07mar 12

Persistant et pédagogue contre l’extrême-droite

Un cap est franchi

Ce billet a été lu 78  441 fois.

montpellier_641_08fev12_01Des enquêtes d’opinion qui nous sont favorables, je ne dirai rien. Je sais que les dernières donnent du courage sur le terrain. Mais je n’ai jamais construit mes raisonnements ou mon action sur une base aussi incertaine. Donc je constate, et je m’adapte. Avec le sourire. Rien de plus. Le meeting de Rouen a été de nouveau un événement de masse. Je sais maintenant que les gens qui décident de venir savent qu’ils participent à une démonstration de force et qu’ils veulent donner ce sens à leur présence personnelle.

En illustration du billet des photos prises par Stéphane Burlot lors du meeting du Front de Gauche à Montpellier le 8 février dernier. Elles montrent des visages attentifs et expressifs de participants. Et d'abord des très nombreuses femmes participantes, comme un hommage.

A Rouen, la salle était pourtant particulièrement inconfortable, toute en longueur. Les gens se sont beaucoup tassés au-delà du raisonnable vers l’avant et j’avais mal au cœur de les voir serrés comme ça et debout si longtemps. Mais on m’a dit qu’on « ne se rendait pas compte du temps ». Des milliers de gens sont restés debout car il a fallu enlever beaucoup de sièges pour faire tenir les dix mille personnes qui sont venues. Depuis la tribune on ne voyait pas au-delà des cent premiers rangs et le fond de la salle semblait aussi éloigné qu’un horizon. De la salle, au-delà des cent premiers rangs on ne voyait de nous que le dessus de nos têtes. Heureusement il y avait les écrans géants et une excellente sonorisation. Et l’ambiance ! Voilà l’extraordinaire ! De plus en plus de gens arrivent en tenue de travail pour faire la démonstration de ce que nous sommes. Une autre remarque à faire sur cette rencontre. Elle est très importante à mes yeux. J’ai eu l’impression, recoupée par plusieurs camarades que notre assemblée était très féminine. Ça collait montpellier_593_08fev12_01avec le discours ? Oui. Mais ce n’est pas cela qui me marque. Et si mon angle d’attaque contre Marine Le Pen sur la question du droit à l’avortement avait été entendu comme un signal de ralliement ?

Madame Marine Le Pen a tenu meeting à Marseille.  Elle, elle « n’éructe » pas, elle ne « tempête » pas. Elle parle de sa « voix forte », selon le Nouvel Observateur.fr. Des dizaines d’idioties ignominieuses contre les immigrés, les délinquants, et ainsi de suite sont rapportées avec un soin de notaire impartial. C’est le père qui conclut le meeting ? Le journal de Laurent Joffrin n’y voit rien à dire, ni à commenter, ni à expliquer. Le « Nouvel Observateur » n’a pas encore changé de méthode. Il n’a pas tourné. Il continue la politique criminelle de l’instrumentalisation respectueuse du Front National. Il faut que cela cesse. On ne peut admettre de laisser faire ce triste et sale boulot par des organes de presse qui se disent de gauche. Il me semble que tous ces beaux esprits n’ont pas compris ce qui s’est passé avec le discours de Le Pen à Lille. Avec l’apologie du collabo antisémite Robert Brasillach, en présence de la candidate qui n’a dit mot, un cap a été franchi. Eux-mêmes le disent : ils sont revenus à leur « fondamentaux ». Il est temps que les belles personnes se réveillent. Hallal ou casher : c’est le même abattage ! Vu ? Ceux que l’épisode « respectable » avait séduits montpellier_659_08fev12_01feraient bien de se réveiller !

Car bien sûr, sur  cette affaire les Le Pen ont réussi leur coup. Ça n’a pas traîné. Du hallal on est passé au casher comme c’était si simple de le deviner. Les rabbins se réveillent si l’on en croit « Le Monde » et se disent inquiets. Ils ont raison d’être inquiets. La stigmatisation communautaire par la dénonciation des rites alimentaires est le commencement de tous les racismes et de toutes les xénophobies. J’espère aussi qu’ils auront de la mémoire et qu’ils sauront se souvenir de qui a tenu tête et qui a laissé faire des mois durant. Comme quoi il ne suffit pas d’aller au dîner du CRIF pour être respectable et encore moins pour être une vraie sentinelle de la lutte contre l’antisémitisme. Car, n’est-ce pas leur cher Nicolas Sarkozy qui aura franchi le gué sans que madame Le Pen ait besoin d’ouvrir la bouche sur le sujet ? Un grand merci aussi aux provocateurs médiatiques et leurs « enquêtes » dans les abattoirs qui, sous couleur de leur infect « devoir d’information » qui justifie les voyeurismes les plus nauséabonds, s’autorisent à jeter des allumettes dans les poudrières pour informer du danger d’explosion. Retenez la leçon qui n’est pourtant pas neuve : ceux qui s’en montpellier_677_08fev12prennent aux musulmans du fait de leurs rites alimentaires sont des racistes, un point c’est tout.

Si je reviens sur cette histoire grotesque c’est parce qu’elle est emblématique politiquement de ce qu’est le Front National. Dès lors il faut taper sur le clou mille et une fois. Car de cette façon nous atteignons trois cibles en même temps. D’abord nous stigmatisons ceux qui pensent comme elle à droite. Nous étendons le champ de la suspicion. Le but est d’obliger la droite à se cliver. Car je sais de source sûre que nombre d’autres, à droite aussi, ne se reconnaissent pas dans ces fadaises racistes. Si nous les poussons à s’exprimer, ou au minimum à résister dans leurs rangs nous reconstruisons le cordon sanitaire autour de l’extrême-droite qui a été détricoté par les benêts médiatiques qui ont marché dans le plan dédiabolisation des Le Pen. Et cliver la droite c’est l’affaiblir ! Nous gagnons sur tous les tableaux. Deuxièmement nous réveillons tous les endormis de la lutte anti-fasciste et anti-raciste. Tous ceux-là se sont laissés gagner par la torpeur qui montpellier_274_08fev12engourdi souvent ceux qui ne se sentent plus « à la mode ». Il s’agit d’un cercle beaucoup plus large que les seuls militants politiques. Il implique des milieux sociaux extrêmement divers et des sphères d’influence très variées. C’est un nombre considérable de gens qui se mettent alors en mouvement et s’engagent dans la politique de décontamination dont nous avons besoin. Troisièmement c’est un extraordinaire outil d’éducation populaire que d’avoir ce cas pour commencer une explication de fond sur l’identité politique de chacun des camps en présence dans la lutte. Ceux qui croient qu’il y a une campagne contre Le Pen et une autre contre Sarkozy se trompent d’époque politique. C’est la même campagne. Pas seulement du fait de l’extrême-droitisation de la droite. Mais surtout du fait des contenus que nous mettons en avant. Quand on cogne contre l’anti-féminisme de Marine Le Pen, qui dirait qu’on épargne Sarkozy et les idées de droite ? Quand on cogne sur le SMIC dont elle ne veut pas, contre l’apprentissage à quatorze ans et ainsi de suite nous enfonçons le clou du programme progressiste. Son contenu s’impose alors comme une évidence d’autant plus forte que ses adversaires désignés sont vécus comme infâmes. A cette étape, l’extrême-droite est le crétin utile de la lutte anti-capitaliste. Le coin enfoncé dans le dispositif de la droite qui nous permet de la diviser. C’est le viatique qui nous permet d’introduire les thèmes de notre programme dans la matière grise de ceux que nous réveillons. Sansmontpellier_607_08fev12_01 oublier que c’est l’extrême-droite que nous finirons par avoir en face de nous dans la phase chaude des événements. Mieux vaut se préparer de longue main.

Il ne faut donc pas se contenter de penser comme des communicants pour lesquels « un coup chasse l’autre ». Notre labour se fait en profondeur. On ne passe pas d’un sujet à l’autre. Une campagne électorale à notre manière se construit comme une phrase qui elle-même se construit comme une démonstration. Notre pratique politique est une pédagogie de masse. Plus le message est compris dans toute son ampleur plus la conviction s’enracine. Et moins elle risque d’être prise à revers par une émotion ou un coup de communication des adversaires ou des concurrents. Donc on ne lâche rien contre l’extrême-droite. Et vous allez voir bien vite comment une certaine machine médiatique va se mettre en marche une nouvelle fois contre moi. Ce sera : « n’en fait-il pas trop ? », « est-ce qu’il ne donne pas  à l’extrême-droite trop d’importance » et ainsi de suite. A tous les coups des socialistes pontifiants et bouffis se donneront des airs importants de « nous, restons au-dessus de la mêlée des extrêmes » Bla bla bla ! Ce sera le moyen d’essayer de faire passer le débat sur le terrain de la forme et de l’arracher des questions de contenu où nous l’avons accroché. Regardez attentivement. Notez les noms de ceux qui signeront ces « décryptages ». Ça vous fera une belle liste de « salauds ». Je mets des guillemets pour signaler que le montpellier_679_08fev12mot est utilisé ici au sens sartrien du terme. En résumé, il s’agit des gens qui se donnent bonne conscience pour accepter les pires infamies.

Donc François Hollande propose qu’au-delà d’un million d’euros de revenu, le reste soit taxé à 75%. Voilà qui est mieux que le plan précédent du même auteur ! Car il taxait moins les revenus que ne le faisait Raffarin ou Villepin ! Mais là, ça va dans le bons sens ! C’est bien ! Ça va dans la bonne direction. On a intérêt à le répéter sur tous les tons pour retirer le tapis sous les pieds de ceux qui voudraient nous amener dans le « débat » de cour d’école pour savoir si Hollande « vous pique vos idées pour prendre vos électeurs… Pia Pia Pia » ! En fait je me réjouis surtout de l’impact médiatique de cette idée. Car la voie est ainsi ouverte à notre propre proposition, présentée depuis la parution de notre programme, celle du revenu maximum autorisé. On se souvient comment cette idée a été tantôt raillée sur le mode spirituel inimitable montpellier_696_08fev12des commentateurs à grosses cervelles : « comme Georges Marchais, on prend tout. » Lol ! lol ! lol ! dirais-je pour illustrer cette bonne et fine plaisanterie avec leurs mots ! D’autres fois les mêmes aigles de la pensée l’ont confondue avec le salaire maximum de un à vingt dans les entreprises ! De toute façon rien ne les intéressait, qui aurait demandé un effort intellectuel, à part les questions à deux balles sur le deuxième tour : « C’est-à-qui-comment-vous-allez-apporter-vos-voix-deuxième-tour-bien-obligé ? ». A présent les voici tous occupés à répéter en boucle cette idée et à jouer à se faire peur. Il est remarquable que cette idée finisse dans une discussion de niveau mental Kinder à propos de la fuite des footballeurs hors de France. Peut-on tomber plus bas ? Les riches marchent toujours à l’abri de catégories prétextes. Le gros agrarien argue du petit paysan, le nabab du CAC 40 de l’auto-entrepreneur et ainsi de suite. Mais là, à plus de un million d’euros de revenu, ça devient compliqué de trouver des comparses qui fassent un prétexte crédible ! Arrive donc à point nommé la figure du footballeur, bien sûr issu de milieu populaire, dont la citrouille est devenue un carrosse ! Foutaise ! Les footballeurs ? Ce sont bien les seuls ! Aucun rugbyman n’est concerné, aucun handballeur et ainsi de suite. Juste les footballeurs. Ça ne devrait pas être un trop grosmontpellier_697_08fev12 problème si le partage des richesses et la fin du privilège est seulement un problème pour le football professionnel. 

Et quelle énergie est consacrée à commenter le sondage qui apporte un soutien massif à cette idée. Voilà qui est parfait. Car c’est ainsi qu’avancent les idées. La preuve est faite que le pays est prêt pour passer le peigne sur la laine des puissants. Notre travail est facilité d’autant. Car, bien sûr, la mesure de François Hollande n’est ni vraiment réfléchie ni correctement insérée dans un programme cohérent. Mais ce qui manque se trouve dans notre programme. Si donc il devait réellement mettre en œuvre cette idée, la logique de situation le conduirait tout droit sur notre méthode. D’abord le droit de suite vis-à-vis de ceux qui fuient le pays pour se soustraire au fisc. Ensuite le lien à établir entre revenu maximum et salaire maximum. Nous avons fixé le rapport du maximum au minimum non pas de manière abstraite, symbolique ou punitive mais à partir d’une valeur de référence concrète et vérifiable. Puisque la Confédération européenne des syndicats propose que le salaire maximum autorisé soit de vingt fois le plus petit salaire constaté dans l’entreprise, alors le revenu montpellier_682_08fev12maximum ne peut être supérieur à vingt fois le revenu médian. Pour l’instant tout cela est trop compliqué pour les grosses cervelles. Contentons-nous de cueillir sans effort les fruits de la mode officielle. Les esprits sont marqués. Et le marqueur est dans notre sens.

Certes François Hollande a lui-même dit sur RTL mercredi 29 février que cela ne concernerait que « 3000 personnes » et ne rapporterait que « 200 à 300 millions d'euros » par an. Mais pour certains c'est déjà trop ! Voyons ce qu’en dit le football puisque c’est lui qui est en cause paraît-il ! Christophe Jallet, joueur du PSG s'est indigné : « Je n'ai braqué personne pour avoir ce que j'ai aujourd'hui ». Avec 1,2 millions d'euros de salaire annuel, il perdrait un peu. Pas tant que ça d’ailleurs et bien moins qu’avec notre programme. Mais il lui reste à apprendre que l'impôt n'est pas là pour punir qui que ce soit et qu'il ne s'applique pas qu'aux délinquants qui ont « braqué » quelqu'un. montpellier_654_08fev12_01C'est un mécanisme républicain qui apporte à l'Etat les moyens d'assurer la liberté et l'égalité des citoyens par des dépenses publiques. Jallet ferait bien de se souvenir que chaque fois qu’il est blessé en match, c’est la Sécu qui paye ses soins et que c’est très cher. Et il devrait aussi savoir que nul n’a oublié comment les footballeurs ont été exemptés de cotisations sociales sur leurs rémunérations sur les « droits de l’image ». Un peu de respect pour la collectivité ne serait pas de trop. Mais ce n'est pas le plus lourd parmi les bêtises entendues. Dans ce registre, l'intervention de Nicolas Sarkozy sur France Inter ce jeudi 1er mars est grave. Le président de la République en exercice a justifié l'exil fiscal des plus riches. Pour lui, montpellier_649_08fev12_01si vous êtes fortement taxés « il n'y a aucun intérêt à rester » en France. Le premier responsable de l'Etat encourage ainsi les riches du pays à frauder et à fuir plutôt que de s'acquitter de leur devoir de citoyens, de contribuables et de patriotes. Pour l’UMP, la fraude des riches sent bon. Mais bien sûr celle des autres doit être pourchassée.

A présent je veux publier un texte à propos de la bataille laïque. Au moment où la laïcité sert de prétexte à l’inspection des abattoirs, je crois très opportun de rappeler au bon souvenir de tous les nouveaux zélés de la laïcité qu’il y a un combat actuel à mener. Celui qui veut étendre à tout le territoire de la République les bénéfices de l’application de la loi de 1905. C’est-à-dire à la Guyane, la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, la Polynésie et l’Alsace-Moselle. Dans tous ces départements et territoires, le Concordat ou les décrets de Charles X sont encore la loi. Vous connaissez ce dossier évoqué ici à de nombreuses reprises. Vous pouvez retrouver mes textes en utilisant le moteur de recherche du blog. Nous avons relancé le débat à partir de la proposition de François Hollande d’inscrire le Concordat dans la Constitution. Dans la presse, Eddy Kaldi dans « Le Monde Diplomatique » et Henri Peña-Ruiz dans « Le Monde » ont argumenté puissamment dans notre sens. Mais la question est moins vendeuse que la viande hallal. Les amis du Concordat peuvent donc se dire « pas vu pas pris ». Je veux donc contribuer à vous mettre en alerte et à relancer une mobilisation contre une idée très néfaste. Bien sûr ce montpellier_644_08fev12_01combat permet de faire avancer l’idée inverse : l’extension de la loi de 1905 à tout le territoire et de reposer la question de l’unité et l’indivisibilité de la communauté légale. Dans cet esprit je vous propose de lire un texte venu « du terrain ».

« Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïques et contre le Concordat ». Ce texte clair et direct, dont le titre est un défi lancé aux thuriféraires d’une soi-disant Alsace grégairement regroupée sur des archaïsmes, est paru en « point de vue » sur « lemonde.fr » du 17 février dernier. Il est signé par William Gasparini, professeur des universités, Josiane Nervi-Gasparini, maître de conférences en mathématiques, Université de Strasbourg. Ce sont des balises d’alerte qui marquent la mise en mouvement de secteurs de la mouvance laïque. Elle ne fait que commencer. J’appelle à l’amplifier. Lisons donc ce texte des réfractaires. Il peut être diffusé à profit par ceux qui le souhaitent.

« Dans un article publié dans Le Monde du 10 février 2012 ("Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïcs et pour le Concordat"), Roland Ries, sénateur-maire socialiste de Strasbourg, se revendique "concordataire" et affirme appartenir, tout comme les principaux leaders politiques alsaciens – du PS à l'UMP, en passant par le Modem et Europe-Ecologie – "à la très grande majorité des Alsaciens et Mosellans, d'obédiences religieuses diverses, laïques ou même athées, qui soutiennent le régime concordataire". Aucune enquête sérieuse ne confirme à ce jour de telles affirmations. Bien au contraire, comme partout ailleurs sur le territoire français, les pratiques religieuses se sont étiolées et la fréquentation des cours de religion dans les établissements scolaires (spécificité d'Alsace-Moselle) ont considérablement diminué.

Comme de nombreux Alsaciens, nous pensons qu'il faut en finir avec le Concordat d'Alsace-Moselle, régime napoléonien dépassé, à l'opposé d'une conception républicaine et laïque de la France. Contrairement à une vision compassionnelle et erronée de la "société alsacienne", le Concordat n'assure pas le "vivre-ensemble" mais crée les conditions d'une séparation communautaire organisée entre les religions elles-mêmes (en excluant tout autre culte que les quatre cultes reconnus) et par ailleurs entre les croyants et les agnostiques ou les athées. Loi de concorde, la loi de 1905 garantit au contraire, en séparant les Eglises et l'Etat, la liberté de conscience et par conséquent celle de culte. Cette loi de liberté qui doit s'appliquer partout sur le territoire français rappelle que la République ne reconnaît ni ne salarie aucun culte en application des deux principes fondamentaux que sont l'égalité entre les citoyens et l'universalité de la dépense publique.

Le régime concordataire est en contradiction flagrante avec ces deux principes. D'une part, seuls quatre cultes (catholique, protestants réformé et luthérien, israélite) sont reconnus. D'autre part, le Concordat a un coût très élevé pour le budget de l'Etat : plus de 50 millions d'euros ont été dépensés en 2011 pour rémunérer les 1 400 ministres des cultes alors même que, depuis 2007, le gouvernement a supprimé 65 000 postes dans l'Education nationale. Pour le seul Bas-Rhin, plus de 400 postes d'enseignants seront supprimés à la rentrée 2012. L'argent public doit financer les services publics qui sont notre bien commun (école, hôpital, crèches, services sociaux, etc.) et non les cultes qui relèvent des pratiques privées. Il est paradoxal que ceux qui défendent le Concordat suppriment dans le même temps des postes dans la fonction publique d'éducation ou de la santé au nom d'une supposée gestion rationnelle des fonds publics (sous l'effet de la révision générale des politiques publiques). Outre le régime concordataire, le statut scolaire local (lois Falloux de 1850) est toujours en vigueur dans les établissements scolaires, instaurant l'enseignement religieux obligatoire à l'Ecole et la prise en charge par l'Etat des salaires des "enseignants de religion", prélevés sur les deniers publics de la totalité des citoyens français.

Les tenants du régime concordataire brouillent le débat et cultivent l'amalgame entre le Concordat et le droit social local pour créer des inquiétudes infondées auprès des Alsaciens et Mosellans. Hérité de la période allemande, ce droit local en matière de sécurité sociale est favorable aux salariés d'Alsace-Moselle qui en assument d'ailleurs la charge financière supplémentaire. Nous considérons que c'est là un modèle dont nous pourrions nous inspirer pour l'étendre aux autres départements suivant le principe d'alignement des droits sociaux par le haut. Nous, Alsaciens venant d'horizons sociaux, culturels, religieux et philosophiques très divers, attachés à notre patrimoine culturel hérité des Lumières et de la Révolution de 1789, affirmons que la laïcité est le socle de tout projet d'émancipation citoyenne. Celle-ci n'est pas la guerre aux religions, bien au contraire elle met fin aux conflits religieux et aux surenchères communautaires. En toute rationalité, on ne peut se réclamer de la loi de 1905 et soutenir simultanément l'exception concordataire. »


755 commentaires à “Un cap est franchi”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. le révolté dit :

    Ne pas se fier aux sondages sur internet car le FN est trés présent sur la toile et fait le forcing pour influencer les électeurs.

  2. jppl dit :

    Je signale à tous ceux qui accèdent à Médiapart, ce jour, une analyse très substantielle de Laurent Mauduit intitulée
    "Le pouvoir d'achat, le débat escamoté".
    Il nous fournit des arguments et illustre parfaitement l'imposture actuelle de F. Hollande à cet égard. Sans oublier les trahisons multiples de Sarkozy qui tente toutes les diversions, même les plus stupides, pour faire oublier l'indigence de ses idées et de son programme.
    Dans ce même numéro, un autre article " Le pacte budgétaire Merkozy est déjà moribond" qui démontre la justesse des prévisions de Jean-Luc Mélenchon sur l'adoption du MES et les entraves qui sont en train de se dresser pour toute "renégociation" par ceux qui pensent que "s'abstenir c'est décider"...
    S'il est vrai que le déplacement à Villepinte est "subventionné" par L'UMP c'est d'autant plus révoltant que c'est avec l'argent de l’État à travers des dotations aux partis !
    Il me parait important de développer pédagogiquement les thèmes de la VI eme République, ce que sera la constituante notamment, pour mieux nous impliquer et convaincre autour de nous.

    Une grande reconnaissance à tous les intervenants sur ce blog épatant, qui nous éclaire et nous enrichit, Merci !

  3. maxou dit :

    Bonjour à vous,
    hé oui Naïf, j'ai souvent entendu ça malheureusement...

  4. JULES IMPRÉCATEUR dit :

    NOUS NE LÂCHERONS RIEN, sur le site « tp-blogs », le blog de Jean-Luc Mélenchon arrive en deuxième position pour les Blogs politiques, en troisième position pour les Blogs généraux.
    C’est très encourageant pour la diffusion des idées du Front de Gauche.

    Pour les Blogs économiques, c’est Paul Jorion qui est à la première place.

    http://labs.ebuzzing.fr/top-blogs

  5. Menjine dit :

    Je viens de relire le billet de M.Mélenchon et je voudrai relever une phrase apparemment banale :"Mais je n’ai jamais construit mes raisonnements ou mon action sur une base aussi incertaine. Donc je constate, et je m’adapte", je trouve cette phrase remarquable de conscience réflexive pour un homme politique.
    La politique c'est effectivement l'incertitude et l'adaptation, et l'homme politique accompli c'est celui qui est capable de conduire une politique déterminée et résolue (pour nous la Révolution citoyenne) dans des circonstances floues et changeantes grâce à son talent.
    Machiavel,qui n'était pas le penseur du cynisme manipulateur que l'on croit mais un républicain en exil, dit dans le Prince que le "prince nouveau (l'homme politique qui n'a pas hérité de son prédécesseur) dans une principauté nouvelle (celui qui fait advenir une nouvelle disposition de l'ordre politique) doit être sensible aux circonstances, qui changent toujours et sont constamment nouvelles, et par son talent,ce qu'il appelle sa virtù, être capable d'appliquer sa force et son intelligence tactique à la variabilité des événements pour réaliser son but.
    Je trouve que Mélenchon a ce talent, cette virtù, il est profondément Machiavélien, en aucun cas Machiavélique, il réalise pas à pas en avançant dans des circonstances incertaines, la prise de conscience du peuple pour une Révolution citoyenne et pour une insurrection civique.
    Relisons,comme l'a fait Gramsci, Machiavel.
    Tous à la Bastille, Dimanche en huit.

  6. juju dit :

    http://www.2012-presidentielles.com/ Encore un effort et on efface Le Pen. Ca vaut ce que ça vaut,autant que les sondages de la médiacratie en tous cas, mais ça fait du bien.

  7. Hold-up dit :

    Je vous recommande une émission de grande qualité sur la catastrophe de Fukushima. Où l'on voit les entreprises Tepco, Itachi et Toshiba refuser de communiquer entre elles sur les différents matériels à l'intérieur des centrales nucléaires pour cause de secret professionnel et de concurrence " libre et non faussée "- Tout cela au détriment des populations irradiées et pour la plupart toujours non évacuées du site, dont des centaines d'enfants. Ecoutez ce témoignage d'un journaliste Japonais qui s'est fait embaucher sans révéler son vrai métier, comme ouvrier sur le site des explosions des réacteurs nucléaires. Ecoutez les conditions de travail des employés de Tepco et comment ceux-ci sont payés 200 euros la journée pour se faire irradier. De plus, on ne les inscrit sur aucun des registres de la société afin que leurs traces se perdent dans la nature et que leur mort futures ne soient jamais comptabilisée. Vous verrez aussi que ce nouveau marché d'esclaves est structuré par la mafia japonaise. A l'heure où M. Sarkozy et M. Guéant manœuvrent habilement pour privatiser le parc nucléaire français, j'estime que ce message est d'actualité et n'est pas hors-sujet au coeur de la campagne du Front de Gauche 2012 -Émission de Zoé Varier sur France Inter : Bonne écoute.

  8. Adrien dit :

    Il est des styles propagandistes de certains chroniqueurs sur les ondes.
    Il est affligeant de constater le manque de respect déontologique de leur profession de journaliste.
    J’ai été particulièrement choqué lors de l’édito « Direct de Droite » frappé par ce style.
    Ne pouvant résister à un tel « lynchage » médiatique j’ai administré mes critiques sur leur forum qui hélas m’a signifié que mon texte ne passerait pas.
    ./.L'amalgame de votre part que « tous les candidats », y compris de Jean-Luc Mélenchon allant "chasser" sur les voix du FN est foncièrement malhonnête, car si d'autres candidats adoptent à des fins électoralistes les thèses, voir certains thèmes du FN, rien de tout cela ne vous permet d'y ajouter Jean-Luc Mélenchon qui dans son programme, est à l'opposé du FN.
    Son humanisme, son attachement à la République laïque, développés dans ses discours, ses interviews, ses meetings, etc. sont basés sur la pédagogie de son programme pour éclairer tous les citoyens (y compris ceux égarés du FN) sur les très grandes différences fondamentales de vision de la société future entre celle du FdG et du FN.
    Votre comportement s’inscrit dans le laxisme inqualifiable du CSA, incapable de contrôler les temps d'antenne des médias, auxquels s'ajoutent la partialité des journalistes. Ce ne peut-être alors que par complicité aux sondages manipulés, qui ne pouvaient plus contenir JL Mélenchon sous la barre indécente des 9,99 % pour lui accorder le 7 mars au soir un "royal" 10 % !./.
    .J’espère que vous passerez devant un miroir et que votre conscience reprendra le droit chemin journalistique vers une justice humaniste, que tout un chacun a au fond de soi et que vous remédierez à cette flagrante dérive, démontrant ainsi, que mon jugement sur votre fonction n'est...

  9. david debeugny dit :

    La Lutte des Classes 2.0 bat son plein !
    Les commentaires anti-Mélenchon sur les autres forums (Parisien, Figaro, Monde, Rue89, etc...) décrédibilisent de facto leurs auteurs et donc leur favoris (Le Pen et Sarkozy).
    En effet, ce sont toujours les mêmes arguments qui ressortent pour salir notre candidat mais jamais pour parler du fond et des idées.
    Dans tous les cas tant que cela fait parler (en bien ou en mal), c'est tout bon.
    Si cela continue il n'y a pas de doute à ce que des déçus du PS, d'un vrai vote utile des sympathisants EELV, de malheureux électeurs perdus du FN, voir même du Modem renforcent les rangs du Front de Gauche.

    A la Bastille le 18 mars pour un véritable coup de force.
    Et aux urnes citoyen le 22 avril.

  10. olivier doumerg dit :

    bonjour
    ce matin lors de la distribution de tract sur le marché de castelginest,deux personnes ont fait la "queu"poliment en attendant que je leur distribue le tract de jl Mélenchon,une autre m'a tapée sur l'epaule pour en avoir un
    c"est la premiere fois que je voie ça en plus de 20 ans de militantisme
    l'acceuil est tres positif,dans la matinée une seule remarque désobligeante
    ça bouge aussi a toulouse et vivement le 5avril place du cap

  11. Redlion dit :

    Dans le programme du Front de Gauche, deux mesures concernant les salaires ont retenu mon attention :
    1 - l'écart entre le le salaire maximal et le salaire minimal ne pourra excéder un ration de 1 à 20. Ok.
    2 - le salaire minimum (SMIC) sera porté à 1700€ brut en début de mandature avec l'objectif d'un SMIC à 1700€ net en fin de quinquennat si tout se déroule comme prévu. Ok.
    Question : comment faire cohabiter ces 2 mesures, notamment dans les grandes entreprises où les salaires des dirigeants sont très élevés tout en continuant à payer les plus modestes au SMIC ?
    Par exemple, un salarié rémunéré au SMIC brut (à 1700€) touche net 1300€. Le patron ne pourra se payer plus de 26.000€ (1300 x 20 = 26.000). Du coup, il y aura une conséquence pour une autre mesure qui devient caduque : celle de la tranche marginale à 100% de l'impôt au-delà de 30.000€/mois ! Puisque salaire le plus élevé ne peut dépasser 20 fois celui du salaire le plus bas, avec le SMIC à 1700€ brut (1300€ net), personne n'atteindra les 30.000€ net/mois...
    Quelqu'un me suit ? Quelqu'un m'explique ?

  12. olivier dit :

    bonjour
    pour repondre simplement a redition: dans un cas on parle de salaire maxi 26000 euros par mois
    de l'autre on parle de revenu imposable cad salaire,loyer,rente viagére,dividendes d'actions,
    la mesure ne sera pas caduque pour la tranche marginale a100%
    car beucoup de riches ou tres riches n'ont pas pour seul revenu le salaire

    cqfd

  13. Patrice C. dit :

    Bonsoir,

    n'oubliez pas ce soir sur canal + 19H Mélenchon dans l'émission salut les terriens, et demain soir aussi dans l'émission C politique sur France 5.

    Certaines personne me disent que Mélenchon est dangereux que la France cours à la faillite.
    Il reste du chemin a parcourir camarades, il faut TOUS militer en collant des affiches, distribuant des tracts, des liens.
    On doit compter sur tout le monde, on doit s'unir et ne pas attendre que cela ça passe. C'est une occasion unique qui nous attend sachons la saisir.

    Résistance.

  14. Paton dit :

    @Redlion

    Je tente une réponse, peut-être incomplète (d'autres sont sans doute plus trapus que moi). Rien n'empèche un patron de s'augmenter jusqu'à 30 000 euros, voire plus. Mais dans ce cas, il devra aussi augmenter le plus bas salaire en le fixant par conséquent au dessus du SMIC... Ton calcul part du principe que le salaire minimum, dans une entreprise particulière, ne pourra jamais excéder le SMIC. Ce n'est pas si évident, heureusement ! Je crois que la mesure vise à instaurer un cercle vertueux...

  15. adisl dit :

    Maintenant que le Front de gauche est audible. Il inquiète et est soumis sous le feu des critiques.
    A ceux qui vous balance COMMUNISTE comme une insulte. Répondez leur :

    "N’oubliez jamais ceci : Chaque parcelle de liberté que vous avez aujourd’hui, chaque avantage, chaque acquis social que vous croyez naturel comme l'air que vous respirez a été conquis de haute lutte par les résistants d’hier.

    Ils n’ont jamais rien lâché de gré. Ils ne vous ont jamais rien donné, On leur a pris. DE FORCE

    Les congés payés (grandes grèves de 1936, victoire de la gauche en 1981)

    Vous partez à la plage et au Ski parce que des hommes et des femmes se sont battus pour ça

    Le salaire minimum (Les grèves d’après guerres, le poids du parti communiste)

    Si il n’y avait pas de SMIC fixé par la loi. Cette même loi voté sous la pression populaires, vous seriez payés des clopinettes pour le même travail que vous faites aujourd’hui.

    La sécurité sociale (Les résistants de la seconde guerre mondiale, Ambroise Croizat encore un communiste.) Vous êtes pris en charge quand vous tombez malade. Vous ne payez pas l’hôpital si ils vous arrivent un accident. vos parents ont reçu des allocations familiales pour vous élever et vous recevez des allocations si vous tombez au chomage.

    La France n’a jamais été aussi riche dans son histoire. L’argent est là, il faut le prendre dans la poche de ceux qui ont tout.

    Tout ceci et bien d’autre choses ont été arrachées à la classe dominante, par des grèves, par des luttes et aussi par les élections. Alors? Allez vous jouer encore les moutons?

    NON? Hé bien

    Résistez ! Résistez ! Résistez !"

  16. jeanne dit :

    @ marj 638 "politique qui se fout complètement des besoins des gens " dis-tu ; eh comment ! ils ne sont pas là pour ça ; l.Jeoffrin et F.d'Orcival ont des opinions politiques très claires ;F d'O : valeurs-actuelles, le figaro etc....est de droite -droite. Mais il est intéressant de savoir comment ils analysent la situation de Sarko,à ce moment précis de la campagne.Excitant,non ;intéressant ?oui.
    - pour les problèmes de train vers Villepinte,les militants de l'ump n'ont aucun souci :l'ump a affrété autant de tgv qu'il fallait,à partir des grandes villes ; il suffit aux militants de s'inscrire .Eh oui,l'argent coule à flot ;faut ce qu'il faut ! et des cargaisons de drapeaux,je suppose.
    - beaucoup parlent d'éric brunet ;le type m'amuse ;il officiait avant sur france3 pour faire visiter les chateaux et les châteleins ;et le voilà devenu le chantre infatigable de N.S. Quelle recrue,ma bonne dame!

  17. grazella dit :

    Bravo à mr mélanchon pour sa verve outrageuse face aux idées semi-déments de chacun!

  18. JaB dit :

    Peut-être hors contexte billet mais pas hors de l’actualité, cet après-midi vient d’être juste rediffusé sur LCP le reportage « La mécanique Mélenchon » du 20/05/2011 que vous pourrez voir ici Et c’est … que du bonheur, que du vrai.. de l’authentique, du naturel.. qui vient du cœur.. Je découvre ce reportage et s’il date d’un peu moins d’un an, on s’aperçoit que JL est fidèle à lui-même. J’ai tout particulièrement apprécié le petit passage de la conférence auprès des étudiants de EDHEC, prochaine élite des dirigeants de très grandes entreprises. JL était venu leur expliquer que les élites de la nation doivent d'abord se mettre au service de la nation et seulement après au service du profit. Qui d’autre que lui s’est attaché à cette éducation si sensée et élémentaire auprès d’un saint des saints des Business Schools ? Eduquer les prochains patrons.. là je tire mon chapeau ! Du coup.. j’ai recherché cette conférence et la voici Au vu des deux reportages, gage que certains de ces étudiants seront aussi présents le 18 mars !

  19. Séb44 dit :

    Cela n'apparaît pas dans l'agenda, et pourtant le site d'Europe1 informe depuis hier en une la présence de Jean-Luc Mélenchon dans la matinale de Bruce Toussaint ce lundi matin de 7h00 à 9h00, donc dans 2 jours.
    Pour info, si la venue de notre candidat est avérée, elle sera, bien sûr, audible à la radio, mais aussi en direct en vidéo sur leur site (en une).

  20. steph dit :

    Alors que le passage attendu de Jean-Luc Mélenchon ce soir à 19h dans "Salut les Terriens" sur C+ nous rappelle à tous le souvenir de la superbe prestation de Jacques Généreux dans la même émission en novembre dernier, de nombreux commentaires expriment la frustration de ne plus voir notre "futur ministre de l'économie" dans les grands médias. Je viens donc de mettre un commentaire sur le blog de Jacques Généreux pour lui exprimer notre envie de le voir davantage, et j'espère que d'autres le feront ses billets recoivent étonamment peu de commentaires !

  21. dany dit :

    @lupi n°618 627 Totalement d'accord avec vous, il suffirait que les contrôleurs s'abstiennent de verbaliser les
    voyageurs -participants à la manif du 18,sans billets (vu les tarifs) si les syndicats sncf appuyaient cette action solidaire, c'est quand même pour la bonne cause qu'ils sont sensés défendre !
    d'accord avec Erde34 n°628
    soutien total au jeune employé gdf qui a refusé de couper le courant à des familles démunies,il montre la voix de la solidarité active,son exemple pourrait être repris par les salariés sncf
    Sinon et si le rapport de force est là, tout est possible.........comme l'indique Lupi
    Au 18 à la Bastille
    On ne lâche rien

  22. renouard dit :

    Salut les terriens ce soir 19H, attention, danger, il faut tenir le cap, programme et encore programme, SVP pas de discussion perso-personnelle sur tel ou telle... pas si facile avec Ardisson... Il est habile pour faire déraper et faire rire de façon superficielle et donc faire tomber un projet... On craint...

  23. marechal dit :

    C’est un autre avenir qu’il faut qu’on réinvente Sans idole ou modèle pas à pas humblement Sans vérité tracée sans lendemains qui chantent Un bonheur inventé définitivement Un avenir naissant d’un peu moins de souffrance Avec nos yeux ouverts et grands sur le réel Un avenir conduit par notre vigilance Envers tous les pouvoirs de la terre et du ciel
    Au nom de l’idéal...

    Jean Ferrat
    Bon je cite ça parce que le débat sur qui gagne quoi commence à me gonfler, admettons que j'ai une grosse boite qui marche bien, et qu'avec les bénefs de cette boite là je me verse actuellement un salaire de 100 000 euros net/mois, (admettons). J'ai des salariés que j'exploite un maximum pour les payer le moins possible (je dis ça au hasard), je profite aussi des subventions de l'état pour qu'ils me coûtent le moins possible, et le comble est que je pleurniche pour en avoir davantage (des subventions, pas des salariés, puis quoi encore)
    bref, toute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé serait fortuite et indépendante de ma volonté. Il n'en reste pas moins que si demain je ne peux plus me verser que 36 000/mois pour payer moins d'impôt que vais-je faire des bénefs qui sont restés dans la caisse.
    Les mettre en Suisse ? (pas bon ça je vais me faire chopper par le vilain Jean-Luc Mélenchon et toute sa clique de partageux)
    Les réinvestir dans une autre société pour engager à nouveau d'autres salariés ?
    Ben je crois bien que j'ai pas le choix, et cette nouvelle boite je la mettrai au nom de mon bon à rien de fils, il faut bien que je le case quelque part, le problème est que ces fichues partageux risquent fort de le remplacer par plus compétent que lui...
    Sinon investir dans la pierre ? : ah zut obligé de louer.
    J'ai bon ?

  24. Redlionr dit :

    Merci Olivier et Paton pour vos réponses !
    Néanmoins, pour avoir lu et relu le programme du FdG, je n'ai pas trouvé de précisions quant au sens du mot "revenu".
    S'agit-il comme le dit Olivier des revenus du travail + autres revenus d'activités non-salariées ?
    D'où mes interrogations ! Car voici ce qu'il est écrit sur le programme au paragraphe 1 PARTAGER LES RICHESSES ET ABOLIR L’INSÉCURITÉ - SOCIALE / Agir tout de suite :
    – SMIC à 1.700 euros brut par mois pour 35 heures - ça, c'est ok.
    – Instauration d’un salaire maximum pour toutes les entreprises - Lequel, ce n'est pas précisé.
    – Revenu maximum fixé à 360.000 euros par an - Est-ce en lien avec ce qui précède ?
    Bref, vous voyez que cette question se justifie et nécessite qu'on s'y arrête pour l'éclaircir au mieux.
    Enfin, cher Paton le cercle vertueux espéré est une excellente chose puisqu'il se pose comme étant proportionnellement inverse au cercle austère. Mais, je ne dis pas que " le salaire minimum, dans une entreprise particulière, ne pourra jamais excéder le SMIC."
    Je dis que, particulièrement dans les grandes et très grandes entreprise, il n'y aura plus de SMIC (cf. rapport de salaire de 1 à 20) ! Je ne sais pas si je me fais bien comprendre... :-)
    Donc, j'ai toujours du mal à voir comment ces 2 mesures (SMIC et Salaire maximum) peut s'imbriquer...

  25. Lecabestan dit :

    Ceux qui trouvait Dupont Aignant sympathique avec son air bien propre sur lui vont prendre une grosse claque : s'il est élu, il pourrait prendre la Le Pen comme 1er ministre !

  26. Cécile 63 dit :

    @ olivier doumerg (16h41):
    Même expérience que toi lors d'un tractage improvisé ce matin. "Improvisé" car j'avais perdu ma partenaire de tractage qui ne pouvait venir et on m'avait déconseillé la diff'en solo. Ceci dit, j'avais quand même pris dans ma besace les tracts pour le meeting clermontois lors de mon tour de marché d'Issoire, au cas où... Et là, une charmante vieille dame me tend... un 4-pages pour la candidate Front de Gauche (PC) aux législatives. Son partenaire à elle venait de partir, et nous avons donc joint nos forces: moi ajoutant ses 4-pages dans ma pile, et elle faisant de même avec mes tracts (à ce propos, rappel pour les Auvergnats:le meeting a lieu mercredi 14 à 18h30 au Zénith de Cournon d'Auvergne). Donc, nous passâmes un moment intergénérationnel (j'ai 32 ans) vraiment agréable, et effectivement, certains passants venaient d'eux-même piocher dans la pile ou nous demander des précisions sur l'organisation du meeting. Nous ne seront pas 10000, car la salle ne peut contenir autant de monde, mais j'espère bien que nous serons très nombreux! La capacité initiale est d'environ 5000 personnes, d'après ce que j'ai compris, avec possibilité d'ouvrir l'autre partie pour atteindre 8500, ce qui me paraît un peu utopique pour notre petite ville, mais on ne sait jamais...

  27. Ydaho dit :

    @ Dany et d'autres : vous voulez que les contrôleurs SNCF du moins ceux qui auraient le "cœur" au FdG, se retrouvent tous dans la situation de cet employé d'EDF ? vous pensez que ce n'est pas assez dramatique ? Usez de la "salive" a essayer de le soutenir, mais de grâce "n'encouragez" pas que de tels évènements se produisent ça et la !
    D'ailleurs a propos du salarié d'EDF, apprenez quand même que ce n'est pas le seul qui ait pratiqué la "non-coupure" de fournitures, je suppose que celui là a été dénoncé... sa situation est assez grave et son "sort" pourrait bien servir d'exemple aux autres s'ils étaient tentés de faire de même ! Allez donc signer la pétition en sa faveur ! et écrivez a EDF des lettres suffisamment dures pour qu'ils les "écoute"..
    C'est un "gamin" de 23 ans ! il met son avenir en jeu par une action courageuse et "humaine", demandez vous plutôt si vous pourriez faire de même ? et "oubliez" les cheminots...(du moins pour ce cas précis)

  28. Siamy dit :

    Pas facile d'être exilé fiscal et de représenter la France....

    http://www.20min.ch/ro/videotv/?vid=51535&cid=0

  29. renouard dit :

    Pas trop de lourdeurs non plus sur l'ensemble des femmes, un Pt s'adressera à une mixité F/H à 50/50% de la population. Les lois feront le nécessaire.

    Allez, bon vent...

  30. Menjine dit :

    Le salaire maximum dans l'entreprise, c'est 20 fois le salaire minimal de l'entreprise.
    Pour le reste et pour les calculs relisez ce que vient d'écrire "Maréchal" post 676, il a tout juste, tout compris et dit de quoi on a à s'occuper.
    Ce sera au tour de ceux qui ont trop de calculer et pas à ceux qui aujourd'hui n'arrivent pas aux fins de mois.
    Moi aussi le débat sur qui gagne quoi me gonfle.
    Allez donc lire le magnifique entretien de Mélenchon sur le journal de la Réunion, souffle du large, vision ouverte de géopolitique, cela encouragera une réflexion proprement politique, humaniste et anti-colonialiste.
    http://www.temoignages.re/jean-luc-melenchon-repond-aux-propositions-du-parti-communiste-reunionnais,55147.html

  31. Ydaho dit :

    @ Maréchal : t'a toubon ! tu viens de décrire la dure "vie" d'un malheureux salarié a 100 000 euros par moi, y compris le bon a rien de fils.. !

  32. brunoCW dit :

    l'émission de France Culture est un pur bonheur, merci pour le lien @Mélopée.
    Ici à Lyon, ils avaient prévu des bus pour aller prendre la Bastille. Finalement, on passe au train...

  33. vinbolivar dit :

    Ce soir l'un des invités de Salut les terriens est Eric Brunet, si vous ne connaissez pas, il a fait sa dernière émissions sur J.L. Mélenchon sur RMC. En le présentant à la fois comme le meilleur orateur de la campagne et d'un niveau de culture fin CM2. Son dernier livre " pourquoi Sarko va gagner ? "
    C'est le moment de passer à l'offensive UMP...

  34. jean 76 dit :

    reponse a..ydaho
    les controleurs si ils controlent pas sont sanctionable, il est juste possible de pas voir, mais vis à vis de ceux qui se proménent et qui paient c'est pas heureux!
    je suis ok avec vous, c'est cher le train,mais la sncf n'est plus une entreprise de service public mais une entreprise commerciale!
    et chez les controleurs, combien de syndiqués(environ 40%°) on as des jaunes aussi et des gars qui tapent dedans pour monter en grade! c'est le nouveau management depuis 2007 !
    et méme chez les syndiqués tous n'arretent pas le boulot et méme quand il y a agression! voilà dans quelles conditions on est rendu depuis que sarko est là!
    j'ai été controleur et je fermais les yeux quand il y avait manif des chomeurs a paris, mais si je m'étais prendre je risquais la sanction; et peut etre comme le pote d'edf que je soutiens!à 100%, la lutte et pas facile,moins façile à la sncf, ! le rapport de force est à reconstruire, le fdg y participe! (le front des luttes)sans rancune, je serais a paris le 18, j ai encore ma faucille et mon marteau (lol)et je donne en souscription quelques euros pour payer la plaçe de bus a un sans emploi ou jeune !

  35. sergio dit :

    @ martin 587 : OK, les amis. D'ailleurs en lisant le post complémentaire de Maddy sur le GRECE, je n'ai plus qu'à espérer que Juppé se soit contenté du club de l'horloge un peu moins nauséabond.
    Merci Martin pour le rappel salutaire de l'affaire des emplois fictifs à la mairie de Paris sous Chirac/Juppé. Il y a tellement eu de tristes affaires avec la droite et d'autres politiciens affairistes de la Cinquième un peu partout qu'on en oublie pas mal.
    Merci aussi de reconnaître qu'il est un de ceux qui représente le moins mal la droite actuelle face à celui qui représente le mieux la Gauche (Qui c'est ? Je ne crois pas que ce soit une énigme pour nous tous ; >)).
    Démontrer clairement (donc en la personne de Jean-Luc par exemple) que le libéralisme nous conduit dans le mur face à un politicien libéral sans trop de casseroles derrière lui et avec un peu de cervelle, à une heure de grande écoute et avant le 1er tour, ça ne pourrait être que payant pour nous. D'où à mon avis l'impasse qui sera faite à cette possibilité par tous les médias et tous les politiques libéraux de la tenuer d'un bayrou, juppé ou fillon.
    Mais on aura le 18 mars !

  36. xuxu dit :

    Si Le Bossu; proprio de Very Much, hebdomadaire très lu chez les coiffeurs pour dames, sort un tel panégérique de 8 pages sur la poule à Franchoua, c'est bien qu'il la considère dès à présent comme Madame première.
    C'est pas bon signe pour nico si un de ses gros sponsors met le paquet sur un seul cheval après cette longue période d'expectative où les deux front men se partageaient fifty/fifty les fanzines du dit Bossu.

  37. Hold-up dit :

    663Patrice C." Certaines personne me disent que Mélenchon est dangereux, que la France cours à la faillite." - Ris-leurs poliment à la figure et rappelles-leurs que la droite est au pouvoir depuis 10 ans ! Que c'est elle qui ruine le pays. Dis-leur que sous N.Sarkozy, il y a 1 million de chômeurs en plus et que le premier ministre invisible est apparu une fois à la télévision en cinq années de mandat pour avouer en direct que la droite avait vidé les caisses de l'Etat. Après dix années d'UMP, M. Fillon avait alors dit : " Les caisses sont vides ! " - Oui, et nous savons pourquoi. Il n'y a plus de recettes à cause des niches fiscales et autres procédés pour richissimes coquins. Que Se Vayan Todos! Qu'on laisse faire le Front de Gauche ! Comme le dit l'économiste Jacques Généreux du FdG : " Nous, on peut ! " -

  38. Messaoud dit :

    J'ai réservé ma place dans le train au départ de Bordeaux aujourd'hui, j'en ai profité pour donner une participation pour permettre à d'autres sans moyens pour profiter du voyage, j'espère que le train prendra le départ le 18 mars au matin,
    Tous à la Bastille pour voir déferler la grande vague rouge du Peuple.

  39. vicmarnin dit :

    je pense que maintenant que les 10% sont atteints, il faut attaquer le centre et Bayrou.

    C'est notre point de mire et il est encore pour le moment en récupération des voix de droite qui ne veulent plus de Sarko mais qui n'osent pas voter à Gauche.

    De plus il est très actif sur l'Education donc il faudra en parler beaucoup et mieux que lui...

  40. albireve dit :

    "Salut les terriens" ce soir: Une bonne idée de ce que pourrait être une télévision supportable. Pourvu que ce soit un bon présage!

  41. Lilly54 dit :

    Jusque là bonne tenue l'émission sur Canal "Salut les Terriens". Belle séquence avec le formateur des jeunes journalistes. Jean-Luc toujours très bien évidemment.

  42. renouard dit :

    Bonne tenue sauf au début, l'éternel même calembour sur le volume du cerveau de Machine.... Et c'est pas fini...

  43. Max Linder dit :

    @ Tous

    Jean-Luc a, ce soir dans l'émission "Salut les Terriens", vertement tancé le patron de la SNCF au sujet des trains qui sont pour le moment "bloqués" contre le FdG...A suivre....

  44. etienne dit :

    @ tous
    MELENCHON: la SNCF n'a pas interet a bloquer nos trains pour le 18 mars,sinon....ENTRAVE A LA LIBERTE DE CIRCULATION.

  45. BRUNO CW : c'est sûr ce que tu dis ? on "monte" en train ? Pg ? Pc ? les deux dans le même train ?

  46. Adrien dit :

    Bruned fait moins le beau quand il a JL Mélenchon à côté, c'est plus facile tout dans "direct du droit" sur BFM de le tacler par pur démagogie sur le racollage des voix du FN.
    En plus il s'est indirectement fait ramasser sur la question de l'Europe par le formateur des jeunes journalistes.
    Etait-il prévu qu'il quitte l'émission avant la fin ou ne supportait-il pas d'être à côté de JL Mélenchon ?

    De toute façon ce n'était pas une perte, un tel propagandiste peu rester dans ses "strates fossilisées droitières".

  47. éducpop dit :

    Si j'étais au FN ou même à l'UMP, je me demanderais comment gâcher la fête le 18 mars
    Beaucoup de ces gens ont un passé de violence, ce n'est pas un effet de l'imagination.Donc je me demande comment être vigilants, d'autant plus qu'il ne faut pas se faire d'illusion sur l'humanité des forces de l'ordre si on leur dit de réprimer sévèrement les "débordements" de là à penser que ces débordements peuvent très bien être provoqués. De toutes façons on ne peut pas y faire grand chose, il faut y aller de toute notre conviction et bonne humeur citoyenne.Mais quand même, l'idée que des braves gens peuvent être molestés est révoltante, ne serait-ce que par rapport au principe "l'humain d'abord". Bon, le pessimisme n'est pas de mise, nous nous retrouverons dans le bonheur de participer au mouvement plein de sens qui s'étend . Jean-Luc Mélenchon gomme par son talent les hésitations et les doutes, c'est à la fois superbe et fragile, je fais des voeux pour que la détermination puisse s'amplifier encore et durer longtemps.

  48. ydaho dit :

    Jprissoan : bien sur qu'on "monte" tous ensemble ! tu n'en est pas encore a "séparer" ? les lyonnais ont même renvoyé leur bus vers la Loire ! (tous), au départ de saint Étienne !

  49. Excellent, ce journaliste. Ceux-là, on n'a pas envie de leur voler et de les rouler dans les plumes!
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/circus-politicus-le-putsch-109257

    Excellente émission.


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive