15fév 12

Des nouvelles du front et des consignes

Parés à la manœuvre !

Ce billet a été lu 67 406 fois.
Cette vidéo a été consultée 17 217 fois

Mes lignes sont écrites en chemin vers Strasbourg pour la session parlementaire. Juste avant que Nicolas Sarkozy nous fasse la surprise du siècle ! Je parle de deux événements qui m’ont marqués ces jours-ci. Puis je donne des consignes. Ce n’est pas souvent, n’est-ce pas ? Je ne parle pas pour l’instant de notre rendez-vous national le 18 mars pour prendre la Bastille. La date et le lieu sont confirmés et beaucoup s’organisent déjà pour faire une belle montée en masse. Non, ici il est question du bras de fer sur le vote du 21 février à l’Assemblée sur le « Mécanisme européen de stabilité financière ». Il y a du travail à se partager. Tout le monde sur le pont paré à la manœuvre !

Un insupportable suspense prend fin. Pendant des mois le peuple inquiet se demandait si Nicolas Sarkozy serait candidat. Certes, quelques sournois, dans chaque camp, espéraient en être débarrassés par jet de l’éponge ! Mais tous les autres retenaient leur souffle ! Les derniers jours furent nerveusement les pires. Serait-il candidat à Paris ou ailleurs ? A cheval ou en voiture ? Assis ou debout ? Quant aux dernières heures ce fut intenable : parlerait-il à vingt heures pile ou bien à vingt heures quinze. Une transe, avant la libération ! Ouf, c’est fait ! Sonnez hautbois ! Résonnez musettes ! Mille clameurs s’élèvent au ciel. Mais que se passe-t-il ? La pièce serait jouée et ce serait comme si de rien n’était. Pourquoi cet homme si surprenant commencerait-t-il si fade ? Nous attendons maintenant qu’il fasse tourner des ballons sur son nez et qu’il saute à travers des cerceaux en feu. Sinon, comment pourrait-il faire le spectacle ? Le spectacle.

Ce jour est laid. Il était neuf heures et demie et j’ai traversé la rue en face de la station de métro Invalides pour aller vers le Grand Palais où je tenais une conférence pour la presse étrangère. Dans le petit square côté terminal d’Air France, là où est le fameux restaurant du tout-Paris parlementaire, à cinquante mètres de l’Assemblée Nationale, un grand nombre de pigeons s’étaient assemblés sur le sol. Un grand nombre. Ils n’avaient pas l’air du tout agités. Je note une voiture de la ville de Paris où s’active au téléphone un homme au visage bouleversé. Je vois une voiture de pompiers sans sirène qui s’approche. Au milieu des pigeons il y a un tas de couvertures. Et un homme au milieu, étalé au sol. Il est mort. Les pigeons sont sa dernière compagnie, à neuf heures et demie du matin, à deux pas du restaurant célèbre, juste à côté de l’Assemblée Nationale. Mais le spectacle continue. Les morts de la rue, les morts de la rue, sont libérés de la mort du cœur, celle qui, après un tel scandale, n’empêche plus de dormir.

L’autre soir nous étions devant l’ambassade de Grèce. A cinq cents, ai-je lu dans les dépêches de presse. Nous, le Front de Gauche. J’ai vu dans la nuit les drapeaux du PCF, du Parti de Gauche et de la Gauche Unitaire.  Mais aussi ceux du NPA et le gros contingent du POI. Il faisait un froid collant et humide. Manuel Bompart le responsable du PG parisien a réussi une nouvelle mobilisation super rapide. Les copains ont couru de la sortie du boulot pour être là autant qu’ils pouvaient. Quand je suis arrivé c’est Eric Coquerel qui parlait et ensuite ce fut Christian Piquet. Je suis arrivé après que Nicolas Dupond-Aignant a été mal reçu, je ne sais par qui, ni de quel parti, ni comment. Je suis désolé qu’il ait été maltraité. Mais il lui revient de savoir que personne parmi nous n’aime la confusion des genres politiques. Il aurait dû y penser. Il aurait dû organiser sa présence de son côté avec les militants de son parti. Personne ne les aurait empêchés de le faire. Mais venir au milieu des nôtres, comme s’il était chez lui : non. Ce n’est pas raisonnable pour lui de ne pas l’avoir compris tout seul. Aucun de nous n’a envie de donner prise aux insupportables amalgames qui font les délices de la presse « oui-oui » qui met dans un même sac « souverainiste » ou « populiste », tout ce qui s’oppose à leur cruel aveuglement. Et devant le martyre des Grecs nous mettons en cause le capitalisme de notre époque, français, allemand et nord-américain en particulier. Pas les billevesées des frustrations nationalistes.  Nous ne voulons pas être récupérés. Nous sommes internationalistes.

reu-femmes-02Lundi dernier le matin, nous recevions à l’Usine, le grand quartier général de la campagne, une petite assemblée de déléguées d’entreprises en lutte. Le mot « déléguée » est ici au féminin. Car dans ces entreprises, ce sont des femmes qui sont employées et qui luttent. Il y a avait des « Lejaby », celles des sites abandonnés, les caissières d’Albertville, en grève deux ans de suite le dimanche contre le travail du dimanche, les femmes des « Trois-Suisses », magasins fermés sans crier gare, les « Paru-vendu » du journal d’Hersant liquidé avec mille six cents emplois dans le silence d’une presse qui ne peut se fâcher avec le magnat papivore, et les « Sodimédical », victorieuses dans trente-deux jugements contre leur patron sans qu’aucune suite n’y soit donnée et sans salaire depuis quatre mois. « L’Humanité » a fait un très bon compte rendu de ce moment. Je devais y rester une heure et demie, j’y suis resté quatre heures et mon emploi du temps a été explosé. Ce fut une séquence où j’ai beaucoup appris et reçu, une fois de plus. Mais pourquoi est-ce que je me sentais si mal en entendant leurs récits ? Je pense que ce sont les paroles des « Sodimédical » quireu-femmes-01 m’ont rendu malade. Pas seulement parce que je n’ai pas pu aller sur place encore. La nausée venait de plus profond. Je suis républicain. Pour moi la loi est une institution très importante, fondatrice de la vie en société civilisée. La loi. Que vaut-elle quand elle n’a plus de force ? Quand trente-deux jugements gagnés par celles qui n’ont que la loi comme recours, ne sont rien ! Quand des patrons vicieux misent sur le temps qui passe, les payes illégalement retenues pour mettre à genoux des femmes dont ce très modeste gagne-pain marque la frontière absolue avant la noyade sociale. La leur, celle de leurs enfants. Elles restent dignes, calmes, très marquées, mais si calmes dans leur exposé et leur humour froid. Le pire dans ce monde à l’envers, le voici. Elles sont dans la circonscription de François Baroin, tout puissant ministre des finances. Qui ne bouge pas le petit doigt pour faire rendre gorge au délinquant. Il est vrai qu'il s’agit du groupe propriétaire allemand. Pour la bande à Sarkozy tout ce qui est allemand est bon, non ? Un ministre laisse défier la loi et persécuter des femmes dignes dans sa circonscription ! Comme ce fut le cas des « Molex », et de tant d’autres. Je promets de poursuivre jusqu’en enfer tous ceux qui sont impliqués dans cette honte si j’en ai bientôt le moyen. Il n’y aura d’abord rien reu-femmes-05besoin de voter de nouveau. Le privilège d’impunité sera refusé et le règne de la loi sera rétabli. Mais l’arsenal du contrôle et de répression contre les patrons-voyous et ceux qui mettent en œuvre leur délinquance devra bien sûr être sérieusement renforcé.

Voici une consigne, en quelque sorte. Il va falloir suivre attentivement l’actualité parlementaire. Vous avez bien compris que le 21 février passait à l’Assemblée Nationale la ratification du traité nommé « Mécanisme européen de stabilité financière ». J’ai expliqué ici même et en meeting le contenu de ce premier traité. On peut faire une séance de rattrapage de son information en consultant mon blog de parlementaire européen. Il faut savoir que la droite le votera. Mais peut-être y aura-t-il de nouveau une grève perlée des élus de droite que ce nouvel avatar de la merkelomania révulse. Les nôtres seront donc tous là sur le pont. Reste le cas des socialistes. Ceux-là ont refusé de nous aider quand nous avons demandé un vote solennel avec un scrutin public. C’est donc au hasard de l’horaire de la séance qu’aura lieu le vote. Il aura lieu à reu-femmes-07main levée. Bonne occasion pour tous les pleutres de prétexter leur absence afin de ne pas se prononcer et, pour vivre heureux, de vivre bien cachés. Mes lecteurs auront donc à cœur d’interpeller leurs parlementaires. Surtout ceux qui ont voté « Non » en 2005 et ceux des cent-quinze socialistes qui ont voté comme moi contre le Traité de Lisbonne à Versailles en 2007. Ne les lâchez pas. Le soir du vote suivez le sur LCP et harcelez ceux qui doivent l’être. Après le vote demandez des comptes. Il faut tout faire pour que cette histoire ne soit pas enterrée dans l’indifférence. Ne pas perdre de temps à gémir contre cette nouvelle tentative de coup fourré : lutter pied à pied. Nous allons retourner la tendance.

Si nous menons bien cette mobilisation nous allons en effet bien avancer. Quels sont nos objectifs ? D’abord et avant tout élever le niveau de conscience et de politisation des citoyens en général. Politiser, cela veut dire pousser à prendre partie. J’ai presque envie de dire qu’il est important pour nous que les partisans du « Oui » aussi sortent du bois. Nous avons besoin du débat et de la contradiction des points de vue pour construire une conscience civique large. Notre but doit être d’enfoncer la droite en l’obligeant à assumer sa responsabilité devant le très grand nombre des citoyens. Et surtout de la majorité qui a voté « Non » au référendum de 2005 et à qui le coup tordu de l’adoption du Traité de Lisbonne reu-femmes-06est resté en travers de la gorge. En minorisant le point de vue du « Oui » au Traité de Lisbonne nous ancrons notre raisonnement comme une sorte d’évidence pour le pays tout entier. C’est une base solide non seulement pour le prochain vote aux élections présidentielle et législatives. Il me semble en particulier que nos candidats aux élections législatives doivent clairement et fortement s’identifier sur cette lutte si hautement politique. Surtout en face des sortants et candidats socialistes et Verts. Car ceux-là vont nécessairement eux aussi être mis en demeure de se positionner. S’il leur est impossible de le faire en cachette ou à la sauvette, la ligne du « Oui » de François Hollande ne tiendra pas. En poussant une majorité de socialistes à voter « Non », nous élargissons l’espace de l’audience de nos idées. Elles ne sont pas notre propriété. Notre intérêt à long terme est de créer de nouvelles hégémonies d’idées. Comment agirions-nous s’il devait y avoir un gouvernement de Front de Gauche dans trois mois ? Nous aurions besoin de cette préparation politique et psychologique pour mettre en œuvre notre ligne européenne en étant compris du très grand nombre pour recevoir son appui mobilisé. Dès lors notre tâche à cet instant est fixée. Nous devons parvenir à ringardiser le « Oui », à le rendre honteux, fuyant. Et s’il est encore majoritaire que ce soit d’une façon qui semble aux yeux de tous comme usurpée ou illégitime. De cette façon nos préparons le round suivant. Celui qui arrivera avec le nouveau traité, celui qui devrait être signé en mars et que le prochain gouvernement devra nécessairement soumettre à ratification. 

Quel lien existe-t-il entre le vote du Mécanisme européen de stabilité financière et le nouveau traité ? François Hollande a affirmé que les deux questions étaient séparées. « Déconnectées » a-t-il dit. C’est faux ! Il se trompe. Dans le « Mécanisme européen de stabilité financière » qui sera mis au vote le 21 février, il est précisé dès les considérants que « le présent traité et le TSCG (traité « sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’union économique et monétaire ») sont complémentaires dans la promotion de la responsabilité budgétaire et de la solidarité au sein de l'Union économique et monétaire ». Est ainsi gravé dans le marbre que l’octroi d’une assistance financière de la reu-femmes-08part du Mécanisme européen de stabilité est conditionné par la ratification du TSCG à signer en mars prochain. Qui vote l’un doit voter l’autre.

Pourquoi est-ce si important de bousculer les socialistes et de les pousser à se compter entre eux sur cette question ? Parce que nous gagnons sur tous les tableaux. Contre la droite dont nous dénonçons le traité, ce qui  est aussi le meilleur moyen de pousser les socialistes à désobéir à leur chef. Plus nous convainquons contre les traités mieux nous pouvons stigmatiser la droite. Accoler le nom d’un candidat de droite aux législatives à cette nouvelle turpitude devrait faire autant de dégâts que ceux que va devoir subir Nicolas Sarkozy lui-même. Plus il y a de socialistes de notre avis et qui le manifestent, meilleure est notre situation pour la suite des événements et reu-femmes-09les jours d’après, quels qu’ils soient, puisque la partie européenne va continuer au-delà des élections.

Un bon angle d’attaque sera celui de l’exigence d’un référendum comme cela a déjà été dit ici même. Qu’il s’agisse du « Mécanisme européen » ou du nouveau traité de mars. Hollande a déjà dit qu’il n’en voulait pas. Mais voici deux faits nouveaux qui viennent élargir notre espace et notre audience. Le premier vient de la droite elle-même. C’est François Fillon qui vient de proposer qu’un tel référendum ait lieu. J’ai immédiatement dit, par communiqué de presse que j’approuvais ! J’ai aussi dit qu’il ne lui restait plus qu’à convaincre Sarkozy et Hollande. Et j’ai conclu en lui disant que j’étais prêt à l’aider. Humour. Plus sérieusement : les socialistes ont mis le doigt dans l’engrenage. En proposant une motion référendaire à l’Assemblée à propos de la TVA sociale ils ont eux-mêmes légitimé la procédure. D’ailleurs, en 2007, après s’être abstenu à Versailles, n’avaient-ils pas déjà déposé une motion référendaire sur le Traité de Lisbonne ? Quoiqu’il en soit, si nous obtenons qu’une partie des socialistes, ceux du « Non » confirment leur vote d’alors en votant contre le « Mécanisme européen de stabilité » et en demandant un référendum, nous aurons largement enfoncé le dispositif du consentement à la sauce Hollande-Moscovici. L’échec du traité libéral est à portée de main. Au boulot !
 


656 commentaires à “Parés à la manœuvre !”

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 1114 »

  1. 101
    ventdebout-38 dit:

    Voila c'est fait.
    Je viens d'envoyer un E-mail concernant le vote du 21 février à l'A-N concernant le traité MES au député de ma 2è circonscription de l'Isère (M- Michel Missindou) et au sénateur de mon département (M- Jacques Chiron) tous les deux PS.

  2. 102
    Messaoud dit:

    @ curtillat (105)

    Le capitaine de pédalo est parti tellement loin de nous, qu'il nous a presque tous perdu de vue (les communistes c'est déjà fait), quand il va s'en rendre compte il sera trop tard.
    Je me demandais aussi pourquoi il avait tant maigri...à force de pédaler.

  3. 103
    naif dit:

    @Red@rt
    FH et les socialistes qui ont voté pour tous les traités européens depuis le début, n'ont aucun intérêt à parler du MES et du traité qui en découle (qui vont-être examinés en même temps, ils sont donc bien indissociables). Le message serait brouillé. Ils vont le voter. D'un coté le discours et de l'autre les actes. A nous de diffuser, de vulgariser et d'expliquer l'arnaque.
    Ordre du jour de l'assemblée nationale

  4. 104
    bertgil dit:

    Dupont Aignan
    J'ai pour cet homme de droite, beaucoup d'estime pour le combat qu'il mène. Je ne supporte pas les mauvaises manières de sympathisants de gauche à l'encontre de Mr Dupon Aignan.
    J’espère que vous ne demanderez pas la carte de membres du PG ou du FdG ou lors de vos prochains meetings.

  5. 105
    Madiran dit:

    Nous ne savons pas.... mais, mais... qui sait ?
    A l'heure ou, opportunément, la croissance de notre pays "devient positive".
    Si Sarkozy se présente, alors tous les coups seront permis et Hollande devra répondre de bien des choses pour assurer (par exemple François Hollande devra nous expliquer depuis quand Communistes n'existent plus, et comment la séparation des banques, qu'il promet, peut se faire alors qu'Obama à baissé les bras et que les Anglais et les banquiers n'en veulent pas!)
    Hollande, devra nous convaincre que la politique de PS n'est pas la politique de l'UMP : Ce n'est pas gagné. Hollande devra nous dire comment les Communistes, qui n'existent pas, pourraient voter pour lui !
    Ou alors, peut-être que Sarkozy ne se présentera pas.
    Dans ce cas il placera une "potiche" à la place de candidat qu'il ne sera pas, puis laissera Hollande suivre son cours.
    Cela n'inquiète pas Bruxelles puisque François Hollande suit globalement la politique de l'UMP, fort appréciée de Bruxelles !
    En effet la politique économique proposée par Hollande étant quasi la même que celle de Sarkozy, le G20 et autres Européens "opprimeurs de peuples" (comme ils le font Grèce et demain chez nous), n'ont aucun soucis à se faire.
    La solution ?
    Une seule solution !
    Rassembler chacune et chacun tous les électeurs ayant un soupçon "d'humain" et voter en masse pour le seul programme économique et social qui puisse nous sortir de l'engrenage dans lequel le "libéralisme à tous crins" nous assaile :
    Voter pour l'humain d'abord. Et ne pas nous soumettre syndrome de Stockholm, qui incite les opprimés à voter pour celui qui l'opprime !
    Votez tous pour "l'humain d'abord".
    Votez massivement.

  6. 106
    NANOU 50 dit:

    Bonsoir les amis! J'ai déjà envoyé un mail à la section PS de mon département pour leur demander de voter NON le 21 Février. Quelques jours plus tard, m'est parvenu un mail de Cambadélis (affaires européennes) Avec tous "les éléments de langage" dignes des ministres UMP. Il m'a été répondu que l'on me remerciait de m'intéresser à l'Europe et, le moment venu,Hollande élu, renégocierait le traité. J'ai renvoyé une volée de bois vert au gugus du PS. Pas de réponse,

  7. 107
    gerarddu 70 dit:

    Bonjour a tout les rouges de l’intérieur comme de l’extérieur.
    Après les déclarations de Hollande (bourget quotidien reunion etc) tout est nuance qu'il finit par ne plus savoir si il est a l'UMP ou au PS. Tout le Front de gauche doit le remettre d’équerre ce minable candidat. Mais que l'on s'y trompe pas les sondages tel qu'ils sont fait pour Sarko Hollande qui leur donnent a chacun 33%. Cela donne la droite socialiste ou les socialistes de droite a 66% car nous seront gouvernés toujours a droite. Ne perdons pas pieds car la tache va être très rude en 2012 et les années suivantes. amis et camarades sachons nous donner le courage que nous allons devoir surpasser.

  8. 108
    Cobel dit:

    à Sophie Je ne sais pas si Dupont Aignan est de droite mais il s'est prononcé pour la mise en oeuvre d'une politique de plannification et de nationalisation, il entend rétablir le monopole public à la poste, renationaliser les autoroutes, mettre "au pas la finance", rapprocher la fiscalité du capital avec celle du travail, placer la banque de France sous l'autorité de l'Etat.... Vous avouerez que ce n'est pas vraiment un programme libéral ni même un programme socio démocrate...

    à ermler Je vous rassure mon choix électoral ne se fonde pas sur l'attitude de quelques imbéciles mais bien sur une longue et profonde réflexion.
    J'ai beaucoup d'admiration pour Jean-Luc Mélenchon et pour ses militants qui sont les derniers véritables militants de terrain, néanmoins je leur reproche une position et un disours trop clivants qui exclut de facto une partie des citoyens français.
    Je me définis comme un républicain et à ce titre il me semble indispensable de tendre la main à ceux qui partagent avec moi les mêmes valeurs et aspirations républicaines et sociales.
    Après, cela signifie t'il que j'ai changé de crèmerie comme le pense Antoine Fauber? je n'en sais rien et je m'en moque car cela fait longtemps que toutes ces lignes ont sauté, notamment depuis le tournant libéral de 1983.
    Désormais seules les valeurs comptent.
    Salutations républicaines.

  9. 109
    Genialle dit:

    Allez j'ai envoyé mon courriel à la députée de ma circonscription (PS) et j'ai aussi envoyé le texte a mes proches.
    Bon attention nous passons dans les 4 daltons. Cela fait du bien de le lire (et d'en rire) mais je m'en doutais.
    Haut les coeurs.

  10. 110
    axelle dit:

    Bonjour,
    Mon vote est pour vous... car enfin, voilà un homme qui ressemble à mes idées et merci pour votre fougue.

  11. 111
    ysa dit:

    Bonjour,
    Je me demande si l'envoi de ces courriers aux députés ne devrait pas se faire en recommandé afin de signifier à nos interlocuteurs la solennité de notre requête. Cela coûte un peu plus cher, certes, mais c'est un indicateur de notre motivation et cela peut être fait à partir d'internet.
    En même temps, ne pourrait-on pas de façon plus informelle lancer une campagne d'envoi massif aux députés de simples cartes postales - électroniques ou papier - sur lesquels on se contenterait d'indiquer :
    "pour qu'une autre Europe puisse naître, dites NON au mécanisme européen de stabilité le 21 février".

    Après le 21 février, la même opération (envoi de recommandé et/ou envoi de cartes postales) pourrait être réalisée pour exiger un référendum.
    Enfin de nombreux élus ont des blogs sur lesquels on peut laisser des messages. La liste est ici.
    Parés pour résister !

  12. 112
    bertgi dit:

    "Nous sommes internationalistes"

    Mr Mélenchon vous étes certainement internationaliste et je respecte, mais souffrez qu'il y ait des amis de gauche qui ne soient pas internationalistes. Je suis comme 55% des français attachés à la souveraineté de mon pays.C'est pour cette raison que j'ai voté NON au référendum de 2005. J'espére que la France retrouvera la souveraineté dont elle s'est départie au profit de cette Europe de chômage, misére et oligarques sans patrie.
    Vous pouvez toujours rêver à une BCE préteuse en dernier ressort.

  13. 113
    dan dit:

    La rémunération moyenne des patrons du CAC 40 en 2010 : +34% -6 soit une moyenne de 4,1 millions d'euros sur l'année. - le mieux payé : l'Oréal : 10,7 millions.
    Bénéfice de Total : 12,3 milliards d'euros alors que le prix de l'essence flambe ! et seulement 300 millions d'euros d'impôt sur les sociétés en France.
    Incroyable !

    Résistance !

  14. 114
    Lecabestan dit:

    @ Cyril 84
    Si vous écrivez à M. Glavany demandez lui aussi ce quil pense de la lettre de Hollande envoyée aux curés et autres prètres d'Alsace Moselle, c'est repris par le Monde : ICI

    C'est une reddition de la République en rase campagne. Des années qu'on se bat pour la Laïcité et il vient nous dire que Sarko avait raison. La République à genoux et la prochaine étape, le Concordat de 1802 appliqué partout. Pour ramasser des voix, Hollande est prêt à nier toutes les luttes menées depuis 10 ans, à l'école, pour les sans papiers, pour les salariés.

    J'envoie mon courrier à mon député PS, avec le "mécanisme", la laïcité et le contrat contre la loi.

  15. 115
    jprissoan (69) dit:

    à Cobel, cher ami, n'oublions pas ce que disait Jean Jaurès "je ne sépare jamais le mot République de celui de sociale sans lequel elle ne serait qu'un vain mot". Si vous trouvez Jaurès trop à gauche, alors rappelez vous ce que disaient nos ancêtres : "républicain modéré ? mouais... modérément républicain" !
    Salutations tout aussi républicaines (mais celle de 1793 !).

  16. 116
    Antigone 34 dit:

    @15 Cobel
    Ce que vous dites à propos de Dupont -Aigant est juste et il mène ce combat depuis son camp et depuis assez longtemps pour que son honnêteté ne soit pas contestée. Mais le mouvement, la dynamique et la construction d'une alternative au capitalisme destructeur de la planète et des hommes se situe du côté du Front de Gauche tant sur la plan de l'écologie, de l'économie que de la culture de résistance. Nous sommes le nombre, nous sommes la force, nous sommes la volonté, nous sommes le camp de la résistance et à Sarkozy et à Hollande Peut-être, cependant, nous retrouverons-nous, comme ce fut pour le NON, dans un gouvernement de salut public quand tout s'effondrera? Car le conspuer sur la place publique relève de l'idiotie la plus pure. Amitiés solidaires et citoyennes.

  17. 117
    Harry Corouge dit:

    S'il y a un économiste dans la salle : à partir de quand, le transfert de souveraineté budgétaire opéré par le MES en cours de ratification fera son effet sur les économies nationales ? : 2013, 2014 ?

  18. 118
    Fred Barbosa dit:

    J'ai aussi envoyé un message à mon député Mr Valls pour lui dire que je ne voterai plus jamais pour lui s'il s'avise de voter pour ou de s'abstenir le 21 février. Quoiqu'il en soit comment pourrais-je encore voter pour lui à l'avenir

  19. 119
    gabriela dit:

    Voici un lien intéressante par rapport au vote utile, et d'un coup par rapport au billet et à ce qu'on va faire par rapport aux socialistes.

  20. 120
    QuienSabe_PG66 dit:

    Coble#116
    "J'ai beaucoup d'admiration pour Jean-Luc Mélenchon et pour ses militants qui sont les derniers véritables militants de terrain, néanmoins je leur reproche une position et un discours trop clivants qui exclut de facto une partie des citoyens français."

    En terme d'exclusion, veuillez noter que vous êtes publié et lu ici, sur ce blog. Qu'il y ait des sots, même au sein du FdG, est assez banal en soi. L'UMP a bien le champion d'entre tous, non ? Et sa capacité de nuisance est autrement plus conséquente !

    "Je me définis comme un républicain et à ce titre il me semble indispensable de tendre la main à ceux qui partagent avec moi les mêmes valeurs et aspirations républicaines et sociales."
    C'est tout à votre honneur, bien que sur les mêmes valeurs et aspirations nous puissions avoir des divergences, retrouvons-nous au moins sur l'Humain d'abord ! et son programme partagé pour une Révolution Citoyenne qui ne soit pas de sang et de larmes.

  21. 121
    vm dit:

    Chers amis, F Hollande, qui prétend faire de l'éducation un question prioritaire, s'est soumis aux critères tristement européens aussi pour l'enseignement supérieur.

    Vous pouvez lire ici la lettre gratinée...et parfaitement pertinente, que lui a adressée Anne Fraïsse, présidente de l'université Paul Valéry (Montpellier III), mettant en lumière la "crétinerie" de son projet ; celui-ci a été inspiré par les mêmes conseillers que ceux de l'équipe Sarkozy, et reste prisonnier de la loi LRU !

    Rappel : nous sommes les seuls quant à nous à demander l'abrogation de cette loi dans notre programme L'humain d'abord.
    Pour les intéressés, étudiants, enseignants et parents d'élèves, il y a aussi beaucoup d'autres articles suggestifs sur le site de SLU (par exemple sur la formation des maitres).
    Faisons la jonction !

  22. 122
    maxou dit:

    N'existant pas pour certains je vote sans hésitation Front de gauche ! Quel blagueur ce François ?
    Je vote Front de Gauche.
    Max

  23. 123
    Nevs75 dit:

    Mince, quand même Monsieur Mélenchon, rapprocher le souverainisme à des velléités "nationalistes"...
    Chevènement serait aussi un nationaliste ? Soyons sérieux.... (alors que vous voulez qu'il se rapproche du FdG... Rappelons que le MRC a 99,9% le même programme que celui de Dupont-Aignan).
    Je pensais que vous aviez de la hauteur vis à vis de "NDA" avec qui vous partagez de nombreux points de vue. Je me rappelle de ce débat sur RTL où tout les deux vous cassiez du Balkany pour les européennes. Je me rappelle de vos compliments à l'égard de NDA sur une émission de radio sur France Info.
    Par ailleurs, c'est vrai la plannification écologique c'est pas le grand amour à DLR... La sortie de l'euro est aussi une différence.
    Regardons les 31 propositions du candidat Dupont-Aignan. Vous serez plus à l'aise de gouverner avec lui qu'avec un François Hollande.
    Et pour rappel, vous qui êtes tout de même l'un des derniers vrais républicains de gauche. La défense de la souveraineté nationale n'est pas du nationalisme.
    A titre personnel j'étais adhérent MRC et j'hésite toujours entre le FdG et DLR mais là où j'ai trouvé le plus de "sectarisme" politique c'est ici. Quand je vois certains prêter de mauvaises intentions sociales ou identitaire à Dupont-Aignan, je me demande ce qu'ils trouvent de si merveilleux à Hollande et au PS pour vouloir gouverner avec eux. Où serait la logique ?

  24. 124
    Invisible dit:

    Pour Nevs75
    Aïe Monsieur, quand vous écrivez
    "Quand je vois certains prêter de mauvaises intentions sociales ou identitaire à Dupont-Aignan, je me demande ce qu'ils trouvent de si merveilleux à Hollande et au PS pour vouloir gouverner avec eux... Où serait la logique ? "

    Je crois que vous n'êtes pas au courant des dernières tendances...

  25. 125
    Sergio dit:

    @ vm et @ tous : à propos de la LRU et de la loi sur l'autonomie des facs que entre parenthèses Jean-Luc reverra (meeting à la communauté éducative rediffusé sur placeaupeuple), qui à la tête de l'UNEF en 2007-8 a pactisé avec Pécresse et a laissé rapidement tomber la mobilisation massive et nationale des étudiants ?
    Qui plus tard, en se revendiquant de la gauche du PS a pondu, nommé à Solférino, avec Peillon une réforme de l'E.N. du type : 35 H pour les profs sur place "redéfinir le métier d'enseignant" en novlangue ? Qui dans ce même programme développé dans un "ImMonde" de l'hiver 2010-1, propose une école light du type Chatel-Allègre et Lang ?
    Qui propose de revoir les programmes et les horaires dans le même sens d'allègement et de partenariat avec n'importe quoi ?
    Attendez, j'ai un trou, un élu de Delanoé qui disait qu'il fallait, après des décennies d'études à Paris IV qui n'aboutissaient apparemment pas pour lui, commencer à gagner sa vie, être bien logé par la Ville et se ranger (simultanément il quitte la direction de l'unef, a lâché le mouvement étudiant anti-Pécresse et rassure les électeurs PS de la circonscription parisienne où il se présente) : Bruno Jul... Un trou ! C'est terrible ! Un trou à propos d'un traître ! ça y est, c'est Rastignac !

  26. 126
    pascal dit:

    Beaucoup d'efforts ce soir, je regarde le meeting de Mr Hollande. Dur. C'est marrant, il cause depuis un bon moment, il déplie un catalogue et n'a pas prononcé une fois le mot "gauche". Désolé, mais moi je vote et voterai à gauche.

  27. 127
    Fred Barbosa dit:

    @Nevs75
    Je suis un partisan du Front de gauche et j'ai toujours apprécié le courage de Mr Dupont-Aignan dont certaines des idées sont très proches des miennes. Par sa pugnacité il me rappelle Mr Mélenchon. Je déteste le sectarisme imbécile et aveugle. Pour moi vous êtes le bien venu parmi nous. Maintenant à vous de vous faire votre opinion.
    Amitiés.

  28. 128
    afournier dit:

    Je vous fais part d'une réflexion sémantique qui m'est venue tout à l'heure à l'écoute de l'intervention d'un N.èm penseur libéral dans les médias.
    Il fustigeait les impôts et invoquait "les contribuables". Sans se demander de qui il parlait.
    En effet, les défenseurs des "contribuables" avancent toujours masqués.
    Ils nomment les classes moyennes, toujours pressurées, qui craignent le déclassement et sont toujours là pour cracher au bassinet.
    Bien sûr, c'est vrai. Mais se faisant, bien entendu, ce genre de beau parleur cherche surtout à alléger les impôts des plus riches.
    Quand ils disent "classe moyennes", entendez "middle class", cad aux USA: les bourgeois, pas les cols blancs de notre hexagone (dont je fais partie, au passage).

    Les contribuables sont ceux qui payent l'impôt. Mais la TVA, c'est un impôt, il me semble?
    Le poids des impôts sur les pauvres, à savoir sur les contribuables par la TVA, qu'en fait il, quand il fustige l'impôt direct?
    Les pauvres sont les contribuables de la TVA.

    Échelonner l'impôt direct pour qu'il soit plus juste, voila une idée que ces penseurs n'évoquent jamais pour soulager les contribuables.
    Ils invoquent la TVA "sociale", comme moyen de justice envers les contribuables.
    Supprimez ce mot "contribuable", que nous devons retourner à notre profit, et il ne reste plus rien du raisonnement.

    Concept de "Contribuable" = Concept vide qui ne veut rien dire.

  29. 129
    le Prolo du Biolo dit:

    @ - 127 - Nevs75

    "Rappelons que le MRC a 99,9% le même programme que celui de Dupont-Aignan"

    C'est d'ailleurs ce que personnellement je lui reproche... Déjà aux Présidentielles précédentes (en 2002 notamment) Chevènement niait le clivage Gauche-Droite en prétendant réunir "souverainistes" de Gauche et "souverainistes" de Droite. Pas viable d'espérer réunir la carpe et le lapin. Pour faire quelle politique cohérente une fois élu ?

    "La défense de la souveraineté nationale n'est pas du nationalisme"

    Elle ne passe pas forcément par le souverainisme et l'isolationnisme non plus.

  30. 130
    Nevs75 dit:

    @Invisible
    J'ai vu comme vous les dernières sorties de "FH", mais je vois mal le FdG dire "ne votez pas pour la gauche" au second tour. Pour le sectarisme c'est plus un appel à la réunification autour de nombreux républicains. Je l'ai également vécu sur le terrain donc ça laisse perplexe !

    @Fred Barbosa
    Merci pour le commentaire.

    @le Prolo du Biolo
    En 2002, voilà un espoir. Bien sur que c'est possible. Encore une fois, le FdG, le MRC et DLR ont de nombreux points communs. En tout cas je vois plus de possibilité de gouvernance entre un Mélenchon et un NDA qu'entre le FdG ou le PS voir EELV...
    Sur la défense de la souveraineté nationale je démontre juste qu'on n'est pas un nationaliste si l'on souhaite défendre sa souveraineté. Par ailleurs, l'isolationnisme c'est pour le FN, pas au MRC ni à DLR.

  31. 131
    dudu87 dit:

    Le PCF n'a-t-il pas à plusieurs reprise dans l'histoire de notre pays, lancé un appel en direction des gaullistes et même des catholiques pour faire face à des situations dangereuses pour notre pays?
    Ne sommes-nous pas dans cette type de situation? Le FdG en sera t-il capable?
    Avez-vous entendu notre président candidat? 1° impression, il n'est pas battu et...il a tout un programme!

  32. 132
    Messaoud dit:

    @ Nevs75 (135)
    Sincèrement en dehors d'un coup tordu, genre trucage des urnes electroniques, je ne vois pas pourquoi le FdG ne serait pas au 2nd tour.
    Si il y a une formation politique qui fait l'unanimité aujourd'hui, avec un programme clair, un vrai projet de société ou l'humain est au premier plan c'est bien le Front de Gauche.
    C'est à présent de notoriété publique, rendez-vous le 18 mars à la Bastille.

  33. 133
    antony dit:

    Nous sommes le parti du pour et du rapprochement des êtres humains, et non la parti du contre et de l'exclusion. Alors de grâce, cessez de parler de NDA. Cela n'apporte rien pour la campagne à venir.

  34. 134
    Victor dit:

    Ouvrez grand les yeux les gens, les partis socialistes européens n'ont que de "socialiste" le nom, il n'y a plus rien de motivant dans le discours de ces personnes si cultivées, si bien costumées et si riches.Comment peuvent-ils savoir de quoi le quotidient du plus grand nombre est fait? Le changement est nécessaire, voire obligatoire si nous voulons offrir un avenir digne de ce nom à nos enfants. Pourquoi un tel mutisme sur le MES? Combien chaque pays devra apporter dans cette cagnotte Luxembourgeoise? Austérité et rigueur seront les discours communs des différents gouvernements de la zone euro mais le coeur et la raison seront présents dans chacun des peuples de l'Europe!

  35. 135
    Arnold dit:

    J'ai envoye ce message a Kleber Mesquida, depute de la 5eme circonscription de l'Hérault :

    Monsieur le député,
    J'ai en mémoire le résultat du référendum sur le TCE, devenu traité de Lisbonne, voté par déni démocratique au Congrès de Versailles avec la bienveillance de votre parti politique. Le vote d'un traité qui engage l'avenir du peuple contre sa volonté est un déni de la Démocratie. L'avenir de la Nation doit inspirer les représentants du peuple au-delà des intérêts partisans, sous peine de remettre en question la légitimité de leur mandat.
    Je vous demande donc, Monsieur le député, de ne pas autoriser par votre vote le 21 février prochain la ratification du traité nommé « Mécanisme européen de stabilité financière ». En effet, ce mécanisme entrainerait une immunité totale pour un conseil non élu démocratiquement qui pourra prendre des décisions concernant notre république en lieu et place de l'Etat. Tout indique dans la crise actuelle une tendance à faire reposer sur les peuples européens les conséquences financières de graves dérives commises par ceux-la même qui souhaitent la mise en place d'un tel traité.
    La gravité exceptionnelle de la situation engage les citoyens à observer avec la plus grande attention les engagements pris par leurs députés, au moment de choisir l'avenir. Je vous suivrai donc avec attention le soir du vote sur LCP et ferai connaitre votre participation a ce vote aux citoyens attentifs à la responsabilité personnelle de leurs parlementaires. Aussi, je ne manquerai pas de leur faire connaître votre réponse à ce présent courrier.
    Veuillez recevoir ici, Monsieur le député, l'expression de mon attentive considération.

  36. 136
    Red@rt (13) dit:

    Suite du Post 101

    Hollande déclare que le peuple doit être consulté par voie référendaire chaque fois qu’il y a un changement de nos institutions majeur ou lorsqu'il y a transfert de souveraineté (Chez Bourdin BFM le 14 février, info notamment reprises par le le Monde). Par ailleurs, il ne souhaite pas de référendum sur le MES ou le nouveau traité. Cela veut dire qu'il n'y à ni modification majeure des institutions, ni transfert important de souveraineté.
    Donc deux possibilités:
    1) Le MES et le TSCG n'implique pas ou peu de changement institutionnel et pas ou peu de transfert de souveraineté.
    2) François Hollande ment ouvertement.
    La consigne est de se mobiliser contre le MES et le TSCG. Il me semble qu'il serait particulièrement opportun de pouvoir argumenter, spécialement sur les changements institutionnels et les transferts de souverainetés induits par le MES et le nouveau traité.
    Il me semble que c'est le coeur du sujet.
    Je m'adresse une dernière fois @ Tous sur ce sujet et je promet @Webmestre de ne pas revenir sur cette question si elle ne suscite pas plus d'intérêt:
    A votre avis, le MES et le TSCG implique t'il un changement institutionnel majeur?
    Le MES et le TSCG implique t'il un transfert de souveraineté important?

  37. 137
    Sansebar dit:

    Quand j'étais gamin (il y a longtemps), comme beaucoup, j'allais au caté. Et là, on m'apprenait que dieu, à partir de rien, avait créé l'univers....
    Les laquais des médias, eux, à partir de rien, ont fabriqué un évènement qui leur permet de faire du bruit avec la bouche depuis des mois, de faire rentrer du pognon (les spots de pub) et de se faire rémunérer pour ce rien :
    Ca a d'abord été, du matin au soir "Sarko se représentera-t-il ?",
    puis, quand Sarko fera-t-il l'annonce ? Doit il la faire plus tôt, plus tard ? D'où doit il la faire ? De l'Elysée, d'un meeting, d'une télé, de la lune, de mars, du Fouquet's.....?
    Depuis 2 jours, c'est "ça y est, c'est pour demain sur TF1" et ça, à chaque journal, à chaque flash jusqu'à la nausée....
    Et demain, ce seront les commentaires sur un ton sérieux de ces gens très imbus de leurs hautes compétence et importance, les Duhamel, Aphatie et cie, qui commenteront doctement ce néant en nous prenant pour des c.....
    Vivement qu'on en finisse et qu'on les envoie avec Sarko visiter le triangle des Bermudes sur le yacht de Bolloré.
    Résistance ! Résistance !

  38. 138
    bebeuss dit:

    @Nev75, @Cobel,

    J'ai de l'estime pour NDA, ses analyses sont intéressantes et on peut trouver des points communs entre le FdG et DLR. Le traitement médiatique qu'il subit, comme au Grand Journal est absolument insuportable. Seulement voila, quand, lors d'une émission de l'Express où les toutous de garde lui montrent un portrait de Mélenchon à côté d'un portrait de La Pen, il déclare qu'entre un sectaire de gauche et un sectaire de droite, il ne fait pas la différence...il y a un truc qui ne passe pas... ici à 21:00 environ.

  39. 139
    JUBIN dit:

    Bonjour,

    Quand nos adversaires ne respectent plus les lois de notre pays, alors ils deviennent nos ennemis. Et on ne combat pas un ennemi avec un bulletin de vote. Le combat ne se situe plus dans les urnes, mais dans la rue.
    Donc tous à la Bastille le 18 mars, et cela ne devra être qu'un début ! sinon nous perdrons ce combat que désormais nous ne devons pas perdre.
    Merci à tous pour tout ce que vous faites ; On les aura !

  40. 140
    QuienSabe_PG66 dit:

    En complément de Sergio#129 sur la LRU, lire ce coup de gueule bien senti:
    Lettre d’Anne Fraïsse, présidente de l’université Paul-Valéry Montpellier III à François Hollande.
    Tous ces gens-là vont-ils finir par comprendre que leur salut (et celui de nous tous !), ils ne le trouveront que dans le FdG et son programme, L'humain d'abord !
    La "vaguelette" FdG, que nos journaleux biens pensants moquaient naguère, devient houle, envers et contre les sondages truqués et les éditocrates aux ordres. À nous d'en faire un véritable tsunami politique pour que notre pays n'ait plus à rougir de son propre nom, et que son peuple retrouve fierté et dignité.

    "Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu. Berthold Brecht."

  41. 141
    rom dit:

    @80 Jean
    le POI est très présent sur les Fronts de lutte. mais il existe apparemment des différences qu'ils jugent eux même trop grandes visiblement. même si je n'aime pas une société basée sur la lutte des classes je dois bien me faire une raison: depuis toujours, sans rapport de force... on ne fait rien. d'une certaine manière mes propres convictions sont plus proches du POI que du FdG (personne n'est jamais d'accord sur absolument tout avec tout le monde) mais je suis atterré de voir l'impossibilité manifeste du POI à ne serait ce que soutenir le mouvement du FdG ne serait-ce que pour la VIème république et une reprise en main de la politique par les citoyens...d'autant plus qu'ils n'ont pas de candidat (par choix) et que la situation est dramatique.
    sans renoncer à leurs convictions ils pourraient au moins décider de soutenir par le vote une alliance quand même réellement à gauche... quitte à bien expliquer pourquoi et sur quelles parties ils sont d'accord sans forcement rejoindre le FdG.
    bref tous mes espoirs sont dans le FdG pour la présidentielle.
    pour les législatives... on va déjà voir comment se finissent les présidentielles et qui fait quoi et avec qui... ou pas.

  42. 142
    Michel S. dit:

    Les Grecs sont en train de comprendre enfin ce qui leur arrive et délaissent les partis traditionnels (le Pasok s'effondre à 8 %) qui leur imposent des conditions de vie inhumaines. Il semble bien qu'ils sont en train de se réfugier logiquement vers les partis qui refusent tout diktat et accord européen.
    Un sondage publié par le quotidien Ekathimerini montre que le parti de la Gauche Démocratique fait une percée spectaculaire et atteint 18 % des intentions de vote aux prochaines législatives. Si on y additionne le PC grec (KKE) 12 % et la Gauche Radicale (Syrisa) 12, 5 %, on arrive à 42,5 %.
    De quoi paniquer la Troîka ! qui pourrait exiger de repousser les élections ou tout simplement de s'en passer...

  43. 143
    kimar dit:

    @ tous se qui hesite entre NDA et le Front de Gauche !
    Comparez les programmes!
    Par exemple :
    pour NDA 36 smic maxi pour les entreprises ou l'etat participe.Tres limite pour s'attaquer au capitalisme ! salaire allant de 1 à 20 pour toute les entreprises et smic à 1700 euros pour le Front De Gauche !
    pour NDA 1 tranche d'impot en plus et à 50%. pour le Front De Gauche 14 tranches la derniere taxé à 100% au dessus de 360000 euros.
    Deplus il veut sortir de l'euro alors que le Front De Gauche veut une autre europe !
    NDA est un républicain c'est vrai mais de droite alors que au Front De Gauche on est à gauche toute !
    Mon coeur bat à gauche je voterai Front De Gauche !
    A vous de voir ou bat le votre ! Et comparé les programmes il n'y a que sa de vrai !

  44. 144
    JR84 dit:

    Le pouvoir des lobbys capitalistes Européen est certainement très puissant pour que, de concert, l'UMP et le PS se précipitent pour imposer au Peuple français le 21 février prochain le Mécanisme Européen de Stabilité Financière (MES) puis quinze jours plus tard, en mars, le nouveau traité qui en découle. François Hollande, candidat "de gôche" à la Présidentielle, déclare que le Parlement Grec n'avait pas d'autre choix que celui de subir un énième plan d'austérité imposer au Peuple Grec. FH devant un parterre de financiers très britiches déclare ne pas être l'ennemi de la finance! Pour FH la France ne compte plus aucun Communiste ou très peu ! Il signe des deux mains la future règle d'or et l'abandon de souverainté de la France au profit de la troïka européenne. Le silence assourdissant des médias sur cette évolution néfaste pour la France. Comment arriver à faire du bruit suffisant pour alerter les citoyens français de la perte de libertés irréversible si on les laisse faire? Le 18 mars, bien sûr, mais ne lâchons rien, d'ici là, résistons, hurlons, indignons nous, avant d'être dans l'obligation de faire la Révolution.

  45. 145
    Sansebar dit:

    @Red@rt13
    Bien sûr que c'est le coeur du sujet et il me semble que sur ce blog il est bcp question d'agir pour faire obstacle à ces traités.
    Tu as raison, en plus des pressions sur les élus P"S" il faut pousser au référendum puisque oui il y a changement institutionnel majeur et transfert de souveraineté important.
    Pression sur le PS à tous les échelons, local, régional, national, pour l'amener sur cette ligne, actions de toute les forces de gauche pour que Sarko recule (manifs, visites aux élus de droite, que sais-je.....)

  46. 146
    Julien Lalande dit:

    Bonsoir mes camarades, mes amis,
    La machine médiatique, ce système de manipulation mentale, cette force mal attentionnée, amène l'opinion à faire la distinction entre la droite et la gauche (UMP vs PS) juste sur le fait que Hollande dit que c'est pas bien de stigmatiser les chômeurs avec ce référendum et hop! l'opinion dit il est de gauche... pff! et je te parfume de trois quatre mots de gauche et re-hop!
    Il faut vraiment lutter et quand JL Mélenchon intervient ce soir en direct sur BFM et I-TELE il doit faire plus que de seulement dénoncer la honte de stigmatiser les chômeurs (comme Hollande du coup...ca m'énerve)et vouloir un referendum sur le traité Européen parce que de nouveau la "masse" se dit de quel traité il nous parle? ca change quoi pour nous? et la masse manipulable n'accroche pas.
    Je suis tous les jours au combat, des victoires se passent tous les jours mais l'enfumage est souvent très très lourd. Il faut ne rien lacher mes et surtout ne jamais croire que c'est facile.

  47. 147
    Louise M. dit:

    Bonsoir à tous,
    J'ai envoyé comme vous une lettre à nos députés de droite (dans l'Yonne)… et j'ai fait circuler dans tous les réseaux.
    [...]

  48. 148
    QuienSabe_PG66 dit:

    Red@rt (13)#139 dit: "A votre avis, le MES et le TSCG implique t'il un changement institutionnel majeur?
    Le MES et le TSCG implique t'il un transfert de souveraineté important?
    "
    Mais absolument, c'est même sans équivoque ! Lisez le billet de J-L, visitez notre site Place au peuple ! et vous devriez trouver pas mal d'infos sur la question, ou en tapant simplement MES dans un MdR.
    Vous avez aussi cette vidéo en allemand sous-titré. Ça fait vraiment froid dans le dos un tel déni de démocratie !
    Hollande le sait parfaitement; à son niveau (même d'incompétence), il ne se trompe pas sur cette question hautement dérangeante pour son électorat proche de nous qui, s'il avait conscience réellement de la manipulation dont il fait l'objet, rejoindrait le FdG en masse et définitivement...
    F.H défend les intérêts de sa classe, en soc-dem qu'il est, et depuis longtemps, ni plus, ni moins. Vous avez encore le choix...

  49. 149
    le Prolo du Biolo dit:

    @ - 134 - Nevs75
    "mais je vois mal le FdG dire "ne votez pas pour la gauche" au second tour".

    Hollande aurait-il encore quelque-chose à voir avec la Gauche ? L'austérité "de Gauche", "made in London-City", aurait-elle du bon ? Quand on connait le cas Grec, on hésite...

    "le FdG, le MRC et DLR ont de nombreux points communs".

    A part le rejet de l'Europe actuelle et le "Sarkozy dégage", je ne vois pas bien lesquels. En tous cas pas sur les solutions.

    "l'isolationnisme c'est pour le FN"

    Prôner comme NDA et Chevènement la sortie de l'euro y ressemble quand même un peu.

    @ - Dudu87 - 135
    "Le PCF n'a-t-il pas à plusieurs reprise dans l'histoire de notre pays, lancé un appel en direction des gaullistes et même des catholiques pour faire face à des situations dangereuses pour notre pays?"

    Aujourd'hui il s'agit de bâtir un projet politique homogène et cohérent. Pour cela il faut à mon avis argumenter "à la base" afin de ramener les partisans de ces formations vers nos positions, plutôt qu'espérer bâtir un cartel avec leurs directions et donc avec des projets politiques incompatibles avec le nôtre.

    Mais je dis ça, je dis rien...

  50. 150
    PRS dit:

    Pour l'info: il y aura un meeting Mélenchon à Rouen le 6 mars. Je sais pas si la salle sera assez grande mais si on veut faire mieux qu'Hollande il faudrait etre plus de 8000.

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 1114 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive