26mar 12

A la Réunion, la Bastille sera prise

Une nouvelle frontière pour l’Humanité

Ce billet a été lu 124 746 fois.

ratp_15Voici une note volée aux heures dont il avait été décidé de les consacrer au pur repos après les heures et les heures d’action sans trêve de cette semaine. Elle a commencé à la Bastille, s’est continuée dans les visites de terrain sur fond de drame toulousain. Puis il y a eu un moment spécialement émouvant pour moi à l’association pour le droit de mourir dans la dignité. Et j’ai enchaîné avec un aller-retour à la Réunion. Vingt heures de vol, onze heures sur place, un discours essentiel pour moi, deux télés et deux radios ! Je fais court, pour une fois. Le temps de mettre noir sur blanc une idée que j’ai exprimée sur place et qui ne sera pas commentée ni reprise dans la mesure où il s’agit d’un sujet de fond sans embrouille ni dispute. J’ai écrit dans l’avion et au retour. Ça se voit un peu.

Les images d'illustration de ce billet ont été prises mardi 20 mars 2012 lors de la visite de Jean-Luc Mélenchon à l'atelier de réparation de RER de Massy dans l'Essonne. Photos : S. Burlot.

Je suis allé à la Réunion au prix d’une empreinte écologique déplorable puisque j’ai fait l’aller-retour en avion en partant le samedi soir et en rentrant le dimanche soir. De ma vie je n’ai fait un tel gâchis. Mais comment faire autrement ? J’avais promis d’aller outre-mer. Mon voyage en décembre a dû être annulé en dernière minute. J’avais prévu d’aller dans les caraïbes, en Guadeloupe puis en Martinique. A présent le temps m’est cruellement compté. Comment aurais-je pu ne pas revenir à la Réunion ? Je l’avais promis il y a un an. Depuis, le département a connu une insurrection contre la vie chère qui n’est pas éteinte, ratp_04loin s’en faut ! Dans ce contexte la radicalité concrète de notre programme est une réponse qui ouvre un horizon sans cela totalement cadenassé par le cercle de la misère et de l’impuissance politique.

J’y suis allé aussi parce que sur l’île se noue, avec la constitution du Front de Gauche, l’émergence d’une force politique totalement nouvelle. Nouvelle par son programme, évidemment. Il s’enracine dans plusieurs terreaux. D’abord celui acquis par l’expérience du pouvoir régional conduit jusqu’à peu par Paul Vergès. Puis celui du mouvement syndical qu’incarne Yvan Hoarrau, par ailleurs secrétaire général de la CGT-R, qui anime le comité départemental de soutien à ma candidature. Nous en étions là quand a eu lieu l’arrivée dans le Front de l’alliance des jeunes. Son président est Gilles Leperlier. Avec lui vient Béatrice Leperlier, jeune conseillère régionale présentée par l’alliance dans la liste que conduisait Paul Vergès. On ne pouvait mieux faire comme arc de force représentatif de la société réunionnaise en mouvement et en recherche d’un autre futur. En ce moment les contacts continuent avec le président de l’alliance des pauvres, Jean-Hugues Ratenon. C’est à mes yeux une discussion fondamentale. Il n’y pas de raison qu’elle ne se conclue pas puisque chacun y met tant de sérieux. De notre côté la centralité du mouvement des pauvres qu’il anime est si évidente ! 50 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, ne le perdons jamais de vue. Nous sommes ici dans le cas de figure sud-américain où les pauvres jouent le rôle de catégorieratp_07 révolutionnaire décisive. Sa participation au comité de campagne serait pour moi comme un coup de tonnerre ! Car, à mon avis, à partir de ce moment, le Front de Gauche prendrait une dimension tout à fait nouvelle et pour mieux dire exemplaire non seulement localement mais aussi pour la métropole.

Car à tous ceux que je viens de nommer s’ajoute la figure du nouveau et jeune député européen de la Réunion, Younous Omarjee. Nos contacts ont commencé depuis de nombreux mois et se mènent de façon constante texte en main sur les sujets essentiels. Après cela vient la colonne vertébrale de l’attelage aujourd’hui. Je veux parler du Parti de Gauche à la Réunion. Petit en nombre il n’en est pas moins un déclencheur et un démultiplicateur ! Tous ses membres se sont aguerris. Moins de paroles plus d’action ! Ils ont épuré et renforcé l’organisation comme parti d’action sous la conduite de Jean-Hugues Savigny mon complice depuis dix ans et Pascal Basse qui anime avec furia le comité sud du parti. C’est eux deux qui menaient la manœuvre pour la préparation du meeting géant tenu sur place, préparé en dix jours. Une nouvelle fois on a vu le miracle permanent de notre forme d’organisation et du type psychologique particulier des membres du Parti de Gauche : gonflés à bloc, que rien n’effraie. Terriblement disciplinés dans le choc et très soudés entre eux. Au total, la jonction de ces composantes constitue une force politique entièrement nouvelle dans l’île ! Elle ratp_10opère la jonction concrète entre un jeune et petit parti, un élu emblématique, le mouvement social organisé, la jeunesse politisée. Et s’avance le mouvement né de la société où vit une moitié de la population cantonnée dans l’informel parce qu’elle vit sous le seuil de pauvreté. Détonnant.

Le meeting a été, à sa manière, une réplique de l’esprit de la prise de la Bastille ! Près de quatre mille personnes dans une chaleur d’étuve, hyper réactives, superbement souriantes. Auparavant j’avais été accueilli en grande démonstration à l’aéroport au son des tambours et dans un enthousiasme communicatif. De là je suis allé au « pique-nique citoyen » qui se tenait non loin de la salle du meeting. On s’y rendit en cortège sous le timbre « mim marche avec Mélenchon », drapeaux et musique en tête. Occasion pour moi de découvrir le petit camion du Parti de Gauche tout de rouge repeint avec le sigle du parti sur les portières et son écran de télé embarqué. Rigolade : les journalistes et cameramen se sont perchés sur le camion pour se donner une vue d’ensemble pendant que je marchais sous le cagna ! Sonnaient les mots d’ordre : contre Sarkozy : résistance ! Contre la vie chère : résistance ! Contre les profiteurs : résistance ! Et ainsi de suite. Puis ce furent les discours. On les a déjà diffusés en direct. Près de 10 000 connexions montrent quelle place a dorénavant ce média et combien il change notre travail de militant en amplifiant de façon fantastique la portée ratp_09de nos discours. C’est le moment de venir au cœur de mon discours et de ce que je suis venu venir dire si loin de chez moi !

Mon sujet c’est la mer. Oui, la mer. Une frontière physique pour l’humanité, composée d’une espèce d’animaux terrestres comme on le sait bien. Une « terra incognita », la dernière sur cette planète. Mais la plus vaste ! Plus vaste que le monde connu lui-même puisqu’elle couvre 70 % de la surface du globe. Je suis certain qu’à cet instant, ceux qui me lisent lèvent le sourcil. « Tant que ça ? Tiens c’est vrai, je n’y avais pas pensé ». On n’y pense jamais en effet ! Quels extraordinaire régulateur est cette masse d’eau ! Elle absorbe 80 % de la chaleur produite par la planète ! Et 20 % de CO2. Et pourtant, on n’y pense pas. Ce n’est pas tout. Les populations côtières, dont la vie est liée à la mer représente les 2/3 de l’humanité ! Les deux tiers ! « Tant que ça ? Je n’aurais pas cru non plus ! » J’ai dit que c’était une « terra incognita », ratp_17comme le mentionnait les cartes du passé à propos des zones terrestres dont on ne savait rien. Car on sait peu, très peu. En tous cas pas assez. C’est la première réserve de biodiversité ! Mais seulement 15 % de la faune et la flore marines seraient connus.

Et comme tout ce qui concerne la vie des êtres humains finit par être affaire d’échange et de commerce, souvenons-nous que  90 % du commerce mondial transite par mer. Oui, encore une fois : 90 % ! Je commence ici à m’approcher d’autres enjeux. La mer est le premier réservoir des ressources rares. 90 % des réserves d’hydrocarbures s’y trouvent et 84 % des réserves de minerais et de métaux. Dans ces conditions, le monde de sept milliards d’êtres humains étant ce qu’il est, la mer, est, avec l’accès à l’eau potable, le premier enjeu des conflits pour l’appropriation des ressources rares.

Tout ce que je viens de dire, me permet à présent d’en venir à nous, le peuple français. La France est très directement concernée. Certes on ne parle jamais de la mer en France dans les débats politiques. Toute la prise de conscience reste à faire ! C’est pourquoi il était si utile que je commence à en parler. Je crois que si j’ai acquis de l’écoute et peut être même de l’autorité avec le Front de Gauche je dois la projeter constamment au service des grandes causes pour le futur de notre société. Qu’il s’agisse de débarrasser la scène politique des ravages du Front National ou qu’il s’agisse de monter au créneau pour batailler sur les droits fondamentaux de la personne humaine comme le droit de disposer de son corps ouratp_08 de sa fin de vie, ou parler de la nouvelle frontière de la France qu’est la mer, c’est tout un. Notre campagne doit être un vivier d’idées et de projets qui se diffusent dans la société.

Je compare cette ambition que je propose à celle qui nous a permis de devenir une puissance spatiale. Ne sommes-nous pas la nation d’Europe qui a su s’immiscer dans l’espace et qui occupe aujourd’hui la moitié du marché mondial des tirs de satellites ? N’avons-nous pas mis au point le navire de transport spatial le plus abouti pour alimenter la station internationale de l’espace ? Rien n’est hors de portée pour nous, sitôt que l’Etat et le collectif s’en mêlent ! La mer est notre nouvel espace de réussite et d’exploits scientifiques et techniques ! C’est ma proposition !

Et je m’appuie sur du solide pour faire cette proposition ! La France est le deuxième domaine maritime du monde ! 97 % de cet espace se situe outre-mer. Par exemple la zone économique exclusive en mer de la Réunion est à elle seule aussi importante que celle de la métropole avec ses mille kilomètres de côtes. Au total, dans ces ratp_10conditions, la moitié de la population française vit dans la bande côtière des 100 km ! Nous avons donc largement les moyens d’agir. Mais nous avons surtout de bonnes raisons de le faire. D’abord parce que du point de vue de l’humanité en général, c’est une priorité écologique. Il s’agit de la préservation du premier réservoir de biodiversité et des principaux équilibres dont dépend tout l’écosystème humain. Cela implique d’améliorer la connaissance, encore très parcellaire du domaine maritime, donc de développer les moyens d’exploration et de surveillance, et de protection cela va de soi. Pour cela il faut relancer la recherche scientifique et technologique sur les questions marines et maritimes. Ce qui, ceci dit par parenthèse, devrait aussi permettre d’améliorer les techniques de pêche, pour trier sur le fond plutôt que sur le pont ! Ensuite, « prendre la mer », c’est une priorité alimentaire et sanitaire compte tenu de l’importance des protéines issues de la mer et des potentialités qu’offrent l’identification et la culture des algues. Enfin c’est une priorité énergétique. L’énergie des mers est la moins exploitée et un des plus grands gisements. Cette dimension économique et sociale n’est pas prédatrice sur l’environnement. Elle ouvre un champ fantastique de développement de l’emploi maritime en France. D’autant qu’il y a un sous-développement de l’emploi et de l’activité maritime en France. Avec le deuxième domaine maritime, nous avons 305 000 emplois, tandis que l’Espagne avec le trente et unième domaine maritime en a 384 000 ! C’est donc un axe d’investissement public prioritaire pour notreratp_16 projet de planification écologique.

Pour l'instant les moyens d'observation et d'exploration sous marines sont limités. L'essentiel des moyens sont consacrés à l'observation, sous forme de balises mises en réseau et de robots. Seuls les Etats-Unis et depuis peu la Chine ont développé de larges réseaux d'observation. Ils sont ainsi capables de modéliser les évolutions climatiques, météorologiques mais aussi celles des pollutions et de la présence de la faune et de la flore sur de très grands espaces. L'Europe a lancé un projet Esonet pour se doter d'un tel réseau, avec notamment des balises en eau profonde. Mais faute de moyen et d'ambition stratégique, il reste, comme le projet Galileo, diffus, brouillon et sans applications très poussées. Car il est censé couvrir les eaux allant de l'arctique à la mer noire !

Les moyens spécifiques d'exploration sont encore moins développés. Il s'agit des sous-marins profonds sur le modèle du Nautile. Leur activité n'est pas permanente. Cela limite d'emblée leur portée et les projets qui peuvent en découler pour l’exploitation des ressources et la lutte contre les pollutions. Et surtout ces moyens d'exploration ont un rayon d'action limité : rarement au-delà de 6 000 mètres de fond. Autre inconvénient ils ont une autonomie très faible. Ils doivent donc être amenés sur place par un autre navire et peuvent difficilement plonger au-delà d'une dizaine d'heures. Face à cette faiblesse, la France développe depuis peu un projet de véritable vaisseau d'exploration océanique, appelé Sea Orbiter. C'est la première véritable déclinaison marine des méthodes de la conquête spatiale. Mais ce projet pionnier et expérimental ne suffit pas pour répondre au défi permanent et mondial de l'exploration, de l'observation et de la surveillance des grands fonds. Ce sont donc de véritables stations sous-marines permanentes qui restent à développer et à mettre en réseau. La ratp_11France est dans ce domaine un des seuls Etats au monde à pouvoir se confronter à un défi mondial à travers sa présence dans tous les océans du globe. Notre mise en mouvement, notre audace pourrait être un immense espoir pour la maîtrise écologique d'un des principaux ressorts de l'écosystème humain.

J’ai pensé que je devais évoquer ce grand projet, la conquête de cette nouvelle frontière, là où il fait le plus sens c’est-à-dire outre-mer. De cette façon je pense avoir donné du sens à ce que j’ai dit contre l’expression qui désigne ces départements et territoires comme « territoires ultra périphériques » selon la nomenclature européenne. Je crois avoir montré autrement que par les arguments habituels en la circonstance quel genre d’avant-poste peuvent être les territoires français de l’outre-mer. Il n’en est pas sorti grand-chose en presse écrite. Comme d’habitude. Il me reste donc à espérer premièrement que Hollande ou Sarkozy en parlent à leur tour après moi faute d’idée originale, et deuxièmement, qu’une journaliste de l’audiovisuel, comme madame Ferrari l’a fait à propos des impôts sur les déserteurs fiscaux, se souvienne de ce que j’ai dit. Alors une idée qui n’atteignait pas le bulbe préconstruit des « observateurs » fera son chemin.

Je conviens qu’une telle espérance après tant de mois de superficialité de la presse écrite qui est censée se donner « le temps du recul » confine à la naïveté. Peine perdue dans ce cas. Je m’y suis mal pris. Que n’y ai-je mis du sexe, du sang ou de la bave ! Lamentablement, il n’y a rien en effet de malveillant dans mon idée, rien contre Pierre, Paul ou Jacques, rien de saignant non plus. Donc ça n’existe pas pour la branchouille plumitive. Les « sujets » à mon sujet c’est mon « amitié », « proximité » avec Dassault, cette inepte trouvaille en vingt ans de vie parlementaire des biographes confus et fielleux qui font le commerce de ce qu’ils ont cru comprendre à mon propos. C’est le photographe qui réclame le droit de piétiner les enfants et les personnes moins mobiles sans discussion parce que c’est « Libération » qui lui paye ses chaussures cloutés et qui me vaut ensuite le venin de ceux qui prétendent en faire une bonne histoire comme ils aimeraient m’en coller une sur le mode inépuisable du « petit journaliste ». C’est le salopard qui exhibe sa carte de presse quand nous le surprenons en train de planquer autour de mon domicile. Ou celui que l’on attrape avec la même carte en poche autour de l’usine en train de se faire passer pour « un copain qui se renseigne ». Bref, moi, la conquête de la mer et le reste, ce ne sont vraiment pas du tout, mais pas du tout, des sujets.

Cette malveillance permanente qui se donne des airs d’objectivité est un sujet de consternation pour moi alors même que j’en connais le ressort dans les réseaux politiques dans lesquels ils s’ancrent. Mais comme beaucoup d’entre vous je voudrais tellement croire au malentendu. Je voudrais tellement croire qu’autre chose de plus respectueux et réellement factuel soit possible. Je sais bien que cela n’a aucune importance puisque progressivement le flot de l’internet recouvre tous ces médiocres abus de pouvoir médiatiques. Je ne ferai pas le détail des innombrables manquements à l’éthique que j’observe, les citations de moi inventées, les titres qui trafiquent les textes et communiqués, les photos malveillantes, les grossières falsifications comme celles qui m’attribuent le refus de connaître le patrimoine des élus. Et combien d’autres bassesses. Puis je me dis que c’est peu de choses devant le drame de l’effondrement de l’intelligence qu’a été le traitement sensationnaliste et, en cela, parfaitement criminel, de l’affaire du tueur en série de Toulouse. Photos en une du jeune homme « comme les autres », nom de l’assassin sur cinq colonnes, tout ce qu’il ne faudrait pas faire dans une société de décence qui ne chercherait pas à garantir l’assurance de laratp_18 notoriété aux délirants a été fait sans vergogne. Dans quelques jours commenceront bien sur les rétropédalages et les contritions convenues qui suivent toujours la gueule de bois des orgies voyeuristes. Vivement le changement, le vrai.

A Ajaccio, sur une place publique et dans le vent sournois qui rendait le son si pénible, François Hollande devant mille personnes selon Faouzi Lamdaoui son chef de cabinet, et de cinq cent personnes selon le journal « Le Monde », a prononcé un discours dont le contenu a malheureusement été largement méconnu par les observateurs. Comme l’avait été les conséquences de son idée d’introduire le Concordat dans la Constitution. Comme l’a été quoique j’ai pu en dire, écrire et répété en meeting son idée de donner aux négociations sociales une valeur supérieure à la loi. François Hollande à Ajaccio a déclaré vouloir donner un pouvoir réglementaire aux régions. Rien que ça ! Cela constitue tout simplement un démembrement de l’égalité devant la loi et dans la mise en œuvre de celle-ci. Par exemple, l’application du code du travail serait alors à géométrie variable pour toute sa partie réglementaire. Un rêve du Medef ! La France n’est pas une république fédérale ! Mais peut-être le projet des socialistes désormais c’est qu’elle le soit ?

Ce n’est pas tout. Comme la scène se passe en Corse je suppose qu’un conseiller futé a trouvé l’occasion opportune de lui faire parler de nouveau de sa proposition de ratifier la Charte des langues régionales ! Pure démagogie. Car il lui reste à savoir que l’essentiel du contenu de cette Charte s’applique déjà. N’y exceptent que quelques articles qui ne le sont pas pour une raison bien précise. On peut la récuser mais alors il faut le dire et s’en expliquer car sinon ce n’est pas honnête. Ces articles sont censurés par le conseil Constitutionnel au motif qu’ils attentent à l’égalité des citoyens devant la loi. Cela parce qu’ils créent des droits spécifiques réservés aux seuls locuteurs de ces langues. Raison pour laquelle la Charte elle-même ne peut être adoptée sans révision de la Constitution. Donc François Hollande veut faire accepter des articles nouveaux dans la Constitution que par ailleurs il ne veut pas changer. Mais ce sera pour y introduire à trois reprises des exceptions à l’unité de la loi et de la communauté légale : le contrat au-dessus de la loi, le Concordat en Alsace-Moselle et la Charte des langues régionales ! Il est consternant, qu’après tant de débats sur ces sujets entre socialistes, François Hollande impose un point de vue aussi singulier. Le silence de la « gauche » du parti est encore plus consternant ! Ces initiatives qui parcellisent l’application du droit dans la République, créent une nouvelle division à gauche. Il est temps que l’état-major socialiste réalise que tout cela est au-delà de la ligne jaune et a même quelque chose d’un peu, et même beaucoup, « étranger à la tradition de gauche » comme l’avait dit Lionel Jospin ratp_20en 1985 à propos d’un texte social-libéral intitulé « du bon usage de la rigueur » qu’avait signé Alain Richard. Lequel Alain Richard vient de faire adopter par amendement au Sénat la reconnaissance du caractère propre des crèches confessionnelles pour pouvoir les rendre subventionnables. Cette gauche-là n’est pas la mienne je tiens à le dire et j’espère qu’on le comprenne bien.

A la page quatre du journal « Le Monde » censé rendre compte du déplacement de François Hollande à Ajaccio il est impossible de savoir ce qu’il y a dit et ce que cela implique. Mais bien sûr, on peut tout savoir des bruits des coulisses. Il faut donc attendre d’être à la page six dudit journal pour entendre parler du thème que je viens d’évoquer. Mais ce sera sous l’angle de la polémique que mon communiqué sur le sujet est censé ouvrir. Fine observation qui n’est pas destinée à aborder si peu que ce soit le fond du sujet mais seulement pour en rester au fait que, « initiative tout a fait inhabituelle », je me suis exprimé contre les deux propositions de François Hollande. Qu’une discussion ait lieu en campagne électorale est en effet très surprenant ! Surtout si elle porte sur le programme d’un candidat. Car comme le dit l’article en défense de François Hollande, ma critique s’exprime alors que « François Hollande n’a pas dit autre chose que son programme mentionne sur la décentralisation ». On se pince ! Engager une discussion au moment où une idée est exprimée en public, de manière volontairement solennelle et adaptée au lieu où elle est énoncée, serait une surprise. Tel est le journalisme politique dorénavant !


1 335 commentaires à “Une nouvelle frontière pour l’Humanité”

Pages : « 112 13 14 15 16 [17] 18 19 20 21 2227 »

  1. 801
    Michel Berdagué dit:

    red@rt (13) à 2 h 34
    Tes analyses sont très pertinentes et très politiques. C'est tout à fait autre chose que de se faire brinquebaler au gré des humeurs des puissants de nous bassiner avec les % (sondes ?)
    En effet ton argument de dire que nous sommes rejoints aussi par des électeurs de la droite traditionnelle non encartée ou un peu, est très juste,car au niveau politique c'est tout à fait autre chose d'être de droite Républicaine avec des reconnaissances gaullistes,contre cette UE et n'admettant pas la dérive,supplétive, atlantiste aveugle de ces centres -droits dits démocrates,soc-lib à plans de rigueur de souffrances en sacrifices programmés.
    Le clivage est bien celui de 2005 et là de savoir qu'un Pierre Mesmer Résistant Ministre de la Défense et ex Premier Ministre s'était prononcé pour le Non à cette UE giscardiste et autres fossoyeurs de la République de souveraineté,tout cela prouve ta justesse d'analyse. Mais il y a quand même un mais,nous ne sommes plus en 2005 et personne ne sait si ces 7 longues années de propagandes intenses et mensongères ont soumis notre Peuple à la sauce de la collaboration la plus abjecte des directives de la Commission européenne non élue.et cette BCE.à quel point?
    Comme aussi sortir de l'Otan, là beaucoup se retrouvent et savent que c'est la seule solution et historique pour avoir une politique digne de ce nom et ne pas tomber dans une force contrôlée et supplétive de la Maison Blanche,et même si un jour un Front de Gauche et tout le peuple Américain prendrait le pouvoir aux States par le bulletin de vote : ils sont les 99 %.
    Il vaudrait mieux un deuxième tour Mélenchon/Hollande que l'Ex et notre Candidat qui malgré nos arguments réalistes et vrais seraient mis en face des peurs du Rouge.

  2. 802
    olivier dit:

    Qui nous sommes.
    Les médias intitutionnel ne disent pas vraiment qui nous sommes,ou ont du mal à nous définir, alors il faut le leurs dire.
    Nous sommes ce faucheur volontaire qui c'est fait saisir son appart pour payer des indemnitées collosales au mulinationales, mais aussi l'association sans gene qui a pus racheter l'appart le jour des enchères.
    Nous sommes ces militants du dal qui ont réussit a faire reloger des sdf qui vivaient dans des box à chevaux pour un loyer de 200 euros, mais aussi ces milliers de personnes qui vivent dans des logements insalubres et/ou avec des loyers tres élevés.
    Nous sommes ces syndicalistes qui se battent au détriment de leurs carrière pour défendre les droit humain élémentaire, mais aussi tout ces travailleurs de pme ou leur droit sont tres souvent bafoué et qui n'ont pas de représentativitée.
    Nous sommes ces travailleurs sans papier qui occupent au grand jour leur restaurant doré au péril de perdre leur titre de séjour, mais aussi tout ces fils et petit fils d"imigrés qui n"aspirent qu'a une vie tranquille,alors qu" on les cantonent dans des cités délabrées.
    Nous sommes ces millier de personnes qui ont bloqué le pays et manifesté pour consever la retraite a 60 ans, mais aussi ces millions de salariés qui ne pouvaient se joindre au mouvement car en cdd ou avec une pression patronale omnipotente.
    Nous sommes le peuple, aujourd'hui rassemblé, éveillé, avide de justice sociale qui refuse aujourd'hui de se faire berné !
    Alors maintenant donnons le dernier doup de collier car tous ensemble nous devons gagner, pour qu'en France les hommes et les femmes marchent la tete levée.

  3. 803
    Gilbert La Porte dit:

    Les amis, camarades, nous sommes dans la dernière ligne droite. Condamnés à réussir au 1er tour puis au second tour. La victoire passera par le réveil de tous les abstentionnistes, les résignés, les petits qui n'en peuvent plus de taper sur encore plus petits qu'eux poussés par la propagande néolibérale qui leur désignent les coupables - les immigrés, les fonctionnaires, les cheminots, les travailleurs sans papier, etc. - alors que les vrais coupables et les assistés se trouvent ailleurs.
    Il va falloir faire feu de tout bois pour ramener les indécis et les résignés ainsi que les peureux du vote utile pour les rendre fiers de leur vote nécessaire.
    Je pense que ce manifeste de John Marcus donnent les éléments d'une discussion pour faire ce travail.
    Vous connaissez comme moi la consigne : il n'y a pas de consigne. A nous tous d'agir pour gagner le 22 avril puis le 6 mai.

  4. 804
    Tianes dit:

    A la Réunion, le PCR qui vous a si chaleureusement accueilli a décidé de se ranger du côté de M. Hollande. Mon intime conviction est que le PCR confortablement installé depuis des lustres dans l'île veut bien qu'on abaisse de 8 centimes le prix de l'essence et qu'on pousse au son du maloya ou du séga des slogans sur la vie trop chère mais pas qu'on casse les monopoles comme vous en avez fait la menace très directement sur Antenne Réunion. Je laisse à votre réflexion l'implication d'un tel choix sur le système colonial qui prévaut dans l'île, post ou néo: pas difficile n'ayant pas quitté le premier de s'accorder sur le second... Je rallie donc avec force votre position sur les régions. A bon entendeur,
    salut et courage à tous

  5. 805
    r07 dit:

    Bonjour à tous,
    Toujours très intéressant de vous lire, et de prendre de l'énergie pour repartir au combat.
    M Sarkozy serait donc à + de 11 Millions d'électeurs ce matin si j'en crois les sondages (30%). Je n'y crois pas. Mais faisons comme si, et ne considérons pas les retours de notre campagne sur le blog et ailleurs. Je pense que prendre le temps de s'arrêter sur l'électorat de 2007 de M Sarkozy peut nous aider à :
    1/Faire du lien entre leurs attentes et notre programme (en particulier sur le pouvoir d'achat et le logement et l'emploi)
    2/Dégonfler les effets d'annonces des sondages (en 2007, selon le doc, M Sarkozy a convaincu au premier tour un certain nombre d'électeurs de gauche, et une part importante des ouvriers, chômeurs, employés, des petits artisans et des 25/34 ans)
    3/Lutter contre la peur du nouveau vote utile anti Sarkozy que l'on nous sort, pour justifier que M Mélenchon ne serait pas rassembleur.
    4/Donner la parole, à ces anciens électeurs, afin qu'ils expliquent pourquoi ils sont convaincus par le vote Fdg et par ce biais favoriser que d'autres nous rejoignent.
    5/Laisser parler les représentants du PS et des verts sur notre campagne. Ils la commentent au lieu de faire la leur. Laissons les dans la réaction, nous sommes dans l'action.
    Le document du cévipof sur le vote Sarkozy au premier tour en 2007. "rupture tranquille ou syncrétisme tourmenté".
    @webmestre, désolé de mon doublon d'hier.
    bien à vous tous

  6. 806
    Stéphane59 dit:

    Merci au front de gauche d'avoir décidé de faire une campagne intelligente, des arguments innombrables, portés par une couverture internet de grande qualité, une organisation de meeting impeccable. Cela me force à collecter les informations, d'essayer de les comprendre. Par cet effort, je me sens en bouillonnement intérieur, plus vivant.
    Merci d'avoir placé l'humain d'abord, au centre de tout. De me déciller, de me faire voir dans toute sa crudité la brutalité de ce monde fétichiste à l'argent, accro à l'individualisme. Cela me pousse à ne plus rester silencieux, d'intervenir quand des collègues sont traités comme des chiens. À me syndiquer, enfin. L'humain d'abord!
    Merci, bien qu'anciennement marié à une camerounaise, d'effacer de mes yeux les différences superficielles. Couleur de peau différente? Quand on parle à un humain, la couleur ne compte plus. dieu diffèrent? Quand on parle à un humain, la croyance n'est pas un obstacle. Le travail fait par vous tous contre l'horreur du FN est salutaire.
    Présidentielles : Vote au 1er tour-Front de gauche, Vote au 2è tour-Front de gauche
    Législatives : Vote au 1er tout-Front de gauche, Vote au 2è tout-Front de gauche
    Inéluctablement!

  7. 807
    marj dit:

    Attention à Nicolas Sarkozy, il remonte et il faut sérieusement lui clouer le bec. D'après moi, plusieurs raisons à cette remontée qui se rejoignent, vous avez remarqué que les questions d'économie, la crise européenne ont quasiment disparu de la campagne médiatique en faveur du fait divers (et à mon avais c'est pas fini même si bcp de français ne sont pas dupes).
    Certains anciens déçus du Sarkozysme pourraient en tirer la conclusion que le danger lié à la crise est écarté et que leur sauveur suprême a finalement sauvé l'Europe au bord du gouffre ! Idem pour les plans sociaux qui reviendront après les élections.
    Sarkozy exploite parallèlement à fond le drame de Toulouse, drame qui pose pourtant questions. N'ayant rien à dire sur l'économie, NS surfe sur les peurs et reprend honteusement et plus que jamais le discours du FN. Objectif : reprendre la main sur cet électorat au second tour et il semblerait que ça marche, en tout cas en partie.
    Enfin, la campagne affligeante du PS qui ne répond à aucune question (comme en 2002 et 2007) laisse le champ libre au sortant pourtant décrié. Heureusement que nous sommes là pour donner un peu d'espoir !

  8. 808
    Xantal dit:

    L'écologie avec utilisation raisonnée des énergies de l'océan est à étudier en Ecosse, qui résiste superbement depuis bien longtemps aux exploiteurs pétroliers, ou autres... Des expérimentations d'éoliennes de vagues, et autres ingénieuses réalisations fonctionnent en toute modestie, sont efficaces et pertinentes.
    La vieille Alliance avec la France (de l'ouest) est vivace dans les mémoires là bas !
    Un partenariat peut être développé, avec nos écoles d'ingénieurs, nos IUT, nos universités, pour optimiser un développement sensible au bien de tous, avec maximum vital, et respect des ressources vivantes, vitales, de notre planète...
    Voilà ce que je retrouve dans le programme du FdG et jamais dans les autres. Tout mon soutien à tous, et bravo M. Mélenchon pour votre bravoure. Je vote FdG dès le 1er tour, ainsi que tous ceux que j'estime dans mes cercles de connaissance. Sur l'air de Y'en a qui... je vous salue bien fort.

  9. 809
    xavier girard dit:

    J'ai envie d'écrire Monsieur Mélenchon.
    En effet, bien rares sont les politiques qui œuvrent avec une telle conscience éveillée !
    M. Mélenchon, vous redonnez une force primale aux peuples, tout en vous situant dans l'esprit des Lumières.
    Bel ouvrage.
    Oui, nous allons changer de paradigme, le dernier en date ne peut plus durer. Il est d'ores et déjà mort.
    @PlaceAupeuple

  10. 810
    Maria dit:

    @Sylvain 764
    Je crois que vous vous trompez un peu. C'est pas uniquement au financement illégal que NS doit son momentum en 2007. C'est beaucoup plus pour son volontarisme qui semblait aux mécontents indécis comme un vrai changement comparé a l'immobilisme. C'est donc important de montrer a quelle monstruosité mène un volontarisme sans un projet de société honnête et clair est avec plein d'agendas cachés derrière. Tout cela est possible dans les 4 semaines qui restent uniquement en démontant NS (bilan, manips, incapacité de proposer un projet etc). Il n'est pas fini. Le tentatives d'enfumer les citoyens en présentant le FdG comme dangereux révolutionnaires aide énormément NS à devenir le choix moins risqué.

  11. 811
    Roberto dit:

    Bonjour à tous !
    Il y a peu, David Douillet sur France-inter vient de mettre en garde contre Mélenchon, car lui, "il a vu les ravages du communisme en URSS". Il faut être polis avec M. Douillet et lui demander s'il a assez mangé, s'il se porte bien, aussi s'il a besoin de quelque chose... non ? Ah... Certains "grands sportifs" ou "grands artistes", ils me semblent n'avoir de grand que leur égoïsme repu et leur vanité insatiable. (Pardon au wm et merci pour son travail).
    Fraternellement.

  12. 812
    Daniel du 93 dit:

    Selon un sondage réalisé il y a quelques jours en France par l'IFOP, la première ligne budgétaire de dépenses publiques à réduire serait celle consacrée aux dépenses militaires, et 78% de l’opinion se prononce pour un débat public sur les dépenses militaires et le budget de la Défense. Les engagements militaires de la France et sa force de dissuasion coûtent cher. Il est grand temps d’ouvrir un grand débat public, un espace permanent de réflexion collective, pour que ces enjeux décisifs de la paix et du désarmement fassent enfin l’objet d’une appropriation et d’une dynamique populaires.

  13. 813
    Nicolas VDR dit:

    Depuis 24 heures, ça tire de tous les côtés : les pseudos écolos genre José Bové (sur Canal+), fin manœuvrier en ce qui concerne le retournement de veste, reprochait (entre-autre) à Jean-Luc Mélenchon de connaitre Hugo Chavez, l'abominable dictateur qui a aidé son peuple à améliorer son quotidien et qui a été élu démocratiquement, Eva Joly lors de son meeting qui aurait pu se tenir dans ma salle à manger (j'avais une certaine estime pour son courage mais là, elle s'est démasquée), un ministre des sports au regard bovin qui a eu sa place grâce à deux ou trois médailles et parce qu'il se baladait en pyjama sur des tapis, parlant d'URSS en évoquant Jean-Luc Mélenchon, des journaleux dont certains ont leur place uniquement grâce au nom de leurs ancêtres et qui traitent Jean-Luc Mélenchon de bonimenteur (Sylvie Pierre-Brossolette).
    Au final, je me sens insulté par ces gens méprisants qui aggravent leur cas, déjà désespéré, en traitant les centaines de milliers de personnes qui se sont rendu ou pas aux meeting du front de gauche, de naïfs, d'idiots et autres noms d'oiseau J'espère qu'un jour ils devront rendre des comptes de leurs agissements assimilables à de la haute trahison. Dans une société idéale, ils devraient être forcés à l'exil. Ces gens-là se pensent indispensables ? Mais, au bout d'une semaine de leur absence, personne ne s'en rendrait compte alors que lorsque les poubelles ne sont pas ramassées pendant une semaine, tout le monde s'en aperçoit. Alors, c'est qui le plus indispensable et qui pourtant est payé au lance-pierres ?

  14. 814
    Malek dit:

    @marj
    "Enfin, la campagne affligeante du PS qui ne répond à aucune question (comme en 2002 et 2007) laisse le champ libre au sortant pourtant décrié. Heureusement que nous sommes là pour donner un peu d'espoir !"

    Un peu d'espoir vous dites ? C'est pas un peu, et c'est pas que de l'espoir, c'est du concret, des mesures, et un programme (mode ironie = serions nous les seuls à défendre un programme dans ce pays ?).
    Cette élection aura été sous le signe de la manipulation et du grand détournement des médias, pour moi, une des plus grandes des dernières décennies, Et ça, j'espère qu'on saura s'en rappeler. Mais surtout, last but not least, pour être humble, elle aura été le point de départ d'un mouvement si fort, que ça me grise et me donne presque la chair de poule tellement j'attendais cette lutte, et tellement je me sens partie prenante de ce mouvement citoyen.
    Pour l'instant, je n'envisage à aucun moment cette éventualité, mais si on est pas au deuxième tour, faudra pas jouer les déçus, ce n'est que le début, et on est déjà bien plus haut que ce qu'on veut bien nous faire croire, dans nos tête, dans nos actes, dans nos cœurs... ardents à la lutte. Nous avons déjà gagné le premier tour, et le deuxième tour des idées.

  15. 815
    grosha dit:

    Chers amis, chers camarade...
    J'ai regardé le rassemblement de Lille hier soir puis je suis allé me coucher. Ce matin il est quelque chose de léger dans l'air... que revienne le temps des cerises, que s'achève le temps de noyaux.

    Sur la mer, Jean-Luc Mélenchon est parfaitement conseillé et rien de ce qu'il dit n'est romantique ou insensé, mais au-delà de la conquête de la planète océan, il nous faut changer radicalement d'attitude face à la nature, la comprendre pour l'épouser, afin d'utiliser au mieux la formidable énergie qu'elle offre chaque année, à son (bio)-rythme. Tout est changement, tout est posé sur une onde, et tout changement produit de l'énergie.

    Un mot sur les médias maintenant? Les médias actuels sont des outils de propagande du libéralisme. Ils sont là pour conditionner et vendre de temps de cerveau aux pubs. Les sondages qu'ils commanditent, font partie de la propagande dans l'espoir de réaliser des prévisions auto-réalisatrices.
    Il faut absolument comprendre que (presque) tous les médias appartiennent à la finance et qu'il sont remplis de petits Goebels (ministre de la propagande). Dans ce contexte il est absolument normal de ne pas disperser notre énergie en pinaillant avec ceux dont le seul but est de polluer notre énergie.

    Enfin, un mot sur les grands nombres. Il y a 30 à 40 millions d'électeurs en France. Les sondages sont fait sur des échantillons de 1000 personnes, soit 1/40000, c'est comme examiner une poignée de sable et prétendre décrire la plage...
    Chers amis, chers camarades...
    Nous nous sommes retrouvés et nous ne lâcherons rien
    bonne journée

  16. 816
    Bernard BOURNAS dit:

    Merci de redonner espoir à tant de personne qui ne croyait plus en la politique. vos idées, votre engagement, votre vitalité, me donne enfin envie de m'engager à nouveau dans la politique, pour accompagner des personnes telles que vous. Il y avait longtemps que je n'avais pas suivi des élections avec autant de plaisir. Enfin un sang neuf dans les campagnes politiques; je souhaite que les autre élections qui vont suivre vont trouver des gens dans le Parti de gauche qui soient aussi percutant. Nous revoilà partis à nouveau à la conquête des valeurs de la république qui depuis quelques années étaient mises de côté. merci et bonne chance.

  17. 817
    Sansebar dit:

    Jean-Luc Mélenchon encore excellent sur France Info, il fait du petit bois avec des journalistes aux questions toujours aussi débiles et développe ses idées avec une clarté lumineuse. De plus en plus fort.
    Par contre, comme NicolasVDR plus haut, je me sens insulté par tous ces crétins, que ce soit les leaders socialos, ces écolos politicards qui ont vendu leur âme pour quelques places, et ces journaleux médiacrates dont la liste est trop longue pour être citée.
    Oui, je l'affirme, il faudra une épuration, ça nous permettra de respirer dès le matin devant notre café en entendant autre chose que leurs âneries et ignominies.

  18. 818
    Oliv dit:

    Douillet a vu les ravages du communisme. Il oublie "soviétique". Et moi je vois au présent les ravages du capitalisme. Que je sache, les soviets d'il y a cent ans n'ont peut-être pas réussi, mais ils n'ont pas détruit la seule planète que nous avons, eux.
    E. Joly préfère faire un petit pas en avant que de grand gestes sur place. C'est difficile de se faire flinguer par des gens de qualité, et supposés de son camp. Bon, les masques tombent. Ce que Mme Joly qui vient de perdre mon estime, appelle du "sur place" je l'appelle Histoire. Quand au petit pas... oui madame, faisons beaucoup de petits pas de façon répétée, comme ça on aura peut-être une chance de survivre sur Terre, si on cours assez vite.
    Et Jean-Luc sur France-Info : comme d'hab. Magistral. (oui oui je suis hystérique mais j'assume)
    Salut fraternel à tous.

  19. 819
    stephane dit:

    Ecouté France Info ce matin à 8h15 avec Jean-Luc très en forme et comme toujours avec des arguments percutants.
    Seul problème: impossibilité d'avoir le direct avec l'image? Problème technique? Etonnant non?

  20. 820
    Lecabestan dit:

    Sur France Info, l'interview de Jean Luc Mélenchon a été excellente à mon avis.
    Au début j'ai trouvé l'insistance de la journaliste sur les négociations avec le PS et la possibilité d'un PCF faisant cavalier seul assez lourdingue mais je pense que la fermeté des réponses de Jean Luc Mélenchon fera du bien à ceux qui doutent.
    En passant petit rappel aux électeurs écologistes qui se prennent les centrales nucléaires d'autorité alors que le Front de Gauche promet un référendum pour en décider.
    Bonne réponse sur la hausse du smig qui entraîne la hausse de tous les salaires dans les 2 ans et demi (question qui revient souvent) et le partage des richesses par le "cercle vertueux".
    5 minutes fort utiles donc.

  21. 821
    sam dit:

    Merci du fond du cœur Mr Mélenchon,
    Vous faites vivres l'espérance d'un avenir meilleur pour notre pays, et élevez le niveau du débat démocratique.
    La question de la mer est en effet très importante, 70% de la surface du globe, le cycle de l'eau touche tous les sujets.
    Gardez votre force et prenez soin de trouver le temps de vous reposer pour continuer à porter notre parole avec la pertinence qui est la votre.
    Merci pour tout.
    Vive le Front de Gauche

  22. 822
    Fred Barbosa dit:

    Ne nous laissons manipuler par les sondages, qu'ils soient bons ou mauvais. Faisons notre chemin. Nous voyons tout autour de nous que le Front de Gauche est une force qui va compter très rapidement.

  23. 823
    Nicolas dit:

    Je continue d'admirer le travail fait par Jean-Luc Mélenchon...
    Je crains qu'il ne tienne pas longtemps à ce rythme et je regrette qu’il n’ait su, pu ou voulu se faire de place dans un grand appareil.
    Il est vrai qu’il peut y avoir relation de cause à effet : hors crise ouverte, une voix originale ne peut dépendre d’une majorité.
    On regrettera un jour Mélenchon comme on a regretté Mendès-France.
    La plupart des hommes politiques ont du courage et savent s’exprimer. Quelques-uns sont intelligents.
    Très rares enfin sont ceux qui ont une éthique. Mélenchon est de ceux-là, et aujourd’hui, en France, il n’y en a pas d’autre.

  24. 824
    Pablo dit:

    En statistique on considère que pour qu'un échantillon soit representatif il doit être d'au moins la racine carrée de la population totale à considerer.
    Donc, pour 30 millions de votants, il faudrait un échantillon de 5.400 personnes minimum.

    Des sondages faits sur des échantillons de 1.000 personnes ou moins ont donc une marge d'erreur énorme; si on considère un échantillon de 5.000 personnes fiable à 1% alors un échantillon de 1.000 devrait être fiable à 20%; autrement dit, quand on annonce, sur 1.000 sondés, un résultat de 15% de vote pour un tel, ça peut tout aussi bien être 1% que 35% dans la réalité.

    En plus, il faut que la repartitions des individus de l'échantillon soit uniforme; si on choisit 800 habitant un beau quartier de Paris et 200 en banlieue, le résultat ne sera pas le même que si c'est l'inverse, n'est-ce pas?

  25. 825
    Philippe BETTON dit:

    Jean Luc MELENCHON, un excellent article de Martine ORANGE dans Médiapart, ce matin: 600 milliard d'évasion fiscale pour financer les ennemis de la République. De quoi inspirer vos prochains discours et rétablir la justice notamment pour ces devenus malheureux témoins sur cette affaire. En conclusion de l'article: c'est maintenant ou jamais qu'il faut sauver la République. Stop aux ronds de jambes à la City. En avant le Front de Gauche, le front populaire et républicain.

  26. 826
    l'ergonomiste dit:

    @ vincent à 2h17
    Même le PS confirme "Cahuzac petit menteur"... bravo pour avoir déniché la brève !

  27. 827
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    @811Roberto à 8h18
    Bonjour à tous !
    Il y a peu, David Douillet sur France-inter vient de mettre en garde contre Mélenchon, car lui, "il a vu les ravages du communisme en URSS".

    Je suis allé travailler en Sibérie dans les années 70 pour Berliet, puis aussi aux jeux olympiques de Moscou en 80 et j'en ai vu et côtoyé des communistes de l'URSS, et assurément je n'ai pas vu les mêmes que ce grand champion ! il faut lui expliquer qu'il y a autant de différence entre les communistes de cette époque en URSS et les communistes Français d'aujourd'hui, qu'il y a entre une ceinture verte de 40 Kilos et lui, et ce n'est pas rien !
    Les communistes Français sont nés dans un pays libre ou la devise est "liberté, égalité, fraternité" et ça change tout ! N'étant pas communiste mais simplement un ancien socialiste qui a pris sa carte après le congrès d'Epinay et qui maintenant votera et fera voter pour le Front de gauche et son représentant Jean-Luc Mélenchon, car c'est à l'évidence le seul moyen de virer Sarko, je sais faire la différence objectivement !
    C'est pour cette raison que je me permets de conseiller mes ex camarades socialistes de voter pour le FdG car Hollande ne passera pas au deuxième tour j'en mettrais ma tête à couper (quoique !) les OPIF et consorts se basent sur le report systématiques des électeurs du FdG sur Hollande et c'est une profonde erreur, comme moi des millions d'électeurs voteront Jean-Luc Mélenchon au deuxième tour même si il n'y est pas, car pour moi et pour nombre d'entre nous c'est kifkif ! alors la solution se trouvera aux législatives ou le FdG aura assez de députés pour faire un groupe et nous représenter à l'assemblée.
    Alors amis socialistes un seul vote au premier tour Jean-Luc Mélenchon et le FdG, car ensemble nous gagnerons !

  28. 828
    nanou dit:

    Aux matinales de France Info, ce matin, MR Mélenchon, clair concis percutant, a occupé l'antenne avec brio, autorité et maitrise.
    J'espère qu'il a été entendu par un nombre important de Français en route pour leur travail ou chez eux.
    Je nous souhaite bonne chance, ne lâchons pas, la lutte paie !
    A tous, gratitude et affection

  29. 829
    Jean-François91 dit:

    @772 Louise
    "[...]les journalistes étrangers sans développer aucun argument [...]"

    Il y a des chiens de garde dans tous les pays, et quand les nôtres invitent, c'est comme pour les "experts" économistes, ils invitent leurs congénères libéraux.
    Ce n'est pas par ces "journalistes"-là que l'info circule.
    Les avez-vous entendu parler du livre d'Antoine Peillon ,Ces 600 milliards qui manquent à la France (mars 2012, Le Seuil) ? Il apporte de l'eau à notre moulin en décrivant les canaux de l'évasion fiscale et les complicités françaises au plus haut niveau. Certains fonctionnaires honnêtes en ont assez du rôle qu'on leur fait jouer et ils ont parlé à Antoine Peillon et lui ont fourni des documents.
    Vivement le Front de Gauche !

  30. 830
    mathias95 dit:

    Ce matin, comme d'habitude sur LCP à Politique matin, animé par un UMP, discussion entre journalistes libéraux et sociaux démocrates. Namias pour parler du candidat Mélanchon ; son programme est totalement irréaliste et infaisable ! Nous lui suggérons de lire le programme du Front de gauche et de ne pas faire semblant d'occulter les 195 milliards qui se sont passés du secteur publique au secteur privé, sans créer un seul emploi, bien au contraire... La campagne de désinformation continue, les médias leur appartiennent, Namias continue à servir loyalement le régime qui le nourrit, c'est la reconnaissance du ventre. Pitoyable tous ces gens qui se prêtent à cette mascarade...

  31. 831
    JM77 dit:

    Très bien à nouveau sur france info, seul petit bémol j'ai beaucoup de mal avec le mot gabegie mot souvent employé par LePen père.
    Pour le reste on est très haut !

  32. 832
    AG91 dit:

    Alimenter les comptes sociaux :
    il est fondamental d'en parler maintenant, expliquer que ce qui sera pris au dessus de 360000 euros devra alimenter les comptes sociaux : handicap, dépendance,retraites, maladie. En effet, les charges sur les salaires ne sont pas des charges mais des salaires différés, indispensable à ré expliquer maintenant, que les indécis sachent ce qui sera fait avec les prélèvements, et que le tout sera contrôlé avec ceux dont c'est le métier, tant à la sécurité sociale que dans toutes les caisses sociales. Que les salariés de ces domaines ne vont plus être managés pressurés mais au service du bien être de la population. Nous serons au second tour si ne sont pas éludés les politiques du quotidien : la Sécu,les retraites, les transports, l'école, la vie quoi, nos vies simples pour plus de solidarité, de douceur et de réconciliation. On sait le faire on peut le faire on le fera tout de suite.

  33. 833
    Brémont -Bellini dit:

    Engagés dans plusieurs associations de terrain sur notre commune, Communistes et fiers de l'être, aujourd'hui plus que jamais, on a pris la relève de nos grands-parents et parents et notre fille aînée de 19 ans bientôt, à son tour, la prend, pour la 4ème génération : elle est candidate FdG aux législatives pour la 10ème circonscription, c'est-à-dire pour les Expatriés, elle est en Egypte pour ses études d'arabe et est très fière de porter le drapeau ! Notre 3ème enfant qui a 9 ans adore les manifs où il se couvre d'autocollants et espère avec nous que Sarko ne sera plus là en mai !" on lâche rien !". On était à la Bastille mon mari et moi, une sorte de Fête de l'Huma au printemps ! Même ambiance et un monde...! "on se manquait", comme a dit Jean-Luc ! On était tellement étonnés tous de cette affluence, de cette envie d'en finir avec "c'est la crise, c'est la fatalité..." et chanter l'Internationale sur cette place symbolique, quel bonheur ! à en pleurer ! Effectivement, on sent face à ces rassemblements partout en France et à la Réunion que quelque chose de très fort se passe dans notre beau pays qu'ils saccagent tant et voudraient pouvoir asservir, en mettant les médias à leur botte pour mieux faire taire les gens... Faire de nous des moutons, écraser la fibre de résistants qui sommeille dans notre peuple...
    Merci Jean-Luc, merci à tous les camarades du Front de Gauche, ceux qu'on voit ou qu'on croise, et ceux qui sont dans l'ombre, on est une force à 2 chiffres maintenant, on a ouvert la brèche dans les esprits, ils ne pourront plus marteler leurs horreurs sans que quelqu'un se lève... Prenez quelques instants de repos pour vous ménager, on vous soutient, c'est cela qui fait notre si grande...

  34. 834
    Jean-Claude dit:

    Bonjour à tous,
    A écouter absolument la "matinale" sur France Infos de ce matin où JL Mélenchon fait en 20 minutes la synthèse politique des enjeux qui se jouent à quelques semaines des élections.
    Après on peut poursuivre avec Joffrain et Brossolette en relevant le nombre de qualificatifs honteux sortant de la bouche de ces deux personnages à l'encontre du Front de Gauche et de son candidat. Seule satisfaction dans ce pseudo débat c'est notre Joffrain barbichu qui l'avoue en déclarant : "Il (en parlant) de FH va bien falloir qu'il bouge un peu dans ses propos et son attitude car alors...." Je vous laisse imaginer les suites possibles.
    Ce matin le PS et les Verts ont décidé de faire monter au créneau leurs cautions de "gôôôche" A. Montebourg, Joly etc... pensant certainement que les répliques des seconds couteaux que sont Cahuzac,Placé et compagnie sont peu efficaces.
    Dernier sujet d'interrogation pour moi et qui à mon avis montre un peu que le PS est dans le doute: où est passée M Aubry ?...qui s'est plongée dans un silence encombrant.
    Salut fraternel.

  35. 835
    naif dit:

    Roberto à 8h18
    "Il y a peu, David Douillet sur France-inter vient de mettre en garde contre Mélenchon, car lui, "il a vu les ravages du communisme en URSS".

    J'adore quand D.Douillet nous balance le communisme à la figure. Je n'ai pas oublié son comportement pendant le parcours de la flamme olympique (jeux de Pékin) de passage à Paris. R.Ménard (RSF à l'époque) et D.Douillet ont été récompensés (en postes et médailles) pour leur anti-communisme viscéral. Ménard se rapproche de plus en plus du FN. Quant à Douillet, il se rapproche de sa fin politique. Dire qu'on va lui payer une retraite de ministre ! ça me tue !

  36. 836
    albireve dit:

    La démarche Mélenchonienne est au fond très chrétienne, au sens de saint Martin le partageux, pas celui des croisés: Chasser les marchands du temple, ce qui ne peut se faire paisiblement.

  37. 837
    anna dit:

    Face à l'omertà des médias que j'engraisse moi aussi en payant la redevance, face à la mauvaise foi et à l'aveuglement de cette oligarchie qui n'a pour ambition que de conserver sa place, face aux actionnaires qui ne pensent qu'à leurs profits, nous avons une vision de société fraternelle et raisonnable. Il reste 25 jours pour continuer de convaincre ceux dont la main tremble, les républicains, les dégoutés des consensus, les abstentionnistes qu'il y a un beau projet à mettre en place le plus vite possible.
    La présence des jeunes au meeting de Lille nous rebooste, ils s'éveillent car ils ont tout à construire avec le FdG, leur élan et leur intelligence sont enthousiasmants. Remercions aussi nos anciens qui nous ont transmis le flambeau de la vie juste et généreuse.

  38. 838
    Oliv dit:

    Panique à bord sur F-Info. Aprés nous avoir désespérement insulté dans les formes habituelles, ils admettent que Hollande pourrait ne pas être au 2nd tour, et qu'il devra rester dans le flou consensuel s'il veut être au second tour "texto". Qu'on me permette là un "lol".
    Nous sommes un problème qui fait peur au PS... Génial. Il était temps. Mais c'est étrange de confondre les socialistes et le PS... Ces médias se font un devoir de rappeller que le PS est de gauche ! Ca n'allait donc pas de soi ?
    Je crois qu'aprés cette parfaite synthèse de Jean-Luc ce matin, les réactions vont pleuvoir et les lignes vont bouger. Comme l'effet Doppler, plus ca arrive vite et plus ca décalle dans le rouge.

    @Pablo
    Merci pour le petit cours de statistique.

  39. 839
    Nicolas VDR dit:

    A propos des Namias, Brossolette et consorts, ce sont souvent des "fils et filles de" comme on dit maintenant. De véritables dynasties de speakers (ou journaleux) qui occupent toutes les chaines TV, radio, et journaux se sont installées dans ce Pays. Les courtisans des temps modernes, quoi, payés très grassement (largement plus que des pilotes de ligne ou des chirurgiens...) pour acheter leur conscience (si toutefois ils en ont une) alors que ce qu'ils font ne vaut même pas le SMIG (est-ce que les clients du café du commerce sont rémunérés alors qu'ils tiennent à peut près les mêmes propos, pour certains ?)
    La consanguinité professionnelle ne peut rien amener de bon et la France est gangrénée par ce phénomène et ce à tous les niveaux.

  40. 840
    Lecabestan dit:

    Hollande se trouve aujourd'hui bousculé par le Front de Gauche.
    Après 10 ans de Sarkozysme dont 5 à peine contenu par Chirac qui avait fait un bras d'honneur à tous les électeurs de gauche, une force nouvelle et revendicative pouvait se constituer pourvu qu'elle trouve un point d'appui politique.
    Comment se fait-il qu'un homme aussi intégré dans la politique depuis si longtemps que Hollande, n'ait pas compris cela et que Jean Luc Mélenchon et le Front de Gauche pouvait être ce point d'appui ?
    Le grand homme ne voit rien qu'un siège qui lui tend les bras par la grâce de l'arithmétique et de l'anti-sarkozysme. Je lis qu'il est enfermé dans ses calculs d'apothicaire à compter ce qu'il peut perdre à sa droite et ce qu'il peut gagner à sa gauche. Le problème c'est qu'à sa gauche, ce n'est pas lui qui rassemble. Mais pour rassembler il faudrait un espoir. Tiens, il est bien comme sa dernière affiche de campagne, une pierre au milieu d'un pré qu'on serait censé aller adorer à cause d'un miracle au Sofitel. Même s'il emporte le 2ème tour, Hollande est déjà le perdant de cette élection,
    Post scriptum :
    à tous ceux qui ont "aimé" C dans l'air, cette analyse très drôle de Daniel Schneidermann.
    Et puis ce dessin du journal belge Le Soir.

  41. 841
    Maignial dit:

    Nicolas VDR, 814:
    "Ces gens-là se pensent indispensables ? Mais, au bout d'une semaine de leur absence, personne ne s'en rendrait compte alors que lorsque les poubelles ne sont pas ramassées pendant une semaine, tout le monde s'en aperçoit. Alors, c'est qui le plus indispensable et qui pourtant est payé au lance-pierres ?"

    Bravo! Entièrement d'accord et on ne le rappelle pas assez souvent.

  42. 842
    jorie dit:

    Mon post a été effacé hier soir. Je ne comprends pas pourquoi. J'indiquais simplement que MLP bénéficiait de l'incroyable exploitation médiatique du story-telling mehra et qu'elle se situait à 3 pts devant nous,ce qui semble confirmé ce matin. Nous ne sommes pas encore en 3e place. Seul le FdG a continué à faire campagne comme on l'a vu avec le succès de Lille. La force monte. Soit les sondages truquent les chiffres pour forcer au vote utile et ns sommes bien +élevés, soit FH est en train de faire perdre la gauche à force d'ignorer nos propositions. C'est une erreur historique de sa part. Brillante intervention comme d'hab sur france info.Les média trouvent lpour décrédibiliser Jean-Luc Mélenchon, alors qu'il est trop cultivé pour faire 1 analyse aussi primaire de la pensée JLM

  43. 843
    Louis St O dit:

    Après les attaques de Cahuzac concernant les négociations secrètes sur les législatives avec le Front de gauche,
    Jean-Luc à traité de menteur Cahuzac
    Dans C dans l’air, Renaud Dély dit que ce n’est pas le PG mais le PC avec Pierre Laurent qui a négocié en secret avec les socialistes des postes pour les législatives.
    Nous attendons un démenti formel haut et fort de Pierre Laurent à l’encontre de cette affirmation.

  44. 844
    Philippe Eric dit:

    Bonjour de Berlin,
    Nous allons partager, car sinon nous savons où l'on veut nous conduire. Nous avons appris de nos anciens à ne pas recommencer les mêmes erreurs. Nous en feront d'autres certainement. Mais pas celles où nous savons qu'elles sont de toute manière une "variante" déjà "actée" dans une possible "insurrection dure". On dit souvent ici en Allemagne "Il vaut mieux une fin avec douleur, qu'une douleur sans fin".
    Le capitalisme tel que nous le connaissons va connaitre sa douleur enfin.
    Partageons. bonne force à vous tous
    Philippe

  45. 845
    Lecabestan dit:

    Pour voir ou entendre Jean Luc Mélenchon sur France Info ce matin.

  46. 846
    Roberto dit:

    Naif à 9h34.
    "Dire qu'on va lui payer une retraite de ministre ! ça me tue !"

    Ne meurt pas, camarade, reste "naif". Et puisqu'on nous appelle "illuminés romantiques", continuons à voir la vie...en rouge !

  47. 847
    xavier dit:

    Merci au FdG pour avoir rendu sa beauté au peuple!

  48. 848
    jorie dit:

    WM: post parti d'un coup, avant d'être terminé et validé. Les média, faute d'ouvrir de vrais débats, se régalent à trouver des flingueurs du FdG dans les rangs de la gauche. Bové a fait gd plaisir à Aphatie hier soir, en citant le tibet,chavez,et cuba (3 d'un coup qui dit mieux?)alors que ce type est probablement assez cultivé pour connaître les positions bien +fines et nuancées de Jean-Luc Mélenchon sans caricaturer aussi bêtement ses positions. Eva Joly, très réductrice aussi, ns traite de démago et de simpliste, alors que Poutou et Arthaud se complaisent dans la dénonciation sectaire de l'impureté. FH continue de ns ignorer du haut de son piédestal grignoté chaque jour par NS et les chacals du FN. A eux seuls, non seulement ils ont perdu leur propre campagne, mais ils sabotent le seul élan dynamique à gauche. Je ne leur dis pas bravo et s'ils me lisent ici, ils pourront au moins reconnaître que notre combat n'a jamais renoncé au respect qu'on leur portait quant à leur identité.La cata de l'affaire Mehra a permis à droite d'occulter complètement le bilan désastreux de Sarkozy. Hollande,en nous ignorant, au prétexte de maintenir le cap de l'homme normal provoque une rupture grave à gauche et peut être définitive vis à vis des couches populaires. Il va falloir lutter contre notre réputation d'irréaliste et faire monter notre projet, pas seulement dans ce qu'on va donner pour la relance, mais construire pour l'avenir. La réorientation dela production, l'utilisation de la mer, les gisements de recherche,de ressources et d'emplois sont énormes. L'avenir est là,pas dansleur triste comptabilité sans avenir. C'estdu concret, c'est pas du romantisme. J'en ai marre qu'on nous efface en sourirant

  49. 849
    Greg_95 dit:

    @Xantal (8h04)
    Tout à fait d'accord avec toi.
    Chaque année à l'époque des grands froids, quand la demande électrique est la plus forte, les médias nous rabâchent que la Bretagne risque d'être privée de courant. Et cette situation se répète presque chaque année... Mais comment cela est-il possible alors que la Bretagne dispose de tellement d'énergies qui pourraient être transformées en électricité : la force du vent et celle de la mer.
    Merci au FdG d'avoir sorti le PCF de son impasse productiviste et d'avoir su unir les forces de gauche autour d'un projet véritablement écologiste. J'ai l'impression qu'enfin l'écologie politique est incarnée !
    Je votais EELV depuis quelques années, mais maintenant ça sera FdG ! J'ai l'espoir que beaucoup de sympathisants écolo feront ce choix.
    Vite le FdG au pouvoir ! Pour donner un cap au peuple de France et du courage aux peuples d'Europe.

  50. 850
    Fred dit:

    L'intervention de Jean-Luc Mélenchon de ce matin sur France info est disponible sur ce lien.

    [WM : certains de mes messages sont systematiquement suprimés, y'a t'il une raison ?]

    [Edit webmestre : "Certains" et "Systématiquement" sont antagonistes ! Et pour ceux qui sont effacés, oui, il y a toujours une raison, mais à 52 000 visites par jour, je n'ai pas le temps de faire des chichis...]

Pages : « 112 13 14 15 16 [17] 18 19 20 21 2227 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive