02mar 12

Vu du bord de la Manche

Les riches et les puissants. TF1 et le CSA

Ce billet a été lu 113 987 fois.

flor-21Cette note est rédigée à la va vite. L’air autour de moi est plein de fils glacés. Une brume sans fond s’est étendue sur les rives de la Manche. Le regard ne passe plus le mur cotonneux qui nous entoure. A peine si j’entends le bruit de la mer, là-bas. Ici, il y est question rapidement de la signature du nouveau traité européen. Puis un mot sur la campagne. En général. Puis d’une enquête très édifiante sur l’incapacité morale des riches ! Jubilatoire. Ensuite, je parle de notre temps de présence médiatique. Et de notre protestation contre le sort que nous a réservé TF1 pour son émission « Parole de candidat ». Puis enfin il est question de ce blog. Et de la toile avec laquelle se confond notre liberté réelle actuellement.

Pour illustrer ce billet un récit en images, de nouvelles photos de Remy Blang depuis la Moselle. Les sidérurgistes d'Arcelor-Mittal de Florange continuent la lutte, bloquent les voies ferrées et se font repousser par les forces de police et de gendarmerie.

Nicolas Sarkozy vient de signer le nouveau traité européen. Il a infligé aux dirigeants socialistes la mordante ironie des maîtres face aux excès de servilité. Il compte sur l’abstention habituelle de ces opposants en peau de lapin pour faire flor-13passer ce traité au parlement comme est passé le précédent. Il n’en reste pas moins qu’à présent le « projet européen » c’est officiellement l’austérité pour tous et pour toujours. Le modèle allemand devient la norme pour toute l’Europe. Avec la règle d'or, le contrôle préalable des budgets nationaux par la Commission européenne et des sanctions automatiques, ce traité frappe le cœur de la souveraineté du peuple français, la souveraineté budgétaire. C’est donc un traité odieux. Dans l'immédiat, la signature de la France est engagée. Mais le traité n'est pas pour autant ratifié. Il est insupportable que Nicolas Sarkozy et François Hollande refusent de soumettre la ratification à référendum ! Pourquoi le font-ils? Parce qu’ils savent que les français ne veulent pas de cette Europe. Ils le savent ! Leur préoccupation est de passer outre ce qu’ils savent être la volonté populaire. Le souverain n’est donc plus le maître chez lui, trois siècles après la naissance de Jean-Jacques Rousseau qui le premier discerna son identité et ses pouvoirs inaliénables. Pour nous commence donc une lutte sans répit. Quoi qu’il arrive, la résistance face à ce coup de force est désormais un devoir. Le contraire de ce qu’ont écrit contre moi Daniel Cohn-Bendit et ses amis José Bové et Pascal Canfin sous le titre « Pour l’Europe, ni Merkozy ni Mélenchon ». Je me fais bien sûr un devoir de vous donner le lien pour flor-14lire la réplique qu’y ont donné mes deux camarades Eric Coquerel et Corinne Morel-Darleux. Je le fais en me disant que certes nous avons beaucoup de mal à faire entrer le débat européen sur la scène publique.

Vous avez vu comment le système médiatico-politique s’est arc-bouté pour faire passer inaperçu le vote du Sénat après celui de l’Assemblée Nationale. C’est sans aucun doute un échec pour nous. Mais cependant je sais que nous avons aussi marqué des points. La nouvelle a circulé. Les courriers adressés aux parlementaires ont eu leur impact sur la nomenclature. Et surtout, et c’est l’essentiel à mes yeux, des milliers de gens se sont liés à notre campagne sur une base informée et consciente. De la sorte se fortifie le socle solide d’une culture politique commune spécifique, hors de portée des retournements d’humeur ou de mode. C’est sur ce fond que se construira et s’amplifiera la réplique le moment venu. En particulier le 18 mars puisque le thème en est la démocratie et les institutions qui doivent l’organiser. Je me réjouis de lire les mille et une initiatives qui se prennent de tous flor-22côtés pour organiser le succès de cette journée si peu banale. Je crois que nous allons faire ensemble une démonstration de force sur un mode tout à fait sans précédent ce jour-là.

Comment mesurer le succès d’une campagne comme la nôtre ? Aux sondages ? Non. Evidemment non. Pour moi, le succès se constate au nombre des thèmes et des mots que nous aurons diffusés et inscrits dans le vocabulaire ordinaire de l’actualité. Car avec les mots s’incrustent la syntaxe et la grammaire de la pensée qui les absorbe. A cette étape de la renaissance de notre courant politique, notre bataille est d’abord culturelle. Quand « usine », « ouvrier », « riches », « puissant », « capitalisme », « finance », « partage » deviennent les mots clefs du vocabulaire dominant d’une campagne électorale, nous savons que le reste nous sera donné par surcroît. Ici ou là quelqu’un finit toujours par faire une surenchère verbale qui raccourcit le trajet qui nous reste à faire. Ainsi quand Ségolène Royal dit que l’enjeu de l’élection c’est « la lutte de classe », je l’enregistre comme un indice de l’airflor-28 du temps. Et je sais que, pour finir, la pente est prise dans notre sens. Les mots déforment l’espace politique et lui donne des plis et des pentes qui déterminent ensuite le cours des pensées et des choix du grand nombre.

C’est de cette façon aussi que je reçois ce papier que j’ai découvert avec gourmandise dans le journal « Le Monde ». Une hirondelle, en quelque sorte. Il est paru sous la signature de Stéphane Foucart. Ce n’est pas seulement son contenu qui me réjouit. C’est qu’il soit paru. C’est qu’il ait ce titre. C’est que le journal l’ait publié. Toute une époque commence ! Le titre sonne comme celui d’un tract maoïste des années 70 : « Plus on est riche, moins on a de morale, c'est prouvé ». Je pense à cet instant à ces tracts où les amis de « La Cause du Peuple » prétendaient que le flor-2notaire de Bruay-en-Artois était l’assassin du fait de sa position sociale et du fait qu’il avait fait son repas d’un très gros steak. Mais là, c’est du sérieux et scientifique. « Dans un climat politique où il est tant question d'opposition entre les "élites" et le "peuple", commence Stéphane Foucart, voici une étude qui devrait faire couler beaucoup d'encre. Et pour cause : des chercheurs américains et canadiens documentent, dans l'édition du lundi 27 février de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), l'existence d'une relation inverse entre élévation dans la hiérarchie sociale et éthique du comportement individuel. C'est-à-dire, exprimé de manière un peu plus directe, que plus vous êtes riche, plus vous êtes susceptible de vous comporter de manière moralement lamentable. L'équipe américano-canadienne menée par Paul Piff (université de Californie à Berkeley) a quelques arguments. Les chercheurs ont mené pas moins de sept protocoles expérimentaux différents, qui concluent tous dans le même sens. » Cette affaire ira loin. Car comment s’en remettre aux riches, à leur « patriotisme » où quoique ce soit de semblable, comme le suggère le « not dangerous » François Hollande, pour gérer les flor-29intérêts communs de la société ? On se posera donc la question différemment à la fin de la lecture.

Donc sept protocoles expérimentaux ont été testés. « Le premier est simple : il s'est simplement agi de se poster à un carrefour et d'observer les véhicules pris en flagrant délit de refus de priorité. La deuxième expérience, très semblable, a, quant à elle, consisté à relever les situations dans lesquelles un piéton engagé sur un passage ad hoc se fait couper la route par une voiture. Dans les deux cas, les chercheurs ont classé les véhicules en cinq catégories, des épaves roulantes (groupe 1) aux berlines de luxe (groupe 5). Résultat : près de 30 % des véhicules du groupe 5 forcent le passage aux voitures prioritaires, un taux quatre fois supérieur aux groupes 1 et 2, et trois fois flor-3supérieur aux groupes 3 et 4. Corrélation quasi identique pour le respect dû aux piétons… Mais, direz-vous, ce n'est pas parce qu'on a une belle voiture qu'on est nécessairement riche. Ce qui n'est pas faux. Aussi, les chercheurs ont complété ces deux expériences par d'autres, menées en laboratoire. A chaque fois, une centaine d'individus ont été invités à prendre connaissance de divers scénarios ou situations : atteinte d'un objectif au prix d'une entorse à la morale, captation d'un bien de manière indue au détriment d'un tiers, mensonge au cours d'une négociation, caution d'une faute dans le cadre professionnel. Puis les participants ont rempli un questionnaire répondant à la question de savoir dans quelle mesure ils seraient prêts à reproduire ces comportements. A chaque fois, une corrélation entre le statut social des participants et leur capacité à enfreindre l'éthique est mise en évidence. » Ainsi il est prouvé que les riches sont spontanément mauvais et enclins à l’abus de flor-30pouvoir. Pour sauver les riches et les protéger d’eux-mêmes, une seule solution : la taxation qui les soulage de la surcharge pondérale qui les pousse au vice a-social ! Mais ce n’est pas fini !

« Une dernière expérience a consisté à placer près de 200 personnes devant un jeu informatique de lancer de dés : une somme d'argent leur était promise si le score atteint après cinq lancers était élevé. Mais, bien sûr, le jeu était pipé et le score ne pouvait excéder 12 points. Ceux qui ont rapporté des scores supérieurs aux expérimentateurs ont donc triché. Même en tenant compte de nombreux paramètres comme l'ethnie, le sexe, l'âge, la religiosité, l'orientation politique, il n'y a rien à faire, "la classe sociale prédit positivement le fait de tricher". A quoi tient ce lien entre hauteur sociale et bassesse morale ? En partie, répondent les chercheurs, "à une perception plus flor-31favorable de la cupidité". » Les riches trouvent positif d’être guidés par l’appât du gain et cette appétence maladive les conduit à pratiquer banalement le mal. De tout ceci nous ne tirerons aucune autre leçon sinon celle de nous être bien amusé à cette lecture. Cependant je recommande d’utiliser abondamment cette étude. Elle me paraît être une juste réponse au mépris ordinaire des élites médiacrâtes qui ne manquent jamais une occasion de stigmatiser le peuple, la bassesse supposée de ses passions, et ainsi de suite. Et on y puisera aussi un argument contre l’idée que notre idée de « tout prendre » au-dessus de 30 000 euros par mois serait déraisonnable car elle démotiverait les importants. Cette expérience démontre au contraire qu’elle pourrait les soigner contre une addiction qui les conduits aux comportements immoraux et anti-sociaux. Prouvé scientifiquement ! J’en viens à flor-32notre traitement dans les médias.

Voici la leçon des relevés du temps d'antenne au 24 février publié par le CSA. En résumé : la situation se dégrade pour le Front de Gauche à la télé. 6% du temps pour le Front de Gauche alors qu'on trouvait 7% au précédant relevé le 10 février dernier. A la radio la situation frémit légèrement en notre faveur : 6,6% du temps contre 5% au 10 février. Mais nous bénéficions toujours de moins de temps que les Verts ! Et le cumul PS/UMP est toujours très élevé 68%. Dans ces conditions, Eric Coquerel a renouvelé notre protestation au CSA. Avec juste ce qu’il faut d’ironie pour souligner que nous ne sommes pas dupes de l’effet de ses prétendues recommandations. « Dans votre communiqué commentant la dernière livrée des résultats au 24 février, écrit-il, vous constatez « que la concentration des temps de parole sur deux candidats s’est atténuée ». Après ce constat optimiste vous insistez cependant pour que les efforts des médias « soient poursuivis » afin que le principe d’équité soit respecté au 19 mars. » Il faut le lire pour le croire ! Ces lignes signent ce qu’est cette commission et les personnages qui la composent. Pour faire croire qu’ils servent à quelque chose et que quelqu’un se flor-34soucie de ce qu’ils disent les voici réduits à se réjouir d’évolutions insignifiantes qui laissent intact un océan d’abus ! C’est ce qu’ils nomment « progrès » !

Bien sûr ils comptent les attribuer à leurs recommandations ! Eric Coquerel relève cette bouffonnerie dans le courrier qu’il a adressé à cette piteuse « commission ». « A 24 jours de cette issue, nous estimons, Monsieur le Président, que vous faites preuve de beaucoup d’optimisme. En effet fin janvier nous constations 75 % de temps de parole cumulé sur les TV pour les deux candidats du PS et de l’UMP et 73 % sur les radios. Un mois après il est de 68 % sur les TV et les radios. Il y a certes un progrès mais à ce rythme, nous doutons fortement que vous soyez parvenus à vraiment réduire cette bipolarisation excessive sur les médias audiovisuels d’ici la fin de la période d’équité. » Le moment venu il faudra dissoudre cette commission qui vient de faire la flor-35preuve de son inutilité coûteuse. Le programme du Front de Gauche prévoit la création d’un Conseil National des médias qui remplacera honorablement cette lamentable parodie d’autorité « indépendante » !

Après cela j’en reviens à l’émission de TF1 « Parole de candidat ». TF1 me donne généreusement une demi-heure de temps de parole en soirée. Mais auparavant vous aurez dû subir une heure et demie de madame Le Pen ! N’oubliez jamais, mes amis lecteurs, cette offense ! N’oubliez jamais que cette chaîne a donné la parole à la candidate du parti qui applaudit debout un collabo assassin et antisémite et m’a réduit à passer sous ses pieds pour moitié moins de temps. Cela vaut pièce d’identité ! Surtout quand il est évident que notre temps de parole est déjà grossièrement sous-estimé. Surtout quand l’intéressée elle-même dit qu’elle n’est pas sûre d’être candidate ! Regardez les visages des journalistes qui acceptent ce rôle. Retenez leurs noms. Ces gens sont capables de tout sur ordre. En tous cas personne ne pourra dire que nous avons laissé faire. Nous avons évidemment flor-37protesté, y compris auprès du CSA. Mais TF1 nous a expliqué que c’était comme ça ou rien. Il faut donc subir. Comme on subit l’occupant privé d’une ancienne télé publique en lui résistant du mieux qu’on peut.

Nous pensons là encore que le CSA devrait intervenir. Eric Coquerel a donc repris la plume. Bien sur, le CSA ne fera rien, comme d’habitude. Il n’est là que pour faire croire qu’il y a quelqu’un, une règle et une police pour la faire respecter. Voici ce qu’écrit Eric Coquerel : « Nous souhaitions vous alerter sur le problème posé par l’émission « Parole de candidat » sur TF1. Cette émission politique sera la seule de la première chaîne française durant la période d’équité. Elle est donc d’importance. Six candidats ont été retenus par elle. Deux, Nicolas Sarkozy et François Hollande, bénéficient d’une émission entière. Les quatre autres se partagent le temps d’antenne, flor-4François Bayrou et Marine Le Pen en « prime time », Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon en 2ème partie de soirée derrière les deux premiers nommés et avec un temps de parole bien moindre. Il s’agit pour nous clairement d’un choix politique qui évidemment ne peut qu’influencer les électeurs. Il a une conséquence inédite : trois des quatre candidats à bénéficier de la case « prime time » sont de droite ! Rien ne justifie cette répartition. Nous vous rappelons par exemple que les derniers sondages placent François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon à 1% d’écart ! ». Que va-t-il se passer ? Rien. Le monde va sa route. Ces gens nous méprisent. Nous ne sommes rien à leurs yeux. Pleins de flor-41morgue et de suffisance ils ne comprennent peut-être même pas de quoi il est question. La réplique est donnée par notre hymne, non ?

J’ai évoqué ici déjà, à de nombreuses reprises, la puissance de l’outil de contournement du verrouillage médiatique qu’est la toile. J’en juge par les résultats de notre équipe, celle qui est constituée autour de ce blog. Elle est évidemment très étroitement articulée avec celle du site « Place au Peuple » et celle du site du Parti de Gauche. Mais elle fonctionne de façon parfaitement autonome et j’en suis le rédacteur en chef très vigilant et très directif. Tout part naturellement de ma connivence avec le webmestre qui est le chef d’orchestre et metteur en scène de mes coups de cœur et trouvailles. Comme vous le savez j’ai la passion des médias. J’ai participé à pas mal d’expériences dans ce domaine depuis les années 70 et j’en ai créé quelques-uns. Mais jamais je ne suis parvenu à la force d’impact de celui-ci, acquise avec aussi peu de moyens. Nous voici rendus à trente mille visites quotidiennes. La lettre du blog compte 56 000 destinataires et leur nombre s’accroît de 2000 par semaine dorénavant. Dans ces conditions toute mon équipe est survoltée. De nombreuses branches s’ajoutent au rameau principal dans une ambiance où les trouvailles s’ajoutent les unes aux autres. Je vais en raconter quelques-unes, en hommage aux femmes et aux hommes de l’ombre qui gravitent autour du vaisseau amiral flor-42qu’est la publication de ma note, une deux ou trois fois par semaine selon les latitudes que me laisse ou non mon calendrier.

Une équipe de camarades autour du webmestre s’active chaque jour pour que les vidéos et enregistrements audio des émissions de télé et de radio, des meetings, des manifestations de toutes sortes où je prends la parole, soient publiées et proposées aux visiteurs de ce blog. Ils s’efforcent de le faire aussi vite que possible, une fois l’émission diffusée ou le discours prononcé, pour permettre au plus grand nombre de participer à ce que nous construisons. C’est la plateforme de diffusion en ligne « Dailymotion » qui héberge nos vidéos et supporte donc le poids flor-44de tous ces fichiers d’images qui, même compressés, restent très volumineux. Une heure de discours ou d’émission c’est près de huit heures ensuite de traitement numérique, conversion du format de fichier, compression, export, encodage. Sans parler du montage. Car si nous publions l’intégralité des passages télé et radio, un travail de montage est toujours nécessaire pour caler le début et la fin du programme, ôter les tunnels publicitaires ou tel intermède d’actualité ou de divertissement sans lien avec des commentaires qu’on peut solliciter de moi. Au-delà de ce flux quotidien de vidéos lié au rythme soutenu de la campagne, l’objectif est aussi de constituer et de préserver nos propres archives. Ce dernier chantier est immense. Et nous manquons d’aide pour tout classer, résumer, et équiper de sommaires. Mais ce qui est fait est déjà magique pour élargir l’audience dans le temps d’un événement passé et pour garder mémoire de ce qui a été entrepris depuis que le Parti de Gauche et le Front de flor-48Gauche sont nés. Pour tout cela, les camarades ont le souci de la qualité de restitution des enregistrements, à commencer par une bonne définition des images, et une synchronisation parfaite de l’image et du son. Ce n’est pas simple, croyez le bien.

Depuis novembre 2008 et le lancement du Parti de Gauche, plus de 250 vidéos ont été publiées sur mon blog. En tout 45 discours prononcés en meeting et réunions publiques et 135 passages dans des émissions des chaînes de radio et de télévision. S'y ajoutent une quarantaine de vidéos d'interventions diverses : conférences de presse, réactions lors des soirées électorales, reportages de la "Télé flor-49de Gauche" dans les manifestations, invitations à des forums, réunions des Front de Gauches thématiques, prises de paroles en soutien à des travailleurs en lutte.

Je vous dis un mot de l’audience de tous ces documents. Car elle se compte en milliers de « vues » cumulées dans le temps. L’audience moyenne des vidéos du blog est passée depuis septembre 2011 de 7000 à 16000 vues. Et cela semble s’accélérer. A ces chiffres s’ajoutent les audiences du même contenu diffusé sur le compte du média invitant, sur le compte d’internautes qui choisissent de le télécharger et, évidemment, sur le compte de « Place au Peuple ». Ainsi, le meeting de la place Stalingrad à Paris qui a marqué le lancement de la campagne présidentielle du Front de Gauche en juin 2011 a été vu 28 000 fois. A titre de comparaison mon passage à l’émission de Drucker en novembre 2010 a été vu 15 000 fois. L’émission « Parole directe » de TF1 en octobre en est à 19 000 vues, le duel avec Copé sur France 2 en décembre à 30 000. La petite vidéo des vœux faite par l’équipe de « Place au Peuple », reprise dans des articles de presse, atteint le score de 50 000 vues. Mon passage à « Des paroles et des actes » sur France 2 en janvier a dépassé les 50 000 vues. Et de courts extraits de cette émission mis en ligne par l’équipe du blog le soir de l’émission sont chacun au-delà des 20 000 vues. Enfin mon vrai–faux duel avec Marine Le Pen sur France 2 de jeudi 23 février est déjà, après quelques jours, à des chiffres considérables. En effet, un extrait mis en ligne le soir même par le site du journal « Le Monde » a flor-52été vu 280 000 fois. A comparer avec les 290 000 en un an et demi de la vidéo de « l’apprenti journaliste ». Et l’intégralité de l’émission publiée sur le blog est au-delà des 50 000 vues.

Les vidéos des discours connaissent aussi de fortes audiences. Celui de la Fête de l’Humanité filmé par un camarade de la « Télé de Gauche » grimpé sur la grande scène est à près de 20 000 vues. En comptant les audiences cumulées du blog et de « Place au Peuple », mon discours à Talence en décembre est à 24 000 vues, Metz à 25000, Nantes à 30 000, Besançon 28 000, Villeurbanne 28 000, Montpellier 34 000. Sans compter la diffusion en direct et en streaming que nous avons expérimentée avec succès lors des deux derniers meetings : 5400 connexions pour Villeurbanne et 7800 pour Montpellier. Et combien d’écoutes collectives à chaque fois dans toute la France qu’elles aient été organisées dans des lieux publics ou bien chez soi entre amis, camarades ou voisins.

Toutes ces audiences peuvent paraître faibles si on les compare aux 7 millions de personnes qui ont vu mon passage sur TF1 en octobre dernier, aux 3,5 millions qui m’ont suivi à « Des paroles et des actes » sur France 2 en janvier et aux 6 millions qui étaient devant leur poste lorsque j’ai affronté Madame Le Pen sur France 2. Mais elles reflètent un usage différent de la diffusion unique en direct par les grandes chaînes. D’abord ils sont vus par tous ceux, en particulier les plus jeunes, qui ne regardent presque plus la télévision. Ensuite les vidéos du blog sont visionnées sur le temps long, à tête reposée. Elles sont partagées sur les réseaux sociaux, reprises dans des articles, leurs liens circulent, chacun peut les intégrer à son propre site. Et flor-9beaucoup des visiteurs de mon blog n’entrent pas d’abord sur le dernier billet publié mais vont et circulent dans les archives, y compris les plus anciennes.

Je vous dis un mot enfin d’une nouveauté apparue sur mon blog il y a quelques semaines. Peut-être l’avez-vous déjà remarquée. Mes camarades ont commencé à créer des « blogcasts » de mes discours. Le mot est de leur invention, composé de « blog » et de « podcast ». Ces blogcasts permettent d’écouter la bande audio de mes discours au format mp3, de la télécharger pour l’emporter avec soi ou pour la partager. Bref d’écouter le contenu d’un discours sans être scotché à un écran. Quinze discours les plus récents sont déjà disponibles et petit à petit, ils le seront tous. On dirait que ce système a trouvé plusieurs milliers d’amateurs, plus de 20 000 utilisateurs déjà en tout. Depuis fin janvier, ces discours ont été écoutés 8000 fois depuis le blog. Et 13000 fois téléchargés. Pour Villeurbanne, c’est plus de 2600 utilisations de l’outil des blogcasts, et 4300 pour Montpellier. Pour mon discours du Blanc-Mesnil 3400. Mes vœux à la communauté éducative et le discours de Besançon chacun 2000.

Dans ces conditions, c’est un très grand changement du sens d’un événement qui rassemble pendant des mois autant de personnes différentes. J’en ai conscience au moment même où j’entreprends mon discours ou ma conférence. Je sais que le public qui l’écoute est non seulement celui que je vois mais aussi ces milliers, bien plus nombreux, que je ne vois pas et dont la plus grande quantité n’est pas encore intéressée au moment où je parle et ne le sera pas avant plusieurs jours et parfois semaines ! Cette déformation du temps politique, cette rupture de la simultanéité des causes et des effets politiques est une des grandes nouveautés de l’espace-temps politique à l’ère du net. A cela s’ajoute la vie devenue autonome des produits « dérivés » du blog. Ainsi quand nous éditons des « blogcasts » tels que je viens de les décrire. Mais aussi quand la lettre hebdomadaire du blog compte 56 000 destinataires. Un vrai hebdomadaire qui fonctionne comme une plateforme d’accès au contenu global du blog. Car les articles renvoient sur tous les niveaux chronologiques du blog. C’est bien sûr l’occasion pour moi d’inviter ceux qui ne l’ont pas encore fait à s’inscrire au registre de diffusion de ce « Petit courrier du Blog » ou à y inscrire ceux que vous souhaiteriez associer à nos réflexions. On verra bientôt quel levier est aussi ce moyen d’action comme le pressentent déjà ceux qui s’en servent comme outil de développement.

Ici je vous propose quelques liens. L’un mène à un petit film tourné sur le meeting de Montpellier du Front de Gauche pour le compte de la Télé de Gauche par les bénévoles, pas vraiment amateurs, de la région. C’est un regard sur les à-côtés militants de la soirée. J’aime y retrouver l’ambiance un peu spéciale de l’attente de l’événement que l’on sent gronder sous ses pieds. Les regards croisés qui en rendent compte ne me lassent pas. J’y découvre aussi des choses que je n’ai pas vues. Que puis-je voir d’ailleurs dorénavant. Peu de choses car chaque minute est comptée, chaque pause organisée et bien remplie, chaque déplacement soigneusement balisé. Il ne peut en être autrement en ce moment. Les visages des copains, je les vois furtivement, ici, puis là. Je devine les tâches et les postes occupés. Et pour finir considérez que je suis le sujet de l’action. Et comme je n’ai guère le goût de me regarder vivre, comprenez que du coup je ne vis la scène à laquelle vous avez peut-être participé qu’en seconde main, après coup et toujours de l’extérieur. D’où ce lien si spécial que j’ai noué avec notre équipe de photographes. Ils ont dorénavant leur espace réservé dans le site « Place au Peuple ». Je voudrais que vous y jetiez un œil. Depuis le début de ce blog, j’ai voulu qu’il intègre une dimension de création culturelle. Ce ne pouvait être que dans un domaine visuel. J’ai pensé publier des tableaux. Mais c’était un exercice trop lourd, trop exigeant. Il me supposait une capacité d’appréciation que je n’ai pas. J’ai étrenné l’idée plus modestement en publiant mes propres photographies. Mon projet était de convaincre d’autres personnes de me confier leur création. Cela s’est fait comme vous l’avez vu. Mais le plus important pour moi est d’être parvenu à lancer l’équipe de photographes que coordonne Stéphane Burlot. D’abord c’était la rubrique « l’œil de la campagne ». Depuis, il y a la page « place aux photos » installée dans le site « Place au Peuple ». Je crois que vous serez intéressé non seulement par leur travail mais aussi par les biographies des auteurs. Le tout est à l’image de notre campagne.  

Au fil de mes ballades sur la toile, je trouve des perles que je voudrais partager. Elles me permettent de m’éviter de trop longs développement. Tout y est dit de ce que je pense, plus simplement et plus efficacement que je ne le ferais. Par exemple, ici, ce décryptage de la guerre que nous mène « Le petit Journal ». Là, voici un montage qui m’a bien fait sourire. Il s’agit de ce que l’auteur de cette vidéo appelle « Le saut d'obstacle médiatique » auquel je suis astreint du fait du caractère moutonnier des gens de médias et du poids de l’idéologie dominante sur leur façon de regarder la réalité.


1 133 commentaires à “Les riches et les puissants. TF1 et le CSA”

Pages : « 16 7 8 9 10 [11] 12 13 14 15 1623 »

  1. 501
    Aurélie dit:

    Merci. Merci d'être compréhensif et humain. Je trouve cela rassurant, vous me donnez enfin foie en un homme politique, et je vous remercie encore pour cela.

  2. 502
    Louis St O dit:

    Bonjour à tous,
    Malheureusement, après avoir lu les billets de Jean-Luc, j’essaie de lire vos commentaires, toujours avec grand plaisir, même si je n’ai plus le temps d’y participer.
    Pour ce soir sur TF1, Jean-Luc ne prendra la parole qu’à 22h 30 alors, en attendant, il y a d’autres chaînes, ou internet, sur TF1 seulement à partir de 22h 30.
    Je viens de découvrir la revue " « le nouveau COMBAT » très bon journal merci et salut à toi Denis Faict, j’ai vite lu les éditoriaux, Bon Combat.

    Petit coucou à mon camarade Marechal, salut WM.

    Nous serons tous à la bastille.

    Louis

  3. 503
    Mamyelisa dit:

    Bonjour, a tous lles gagnants ! Je penses personnellement que si MLP trouve Jean Luc Mélenchon trop petit pour débattre avec lui, pourquoi notre futur vainqueur devrait s'abaisser a discuter avec un arriere plan de la candidate.

  4. 504
    Marc Baader 67 dit:

    A tous et en particulier à Jean-Luc Mélenchon.
    N'oublions pas que les utopies d'aujourd'hui sont les réalités de demain.
    Plus de débat avec le FN mais développer notre programme avec un point fort, celui que nous ne sommes pas comme les autres. Leitmotif qui revient lors de mes rencontres et tractages sur les marchés de la banlieue strasbourgeoise.
    Ne nous laissons pas embarquer dans une posture "unique" des meilleurs anti FN., cela peut se retourner contre nous.
    Il y a tous ces abstentionnistes populaires a regagner et ce sera plus bénéfique pour les luttes futures.
    Redonner l'espoir d'un changement possible est au centre de cette bataille. La question du changement nécessaire n'est plus discutée c'est une chose admise mais le pas supplémentaire du possible n'est pas acquis. Voila, pour moi, la tache du moment durant cette campagne électorale.
    A coté des déçus de NS il y a de nombreux déçus du PS surtout de son passage aux gouvernements.Les traces et cicatrices sont encore profondes. Elles ne sont pas mécaniquement des arguments pour oser voter Jean-Luc Mélenchon.
    Mais on s'y emploi.avec courage et détermination.

  5. 505
    Jean-François91 dit:

    Les 14 tranches d'un impôt réellement progressif sont encore inconnues du grand public, alors que le taux de 75% sorti de la poche d'un autre candidat est connu de tous.
    La suppression de la RGPP est encore mal connue.
    Le FdG a depuis des mois des propositions extrêmement claires sur l'abolition des lois Sarkozy-Pécresse pour l'université et la recherche. Elles ne sont pas bien connues. Nous devons les présenter par le bouche à oreille.
    Un autre candidat balbutie quelques critiques mesurées (et pour cause, dans ses supporters il y a des mandarins qui se voient très bien en chefs d'entreprises universitaires...) et les médias ne parlent que de ça.

    L'omerta sur le programme partagé continue. Cela devrait suffire désormais à désigner nos priorités absolues.

  6. 506
    David91 dit:

    Bonjour Jean Luc

    Voici une remarque qui m a été faite et qui donne bien l ambiance generale de cette non campange presidentielle
    mené par nos oligarques de services (je ne l ai cite pas car la liste est longue) mais a leur tete Francois Hollande
    Nicolas Sarkozy entoure de leur staff de conseil d administration(et je ne n utilise pas campagne car c est bien a la tete d une entreprise qu ils sont)

    Hier sur un marché dans l'Essonne (ville importante de l'Essonne Sainte Genevieve) le Front de gauche été present, ainsi que les representants de nos senateurs et deputés (vous savez ceux qui se sont applatie devant la finance - Le PS bien sur) et en discutant avec un de leur militant on parle de l annonce de Hollande sur la taxation
    des hauts revenue a 75%.
    Je lui indique qu en effet c est un premier pas mais completement incoherent avec le reste de son programme
    et qu en plus cela ne va concerné que peu personne.
    A l inverse le programme HUMAIN D'ABORD sur les impots est plus coherents
    -echelle de salaire 1 a 20
    -Revenue Maximum
    et donc au dessus de 300 000 ou 350 000 impot a 100% mais avec plein de tranche intermediaire pas comme hollande ou on passe de 45% A 75 %
    Donc je lui dit qu une personne qui touche 999 999 eur sera taxé a 45% et pour 10 eur il sera taxé 75% sur 10 eur (ridicule)
    et tranquillement ce militant sympatique me dit en effet le programme du Front de Gauche et coherent que celui d Hollande mais un effet d annonce tous simplement
    Voila donc a quoi est reduit la campagne d Hollande et Sarkozy a des effets d annonces.
    Donc mes amis et camarades soyont nombreux le 18 pour montrer que le 6 Mai c est pour nous que le PS va devoir appeler a vote
    et surtout Bravo a toi Jean Lus pour la peche que tu nous donnes et au staff de l...

  7. 507
    Marie dit:

    J'interviens pour une première fois.
    Ce matin sur France Culture Dominique Règner geint de l'absence de débat dans cette campagne.
    De deux choses,ou ce déclarant politologue hiberne et dans ce cas cette radio de service public se doit d'envisager son remplacement ou comme il le déclare seul les deux candidats prétendants au titre valent son écoute et dans ce cas il s'agit d'un aveu caractéristique d'un parti pris.
    Mais l'essentiel est que vous M Mélenchon soyez sur la bonne voie pour nous offrir une perspective de véritable changement. Bon courage. Tenez bon.

  8. 508
    Nicolas G30 dit:

    Obtenir un DPDA n°2, pourquoi pas, les fruits du premier furent conséquents. À l'image du DPDA n°2 de Mme Le Pen, il pourrait y avoir, un Copé, un juppé, un(e) Le Pen en face. Cela permettrait de percer l'omerta médiatique, auprès du grand nombre et de diffuser le programme du Front de Gauche.
    La qualité de notre candidat fera le reste.
    Pour Emmanuel Todd, émissaire hollandais s'il en est, quand son discours sera raccord avec ses actes on pourra le prendre au sérieux, pour l'instant ça se résume à de la manipulation.

  9. 509
    bernard hugo dit:

    Pour compléter, je rejoins Emler, Menjine et d'autres : je ne crois pas non plus que Hollande soit sur la bonne voie et qu'il se rapproche de nous. Bien sûr l'irrésistible progression du Front de gauche l'oblige à gauchir son discours, mais nous n'avons aucune illusion sur la politique libérale qui sera suivie si par malheur Hollande était élu. Toute la bataille politique du Front de gauche vise à renverser le rapport de force au sein de la gauche (en admettant que les ologarques du PS représentent encore leurs électeurs de gauche). Pourquoi renoncer déjà à notre propre victoire alors même que le vote du premier tour n'a pas eu lieu. C'est la politique de classe néo-libérale qu'il faut briser et ce sont les problèmes quotidiens des gens et leur résistance qu'il faut mettre en avant et relier à la radicalité concrète du prgramme partagé. Eloignons nous des combines politiciennes qui sont le pain quotidien des dirigeants socialistes et de leurs partenaires (Cohn-Bendit et compagnie)

  10. 510
    Paton dit:

    Sur Todd : si j'ai bien compris, le hollandisme révolutionnaire est la capacité de Hollande à écouter sa clientèle électorale, les classes moyennes supérieures qui deviendraient anti-libérales. La posture révolutionnaire de Hollande tient donc à sa plasticité. Non, là, il va trop loin... mais je crois qu'il s'amuse. Je ne vois pas d'autres explications.

  11. 511
    ventdebout-38 dit:

    476 Bart dit: (5 mars 2012 à 5h08)
    "Il est très important que l'on prenne acte du fait qu'Hollande est un libéral. Comme le montre ses propos à la City, il n'est pas de gauche. La campagne se fait contre la droite, toutes les droites, mêmes celles qui ne disent par leur nom."

    En cela je suis en complet accord. De même, qui a lu le programme PS?
    Il faut arrêter de dire que ce sont des "sociaux-démocrate". Où es le sociale? Quant à la définition de démocrate c'est celui qui agit pour le peuple. Où agit le PS pour le peuple?
    Ce sont des libéraux avec et pour cause, un programme libérale. Il faut se réveiller! Nous combattons la toute puissance de la finance et donc le libéralisme.

  12. 512
    Nafissatou dit:

    Jean-Luc Mélenchon : candidat préféré de la FCPE. Lire l'étude comparative des programmes présidentiels, vue par la FCPE.

  13. 513
    carre dit:

    merci monsieur Alain Tétard,480 (a lire et à relire)
    vous m'avez mis de bien belles images dans la tête ce matin, merci à vous Puisse ce rêve être la réalité!

  14. 514
    Chantal Catherine dit:

    @Barousset
    Suite à votre post 446, j'ai téléphoné à mes parents concernant la date de ces grandes grèves. Elles ont eu lieu en 1961.
    Ils s'en souviennent bien parce qu’ils ont accueilli des enfants de mineurs grévistes en ce temps là.
    Ils ont du faire de gros effort financiers car ils étaient des ouvriers et avaient déjà 3 enfant (dont moi à 8ans et je m'en souvient aussi) à nourrir. Ils en ont hébergé 3 de plus. Vive la solidarité du peuple.
    Pour plus d'infos sur cette période voici deux liens :
    http://arkheia-revue.org/Une-greve-peu-ordinaire.html
    Le lien ce dessus envoie sur une histoire complète de cet épisode. C'est un peu long (25 pages), mais très instructif sur les positions des uns et des autres, sur les slogans de l'époque et sur la protestation contre la désinformation des médias (déjà !)
    http://www.ina.fr/fresques/jalons/fiche-media/InaEdu01035/les-greves-de-decazeville-illustrent-le-drame-de-la-reconversion-miniere.html
    N'oublions rien, Résistons
    @ webmestre, j'espère ne pas être trop hors sujet et bravo pour le travail de votre équipe.

  15. 515
    Louise M. dit:

    Et voilà, qu'a retenu la presse ce matin de votre brillante intervention d'hier ? Que vous décideriez aujourd'hui avec vos conseillers de votre rencontre ou non avec Le Pen père !
    Comme la plupart des intervenants ici, je vous demande de ne pas vous laisser enfermer dans ce piège.
    Les chiens de garde n'attendent que ça… Le duel des « extrêmes », et le PS aussi d'ailleurs… C'est si vous développez notre programme et que vous redonnez espoir… que vous êtes vraiment dangereux pour les libéraux. Et ils le savent bien !

  16. 516
    Omar dit:

    @Marie (510)
    J'ai également entendu m. D. Reynié ce matin sur France culture et ce qu'il a sorti comme énormités m'a fait bondir. Sur l'absence de réel débat idéologique, la campagne serait devenue un ring de boxe entre les deux candidats "principaux", mais aussi, sur l'identité de méthode entre le FdG et le FN selon lui, puisque nous aurions affaire dans les deux cas à de "tribuns" qui se limitent à du "spectaculaire" (sous entendu sans projet sérieux) etc...Je leur ai envoyé un mail sur l'heure, et ce n'est pas la 1ère fois, ils ne me répondent jamais, mais pas grave je leur fait part d'une de mon mécontentement, d'autre de la baisse de niveau abyssale de cette radio que j'ai pourtant passionnément aimée...dans une autre vie presque...
    Je pense que sa chronique est tout sauf innocente : il a agité la menace de l'abstention, du fait du niveau supposément affligeant de la campagne alors que je suis persuadé du contraire, il a occulté toute considération de fond sur les différents programmes, bref, sa chronique était un bel exemple de cette propagande qui consiste à ôter toute valeur à l'action politique puisque tous les politiciens sont nuls...Degré zéro de l'analyse...Et ce mec vient de recevoir un prix pour son bouquin...Pauvre France!
    Un peu plus tôt sur France Inter, même discours, sur la baisse de niveau de la campagne soi disant entendue sur le Marché parisien des Buttes Chaumont...Toujours dans la subtilité d'une enclume, on voterait sans enthousiasme pour Hollande, parce qu'il faut bien changer pour voir ce qu'il va faire"...Le choix des témoignages était déprimant, au possible mais c'est encore voulu...Infecte propagande de la résignation...
    C'est plus joyeux de lutter et de lever les yeux vers les étoiles que de courber la tête...

  17. 517
    Mélopée dit:

    E. Todd réduit à devoir faire un pari pascalien pour soigner la schizophrénie de sa position politique. Combien sont dans son cas ?
    On devrait lui proposer un débat avec J. Généreux pour amender son impression sur le programme économique du FdG.

  18. 518
    Yves Resse dit:

    Cher lecteur de ce blog, de passage ou habitué,
    je lis depuis de longs mois les commentaires des uns et des autres, les thèses et antithèses, les tactiques et stratégies diverses, les avis et ressentis, les passions et déceptions.
    A près de soixante ans, j'en apprends chaque jour un peu plus sur l'histoire et la politique.
    J'en déduis à chaque fois: l'humain d'abord !
    1er tour : FdG
    2eme tour : FdG
    Tout le reste n'est que pipeau et enfumage dans la continuité.
    Continuons sans relâche vers notre objectif d'humanisation.
    Informons nos concitoyens sur l'alternative (la vrai).
    Merci Jean-Luc de nous y aider. Résistance.

  19. 519
    BERNARD dit:

    M. Mélenchon, vous devriez trouver le moyen d'appeler (quand vous passez à la TV ou radio) à venir lire votre blog, je crois que je ne vous ai jamais vu faire cela en radio ou la TV. Nombreux sont ceux qui vous voient au passage mais n'ont pas l'idée d'aller chercher plus loi, mais le ferait s'il savent rapidement où aller. Je sais que vous n'aimez pas forcément les moutons, mais il faut bien aller les chercher là où ils sont pour leur apprendre autre chose ensuite.
    A part cela, attention à ne pas trop épargner Hollande tout de même, pb de cohérence alors qu'il a à peu près le même programme économique que Sarkozy. J'ai été suffisemment déçu par le vote de Montebourg sur le MES, je ne voterai pour vous, et je ne dois pas être seul dans ce cas, que si je me sens "confiant", si vous voyez ce que je veux dire. Je ne voterai pas au second tour si c'est PS ou UMP.

  20. 520
    carre dit:

    En effet, une amie (80 ans) a été "sondée" par télé phone et il est vrai que les questions portaient sur les candidats NS et FH et leur épouse ou compagne!
    Que peut-il res
    sortir d'un tel sondage, allons !
    Mais nous ne sommes pas tous dupes, comme nous ne sommes pas tous "au bar de l'usine ou au zinc du café du coin " comme l'écrit le journaliste de Libé (voir naif 498, l'article indiqué), il y a aussi beaucoup, énormément de femmes qui a la maison sont sur le net, ont des enfants et attendent une vie meilleure et surtout un PORTE_MONNAIE digne de ce nom.Merci à tous mais même Libé il faut faire attention!

  21. 521
    Armel Besancon dit:

    Dans mon entourage, Jean-Luc fait encore peur. La dimension "planification écologique" est mal connue.

    Si la colère est légitime, "la main de fer" dans le gant de velours passe beaucoup mieux, surtout avec le sens de l'humour de Jean-Luc.

    J'ai regretté l'absence de place pour les questions écologique dans le débat cette semaine, surtout que se déroulait le salon de l'agriculture.

    Aborder cette question sans démagogie est essentiel pour préparer l'avenir avec les contraintes de l'énergie chère, et anticiper avec joie une autre façon de vivre ensemble.

  22. 522
    Michel Matain dit:

    @ 492 carlo

    Nous ne prenons pas de voix au FN quand nous le combattons. Les voix du FN proviennent principalement de la droite et un peu de la gauche (du PS essentiellement). Combattre le FN c'est lutter contre la droitisation de l'ensemble de l'échiquier politique français qui a eu lieu depuis les années 80. Ca contribue à tirer l'ensemble vers plus de gauche.

    L'objectif n'est pas l'affaiblissement du PS, l'objectif c'est que le Front de Gauche soit plus fort que le PS au sein d'une gauche majoritaire. Réellement majoritaire : au second tour de la présidentielle un certain nombre de gens de droite ou d'extreme-droite ou du centre voteront Hollande par pur anti-sarkozisme. Ca ne rend pas la gauche majoritaire, ça permet juste à Hollande d'être élu. Une gauche réellement majoritaire aura plus de 50 % des voix au premier tour, toutes tendances confondues. On n'y est pas encore. Et au sein de cette gauche, si on veut que ce soit le Front de Gauche qui donne le la, il nous faut dépasser les 25 % de voix. On a encore beaucoup de boulot. On revient de très loin.

    Mais si, déjà à ces élections, nous assurons une première percée, l'espoir que suscitera ce succès sera considérable, En France, en Europe et dans le monde.

  23. 523
    Gerard Blanchet dit:

    J'ai l'impression à lire de nombreux commentaires que si Jean-Luc Mélenchon n'est pas élu à la présidentielle le monde s'arrête. Les mêmes souvent raisonnent en rapport de forces quasi constants depuis 2007. Or nous vivons une période à la fois volatile et dynamique. La seule force en progression dynamique est le front de gauche. Toute la question est de savoir où sera cette dynamique dans les urnes le 22 avril mais elle ne s'arrêtera pas là, il y a les législatives et même si nous parvenons à l'imposer la campagne constituante. Dans la dynamique il y a aussi les luttes, comme en 1936, qui seront déterminantes. Je fais quant à moi le pari que nous sommes déjà, ou après le 18 mars au moment où on connaitra les candidats, dans le trio de tête avec Hollande et Sarkozy. Dans les derniers jours, le motif du vote utile de 2002 étant éliminé, tout est possible Sarkozy/Hollande, Sarkozy/Mélenchon, Hollande/Mélenchon. Dans tous les cas de figure le niveau du score du front de gauche au 1er tour, sera déterminant pour poursuivre encore la dynamique aux législatives.
    Quelles pourraient être les raisons d'inversion de la dynamique, je n'en vois pas. Alors de l'optimisme bon sang. Ces élections ne sont qu'un moment de la révolution citoyenne inéluctable.

  24. 524
    Invisible dit:

    Laissez faire ! Plus c'est difficile, plus c'est captivant. Plus on a du mal à franchir la barrière médiatique, plus on se pique au jeu.
    D'autre part, je partage avec de nombreux participants de ce blog le dégoût du débat avec le vieux Le Pen. Il faut de plus en plus faire émaner les buts du Front de Gauche comme dans l'émission d'hier sur ITélé. Les arguties et la rhétorique du vieux dinosaure ne vont pas captiver. C'est du passé et c'est salissant. Il nous entacherait de sa duplicité et rien ne ressortirait de ce qui fait la grandeur de notre mouvement.
    Nous vivons une époque formidable où on peut accéder à l'information par internet et envoyer à nos proches des liens vers cette information. C'est formidable. Une très belle saison grâce au Front de Gauche, combativité, détermination et fièvre créatrice.
    Je parie sur 30% au premier tour pour Mélenchon.

  25. 525
    MichelP dit:

    Ainsi, selon M. E.Todd le programme de M.Hollande serait efficace et radical. Je lui en veux un petit peu à M.Todd voyez-vous, car étant éclairé par une telle sommité, je me vois contraint de me replonger dans le programme Hollandais pour moduler mes radicales anlyses auprés de ceux que j'essaye de convaincre. Je pense entre autres à cette dernière radicale et efficace proposition qui viserait à imposer à 75% nos "amis" millionnaires hexagonnaux..., que j'avais perçue exactement comme l'a expliqué M.Mélenchon dans son dernier billet, mais bon, Todd c'est Todd....,
    Bien,bien, restons calme, comme on dit...

  26. 526
    callier dit:

    Bonjour à tous,
    J'ai adhéré au parti de gauche, depuis sa création, et depuis 2008, je ne cesse de parler de Jean-Luc Mélenchon autour de moi, et j'ai donc pu sentir la foudroyante ascension de notre candidat. La vérité est de notre côté, ainsi que le bon sens et la force de persuasion, mais il faut tout de même reconnaître, que ce Monsieur, est exceptionnel, et que des Hommes comme lui, ne naissent pas tous les jours, cet homme est une chance pour notre pays, et je n'ose même pas penser que nous serions assez bête, pour nous en passer.
    Mon simple avis : c'est qu'il est temps maintenant que Mr. Mélenchon DEMANDE avec Force, un DEBAT avec Hollande, pour que les gens de gauche puisse juger. Et après, on s'occupera de la droite de sarkosy-bayrou. Si Hollande refuse le débat, il faudra le crier sur tous les toits, alors, les gens penseront qu'il fait comme Le Pen, qu'il se dégonfle...et alors tant pis, mais dans les 2 cas, on gagnera encore en crédibilité.

  27. 527
    KH dit:

    Honnêtement, je ne comprends pas ce que vous aller faire dans cette émission et sur cette chaîne de m****...
    Un électeur de gauche qui ne regarde jamais la Bouygues connection

  28. 528
    JaB dit:

    Belle intervention de Jean-Luc Mélenchon sur i-télé. Tournons vite la page du FN.. pas de débat avec le père ! Il ne ferait pas gagner plus de voix et ce serait jouer à la "roulette russe" tout le travail déjà accompli. Les débats doivent porter sur le programme et surtout en direction des abstentionnistes..(Ce d’autant qu’une étrange campagne sur résignation- abstention semble pointer le bout de son nez. Je n’analyse pas encore ses raisons tactiques…) Bref, tout ces abstentionnistes existent, nous nous en apercevons pas puisque nous sommes dans le combat, mais ceux disant « droite ou gauche du pareil au même », sont très très très nombreux ! Pour eux.. l’argument de tout changer par une VIe EST LE BON ! Une nouvelle république, pour le peuple, par le peuple ! Il répond précisément à leur constat et malaise de tout changer dans ce système vérolé. C’est là- dessus qu’il faut appuyer, appuyer, appuyer ! 18 mars ! Pour une nouvelle république, pour l'Humain d'abord !

  29. 529
    carlo dit:

    @ Michel Matain (#524)

    Nous ne prenons pas de voix au FN quand nous le combattons

    Si. Il y a parmi les électeurs du FN des électeurs égarés qui, "sociologiquement", sont de gauche.

    L'objectif n'est pas l'affaiblissement du PS

    L'objectif est le rééquilibrage de la gauche au profit du FdG. Pour cela, il faut que Jean-Luc Mélenchon prenne des voix à FH. Au demeurant, si le PS était majoritaire à lui tout seul (ou avec le MoDem), le FdG n'aurait plus aucun moyen de pression (même avec 25% des voix). Ce qui compte, ce n'est pas seulement le score du FdG, c'est aussi le rapport de force à gauche.

  30. 530
    el gaucho dit:

    Voici ce que l'écrivain Patrick Chamoiseau écrit sur Jean-Luc Mélenchon ce samedi 3 mars dans Libération :

    "Dans la présidentielle des Français, je n’entends qu’une voix humaine : celle de M. Mélenchon. Ce feuillet de Char peut lui être envoyé : «L’acquiescement éclaire le visage. Le refus lui donne sa beauté.» Ou : «Les plus pures récoltes sont semées dans un sol qui n’existe pas.» Des centrales aux paquebots, pas une seule catastrophe qui ne trouve son origine dans la course au profit."
    http://www.liberation.fr/chroniques/01012393560-chronique-martiniquaise

    Mélenchon, partageons !

  31. 531
    sergio dit:

    Bonjour Jean-Luc et bonjour à tous, militants et sympathisants du Front de Gauche,

    J'ai enfin pu visionner une grande partie de l'émission europe1 - i>tv et "Le Parisien" d'hier matin.
    Je n'ai pas le temps malheureusement de lire tous les posts à ce sujet. Je tiens cependant à exprimer ma stupéfaction devant la malveillance et l'incorrection constantes des journalistes, surtout d'Elkabach et de celui d'i>tv.
    Notre candidat est sans arrêt interrompu, commenté au cours de sa réponse du coup inaudible et de façon négative et sarcastique, matraqué par des interventions qui déforment les positions et le discours de Mélenchon : viande hallal et République, calculs politiciens et battre la droite, "dire du mal en direct et à l'émission-interrogatoire-pourri" de De Gaulle ou de Mitterrand à telle époque et rompre avec la Ve république monarchique. Minable !
    Je pense que des internautes en ont parlé et il y a l'analyse de la casse du FdG et de Jean-Luc dans les deux volets en lien proposés à la fin de la Une de ce blog. Mais c'est stupéfiant de voir autant de haine et de mesquinerie, de ruse et d'harcèlement chez trois, parfois quatre journaleux connus, contre quelqu'un que l'on censure sinon, alors que les professionnels (eux !) de FR 3 Contrastu ou des Pays de la Loire, ont permis à Jean-Luc de développer et d'expliquer notre programme et notre vision, grâce à une courtoisie qui n'est ni docilité ni passivité.
    Sinon, j'ai utilisé les liens donnés pour écrire au CSA et à TF1.
    On n'est pas loin de la guerilla avec ces médias du top parisien et de titres provinciaux, médias de journalistes et pseudo-experts (dernier "Monde diplo" dès la 1ère page), nommés par le pouvoir et/ou grassement payés par les groupes financiers où ils "consultent"...

  32. 532
    jeanne dit:

    @ 448 ermler / faire peur à qui ?je n'ai aucune audience ! je pense que jluc.M doit,avant tout convaincre les indécis,ceux qui cherchent,et sont souvent prêts à se rabattre sur un candidat "fourre-tout", et , même sans avoir le temps de rester scotchée devant mon PC ou la TV,je constate que les médias donnent beaucoup de place à Bayrou, un homme bien comme il faut ! Hollande, par ses approximations, son manque de clarté,se décrédibilise,
    et je pense qu'il vaut mieux mener des offensives complètement positives, convaincre, persuader ; cela n'a rien à voir avec ce qu'on appelle "vote utile" ;même à 22h,Jean-Luc Mélenchon peut emporter le morceau car il aura vu à l'oeuvre MLP et il pourra montrer la valeur du projet FdG,sans perdre de temps avec les provoc de Jm Lp,sans escarmoucher avec M.Lp ;Rien que du positif,et la pédagogie Jl.M sait faire.

  33. 533
    albireve dit:

    " Je ne pensais pas qu'un jour on aurait en France deux candidats d'extrême-droite à une présidentielle,dont un soutenu par l'Allemagne." Emmanuel Todd soutient peut-être Mimolette, mais son sens de la formule le rapproche plutôt de Mélenchon.

  34. 534
    Denis F dit:

    @ Max Linder 490 et 493

    Merci camarade d'avoir si justement rappelé qui sont les conseillers financiers et économiques de Monsieur F. Hollande, et pour avoir une idée encore plus précise du personnage Hollande, je recommande à tous les lecteurs de ce blog l'article "le néant de monsieur Hollande" qui le resitue bien.

    Monsieur Olivier TODD est un fumiste, un fumiste très intelligent, mais un fumiste tout de même, celle de la pire espèce qui serait capable de faire douter un écclésiaste de la trinité.

    Le Pen père est un fasciste patenté (sa fille aussi), que pourrait-on tirer d'intelligible de cet homme, qui lui ne sait qu'éructer des paroles infâmes, cet homme est la honte de la France, pourquoi vouloir perdre du temps avec cet individu, ce temps qui nous est si compté.

  35. 535
    callier dit:

    Lors du débat entre MELENCHON et TODD, connaissant un peu cet économiste (souvent invité dans l'émission de Taddéi : ce soir ou jamais), je n'ai pas été très surprise par sa performance médiocre face à Mélenchon. Son analyse est souvent brouillon (il le dit lui-même), mais surtout elle est parfois contradictoire, il me semble d'ailleurs qu'il était contre l'euro (et donc nommé et soutenu pendant un certain temps d'ailleurs par MARINE LEPEN et Alain Soral son premier Ministre, qui dicte certainement les discours à Madame), et maintenant il soutient Hollande.... une vraie girouette, dommage car parfois il est très doué dans certaines de ses analyses, mais surtout celles du constat, mais dès qu'il s'agit de formuler des propositions, il s'embrouille. C'est dans l'air du temps et tellement plus aisé de formuler des critiques, comme de traîter Mélenchon de "gugusse". Pour moi il est comme beaucoup, il s'écoute parler, et fait vendre ses livres.

  36. 536
    Vincent Daudin dit:

    Bonjour Jean-Luc,
    Depuis le début de l'année, j'écoute avec beaucoup d'attention vos interventions dans les différents médias ainsi que vos discours, via internet car j'ai jeté ma télé depuis 7 ans, écoeuré par sa pauvreté culturelle et par la main mise du pouvoir sur la majorité des chaînes. J'ai 54 ans, donc pas forcément le profil d'un internaute du Front de Gauche, mais je suis comme vous, persuadé que c'est un moyen extraordinaire d'échanger des infos et de provoquer des débats avec tous. Je m'investie au sein de Front de Gauche, depuis une petite année, en tant que militant associatif, car la première raison pour laquelle j'ai rejoins ce mouvement c'est la liberté de ne pas avoir de carte, mais de pouvoir s'exprimer et être écouter par des personnes qui partagent aussi des positions communes. J'ai co-créé une page facebook Front de Gauche 6 ème Circonscription des Yvelines qui progresse doucement mais sûrement. Je suis photographe amateur averti et je ne manquerai pas de faire des photos le 18 mars pour les transmettre à Stéphane Burlot afin d'enrichir la phototèque. Pour clôre ce commentaire, je suis fier pour mon premier investissement dans une campagne électorale, pourtant avec un coeur toujours à gauche, de le faire auprès de vous et avec des femmes et des hommes de valeurs. Je ne suis pas un cas unique et la diversité de nos parcours à tous fait la force du Front de Gauche mon cher Jean-Luc. A bientôt, Vincent !

  37. 537
    Patrice C. dit:

    Bonjour,
    très bonne remarque de Jab (529) : il faut convaincre les abstentionnistes et la 6eme république proposée par Mr Mélenchon est un bon argument. En voici un autre en effet la présumée entente orale de dirigeants européens pour ne pas rencontrer François Hollande : Mme Merkel (Allemagne), MM. Monti (Italie), Rajoy (Espagne) et Cameron (Royaume- Uni) se seraient dit "scandalisés" par l’intention déclarée du candidat socialiste de renégocier, s’il était élu, le pacte budgétaire signé vendredi, qu’ils considèrent comme une pièce centrale du sauvetage de la zone euro et le boycotteraient.
    Cela nous permet de recentrer le débat sur veux-t-on ou non de cette europe la ?
    Et le non voté par le Front de gauche sur le MES et son regard porté à FH (les socialistes se sont abstenu) a permit de mettre en évidence l'oligarchie qui nous méprise.
    Il faut centrer le débat sur pour ou contre le capitalisme : la plupart des français sont contre, donc il n'est pas normal de voir NS et FH loin devant dans les sondages ; il y a un loup à soulever : sondage truqué, journalistes chien de garde que sais-je encore ?

    Je pose la question.

    En tout cas merci Mr Mélenchon de nous donner du courage en vous écoutant.

  38. 538
    Antraigues dit:

    Bravo Jean Luc Mélenchon, mais si vous ou un de vos conseiller me lit, même si vous êtes exténué par cette campagne harrassante, ne perdez jamais votre self-contrôle face à un interlocuteur, quelque soit sa mauvaise foi. Les réactions épidermiques et emportées (bien compréhensibles) risquent désormais de jouer en votre défaveur... Courage et ne cédez surtout pas à la provocation.

  39. 539
    jnsp dit:

    Pour le truc de FH 75% au dessus de 1 million, i paraitrait qu'il n'y aurait que 4000 personnes concernées, on se fout de la gueule de qui ? Moi qui vis dans une zone rurale pas spécialement riche j'en connais déjà 2 directement.

  40. 540
    Charles dit:

    @Naffissatou (515)
    la FCPE qui nous soutient! o-O
    C'est carrément énorme! Une très encourageante nouvelle qui mériterait plus de publicité-voire au moins une mention dans un billet ici.

    La FCPE revendique environ 300 000 adhérents et pèse pour pas loin de 50% des sièges dans les CA des collèges et lycées!

    J'espère que le "conseil de campagne" est au courant et l'a mentionné à Jean-Luc Mélenchon, cela pourrait lui être utile ce soir, car il est probable qu'il y aura une question sur l'éducation, et dire en passant que la FCPE cautionne et soutient officiellement le programme du fdg, ça n'est pas rien! Les enseignants y seront sensibles également!

    En tout cas, c'est une sacrée caution que celle-ci, à ne pas sous estimer!
    Et coté argumentaire, il y a ce lien: les candidats répondent à la fcpe sur l'éducation nationale
    Cela explique pourquoi le programme PS est trop "court" entre autres...
    Un grand merci Nafissatou d'avoir déniché et posté ce soutien!

  41. 541
    Gilles Avaullée dit:

    Une info importante pour nos camarades du PS qui viennent s'informer ici.

    Emission de Daniel Mermet "Là-bas si j'y suis", France Inter 02 Mars 2012, Spéciale Monde Diplomatique de Mars, enregistrement 15:24:41 - 5/12 : ici.

    Parmis les conseillers économiques de François Hollande on trouve deux économistes "atterrants" : Jean Hervé Lorenzi et Eli Cohen. Des néo-libéraux pure souche... Je me souviens qu'en début 2007, lors de ses présences ad nauseum à l'émission C dans l'Air, M. Cohen préconisait de moderniser la pratique du crédit à la consommation en France en la calquant sur le modèle hypothécaire nord - américain... Quelques semaines plus tard, le Krach de la réassurance bancaire US était dévoilé...

    (Rem : je me suis permis de citer ce lien car M. Mélenchon avait participé à une des émissions de M. Mermet.)

  42. 542
    de passage 54 (64) dit:

    Ce soit, Jean-Luc Mélenchon, vous devriez le "faire" avec humour. "Je remercie TF1 de m'avoir accordé autant de temps à une heure de si grande écoute pour exposer mes idées" ou quelque chose de ce genre (vous saurez le faire beaucoup mieux)

    Avez-vous entendu les arguments débiles de Bayrou concernant la tranche à 75%? Affligeant.
    Mais, ce qui mérite d'être relevé (Bayrou l'a fait hier sur la 5, mais bien mollement à mon goût), ce sont les SCANDALEUX propos de Sarko à cette agricultrice basque : "Je ne suis pas propriétaire de 40 hectares, moi", succédant à "moi aussi, je travaille plus de 35 heures". Moi, moi, moi, aux gens qui triment et souffrent, il parle de lui! Ce n'est pas des oeufs qu'il mérite, mais des plumes et du goudron.
    Le pauvre, il n'a pas les moyens d'acheter 40 hectares? Je croyais qu'il était l'époux d'une millionnaire!

    C'est sûr qu'il faut bosser pour les faire fructifier, les 40 hectares, et j'imagine mal notre président le faire.

  43. 543
    ydaho dit:

    Denis F : je trouve quelques uns de tes commentaires un peu outranciers (je les lis quand même) mais dans ce cas, (com 541) oui, tu as raison, pour beaucoup de "gens", la vie ou le "monde" risque fort de s’arrêter si Jean-Luc Mélenchon n'est pas élu ! Et particulièrement pour ceux que tu décris, ils plongeront encore plus bas, et d'autres ne tarderont pas a les suivre... Car tôt ou tard nous serons chacun a notre tour des "gens".. Et dans ce cas ce n'est pas outrancier de le dire ou de le constater, le message du FdG est le seul a apporter une note d'espoir dans le marasme de mauvaises nouvelles annoncées ou "devinées" chez les autres candidats : Avec Sarko ce sera 5 ans de plus de laminage, avec hollande cela risque fort de se terminer en Bérézina comme en Grèce..
    Alors sachant que la peste ou le choléra vont s'abattre sur nous, il est clair que la défaite de Jean-Luc Mélenchon ne sera une bonne nouvelle pour personne, même avec l'espoir d'une réussite aux législatives, ce n'est pas dans l'opposition que l'on gouverne un pays.. Oui le "monde va surement "s’arrêter" et merci de l'avoir dit avec tes mots ! l'espoir est une chose, mais la fin d'un espoir est terrible !

  44. 544
    Paton dit:

    Puisqu'il est question encore de Todd (Callier 535), soyons juste : il n'a jamais fait allégeance au FN. Il a toujours dit que la France devait pouvoir brandir la menace de la sortie de l'euro dans une négociation serrée avec l'Allemagne, ce qui lui a valu de la sympathie chez MLP et Alain Soral. Cela dit, je vois tout de même un point commun entre Todd et Soral, tous deux anciens communistes. L'un fait le pari du PS qui a déserté les employés et les ouvriers, car il voit dans les classes moyennes supérieures le nouveau vecteur du changement (c'est la dox actuelle du PS). L'autre fait le pari du FN qui a une prétention à représenter les employés et les ouvriers, avec l'idée que le vote nationaliste est un acte de résistance au mondialisme (on cette chanson, je n'épilogue pas). Les deux raisonnements sont pervers. Et ces deux là n'auront plus rien à raconter si la révolution citoyenne se met en marche, avec les employés et les ouvriers (plus de 50% de la population tout de même) renouant avec les repères traditionnels du socialisme. Pour éviter des catastrophes, il faut que les choses se passent ainsi.

  45. 545
    jorie dit:

    La brutale accélération de l'austérité après l'élection de Sarkozy ou de Hollande va précipiter les gens dans la misère sociale, économique,et appauvrir les classes moyennes, ce qui aboutira inéluctablement au rétrécissement économique, humain de notre pays, età la misère intellectuelle (plus de survie,moins de formation, risques majeurs etc).Dans un 2ème temps, les gens harassés par la survie au jour le jour basculeront en partie vers des systèmes néofascistes ou révolutionnaires. Il faut que les gens prennent la mesure de tous ces risques et sachent bien voter au premier tour. Effectivement, la défaite de Mélenchon sera une baffe à l'espoir d'en sortir,mais la lutte continuera,mais nous ne serons pas sûrs de la gagner, parce qu'à chaque désordre, c'est l'ordre qui reprend la main. Ce n'est pas pour rien que Rocard a dit qu'un "gouvernement militaire" serait hélas uneporte desortie pour lechaos en Grèce. C'est à ce titre, etpour éviter ce chaos, et la dérive fasciste à mon sens qu'il faut impérativement gagner un max de voix au 1er tour. Cen'est paspour rien non plus que le néolibéralisme montre son vrai visage en se "coalisant" contre notre gauche tiède, et en boudant Hollande. Voilà que la Finance s'occupe de nos élections internes! Envoyonsleur un message clair en votant Mélenchon :lui, il saura faire face et intelligemment, sans se prendre les pieds dans les pédales du pédalo. Al'heure qui vient, c'est un hors bord qu'il nous faut, avec des choix clairs, des stratégies claires et une planification à long terme. A part Mélenchon, les autres candidats "soft" font de la dentelle sur un rouleau compresseur.

  46. 546
    l'hallebardier_95 dit:

    Au sujet de la demande de débat JMLP voir ici

  47. 547
    Lilly54 dit:

    Pas de débat avec LePen. Parfait ! Et maintenant passons à autre chose. La VIe République et la Bastille ! Hauts les coeurs !

  48. 548
    maxou dit:

    Très bon billet Mr Mélenchon,
    le « projet européen » c'est l'austérité à perpétuité pour tous et pour toujours.En effet "vous avez raison", comment M. Hollande va s'y prendre si "malheureusement" il est élu, pour demander à l'Allemagne de renégocier le traité, (MES) alors "qu'il" s'est abstenu lors du vote à l'Assemblée et au Sénat ("lui et son groupe"), alors qu'il suffisait de voter contre ?
    "Nous" au Front de gauche au moins "nous" sommes cohérent, nous ne trompons pas les électeurs, s'ils "nous" élisent (FdG, Jean-Luc Mélenchon), nous avons voter contre cette Europe là, pour preuve nous sommes contre, voir le vote contre le (TCE), (nous subissons la trahison du traité de Lisbonne), allons subir le MES si...,
    "nous" voulons effectivement bien d'une Europe mais pas celle là (banque centrale, règle d'or, l'approbation du budget français par la commission européenne...)
    comme vous dites dans votre billet plus haut, c'est l'austérité à perpétuité pour tous et pour toujours.
    Évidemment "vous" avez encore raison ils (Sarkozy, Hollande,) ne soumettront pas à référendum ce traité...
    Le choix des mots, quant ils sont utilisés par les autres volontairement ou involontairement nous servent-ils ?
    « usine », « ouvrir », « riches », puissant », capitalisme », « finance »,
    « partage »,
    À mon humble avis, c'est dans l'air du temps peut être mais trompeur pour les électeurs non-avertis...
    sauf peut être « la lutte de classe »,qui ne trompe personne de gauche...
    L'exemple de la belle voiture et du piéton ?
    Le jeu informatique et les tricheurs ?
    Très bien vu bravo !
    Plus vous êtes riche, plus vous êtes susceptible de vous comporter de manière moralement lamentable.
    Au-dessus de...

  49. 549
    jnsp dit:

    Qui vote FN ? Surement pas les banquiers et les grands et gros bourgeois.
    Pourquoi les gens votent FN:
    1- parce que le FN flatte beaucoup des mauvais côtés des humains.
    2- parce que l'analyse économique qu'il fait,depuis peu, rencontre un écho certain chez beaucoup de gens.
    Le point 1 est souvent évoqué, l'analyse du point 2 est court circuité par le FdG non sans raison puisque si Jean-Luc Mélenchon tenait les même propos il rencontrerait l'adhésion d'une grande partie du FdG (j'ai expérimenté dans une réunion le résultat).
    Que faire avec ça ?
    Sûrement pas éviter d'aborder ce problème.
    J'ai évité de parler Lybie, Syrie pour ne pas me faire mal.
    C'est une erreur profonde de croire que "l'adhésion" au FN se base exclusivement sur le racisme et le rejet de l'autre.

  50. 550
    maxou dit:

    Suite :
    Au-dessus de 30 000 euros je prends tout, c'est plus que raisonnable, c'est normal !
    Temps de parole, les chiffres parlent d'eux-mêmes...
    Max

Pages : « 16 7 8 9 10 [11] 12 13 14 15 1623 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive