02mar 12

Vu du bord de la Manche

Les riches et les puissants. TF1 et le CSA

Ce billet a été lu 113 987 fois.

flor-21Cette note est rédigée à la va vite. L’air autour de moi est plein de fils glacés. Une brume sans fond s’est étendue sur les rives de la Manche. Le regard ne passe plus le mur cotonneux qui nous entoure. A peine si j’entends le bruit de la mer, là-bas. Ici, il y est question rapidement de la signature du nouveau traité européen. Puis un mot sur la campagne. En général. Puis d’une enquête très édifiante sur l’incapacité morale des riches ! Jubilatoire. Ensuite, je parle de notre temps de présence médiatique. Et de notre protestation contre le sort que nous a réservé TF1 pour son émission « Parole de candidat ». Puis enfin il est question de ce blog. Et de la toile avec laquelle se confond notre liberté réelle actuellement.

Pour illustrer ce billet un récit en images, de nouvelles photos de Remy Blang depuis la Moselle. Les sidérurgistes d'Arcelor-Mittal de Florange continuent la lutte, bloquent les voies ferrées et se font repousser par les forces de police et de gendarmerie.

Nicolas Sarkozy vient de signer le nouveau traité européen. Il a infligé aux dirigeants socialistes la mordante ironie des maîtres face aux excès de servilité. Il compte sur l’abstention habituelle de ces opposants en peau de lapin pour faire flor-13passer ce traité au parlement comme est passé le précédent. Il n’en reste pas moins qu’à présent le « projet européen » c’est officiellement l’austérité pour tous et pour toujours. Le modèle allemand devient la norme pour toute l’Europe. Avec la règle d'or, le contrôle préalable des budgets nationaux par la Commission européenne et des sanctions automatiques, ce traité frappe le cœur de la souveraineté du peuple français, la souveraineté budgétaire. C’est donc un traité odieux. Dans l'immédiat, la signature de la France est engagée. Mais le traité n'est pas pour autant ratifié. Il est insupportable que Nicolas Sarkozy et François Hollande refusent de soumettre la ratification à référendum ! Pourquoi le font-ils? Parce qu’ils savent que les français ne veulent pas de cette Europe. Ils le savent ! Leur préoccupation est de passer outre ce qu’ils savent être la volonté populaire. Le souverain n’est donc plus le maître chez lui, trois siècles après la naissance de Jean-Jacques Rousseau qui le premier discerna son identité et ses pouvoirs inaliénables. Pour nous commence donc une lutte sans répit. Quoi qu’il arrive, la résistance face à ce coup de force est désormais un devoir. Le contraire de ce qu’ont écrit contre moi Daniel Cohn-Bendit et ses amis José Bové et Pascal Canfin sous le titre « Pour l’Europe, ni Merkozy ni Mélenchon ». Je me fais bien sûr un devoir de vous donner le lien pour flor-14lire la réplique qu’y ont donné mes deux camarades Eric Coquerel et Corinne Morel-Darleux. Je le fais en me disant que certes nous avons beaucoup de mal à faire entrer le débat européen sur la scène publique.

Vous avez vu comment le système médiatico-politique s’est arc-bouté pour faire passer inaperçu le vote du Sénat après celui de l’Assemblée Nationale. C’est sans aucun doute un échec pour nous. Mais cependant je sais que nous avons aussi marqué des points. La nouvelle a circulé. Les courriers adressés aux parlementaires ont eu leur impact sur la nomenclature. Et surtout, et c’est l’essentiel à mes yeux, des milliers de gens se sont liés à notre campagne sur une base informée et consciente. De la sorte se fortifie le socle solide d’une culture politique commune spécifique, hors de portée des retournements d’humeur ou de mode. C’est sur ce fond que se construira et s’amplifiera la réplique le moment venu. En particulier le 18 mars puisque le thème en est la démocratie et les institutions qui doivent l’organiser. Je me réjouis de lire les mille et une initiatives qui se prennent de tous flor-22côtés pour organiser le succès de cette journée si peu banale. Je crois que nous allons faire ensemble une démonstration de force sur un mode tout à fait sans précédent ce jour-là.

Comment mesurer le succès d’une campagne comme la nôtre ? Aux sondages ? Non. Evidemment non. Pour moi, le succès se constate au nombre des thèmes et des mots que nous aurons diffusés et inscrits dans le vocabulaire ordinaire de l’actualité. Car avec les mots s’incrustent la syntaxe et la grammaire de la pensée qui les absorbe. A cette étape de la renaissance de notre courant politique, notre bataille est d’abord culturelle. Quand « usine », « ouvrier », « riches », « puissant », « capitalisme », « finance », « partage » deviennent les mots clefs du vocabulaire dominant d’une campagne électorale, nous savons que le reste nous sera donné par surcroît. Ici ou là quelqu’un finit toujours par faire une surenchère verbale qui raccourcit le trajet qui nous reste à faire. Ainsi quand Ségolène Royal dit que l’enjeu de l’élection c’est « la lutte de classe », je l’enregistre comme un indice de l’airflor-28 du temps. Et je sais que, pour finir, la pente est prise dans notre sens. Les mots déforment l’espace politique et lui donne des plis et des pentes qui déterminent ensuite le cours des pensées et des choix du grand nombre.

C’est de cette façon aussi que je reçois ce papier que j’ai découvert avec gourmandise dans le journal « Le Monde ». Une hirondelle, en quelque sorte. Il est paru sous la signature de Stéphane Foucart. Ce n’est pas seulement son contenu qui me réjouit. C’est qu’il soit paru. C’est qu’il ait ce titre. C’est que le journal l’ait publié. Toute une époque commence ! Le titre sonne comme celui d’un tract maoïste des années 70 : « Plus on est riche, moins on a de morale, c'est prouvé ». Je pense à cet instant à ces tracts où les amis de « La Cause du Peuple » prétendaient que le flor-2notaire de Bruay-en-Artois était l’assassin du fait de sa position sociale et du fait qu’il avait fait son repas d’un très gros steak. Mais là, c’est du sérieux et scientifique. « Dans un climat politique où il est tant question d'opposition entre les "élites" et le "peuple", commence Stéphane Foucart, voici une étude qui devrait faire couler beaucoup d'encre. Et pour cause : des chercheurs américains et canadiens documentent, dans l'édition du lundi 27 février de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), l'existence d'une relation inverse entre élévation dans la hiérarchie sociale et éthique du comportement individuel. C'est-à-dire, exprimé de manière un peu plus directe, que plus vous êtes riche, plus vous êtes susceptible de vous comporter de manière moralement lamentable. L'équipe américano-canadienne menée par Paul Piff (université de Californie à Berkeley) a quelques arguments. Les chercheurs ont mené pas moins de sept protocoles expérimentaux différents, qui concluent tous dans le même sens. » Cette affaire ira loin. Car comment s’en remettre aux riches, à leur « patriotisme » où quoique ce soit de semblable, comme le suggère le « not dangerous » François Hollande, pour gérer les flor-29intérêts communs de la société ? On se posera donc la question différemment à la fin de la lecture.

Donc sept protocoles expérimentaux ont été testés. « Le premier est simple : il s'est simplement agi de se poster à un carrefour et d'observer les véhicules pris en flagrant délit de refus de priorité. La deuxième expérience, très semblable, a, quant à elle, consisté à relever les situations dans lesquelles un piéton engagé sur un passage ad hoc se fait couper la route par une voiture. Dans les deux cas, les chercheurs ont classé les véhicules en cinq catégories, des épaves roulantes (groupe 1) aux berlines de luxe (groupe 5). Résultat : près de 30 % des véhicules du groupe 5 forcent le passage aux voitures prioritaires, un taux quatre fois supérieur aux groupes 1 et 2, et trois fois flor-3supérieur aux groupes 3 et 4. Corrélation quasi identique pour le respect dû aux piétons… Mais, direz-vous, ce n'est pas parce qu'on a une belle voiture qu'on est nécessairement riche. Ce qui n'est pas faux. Aussi, les chercheurs ont complété ces deux expériences par d'autres, menées en laboratoire. A chaque fois, une centaine d'individus ont été invités à prendre connaissance de divers scénarios ou situations : atteinte d'un objectif au prix d'une entorse à la morale, captation d'un bien de manière indue au détriment d'un tiers, mensonge au cours d'une négociation, caution d'une faute dans le cadre professionnel. Puis les participants ont rempli un questionnaire répondant à la question de savoir dans quelle mesure ils seraient prêts à reproduire ces comportements. A chaque fois, une corrélation entre le statut social des participants et leur capacité à enfreindre l'éthique est mise en évidence. » Ainsi il est prouvé que les riches sont spontanément mauvais et enclins à l’abus de flor-30pouvoir. Pour sauver les riches et les protéger d’eux-mêmes, une seule solution : la taxation qui les soulage de la surcharge pondérale qui les pousse au vice a-social ! Mais ce n’est pas fini !

« Une dernière expérience a consisté à placer près de 200 personnes devant un jeu informatique de lancer de dés : une somme d'argent leur était promise si le score atteint après cinq lancers était élevé. Mais, bien sûr, le jeu était pipé et le score ne pouvait excéder 12 points. Ceux qui ont rapporté des scores supérieurs aux expérimentateurs ont donc triché. Même en tenant compte de nombreux paramètres comme l'ethnie, le sexe, l'âge, la religiosité, l'orientation politique, il n'y a rien à faire, "la classe sociale prédit positivement le fait de tricher". A quoi tient ce lien entre hauteur sociale et bassesse morale ? En partie, répondent les chercheurs, "à une perception plus flor-31favorable de la cupidité". » Les riches trouvent positif d’être guidés par l’appât du gain et cette appétence maladive les conduit à pratiquer banalement le mal. De tout ceci nous ne tirerons aucune autre leçon sinon celle de nous être bien amusé à cette lecture. Cependant je recommande d’utiliser abondamment cette étude. Elle me paraît être une juste réponse au mépris ordinaire des élites médiacrâtes qui ne manquent jamais une occasion de stigmatiser le peuple, la bassesse supposée de ses passions, et ainsi de suite. Et on y puisera aussi un argument contre l’idée que notre idée de « tout prendre » au-dessus de 30 000 euros par mois serait déraisonnable car elle démotiverait les importants. Cette expérience démontre au contraire qu’elle pourrait les soigner contre une addiction qui les conduits aux comportements immoraux et anti-sociaux. Prouvé scientifiquement ! J’en viens à flor-32notre traitement dans les médias.

Voici la leçon des relevés du temps d'antenne au 24 février publié par le CSA. En résumé : la situation se dégrade pour le Front de Gauche à la télé. 6% du temps pour le Front de Gauche alors qu'on trouvait 7% au précédant relevé le 10 février dernier. A la radio la situation frémit légèrement en notre faveur : 6,6% du temps contre 5% au 10 février. Mais nous bénéficions toujours de moins de temps que les Verts ! Et le cumul PS/UMP est toujours très élevé 68%. Dans ces conditions, Eric Coquerel a renouvelé notre protestation au CSA. Avec juste ce qu’il faut d’ironie pour souligner que nous ne sommes pas dupes de l’effet de ses prétendues recommandations. « Dans votre communiqué commentant la dernière livrée des résultats au 24 février, écrit-il, vous constatez « que la concentration des temps de parole sur deux candidats s’est atténuée ». Après ce constat optimiste vous insistez cependant pour que les efforts des médias « soient poursuivis » afin que le principe d’équité soit respecté au 19 mars. » Il faut le lire pour le croire ! Ces lignes signent ce qu’est cette commission et les personnages qui la composent. Pour faire croire qu’ils servent à quelque chose et que quelqu’un se flor-34soucie de ce qu’ils disent les voici réduits à se réjouir d’évolutions insignifiantes qui laissent intact un océan d’abus ! C’est ce qu’ils nomment « progrès » !

Bien sûr ils comptent les attribuer à leurs recommandations ! Eric Coquerel relève cette bouffonnerie dans le courrier qu’il a adressé à cette piteuse « commission ». « A 24 jours de cette issue, nous estimons, Monsieur le Président, que vous faites preuve de beaucoup d’optimisme. En effet fin janvier nous constations 75 % de temps de parole cumulé sur les TV pour les deux candidats du PS et de l’UMP et 73 % sur les radios. Un mois après il est de 68 % sur les TV et les radios. Il y a certes un progrès mais à ce rythme, nous doutons fortement que vous soyez parvenus à vraiment réduire cette bipolarisation excessive sur les médias audiovisuels d’ici la fin de la période d’équité. » Le moment venu il faudra dissoudre cette commission qui vient de faire la flor-35preuve de son inutilité coûteuse. Le programme du Front de Gauche prévoit la création d’un Conseil National des médias qui remplacera honorablement cette lamentable parodie d’autorité « indépendante » !

Après cela j’en reviens à l’émission de TF1 « Parole de candidat ». TF1 me donne généreusement une demi-heure de temps de parole en soirée. Mais auparavant vous aurez dû subir une heure et demie de madame Le Pen ! N’oubliez jamais, mes amis lecteurs, cette offense ! N’oubliez jamais que cette chaîne a donné la parole à la candidate du parti qui applaudit debout un collabo assassin et antisémite et m’a réduit à passer sous ses pieds pour moitié moins de temps. Cela vaut pièce d’identité ! Surtout quand il est évident que notre temps de parole est déjà grossièrement sous-estimé. Surtout quand l’intéressée elle-même dit qu’elle n’est pas sûre d’être candidate ! Regardez les visages des journalistes qui acceptent ce rôle. Retenez leurs noms. Ces gens sont capables de tout sur ordre. En tous cas personne ne pourra dire que nous avons laissé faire. Nous avons évidemment flor-37protesté, y compris auprès du CSA. Mais TF1 nous a expliqué que c’était comme ça ou rien. Il faut donc subir. Comme on subit l’occupant privé d’une ancienne télé publique en lui résistant du mieux qu’on peut.

Nous pensons là encore que le CSA devrait intervenir. Eric Coquerel a donc repris la plume. Bien sur, le CSA ne fera rien, comme d’habitude. Il n’est là que pour faire croire qu’il y a quelqu’un, une règle et une police pour la faire respecter. Voici ce qu’écrit Eric Coquerel : « Nous souhaitions vous alerter sur le problème posé par l’émission « Parole de candidat » sur TF1. Cette émission politique sera la seule de la première chaîne française durant la période d’équité. Elle est donc d’importance. Six candidats ont été retenus par elle. Deux, Nicolas Sarkozy et François Hollande, bénéficient d’une émission entière. Les quatre autres se partagent le temps d’antenne, flor-4François Bayrou et Marine Le Pen en « prime time », Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon en 2ème partie de soirée derrière les deux premiers nommés et avec un temps de parole bien moindre. Il s’agit pour nous clairement d’un choix politique qui évidemment ne peut qu’influencer les électeurs. Il a une conséquence inédite : trois des quatre candidats à bénéficier de la case « prime time » sont de droite ! Rien ne justifie cette répartition. Nous vous rappelons par exemple que les derniers sondages placent François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon à 1% d’écart ! ». Que va-t-il se passer ? Rien. Le monde va sa route. Ces gens nous méprisent. Nous ne sommes rien à leurs yeux. Pleins de flor-41morgue et de suffisance ils ne comprennent peut-être même pas de quoi il est question. La réplique est donnée par notre hymne, non ?

J’ai évoqué ici déjà, à de nombreuses reprises, la puissance de l’outil de contournement du verrouillage médiatique qu’est la toile. J’en juge par les résultats de notre équipe, celle qui est constituée autour de ce blog. Elle est évidemment très étroitement articulée avec celle du site « Place au Peuple » et celle du site du Parti de Gauche. Mais elle fonctionne de façon parfaitement autonome et j’en suis le rédacteur en chef très vigilant et très directif. Tout part naturellement de ma connivence avec le webmestre qui est le chef d’orchestre et metteur en scène de mes coups de cœur et trouvailles. Comme vous le savez j’ai la passion des médias. J’ai participé à pas mal d’expériences dans ce domaine depuis les années 70 et j’en ai créé quelques-uns. Mais jamais je ne suis parvenu à la force d’impact de celui-ci, acquise avec aussi peu de moyens. Nous voici rendus à trente mille visites quotidiennes. La lettre du blog compte 56 000 destinataires et leur nombre s’accroît de 2000 par semaine dorénavant. Dans ces conditions toute mon équipe est survoltée. De nombreuses branches s’ajoutent au rameau principal dans une ambiance où les trouvailles s’ajoutent les unes aux autres. Je vais en raconter quelques-unes, en hommage aux femmes et aux hommes de l’ombre qui gravitent autour du vaisseau amiral flor-42qu’est la publication de ma note, une deux ou trois fois par semaine selon les latitudes que me laisse ou non mon calendrier.

Une équipe de camarades autour du webmestre s’active chaque jour pour que les vidéos et enregistrements audio des émissions de télé et de radio, des meetings, des manifestations de toutes sortes où je prends la parole, soient publiées et proposées aux visiteurs de ce blog. Ils s’efforcent de le faire aussi vite que possible, une fois l’émission diffusée ou le discours prononcé, pour permettre au plus grand nombre de participer à ce que nous construisons. C’est la plateforme de diffusion en ligne « Dailymotion » qui héberge nos vidéos et supporte donc le poids flor-44de tous ces fichiers d’images qui, même compressés, restent très volumineux. Une heure de discours ou d’émission c’est près de huit heures ensuite de traitement numérique, conversion du format de fichier, compression, export, encodage. Sans parler du montage. Car si nous publions l’intégralité des passages télé et radio, un travail de montage est toujours nécessaire pour caler le début et la fin du programme, ôter les tunnels publicitaires ou tel intermède d’actualité ou de divertissement sans lien avec des commentaires qu’on peut solliciter de moi. Au-delà de ce flux quotidien de vidéos lié au rythme soutenu de la campagne, l’objectif est aussi de constituer et de préserver nos propres archives. Ce dernier chantier est immense. Et nous manquons d’aide pour tout classer, résumer, et équiper de sommaires. Mais ce qui est fait est déjà magique pour élargir l’audience dans le temps d’un événement passé et pour garder mémoire de ce qui a été entrepris depuis que le Parti de Gauche et le Front de flor-48Gauche sont nés. Pour tout cela, les camarades ont le souci de la qualité de restitution des enregistrements, à commencer par une bonne définition des images, et une synchronisation parfaite de l’image et du son. Ce n’est pas simple, croyez le bien.

Depuis novembre 2008 et le lancement du Parti de Gauche, plus de 250 vidéos ont été publiées sur mon blog. En tout 45 discours prononcés en meeting et réunions publiques et 135 passages dans des émissions des chaînes de radio et de télévision. S'y ajoutent une quarantaine de vidéos d'interventions diverses : conférences de presse, réactions lors des soirées électorales, reportages de la "Télé flor-49de Gauche" dans les manifestations, invitations à des forums, réunions des Front de Gauches thématiques, prises de paroles en soutien à des travailleurs en lutte.

Je vous dis un mot de l’audience de tous ces documents. Car elle se compte en milliers de « vues » cumulées dans le temps. L’audience moyenne des vidéos du blog est passée depuis septembre 2011 de 7000 à 16000 vues. Et cela semble s’accélérer. A ces chiffres s’ajoutent les audiences du même contenu diffusé sur le compte du média invitant, sur le compte d’internautes qui choisissent de le télécharger et, évidemment, sur le compte de « Place au Peuple ». Ainsi, le meeting de la place Stalingrad à Paris qui a marqué le lancement de la campagne présidentielle du Front de Gauche en juin 2011 a été vu 28 000 fois. A titre de comparaison mon passage à l’émission de Drucker en novembre 2010 a été vu 15 000 fois. L’émission « Parole directe » de TF1 en octobre en est à 19 000 vues, le duel avec Copé sur France 2 en décembre à 30 000. La petite vidéo des vœux faite par l’équipe de « Place au Peuple », reprise dans des articles de presse, atteint le score de 50 000 vues. Mon passage à « Des paroles et des actes » sur France 2 en janvier a dépassé les 50 000 vues. Et de courts extraits de cette émission mis en ligne par l’équipe du blog le soir de l’émission sont chacun au-delà des 20 000 vues. Enfin mon vrai–faux duel avec Marine Le Pen sur France 2 de jeudi 23 février est déjà, après quelques jours, à des chiffres considérables. En effet, un extrait mis en ligne le soir même par le site du journal « Le Monde » a flor-52été vu 280 000 fois. A comparer avec les 290 000 en un an et demi de la vidéo de « l’apprenti journaliste ». Et l’intégralité de l’émission publiée sur le blog est au-delà des 50 000 vues.

Les vidéos des discours connaissent aussi de fortes audiences. Celui de la Fête de l’Humanité filmé par un camarade de la « Télé de Gauche » grimpé sur la grande scène est à près de 20 000 vues. En comptant les audiences cumulées du blog et de « Place au Peuple », mon discours à Talence en décembre est à 24 000 vues, Metz à 25000, Nantes à 30 000, Besançon 28 000, Villeurbanne 28 000, Montpellier 34 000. Sans compter la diffusion en direct et en streaming que nous avons expérimentée avec succès lors des deux derniers meetings : 5400 connexions pour Villeurbanne et 7800 pour Montpellier. Et combien d’écoutes collectives à chaque fois dans toute la France qu’elles aient été organisées dans des lieux publics ou bien chez soi entre amis, camarades ou voisins.

Toutes ces audiences peuvent paraître faibles si on les compare aux 7 millions de personnes qui ont vu mon passage sur TF1 en octobre dernier, aux 3,5 millions qui m’ont suivi à « Des paroles et des actes » sur France 2 en janvier et aux 6 millions qui étaient devant leur poste lorsque j’ai affronté Madame Le Pen sur France 2. Mais elles reflètent un usage différent de la diffusion unique en direct par les grandes chaînes. D’abord ils sont vus par tous ceux, en particulier les plus jeunes, qui ne regardent presque plus la télévision. Ensuite les vidéos du blog sont visionnées sur le temps long, à tête reposée. Elles sont partagées sur les réseaux sociaux, reprises dans des articles, leurs liens circulent, chacun peut les intégrer à son propre site. Et flor-9beaucoup des visiteurs de mon blog n’entrent pas d’abord sur le dernier billet publié mais vont et circulent dans les archives, y compris les plus anciennes.

Je vous dis un mot enfin d’une nouveauté apparue sur mon blog il y a quelques semaines. Peut-être l’avez-vous déjà remarquée. Mes camarades ont commencé à créer des « blogcasts » de mes discours. Le mot est de leur invention, composé de « blog » et de « podcast ». Ces blogcasts permettent d’écouter la bande audio de mes discours au format mp3, de la télécharger pour l’emporter avec soi ou pour la partager. Bref d’écouter le contenu d’un discours sans être scotché à un écran. Quinze discours les plus récents sont déjà disponibles et petit à petit, ils le seront tous. On dirait que ce système a trouvé plusieurs milliers d’amateurs, plus de 20 000 utilisateurs déjà en tout. Depuis fin janvier, ces discours ont été écoutés 8000 fois depuis le blog. Et 13000 fois téléchargés. Pour Villeurbanne, c’est plus de 2600 utilisations de l’outil des blogcasts, et 4300 pour Montpellier. Pour mon discours du Blanc-Mesnil 3400. Mes vœux à la communauté éducative et le discours de Besançon chacun 2000.

Dans ces conditions, c’est un très grand changement du sens d’un événement qui rassemble pendant des mois autant de personnes différentes. J’en ai conscience au moment même où j’entreprends mon discours ou ma conférence. Je sais que le public qui l’écoute est non seulement celui que je vois mais aussi ces milliers, bien plus nombreux, que je ne vois pas et dont la plus grande quantité n’est pas encore intéressée au moment où je parle et ne le sera pas avant plusieurs jours et parfois semaines ! Cette déformation du temps politique, cette rupture de la simultanéité des causes et des effets politiques est une des grandes nouveautés de l’espace-temps politique à l’ère du net. A cela s’ajoute la vie devenue autonome des produits « dérivés » du blog. Ainsi quand nous éditons des « blogcasts » tels que je viens de les décrire. Mais aussi quand la lettre hebdomadaire du blog compte 56 000 destinataires. Un vrai hebdomadaire qui fonctionne comme une plateforme d’accès au contenu global du blog. Car les articles renvoient sur tous les niveaux chronologiques du blog. C’est bien sûr l’occasion pour moi d’inviter ceux qui ne l’ont pas encore fait à s’inscrire au registre de diffusion de ce « Petit courrier du Blog » ou à y inscrire ceux que vous souhaiteriez associer à nos réflexions. On verra bientôt quel levier est aussi ce moyen d’action comme le pressentent déjà ceux qui s’en servent comme outil de développement.

Ici je vous propose quelques liens. L’un mène à un petit film tourné sur le meeting de Montpellier du Front de Gauche pour le compte de la Télé de Gauche par les bénévoles, pas vraiment amateurs, de la région. C’est un regard sur les à-côtés militants de la soirée. J’aime y retrouver l’ambiance un peu spéciale de l’attente de l’événement que l’on sent gronder sous ses pieds. Les regards croisés qui en rendent compte ne me lassent pas. J’y découvre aussi des choses que je n’ai pas vues. Que puis-je voir d’ailleurs dorénavant. Peu de choses car chaque minute est comptée, chaque pause organisée et bien remplie, chaque déplacement soigneusement balisé. Il ne peut en être autrement en ce moment. Les visages des copains, je les vois furtivement, ici, puis là. Je devine les tâches et les postes occupés. Et pour finir considérez que je suis le sujet de l’action. Et comme je n’ai guère le goût de me regarder vivre, comprenez que du coup je ne vis la scène à laquelle vous avez peut-être participé qu’en seconde main, après coup et toujours de l’extérieur. D’où ce lien si spécial que j’ai noué avec notre équipe de photographes. Ils ont dorénavant leur espace réservé dans le site « Place au Peuple ». Je voudrais que vous y jetiez un œil. Depuis le début de ce blog, j’ai voulu qu’il intègre une dimension de création culturelle. Ce ne pouvait être que dans un domaine visuel. J’ai pensé publier des tableaux. Mais c’était un exercice trop lourd, trop exigeant. Il me supposait une capacité d’appréciation que je n’ai pas. J’ai étrenné l’idée plus modestement en publiant mes propres photographies. Mon projet était de convaincre d’autres personnes de me confier leur création. Cela s’est fait comme vous l’avez vu. Mais le plus important pour moi est d’être parvenu à lancer l’équipe de photographes que coordonne Stéphane Burlot. D’abord c’était la rubrique « l’œil de la campagne ». Depuis, il y a la page « place aux photos » installée dans le site « Place au Peuple ». Je crois que vous serez intéressé non seulement par leur travail mais aussi par les biographies des auteurs. Le tout est à l’image de notre campagne.  

Au fil de mes ballades sur la toile, je trouve des perles que je voudrais partager. Elles me permettent de m’éviter de trop longs développement. Tout y est dit de ce que je pense, plus simplement et plus efficacement que je ne le ferais. Par exemple, ici, ce décryptage de la guerre que nous mène « Le petit Journal ». Là, voici un montage qui m’a bien fait sourire. Il s’agit de ce que l’auteur de cette vidéo appelle « Le saut d'obstacle médiatique » auquel je suis astreint du fait du caractère moutonnier des gens de médias et du poids de l’idéologie dominante sur leur façon de regarder la réalité.


1 133 commentaires à “Les riches et les puissants. TF1 et le CSA”

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10 1123 »

  1. 51
    Jérémy dit:

    @gabriela

    La Commune de Paris - France5 (2004)

  2. 52
    Stephane B dit:

    @gabriela 53
    Le must du must pour cela c'est série de conférences de M. Henri Guillemin, disponible en ligne sur la TSR (télévisions Suisse Romane). 13 conférences de 30 minutes, accrochez vous bien, vous allez avoir la nausée sur ce "qu'ils" sont capables de faire a des gens qui réclament juste un peu plus d’Egalité. Titre des conférences (avec Henri Guillemin et le titre dans google, cela sortira) : La révolution française ; qui était Thiers ; la guerre de 1870 ; la siège de Paris, l’avant commune ; à Versailles ; ambiance à Paris ; des gens scrupuleux ; la vraie France ; a l’attaque de Paris ; le moment de vérité ; le fond des choses ; lendemains. Bonne écoute et bon courage dans la lutte à tout le monde.

  3. 53
    gabriela dit:

    Je vous remercie les liens. J'ai déjà partagé avec mes jeunes amis celui de France 5, après avoir pleuré en voyant tout ça, la force des images... j'attends les réaction pour demain, mais je voudrais faire une proposition: Pour quoi pas trouver le meilleur documentaire sur le sujet et le mettre dans Place au Peuple pour le partager, pour créer une sorte de conscience historique surtout dans les jeunes que ne savent que très peu de tout ça. Cela leur donnerait tout un autre regard sur ce qui se passera le 18 prochain. Je crois qu'un film même documentaire parle beaucoup, pas que aux jeunes, ça sert à rappeler aussi à tout le monde. Je n'arrive jamais à me mettre en relation avec personne dans le site Place au Peuple, mais je pense que notre cher webmestre il le peut, s'il trouve l'idée intéressante.

  4. 54
    Philippe dit:

    Il faut venir nombreux à Paris le dimanche 18 mars 2012. Un meeting se fera à la Bastille. Le départ de cette manifestation démocratique partira de la Place de la Nation à 14h00 pour aller à la Bastiile.
    Le 18 mars 1871, c'est le début de la Commune de Paris. Louise Michel, l'insurgée de la Commune de Paris était aussi une institutrice. Elle créa une cantine pour ses élèves, demeure une grande poète et fut en relations épistolaires avec Victor Hugo ; elle côtoya assidûment Jules Vallès... A l'époque, le gouvernement d'Adolphe Thiers fuit le soulèvement parisien du 18 mars 1871 et s'installa à Versailles. Louise Michel écrivit conséquemment en octobre de la même année son fameux poème : Versailles capitale.
    Venez DONC tous nombreux avec le Front de gauche à ce grand rassemblement populaire et légitime : Jean-Luc Mélenchon sera présent parmi nous.

  5. 55
    Dagoodtown dit:

    Monsieur Mélenchon, d'abord j'y crois dur comme fer. Un second tour Mélenchon - Hollande, ou Mélenchon - Sarkozy...
    Et puis la machine se met en route. D'abord dans ma tête. Je me dis que non, ce n'est pas raisonnable, c'est prendre de trop grands risques. Je ne suis vraiment pas prêt pour un jour revoir un Le Pen, quel qu'il soit, au second tour de l'élection présidentielle de mon pays. La culpabilité, le doute. Le vote utile. La machine médiatique, la "chape de plomb", qui fait vraiment bien son travail, décidément.
    Je vis loin de mon pays, expatrié dans une Amérique Latine qui je le sais vous est chère, celle des Chavez, des Morales, des Correa ! Mon accès à l'information de ce qu'il se passe dans mon pays se limite donc à l'internet, la radio et aux rares émissions de télévision qui sont accessibles depuis l'étranger. C'est vous dire quelle est mon état quasi-dépressif quand je lis un certain entretien dans le Guardian, ou certains titres de Libération. Comment peuvent-ils rendre leur cause encore plus indéfendables ? Pire encore, une envie me vient de tout casser, lorsque j'assiste au mépris du peuple par son propre président-candidat et son gouvernement d'incapables, méprisants comme un Pujadas face à un syndicaliste !
    Il m'est donc difficile de jauger, de m'animer, de palper l'ambiance. Je tente pourtant de faire ma part, mon petit quelque chose via les réseaux sociaux notamment, ou trop rarement par écrit sur un blog.Cela me permet d'avoir l'impression d'être sur le terrain et de me battre avec les miens.

  6. 56
    gencfirat dit:

    Je conseille à toute la résistance d'aller sur youtube et de regarder un documentaire économique ludique, intitulé la money. Ce film à était réalisé par des journalistes indépendants et fait preuve d'une reélle envie informer. Inconstablement un outil important pour la compréhention de l'origine de la dette des états.
    Lors de la mannifestation organisé la semaine dernière, contre la politique de l'hostéritée en europe,un camarade ma poser une question qui m'a ammené à entreprendre des recherches. Sa question: " d'ou vient cette dette que l'on réclame ? ". La réponse et dans ce documentaire.
    Vive la Résistance!

  7. 57
    dagoodtown2 dit:

    Mais ce qui me relie le plus à mon pays aujourd'hui, c'est vous. Non pas votre personne, vous m'êtes au demeurant très sympathique et j'admire l'énergie avec laquelle vous vous battez pour défendre les votre, mais bien ce (ceux?) que vous incarner. Un front de gauche. Vous me montrer chaque jour que l'horizon n'est jamais indépassable, que la France est un pays vigoureux, qui est riche de son peuple, qu'il n'y a pas de honte à avoir et qu'il faut se rebeller encore et encore sans jamais s'avouer battu ni se trouver satisfait. Vous êtes la France que j'aime monsieur, la belle, la rebelle, celle qui sait dire Non ! Celle qui sort et qui hurle sa douleur, celle qui cherche un sens au mot "classe"…
    Alors, après avoir "bouffé" votre article comme un assoiffé d'espoir, qui manque d'air, qui suffoque par manque d'idées nouvelles. Alors je me redresse, je sens la foule derrière moi scander "Résistance" et je sais que je ne suis plus seul. Je sens à des milliers de kilomètres tout un peuple se mettre en marche, se dire "pourquoi ne pas faire un pas de côté" et se lancer dans un mouvement universaliste et égalitaire dont les français se faisaient une spécialité et embraser l'Europe et l'Amérique ! D'un coup, cela devient aussi clair que les larmes du peuple grec, au second tour je voterai Mélenchon.

  8. 58
    nanardenpétard dit:

    Bonjour M. Mélenchon,
    Votre analyse de notre traitement sur les médias m’a fait revenir quelques années en arrière…J’ai 52 ans et entre 1980 et 84, j’ai travaillé dans une radio libre qui s’appelait Mercure 104 à Paris. Nous avions beaucoup d’auditeurs et nous avions même fait à l’époque un sondage d’écoute qui nous plaçait devant NRJ. Puis vint la « normalisation » de la bande FM. Et là on a commencé à se faire taper dessus, a se faire dénigrer. Il fallait être « professionnel », avoir de la Pub pour survivre, respecter les « formats » audiovisuels. Petit à petit, nous nous sommes fait couper la parole, nous qui ne demandions qu’à la donner au plus démunis et à ceux qui ne veulent pas penser comme la norme. La peur au ventre de voir disparaitre le résultat de tout nos efforts pour faire vivre cette radio à caractère sociale et populaire, nous avions été voir le ministre de la communication de l’époque, M. Georges Fillioud, qui nous a répondu de façon faussement embêté : « Vous comprenez, il y a tellement de projets sympathiques, on ne pourra pas garder tout le monde ». Voila nous étions passés en quelque secondes, d’une radio populaire très écoutée en région parisienne et qui tournait depuis plusieurs années à un projet « sympathique » La messe était dite. Ils nous on collé avec d’autres projets mais pas sympathiques ceux-là, ça n’a pas marché et nous avons disparus de la bande FM au profit de NRJ, RFM, et tous ce qui allait devenir les stations « à la mode de chez eux », Radios abrutissantes au ordre de la pensée unique et des maisons de disques…Je ne vous cache pas que cet épisode de ma vie a finit de me dégouter pour une longue période, du petit monde politique et de ces principaux « acteurs ».Je retrouve donc là dans vos critiques du CSA, l’amère constat que...

  9. 59
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    Une heure entière pour lire votre billet et ses 59 commentaires, et il est à peine 6 heures du matin ! vous m'empêchez de dormir car j'essaie de trouver des moyens pour convaincre les indécis ! quand j'ai à faire avec un partisan du FN c'est difficile, mais pour les sympathisants ps c'est plus facile quand je leur dis que vous êtes maintenant le seul candidat de gauche ! dur mais pas impossible. Je suis à peu prés sur de faire voter pour vous une bonne dizaine de personnes peut être une vingtaine ! c'est peu mais c'est un début !
    En ce qui concerne le smic à 1700 bruts au départ, je crois qu'il faut que vous accompagniez cette mesure d'une mesure complémentaire qui ferait voter pour vous les artisans, les petits commerçants et les dirigeants des petites entreprises de moins de dix salariés ! en effet ceux ci voient déjà leurs charges augmenter alors que leur trésorerie n'est pas exceptionnelle ! il faudrait donc une mesure qui leur permettrait de déduire de leurs bénéfices pendant trois ou cinq ans cette dépense supplémentaire, donc cette augmentation, qui peut leur faire peur, passerait bien plus facilement et comme cette somme ne resterait pas sur leurs comptes en banques elle rapporterait 20% de tva puisque les "bénéficiaires" de cette augmentation l'investiraient tout de suite.
    En ce qui concerne la limite des 30 000 Euros mois, je crois qu'il faut que vous preniez tout, ok, ou alors obliger ces "pauvres gens" à investir ce surplus dans le circuit économique en les obligeant à créer ou investir pendant 5 ans dans de nouvelles entreprises créatrices d'emplois ! une façon comme une autre de redistribuer les richesses ! en obligeant la mise dans le circuit économique ces sommes que nous considérons comme malsaines pour le moral des troupes que...

  10. 60
    Tricon dit:

    Bonjour, pourquoi ne pas essayer de faire une pétition nationale sur internet demandant aux médias de respecter la FG avec sont représentent JL Memenchon ainsi que ses électeurs qui sont tout aussi respectables que les autres électeurs.
    Salut

  11. 61
    Pierre de Marseille dit:

    Bonjour,

    Notre distingué Premier Ministre appelle les Français à la rescousse et à l'esprit de la prise de la Bastille. J'espère que le 18 Mars, il comprendra encore mieux cet esprit!
    Par ailleurs il a déclaré dans une réunion,
    «Notre rôle est de convaincre nos concitoyens que le choix de la raison doit se faire dès le premier tour parce que si toutes les candidatures sont légitimes, toutes n'ont pas vocation à diriger la France... c'est nous ou les socialistes, et tout le reste, pardonnez-moi l'expression, est secondaire».
    Nous voyons la toute l’estime qu’il porte à la démocratie et pour les électeurs secondaires. Cela laisse à penser que le « syndrome Russe » n’est pas loin, et que le « Poutinisme » galopant fait des émules.
    La campagne de M. Sarkozy marche à pas de Guéant, il finira a – combien ? Il pourrait déclarer bientôt « You Can »…iveau.
    Cordialement

  12. 62
    Corinne dit:

    Bonjour à tous,

    Je suis fière de moi : appel à voter pour jean Luc plus un, puis deux en janvier puis plus sept en février. Il me reste le mois de mars et avril pour déployer encore et encore la bonne parole
    Je forme les vœux que jean Luc soit au second tour, car cette fois ci je ne voterai pas au second tour pour Hollande et moi aussi je ferai une abstention dynamique ! Tant pis si Sarko repasse ou si c'est la Le Pen, je ne m'en sentirai pas responsable. Comme l'écrivait si bien jean Luc : le parti socialiste est un astre mort.
    Au 18 mars à la Bastille ! Merci Jean-Luc de porter en toi toutes nos folles espérances d'un avenir meilleur.
    Merci à tous de votre excellent combat, courage Jean-Luc nous sommes derrière toi.

  13. 63
    martin daniel dit:

    En ce qui concerne la position des médias et du CSA vis a vis du front de gauche, faites comme moi, envoyez des mails au CSA et aux chaînes de télé ! Les contacts sont faciles a trouver sur les sites respectifs de ces organismes ! (en général, en bas de la page d accueil). Plus nous serons nombreux a râler, et plus nous aurons une chance de nous faire entendre ! (Je n avais pas vu mais Cecile (47) a fait la même observation que moi sur le sujet !)
    Pour ce qui est du MES et du nouveau traite, envoyez l'info a tous vos contacts de vos boites mail en y ajoutant des commentaires concernant la désastreuse attitude de la majorité des députes et sénateurs PS qui se sont lâchement abstenus.
    Aujourd'hui nous sommes largement au dessus de 10 % malgré le bidonnage des sondages et ce n est pas fini !
    Nous serons au second tour !

  14. 64
    Amine dit:

    Les médias font cela car ils ont peur, puisque c'est tous des menteurs, ils ont du mal à écouter la vérité, et la vérité c'est le Front de gauche et en plus avec un vaillant comme Mr Mélenchon, ils ne sont pas prêts de changer, et surtout avec la télé, on connait tout ça, et puisque on essaye de cacher Mélenchon, eh bien cela veut dire que il n'y a que lui qui dit vrai, alors. Je suis pour ce monsieur et pour sa cause corps et âme, et sans adhérer au Front de gauche pour l'instant mais ça va se faire, je ferais tout a mon niveau pour porter ce message du front de gauche, venant de gens qui aiment leurs pays, et que eux par contre ne disent pas des mensonges car au lieu de parler des vrai problèmes comme le fait Mr Mélenchon et surtout proposer des solutions. On nous leurre avec des histoire de halal ou pas, merci Mr Mélenchon, de me donner cette fierté d’être Français, moi Français d'ailleurs, à qui on demande de s’intégrer jusqu’à la désintégration, merci de donner de l’espoir a ce pays malmené, Merci et résistance !
    Il y à quelque chose qui bouge, alors allons y, et du fond du cœur, vive Mélenchon, vive le Front de gauche, et vive la France, la France de tous bois.

  15. 65
    sansebar dit:

    Et voilà, j'ai envoyé un message au CSA pour leur demander d'agir.
    Et il va falloir supporter Elkabach et ses interruptions permanentes dimanche matin sur Europe et I Télé.... Je pense que Jean-Luc saura le calmer.

  16. 66
    Francois dit:

    Je suis en accord avec votre façon d'aborder les problèmes principaux (finances, Europe, laïcité...). C'est pourquoi je me permets de vous mettre en garde contre ce ton de plus en plus condescendant et plaintif que vous prenez, dans vos écrits et dans les débats auxquels vous participez. Arrêtez ces expressions façon renaissance quand vous parlez de vos adversaires : les parfumés, les importants, les belles gens, etc.
    On a tous compris que les médias vous font la guerre et sont outrageusement orientés, c'est juste évident.
    Alors le plus efficace, pour en parler, c'est de le faire sobrement, et sans insister trop.
    Ceci parce que beaucoup de gens pensent - à tord ou à raison - l'être (important).
    Alors ils se sentent agressés, et le supporter que je suis à du mal à les convaincre de voter pour vous.
    Parlez plutôt des grands sujets précités. Là, vous êtes imbattable.
    Amicalement

  17. 67
    patrick.p dit:

    TF1, la chaîne de la désinformation ! Hier impossible de laisser un commentaire sur le forum censé donner la parole aux téléspectateurs de l'émission "Parole de candidats". En effet, au bout de quelques minutes, toutes les questions ou commentaires gênants étaient purement et simplement supprimés du site.
    Drôle de démocratie que celle qui consiste à n’autoriser que les bonnes questions. Vous avez dit censure ou méthodes antidémocratiques. TF1 a choisi son camp. Sarkozy et Le Pen. "Mieux vaut Hitler que le Front Populaire".
    Il ne faut compter que sur nous. Redoublons d'efforts et nous allons créer la surprise de cette campagne.

  18. 68
    breteau jean claude dit:

    Athée, j'ai lu cet été le livre "la sortie de religion est ce une chance ?" coécrit par un cousin prêtre. J'y ai trouve cette phrase tirée du Magnificat, elle va bien avec la campagne que mène J L M elenchon et vous la livre avec plaisir "...il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles, il comble de bien les affamés, renvoie les riches les mains vides..." face a la cupidité soutenue par le Chanoine de Latran, son MES et ceux qui ont laissé faire il est utile de voter pour celui qui propose de renverser la table des banksters et en plus pour les rendre plus heureux. Qu'ils aillent en enfer !

  19. 69
    arlequin dit:

    sur TF1:
    Pouvez-vous préciser la "structure" des salaires de la profession de journaliste ? Salaire médian, combien en dessous, des CDD, combien les 10 plus haut salaires dans la profession.
    Qui distribue l'enseignement : le privé ? à qui appartient le capital de ces "écoles" ?
    merci

  20. 70
    Pascal397 dit:

    Je m'associe à Marie-Agnès:
    Je continue à penser qu'il faut à tout prix éviter de tomber dans les pièges d'une lutte contre les personnes (Le Pen ou les médiacrates). C'est absolument contre-productif. J'ai plein d'échos négatifs à ce sujet.

    Jean-Luc, pensez à pardonner pour passer à autre chose que les chamailleries entretenues afin que le débat n'est pas lieu.
    Ensuite, le traitement fait au MES est le même que celui fait à l'actualité internationale et il serait temps que vous consultiez le site de Michel Collomb, pour vous mettre à jour, parce que si vous avez une grosse lacune (et je ne vous en veux pas) c'est bien sur le volet international.
    A certains moments, je me demande pourquoi on perd son temps à s'offusquer de traitement médiatique alors que l'exemple de 2005 a fait la démonstration par l'absurde que les incantations médiatiques ne sont plus autant prescriptrices.
    Portez vous bien!

  21. 71
    bern ike 81 dit:

    Belle analyse, comme toujours ! Montage interressant (chapeau au monteurs) mais encore en deça de la realité! A ce sujet justement il faut lire absolument le dernier fakir (mars)qui titre "les voleurs de débats"! Dossier ou ils rivent leur clou aux Pujadas, Callevie et autre Langlais ! Mais surtout ou ils montrent comment l'essentiel pour eux et d'empecher les candidats d'aborder les problemes de fond (sociaux) notamment! Au passage on apprends aussi que vous etes abonné et que vous etes l'élu de leur redaction au premier tour par 71% des voix ! lien ici.
    Mais comment faire pour resister à toutes leurs combines, leurs interruptions incessantes, leurs detournements de la conversation, leurs raccourcis, leur morgue permanente ? Comment faire pour refuser qu'ils soient plusieurs à intervenir, pour empecher le developpement des sujets ? Pour refuser de commenter les petites phrases ,ou les commentaires bidons des commentaires des autres ? Forcer le passage, rester coute que coute sur le programme, sur l'humain avant tout !
    Mélenchon résistons, constituons et présidons !

  22. 72
    réplicant dit:

    Etre Français. J'ai cru comprendre que tout Français aurait l'obligation de payer des impôts en France même s'il habite à l'étranger et que ce devoir de solidarité serait étendu aux patrons qui délocalisent. M. Mélenchon, je crois que vous devez faire entendre cela plus fort et que vous tenez là un argument de taille contre le discours Le Peniste et Sarkoziste qui monte les français les uns contre les autres. Les médias ne laissent entendre que votre souhait de légaliser les sans-papiers. Battez-vous pour faire entendre votre définition du Français, de l'étranger et de la solidarité contre la simplification de votre pensée.

  23. 73
    Pazmany dit:

    Retrouvez Eric Coquerel, conseiller spécial de Jean-Luc Mélenchon, en interview exclusive sur la Jeune-Garde 87
    Bonne journée

  24. 74
    Hélène dit:

    Bonjour,
    Je suis entièrement d'accord avec François (66). M. Mélanchon a cette capacité rare de rendre intelligible un monde que les medias s'emploient à rendre opaque, à exiger de son auditoire qu'il se serve de son cerveau pour comprendre le réel. Et ce sont ces moments d'intelligibilité qui, dans un paysage sensationnel, paradoxalement, font sensation !
    Je crois M. Mélanchon capable de l'exercice d'intelligence qui consiste à faire la lumière sur le fond des problèmes, et ce, même si le cadre proposé est d'emblée orienté, fragmenté, brouillé. Le programme du FdG est lumineux parce qu'il propose enfin un projet de société pour un monde intelligible, et c'est cela le meilleur argument contre l'obscurantisme d'un immense pan des mass-media entièrement dévoué aux mains qui le nourrissent. Jouer la carte de l'oppression médiatique serait à mon avis contre-productif et enferrerait justement M. Mélanchon dans un rôle médiatique.
    On a aujourd'hui la sensation (médiatique ?) qu'un vent de révolte gronde. Je crois que M. Mélenchon a tout à gagner à continuer d'outiller cette révolte de méthodes de construction d'un autre monde ; c'est parce que les outils pour construire un nouveau monde seront affutés et auront diffusé, que nous aurons un vrai deuxième tour, un vote non pour un nabab mais pour des idées.

  25. 75
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    si toutes les candidatures sont légitimes, toutes n'ont pas vocation à diriger la France...

    Voici ce que notre premier ministre ose dire dans une réunion ! c'est du racisme primaire et on devrait pouvoir le faire condamner pour de telles paroles ! alors pour diriger notre pays il faut quoi ? être blanc, catholique,aller à la messe tous les dimanches, sortir de l'ENA, avoir des parents riches, des yeux bleus des cheveux blonds, et pourquoi pas être un homme, mesurer 1m 80, avoir pourquoi pas une grosse quéquette et de grosses balloches !
    C'est du n'importe quoi ! est ce que vous vous rendez compte que ce sont ces gens là qui dirigent notre pays ! pas étonnant que l'on en soit là avec de tels personnages abjects.
    Vivement le front de gauche et Mélenchon Présidons je ne veux pas mourir avant d'avoir vu ça.

  26. 76
    J.Ch dit:

    Bonjour Jean Luc Mélenchon
    Comme je vous l'avais écrit il y a plusieurs mois vous m’avez redonné l'envie de retourner au "charbon" et suis toujours aussi enthousiaste. Bien sur il était à prévoir que les coups allaient tomber, que cela serait difficile, vous ne nous décevez pas Mr Mélenchon. De mon petit côté je fais de mon mieux en passant la bonne parole dès que l'occasion se présente et même en ayant donné votre livre, du coup j'en suis à mon troisième (si cela continu je vais demander un retour sur investissement).
    Continuez Mr Mélenchon, ne lâchez rien, la parole passe, à quand une visite à Toulon ou dans les environs ?
    Bien cordialement

  27. 77
    jorie dit:

    On a intérêt à être nombreux à la Bastille. Pour montrer qu'on existe, algré le peu de visibilité ou la fenêtre étroite et polémique que les média veulent bien concéder à Mélenchon pour qu'il ne puisse pas développer son programme. J'ai écrit partout, j'ai des réponses-type, sauf Acrimed. Rien ne change. l'équité n'a pas été respectée, le CSAa le reconnait, mais ne peut rien faire, sauf admonester., sans aucun résultat..etl'égalité ne le sera pas non plus. La preuve? vous avez observé la promotion de marine le pen sur tous les média,tous les plateaux, les faux suspenses signature etc...encore pire depuis " semaines, Ils feront TOUT pour éviter le Front de gauche, empêcher le vrai débat de fond. Hormis ce blog et internet, impossible de faire entendre Mélenchon. I télé à 10h du mate un dimanche! on se fout du monde. Pourquoi pas à télé achats à 7h du mate? France inter,c'estle ponpon, 6 invitations de le pen en 6 mois. 3 de Mélenchon en 1 an! FR2 et TF1 2 prime time pour marine le pen...et Mélenchon en quasi en coulisse, 10 mn TV5 monde (france 24) cette semaine:1 h de le pen....Vous savez, c'est comme en 2005. Mermet (là bas si j'y suis) nous a laissé causer, du coup,son émission a été déplacée à des heures inaudibles par le public qui bosse (de 17h à 15h!). Si on laisse trop de place à Mélenchon (20h), il gagne immédiatement des points, alors ils se sont repris vite fait bien fait. Et hop...promotion Le pen, Besancenot, Poutou pour détruire l'effet Mélenchon....et tout loger dans les extrêmes! Nous ne sommes déjà plus en démocratie. Le pluralisme del'information n'est pas du tout respecté. 11% aux régionales, le FdG, carrément le 2e parti de gauche, est effacé du paysage. C'dans l'air n'en parle jamais, les JT non plus.

  28. 78
    Pulchérie D dit:

    « Plus on est riche, moins on a de morale, c'est prouvé ». Citation de J-LM
    J’ajouterai cette terrible correction : l’hyperrichesse entraîne inexorablement une paranoïa aux conséquences délétères pour l’Humanité.
    La paranoïa des hyperriches.
    C’est celle qui domine les actes des humains qui ont pouvoir sur des fortunes virtuelles qui hypertrophient leur volonté de puissance et les poussent à réaliser de véritables empires à la mesure de leur folie. Il leur faut matérialiser cette domination, qui n'était jusque là que virtuelle.
    De là sont issus de soi-disantes organisations de bienfaisance, comme des Fondations finançant l’eugénisme, puis plus récemment, la création de superlobbies armés, pour assumer une gouvernance mondiale.

  29. 79
    Alexandria 34 dit:

    Remarquables Sauts d'obstacles médiatiques ! L'accumulation des avanies, des affirmations méprisantes, la répétition des mêmes questions péremptoires, les reprises de parole pour empêcher la réponse, etc., etc., etc....
    Houfff ! C'est carrément oppressant !
    Nous n'oublierons pas ! Même si ces médiacrates oublient, tellement ils trouvent cela normal...
    Bravo au monteur ! À faire circuler.

  30. 80
    Max Linder dit:

    Bonjour Jean-Luc,
    Gabriela à raison, il serait important de mettre sur PAP les liens vers les infos sur la COMMUNE, car beaucoup de militants et surtout les plus jeunes, n'ont pas de connaissances importantes sur le sujet, et que nous fêterons le 18 Mars. En particulier les liens vers les conférences que nous a donné Stephane B avec Henri Guillemin : La révolution française ; qui était Thiers ; la guerre de 1870 ; la siège de Paris, l’avant commune ; à Versailles ; ambiance à Paris ; des gens scrupuleux ; la vraie France ; a l’attaque de Paris ; le moment de vérité ; le fond des choses ; lendemains, qui sont d'une qualité exeptionnelle, ou le lien de Jérémy (post 51).
    Etre là le 18 Mars, en ayant l'histoire en tête est indispensable et "révolutionnaire !

  31. 81
    mandrin dit:

    Très bonne initiative pour le téléchargement en mp3 beaucoup de gens sont encore en bas débit. "fracture numérique" les vidéo ou les retransmission ne sont pas a notre porté.

  32. 82
    Jean-François91 dit:

    @Gabriela et @ tous
    Sur la commune, il y a aussi la magnifique fiction politique française du grand cinéaste britannique Peter Watkins (La bombe, Culloden, Punishment Park). C'est une série fictionnelle inoubliable, qui vise à impliquer le spectateur dans les enjeux de l'époque.
    A signaler encore, un très bon article Frédéric Lordon dans Télérama : être de droite c'est ne pas toucher au cadre (libéral) préétabli, «être de gauche c'est être prêt à attaquer le cadre. Si la gauche de gauche est un certain rapport au cadre, alors voilà quel il est : de liberté et de souveraineté.»

    Et vive le 18 avril

  33. 83
    GUILLE dit:

    Le test sur les riches montre surtout que pour reussir à etre riche dans cette société et son systeme de valeur lié à l'argent, il faut en accepter les règles et s'y soumettre. Il y a donc ceux qui acceptent les regles et ceux qui les refusent. On peut facilement relier cela au systeme educatif qui sert à apprendre ces règles. Ceux qui y parviennent ayant plus de chance que les autres de devenir riche. On apprend pas grand chose que l'on ne sache déjà, la loi est morale, tandis que la reussite dans ce systeme est amorale. La encore tout le monde sait cela. Stigmatiser les riches n'est pas une solution car il divise la société, peut on stigmatiser des gens qui souhaitent reussir dans une société qui s'impose à eux? Beaucoup d'entre eux ne le font pas par choix cynique, mais bien par obligation, on pourrait dire lacheté, mais là encore a quoi servirait d'insulter. Le recours à la lutte des classes a fait long feu et ne fonctionne pas davantage que le systeme que vous denoncer qui est une lutte de classe. Pour changer ce systeme, il faudra trouver chez "les riches" des bases de fraternité, elles existent!

  34. 84
    Bélatar dit:

    Je reviens à votre post pour donner une lueur d'espoir quant aux médias dominants :
    - une enquête sociologique (je n'arrive pas à la retrouver) qui s'intéressait à l'influence des médias sur le vote des électeurs a montré que les électeurs de banlieues populaire notamment avait un esprit plus critique que souvent imaginé.
    - un article de synthèse sur des enquêtes similaires aux Etats-unis, montre que "Au final, les médias ne peuvent pas simplement faire l’élection (au sens où ils pourraient désigner le vainqueur), ils doivent à la fois maintenir une image de neutralité et refléter les prises de position de leurs lecteurs."
    Ce qui montre que le plus important est le travail de terrain car lorsque les lecteurs-auditeurs modifient leur point de vue et attentes les médias sont obligés - ne serait-ce que par intérêt bien compris - d'en tenir compte.
    Le très bon texte de Pierre Marcel dans Libération ce samedi "Loué soit Mélenchon" me semble montrer qu'on est en phase intermédiaire : après le matraquage contre, vient le silence ; avant de devoir changer si la vague monte.

    Sur le MES, cet épisode a tout de même eu un effet révélateur à ne pas sous-estimer.

  35. 85
    naif dit:

    "N’oubliez jamais, mes amis lecteurs, cette offense !..."

    Je partage complètement cette rage. Concernant TF1 on peut encore subodorer qu'ils ne peuvent pas faire mieux dans l'abject puisqu'ils sont dans le pire à tout instant. Mais les autres médias ne s'en trouvent pas excusés. TF1 a l'audimat flatté même quand c'est la même émission sur les autres chaines. (ex: intervention du chef de l'état). C'est tout de même un paradoxe sur lequel il faudrait que des experts en communication se mettent au travail. Est-ce le 1 de TF1?... le bleu/blanc/rouge du logo ?... Serait-ce la "qualité" des programmes? La séduction des présentateurs?...

    Nous avons évidemment protesté, y compris auprès du CSA.

    Là également, j'ai écrit fin janvier à cet organisme qui m'a répondu fort courtoisement pour me dire que le 28 janvier ils auraient des stats et qu'ils feront preuve d'autorité (sic).
    Pour mémoire, le CSA est composé de membres nommés par nos institutions dont une (des membres) a tenus des propos dans un livre qui n'ont pas toujours reçu l'approbation des anciens combattants et des cheminots. Cette même personne décorés des hochets de la république n'est de surcroit pas trés assidue aux travaux de ce même CSA.

  36. 86
    Leglôd dit:

    bonjour,
    Par rapport à TF1, j'aurai un conseil, n'entrez pas dans le jeu de ce média, il faut le frapper, frapper et frapper encore.
    Faites un déclaration préalable sur les conditions de votre invitation et faites un rappel des mensonges de ses dirigeants, qui lors de la présentation d'acquisition devant la commission d'attribution de TF1 avait promis un média parfait et que Martin Bouygues a renié une semaine après le rachat de celle-ci. Dénoncez ces voyous capitalistes, qui ont avec le soutien de la droite permis l'entrée des idées néolibérales dans les médias au détriment de la culture et de la création.
    A réécouter l'émission de daniel Mermet "le cauchemar des années 80 : La privatisation de TF1".
    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1842&var_recherche=tf1
    Et si il le faut boycotter cette émission, je pense que les gens comprendront si elle fait suite à cette déclaration préalable.
    Allez, le 22 avril, les instituts de sondages vont encore se prendre une bonne claque, ainsi que Calvi et consorts qui nous abrutissent avec leur utopie du libéralisme, car c'est une utopie, elle ne marche pas la société qu'ils nous imposent de force.
    N'hésitez pas non plus à réhabiliter ce personnage qui a été gommé de l'histoire et qui l'un des plus grands contributeurs de notre modèle social, je veux parler d'Ambroise CROIZAT. C'est quand même ce personnage qui a mis en place la sécurité sociale entre autres. Il avait compris en 1945, que la droite se recomposerait vite, et a réussi en 6 mois à mettre en place ce système dont tout le monde se revendique et qui fait partie de notre fierté nationale.

  37. 87
    marsouin dit:

    Quand J.Luc écrit ceci à propos de son prochain passage sur TF1 M
    "Après cela j’en reviens à l’émission de TF1 « Parole de candidat ». TF1 me donne généreusement une demi-heure de temps de parole en soirée. Mais auparavant vous aurez dû subir une heure et demie de madame Le Pen !"
    Je suggère à J.Luc dès le début de son intervention de faire remarquer :
    1/ aux journalistes présents
    2/ aux français présents sur le plateau
    3/ et surtout, surtout aux millions de téléspectateurs
    d'une manière courtoise et polie, mais ironique : "Pourquoi une telle différence de traitement entre des candidats à un même suffrage et surtout le pourquoi d'un tel procédé ? !

  38. 88
    LAFORCE JEAN-LUC dit:

    dans cet article Jean-Luc met en exergue 2 idées importantes à mon avis. La 1ère est celle sur la morale des riches. Une confirmation : une chose les intéresse, leur cupidité, un seul mot la rentabilité. La traduction en langage économique est : la finalité capitaliste : la recherche de l'augmentation du taux de profit maximum. Un seul moyen l'exploitation de la force de travail. Cette étude le met en évidence. La 2ème idée est celle des mots que le front de gauche est arrivé à placer au coeur du débat. jusqu'à la fin des années 70 quand on disait "gauche" les gens pensaient "communiste". Depuis 1981 quand on dit "gauche" les gens pensent "socialiste". Avec tout son corollaire "la lutte des classes c'est dépassé, il faut s'adapter à la mondialisation, le marché est fait pour réguler, ce qui compte c'est la performance et la compétitivité... Des mots comme capitaliste, exploitation, patronat, bourgeoisie, classe ouvrière sont devenus des "gros mots" et on les a remplacés par : libéral, manager, classes moyennes etc... Ce retour en force sonne t-il l'heure de la reconquête idéologique ? Depuis des décennies nous étions sur la défensive et en recul sur le terrain des idées. Nous sommes opposés au présidentialisme, mais force est de constater que la présidentielle est un marqueur de la vie politique française et qu'elle imprègne les idées. Jean Luc ne sera sans doute pas président de la république (quoique...). Mais la campagne que nous menons est en train de bâtir de l'inédit dans la situation telle que nous la vivons. Aujourd'hui nous reprenons l'offensive sur le terrain idéologique. Et lorsqu'une idée s'empare du plus grand nombre elle devient irrésistible. Alors faisons en sorte que lorsqu'on dira"gauche" désormais, les gens pensent avec...

  39. 89
    Arnold Lane dit:

    Je souhaitais, comme Bélatar, revenir sur l'impeccable billet de Pierre Marcelle dans Libé, hier.
    Bien sûr, ce journaliste (qui fait partie des derniers des Mohicans du quotidien), observe avec une réelle bienveillance, et depuis un bon moment, ce qui se passe de ce côté-ci de la Gauche.
    Mais voilà, tout est dit, et, finalement, est-ce si important de vitupérer contre les médias dominants, dont nous savons tous qu'ils sont composés de gens par définition rétifs à tout changement ?
    La campagne de Jean-Luc Mélenchon et du Front de Gauche a ceci d'extraordinaire que son déploiement, son essor, ne doivent pas grand chose au bruit médiatique, au "commentaire".
    Ce sont les idées qui rallient chaque jour davantage de partisans.
    Vivement le 18 mars, que nous puissions voir de nos yeux ce qui s'est construit relativement silencieusement !

  40. 90
    Antigone 34 dit:

    Au sujet de la puissance de l'outil informatqique, mais aussi la capacité d'échange et de mobiilsation en résau, ne manquez pas ce soir la conférence de Bernard Stiegler au théâtre de la colline ou bien lire cet article et allez sur son site. Ars indutrialis Il est clair comme le préssent JL Mélenchon, que l'économie du numérique peut renverser le capitalisme aussi sûement que la révolution d'octobre par sa force d'émancipation, d'action (nous devenons des consom'acteurs même en politque) mais aussi de cohésion du plus grand nombre. Bien sûr et est ce que livrer

  41. 91
    LAFORCE JEAN-LUC dit:

    pour terminer mon post 90 "... les gens pensent avec espoir "Front de Gauche"

  42. 92
    Hélène dit:

    @ marsouin (89) :
    Mmmmouiii mais.... Le problème c'est qu'ensuite ça va être TROP facile de nous confondre avec le FN ; "même populisme, mêmes arguments"... N'oublions pas que la télé est à l'affut de la petite phrase sortie du contexte, et celle que vous proposez sonne beaucoup trop comme la litanie FN de l'injustice !
    Bien sûr nous ne décolèrons pas de cette relégation en arrière-plan, mais, comme le démontre toute la dernière partie de l'article de M. Mélenchon, nous savons aussi que l'information a pris depuis longtemps l'habitude de transiter par le net. Les "révolutions arabes" ne se sont pas faites via les chaines officielles !
    Alors oui, la différence c'est qu'on serait "en démocratie" et que le PAF devrait être régulé par des organes démocratiques. M. Mélenchon saura sans doute le rappeler, sobrement, et avec des mots qui ne pourront pas être assimilés à une quelconque victimisation.
    Mais, pour tous ceux et celles qui n'ont pas encore cette habitude du net et qui seront devant leur poste, je suis plutôt de l'avis de laisser la puissance de l'argumentaire de notre candidat sur notre programme agir, encore et encore.

  43. 93
    Antigone 34 dit:

    Au sujet de la question du pouvoir d'émancipation, d'action et rassemblement du média internet abordés dens ce billet, ce soir ne manquez pas la conférence de Bernard Stiegler à la Colline ou sur son site <JL Mélenchon aborde cette question dans ce billet et elle mérite réflexion car elle a des implications que l'on ne soupçonne pas, parce que si la capacité de mobilisation est bien supérieure sur le net, elle n'est pas forcément que verticale mais bien horizontale. Et le FdG n'aura d'avenir que s'il intègre cette donnée-là. Pour la tenue d'une future assemblée constituante, mais aussi pour les cercles locaux de participaton citoyenne et tout autre forme de participation à tous les aspects de notre quodidien. Avec internet ce qui est mort ce sont les médias traditionnels, la pensée unique, la dictature des esprits par les experts, mais aussi la verticalité des partis.

  44. 94
    didier91 dit:

    Salut amical à tous les camarades.

    Je souhaiterais juste poser une question. Si les sondages se trompaient et si Jean-Luc n'était pas à 8-10% mais à 16-18% ? Pour ma part, je pense que l'establishment sondagier se trompe et que Jean-Luc sera au premier tour bien plus haut qu'on ne le dit aujourd'hui. Le ras le bol est général dans ce pays.

  45. 95
    sha1966 dit:

    lien vers un article qui dit que loin des 75% de hollande, en fait c'est 48% seulement!
    Beau mensonge encore une fois

  46. 96
    Hélène dit:

    Et puis...

    Quelle est la différence essentielle entre le FN et le FdG (puisque le cadre de l'émission crée cette opposition) Évidemment, c'est notre capacité à analyser, démontrer, démonter, et proposer en conscience.

    Quelle est la différence essentielle entre nos candidats ? La maîtrise des sujets et leur intelligiblité.

    Rappelons-nous le fameux "Des paroles et des actes" dont le PAF n'a retenu que le "non-débat". Rappelons-nous l'indigence des propos tenus dans la première partie de l'émission ! Il y a fort à parier que MLP, une nouvelle fois, ne maitrisera pas ses sujets, évitera les questions, se contredira, se drapera dans sa posture de victime...

    Alors nous pourrions très bien avoir 1h30 soporifique et, en contraste, 40mn d'intelligence ! Et ça, ça pourra faire l'événement, bien mieux qu'une petite phrase...

  47. 97
    Lupi jean-claude dit:

    Bonjour à toutes et à tous
    Je viens de visioner le lien du post 51 et que de corrolaire entre les deux,une defaite face à une allemagne qui se cherche c'est le cas aujourd'hui avec son modèle en cours d'effondrement,des biens pensants prêts à tuer leur frères qui osent penser partage et si nous remettions ça car si aujourd'hui la matraque mediatique à remplaçait le canon (quoiqu'avec sarkhollande on ne sait jamais). N'avons nous pas le même slogan "pour l'humanité""l'humain d'abord" ?ne sommes nous pas considérés comme des pestiférés par l'oligarchie en place ? Nous espérons la révolution par les urnes mais que vont faire les réactionnaires en place ? Vont ils tranquillement partir et nous laisser anéantir leur oeuvre de fous ? Chaque jour qui passe soulève de nouvelles questions et qui n'ont pas vraiement de solutions pacifiques car n'oublions pas que pour les autres tortionnaires d'outre atlantique nous sommes leur prochain jouet et je ne pense pas qu'ils aient envie de ne pas jouer de nous.Petite idée en passant et si avant le 18 mars nous faisions une petite répétition devant TF1 pour les obliger à faire l'émission au grand air avec notre public pour diriger les questions, cela ne serait il pas un moment de démocratie au lieu de se laisser dicter le déroulé par les pro zébulon 1er et son prince héritié fraise des bois 2eme ?

  48. 98
    Arte dit:

    "Les riches trouvent positif d’être guidés par l’appât du gain et cette appétence maladive les conduit à pratiquer banalement le mal."

    Que les chiffres aient été obtenus de façon "scientifique", soit, mais la conclusion qui en est tirée, elle, n'a rien de scientifique. C'est le propre de ce genre d'étude, très américaine.
    Une investigation plus "socio-psychologique" montrerait que c'est l'inverse qui se passe. En clair : "Les personnes qui possèdent une appétence maladive pour l'appât du gain... deviennent riches" (en général).
    Ce qui est très différent :
    - D'une part, voilà une étude qui pourrait être comprise comme la preuve scientifique que les riches sont "le mal", alors qu'elle ne fait que donner des tendances. Elle ne montre pas que TOUS les riches sont ainsi.
    - D'autre part, prenez à ces "malades", 75 % ou 100 % de leur gain au delà d'une certaine limite, vous ne les guérirez pas ! Toujours soumis à leurs pulsions, ils trouveraient d'autres filières pour s'enrichir, en particulier mafieuse, ce qui est, en somme, "déjà" le cas.
    La conclusion de cette "étude" a une portée malsaine : en résumé, "les riches font (sont) le mal". Voilà un procédé qui ressemble à celui que nous décrions généralement de la part des médias : une argumentation pseudo-scientifique, pour des conclusions... simplistes, rapides et dangereuses !
    Si nous taxons les hauts revenus, c'est parce que, au delà d'une certaine limite, cet argent est contre-productif. Il fabrique des rentiers, sur la base du travail collectif, au lieu d'être ré-investi dans l'économie (soit en salaire, soit moyen de production), et non pour une pseudo-définition scientifique du "mal" à exorciser de ces "mauvaises" personnes. Du moins, je...

  49. 99
    albireve dit:

    S'il est vrai que l'enrichissement corrompt, la réciproque l'est encore plus: N'oublions pas que l'acte de naissance (Adam Smith 1776) du libéralisme est une apologie de l'égoisme: "Je ne demande pas à mon boulanger d'etre altruiste, mais de faire du bon pain". Autre exemple célèbre de l'immoralité libérale: " Le seul service qu'on puisse rendre aux pauvres, c'est de les laisser tranquilles" (Milton Friedman, prix Nobel 1976).

  50. 100
    Sylphe dit:

    "A chaque fois, une corrélation entre le statut social des participants et leur capacité à enfreindre l'éthique est mise en évidence. » Ainsi il est prouvé que les riches sont spontanément mauvais et enclins à l’abus de pouvoir."
    C'est comme la poule et l'oeuf, on ne peut pas savoir si on devient riche parce qu'on est spontanément mauvais ou si c'est la richesse qui rend mauvais. Peut-être les deux... Voyez Yves Montant, jeune coeur généreux et communiste, qui finit riche et hyper-libéral dans "vive la crise" . Et José Bové aussi, que nous sommes en train de perdre...
    Je prédis à Jean-Luc une jeunesse éternelle...

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10 1123 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive