02mar 12

Vu du bord de la Manche

Les riches et les puissants. TF1 et le CSA

Ce billet a été lu 113 949 fois.

flor-21Cette note est rédigée à la va vite. L’air autour de moi est plein de fils glacés. Une brume sans fond s’est étendue sur les rives de la Manche. Le regard ne passe plus le mur cotonneux qui nous entoure. A peine si j’entends le bruit de la mer, là-bas. Ici, il y est question rapidement de la signature du nouveau traité européen. Puis un mot sur la campagne. En général. Puis d’une enquête très édifiante sur l’incapacité morale des riches ! Jubilatoire. Ensuite, je parle de notre temps de présence médiatique. Et de notre protestation contre le sort que nous a réservé TF1 pour son émission « Parole de candidat ». Puis enfin il est question de ce blog. Et de la toile avec laquelle se confond notre liberté réelle actuellement.

Pour illustrer ce billet un récit en images, de nouvelles photos de Remy Blang depuis la Moselle. Les sidérurgistes d'Arcelor-Mittal de Florange continuent la lutte, bloquent les voies ferrées et se font repousser par les forces de police et de gendarmerie.

Nicolas Sarkozy vient de signer le nouveau traité européen. Il a infligé aux dirigeants socialistes la mordante ironie des maîtres face aux excès de servilité. Il compte sur l’abstention habituelle de ces opposants en peau de lapin pour faire flor-13passer ce traité au parlement comme est passé le précédent. Il n’en reste pas moins qu’à présent le « projet européen » c’est officiellement l’austérité pour tous et pour toujours. Le modèle allemand devient la norme pour toute l’Europe. Avec la règle d'or, le contrôle préalable des budgets nationaux par la Commission européenne et des sanctions automatiques, ce traité frappe le cœur de la souveraineté du peuple français, la souveraineté budgétaire. C’est donc un traité odieux. Dans l'immédiat, la signature de la France est engagée. Mais le traité n'est pas pour autant ratifié. Il est insupportable que Nicolas Sarkozy et François Hollande refusent de soumettre la ratification à référendum ! Pourquoi le font-ils? Parce qu’ils savent que les français ne veulent pas de cette Europe. Ils le savent ! Leur préoccupation est de passer outre ce qu’ils savent être la volonté populaire. Le souverain n’est donc plus le maître chez lui, trois siècles après la naissance de Jean-Jacques Rousseau qui le premier discerna son identité et ses pouvoirs inaliénables. Pour nous commence donc une lutte sans répit. Quoi qu’il arrive, la résistance face à ce coup de force est désormais un devoir. Le contraire de ce qu’ont écrit contre moi Daniel Cohn-Bendit et ses amis José Bové et Pascal Canfin sous le titre « Pour l’Europe, ni Merkozy ni Mélenchon ». Je me fais bien sûr un devoir de vous donner le lien pour flor-14lire la réplique qu’y ont donné mes deux camarades Eric Coquerel et Corinne Morel-Darleux. Je le fais en me disant que certes nous avons beaucoup de mal à faire entrer le débat européen sur la scène publique.

Vous avez vu comment le système médiatico-politique s’est arc-bouté pour faire passer inaperçu le vote du Sénat après celui de l’Assemblée Nationale. C’est sans aucun doute un échec pour nous. Mais cependant je sais que nous avons aussi marqué des points. La nouvelle a circulé. Les courriers adressés aux parlementaires ont eu leur impact sur la nomenclature. Et surtout, et c’est l’essentiel à mes yeux, des milliers de gens se sont liés à notre campagne sur une base informée et consciente. De la sorte se fortifie le socle solide d’une culture politique commune spécifique, hors de portée des retournements d’humeur ou de mode. C’est sur ce fond que se construira et s’amplifiera la réplique le moment venu. En particulier le 18 mars puisque le thème en est la démocratie et les institutions qui doivent l’organiser. Je me réjouis de lire les mille et une initiatives qui se prennent de tous flor-22côtés pour organiser le succès de cette journée si peu banale. Je crois que nous allons faire ensemble une démonstration de force sur un mode tout à fait sans précédent ce jour-là.

Comment mesurer le succès d’une campagne comme la nôtre ? Aux sondages ? Non. Evidemment non. Pour moi, le succès se constate au nombre des thèmes et des mots que nous aurons diffusés et inscrits dans le vocabulaire ordinaire de l’actualité. Car avec les mots s’incrustent la syntaxe et la grammaire de la pensée qui les absorbe. A cette étape de la renaissance de notre courant politique, notre bataille est d’abord culturelle. Quand « usine », « ouvrier », « riches », « puissant », « capitalisme », « finance », « partage » deviennent les mots clefs du vocabulaire dominant d’une campagne électorale, nous savons que le reste nous sera donné par surcroît. Ici ou là quelqu’un finit toujours par faire une surenchère verbale qui raccourcit le trajet qui nous reste à faire. Ainsi quand Ségolène Royal dit que l’enjeu de l’élection c’est « la lutte de classe », je l’enregistre comme un indice de l’airflor-28 du temps. Et je sais que, pour finir, la pente est prise dans notre sens. Les mots déforment l’espace politique et lui donne des plis et des pentes qui déterminent ensuite le cours des pensées et des choix du grand nombre.

C’est de cette façon aussi que je reçois ce papier que j’ai découvert avec gourmandise dans le journal « Le Monde ». Une hirondelle, en quelque sorte. Il est paru sous la signature de Stéphane Foucart. Ce n’est pas seulement son contenu qui me réjouit. C’est qu’il soit paru. C’est qu’il ait ce titre. C’est que le journal l’ait publié. Toute une époque commence ! Le titre sonne comme celui d’un tract maoïste des années 70 : « Plus on est riche, moins on a de morale, c'est prouvé ». Je pense à cet instant à ces tracts où les amis de « La Cause du Peuple » prétendaient que le flor-2notaire de Bruay-en-Artois était l’assassin du fait de sa position sociale et du fait qu’il avait fait son repas d’un très gros steak. Mais là, c’est du sérieux et scientifique. « Dans un climat politique où il est tant question d'opposition entre les "élites" et le "peuple", commence Stéphane Foucart, voici une étude qui devrait faire couler beaucoup d'encre. Et pour cause : des chercheurs américains et canadiens documentent, dans l'édition du lundi 27 février de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), l'existence d'une relation inverse entre élévation dans la hiérarchie sociale et éthique du comportement individuel. C'est-à-dire, exprimé de manière un peu plus directe, que plus vous êtes riche, plus vous êtes susceptible de vous comporter de manière moralement lamentable. L'équipe américano-canadienne menée par Paul Piff (université de Californie à Berkeley) a quelques arguments. Les chercheurs ont mené pas moins de sept protocoles expérimentaux différents, qui concluent tous dans le même sens. » Cette affaire ira loin. Car comment s’en remettre aux riches, à leur « patriotisme » où quoique ce soit de semblable, comme le suggère le « not dangerous » François Hollande, pour gérer les flor-29intérêts communs de la société ? On se posera donc la question différemment à la fin de la lecture.

Donc sept protocoles expérimentaux ont été testés. « Le premier est simple : il s'est simplement agi de se poster à un carrefour et d'observer les véhicules pris en flagrant délit de refus de priorité. La deuxième expérience, très semblable, a, quant à elle, consisté à relever les situations dans lesquelles un piéton engagé sur un passage ad hoc se fait couper la route par une voiture. Dans les deux cas, les chercheurs ont classé les véhicules en cinq catégories, des épaves roulantes (groupe 1) aux berlines de luxe (groupe 5). Résultat : près de 30 % des véhicules du groupe 5 forcent le passage aux voitures prioritaires, un taux quatre fois supérieur aux groupes 1 et 2, et trois fois flor-3supérieur aux groupes 3 et 4. Corrélation quasi identique pour le respect dû aux piétons… Mais, direz-vous, ce n'est pas parce qu'on a une belle voiture qu'on est nécessairement riche. Ce qui n'est pas faux. Aussi, les chercheurs ont complété ces deux expériences par d'autres, menées en laboratoire. A chaque fois, une centaine d'individus ont été invités à prendre connaissance de divers scénarios ou situations : atteinte d'un objectif au prix d'une entorse à la morale, captation d'un bien de manière indue au détriment d'un tiers, mensonge au cours d'une négociation, caution d'une faute dans le cadre professionnel. Puis les participants ont rempli un questionnaire répondant à la question de savoir dans quelle mesure ils seraient prêts à reproduire ces comportements. A chaque fois, une corrélation entre le statut social des participants et leur capacité à enfreindre l'éthique est mise en évidence. » Ainsi il est prouvé que les riches sont spontanément mauvais et enclins à l’abus de flor-30pouvoir. Pour sauver les riches et les protéger d’eux-mêmes, une seule solution : la taxation qui les soulage de la surcharge pondérale qui les pousse au vice a-social ! Mais ce n’est pas fini !

« Une dernière expérience a consisté à placer près de 200 personnes devant un jeu informatique de lancer de dés : une somme d'argent leur était promise si le score atteint après cinq lancers était élevé. Mais, bien sûr, le jeu était pipé et le score ne pouvait excéder 12 points. Ceux qui ont rapporté des scores supérieurs aux expérimentateurs ont donc triché. Même en tenant compte de nombreux paramètres comme l'ethnie, le sexe, l'âge, la religiosité, l'orientation politique, il n'y a rien à faire, "la classe sociale prédit positivement le fait de tricher". A quoi tient ce lien entre hauteur sociale et bassesse morale ? En partie, répondent les chercheurs, "à une perception plus flor-31favorable de la cupidité". » Les riches trouvent positif d’être guidés par l’appât du gain et cette appétence maladive les conduit à pratiquer banalement le mal. De tout ceci nous ne tirerons aucune autre leçon sinon celle de nous être bien amusé à cette lecture. Cependant je recommande d’utiliser abondamment cette étude. Elle me paraît être une juste réponse au mépris ordinaire des élites médiacrâtes qui ne manquent jamais une occasion de stigmatiser le peuple, la bassesse supposée de ses passions, et ainsi de suite. Et on y puisera aussi un argument contre l’idée que notre idée de « tout prendre » au-dessus de 30 000 euros par mois serait déraisonnable car elle démotiverait les importants. Cette expérience démontre au contraire qu’elle pourrait les soigner contre une addiction qui les conduits aux comportements immoraux et anti-sociaux. Prouvé scientifiquement ! J’en viens à flor-32notre traitement dans les médias.

Voici la leçon des relevés du temps d'antenne au 24 février publié par le CSA. En résumé : la situation se dégrade pour le Front de Gauche à la télé. 6% du temps pour le Front de Gauche alors qu'on trouvait 7% au précédant relevé le 10 février dernier. A la radio la situation frémit légèrement en notre faveur : 6,6% du temps contre 5% au 10 février. Mais nous bénéficions toujours de moins de temps que les Verts ! Et le cumul PS/UMP est toujours très élevé 68%. Dans ces conditions, Eric Coquerel a renouvelé notre protestation au CSA. Avec juste ce qu’il faut d’ironie pour souligner que nous ne sommes pas dupes de l’effet de ses prétendues recommandations. « Dans votre communiqué commentant la dernière livrée des résultats au 24 février, écrit-il, vous constatez « que la concentration des temps de parole sur deux candidats s’est atténuée ». Après ce constat optimiste vous insistez cependant pour que les efforts des médias « soient poursuivis » afin que le principe d’équité soit respecté au 19 mars. » Il faut le lire pour le croire ! Ces lignes signent ce qu’est cette commission et les personnages qui la composent. Pour faire croire qu’ils servent à quelque chose et que quelqu’un se flor-34soucie de ce qu’ils disent les voici réduits à se réjouir d’évolutions insignifiantes qui laissent intact un océan d’abus ! C’est ce qu’ils nomment « progrès » !

Bien sûr ils comptent les attribuer à leurs recommandations ! Eric Coquerel relève cette bouffonnerie dans le courrier qu’il a adressé à cette piteuse « commission ». « A 24 jours de cette issue, nous estimons, Monsieur le Président, que vous faites preuve de beaucoup d’optimisme. En effet fin janvier nous constations 75 % de temps de parole cumulé sur les TV pour les deux candidats du PS et de l’UMP et 73 % sur les radios. Un mois après il est de 68 % sur les TV et les radios. Il y a certes un progrès mais à ce rythme, nous doutons fortement que vous soyez parvenus à vraiment réduire cette bipolarisation excessive sur les médias audiovisuels d’ici la fin de la période d’équité. » Le moment venu il faudra dissoudre cette commission qui vient de faire la flor-35preuve de son inutilité coûteuse. Le programme du Front de Gauche prévoit la création d’un Conseil National des médias qui remplacera honorablement cette lamentable parodie d’autorité « indépendante » !

Après cela j’en reviens à l’émission de TF1 « Parole de candidat ». TF1 me donne généreusement une demi-heure de temps de parole en soirée. Mais auparavant vous aurez dû subir une heure et demie de madame Le Pen ! N’oubliez jamais, mes amis lecteurs, cette offense ! N’oubliez jamais que cette chaîne a donné la parole à la candidate du parti qui applaudit debout un collabo assassin et antisémite et m’a réduit à passer sous ses pieds pour moitié moins de temps. Cela vaut pièce d’identité ! Surtout quand il est évident que notre temps de parole est déjà grossièrement sous-estimé. Surtout quand l’intéressée elle-même dit qu’elle n’est pas sûre d’être candidate ! Regardez les visages des journalistes qui acceptent ce rôle. Retenez leurs noms. Ces gens sont capables de tout sur ordre. En tous cas personne ne pourra dire que nous avons laissé faire. Nous avons évidemment flor-37protesté, y compris auprès du CSA. Mais TF1 nous a expliqué que c’était comme ça ou rien. Il faut donc subir. Comme on subit l’occupant privé d’une ancienne télé publique en lui résistant du mieux qu’on peut.

Nous pensons là encore que le CSA devrait intervenir. Eric Coquerel a donc repris la plume. Bien sur, le CSA ne fera rien, comme d’habitude. Il n’est là que pour faire croire qu’il y a quelqu’un, une règle et une police pour la faire respecter. Voici ce qu’écrit Eric Coquerel : « Nous souhaitions vous alerter sur le problème posé par l’émission « Parole de candidat » sur TF1. Cette émission politique sera la seule de la première chaîne française durant la période d’équité. Elle est donc d’importance. Six candidats ont été retenus par elle. Deux, Nicolas Sarkozy et François Hollande, bénéficient d’une émission entière. Les quatre autres se partagent le temps d’antenne, flor-4François Bayrou et Marine Le Pen en « prime time », Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon en 2ème partie de soirée derrière les deux premiers nommés et avec un temps de parole bien moindre. Il s’agit pour nous clairement d’un choix politique qui évidemment ne peut qu’influencer les électeurs. Il a une conséquence inédite : trois des quatre candidats à bénéficier de la case « prime time » sont de droite ! Rien ne justifie cette répartition. Nous vous rappelons par exemple que les derniers sondages placent François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon à 1% d’écart ! ». Que va-t-il se passer ? Rien. Le monde va sa route. Ces gens nous méprisent. Nous ne sommes rien à leurs yeux. Pleins de flor-41morgue et de suffisance ils ne comprennent peut-être même pas de quoi il est question. La réplique est donnée par notre hymne, non ?

J’ai évoqué ici déjà, à de nombreuses reprises, la puissance de l’outil de contournement du verrouillage médiatique qu’est la toile. J’en juge par les résultats de notre équipe, celle qui est constituée autour de ce blog. Elle est évidemment très étroitement articulée avec celle du site « Place au Peuple » et celle du site du Parti de Gauche. Mais elle fonctionne de façon parfaitement autonome et j’en suis le rédacteur en chef très vigilant et très directif. Tout part naturellement de ma connivence avec le webmestre qui est le chef d’orchestre et metteur en scène de mes coups de cœur et trouvailles. Comme vous le savez j’ai la passion des médias. J’ai participé à pas mal d’expériences dans ce domaine depuis les années 70 et j’en ai créé quelques-uns. Mais jamais je ne suis parvenu à la force d’impact de celui-ci, acquise avec aussi peu de moyens. Nous voici rendus à trente mille visites quotidiennes. La lettre du blog compte 56 000 destinataires et leur nombre s’accroît de 2000 par semaine dorénavant. Dans ces conditions toute mon équipe est survoltée. De nombreuses branches s’ajoutent au rameau principal dans une ambiance où les trouvailles s’ajoutent les unes aux autres. Je vais en raconter quelques-unes, en hommage aux femmes et aux hommes de l’ombre qui gravitent autour du vaisseau amiral flor-42qu’est la publication de ma note, une deux ou trois fois par semaine selon les latitudes que me laisse ou non mon calendrier.

Une équipe de camarades autour du webmestre s’active chaque jour pour que les vidéos et enregistrements audio des émissions de télé et de radio, des meetings, des manifestations de toutes sortes où je prends la parole, soient publiées et proposées aux visiteurs de ce blog. Ils s’efforcent de le faire aussi vite que possible, une fois l’émission diffusée ou le discours prononcé, pour permettre au plus grand nombre de participer à ce que nous construisons. C’est la plateforme de diffusion en ligne « Dailymotion » qui héberge nos vidéos et supporte donc le poids flor-44de tous ces fichiers d’images qui, même compressés, restent très volumineux. Une heure de discours ou d’émission c’est près de huit heures ensuite de traitement numérique, conversion du format de fichier, compression, export, encodage. Sans parler du montage. Car si nous publions l’intégralité des passages télé et radio, un travail de montage est toujours nécessaire pour caler le début et la fin du programme, ôter les tunnels publicitaires ou tel intermède d’actualité ou de divertissement sans lien avec des commentaires qu’on peut solliciter de moi. Au-delà de ce flux quotidien de vidéos lié au rythme soutenu de la campagne, l’objectif est aussi de constituer et de préserver nos propres archives. Ce dernier chantier est immense. Et nous manquons d’aide pour tout classer, résumer, et équiper de sommaires. Mais ce qui est fait est déjà magique pour élargir l’audience dans le temps d’un événement passé et pour garder mémoire de ce qui a été entrepris depuis que le Parti de Gauche et le Front de flor-48Gauche sont nés. Pour tout cela, les camarades ont le souci de la qualité de restitution des enregistrements, à commencer par une bonne définition des images, et une synchronisation parfaite de l’image et du son. Ce n’est pas simple, croyez le bien.

Depuis novembre 2008 et le lancement du Parti de Gauche, plus de 250 vidéos ont été publiées sur mon blog. En tout 45 discours prononcés en meeting et réunions publiques et 135 passages dans des émissions des chaînes de radio et de télévision. S'y ajoutent une quarantaine de vidéos d'interventions diverses : conférences de presse, réactions lors des soirées électorales, reportages de la "Télé flor-49de Gauche" dans les manifestations, invitations à des forums, réunions des Front de Gauches thématiques, prises de paroles en soutien à des travailleurs en lutte.

Je vous dis un mot de l’audience de tous ces documents. Car elle se compte en milliers de « vues » cumulées dans le temps. L’audience moyenne des vidéos du blog est passée depuis septembre 2011 de 7000 à 16000 vues. Et cela semble s’accélérer. A ces chiffres s’ajoutent les audiences du même contenu diffusé sur le compte du média invitant, sur le compte d’internautes qui choisissent de le télécharger et, évidemment, sur le compte de « Place au Peuple ». Ainsi, le meeting de la place Stalingrad à Paris qui a marqué le lancement de la campagne présidentielle du Front de Gauche en juin 2011 a été vu 28 000 fois. A titre de comparaison mon passage à l’émission de Drucker en novembre 2010 a été vu 15 000 fois. L’émission « Parole directe » de TF1 en octobre en est à 19 000 vues, le duel avec Copé sur France 2 en décembre à 30 000. La petite vidéo des vœux faite par l’équipe de « Place au Peuple », reprise dans des articles de presse, atteint le score de 50 000 vues. Mon passage à « Des paroles et des actes » sur France 2 en janvier a dépassé les 50 000 vues. Et de courts extraits de cette émission mis en ligne par l’équipe du blog le soir de l’émission sont chacun au-delà des 20 000 vues. Enfin mon vrai–faux duel avec Marine Le Pen sur France 2 de jeudi 23 février est déjà, après quelques jours, à des chiffres considérables. En effet, un extrait mis en ligne le soir même par le site du journal « Le Monde » a flor-52été vu 280 000 fois. A comparer avec les 290 000 en un an et demi de la vidéo de « l’apprenti journaliste ». Et l’intégralité de l’émission publiée sur le blog est au-delà des 50 000 vues.

Les vidéos des discours connaissent aussi de fortes audiences. Celui de la Fête de l’Humanité filmé par un camarade de la « Télé de Gauche » grimpé sur la grande scène est à près de 20 000 vues. En comptant les audiences cumulées du blog et de « Place au Peuple », mon discours à Talence en décembre est à 24 000 vues, Metz à 25000, Nantes à 30 000, Besançon 28 000, Villeurbanne 28 000, Montpellier 34 000. Sans compter la diffusion en direct et en streaming que nous avons expérimentée avec succès lors des deux derniers meetings : 5400 connexions pour Villeurbanne et 7800 pour Montpellier. Et combien d’écoutes collectives à chaque fois dans toute la France qu’elles aient été organisées dans des lieux publics ou bien chez soi entre amis, camarades ou voisins.

Toutes ces audiences peuvent paraître faibles si on les compare aux 7 millions de personnes qui ont vu mon passage sur TF1 en octobre dernier, aux 3,5 millions qui m’ont suivi à « Des paroles et des actes » sur France 2 en janvier et aux 6 millions qui étaient devant leur poste lorsque j’ai affronté Madame Le Pen sur France 2. Mais elles reflètent un usage différent de la diffusion unique en direct par les grandes chaînes. D’abord ils sont vus par tous ceux, en particulier les plus jeunes, qui ne regardent presque plus la télévision. Ensuite les vidéos du blog sont visionnées sur le temps long, à tête reposée. Elles sont partagées sur les réseaux sociaux, reprises dans des articles, leurs liens circulent, chacun peut les intégrer à son propre site. Et flor-9beaucoup des visiteurs de mon blog n’entrent pas d’abord sur le dernier billet publié mais vont et circulent dans les archives, y compris les plus anciennes.

Je vous dis un mot enfin d’une nouveauté apparue sur mon blog il y a quelques semaines. Peut-être l’avez-vous déjà remarquée. Mes camarades ont commencé à créer des « blogcasts » de mes discours. Le mot est de leur invention, composé de « blog » et de « podcast ». Ces blogcasts permettent d’écouter la bande audio de mes discours au format mp3, de la télécharger pour l’emporter avec soi ou pour la partager. Bref d’écouter le contenu d’un discours sans être scotché à un écran. Quinze discours les plus récents sont déjà disponibles et petit à petit, ils le seront tous. On dirait que ce système a trouvé plusieurs milliers d’amateurs, plus de 20 000 utilisateurs déjà en tout. Depuis fin janvier, ces discours ont été écoutés 8000 fois depuis le blog. Et 13000 fois téléchargés. Pour Villeurbanne, c’est plus de 2600 utilisations de l’outil des blogcasts, et 4300 pour Montpellier. Pour mon discours du Blanc-Mesnil 3400. Mes vœux à la communauté éducative et le discours de Besançon chacun 2000.

Dans ces conditions, c’est un très grand changement du sens d’un événement qui rassemble pendant des mois autant de personnes différentes. J’en ai conscience au moment même où j’entreprends mon discours ou ma conférence. Je sais que le public qui l’écoute est non seulement celui que je vois mais aussi ces milliers, bien plus nombreux, que je ne vois pas et dont la plus grande quantité n’est pas encore intéressée au moment où je parle et ne le sera pas avant plusieurs jours et parfois semaines ! Cette déformation du temps politique, cette rupture de la simultanéité des causes et des effets politiques est une des grandes nouveautés de l’espace-temps politique à l’ère du net. A cela s’ajoute la vie devenue autonome des produits « dérivés » du blog. Ainsi quand nous éditons des « blogcasts » tels que je viens de les décrire. Mais aussi quand la lettre hebdomadaire du blog compte 56 000 destinataires. Un vrai hebdomadaire qui fonctionne comme une plateforme d’accès au contenu global du blog. Car les articles renvoient sur tous les niveaux chronologiques du blog. C’est bien sûr l’occasion pour moi d’inviter ceux qui ne l’ont pas encore fait à s’inscrire au registre de diffusion de ce « Petit courrier du Blog » ou à y inscrire ceux que vous souhaiteriez associer à nos réflexions. On verra bientôt quel levier est aussi ce moyen d’action comme le pressentent déjà ceux qui s’en servent comme outil de développement.

Ici je vous propose quelques liens. L’un mène à un petit film tourné sur le meeting de Montpellier du Front de Gauche pour le compte de la Télé de Gauche par les bénévoles, pas vraiment amateurs, de la région. C’est un regard sur les à-côtés militants de la soirée. J’aime y retrouver l’ambiance un peu spéciale de l’attente de l’événement que l’on sent gronder sous ses pieds. Les regards croisés qui en rendent compte ne me lassent pas. J’y découvre aussi des choses que je n’ai pas vues. Que puis-je voir d’ailleurs dorénavant. Peu de choses car chaque minute est comptée, chaque pause organisée et bien remplie, chaque déplacement soigneusement balisé. Il ne peut en être autrement en ce moment. Les visages des copains, je les vois furtivement, ici, puis là. Je devine les tâches et les postes occupés. Et pour finir considérez que je suis le sujet de l’action. Et comme je n’ai guère le goût de me regarder vivre, comprenez que du coup je ne vis la scène à laquelle vous avez peut-être participé qu’en seconde main, après coup et toujours de l’extérieur. D’où ce lien si spécial que j’ai noué avec notre équipe de photographes. Ils ont dorénavant leur espace réservé dans le site « Place au Peuple ». Je voudrais que vous y jetiez un œil. Depuis le début de ce blog, j’ai voulu qu’il intègre une dimension de création culturelle. Ce ne pouvait être que dans un domaine visuel. J’ai pensé publier des tableaux. Mais c’était un exercice trop lourd, trop exigeant. Il me supposait une capacité d’appréciation que je n’ai pas. J’ai étrenné l’idée plus modestement en publiant mes propres photographies. Mon projet était de convaincre d’autres personnes de me confier leur création. Cela s’est fait comme vous l’avez vu. Mais le plus important pour moi est d’être parvenu à lancer l’équipe de photographes que coordonne Stéphane Burlot. D’abord c’était la rubrique « l’œil de la campagne ». Depuis, il y a la page « place aux photos » installée dans le site « Place au Peuple ». Je crois que vous serez intéressé non seulement par leur travail mais aussi par les biographies des auteurs. Le tout est à l’image de notre campagne.  

Au fil de mes ballades sur la toile, je trouve des perles que je voudrais partager. Elles me permettent de m’éviter de trop longs développement. Tout y est dit de ce que je pense, plus simplement et plus efficacement que je ne le ferais. Par exemple, ici, ce décryptage de la guerre que nous mène « Le petit Journal ». Là, voici un montage qui m’a bien fait sourire. Il s’agit de ce que l’auteur de cette vidéo appelle « Le saut d'obstacle médiatique » auquel je suis astreint du fait du caractère moutonnier des gens de médias et du poids de l’idéologie dominante sur leur façon de regarder la réalité.


1 133 commentaires à “Les riches et les puissants. TF1 et le CSA”

Pages : « 15 6 7 8 9 [10] 11 12 13 14 1523 »

  1. 451
    Chris68 dit:

    Non Alex, tu n'es pas le seul, je "sens" les choses exactement comme toi.
    Taper sur Sarko et tout ce qu'il représente (surtout la finance) mais avec les idées du FdG et avec nos armes: un magnifique candidat et "leader" Jean-Luc et nous, le peuple. Résistance!

  2. 452
    @erickohler dit:

    Arrêtons cette polémique entre une extrême droite et une extrême gauche nous sommes plus évolués que cela je pense il faut voir la réalité en face nous sommes les vaches à lait du systèmes.

  3. 453
    Cécile 63 dit:

    @ jean-claude (443)
    Union des droites contre Hollande: super, à force, ça va peut-être finir par le persuader qu'il est de gauche! Il me paraît être le genre de personne ayant tendance à correspondre à ce que l'on dit de lui, à l'image que les autres lui renvoient (j'utilise ça avec certains élèves: les persuader qu'ils sont bons pour qu'ils le deviennent effectivement). Si on répète suffisamment au candidat du PS qu'il est l'ennemi de la finance libérale, il va peut-être finir par endosser le costume de la vraie gauche... Oui, je sais, je délire... d'autant que dans l'hypothèse hautement hypothétique où ça arrive, le costume s'envolera dès qu'un de ses conseillers libéraux lui soufflera dessus un peu fort.

  4. 454
    Lupi jean-claude dit:

    @ à tous
    Pourquoi aller donner du temps de parole gratuit à un vieux malade xénophobe.Que peut apporter son flot de haine habituel ? Rien alors laissons le vociférer dans son coin.Et pui commençons à experimenter la VIeme en nous rangeant derriere l'avis général.Il faut que Jean-Luc Mélenchon reprenne sa campagne sereinnement.Nous militants sympatisants et autre devons nous interroger sur la suite car nous sommes tous partagé entre notre immense colère contre le système du PS et notre dégout de NS. Jean-Luc Mélenchon nous donne des voies à explorer essayons ensemble de les comprendre.
    Nous avons tous des avis qui tiennent la route mais comment aujourd'hui trouver cet équilibre entre ce PS dégoutant et puant et le risque de revoir l'autre malade rester au pouvoir.

  5. 455
    equatorien 66 dit:

    Pourquoi ne pas dire comme Hollande: "pas de débat avant le 2eme tour" (FN).
    Le débat avec le Front National a eu lieu, c'est terminé.
    On met la pression,no pasaran !
    Vive le FdG

  6. 456
    vm dit:

    Beaucoup donnent pour argument (contre la fameuse confrontation proposée) que Le Pen n'est pas candidat, et que les médias se régalent d'avance d'une séance de combat de coqs, qui ne laisserait subsister sur la scène proprement politique que les candidats "sérieux"(Sarkozy, Hollande et leurs soutiens).
    Mais c'est oublier qu'avec le Front de Gauche et l'impulsion qui lui a donné JL Mélenchon, les prochaines échéances électorales, et notamment les présidentielles, sortent déjà du cadre canonique de la Vème république.
    Il s'agit, non plus d'élire un président, mais bien de faire sauter le couvercle-étouffoir qui pèse sur les citoyens et les asphyxie matériellement et moralement. Il s'agit d'exploser le dispositif idéologique qui les anesthésie et les paralyse, en faisant apparaître clairement les causes de la mal-vie tant générale que particulière, et les moyens collectifs de s'en sortir.
    Ne craignons donc pas les ricanements des officiels et des sots, s'il s'avère qu'en mettant Le Pen à terre, en montrant qu'il est le produit même du "système" (la bête immonde sortie de ce ventre, comme disait Brecht), JL Mélenchon peut obtenir cet effet de distanciation absolue et d'émancipation, par rapport aux manières routinières de penser et d'agir (avoir peur, plier devant la hiérarchie, se résigner etc.)

    Depuis la place Stalingrad jusqu'à la marche vers la Bastille, de toute façons c'est là notre grande campagne, c'est un événement complètement inédit !

  7. 457
    ric hunter dit:

    @Superbo (395)
    Je suis tout à fait d'accord avec toi, camarade, surtout sur ton 5ème point ! Notre objectif final, il y en a qu'un : c'est de gagner l'élection présidentielle ! Nous ne sommes pas là pour faire de la figuration et pour cela, nous devons, nous tous, et notamment ici sur ce blog, avoir une détermination et un mental de vainqueur sans faille ! Arrêtons de nous placer derrière le PS, car les sondages que nous condamnons sans cesse, trouvent finalement leurs légitimités, ici, par des commentaires plus ou moins défaitistes, à moins que cela ne soit l'oeuvre de partisans d'un autre parti (que je ne nommerai pas, par respect pour leurs sympathisants et militants de base). A vous tous, nous sommes bientôt dans la dernière ligne droite et notre victoire se dessinera seulement au cours des 4 dernières semaines de cette campagne, alors ne fléchissez pas et continuons de combattre et de convaincre nos concitoyens !

  8. 458
    vm dit:

    Et avez-vous bien regardé les photos qui illustrent la présente note ?
    Tout y est dit...
    Avec l'humain d'abord, nous pouvons gagner !

  9. 459
    QuienSabe_PG66 dit:

    Natalie Béraud #445 concernant la vidéo Europe1 /I-télé:"J'ai trouvé l'intégrale sur le site du PG des Pyrénées orientales"
    Exact, à cette adresse; PG_66

    Pareil pour moi concernant le FN. Ça suffit avec "ce diable de confort" !
    Le programme du FdG d'abord, l'Humain d'abord, répartition des richesses, du boulot pour tous, digne, de la justice sociale, Révolution Citoyenne, VI ème république...
    Il y a du taff !

    On lâche rien !

  10. 460
    Respect dit:

    Quand j'entend Jean-Luc Mélénchon dire sur i-télé: "Là nous sommes dans la bataille pour battre politiquement la droite et l'extrême droite. Si nous le faisons en France, même pour élire un modéré, nous donnons un signal à toute l'Europe qu'il est possible de se débarrasser des libéraux. Et ensuite notre heure viendra", contrairement à certains d'entre vous qui croient qu'il envisage de soutenir le PS au deuxième tour, je suis sûre que Jean-Luc Mélénchon fait le même rêve que moi, un rêve non utopique, ou plutôt devrais-je dire pour être encore plus optimiste, qu'il a le même souhait que moi : Le front de gauche sera confronté au PS au deuxième tour des élections présidentielles ! Et nous vaincrons !
    S'il vous plaît, ne partez pas perdant... Chaque jour, un peu plus, nous voyons que la peur s'installe dans l'autre camp!

  11. 461
    Cécile 63 dit:

    @vm (458):
    Tes arguments me paraissent tout à fait pertinents, effectivement nous ne menons pas seulement une campagne présidentielle, mais aussi et surtout une campagne d'éducation populaire et d'éveil des consciences républicaines anesthésiées. Et peut-être le FN a-t-il été prématurément déclaré "plié" sur ce blog. Certains ont dit qu'il fallait maintenant laisser aux autres le soin d'achever le travail, mais le problème est qu'il n'y a personne d'autre. La boudeuse continue d'être invitée à manger la soupe qu'on lui sert. Je faisais partie des réticents vis-à-vis d'un débat entre notre candidat et le père de sa fille, mais je me demande si le risque ne vaut pas la peine d'être pris. Ce risque est (et il est grand) que Jean-Luc Mélenchon laisse exploser une colère légitime, qui sera transformée en image négative et reprise un peu partout par des médias, trop contents de faire d'une pierre deux coups (audience et décrédibilisation du FdG). Ceci dit, Jean-Luc Mélenchon nous a prouvé à maintes reprises qu'il savait utiliser les pièges médiatiques pour les retourner à son avantage (voir notamment le tour de force accompli lors de Des Paroles et des Actes, et bien d'autres): ne faut-il pas dès lors lui faire confiance?

  12. 462
    graine d'ananar dit:

    Le cirque sur TF1 compte un clown de moins : un des 14 qui devait interroger les candidats lundi vient d'être décommandé à la dernière minute (il se murmure que Marine Le Pen n'en voulait pas) plus vraisemblablement il serait trop "politique" selon la chaîne (qui n'en fait pas, elle...)
    Le recalé est ce Aurélien Rodrigues, qui semble payer l'interview qu'il a donnée à l'Union de Reims dont un commentateur nous a donné le lien précédemment ici. Concernant Mélenchon il devait "l'interpeller sur l'éducation, la jeunesse et les sports, et Marine Le Pen sur "sa haine de la religion musulmane"."
    Ca promet...

  13. 463
    @erickohler dit:

    Pourquoi le temps de parole aussi court. Normal, le peuple ne peut parler conte le système financier.
    Les ficelles sont tellement grosses qu'on les voit.

  14. 464
    Adrien dit:

    415 Red@rt (13
    merci pour les liens car je voulais leur adresser un mail mais je ne trouvais pas, je l'ai fait pour FR2.
    TF1 :
    J’ai honte de votre allégeance à l’oligarchie en place. Votre rôle de chaîne de grande écoute se devrait sous sa forme professionnelle journalistique avoir une représentativité plurielle et égalitaire au regard des enjeux de cette élection présidentielle.
    Or, votre rédaction dégouline de mépris envers tous les autres candidats à l’élection présidentielle et occulte tout débat.
    Les différences indécentes des temps d’audience, ne permettent pas aux citoyens d’avoir accès à de vrais débats contradictoires. Vous rester dans la pensée unique de la rigueur autour des 4 candidats qui la prônent. Je ne vous fais pas l’affront de vous renvoyer à leurs abondants temps d’antenne et aux « publicités subliminales » ! Le parti Pétainiste qui n’a pas d’élu à l’Assemblée nationale est plus « choyé » sur vos ondes que le FdG qui représente le parti de la Résistance Française et des libertés républicaines. Surtout pas d’autre vision de la future société basée sur une plus juste répartition des richesses, surtout pas de Jean-Luc Mélenchon, (même si le CSA reconnaît que le FdG estostracisé) que les sondages « manipulés » maintiennent coûte que coûte sous la barre des 9.99 % ! Que ses meetings remplissent les salles; 8 000, 10 000, etc.
    Quelque soit le résultat de ces élections, vous aurez bafoué votre éthique comme vous l’avez si bien fait lors du référendum de 2005. Souhaitons que cela se reproduise en ce printemps de 2012.
    J’espère que votre conscience vous permettra de remédier à cette flagrante injustice, par un rattrapage des temps d’antenne du Front de Gauche ; démontrant ainsi, que mon jugement sur l’inefficacité de votre fonction n’est pas fondée.

  15. 465
    C2P dit:

    Pour me faire l'avocat du diable, un débat avec le père Le Pen aurait quelques points positifs :
    D'abord créer un évènement et nous permettre une plus grande exposition médiatique, et on sait tous que le temps de parole nous est rare.
    Ensuite ça serait l'occasion de porter un sacré coup a la dédiabolisation du FN, ressortir le père et le laisser brailler ses insanités a la télé ne peut qu'affaiblir le vernis de respectabilité que tente de se donner MLP
    Et enfin bien sur, clouer définitivement le bec au père avec toute l'intelligence et l'agilité de Jean Luc.
    Bien sur le gros risque serait que ce débat tourne au pugilat et a la surenchère verbale au détriment de la réfutation conrète et point par point de leur programme, auquel cas nous n'y gagnerons rien dutout.... C'est un coup de poker, mais ca peut en valoir la peine.

  16. 466
    Pierre de Marseille dit:

    Bonsoir,
    Je lis à longueur de commentaires, de l’intérêt à débattre, ou pas débattre avec JMLP. Bien que ce sujet soit important, il me semble plus essentiel de mettre en valeur (en ce moment) les propositions du Front de Gauche, avant de provoquer d'autres débats qui ne serait pas concentrés sur ces dernières. Gagner sur des confrontations médiatiques, sans faire apparaître toute l'importance, pour le Peuple Francais, des propositions du Font de Gauche, me semble de la perte de temps.
    En d'autres termes, les débats doivent porter sur nos propositions, qui sont à notre sens les meilleures pour obtenir des avancées démocratiques et des résultats sur la redistribution profonde des richesses, plutôt que de mettre en valeurs les arguments et les idées de l'adversaire. La route est plus délicate à suivre, mais je fais confiance à Jean-Luc pour le faire magistralement. Bien sur il sera possible et facile, après, de faire avec le père ou la fille la démonstration du vide programmatique de l'entreprise familiale du FN.
    Le Front de Gauche gagnera, car, il est le seul à proposer une place au Peuple dans l'organisation de l'avenir. Le Peuple qui par ailleurs n'appartient à personne et reconnaîtra qui veut prendre réellement son parti.
    Dans l'attente impatiente des deux tours prochains,Cordialement

    PS : Il appartient bien évidemment à Jean-Luc, lui qui est dans l'arène, de faire les choix qui lui sembleront les plus pertinents.

  17. 467
    Christian B dit:

    Monsieur Mélenchon,

    Vous avez raison, si l’abattage dit rituel est généralisé, c’est bien sur pour faire plus de profit.
    Le discours du FN (qui n’a cure de la souffrance animale), se glisse dans l’interstice béant (comme toujours) et veut diviser les français en communautés religieuses, pour servir son fonds de commerce nauséeux.
    Mais balayer d’un revers de main la souffrance animale, comme quelque chose de dérisoire est une grave erreur. Et ce n’est pas le boucher des stars et son sophrologue qui débite des inepties (à l’inverse absolu des études de la Fédération des vétérinaires européens et de l’Inra) et nous rend un fort mauvais service, qui va nous aider à avoir une position raisonnable et humaine digne de nous.
    Il ne faut pas tout mélanger et faire preuve de discernement, oui, il y a bien un problème de souffrance animale, liée au fric, et les Français sont des citoyens de la République avant tout, c’est clair ça, n’est-ce pas ?
    De grâce, arrêtons de foncer tête baissée, dans ce piège tendu par le FN, et écoutons Rosa Luxembourg, continuons, remettons de la perspective et du sens, la voix du cœur, du courage et de la raison.

    Fraternellement
    Christian B

  18. 468
    COLLONGE Madeleine (Maddy) dit:

    Je rejoins tout à fait la position d'Equatorien 66
    Pas de débat avant le second tour, Le Pen n'est plus un candidat. Il ne représente rien. Il faut affronter celui qui sera face à Jean-Luc au 2 ème tour. Point barre.

  19. 469
    Pascal397 dit:

    Je souhaite aussi donner mon avis concernant un débat avec Le Pen père: il n'est pas candidat, pourquoi débattre avec quelqu'un qui veut venger sa fille ?
    Cela sent la provocation à plein nez et les assoiffés de sang commencent à se lêcher les babines devant le buzz provoqué qui balaiera le débat.
    Jean-Luc, votre prestation sur I.tv/E1 sentait le gonflage de poumons aux embruns de la manche, du très haut niveau tactique. Elkabach en était tout essouflé, bredouillant parfois, vous avez maté le vieux lion dominant.

    Et félicitations pour vos réponses de la question syrienne!

  20. 470
    mauguy dit:

    Je ne pensais pas que L'hypothétique affrontement JeanLuc Mélenchon contre LeP. susciterait tant de réactions, les redites sont nombreuses et contribuent à obscurcir la ligne d'horizon.
    La question d'actualité est bien l'attitude à tenir vis-à-vis du PS et si l'embellie des sondages à deux chiffres aveugle certains, qu'ils ne perdent pas de vue le chemin qui reste à parcourir et le but à atteindre.
    La dynamique est enclenchée veillez bien à ne pas l'enrayer. A quoi cela sert-il d'avoir raison tout seul?
    La différence doit se faire sur le programme uniquement sur le programme et non en décrédibilisant FH. Former, informer, conquérir les indécis en donnant du sens et de l'espoir. Les attaques ad hominem sont contre-productives. C'est la technique appliquée par l'UMP depuis 2007 et le début de la campagne. Ils réussissent très bien sans l'aide de personne

  21. 471
    Lesver dit:

    Pour JMLP, y a un coup à tenter quand même :
    "Si M. JMLP souhaite faire un débat avec moi, je serais ravi de le faire dans le cadre inverse de celui que sa fille a refusé de faire avec moi dans Des paroles et des actes. Que M. JMLP fasse la demande auprès des producteurs de l’émission d'être mon contradicteur pendant 20 min. J'espère que l'émission me proposera, ainsi qu'elle l'a fait pour Mme MLP, d'avoir n'importe quel autre contradicteur de droite, PS compris, les 20 min restantes, parce qu'il est important pour les Français de pouvoir comparer les programmes de ceux qui peuvent être élus. Maintenant, si sa fille a décidé d'arrêter de bouder, je suis prêt à débattre avec une candidate à l’élection présidentielle pendant une émission complète quelle qu'elle soit."
    Double avantage : Coincer DPDA qui se sentira obligé de réinviter M. Mélenchon, alléché par l'audimat possible du combat à venir. Et remettre M. JMLP à sa place de non-candidat (20 min et pas que lui) et Mme MLP à sa place de trouillarde qui refuse de débattre elle-même.

    Pour le PS, SVP, arrêtez de vous focaliser là-dessus ! Moi, quand on me dit que, de toute façon, voter FdG revient à voter PS donc autant le faire de suite, je réponds "Réfléchis, qui a envie de faire gagner NS... Pour que ce ne soit pas le cas, il nous suffit d'être devant le PS et la question ne se posera même plus. Pour ça, on a besoin de toutes les voix de ceux qui préfèrent notre programme, la tienne aussi... Et c'est le PS qui votera FdG ! Qu'est-ce que t'en dis ?" Emballé-pesé. C'est aussi à nous de trouver les arguments et pas à M. Mélenchon de nous mâcher le boulot sur tout, il en fait déjà beaucoup. ;)

    PS : superbe émission sur iTélé, comme d'hab. Un ami m'a appelé pour me dire que ça...

  22. 472
    afournier dit:

    J'ai entendu que vous réfléchissiez à la proposition de débat avec Jean marie Le Pen.
    Je ne comprends pas ce qui vous obligerait à accéder à cette demande.
    Le Pen s'est retiré de la politique, même s'il continue à militer au FN, il ne se présente pas à ce que je sache?
    Ce serait aussi incongrue de perdre votre temps en obtempérant que si demain Sarkozy acceptait de débattre avec Mauroy.
    Il me semble que vous êtes plus efficace en présentant sans cesse votre programme que de passer pour un pitbull de gauche lâché contre les pitbulls d'extreme droite dans l'arène médiatique.
    Les chiens de gardes s'amuseraient de ce combat et c'est le programme qui en pâtit.

  23. 473
    martin dit:

    Pour les duels de premier tour, la vraie logique politique, ce serait Hollande-Mélenchon et Le Pen-Sarkozy. Mais en fait il faudrait un débat avec tous les candidats. Malheureusement cela n'aura pas lieu, c'est bien dommage et ça ne fait pas honneur à la presse.
    Michel Rocard, Valéry Giscard d'Estaing, Le Pen père et Bernadette Chirac pourraient occasionnellement être invités à poser une question par visioconférence comme l'avait suggéré un camarade sur ce blog.

  24. 474
    Tiago_Jaïme dit:

    Magnifique ces montages vidéos, quelle activité Jean-Luc Mélenchon.
    J'ai peut-être un coup de spleen. Mais je ne vois pas bien l'intérêt d'un débat avec JMLP, même si le non débat avec MLP semble t'avoir été bien favorable et donc bravo.
    Pour moi c'est le Président de tous les français qui doit au préalable avoir obtenu les voix de ceux qui ne sont jamais venus sur ce blog et qui n'y viendront jamais.
    Tiens bon Jean-Luc Mélenchon. Tu dois être persuadé ou pour le moins penser qu'il est toujours possible que tu sois au second tour. Je suis certain comme tu l'es que si l'humain d'abord est élu Président de la république française, d'autres Peuples d'Europe suivront. Et là tout devient possible.
    Mais 2012 pourrait être la dernière chance de révolution citoyenne par les urnes. Car si nous la Gauche unie et déterminée nous ne gagnons pas en 2012 alors ils vont austérimerkozier d'autre peuples en plus des grecs. ET ça risque de bien bouger dans la rue. Pourquoi pas!
    Je crois au fond de mon coeur à l'inéluctabilité de Mélenchon Présidons 2012!
    Hasta la Victoria!

  25. 475
    Bart dit:

    Il est très important que l'on prenne acte du fait qu'Hollande est un libéral. Comme le montre ses propos à la City, il n'est pas de gauche. La campagne se fait contre la droite, toutes les droites, mêmes celles qui ne disent par leur nom.

  26. 476
    xavier37 dit:

    Bonjour
    Je réagis à la proposition de débat avec JM Le Pen.
    Quel est l'interet du FdG d'un tel débat ? Cela risque de confiner JL Mélenchon dans le role d'anti-Le Pen.
    Si le débat est un dialogue de sourds tel qu'avec la fille, c'est du temps de perdu. Surtout avec les animateurs qui vont chercher le spectacle et le buzz.
    Demandez un débat avec M Guéant, ca mettra en lumière L'UMP.
    LePen peut rester chez lui à ressaser ses souvenirs et ses haines.
    Amicalement

  27. 477
    crussolrouge dit:

    481 Bart
    Tout à fait d'accord "la campagne se fait contre la droite,toutes les droites,memes celles qui ne disent pas leur nom"
    Je pense que la necessité de developper nos thèses, notre programme est primordiale, la constituante, la planification écologique (et son effet contre la lutte contre le chômage), la fiscalité, la sortie progressive du nucléaire et le développement des énergies renouvelables. JL Mélenchon a déjà développé notre programme fiscal, en montrant bien la logique de notre proposition, face au nouveau coup de com de FH!

  28. 478
    citoyenne21 dit:

    Concernant le débat avec Le Pen père, je trouve l'argument de vm (458) pertinent ! La dimension n'est pas de débattre avec un présidentiable ou pas après tout mais de mettre en lumière ce qui rend le Front de Gauche attractif, viable et noble dans ses objectifs et par opposition, la noirceur du discours lepéniste s'en trouvera rehaussée de ses plus sinistres effets !
    Le but serait de parvenir à transformer ce débat en un déroulé en filigrane du programme du Front de Gauche ! Le combat de coq espéré par tous ceux qui se presseront à organiser ce duel pour des raisons on le sait, très voyeuristes n'aura pas lieu, bien sûr, car notre candidat si il décide de s'y frotter, s'y préparera de manière stratégique et de manière à contourner habilement les pièges tendus par le père de la fille pour lui faire perdre son sang froid !
    Vu le peu d'espace médiatique qui lui est réservé, profiter de l'engouement pour ce débat pour mettre en avant les valeurs du Front de Gauche face aux éructations haineuses du FN pourrait être une occasion de rayonner encore davantage car forcément ce débat va être amplement suivi, davantage on le sait par envie d'assister à un spectacle avant tout pour beaucoup mais qu'importe, si au final notre candidat en sort "grandi" dans l'esprit d'une majorité de gens et parmi quelques uns encore sceptiques à l'heure actuelle !

  29. 479
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    J'en ai rêvé et je m'y suis vu !
    J'avais laissé ma voiture à la Villette et quand je suis sorti du métro à la Bastille ce qui m'a le plus surpris agréablement ce sont tous ces groupes de musiciens, par 5 ou 10 il y avait là, les banderas du sud ouest qui entraînent si bien les férias, mais il y avait aussi les accordéonistes Auvergnats, qui nous jouaient leur bourrée, à moins de cinquante mètres j'y ai vu les Bretons et leurs binious, plus loin des fanfares du nord, et des harmonies d'Alsace, j'ai même vu les groupes de musique de la vallée du rhône qui accompagne toutes les passes de joute etc etc etc mais j'ai aussi vu des cars de crs bien rangés dans les rues voisines tout comme des gendarmes en place et même des militaires avec leurs chiens de garde, j'ai donc pensé que la fête serait grandiose car malheur aux casseurs, ils n'auraient pas le temps d'essayer de nous priver d'une seule parcelle de bonheur que nous étions venus chercher par dizaines de milliers. Cette nouvelle prise de la Bastille lançait enfin notre sixième République, le peuple se relevait, chacun d'entre nous était venu dans sa tenue traditionnelle, les infirmières en blouses blanches, les sidérurgistes en bleus de chauffe, les artisans bouchers et charcutiers avec leurs grands tabliers repliés comme les cuisiniers, il y avait même des facteurs en tenue, des métallos avec leurs casques, et des cheminots avec leurs grandes casquettes, oui oui ils étaient tous là a coté de moi petit retraité brandissant un drapeau du front de gauche que j'avais acheté en même temps que mon casse croute du matin parce que j'avais faim Ce 18 mars était la plus grande fête à laquelle j'avais assisté ! certes ce n'était qu'un rêve mais bon dieu que c'était bon et du rêve à la réalité, il n'y a...

  30. 480
    Vassivière dit:

    Un débat de candidat à candidat est dans l'ordre des choses. Il n'a pas eu lieu par couardise de Mme Le Pen, dont acte. Fermez le banc. Maintenant un challenger se présente en la personne du... père de la candidate. Risible. Quelle est sa légitimité dans cette campagne ? Vu le style du personnage, ses éructations ne laisseront aucune place à J-L. Mélenchon pour développer le programme du FdG. Ce sera une empoignade inaudible devant des millions de téléspectateurs et donc une très mauvaise image de la "politique" à donner à des personnes que les medias veulent faire basculer dans le rejet de toute politique pour mieux les manipuler. Le Pen, c'est fait, passons à la suite.

  31. 481
    @erickohler dit:

    Marre de c'est média qui ne pensent que fric et qui font alliance contre le front de gauche.
    Le billet de train pour un nouveau bonheur coutera rien avec le retour qu'il pourras produire.
    150 euros et la France deviens Mai68 en mieux.
    Alors oui je monterai prendre la bastille.
    Je le dis et je le ferais 1er engagement de l'acte citoyen si tu veux que ça change.

  32. 482
    marj dit:

    Pr le débat avec le Le Pen, j'y vois deux avantages: -la possilité pr ns d'avoir une tribune qui sera trés regardée c'est sûr (on peut le regretter ms ça fera le buzz comme on dit) et celle d'enfoncer un peu plus le FN.
    Par contre, l'inconvénient c'est que le FdG risque de se laisser enfermer dans un "débat" avec le FN (débat qui sera décompté sur notre temps de parole) et pour convaincre qui ? Des gens de gauche qui s'apprêtent à voter FN ? Non, ceux là resteront de tte façon à droite. D"autre part, le père Le Pen est capable de dire n'importe quoi et ça risque de finir en invectives comme l'ont relevé certains et dc d'alimenter un cirque médiatique politiquement contre productif.
    Sinon d'accord avec Christian B (468) sur le Hallal, tt le monde aura bien compris que c'est une affaire de fric, que plus que le hallal, il faudrait remettre en cause les cadences de l'abattage et l'élevage industriels qui n'ont cure que de la souffrance animale.Or, la souffrance n'a pas de frontière et celle des animaux est un vrai sujet lorsque l'on veut construire une société plus juste et plus humaine.

  33. 483
    Vassivière dit:

    Réponse à C2P - n°466
    Le débat avec le père ne serait pas un "coup de poker" (est-ce le moment alors que notre campagne porte ses fruits), mais le jeu de la "roulette russe". Faire le buzz ? Pas se tirer tout seul une balle dans le pied. A remuer la m...... on en est toujours éclaboussé. Et c'est Monsieur Plantu qui serait aux anges.

  34. 484
    Michel Matain dit:

    Pour revenir sur un autre terrain que celui du débat avec Le Pen (auquel je ne suis a priori pas favorable par ailleurs), plusieurs contributions parlent de prendre des voix au PS et à Hollande. Notre objectif n'est pas de jouer les vases communicants avec le PS. Il n'est pas d'être plus fort que le PS au sein d'un gauche qui resterait minoritaire avec dans les 40 % des suffrages. Il est que la gauche soit largement majoritaire dans le pays avec un Front de gauche largement majoritaire au sein de la gauche. Nous voulons aussi par exemple que les syndicats regroupent plus que 5 % des salariés dans le privé. Notre lutte est sur tous les plans. Si nous voulons transformer la France et le monde, l'objectif n'est pas de grapiller quelques voix sur Hollande, l'objectif est que nous nous en gagnons beaucoup plus que lui et qu'ainsi nous fassions gagner toute la gauche, sur des positions de gauche. Ces élections présidentielle et législative vont représenter un grand pas en avant. Mais il en restera plein d'autres à accomplir après. Nous sommes encore loin du compte.

  35. 485
    Gilbert Delbrayelle dit:

    Il semble que l'orientation actuelle soit de recentrer sur la droite et Sarkozy... Mais ce ne me semble pas l'essentiel puisque c'est un fait acquis que nous sommes franchement adversaires des politiques de droite. Par contre, nous devons mettre en avant notre différence avec le PS, montrer que nous sommes la gauche et que le PS n'est plus la gauche. J'ai peur qu'on se laisse endormir par Hollande qui refuse le débat et va traverser la campagne comme il a traversé l'attaque à la farine. Il ne bouge pas, il attend confortablement le vote de rejet de Sarkozy et évite soigneusement le débat d'idées.
    L'élection arrive à grands pas sans débat.
    Il est absolument primordial pour nous que ce débat ait lieu.
    Comme Hollande le refuse, il faut biaiser et se battre pour obtenir du CSA et des chaînes de TV des débats avec TOUS les candidats dès qu'ils seront connus. Des débats à 5 ou 6 comme pour la primaire socialiste. Il doit quand même être possible d'obtenir ça avant le premier tour. Les Français le veulent, les débats de la primaire PS avaient fait de l'audience. Faites le forcing bon sang (je parle aux responsables du FdG): lettres, conférence de presse, manif à Paris devant le CSA, devant les chaînes de TV, lettre aux français pour les prendre à témoin, commande de sondage sur la tenue de tels débats... Bougez ! Bougez !
    Des débats comme ça, on en veut même plusieurs sur différents thèmes.
    Et cette fois, Hollande ne pourra les refuser si tout le monde est invité.
    Bougez !
    Parce que là, avec mes 8000 tracts distribués, mes 300 affiches collées et mes dizaines de lettres inutiles, je commence à me décourager. D'autant plus que je traverse nombre de villes du Nord Pas de calais Picardie sans voir une seule affiche Front de Gauche..

    Nous voulons des...

  36. 486
    carlo dit:

    @ Lesver

    Moi, quand on me dit que, de toute façon, voter FdG revient à voter PS donc autant le faire de suite, je réponds "Réfléchis, qui a envie de faire gagner NS... Pour que ce ne soit pas le cas, il nous suffit d'être devant le PS et la question ne se posera même plus.

    Soit, mais pour que Jean-Luc Mélenchon soit devant (et même, de façon plus réaliste, vu les sondages actuels et la campagne des médias, pour que l'écart avec FH soit le plus réduit possible), il faut qu'il prenne des voix au candidat du PS. Pour cela, il lui faut rappeler les renoncements successifs du PS (notamment celui de LJ sur le traité d'Amsterdam qu'il s'était, lui aussi, engagé à renégocier) et alerter l'opinion sur le fait que FH ne remettra jamais en cause ni la mondialisation (mise en oeuvre par le socialiste Jacques Lamy, directeur de l'OMC), ni l'orthodoxie libérale défendue par le FMI (précédemment dirigé par DSK) ni, surtout, l'Europe libérale, la grande oeuvre de Jacques Delors et FM.

  37. 487
    Humanity2357 dit:

    Mr Mélenchon

    Merci pour votre billet très instructif et encourageant.Une contribution qui formule un diagnostic et nous propose une direction (« feuille de route ») constructive pour établir des fondations solides dans un engagement citoyen sur du plus long terme.
    Le soutient au programme du Front de Gauche progresse, malgré tous les obstacles médiatiques qui nous sont opposés. Cette malhonnêté flagrande risque de se retourner contre cette oligarchie, durant la « période de l’égalité » des temps de parole.
    En effet, les candidats « principaux » ayant été sur-médiatisé jusqu’ à là, leurs interventions non-charismatiques entraineront une réaction d’overdoses chez les téléspectateurs et les auditeurs.
    Ceci d’autant plus que NS est plombé par un bilan atroce que la classe laborieuse subit tous les jours, tandis que FH, qui n’a pas de programme suffisament différencié des pratique de NS, va se retrouver de plus en plus obligé d’emprunter les idées et éléments de language du Front de Gauche pour maintenir un buzz médiatique sur sa personne (et non son programme).
    La sous-représentation du candidat du Front de Gauche, dont les meetings prouvent qu’il ya une demande réelle croissante, aura créé un sentiment de manque, rendant les télespectateurs et les auditeurs plus attentif et plus réceptif. Comme notre programme du Front de Gauche est cohérent, très complet et profondement dédié a « l ’humain d’abord », et strictement opposé à « l’austéritairisme », stade embryonique du fascisme, il entrera en résonance avec l’esprit et le cœur d’une majorité de Français.

    Bonne Résistance !

  38. 488
    jorie dit:

    Belle intervention de Jean-Luc Mélenchon sur i-télé. ça a commencé "chaud" tous crocs dehors et par anticipation...mais heureusement, Jean-Luc Mélenchon a repris la main,pris le contrôle du débat et on peut dire que l'interview s'est bien passé, enfin sur des thèmes intéressants. Surtout que jlm n'a pas perdu une minute pour tenter de placer les points de son programme. L'énervement exagéré deJean-Luc Mélenchon sur la question du Hallal, était inutile, d'autant qu'il avait les arguments qu'il fallait pour remettre le débat à sa place. Il faut qu'on reste audible. A ce sujet,j'espère qu'il n'accordera pas de son temps à débattre avec un type hors-jeu de l'élection. J'espère qu'il n'obéira pas à cette injonction médiatique consistant à l'enfermer dans un débat impossible, parce que maintenant, pour rassembler le peuple français sur notre logique, et pas seulement les convaincus de 1ère heure, Mélenchon doit retrouver sa hauteur de vue et la force de conviction dont il est capable sur pratiquement tous les plateaux. Le problème, c'est qu'à de grandes émissions, il faut éviter le piège du combat de coq avec un parti à notre extrême droite. Or, voyez, Mélenchon n'a été en prime time qu'à DPDA, c'est ça qu'il faut qu'il obtienne. du Prime pour se faire entendre du grand nombre. TF1 n'a pas à proposer 1 débat avec Le pen qui n'a aucun rôle au FN, c'est une insulte à la démocratie. J'ai écrit à TF1 pour protester de leur attitude vis à vis de Jean-Luc Mélenchon et du FdG qu'il représente. Bon courage Jean-Luc Mélenchon, ne vous faîtes pas piéger...par votre propre honnêteté et votre saine colère. On vous a entendu là dessus. Pas besoin de continuer. Le 1er débat avec MLP, vous avez été insulté par son silence, mais les gens n'ont entendu que votre agressivité, votre ton accusateur. Les gens se font avoir par la forme!

  39. 489
    carlo dit:

    @ Michel Matain

    "Notre objectif... n'est pas d'être plus fort que le PS au sein d'un gauche qui resterait minoritaire".

    C'est entendu: il est d'être plus fort au sein d'une gauche majoritaire. Mais selon les sondages actuels, la gauche est actuellement majoritaire au second tour. En revanche, l'autre objectif (être plus fort que le PS) est loin d'être atteint et doit donc être désormais l'objectif prioritaire. Pour y parvenir, il est impératif que Jean-Luc Mélenchon prenne des voix à FH (et pas seulement à MLP). Les propos de FH au Guardian doivent donc être exploités davantage.

  40. 490
    Max Linder dit:

    Pour mémoire et ceux qui ont un petit espoir que FH modifie ses positions, voici es conseillers économiques millionnaires de François Hollande - (SUITE)

    Emmanuel Macron
    Ancien membre de la « Commission Attali pour la libération de la croissance » – installée par le président Sarkozy – et actuel associé-gérant chez Rothschild et Cie Banque.

    Stéphane Boujnah
    Ex-membre de la « Commission Attali pour la libération de la croissance » et conseiller de Dominique Strauss-Kahn à Bercy, il est aujourd’hui le patron de la branche française du groupe financier espagnol Santander.

    Un économiste tel que Daniel Cohen – membre de l’équipe de campagne de Martine Aubry – a pu ainsi prêcher la bonne parole « régulationniste » dans l’émission de France Télévisions « Fric, Krach et gueule de bois », à l’appui de poncifs sur les traders fous, l’aveuglement libéral et la droite de Reagan et Thatcher, sans que Pierre Arditi, animateur de la soirée, ne juge bon de préciser que cet éditorialiste au Monde siégeait, au même moment, à la banque d’affaires Lazard, au conseil scientifique de la Fondation Jean-Jaurès et au think tank « A Gauche, en Europe », une boîte à idées sociale-libérale créée par Rocard, Strauss-Kahn et Moscovici. La boucle est bouclée.

  41. 491
    cultive ton jardin dit:

    Que le père Le Pen ait quasiment disparu de nos écrans (même si c'était au profit de sa fille) c'était assez reposant. Pourquoi aider, par un débat public très médiatique, cet acteur finissant à faire son come back?

    Qu'il aille visionner tranquillement "La fin du jour" et ne nous parasite pas davantage.

  42. 492
    Raymond Hernando dit:

    Concernant le mode d'abattage des animaux :
    1) Il est vrai que si un mode d'abattage rituel quelconque permet d'économiser un poste dans la chaine celui ci sera immédiatement adopté par les entreprises ! Le seul but étant la maximisation du profit
    2) Face à cette maximisation, la souffrance animale n'a aucun poids
    3) Le plus important, dans l'immédiateté, si l'on fait abstraction du débat - pourtant essentiel - sur le coût écologique de la production de viande, est que ce mode d'abattage favorise la dissémination des bactéries digestives de la bête (suspendue par les pattes arrières) au niveau des parties utilisées notamment pour la viande hachée car on ne coud plus les voies digestives avant découpe. Et cela n'est plus une question de religion mais d'hygiène publique ! (des intoxications avec les steak hachés mal cuits ont fait l'actualité il y a quelques temps...)

  43. 493
    carlo dit:

    @ Michel Matain"

    Notre objectif... n'est pas d'être plus fort que le PS au sein d'un gauche qui resterait minoritaire".

    Il ne faudrait pas laisser s'installer la fausse impression que Jean-Luc Mélenchon et FH se sont entendus pour se répartir les rôles, Jean-Luc Mélenchon s'adressant aux électeurs de MLP et FH à ceux de FB. Pour cela, Jean-Luc Mélenchon doit s'adresser aussi aux électeurs de FH.

  44. 494
    breteau jean claude dit:

    L excelente campagne menee avec et autour de J L Mélenchon met a mal les "dalton", ils n ont qu une digue qui n a pas rompue LES SONDAGES ils s y accrochent comme une bouee.Si nous reussissons a l enfoncer ça va tanguer fort comme en 2005.Leur attitude est pathetique mais c est la qu il faut desormais concentrer nos efforts tout sera plus facile apres car la confiance dans la victoire va grandir, aujourd hui cela reste notre faiblesse,la manip. n est pas perçu, elle bloque le reve.Je rappelle que le total des % decernes est de 100% ; C est tellement gros qu il est inimaginable que les français y croient, pourtant ça coince...OU ? c est la question qu il faut resoudre..vite .La malhonnetete n ayant pas de limite les sondages determinent ; semble t il aussi les temps de passages a la T V il faut pousser un serieux coup de gueule et se faire entendre

  45. 495
    naif dit:

    @Pour le moral en ce début de printemps

    Un papier dans Libé:

    Un baratomètre dans Libé:

  46. 496
    Humanity2357 dit:

    Mr Mélenchon

    Pour compléter mon précédent commentaire, j’ajouterai que c’est la qualité de vos interventions qui est importante pour nous. C’est pourquoi il serait utile pour nous auditeurs si les journalistes avaient l’éducation et la politesse de vous laisser terminer vos réponses sans vous interompre.
    Ces interruptions en rafale sont désagréables car il en résulte une impression que vous n’avez pas répondu aux questions. Cette pratique journalistique intentionnelle est un manque de réspect pour les auditeurs/téléspectateurs et pour les invités. Un rappel à l’occasion servirait votre auditoire et notre message.
    La grande majorité des questions devrait éliciter des réponses qui ramènent à notre programme « l'Humain d’abord » : comment et pourquoi nous pouvons améliorer le quotidien et le futur du Peuple de France. Et surtout pourquoi toute politique austéritaire mène de façon systémique à la catastrophe pour la classe laborieuse d’abord. En laissant voter le MES FH s’est coupé de toute marge de manœuvre pour pouvoir réussir. Le retour de bâton risque d’être mémorable. Il vaudrait mieux qu’il retire sa candidature avant le premier tour.

    L’objectif de JMLP en cherchant à débatre directement avec vous est de tenter de rétablir le control de la famille LP sur l’appareil directeur du FN, suite à votre précédant non-débat avec MLP. Beaucoup de cadres du FN non bénéficiaires de ce népotisme encourageront secrètement votre succès pour cet hypothétique débat. Je suis curieux de voir comment un tel débat permettrait de faire progresser l’enjeux fondamental qu’est la « Planification Ecologique ».

    Bonne Résistance !

  47. 497
    marianne dit:

    petit temoignage...
    La semaine dernière un brave monsieur s'est présenté à ma porte dans le cadre d'un sondage. J'ai accepté car je sais que ces personnes souvent en situation précaire sont payées au sondage. J'ai bien fait d'accepter puisque l'étude portait sur la prochaine élection présidentielle. Après des questions générales sur tous les candidats, alors que je n'ai pas caché que je choisissais JL Mélenchon à chaque fois, les questions étaient du genre :
    faites vous plutot confiance à NS ou FH? Et comment y répondre puisque je ne fais confiance à aucun des deux? Et souvent ce type de questions et c'est là où pour moi il y a un soupcon de manipulation car vous devez faire un choix sur une question cloisonnée qui ne correspond pas à votre pensée...J'attends avec curiosité le résultat de ce sondage...Bon courage Monsieur Mélenchon!

    Marianne

  48. 498
    Jean-Marie Girardeau dit:

    Une petite pensée...un petit mail...dimanche matin-4 mars-j’ai terminé mon petit déjeuner (le fond de mon bol de ricoré) devant la télé comme très souvent et je suis tombé par un heureux hasard sur i télé sur une émission politique avec pour invité JL Mélenchon.Face à lui uniquement des journalistes....des formatés très insipides comme Darmon et le clown triste de la bande Elkabach qui chaque fois qu’il interroge une personnalité de gauche evec des idées et un programme ancrés à gauche imagine qu’il va enfin pouvoir prendre sa revanche sur et “se payer” Georges Marchais qui l’avait mouché vertement il y a bientôt 40 ans..un anticommuniste viscéral qui date et qui assimile lestement le front de gauche et la gauche moderne au stalinisme,au collectivisme,aux goulags ou je ne sais quoi encore?...Sans surprise,JL Mélenchon a été brillant et à chaque fois que je l’écoute,je m’interroge et je n’arrive pas à m’expliquer pourquoi la France qui crée,la France qui bosse,celle des ouvriers,des salariés,des cadres,de la classe ouvrière,de la classe moyenne qui n’a plus de moyen que le nom...enfin bref la France des gens qui possèdent peu (leur logement au mieux à la fin de vie de labeur) et celle de ceux qui ne possèdent pas grand chose,l’écrasante majorité en somme,reste si hermétique en terme de vote à son discours....lorsqu’on a le coeur et le cerveau qui battent à l’unisson,il n’y a pas à hésiter...80% minimum d'intentions de votes c’est le score que dans le contexte socio-économique actuel le front de gauche devrait afficher....

  49. 499
    Jacques G dit:

    Dans cet entretien, Emmanuel Todd parie sur "un mars 1983 à l'envers" et "un hollandisme révolutionnaire" ! Quant à Mélenchon il "ne le sent pas porteur d'un projet efficace ou même radical" et il "garde le souvenir de son incapacité à comprendre la menace économique chinoise".
    Un démographe brillant peut-être, mais un politologue borné.

  50. 500
    bernard hugo dit:

    Un débat Le Pen père contre Jean-Luc Mélenchon serait un piège, attirant ainsi le Front de gauche dans la cour de récrée des extrèmes comme l’a dit quelqu’un. A aucun prix (même un record d’audience des jeux du cirque), le Front de gauche ne peut courir le risque de se confiner à demeurer l’interlocuteur-ennemi du FN. Jean-Luc Mélenchon a très bien dégonflé la baudruche. Restons en là avec ce : « Trop tard, je suis déjà un sans Sans-culotte. » Avec ce faux débat, c’est le miroir aux alouettes que fait briller la médiatisation, afin de nous exclure de la cour des grands. Or il s’agit pour le Front de gauche de briser cette duplicité et cette connivence du bipartisme entre l’UMP et le PS afin de poser les enjeux réels de la dictature néolibérale austéritairaire que le processus d’intégration européeenne essaie d’imposer à tous les peuples de l’Europe. Que peut faire notre merveilleux candidat sinon relier ces questions politiques et les réponses concrètes du Front de gauche aux problèmes quotidiens que rencontrent la masse des gens, confrontés à la misère ou au rétrécissement de leur marge de manœuvre et de leur espace de liberté.

Pages : « 15 6 7 8 9 [10] 11 12 13 14 1523 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive