (17h56)
    Je conseille de lire le calcul imparable (et a minima) proposé par JP Aulagner, N° 966 (16h51), qui montre, comme l'ont déjà souligné d'autres intervenants, que MLP n'a aucune chance d'être présente au 1er tour. Il est donc non seulement inutile, mais nuisible, de voter FH par crainte de faire réélire Sarkozy. Faisons encore reculer le FN, c'est autant de gagné pour nous. Quant à l'argument des voix de Bayrou, il repose sur une appréciation très subjective. Là aussi, le remède absolu, c'est l'explication et la conviction jusqu'à la dernière minute, aussi bien du côté des PME (voir l'excellent lien donné par Max Linder 973, 17h45) que des enseignants, et encore et toujours du côté des abstentionnistes, que nous sommes les seuls à pouvoir réveiller.

    Enfin, à l'intention de Maria de Vlencia N° 956 (16h19) et en l'honneur de la magnifique grève menée aujourd'hui par nos amis et camarades espagnols, voici quatre vers de Federico Garcia Lorca :
    "De Cadiz a Gibraltar
    qué buen caminito !
    El mar conoce mi paso
    por los suspiros !"

    On lâche rien ni avant, ni après, Que se vayan todos !

  41. 991
    orero ramon82 dit:

    bonjour,
    Voici la soi-disante incarnation du "bruit et de la fureur" ! Ce diable d'homme nous surprendra toujours. Que ces graves propos pleins de sagesse et d'humanité naviguent sur nos toiles. Beaucoup se sentiront confondus par le personnage.

  42. 992
    laurence dit:

    Encore une fois il me faut donner mon impression sur ce que j'ai vu et entendu il y a 15mn sur 24 !
    Vous n'allez pas le croire. Des gens bien pensant, de vrais croque morts d'une politique moribonde. J'en suis sure maintenant, mais ils croient quoi ? L'effet Mélenchon ? Mais ils ouvrent pas leurs yeux ou quoi ?
    Ils espèrent que FH se réveille mais comment c'est possible ? Il dort depuis si longtemps. Je vous le dis nous n'avons rien à craindre. FH se réveillera mais pas comme certain le pensent, car il sera trop tard. Le mouvement est en route. Pour surtout ne pas se retrouver avec des manifs comme en Espagne. Haut les coeurs !

  43. 993
    Genialle dit:

    Quand Sarkozy promet "la plus grande surprise électorale de la Ve République".
    Oulalala, méfiance avec lui. C'est un gredin, un malfrat. Et il rajoute : Le meilleur allié de Sarkozy dans cette compétition n'est autre que Jean-Luc Mélenchon qui, à force d'être bon sur l'estrade, renvoie cruellement Hollande à cette satanée mollesse. Oui j'ai lu un très bon article sur le "Canard" sur ce fait. Mais parfois on s'envoie une balle dans le pied. Il espère que Jean-Luc Mélenchon fasse le travail pour lui. Par contre il a oublié que nous pouvons être (et nous serons) en face de lui au 2ème tour. Là c'est une autre histoire pour lui. Voilà la "grande surprise de la Ve", car il partira vite fait.

  44. 994
    Sylvain dit:

    Ma fille vient de m'annoncer qu'elle a réussi à influencer 4 de ses amies à voter Front de Gauche pour la présidentielle et pourtant elle bûche comme une dingue en deuxième année de fac et ne s'intéressait pas plus que ça à la politique il y a 6 mois encore...! Fan de Bruce Springsteen, elle est devenue aussi fan de Mélenchon mais elle reste partagée sur une question cruciale: c'est qui le Boss?

  45. 995
    anna dit:

    On connait les positions du NPA et de LO, mais sait-on quelle est celle du POI ?

  46. 996
    Pat de Saint Romble dit:

    Je vote pour tout.
    Avec Mélenchon, la révoluchon!

  47. 997
    Courrierlecteur dit:

    C'est trop comique, (et bénéfique pour nous) la stratégie de NS (et de des médias de droite) qui donne une bonne image de Jean-Luc Mélenchon...

  48. 998
    arlequin dit:

    L’Humanité publie ce vendredi une enquête IFOP sur l’électorat Front de gauche. Retrouvez quatre pages pour mieux comprendre qui est ce peuple de gauche, par tranche d’âge, profession, zone géographique, mais aussi en fonction du vote de 2007. Une enquête qui démonte point par point les préjugés que les éditocrates tentent de nous faire avaler.

  49. 999
    dan dit:

    Pas mal cette conclusion de l'article de G.Andrieux - Marianne (Hollande, une force un peu trop tranquille").
    .... En définitive, il sert un socialisme gentiment réformateur* avec un peu de discrimination positive par ci et de multiculturalisme par là. Mais une présidentielle ne se gagne pas sur une synthèse. Elle ne se gagne pas plus en saucissonnant le peuple en clientèles qu'il faudrait satisfaire. Elle ne peut pas non plus se gagner sur le seul antisarkozysme. Elle se remporte sur une vision pour le pays dans laquelle chacun peut se retrouver. C'est elle et elle seule qui peut faire se volatiliser la « peur ».

    *un socialisme gentiment réformateur. Le reste est juste mais pas ça : Hollande n'a pas un programme socialiste. Il veut le pouvoir tout simplement, à mon avis avec Bayrou.

  50. 1000
    luluc dit:

    @Courrierlecteur
    Non c'est pas "comique" NS rêve que d'une chose, un 2eme tour contre MLP. Eliminer Hollande c'est pour lui du pain bénit. C'est de la stratégie de bas étage comme d'hab avec ce personnage.
    Ne nous laissons pas usurper.
    Vive le FdG et Jean-Luc Mélenchon !

Pages : « 115 16 17 18 19 [20] 21 22 23 24 2527 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive