07mar 12

Persistant et pédagogue contre l’extrême-droite

Un cap est franchi

Ce billet a été lu 78  447 fois.

montpellier_641_08fev12_01Des enquêtes d’opinion qui nous sont favorables, je ne dirai rien. Je sais que les dernières donnent du courage sur le terrain. Mais je n’ai jamais construit mes raisonnements ou mon action sur une base aussi incertaine. Donc je constate, et je m’adapte. Avec le sourire. Rien de plus. Le meeting de Rouen a été de nouveau un événement de masse. Je sais maintenant que les gens qui décident de venir savent qu’ils participent à une démonstration de force et qu’ils veulent donner ce sens à leur présence personnelle.

En illustration du billet des photos prises par Stéphane Burlot lors du meeting du Front de Gauche à Montpellier le 8 février dernier. Elles montrent des visages attentifs et expressifs de participants. Et d'abord des très nombreuses femmes participantes, comme un hommage.

A Rouen, la salle était pourtant particulièrement inconfortable, toute en longueur. Les gens se sont beaucoup tassés au-delà du raisonnable vers l’avant et j’avais mal au cœur de les voir serrés comme ça et debout si longtemps. Mais on m’a dit qu’on « ne se rendait pas compte du temps ». Des milliers de gens sont restés debout car il a fallu enlever beaucoup de sièges pour faire tenir les dix mille personnes qui sont venues. Depuis la tribune on ne voyait pas au-delà des cent premiers rangs et le fond de la salle semblait aussi éloigné qu’un horizon. De la salle, au-delà des cent premiers rangs on ne voyait de nous que le dessus de nos têtes. Heureusement il y avait les écrans géants et une excellente sonorisation. Et l’ambiance ! Voilà l’extraordinaire ! De plus en plus de gens arrivent en tenue de travail pour faire la démonstration de ce que nous sommes. Une autre remarque à faire sur cette rencontre. Elle est très importante à mes yeux. J’ai eu l’impression, recoupée par plusieurs camarades que notre assemblée était très féminine. Ça collait montpellier_593_08fev12_01avec le discours ? Oui. Mais ce n’est pas cela qui me marque. Et si mon angle d’attaque contre Marine Le Pen sur la question du droit à l’avortement avait été entendu comme un signal de ralliement ?

Madame Marine Le Pen a tenu meeting à Marseille.  Elle, elle « n’éructe » pas, elle ne « tempête » pas. Elle parle de sa « voix forte », selon le Nouvel Observateur.fr. Des dizaines d’idioties ignominieuses contre les immigrés, les délinquants, et ainsi de suite sont rapportées avec un soin de notaire impartial. C’est le père qui conclut le meeting ? Le journal de Laurent Joffrin n’y voit rien à dire, ni à commenter, ni à expliquer. Le « Nouvel Observateur » n’a pas encore changé de méthode. Il n’a pas tourné. Il continue la politique criminelle de l’instrumentalisation respectueuse du Front National. Il faut que cela cesse. On ne peut admettre de laisser faire ce triste et sale boulot par des organes de presse qui se disent de gauche. Il me semble que tous ces beaux esprits n’ont pas compris ce qui s’est passé avec le discours de Le Pen à Lille. Avec l’apologie du collabo antisémite Robert Brasillach, en présence de la candidate qui n’a dit mot, un cap a été franchi. Eux-mêmes le disent : ils sont revenus à leur « fondamentaux ». Il est temps que les belles personnes se réveillent. Hallal ou casher : c’est le même abattage ! Vu ? Ceux que l’épisode « respectable » avait séduits montpellier_659_08fev12_01feraient bien de se réveiller !

Car bien sûr, sur  cette affaire les Le Pen ont réussi leur coup. Ça n’a pas traîné. Du hallal on est passé au casher comme c’était si simple de le deviner. Les rabbins se réveillent si l’on en croit « Le Monde » et se disent inquiets. Ils ont raison d’être inquiets. La stigmatisation communautaire par la dénonciation des rites alimentaires est le commencement de tous les racismes et de toutes les xénophobies. J’espère aussi qu’ils auront de la mémoire et qu’ils sauront se souvenir de qui a tenu tête et qui a laissé faire des mois durant. Comme quoi il ne suffit pas d’aller au dîner du CRIF pour être respectable et encore moins pour être une vraie sentinelle de la lutte contre l’antisémitisme. Car, n’est-ce pas leur cher Nicolas Sarkozy qui aura franchi le gué sans que madame Le Pen ait besoin d’ouvrir la bouche sur le sujet ? Un grand merci aussi aux provocateurs médiatiques et leurs « enquêtes » dans les abattoirs qui, sous couleur de leur infect « devoir d’information » qui justifie les voyeurismes les plus nauséabonds, s’autorisent à jeter des allumettes dans les poudrières pour informer du danger d’explosion. Retenez la leçon qui n’est pourtant pas neuve : ceux qui s’en montpellier_677_08fev12prennent aux musulmans du fait de leurs rites alimentaires sont des racistes, un point c’est tout.

Si je reviens sur cette histoire grotesque c’est parce qu’elle est emblématique politiquement de ce qu’est le Front National. Dès lors il faut taper sur le clou mille et une fois. Car de cette façon nous atteignons trois cibles en même temps. D’abord nous stigmatisons ceux qui pensent comme elle à droite. Nous étendons le champ de la suspicion. Le but est d’obliger la droite à se cliver. Car je sais de source sûre que nombre d’autres, à droite aussi, ne se reconnaissent pas dans ces fadaises racistes. Si nous les poussons à s’exprimer, ou au minimum à résister dans leurs rangs nous reconstruisons le cordon sanitaire autour de l’extrême-droite qui a été détricoté par les benêts médiatiques qui ont marché dans le plan dédiabolisation des Le Pen. Et cliver la droite c’est l’affaiblir ! Nous gagnons sur tous les tableaux. Deuxièmement nous réveillons tous les endormis de la lutte anti-fasciste et anti-raciste. Tous ceux-là se sont laissés gagner par la torpeur qui montpellier_274_08fev12engourdi souvent ceux qui ne se sentent plus « à la mode ». Il s’agit d’un cercle beaucoup plus large que les seuls militants politiques. Il implique des milieux sociaux extrêmement divers et des sphères d’influence très variées. C’est un nombre considérable de gens qui se mettent alors en mouvement et s’engagent dans la politique de décontamination dont nous avons besoin. Troisièmement c’est un extraordinaire outil d’éducation populaire que d’avoir ce cas pour commencer une explication de fond sur l’identité politique de chacun des camps en présence dans la lutte. Ceux qui croient qu’il y a une campagne contre Le Pen et une autre contre Sarkozy se trompent d’époque politique. C’est la même campagne. Pas seulement du fait de l’extrême-droitisation de la droite. Mais surtout du fait des contenus que nous mettons en avant. Quand on cogne contre l’anti-féminisme de Marine Le Pen, qui dirait qu’on épargne Sarkozy et les idées de droite ? Quand on cogne sur le SMIC dont elle ne veut pas, contre l’apprentissage à quatorze ans et ainsi de suite nous enfonçons le clou du programme progressiste. Son contenu s’impose alors comme une évidence d’autant plus forte que ses adversaires désignés sont vécus comme infâmes. A cette étape, l’extrême-droite est le crétin utile de la lutte anti-capitaliste. Le coin enfoncé dans le dispositif de la droite qui nous permet de la diviser. C’est le viatique qui nous permet d’introduire les thèmes de notre programme dans la matière grise de ceux que nous réveillons. Sansmontpellier_607_08fev12_01 oublier que c’est l’extrême-droite que nous finirons par avoir en face de nous dans la phase chaude des événements. Mieux vaut se préparer de longue main.

Il ne faut donc pas se contenter de penser comme des communicants pour lesquels « un coup chasse l’autre ». Notre labour se fait en profondeur. On ne passe pas d’un sujet à l’autre. Une campagne électorale à notre manière se construit comme une phrase qui elle-même se construit comme une démonstration. Notre pratique politique est une pédagogie de masse. Plus le message est compris dans toute son ampleur plus la conviction s’enracine. Et moins elle risque d’être prise à revers par une émotion ou un coup de communication des adversaires ou des concurrents. Donc on ne lâche rien contre l’extrême-droite. Et vous allez voir bien vite comment une certaine machine médiatique va se mettre en marche une nouvelle fois contre moi. Ce sera : « n’en fait-il pas trop ? », « est-ce qu’il ne donne pas  à l’extrême-droite trop d’importance » et ainsi de suite. A tous les coups des socialistes pontifiants et bouffis se donneront des airs importants de « nous, restons au-dessus de la mêlée des extrêmes » Bla bla bla ! Ce sera le moyen d’essayer de faire passer le débat sur le terrain de la forme et de l’arracher des questions de contenu où nous l’avons accroché. Regardez attentivement. Notez les noms de ceux qui signeront ces « décryptages ». Ça vous fera une belle liste de « salauds ». Je mets des guillemets pour signaler que le montpellier_679_08fev12mot est utilisé ici au sens sartrien du terme. En résumé, il s’agit des gens qui se donnent bonne conscience pour accepter les pires infamies.

Donc François Hollande propose qu’au-delà d’un million d’euros de revenu, le reste soit taxé à 75%. Voilà qui est mieux que le plan précédent du même auteur ! Car il taxait moins les revenus que ne le faisait Raffarin ou Villepin ! Mais là, ça va dans le bons sens ! C’est bien ! Ça va dans la bonne direction. On a intérêt à le répéter sur tous les tons pour retirer le tapis sous les pieds de ceux qui voudraient nous amener dans le « débat » de cour d’école pour savoir si Hollande « vous pique vos idées pour prendre vos électeurs… Pia Pia Pia » ! En fait je me réjouis surtout de l’impact médiatique de cette idée. Car la voie est ainsi ouverte à notre propre proposition, présentée depuis la parution de notre programme, celle du revenu maximum autorisé. On se souvient comment cette idée a été tantôt raillée sur le mode spirituel inimitable montpellier_696_08fev12des commentateurs à grosses cervelles : « comme Georges Marchais, on prend tout. » Lol ! lol ! lol ! dirais-je pour illustrer cette bonne et fine plaisanterie avec leurs mots ! D’autres fois les mêmes aigles de la pensée l’ont confondue avec le salaire maximum de un à vingt dans les entreprises ! De toute façon rien ne les intéressait, qui aurait demandé un effort intellectuel, à part les questions à deux balles sur le deuxième tour : « C’est-à-qui-comment-vous-allez-apporter-vos-voix-deuxième-tour-bien-obligé ? ». A présent les voici tous occupés à répéter en boucle cette idée et à jouer à se faire peur. Il est remarquable que cette idée finisse dans une discussion de niveau mental Kinder à propos de la fuite des footballeurs hors de France. Peut-on tomber plus bas ? Les riches marchent toujours à l’abri de catégories prétextes. Le gros agrarien argue du petit paysan, le nabab du CAC 40 de l’auto-entrepreneur et ainsi de suite. Mais là, à plus de un million d’euros de revenu, ça devient compliqué de trouver des comparses qui fassent un prétexte crédible ! Arrive donc à point nommé la figure du footballeur, bien sûr issu de milieu populaire, dont la citrouille est devenue un carrosse ! Foutaise ! Les footballeurs ? Ce sont bien les seuls ! Aucun rugbyman n’est concerné, aucun handballeur et ainsi de suite. Juste les footballeurs. Ça ne devrait pas être un trop grosmontpellier_697_08fev12 problème si le partage des richesses et la fin du privilège est seulement un problème pour le football professionnel. 

Et quelle énergie est consacrée à commenter le sondage qui apporte un soutien massif à cette idée. Voilà qui est parfait. Car c’est ainsi qu’avancent les idées. La preuve est faite que le pays est prêt pour passer le peigne sur la laine des puissants. Notre travail est facilité d’autant. Car, bien sûr, la mesure de François Hollande n’est ni vraiment réfléchie ni correctement insérée dans un programme cohérent. Mais ce qui manque se trouve dans notre programme. Si donc il devait réellement mettre en œuvre cette idée, la logique de situation le conduirait tout droit sur notre méthode. D’abord le droit de suite vis-à-vis de ceux qui fuient le pays pour se soustraire au fisc. Ensuite le lien à établir entre revenu maximum et salaire maximum. Nous avons fixé le rapport du maximum au minimum non pas de manière abstraite, symbolique ou punitive mais à partir d’une valeur de référence concrète et vérifiable. Puisque la Confédération européenne des syndicats propose que le salaire maximum autorisé soit de vingt fois le plus petit salaire constaté dans l’entreprise, alors le revenu montpellier_682_08fev12maximum ne peut être supérieur à vingt fois le revenu médian. Pour l’instant tout cela est trop compliqué pour les grosses cervelles. Contentons-nous de cueillir sans effort les fruits de la mode officielle. Les esprits sont marqués. Et le marqueur est dans notre sens.

Certes François Hollande a lui-même dit sur RTL mercredi 29 février que cela ne concernerait que « 3000 personnes » et ne rapporterait que « 200 à 300 millions d'euros » par an. Mais pour certains c'est déjà trop ! Voyons ce qu’en dit le football puisque c’est lui qui est en cause paraît-il ! Christophe Jallet, joueur du PSG s'est indigné : « Je n'ai braqué personne pour avoir ce que j'ai aujourd'hui ». Avec 1,2 millions d'euros de salaire annuel, il perdrait un peu. Pas tant que ça d’ailleurs et bien moins qu’avec notre programme. Mais il lui reste à apprendre que l'impôt n'est pas là pour punir qui que ce soit et qu'il ne s'applique pas qu'aux délinquants qui ont « braqué » quelqu'un. montpellier_654_08fev12_01C'est un mécanisme républicain qui apporte à l'Etat les moyens d'assurer la liberté et l'égalité des citoyens par des dépenses publiques. Jallet ferait bien de se souvenir que chaque fois qu’il est blessé en match, c’est la Sécu qui paye ses soins et que c’est très cher. Et il devrait aussi savoir que nul n’a oublié comment les footballeurs ont été exemptés de cotisations sociales sur leurs rémunérations sur les « droits de l’image ». Un peu de respect pour la collectivité ne serait pas de trop. Mais ce n'est pas le plus lourd parmi les bêtises entendues. Dans ce registre, l'intervention de Nicolas Sarkozy sur France Inter ce jeudi 1er mars est grave. Le président de la République en exercice a justifié l'exil fiscal des plus riches. Pour lui, montpellier_649_08fev12_01si vous êtes fortement taxés « il n'y a aucun intérêt à rester » en France. Le premier responsable de l'Etat encourage ainsi les riches du pays à frauder et à fuir plutôt que de s'acquitter de leur devoir de citoyens, de contribuables et de patriotes. Pour l’UMP, la fraude des riches sent bon. Mais bien sûr celle des autres doit être pourchassée.

A présent je veux publier un texte à propos de la bataille laïque. Au moment où la laïcité sert de prétexte à l’inspection des abattoirs, je crois très opportun de rappeler au bon souvenir de tous les nouveaux zélés de la laïcité qu’il y a un combat actuel à mener. Celui qui veut étendre à tout le territoire de la République les bénéfices de l’application de la loi de 1905. C’est-à-dire à la Guyane, la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, la Polynésie et l’Alsace-Moselle. Dans tous ces départements et territoires, le Concordat ou les décrets de Charles X sont encore la loi. Vous connaissez ce dossier évoqué ici à de nombreuses reprises. Vous pouvez retrouver mes textes en utilisant le moteur de recherche du blog. Nous avons relancé le débat à partir de la proposition de François Hollande d’inscrire le Concordat dans la Constitution. Dans la presse, Eddy Kaldi dans « Le Monde Diplomatique » et Henri Peña-Ruiz dans « Le Monde » ont argumenté puissamment dans notre sens. Mais la question est moins vendeuse que la viande hallal. Les amis du Concordat peuvent donc se dire « pas vu pas pris ». Je veux donc contribuer à vous mettre en alerte et à relancer une mobilisation contre une idée très néfaste. Bien sûr ce montpellier_644_08fev12_01combat permet de faire avancer l’idée inverse : l’extension de la loi de 1905 à tout le territoire et de reposer la question de l’unité et l’indivisibilité de la communauté légale. Dans cet esprit je vous propose de lire un texte venu « du terrain ».

« Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïques et contre le Concordat ». Ce texte clair et direct, dont le titre est un défi lancé aux thuriféraires d’une soi-disant Alsace grégairement regroupée sur des archaïsmes, est paru en « point de vue » sur « lemonde.fr » du 17 février dernier. Il est signé par William Gasparini, professeur des universités, Josiane Nervi-Gasparini, maître de conférences en mathématiques, Université de Strasbourg. Ce sont des balises d’alerte qui marquent la mise en mouvement de secteurs de la mouvance laïque. Elle ne fait que commencer. J’appelle à l’amplifier. Lisons donc ce texte des réfractaires. Il peut être diffusé à profit par ceux qui le souhaitent.

« Dans un article publié dans Le Monde du 10 février 2012 ("Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïcs et pour le Concordat"), Roland Ries, sénateur-maire socialiste de Strasbourg, se revendique "concordataire" et affirme appartenir, tout comme les principaux leaders politiques alsaciens – du PS à l'UMP, en passant par le Modem et Europe-Ecologie – "à la très grande majorité des Alsaciens et Mosellans, d'obédiences religieuses diverses, laïques ou même athées, qui soutiennent le régime concordataire". Aucune enquête sérieuse ne confirme à ce jour de telles affirmations. Bien au contraire, comme partout ailleurs sur le territoire français, les pratiques religieuses se sont étiolées et la fréquentation des cours de religion dans les établissements scolaires (spécificité d'Alsace-Moselle) ont considérablement diminué.

Comme de nombreux Alsaciens, nous pensons qu'il faut en finir avec le Concordat d'Alsace-Moselle, régime napoléonien dépassé, à l'opposé d'une conception républicaine et laïque de la France. Contrairement à une vision compassionnelle et erronée de la "société alsacienne", le Concordat n'assure pas le "vivre-ensemble" mais crée les conditions d'une séparation communautaire organisée entre les religions elles-mêmes (en excluant tout autre culte que les quatre cultes reconnus) et par ailleurs entre les croyants et les agnostiques ou les athées. Loi de concorde, la loi de 1905 garantit au contraire, en séparant les Eglises et l'Etat, la liberté de conscience et par conséquent celle de culte. Cette loi de liberté qui doit s'appliquer partout sur le territoire français rappelle que la République ne reconnaît ni ne salarie aucun culte en application des deux principes fondamentaux que sont l'égalité entre les citoyens et l'universalité de la dépense publique.

Le régime concordataire est en contradiction flagrante avec ces deux principes. D'une part, seuls quatre cultes (catholique, protestants réformé et luthérien, israélite) sont reconnus. D'autre part, le Concordat a un coût très élevé pour le budget de l'Etat : plus de 50 millions d'euros ont été dépensés en 2011 pour rémunérer les 1 400 ministres des cultes alors même que, depuis 2007, le gouvernement a supprimé 65 000 postes dans l'Education nationale. Pour le seul Bas-Rhin, plus de 400 postes d'enseignants seront supprimés à la rentrée 2012. L'argent public doit financer les services publics qui sont notre bien commun (école, hôpital, crèches, services sociaux, etc.) et non les cultes qui relèvent des pratiques privées. Il est paradoxal que ceux qui défendent le Concordat suppriment dans le même temps des postes dans la fonction publique d'éducation ou de la santé au nom d'une supposée gestion rationnelle des fonds publics (sous l'effet de la révision générale des politiques publiques). Outre le régime concordataire, le statut scolaire local (lois Falloux de 1850) est toujours en vigueur dans les établissements scolaires, instaurant l'enseignement religieux obligatoire à l'Ecole et la prise en charge par l'Etat des salaires des "enseignants de religion", prélevés sur les deniers publics de la totalité des citoyens français.

Les tenants du régime concordataire brouillent le débat et cultivent l'amalgame entre le Concordat et le droit social local pour créer des inquiétudes infondées auprès des Alsaciens et Mosellans. Hérité de la période allemande, ce droit local en matière de sécurité sociale est favorable aux salariés d'Alsace-Moselle qui en assument d'ailleurs la charge financière supplémentaire. Nous considérons que c'est là un modèle dont nous pourrions nous inspirer pour l'étendre aux autres départements suivant le principe d'alignement des droits sociaux par le haut. Nous, Alsaciens venant d'horizons sociaux, culturels, religieux et philosophiques très divers, attachés à notre patrimoine culturel hérité des Lumières et de la Révolution de 1789, affirmons que la laïcité est le socle de tout projet d'émancipation citoyenne. Celle-ci n'est pas la guerre aux religions, bien au contraire elle met fin aux conflits religieux et aux surenchères communautaires. En toute rationalité, on ne peut se réclamer de la loi de 1905 et soutenir simultanément l'exception concordataire. »


755 commentaires à “Un cap est franchi”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. carlo dit :

    @ marc
    "Un débat face à face entre Jean-Luc Mélenchon et François Bayrou serait intéressant avant le 1er tour".

    Il me semble que ce serait en effet une bonne chose pour les raisons que vous invoquez ("Jean-Luc pourrait se concentrer sur les fondamentaux socio-économiques sans être polllué par les scories de la diversion xénophobe. De surcroît, face à Bayrou Jean-Luc pourrait revêtir le costume de toute la Gauche et pas seulement du FdG"). De plus, Jean-Luc Mélenchon pourrait sans doute récupérer les voix des électeurs socialistes qui auraient pris conscience, à l'occasion de ce débat, qu'il n'y a guère de différence (notamment sur l'Europe) entre FH et FB avec qui, au demeurant, SR était prête à gouverner.
    Il y a néanmoins un risque car ce débat rendrait plus difficile le report d'une proportion importante d'électeurs de FB sur le candidat de gauche au second tour. Or, pour l'instant, selon les sondages, la gauche tout entière n'atteint pas 50% des voix.

  2. Ydaho dit :

    @bibi
    C'est aussi ce que je pense, d'ou d'ailleurs la réponse. Nous sommes de retour et nous avons relevé la tête. Dans mon cas, c'est carrément un réveil.
    Hallal, encore, Hallal toujours. J'ai cru voir "passer" une histoire de dime, faut vraiment chercher pour trouver trace de cette dime. A moins d'être a l'écoute permanente de certains blog. Alors cette dime c'est quoi, parce qu'évidemment, l'auteur du propos ne le dit pas, il suggère. Mon cher, il y a quelques années, l'abattage dit "sauvage" se pratiquait un peu partout, dans nos fermes bien sur et aussi chez les religieux. Un règlement sanitaire est passé par là obligeant tout le monde a emmener ses bêtes aux abattoirs, même s'ils les tuaient pour sa consommation perso. ça n'a pas beaucoup plut, mais ça se fait doucement.
    Chez les religieux, pour abattre les bêtes de façon rituelle, trois conditions doivent être réunies
    - L'orientation vers la Mecque ou Jérusalem
    - Un tueur habilité et de la confession concerné, bien sur.
    - enfin, le fait que la bête soit égorgé vivante (bien sur dans les fermes c'est ce qu'on faisait pour cette conditions la)
    Et donc la dime était reversée aux autorités religieuses, soient parce qu'elle officiaient soit parce qu'elle avaient habilitées un officiant. Travail = salaire!
    Et tu penses bien que le patron d'un abattoir, ne reverse pas de dime! La dime c'était a l'époque de l'abattage dit sauvage, ou bien, ça peut exister si ces mêmes autorités sont habilités a délivrer un certificat "hallal" ou "casher" et la ça s'appelle une rémunération, un salaire, pour une compétence particulière !
    Après si on remonte au moyen age, on doit bien trouver l’impôt du sel.

  3. Malek dit :

    Que penser-vous de ce pseudo outil de classement des candidats : le "véritomètre" d'itélé >>> http://itele.owni.fr/
    C'est d'une machine dont on a besoin à la tête de l'état ? Un maitre Capello de la politique ?
    Au regard des coups "foireux", des réformes bidons et injustes pondues par le minus de Neuilly et sa bande, je trouve que son 48% est bien cher payé...
    Ils s'amusent bien les journalistes...
    Courage et force à tous !

  4. Paixsurterre dit :

    Bon, les chiens de garde sont lancés de tous côtés, parfois subtils et souvent très lourds...
    Maintenant il nous faut passer à l'attaque et les dénoncer, développer le contenu de notre programme, si humain, puis démonter Sarko, Bayrou et aussi Hollande ! On veut prendre le pouvoir ou pas ? Alors on y va !
    Quand à la déclaration de Sarko qui se tire une "balle" dans le pied en annonçant son retrait si échec, il démontre là sa grande motivation pour le peuple et il exprime aussi une immense lassitude qui se voit si bien sur son visage. Sortir du palais doré pour refaire campagne afin de conserver sa place de monarque est pour lui une véritable punition...
    Vive la République ! Vive la France ! Vive l'Humanité ! Vive le Front de Gauche !

  5. B.M dit :

    Lors de l’émission « expliquez-vous » sur europe1 (voir vidéo 9em mn), Jean-Luc Mélenchon expose un argument extrêmement nouveau que je qualifierais de « moderne » à propos du socle culturel de la France
    Il dit entre autre que le socle de notre force, notre centre de gravité culturel commun c’est la méditerranée. Nos interlocuteurs immédiats sont ceux avec qui nous avons partie liée, avec qui nous partageons la langue, que l’arabe est aussi beaucoup parlé chez nous. Je suis surpris de ne pas entendre la droite hurler à cet éclairage pourtant très important sur la politique de la France proposée par le Front de gauche.

  6. marc 2 dit :

    Info Canal+ du 1 mars.
    Hollande aurait envoyé un émissaire auprès des milieux financiers pour les rassurer " la taxation à 75 %, nous ne le ferons pas. c'est juste pour faire un coup dans la campagne".
    Voir la vidéo. Si c'est faux ça mérite un démenti et si c'est vrai c'est accablant.

  7. albirève dit :

    @B.M.
    Vous avez mille fois raison de pointer cet aspect du discours de notre candidat. Mais est-ce si nouveau ? Il faut vraiment manquer d'instruction pour ignorer que pendant toute l'antiquité, Europe et Méditerranée se sont identifiées, et que cette mer a toujours été une passerelle plus qu'une barrière. Des zones entières de l'actuelle Europe, comme la Scandinavie ou les pays slaves, sont européennes de fraîche date.

  8. ghc dit :

    Merci Melopée 2
    je viens de passer 54 minutes de plaisir grace à vous et je recommande à tous ceux qui veulent vraiment connaître le personnage " Mélenchon" de ne pas rater ces paroles!

  9. Chacmol dit :

    29 février 2012.
    Pardon si je me répète. J’observe la fin programmée de notre démocratie. L’Assemblée nationale aura entériné mercredi 29 février la création d'un fichier géant prénommé « fichier des honnêtes gens », centralisant les données des 45 à 60 millions de Français. L’univers totalitaire d’ORWELL est donc bien là avec : la carte biométrique (absence de garde-fous, usurpation d’identité), les caméras de surveillance (utilisation de l’image numérisée du visage avec dispositif de reconnaissance faciale), la puce RFID (puce associée à votre identité), la puce électronique implantée sous la peau (Digital Angel), et maintenant la puce Veryplay (géo localisable) qui conservera vos données personnelles (déjà implantée sur le bétail). Attention danger pour les militants politiques, les syndicalistes, les journalistes et les citoyens C’est une véritable atteinte aux libertés individuelles. Je compte sur le FdG pour remettre les pendules à l’heure. Le fera t-il?. Pour votre information, la carte d'identité n'est pas obligatoire (jusqu'à quand ?).
    29 février 2012. Suite et fin: Très contestée, la carte d'identité biométrique vient d'être définitivement adoptée.
    Autre scandale: les élections sont proches. N’acceptez pas le vote électronique. Signez la pétition « Je demande qu'on me donne des bulletins papier» en cliquant ici.
    Bientôt à la Bastille.

  10. Nicolas G30 dit :

    Apparemment Yahoo ne sait pas que le chiffre de 10% est accrédité officiellement au Front de gauche, il faut vraiment chercher pour trouver un article en mentionnant l'existence. L'article sur les droit de la femmes n'y déroge pas, y'en a que pour les daltons et Mme Eva Joly. Faudrait les informer un peu plus. Est ce que les autres font de même ?
    Vivement que l'on soit à 19,99% officiellement, je crois que ce sera pour le premier tour ou quelques jours avant si les 25% devraient être atteints. En tout cas nos affiches FdG restent en place, certains ne recouvrent pas tout et conservent le "Front de Gauche", moi aussi je fais attention à ne pas recouvrir totalement les autres manifestations culturelles,celles de NPA, et je vois qu'ils font de même. C'est important de se faire voir, affichons, affichons !

  11. Poncet dit :

    Pour répondre aux inquiétudes de YanDuPic (265), s'attaquer à la finance ne peut que soulager le pays !
    On nous casse les oreilles quotidiennement avec le "coût du travail" et l'on omet à chaque fois de parler du coût du capital.
    Absurdité économique. La valeur vient du travail, et de rien d'autre (oubliez la démonstration de Marx, inutilement compliquée : pensez simplement que lorsque vous sortez un sou de votre poche, quel que soit le circuit qu'il parcourt, il finit invariablement dans une autre poche). Le capital lui-même n'est qu'une accumulation de travail, accaparé légalement (au nom de l'article 546 du code civil, en France, qu'il faudra abolir).
    Déclarer la guerre à la finance, c'est risquer de ne jamais récupérer ce qui fut accaparé ; mais ne pas lui déclarer la guerre, c'est être sûr de ne jamais le récupérer et de continuer à lui donner !
    Il n'y a rien à craindre de la finance, elle n'est que du vent. Elle est le magicien d'Oz, ou plutôt Kaiser Sauze. Tout le monde la craint car tout le monde est persuadé de son pouvoir. Et son pouvoir réside en ce que tout le monde la craint.

  12. jean-pierre petignat dit :

    Dimanche prochain grand rendez-vous à ne pas manquer Cpolitique sur fr.5. Camarade Mélenchon, il faudra rester calme, tranquille, prendre de la hauteur. Tout en restant ferme sur tes propositions. Des millions de voix sont à conquérir.Tu es le plus fort !

  13. Jean-Luc T dit :

    Le 6/03 sur france5, C dans l'air, en fin d'émission, Mme Bacqué qui chacun le sait est une grande économiste, experte qui plus est, déclare que de toute façon il n'y a guère à s'arrêter sur le programme du FdG puisque tout le monde s'accorde à dire que ce n'est pas réalisable ! Combien de secondes tiendrait-elle face à Lordon, Généreux, les économistes attérés ou même JL Mélenchon? Comment une "analyste" politique "sérieuse" ose dire une chose pareille à la TV publique sans que quiconque ne la reprenne?

  14. jeanne dit :

    A tous les gentils blogueurs : lorsque vous répondez à un post, soyez vraiment gentils, mettez le n° du post avec le pseudo du blogueur sinon on perd un temps fou pour s'y retrouver. Merci.
    Aujourd'hui, ce n'est pas la journée de la femme, mais la journée des droits de la femme et ce n'est pas tout-à-fait pareil !

  15. Gilbert La Porte dit :

    A bellamine 56
    Selon le principe de la séparation de l'Etat et des croyances religieuses, et afin de respecter toutes les croyances y compris athées, le Front de gauche devrait substituer aux jours fériés chrétiens (Pâques et son lundi, Ascension, Pentecôte et son lundi, Assomption, Toussaint et bien sûr Noël) des jours fériés laïcs, au même titre que le Jour de l'an, la fête du travail, la fête nationale, la fête des morts (oui le 2 novembre au lieu du 1er). J'ai un problème avec le 8 mai et le 11 novembre qui sont devenus des fêtes militaires.
    Pour me résumer, on maintient les 4 fêtes laïques qui ne posent pas de problème et on rend fériés : le 8 mars, le 18 mars ;-), et 5 autres dates symboliques : pour la liberté, l'égalité, la fraternité, la solidarité et la résistance... Et pour marquer la tolérance laïque, une journée fériée volontaire pourrait être prise par les citoyens en fonction de leurs croyances (Noël ou Pâques pour les cathos, Guan Di pour les chinois, le 14 avril pour les hindous, le Nouvel an musulman, etc...). La vie serait belle.

  16. la pavana dit :

    Maria 306
    Votre témoignage est juste. Tous les totalitarismes, qu'ils soient religieux ou politiques, sont antidémocratiques, cruels, inacceptables. Le problème c'est que les capitalistes, par le passé et encore aujourd'hui, font des choix sur quel type de totalitarisme ils vont soutenir et nous imposer. L'Afrique à feu et à sang, le Moyen Orient, certains pays d'Asie. Le Mal c'est eux les capitalistes ou les sociaux démocrates qui nous privent progressivement de tous nos droits sous de belles promesses lénifiantes.
    Nous au Front de Gauche on sait ce que l'on veut, une Assemblée Constituante, la VIème république, la planification écologique. " l'humain d'abord"

  17. jeanne dit :

    @311 B.M
    La grande idée de l'encore président Sarkozy était et est encore l'Union des peuples de la Méditerranée (titre à vérifier).

  18. Sarah13 dit :

    Bonjour à tous
    Je voulais avoir quelques petits renseignements sur le programme économique du FdG. J'imagine que la question a déjà été traitée sur ce blog, mais c'est un peu long de fouiller parmi tous les commentaires des anciens billets.
    A propos de l'inflation.
    Je me confronte souvent au même argument de la part des gens à qui j'expose le programme du FdG (gens par ailleurs proches de nos idées). Ils me disent que si le FdG souhaite augmenter les salaires, le smic à 1700 euros et par conséquent toute l'échelle des salaires, et que dans le même temps il y a monétisation de la dette par la BCE, il y aura inflation (ce qui n'est pas très grave, ils veulent bien l'admettre). Mais ce qui les embêtent, c'est que s'il y a inflation, le fait d'avoir augmenté les salaires n'aura pas de réelles conséquences sur le pouvoir d'achat, donc en gros qu'on en reviendrait au même point.
    Que répondre ? J'avoue que c'est à ce moment là que je sèche ?
    Je voulais également savoir comment se mettrait en place le protectionnisme selon le FdG ?
    Si certains d'entre vous peuvent éclairer ma lenterne que je puisse peaufiner mon argumentaire et continuer de récupérer des voix, ça serait top.
    Merci camarades !

  19. Mélopée dit :

    @Jean-luc 326

    Mme Bacqué est dans son rôle de journaliste formaté au TINA (there is no alternative) économique. C'est pourquoi à mon sens, la réaction de Cayrol est plus intéressante car lui aussi baigne jusqu'à présent dans ce TINA.
    Pour Lordon et les économistes atterrés, il y a peu de chances qu'on les entendent dans les débats formatés de la télé. Ils ont posés comme principe de refuser ces conditions d'expression. Pour propager leurs positions il faut diffuser leurs vidéos trouvables sur le web ou leurs articles papier.
    C'est là où c'est dommage qu'E. Todd n'ait pas encore pris le temps de se pencher sérieusement sur le programme du FdG. Car il pourrait représenter une caution médiatique. Visiblement pour ce programme, il est dans la même position que vis à vis des questions environnementales que de son propre aveu, il n'a jamais pris le temps d'étudier. Sans doute est-il bloqué par son adhésion au capitalisme.
    Il a déclaré sur FI : "' Mélenchon n'est pas antipathique. Il est un peu idéologue et dogmatique... on va être forcé de prendre des mesures qui sont à la fois radicale dans la gestion de l'économie mais qui ne remettront pas en cause le capitalisme. Il s'agit de trouver des solutions intelligentes au capitalisme sans remettre en cause le capitalisme. Et bien entendu, c'est un grand parti comme le parti socialiste qui peut faire ça. C'est pas des propos ou des propositions un peu en l'air à la Mélenchon. Avec Sarkozy on est sûr qu'il se passera rien... Avec Hollande il y a un coefficient d'incertitudes et moi entre la mort et l'incertitude je choisis l'incertitude."

  20. Gilbert La Porte dit :

    A Lepierrot 317
    Aillagon avec Hollande, ça me rappelle un peu Besson chez Sarko, en 2007. Y aurait-il un mouvement de foule chez les traitres de droite ? Et notre Besson va faire quoi quand son Sarko se sera retire de la politique le 22 avril au soir ? Il va se pendre comme Judas ? Que Jean-Luc prenne garde aux convertis du 21 avril ! Au Front de gauche, nous n'en voulons pas ! Si Jean-Luc Mélenchon me déçoit, je ne ferai plus jamais de politique de ma vie

  21. olivier dit :

    "Plus rien ne semble arrêter Jean-Luc Mélenchon. Le candidat du Front de Gauche continue sa progression dans les intentions de vote selon le sondage quotidien Ifop-ParisMatch publié jeudi puisqu'il gagne un point à 9,5%."
    Ils nous prennent vraiment pour des c...

  22. maria dit :

    @la pavana
    Le post du trol "Homme libre" auquel je reagissais a ete modere. A juste titre. Il veihculait l'amalgame PCF = terreur communiste/stalinienne etc. C'etait juste insupportable.
    Pour le reste - on e d'accord sut toute la ligne. Je crois egalement que vous devez vraiment etre tres vigilants par rapport a la democratie. En suivant l'imposititon des "solutions" non-democratiques a l'aide en meme temps des institutions de l'UE et de l'enfumage media incroyable qui se pousuit en Europe (y compris dans mom propre pays) depuis 2008 j'ai bien peur de reconnaitre certains symptomes du totalitarisme qui sont encore invisible pour vous. FdG est decidement la seule force politique qui a bien analye la situation et c'est pas du tous par hasard que la Republique et la Constituante se trouvent au centre du projet FdG.

  23. naif dit :

    Sarah13 (332)
    Dans" l'argumentoire" sur le site "Place au peuple 2012" vous trouverez des réponses à votre question. Cette question revient trés souvent. Je reconnais ne pas avoir de réponse trés logique et convaincante. Mon coiffeur, le beau frère plombier avec chacun leur salarié, le maçon et le boulanger s'y mettent tous et ils me regardent comme un OVNI. J'ai beau leur raconter 1968 et la hausse du SMIC mais ça ne les convaincs pas. Y a t-il un économiste de terrain pour nous faire de la pédagogie?

  24. erde34 dit :

    @ Sarah13

    Très simple Sarah, Il vous suffit d'aller sur le site: http://www.placeaupeuple2012.fr/
    En bas de l'image il y a une rubrique "télécharger le programme " L'humain d'abord" et plein d'autres raisons si vous désirez être mieux informée.

  25. jean ai marre dit :

    @ 40 Jean Louis CHARPAL
    depuis 81, les richesses produites ont doublé. Simplement les "tuyaux" ne sont pas branchés correctement.
    Camarade sais tu comment on appelle les branchements de tuyaux ? ... Des piquages.., ça ne s'invente pas !
    @ WM
    En voyant le nombre grandissant de nouveaux intervenants, (ça explose) j'ai une pensée particulière pour vous.

  26. steph dit :

    @Sarah13
    Il me semble que les minimas sociaux et le SMIC doivent être réévalués chaque année pour tenir compte de l'inflation. Et comme il faut du temps pour arriver à une inflation, ce mécanisme permet de conserver l'essentiel de la hausse du salaire.
    De plus, quant à la monétisation de la dette par une banque, depuis un mois la situation a changé, puisque (sans médiatisation c'est incroyable) la BCE a adopté une politique d'assouplissement quantitatif assez agressive : En deux mois à peine, plus de 1000 milliards d'euros ont été créés par la BCE et prêtés aux banques privées à 1%! Donc il y a déjà création monétaire massive en Europe, et donc si cela doit créer de l'inflation, on va bientôt le savoir. C'est juste un scandale que ces 1000 milliards ait été prêtés aux banques privées plutôt que directement aux Etats en difficulté.

  27. erde34 dit :

    @ Sarah13
    De plus concernant l'argumentaire à utiliser face aux objections que vous recevez :
    La dette est déjà monétisée aujourd'hui par la BCE, puisqu'elle vient d'injecter 1000 Milliards pour les banques européennes. Un peu d'inflation est forcément admise, mais qui n'est rien au regard de l'augmentation au smic proposée par le FdG. Depuis des décennies il y a inflation, énorme même pendant les "30 glorieuses"... et pourtant les avancées sociales se sont faites à ce moment là.
    Concernant " le protectionnisme" çà c'est pour le FN.
    Au FdG on parle de planification écologique. Seront privilégiés les productions locales et les autres subiront une sorte de "taxe écologique"..
    Si vous avez l'occasion de lire le livre de Jacques Généreux " Nous on peut", vous y trouverez des réponses plus techniques.

  28. mauguy dit :

    Bonsoir,
    J'aime bien cette citation de L.Scutenaire : "Souvent au lieu de penser, on se fait des idées"

    @Joinville-160-08/03/2012
    J.L.Mélenchon a très bien résumé en précisant que l'Islam ou le Judaïsme ne s'attrapait pas; les techniques d'abattage halal ou kascher ne transforment en rien la viande, ni ses qualités nutritives ou gustatives. Il s'agit d'un rituel qui n'a d'importance que pour les musulmans et juifs croyants et pratiquants. Il faut savoir que la technique d'étourdissement des bovins, ovins, gallinacés etc. n'est pas toujours un gage d'efficacité. On se retrouve alors devant le même cas de figure sans que nous ne soyons, par sa consommation, altérés dans notre intégrité et notre conscience. Comme beaucoup, athée par conviction, j'ai eu à maintes reprises l'occasion d'assister à des cérémonies de la plupart des religions et n'en ai jamais subi la moindre influence ou transformation.

    @Sylvia Riot-175-08/03/2012
    Viande halal. Of course. La technique d'abattage halal ou kascher est moins onéreuse puisque justifie la suppression d'un poste de la chaine (l'étourdissement). Si le coût de la viande à l'étal est leur seul frein, les voilà rassurés.

  29. sergio dit :

    @ Celia - 294
    Je ne peux pas stocker les vieux "Monde" mais aux régionales, le FdG a obtenu des scores énormes. Je me souviens du Limousin à 28 % par exemple. Il est impossible que des scores moins bons éventuellement en PACA ou en Alsace puissent faire une moyenne nationale aussi ridicule que celle donnée par wikipedia.
    Je militais à l'époque déjà au FdG et un camarade lisait, un soir de réuion, avec ferveur ces résultats.
    Si "Le Monde" archive les scrutins des dernières régionales -ce que je vais rechercher moi-même sur le web mais il doit falloir malheureusement s'abonner au journal pour y avoir droit ? -, nous pourrions vérifier les scores incroyables que le FdG a fait par ex dans le Nord-Pas-de-Calais, la Bretagne, l'IDF, le Centre, le Languedoc-M-P. par exemple. Une chose m'avait frappé outre ses scores "rouges" du quotidien (imprimés en rouge pour le FdG) c'est la résistance de l'Aquitaine au "rose" et de l'Est au "bleu".
    à + dès que l'un de nous retrouve les sources.

  30. jorie dit :

    Todd dont les analyses sont souvent pertinentes et que j'écoute avec plaisir,bien souvent, m'énerve carrément par sa mauvaise foi quand il évoque Mélenchon,en reprenant ses propositions pour les imputer à Hollande. Pourquoi fait il ça ? jepense qu'il n'a pas la lumière à tous les étages, et que parfois il est très brouillon et change d'avis. Je lui reproche aussi sa désinvolture dans ses postures politiques. Les propositions de Mélenchon ne sont pas "en l'air", il n'a qu'à les étudier avec attention. Il est pour les prop du FdG mais dénie toute légitimité à Mélenchon. Il fait toujours ça. Il faut dire que Todd croit aux vertus du capitalisme entrepreneurial, un capitalisme qui n'existe plus et qui n'existera plus. On est passé à la financiarisation, on dirait qu'il dénie cette réalité.
    LE FN aujourd'hui en vedette chez calvi à c'dans l'air. Ils ne parlent que d'elle, même une journaliste qui a le culot de dire que marine le pen est quasiment la seuleàtôt évoquer la précarité des femmes. J'ai envie de hurler. Comment peut on être si désinvolte et si superficielle d'affirmer des choses qu'on ne connait pas. Je vousle dis :"plutôt Hitler quele front populaire". Cela fait 3 jours que ça dure, on ne parle que d'elle à tout propos. Pas la moindre mention de Mélenchon à cette réunion de femmes avec les candidats. Calvi a juste montré un extrait plutôt moqueur concernant Hollande et fait sa première partie sur le vote des femmes en citant constamment MLP. Comme quoi, maintenant, je suis sûre que ce mec roule pour le FN. Sinon,il évoquerait tout le monde non ?

  31. naif dit :

    @ce débat est aussi interéssant
    "Le Concordat a un coût très élevé pour le budget de l'Etat : plus de 50 millions d'euros ont été dépensés en 2011 pour rémunérer les 1 400 ministres des cultes alors même que, depuis 2007, le gouvernement a supprimé 65 000 postes dans l'Education nationale. Pour le seul Bas-Rhin, plus de 400 postes d'enseignants seront supprimés à la rentrée 2012."

    Pour ceux qui n(aurait pas lu le billet jusqu'au bout. Un petit rappel FH veut inscrie le concordat dans la constitution.

  32. Sarah13 dit :

    Erde 34, Steph
    Merci pour vos réponses. Je vais me débrouiller avec tout ça.

  33. ElGuido dit :

    @CED281
    Non, aucune autorité religieuse ne prélève une dime sur la viande Halal. Par contre, c'est le cas pour la viande casher, car le processus de certification est beaucoup plus complexe et plus cher.
    Il faut comprendre qu'il faut bien payer les organismes qui certifient que la viande est halal ou casher. Ce prix est inclus dans le prix de la viande mais nullement payé par les contribuables. Ce sont les consommateurs qui le paient.
    Il y a aussi une ambiguité qu'il faut dissiper. Égorger une bête ne signifie nullement que la viande est halal pour les musulmans. La viande qui est donc issue des abattoirs qui égorgent les bêtes n'est pas toujours halal ou casher, donc on ne paie pas d'organismes de certification sur celle-ci.
    Il y a d'autres qui pleurnichent sur les animaux. Je pense qu'il faut traiter les animaux correctement dans des conditions respectables. Il faut donc soit revenir à l'élevage paysan, soit payer beaucoup beaucoup plus cher la viande et donc la manger beaucoup beaucoup moins souvent. C'est un choix à faire. Mais je ne pense pas que la souffrance de l'animal vient au moment de son égorgement car dieu nous a donné les animaux pour en profiter : Lait, la viande, les oeufs, la laine, le cuir...etc.
    Je pense que ce sujet est intéressant mais à un autre moment, pas au cours de la présidentielle. Le plus important c'est les institutions, le pouvoir, la gouvernance, le partage des richesses, la république, la loi, la justice...etc

  34. mauguy dit :

    @165 langoureau dit:8 mars 2012 à 2h40
    "On ne devient pas musulman si on mange une entrecôte halal, d'accord, mais si on la partage avec quelqu'un, on peut devenir communiste !"

    "Quand je donne à manger aux pauvres, ils disent que je suis un Saint. Quand je demande pourquoi les pauvres sont pauvres, on dit que je suis un communiste."
    Dom Helder Camara

  35. albireve dit :

    347 Jorie
    Todd vient de dire ceci: "Je ne pensais pas qu'un jour il y aurait en France deux candidats d'extrême-droite à la présidentielle dont un soutenu par l'Allemagne." C'est pas du Mélenchon, ça ?

  36. sergio dit :

    @ célia
    Problème de lecture des résultats des régionales de 2010 et donc de l'info vraie-fausse donnée par wikipedia contre "Le Monde".
    Le FdG n'était pas représenté dans certaines régions où le PCF et le PG et le NPA faisaient cavaliers seuls !
    Donc le PG ou le FdG ont pt-être fait 5,6 % par ex en moyenne mais cela n'a pas grand sens dans la mesure où ils n'avait pas de candidat dans la moitié des régions.
    Pour info : aquitaine fdg = 6 ; auvergne = 14,2 ; centre = 7,5 : Corse = 10 ; Hte-normandie = 8,4 ; IDF = 6,5 ; Midi-Pyr = 7 ; NordPdC = 11 ; Picardie = 5,3 + 6,2 (fdg + dissident pcf Gremetz), rhône-alpes = 6,3.
    Dans certaines régions le pcf faisait partie d'une union PS-PC, donc en basse-normandie = 5 + 33 ; bourgogne = 4,5 + 36,3 ; bretagne = 4 + 37 ; chap-ardennes = 31.
    Nous avions donc raison et tort tous les deux : le FdG n'a pas pu totaliser entre 15 et 30 % faute d'avoir pu être représenté dans toutes les régions MAIS, il a fait un très bon score quand il était constitué et ce pour la 1ère fois de son existence. J'effacerai donc mes 15 à 30 % mais il me semble absurde de se cantonner masochistement à 10 % aujourd'hui vu l'impossibilité d'un calcul sensé en 2010. Perso, 22 % pour 2012 me va. Les chiffres de TF1 et Parisot, non.

  37. deniz dit :

    Je suis un peu jeune pour connaitre la campagne de Mitterrand mais de ce que j'imagine ça a été un moment fantastique. Il a fait rever des millions de Francais et Francaise, il a su donner du rêve aux citoyens. Aujourd hui Mélenchon me redonne l'espoir d'un monde plus juste.

  38. erde34 dit :

    @Sergio 352
    Très perspicace votre recherche. Très intéressant de revoir les chiffres car ceux des sondages sont désespérant. Le dernier opinionway sur le site des "échos" donne Jean-Luc à 8%.
    Même si l'on sait que ces sondages ne représente pas la vérité, il est toujours difficile de prendre ce genre d'infos sans un petit moment d'émotion. J'imagine que rester informé reste pénible, surtout que partout il n'y en a que pour l'UMP, le PS et le FN. Même sur google actualité !
    Mais nous résistons !

  39. olivier dit :

    Sondage Public Sénat : Mélenchon peut-il devenir le troisième homme ? Oui : 56, Non : 41, S.O : 3
    Nous on veux qu'il devienne le premier !

  40. sergio dit :

    Fin pour de bon mais j'oubliais quand même le meilleur et la raison de ce bon plaisir lors de la réunion de mon groupe PG : le Limousin a eu un FdG avec 28 % ; j'ai bien écrit vingt-huit %;
    Tout est donc possible grâce à notre union, au boulot extraordinaire de tout le front de gauche et aux idées nouvelles et libératrices de notre programme "l'Humain d'abord !", attendues depuis des décennies.
    Vite la 6ième République !

  41. Zapping dit :

    Une émission tout à fait extraordinaire de Jean-Luc Mélenchon parlant "Fabrique de l'Histoire" sur France Culture :
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/03/07/invite-de-la-fabrique-de-lhistoire-sur-france-culture/

    Hauts les coeurs ! Ardents à la lutte ! A la Bastille !

  42. Sylvain COSTET dit :

    339 ElGuido
    "dieu nous a donné les animaux pour en profiter "

    C'est du deuxième degré ?

  43. kevin20eme dit :

    Après la reculade de Fabius sur l'impôt a 75% pour les revenus supérieur à 1 millions d'euros (mesure "provisoire et exceptionnelle"), il sera intéressant de regarder le débat Valls-Bayrou dans dpda à la recherche d'éventuels points de convergence programmatique (sic)...

  44. Nicolas G30 dit :

    Jean luc Mélenchon a beau faire des discours, des passages TV, il n'en ressort rien dans les médias. Pourtant que de grandes et belles déclarations à Rouen, de quoi changer la face du monde, de trouver un idéal de vie commune. Des vérités qui dérangent, qui sont étouffées pour mieux en contenir la puissance, cette campagne deviendrait passionnante si on pouvait en parler librement, en débattre. Pour résoudre les problèmes, il suffit souvent de poser les bonnes questions et avoir un raisonnement libre. Pour enlever la mauvaise herbe il ne suffit pas de couper les tiges, mais aussi détruire les racines, c'est tout cela que j'ai entendu dans le discours de Rouen.La Force est avec le Front de Gauche, les autres n'ont pas la hauteur de vue pour espérer changer quoi que ce soit. Heureusement il y a le Non de 2005 pour se dire que c'est possible, et quand on voit la désinformation médiatique l'histoire se répète.
    Mélenchon présidons.

  45. ydaho dit :

    Sarkozy a Saint Just Saint Rambert, petite bourgade de la Loire, 200 manifestants refond le "coup de Bayonne" et sont évacués par les forces de l'ordre...

  46. vinbolivar dit :

    La plus grosse crainte que j'ai sur l'évolution de la campagne, c'est le refus des candidats de faire des débats entre candidats avant le premier tour. Et je crois que les médias ne vont pas faciliter la tache ! J'attend impatiemment deux débats Sarkozy Mélenchon, et Mélenchon Hollande... j’espère cependant que les autres candidats auront les mêmes faveurs....Les médias tiennent les renes, quand il souhaite un débat, ils le font en un rien de temps, regarder Mélenchon MLP sur Rmc et Fr2... la question est: Que faire pour que ces débats puissent avoir lieux?

  47. Max Linder dit :

    @ TOUS

    Le 18 Mars approche, et j'ai fait un petit point par rapport à ce qui se précise sur le site PAP, il y a à ce jour 63 départements sur 96 (hors TOM-DOM), soit 66% qui ont au moins 1 point de RDV en car ou en train (6 trains prévus à aujourd'hui), pour amener du monde à Paris. C'est une véritable ruée sur la Bastille qui se dessine, avec les Franciliens et Parisiens, les individuels en voiture, etc. cela va être un des plus grand moment de notre vie pour beaucoup d'entre nous, malgré les dizaines d'années de militantisme, et ce que nous avons déjà fait et vu.
    Hasta La Victoria Sempre !

  48. Daniel du 93 dit :

    Dimanche dernier, pour un spectacle sportif (match de rugby France Irlande) il y avait près de 80 000 spectateurs venu de tout le pays au Stade de France. J'ose espérer que nous dépasserons ce nombre le 18 mars pour relier la place de la Nation à celle de la Bastille pour assister au meeting de Jean-Luc Mélenchon.

  49. Ardéchoise dit :

    Du jamais vu dans notre chef- lieu de canton dont le maire est UMP et dont le conseiller général est socialiste, des appels à voter Mélenchon. Pas des affiches, de simples inscriptions écrites à la main sur la devanture des maisons, dont une sur la devanture d'un artisan qui affiche clairement son orientation politique vis à vis de ses clients.

  50. jnsp dit :

    Pourquoi choisir la version qui arrange, le hallali correspond à un mode d'abattage et quelques gestes rituels, le Casher correspond à peu près au même mode d'abattage mais ensuite la viande est trempée, égoutté, puis salée puis rincée. Je doute que ça ne change pas le gout, ceci dit pour certain c'est peut-être meilleur et pour d'autres non. À vouloir tout niveler on finit par raconter des bêtises, autant ne rien dire.
    PS: merci d'éviter de dire que je pourrais me l'appliquer à moi même.
     
    Hier sur Itele à propos des 100% au dessus de 360 000 € Jean-Luc Mélenchon à dit qu'il restait encore trente mille euro par mois, cela revient-il à dire qu'il n'y a pas de taxation des 360 000 premier euros ce qui à mon avis. Ce serait donc une approximation, heureusement pour lui il était comme d'habitude en face de deux pseudo journalistes sans cervelle et en Cervice commandé qui n'ont pas pensé à relever la contradiction.


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive