07mar 12

Persistant et pédagogue contre l’extrême-droite

Un cap est franchi

Ce billet a été lu 78  443 fois.

montpellier_641_08fev12_01Des enquêtes d’opinion qui nous sont favorables, je ne dirai rien. Je sais que les dernières donnent du courage sur le terrain. Mais je n’ai jamais construit mes raisonnements ou mon action sur une base aussi incertaine. Donc je constate, et je m’adapte. Avec le sourire. Rien de plus. Le meeting de Rouen a été de nouveau un événement de masse. Je sais maintenant que les gens qui décident de venir savent qu’ils participent à une démonstration de force et qu’ils veulent donner ce sens à leur présence personnelle.

En illustration du billet des photos prises par Stéphane Burlot lors du meeting du Front de Gauche à Montpellier le 8 février dernier. Elles montrent des visages attentifs et expressifs de participants. Et d'abord des très nombreuses femmes participantes, comme un hommage.

A Rouen, la salle était pourtant particulièrement inconfortable, toute en longueur. Les gens se sont beaucoup tassés au-delà du raisonnable vers l’avant et j’avais mal au cœur de les voir serrés comme ça et debout si longtemps. Mais on m’a dit qu’on « ne se rendait pas compte du temps ». Des milliers de gens sont restés debout car il a fallu enlever beaucoup de sièges pour faire tenir les dix mille personnes qui sont venues. Depuis la tribune on ne voyait pas au-delà des cent premiers rangs et le fond de la salle semblait aussi éloigné qu’un horizon. De la salle, au-delà des cent premiers rangs on ne voyait de nous que le dessus de nos têtes. Heureusement il y avait les écrans géants et une excellente sonorisation. Et l’ambiance ! Voilà l’extraordinaire ! De plus en plus de gens arrivent en tenue de travail pour faire la démonstration de ce que nous sommes. Une autre remarque à faire sur cette rencontre. Elle est très importante à mes yeux. J’ai eu l’impression, recoupée par plusieurs camarades que notre assemblée était très féminine. Ça collait montpellier_593_08fev12_01avec le discours ? Oui. Mais ce n’est pas cela qui me marque. Et si mon angle d’attaque contre Marine Le Pen sur la question du droit à l’avortement avait été entendu comme un signal de ralliement ?

Madame Marine Le Pen a tenu meeting à Marseille.  Elle, elle « n’éructe » pas, elle ne « tempête » pas. Elle parle de sa « voix forte », selon le Nouvel Observateur.fr. Des dizaines d’idioties ignominieuses contre les immigrés, les délinquants, et ainsi de suite sont rapportées avec un soin de notaire impartial. C’est le père qui conclut le meeting ? Le journal de Laurent Joffrin n’y voit rien à dire, ni à commenter, ni à expliquer. Le « Nouvel Observateur » n’a pas encore changé de méthode. Il n’a pas tourné. Il continue la politique criminelle de l’instrumentalisation respectueuse du Front National. Il faut que cela cesse. On ne peut admettre de laisser faire ce triste et sale boulot par des organes de presse qui se disent de gauche. Il me semble que tous ces beaux esprits n’ont pas compris ce qui s’est passé avec le discours de Le Pen à Lille. Avec l’apologie du collabo antisémite Robert Brasillach, en présence de la candidate qui n’a dit mot, un cap a été franchi. Eux-mêmes le disent : ils sont revenus à leur « fondamentaux ». Il est temps que les belles personnes se réveillent. Hallal ou casher : c’est le même abattage ! Vu ? Ceux que l’épisode « respectable » avait séduits montpellier_659_08fev12_01feraient bien de se réveiller !

Car bien sûr, sur  cette affaire les Le Pen ont réussi leur coup. Ça n’a pas traîné. Du hallal on est passé au casher comme c’était si simple de le deviner. Les rabbins se réveillent si l’on en croit « Le Monde » et se disent inquiets. Ils ont raison d’être inquiets. La stigmatisation communautaire par la dénonciation des rites alimentaires est le commencement de tous les racismes et de toutes les xénophobies. J’espère aussi qu’ils auront de la mémoire et qu’ils sauront se souvenir de qui a tenu tête et qui a laissé faire des mois durant. Comme quoi il ne suffit pas d’aller au dîner du CRIF pour être respectable et encore moins pour être une vraie sentinelle de la lutte contre l’antisémitisme. Car, n’est-ce pas leur cher Nicolas Sarkozy qui aura franchi le gué sans que madame Le Pen ait besoin d’ouvrir la bouche sur le sujet ? Un grand merci aussi aux provocateurs médiatiques et leurs « enquêtes » dans les abattoirs qui, sous couleur de leur infect « devoir d’information » qui justifie les voyeurismes les plus nauséabonds, s’autorisent à jeter des allumettes dans les poudrières pour informer du danger d’explosion. Retenez la leçon qui n’est pourtant pas neuve : ceux qui s’en montpellier_677_08fev12prennent aux musulmans du fait de leurs rites alimentaires sont des racistes, un point c’est tout.

Si je reviens sur cette histoire grotesque c’est parce qu’elle est emblématique politiquement de ce qu’est le Front National. Dès lors il faut taper sur le clou mille et une fois. Car de cette façon nous atteignons trois cibles en même temps. D’abord nous stigmatisons ceux qui pensent comme elle à droite. Nous étendons le champ de la suspicion. Le but est d’obliger la droite à se cliver. Car je sais de source sûre que nombre d’autres, à droite aussi, ne se reconnaissent pas dans ces fadaises racistes. Si nous les poussons à s’exprimer, ou au minimum à résister dans leurs rangs nous reconstruisons le cordon sanitaire autour de l’extrême-droite qui a été détricoté par les benêts médiatiques qui ont marché dans le plan dédiabolisation des Le Pen. Et cliver la droite c’est l’affaiblir ! Nous gagnons sur tous les tableaux. Deuxièmement nous réveillons tous les endormis de la lutte anti-fasciste et anti-raciste. Tous ceux-là se sont laissés gagner par la torpeur qui montpellier_274_08fev12engourdi souvent ceux qui ne se sentent plus « à la mode ». Il s’agit d’un cercle beaucoup plus large que les seuls militants politiques. Il implique des milieux sociaux extrêmement divers et des sphères d’influence très variées. C’est un nombre considérable de gens qui se mettent alors en mouvement et s’engagent dans la politique de décontamination dont nous avons besoin. Troisièmement c’est un extraordinaire outil d’éducation populaire que d’avoir ce cas pour commencer une explication de fond sur l’identité politique de chacun des camps en présence dans la lutte. Ceux qui croient qu’il y a une campagne contre Le Pen et une autre contre Sarkozy se trompent d’époque politique. C’est la même campagne. Pas seulement du fait de l’extrême-droitisation de la droite. Mais surtout du fait des contenus que nous mettons en avant. Quand on cogne contre l’anti-féminisme de Marine Le Pen, qui dirait qu’on épargne Sarkozy et les idées de droite ? Quand on cogne sur le SMIC dont elle ne veut pas, contre l’apprentissage à quatorze ans et ainsi de suite nous enfonçons le clou du programme progressiste. Son contenu s’impose alors comme une évidence d’autant plus forte que ses adversaires désignés sont vécus comme infâmes. A cette étape, l’extrême-droite est le crétin utile de la lutte anti-capitaliste. Le coin enfoncé dans le dispositif de la droite qui nous permet de la diviser. C’est le viatique qui nous permet d’introduire les thèmes de notre programme dans la matière grise de ceux que nous réveillons. Sansmontpellier_607_08fev12_01 oublier que c’est l’extrême-droite que nous finirons par avoir en face de nous dans la phase chaude des événements. Mieux vaut se préparer de longue main.

Il ne faut donc pas se contenter de penser comme des communicants pour lesquels « un coup chasse l’autre ». Notre labour se fait en profondeur. On ne passe pas d’un sujet à l’autre. Une campagne électorale à notre manière se construit comme une phrase qui elle-même se construit comme une démonstration. Notre pratique politique est une pédagogie de masse. Plus le message est compris dans toute son ampleur plus la conviction s’enracine. Et moins elle risque d’être prise à revers par une émotion ou un coup de communication des adversaires ou des concurrents. Donc on ne lâche rien contre l’extrême-droite. Et vous allez voir bien vite comment une certaine machine médiatique va se mettre en marche une nouvelle fois contre moi. Ce sera : « n’en fait-il pas trop ? », « est-ce qu’il ne donne pas  à l’extrême-droite trop d’importance » et ainsi de suite. A tous les coups des socialistes pontifiants et bouffis se donneront des airs importants de « nous, restons au-dessus de la mêlée des extrêmes » Bla bla bla ! Ce sera le moyen d’essayer de faire passer le débat sur le terrain de la forme et de l’arracher des questions de contenu où nous l’avons accroché. Regardez attentivement. Notez les noms de ceux qui signeront ces « décryptages ». Ça vous fera une belle liste de « salauds ». Je mets des guillemets pour signaler que le montpellier_679_08fev12mot est utilisé ici au sens sartrien du terme. En résumé, il s’agit des gens qui se donnent bonne conscience pour accepter les pires infamies.

Donc François Hollande propose qu’au-delà d’un million d’euros de revenu, le reste soit taxé à 75%. Voilà qui est mieux que le plan précédent du même auteur ! Car il taxait moins les revenus que ne le faisait Raffarin ou Villepin ! Mais là, ça va dans le bons sens ! C’est bien ! Ça va dans la bonne direction. On a intérêt à le répéter sur tous les tons pour retirer le tapis sous les pieds de ceux qui voudraient nous amener dans le « débat » de cour d’école pour savoir si Hollande « vous pique vos idées pour prendre vos électeurs… Pia Pia Pia » ! En fait je me réjouis surtout de l’impact médiatique de cette idée. Car la voie est ainsi ouverte à notre propre proposition, présentée depuis la parution de notre programme, celle du revenu maximum autorisé. On se souvient comment cette idée a été tantôt raillée sur le mode spirituel inimitable montpellier_696_08fev12des commentateurs à grosses cervelles : « comme Georges Marchais, on prend tout. » Lol ! lol ! lol ! dirais-je pour illustrer cette bonne et fine plaisanterie avec leurs mots ! D’autres fois les mêmes aigles de la pensée l’ont confondue avec le salaire maximum de un à vingt dans les entreprises ! De toute façon rien ne les intéressait, qui aurait demandé un effort intellectuel, à part les questions à deux balles sur le deuxième tour : « C’est-à-qui-comment-vous-allez-apporter-vos-voix-deuxième-tour-bien-obligé ? ». A présent les voici tous occupés à répéter en boucle cette idée et à jouer à se faire peur. Il est remarquable que cette idée finisse dans une discussion de niveau mental Kinder à propos de la fuite des footballeurs hors de France. Peut-on tomber plus bas ? Les riches marchent toujours à l’abri de catégories prétextes. Le gros agrarien argue du petit paysan, le nabab du CAC 40 de l’auto-entrepreneur et ainsi de suite. Mais là, à plus de un million d’euros de revenu, ça devient compliqué de trouver des comparses qui fassent un prétexte crédible ! Arrive donc à point nommé la figure du footballeur, bien sûr issu de milieu populaire, dont la citrouille est devenue un carrosse ! Foutaise ! Les footballeurs ? Ce sont bien les seuls ! Aucun rugbyman n’est concerné, aucun handballeur et ainsi de suite. Juste les footballeurs. Ça ne devrait pas être un trop grosmontpellier_697_08fev12 problème si le partage des richesses et la fin du privilège est seulement un problème pour le football professionnel. 

Et quelle énergie est consacrée à commenter le sondage qui apporte un soutien massif à cette idée. Voilà qui est parfait. Car c’est ainsi qu’avancent les idées. La preuve est faite que le pays est prêt pour passer le peigne sur la laine des puissants. Notre travail est facilité d’autant. Car, bien sûr, la mesure de François Hollande n’est ni vraiment réfléchie ni correctement insérée dans un programme cohérent. Mais ce qui manque se trouve dans notre programme. Si donc il devait réellement mettre en œuvre cette idée, la logique de situation le conduirait tout droit sur notre méthode. D’abord le droit de suite vis-à-vis de ceux qui fuient le pays pour se soustraire au fisc. Ensuite le lien à établir entre revenu maximum et salaire maximum. Nous avons fixé le rapport du maximum au minimum non pas de manière abstraite, symbolique ou punitive mais à partir d’une valeur de référence concrète et vérifiable. Puisque la Confédération européenne des syndicats propose que le salaire maximum autorisé soit de vingt fois le plus petit salaire constaté dans l’entreprise, alors le revenu montpellier_682_08fev12maximum ne peut être supérieur à vingt fois le revenu médian. Pour l’instant tout cela est trop compliqué pour les grosses cervelles. Contentons-nous de cueillir sans effort les fruits de la mode officielle. Les esprits sont marqués. Et le marqueur est dans notre sens.

Certes François Hollande a lui-même dit sur RTL mercredi 29 février que cela ne concernerait que « 3000 personnes » et ne rapporterait que « 200 à 300 millions d'euros » par an. Mais pour certains c'est déjà trop ! Voyons ce qu’en dit le football puisque c’est lui qui est en cause paraît-il ! Christophe Jallet, joueur du PSG s'est indigné : « Je n'ai braqué personne pour avoir ce que j'ai aujourd'hui ». Avec 1,2 millions d'euros de salaire annuel, il perdrait un peu. Pas tant que ça d’ailleurs et bien moins qu’avec notre programme. Mais il lui reste à apprendre que l'impôt n'est pas là pour punir qui que ce soit et qu'il ne s'applique pas qu'aux délinquants qui ont « braqué » quelqu'un. montpellier_654_08fev12_01C'est un mécanisme républicain qui apporte à l'Etat les moyens d'assurer la liberté et l'égalité des citoyens par des dépenses publiques. Jallet ferait bien de se souvenir que chaque fois qu’il est blessé en match, c’est la Sécu qui paye ses soins et que c’est très cher. Et il devrait aussi savoir que nul n’a oublié comment les footballeurs ont été exemptés de cotisations sociales sur leurs rémunérations sur les « droits de l’image ». Un peu de respect pour la collectivité ne serait pas de trop. Mais ce n'est pas le plus lourd parmi les bêtises entendues. Dans ce registre, l'intervention de Nicolas Sarkozy sur France Inter ce jeudi 1er mars est grave. Le président de la République en exercice a justifié l'exil fiscal des plus riches. Pour lui, montpellier_649_08fev12_01si vous êtes fortement taxés « il n'y a aucun intérêt à rester » en France. Le premier responsable de l'Etat encourage ainsi les riches du pays à frauder et à fuir plutôt que de s'acquitter de leur devoir de citoyens, de contribuables et de patriotes. Pour l’UMP, la fraude des riches sent bon. Mais bien sûr celle des autres doit être pourchassée.

A présent je veux publier un texte à propos de la bataille laïque. Au moment où la laïcité sert de prétexte à l’inspection des abattoirs, je crois très opportun de rappeler au bon souvenir de tous les nouveaux zélés de la laïcité qu’il y a un combat actuel à mener. Celui qui veut étendre à tout le territoire de la République les bénéfices de l’application de la loi de 1905. C’est-à-dire à la Guyane, la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, la Polynésie et l’Alsace-Moselle. Dans tous ces départements et territoires, le Concordat ou les décrets de Charles X sont encore la loi. Vous connaissez ce dossier évoqué ici à de nombreuses reprises. Vous pouvez retrouver mes textes en utilisant le moteur de recherche du blog. Nous avons relancé le débat à partir de la proposition de François Hollande d’inscrire le Concordat dans la Constitution. Dans la presse, Eddy Kaldi dans « Le Monde Diplomatique » et Henri Peña-Ruiz dans « Le Monde » ont argumenté puissamment dans notre sens. Mais la question est moins vendeuse que la viande hallal. Les amis du Concordat peuvent donc se dire « pas vu pas pris ». Je veux donc contribuer à vous mettre en alerte et à relancer une mobilisation contre une idée très néfaste. Bien sûr ce montpellier_644_08fev12_01combat permet de faire avancer l’idée inverse : l’extension de la loi de 1905 à tout le territoire et de reposer la question de l’unité et l’indivisibilité de la communauté légale. Dans cet esprit je vous propose de lire un texte venu « du terrain ».

« Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïques et contre le Concordat ». Ce texte clair et direct, dont le titre est un défi lancé aux thuriféraires d’une soi-disant Alsace grégairement regroupée sur des archaïsmes, est paru en « point de vue » sur « lemonde.fr » du 17 février dernier. Il est signé par William Gasparini, professeur des universités, Josiane Nervi-Gasparini, maître de conférences en mathématiques, Université de Strasbourg. Ce sont des balises d’alerte qui marquent la mise en mouvement de secteurs de la mouvance laïque. Elle ne fait que commencer. J’appelle à l’amplifier. Lisons donc ce texte des réfractaires. Il peut être diffusé à profit par ceux qui le souhaitent.

« Dans un article publié dans Le Monde du 10 février 2012 ("Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïcs et pour le Concordat"), Roland Ries, sénateur-maire socialiste de Strasbourg, se revendique "concordataire" et affirme appartenir, tout comme les principaux leaders politiques alsaciens – du PS à l'UMP, en passant par le Modem et Europe-Ecologie – "à la très grande majorité des Alsaciens et Mosellans, d'obédiences religieuses diverses, laïques ou même athées, qui soutiennent le régime concordataire". Aucune enquête sérieuse ne confirme à ce jour de telles affirmations. Bien au contraire, comme partout ailleurs sur le territoire français, les pratiques religieuses se sont étiolées et la fréquentation des cours de religion dans les établissements scolaires (spécificité d'Alsace-Moselle) ont considérablement diminué.

Comme de nombreux Alsaciens, nous pensons qu'il faut en finir avec le Concordat d'Alsace-Moselle, régime napoléonien dépassé, à l'opposé d'une conception républicaine et laïque de la France. Contrairement à une vision compassionnelle et erronée de la "société alsacienne", le Concordat n'assure pas le "vivre-ensemble" mais crée les conditions d'une séparation communautaire organisée entre les religions elles-mêmes (en excluant tout autre culte que les quatre cultes reconnus) et par ailleurs entre les croyants et les agnostiques ou les athées. Loi de concorde, la loi de 1905 garantit au contraire, en séparant les Eglises et l'Etat, la liberté de conscience et par conséquent celle de culte. Cette loi de liberté qui doit s'appliquer partout sur le territoire français rappelle que la République ne reconnaît ni ne salarie aucun culte en application des deux principes fondamentaux que sont l'égalité entre les citoyens et l'universalité de la dépense publique.

Le régime concordataire est en contradiction flagrante avec ces deux principes. D'une part, seuls quatre cultes (catholique, protestants réformé et luthérien, israélite) sont reconnus. D'autre part, le Concordat a un coût très élevé pour le budget de l'Etat : plus de 50 millions d'euros ont été dépensés en 2011 pour rémunérer les 1 400 ministres des cultes alors même que, depuis 2007, le gouvernement a supprimé 65 000 postes dans l'Education nationale. Pour le seul Bas-Rhin, plus de 400 postes d'enseignants seront supprimés à la rentrée 2012. L'argent public doit financer les services publics qui sont notre bien commun (école, hôpital, crèches, services sociaux, etc.) et non les cultes qui relèvent des pratiques privées. Il est paradoxal que ceux qui défendent le Concordat suppriment dans le même temps des postes dans la fonction publique d'éducation ou de la santé au nom d'une supposée gestion rationnelle des fonds publics (sous l'effet de la révision générale des politiques publiques). Outre le régime concordataire, le statut scolaire local (lois Falloux de 1850) est toujours en vigueur dans les établissements scolaires, instaurant l'enseignement religieux obligatoire à l'Ecole et la prise en charge par l'Etat des salaires des "enseignants de religion", prélevés sur les deniers publics de la totalité des citoyens français.

Les tenants du régime concordataire brouillent le débat et cultivent l'amalgame entre le Concordat et le droit social local pour créer des inquiétudes infondées auprès des Alsaciens et Mosellans. Hérité de la période allemande, ce droit local en matière de sécurité sociale est favorable aux salariés d'Alsace-Moselle qui en assument d'ailleurs la charge financière supplémentaire. Nous considérons que c'est là un modèle dont nous pourrions nous inspirer pour l'étendre aux autres départements suivant le principe d'alignement des droits sociaux par le haut. Nous, Alsaciens venant d'horizons sociaux, culturels, religieux et philosophiques très divers, attachés à notre patrimoine culturel hérité des Lumières et de la Révolution de 1789, affirmons que la laïcité est le socle de tout projet d'émancipation citoyenne. Celle-ci n'est pas la guerre aux religions, bien au contraire elle met fin aux conflits religieux et aux surenchères communautaires. En toute rationalité, on ne peut se réclamer de la loi de 1905 et soutenir simultanément l'exception concordataire. »


755 commentaires à “Un cap est franchi”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. Il me paraît on ne peut plus clair que si le FdG arrive au pouvoir, l'enseignement professionnel d'Etat sera une priorité, qu'il sera soutenu et développé. C'est le meilleur moyen de donner une formation solide aux travailleurs et techniciens dont le pays a besoin. Maîtriser des techniques de plus en plus complexes, préparer les jeunes à s'adapter aux évolutions futures, supposent en plus de connaissances techniques pointues, une solide formation générale. L'apprentissage ne sera évidemment pas supprimé, mais Jean-Luc Mélenchon, qui fut ministre de
    l'enseignement professionnel et expert en la matière, donnera, j'en suis persuadé, à l'enseignement en lycée professionnel, secteur crucial que Sarkozy est en train d'étrangler, tous les moyens nécessaire à l'accomplissement de ses missions.

  2. Michel Berdagué dit :

    France furby (15) à 15h15, la lettre du président SPA en 1942 que tu nous fais savoir est des plus terrifiantes et montre à quel point ça perdure dans l'horrible dans ce que Jacques Lacan nous avait signifié -cette barbarie prétendument dépassée-,avec des pétain caressant des enfants filmés à tout va et brasillach en ciblant d'autres pour les rafles, à mettre aussi les gardiens SS tout gentils avec leurs chiens.
    D'y regarder de près en 2012 des enfants poursuivis dans les écoles,d'autres par difficultés financières des parents interdits de cantine,suppression aussi des allocs,charters,travail illégal au plus grand profit d'exploiteurs,marchands de sommeil,les déclarations de l'extrême -droite "On est chez nous" qui? là, de souche? la préférence nationale ! et les civilisations n'ont pas la même valeur? l'identité nationale,délinquance et immigration, et à mettre en regard avec le "il n'y a aucun intérêt à rester" du dernier locataire de cette cinquième d'excès de pouvoirs autorisant, en adorant cet argent volé au fisc, à se réfugier,tels les privilégiés avant notre Révolution,à l'étranger et comme l'écrit Jean-Luc Mélenchon : " Pour l'U.M.P., la fraude des riches sent bon".
    Révolution Citoyenne en 2012 et les suivantes pour construire une société respirable.
    Vive les Peuples en marche pour l'émancipation.Prenons le pouvoir, commençons par voter Mélenchon et Présidons.

  3. Nicolas G30 dit :

    Circulez y'a rien à voir ! la campagne serait inintéressante pour 65% des sondés, à qui la faute ? avec des émissions politiques pipées, une équité inéquitable de passage tv et radio, la mise en exergue de thèmes fumeux, une assistance média à un parti en perte de vitesse, une omerta organisée pour le Front de Gauche et les "petits" candidats des sondages,un CSA aux ordres, faudrait que les journaleux aillent plus loin et se regardent dans le miroir de temps en temps, pas seulement pour se maquiller. Heureusement il y a internet pour ceux qui peuvent, et assister en direct au meeting de Rouen procure un formidable espoir qu'un nouvel air, ou une nouvelle ère adviennent. La planification écologique sera la révolution du 21eme siècle, le Front de Gauche sait comment y parvenir, dégager les parasites de notre société pour la refonder avec la VIeme République, que la campagne du front de Gauche est belle, merci pour ce discours puissant, des mots contre des maux. Merci Monsieur Mélenchon, de nous représenter si bien, présidons.

  4. Alain Tétart (60)(73 ANS) dit :

    @Jean Louis CHARPAL
    Je n'ai pas oser l'ami ! Mais comme toi je l'espère et je le crois, surtout que si les petits patrons jouent le jeu, pendant quelques années on pourrait déduire de leurs bénéfices imposables la masse salariale supplémentaire qui sera créé pour aligner les petits salaires à 1700 Euro mois (pour info il ne faut pas mettre de S à Euro quand il y en a plusieurs car contrairement aux francs le nom Euro est une marque déposée donc ne change pas) cette remarque ne te concerne pas ! Mais quand on peut aider ! Excusez cette remarque amicale de la part d'un vieux prof en retraite. Pardon WM mais la culture c'est comme la confiture moins on en a plus on l'étale !

  5. Sophie Clerc dit :

    Pour briser le mur du silence imposé par les médias et la nomenclature, le mieux serait, en plus de tous les efforts de valeur déployés, de tamponner, de placarder, d'écrire à la main, de publier, partout, partout, partout, dans les blogs, sur les murs, aux arrêts de bus, partout, les endroits potentiels sont des millions, un message clair et simple, par exemple "Vote Mélenchon". Tout le monde peut le faire, et tout le monde le lira. Vote Mélenchon.

  6. bellamine dit :

    En Moselle on ne travaille pas Vendredi saint et le 26 décembre, on a de la chance hein ? C'est un acquis qu'il faudrait donner a tout le territoire Francais au lieu de vouloir nous l'enlever, déjà le lundi de Pentecôte, même solidarité pour tout le monde, que tu gagnes 700 ou 2000 euros.

  7. ermler dit :

    Des dizaines d’idioties ignominieuses contre les immigrés, les délinquants, et ainsi de suite sont rapportées avec un soin de notaire impartial....

    Attention à ce type de phrase un peu trop vite écrite. L'immigration n'est pas un délit, la délinquance si. Les présenter l'un et l'autre sur le même plan comme victimes "d'idioties ignomineuses"... suggère, à rebours, le même amalgame que celui que pratique l'extrême-droite : immigré-délinquant. (Ce qui ne justifie pas, bien sûr, de parler de la délinquance de façon idiote ou ignominieuse).
    A part ça :
    - J'aime le foot et suis pour la sur-imposition des footballeurs surpayés.
    - Je suis alsacien et pour l'abolition pure et simple du concordat.
    Et de plus... on ne lâche rien ! (surtout pas la guerre contre le libéralisme).

  8. François Châtelet dit :

    je vais faire le pépère rabat-joie donneur de leçon, mais je pense qu'il va y avoir une situation compliquée (et aussi imprévisible) à gérer dans l'après 22 avril
    1) pour le 2° tour présidentielle, c'est très simple, les électeurs "gauche de transformation" (fdg + npa + lo) choisiront comme des grands, en fonction aussi de l'ambiance (cad du score de Jean-Luc Mélenchon) du soir du premier tour (espoir ou aigreur), mais en gros ils voteront FH. Donc hypothèse à ce jour NS dégage.
    2) Ensuite pour les législatives, ça se complique. Hollandreou qui aura fait la chasse aux électeurs Bayrou aux présidentielles aura un peu besoin des électeurs FdG (les électeurs de Bayrou n'éliront pas un député PS, on n'est pas en 1981), donc il gauchira un petit peu son discours. Mais les électeurs "transformation etc.." seront peut-être moins enthousiastes, par ex dans les fédé où le PS est ouvertement pourri. Donc 2° hypothèse, le PS n'a pas la majorité absolue.
    3) Ensuite ça devient carrément intéressant: FH fera voter l'investiture (ça existe encore) du premier ministre avec les voix FdG mais fera voter les lois avec celles des députés du centre (et le contenu en rapport évidemment). Que fera le mouvement social, quelle prise les formations du FdG auront sur les évènements, nous verrons.
    Sinon je ne vais pas bouder mon plaisir, pour l'instant l'enfant se présente plutôt bien.

  9. Mouilleseaux françois dit :

    Admiratif, c'est tout, je voulais seulement dire que j'étais admiratif de l'énergie employé pour cette campagne, chapeau Monsieur Mélenchon

  10. Cher Jean Luc (vous permettez toujours que je vous appelle Jean Luc ?), à presque 59 ans, j'en ai presque les larmes qui me viennent aux yeux, tellement je ressent jusqu'au fond de mes tripes, et cela pour la première fois depuis que je vote (entendez ça, vous les jeunes qui fréquentent ce blog) , la vérité qui sort de la bouche d'un Homme politique (avec un grand" H ").
    Depuis des décennies j'ai en moi cette analyse du monde qui nous entoure, et là, c'est la première fois que j'entends un être humain parler, écrire, s'engager, comme j'aurais aimé pouvoir le faire.
    Entendez bien : le n'ai jamais osé dire à mon entourage (familial et professionnel) ce que je voyait de vil depuis facilement.....30 ans, dans le monde dans lequel je vis.
    MR JEAN LUC ET LE F DE G LE FONT ! MERCI A VOS ÉQUIPES ! MERCI A TOUS !vraiment du fond du coeur !
    Jean Luc, ne rougissez pas ! (même si je sais bien qu'il vous en faut bien d'autre pour rougir)
    Je continue, à mon humble niveau, je diffuse, j'infuse (comprenez bien, les jeunes qui lisent ce blog, c'est la première fois que " j'ose ")
    Tout ça grâce à vous tous !
    PS (sans jeu de mots !) :
    Pour ceux qui ne pourront pas aller à la bastille (quel qu’en soit la raison), ne pourrait-on pas"installer" une sorte de " présence " "informatisée " (une délégation de présence,en quelque sorte)
    J'ai tellement envie d'en faire partie, mais sur le plan physique, cela me pose problème
    Idem pour assister (debout ?)au prochain meeting de Lille (programmé le 29 mars), j'ai des soucis à ce niveau.
    J'ajoute que j'accepte sans aucun problème de faire apparaitre cette présence, par mon nom qui apparaitrait
    en"clair " Qu'en pensez vous ?...

  11. Marie Helene Paltiat dit :

    Française émigrée en Equateur, j´aime toujours mon pays d’origine et je suis fière d’avoir un candidat à la Présidence comme JL Mélenchon. J’adhère totalement à ses idées et voulait signaler que le Président d’Equateur, Rafael Correa présente des similitudes incroyables tant sur le plan humain que sur le plan politique avec notre candidat français. J´espère que ces 2 pays pourront s’unir et se soutenir. L’humain doit être au centre de tout et non le capital !

  12. MARTIN dit :

    Encore bravo pour vos prestations qui redorent enfin le blason d'une vraie gauche. Une suggestion: rappellez en permanence l'addition des partis et mouvement qui constituent le front de gauche; expérience unique de rassemblement depuis le front populaire, qui porte loin pour l'avenir en s'affranchissant de la "dictature" d'un parti. C'est une mise en commun éblouissante. Bon courage!

  13. Maignial dit :

    Bravo encore, Jean Luc Mélenchon, pour le sérieux de vos propos! Vous êtes le seul à vous être avancé à ce point sur les fondamentaux de la démocratie qui ne sont plus respectés (François Bayrou est l'autre candidat qui se soit un peu intéressé au sujet, mais il est clair qu'il ne va pas assez loin). Je veux vous féliciter pour la clarté de votre message, vous faites l'effort d'introduire, dans vos discours et vos réponses lors de débats ou interview, les éléments qui permettent à ceux qui vous regardent ou vous lisent de bien comprendre ce dont il est question. C'est fondamental car la majorité des français appelés à voter ne sont pas spécialistes des questions sociales, d'économie et autres... Vous rappelez les bases de ce qu'est une démocratie et du fonctionnement de notre monde actuel avant de donner vos idées. Les autres candidats, eux, construisent un édifice sur des fondations branlantes ou inexistantes. C'est ce qui m'amène à vouloir voter pour vous, et non pour le parti socialiste. Je ne suis pas le seul dans ce cas, alors continuez! Et bravo encore!

  14. Antigone 34 dit :

    Tout d'abord, merci pour ce bain d'énergie et de vérité, c'était encore magistral et je me suis rendue compte que ce que j'aime tout particulièrement c'est cette manière que notre porte-parole a de dire :" Nous" un N très long et tendre porté par le "ou" qui lui donne de la profondeur, où il jette un souffle, où l'on sent la puissance que nous sommes, tout est dit dans cette façon de répéter " nous " le mot le plus fréquent, sur lequel il s'appuie pour dérouler son raisonnement ; si on le compare au "ça" de Sarkozy (Voir émission de Mermet). C'est tout à fait parlant. Il y aurait une thèse à faire sur ce seul: nous.
    2e point les sondages: nous devrions nous considérer nous mêmes comme un panel. je veux dire que lors du réferendum du Non ce que je ressentais malgré les sondages et les médias s'est vérifié. Et bien cette fois-ci ce que je ressens est bien plus énorme. Je ressens que nous sommes addition là où ils ne sont que soustraction. Addition des NPA qui reviennent vers nous, addition des verts, addition des PS, addition de certains qui votèrent Bayrou, addition de ceux qui se sont un moment égarés vers la droite extrême par désespoir, addition de ceux qui ne votaient plus. Et ce n'est que soutraction pour les autres. Bayrou qui semble de plus en plus à coté de la plaque(j'ai vu son meeting) Hollande fade, contradictoire, fuyant, faux, impovisateur, statufié(il parait) et mal conseillé. Sarko grillé de chez grillé et Le Pen carbonisée. Joly empêtrée et Poutou qui sourit trop quand il parle de nous justement. C'est fou, plus j'y pense. Il est vrai l'époque est terrible, le futur angoissant : le changement climatique et la fin du pétrole sont des échéances pour notre modèle de prédateurs. Alors pour cet espoir inespéré ; Merci ! Merci !

  15. Lesver dit :

    @Sophie Clerc
    Non pas "Vote Mélenchon", c'est trop culte de la personnalité, ce dont ne veulent pas notre candidat et beaucoup de nos concitoyens. Perso, je suis contre ce régime présidentiel. Le bon slogan, c'est plus "Vote Front de Gauche", pour un programme, des convictions et des idées.
    J'ai récupéré un bandeau "FdG" auquel j'ai rajouté "Vote pour tous !" au-dessus, et "Vote pour toi !" en dessous que j'ai collé sur la lunette arrière de la voiture, je pense que c'est plus porteur et parlant. ^^

  16. polnareve83 dit :

    Bien sur que l'on revit avec vous. On peut gagner beaucoup de monde a notre cause. Vous êtes dans le vrai. C'est formidable!
    continuez le combat. Des affiches de vous a St-Tropez, alors la chapeau bas. On n'a jamais vue cela.
    Haut et fort.

  17. nathalie dit :

    Merci Jean-Luc, pour le courage et l'abnégation dont vous faites preuve en portant haut nos couleurs quoi qu'il vous en coûte. Merci aussi pour toutes ses paroles si humaines et généreuses, mais également si justes! Vous redonnez le goût du combat et de la politique à ceux qui s'en étaient de-saisis.
    Place au Peuple, Vive la révolution citoyenne!
    Le Front de Gauche a trouvé un porte-parole digne de lui et de l'espoir dont il est porteur. Comme vous, nous ne lâcherons rien!

  18. marc dit :

    Que les entreprises sondagières placent tout à coup Jean-Luc Mélenchon à 10 % est d'une importance politique très relative.
    En revanche ce qui est tangible ce n'est pas le sondage en lui-même mais son effet sur les larbins du système.
    Les journalistes deviennent tout à coup plus respectueux. On s'en fiche mais c'est un excellent baromêtre pour connaître les tendances.
    En réalité le fait politique majeur c'est que cette progression (vraie ou fausse) constitue surtout une défaite de la médiacratie.
    Nous ne devons nos succès qu'à notre force militante et au sérieux de notre candidat et pas du tout au pilonnage médiatique, contrairement aux 4 daltons de l'austérité.
    C'est que notre progression réelle (constatée sur le terrain) s'est opérée non seulement SANS mais CONTRE les bien-pensants.
    Notre infanterie militante est en train de vaincre leur artillerie médiatique ! Là est le fait politique majeur.
    Comme en 2005 !
    Et c'est celà qui me redonne de l'énergie militante pour la suite de la campagne.
    Le 18 mars sera un grand moment.

  19. Ghanem dit :

    Camarade jean-Luc,
    M Jallet comme tous les autres footballeurs ont ils oublié qu'à l'age de 6,7 et jusqu'à 12 ans, avant d'entrer en centre de formation, qu'ils foulaient les stades de communes, leurs tenues etaient payés par la commune qui subventionnent les petits clubs.
    Qu'ils ont appris à taper sur un ballon avec l'aide de bénévoles qui ont mis de l'argent et du temps pour leurs apprendre le rudiment de ce sport mais aussi transporter les samedis voir utiliser les transports mis à leur disposition par la commune...
    D'où vient cet argent messieurs les footballeurs?
    Savent ils qu'en refusant de contribuer par l'effort, ils tuent le talent dans l'œuf d'enfants qui veulent aussi faire du football, et du sport en générale une belle carrière.
    De l'égoïsme, M Jallet ?
    L'humain d'abord...

  20. Pifpoche dit :

    Merci pour tout.

    Bravo pour ce blog, et bravo pour le travail réalisé sur ces vidéos que j'ai beaucoup de satisfaction à pouvoir visualiser.
    Une question tout de même, à cette étape : où peut-on visualiser aussi les discours de Pierre Laurent, et d'autres, évoqués plus haut, qui précèdent aux meetings ceux de Jean-Luc Mélenchon ? Ils faut les donner aussi à voir.
    Allons-nous participer, nous aussi, à ce complot du silence des médias sur nos amis qui entourent Jean-Luc ? Et dans la personnalisation présidentielle ?
    Je ne trouve rien ni sur le blog de Pierre Laurent, ni sur le site du Front de Gauche "Place aux peuples", ni sur celui de Jean-Luc. Alors que les outils étaient là.
    Collaboration imparfaite entre les composantes du Front de Gauche ? Pierre Laurent n'en a peut-être "rien à battre" mais pas nous tous. Je trouve triste de ne pas pouvoir les visualiser.
    Si les amis du Parti de Gauche ont des facilités avec le média de la Vidéo et la Parti Communiste Français des facilités avec sa Presse écrite dans le journal créé pas Jaurès, alors il serait temps de faire plus d'échanges de très bons procédés, en quantité et en qualité !
    Les médias cherchent à étouffer les voix de nos amis du Front de Gauche autour de Jean-Luc, comme celui-ci l'a justement dénoncé, alors combattons pour les faire connaitre, même si ce sera du boulot en plus !... Et échangeons mieux nos médias entre eux.
    Merci à vous.
    Amitiés.

  21. JMLT dit :

    Autant je suis d'accord pour dénoncer la façon dont le FN et l'UMP ont introduit le débat sur l'abattage rituel et dire que ça n'a rien à faire au sein du débat présidentiel, autant je me dissocie du discours et du point de vue de M. Mélenchon.
    En effet, au nom de quoi la liberté de conscience des uns aurait la primauté sur celle des autres ?
    Si je respecte bien volontiers le droit qu'ont certains pratiquants de vivre leur religion comme ils le souhaitent, j'entends bien que soit respectée de la même façon ma liberté de conscience qui vaut bien celle des autres.
    Je ne souhaite pas cautionner une religion ou une autre, y compris par la consommation et la rétribution de filière d'abattage rituel.
    En lisant cet article, je me découvre donc "raciste" ! Moi qui commençait à écouter le discours du FdG avec intérêt, j'avoue que rien que parce que la Laïcité est selon moi une foi de plus bafouée, je voterais sans doute autrement.
    Que les musulmans mangent Halal, les Juifs Casher et pour les Laïcs comme moi qu'on nous foute la paix avec ça et qu'on ne nous demande pas de financer indirectement des cultes pour lesquels nous n'avons aucun intérêt.
    Merci.

  22. Pifpoche dit :

    Chance ou malchance ?
    Je me plaignais ici même, après avoir longuement visualisé le discours de Jean-Luc à Rouen, de ne pouvoir visualiser celui de Pierre Laurent...
    Et puis... en allant sur le site de "Place au peuple !", je trouve la vidéo de celui-ci. Très bonne surprise ! Super.
    Alors je dis merci et bravo !
    (J'espère trouver aussi les discours d'autres intervenants.)
    Très bon courage à tous.

  23. Bernard Leprêtre dit :

    Quelques remarques en vrac :
    * Excellent billet, excellent meeting à Rouen, bravo Jean-Luc Mélenchon !
    * Je serai à Paris le 18.
    * En réponse à (6) : je suis d'accord, Jean-Luc "s'échauffe" parfois un peu trop, de mon point de vue (par exemple par moments dans l'interview sur la télé corse). C'est le signe de son engagement et de sa conviction bien sûr, mais un cran d'incisivité en-dessous ne ferait que renforcer le message à mon humble avis. En tant que prof, j'ai toujours entendu dire (et constaté) qu'une réprimande assénée avec calme marque plus qu'un accès de colère rouge. Cela dit, on ne se contrôle pas toujours comme on voudrait, et l'indignation est parfois entièrement justifiée.
    En réponse à (8) : non, il ne s'agit pas de demander à Jean-Luc Mélenchon d'être "bien poli comme il faut". On sait qu'il est tout à fait capable de courtoisie.
    L'offensive "hallal" est "emblématique politiquement de ce qu’est le Front National", écrit Jean-Luc Mélenchon. C'est vrai. Tout aussi emblématique le projet de ne plus rembourser l'"IVG de confort" (bien aimé la réaction de la journaliste sur France Inter ce matin face à Alliot, d'ailleurs) : là on voit bien (si on ne l'avait pas vu) que le FN n'est pas du côté des "pauvres" et des "ouvriers". Car soit on interdit l'IVG pour tout le monde, pour des raisons éthiques, religieuses, médicales, démographiques ou que sais-je encore, soit on la prend en charge pour tout le monde. Là, avec Marine à La Peine, on est dans un entre-deux très hypocrite et très révélateur des allégeances du FN. Jean-Luc Mélenchon a eu raison de l'épingler, et aurait raison d'y revenir.

  24. Zapping dit :

    Jean-Luc Mélenchon en direct sur I>Télé en ce moment :
    http://www.itele.fr/direct

    Haut les cœurs ! Ardents à la lutte ! A la bastille !

  25. jeannine dit :

    Chers ami(e)s, chers camarades de ce blog, avez-vous bien reçu le message de Jean-Luc Mélenchon sur le combat contre l’extrême-droite, en l’occurrence le FN. On ne lâche rien. Et je suis entièrement d'accord avec lui, car c'est un combat de longue haleine, pour alerter les gens, les informer. J'ai le privilège de l'âge et je sais qu'il faut persévérer encore et encore pour gagner et transmettre cet idéal de fraternité qui est le notre. Bravo monsieur Mélenchon d'être ce que vous êtes, avec respect,une tête dure !

  26. Limousine dit :

    J'en ai marre d'entendre, depuis des mois, Sarko (et ses sbires) se défausser de son bilan en invoquant la crise sans que personne au PS, ne rétorque autre chose que la part de la crise et la part de Sarko comme dit par la cour des comptes. Personne ne lui rétorque que la crise est le résultat des politiques ultra-libérales qu'il a promues, voulues, choisies et mises en œuvre. La crise n'est ni météorologique ni crise de la planification soviétique. La crise a des responsables directs dont Sarko et sa clique de banksters. De même a propos de "l'épuration", personne n'argumente en profondeur, personne ne lui rappelle qu'il s'est battu pour nommer lui même les fonctionnaires; a propos de la presse et de ses besoins d'argent nul, pas même les journalistes, ne lui rétorque que ce n'est pas une raison pour la livrer aux milliardaires etc etc. Pourquoi personne ne lui fait la contradiction autrement qu'avec des arguties vétilleuses façon Fabius? T'as un boulevard Jean-Luc.

  27. Dominique dit :

    Merci a Mr Mélenchon qui nous réconcilie avec la politique, enfin quelqu'un qui a un programme et qui défend des idées

  28. Lyendith dit :

    @37 Sophie Clerc
    Le revenu médian est de 2000 euros, M. Mélenchon l'a dit plusieurs fois.»

    Actuellement le revenu médian est d'environ 1500€ en fait (le seuil de pauvreté 950€, est à 60% du revenu médian). Si le Front de Gauche applique son programme en revanche il devrait augmenter rapidement, et le revenu maximum avec… mais pour l'heure, 20x1500 ça fait 30 000.

  29. SimplyLeft dit :

    @je ne sais plus qui: "Maintenant il faut passer devant Bayrou."
    Si les médias était honnêtes ce serait d'une simplicité biblique. Je viens de finir l'intégration du programme de Bayrou, qui vient enfin de sortir ce 2 mars sur son site internet, dans mon comparatif des programmes 2012.
    Franchement, c'est principalement du vent (genre "Je proposerai...", "“Il faut donc entreprendre un travail en profondeur...", "je fixe un objectif") et quelques mesures précises sans surprise, pure orientation libérale dans la lignée de l’Europe de l’austérité avec par exemple l’inscription de la règle d’or dans la constitution, une augmentation de la TVA, la diminution des dépenses publiques, une refonte du droit du travail (contrat unique avec clause de départ négocié à l’arrivée), un régime de retraite par points, pas d’augmentation du SMIC, la continuité des traités européens honnis...
    Concernant la tranche à 75% qui n'apparait toujours pas dans le programme de FH, ce matin sur BFMTV, Fabius a annoncé qu'il ne s'agissait que d'une mesure exceptionnelle, temporaire, pour temps de crise. Les braves spéculateurs de la City n'ont rien à craindre d’un tel homme. Il n’est vraiment pas dangereux, comme il le dit lui-même.
    Résistance!

  30. Genialle dit :

    "" C'est un roc !... c'est un pic !... c'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ?... C'est une péninsule ! "
    Oui fastoche, mais je n'ai pas pu m'empêcher de l'écrire. Le titre du blog de Jean-Luc Mélenchon est toujours important, donc nous voila (pour les journaleux) chez les grands, et cela les ennuie fort. Pas seulement chez eux, d'autres aussi.
    Suivez mon regard. Bon courage à tous pour les 20 pour cent en poche.

  31. Franck dit :

    J'ai 48 ans, je n'étais jamais allé à un meeting de ma vie et je n'appartiens pas à la classe ouvriére mais "moyenne".
    J'étais à Rouen, j'ai pris une claque énorme, une foule incroyable, un trés bon discours, un grand orateur et trés convaincant, je suis heureux de l'avoir vu et je sais maintenant que d'autres choix sont possibles. Merci Jean Luc !

  32. jpp2coutras dit :

    "En toute rationalité, on ne peut se réclamer de la loi de 1905 et soutenir simultanément l'exception concordataire"

    La République est une, indivisible et Laïque: le concordat et autres bricolages onéreux sont en contradiction avec ce principe fondateur. Il est indispensable de simplifier et d'unifier en partant des fondations républicaines dans tous les rouages de la machine d'état. Clarifier pour être bien comprise et intégrée, c'est le but de la constitution d'une sixième république. Incontournable.
    Et avec la bonne pédagogie comme une nouvelle fois au meeting de Rouen -bravos redoublés- l'effet de masse grossit de jour en jour pour faire résonance aux six coins de l'hexagone; les vagues scélérates des médias ressemblent de plus en plus à des vaguelettes dans une mer polluée!
    avec JL Mélenchon, dépolluons et résistons aux vents contraires avec la barre à babord toute.

  33. Séb44 dit :

    Cher Jean-Luc.
    Je savais que dès lors que l'on vous donnerait l'occasion de vous exprimer sur le RSA, vous le feriez, et ce fut le cas. Au passage merci Arlette Chabot d'avoir posé la question (elle a changé, non?).
    Vos réponses sur tous les sujets sont claires et justes, je n'en doutais pas.
    Donc, comme mon précédent commentaire (billet d'avant), je renouvelle mes remerciements pour si bien porter le programme "L'Humain d'abord!".

  34. gabriela dit :

    @ 11 Fred: Oui il y a un forum.

    Lors du meeting de hier j'ai senti que ça n'a été si bon comme d'autres, peut être trop pour la Marine... peut être le nom du sénateur fraudeur fiscal que je ne sais pas encore qui est... peut être un peu moins de programme et d'explication profonde que d'autres fois. Donc, je l'ai vu à nouveau, et là, d'un coup, j'ai trouvé que il était certainement différente sur un point qu'à priori je n'avais pas vu: il était beaucoup plus idéologisé que les autres. Ce que j'ai vu ce fut d'abord une clarté comme jamais avant sur le clivage droite gauche, c'est à dire: pour quoi la gauche est gauche et la droite est droite. D'un coup j'ai senti que le discours s'adressait à tous ceux qu'ayant une sensibilité de gauche, ne trouvaient plus une représentation pour elle, ou même qu'à force de discours banales et plats, avaient cru que gauche et droite n'avaient plus ds différence et que même ce clivage là était révolu. Certes, j'ai vu tout ce qui concerne aux impôts (et je me dis que c'est bizarre que personne dans les médias parle de la liste des fraudeurs), mais en comparaison moins sur le programme que d'autres fois, mais en revanche, j'ai vu plus d'"idéologie", c'est à dire, moins de concret et plus de général, plus de "cosmovision", de laquelle découle tout le reste. Monsieur, je vous dis BRAVO! Seulement j'aimerais plus voir les noms de Le Pen et Sarkozy ensemble dans la même phrase, presque à chaque occasion où on nome l'une, qu'on nome làutre comme ça, fixer l'idée de qu'ils sont presque la même chose.

  35. Lilly54 dit :

    Bien Jean-Luc sur Itélé ce soir. J'ai trouvé les journalistes Chabot et Darmon plus respectueux. Effet du 10 % ou plus ?

  36. Red@rt (13) dit :

    @ Chomvailleur,
    Avec tout le respect que je vous dois, ne comptez pas sur nous pour contenir notre mépris du FN. Nous dénonçons avec force et violence l'horreur que ce parti représente (référence à Brasillach qui soutenait la déportation des juifs et de leurs petits, détail de l'histoire...) ainsi que son programme odieux (mère porteuse, déremboursement de l'avortement, suppression de la couverture maladie au étranger, peine de mort). Nous faisons notre devoir de contrebalancer l'empathie des médias et autres personnalités politiques à l'égard des charmes de madame Le Pen. Je vous invite plutôt à vous poser la question suivante: le fait que nous soyons les seul à dénoncer les propositions infâmes du programme du FN n'a t'il pas quelque chose d'anormal?
    Notre démarche est humaniste, de bon sens, et de juste proportion face au danger et à la perversion que le FN représente. Bien @ vous

  37. Philippe le Belge dit :

    Est-ce le passage à 10%, sont-ce les 10000 personnes de Rouen (reconnues par les journalistes dI-télé)? Il me semble que ce soir, les questions furent pertinentes et que Jean-Luc Mélenchon a eu le loisir de développer ses arguments et une partie du programme sans être sans cesse interrompu !
    Le début d'un volte-face des médias?
    Espérons et Résistons bien sûr !

  38. j.lou dit :

    Les 500 signatures de Nathalie Arthaud un symbole à saluer dans notre République.
    Parce que les femmes n'avaient que des devoirs et n'ont pas encore acquis les mêmes droits que les hommes, je trouve plutôt heureux qu'à la veille de la journée qui lui est consacrée, une jeune femme comme Nathalie Arthaud représente ce mouvement de lutte ouvrière pour l'égalité de traitement au sens large, en ce début de 21 ème siècle.

  39. BOLLENGIER Françoise dit :

    Oui, vraiment bravo pour cette belle campagne. Bravo pour votre combat contre le racisme de l'extrême droite, prônant un véritable aparteid déguisé en "préférence nationale"...
    ou encore cette approbation des "concordats", pour masquer leur phobie des musulmans accusés de tous les maux et tous les défauts. Comme hier ce fut le cas des juifs, et surtout des communistes...
    Non, décidément, je ne comprends pas que des maires puissent parrainer racisme, ségrégation et obscurantisme.
    Tout cela est anticonstitutionnel et porte une atteinte grave à la République Française.
    Quant à ce que font les journalistes, je me demande s'ils prennent conscience qu'ils favorisent la propagation de ces idées intolérantes, dégradantes et dangereuses.
    1905, oui mais attention, il faudrait l'améliorer, car bon nombre de collectivités et même l'état subventionnent ou financent le maintien des édifices religieux. Certes, il faut prendre en compte la préservation de notre patrimoine, architectural mais le bien être humain passe avant tout. Les riches mécènes, peuvent y pourvoir! Ces "fervents croyants" accueilleraient-ils, par exemple, chez eux un jeune couple de voyageurs, dont la femme serait prête à accoucher, ou offriraient-ils le fond d'une étable et une crèche?
    Enfin, se pose la question : Est-ce logique de laisser siéger à l'assemblée parlementaire les porteurs d'une telle idéologie?
    J'entends encore jacasser sur l'halal etc, l'on ferait mieux de s'interroger sur la politique agricole, et le mode d'élevage intensif qui torture des millions d'animaux pour une qualité alimentaire médiocre.
    Préservons notre république, notre liberté de penser et nos acquis sociaux, Donc l'humain d'abord, Oui! encore bravo pour votre courage et votre habileté...

  40. Geneviève dit :

    Je suis belge, mais si j'étais française, je voterais incontestablement pour vous ! S'il y avait un Jean-Luc Mélenchon en Belgique, je m'intéresserais à la politique de mon pays !
    Ne lachez pas surtout ! Jusqu'au bout ! Il y a des gens qui y croient, même au delà de la France. Ce sont des personnes comme vous qu'il nous faut. Ce sont des personnes comme vous qui font évoluer le monde !
    Bon bon courage !

  41. Eric dit :

    Mille Mercis Jean-Luc. Vivement les urnes. L'oeil à vif, regarder partout de très près si pas de magouille...
    Un autre sujet, mise à part. Dans le domaine de l'inadmissible, les chaines de télévision publiques ne le sont plus depuis plus de dix ans! Aujourd'hui, c'est le summum de l'"arnaque réalité". Ce n'est plus France2, France3... c'est France Sarko sur toute les chaines! Et je ne parle pas des chaines privées (à supprimer, purement et simplement des ondes une fois élu comme l'a fait Chavez au Vénézuéla!) La télévision étatique (publique et privée est une machine à décerveler redoutable! Les sujets sont tout simplement absents, totalement niés.

  42. sergio dit :

    @ Philippe le belge et @ amateurs de sondages : n'oubliez pas que les chiffres des instituts privés de sondages (financés par des actionnaires et côtés en bourse ; si je ne m'abuse Parisot (medef) en vient !) sont... faux.
    Consultez les années de scrutins antérieurs et vous verrez à quel point ils se trompent et nous trompent, nous conditionnent. Comme par hasard, c'est toujours dans le même sens : pro-droite et anti-progressiste. Bizarre ?

  43. Sylvain dit :

    J'ai regardé l'émission d'I.télé et je dois dire que j'ai été surpris par le comportement d'Arlette Chabot et Michaël Darmon avec Jean-Luc! Je ne vais sans doute pas faire plaisir à certains sur ce blog mais moi je les ai trouvé respectueux en lui laissant la possibilité d'aller au fond des sujets évoqués. En tout cas, c'est la première fois qu'on n'assiste pas à un pugilat avec Jean-Luc sur le plateau... 10% c'est magique!

  44. Sophie Clerc dit :

    à Lesver
    Merci de votre réponse. Permettez-moi d'ajouter ceci : au moment de voter, les gens se demandent s'ils vont voter, mettons, pour Sarkozy, Hollande, Mélenchon ou Le Pen. Il s'agit - c'est mon humble avis - de faire jouer l'irrationnel dans le bon sens. (Ce qui n'enlève strictement rien à la valeur de la conviction, le travail se fait admirablement). Mais au moment de voter, s'ils ont lu ça partout, même sur le papier le plus courant, dans le métro, chez le coiffeur, que sais-je, ils mettront le bon nom dans l'urne. Automatiquement. Il ne s'agit pas de persuader (dans cet exercice, j'entends bien), mais de surmonter l'hésitation des masses. C'est le nom qui leur vient à l'esprit. Tout le monde voit et comprend que M. Mélenchon ne pratique en rien le culte de la personnalité. Mais chacun, placé devant l'urne, ne doit avoir que ce nom à l'esprit. Cette technique, bien proposée au plus grand nombre possible, est gratuite, permet à chacun de faire quelque chose, est d'une efficacité inouïe.

  45. Chris68 dit :

    Moi aussi je suis alsacien. Mais avant d'être alsacien je suis citoyen français. Donc les mêmes lois pour tous sur tout le territoire français ! Alors le concordat avec toutes ses spécificités qui s'en suivent (que de toutes façons la plupart des alsaciens ne comprennent pas), à la trappe!
    Une (6ème) République, un président Jean-Luc Mélenchon et les mêmes lois de la République pour tout le monde !
    Résistance!

  46. marianne du 76 dit :

    Oui un cap est passé, ce jour au lendemain du meeting de Rouen, on a eu l'occasion d'en reparler avec les personnes qu'on avait invitées!
    Il faut savoir que parmi elles, beucoup ne sont pas militantes d'un parti, voire d'un syndicat !
    Sur l'apprentissage a 14 ans, faut l'expliquer plus simplement car la TV et Sarkozy sont passés avant nous! L'augmentation du Smig a 1700 euros, là il faut resortir la piéce de 2 euros, et bien dire qu'en réalité çà coutera peu a l'employeur et que comme en 1968, çà peut que relancer l'économie !

  47. sebidf dit :

    Hier, pour la première fois je suis allé voir un meeting à Rouen et plusieurs sentiments s'en dégagent. La joie de partager cela avec tant de personnes, d'écouter enfin quelqu'un qui redonne espoir, et la joie aussi de voir des gens enfin convaincus. Le fait d'aller au meeting a fini par ébranler mes collègues qui m'ont bombardé de questions, m'ont dit aller vers lui, m'ont demandé l'adresse du blog, D'autres nous (J'y suis allé avec un copain-collègue venu que j'avais convaincu il y avait deux semaines) ont envoyé des sms: "Mélenchon, président". Je n'y croyais pas (6 ex-PS convaincus en une soirée et une matinée: "lui, il a compris le problème, lui, il a les solutions, qu'il parle bien, tu as peut-être bien raison..."). Et ce n'est pas fini, d'autres m'ont questionné cet après-midi. Le copain, lui doit aller voir des jeunes.
    Mais aussi de la frustration, tant de monde et seulement 10%... Vivement la Bastille! Et encore la surprise d'amis qui viendront avec moi finalement.
    Et de la crainte pour notre candidat, hier, il a ciblé gros, très gros et on sait ce dont ils sont capables, l'histoire l'a déjà montré malheureusement. Attention à lui, il est si précieux..
    Merci en tout cas, pour tout ce que vous faites, vous mr Mélenchon, et l'équipe du fdg, pour tout cet espoir que vous soulevez.
    Hier, c'était génial, nos collègues et amis nous envoyaient des sms pour nous dire combien nous étions chanceux.
    Et félicitations aux organisateurs pour hier.
    Non, finalement, je crois qu'il y a beaucoup plus que 10%....

  48. Sansebar dit :

    L'artcicle de Médiapart qui cite un certain nb de scandales dont plus personne ne parle (le chèque de 400 millions à Tapie, Karachi, Woerth, etc...) est très intéressant et nous donner des arguments à tous dans nos discussions.
    Personnellement, depuis plusieurs mois, j'ai fait du chèque de Lagarde à Tapie une unité de compte pour faire prendre conscience de certaines réalités (car les gens ne se rendent évidemment pas compte de ce qu'est une dépense de plusieurs centaines de millions) :
    - quand on nous serine avec telle ponction sociale qui est indispensable parce qu'elle va rapporter, par exemple, 200 millions à la sécu, je dis à tout le monde : "c'est la moitié du chèque à Tapie", ce qui démontre aisément que nous pouvions éviter la ponction sociale, c'était facile, il suffisait de ne pas faire le chèque à cet escroc.
    - même raisonnement pour toute mesure qui rapporte ou coûte 400 ou 600 ou 800 millions
    - la mesure de Hollande d'imposition à 75% au delà du premier million est censée, selon FH lui-même, rapporter environ 200 millions. Tout ce barouf donc finalement pour bien peu de chose : la moitié du chèque à "nanard".....

  49. Michel Matain dit :

    @ 65 Lesver
    Non pas "Vote Mélenchon". Le bon slogan, c'est plus "Vote Front de Gauche",

    Oui tout à fait surtout qu'il faut aussi/déjà préparer les législatives : que ceux qui votent Jean-Luc Mélenchon votent aussi pour les candidats du Front du Gauche aux législatives. Alors oui "Vote Front de Gauche" à la présidentielle, aux législatives.

  50. Antigone 34 dit :

    @ 92 Eric
    Non Eric, il est faux de dire que Chavez a supprimé une quelconque téle et encore moins une fois élu. C'est de l'intox contre lui. Juste 7 ans après son élection, il n'a pas renouvelé la concession à une des chaînes. Comme TF1 qui a une concession qui aurait dû déjà tomber (10 ans). Ces concessions ont un cahier des charges, la télé en question RCTV ne le respectait pas tout comme Globovision, Venevision, les 3 grosses chaines appelaient tous les jours au coup d'état contre lui et il les a laissées faire en 2001 malgré la colère du peuple (imaginez la même situation avec Mélenchon au gouvernement). Ceci dit chez mon beau- frère (au vénézuela)qui est antichavez, on regarde toujours RCTV puisque ils sont maintenant sur le satellite. Il n'y a qu'une chaîne publique de bien meilleure qualité culturelle c'est canal 8 et Telesur sur le satellite qui vise a tâcler CNN et que vous pouvez voir ici aussi.


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive