07mar 12

Persistant et pédagogue contre l’extrême-droite

Un cap est franchi

Ce billet a été lu 78  441 fois.

montpellier_641_08fev12_01Des enquêtes d’opinion qui nous sont favorables, je ne dirai rien. Je sais que les dernières donnent du courage sur le terrain. Mais je n’ai jamais construit mes raisonnements ou mon action sur une base aussi incertaine. Donc je constate, et je m’adapte. Avec le sourire. Rien de plus. Le meeting de Rouen a été de nouveau un événement de masse. Je sais maintenant que les gens qui décident de venir savent qu’ils participent à une démonstration de force et qu’ils veulent donner ce sens à leur présence personnelle.

En illustration du billet des photos prises par Stéphane Burlot lors du meeting du Front de Gauche à Montpellier le 8 février dernier. Elles montrent des visages attentifs et expressifs de participants. Et d'abord des très nombreuses femmes participantes, comme un hommage.

A Rouen, la salle était pourtant particulièrement inconfortable, toute en longueur. Les gens se sont beaucoup tassés au-delà du raisonnable vers l’avant et j’avais mal au cœur de les voir serrés comme ça et debout si longtemps. Mais on m’a dit qu’on « ne se rendait pas compte du temps ». Des milliers de gens sont restés debout car il a fallu enlever beaucoup de sièges pour faire tenir les dix mille personnes qui sont venues. Depuis la tribune on ne voyait pas au-delà des cent premiers rangs et le fond de la salle semblait aussi éloigné qu’un horizon. De la salle, au-delà des cent premiers rangs on ne voyait de nous que le dessus de nos têtes. Heureusement il y avait les écrans géants et une excellente sonorisation. Et l’ambiance ! Voilà l’extraordinaire ! De plus en plus de gens arrivent en tenue de travail pour faire la démonstration de ce que nous sommes. Une autre remarque à faire sur cette rencontre. Elle est très importante à mes yeux. J’ai eu l’impression, recoupée par plusieurs camarades que notre assemblée était très féminine. Ça collait montpellier_593_08fev12_01avec le discours ? Oui. Mais ce n’est pas cela qui me marque. Et si mon angle d’attaque contre Marine Le Pen sur la question du droit à l’avortement avait été entendu comme un signal de ralliement ?

Madame Marine Le Pen a tenu meeting à Marseille.  Elle, elle « n’éructe » pas, elle ne « tempête » pas. Elle parle de sa « voix forte », selon le Nouvel Observateur.fr. Des dizaines d’idioties ignominieuses contre les immigrés, les délinquants, et ainsi de suite sont rapportées avec un soin de notaire impartial. C’est le père qui conclut le meeting ? Le journal de Laurent Joffrin n’y voit rien à dire, ni à commenter, ni à expliquer. Le « Nouvel Observateur » n’a pas encore changé de méthode. Il n’a pas tourné. Il continue la politique criminelle de l’instrumentalisation respectueuse du Front National. Il faut que cela cesse. On ne peut admettre de laisser faire ce triste et sale boulot par des organes de presse qui se disent de gauche. Il me semble que tous ces beaux esprits n’ont pas compris ce qui s’est passé avec le discours de Le Pen à Lille. Avec l’apologie du collabo antisémite Robert Brasillach, en présence de la candidate qui n’a dit mot, un cap a été franchi. Eux-mêmes le disent : ils sont revenus à leur « fondamentaux ». Il est temps que les belles personnes se réveillent. Hallal ou casher : c’est le même abattage ! Vu ? Ceux que l’épisode « respectable » avait séduits montpellier_659_08fev12_01feraient bien de se réveiller !

Car bien sûr, sur  cette affaire les Le Pen ont réussi leur coup. Ça n’a pas traîné. Du hallal on est passé au casher comme c’était si simple de le deviner. Les rabbins se réveillent si l’on en croit « Le Monde » et se disent inquiets. Ils ont raison d’être inquiets. La stigmatisation communautaire par la dénonciation des rites alimentaires est le commencement de tous les racismes et de toutes les xénophobies. J’espère aussi qu’ils auront de la mémoire et qu’ils sauront se souvenir de qui a tenu tête et qui a laissé faire des mois durant. Comme quoi il ne suffit pas d’aller au dîner du CRIF pour être respectable et encore moins pour être une vraie sentinelle de la lutte contre l’antisémitisme. Car, n’est-ce pas leur cher Nicolas Sarkozy qui aura franchi le gué sans que madame Le Pen ait besoin d’ouvrir la bouche sur le sujet ? Un grand merci aussi aux provocateurs médiatiques et leurs « enquêtes » dans les abattoirs qui, sous couleur de leur infect « devoir d’information » qui justifie les voyeurismes les plus nauséabonds, s’autorisent à jeter des allumettes dans les poudrières pour informer du danger d’explosion. Retenez la leçon qui n’est pourtant pas neuve : ceux qui s’en montpellier_677_08fev12prennent aux musulmans du fait de leurs rites alimentaires sont des racistes, un point c’est tout.

Si je reviens sur cette histoire grotesque c’est parce qu’elle est emblématique politiquement de ce qu’est le Front National. Dès lors il faut taper sur le clou mille et une fois. Car de cette façon nous atteignons trois cibles en même temps. D’abord nous stigmatisons ceux qui pensent comme elle à droite. Nous étendons le champ de la suspicion. Le but est d’obliger la droite à se cliver. Car je sais de source sûre que nombre d’autres, à droite aussi, ne se reconnaissent pas dans ces fadaises racistes. Si nous les poussons à s’exprimer, ou au minimum à résister dans leurs rangs nous reconstruisons le cordon sanitaire autour de l’extrême-droite qui a été détricoté par les benêts médiatiques qui ont marché dans le plan dédiabolisation des Le Pen. Et cliver la droite c’est l’affaiblir ! Nous gagnons sur tous les tableaux. Deuxièmement nous réveillons tous les endormis de la lutte anti-fasciste et anti-raciste. Tous ceux-là se sont laissés gagner par la torpeur qui montpellier_274_08fev12engourdi souvent ceux qui ne se sentent plus « à la mode ». Il s’agit d’un cercle beaucoup plus large que les seuls militants politiques. Il implique des milieux sociaux extrêmement divers et des sphères d’influence très variées. C’est un nombre considérable de gens qui se mettent alors en mouvement et s’engagent dans la politique de décontamination dont nous avons besoin. Troisièmement c’est un extraordinaire outil d’éducation populaire que d’avoir ce cas pour commencer une explication de fond sur l’identité politique de chacun des camps en présence dans la lutte. Ceux qui croient qu’il y a une campagne contre Le Pen et une autre contre Sarkozy se trompent d’époque politique. C’est la même campagne. Pas seulement du fait de l’extrême-droitisation de la droite. Mais surtout du fait des contenus que nous mettons en avant. Quand on cogne contre l’anti-féminisme de Marine Le Pen, qui dirait qu’on épargne Sarkozy et les idées de droite ? Quand on cogne sur le SMIC dont elle ne veut pas, contre l’apprentissage à quatorze ans et ainsi de suite nous enfonçons le clou du programme progressiste. Son contenu s’impose alors comme une évidence d’autant plus forte que ses adversaires désignés sont vécus comme infâmes. A cette étape, l’extrême-droite est le crétin utile de la lutte anti-capitaliste. Le coin enfoncé dans le dispositif de la droite qui nous permet de la diviser. C’est le viatique qui nous permet d’introduire les thèmes de notre programme dans la matière grise de ceux que nous réveillons. Sansmontpellier_607_08fev12_01 oublier que c’est l’extrême-droite que nous finirons par avoir en face de nous dans la phase chaude des événements. Mieux vaut se préparer de longue main.

Il ne faut donc pas se contenter de penser comme des communicants pour lesquels « un coup chasse l’autre ». Notre labour se fait en profondeur. On ne passe pas d’un sujet à l’autre. Une campagne électorale à notre manière se construit comme une phrase qui elle-même se construit comme une démonstration. Notre pratique politique est une pédagogie de masse. Plus le message est compris dans toute son ampleur plus la conviction s’enracine. Et moins elle risque d’être prise à revers par une émotion ou un coup de communication des adversaires ou des concurrents. Donc on ne lâche rien contre l’extrême-droite. Et vous allez voir bien vite comment une certaine machine médiatique va se mettre en marche une nouvelle fois contre moi. Ce sera : « n’en fait-il pas trop ? », « est-ce qu’il ne donne pas  à l’extrême-droite trop d’importance » et ainsi de suite. A tous les coups des socialistes pontifiants et bouffis se donneront des airs importants de « nous, restons au-dessus de la mêlée des extrêmes » Bla bla bla ! Ce sera le moyen d’essayer de faire passer le débat sur le terrain de la forme et de l’arracher des questions de contenu où nous l’avons accroché. Regardez attentivement. Notez les noms de ceux qui signeront ces « décryptages ». Ça vous fera une belle liste de « salauds ». Je mets des guillemets pour signaler que le montpellier_679_08fev12mot est utilisé ici au sens sartrien du terme. En résumé, il s’agit des gens qui se donnent bonne conscience pour accepter les pires infamies.

Donc François Hollande propose qu’au-delà d’un million d’euros de revenu, le reste soit taxé à 75%. Voilà qui est mieux que le plan précédent du même auteur ! Car il taxait moins les revenus que ne le faisait Raffarin ou Villepin ! Mais là, ça va dans le bons sens ! C’est bien ! Ça va dans la bonne direction. On a intérêt à le répéter sur tous les tons pour retirer le tapis sous les pieds de ceux qui voudraient nous amener dans le « débat » de cour d’école pour savoir si Hollande « vous pique vos idées pour prendre vos électeurs… Pia Pia Pia » ! En fait je me réjouis surtout de l’impact médiatique de cette idée. Car la voie est ainsi ouverte à notre propre proposition, présentée depuis la parution de notre programme, celle du revenu maximum autorisé. On se souvient comment cette idée a été tantôt raillée sur le mode spirituel inimitable montpellier_696_08fev12des commentateurs à grosses cervelles : « comme Georges Marchais, on prend tout. » Lol ! lol ! lol ! dirais-je pour illustrer cette bonne et fine plaisanterie avec leurs mots ! D’autres fois les mêmes aigles de la pensée l’ont confondue avec le salaire maximum de un à vingt dans les entreprises ! De toute façon rien ne les intéressait, qui aurait demandé un effort intellectuel, à part les questions à deux balles sur le deuxième tour : « C’est-à-qui-comment-vous-allez-apporter-vos-voix-deuxième-tour-bien-obligé ? ». A présent les voici tous occupés à répéter en boucle cette idée et à jouer à se faire peur. Il est remarquable que cette idée finisse dans une discussion de niveau mental Kinder à propos de la fuite des footballeurs hors de France. Peut-on tomber plus bas ? Les riches marchent toujours à l’abri de catégories prétextes. Le gros agrarien argue du petit paysan, le nabab du CAC 40 de l’auto-entrepreneur et ainsi de suite. Mais là, à plus de un million d’euros de revenu, ça devient compliqué de trouver des comparses qui fassent un prétexte crédible ! Arrive donc à point nommé la figure du footballeur, bien sûr issu de milieu populaire, dont la citrouille est devenue un carrosse ! Foutaise ! Les footballeurs ? Ce sont bien les seuls ! Aucun rugbyman n’est concerné, aucun handballeur et ainsi de suite. Juste les footballeurs. Ça ne devrait pas être un trop grosmontpellier_697_08fev12 problème si le partage des richesses et la fin du privilège est seulement un problème pour le football professionnel. 

Et quelle énergie est consacrée à commenter le sondage qui apporte un soutien massif à cette idée. Voilà qui est parfait. Car c’est ainsi qu’avancent les idées. La preuve est faite que le pays est prêt pour passer le peigne sur la laine des puissants. Notre travail est facilité d’autant. Car, bien sûr, la mesure de François Hollande n’est ni vraiment réfléchie ni correctement insérée dans un programme cohérent. Mais ce qui manque se trouve dans notre programme. Si donc il devait réellement mettre en œuvre cette idée, la logique de situation le conduirait tout droit sur notre méthode. D’abord le droit de suite vis-à-vis de ceux qui fuient le pays pour se soustraire au fisc. Ensuite le lien à établir entre revenu maximum et salaire maximum. Nous avons fixé le rapport du maximum au minimum non pas de manière abstraite, symbolique ou punitive mais à partir d’une valeur de référence concrète et vérifiable. Puisque la Confédération européenne des syndicats propose que le salaire maximum autorisé soit de vingt fois le plus petit salaire constaté dans l’entreprise, alors le revenu montpellier_682_08fev12maximum ne peut être supérieur à vingt fois le revenu médian. Pour l’instant tout cela est trop compliqué pour les grosses cervelles. Contentons-nous de cueillir sans effort les fruits de la mode officielle. Les esprits sont marqués. Et le marqueur est dans notre sens.

Certes François Hollande a lui-même dit sur RTL mercredi 29 février que cela ne concernerait que « 3000 personnes » et ne rapporterait que « 200 à 300 millions d'euros » par an. Mais pour certains c'est déjà trop ! Voyons ce qu’en dit le football puisque c’est lui qui est en cause paraît-il ! Christophe Jallet, joueur du PSG s'est indigné : « Je n'ai braqué personne pour avoir ce que j'ai aujourd'hui ». Avec 1,2 millions d'euros de salaire annuel, il perdrait un peu. Pas tant que ça d’ailleurs et bien moins qu’avec notre programme. Mais il lui reste à apprendre que l'impôt n'est pas là pour punir qui que ce soit et qu'il ne s'applique pas qu'aux délinquants qui ont « braqué » quelqu'un. montpellier_654_08fev12_01C'est un mécanisme républicain qui apporte à l'Etat les moyens d'assurer la liberté et l'égalité des citoyens par des dépenses publiques. Jallet ferait bien de se souvenir que chaque fois qu’il est blessé en match, c’est la Sécu qui paye ses soins et que c’est très cher. Et il devrait aussi savoir que nul n’a oublié comment les footballeurs ont été exemptés de cotisations sociales sur leurs rémunérations sur les « droits de l’image ». Un peu de respect pour la collectivité ne serait pas de trop. Mais ce n'est pas le plus lourd parmi les bêtises entendues. Dans ce registre, l'intervention de Nicolas Sarkozy sur France Inter ce jeudi 1er mars est grave. Le président de la République en exercice a justifié l'exil fiscal des plus riches. Pour lui, montpellier_649_08fev12_01si vous êtes fortement taxés « il n'y a aucun intérêt à rester » en France. Le premier responsable de l'Etat encourage ainsi les riches du pays à frauder et à fuir plutôt que de s'acquitter de leur devoir de citoyens, de contribuables et de patriotes. Pour l’UMP, la fraude des riches sent bon. Mais bien sûr celle des autres doit être pourchassée.

A présent je veux publier un texte à propos de la bataille laïque. Au moment où la laïcité sert de prétexte à l’inspection des abattoirs, je crois très opportun de rappeler au bon souvenir de tous les nouveaux zélés de la laïcité qu’il y a un combat actuel à mener. Celui qui veut étendre à tout le territoire de la République les bénéfices de l’application de la loi de 1905. C’est-à-dire à la Guyane, la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, la Polynésie et l’Alsace-Moselle. Dans tous ces départements et territoires, le Concordat ou les décrets de Charles X sont encore la loi. Vous connaissez ce dossier évoqué ici à de nombreuses reprises. Vous pouvez retrouver mes textes en utilisant le moteur de recherche du blog. Nous avons relancé le débat à partir de la proposition de François Hollande d’inscrire le Concordat dans la Constitution. Dans la presse, Eddy Kaldi dans « Le Monde Diplomatique » et Henri Peña-Ruiz dans « Le Monde » ont argumenté puissamment dans notre sens. Mais la question est moins vendeuse que la viande hallal. Les amis du Concordat peuvent donc se dire « pas vu pas pris ». Je veux donc contribuer à vous mettre en alerte et à relancer une mobilisation contre une idée très néfaste. Bien sûr ce montpellier_644_08fev12_01combat permet de faire avancer l’idée inverse : l’extension de la loi de 1905 à tout le territoire et de reposer la question de l’unité et l’indivisibilité de la communauté légale. Dans cet esprit je vous propose de lire un texte venu « du terrain ».

« Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïques et contre le Concordat ». Ce texte clair et direct, dont le titre est un défi lancé aux thuriféraires d’une soi-disant Alsace grégairement regroupée sur des archaïsmes, est paru en « point de vue » sur « lemonde.fr » du 17 février dernier. Il est signé par William Gasparini, professeur des universités, Josiane Nervi-Gasparini, maître de conférences en mathématiques, Université de Strasbourg. Ce sont des balises d’alerte qui marquent la mise en mouvement de secteurs de la mouvance laïque. Elle ne fait que commencer. J’appelle à l’amplifier. Lisons donc ce texte des réfractaires. Il peut être diffusé à profit par ceux qui le souhaitent.

« Dans un article publié dans Le Monde du 10 février 2012 ("Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïcs et pour le Concordat"), Roland Ries, sénateur-maire socialiste de Strasbourg, se revendique "concordataire" et affirme appartenir, tout comme les principaux leaders politiques alsaciens – du PS à l'UMP, en passant par le Modem et Europe-Ecologie – "à la très grande majorité des Alsaciens et Mosellans, d'obédiences religieuses diverses, laïques ou même athées, qui soutiennent le régime concordataire". Aucune enquête sérieuse ne confirme à ce jour de telles affirmations. Bien au contraire, comme partout ailleurs sur le territoire français, les pratiques religieuses se sont étiolées et la fréquentation des cours de religion dans les établissements scolaires (spécificité d'Alsace-Moselle) ont considérablement diminué.

Comme de nombreux Alsaciens, nous pensons qu'il faut en finir avec le Concordat d'Alsace-Moselle, régime napoléonien dépassé, à l'opposé d'une conception républicaine et laïque de la France. Contrairement à une vision compassionnelle et erronée de la "société alsacienne", le Concordat n'assure pas le "vivre-ensemble" mais crée les conditions d'une séparation communautaire organisée entre les religions elles-mêmes (en excluant tout autre culte que les quatre cultes reconnus) et par ailleurs entre les croyants et les agnostiques ou les athées. Loi de concorde, la loi de 1905 garantit au contraire, en séparant les Eglises et l'Etat, la liberté de conscience et par conséquent celle de culte. Cette loi de liberté qui doit s'appliquer partout sur le territoire français rappelle que la République ne reconnaît ni ne salarie aucun culte en application des deux principes fondamentaux que sont l'égalité entre les citoyens et l'universalité de la dépense publique.

Le régime concordataire est en contradiction flagrante avec ces deux principes. D'une part, seuls quatre cultes (catholique, protestants réformé et luthérien, israélite) sont reconnus. D'autre part, le Concordat a un coût très élevé pour le budget de l'Etat : plus de 50 millions d'euros ont été dépensés en 2011 pour rémunérer les 1 400 ministres des cultes alors même que, depuis 2007, le gouvernement a supprimé 65 000 postes dans l'Education nationale. Pour le seul Bas-Rhin, plus de 400 postes d'enseignants seront supprimés à la rentrée 2012. L'argent public doit financer les services publics qui sont notre bien commun (école, hôpital, crèches, services sociaux, etc.) et non les cultes qui relèvent des pratiques privées. Il est paradoxal que ceux qui défendent le Concordat suppriment dans le même temps des postes dans la fonction publique d'éducation ou de la santé au nom d'une supposée gestion rationnelle des fonds publics (sous l'effet de la révision générale des politiques publiques). Outre le régime concordataire, le statut scolaire local (lois Falloux de 1850) est toujours en vigueur dans les établissements scolaires, instaurant l'enseignement religieux obligatoire à l'Ecole et la prise en charge par l'Etat des salaires des "enseignants de religion", prélevés sur les deniers publics de la totalité des citoyens français.

Les tenants du régime concordataire brouillent le débat et cultivent l'amalgame entre le Concordat et le droit social local pour créer des inquiétudes infondées auprès des Alsaciens et Mosellans. Hérité de la période allemande, ce droit local en matière de sécurité sociale est favorable aux salariés d'Alsace-Moselle qui en assument d'ailleurs la charge financière supplémentaire. Nous considérons que c'est là un modèle dont nous pourrions nous inspirer pour l'étendre aux autres départements suivant le principe d'alignement des droits sociaux par le haut. Nous, Alsaciens venant d'horizons sociaux, culturels, religieux et philosophiques très divers, attachés à notre patrimoine culturel hérité des Lumières et de la Révolution de 1789, affirmons que la laïcité est le socle de tout projet d'émancipation citoyenne. Celle-ci n'est pas la guerre aux religions, bien au contraire elle met fin aux conflits religieux et aux surenchères communautaires. En toute rationalité, on ne peut se réclamer de la loi de 1905 et soutenir simultanément l'exception concordataire. »


755 commentaires à “Un cap est franchi”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. breteau jean claude dit :

    Si j ai bien compris le front de gauche a decline l invitation de canal. Bien vu car il n y est pas question de politique mais d une belle escroquerie mediatique. Comment est il possible d insulter l intelligence des telespectateurs a ce point ? Le but semble de tenter d ecoeurer les electeurs afin qu ils restent chez eux le 22 avril, N ont ils plus que cela pour sauver leur tas d or ?

  2. PHILIPPE dit :

    Je te regarde jean -luc, je ferme l'oeil droit, je te pointe de l'index droit et en même temps je te crie un grand BRAVO ! avec mes deux pouces tendus vers le haut. Fils d'ouvrier et depuis 13 ans policier(et de gauche oui C'est possible et surtout très logique) au service de la république, je me reconnais en toi, je vote pour toi et je fais voter pour toi (sans bavure bien sur !). PHILIPPE

  3. Patrice C. dit :

    Bonjour,

    les sondages libres sur internet montrent une autre réalité. On est bien plus haut que prévu et le déclin du FN se fait petit à petit.
    Je me demande si finalement elle va pas nous faire le coup du "je n'ai pas eu mes signatures" car elle commence vraiment à s'enliser, sur canal + hier sir elle a été déplorable.
    Nous en tout cas maintenant on regarde en haut.

    Résistance.

  4. marj dit :

    @602 Euh, je n'ai pas compris que l'invitation avec Canal était annulée...sinon les amis, je vs conseille d'aller sur les sites Réunionais (Zinfo 974 notamment) pr contrer le FN qui s'y donne à coeur joie depuis que la venue de JL Mélenchon a été annoncée à la Réunion. Visiblement, certains là-bas, n'ont pas digéré l'accueil fait à la Walkyrie du bal de Vienne.

  5. pichenette dit :

    Le vivre ensemble qui nous imprègne semble aller de soi, comme un acquis parmi tant d'autres dont nous sentons la vulnérabilité lorsqu'il est parfois trop tard.
    Les donneurs d'alerte sont vus trop souvent, hélas comme des malins trouble fêtes.
    Les sourires rassurants, dents blanches jusqu'aux oreilles cachent un appétit féroce, d'autant plus qu'on les perçoit crispés. Carnaval passé, salutaire de faire tomber les masques, pour que les isoloirs soient lumineux.
    Demain 11 mars, terrible anniversaire où les forces naturelles indomptables se sont liées à la croyance effrénée dans les progrès technologiques pour tuer humains et l'avenir d'une région. Silences.
    Leçons, on continue pareils, ces immense catastrophes servent encore et encore les capitalistes n'ayant foi que dans le Profit, profits, profits pour s'accaparer tous les pouvoirs, y compris bien sûr celui de la destruction qui rapporte beaucoup plus que celui de la construction, du bien vivre ensemble.
    Vive "l'humain d'abord", programme magistralement et modestement porté par le Candidat du Front de Gauche dont les mots, les analyses cohérentes redonnent goût à comprendre, à savoir, à se battre!
    Ce matin, envol sans kérosène dans les grands espaces du Québec à l'écoute sur FRance culture de 7 à 8 h (réécoutable facilement) de "Terre à Terre" entre environnement, exploitations, chasse, pêche, économie, médias et démocratie, le tout parfumé au bel accent de nos cousins!

  6. sebidf dit :

    Au niveau agriculture, je crois que le fdg évoque un retour à une agriculture paysanne mais est-il évoqué le partage des terres? Si tel est le cas, ce ne sera pas facile de demander aux riches et puissants céréaliers de morceller et redistribuer (le partage n'est pas leur idée première): donc, comment cela est-il envisagé et par quels moyens?
    L'agriculture productiviste a détruit les sols: quelles solutions (sans sols, plus de nourriture et comme je pense que le fdg lancerait une campagne de réduction d'usage des produits chimiques et de refus catégorique des OGM) pour cela et quelles anctions pour les organismes pollueurs (s'il y en a de prévu sur le concept "pollueur-payeur")?
    Enfin, que faire contre la spéculation foncière et le betonnage des terres? Les lotissements fleurissent (observés dans mon village et bizarrement les agriculteurs vendeurs de terrains sont élus) et il est scandaleux de voir cet enrichissement si facile (c'est dans l'air du temps l'argent facile dans tous les cas) d'une minorité au détriment de la majorité (modèle de développement urbain déjà condamné par la fin du pétrole pas cher et perte de terres productrices de nourriture). Bref, quelle est la position du fdg?
    je n'arrive pas à la trouver dans le programme ou les interventions.

    Autre sujet: l'Europe, beaucoup de personnes ma disent que Jean-Luc Mélenchon est trop pour l'UE alors qu'ils préfèreraient une sortie proposée par d'autres... Et là, à cours d'arguements....
    Quelle est la position de jlm pour la Syrie, Pro-guerre ou pas?
    Merci

  7. Marianne dit :

    Chers concitoyens, préparez-vous pour reprendre la Bastille le 18 mars ; cher Jean-Luc, courage et prenez soin de vous. Salut et Fraternité à tous !

  8. morvandiaux dit :

    Pour adhérer aux Amis de la Commune de Paris (1871)
    http://lacomune.perso.neuf.fr/pages/Adherer.html
    le site :
    http://lacomune.perso.neuf.fr/pages/parent.html

  9. " @ 557 jnsp 9 mars 2012 à 19h25
    542 @ Jean Louis CHARPAL - 18h33
    Et si un sondage est mis en ligne par un journal Suisse ou Belge, On envahit la Belgique et/ou la Suisse ?"
    Ce n'est pas parce que vous n'êtes pas d'accord avec ma proposition que vous êtes obligé d'être désagréable. Sur le fond, Il est bien évident que si dans le cadre de la VI è République des sondages étaient interdits sur une certaine période, avec sanctions pénales à la clef, comme c'est la règle en matière de droit électoral, aucun institut de sondage étranger ne se permettrait d'enfreindre la Loi.

  10. jnsp dit :

    Je reconnais que ma réaction pouvait être désagréable sur la forme, mais il y a toujours un danger, à mon avis à avoir comme solution à un problème une loi restrictive, je crois qu'il faudrait que la loi se concentre sur définir des droits.
    Dans le cas des sondages, connaître précisément le mode opératoire, les résultats bruts, donner un droit de réponse aux personnes en cause que ce soit sur les sondages ou d'autres informations d'ailleurs.
     
    La restriction des libertés n'est presque jamais une bonne approche, à mon avis. Elle évite en proposant TOUJOURS une solution qui semble simple de se poser les questions qui permettraient réellement résoudre le problème.
     
    Dans ce cas précis la publication des sondages et d'ailleurs aussi des pré-résultats est interdite en France mais on la trouve sur des sites extérieur à la France. Je ne vois pas comment il serait possible d'intervenir sur ces publications si il n'y a pas de délit dans le pays en question.

  11. thersite69 dit :

    sur le blog de Corinne Morel Darleux. La gauche antiproductiviste est en marche ! Paul Ariès votera JL Mélenchon
    http://www.lespetitspoissontrouges.org/index.php?post/2012/03/09/paul-aries-votera-jl-melenchon

  12. Ardéchoise dit :

    Les négociations avec la SNCF pour le 18 mars sont difficiles. Les prix proposés par la SNCF sont dissuasifs pour la plupart d'entre nous. C'est du moins le cas dans la vallée du Rhône. Par contre, pour le meeting de Villepinte, Sarkozy n'a pas ce problème. Pour ce déplacement, les Morbihanais donneront une participation symbolique de 10 €, l'UMP prenant à sa charge quasi intégralement le coût du voyage (vu sur Internet). Je suppose qu'il en est ainsi dans toute la France. Même pour les campagnes électorales, les "pauvres" payent plus cher que les riches.
    Je serai avec vous à Paris le 18 mars avec une pensée pour tous ceux qui n'auront pas pu venir faute de moyens financiers. C'est injuste.

  13. Gibreel dit :

    Je suis de plus en plus seduit par le discours de Jean Luc Mélenchon. Pourtant je ne suis pas "naturellement" de gauche. Je n'ai meme jamais voté à gauche. Symptomatique de notre époque, non ?
    Aurais je franchi un cap moi aussi ? Ai je finalement pris l'exacte mesure de ce qu'est le monde aujourd'hui?
    Le front de gauche pourra compter sur ma voix le 22 avril prochain.
    Amitiés.

  14. Alain Tétart (60)(73 ANS) dit :

    2012 est une date importante dans l’histoire humaine. Elle marque la fin de trois cycles : 26.000 ans, 5 125 ans et 13 ans. (pour ceux qui se réfèrent aux calendriers Mayas) !
    pour nous le cycle qui va se terminer n'a que 44 ans ! en effet depuis notre évolution de 1968 on a tout faux ! cet espoir immense n'a pas eut de concrétisation tout simplement, et pourtant j'avais fait éclater des pétards quand F M a été élu, comme beaucoup j'y ai cru !
    Avec Jean-Luc Mélenchon et le Front de Gauche nous allons réussir car contrairement à mai 68 cette révolution est déjà programmée,on met tout parterre et on recommence ! nous en avons marre de nous plier, dans le temps les gros nous exploitaient mais ils avaient un peu de paternalisme, et comme nous étions sur un marché de demandes les patrons se pliaient un peu quand il y avait des demandes de la part des syndicats car les patrons savaient qu'ils regagneraient rapidement étant donné la demande toujours insatisfaite, aujourd'hui dés que vous demandez un euro de plus les patrons vous expliquent qu'à la porte de l'usine il y a des centaines de personnes qui attendent, mais il faut dire aussi que le marché est devenu un marché de l'offre et la concurrence est particulièrement difficile donc moins juteux alors les patrons ont le beau rôle et en plus ils ont une raison qui paraît valable donc à genoux camarades le patron passe !
    Quand je pense que nos banques en recevant de la banque européenne 10 euro en monnaie fiduciaire ont le droit de créer 100 en monnaie scripturale je trouve cela particulièrement scandaleux surtout qu'elles prennent des intérêts sur le capital ainsi créé artificiellement, un peu comme un boucher qui en achetant un veau de 100 kilos aurait le droit de vendre 1 tonne de viande grâce à une astuce comptable !

  15. jean dit :

    le smig c'est 2 euros de l heure de plus qu'on veut et qu'on as besoin!
    en 1968 33% d'augmentation et en 1981 25 % les patrons s'en sont remis et surtout depuis ce temps,ils ont regagnés au moins 40% Avec les exonérations de charge §
    oui 1700 euros c'est possible et des 2012!
    si on perd sur çà et la retraitre a 60 ans c'est impensenbale

  16. lescorpion dit :

    Hier, le "Grand Journal" a mangé dans la main de Marine Le Pen d'une façon éhontée. Canal Plus est de plus en plus à vomir.
    Ils ont annoncé qu'Hollande, Sarko et Bayrou auraient eux aussi droit à leurs deux heures d'antenne ?
    Quid de JL Mélenchon pour remettre Aphatie et Barthès à leur place ?

  17. Marie 46 dit :

    Je continue mon petit bonhomme de chemin pour aiguiller mon entourage, pas du tout politisé. Quand on me dit "tous pareils", ou "on ne comprend rien à ce qu'ils disent", je dis simplement : "va voir les vidéos sur le blog de J-Luc Mélenchon, puis tu me diras ce que tu en penses".
    Je sais que dès qu'on a vu un meeting, on est bon....pour le front de gauche !

  18. Lupi jean-claude dit :

    @ Ardechoise
    Tu viens de soulever un nouveau scandale, il faudrait en saisir la presse mais surtout nos camarades de la sncf qui doivent imposer que les même conditions nous soit appliquées que pour zébulon.Il est temps de rentrer dans une vraie résistance active prenons d'assault les gares et que nos camarades de la sncf nous remontrent de quoi ils sont capables ils l'ont fait par le passé en étant toujours à la pointe de la résistance et je ne doute pas le referons.
    @ A tous au 18 mars à la bastille

  19. sergio dit :

    @ michel berdagué et @ maddy 522
    J'ai cru lire à un moment dans ce blog qu'il y avait une possibilité de débat entre Jean-Luc Mélenchon et un autre (F. Bayrou ?). Je n'ai plus le temps de rechercher le post en question ; il n'a d'ailleurs été repris par personne. Etait-ce pour proposer un concurrent plus digne et utile que le tortionnaire Le Pen ? Peut-être.
    C'est dans le cadre de ce post et en apprenant les refus de débat venant de Sarko et de Hollande, que j'ai suggéré en convergeant avec le post que Bayrou était intéressant pour le FdG en crédibilité et possibilité de démontage des programmes libéraux de droite (modem et ump), voire de la pseudo-gauche soc-lib (hollande) devant le grand public et devant ceux qui se laissent encore avoir par le côté "humaniste" du personnage.
    Quant à Juppé, vous faites bien Maddy et Michel de rappeler son passif idéologique que j'ignorais. Mais il correspond à celui d'un homme de droite après tout. Moins cocaïné qu'un Lefèvre, moins primaire qu'une Morano et moins machiavélique qu'un Guéant.
    Très bon week-end à tous ! ça sent déjà le printemps un peu partout... La Sixième approche.

  20. jeanne dit :

    @ 593 Jack : j'ai regardé Canal hier soir,vendredi,et j'ai trouvé l'émission plus que bizarre ; M.Lp,très "rieuse",en était le centre d'attraction ;comme si elle avait été la vedette d'un film qui venait de sortir en salle. Très ambigu.

  21. lilou 45 dit :

    @ Ardéchoise (612)

    Effectivement le comportement de la SNCF est dégueulasse. Avez vous pensez au cars. Peut être que les boites de transport vous feront elles des tarifs abordables pour le plus grand nombre.
    Nous sommes à Montargis, 110 km au sud de Paris, nous avons prévu de nous rendre à la manif en car.
    Bon courage.

  22. Gibreel dit :

    @Marie 46

    Je crois que je vais faire comme toi..."aiguiller" mon entourage.
    Mais pour l'heure c'est barbecue en famille...
    Bon we à tous et toutes.

  23. Pierre de Marseille dit :

    550@coup de gueule

    La constituante, il faut bien sur en parler. La constituante est un moment ou le Peuple se réunit pour débattre des solutions pour aborder l'avenir. Ce n'est l'application du programme d'un parti, mais un rendez vous démocratique. Avoir peur d'un régime des partis pour ne pas la faire, pourquoi ne proposeriez vous pas un roi pour évacuer tous les problèmes. La VIème République est un rendez vous de l'histoire Démocratique. A contrario d'un De Gaulle qui affirmait que "Les Francais sont des Veaux", La constituante doit faire rentrer le citoyen dans le champs démocratique, ce qui pas le cas aujourd'hui. D'ailleurs cette dernière raison justifie à elle seule la VIème

    Cordialement

    Pierre

  24. jeanne dit :

    @ 616 lescorpion même remarque que pour 593 ; ça me semble important car il suffit de dire que le candidat -choisi (hier M.Lp) aime la tarte aux fraises et fait du jogging pour le rendre présentable et.....sympathique ! archi bizarre. Et Canal ?
    @612 et 618 les "camarades" de la sncf ne sont pas en cause ;au guichet,on applique les tarifs,c'est tout ;je suis étonnée que vous découvriez que l'Ump paie tout ou partie du voyage des militants qui se déplacent pour assister aux meetings ! tous ces jeunes qui scandent'nicolas'toutes les minutes,en balaçant des milliers de drapeaux,cela
    met la puce à l'oreille,tout de même ; moi, j'aime mieux quand les gens écoutent,et applaudissent,à la fin.
    ----j'ai lu sur'le parisien'l'explication des frères Bogdanoff :pourquoi on vote Sarkozy ; ça vaut le déplacement. Et ça rend la tentative de Canal encore plus douteuse.

  25. Bertrand dit :

    Nouvel article, cette fois dans le Parisien, qui ne s'oppose pas bêtement au Front de Gauche, ça avance, ça avance.

  26. Le reconnaissez-vous?
    Un beau texte anti Sarko

    "Que peut-il ? Tout. Qu'a-t-il fait ? Rien.
    Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France, de l'Europe peut-être.
    Seulement voilà, il a pris la France et n'en sait rien faire.
    dieu sait pourtant que le Président se démène : il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ; c'est le mouvement perpétuel ; mais, hélas ! cette roue tourne à vide.
    L'homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère est un carriériste avantageux. Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l'argent, l'agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort.
    Il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse. Quand on mesure l'homme et qu'on le trouve si petit et qu'ensuite on mesure le succès et qu'on le trouve énorme, il est impossible que l'esprit n'éprouve pas quelque surprise. On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l'insulte et la bafoue ! Triste spectacle que celui du galop, à travers l'absurde, d'un homme médiocre échappé."

    Victor HUGO : Napoléon le Petit
    Réédité chez Actes Sud

  27. Lupi jean-claude dit :

    @ jeanne
    nous ne remettons pas en cause les camarades de la sncf loin de là ils auront été de toute les luttes possibles depuis si longtemps.
    Moi je pensais simplement à ce splendide exemple de cet employé EDF qui a désobéi au risque d'un licenciement, et soyons clair ceux qui peuvent payer doivent le faire mais que ceux qui ne peuvent pas et bien que les camarades de la sncf tournent la tête et puis voilà

  28. erde34 dit :

    Faisons un rêve !
    Imaginons que le jour du meeting de Villepinte de notre sieur président-candidat, une grêve SNCF se produise......
    Puisque la direction de cet organisme "public" refuse de négocier avec le FdG pour le 18 mars alors que ce sont les sympathisants, eux, qui payent leur billet, que les syndicats montent au créneau pour la défense du peuple.
    Je serais curieux de savoir quel est le prix du billet TGV offert à l'UMP sachant qu'une participation de 10 € est demandée à ceux qui désirent aller à villepinte ?
    Quand l'argent se mêle des élections, la démocratie est en danger !

  29. naif dit :

    lescorpion (616)

    Hier, le "Grand Journal" a mangé dans la main de Marine Le Pen d'une façon éhontée. Canal Plus est de plus en plus à vomir.
    Ils ont annoncé qu'Hollande, Sarko et Bayrou auraient eux aussi droit à leurs deux heures d'antenne ?

    Je crois que vous n'avez pas compris. La chaine canal et direct 8 sont en cours de fusion. Valérie Trierwiller (la compagne de qui vous savez, qui ne savez pas que Paris Match ferait la une de son journal parce qu'elle y travaillait, et qui ne savait pas qu'elle était un personnage public sans savoir qu'elle pouvait être à tout moment le choc des photos et le poids des mots.) est confortée à Direct 8 qui va fusionner avec Canal+. Ceci peut expliquer cela.
    Il n'y a que le PS pour souhaiter la candidature de MLP.
    1- Pour conforter le vote utile PS pour éviter le 21 avril 2002.
    2- Pour éviter que NS soit en tête au 1er tour.
    3- Pour créer une dynamique autour de FH au 1er tour.
    N'y voyez pas de la complaisance de la part de Canal (bien qu'ils aient des prédispositions), c'est de la Politique.

    Ce matin sur France Inter L.Joffrin et un autre de Valeur actuelle ont bien passé 1/4 h pour disserter sur l'abandon de la politique si NS n'était pas élu. Un grand moment d'anthologie. En clair pour Valeur actuelle, si NS dit qu'il arrête la politique, c'est le contraire qu'il faut comprendre. L'autre affirme que c'est une erreur politique majeure et qu'il met toute la droite aux abois. Aprés ça ils diront que les français ne s'intérresse pas à la politique à 68%. Franchement ne vomissez pas car nous n'avons rien avaler d'indigeste bien au contraire. C'est ça la lutte. En face ils jouent sur leur registre. Le 18 on va leur faire voir. Bien entendu, ils en cacheront le maximum comme d'hab.

  30. Dunizel dit :

    Bonjour à tous !

    Ici le résultat du sondage en ligne et en direct. 16%...
    Ni plus ni moins vrai que les sondages officiels. Le panel est plus large, les chiffres sont bruts, mais j'imagine que seuls les gens intéressés par les présidentielles, voir les militants y votent.

    L'aiguillage par les vidéos de meeting fonctionne très très bien, je recommande la méthode. Tout mon entourage proche qui ne savait pas trop s'est laissé convaincre, à 1 personne près qui ne me fait pas part de sa réflexion : mon fils de 20 ans qui va voter pour la 1ere fois et ne s'est jamais penché sur la politique. Je ne fais aucun forcing. Quand il aura regardé un peu tous les programmes, il nous rejoindra. Il est déjà un "humain d'abord"...

    Une pensée sincère pour Naco (151), du fond du coeur avec vous, et encore plusieurs jours après avoir lu votre commentaire.

    Une autre pensée de soutien à Céline (178) car il n'est pas normal, en effet, que votre candidature soit mise en concurrence avec celle de personnes qui acceptent de bosser pour des clopinettes, au SMIC horaire sur des contrats à mi-temps par exemple (contrats aidés). Le chômage provoque le dumping social, nivelage par le bas. J'ajoute, travaillant dans le secteur insertion et emploi, que les politiques de l'emploi favorisent ça. La politique salariale, industrielle et écologique du programme est centrale à plus d'un titre !

    Un grand souhait de bienvenue aussi à Gilbreel (613).
    Ca fait beaucoup de bien, les ralliements de personnes plutôt à droite, celles, aussi des entrepreneurs de TPE PME qui tissent le territoire de leur énergie. C'est vraiment avec vous qu'on se rend compte que l'argent n'a pas pris le cœur de tous et de tout ! Merci.

  31. gawell dit :

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/melenchon-joker-de-sarkozy-112118

    le lien de l article d agoravox critiquant les propositions du fdg sur l exil fiscal

    qu en pensez vous ?
    merci

  32. "est-il évoqué le partage des terres?" (Sebidf 606)

    Le partage des terres, waouh, je crains que ce ne soit guère possible même d'en parler. Par contre, il existe "Terres de liens", une société foncière qui permet à ceux qui en ont les moyens d'investir dans des achats de terres qui seront ensuite données à bail à des agriculteurs, leur évitant l'investissement étrangleur de l'achat aussi bien que la précarité de la location. Avec une telle foncière, soigneusement encadrée (il n'est pas possible de revendre, l'usage est strictement agricole et les baux sont "environnementaux" voire écologiques), on va vers une propriété sociale de la terre, dispensant le paysan de l'achat de son outil de travail tout en le sécurisant sur son maintien.

    Terre de Liens milite avec d'autres associations en faveur d'une agriculture respectueuse de l'environnement et plus précisément biologique. Ce qui est bon pour la terre, bon pour notre santé, et bon pour l'économie locale car actuellement nous devons importer des produits bio, la demande locale étant très supérieure à l'offre.

  33. Red@rt (13) dit :

    @sebidf @tous
    10 mars 2012 à 9h13
    Bonjour,
    Sur l'Europe; si vous souhaitez vous armer d'arguments solides et par la même aiguiser votre compréhension du fonctionnement de l'Europe et du cadre établit par les précédents traités, notamment le traité de Lisbonne, auquel nous pensons qu'il est préférable de désobéir et de choisir des solutions alternatives plutôt que d'opter pour une sortie littérale de l'UE, je vous invite à suivre l'intervention de Jacques Généreux, économiste du Front de Gauche et futur ministre des finance de la VIème République.
    Bonne journée.

  34. HB dit :

    La révolution française est le plus puissant pas du genre humain depuis l'avènement du christ.
    Victor Hugo « Les misérables »

  35. jeanne dit :

    @ naïf 629 (à propos de lescorpion 616) vous me semblez compliquer inutilement la question ; Canal,en donnant de M.Lp une image,somme toute charmante, donne à la présidentielle un tour qui gomme la politique et empêche de comprendre les projets du candidat (que vient faire direct8 et V.Tr dans cette affaire) On pourra montrer,par ex, que Bayrou récite de mémoire V.Hugo,donc, c'est un bon candidat...danger.
    -- J'ai écouté,ce matin, l'émission de Fr Inter ; je l'ai trouvée très intéressante parce que les points soulevés entraînaient à réfléchir ; je n'écoute pas que les émissions qui font l'éloge de JL. ;la double analyse de l'attitude de N.S était bien vue, et ils ont raison d'attacher de l'importance à villepinte dimanche et à Tf1,lundi ; cela pourra infléchir sur la stratégie des autres candidats et de JL. en particulier.

  36. @ gawell 631:

    Le persiflage permanent rend l'article d'Agoravox confus et contradictoire, j'ai pas réussi à lire jusqu'au bout. Ceci dit, je me doute bien que taxer les émigrés ne sera pas si facile, ils ont plus d'un tour dans leur sac, de nombreuses complicités et un excellent entraînement, c'est pas la première fois qu'ils se barrent en emportant lingots et bijoux.

    Mais la force de travail de leurs ex salariés est une énergie renouvelable qu'ils n'emporteront pas avec eux.

  37. Ardéchoise dit :

    Dans mes propos concernant le coût comparé pour les militants entre le meeting de N Sarkozy à Villepinte et celui du Front de Gauche, je ne mets pas du tout en cause la SNCF. Je constate simplement le pouvoir de l'argent dans la campagne. D'après le Parisien, le meeting de Villepinte devrait "coûter" un million d'euro à l'UMP et aux comptes de campagne de N Sarkozy. C'est une somme considérable.

  38. marj dit :

    @635 jeanne

    Tu as trouvé l'émission de F Inter trés interessante ? Eh ben je sais pas comment tu as fait, quel ennui ! cet échange entre un libéral et un socio libéral qui pensent à peu près la même chose sur le fond et n'ont dc rien d'autre à faire que "d'enculer les mouches" en dissertant sur les états d'âme de NS. Je rejoins naif, on peut vraiment appeler ça de la politique politicienne, de celle qui se fout complètement de répondre aux besoins des gens.

  39. Pour donner plus d'exactitude à la réponse qui m'est faite par Sergio N° 619, Le Club de l'Horloge et le G.R.E.C.E. se disent des sociétés de pensée. Ses membres ont été formés principalement à l'ENA, et secondairement à Normale Supérieure ou Polytechnique. Le Club de l'Horloge a été formé en 1974. On y trouvait Alain Madelin (ancien ministre), Gérard LONGUET, ministre de la défense ou Henri BASSOT, Yvan BLOT qui a travaillé avec PONIATOWSKI, et combien d'autres, qui d'ailleurs n'apprécient pas quand des journalistes leur rappellent leur passé. Autre danger imbriqué maintenant dans la droite dite traditionnelle : la FANE et le PARTI DES FORCES NOUVELLES. Ils ont entre autres réclamé la peau de BADINTER et de DEFERRE. Les étudiants d'extrême droite sont regroupés dans le G.U.D.(GROUPE UNIVERSITAIRE DEFENSE). Le mouvement OCCIDENT quant à lui avait en 1968 la tâche de récupérer la faculté de la rue d'Assas pour en faire un bastion anti-gauchiste. La source de ces informations est le livre de Marie-José CHOMBART DE LAUWE : "COMPLOTS CONTRE LA DEMOCRATIE". Le Front National n'est que la parti émergée de l'iceberg, qui a pignon sur rue, alors que les autres se fondent dans la droite qui n'est pas pour autant un enfant de choeur, rappelez-vous notamment su S.A.C. et des pelotons voltigeurs de Mr PASQUA.

  40. Nicolas G30 dit :

    Bien que ce ne soit pas primordial :
    630 Dunizel, à tous encore un effort, votons, 17% on peut faire mieux
    Pour le 18 mars, je pourrais pas y aller, budget trop serré, malgré un tarif de 50% mais avec des places limitées 60 seulement pour le départ de Nîmes par exemple, je donnerais ce que je peux pour la campagne. Y a t il eu des précédents à la SCNF sur des trains de militants par le passé, pour voir la différence ?

  41. l'hallebardier_95 dit :

    @631_gawell
    merci pour ce lien d'une analyse intéressante qui mêle stratégie(s) et talon d'achille selon l'auteur
    Il serait intéressant de lire ici des éléments confortant les propositions du FdG pour contrer l'exil fiscal

  42. marianne du 76 dit :

    un coup de force le meeting de rouen,oui,mais il faut fidéliser et là le plus dur est devant nous!
    car il ya parmi des gens qui viennent en meeting, des salariés habitués qu'à la tv !
    et les paroles d'un meeting s'envolent, tandisque la tv c'est tous les jours et plusieurs fois!
    alors une proposition simple maintenant que le FN est hors jeu(on l'espere) pour le 2 é tour, argumentons sur les salaires (tous doivent augmenter ainsi que les pensions) la retraite à 60 ans, et la 6 é république!
    car dénoncer le travail à 14 ans des jeunes c'est bien mais un rappel la droite et le ps l'ont voté en 2000(directives européeenes!à l'époque seul les deputés pcf ont votés contre(4) et se sont abstenus pour la majorité(15)
    et la scolarité obligatoire à 6 ans c'est jospin en 1998, 1999 !
    les faits sont tétus! mais des anciens comme nous ont la mémoire encore!

  43. ric hunter dit :

    @ gawell (631)

    L'article d'Agoravox est intéressant et essaie de nous pousser dans nos retranchements et de nous mettre face à une "réalité" dont on ne pourrait s'échapper ! Mais l'auteur de cet article qui feint de trouver de réelles qualités à notre candidat, ne cherche en réalité qu'à ramener "les brebis galeuses" vers le match tant attendu entre FH et NS. Cela prouve une chose : le P.S sent bien qu'il peut se faire déborder sur sa gauche et perdre sur la dernière ligne droite et la Droite s'est que face à notre candidat, leur "champion" ne tiendrait pas longtemps !
    Face à cet article, j'invite notre candidat, les cadres de la campagne, ainsi que nos économistes, à le lire afin d'y apporter les arguments permettant de démolir les affirmations (à moins que cela soit déjà fait, bien entendu !).
    Pour ma part, j'abonde dans le sens d'un commentaire fait par un membre du PG et qui trouvera toute sa place dans la VIème République, à savoir :
    - Les exilés fiscaux, n'acceptant pas de payer la taxation différentielle ou refusant de communiquer via un document officiel du pays hôte, leur impôt étranger, se verront poursuivi judiciairement lors de leur venue en France.
    - De plus, ne voulant pas participer à l'effort national et aux biens communs, il se verront supprimer tout accès aux allocations sociales (pas de remboursements par la sécu, etc...) et auront leurs droits civiques suspendus (interdiction de participer à une quelconque élection française que ce soit en tant qu'électeurs ou encore plus en tant que candidat !).
    Si vous avez des commentaires à faire à ces propositions ou bien si vous voulez la compléter, n'hésitez pas !

  44. l'hallebardier_95 dit :

    Nouvel art à la mode...
    ... comment savoir reconnaître le talent de quelqu'un pour mieux en ridiculiser les idées:
    Méthode Eric Brunet, hier, sur RMC:
    Regardez... Ecouter ici

  45. jean 76 dit :

    je vois pas ce que vient faire les camarades de la sncf, dans ce débat, les voyages finançés par l'ump ne passent pas le guichet!
    de plus demander a ce que les cheminots tirent les gréves c'est devenu mission impossible !
    pour les salariés il est possible de faire 3ou4 de gréve, chez les cheminots (roulants et postés) c'est 8h et à déclarér 48h avant! maxi sinon c'est sanction !
    je suis cheminot en fin de carriére(37ans) et avec 3ans de privé avant!
    des 3X8,des horaires décalés, travailler 25 dimanches par an, noel, 1er janvier, etc!
    c'était acceptable c'était les conditions du statut obtenu de hautes luttes!
    mais depuis 2007, le statut part en morceau et comme à la poste,l'effectif cdd ou cdi est trés nombreux!
    alors les mouvements de gréve sont plus difficile !
    un exemple le 29 fevrier un peu moins de 25% de grevistes, mais c'est mieux que chez renault ou il y a eu appel qu'a2h pour se reserver pour la semaine!
    passée sur les primes!
    au niveau national,les OS souffrent du manque de syndiqués et certaines font cavalier seule pour pas faire l'union, le pouvoir en rit et les salariés trinquent
    sans rancunes ! je vous r'envoie à la lecture de l'hd de ce jour !

  46. gp91 dit :

    @603
    ce sondage est le même que tous les autres : manque de sérieux : Dupont Aignan 0% 123 voix, Arthaud 4% 56 voix.. bonjour la rigueur scientifique. La seule chose qui peut réjouir c'est la tendance à l'augmentation. Ça monte. Mais d'ou à ou? voilà la question.

  47. sebidf dit :

    Qu'est-ce que c'est que ces sondages où je vois LePen en tête (lien quelques messages au-dessus)? En tête alors que d'autres personnes disent qu'elle est hors course pour le second tour. En tête et en même temps hors course.
    A n'y rien comprendre d'ailleurs je n'y comprends rien. soit c'est le sondage qui est complètement inutile faux, pire que les autres. Soit, l'action de Jean-Luc Mélenchon est déjà oubliée, n'a servi à rien (j'en doute mais bon) et la voilà remise en selle et prête à faire sauter un des "favoris" (encore une fois je cherche qui vote PS ou ump, je n'en vois aucun, ils se cachent) et dans ce cas le spectre du vote utile va revenir en force car quoiqu'en dise beaucoup, on ne peut se permettre un deuxième tour de manège de NS et beaucoup de gens dits de "gauche" se ruent pour ça sur FH. Combien de fois ai-je pris: je n'adhère pas du tout FH mais tout sauf NS ou LP. ou si on a LP contre NS, tu (et le fdg) seras responsable. J'espère que ces sondages sont minables, ne veulent rien dire et dans ces cas-là, on ne les montre pas car Jean-Luc Mélenchon et "l'humain d'abord" à 12% avec Le Pen 28% et FH proche d'être passé par NS, ça fait mal! Et ça a de quoi déprimer!

  48. naif dit :

    Pour le fun, ce n'est qu'un échantillon de ce que nous combattons.
    @Si le Webmestre le permet.

    J'ai lu une étude sociologique sérieuse sur l'électeur type du FN qui conclue qu'il y en a pas (on pourrait en déduire tout de même qu'on les trouvent en plus grand nombre chez les gens aisés, retraités, commerçants et artisans de genre masculin et qui ne vivent pas concrètement avec l'immigration).
    Je viens d'entendre un échantillon s'exprimer sur RMC aux "Grandes Gueules"(c'est pas ma radio mais qu'importe).
    A l'attention de ceux qui ne comprendraient pas notre position sur l'apprentissage à 14 ans proposé par le FN. ici environ à 5'. Mais la totalité vaut son pesant de cacahuètes.

  49. olivier dit :

    Le problème chez le FN c'est pas l'apprentissage, mais c'est le FN en tant que tel. Sur toutes ses propositions, économiques, politiques, éducatives, le FN n'est pas crédible c'est fini, il faut maintenant ouvrir les yeux. Si le FN n'est pas présent à l’élection présidentielle, je ne mettrai pas un morceau de PQ dans l'enveloppe. Présent ou pas ce sera un bulletin Front de Gauche.


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive