07mar 12

Persistant et pédagogue contre l’extrême-droite

Un cap est franchi

Ce billet a été lu 78 572 fois.

montpellier_641_08fev12_01Des enquêtes d’opinion qui nous sont favorables, je ne dirai rien. Je sais que les dernières donnent du courage sur le terrain. Mais je n’ai jamais construit mes raisonnements ou mon action sur une base aussi incertaine. Donc je constate, et je m’adapte. Avec le sourire. Rien de plus. Le meeting de Rouen a été de nouveau un événement de masse. Je sais maintenant que les gens qui décident de venir savent qu’ils participent à une démonstration de force et qu’ils veulent donner ce sens à leur présence personnelle.

En illustration du billet des photos prises par Stéphane Burlot lors du meeting du Front de Gauche à Montpellier le 8 février dernier. Elles montrent des visages attentifs et expressifs de participants. Et d'abord des très nombreuses femmes participantes, comme un hommage.

A Rouen, la salle était pourtant particulièrement inconfortable, toute en longueur. Les gens se sont beaucoup tassés au-delà du raisonnable vers l’avant et j’avais mal au cœur de les voir serrés comme ça et debout si longtemps. Mais on m’a dit qu’on « ne se rendait pas compte du temps ». Des milliers de gens sont restés debout car il a fallu enlever beaucoup de sièges pour faire tenir les dix mille personnes qui sont venues. Depuis la tribune on ne voyait pas au-delà des cent premiers rangs et le fond de la salle semblait aussi éloigné qu’un horizon. De la salle, au-delà des cent premiers rangs on ne voyait de nous que le dessus de nos têtes. Heureusement il y avait les écrans géants et une excellente sonorisation. Et l’ambiance ! Voilà l’extraordinaire ! De plus en plus de gens arrivent en tenue de travail pour faire la démonstration de ce que nous sommes. Une autre remarque à faire sur cette rencontre. Elle est très importante à mes yeux. J’ai eu l’impression, recoupée par plusieurs camarades que notre assemblée était très féminine. Ça collait montpellier_593_08fev12_01avec le discours ? Oui. Mais ce n’est pas cela qui me marque. Et si mon angle d’attaque contre Marine Le Pen sur la question du droit à l’avortement avait été entendu comme un signal de ralliement ?

Madame Marine Le Pen a tenu meeting à Marseille.  Elle, elle « n’éructe » pas, elle ne « tempête » pas. Elle parle de sa « voix forte », selon le Nouvel Observateur.fr. Des dizaines d’idioties ignominieuses contre les immigrés, les délinquants, et ainsi de suite sont rapportées avec un soin de notaire impartial. C’est le père qui conclut le meeting ? Le journal de Laurent Joffrin n’y voit rien à dire, ni à commenter, ni à expliquer. Le « Nouvel Observateur » n’a pas encore changé de méthode. Il n’a pas tourné. Il continue la politique criminelle de l’instrumentalisation respectueuse du Front National. Il faut que cela cesse. On ne peut admettre de laisser faire ce triste et sale boulot par des organes de presse qui se disent de gauche. Il me semble que tous ces beaux esprits n’ont pas compris ce qui s’est passé avec le discours de Le Pen à Lille. Avec l’apologie du collabo antisémite Robert Brasillach, en présence de la candidate qui n’a dit mot, un cap a été franchi. Eux-mêmes le disent : ils sont revenus à leur « fondamentaux ». Il est temps que les belles personnes se réveillent. Hallal ou casher : c’est le même abattage ! Vu ? Ceux que l’épisode « respectable » avait séduits montpellier_659_08fev12_01feraient bien de se réveiller !

Car bien sûr, sur  cette affaire les Le Pen ont réussi leur coup. Ça n’a pas traîné. Du hallal on est passé au casher comme c’était si simple de le deviner. Les rabbins se réveillent si l’on en croit « Le Monde » et se disent inquiets. Ils ont raison d’être inquiets. La stigmatisation communautaire par la dénonciation des rites alimentaires est le commencement de tous les racismes et de toutes les xénophobies. J’espère aussi qu’ils auront de la mémoire et qu’ils sauront se souvenir de qui a tenu tête et qui a laissé faire des mois durant. Comme quoi il ne suffit pas d’aller au dîner du CRIF pour être respectable et encore moins pour être une vraie sentinelle de la lutte contre l’antisémitisme. Car, n’est-ce pas leur cher Nicolas Sarkozy qui aura franchi le gué sans que madame Le Pen ait besoin d’ouvrir la bouche sur le sujet ? Un grand merci aussi aux provocateurs médiatiques et leurs « enquêtes » dans les abattoirs qui, sous couleur de leur infect « devoir d’information » qui justifie les voyeurismes les plus nauséabonds, s’autorisent à jeter des allumettes dans les poudrières pour informer du danger d’explosion. Retenez la leçon qui n’est pourtant pas neuve : ceux qui s’en montpellier_677_08fev12prennent aux musulmans du fait de leurs rites alimentaires sont des racistes, un point c’est tout.

Si je reviens sur cette histoire grotesque c’est parce qu’elle est emblématique politiquement de ce qu’est le Front National. Dès lors il faut taper sur le clou mille et une fois. Car de cette façon nous atteignons trois cibles en même temps. D’abord nous stigmatisons ceux qui pensent comme elle à droite. Nous étendons le champ de la suspicion. Le but est d’obliger la droite à se cliver. Car je sais de source sûre que nombre d’autres, à droite aussi, ne se reconnaissent pas dans ces fadaises racistes. Si nous les poussons à s’exprimer, ou au minimum à résister dans leurs rangs nous reconstruisons le cordon sanitaire autour de l’extrême-droite qui a été détricoté par les benêts médiatiques qui ont marché dans le plan dédiabolisation des Le Pen. Et cliver la droite c’est l’affaiblir ! Nous gagnons sur tous les tableaux. Deuxièmement nous réveillons tous les endormis de la lutte anti-fasciste et anti-raciste. Tous ceux-là se sont laissés gagner par la torpeur qui montpellier_274_08fev12engourdi souvent ceux qui ne se sentent plus « à la mode ». Il s’agit d’un cercle beaucoup plus large que les seuls militants politiques. Il implique des milieux sociaux extrêmement divers et des sphères d’influence très variées. C’est un nombre considérable de gens qui se mettent alors en mouvement et s’engagent dans la politique de décontamination dont nous avons besoin. Troisièmement c’est un extraordinaire outil d’éducation populaire que d’avoir ce cas pour commencer une explication de fond sur l’identité politique de chacun des camps en présence dans la lutte. Ceux qui croient qu’il y a une campagne contre Le Pen et une autre contre Sarkozy se trompent d’époque politique. C’est la même campagne. Pas seulement du fait de l’extrême-droitisation de la droite. Mais surtout du fait des contenus que nous mettons en avant. Quand on cogne contre l’anti-féminisme de Marine Le Pen, qui dirait qu’on épargne Sarkozy et les idées de droite ? Quand on cogne sur le SMIC dont elle ne veut pas, contre l’apprentissage à quatorze ans et ainsi de suite nous enfonçons le clou du programme progressiste. Son contenu s’impose alors comme une évidence d’autant plus forte que ses adversaires désignés sont vécus comme infâmes. A cette étape, l’extrême-droite est le crétin utile de la lutte anti-capitaliste. Le coin enfoncé dans le dispositif de la droite qui nous permet de la diviser. C’est le viatique qui nous permet d’introduire les thèmes de notre programme dans la matière grise de ceux que nous réveillons. Sansmontpellier_607_08fev12_01 oublier que c’est l’extrême-droite que nous finirons par avoir en face de nous dans la phase chaude des événements. Mieux vaut se préparer de longue main.

Il ne faut donc pas se contenter de penser comme des communicants pour lesquels « un coup chasse l’autre ». Notre labour se fait en profondeur. On ne passe pas d’un sujet à l’autre. Une campagne électorale à notre manière se construit comme une phrase qui elle-même se construit comme une démonstration. Notre pratique politique est une pédagogie de masse. Plus le message est compris dans toute son ampleur plus la conviction s’enracine. Et moins elle risque d’être prise à revers par une émotion ou un coup de communication des adversaires ou des concurrents. Donc on ne lâche rien contre l’extrême-droite. Et vous allez voir bien vite comment une certaine machine médiatique va se mettre en marche une nouvelle fois contre moi. Ce sera : « n’en fait-il pas trop ? », « est-ce qu’il ne donne pas  à l’extrême-droite trop d’importance » et ainsi de suite. A tous les coups des socialistes pontifiants et bouffis se donneront des airs importants de « nous, restons au-dessus de la mêlée des extrêmes » Bla bla bla ! Ce sera le moyen d’essayer de faire passer le débat sur le terrain de la forme et de l’arracher des questions de contenu où nous l’avons accroché. Regardez attentivement. Notez les noms de ceux qui signeront ces « décryptages ». Ça vous fera une belle liste de « salauds ». Je mets des guillemets pour signaler que le montpellier_679_08fev12mot est utilisé ici au sens sartrien du terme. En résumé, il s’agit des gens qui se donnent bonne conscience pour accepter les pires infamies.

Donc François Hollande propose qu’au-delà d’un million d’euros de revenu, le reste soit taxé à 75%. Voilà qui est mieux que le plan précédent du même auteur ! Car il taxait moins les revenus que ne le faisait Raffarin ou Villepin ! Mais là, ça va dans le bons sens ! C’est bien ! Ça va dans la bonne direction. On a intérêt à le répéter sur tous les tons pour retirer le tapis sous les pieds de ceux qui voudraient nous amener dans le « débat » de cour d’école pour savoir si Hollande « vous pique vos idées pour prendre vos électeurs… Pia Pia Pia » ! En fait je me réjouis surtout de l’impact médiatique de cette idée. Car la voie est ainsi ouverte à notre propre proposition, présentée depuis la parution de notre programme, celle du revenu maximum autorisé. On se souvient comment cette idée a été tantôt raillée sur le mode spirituel inimitable montpellier_696_08fev12des commentateurs à grosses cervelles : « comme Georges Marchais, on prend tout. » Lol ! lol ! lol ! dirais-je pour illustrer cette bonne et fine plaisanterie avec leurs mots ! D’autres fois les mêmes aigles de la pensée l’ont confondue avec le salaire maximum de un à vingt dans les entreprises ! De toute façon rien ne les intéressait, qui aurait demandé un effort intellectuel, à part les questions à deux balles sur le deuxième tour : « C’est-à-qui-comment-vous-allez-apporter-vos-voix-deuxième-tour-bien-obligé ? ». A présent les voici tous occupés à répéter en boucle cette idée et à jouer à se faire peur. Il est remarquable que cette idée finisse dans une discussion de niveau mental Kinder à propos de la fuite des footballeurs hors de France. Peut-on tomber plus bas ? Les riches marchent toujours à l’abri de catégories prétextes. Le gros agrarien argue du petit paysan, le nabab du CAC 40 de l’auto-entrepreneur et ainsi de suite. Mais là, à plus de un million d’euros de revenu, ça devient compliqué de trouver des comparses qui fassent un prétexte crédible ! Arrive donc à point nommé la figure du footballeur, bien sûr issu de milieu populaire, dont la citrouille est devenue un carrosse ! Foutaise ! Les footballeurs ? Ce sont bien les seuls ! Aucun rugbyman n’est concerné, aucun handballeur et ainsi de suite. Juste les footballeurs. Ça ne devrait pas être un trop grosmontpellier_697_08fev12 problème si le partage des richesses et la fin du privilège est seulement un problème pour le football professionnel. 

Et quelle énergie est consacrée à commenter le sondage qui apporte un soutien massif à cette idée. Voilà qui est parfait. Car c’est ainsi qu’avancent les idées. La preuve est faite que le pays est prêt pour passer le peigne sur la laine des puissants. Notre travail est facilité d’autant. Car, bien sûr, la mesure de François Hollande n’est ni vraiment réfléchie ni correctement insérée dans un programme cohérent. Mais ce qui manque se trouve dans notre programme. Si donc il devait réellement mettre en œuvre cette idée, la logique de situation le conduirait tout droit sur notre méthode. D’abord le droit de suite vis-à-vis de ceux qui fuient le pays pour se soustraire au fisc. Ensuite le lien à établir entre revenu maximum et salaire maximum. Nous avons fixé le rapport du maximum au minimum non pas de manière abstraite, symbolique ou punitive mais à partir d’une valeur de référence concrète et vérifiable. Puisque la Confédération européenne des syndicats propose que le salaire maximum autorisé soit de vingt fois le plus petit salaire constaté dans l’entreprise, alors le revenu montpellier_682_08fev12maximum ne peut être supérieur à vingt fois le revenu médian. Pour l’instant tout cela est trop compliqué pour les grosses cervelles. Contentons-nous de cueillir sans effort les fruits de la mode officielle. Les esprits sont marqués. Et le marqueur est dans notre sens.

Certes François Hollande a lui-même dit sur RTL mercredi 29 février que cela ne concernerait que « 3000 personnes » et ne rapporterait que « 200 à 300 millions d'euros » par an. Mais pour certains c'est déjà trop ! Voyons ce qu’en dit le football puisque c’est lui qui est en cause paraît-il ! Christophe Jallet, joueur du PSG s'est indigné : « Je n'ai braqué personne pour avoir ce que j'ai aujourd'hui ». Avec 1,2 millions d'euros de salaire annuel, il perdrait un peu. Pas tant que ça d’ailleurs et bien moins qu’avec notre programme. Mais il lui reste à apprendre que l'impôt n'est pas là pour punir qui que ce soit et qu'il ne s'applique pas qu'aux délinquants qui ont « braqué » quelqu'un. montpellier_654_08fev12_01C'est un mécanisme républicain qui apporte à l'Etat les moyens d'assurer la liberté et l'égalité des citoyens par des dépenses publiques. Jallet ferait bien de se souvenir que chaque fois qu’il est blessé en match, c’est la Sécu qui paye ses soins et que c’est très cher. Et il devrait aussi savoir que nul n’a oublié comment les footballeurs ont été exemptés de cotisations sociales sur leurs rémunérations sur les « droits de l’image ». Un peu de respect pour la collectivité ne serait pas de trop. Mais ce n'est pas le plus lourd parmi les bêtises entendues. Dans ce registre, l'intervention de Nicolas Sarkozy sur France Inter ce jeudi 1er mars est grave. Le président de la République en exercice a justifié l'exil fiscal des plus riches. Pour lui, montpellier_649_08fev12_01si vous êtes fortement taxés « il n'y a aucun intérêt à rester » en France. Le premier responsable de l'Etat encourage ainsi les riches du pays à frauder et à fuir plutôt que de s'acquitter de leur devoir de citoyens, de contribuables et de patriotes. Pour l’UMP, la fraude des riches sent bon. Mais bien sûr celle des autres doit être pourchassée.

A présent je veux publier un texte à propos de la bataille laïque. Au moment où la laïcité sert de prétexte à l’inspection des abattoirs, je crois très opportun de rappeler au bon souvenir de tous les nouveaux zélés de la laïcité qu’il y a un combat actuel à mener. Celui qui veut étendre à tout le territoire de la République les bénéfices de l’application de la loi de 1905. C’est-à-dire à la Guyane, la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, la Polynésie et l’Alsace-Moselle. Dans tous ces départements et territoires, le Concordat ou les décrets de Charles X sont encore la loi. Vous connaissez ce dossier évoqué ici à de nombreuses reprises. Vous pouvez retrouver mes textes en utilisant le moteur de recherche du blog. Nous avons relancé le débat à partir de la proposition de François Hollande d’inscrire le Concordat dans la Constitution. Dans la presse, Eddy Kaldi dans « Le Monde Diplomatique » et Henri Peña-Ruiz dans « Le Monde » ont argumenté puissamment dans notre sens. Mais la question est moins vendeuse que la viande hallal. Les amis du Concordat peuvent donc se dire « pas vu pas pris ». Je veux donc contribuer à vous mettre en alerte et à relancer une mobilisation contre une idée très néfaste. Bien sûr ce montpellier_644_08fev12_01combat permet de faire avancer l’idée inverse : l’extension de la loi de 1905 à tout le territoire et de reposer la question de l’unité et l’indivisibilité de la communauté légale. Dans cet esprit je vous propose de lire un texte venu « du terrain ».

« Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïques et contre le Concordat ». Ce texte clair et direct, dont le titre est un défi lancé aux thuriféraires d’une soi-disant Alsace grégairement regroupée sur des archaïsmes, est paru en « point de vue » sur « lemonde.fr » du 17 février dernier. Il est signé par William Gasparini, professeur des universités, Josiane Nervi-Gasparini, maître de conférences en mathématiques, Université de Strasbourg. Ce sont des balises d’alerte qui marquent la mise en mouvement de secteurs de la mouvance laïque. Elle ne fait que commencer. J’appelle à l’amplifier. Lisons donc ce texte des réfractaires. Il peut être diffusé à profit par ceux qui le souhaitent.

« Dans un article publié dans Le Monde du 10 février 2012 ("Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïcs et pour le Concordat"), Roland Ries, sénateur-maire socialiste de Strasbourg, se revendique "concordataire" et affirme appartenir, tout comme les principaux leaders politiques alsaciens – du PS à l'UMP, en passant par le Modem et Europe-Ecologie – "à la très grande majorité des Alsaciens et Mosellans, d'obédiences religieuses diverses, laïques ou même athées, qui soutiennent le régime concordataire". Aucune enquête sérieuse ne confirme à ce jour de telles affirmations. Bien au contraire, comme partout ailleurs sur le territoire français, les pratiques religieuses se sont étiolées et la fréquentation des cours de religion dans les établissements scolaires (spécificité d'Alsace-Moselle) ont considérablement diminué.

Comme de nombreux Alsaciens, nous pensons qu'il faut en finir avec le Concordat d'Alsace-Moselle, régime napoléonien dépassé, à l'opposé d'une conception républicaine et laïque de la France. Contrairement à une vision compassionnelle et erronée de la "société alsacienne", le Concordat n'assure pas le "vivre-ensemble" mais crée les conditions d'une séparation communautaire organisée entre les religions elles-mêmes (en excluant tout autre culte que les quatre cultes reconnus) et par ailleurs entre les croyants et les agnostiques ou les athées. Loi de concorde, la loi de 1905 garantit au contraire, en séparant les Eglises et l'Etat, la liberté de conscience et par conséquent celle de culte. Cette loi de liberté qui doit s'appliquer partout sur le territoire français rappelle que la République ne reconnaît ni ne salarie aucun culte en application des deux principes fondamentaux que sont l'égalité entre les citoyens et l'universalité de la dépense publique.

Le régime concordataire est en contradiction flagrante avec ces deux principes. D'une part, seuls quatre cultes (catholique, protestants réformé et luthérien, israélite) sont reconnus. D'autre part, le Concordat a un coût très élevé pour le budget de l'Etat : plus de 50 millions d'euros ont été dépensés en 2011 pour rémunérer les 1 400 ministres des cultes alors même que, depuis 2007, le gouvernement a supprimé 65 000 postes dans l'Education nationale. Pour le seul Bas-Rhin, plus de 400 postes d'enseignants seront supprimés à la rentrée 2012. L'argent public doit financer les services publics qui sont notre bien commun (école, hôpital, crèches, services sociaux, etc.) et non les cultes qui relèvent des pratiques privées. Il est paradoxal que ceux qui défendent le Concordat suppriment dans le même temps des postes dans la fonction publique d'éducation ou de la santé au nom d'une supposée gestion rationnelle des fonds publics (sous l'effet de la révision générale des politiques publiques). Outre le régime concordataire, le statut scolaire local (lois Falloux de 1850) est toujours en vigueur dans les établissements scolaires, instaurant l'enseignement religieux obligatoire à l'Ecole et la prise en charge par l'Etat des salaires des "enseignants de religion", prélevés sur les deniers publics de la totalité des citoyens français.

Les tenants du régime concordataire brouillent le débat et cultivent l'amalgame entre le Concordat et le droit social local pour créer des inquiétudes infondées auprès des Alsaciens et Mosellans. Hérité de la période allemande, ce droit local en matière de sécurité sociale est favorable aux salariés d'Alsace-Moselle qui en assument d'ailleurs la charge financière supplémentaire. Nous considérons que c'est là un modèle dont nous pourrions nous inspirer pour l'étendre aux autres départements suivant le principe d'alignement des droits sociaux par le haut. Nous, Alsaciens venant d'horizons sociaux, culturels, religieux et philosophiques très divers, attachés à notre patrimoine culturel hérité des Lumières et de la Révolution de 1789, affirmons que la laïcité est le socle de tout projet d'émancipation citoyenne. Celle-ci n'est pas la guerre aux religions, bien au contraire elle met fin aux conflits religieux et aux surenchères communautaires. En toute rationalité, on ne peut se réclamer de la loi de 1905 et soutenir simultanément l'exception concordataire. »


755 commentaires à “Un cap est franchi”

Pages : « 13 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12 1316 »

  1. 351
    jprissoan (69) dit:

    @Ardèchoise
    07 n'oublie pas qu'elle est belle et rebelle. Un lieu-dit porte mon nom en Ardèche. des ancêtres étaient opposants à l'Empire dans les années 1850 !

    @Daniel du 93
    Nous étions 10.000 à Villeurbanne, vous devez être 100.000 à Paris ! De toute façons, on "monte" vous aider à faire ce chiffre.

  2. 352
    Jean-Philippe dit:

    Oui, démonter inlassablement ce sinistre Sarkozysme flatte-c..s et continuer à ridiculiser cette extrême-droite débile, deux véritables usines à ressentiments humains...
    Continuer à être constructif, convaincant, pédagogue, patient, bourré d'humour, inventif, généreux, ouvert, offensif et surtout non-sectaire, donc crédible, c'est-à-dire exactement comme vous l'êtes.
    Ne jamais se retrouver dans la position de Besancenot (style "Ma secte et moi, on est fiers d'avoir raison tout seuls!") mais bien préparer les alliances de demain en créant le rapport de forces (entre 10 et 20 % de suffrages exprimés, ce que je vous souhaite et "nous" souhaite) qui sera le plus favorable à la réalisation de vos/nos idées dès 2012, dans le cadre d'une alliance solide, fiable et "pérenne". Ceci dit, c'est bien en se mettant en capacité d'atteindre le deuxième tour que se construira le plus gros chiffre, donc la crédibilité de votre/notre projet de société. Amicalement.

    PS : Sarah13 nous pose une question intéressante au commentaire 332, mais ignare comme je suis, n'ai point la réponse.

  3. 353
    orero ramon82 dit:

    @338 ElGuido,
    Bonsoir. Mais que vient faire dieu là-dedans?

  4. 354
    Jean-Philippe dit:

    (PS honnête à mon com. 365)
    Je devrais pas le dire par chez vous mais j'avoue : il y a des côtés que j'aime bien aissi en Nicolas Dupont-Aignant, François Hollande et François Bayrou. (Oulah, mais je vais me faire tuer. Petit test de non-sectarisme ? Allez, on verra bien). Un certain non-conformisme à leur manière, évidemment, avec leurs personnalités atypiques, tout simplement. A l'égal de Jean-Luc Mélenchon, of course ! Et de l'intégrité, je crois. Ceci dit, on s'ra minimum 3 sur 4 en notre p'tite famille à voter Jean-Luc Mélenchon et on ira vous écouter bientôt Place du Capitole. Chouette !

  5. 355
    louboutin catherine dit:

    J'ai suivi ce midi une partie de ce meeting à Rouen. C'était impressionnant ! Et rassurant, car les infos ne donnaient jusqu'à présent une image de toi peu engageante, du genre le clown en campagne avec de bref remarques que tu sais si bien placer et qu'on retirait du contexte. Mais les débats auxquels tu as participé entre autre sur TF1 aprés marine Le Pen, tu t'es montré géant ! Bravo ! Courage, courage.

  6. 356
    sebidf dit:

    Que cela m'énerve ces sondages, mais comment leur en vouloir, eux, les médias, les télévisions. Leurs propriétaires seront les premiers touchés par le revenu maximum. Sinon, c'est effectivement très pénible ce vol d'idées, de citations de Jean-Luc Mélenchon par d'autres personnes vantant le programme du PS (Todd notamment). Comment faire pour les faire taire ou au moins admettre que cela ne vient pas d'eux ou de leur candidat? Le fdg ne peut vraiment rien faire? Aucune action autre que devant les médias qui mentiront dans tous les cas?
    Sinon, encore aujourd'hui au boulot, une collègue m'a dit qu'elle et son mari qui ne savaient pas pour qui voter vont aller voir des vidéos de meetings sur ce blog car mes arguments font mouche (elle vient seulement d'apprendre, (mardi midi quand j'ai dit que j'allais à Rouen), qu'il y avait autre chose que FH à gauche, du coup elle en a parlé à son mari et s'y intéressent). C'est encourageant!
    A croire que beaucoup ici ont finalement raison: il se passe quelque chose, et il y aura une grosse surprise au soir su premier tour. Nous avons ouvert les paris au boulot: il sera au deuxième tour. Contre qui ? ça personne n'est capable de le dire...

  7. 357
    françois chaubet dit:

    Quand j'écoute F. Hollande, j'ai mal à la tête, son discours alambiqué, ses propos abscons, sa rhétorique de la girouette, je crains pour ses électeurs. Beaucoup d'intentions, de vœux pieux, sans affirmations nettes, précises, concrètes.
    La gauche ne peux se rallier à ses sermons, ses prêches. écouter Hollande, c'est voter JL Mélenchon. J'apprends par ailleurs que Canal+ invite M Le Pen pour inaugurer la campagne. Elle va prendre dur, la Marine par ceux qui suivront.
    Bonne soirée a tous.
    Au 18

  8. 358
    SolangeB dit:

    Cette bande de charognards se prépare à nous "rouziguer" les os ! à lire sur Mediapart : "Réforme de l'Etat: préparé en catimini, l'acte II se prépare à attaquer l'os."
    C'est sans compter avec le FdG !

  9. 359
    l'hallebardier_95 dit:

    @56_vinbolivar @tous
    "La plus grosse crainte que j'ai sur l'évolution de la campagne, c'est le refus des candidats de faire des débats entre candidats avant le premier tour. Et je crois que les médias ne vont pas faciliter la tache"

    Tout est plié côté débat, il n'en aura pas au 1er tour. Donc la seule façon de s'imposer, d'impressionner tout le monde c'est la participation dans les meetings avec la mobilisation militante qui va avec, c'est en cours, le rassemblement du 18 étant hautement symbolique. Comme nous répète Jean-Luc Mélenchon pour faire connaître notre programme ne comptons pas sur les media comptons sur nous. Je pense que l'a diffusion d'infos via internet est essentielle, pour ma part je relaye une, deux, voire trois fois par jour, des liens et des infos que je commente à partir de ce blog, de place au peuple ou dans la presse à mon réseau relationnel en espérant qu'ils soient transférés à nouveau. Ainsi par cercles successifs on peut toucher énormément de monde.
    Est-ce une pratique courante?

  10. 360
    Eric dit:

    [..] Ou sont passés les infos sur le PS? [...]

    [Edit webmestre : Tout ce que vous avez écrit sur ce blog depuis votre arrivée hier soir provient du site "syti", poubelle conspirationiste de la pire espèce qui propage les fantasmes les plus éculés. Quelques naïf ici vous on applaudi. Ce n'est pas mon cas. Toutes vos contributions de la même veine ont été effacées et vous n'êtes plus le bienvenu sur ce blog.]

  11. 361
    ddmm dit:

    @ Jean Philippe (369)
    Comme le déclare Jean-Luc Mélenchon à peu prés en ces termes au début de la plupart de ses meetings : « vous n’êtes pas ici pour un homme mais pour des idées »
    Tout est dit ! Alors Pierre, Paul ou Jacques, on s’en fiche. J’admire Jean-Luc Mélenchon, et pourtant s’il défendait les valeurs de droite, je ne voterai pas pour lui.
    Les hommes passent, les idées restent !

  12. 362
    Cécile 63 dit:

    @sebidf (369)
    A propos du "vol" des formules de Jean-Luc Mélenchon par d'autres, pas de panique, cela prouve juste deux choses:
    1) Jean-Luc Mélenchon est bon, il a le sens de la formule qui a un sens (contrairement aux p'tites phrases creuses et aux slogans électoralistes auxquels personne ne croit)
    2) Nos idées progressent, et c'est là qu'est le vrai combat, il ne s'agit pas seulement d'une campagne présidentielle mais d'une bataille idéologique, que nous sommes petit à petit en train de gagner. Le but n'est pas de mettre des copyrights sur nos idées mais de les faire connaître le plus largement possible, pour qu'un maximum de gens finissent par y adhérer. L'improvisation de Hollande sur les 75%, par exemple, toute bancale, incomplète (et hypocrite?) qu'elle soit, est un coin enfoncé dans la tête des gens qui se disent alors: "ah ben oui tiens, si on répartissait un peu mieux les richesses via l'impôt, peut-être qu'il n'en résulterait pas les catastrophes nationales qu'on nous annonce d'habitude?".
    Ceci dit, je comprends ton énervement vis-à-vis de Todd. Lui fait le pari que la situation économique poussera Hollande à prendre des mesures plus à gauche que prévu (et c'est nous les utopistes...); en même temps, il avait aussi annoncé la fin de l'euro pour 2011, comme quoi son statut de prophète est sujet à caution...

  13. 363
    Michel DOLOT dit:

    Comment peut-on dénoncer à juste titre, l’évocation de Brasillac dans un meeting FN pour sa collaboration et ses écrits qui envoyaient à la mort tous les juifs sans oublier les enfants, et accepter de menacer d'extermination, pour une certaine idée de la paix, n'importe quel peuple avec nos armes atomiques de destruction massive ?
    Pacifiste militant, j'ai trouvé dans le programme du front de gauche, de très nombreuses initiatives qui s'inscrivent parfaitement dans la culture de paix telle que la définie la résolution de l'ONU. C'est avec délectation que j'entend Jean Luc Mélenchon présenter son programme "l'Humain d'abord" en démontrant comme il l'a fait l'autre soir sur TF1 avec ce bijoutier son humanité à fleur de peau comprenant très rapidement que cette homme l'agressait parce qu'il était en détresse. Magnifique. Mais, car il faut souvent un mais, je ne comprend pas du tout la réponse de Jean Luc Mélenchon à une question posée sur la dissuasion nucléaire.
    Son refus de s'engager à ne jamais utiliser la bombe atomique sur quelque peuple que ce soit me tourmente. Pour info, la simple menace sur des civils n'est pas permise par les conventions de Genève et l'utilisation de l'arme atomique constituerait un crime contre l'humanité.
    Il y a là une copie à revoir...

  14. 364
    françois chaubet dit:

    F Hollande a la tête prise dans l'étau des banquiers et des libéraux, c'est sûr sa tête va exploser quand au soir du 22 avril, François il comptera les voix du Front de Gauche. Le PS et les camarades de la Gauche sont avec nous. Poutou est d'accord, le Poi aussi, seule Arthaud fait cavalier seule (lutte ouvrière c'est un peu comme chez Le Pen. Une petite entreprise familiale.) Le Front de gauche passe a une autre dimension: le Pouvoir au Peuple. Un cap est franchi.
    Nous sommes prêts.

  15. 365
    Bruno dit:

    B'jour à tutti. Je suis agent à ERDF, alors soutenir Jeff Duval, mon collègue qui a refusé de couper le courant à des gens qui en ont besoin est primordial (le bonjour aux Robins des bois en passant). Au-delà et par rapport au billet de JL Mélenchon, bien sûr qu'un cap a été dépassé. Je dirai qu'il l'a été au premier chef à la création du Front de Gauche, c'est à dire que les volontaires pour imaginer cette force ont dépassé eux-mêmes leurs propres barrières, politiques, intellectuelles, humaines pour ouvrir les portes, nombreuses. C'est pour cela entre autre que ça marche. Parce que nous sommes capables, individuellement et collectivement de croire que "l'humain d'abord" c'est possible. Et c'est ce qui fait peur le plus à ceux qui la diffuse (la peur). Oh ! Bien entendu, de beaux esprits, de belles paroles viennent et viendront nous dire que tout ça est utopique, infaisable, irréaliste, mais nous savons désormais que ce n'est plus vrai. Cette chose indicible que beaucoup d'entre nous repoussaient hier est dorénavant palpable, visible, une chose que l'on peut confronter, une chose qui n'est jamais finie parce qu'elle se construit au jour le jour, dans les luttes, dans la manière que nous avons de porter nos paroles, nos sentiments, nos utopies, dans les entreprises, dans les assemblées citoyennes, dans les réunions des collectifs du FdG. Tout ça est un tout et tout est nouveau. C'est là la véritable modernité, celle qui nous conduit à inventer, à nous inventer avec les autres. Et vous savez, vous qui agissez, lisez, écrivez sur ce blog, combien ce sentiment est moteur et qu'il surpasse en humanité tout ce que les prédateurs ont bâti depuis trop longtemps comme une vérité incontournable. A vous voir toutes et tous le 18 mars à Paris. Bien à vous tutti.

  16. 366
    Maurice dit:

    Merci J-L de nous présenter une autre face de la politique. Merci de nous montrer qu'il existe une alternative à la cupidité. Merci de porter une idéologie nouvelle.

  17. 367
    Lilly54 dit:

    Ce beau Monsieur Jeff Duval m'émeut aux larmes. La misère progresse, progresse dans notre pays et sans que cela fasse sourciller les belles personnes. Comment peut-on lui montrer notre soutien ?
    Et puis il faut exiger des médias un débat avec Sarkozy ET Bayrou puisqu'Hollande n'en veut pas. Il doit bien y avoir moyen de populariser cette exigence. Et Bayrou m'a saoulée. Il copie Jean-Luc. Il parle d'amour et récite des poèmes. Au secours !

  18. 368
    Lesver dit:

    @ Sarah13 n°320
    Sans même parler de l'inflation. Beaucoup de gens pensent : augmentation du Smic = hausse équivalente des prix, donc pas de hausse du pouvoir d'achat. C'est faux ! On oublie souvent d'en parler, mais le pourcentage de la masse salariale dans le coût d'un produit est assez faible par rapport au coût global. Entre autres, dans le coût global, un fort pourcentage tient dans les coûts des matières premières et de l'énergie, bien plus que dans les salaires. Même si l'augmentation des salaires impliquera une petite hausse des prix, l'augmentation du budget des familles sera bien plus importante en %age (grosse hausse du pouvoir d'achat) et donc permettra d'acheter plus de produits et/ou de meilleure qualité et plus de travail dans les entreprises, donc une relance de l'économie, donc moins de problèmes pour payer les salaires, c'est un cercle vertueux.

  19. 369
    françois chaubet dit:

    @362 l'hallebardier_95
    Tu a raison, diffuser les idées du Front de Gauche est utile. Agir au quotidien, communiquer, parler, c'est combattre !

  20. 370
    jprissoan (69) dit:

    @ michel Dolot
    Ainsi, François Hollande, s’il est élu, laissera la France dans le commandement militaire intégré de l’OTAN. De Gaulle est définitivement mort. Sarkozy l’avait enterré, Hollande lui jetterait une nouvelle pelletée de terre. De Gaulle voulait l’indépendance de notre pays. F. Mitterrand a respecté cette ligne politique et, alors que l’URSS existait toujours, il n’a pas osé réintégrer l’OTAN. Mais aujourd’hui ? Je rappelle que l’OTAN est soi-disant une alliance défensive face à l’URSS menaçante. L’URSS a disparu ! Pourquoi maintenir cette structure militaire intégrée ? La France sera de plus en plus perçue comme un pays non libre qui parle en fonction des intérêts américains. Or, la France n’est pas l’Amérique ! Que l’on se souvienne du discours de D. de Villepin à l’ONU.
    Le Général visita les pays du monde. Il arrivait les mains vides, pas de dollars à donner. Il disait « ce sont les mains vides que l’on serre le mieux !». La France proposait son autre message universel : la liberté, le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, l’égalité, la fraternité, la francophonie, les droits de l’homme et du citoyen, la laïcité.
    Qui peut nous croire maintenant que nous sommes les petits Tony Blair des Bush et consorts ? Quand donc le parti Socialiste s’identifiera-t-il à la grandeur de la France ?
    le FdG et Jean-Luc Mélenchon sont pour l'indépendance de la France et ne menacent personne.

  21. 371
    jean 76 dit:

    Que le front de gauche vive au delà de juin 2012, mais jamais il peut remplacer les partis, sinon se sera la deception et la mort du militantisme!

  22. 372
    guile45 dit:

    Mes camarades, depuis le début nous savons que nous n'avons rien à attendre de la médiacratie, même si nous pouvons constater que les journaleux n'hésitent pas en ce moment, sondages favorables obligent, à tourner casaque et ainsi recevoir avec un peu plus de respect le discours de notre représentant! Comment expliquer cela?: l'affluence dans les meetings, l'audimat qui grimpe quand Jean-Luc intervient dans une émission télé ou radio. Je pense que le Front de Gauche le doit au travail de terrain que nous accomplissons.... citoyen par citoyen nous faisons le travail et notre représentant ne les déçoit pas au cours de ses interventions. Donc le 18 mars est sans conteste un enjeu majeur dans la campagne... Il faut impérativement que chacun fasse l'effort (pour les plus timides, j'en connais!) de venir passer un après_midi dans la ville lumière, place de la Bastille!
    Tous autour de notre représentant le 18 mars.

  23. 373
    marechal dit:

    @326 jean ai marre
    @ WM En voyant le nombre grandissant de nouveaux intervenants, (ça explose) j'ai une pensée particulière pour vous.

    C'est vrai ça, le WM il faudrait qu'il songe à se syndiquer, ou à trouver des employé(e)s, au choix.
    Sinon pour être plus sérieux.
    Mes amis mes camarades, en vue du 18 mars : il y a des kits militants à préparer à l'usine samedi prochain, il faut y être nombreux, moi j'y vais avec mon petit et la poussette bon an mal an. Que toutes les têtes de veaux dures disponible s'y rendent pour cette belle ligne droite de la présidonce... Pour le 18 encore, toute initiatives créatrice est à développer : banderoles comprise, chèr(e) camarades, n'hésitez pas à demander à un plasticien de votre quartier de vous aider à la mise au point d'une image forte qui trainerait dans le fond de votre caboche sans que vous vous sentiez capable de la réaliser, il se trouve que nous les plasticiens somme capables de plein de belles choses, pour ma part j'en fait une ayant pour thème "Guernica", mais détournée de telle sorte que le peuple de France soit représenté à la place des habitants qui y ont succombé, les bombes allemandes seulement suggérées par Picasso mais tellement présentes en même temps dans leur macabre besogne... seront remplacées par mes soins par le MES entre autres saloperies capitalistes, néolibérales et néofascistes. Car c"est la même chose à peu de choses prés que toute ces saletés.

  24. 374
    françois chaubet dit:

    La France s'est asservie au libéralisme étasunien devant le péril rouge, c'est un aveu. A nous de réinventer notre sécurité. Le front de gauche fédère la Gauche, PC, Parti de Gauche, Fase et tous les militants de la vraie gauche de la révolution citoyenne de la 6 eme république.

  25. 375
    Omar dit:

    Le petit journal nous a soigné aux petits oignons ce soir. Un vrai bonheur. On peut surtout remarquer que le devoir de vérité pour les autres ne s'applique jamais à Y Barthes qui s'est bien gardé de souffler mot des démentis cinglants apportés par @si et Acrimed à ses bidouillages minables. Mais il n'a pas eu l'accréditation du FdG pour le meeting de Rouen et les pôv chéris se sont vengés ce soir.

  26. 376
    Cécile 63 dit:

    @ erde (18h43) Je mets l'heure parce que, le temps que j'écrive, les numéros ne correspondent plus à rien...
    "le protectionnisme çà c'est pour le FN"
    Ben non, c'est comme le drapeau français ou la critique de l'Europe libérale: c'est pas parce qu'ils récupèrent tout qu'il faut tout leur laisser, c'est même l'inverse qu'il faut faire. Tu vas nous énerver Frédéric Lordon, là (voir à 13:20 de son débat avec Thomas Coutrot sur ASI)
    @Malek (16h47):
    Oui, méfiance vis-à-vis de ce "véritomètre": à partir des propos de Jean-Luc Mélenchon suivants: "en 1968 nous l'avons (le SMIC) augmenté de 31% en une nuit, en 1981, nous l'avons augmenté de 25%, là l'augmentation que je propose représente 21%", ils disent ça:" En 1968, les Accords de Grenelle actent une augmentation du SMIG de 35%. En juillet 1981, le gouvernement Mauroy, à la demande de François Mitterrand, augmente le SMIC de 10%. Enfin, au 1er janvier 2012, le SMIC mensuel brut est à 1398,37 euros. Jean-Luc Mélenchon propose de le passer à 1700 euros brut, soit une augmentation de 17,7%. La marge d'erreur de Jean-Luc Mélenchon est, sur chacun de ces chiffres, supérieure à 10%"
    Le fond est totalement laissé de côté pour examiner des chiffres purs (et qui peut tous les avoir en tête sans notes?), et surtout, les corrections apportées sont entièrement en faveur de l'argument comme quoi notre augmentation n'est pas surréaliste puisque, en admettant que les corrections soient justes, Jean-Luc aurait dû dire "en 1968, nous avons l'augmenté de 35%, là l'augmentation proposée est de 17,7%" Conclusion du véritomètre: "ses propos sont donc incorrects"!

  27. 377
    Michel DOLOT dit:

    @ jprissoan (69)

    La Défense Nationale nous coute aujourd'hui 40 milliards d'€ dont 20 milliards pour les armes. C'est le prix de la domination (arsenal nucléaire) et de l'agressivité des forces de projection (15000 soldats sur les "théatre d'opération) et de nos bases militaires à l'étranger.
    Je confirme que l'indépendance nationale n'a pas besoin de faire peser sur l'humanité toute entière la menace la plus imminente pour elle. L'horloge du feu atomique a avancé d'une minute dernièrement dans l'indifférence générale. Il est désormais 23h55. Minuit étant comme toujours l'heure du crime.
    Il est temps en France de redéfinir la stratégie de notre défense nationale. Une stratégie à élaborer dans le contexte de la culture de paix, seul mécanisme de sécurité durable, capable de prévenir les conflits en agissant sur leurs causes.
    Cette nouvelle stratégie se débarrassera de toute volonté de domination militaire, d'appel à la force pour résoudre les problèmes et s'interdira les initiatives d'ingérences guerrières au profit d'intérêts particuliers.
    Il n'y aura alors plus de place pour les armes nucléaires, nos bases à l'étranger et nos forces de projection. La France à bien d'autres atouts que sa puissance militaire et ses guerres au sein de l'OTAN, qu'elle doit quitter, pour exister en paix et en sécurité dans le monde.

  28. 378
    cobalt(19) dit:

    @ Jean-Philippe
    Voyez-vous, Jean-Philippe, moi aussi je trouve des choses intéressantes chez Hollande: Il est élu de Corrèze, c'est un bon argument. il a fait l'union avec les communistes, pour être élu à la mairie de Tulle, en son temps. Des choses "sympas", aussi chez Dupont-Aignan. Il est de la trempe des gaullistes, fiers de leurs pays, que mon père a côtoyé de 1941 à 1945. Enfin Bayrou, c'est un paysan avec un esprit simple qui sent bon la France. Dommage pour eux, je ne leur apporterai pas mon suffrage, car il manque la logique dans leur démarche politique et en 2012, ça passe par la résistance face à la finance. Enfin, ils sont démarqués du peuple, ils ne sont pas crédibles. La confiance passe par le FdG, pour moi depuis un an et demi et ma rencontre virtuelle avec Jean-Luc Mélenchon.

  29. 379
    ghc dit:

    Mon fils, de Sao Paulo, m'annonce qu'enfin les journaux Brésiliens parlent du candidat JL Mélenchon, il y a pas mal de jeunes expatriés (eh oui!) qui vivent la-bas et qui voteront par procuration. Ils suivent ascension de Jean-Luc Mélenchon avec satisfaction, ils sont jeunes diplômés et regardent toutes les émissions et meetings sur le net! Je reçois même des liens de leur part, c'est formidable!

  30. 380
    christian faoro dit:

    Jean Luc, nous sommes avec toi, continue

  31. 381
    Christian B dit:

    @ElGuido
    "Mais je ne pense pas que la souffrance de l'animal vient au moment de son égorgement car dieu nous a donné les animaux.pour en profiter"

    Ce texte de Louise Michel qui est suffisamment dense pour réveiller les consciences endormies: :

    Au fond de ma révolte contre les forts, je trouve du plus loin qu’il me souvienne l’horreur des tortures infligées aux bêtes.
    J’aurais voulu que l’animal se vengeât, que le chien mordît celui qui l’assommait de coups, que le cheval saignant sous le fouet renversât son bourreau ; mais toujours la bête muette subit son sort avec la résignation des races domptées. — Quelle pitié que la bête !
    Depuis la grenouille que les paysans coupent en deux, laissant se traîner au soleil la moitié supérieure, les yeux horriblement sortis, les bras tremblants, cherchant à s’enfouir sous la terre, jusqu’à l’oie dont on cloue les pattes, jusqu’au cheval qu’on fait épuiser par les sangsues ou fouiller par les cornes des taureaux, la bête subit, lamentable, le supplice infligé par l’homme.
    Et plus l’homme est féroce envers la bête, plus il est rampant devant les hommes qui le dominent.
    Des cruautés que l’on voit dans les campagnes commettre sur les animaux, de l’aspect horrible de leur condition, date avec ma pitié pour eux la compréhension des crimes de la force.
    C’est ainsi que ceux qui tiennent les peuples agissent envers eux ! Cette réflexion ne pouvait manquer de me venir. Pardonnez-moi, mes chers amis des provinces, si je m’appesantis sur les souffrances endurées chez vous par les animaux.
    Dans le rude labeur qui vous courbe sur la terre marâtre, ous souffrez tant vous-mêmes que le dédain arrive pour toutes les souffrances.
    Cela finira-t-il jamais ?

  32. 382
    Lilly54 dit:

    Si vous pouviez cesser avec l'abattage ! Ca suffit ! Ca n'intéresse que vous ! Merci.

  33. 383
    AF30 dit:

    @nsp 8 mars 2012 à 20h27
    Hier sur Itele à propos des 100% au dessus de 360 000 € Jean-Luc Mélenchon à dit qu'il restait encore trente mille euro par mois, cela revient-il à dire qu'il n'y a pas de taxation des 360 000 premier euros ce qui à mon avis. Ce serait donc une approximation, heureusement pour lui il était comme d'habitude en face de deux pseudo journalistes sans cervelle et en Cervice commandé qui n'ont pas pensé à relever la contradiction.

    Je pense que tu n'as pas compris car (et cela a été dit plusieurs fois) :
    au dessus de 360 000 tout est pris. Ce qui veut dire qu'en dessous c'est laissé et par conséquent 360 000/12, 30 000 par mois

  34. 384
    Christian B dit:

    @Lilliy54
    Oui, tout à fait d'accord, que cesse l'abattage, ça suffit.
    Le texte de Louise Michel, se suffit à lui-même, aussi je ne régirai plus, ni n'interviendrai sur ce sujet ici, car personne, hormis des êtres de la trempe de Rosa Luxembourg ne pourrait faire mieux.
    Le reste est vanité et nullité.

    L'Humain d'abord un très long chemin, mais le seul chemin.

  35. 385
    hopfrog dit:

    @ 367 sebidf
    « À croire que beaucoup ici ont finalement raison : il se passe quelque chose, et il y aura une grosse surprise au soir du premier tour. »

    Du fond du cœur je souhaite que vous ayez raison. Mais personnellement, je commence à craindre une autre surprise beaucoup, vraiment beaucoup moins sympathique pour le soir du premier tour.
    En effet, il est de moins en moins certain que M. Le Pen pourra recueillir les 500 signatures d'élus nécessaires pour entrer en lice. Si elle ne les obtient pas, que se passera-t-il ? Ô surprise…! Les scandaleuses dérives ultra-droitières de Sarkozy — scandaleuses et apparemment suicidaires — se trouveraient tout à coup « justifiées » (si l'on peut dire !), car elles lui permettraient d'attirer le vote d'un grand nombre d'électeurs qui auraient souhaité voter Le Pen. Quand l'original a disparu, de gré ou de force on vote pour la copie…
    Et un Sarkozy fort de 35 % ou 37 % (mettons) des voix au soir du premier tour aurait de bonnes chances de se trouver réélu le soir du 6 mai. Espérons que ce scénario, un peu tiré par les cheveux je vous l'accorde, ne se réalisera pas. Mais j'aimerais bien en être absolument sûr…

  36. 386
    CloS dit:

    Ô joie ! Ce matin, en allant au métro, j'ai vu pour la première fois l'affiche annonçant le meeting Place du Capitole à Toulouse. Il faut dire que dans mon quartier (et j'ai bien l'impression, dans toute la ville !), les affiches Front de gauche éclosent un peu partout, et ne fanent pas.

  37. 387
    Lyendith dit:

    @AF30 385
    "Je pense que tu n'as pas compris car (et cela a été dit plusieurs fois) : au dessus de 360 000 tout est pris. Ce qui veut dire qu'en dessous c'est laissé et par conséquent 360 000/12, 30 000 par mois"

    Euh non, a priori on paye aussi des impôts sur les 30 000 € qui nous restent. 100%, ce n'est que la dernière tranche, les 13 autres tranches ne sont pas là pour faire joli. Sinon ça voudrait dire que ceux qui toucheraient 360 000 € tout rond ne paieraient quasiment pas d'impôts, ce qui serait un peu idiot !

  38. 388
    Menjine dit:

    Je reviens sur ce très exaltant meeting de Rouen, quelle belle chose d'avoir fait applaudir le féminisme, ce féminisme lié à nos luttes sociales.
    Je trouve aussi qu'avoir coincé MLP sur ce plan est exactement le point sur lequel il fallait pousser. Quelle femme peut penser d'une femme qui ose parler "d'accouchement de confort" qu'elle serait moderne? Quelle femme n'a pas compris que être payée pour rester au foyer est une atteinte à sa liberté et sa dignité d'être humain?
    L'idée de la journée internationale de la femme avait été proposée dès 1910 à l'Internationale socialiste par Clara Zetkin qui était une dirigeante du parti socialiste Allemand, cette journée de grève et manifestations a effectivement et clandestinement eu lieu en Russie, il y eu aussi en 1913 une journée de la femme ouvrière et en 1917 c'est le 8 Mars (23 Février selon le calendrier Julien en vigueur en Russie à cette époque) que les femmes à Petrograd sont sorties dans les rues en criant "Du pain, de la chaleur !". C'est cette marche des femmes qui déclencha "la révolution de Février", celle qui renversa le pouvoir tsariste, c'est pourquoi en 1921 Lénine décréta la "journée internationale des femmes" le 8 Mars.
    Toutes les femmes seules qui se font couper le courant en plein hiver peuvent encore au 21ème siècle, en France malheureusement crier "Du pain, de la chaleur!"
    Nous le dix-huit mars, nous allons pouvoir crier "Insurrection civique!","Révolution citoyenne!", nous aurons repris le flambeau du féminisme et des luttes sociales toujours aussi liés.

  39. 389
    jnsp dit:

    @385 AF30
    donc si je te suis 359999 = pas d'impots
    donc si je te suis 360000 = pas d'impots
    donc si je te suis 360001= 1€ d'impots
    Ça ne fonctionne pas comme ça, Jean-Luc Mélenchon parle de progressivité de l'imposition.
    Cela veut dire par exemple que le pourcentage doit augmenter progressivement (je n'ai pas trouvé sur le programme les tranches d'imposition) j'ai pris 6 tranches mais ça ne change pas grand chose :
    supposons donc jusqu'à 20 000 impots => 0%
    de 20 000 à 40 000 =>10%
    de 40 000 à 80 000 => 20%
    de 80 000 à 160 000 => 40%
    de 160 000 à 360 000 => 80%
    au dessus de 360 000 => 100%
    soit pour un revenu de 360 000'€ : 2000 + 8000 + 32 000 + 160 000 = 202 000€ d'impots reste 158 000 €
    soit pour un revenu de 400 000 € : 2000 + 8000 + 32 000 + 160 000 + 40 000 = 242000€ d'impots reste 158 000€
    le revenu max serait de 158 000€ par an soit environ 13 000 € par mois et pas 30 000 par mois
    Si quelqu'un peut m'expliquer pourquoi je me trompe, merci par avance.

  40. 390
    nath35 dit:

    "Avortement" de confort qu'elle veut dérembourser, Menjine, pour dire qu'elle a pas vraiment abandonné la lutte contre l'avortement tout court. Et y'a pas qu'à l'extrême droite qu'on pense qu'un avortement de confort quand même... C'est pas par à hasard si Sarkozy s'est d'emblée attaqué au planning familiaux.
    Pour finir, je crois que c'est bibi qui dit, stop, l'avortement est légal, on passe à autre chose. Ba pas tout à fait non. Tous les médecins qui pratiquent l'avortement n'acceptent pas le "nouveau" délai légal, l'accueil des plus jeunes est de plus en plus difficile faute de plannings familiaux et j'en oublie, je ne suis pas une pro du sujet juste une citoyenne. Il me semble que les hommes sont aussi très concernés par cette affaire.

  41. 391
    georgesa13 dit:

    AF30 dit :
    "au dessus de 360 000 tout est pris. Ce qui veut dire qu'en dessous c'est laissé et par conséquent 360 000/12, 30 000 par mois"

    Ainsi à 359000 combien il resterait...? Je pense qu'en dessous de 360000 les tranches du bareme (13...) s'appliqueront et forcément il restera moins de 30000 par mois après déduction de l'IR. Suis je dans l'erreur ?

  42. 392
    Michel Berdagué dit:

    Encore la bidoche ! Si vous voulez des précisions, je suis passé par la case paysan/éleveur pendant 15 ans dans les années 1980 et je ne sais si c'est la tenue (ou promiscuité) du salon dit agricole de la toute puissance chimique et pesticide des produits des grandes multinationales privées en passant par les Monsanto et autres grainetiers mégalo à nous interdire toute semence normale qui est d'actualité, mais je pourrai en écrire plusieurs romans réalistes et de terroir, avec moult produits de qualité et du bon manger, pas cher.
    Par contre place Vendôme brûle et ça pue le caoutchouc dans Panam, je ne sais si c'est la Justice (Ministère) ou les bijoutiers qui brulent quelques papiers mais ça pue, pas très écolo tout ça.
    Bon Nous c'est la Bastoche. RV le 18.
    François Longérinas vient de m'envoyer l'intervention avec Sylvie Meyer, du Front de Gauche sur l'Economie Sociale et Solidaire, ça a décoiffé Hollande et même Eva Joly tellement notre Programme tient la route et est la seule solution pour le Peuple, l'Hexagone et notre pauvre petite planète malmenée par les si dangereux profiteurs pathologiques de tout voler. La Bachelot mal remise de ces multiples vaccinations de la célèbre pandémie mondiale et trèbuchante à milliards pour qqs labos privés était là bof : le bilan est catastrophique et diagnostisc facile à faire dans le social, l'économie et la solidarité des 5 et 10 longues années minables.
    " Un cap est franchi" et l'embarcation est de tous temps pour affronter toutes les tempêtes.

  43. 393
    ErikleRouge dit:

    @AF30 et nsp
    Le raisonnement ne tient pas car si quelqu'un gagnait 360100 euros, il n'aurait à payer que 100 euros d'impôt ! Le FdG a prévu 14 tranches. Il faut donc se référer au système des tranches - nsp a raison, il ne reste pas 30000 par mois. C'est vrai que Jean Luc doit faire attention sur ce sujet car un journaliste pourrait un jour le piéger.

  44. 394
    emmanuel dit:

    bonjour,
    Vous qui visitez ce blog, lisez les témoignages, j'aimerais vous demander ceci: tous les jours, avec chaque personne que vous rencontrez, ayez en tête que vous avez la même responsabilité que Jean-luc Mélanchon dans la diffusion des idées qui nous sont chères.
    Chacun à son niveau, posssède un réseau de connaissances dans la vraie vie avec lequel il peut échanger. Pas en imposant une injonction: "votez Mélenchon" mais d'abord en écoutant les gens, quitte à leur expliquer pourquoi vous pensez de cette façon sur tel ou tel sujet qui les touchent. Les gens savent d'instinct lorsque quelquechose leur est réellement bon et ils viendront avec leur coeur et leur tête à envisager de voter FdG.
    Ce n'est pas pour rien que notre programme s'intitule "l'humain d'abord", il convient de s'intéresser d'abord à l'individu avant de le solliciter en tant qu'électeur.

  45. 395
    jprissoan (69) dit:

    Il est bien sûr qu'un pays dirigé par le Front de Gauche développera une diplomatie pacifique, jouera à fond la carte de l'ONU en lieu et place des G8 et G0, refusera les aventures néocolonialistes etc... et même avancera la carte du désarmement général et contrôlé ! Mais, il ne faut pas être naïf, on ne peut pas désarmer seuls et, d'autre part, la France doit être indépendante des Etats-Unis - sans leur fameux "parapluie" - pour justement développer cette nouvelle diplomatie.

  46. 396
    reneegate dit:

    Personnellement je vais plus loin dans la responsabilté que portent tous ces journalistes qui n'hésitent plus à dissimuler des informations, à les travestir, à oeuvrer pour le pouvoir (ces 2 derniers jours combien de reportages ont "démontrés" les dires du président invité ?). Un journaliste probe aurait fait référence aux liaisons du petit saint : Thierry Gaubert, Bazire, Woerth. Ces gens aussi ont participé à une propagande de guerre en couvrant nos interventions en Afrique et au moyen orient. Quelle servilité face aux agents du pouvoir et quelle morgue pour les autres. J'apprécie donc que toi aussi tu commences à ne plus rigoler. Car leur travail paye, toutes les références (les référents) sont biaisés. C'est une atteinte grave à la démocratie, les français sont trompés quotidiennement, inlassablement depuis longtemps et par les mêmes. Dans tous les cas ces gens doivent être jugés sur ces faits, et les pièces portées aux dossiers sont des bombes. Mais bon tout ça pour dire que c'est quand même pas le bon moment pour les cristaliser (ils n'attendent que cela) sur toi. La vengeance est un plat...
    C'est pas facile a faire mais faut pas les rater alors patience!

  47. 397
    Menjine dit:

    @Eriklerouge et les autres sur le même thème.
    Il reste 30000 euros par mois sur lesquels notre contribuable-test aura à payer des impôts en fonction de son quotient familial, des déductions de frais professionnels comme tout un chacun. A mon avis c'est pas là peine de se torturer les méninges pour savoir quelle sera la somme qui lui restera chaque mois pour faire bouillir la marmite : plus qu'à celui qui sera au smig à 1700 euros (même en fin de mandat quand ce sera 1700 nets). Si Mélenchon a répondu 30000 euros ce n'est pas une sottise encore moins un mensonge et ne nous faisons pas aussi bêtes que le journalistes en réclamant "des chiffres".
    Cela veut dire 1- qu'au dessus d'une certaine somme tout sera pour la collectivité, 2- que dans l'entreprise il n'y aura pas de salaire moindre que du 20ème du plus haut salaire, et 3- que l'impôt sera progressif avec de nombreux paliers (14) pour éviter "l'effet seuil".
    Si la réponse n'est pas comptablement juste, elle est politiquement claire, et compréhensible dans ses grandes lignes par tout un chacun, et Mélenchon fait bien de parler ainsi sans prendre sa calculette.
    Le temps venu, le Ministère des Finances et ses inspecteurs généraux se feront un plaisir d'obéir aux ordres du Président de la VIème République Jean-Luc Mélenchon et nous concocteront un petit lissage de tout cela aux petits oignons.
    Personnellement je dois dire que cette tranche ne me concernera pas, et que payer des impôts ne me dérangera pas si je les paye pour qu'ils servent à l'humain d'abord, et pas à la finance aveugle et au capitalisme.

  48. 398
    Michel Berdagué dit:

    Merci Menjine pour ce rappel de Clara Zetkin,certes la mémoire est multiple mais si un regard est avisé et jeté des siécles passés les 51 % n'ont pas arrêté d'être accusées de tout par ce patriarcat des millénaires où les religions les ont prises comme cible/coupable et j'en passe. Oui le discours de Rouen est des plus importants et assure la classe ouvrière de son féminisme, des passages doivent en urgence se faire en exigeant toute la place des femmes et pour cela une autre place et un autre regard des hommes, c'est un passage culturel pour un Avenir.Le capitalisme accumulateur et le patriarcat sont très liés :ils sont à dépasser.

  49. 399
    ghc dit:

    Je m'étonne qu'à une heure pareille, vous arriviez à calculer ou tout du moins à tenter de calculer une somme qui somme toute ne concerne que peu de personne dans le besoin, donc peu de personnes dans le front de gauche qui soit vraiment à se poser ce genre de question.

  50. 400
    gabriela dit:

    Je suis pour un débat avec Bayrou, si on le propose aux médias, il pourrait accepter je crois, et, fait que je constante avec une certaine surprise, plusieurs qu'on voté Bayrou sont prêts à voter Jean-Luc Mélenchon.
    Si Le Pen n'a pas ses signatures c'est tout bénef pour nous: Sarko sera peut être en tête le 1er tour, mais il n'aura pas de rapport des voix pour le 2eme, et plus importante encore "Bye bye le vote utile!" Tous ceux qui ont un peur bleu de voir droite contre droite au 2eme tour, qui votent PS que pour cela, viendront sans crainte vers le FdG. Dans ce cas, il n'est pas de tout à exclure que Mélenchon puise dépasser Hollande au 1er tour, en plus si on voit dans tout les sondages qu'il gagnerait tranquillement contre Sarko. C'est à dire, les socialistes voteront pour nous. Je rêve qu'elle n'arrive pas à avoir ses parrainages.
    Je crois que la sympathie envers Jean-Luc est énorme mais qu'il y a une sorte de pensé qui dit "oui il fait rêver, mais est irréalisable" Alors je crois que c'est le temps de commencer à avancer avec plus de force le chiffrage de notre programme, surtout à la télé et dans n'importe quel interview. Il est indispensable de donner de la crédibilité à nos propositions.
    J'imagine que les gens de l'organisation du 18 mars, viennent lire aussi, donc, je me permets de demander si il'y aura une streaming qui concerne aussi la grande marche entre Nation y Bastille tout comme le meeting là bas. S'il y en a on commence à organiser une grande écoute collective dans à Buenos Aires, où on rencontrera des ressortissants français qu'habitent au Chili, en Uruguay, en Argentine et peut être (si on les trouve), au Paraguay. C'est pour quoi il faut le préparer avec du temps et l'info est importante.

Pages : « 13 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12 1316 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive