26mar 12

A la Réunion, la Bastille sera prise

Une nouvelle frontière pour l’Humanité

Ce billet a été lu 124 719 fois.

ratp_15Voici une note volée aux heures dont il avait été décidé de les consacrer au pur repos après les heures et les heures d’action sans trêve de cette semaine. Elle a commencé à la Bastille, s’est continuée dans les visites de terrain sur fond de drame toulousain. Puis il y a eu un moment spécialement émouvant pour moi à l’association pour le droit de mourir dans la dignité. Et j’ai enchaîné avec un aller-retour à la Réunion. Vingt heures de vol, onze heures sur place, un discours essentiel pour moi, deux télés et deux radios ! Je fais court, pour une fois. Le temps de mettre noir sur blanc une idée que j’ai exprimée sur place et qui ne sera pas commentée ni reprise dans la mesure où il s’agit d’un sujet de fond sans embrouille ni dispute. J’ai écrit dans l’avion et au retour. Ça se voit un peu.

Les images d'illustration de ce billet ont été prises mardi 20 mars 2012 lors de la visite de Jean-Luc Mélenchon à l'atelier de réparation de RER de Massy dans l'Essonne. Photos : S. Burlot.

Je suis allé à la Réunion au prix d’une empreinte écologique déplorable puisque j’ai fait l’aller-retour en avion en partant le samedi soir et en rentrant le dimanche soir. De ma vie je n’ai fait un tel gâchis. Mais comment faire autrement ? J’avais promis d’aller outre-mer. Mon voyage en décembre a dû être annulé en dernière minute. J’avais prévu d’aller dans les caraïbes, en Guadeloupe puis en Martinique. A présent le temps m’est cruellement compté. Comment aurais-je pu ne pas revenir à la Réunion ? Je l’avais promis il y a un an. Depuis, le département a connu une insurrection contre la vie chère qui n’est pas éteinte, ratp_04loin s’en faut ! Dans ce contexte la radicalité concrète de notre programme est une réponse qui ouvre un horizon sans cela totalement cadenassé par le cercle de la misère et de l’impuissance politique.

J’y suis allé aussi parce que sur l’île se noue, avec la constitution du Front de Gauche, l’émergence d’une force politique totalement nouvelle. Nouvelle par son programme, évidemment. Il s’enracine dans plusieurs terreaux. D’abord celui acquis par l’expérience du pouvoir régional conduit jusqu’à peu par Paul Vergès. Puis celui du mouvement syndical qu’incarne Yvan Hoarrau, par ailleurs secrétaire général de la CGT-R, qui anime le comité départemental de soutien à ma candidature. Nous en étions là quand a eu lieu l’arrivée dans le Front de l’alliance des jeunes. Son président est Gilles Leperlier. Avec lui vient Béatrice Leperlier, jeune conseillère régionale présentée par l’alliance dans la liste que conduisait Paul Vergès. On ne pouvait mieux faire comme arc de force représentatif de la société réunionnaise en mouvement et en recherche d’un autre futur. En ce moment les contacts continuent avec le président de l’alliance des pauvres, Jean-Hugues Ratenon. C’est à mes yeux une discussion fondamentale. Il n’y pas de raison qu’elle ne se conclue pas puisque chacun y met tant de sérieux. De notre côté la centralité du mouvement des pauvres qu’il anime est si évidente ! 50 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, ne le perdons jamais de vue. Nous sommes ici dans le cas de figure sud-américain où les pauvres jouent le rôle de catégorieratp_07 révolutionnaire décisive. Sa participation au comité de campagne serait pour moi comme un coup de tonnerre ! Car, à mon avis, à partir de ce moment, le Front de Gauche prendrait une dimension tout à fait nouvelle et pour mieux dire exemplaire non seulement localement mais aussi pour la métropole.

Car à tous ceux que je viens de nommer s’ajoute la figure du nouveau et jeune député européen de la Réunion, Younous Omarjee. Nos contacts ont commencé depuis de nombreux mois et se mènent de façon constante texte en main sur les sujets essentiels. Après cela vient la colonne vertébrale de l’attelage aujourd’hui. Je veux parler du Parti de Gauche à la Réunion. Petit en nombre il n’en est pas moins un déclencheur et un démultiplicateur ! Tous ses membres se sont aguerris. Moins de paroles plus d’action ! Ils ont épuré et renforcé l’organisation comme parti d’action sous la conduite de Jean-Hugues Savigny mon complice depuis dix ans et Pascal Basse qui anime avec furia le comité sud du parti. C’est eux deux qui menaient la manœuvre pour la préparation du meeting géant tenu sur place, préparé en dix jours. Une nouvelle fois on a vu le miracle permanent de notre forme d’organisation et du type psychologique particulier des membres du Parti de Gauche : gonflés à bloc, que rien n’effraie. Terriblement disciplinés dans le choc et très soudés entre eux. Au total, la jonction de ces composantes constitue une force politique entièrement nouvelle dans l’île ! Elle ratp_10opère la jonction concrète entre un jeune et petit parti, un élu emblématique, le mouvement social organisé, la jeunesse politisée. Et s’avance le mouvement né de la société où vit une moitié de la population cantonnée dans l’informel parce qu’elle vit sous le seuil de pauvreté. Détonnant.

Le meeting a été, à sa manière, une réplique de l’esprit de la prise de la Bastille ! Près de quatre mille personnes dans une chaleur d’étuve, hyper réactives, superbement souriantes. Auparavant j’avais été accueilli en grande démonstration à l’aéroport au son des tambours et dans un enthousiasme communicatif. De là je suis allé au « pique-nique citoyen » qui se tenait non loin de la salle du meeting. On s’y rendit en cortège sous le timbre « mim marche avec Mélenchon », drapeaux et musique en tête. Occasion pour moi de découvrir le petit camion du Parti de Gauche tout de rouge repeint avec le sigle du parti sur les portières et son écran de télé embarqué. Rigolade : les journalistes et cameramen se sont perchés sur le camion pour se donner une vue d’ensemble pendant que je marchais sous le cagna ! Sonnaient les mots d’ordre : contre Sarkozy : résistance ! Contre la vie chère : résistance ! Contre les profiteurs : résistance ! Et ainsi de suite. Puis ce furent les discours. On les a déjà diffusés en direct. Près de 10 000 connexions montrent quelle place a dorénavant ce média et combien il change notre travail de militant en amplifiant de façon fantastique la portée ratp_09de nos discours. C’est le moment de venir au cœur de mon discours et de ce que je suis venu venir dire si loin de chez moi !

Mon sujet c’est la mer. Oui, la mer. Une frontière physique pour l’humanité, composée d’une espèce d’animaux terrestres comme on le sait bien. Une « terra incognita », la dernière sur cette planète. Mais la plus vaste ! Plus vaste que le monde connu lui-même puisqu’elle couvre 70 % de la surface du globe. Je suis certain qu’à cet instant, ceux qui me lisent lèvent le sourcil. « Tant que ça ? Tiens c’est vrai, je n’y avais pas pensé ». On n’y pense jamais en effet ! Quels extraordinaire régulateur est cette masse d’eau ! Elle absorbe 80 % de la chaleur produite par la planète ! Et 20 % de CO2. Et pourtant, on n’y pense pas. Ce n’est pas tout. Les populations côtières, dont la vie est liée à la mer représente les 2/3 de l’humanité ! Les deux tiers ! « Tant que ça ? Je n’aurais pas cru non plus ! » J’ai dit que c’était une « terra incognita », ratp_17comme le mentionnait les cartes du passé à propos des zones terrestres dont on ne savait rien. Car on sait peu, très peu. En tous cas pas assez. C’est la première réserve de biodiversité ! Mais seulement 15 % de la faune et la flore marines seraient connus.

Et comme tout ce qui concerne la vie des êtres humains finit par être affaire d’échange et de commerce, souvenons-nous que  90 % du commerce mondial transite par mer. Oui, encore une fois : 90 % ! Je commence ici à m’approcher d’autres enjeux. La mer est le premier réservoir des ressources rares. 90 % des réserves d’hydrocarbures s’y trouvent et 84 % des réserves de minerais et de métaux. Dans ces conditions, le monde de sept milliards d’êtres humains étant ce qu’il est, la mer, est, avec l’accès à l’eau potable, le premier enjeu des conflits pour l’appropriation des ressources rares.

Tout ce que je viens de dire, me permet à présent d’en venir à nous, le peuple français. La France est très directement concernée. Certes on ne parle jamais de la mer en France dans les débats politiques. Toute la prise de conscience reste à faire ! C’est pourquoi il était si utile que je commence à en parler. Je crois que si j’ai acquis de l’écoute et peut être même de l’autorité avec le Front de Gauche je dois la projeter constamment au service des grandes causes pour le futur de notre société. Qu’il s’agisse de débarrasser la scène politique des ravages du Front National ou qu’il s’agisse de monter au créneau pour batailler sur les droits fondamentaux de la personne humaine comme le droit de disposer de son corps ouratp_08 de sa fin de vie, ou parler de la nouvelle frontière de la France qu’est la mer, c’est tout un. Notre campagne doit être un vivier d’idées et de projets qui se diffusent dans la société.

Je compare cette ambition que je propose à celle qui nous a permis de devenir une puissance spatiale. Ne sommes-nous pas la nation d’Europe qui a su s’immiscer dans l’espace et qui occupe aujourd’hui la moitié du marché mondial des tirs de satellites ? N’avons-nous pas mis au point le navire de transport spatial le plus abouti pour alimenter la station internationale de l’espace ? Rien n’est hors de portée pour nous, sitôt que l’Etat et le collectif s’en mêlent ! La mer est notre nouvel espace de réussite et d’exploits scientifiques et techniques ! C’est ma proposition !

Et je m’appuie sur du solide pour faire cette proposition ! La France est le deuxième domaine maritime du monde ! 97 % de cet espace se situe outre-mer. Par exemple la zone économique exclusive en mer de la Réunion est à elle seule aussi importante que celle de la métropole avec ses mille kilomètres de côtes. Au total, dans ces ratp_10conditions, la moitié de la population française vit dans la bande côtière des 100 km ! Nous avons donc largement les moyens d’agir. Mais nous avons surtout de bonnes raisons de le faire. D’abord parce que du point de vue de l’humanité en général, c’est une priorité écologique. Il s’agit de la préservation du premier réservoir de biodiversité et des principaux équilibres dont dépend tout l’écosystème humain. Cela implique d’améliorer la connaissance, encore très parcellaire du domaine maritime, donc de développer les moyens d’exploration et de surveillance, et de protection cela va de soi. Pour cela il faut relancer la recherche scientifique et technologique sur les questions marines et maritimes. Ce qui, ceci dit par parenthèse, devrait aussi permettre d’améliorer les techniques de pêche, pour trier sur le fond plutôt que sur le pont ! Ensuite, « prendre la mer », c’est une priorité alimentaire et sanitaire compte tenu de l’importance des protéines issues de la mer et des potentialités qu’offrent l’identification et la culture des algues. Enfin c’est une priorité énergétique. L’énergie des mers est la moins exploitée et un des plus grands gisements. Cette dimension économique et sociale n’est pas prédatrice sur l’environnement. Elle ouvre un champ fantastique de développement de l’emploi maritime en France. D’autant qu’il y a un sous-développement de l’emploi et de l’activité maritime en France. Avec le deuxième domaine maritime, nous avons 305 000 emplois, tandis que l’Espagne avec le trente et unième domaine maritime en a 384 000 ! C’est donc un axe d’investissement public prioritaire pour notreratp_16 projet de planification écologique.

Pour l'instant les moyens d'observation et d'exploration sous marines sont limités. L'essentiel des moyens sont consacrés à l'observation, sous forme de balises mises en réseau et de robots. Seuls les Etats-Unis et depuis peu la Chine ont développé de larges réseaux d'observation. Ils sont ainsi capables de modéliser les évolutions climatiques, météorologiques mais aussi celles des pollutions et de la présence de la faune et de la flore sur de très grands espaces. L'Europe a lancé un projet Esonet pour se doter d'un tel réseau, avec notamment des balises en eau profonde. Mais faute de moyen et d'ambition stratégique, il reste, comme le projet Galileo, diffus, brouillon et sans applications très poussées. Car il est censé couvrir les eaux allant de l'arctique à la mer noire !

Les moyens spécifiques d'exploration sont encore moins développés. Il s'agit des sous-marins profonds sur le modèle du Nautile. Leur activité n'est pas permanente. Cela limite d'emblée leur portée et les projets qui peuvent en découler pour l’exploitation des ressources et la lutte contre les pollutions. Et surtout ces moyens d'exploration ont un rayon d'action limité : rarement au-delà de 6 000 mètres de fond. Autre inconvénient ils ont une autonomie très faible. Ils doivent donc être amenés sur place par un autre navire et peuvent difficilement plonger au-delà d'une dizaine d'heures. Face à cette faiblesse, la France développe depuis peu un projet de véritable vaisseau d'exploration océanique, appelé Sea Orbiter. C'est la première véritable déclinaison marine des méthodes de la conquête spatiale. Mais ce projet pionnier et expérimental ne suffit pas pour répondre au défi permanent et mondial de l'exploration, de l'observation et de la surveillance des grands fonds. Ce sont donc de véritables stations sous-marines permanentes qui restent à développer et à mettre en réseau. La ratp_11France est dans ce domaine un des seuls Etats au monde à pouvoir se confronter à un défi mondial à travers sa présence dans tous les océans du globe. Notre mise en mouvement, notre audace pourrait être un immense espoir pour la maîtrise écologique d'un des principaux ressorts de l'écosystème humain.

J’ai pensé que je devais évoquer ce grand projet, la conquête de cette nouvelle frontière, là où il fait le plus sens c’est-à-dire outre-mer. De cette façon je pense avoir donné du sens à ce que j’ai dit contre l’expression qui désigne ces départements et territoires comme « territoires ultra périphériques » selon la nomenclature européenne. Je crois avoir montré autrement que par les arguments habituels en la circonstance quel genre d’avant-poste peuvent être les territoires français de l’outre-mer. Il n’en est pas sorti grand-chose en presse écrite. Comme d’habitude. Il me reste donc à espérer premièrement que Hollande ou Sarkozy en parlent à leur tour après moi faute d’idée originale, et deuxièmement, qu’une journaliste de l’audiovisuel, comme madame Ferrari l’a fait à propos des impôts sur les déserteurs fiscaux, se souvienne de ce que j’ai dit. Alors une idée qui n’atteignait pas le bulbe préconstruit des « observateurs » fera son chemin.

Je conviens qu’une telle espérance après tant de mois de superficialité de la presse écrite qui est censée se donner « le temps du recul » confine à la naïveté. Peine perdue dans ce cas. Je m’y suis mal pris. Que n’y ai-je mis du sexe, du sang ou de la bave ! Lamentablement, il n’y a rien en effet de malveillant dans mon idée, rien contre Pierre, Paul ou Jacques, rien de saignant non plus. Donc ça n’existe pas pour la branchouille plumitive. Les « sujets » à mon sujet c’est mon « amitié », « proximité » avec Dassault, cette inepte trouvaille en vingt ans de vie parlementaire des biographes confus et fielleux qui font le commerce de ce qu’ils ont cru comprendre à mon propos. C’est le photographe qui réclame le droit de piétiner les enfants et les personnes moins mobiles sans discussion parce que c’est « Libération » qui lui paye ses chaussures cloutés et qui me vaut ensuite le venin de ceux qui prétendent en faire une bonne histoire comme ils aimeraient m’en coller une sur le mode inépuisable du « petit journaliste ». C’est le salopard qui exhibe sa carte de presse quand nous le surprenons en train de planquer autour de mon domicile. Ou celui que l’on attrape avec la même carte en poche autour de l’usine en train de se faire passer pour « un copain qui se renseigne ». Bref, moi, la conquête de la mer et le reste, ce ne sont vraiment pas du tout, mais pas du tout, des sujets.

Cette malveillance permanente qui se donne des airs d’objectivité est un sujet de consternation pour moi alors même que j’en connais le ressort dans les réseaux politiques dans lesquels ils s’ancrent. Mais comme beaucoup d’entre vous je voudrais tellement croire au malentendu. Je voudrais tellement croire qu’autre chose de plus respectueux et réellement factuel soit possible. Je sais bien que cela n’a aucune importance puisque progressivement le flot de l’internet recouvre tous ces médiocres abus de pouvoir médiatiques. Je ne ferai pas le détail des innombrables manquements à l’éthique que j’observe, les citations de moi inventées, les titres qui trafiquent les textes et communiqués, les photos malveillantes, les grossières falsifications comme celles qui m’attribuent le refus de connaître le patrimoine des élus. Et combien d’autres bassesses. Puis je me dis que c’est peu de choses devant le drame de l’effondrement de l’intelligence qu’a été le traitement sensationnaliste et, en cela, parfaitement criminel, de l’affaire du tueur en série de Toulouse. Photos en une du jeune homme « comme les autres », nom de l’assassin sur cinq colonnes, tout ce qu’il ne faudrait pas faire dans une société de décence qui ne chercherait pas à garantir l’assurance de laratp_18 notoriété aux délirants a été fait sans vergogne. Dans quelques jours commenceront bien sur les rétropédalages et les contritions convenues qui suivent toujours la gueule de bois des orgies voyeuristes. Vivement le changement, le vrai.

A Ajaccio, sur une place publique et dans le vent sournois qui rendait le son si pénible, François Hollande devant mille personnes selon Faouzi Lamdaoui son chef de cabinet, et de cinq cent personnes selon le journal « Le Monde », a prononcé un discours dont le contenu a malheureusement été largement méconnu par les observateurs. Comme l’avait été les conséquences de son idée d’introduire le Concordat dans la Constitution. Comme l’a été quoique j’ai pu en dire, écrire et répété en meeting son idée de donner aux négociations sociales une valeur supérieure à la loi. François Hollande à Ajaccio a déclaré vouloir donner un pouvoir réglementaire aux régions. Rien que ça ! Cela constitue tout simplement un démembrement de l’égalité devant la loi et dans la mise en œuvre de celle-ci. Par exemple, l’application du code du travail serait alors à géométrie variable pour toute sa partie réglementaire. Un rêve du Medef ! La France n’est pas une république fédérale ! Mais peut-être le projet des socialistes désormais c’est qu’elle le soit ?

Ce n’est pas tout. Comme la scène se passe en Corse je suppose qu’un conseiller futé a trouvé l’occasion opportune de lui faire parler de nouveau de sa proposition de ratifier la Charte des langues régionales ! Pure démagogie. Car il lui reste à savoir que l’essentiel du contenu de cette Charte s’applique déjà. N’y exceptent que quelques articles qui ne le sont pas pour une raison bien précise. On peut la récuser mais alors il faut le dire et s’en expliquer car sinon ce n’est pas honnête. Ces articles sont censurés par le conseil Constitutionnel au motif qu’ils attentent à l’égalité des citoyens devant la loi. Cela parce qu’ils créent des droits spécifiques réservés aux seuls locuteurs de ces langues. Raison pour laquelle la Charte elle-même ne peut être adoptée sans révision de la Constitution. Donc François Hollande veut faire accepter des articles nouveaux dans la Constitution que par ailleurs il ne veut pas changer. Mais ce sera pour y introduire à trois reprises des exceptions à l’unité de la loi et de la communauté légale : le contrat au-dessus de la loi, le Concordat en Alsace-Moselle et la Charte des langues régionales ! Il est consternant, qu’après tant de débats sur ces sujets entre socialistes, François Hollande impose un point de vue aussi singulier. Le silence de la « gauche » du parti est encore plus consternant ! Ces initiatives qui parcellisent l’application du droit dans la République, créent une nouvelle division à gauche. Il est temps que l’état-major socialiste réalise que tout cela est au-delà de la ligne jaune et a même quelque chose d’un peu, et même beaucoup, « étranger à la tradition de gauche » comme l’avait dit Lionel Jospin ratp_20en 1985 à propos d’un texte social-libéral intitulé « du bon usage de la rigueur » qu’avait signé Alain Richard. Lequel Alain Richard vient de faire adopter par amendement au Sénat la reconnaissance du caractère propre des crèches confessionnelles pour pouvoir les rendre subventionnables. Cette gauche-là n’est pas la mienne je tiens à le dire et j’espère qu’on le comprenne bien.

A la page quatre du journal « Le Monde » censé rendre compte du déplacement de François Hollande à Ajaccio il est impossible de savoir ce qu’il y a dit et ce que cela implique. Mais bien sûr, on peut tout savoir des bruits des coulisses. Il faut donc attendre d’être à la page six dudit journal pour entendre parler du thème que je viens d’évoquer. Mais ce sera sous l’angle de la polémique que mon communiqué sur le sujet est censé ouvrir. Fine observation qui n’est pas destinée à aborder si peu que ce soit le fond du sujet mais seulement pour en rester au fait que, « initiative tout a fait inhabituelle », je me suis exprimé contre les deux propositions de François Hollande. Qu’une discussion ait lieu en campagne électorale est en effet très surprenant ! Surtout si elle porte sur le programme d’un candidat. Car comme le dit l’article en défense de François Hollande, ma critique s’exprime alors que « François Hollande n’a pas dit autre chose que son programme mentionne sur la décentralisation ». On se pince ! Engager une discussion au moment où une idée est exprimée en public, de manière volontairement solennelle et adaptée au lieu où elle est énoncée, serait une surprise. Tel est le journalisme politique dorénavant !


1 335 commentaires à “Une nouvelle frontière pour l’Humanité”

Pages : « 17 8 9 10 11 [12] 13 14 15 16 1727 »

  1. 551
    luc dit:

    Le vrai problème aujourd'hui, c'est que la France dépense 51 milliards d’euros de plus pour sa facture énergétique par rapport à 1998.
    En 1998, Jospin, comme Rocard en 1989, a eu la chance de profiter d’un pétrole très bon marché.
    En euros constants, la facture énergétique de la France est passée de 11 milliards d’euros en 1998 à 62 milliards d’euros en 2011.
    Pour 2012, selon l'Agence internationale de l'énergie, l'Europe va dépenser 480 milliards d'euros pour sa facture pétrolière et gazière. C'est 39 milliards d'euros de de plus qu'en 2011.
    Que propose le Front de Gauche pour réduire la facture pétrolière de la France et de l'Europe ?

  2. 552
    SNIPER68 dit:

    Je dédicasse le morceau "Long Time" du groupe "Sergent Garcia" à vous Monsieur Mélenchon et aux camarades pour votre formidable meeting de Lille hier soir où nous étions 23 000 personnes(y comprit ceux et celles qui était dehors et qui on vu le meeting sur écrans géants) + 40 000 connecté(e)s en "streaming live" (dont votre camarade) sur le Net, sur votre blog et sur placeaupleuple.fr.
    "Résistance".

  3. 553
    Red@rt (13) dit:

    @sébastien @Thierry
    Et que de mépris. Je suis excédés par le comportement présomptueux du PS et ce, bien avant d'avoir connu Jean Luc Mélenchon que je soutiens depuis bientôt 5 ans. Je me sens parfaitement représenté par ce dernier donc directement concerné et personnellement affecté. Le PS est tellement dédaigneux à notre égard. Aujourd'hui, il toise une quantité inouï de citoyens de gauche et de gens qui luttent. Il pourrait mettre un peu d'eau dans leur vin. Pensez vous, il n'y a qu'à écouter Mr Cahuzac. Tout de même, il voudrait nous enrager qu'il ne s'y prendrais pas autrement. Il y déjà là de quoi se radicaliser vous ne trouvez pas? Vient ensuite leur obsession pour "les sièges" qui est responsable du mépris de la politique par nombres de nos concitoyens. Ils n'ont même plus la pudeur de le faire discrètement et vont jusqu'à présenter cette question tel un élément de programme. Venons en aux propositions. Je ne ferais pas la liste de celles qui dépassent la ligne jaune. Le PS est clairement aligné sur la sociale démocratie européenne qui elle est parfaitement soumise aux désirs de la Troika. Ces gens subtilisent notre patrimoine, volent notre liberté, détruisent l'égalité, quand à la fraternité, jugez en vous même. Et maintenant, ils s'attaquent frontalement aux fondations de notre République. Enfin, FH fait une campagne déplorable, il ne veut pas débattre, il ne veut pas négocier, il ne veut pas proposer, il prend les électeurs de gauche de haut, il moque les communistes, il se prend pour le futur roi de France. Son comportement reflète une forme de lâcheté qui est l'exacte opposé de ce dont nous avons besoin pour faire face à l'austérité. Le fond de ma pensé? Qu'ils dégagent tous!

  4. 554
    Oliv dit:

    Pierre Laurent sera sur Inter à 13h pour parler de la démonstration de force de Lille !

  5. 555
    david18 dit:

    @l'ergonomiste
    Quelle ambiance ! Merci à toi pour la vidéo. Il faut l'envoyer à nos médias français car à les écouter ils n'ont pas tout saisi !

  6. 556
    Olivier dit:

    Bravo M. Mélenchon. Vous etes le seul dans cette campagne a apporter des idées neuves et j'ose le dire, du rêve et ce, dans le bon sens du terme. En effet, les autres candidats ne pensent qu'a sauver un système ou du moins a en repousser la déchéance inéluctable.
    Merci et surtout restez vous même.

  7. 557
    Sylvain dit:

    Bonjour! J'apprécie fortement la campagne de Cécile Duflot et Nathalie Arthaud. Peu de propositions intéressantes mais une qui a l'air de beaucoup compter pour elles : taper sur la gueule de Mélenchon du matin au soir! Si ça c'est faire de la politique alors je m'y moi-même dès demain matin. Qu'est-ce que c'est que ces guignols chez les Verts ou LO qui passent plus de temps à nous démolir qu'à prendre en charge leur propre campagne? Ces gens-là se disent démocrates quand pas un seul d'entre eux ne s'occupe de contrer l'hideuse idéologie de la mère Le Pen mais nous démolisse à la plus petite occasion. Pourtant ils devraient faire attention parce que le NPA qui avait sensiblement fait la même chose, début mars, s'est trouvé en interne complètement tourneboulé au point que certains ont demandé à voter Front de Gauche!

  8. 558
    naco dit:

    Printemps Français, printemps Arabe.

    Je ne suis pas d'accord avec toi Pulchérie (491), pour nier en bloc, non seulement ce qu'a été ce printemps arabe, et pour remplacer le terme de printemps français par celui du "renouveau français", qui d'un point de vue sémantique me fait froid dans le dos.
    Il est certain que ce qui s'est passé en Tunisie, en Égypte et en Libye, a dérivé vers une confiscation des aspirations révolutionnaires vers les pires choses, comme celles du retour au pouvoir des salafistes. Il est vrai également que les dirigeants des pays occidentaux, et les instances capitalistes pensaient tirer tout profit d'une déstabilisation des régimes corrompus de ces pays. Il est vrai enfin que la ruine de ces ambitions profite directement aujourd'hui aux islamophobes, et justifie les politiques d'austérité économiques.
    Mais tu ne peux nier que ces mouvements portaient tous en eux des aspirations révolutionnaires, comme le partage des richesses, ou la lutte pour les libertés individuelles et publiques. Et que cette histoire est toujours en marche.
    Le printemps français est peut-être une invention facile de journaliste, mais une réalité. Car le printemps, est le moment du renouveau. Celui ou les jardiniers plantent des choses, et se débrouillent pour les faire pousser. Une période magique ou sortant de la nuit de l'hiver, tout devient possible. Et puis ce temps des cerises, qui est enfin celui des rencontres.
    On pourra parler peut-être de printemps des peuples dans un moment. Mais sans oublier que ce terme désigne, le moment ou les peuples d'Europe se soulevèrent pour abolir la monarchie, mais pour la remplacer par des pouvoirs nationalistes et permettre le triomphe du capitalisme libéral.

  9. 559
    jean ai marre dit:

    @ 507 thierry dit
    Je lis avec intérêt ce blog, malgré le fait que nous soyons traités au fil des message "d'incultes, de moutons, de personnes puantes ou même à qui il faut faire rendre gorge" Si Jean-Luc Mélenchon est au second tour, cela ne vous gênera pas d'accepter les voix de personnes aussi peu ragoutantes que nous?

    Tu n'as pas tout à fait tord. Seulement voila, nous sommes engagés dans une course où seuls les deux premiers sont qualifiés. Au cas où ça t'aurais échappé : nous ne votons pas pour un candidat, mais pour un programme porté par un candidat. Tu saisis la nuance ?
    Etant de Gauche, pourquoi, je ne soutien pas Hollande ? Par ce que son programme de candidat, il est seul à le proposer, n'est pas le programme du PS, et ce programme est trop loin des fondamentaux du socialisme.
    Sur le plan économique, il trouve les moyens de relancer la croissance, en soustrayant du pouvoir d'achat.
    Une question à lui poser: S'il n'arrive pas à colmater la dette, va t il proposer un autre plan d'austérité ?
    Avec la Front de Gauche, la relance part à cause de l'augmentation du pouvoir d'achat : smic à 1700 €.
    Une métaphore, pour avancer sur ton vélo, tu appuis plus fort sur les pédales, tu donnes davantage d'énergie, tu n'attends pas la descente.
    En économie c'est pareil il faut donner plus d'énergie.

  10. 560
    Pnyx dit:

    Surréaliste le post de renouard à 10h22 !
    Si le son vous dérange, cher ami, coupez-le et contentez-vous de la traduction pour sourds et muets. Mais peut-être êtes-vous aussi frappé de cécité ?
    P.-S. en parlant de sourds et muets, un grand bravo et de chaleureux remerciements à celles et ceux qui traduisent les discours du Front de Gauche en langage des signes !

  11. 561
    sergio dit:

    @ pgen - 12h01
    J'ai lu ton lien. De plus en plus décevant le père Fabius. Ne voilà-t-il pas qu'il appelle le secrétariat national du PS à attaquer des propositions du Fdg ? Craint-il de ne pas occuper le fauteuil et porte-feuilles du Quai d'Orsay comme il en rêvait tout haut dans une feuille de chou l'an dernier ?
    Un autre proche de FH qui préfère garder courageusement l'anonymat craint que la droite taxe de "communiste" le programme remanié de Hollande si, après d'âpres négociations avec le FdG, il obtient son soutient au 2eme tour ? La trouille de la Constituante saisit nos mandarins et nos planqués rentiers-PS de la Vième république, car ils perdraient beaucoup, beaucoup !
    C'est dur pour eux qu'on est pris le relais de la Gauche réelle. Mais c'est aussi trop tard pour eux ! Il était temps.

  12. 562
    Fred Barbosa dit:

    Si le Front de Gauche négocie quoi que ce soit avec le PS, il perdra de sa crédibilité. Il faut passer devant le PS, on a pas le choix.

  13. 563
    YanDuPic dit:

    Je reviens sur le message de Thierry 507: oui, sachons faire le distinguo entre l'appareil socialiste et les sincères sympathisants qui eux aussi se posent des questions. Comme Julie et d'autres je suis contre jeter l’anathème. Il faut persuader, et non fustiger. J'en ai fait l'expérience personnelle avec un ami socialiste avec qui j'ai toujours discuté courtoisement (et qui n'était pourtant pas avare de sarcasmes au début), qui m'a suivi au meeting de Montpellier, et qui en est revenu remonté comme une pendule! :)

  14. 564
    pgen dit:

    @Sylvain 576
    Concernant C. Duflot, faute d'être en mesure d'apporter un pourcentage conséquent au 1er tour en échange de sa circonscription, elle se charge peut-être des "basses besognes"...

  15. 565
    Pascal397 dit:

    Bonjour,
    Comme david, le slogan du Front de gauche: "le vote nécessaire"
    bravo et merci

  16. 566
    Carole dit:

    Parmi toutes les choses que nous te devons, Jean-Luc, à toi et tous ceux qui portent la dynamique du Front de Gauche, il y a le retour du vrai débat politique et l'appel à l'intelligence du citoyen: lorsque j'enseigne à mes étudiants les fondements du Contrat social, ce qu'il a inspiré aux révolutionnaires de 1789, aux Communards, ce qu'est une constituante et une constitution, j'ai l'impression cette année de ne pas parler d'époques mortes, d'utopies enterrées. L'entretien sur Médiapart, par exemple, était d'une intelligence, d'une culture qui t'honorent et qui élèvent ceux qui t'écoutent.
    En revanche, comment persuader des jeunes gens de lire la presse écrite dite "sérieuse" quand on voit la réduction systématique qu'elle opère (je pense là autant à tes discours et interventions qu'à ceux des autres candidats d'ailleurs)? Les médias se conduisent de manière irresponsable; 2005 ne leur a rien appris.
    Merci pour l'énergie que tu dépenses et que tu transmets, de l'espoir revenu,
    Carole

  17. 567
    Maignial dit:

    A Luc 567:
    La réduction de notre facture énergétique passe par la planification écologique! En particulier par un investissement massif dans la recherche et le développement des énergies renouvelables. Ceci au niveau collectif, bien sûr, mais aussi au niveau individuel. C'est l'avantage du SMIC à 1700 euros et des cercles vertueux dans les entreprises, on donne aussi les moyens aux citoyens de consommer plus intelligemment et d'investir eux même dans le solaire, ou l'éolien, ou autre (au travers d'entreprises ou tout simplement pour soit). Nous y seront gagnants à terme et en plus, cela créera de l'emploi, mais encore faut-il qu'on nous donne au départ les moyens d'y parvenir. Nombreux sont les français conscients de cela, mais que peut-on faire quand les fins de mois sont sans cesse un problème?

  18. 568
    sebidf dit:

    @luc à 12h01
    Le vrai problème aujourd'hui, c'est que la France dépense 51 milliards d’euros de plus pour sa facture énergétique par rapport à 1998... Que propose le Front de Gauche pour réduire la facture pétrolière de la France et de l'Europe?

    Peut-on arrêter de prendre le problème à l'envers. Le FdG pourra peut-être jouer sur les taxes pétrolières mais voyons à long terme, le pétrole pas cher qui a permis à nos sociétés de se développer à grande vitesse il y a 40 ans, c'est terminé! Pour des raisons écologiques et géologiques, le pic pétrolier a été franchi selon les experts entre 2006 et 2008. Avec une demande croissante et une offre qui se ralentit, le prix monte et on n'a encore rien vu. C'est un cataclysme économique et social qui se prépare quand l'offre va s'effondrer définitivement et irrémédiablement. Le meilleur outil pour lutter contre ça, la planification écologique du fdg (rapprocher lieu de production et d'échange de nourriture près des habitations, relocaliser le travail, l'agriculture biologique,etc, etc....). Donc, lutter sur le court terme oui (baisse des taxes et encore en situation d'endettement, ce sera dur) comme FH, NS, FB ou MLP mais voyons sur le long terme, le pétrole pas cher c'est fini et ça sera toujours pire. Donc, anticipons, mobilisons les énergies et les cerveaux pour trouver de vraies solutions à ce très grave problème qui tuera définitivement le capitalisme car il repose uniquement sur l'énergie pas cher pour les échanges. (et pourrait faire sauter nos sociétés).
    Acceptons (nous n'avons plus le choix), réfléchissons aux solutions et positivons (moins de pétrole = moins de pollution = bon pour la planète). Ceci est l'esprit de la planification écologique du FdG il me semble.
    Fabuleux Lille...

  19. 569
    michel 74 dit:

    Encore une phrase "faussement malheureuse" de Sarkozy : "musulman d'apparence" qu'est-ce que cela signifie ? Sinon qu'il cherche une nouvelle fois à stigmatiser une partie de nos concitoyens. Qu'il sache bien que le Front de Gauche quant à lui ne constitue pas une apparence mais une réalité, la réalité du peuple en marche contre la haine et les discriminations. Rassemblement, résistance mes camarades ! La gauche, c'est nous, la gauche qui ne se compromet pas avec le centre, qui combat l'extrême droite, qui lutte du côté des gens, c'est quand même la moindre des choses quand on voit ce qu'est devenu le P.S (post-socialisme), avec le Front de Gauche pas de compromissions, nous ne sommes pas à vendre et désormais tous ces braves gens devront nous écouter et accepter nos conditions car la seule force légitime c'est la force du peuple !

  20. 570
    Jean Jolly dit:

    A mon humble avis, les médiacrates n'ont pas fréquenté les mêmes écoles que les 99 % restant du peuple (sans doute dans le privé les concernant), en effet, ils ne comptent pas comme nou z'autres. Nous, nous avons appris à compter les centimes, eux n'en ont jamais vu l'ombre d'un seul. Comment voulez vous qu'ils puissent compter "les moches" du jour au lendemain ? Mais comme nous avons du cœur nouz'autres, nous allons les éduquer après le six mai.
    Bien entendu, pour ce faire, il va falloir embaucher beaucoup d'institutrices/teurs qualifiées, ça va de soi. Bien sûr que ça "coûte" de l'argent, tant pis pour le 1 % restant... ils feront avec à mon avis.

  21. 571
    l'ergonomiste dit:

    Diner en famille hier : discussion autour de Jean-Luc Mélenchon.
    Certains déjà acquis. Une jeune de 22 ans qui pense voter FdG. Deux papas qui pensent voter Hollande.
    Pourquoi ? réponse : la peur. La peur de Sarkozy président. La peur que Jean-Luc Mélenchon ne batte pas Sarkozy au deuxième tour.
    Une peur sourde qui balaie tout sur son passage. Balayées les idées, les propositions, les personnes... Dans la tête, une seule évidence: battre Sarkozy.
    Voilà pourquoi Hollande n'a pas besoin d'en faire trop. Sarkozy est tellement rejeté que ces électeurs de gauche (oui ils sont vraiment de gauche et adhérent aux idées du FdG) que leur seule solution, pour être surs que Sarkozy sera battu, leur seule conviction stratégique (et non pas politique) est de voter Hollande.
    Alors que faire dans cette ambiance de peur ? J'ai beau expliquer, ré-expliquer, rien n'y fait. La peur, la peur, la peur....

  22. 572
    Red@rt (13) dit:

    @ Luc @ Sebidf
    "Que propose le Front de Gauche pour réduire la facture pétrolière de la France et de l'Europe?"

    La nationalisation de Total, sortir des énergie carbonée, développer la productions des énergies renouvelables (géothermie profonde, mouvement mécanique de la mer), propriété collective humaine des biens de base, tels que l'eau et l'énergie.

  23. 573
    Aurore dit:

    Bonjour à tous,
    j'aimerai réagir suite à des déclarations de certains camarades qui tentent d'atténuer notre enthousiasme à tous face à la percée du front de gauche. Je trouve réellement dommage que l'on vienne nous dire que Mélenchon ne sera pas au second tour des élections présidentielles alors même que nous convainquons de plus en plus de gens. Il est claire que les médias vont tout faire pour nous ignorer, pour nous détruire...mais nous avons la preuve sous les yeux que la machine est en route et que, malgré toutes les tentatives de censures, la Révolution citoyenne est bel et bien en marche! Si nous ne croyons pas nous même à la victoire, comment voulez-vous que nous convainquions nos concitoyens? C'est justement notre enthousiasme qui nous a amener là où nous sommes et non le défaitisme. Nous avons une occasion historique de pouvoir enfin changer les choses, alors bougeons-nous, tractons sur les marchés, affichons sur les panneaux, diffusons nos idées, convainquons une par une les personnes qui nous entourent, redoublons d'efforts plus que jamais. N'oubliez pas, mes camarades, que si nous ne faisons pas notre maximum maintenant et que, effectivement nous ne sommes pas au second tour, nous pourrons nous en vouloir plus que jamais de ne pas avoir tout donné. C'est l'avenir de l'Humanité qui est entre nos mains. Nous pouvons y arriver...nous étions 120000 à la Bastille, 9000 à Clermont-Ferrand, 4000 à la Réunion, 20000 à Lille et ça ne fait que commencer!
    Il faut y croire plus que jamais mes camarades!
    Et comme l'a dit un grand Homme: "haut les coeurs, ardents à la lutte"

  24. 574
    Hold-up dit:

    Le PS n'a pas compris que le social-libéralisme meurt avec le néolibéralisme du fait des krachs à répétition, de la prédation suicidaire des marchés financiers sur les économies nationales dans le sillage de l'effondrement de l'économie US. Il rate encore son époque comme il avait raté hier l'écologie politique ou l'altermondialisme. La 6° république va permettre de restaurer la souveraineté populaire et son pouvoir de décision. Le peuple : la seule et unique légitimité depuis 1789. Avec le Front de Gauche se dessine un futur proche et la fin des privilèges de tous ordres. Voilà ce qui s'avance à grands pas : une fiscalité progressive radicalement renforcée, une solidarité sociale sans détours, une efficacité économique renouvelée grâce à la reconversion écologique, à l'intelligence collective fédérée ; la mise au pas et la mise sous contrôle populaire du secteur financier, la vigilance douanière européenne contre le dumping social et fiscal, etc. Bref, nous vivons à grande vitesse la fin du modèle anglo-saxon et la fin de son emprise machiavélique sur les esprits et les populations du continent européen. N'oublions jamais, qu'in fine, les marchés se plient toujours à la loi du plus fort. ! Et, le plus fort, c'est nous, le Peuple ! A bas l'UMP/FN ! Adieu, PS ! Dehors tous les Moscopipo ! Vive le Front de Gauche ! Je vote utile, je vote Front de Gauche C'est au premier tour que nous devons créer les conditions de la victoire : Vive la Révolution Citoyenne ! Dans les esprits, les urnes, la rue, les places publiques, à l'Elysée, à l'assemblée nationale ! Résister, c'est créer, Mélenchon, Présidons ! Légiférons !

  25. 575
    JCM31 dit:

    Ce n’est pas pour rien que Sarko c’est empressé de nommer aux postes de direction ces larbins qui sont chargés de surveiller et faire le ménage.Donc toutes les initiatives proposées finiront sous le bureau dans la corbeille.Je suis le premier à pester comme un charretier lorsque je constate que l’information est tronquée,déformée,détournée de son sens,ignorée volontairement par ces journaleux aux ordres qui ont vendu leur âme au diable et qui ne comprennent toujours pas l’énormité de ce qui est entrain de se passer sous leurs yeux. Lorsque nous accusons à juste titre les médias,je ne peux m’empêcher de penser que derrière il y a des personnes qui font leur job avec beaucoup de conscience professionnelle et qui doivent avoir beaucoup d’amertume de constater malgré eux,comment ils sont perçus.Le moment de l’exaspération est à son comble et l’insurrection arrive à tous les niveaux de la société et il est grand temps de s’approprier le pouvoir,tellement il est gangréné.Nos médiacrates du service public et autres feraient bien de s’inspirer de cette « citation» qui colle juste à mon sens avec la liberté d’expression :«Je ne suis pas d’accord avec vous, mais je me battrai, pour que vous puissiez l’exprimer» Chomsky ?
    Au Front de Gauche nous sommes adultes,conscients,éduqués, responsables pour avoir la juste répartie,pour apporter les arguments contradictoires dans les débats d’idées qui se présentent et avec l’honnêteté, le respect qui doivent dominer et ne pas êtres perdu de vue,dans le seul et unique but :l’éveil des consciences pour le bien et l’intérêt général des citoyens.Moi aussi je suis à deux doigts de mettre en veille prolongée ma télé et ma radio.Je ferais sans vous M&D les médiacrates jusqu’au moment ou vous vous serez libérer de vos chaines «de vie». Résistance!

  26. 576
    luc dit:

    Red@rt (13)
    Total était une entreprise publique entre 1973 et 1991 quand ont eut lieu les chocs pétroliers (1973 et 1979) et la guerre du Golfe.
    Cela n'a pas empêché la France de connaître 3 crises économiques. Total a été privatisée en 1993.

  27. 577
    Gilbert La Porte dit:

    Je pensais également que les textes de la Marseillaise étaient franchouillards, voire xénophobes (le fameux "qu'un sang impur abreuve nos sillons"). Mais plaçons les dans le contexte où la Patrie était menacée par les conspirationnistes, noblions de toute l'Europe de l'Ouest, ligués contre la Révolution française. Le sang impur est une réplique vis-à-vis de ceux qui prétendaient avoir du sang bleu (quelle blague !) dans les veines.
    Bref ! ce chant révolutionnaire est un chant patriotique, des Républicains unis contre les conspirationnistes au sang bleu. Nous, nous le savons, que nous soyons blancs, noirs, jaunes, café au lait, ou rouges, rouge est la couleur de notre sang. Transposé à nos jours, le sang impur est celui des oligarques du néocapitalisme financier qui se sont abreuvés durant 30 ans du sang, de la sueur et des larmes de la classe ouvrière et du précariat.[...]
    A La Réunion, Jean-Luc a eu le geste révolutionnaire d'arrêter un maloya (danse traditionnelle aujourd'hui patrimoine de l'Humanité) endiablé pour nous faire chanter l'Hymne national a cappella, juste après l'Internationale. Et les Réunionnais l'ont chanté à plein poumon, preuve que ce chant révolutionnaire hissé au rang d'hymne national, ne doit pas nous faire rougir, sinon en nous époumonant à le chanter !

  28. 578
    Ydaho dit:

    @ Robin :
    Les Médias ne nous aident pas ? et donc nous serions trop optimistes ?
    Donc si je comprends bien le message, nous devrions pleurer a chaudes larmes et rester dans nos chaumières a nous lamenter.. ? Hé bien ce ne sera pas le cas, nous serons optimistes parce que personne ne le sera a notre place ! Chez moi, certains matins, mon fils de 5 ans, se lève en chantant "on lâché rien", ça fout une pêche du tonnerre et ça rend optimiste ! Il a son petit tee-shirt rouge avec un M dessus !
    @ Thierry, et les autres, des électeurs socialistes ou des sympathisants, ce blog en est rempli, et dans ou hors de la salle hier a Lille, il y en avait des centaines, que dis-je, des milliers ! Ce ne sont pas les électeurs ou les sympathisants qui sont la cible des railleries (en majorité) mais les dirigeants. Ils ont perdu le PS a trop vouloir faire du clientélisme, les idées de Gauche se marient très mal avec le libéralisme et leur erreurs est la.
    Alors ne suivez pas aveuglément, ça ne marchera pas, ça ne peut pas marcher !
    Et pour moi même : je ne me lasse pas de regarder les photos d'extérieur de la salle du grand palais a Lille. Oui, la rivière est sortie de son lit, c'est très clair sur ces photos !

  29. 579
    evita73 dit:

    à nobla :
    Ton post me donne des larmes, tes mots sont tellement beaux. Je me rappelle de mes 14 ans, et j'aurais tellement voulu vivre une gauche comme ça.
    J'en ai 38 maintenant, et je suis heureuse de tout ce qui est entrain d'arriver. J'ai encore du mal à "tout lâcher", les luttes sont si dures, l'humain si complexe. Mais, oui, vive l'utopie, vive le combat juste, et un jour, j'espère, un monde meilleur sera.

  30. 580
    henri dit:

    Vu les préparatifs pour la marche de Marseille le 14 avril 2012, je peux vous assurer que le grand sud sera présent en masse et qu'une vague rouge déferlera sur la ville qui est notre capitale sudiste, nous qui avons le sang chaud et la tête pleine. Marseille, celle qui sous la Commune de Marseille a envoyé des bataillons en 1792 pour mettre un terme à la monarchie et dont les hommes se sont illustrés lors de la prise des Tuileries, Marseille qui a résisté au nazisme et dont les travailleurs du port ont lutté contre le colonialisme et la guerre d'Algérie, Marseille et sa région qui a eu notre soutien très actif contre la casse de la navale à La Ciotat et à la Seyne, et contre la fermeture des mines de Gardanne. Cette ville est emblématique pour tout le Sud de la France, et nous ne manquerons pour rien ce rendez-vous, le Front de Gauche ne sera pas déçu, le meeting de Georges Marchais et Enrico Berlinguer en 1978 au stade vélodrome et ses 40000 personnes ne sera plus qu'un souvenir après le 14 avril 2012.

  31. 581
    Philippe Eric dit:

    Bonjour de Berlin,
    à 391
    la peur, la peur... pour qui la peur? Pour sa personne, pour ses enfants, pour qui? pourquoi? Nous aussi nous avons peur, peur de ne pas relever un défi plus grand que nous.
    A quoi sert alors de vivre, quand on se laisse conduire par ses peurs toute la vie. Non, nous! nous n'avons pas peur d'avoir peur.
    Philippe

  32. 582
    Ydaho dit:

    En fait Thierry, la vraie question que tu devrais te poser est plutôt celle ci : "Si je suis Socialiste, pourquoi voter François Hollande ? " Parce que socialiste, cela à une signification profonde ! Et que le socialisme il se trouve au Front de Gauche !

  33. 583
    mrben dit:

    @ 590 l'ergonomiste à 12h50
    Oui depuis que le vote utile pour faire passer un candidat de gauche ne tient plus, il y a cet argument que "Hollande est le mieux placé pour battre Sarkozy".
    Chez moi on m'a rétorqué que si Hollande m'énerve à rester centriste c'est en particulier pour s'assurer le report des voix de Bayrou, tandis que le report du front de gauche est acquis, ce qui fait un max de voix. D'où la large victoire au second tour (confirmée par les multiples sondages). Alors que les électeurs de Bayrou se reporteraient moins sur Mélenchon d'où une supposée victoire moins simple. Et d'ailleurs encore jamais confirmée par un sondage Mélenchon/Sarkozy. (D'ailleurs je crois que c'est interdit car Mélenchon n'est pas dans les deux premiers.)
    Une fois j'ai demandé à Filoche sur son blog pourquoi selon lui Hollande est mieux pour battre Sarkozy (il bataille tous les jours avec ses lecteurs du front de gauche pour assurer un bon score à Hollande au 1er tour) et il m'a dit en gros parce que c'est un gros parti bien connu et populaire (les primaires ont attiré du monde), donc avec de bonnes chances de fédérer des électeurs pas forcément super intéressés par la politique et qui voterait pour lui par défaut. (Ce qui s'applique moins au front de gauche selon sa réflexion.)
    Un peu comme quand t'y connais rien et que t'achètes une marque connue en te disant que c'est pas connu pour rien.

  34. 584
    wendy dit:

    Attention, les électeurs du FdG ne voteront pas forcément pour un social démocrate. C'est une évidence ! Il est essentiel pour nous, pour la planète d'être présents au 2° tour. Je sais que ce que je dis est ballot et que le FdG y travaille.
    Nous sommes dans l'urgence dans nos vies de citoyens et de terriens en général. il n'y aura peut être pas de "2017", la démocratie ne survivra peut être pas au pic pétrolier qui est derrière la porte et qui entraînera le "pic de tout" et possiblement des tensions nationales et internationales certainement excessivement violentes.
    La social démocratie fait le jeu du capitalisme sauvage. c'est une certitude absolue. Est venu le temps du combat des forces de l'obscurantisme et de l'obscurité. avant que l'idée même de démocratie ne soit confisquée pour raisons d'état.
    La lutte contre la sociale démocratie derrière laquelle se cache les puissances obscures pour montrer patte blanche est nécessaire. C'est en la menant que les voix s’agrégeront derrière le FdG. Les gens qui se déplacent en nombre vers les meetings comprennent très bien tout cela. Ne pas les trahir c'est lutter aussi contre le PS. Lutter avec force et détermination.
    Plus d’ambiguïté, le temps presse et n'est pas notre ami. Penser que les participants des meetings se replieront sur FH, dans un vote "utile" (pour qui ?) c'est sous-estimer leur conscience de la situation et leur courage à y faire face.

  35. 585
    Alain Verce dit:

    Bonjour.
    La standardisation totale, orientée ou aseptisée selon les cas, de l'information n'est plus supportable. Autant de chaines et autant de même reportages dont seul le logo sur l'écran les distingue des autres chaines.
    Le dernier exemple du tueur fou est à vomir : reportages alors que le journaliste n'a aucun élément nouveau à donner, paroles de voisins sans aucun intérêt, etc. et surtout ce plaisir ignoble à passer et repasser la vidéo ou l'on voit le meurtrier. Ca suffit !
    Camarade Mélenchon, pourquoi ne proposerais-tu pas une charte pour une information "propre" ?
    Bien sur, les nécrophages, les voyeurs et autres amateurs de flaques de sang vont éructer, mais je suis sur qu'avec le talent que tu as tout le monde sera d'accord avec toi !

  36. 586
    anne dit:

    Travail de longue haleine à prévoir :
    1 - dépasser Hollande car non, son programme n'est pas acceptable. Ce n'est qu'une vision de soins palliatifs pour arriver à la même chose que ce que souhaite le capital ! Les militants du PS sont tiraillés soit par l'acception de cette norme capitaliste (et ne veulent pas le reconnaitre) soit par la peur de se retaper Sarkozy. (peut-être que la justice pourra le mettre réellement en cause dans toutes ces affaires de fric -Bettancourt, Karachi...-)
    2 - envoyer un max de députés Front de Gauche à l'assemblée
    3 - l'éducation politique (et plus encore) et les arguments pour permettre de comprendre, réfléchir, agir et proposer.
    Tout ça ne se fait pas en 6 mois et il est réjouissant de voir beaucoup de jeunes revenir dans des rencontres politiques.
    Pour moi, c'est Mélenchon (ce qu'il représente) au 1er tour et au 2ème tour c'est Mélenchon sans compromission et au 3ème tour c'est Front de gauche.
    bonne journée à tous

  37. 587
    anna dit:

    J'ai regardé et écouté le discours de Jean Luc à propos de l'euthanasie sur Place au Peuple, c'est très instructif cela nous renvoie à nos peurs et à la plus importante, cela peut aider à faire réfléchir ceux qui ont peur de voter selon leurs idées car on nous conditionne si bien à avoir peur de perdre son travail, à avoir peur de celui qui est différent, il y a tant de peurs avec lesquelles les politiciens jouent et que nous devons défier.
    A part ça j'ai la tête dans les étoiles depuis le meeting de Lille que je n'ai pas encore visionné complètement, j'attends de pouvoir le faire mais j'ai retenu qu'on secouait le cocotier PS de manière claire et je l'attendais vraiment,cela signifie aussi que nous sommes très haut, plus qu'on ne le pense. La surprise, le ras de marée.

  38. 588
    Fred dit:

    Une fois de plus rien sur les média tv de la démonstration de force du Meeting de Lille. Non seulement rien n'en ressort mais de plus ils tentent encore de renforcer cette image d'Epinal du colérique Jean-Luc Mélenchon !
    Seul sa phrase contre MLP passe "crachant son venin". Le combat doit se mener sur le terrain, j'ai encore du mal à l'accepter mais force est de constater que notre démocratie a été élaborer par des personnes qui ne veulent pas que ce systeme change.
    Me reste encore quelques affiches dans le coffre, ce soir je prépare un pot de colle et action.

  39. 589
    59Jeannot dit:

    "Débats avant le premier tour: il semblerait que seuls FH et NS n'y aient aucun intérêt. Pourquoi les autres ne sont-ils pas invités à débattre? Je pense qu'il faut pousser médias et partis dans cette voie."
    Oui, voilà une idée intéressante. Qu'une chaîne de TV invite tous les candidats qui acceptent. Hollande a tout à perdre. S'il refuse, c'est mauvais pour lui. S'il accepte, la confrontation des idées risque d'être à son désavantage.

    Quelle TV oserait un tel débat: celles du privé appartiennent aux amis de NS (Bolloré, Bouygue etc...) les chaines publiques ont leur directeur nommé par NS.
    La preuve de leur soumission au pouvoir éclate au grand jour par leur décision de ne plus diffuser d'émissions politiques, sous prétexte de difficultés à appliquer la règle d'égalité de temps de parole. Pendant ce temps on se tape à longueur de JT les NS et FH. Je pense qu'on devrait faire appel à des observateurs internationaux, comme pour les pays émergents.

  40. 590
    Courrierlecteur dit:

    Petit bonheur à l'instant:
    Vu sur un forum, une ex sympathisante de Bayrou, assez virulente ces derniers jours contre la gauche (PS) s'active maintenant en faveur de Jean-Luc Mélenchon.
    Notre mouvement de citoyens prend de l'ampleur. Bienvenu à tous. Marchons, marchons, grandissons.
    Hier Front de Gauche, nous devenons le Front du Peuple.
    Nous sommes un mouvement de citoyens en marche pour la 6ème république.

  41. 591
    tilk dit:

    Aussi, je voulais demander pourquoi cette omerta sur les escroqueries (ne trouvant d'autre mot) dont est soupçonné le machin, lors que la momie bouge encore et s'allie avec celui qui cache les squelettes qu'ils collectionnent depuis des lustres ! Noblesse ou prudence ou pétoche pour d'autre, pas une pique quant à ce que nous savons tellement c'est flag tellement c'est normal venant de ces individus, si le juge est empêché d'ester le roi, qui fera ? Sinon, quant à la campagne de JL et FdG, c'est super, merci, je mourrai déjà plus dignement.

  42. 592
    l'ergonomiste dit:

    Encore un petit reportage de france-inter.

  43. 593
    mercure40 dit:

    Bonjour à tous et à toutes
    @ pgen 565
    « Si M. Hollande nourrit une pensée émue pour ses partenaires de gauche, c'est, une fois de plus, pour appeler au vote utile : "Il y a plusieurs candidats de la gauche. Mais je vous le dis : c'est au premier tour que nous devons créer les conditions de la victoire", insiste-t-il devant 2 000 personnes, à l'heure où Jean-Luc Mélenchon en réunit dix fois plus à Lille ».

    CQFD. C'est donc à ce dernier que doit profiter le vote utile.
    Je savais que le nord Pas de Calais allait faire grand mais là c'était positivement grandiose. Avec en prime un Jean-Luc Mélenchon époustouflant, un discours de haute tenue.
    On lâche rien ! Résistance ! L'Humain d'abord !

  44. 594
    Capt dit:

    Salut tout le monde,
    Après hier soir j'ai un besoin viscéral de parler !
    J'ai 29 balais...
    - 1ère présidentielle observée et décortiquée studieusement.
    - 1er engagement politique de conviction (important le mot conviction !).
    - 1er vote prévu le 22 avril.
    - 1er meeting hier soir à Lille.
    - 1er drapeau brandit, poing levé.
    - 1ère Marseillaise chantée avec les tripes.
    Et première fois depuis longtemps, fier d'être Français.
    PS : Comprenne qui pourra : Vive la Volte !

  45. 595
    JM77 dit:

    Entendu aujourd'hui sur RMC à 12h45 P.Boniface qui hésite pour le premier tour entre Hollande et Mélenchon !
    Ce même Boniface qui reprend le journaliste quand celui ci affirme que les modèles de Jean Luc sont Castro et Chavez en expliquant le positionnement de notre candidat face à cette question et enfin alors que le pseudo journaliste affirme qu'avec Mélenchon au niveau internationnal c'est le repli sur soi et que l'internationnal il n'en parle jamais, Boniface explique à nouveau que Jean-Luc Mélenchon est pour le retrait de l'OTAN et devrait à n'en pas douter expliquer ces positions sur tout ces sujets dans les jours à venir !
    Désolé RMC, en face de vous un intellectuel non pas partisan mais objectif ! Cependant si cet intellectuel devenait partisan, personnellement j'aurai rien contre !

  46. 596
    cazabeau dit:

    @à tous
    Je vous propose une véritable question à débattre.
    Voici ce que j'ai entendu hier au meeting de Lille (fabuleux au demeurant).
    Nous sommes prêt à discuter avec FH. Si il nous propose que son programme qui est à prendre ou à laisser. Nous on laisse.
    Par contre, si il revient sur le concordat, la supériorité du contrat sur la loi, et "l'autonomie des régions" on pourrait alors envisager une discussion eu égard au nouveau rapport de force créé aujourd'hui.
    Je rappelle que si FH retirait ces 3 propositions, ça ne lui coûterait rien puiqu'elles n'existent pas aujourd'hui.
    Par contre:
    Le traité de Lisbonne. C'est fait.
    La position du PS sur le MES et le traité qui en découle, c'est fait. Ils se sont abstenus offensivement en Mars 2012.
    Leur capacité à privatiser et à financiariser l'économie. C'est fait. (déclaration faite au "Gardian" depuis Beregovoy et Delors)
    Leur aveuglement à acter la disparition des communistes. C'est fait.
    Leur éparpillement et leur capacité à ratisser large. C'est fait. (Besson, Kouchner, Allègre, Attali, Rocard, Valls, Montebourg, Chevènement, Cahuzac, Didier Migaud, DSK (FMI), Lamy (OMC), J.Lang,....)
    Leur orientation centriste. C'est fait.
    Sinon une seule solution. Le FdG au 2ème tour.
    Ai-je bien compris ?

  47. 597
    Charles dit:

    Je me demandais quelle mouche avait piqué C Duflot pour qu'elle sorte l'artillerie lourde contre Jean-Luc, comme ça! Je pense avoir trouvé la réponse: Pourquoi Duflot pique une crise!?
    Il est possible qu'elle croit effectivement que Jean-Luc Mélenchon soit à la manœuvre, donc, qu'il menace son bout de fromage à elle, et ça, ça lui fout les crocs! Ça en dit long sur le personnage! Pauvre Eva, dans quel groupe es-tu allée te fourrer?

    @ Robin (563)
    "Notre candidat ne sera pas présent au second tour, ne vous faites donc pas d’illusions,"

    Qui parle d'illusion? Il ne faut pas insulter l'avenir, les chances de succès sont minces, certes, mais pas nulles: d'abord il ne faut pas sous-estimer le potentiel de la dynamique dont nous bénéficions-Il arrive que, passé un seuil critique, les choses s'emballent de manière logarithmique! C'est une réelle possibilité et non un vœu pieux. Ensuite, n'oublie pas qu'il y aurait encore 30% d'indécis, à moins d'un mois, c'est énorme, mais pas dû au hasard!
    Enfin, je suis convaincu que tout se jouera sur les 10 derniers jours où la moindre erreur peut s'avérer fatale, pour nous aussi bien que les autres. Sans compter que je ne suis pas convaincu que NS passe le 1er tour, il n'y a que les médiacrates pour l'assener avec certitude! La partie n'est pas jouée, même si l'on sait que nos chances sont minces..
    Bref, on ne lâche rien!

  48. 598
    Courrierlecteur dit:

    Objet: Vote par correspondance. Entendu aux informations:
    L'UMP et le PS s'activent pour mettre en place un système de vote par procuration (vote pendant la période scolaire). C'est peut-être bête mais pour certains, le vote utile, aujourd'hui, ne sera pas le même demain.
    Est-ce qu'ils ont peur de la montée en puissance de notre mouvement?

  49. 599
    HEUGUES dit:

    Bravo Jean Luc pour ton meeting de Lille
    Je suis adhérent au PCF mais lors du choix de ta candidature j'ai fait le choix de te mettre en tête car nous avions besoin que l'on mettre en pratique l'ouverture que l'on ne cessait d'invoquer sans le concrétise.
    Cela ne retire rien à André Chassaigne qui est un homme de grande valeur sur lequel tu peu t'appuyer en toute confiance. Ton ambition d'être en tête au premier tour est accessible maintenant avec conviction ce que j'avais espéré depuis le début. Pas d'alliance avec d'autres partis de gauche si ce n'est que sur notre programme, pas de soumission, pas de compromission pas de ministères en dehors de notre gouvernement.
    J'ai confiance en toi, j'ai confiance en nous, j'ai confiance en notre force notre unique espoir de vaincre la Marine de la faire couler et mettre une bonne gauche à la droite, et l’extrême droite.
    Ne lâchons rien, ne lâchons rien et poursuivons la résistance, résistance, résistance !
    Fraternellement à tous

  50. 600
    DIDIER dit:

    Vu hier soir le meeting de Lille en direct sur le net. Depuis j'en suis touches bée. J'ai du mal à atterrir, ou à décoller, je ne sais plus.
    Sinon pour beaucoup de questions que certains se posent ici, les réponses sont dans les vidéos des précédents meetings, dans le programme "l'humain d'abord", lecture à compléter par la lecture des livres de J Généreux par exemple.
    En avant !

Pages : « 17 8 9 10 11 [12] 13 14 15 16 1727 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive