07mar 12

Persistant et pédagogue contre l’extrême-droite

Un cap est franchi

Ce billet a été lu 78 572 fois.

montpellier_641_08fev12_01Des enquêtes d’opinion qui nous sont favorables, je ne dirai rien. Je sais que les dernières donnent du courage sur le terrain. Mais je n’ai jamais construit mes raisonnements ou mon action sur une base aussi incertaine. Donc je constate, et je m’adapte. Avec le sourire. Rien de plus. Le meeting de Rouen a été de nouveau un événement de masse. Je sais maintenant que les gens qui décident de venir savent qu’ils participent à une démonstration de force et qu’ils veulent donner ce sens à leur présence personnelle.

En illustration du billet des photos prises par Stéphane Burlot lors du meeting du Front de Gauche à Montpellier le 8 février dernier. Elles montrent des visages attentifs et expressifs de participants. Et d'abord des très nombreuses femmes participantes, comme un hommage.

A Rouen, la salle était pourtant particulièrement inconfortable, toute en longueur. Les gens se sont beaucoup tassés au-delà du raisonnable vers l’avant et j’avais mal au cœur de les voir serrés comme ça et debout si longtemps. Mais on m’a dit qu’on « ne se rendait pas compte du temps ». Des milliers de gens sont restés debout car il a fallu enlever beaucoup de sièges pour faire tenir les dix mille personnes qui sont venues. Depuis la tribune on ne voyait pas au-delà des cent premiers rangs et le fond de la salle semblait aussi éloigné qu’un horizon. De la salle, au-delà des cent premiers rangs on ne voyait de nous que le dessus de nos têtes. Heureusement il y avait les écrans géants et une excellente sonorisation. Et l’ambiance ! Voilà l’extraordinaire ! De plus en plus de gens arrivent en tenue de travail pour faire la démonstration de ce que nous sommes. Une autre remarque à faire sur cette rencontre. Elle est très importante à mes yeux. J’ai eu l’impression, recoupée par plusieurs camarades que notre assemblée était très féminine. Ça collait montpellier_593_08fev12_01avec le discours ? Oui. Mais ce n’est pas cela qui me marque. Et si mon angle d’attaque contre Marine Le Pen sur la question du droit à l’avortement avait été entendu comme un signal de ralliement ?

Madame Marine Le Pen a tenu meeting à Marseille.  Elle, elle « n’éructe » pas, elle ne « tempête » pas. Elle parle de sa « voix forte », selon le Nouvel Observateur.fr. Des dizaines d’idioties ignominieuses contre les immigrés, les délinquants, et ainsi de suite sont rapportées avec un soin de notaire impartial. C’est le père qui conclut le meeting ? Le journal de Laurent Joffrin n’y voit rien à dire, ni à commenter, ni à expliquer. Le « Nouvel Observateur » n’a pas encore changé de méthode. Il n’a pas tourné. Il continue la politique criminelle de l’instrumentalisation respectueuse du Front National. Il faut que cela cesse. On ne peut admettre de laisser faire ce triste et sale boulot par des organes de presse qui se disent de gauche. Il me semble que tous ces beaux esprits n’ont pas compris ce qui s’est passé avec le discours de Le Pen à Lille. Avec l’apologie du collabo antisémite Robert Brasillach, en présence de la candidate qui n’a dit mot, un cap a été franchi. Eux-mêmes le disent : ils sont revenus à leur « fondamentaux ». Il est temps que les belles personnes se réveillent. Hallal ou casher : c’est le même abattage ! Vu ? Ceux que l’épisode « respectable » avait séduits montpellier_659_08fev12_01feraient bien de se réveiller !

Car bien sûr, sur  cette affaire les Le Pen ont réussi leur coup. Ça n’a pas traîné. Du hallal on est passé au casher comme c’était si simple de le deviner. Les rabbins se réveillent si l’on en croit « Le Monde » et se disent inquiets. Ils ont raison d’être inquiets. La stigmatisation communautaire par la dénonciation des rites alimentaires est le commencement de tous les racismes et de toutes les xénophobies. J’espère aussi qu’ils auront de la mémoire et qu’ils sauront se souvenir de qui a tenu tête et qui a laissé faire des mois durant. Comme quoi il ne suffit pas d’aller au dîner du CRIF pour être respectable et encore moins pour être une vraie sentinelle de la lutte contre l’antisémitisme. Car, n’est-ce pas leur cher Nicolas Sarkozy qui aura franchi le gué sans que madame Le Pen ait besoin d’ouvrir la bouche sur le sujet ? Un grand merci aussi aux provocateurs médiatiques et leurs « enquêtes » dans les abattoirs qui, sous couleur de leur infect « devoir d’information » qui justifie les voyeurismes les plus nauséabonds, s’autorisent à jeter des allumettes dans les poudrières pour informer du danger d’explosion. Retenez la leçon qui n’est pourtant pas neuve : ceux qui s’en montpellier_677_08fev12prennent aux musulmans du fait de leurs rites alimentaires sont des racistes, un point c’est tout.

Si je reviens sur cette histoire grotesque c’est parce qu’elle est emblématique politiquement de ce qu’est le Front National. Dès lors il faut taper sur le clou mille et une fois. Car de cette façon nous atteignons trois cibles en même temps. D’abord nous stigmatisons ceux qui pensent comme elle à droite. Nous étendons le champ de la suspicion. Le but est d’obliger la droite à se cliver. Car je sais de source sûre que nombre d’autres, à droite aussi, ne se reconnaissent pas dans ces fadaises racistes. Si nous les poussons à s’exprimer, ou au minimum à résister dans leurs rangs nous reconstruisons le cordon sanitaire autour de l’extrême-droite qui a été détricoté par les benêts médiatiques qui ont marché dans le plan dédiabolisation des Le Pen. Et cliver la droite c’est l’affaiblir ! Nous gagnons sur tous les tableaux. Deuxièmement nous réveillons tous les endormis de la lutte anti-fasciste et anti-raciste. Tous ceux-là se sont laissés gagner par la torpeur qui montpellier_274_08fev12engourdi souvent ceux qui ne se sentent plus « à la mode ». Il s’agit d’un cercle beaucoup plus large que les seuls militants politiques. Il implique des milieux sociaux extrêmement divers et des sphères d’influence très variées. C’est un nombre considérable de gens qui se mettent alors en mouvement et s’engagent dans la politique de décontamination dont nous avons besoin. Troisièmement c’est un extraordinaire outil d’éducation populaire que d’avoir ce cas pour commencer une explication de fond sur l’identité politique de chacun des camps en présence dans la lutte. Ceux qui croient qu’il y a une campagne contre Le Pen et une autre contre Sarkozy se trompent d’époque politique. C’est la même campagne. Pas seulement du fait de l’extrême-droitisation de la droite. Mais surtout du fait des contenus que nous mettons en avant. Quand on cogne contre l’anti-féminisme de Marine Le Pen, qui dirait qu’on épargne Sarkozy et les idées de droite ? Quand on cogne sur le SMIC dont elle ne veut pas, contre l’apprentissage à quatorze ans et ainsi de suite nous enfonçons le clou du programme progressiste. Son contenu s’impose alors comme une évidence d’autant plus forte que ses adversaires désignés sont vécus comme infâmes. A cette étape, l’extrême-droite est le crétin utile de la lutte anti-capitaliste. Le coin enfoncé dans le dispositif de la droite qui nous permet de la diviser. C’est le viatique qui nous permet d’introduire les thèmes de notre programme dans la matière grise de ceux que nous réveillons. Sansmontpellier_607_08fev12_01 oublier que c’est l’extrême-droite que nous finirons par avoir en face de nous dans la phase chaude des événements. Mieux vaut se préparer de longue main.

Il ne faut donc pas se contenter de penser comme des communicants pour lesquels « un coup chasse l’autre ». Notre labour se fait en profondeur. On ne passe pas d’un sujet à l’autre. Une campagne électorale à notre manière se construit comme une phrase qui elle-même se construit comme une démonstration. Notre pratique politique est une pédagogie de masse. Plus le message est compris dans toute son ampleur plus la conviction s’enracine. Et moins elle risque d’être prise à revers par une émotion ou un coup de communication des adversaires ou des concurrents. Donc on ne lâche rien contre l’extrême-droite. Et vous allez voir bien vite comment une certaine machine médiatique va se mettre en marche une nouvelle fois contre moi. Ce sera : « n’en fait-il pas trop ? », « est-ce qu’il ne donne pas  à l’extrême-droite trop d’importance » et ainsi de suite. A tous les coups des socialistes pontifiants et bouffis se donneront des airs importants de « nous, restons au-dessus de la mêlée des extrêmes » Bla bla bla ! Ce sera le moyen d’essayer de faire passer le débat sur le terrain de la forme et de l’arracher des questions de contenu où nous l’avons accroché. Regardez attentivement. Notez les noms de ceux qui signeront ces « décryptages ». Ça vous fera une belle liste de « salauds ». Je mets des guillemets pour signaler que le montpellier_679_08fev12mot est utilisé ici au sens sartrien du terme. En résumé, il s’agit des gens qui se donnent bonne conscience pour accepter les pires infamies.

Donc François Hollande propose qu’au-delà d’un million d’euros de revenu, le reste soit taxé à 75%. Voilà qui est mieux que le plan précédent du même auteur ! Car il taxait moins les revenus que ne le faisait Raffarin ou Villepin ! Mais là, ça va dans le bons sens ! C’est bien ! Ça va dans la bonne direction. On a intérêt à le répéter sur tous les tons pour retirer le tapis sous les pieds de ceux qui voudraient nous amener dans le « débat » de cour d’école pour savoir si Hollande « vous pique vos idées pour prendre vos électeurs… Pia Pia Pia » ! En fait je me réjouis surtout de l’impact médiatique de cette idée. Car la voie est ainsi ouverte à notre propre proposition, présentée depuis la parution de notre programme, celle du revenu maximum autorisé. On se souvient comment cette idée a été tantôt raillée sur le mode spirituel inimitable montpellier_696_08fev12des commentateurs à grosses cervelles : « comme Georges Marchais, on prend tout. » Lol ! lol ! lol ! dirais-je pour illustrer cette bonne et fine plaisanterie avec leurs mots ! D’autres fois les mêmes aigles de la pensée l’ont confondue avec le salaire maximum de un à vingt dans les entreprises ! De toute façon rien ne les intéressait, qui aurait demandé un effort intellectuel, à part les questions à deux balles sur le deuxième tour : « C’est-à-qui-comment-vous-allez-apporter-vos-voix-deuxième-tour-bien-obligé ? ». A présent les voici tous occupés à répéter en boucle cette idée et à jouer à se faire peur. Il est remarquable que cette idée finisse dans une discussion de niveau mental Kinder à propos de la fuite des footballeurs hors de France. Peut-on tomber plus bas ? Les riches marchent toujours à l’abri de catégories prétextes. Le gros agrarien argue du petit paysan, le nabab du CAC 40 de l’auto-entrepreneur et ainsi de suite. Mais là, à plus de un million d’euros de revenu, ça devient compliqué de trouver des comparses qui fassent un prétexte crédible ! Arrive donc à point nommé la figure du footballeur, bien sûr issu de milieu populaire, dont la citrouille est devenue un carrosse ! Foutaise ! Les footballeurs ? Ce sont bien les seuls ! Aucun rugbyman n’est concerné, aucun handballeur et ainsi de suite. Juste les footballeurs. Ça ne devrait pas être un trop grosmontpellier_697_08fev12 problème si le partage des richesses et la fin du privilège est seulement un problème pour le football professionnel. 

Et quelle énergie est consacrée à commenter le sondage qui apporte un soutien massif à cette idée. Voilà qui est parfait. Car c’est ainsi qu’avancent les idées. La preuve est faite que le pays est prêt pour passer le peigne sur la laine des puissants. Notre travail est facilité d’autant. Car, bien sûr, la mesure de François Hollande n’est ni vraiment réfléchie ni correctement insérée dans un programme cohérent. Mais ce qui manque se trouve dans notre programme. Si donc il devait réellement mettre en œuvre cette idée, la logique de situation le conduirait tout droit sur notre méthode. D’abord le droit de suite vis-à-vis de ceux qui fuient le pays pour se soustraire au fisc. Ensuite le lien à établir entre revenu maximum et salaire maximum. Nous avons fixé le rapport du maximum au minimum non pas de manière abstraite, symbolique ou punitive mais à partir d’une valeur de référence concrète et vérifiable. Puisque la Confédération européenne des syndicats propose que le salaire maximum autorisé soit de vingt fois le plus petit salaire constaté dans l’entreprise, alors le revenu montpellier_682_08fev12maximum ne peut être supérieur à vingt fois le revenu médian. Pour l’instant tout cela est trop compliqué pour les grosses cervelles. Contentons-nous de cueillir sans effort les fruits de la mode officielle. Les esprits sont marqués. Et le marqueur est dans notre sens.

Certes François Hollande a lui-même dit sur RTL mercredi 29 février que cela ne concernerait que « 3000 personnes » et ne rapporterait que « 200 à 300 millions d'euros » par an. Mais pour certains c'est déjà trop ! Voyons ce qu’en dit le football puisque c’est lui qui est en cause paraît-il ! Christophe Jallet, joueur du PSG s'est indigné : « Je n'ai braqué personne pour avoir ce que j'ai aujourd'hui ». Avec 1,2 millions d'euros de salaire annuel, il perdrait un peu. Pas tant que ça d’ailleurs et bien moins qu’avec notre programme. Mais il lui reste à apprendre que l'impôt n'est pas là pour punir qui que ce soit et qu'il ne s'applique pas qu'aux délinquants qui ont « braqué » quelqu'un. montpellier_654_08fev12_01C'est un mécanisme républicain qui apporte à l'Etat les moyens d'assurer la liberté et l'égalité des citoyens par des dépenses publiques. Jallet ferait bien de se souvenir que chaque fois qu’il est blessé en match, c’est la Sécu qui paye ses soins et que c’est très cher. Et il devrait aussi savoir que nul n’a oublié comment les footballeurs ont été exemptés de cotisations sociales sur leurs rémunérations sur les « droits de l’image ». Un peu de respect pour la collectivité ne serait pas de trop. Mais ce n'est pas le plus lourd parmi les bêtises entendues. Dans ce registre, l'intervention de Nicolas Sarkozy sur France Inter ce jeudi 1er mars est grave. Le président de la République en exercice a justifié l'exil fiscal des plus riches. Pour lui, montpellier_649_08fev12_01si vous êtes fortement taxés « il n'y a aucun intérêt à rester » en France. Le premier responsable de l'Etat encourage ainsi les riches du pays à frauder et à fuir plutôt que de s'acquitter de leur devoir de citoyens, de contribuables et de patriotes. Pour l’UMP, la fraude des riches sent bon. Mais bien sûr celle des autres doit être pourchassée.

A présent je veux publier un texte à propos de la bataille laïque. Au moment où la laïcité sert de prétexte à l’inspection des abattoirs, je crois très opportun de rappeler au bon souvenir de tous les nouveaux zélés de la laïcité qu’il y a un combat actuel à mener. Celui qui veut étendre à tout le territoire de la République les bénéfices de l’application de la loi de 1905. C’est-à-dire à la Guyane, la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, la Polynésie et l’Alsace-Moselle. Dans tous ces départements et territoires, le Concordat ou les décrets de Charles X sont encore la loi. Vous connaissez ce dossier évoqué ici à de nombreuses reprises. Vous pouvez retrouver mes textes en utilisant le moteur de recherche du blog. Nous avons relancé le débat à partir de la proposition de François Hollande d’inscrire le Concordat dans la Constitution. Dans la presse, Eddy Kaldi dans « Le Monde Diplomatique » et Henri Peña-Ruiz dans « Le Monde » ont argumenté puissamment dans notre sens. Mais la question est moins vendeuse que la viande hallal. Les amis du Concordat peuvent donc se dire « pas vu pas pris ». Je veux donc contribuer à vous mettre en alerte et à relancer une mobilisation contre une idée très néfaste. Bien sûr ce montpellier_644_08fev12_01combat permet de faire avancer l’idée inverse : l’extension de la loi de 1905 à tout le territoire et de reposer la question de l’unité et l’indivisibilité de la communauté légale. Dans cet esprit je vous propose de lire un texte venu « du terrain ».

« Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïques et contre le Concordat ». Ce texte clair et direct, dont le titre est un défi lancé aux thuriféraires d’une soi-disant Alsace grégairement regroupée sur des archaïsmes, est paru en « point de vue » sur « lemonde.fr » du 17 février dernier. Il est signé par William Gasparini, professeur des universités, Josiane Nervi-Gasparini, maître de conférences en mathématiques, Université de Strasbourg. Ce sont des balises d’alerte qui marquent la mise en mouvement de secteurs de la mouvance laïque. Elle ne fait que commencer. J’appelle à l’amplifier. Lisons donc ce texte des réfractaires. Il peut être diffusé à profit par ceux qui le souhaitent.

« Dans un article publié dans Le Monde du 10 février 2012 ("Pourquoi nous sommes Alsaciens, laïcs et pour le Concordat"), Roland Ries, sénateur-maire socialiste de Strasbourg, se revendique "concordataire" et affirme appartenir, tout comme les principaux leaders politiques alsaciens – du PS à l'UMP, en passant par le Modem et Europe-Ecologie – "à la très grande majorité des Alsaciens et Mosellans, d'obédiences religieuses diverses, laïques ou même athées, qui soutiennent le régime concordataire". Aucune enquête sérieuse ne confirme à ce jour de telles affirmations. Bien au contraire, comme partout ailleurs sur le territoire français, les pratiques religieuses se sont étiolées et la fréquentation des cours de religion dans les établissements scolaires (spécificité d'Alsace-Moselle) ont considérablement diminué.

Comme de nombreux Alsaciens, nous pensons qu'il faut en finir avec le Concordat d'Alsace-Moselle, régime napoléonien dépassé, à l'opposé d'une conception républicaine et laïque de la France. Contrairement à une vision compassionnelle et erronée de la "société alsacienne", le Concordat n'assure pas le "vivre-ensemble" mais crée les conditions d'une séparation communautaire organisée entre les religions elles-mêmes (en excluant tout autre culte que les quatre cultes reconnus) et par ailleurs entre les croyants et les agnostiques ou les athées. Loi de concorde, la loi de 1905 garantit au contraire, en séparant les Eglises et l'Etat, la liberté de conscience et par conséquent celle de culte. Cette loi de liberté qui doit s'appliquer partout sur le territoire français rappelle que la République ne reconnaît ni ne salarie aucun culte en application des deux principes fondamentaux que sont l'égalité entre les citoyens et l'universalité de la dépense publique.

Le régime concordataire est en contradiction flagrante avec ces deux principes. D'une part, seuls quatre cultes (catholique, protestants réformé et luthérien, israélite) sont reconnus. D'autre part, le Concordat a un coût très élevé pour le budget de l'Etat : plus de 50 millions d'euros ont été dépensés en 2011 pour rémunérer les 1 400 ministres des cultes alors même que, depuis 2007, le gouvernement a supprimé 65 000 postes dans l'Education nationale. Pour le seul Bas-Rhin, plus de 400 postes d'enseignants seront supprimés à la rentrée 2012. L'argent public doit financer les services publics qui sont notre bien commun (école, hôpital, crèches, services sociaux, etc.) et non les cultes qui relèvent des pratiques privées. Il est paradoxal que ceux qui défendent le Concordat suppriment dans le même temps des postes dans la fonction publique d'éducation ou de la santé au nom d'une supposée gestion rationnelle des fonds publics (sous l'effet de la révision générale des politiques publiques). Outre le régime concordataire, le statut scolaire local (lois Falloux de 1850) est toujours en vigueur dans les établissements scolaires, instaurant l'enseignement religieux obligatoire à l'Ecole et la prise en charge par l'Etat des salaires des "enseignants de religion", prélevés sur les deniers publics de la totalité des citoyens français.

Les tenants du régime concordataire brouillent le débat et cultivent l'amalgame entre le Concordat et le droit social local pour créer des inquiétudes infondées auprès des Alsaciens et Mosellans. Hérité de la période allemande, ce droit local en matière de sécurité sociale est favorable aux salariés d'Alsace-Moselle qui en assument d'ailleurs la charge financière supplémentaire. Nous considérons que c'est là un modèle dont nous pourrions nous inspirer pour l'étendre aux autres départements suivant le principe d'alignement des droits sociaux par le haut. Nous, Alsaciens venant d'horizons sociaux, culturels, religieux et philosophiques très divers, attachés à notre patrimoine culturel hérité des Lumières et de la Révolution de 1789, affirmons que la laïcité est le socle de tout projet d'émancipation citoyenne. Celle-ci n'est pas la guerre aux religions, bien au contraire elle met fin aux conflits religieux et aux surenchères communautaires. En toute rationalité, on ne peut se réclamer de la loi de 1905 et soutenir simultanément l'exception concordataire. »


755 commentaires à “Un cap est franchi”

Pages : « 15 6 7 8 9 [10] 11 12 13 14 1516 »

  1. 451
    sergio dit:

    @ Alain 44 - 443
    Bien sûr, et c'est pourquoi il peut s'avérer très très efficace que Jean-Luc débatte avec un centriste démocrate-chrétien (ex secrétaire perso de Lecanuet-CDS) et soc-lib (un des moins mauvais ministres de l'éducation nationale !).
    1) Lui au moins ne se dégonfle pas devant la proposition de débat avec le FdG comme Sarko et Hollande.
    2) en débattant il reconnaît la valeur politique de son adversaire, le FdG, et amplifie notre audience.
    3) Il permet à Mélenchon de démontrer la vacuité d'un programme soc-libéral et de faire d'une pierre deux coups (contre lui Bayrou et contre le PS).
    4) et d'expliquer la logique imparable de "L'Humain d'abord !" et son contenu réellement humaniste, optimiste et libérateur, créateur d'une nouvelle République et porteur d'une espérance universelle.
    C'est tout bénéf et en plus il n'est pas tordu comme les médiacrates ou les bobos. on peut lui reprocher ses idées (libéral tempéré) mais pas sa personnalité (droiture donc antisarkozyste, anti-UMP et anti-chiraquien). Je le trouve personnellement beaucoup moins "planche pourrie" que beaucoup d'autres que je ne préfère ne pas citer et qui se disent de gauche.

  2. 452
    naif dit:

    Jean-Philippe (355) PS honnête
    Je devrais pas le dire par chez vous mais j'avoue : il y a des côtés que j'aime bien aiusi en Nicolas Dupont-Aignant, François Hollande et François Bayrou.

    Tout le problème est là. Bien aimer quelqu'un qui propose des actions en rupture avec l'idée qu'ils se font de l'économie et ne pas être en rupture avec ce même système économique est ubuesque. Ils ne pourront pas le faire et ne le feront pas. Ce ne sont que des paroles ou des réactions "attrape-tout" qui jouent sur l'émotion et la logique populiste. A leur niveau ce n'est pas de la naïveté.
    Un cycliste qui proposerait d'atteindre la vitesse de 200 km/h en changeant simplement la chaine ou le dérailleur n'y parviendrait pas car il faudrait toujours pédaler. il lui faut absolument sortir du paradigme du vélo. Soit il prends une moto ou autres véhicules mais il ne reste pas sur le vélo. C'est une révolution on passe du vélo au véhicule motorisé. Métaphore limite mais imagée.

  3. 453
    JOINVILLE dit:

    @Invisible n°189
    "Un athée se soucie-t-il de la "consécration" de la viande qu'il consomme ? Je ne crois pas."

    Oui, moi. Parce que je considère que c'est une manière de résister à la religion. Il est temps que les athées se manifestent et affirment leur identité et leur existence.
    Chaque athée est libre de faire ce qu'il veut, mais si pour lui une petite concession n'a aucune importance, qu'il sache qu'elle en a beaucoup pour la religion.

  4. 454
    jean ai marre dit:

    Au sujet d'infos à faire véhiculer :
    @ [Edit webmestre : Tout ce que vous avez écrit sur ce blog depuis votre arrivée hier soir provient du site "syti", poubelle conspirationniste de la pire espèce qui propage les fantasmes les plus éculés. Quelques naïf ici vous on applaudi. Ce n'est pas mon cas. Toutes vos contributions de la même veine ont été effacées et vous n'êtes plus le bienvenu sur ce blog.]

    C'est pour cela que j'avais une pensée particulière pour vous.
    Je vous renouvelle mon encouragement.

  5. 455
    carlo dit:

    @ ghc
    Je ne comprends absolument pas votre réaction. Jean-Luc Mélenchon a proposé -et c’est tout à fait normal- une réforme du système fiscal. Après quoi, FH lui-même -et c’est heureux- a annoncé une tranche à 75%.
    Comment peut-on se désintéresser de l’impôt alors qu’il faut bien financer les dépenses, de l’Etat, notamment ses dépenses sociales? Par ailleurs, l’impôt est un facteur de justice sociale. C’est pourquoi Jean-Luc Mélenchon propose à la fois une tranche à 100% et un plus grand nombre de tranches.
    Mes calculs sont simplement destinés à montrer ce à quoi pourrait éventuellement aboutir une telle réforme, sachant qu’il me fallait bien imaginer certains principes, Jean-Luc Mélenchon n’étant pas entré -et il n’a pas le faire- dans le détail de sa réforme. Je précise que Jean-Luc Mélenchon a lui-même été très technique à Rouen, lorsqu’il a critiqué le projet de FH, lequel introduit une rupture dans la progressivité de l’impôt (d’où l’idée des 14 tranches).

  6. 456
    sergio dit:

    dernier post - rassurez-vous @ wm -
    @ alain44- 443
    J'ai été incomplet dans mon soutien pour un débat Mélenchon/Bayrou. Excuse-moi.
    Bien sûr Bayrou est un homme de droite, modéré mais de droite comme tous les centristes. Ensuite et de ce fait j'aurais dû augmenter le champ politique qu'offrirait ce débat à Jean-Luc et au FdG.
    Ce n'est pas seulement l'illusion centriste "ni droite ni gauche" qui serait détruite mais les illusions libérales tout court. Je me suis donc limité à tort au courant droitier hégémonique dans le PS et au modem dans mon dernier post. Mais en attaquant l'acceptation de la libre concurrence, de la Finance toute-puissante et de l'atlantisme, son bras armé, comme le font JL et le FdG, on attaque bien évidemment les dogmes de la droite.
    Tout bénef pour nous. Je comprends ceci dit tout à fait ton expression "planche pourrie" appliquée aux illusionnistes du centre, elle est bien justifiée, même pour Bayrou. Elle vise cependant un aspect hypocrite et corrompu qui irait mieux avec des Sarko, Valls, Rocard, Guéant, Woerth, Aphatie, BHL ou Morin qu'avec lui, non ?

  7. 457
    jorie dit:

    Webmestre:j'ai pas pu passermon message, et j'attends tjrs votre mail pour les coordonnées.

    [Edit webmestre : Ce n'est pas "mon" mail ! Vous devez quand même bien imaginer qu'il s'agit d'un système automatique... Et comme vous avez mal orthographié votre adresse mail, le message de validation a été envoyé (puisque vous apparaissiez alors comme un nouveau visiteur) et n'est jamais arrivé. A ce propos, si vous pouviez faire l'effort de détacher vos mots, cela simplifierait considérable la lecture de vos commentaires]

    Alors je recommence ici. Nouvelle propagande média: selon eux, la campagne n'est pas intéressante, parce que très peu parlent des vrais problèmes des gens et aussi de la politique extérieure. Mélenchon, au fur et à mesure de ses interventions a martelé partout son projet social, et dessiné le cadre géopolitique de sa vision. Mais personne ne "relaye". Donc, il serait intéressant d'appuyer un peu là dessus dans ses interventions médiatiques. Son sens de l'histoire et de la position de la France dans le monde est un enjeu de crédibilité majeur. Moi j'ai retenu que la France était "forte", n'avait rien à craindre et qu'elle devait axer son rôle sur la coopération au lieu de la concurrence. Secondo, qu'elle avait un rôle radical de "lumières" à jouer sur l'Europe. Ensuite, qu'il était vital pour elle de s'ouvrir au bassin méditerranéen (sur le plan humain,culturel, politique et économique biensûr). Lecoeur de cible de la définanciarisation l'éloigne de la philosophie économique anglo saxonne. Sortie del'OTAN et des guerres du pétrole. Quid de l'état palestinien, comment combattre l'extrême droite israélienne qui prépare une guerre en Iran avec les USA ? comment lutter contre le pouvoir iranien, syrien, comment faire pressiession sur la Russie et la Chine, sachant que la Russie approvisionnel'europe en gaz et que la Chine nous inonde de produits anti écologiques et anti sociaux alors qu'elle ferait mieux de développer son marché intérieur. Je sais que Mélenchon pourrait développer tout ça et ouvrir des chemins "pragmatiques" et intelligents.

  8. 458
    Michel Berdagué dit:

    Pour les calculateurs/compta et fiscalistes et Inséeistes de nous faire un p'tit tableau aux p'tits oignons comparant les différents impôts directs et indirects avec les taxes locales et fonciéres et charges avec taxes jusqu'à Taxes sur les Taxes ou autres sublimes trouvailles des factures ERDF et autres GDF/SUEZ privés, tableaux comparatifs avec schémas orthonormés des lourds impôts actuels des riches et des pauvres ET de voir regarder la Lumière l'air respirable des Impôts à payer avec tous nos Pôles Publics à créer et recréer EDF et GDF, EAU,Ecoles,Santé Finances et Banques Publiques pour les activités dans la Planification écologique...et tout ça dans la joie à payer pour qq chose de concret de création pour un Avenir.Investissons les ordis Camarades pour nos calculs libérateurs non culpabilisant, " MAIS qui va payer ?... les banques privées et les riches qui se sont goinfrés à s'exploser la panse, c'est quand même facile : on comprend que le Valls en bafouille...
    Citoyenne 21,c'est vrai qu'un débat Mélenchon /Bayrou serait des plus performants avant le premier tour,avec programmes sur table,et de littéraires n'ayant pas les mêmes approches concernant les Lumières.
    Vive la Révolution Française et la Liberté de conscience.

  9. 459
    ETIENNE dit:

    @ tous
    ce matin je vais faire mes courses dans mon petit village de Camargue et je n'ai rencontré que des gens qui vont voter pour Mélenchon ou qui hésitent encore un peu...
    Que se passe t'il donc?

  10. 460
    Jean-François91 dit:

    "Armons-nous en pensée"... en utilisant aussi les outils que d'autres militants ont créés !
    La Fondation Copernic a édité l'automne dernier un petit livre qui explique tout (ou presque) sur les vraies réformes nécessaires des impôts :
    Un impôt juste pour une société juste Vincent Drezet et Christiane Marty (coord.), Gérard Gourguechon, Jean-Marie Harribey, Pierre Khalfa, Stéphanie Treillet.
    Collection "Les Notes et Documents de la Fondation Copernic", Syllepse, septembre 2011, 144 p., 7€.

  11. 461
    adeheurtaumont dit:

    Ne vous laissez pas déborder par ceux qui ne veulent pas du débat sur la fiscalité. [...]

    [Edit webmestre : Je suis bien d'accord avec vous ! Sauf sur une chose. Ce débat n'a strictement aucune raison de se tenir ici. Ce blog n'est pas un forum et ne se prête pas aux discussions interminables...]

  12. 462
    jean ai marre dit:

    @ 401 gabriela
    Je suis pour un débat avec Bayrou, si on le propose aux médias, il pourrait accepter je crois, et, fait que je constante avec une certaine surprise, plusieurs qu'on voté Bayrou sont prêts à voter Jean-Luc Mélenchon.
    @ 406 citoyenne21
    J'aimerais bien moi aussi un débat Mélenchon/Bayrou puisque celui-ci affirme qu'il ne se présente pas pour le pouvoir et qu'il place la morale au dessus des objectifs politiques

    Le débat pour la refondation républicaine est colossal. Il faut mettre solidement en place les fondations de la nouvelle République,et bâtir sur ce socle un nouvel ensemble, démocratique, social, culturel, pour créer une dynamique qui nous sortira de la crise que l'Europe et le monde connaissent.
    L e débat entre Jean-Luc et quiconque portera sur cet axiome. Croyez vous que les opposants vont nous offrir de pouvoir parler de telles perspectives ? Qu'ils vont nous laisser argumenter et développer ?
    Et surtout, vous en demandez beaucoup à Jean-Luc, nous aussi on peut...

  13. 463
    ghc dit:

    La question n'est pas taboue et vous n'êtes que quelques uns à nous bassiner, Jean-Luc Mélenchon ne vous attend pas pour expliquer à qui veut la situation budgétaire passée et future. Nous avons l'immense plaisir de lui faire confiance, Pas vous? Merci Etienne 464. C'est cela l'important, l'humain d'abord.

  14. 464
    adeheurtaumont dit:

    ghc
    je suis d'accord avec toi, et je suis sur que Jean-Luc sait comment ça s'articule, ce n'est pas le problème, mais nous aussi sur le terrain nous argumentons auprès des indécis, des "ceux qui votent encore H" et j'aimerais vraiment qu'on ne me ressorte pas à la figure l'approximation de cette mesure parce qu'en fait nous n'en savons rien.
    J'ai, comme militant, besoin d'infos pour ne pas être obligé de répondre un juste "fais confiance" et c'est justement parce que cette campagne est éducative qu'il ne faut rien lâcher de notre argumentation.
    Peut-être convient-il de rappeller simplement que cette mesure de salaire maximum de 360 000 euros ne touche que 0,05% de la population et que point besoin de s'apesentir de cette question... Aprés tout ! et que les 14 tranches, on s'en fout parce que la masse sera dans les 13 premières dans lesquelles l'impôt devrait être + indolore... mais alors quid des 13 premières tranches...?
    Dès que nous aurons le détail de ces 14 tranches on arrêtera ce débat. c'est tout...

    [Edit webmestre : Non, non ! Le débat est déjà arrêté... Ce n'est pas le lieu !]

  15. 465
    jnsp dit:

    451 @ghc
    Sur l'immense majorité qui sont des smicards et des précaires, Il y a beaucoup de gens qui ne sont ni smicards ni précaires qui votent Jean-Luc Mélenchon. Votre discours est diviseur, ce n'est pas là dessus qu'on peut construire quelque chose.
    Se poser des questions sur la fiscalité c'est se poser la question des moyens qui à mon avis n'est pas intéressante.
    À mon avis, la solution n'est pas seulement là. Elle est du côté de la création monétaire par l'état pour ce qui concerne les dépense socialement utiles et les investissements.
    La fiscalité ne donnera pas grand chose par rapport aux besoins puisque globalement dans un smic 60 à 70% partent en taxes diverses donc la marge de manœuvre est très faible à ce niveau là même en imposant un max les gros revenus.
    C'est d'ailleurs pour cela que après la soit disant concurrence libre et non faussée l'autre article de foi des traités européens est l'impossibilité pour l'état de se financer par la banque centrale.
    Pour ce qui concerne Bayrou, son intervention sur Airbus,Tgv,Ariane où il souligne que tout ça c'est une création étatique était quand même intéressante.
    En attendant une fiscalité européenne ou mondiale (c'est pas pour bientôt) la solution c'est la création monétaire par les états.
    Pour ce qui concerne la taxe sur les expatriés, vous oubliez qu'il est toujours possible de prendre une autre nationalité, malheureusement, c'est d'ailleurs ce que font de nombreux américains.

  16. 466
    l'hallebardier_95 dit:

    Merci @436_lepierrot et @456_TABOU
    "La peur Mélenchon"
    Analyse pertinente et commentaires sur la grande peur qui étreint les deux candidats UMP/PS à la présidentielle par Rep459 ce jour sur Agoravox peut aussi s'écouter en mp3.

  17. 467
    Rom' dit:

    J'espère que des proches de Jean Luc liront cette information (j'espère d'ailleurs que Jean Luc et le FdG le savent déjà !)
    Lors du meeting de Rouen du 6 mars, j'y étais, mon père était à une retransmission en direct à St Pierre des Corps, ville jouxtant Tours, dans une petite salle avec 150-200 personnes. St Pierre est connue comme fief communiste de longue date, certes, mais ce soir là, l'assemblée représentait vraiment la France entière ! Quelques communistes et membres du FdG étaient évidemment présent ; mais y étaient surtout des personnes libres, n'appartenant et ne s'enfermant dans aucun parti politique, avec comme seul objectif et venant découvrir, soutenir et confirmer tout l'espoir que peut leur apporter cette objectif : changer les choses !
    Le FdG va créer cette révolution tant et tant attendue depuis de si longues années !
    A la fin de notre conversation au téléphone, mon père m'a dit que l'ambiance dans cette petite salle était plus que paisible, où chacun exprimait son espoir avec sérénité et tous allait dans le même sens. Il conclut l'échange en m'annonçant la phrase qui revenait sans cesse : " Seul le changement rassemble les Français..."
    Courage et intelligence du cœur font de nos idées des idéaux !

  18. 468
    sebidf dit:

    Entièrement d'accord avec beaucoup, qu'il est pénible de voir le vol des idées par d'autres partis (et de gauche) pour ne citer personne. Je sais je me répète mais si les gens ne prennent pas la peine d'aller au delà de TF1 ou FR2 ou écoutent seulement France.... ou ne lisent que les grands médias, ce sera dur.
    Néanmoins, l'espoir est là, chaque jour, de nombreuses voix arrivent, de nouvelles intentions, le séisme va être terrible.

  19. 469
    Menjine dit:

    Un programme politique par un candidat c'est un programme politique, ce n'est pas des tables de calcul de toutes les situations possibles, arrêtez ce débat vétilleux et improductif. On en est encore à pousser pour qu'enfin l'Insurrection civique advienne. On se met debout et on ne se met pas à compter sous par sous. Cela enquiquine le monde, ne sert à rien, l'administration exécutera ce que le nouveau président de la sixième République Sociale lui commandera de calculer. On a compris le système et c'est cela qu'il faut paire passer.

  20. 470
    Vincent Nonnenmacher dit:

    N'y aurait-il pas une excellente démonstration par l'exemple de la logique folle de l'Europe néolibérale, de l'inanité de l'approche des lib-soc, comme notre PS et de l'évasion fiscale fatale à ne économie en suivant l'idée d'une blogueuse Grecque qui rêve de voir Jean-Luc Mélenchon faire ne visite en Grèce ?

    Sachant que la séquence politique des élections en Grèce, sans cesse retardée pourrait bien être en phase avec le premier tour, il y aurait de quoi donner la un coup de pouce à un horizon d'ouverture méditerranéen et à l'utilité de l'idée de révolution citoyenne, comme méthode de solution aux problèmes actuels.

  21. 471
    carlo dit:

    @ ghc
    "Jean-Luc Mélenchon ne vous attend pas pour expliquer à qui veut la situation budgétaire passée et future."
    Ai-je jamais prétendu le contraire? Jean-Luc Mélenchon a énoncé des principes et nous sommes quelques uns à essayer de comprendre comment pourrait fonctionner un tel système, ne serait-ce que pour pouvoir l'expliquer à d'autres.
    Nous avons l'immense plaisir de lui faire confiance. Pas vous?
    Faire confiance ne dispense pas de chercher à comprendre et ne permet certainement pas de convaincre les autres. n'est-ce pas votre but?
    C'est cela l'important, l'humain d'abord.
    L'humain, c'est aussi ses conditions matérielles d'existence; Je vous l'ai déjà dit: pour financer les services publics et les dépenses sociales de l'Etat, il faut bien lever des impôts et, de préférence des impôts justes.

  22. 472
    Vylsain dit:

    Eric Brunet qui parle de Mélenchon comme le meilleur homme politique de l'après guerre, c'est toujours ça de pris et si même la droite le reconnaît...
    En tout cas, je suis pressé de voir l'émission "Salut les terriens" de Samedi.

  23. 473
    Omar dit:

    Bonjour à tous.
    je ne veux pas doucher les espoirs suscités par l'article d'Agora-vox, mais cette info n'est pas vérifiable, elle est apportée sans aucune preuve, et si je ne soupçonne pas l'auteur de nous baratiner, pour autant, je préfèrerais une confirmation...je veux dire par là que comme le dit l'auteur lui-même dans une réponse à un commentaire : "qu'il ne s'agit pas de s'endormir sur des lauriers quoi n'ont pas encore été cueillis"...
    Bien à vous tous.

  24. 474
    Poncet dit:

    AMBM (417) : c'est formidable, oui, mais c'était déjà le cas avec Nicolas Sarkozy. Ce qui l'est encore plus c'est que ce qu'il dit est vraiment intelligent.
    Nicolas Sarkozy, habile manipulateur, sollicite la paresse intellectuelle pour abrutir. Jean-Luc Mélenchon sollicite l'intelligence.
    (c'est il me semble, soit dit en passant, la meilleure pédagogie : celle qui ne donne pas de leçons).

  25. 475
    nath35 dit:

    A ceux qui voudrait entendre nos deux auteurs Alexis Corbière et Laurent Mafféis ce soir en direct sur placeaupeuple 19h.

  26. 476
    Maria dit:

    Le partage des richesses se fait par plusieurs outils parmi lesquelles la fiscalité. Il n'y a rien de plus normal que certains des partageux s'y intéressent, aussi vivement que d'autres s’intéressent a la planification écologique ou a la constituante. La seule raison pour s'abstenir serait le "hors sujet", mais il se trouve que le billet de M. Mélenchon traite de la fameuse'tranche a 75% du FH". Alors? Si on n'aime pas les calculs on est bien libre de ne pas lire ces postes. N'est pas? En plus il est tellement facile de les reconnaître de première vue.

  27. 477
    Poncet dit:

    Omar (492) tu as raison, mais mon analyse (439) aboutit au même résultat. Je ne l'ai pas écrit de façon aussi catégorique mais je pense que ce chiffre est très crédible.

  28. 478
    Chris68 dit:

    Bayrou de temps en temps à la télévision.... quel mauvais feuilleton (on n y comprend rien, tout ce qu'il faut pour dégoûter les gens de la politique), par contre quel excellent moyen pour s endormir!
    Résistance !

  29. 479
    Antraigues dit:

    Jean Luc Mélenchon, bien compris votre position concernant la lutte contre le FN, et comme vous êtes une "tête dure", (et c'est pourquoi on vous aime), nous ne chercherons pas à vous faire changer d'avis. Mais nous sommes quelques uns à penser que, loin d'abandonner la lutte - au combien indispensable - contre les Le Pen, il serait à la longue contre productif de se concentrer uniquement sur ce thème, au risque de se laisser marginaliser. C'est pourquoi un débat franc et courtois vous opposant à Bayrou serait une excellente démonstration ? Cela permettrait de ne plus laisser classer le FdG parmi les "extrèmes".

  30. 480
    Pierre34 dit:

    @Lilly54

    Attention ! cette émission de RMC accueille des gens qui, sans fond politique, tente de détruire l'image de Jean-Luc Mélenchon.

  31. 481
    Michel Berdagué dit:

    A ceux qui nous inondent de calculs. Bien sûr le Programme avec ces impôts directs du au-dessus de 360 000 on prend tout et que l'existence des 14 tranches est des plus honnêtes et très lissée donc plus juste et progressif,,je ne suis pas contre l'impôt sur le revenu mais de le mettre en relation avec les indirects et taxes multiples qui nous envahissent et aux dires des droites et extrêmes ça passe tout seul ni vu ni connu qqs cts par là et des euro par ci ça fait un sacré magot pour que les riches continuent à s'enrichir au détriment des plus de 99,99% qui payent tout en proportion.
    Donc un rappel avec un tableau des impots directs et tous les impôts indirects dans cette société de fin de règne en le mettant en regard avec les impôts directs et les %,dépendants de produits de vie,nourriture etc a minima pour un % plus grand pour certains produits de TVA dans une Sixième République après Constituante en Révolution Citoyenne dans la Planification écologique serait des plus utiles et très en citoyenneté c'est quand même pas tabou ces directs et indirects et taxes multiples,l'INSEE pourrait faire tous ces calculs des Impôts actuels mis en regard avec les Impots dans la Sixième Citoyenne.Très démocratique et pleins d'enseignement!

  32. 482
    Patrice C. dit:

    Bonjour,
    je viens de faire changer d'avis à un collégue qui voulait voter Eva Joly, il va aussi en parler à se femme qui ne voulait pas voter.
    2 voix de plus.

  33. 483
    Lilly54 dit:

    A Pierre 34
    Bien sûr. Pas naïve. Mais laissons les parler. On sait qu'ils sont là pour le descendre. Mais ils se le prendront comme un boomerang.

  34. 484
    daniel martin dit:

    A tous les inquiets des sondages : j'ai trouve le lien un peu plus haut et l'article est un peu long pour en faire un extrait
    Néanmoins je résume : le 14 février, il y donc presque un mois, la DCRI (qui comprend en son sein les anciens RG) a communiqué au services du ministère de l'intérieur le résultat d'un sondage (un vrai celui la) et tenez-vous bien, Jean-Luc Mélenchon recueillait alors 13%. Vous avez bien lu treize pourcent ! Et aujourd'hui ?
    L'espoir est là, et rien ne nous arrêtera, nous sommes le peuple, nous sommes les plus nombreux et nous crions notre appel : l humain d'abord !

  35. 485
    thierryjay93 dit:

    @ jnsp 485
    La haute administration, par définition, est animée par des hauts fonctionnaires qui se doivent être les serviteurs, non zélés, de l'Etat. Ils n'ont d'autres missions que de servir la République. Auprès de leur hierarchie ministérielle, ils peuvent alimenter de manière confidentielle notes d'analyse et d'information pouvant avoir valeur de mise en garde ou d'alerte sur des points précis.
    Mais en aucun cas, ils n'ont à jouer le rôle de contrepouvoir.
    Les contrepouvoirs doivent absolument exister de manière institutionnelle, ils sont nécessaire et consubstantielle au bon fonctionnement démocratique de nos institutions. C'est ainsi que le Parlement doit exercer ce rôle mais aussi des Institutions dotées de moyens juridiques, financiers et indépendants comme feu le Halde ou l'actuel CSA, mais avec des modalités de nominations incontestables avalisées par le Parlement.

  36. 486
    MichelP dit:

    M.Brunet, de RMC, le pauvre homme, va pouvoir chercher du boulot...

  37. 487
    cultive ton jardin dit:

    "Osons la Bio" est une campagne que mènent conjointement plusieurs associations, la FNAB (Fédération nationale de l'Agriculture Biologique) Bio-Consommacteurs et Terre de liens, auprès des candidats à l'élection présidentielle et du public. Il y a une pétition à signer (porter à 20% la part de l'agriculture biologique entre autres).
    Jean-Luc Mélenchon souhaite que les paysans produisent plus sain, et que les ouvriers soient assez payés pour pouvoir profiter de cette nourriture plus saine qui ne doit pas être réservée à ceux qui en ont les moyens. C'est le moment de soutenir cette initiative individuellement et de s'y associer collectivement.

  38. 488
    gabriela dit:

    405Alex
    "le problème c'est le banquier". Non, le problème c'est la propriété privée des moyens de production qui produit entre autres le phénomène d’accumulation effrénée du capital

    Bien pour vote lecture marxiste, mais Marx disait aussi que la concentration du grand capital par le biais de la finance produirait le phénomène de concentration de ce capital et prévoyait la perte progressive des propriétaires individuel des moyens de production locales pour aboutir à une propriété financière qui concentrerait la richesse dans les mains des corporations financières. Le point fût aussi abordé par Lenine dans "Impérialisme, phase supérieure du capitalisme". Aujourd'hui ce sont les grand fonds d’investissement les grands propriétaires des moyens de production, c'est ça la "financiarisation" de la production. Donc, on est pile dans ce que Marx prévoyait.
    Quand Jean Luc dit "le banquier", il a tout à fait raison si on va au bout du raisonnement. En espagnol nous avos un mot pour désigner le travailleur de la banque "bancario", et une autre pour le propriétaire de la banque "banquero". Très souvent les "bancarios" sont pour le vote de gauche, de changement du système puisqu'ils sont les mieux placés pour comprendre l’enjeu des choix de société, c eux qui sont dedans le système sont les mieux placés pour comprendre toute la perversion et la dangerosité de la folie cumulatrice de la finance.

  39. 489
    Michel Berdagué dit:

    DCRI -RG/DST. Pour une fois que je calcule! bon si on est d'accord que les sondages sont des pourris et mériteraient une sacrée plainte en Justice pour escroquerie et manipulations abjectes anti-démocratiques,pire car se réclamant scientifique honnête démocratique et grave républicaine,ça ne doit-être pas celle de notre Révolution et encore moins des Lumières. Beaucoup aussi auront compris le changement d'attitude de certains journalistes, certes les habitudes sont telles que la lecture de Marx/Engels serait du meilleur effet pour les mettre à niveau.

  40. 490
    nath35 dit:

    Et oui jnsp tu dis qu'être fauché c'est se faire berner plus facilement. Je fais donc des raccourcis moi aussi.
    Sinon repasse toi la video, si mes souvenirs sont bons le journaliste envisageait une sorte de "fronde ou grève du zèle" des fonctionnaires, du haut fonctionnaire.
    En tout cas c'est une phrase totalement sortie de son contexte. Plutôt faite pour polémiquer, non.
    Si tu veux travailler dans la précision certain sujet, il y a placeaupeuple, onglet militer, sinon un forum. Le Front de gauche offre une base de travail inespérée, aux citoyens de s'en empararer, proposer. La VIeme ne sera pas décrétée en un jour et ni toi ni moi ne savons ce qu'il en sortira. En tout cas Jean Luc n'a pas tout écrit au millimètre !
    A l'impossible nul n'est tenu.

  41. 491
    Jean-Luc T dit:

    @ daniel martin 511
    Tout ce qui peut nous donner du beaume au coeur est le bienvenu, mais je me souviens qu'en 68 déjà, les RG étaient les plus mauvais sondeurs qui soient. Ne comptons que sur nous et nos propres forces. D'autant que ce "sondage" n'a rien d'officiel puisque c'est l'homme qui a vu l'homme qui a vu... qui le dit !
    Le prochain cap dans les esprits sera notre nombre à la Bastille le 18 mars. Parce que personne ne pourra rivaliser avec nous et les médias ne pourront plus se taire, ça craque déjà.

  42. 492
    sergio dit:

    @Chris68 -500
    Eh bien il n'y aura pas de débat Mélenchon-Bayrou, puisque le Béarnais t'endort. Préférons-lui Juppé dans ce cas face à Mélenchon.
    1) Cela crédibilisera Jean-Luc et tout le FdG montant.
    2) la valeur politique et morale de Juppé permettra un débat séreux sans petites phrases parasites contre-productives. Le débat y gagnera en qualité et en hauteur. Il portera chez les genres sincères et hésitants, perdus et écoeurés du Sarkozysme ou par les deux siamois, même s'ils commencent à se distinguer grâce à l'extrême-droitisation du clan sarko perdu et de plus en plus isolé..
    3) Ce brillant Landais, lui aussi littéraire comme Jean-Luc et Bayrou, est honnête intellectuellement et représentatif du parti et du bilan très négatifs et dangereux pour l'avenir, celui de l'UMP. Il ne pourra qu'offrir un vrai débat de fond face à JL qui permettra à ce dernier de se démarquer une bonne fois pour tous du régime semi-monarchique de la Ve rép., du capitalisme financier qui asphyxie et ruine notre économie et asservit tous les peuples. JL pourra rappeler la force d'une France sortie de'l'OTAN, solidaire du non-alignement gaulliste face aux blocs impérialistes (OTAN/Russie/Chine/E.-U./Israël) et la nécessité de rompre avec le financiarisme et les diktats des Banques contre les économies réelles utiles aux pays d'une zone. Y a de quoi faire !

  43. 493
    Antraigues dit:

    @ daniel martin 511
    Je suppose que vous faites référence à cet article encourageant paru aujourd'hui sur agoravox et intitulé "La grande peur Mélenchon". A lire en effet.

    @sergio 525
    "La valeur politique et morale de Juppé..."
    Vous êtes sûr qu'on parle du même ?

  44. 494
    Houy Fabien dit:

    Je suis entièrement d'accord avec tout ce qui Mr Mélenchon. Seulement j'ai un avis qui diverge à propos de la religion. Je sais que cette polémique à propos du hallal ou du casher est une polémique nauséabonde visant a mettre dans la tête des gens que ceux qui pratique ce style d'abattage sont des " sauvages" j'utilise ce terme car je l'entends autour de moi de la part des esprits bien pensant qui me donnent envie de vomir. Seulement voila, j'ai un avis très arrêté à propos de la religion. Pour moi, quelles que soit la religion, elle n'a pas sa place dans la sphère publique, a aucun.endroit. Je pars du principe que lorsque l'on croit en dieu on est pas totalement libre car tenu par des dogmes et non des démonstrations. Je sais que nombre d'entre vous ne seront pas d'accord avec moi. Je ne sais pas si cette affaire du hallal est fondée, mais moi je ne vois pas pourquoi je devrais manger une viande hallal ou casher encore une fois dans un souci de laïcité. Dommage que la religion catholique n'ai pas elle aussi une méthode abattage bien spécifique car cela m'aurait fait plaisir de taper dessus aussi. Il est difficile de'exprimer sur le sujet car très vite on est pris pour un raciste ce que je ne suis absolument pas. Alors question, suis je un raciste de penser comme cela?

  45. 495
    Blanche de Marseille dit:

    Merci à Mélopée qui a permis de vous écouter Monsieur Mélenchon, de même j'ai téléchargé vôtre programme bien que j'en connaisse les grandes lignes à force de vous suivre. Le Front de Gauche prends de plus en plus de force et quel que soit le nouveau président élu, je compte bien, comme tous ceux et celles qui vous suivent, que sa marche (FdG) continue sa route vers cette 6ème République (dont je ne comprenais pas le sens au début et j'y étais hostile) La 5ème République est dépassée !

  46. 496
    Douar dit:

    Bravo ! Vous nous donnez de l'espoir ainsi que du "peps" à la politique actuelle. J'ai 22 ans, et le sentiment d'avoir enfin trouvé une vraie famille politique.
    Le 18 mars, ensemble à la Bastille pour ce début de campagne. Je fais le déplacement spécialement depuis Bordeaux, si ça c'est pas du soutien !
    Merci.

  47. 497
    Michel Berdagué dit:

    Sergio, t'as de l'humour ce sbire a été condamné et s'est réjugié au Canada comme prof. à toucher des § pour enseigner quoi? Il faut dire qu'à Bordeaux y a un lourd passif le Chaban pourtant Général et Résistant ces "compagnons de droites" l'appelaient Monsieur 10%, c'est sûr que nous sommes très loin d'un De Gaulle qui payait son électricité su aux infos de Chabot au grand étonnement et respect de Jean-Luc Mélenchon. Non un Messmer aurait élevé le débat avec un vrai gaulliste,il avait voté NON en 2005 mais il n'est plus là, pourquoi pas le Bayrou européen des MES et consorts avec toutes ses contradictions? Décidément à droite y a pu rien. La Bérézina.,mais où vont-ils aller ils vont quand même pas tous se planquer en cale sêche dans le yatch de Bolloré.le 8 Mai 2012 jour souvenir et férié.

  48. 498
    MathieuBAZ dit:

    @jnsp(351)
    Bonjour.
    J’interviens pour la première fois sur ce blog que je lis tous les jours depuis longtemps. C’est un mine d’informations et de débats/ échanges d’une qualité absolument formidable.
    Je poste ce commentaire car j’ai été interpellé par les commentaires de jnsp qui relèvent une contradiction que j’ai également identifiée. Je suis un cadre moyen qui gagne bien sa vie et je voterai FdG lors des prochaines élections. Pour autant, je m’intéresse également aux questions de fiscalité et regrette que ces tranches ne soient pas définies de manière précise. Non que cela modifiera mon vote, mais permettra effectivement à chacun de faire des simulations sur ses revenus qui pourraient être ludiques dans le cadre de la campagne. Avec l’outil Thomas Piketty, cela permettrait même de simuler les recettes supplémentaires pour l’Etat. Il n’est sans doute pas parfait mais il est adoubé par les journalistes qui n’hésiteraient pas à prendre son résultat pour argent comptant,voir à communiquer sur les recettes supplémentaires ainsi générées.
    J’ai une question complémentaire. Si le SMIC est à 1 700 € net (en fin de mandat) et que l'écart de salaire est de 1 à 20 dans une entreprise, le salaire maximum est donc de 1700*20 = 34 000 €. Hors, la partie du salaire supérieur à 30000€ (4000 €) est imposée à 100%. Le salarié le mieux payé n’a donc plus aucun intérêt à augmenter son salaire, puisqu’il serait taxé à 100%. Par extension, il n’a donc plus aucun intérêt à augmenter le salaire le plus bas.
    Si la limitation des écarts de rémunération est une idée que je trouve excellente, le fait qu’elle soit couplée à un revenu maximum équivalent à 30 000 € mensuels n’entraine-t-elle pas de facto une limitation également de la progression des salaires les plus bas ?

  49. 499
    breteau jean claude dit:

    Le debat gauche/ droite J L M elenchon le fera entre les 2 tours, aujourd hui le seul debat qui vaille c est celui qui n aura pas lieu, car " flamby" sans programme n a pas les moyens de debattre.Quand aux sondages nous sommes d accord ici pour convenir qu il sont faux mais ont leursutilites (temps de parole passages media) alors a 10 ou a 13 l essentiel est de redoubler d activites et de ne pas s endormir sur nos encore trop maigres lauriers.La vie de millions de gens est en jeu, comme en 2005 il faut un raz de maree en faisant perdre pieds aux marchands d illusions,c est possible et attendons nous a quelques operations de destabilisations pour enrayer notre marche en avant car la coherence c est nous, le programme anti crise c est nous la 6è republique aussi dont je m etonne que ceux qui sont pieges pour les parrainages ne s en emparent pas la solution passe par la, mais c est J L Mélenchon qui la porte, les autres sont depasses, qu ils y restent...!

  50. 500
    Nicolas G30 dit:

    Les "gros" candidats font leur campagne en sortant de leur musette des mesures censées leur ramener des voies, en fonction de la température ambiante, les médias s'en amusent en nous les resservant inlassablement au menu jusqu'à la prochaine annonce, 75% pour Hollande, l'Halal pour Sarko et Le Pen. Je vois dans le Front de Gauche et son programme, une ligne directrice qui rassemble autour de l'humain d'abord, il n'y a pas d'improvisation. C'est le fruit des convergences des idées de chacun des composantes du Front, cela lui donne une richesse et un fond incomparable. Les opposants se limitent à le qualifier d’irréaliste, sans en approfondir le contenu, c'est sûr vouloir améliorer la vie de million de Français avec un partage des richesses différent, c'est absurde comme idée. Ils agitent la peur du communisme en le résumant à ce qu'il y avait de plus critiquable, nous ressortent le Tibet, la chine, pour éviter de parler des propositions et du programme.(entendu encore à RMC brunet ce jour). C'est sûr que le réel avec la politique libérale de SarkoMerkel ça fait rêver,...les riches. Il est temps de parler de ces 195 milliards à redistribuer pour appliquer le programme de FdG, cela leur sera difficile à contredire comme ce fut les cas sur TF1.Quand cela sera connu du plus grand nombre, les 19,99999 % ne seront pas loin !

Pages : « 15 6 7 8 9 [10] 11 12 13 14 1516 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive