04fév 12

En campagne à fond

Le nouveau traité européen arrive

Ce billet a été lu 133 089 fois.

grenoble-20Cette note s’est écrite pour partie dans le train de Bruxelles à Paris. Il y est question de la campagne en cours. Puis je viens sur l’affaire Xavier Mathieu qui vient d’être condamné de nouveau et je vois le lien avec ce qui s’est dit dans le discours de Nicolas Sarkozy l’autre soir à la télévision. Je vous donne des informations que vous n’aurez nulle part ailleurs sur ce qui se trame en Europe et je vous apprends comment votent en votre nom ceux que vous avez élus parfois sur une autre intention. Je dis encore un mot sur l’extrême-droite. Et quelques petites choses sur ce blog.

Journée à Grenoble le vendredi 27 janvier dernier. Forum Libé sur "Vivre la République", Rencontre publique et visite au quartier de la Villeneuve. Photos de Bruno Arbesù

Je commence par quelques mots sur la campagne. Beaucoup s’accordent pour me dire qu’elle est bien menée. Parfois d’aucuns ont des surprises quand ils m’entendent parler dans des domaines où ils ne nous croyaient pas aussi préparés et présents. Ainsi à l'assemblée de l'appel des 3000 au congrès de France Nature Environnement. Notre travail se constate aussi à l’affluence dans nos réunions, aux prises de matériel, à l’afflux des dons et aux propositions d’action sur le terrain. Et pas seulement quand je m’y trouve, c’est d’ailleurs le plus important. Au Meeting de Toulouse deux mille personnes se serraient autour de nos grenoble-19orateurs et oratrices dont Pierre Laurent, Martine Billard et Clémentine Autain. C’est assez fort pour que deux instituts de sondages aient pensé en rendre compte en m’attribuant 9 % des intentions de vote. Mais tout le monde ne voit pas les choses de cette façon.

Je vous propose donc un sourire. Lisez les lignes que voici. Toute la profondeur de l’analyse ne peut manquer de vous atteindre. Pas plus qu’une certaine dose de lèche-botte prudente à l’endroit du prochain président déjà entouré, hélas, de mauvais conseillers. « François Hollande a affirmé une certaine présidentiabilité. Il n'est plus "flou", ni "mou". Mais attention, il peut y avoir un péché réel d'arrogance, pas chez le candidat PS lui-même, mais dans son équipe. Le candidat peut aussi se "fracasser" contre la crise économique et sociale. Pour l'instant il est sorti de l'ornière: il est sur la route mais il est loin d'avoir gagné. De son côté, Nicolas Sarkozy s'est laissé aller à quelques confidences : il peut perdre… Rassurez-vous, il s'agissait seulement pour lui de réattirer l'attention avant son rendez-vous télévisé de dimanche. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il est beaucoup trop agressif et pas assez crédible pour l'instant. Pourtant, c'est un partenaire possible pour François Hollande. Mais ce n'est pas en levant le poing et le mettant – symboliquement – dans la figure de ses adversaires, qu'il pourra augmenter son score et éventuellement espérer arriver au second tour de l'élection présidentielle. » C’est noté monseigneur. Car c’est un cacique de la presse qui parle. Ces lignes sont en effet celles du médiacrâte Christophe Barbier, directorissime de la rédaction de l’Express, le journal qui dénonce à la une les francs-maçons qui « manipulent » les candidats à la présidentielle, mais pas ceux qui en font sans doute autant augrenoble-21 sommet de la rédaction de l’Express. A son actif aussi l’invention d’un deuxième tour « Bayrou / Le Pen », la semaine avant que les deux ne baissent dans les sondages. Ceci explique peut-être cela. 

Notre campagne a pris son rythme de rentrée. J’ai exigé de mon équipe un tableau des vacances pour être certain que chacun prenne le temps de reconstituer son énergie. Un roulement va donc se mettre en place dans les prochaines semaines. Je m’inquiète car j’en vois trop aller trop loin. Du coup la maladie arrive et la surcharge pour les valides les affaiblit à leur tour. L’épidémie de gastro a sévèrement fauché dans nos rangs par exemple. Quant aux orateurs et oratrices voyez leurs mines ! Mon ami Pierre Laurent a spécialement tiré sur la corde avec un meeting par jour pendant près de dix jours. Résultat il est sur le flanc. Martine Billard et Clémentine Autain ne s’en tireront pas longtemps avec du maquillage. Il n’y a qu’à voir la tête des autres pour le savoir. François Delapierre, le directeur de campagne, était au lit avant-hier. Quarante de fièvre. Mais il a guéri en vingt-quatre heures ! Je ne suis pas médecin mais ça ressemble beaucoup à une grève surprise du corps! Naturellement nous nous sentons portés en ce moment. Le plus spectaculaire est l’arrivée de centaines de syndicalistes qui viennent donner le coup de main. Eux nous ouvrent des milliers de portes au propre et au figuré. La bataille contre la Le Pen est leur grande affaire. Le tract du Front de Gauche contre le Front National est parti à sept millions d’exemplaires. Vous avez bien lu : sept millions. Vous comprenez le problème financier qui se pose à nous ? Je m’amuse de voir les petits je-sais-tout faire des mines et des pauses méprisantes pour s’étonner de nos prétentions quand « Marine Le Pen est si haut chez les ouvriers ». Encore heureux les jours où on ne me reproche pas de n’arriver à rien ! Comme si j’aurais dû régler un problème enkysté depuis quarante ans en dix jours ! Ce qui est certain c’est que nous, nous sommes au travail. Livres, conférences, tracts, on recommence tout à zéro. Pendant ce temps la bonne société à l’air de redécouvrir seulement la nature réelle de Marine Le Pen à l’occasion d’un bal viennois. Depuis l’adoubement par le chef du lobby juif républicain à San-Francisco, et celui par  l’ambassadeur d’Israël révélé par un reportage de France 5, combien avait fini par croire que l’extrême-droite n’était plus elle-même, ou « seulement anti-arabes » comme l’a écrit madame Angot dans Télérama ! Rude retour au réel pour ceux qui avaient tellement envie de grenoble-15croire autre chose. Les liens avec les pires groupes en Europe, confits de racisme et d’antisémitisme n’ont jamais cessés. Le Front National c’est juste la suite de l’extrême-droite historique. Le récent discours de madame Le Pen à Perpignan a fonctionné comme un retour aux sources. Nous allons redoubler d’énergie.

La méthode et les objectifs doivent être clairement énoncés pour que chacun puisse s’en emparer et travailler sérieusement à leur mise en œuvre. Notre angle de combat est de reconstruire une conscience de classe argumentée et informée. Ce n’est donc pas seulement un effet d’adhésion par défaut ou de pur calcul électoral que nous visons. Nous laissons cela à François Hollande. Il s’agit d’instruire, d’éduquer, de donner des raisons claires et compréhensibles d’agir avec nous plutôt que de déserter en s’abstenant ou de s’abandonner au vote des enfumés avec l’extrême-droite. Pour ce faire, notre programme est notre meilleure arme de conviction massive. Parce que lui parle clair et ouvre des perspectives concrètes dans la vie quotidienne de ceux à qui il est proposé. Il parle salaire, logement, école, projet pour l’avenir commun. Ce discours parle aux ouvriers et aux cadres techniciens. Autre chose que les fumées xénophobes et racistes qui sont l’essentiel du potage lepéniste. Et par-dessus tout cela, nous sommes dans la lutte avec ceux qui luttent pour leur gagne-pain. Là où les héritiers des chemises brunes ne sont jamais.

Ce vendredi 3 février, Xavier Mathieu a été condamné en appel. Il est condamné à 1 200 euros d'amende pour avoir refusé de se faire prélever son ADN par la police à la suite d’une action syndicale dans les locaux de la sous-préfecture dont on se souvient. Pourtant lors du procès en première instance en juin 2010, Xavier Mathieu avait été relaxé. C'est le parquet, donc le gouvernement, qui a fait appel de la relaxe. Lors de l'audience en appel le 4 janvier dernier, j'étais allé à Amiens, avec beaucoup d’autres responsables, sauf François Hollande, lui apporter le soutien du Front de Gauche. On se souvient que le « Petit Journal » avait retenu de ce moment de lutte le problème central de mon prétendu évitement d’Eva Joly. Bonjour la diversion. Mais « tellement drôôôôle, ma chère Marie-Jacynthe grenoble-14» ! Ce jour-là, pourtant, une grosse partie juridique se jouait. A la surprise de beaucoup, le parquet avait requis une amende de 1 000 à 1 500 euros. Mauvais signe. Car dans les Pyrénées-Orientales, notre camarade Galéano, lui aussi réfractaire au fichage ADN, avait écopé de 150 euros d’amende ! Le juge d'appel a donc obéi à un souci particulier en direction de Xavier Mathieu. Cet acharnement judiciaire est insupportable. Car il a un sens très politique.

Pour le comprendre il faut se souvenir que l'obligation faite à Xavier Mathieu de donner son ADN est la conséquence de sa condamnation à 4 000 euros d'amende par la Cour d'appel d'Amiens pour les dégradations de la sous-préfecture de Compiègne. Vous vous souvenez aussi de cet épisode ? Il avait donné lieu quelques mois plus tard à un autre épisode de buzz lorsque Pierre Carles m’avait projeté la scène de l’interview de Xavier Mathieu par David Pujadas. Condamné, la loi l'obligeait à subir un prélèvement ADN. Xavier Mathieu a refusé. Il a eu raison. Car un syndicaliste ne peut pas être assimilé à un violeur ou un assassin ! Or le fichage des empreintes génétiques devrait rester strictement limité aux criminels dangereux. C'est dans cet esprit qu'il a été créé en 1998. Mais la droite l'a bien vite élargi à de nombreux autres crimes et délits en 2003 et 2010, dans une surenchère que chacun connaît. A présent, les camarades autour de Xavier Mathieu pensent aller en cassation. Et si cela ne suffit pas il y a aura une saisine de la Cour européenne. On ne lâche rien. Il faudra être vigilant et voir ce qui va se dire dans la bien-pensance d’habitude si prompte à grimper au rideau sur la liberté au Venezuela. Que se passe-t-il quand un ouvrier résiste avec son syndicat face un abus de pouvoir visant à criminaliser l’action syndicale ? Tant qu’un médiacrâte ne sera passé par cette humiliation je crains qu’il ne se passe rien dans les grandes grenoble-17orgues de l’indignation.

Pourtant cette affaire retrouve selon moi une actualité très brûlante depuis le discours de Nicolas Sarkozy l’autre dimanche. On se souvient qu’il a donné l’ordre aux syndicats de s’accorder avec le patronat d’ici deux mois sur la possibilité de redéfinir entreprise par entreprise le temps de travail, la durée du travail quotidien et les salaires. Il s’agit d’une véritable institutionnalisation du chantage patronal sous le nom « d'accords compétitivité-emploi ». C’est précisément une situation de ce genre qui a déclenché toute l’affaire des Conti. Xavier Mathieu et ses camarades luttaient pour sauver les 1 120 emplois du site de Continental à Clairoix, dans l'Oise. Ils avaient été abusés par un patron voyou. En 2007, la direction avait proposé aux salariés de passer aux 40 heures payées 37,5 en échange du maintien de l'emploi. Pris à la gorge, une petite majorité de salariés avait fini par céder au chantage. Deux ans plus tard, Continental annonçait la fermeture de l'usine. Aujourd'hui, sur les 1120 salariés, seuls 212 ont retrouvé un CDI. Pour les 900 autres, c'est la galère et la précarité. On ne compte plus les drames personnels et familiaux. Encore lundi 16 janvier dernier, un ancien salarié de Conti s'est jeté sous un train. Dès lors c’est une justice de classe qui est ressentie quand elle condamne Xavier Mathieu. Relaxé en première instance il n’est poursuivi de nouveau que sur ordre du gouvernement. Aujourd'hui, il est condamné « pour l'exemple » en quelque sorte. Car il n'a jamais cédé, jamais baissé ni les yeux ni les bras. C'est une tête dure. C'est une grenoble-18fierté pour tout le mouvement ouvrier de le compter parmi les siens. Nicolas Sarkozy et son gouvernement cherchent par tous les moyens à casser les résistances et à intimider les salariés. C'est la seule raison de la condamnation de Xavier Mathieu. Nous ne l’oublierons pas à l’heure des comptes.

Mercredi et jeudi, on était en séance à Bruxelles au Parlement européen. Le principal sujet de débat était une fois de plus le traité intergouvernemental « sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’union économique et monétaire » (« TSCG »). Ce document est finalisé. La version finale de ce traité a été rendue publique (en anglais bien sûr) mardi midi après que 25 Etats membres de l’UE sur 27 se soient mis d’accord pour le signer. J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de ce traité. Vous trouverez sur mon blog européen une note sur son contenu final. Les modifications qu’il a subies depuis sa première version, présentée le 16 décembre par monsieur Van Rompuy sont pour la plupart marginale. La « règle d’or » renforcée et sa constitutionnalisation sont toujours à l’ordre du jour. Les sanctions automatisées aussi. La Cour de grenoble-10Justice de l’Union européenne pourra même désormais appliquer des sanctions financières si un Etat refuse de transposer la « règle d’or » dans sa Constitution. Quant aux possibilités de modification du Traité, elles ne sont pas évoquées. Ce Traité ne serait donc modifiable qu’au moment où les Etats parviendraient à se mettre d’accord pour le transposer dans le Traité de Lisbonne. Notez qu’une telle modification est loin d’être acquise car elle requiert une ratification par l’ensemble des Etats-membres. Mais les rédacteurs de ce pacte d’austérité ont pensé à tout. Si on lit attentivement les « considérants », on découvre que la Commission prépare la transposition  des dispositions du Traité dans le droit européen via la « méthode communautaire ». Tout le monde évidemment ne sait pas ce que cela veut dire. Cela signifie qu’il y a un pouvoir d’amendement et de rejet du Parlement européen et que les représentants des Etats-membres au Conseil, votent à la majorité qualifiée et non plus à l’unanimité. Dans ces conditions particulières, ce qui est décidé de cette façon s’applique vite à tous sans avoir besoin d’être gravé dans le marbre des constitutions. Jeudi donc, le Parlement européen devait se prononcer sur le Traité finalisé. Avec mon groupe, la GIUE/NGL, nous avons rédigé une résolution qui a été soumise au vote. Elle  dénonce le contenu du Traité et appelle à la tenue de référendums sur sa ratification partout où c’est possible. De plus elle demande la mise en place de consultations populaires partout où des mécanismes de référendums ne sont pas prévus par la loi nationale. C’est le cas en Allemagne par exemple. Nous l’avons voté seuls et nous avons été battus. Puis nous sommes passés à l’examen de la deuxième motion sur le sujet. Celle du programme commun de la droite et des sociaux-démocrates.

Comme lors de la séance précédente, la droite, les libéraux, les sociaux-démocrates et les verts ont présenté une résolution commune. L’Europe du « Oui » à son programme commun : l’austérité. Ils y ont réitéré leur accord avec le fond du Traité et ont à nouveau appelé à son inscription dans le Traité de Lisbonne. Ils n’ont pas envisagé la possibilité d’un référendum. Toute la social-démocratie européenne a voté pour grenoble-13ce texte. Vous êtes donc prévenus : si leurs représentants arrivent au pouvoir vous n’aurez pas le droit de donner votre avis sur ce Traité. Ils transposeront la « règle d’or » dans la Constitution et la feront appliquer. Côté français il n’en ira pas autrement. Car les députés du PS se sont contentés de s’abstenir. Le coup de l’abstention est un grand classique du PS. C’est grâce à cela que le Traité de Lisbonne est passé au congrès de Versailles. Nous avions été 115 parlementaires socialistes à voter contre. Si le reste du groupe avait voté contre, comme nous, au lieu de s’abstenir, le Traité était repoussé et le président était obligé de faire un référendum pour le faire passer. Dans ce cas, de nouveau, c’est la même mascarade qui s’annonce. Car c’est un comble annonciateur que cette abstention. François Hollande en effet, affirme qu’il veut renégocier le Traité. Si c’est bien son intention pourquoi ne commence-t-il pas par désapprouver la version actuelle ? J’ai noté que Vincent Peillon a voté contre. Pourquoi ? Il le dira sans doute. Par contre, les députés de la gauche du PS qui siégeaient se sont abstenus. Ici gît le « Non socialiste » de 2005. Depuis le rappel à l’ordre de François Hollande, ce qui restait de la gauche du PS s’est fait hara-kiri. Quant aux députés d’Europe-Ecologie-Les Verts, leurs votes sont allés du pour au contre en passant par l’abstention. grenoble-08José Bové a voté. De loin on s’est fait un signe d’amitié avec José Bové car il voté contre cette résolution. Nous aussi. Elle a été adoptée.

Un dernier mot encore sur l’actualité européenne. Cela vous a sans doute échappé mais lundi dernier ce n’est pas un mais deux traités qui ont été validés par le Sommet de l’Union européenne. La règle en Europe est de faire compliqué pour que personne ne s’y retrouve. Le second Traité institue la mise en place du Mécanisme européen de Stabilité dit « MES ». Ce MES, c’est l’institutionnalisation de l’actuel Fonds européen de stabilité financière. Les prêts qu’il propose aux Etats en difficulté  ou « à titre de précaution » sont subordonnés à l’application de plans d’austérité infligés par l’Union et le FMI.  Ceux-ci sont à l’origine du martyre actuel de la Grèce. Mais le Portugal et l’Irlande mangent bon eux aussi. Sachez que ce Traité est par ailleurs conçu comme « complémentaire » du Traité sur la rigueur budgétaire (TSCG). Vous ne suivez pas j’espère ? Apprenez ainsi que les rédacteurs des deux traités ont poussé le chantage à l’austérité au point qu’à partir du 1er mars 2013, un Etat n’ayant pas ratifié le Traité TSCG n’aura pas droit à une assistance financière. Le Traité MES donne en outre un droit de véto à l’Allemagne, à la France et grenoble-05à l’Italie pour décider quel pays aura droit à une assistance financière d’urgence. Il donne aussi un droit de véto à l’Allemagne, la France, l’Italie et l'Espagne pour la date de son entrée en vigueur, d’où l’importance des votes de ratification de ces quatre pays.

Or j’ai été alerté par ma camarade et co-présidente du Parti de Gauche Martine Billard que ce second Traité serait soumis à la ratification de l’Assemblée Nationale dès le 21 février prochain. Il sera soumis à ratification en même temps que l’amendement au Traité de Lisbonne qui permet l’inscription de ce mécanisme et donc du FMI dans le droit primaire de l’Union européenne ! Je rappelle que conformément à l’article 11 de la Constitution française « Le Président de la République, sur proposition du Gouvernement pendant la durée des sessions ou sur proposition conjointe des deux Assemblées, publiées au Journal Officiel, peut soumettre au référendum tout projet de loi portant sur l'organisation des pouvoirs publics, sur des réformes relatives à la politique économique ou sociale de la nation et aux services publics qui y concourent, ou tendant à autoriser la ratification d'un traité qui, sans être contraire à la Constitution, aurait des incidences sur le fonctionnement des institutions. Un référendum (…) peut être organisé à l'initiative d'un cinquième des membres du Parlement, soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales».  Ce Traité entrainant un engagement économique conséquent de la France, le peuple français devrait pouvoir être consulté. Il n’en sera rien bien sûr. Les amis de la liberté au Venezuela et à Cuba n’ont pas l’intention de se rebeller contre un déni de démocratie aussi flagrant. Du temps de l’URSS, grenoble-06les pays du Comécon n’étaient pas traités aussi grossièrement. De toute façon, François Hollande a prévenu qu’il ne demanderait pas de référendum. « Le prochain président » ne sera donc guère différent de l’actuel sur ce point.

Rions un peu. Que s’est-il passé dans la nuit du lundi 30 au mardi 31 janvier ? Selon l’IFOP, la structure de l’électorat du Front de Gauche a en effet complètement changé en l’espace d’une journée. Cet institut publie un sondage sur les intentions de vote tous les soirs à 18h. Le 30 janvier, l’IFOP annonce 8% d’intention de vote pour le Front de Gauche et le lendemain 7,5%. Mais ce qui est intéressant, c’est de regarder le détail de ces intentions de vote. Le 30 janvier, l’IFOP annonce que 2% des moins de 35 ans voteraient pour le Front de Gauche. Le lendemain, ils seraient le double, 4%. Les « inactifs hors retraités » – selon la dénomination de l’IFOP – étaient 3% à voter pour le Front de Gauche le lundi, puis 7% le lendemain. Le Front de Gauche réalisait un score honorable dans l’agglomération parisienne avec 9% le lundi, mais le lendemain les parisiens n’étaient plus que 5% à voter pour le Front de Gauche. L’IFOP a poussé le vice jusqu’à nous annoncer mardi que seulement 1% des ouvriers voteraient pour le Front de Gauche… L’IFOP annonçait pourtant une semaine auparavant, le mardi 24, que 13% des ouvriers voteraient pour le Front de Gauche. Heureusement, selon l’IFOP, la classe ouvrière change rapidement d’avis et le Front de Gauche réalisait de nouveau un bon score à la fin de semaine avec 12%, le vendredi 3 février. Si l’on en croit l’IFOP, le score total du Front de Gauche ne varierait quasiment pas, quant bien mêmes les intentions de votes d’une des catégories sociales les plus nombreuses grenoble-07du pays baisseraient ou augmenteraient de plus de 10 points. Comme l’a fait remarquer le Canard enchainé, IFOP est aussi l’anagramme de « OPIF ». Cela explique bien des choses.

Vous aimez les images qui illustrent mon blog ? Vous avez remarqué qu’elles viennent de nombreuses sources ? En effet, j’ai lancé le premier appel à contributeurs le 4 janvier 2011. Il y a donc un peu plus d’un an. « Il s'agit de me faire parvenir, avais-je alors écrit, par messagerie électronique, une petite série de photographies qui, selon vous, apportent un regard original, personnel ou tout simplement esthétique sur la vie. Je sélectionnerai ce qui me convient, selon mon humeur et ce que vos images m’auront inspiré de connexions lointaines avec mes thèmes. » J’ai été entendu. De janvier à octobre, quelques deux cent séries de photos nous sont parvenues. Parfois d’une petite dizaine d’images, parfois près de cinquante. Une somme considérable d’images à trier, à stocker, à ordonner. Ce n’est pas moi qui ai fait ce travail, vous le devinez, mais plusieurs camarades à tour de rôle, dont mon fidèle et inépuisable Webmestre. Quarante galeries ont été sélectionnées et finalement publiées, illustrant chacune une publication de billet. Dans ces images d’amateurs éclairés, des visages, de luttes et de manifestations, de pancartes et de slogans. Et surtout beaucoup de paysages, proches et lointains, de friches, de montagnes, mais aussi d’arbres, d’animaux, de jeux d’eaux sur le sable, de ponts, de cabanes, d’escaliers, de trains et de bateaux. En novembre 2011 j’ai précisé ma demande. En résonance avec les thèmes de la campagne, j’ai dit que je souhaitais recevoir des images d’ouvriers et ouvrières, de machines, de gens au travail, de gestes de travail. Et bien sûr tout ce qui montre « le peuple » en marche, en action. Mon objectif est de rendre « visible » les invisibles. Et d’esthétiser leur image. « On comprend donc qu’il ne s’agit pas seulement de montrer le travail, avais-je écrit, mais de faire sentir qu’il est une œuvre. » grenoble-03Une petite vingtaine de galeries ont été reçues et parmi elles, seules cinq ont été publiées. Choisies parce qu’elles contenaient suffisamment d’images pour composer une série. Et surtout parce que, comme ces charpentiers de marine occupés à reproduire un canot à vapeur, elles célébraient avec bonheur les gestes et les outils du travail. J’espère bien continuer à recevoir ces sortes d’images. Je n’écris ces lignes que pour cela.

La rubrique « L’œil de la campagne » sur le blog a été lancé au même moment que l’appel à contribuer à l’illustration de mon blog en janvier 2011. Depuis cette date, le photographe Stéphane Burlot et un petit groupe de photographes militants constitué chemin faisant, suivent partout en France les initiatives et les déplacements de campagne. Tous ont un métier hors de la photographie. Mais elle est leur passion et ils sont le plus souvent déjà très avancés dans leur art.  Ils sont bénévoles. Ici, soixante galeries ont été publiées, composées de vingt, vingt-cinq images en moyenne. Plus d’un millier de photographies donc, ont été légendées et ordonnées, pour composer un récit des rencontres, des prises de paroles, des visages, des meetings, des soutiens qui font vivre la campagne du Front de Gauche. Tout cela est la contribution de notre action à l’art de la photographie. Art contemporain, création permanente, univers de subjectivité totale puisqu’une même scène absolument vraie peut être rendue de cent manières si différentes ! Notre campagne essaie d’être aussi une œuvre d’art en se prêtant comme matière première aux artistes. Avis aux amateurs !

 


1 372 commentaires à “Le nouveau traité européen arrive”

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 1128 »

  1. 101
    Guilloux dit:

    Il faudrait peut-être insister sur un argument qui certes ne relève pas d'un degré d'analyse politique très élevé mais quand même. Tous les dirigeants qui, de la Droite à la Social-Démocratie, ont joué ce rôle de liquidateurs des acquis sociaux ont été récompensés soit par des sinécures ou pantouflages dans une entreprise (Schroeder), soit par le biais de "conférences" payées des centaines de milliers d'euros chacune (Clinton, Blair). Blair est ainsi devenu millionnaire en euros et notre président ne rêve que d'une chose dans la vie : devenir millionnaire. Il sera lui aussi rétribué pour sa sale besogne, d'ailleurs il évoque cette vie dorée après un éventuel échec à la présidentielle dans ses dernières "confidences".

  2. 102
    QuienSabe_PG66 dit:

    Vous écrivez :José Bové a voté. De loin on s’est fait un signe d’amitié avec José Bové car il voté contre cette résolution.

    Vous n'êtes pas rancunier vous au moins, car il ne s'est pas gêné pour vous traiter (et nous avec) d’archaïque à maintes reprises ! À moins qu'il s'archaïse lui-même avec le temps... D'ici à ce qu'il "finisse" au FdG.
    Le travail de terrain pour notre campagne est bien plus important que les sondages. Je trouve que vous leur donner trop d'importance, comme aux Barbier et autres raseurs professionnels d'ailleurs.
    Place au peuple !

  3. 103
    dudu87 dit:

    "J'ai eu beau chercher, mais je n'ai trouvé aucun forum internet"

    Le forum est , je sais un peu compliqué mais il existe!

  4. 104
    naco dit:

    Avec la mère Chazal : "Je ne suis pas communiste" - Pas trop bon - Franchement en aussi peu de temps, j'aurais fait la même boulette. mais problème, ça va être repris - Va falloir développer. Quel Boulot....

  5. 105
    orero ramon82 dit:

    Bonsoir,
    Bien joué TF1, son audience à du faire un pic ce soir: J-L Mélenchon invité oui certes mais tout à la fin, sans le dire vraiment et nous avons été tous là à attendre...
    Quelques fortes paroles heureusement face à une Mme Chazal on ne peut plus Claire, qui n'a pas manqué d'avancer ces pions... remis à leur place par notre candidat. Bien fait.

  6. 106
    Michel Berdagué dit:

    Bravo Jean-Luc : "...ni chaud,ni froid ". Nous avons d'autres chats à fouetter : à faire connaître notre Programme " L'Humain d'abord".

  7. 107
    J-jour dit:

    Quelle boulette, Naco?
    Jean-Luc Mélenchon a bien dit exactement ce qui est :
    1- que le Font de Gauche dont il était le candidat comptait comme une de ses composantes le Parti Communiste.
    2- qu'il ne l'était pas lui-même et alors, que peut-il dire d'autre qui soit vrai?

  8. 108
    éducpop dit:

    Sans renier son époque, Jean-Luc Mélenchon me fait penser aux chevaliers de l'ancien monde (avant l'invasion catholique) Son combat inspire le respect parce qu'aimé de ses hommes, et assez fort pour défier le dragon ! Dans la légende le dragon insinue le doute et la peur dans la conscience des hommes et presque personne ne peut résister. Sauf quelques uns dont le courage est sublimé pour 3 raisons :
    1) ils sont l'espoir secret des victimes pour déposer leur fardeau.
    2) ils disposent d'une culture générale étendue qui leur permet de voir et de ressentir des mécanismes globaux et de formuler des paradigmes.
    3) ils sont au service de l'humanité avant toute autre cause et ça se voit.
    On se prend à éprouver un grand espoir, et si le candidat terrassait le dragon !? Alors il faut que chaque homme dont la conscience bouge encore lui envoie son soutien ou ses prières.

  9. 109
    gonzalvez jeanine dit:

    108ab
    gonzalvez mon nom s'il vous plait et non gonzales. Ma façon de m'exprimer en parlant de Jean-Luc Mélenchon ne vous plait pas ? C'est votre droit, moi le mien, et j'y tiens, c'est de le considérer comme le patron. Qui d'autre en c moment à gauche a ce talent de tribun, cette culture, ce franchise, etc. etc. Alors pourquoi ergoter sur le terme a employer en ce qui le concerne, nous avons besoin de lui, point-barre.
    Vous avez l'air de prétendre qu'il a été "choisi" en complément de Hollande pour représenter l'aile gauche. Par qui s'il vous plait ? J'ai certainement mal compris, détrompez-moi, si vous le désirez. Pour moi seule compte la victoire de la vraie Gauche.
    Y que se vayan todos !

  10. 110
    gerlub dit:

    Belle prestation sur TF1. Le ton, posé, était parfait. Les arguments, comme d'habitude, imparables! Il faut continuer comme ça demain avec les beaufs d'rtl
    Bon courage et bon repos en attendant !

  11. 111
    amilcar dit:

    Bonsoir a tous,
    Je ne sais ce qu'il en est de la nature de l'électorat socialiste mais pour ceux que je croise il me font plus penser a des supporters de foot qu'a des électeurs citoyens critique.Je m'épuise à leurs apporter les arguments(et ils sont nombreux) pour leur démontrer que le positionnement du PS n'est en rien de gauche document, chiffres à l'appui, rien n'y fait.En fait nous faisons une erreur en tentant d'être raisonnable avec des personnes dont la conscience politique à été effacée dans un travail de sape qui dure depuis maintenant une bonne trentaine d'année.Je me trouve dans la même situation lorsque j'essayais de convaincre des gens de droites(RPR à l'époque) sur l'absence de probité d'un jacques chirac dans les années 80's, et bien j'étais confronté exactement à la même difficulté.Entendement ZERO.
    J'ai le souvenir bien précis de l'annonce de la défaite de ségolène en 2007.J'étais dans les locaux des jeunesses socialistes à lyon.Le "désarroi" qui pouvait se lire sur les visages ressemblait à s'y méprendre au regard dépité que l'on trouve à la sortie des stades le samedi soir après une défaite mal digérée.Une analyse politique sur les conséquences économiques et sociales d'une telle élection? Rein le néant.En fait cette jeunesse "dorée" de Lyon était passée a tout autre chose le mois suivant en attendant la prochaine coupe du monde pour vivre des émotions fortes, le degré ZERO de la politique je vous dis! Je ne vote plus socialiste depuis 1986 et je ne voterais pas hollande au second tour si pour le malheur de ce pays il devait incarner "la gauche" au second tour.
    Bon travail d'éducation politique monsieur Mélenchon.

  12. 112
    sebidf dit:

    Bonsoir à tous,
    Quand je lis ce nouveau message de Jean-Luc Mélenchon, je m'interroge encore et toujours sur ces fameux sondages. 8% 7.5%? Cela reflète t-il vraiment la réalité? si tel est le cas après les brillantes prestations passées (et à venir) comment cela se fait-il que cela ne décolle pas? Info ou intox de la part des instituts?De plus, c'est hallucinant de voir comment le FN monte en ne proposant rien, juste grâce à "l'a publicité" (involontaire ou pas?) des médias? De même, la non présence du FdG dans les médias alors que tous les autres passent (E.Joly, qui malgré tout le respect que je puisse avoir pour elle ne représente rien d'autre qu'un sous-parti du PS maintenant, donc vote inutile, devant 200 personnes, est montrée (ce soir TF1), idem pour FB). Au moins, cela démontre une chose, tous ceux qui ont droit aux médias incarnent la pensée dominante du non-changement (changement qu'ils repoussent tant bien que mal mais qui est inéluctable). Mais c'est frustrant. D'où ma question à tous, vous qui informez, discutez, que ressentez-vous? Quelque chose prend forme, grandit ou regresse? Pour ma part, j'ai convaincu encore au moins 5 personnes rien qu'en leur proposant d'aller voir sur le net les interventions du candidat du FdG, et cela a fait mouche. Ils m'ont même remercié. Alors pourquoi tout le monde progresse et pas le FdG, (ça m'enrage) et c'est très pénible car ce petit argument des 8% m'est souvent jeté au visage de manière ironique avant que je perce les carapaces grâce aux argumens du FdG et de vous (dont je m'inspire). Alors bonne dynamique ou pas? Quelle attitude face aux sondages? (Cette question est aussi pour les bons (j'ai été surpris par un sondage qui donnait Jean-Luc Mélenchon à 23%, possible? Depuis plus rien... ou Agoravox). Merci et bonne soirée

  13. 113
    ab dit:

    119-Dudu87
    Félicitations pour le forum, mais pas sûr qu'il soit suivi par les "décisionnaires" du site de la campagne...
    Concerenant TF1, si JL Mélenchon parlait un "semiton" moins fort, peut-être serait-il un peu plus audible, un plateau de télé n'est pas un hémicycle !
    Sur ce, bonne fin de campagne à chacun.

  14. 114
    Olivier (Bruxelles) dit:

    Paul Volfoni (n°63)
    Il faut aller sur http://www.europarl.europa.eu/plenary/fr/minutes.html puis cliquer sur "votes par appel nominal". La liste des votants est page 6 (sous la référence B7-0044/2012).
    Pour trouver les textes eux-mêmes, cliquer sur "plénière", puis "séance plénière", puis "propositions de résolution": on arrive à la liste des propositions de résolutions récemment soumises au vote. Elles sont disponibles en Pdf et en Word.
    Celle déposée par la GUE/NGL (avec JL Mélenchon parmi les signataires), qui a été rejetée, a la référence B7-0043/2012.
    Celle déposée en commun par les Verts, les socialistes, le centre-droit et la droite a la référence B7-0044/2012. C'est cette dernière, donc, qui a été adoptée.

  15. 115
    gerlub dit:

    Jean-Luc Mélenchon sur TF1 : http://www.wat.tv/video/melenchon-reaffirme-sa-volonte-4ubth_2i6xp_.html

    pour ceux qui l'ont manqué !

  16. 116
    YanDuPic dit:

    @ amilcar 124:
    Bien malheureusement je vous rejoins dans ce terrible constat.Il y a une vraie différence entre être un "supporter" ou avoir (pu) développé une conscience politique. Lecteur régulier du Diplo, de Chomski, de Kelin et d'autres, j'ai naturellement adhéré au programme du FdG qui enfin pointait directement du doigt ceux qui causent des problèmes. Ma conscience politique était bien antérieure, et elle a naturellement rejoint le FdG. Sans culture politique on ne peut avoir qu'une adhésion de principe, qui aboutit inévitablement à ce regard dépité de supporter. Je remercie encore Mélenchon pour avoir le mérite d'aiguiser la curiosité de ceux à qui il s'adresse, c'est rare maintenant.
    Quant à Chirac, il peut remercier sa marionnette au Guignols: tout le monde l'identifie à un briscard débonnaire et un peu menteur, alors qu'il était un redoutable prédateur politique.

  17. 117
    COLLONGE Madeleine dit:

    Il y a longtemps que je n'avais jugé bon d'intervenir par un commentaire, mais la lecture de certains d'entre eux m'interpelle. En effet, au numéro 93 Madame Gonzalvez dit tout le bien qu'elle pense de Jean-Luc Mélenchon, ce qui fait bondir au numéro 101.
    Si Jean-Luc Mélenchon, lui-même réfute le culte de la personnalité, il n'empêche que tout un chacun est libre d'exprimer ce qu'il pense ! Mélenchon n'est ni Mao ni Staline. Il est lui, et celles et ceux qui le soutiennent sont de belles personnes, d'esprit éclairé, qui n'ont ni dieu ni maître, mais qui savent reconnaitre les mérites de celui qui conduit dignement sa campagne électorale. Le Parti de Gauche peut être fier de celui qui, avec toutes les composantes qui se sont élargies au fil du temps a su créer le Front de Gauche et rassembler autour d'un programme partagé. Les empêcheurs de penser tout haut n'ont qu'à bien se tenir.
    Bonne soirée. Et vivement le printemps français !

  18. 118
    Jeannot dit:

    Vers 19h ce soir j'apprends que J.L.Mélenchon est l'invité de TF1 au journal de 20h.
    Je me plante devant la télé. Le journal se déroule les minutes s'égrènent à s'interroger sur sa venue quand soudain Madame Chazal entre la poire et le fromage oh pardon entre le sport et la culture se souvient qu'elle a un invité.
    Bravo Monsieur Mélenchon pour votre stoïcisme.

  19. 119
    Paul Volfoni dit:

    Olivier (Bruxelles) dit:
    Merci beaucoup pour ta réponse et le lien qui était avec.
    Je vois que Bové à voté "contre" et Cohn-Bendit "pour" chez EELV.
    Finalement à EELV, c'est un peu comme au PS. On y trouve tout et son contraire. L'absence de cohérence ou de fond me surprend de jour en jour. Si on ne décolle pas dans les sondages, c'est à ne plus rien y comprendre. Les français seraient-ils devenus apolitiques ?
    Toutefois il est difficile de s'y retrouver dans cette liste car les prénoms ne sont pas mentionnés ni les nationalités.
    Encore merci.

  20. 120
    rom dit:

    OPIF et compagnie...
    A tous ceux qui se demandent à combien on doit évaluer le FdG dans les sondages, je vous incite à écouter votre intuition. Courant décembre, l'attitude des mass media a changé, celle des candidats de l'austérité aussi. On est au dessus des 10% depuis un moment et vous verrez que lorsque l'attitude de ceux ci changera encore de façon drastique dans les mois a venir alors vous saurez que notre candidat est éligible pour un second tour. Pour ceux qui veulent malgré tout "du chiffre" : si le FN fait réellement 30% parmi les ouvriers qui votent, et que les ouvriers s'abstiennent a 70% aux présidentielles, alors il nous suffit de convaincre 1 ouvrier sur 7 parmi les abstentionnistes pour écraser le score du FN. franchement, avec ce programme de gauche, c'est jouable non ? (30% des 30% qui votent = 9% des ouvriers au total et 1 abstentionniste sur 7 = 10% des ouvriers au total auquel on peut rajouter le score déjà prévu pour le FdG)

  21. 121
    maxou dit:

    Bonne fin de soirée à tous...
    Max

  22. 122
    gabriela dit:

    On est toujours sur la 5eme. Cette constitution est créé et prévue pour soutenir et encourager le "culte de la personnalité". De ce fait, les règles qu'elle impose (bien qu'on veuille les changer) produisent un type de campagne qu'a comme condition un/e "homme/femme fort/e" qui "incarne" un projet. Même si ce projet est collectif, le système de la 5eme est ainsi fait qu'avoir un "leader" est indispensable pour jouer le jeu. On veut changer tout cela, mais tant qu'il est comme ça je remercie au destin de nous avoir donné la chance de conter avec Jean-Luc Mélenchon dans cette circonstance car il sait que c'est de la folie ce système, mais il peut aussi jouer le jeu à la perfection pour enfin arriver à changer le système.
    Par rapport au billet, très instructif, et sur les des sondages... vous sauriez si c'est possible de trouver les sondages mais sans le redressement, c'est à dire avec des voix brutes? Je voudrais voir combien de voix s'expriment pour un ou autre sans la magouille des sondeurs.
    merci

  23. 123
    PAA dit:

    Bonsoir Jean-Luc,
    Vous avez écrit : "Un référendum (…) peut être organisé à l'initiative d'un cinquième des membres du Parlement, soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales"
    Est ce une voie d'actions à mettre en œuvre ou est ce irréaliste dans le laps de temps d'ici au 21 février 2012 ? Faut il essayer malgré tout, pour se démarquer des autres candidats ?
    En tout cas avec ce traité, hold up démocratique, aucun de vos adversaires ou concurrents ne pourront plus opter pour une autre politique que'l'austérité". Leur abandon et allégeance aux ultra libéraux sont un scandale inqualifiable car je comprends qu'il n'y aurait pas d'alternatives simples pour contourner le guet à pan de ce traité. Quelles seront vos options d'actions à ce sujet lorsque vous serez élu ?

  24. 124
    MANU7681 dit:

    Bonjour,

    J'hésite encore entre Hollande et vous. C'est la première fois que je viens sur votre site. J'y suis venu car je voulais connaitre votre position sur l'Europe qui est à mes yeux la première des choses à changer. En effet, je ne veux plus subir la politique Européenne. On ne nous demande jamais notre avis.
    J'ai constaté que le traité constitutionnel était passé en force alors que le peuple français avait dit "NON".
    Ceci est un pure déni de démocratie, ce qui est inacceptable dans un pays qui se dit être un grand défenseur de la démocratie. Nous avons eu la preuve qu'un vote du peuple ne veut plus rien dire. J'ai aussi constaté que Bruxelles, avec l'aide de Sarkozy et de Merkel, avait refuser au peuple grec le droit de choisir l'avenir de son pays. Vous vous souvenez que Merkel et Sarkozy ce sont opposés au référendum du peuple grec. Je trouve ça purement scandaleux d'infliger ça au peuple qui a inventé la démocratie. Les pauvres, ils doivent vraiment être dégoutés de l'Europe. Les citoyens grecs les plus pauvres sont dans l'obligation d'abandonner leurs enfants. Non seulement, ils leur on refuser le droit de s'exprimer, mais en plus, Bruxelles leur a imposé des dirigeants, et pas n'importe lesquels. Le peuple n'a pas choisit. Et pour faire bien, ils ont choisit le vice-président de la BCE. Idem en Italie.
    Et maintenant, on nous dit que Merkel va faire campagne avec Sarkozy. Remarquez, si c'est pour lui faire perdre des électeurs, pourquoi pas?
    Cette Europe là, je n'en veux pas, pas plus que lors du traité constitutionnel. Je n'ai que 31 ans, et je suis dégoutté de cette politique européenne qui était prévue pour faire mon bonheur et celui des générations suivantes. J'attends l'Europe sociale avec toujours autant...

  25. 125
    rom dit:

    @PAA
    Ce que j en ai compris, c'est que le le président de la république peut organiser un tel référendum si les conditions en question sont réunies. Evidemment il ne l'a pas fait. Aurais-je mal lu ?

  26. 126
    Gilles. G dit:

    Merci pour le travail que vous effectuez, il est plus qu’admirable en tout point.
    Pour la question du fichage ADN d’un syndicaliste, je crains malheureusement qu’elle ne s’inscrive dans un courant encore plus vaste, celle d’un fichage généralisé de la population. La proposition de Loi relative à la protection de l'identité (quel cynisme) déposée le 27 juillet 2010 et adoptée le 1er février 2012 par l’Assemblée Nationale ne prévoit rien d’autre que cela, et plus encore si on saisi la dérive, illustrée par l’acharnement qui s’abat sur Xavier Mathieu. Tout cela comme à son habitude dans un silence médiatique quasi religieux.
    J’espère que le Front de Gauche se saisira d’un tel sujet, parce qu’il s’agit là d’une question majeure pour le type de société, que nous voulons construire et laisser après nous.
    Bravo et Courage

  27. 127
    amilcar dit:

    Pour info.
    Je fréquente régulièrement le site de contre -info. Beaucoup d'articles qui sorte de la pensée mainstream apportent une autre grille de lecture et d'analyse sur les évènements contemporains qui permettent aux lecteurs de mieux appréhender les vrais problématique des crises que nous vivons. Sur la crise du capitalisme de sur accumulation, Robert ROLLINAT : 2° opus.

  28. 128
    redline69 dit:

    Bon en premier lieu, il faut que tout le monde se repose au FdG pour éviter me burn out...
    Ensuite, je reviens sur le sourire que ce "bon" journaliste égocenctrique (Barbier) arrive à nous tirer dans ses envolées type dînner du Siècle. Et dire qu'il porte une écharpe rouge ! Autant dire que ce symbole ne lui va pas,car en réalité il tête du matin au soir le libéralisme de buzz pour animer son journal et ses chroniques. Tout son travail consiste à porter les valoches des politicards du système heureusement en puisant nos infos aux bonnes sources, nous voyons que Barbier est un petit journaliste de plateau bon dans l'animation, une sorte d'intermitant du spectacle.

  29. 129
    amilcar dit:

    @MANU7681
    Et à tous ceux qui se soucient de ce que devient le peuple grecque.
    Les médias ayant décidé de ne pas inquiéter le peuple de France sur la réalité du devenir de la Grèce, je vous invite à lire sur ce blog le témoignage d'un anthropologue sur l'état de déliquescence de la société grecque. J'en suis profondément attristé et surtout impuissant ! Lire les archives par mois.

  30. 130
    Cécile 63 dit:

    @ MANU 125
    Bien d'accord avec toi sur le déni de démocratie que constitue la ratification du traité de Lisbonne, copié-collé du TCE auquel les Français avaient dit non. Et puisque tu sembles encore hésiter, permets-moi de te rappeler que François Hollande en personne a signé ce traité au parlement en tant que député corrézien, et avait fait une campagne acharnée pour le oui. Crois-tu que l'on pourra résoudre les problèmes posées par le fonctionnement libéral de l'Europe avec ceux qui ont contribué à le mettre en place? Bonne réflexion à toi, et reviens nous faire part de tes conclusions...

  31. 131
    COLLONGE Madeleine dit:

    Après avoir vu le trop bref entretien de Jean-Luc Mélenchon face à une Claire Chazal, aussi froide qu'un glaçon en ce moment. Je l'ai trouvé toujours aussi performant, mais il semble très fatigué. Il explique dans son blog que c'est le cas de la majeure partie de l'équipe. Gaffe à vos santé, nous tenons à vous toutes et tous. Une campagne est épuisante, et personne, malheureusement ne peut suppléer le candidat brillantissime qui représente le Front de gauche. Encore un coup de collier. Tous ensemble, la victoire sera au rendez-vous !

  32. 132
    ollag dit:

    Encore un bon édito de Blako ce samedi soir dans l'émission d'Ardisson "Salut les Terriens". Il s'agit de bons arguments, à reprendre, pour bien démonter le "fameux modèle" allemand.
    A noter également que les landers allemands refusent d'appliquer la règle d'or pour leur budget malgré la pression d'A Merkel.

  33. 133
    Zapping dit:

    Le passage de Jean-Luc Mélenchon au 20H de Claire Chazal sur TF1 est publié sur le Blog :
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/02/04/invite-du-journal-de-20h-de-tf1/
    Reprises des entreprises par les travailleurs, construction de logements sociaux, 6ème République tout ça dans un journal... dominé par le froid ! Chauffe Front de Gauche ! Chauffe !

    Hauts les coeurs ! Ardents à la lutte !

  34. 134
    PAA dit:

    @ ROM 126
    Le texte de Jean-Luc est repris tel quel. Cette initiative semble donc être une option possible s'il y en avait le temps nécessaire à sa mise en œuvre. Mais vu la façon dont tout cela se déroule il s'agit plutôt d'un putch, déni de démocratie. Qu'y aurait-il de plus important que de se battre pour faire entendre raison à ceux qui se font complices d'une telle ignominie ?

  35. 135
    Alex 64 dit:

    @sebidf
    J'observe la même chose que toi...en l'occurrence que des personnes qui ne voulaient pas aller voter ou voter PS par défaut sont très sensibles aux propositions étayées par des arguments objectifs que le Front de Gauche véhiculent. Et de mon côté aussi ce sont 5-6 personnes déjà convaincues. Quelque chose se passe c'est évident. Et ceux qui dénigrent continuellement le peuple qui serait assimilé à un troupeau de moutons dociles, ils risquent d'avoir une surprise de taille. Et si chacun est libre de sa pensée et de son choix, il est sur qu'un(e) citoyen(e) éclairé(e) est une arme supplémentaire contre le système qui nous oppresse.
    Il faut donc continuer ce travail de fourmi effectué chaque jour par tous et toutes qui croyez à la République, la Démocratie et aux valeurs humanistes, car susciter le questionnement, l'intérêt puis le désir est une grande victoire...qui se traduira au final dans les urnes le 22 avril !
    Ce que les autres non pas c'est le nombre et surtout notre détermination et notre conviction.

  36. 136
    ollag dit:

    Comme vous le voyez avec ce froid j'ai passé pas mal de temps devant ma téloche mais j'y ai vu des choses intéressantes, notamment sur LCP, de 17 h à 18 h 50 le film "Let's make money". Ce film qui date de 2009 est vraiment super et très pédagogique, il nous montre bien comment la logique de la finance nous conduit à la catastrophe sociale et écologique. Il y a, dans ce film, pleins d'arguments à reprendre et à utiliser dans la campagne. Il était suivi d'un débat beaucoup trop terne après un sujet aussi fort et qui donne vraiment envie de se révolter. Dans ce débat il y avait un représentant du FdG, en l'occurrence, le député J.P Brard. Des rediffusions sont prévues sur LCP le dimanche 12/02 à 15 h 45, samedi 18/02 à 1 h 15 et dimanche 26/02 à 15 h 45.

  37. 137
    puysilloux dit:

    Bonsoir à tous !

    Nous n'avons pas tous entendu l'émission "on n'arrête pas l'éco", avec B Coriat comme invité. Cet économiste "attéré" semble ne pas connaître les propositions du FdG quant à la gestion de la crise... Bon ! Mais le fait que A Bensaïd n'ait pas tendu la perche à B. Coriat dénote soit d'une incompétence "crasse" et alors que fait-elle sur une antenne comme FI ou a-t-elle préféré se taire ? Quelle qu'en soit la raison je trouve que cette attitude reflète parfaitement le "train train" des médias qui, soit par manipulation, soit par négligence occultent la réalité...
    Aussi ai-je envoyé un billet re^lêtant le fond de ma pensée à l'intéressée. Si tous nous faisons de même, cette dame saura que nous l'avons à l'oeil...

  38. 138
    MANU7681 dit:

    Oui Ollag 137, je suis tombé sur "Let's Make Money" en zappant.
    J'ai été regarder le début que j'avais loupé sur le net.

    Bon documentaire.

  39. 139
    Jérémy dit:

    Concernant les abstentionnistes, il y a parmi eux les jeunes bien sûr.
    Bref, il y a quelques jours j'ai été amené à discuter politique et économie de manière succinte avec 2 camarades de promo -bon, si vous me dites que c'est pas représentatif, je vous dis que ça vaut autant que les sondages -, et honnêtement l'impression qu'il m'ont donné correspond à ce que décrivait récemment JL Mélenchon, à savoir le fait que les étiquettes politiques comptent de moins en moins. À ce sujet, j'ai été agréablement surpris quand ils m'ont dit qu'ils réfléchissaient quant au fait de voter Front de Gauche en Avril, surtout au vu de la couverture médiatique faible et de l'image négative proféré par les médias sur JL Mélenchon. J'ai réussi à bien convaincre sur les mesures FdG pour l'évasion fiscale en citant l'exemple des USA.
    L'un d'eux m'a notamment dit qu'il avait bien été l'aspect humain véhiculé par "La Mécanique Mélenchon" qui était passé sur LCP. Bref, je lui ai recommendé le pgm'L'Humain d'abord" à 2€ et de jeter un coup d'oeil sur ce blog, histoire qu'il se fasse sa propre opinion de manière approfondie.
    Juste pour dire que chez ceux de mon âge (je n'ai que 20 ans), il y a du monde avec qui discuter et à convaincre. Je ne vois pas souvent le FdG sur le campus de Poitiers, et je trouve ça plutôt dommage, étant donné que tout le monde n'a forcément l'occasion de se déplacer en centre-ville pour participer à des réunions qui ont souvent lieu tard dans la semaine.
    Amitiés militantes.
    Jérémy.

  40. 140
    Nickel dit:

    Agréable surprise cet après-midi lorsque j'ai lu sur ce blog l'interview de Jean-luc au 20 heures de TF1... Wahou!
    Le journal commence, je suis au rendez-vous mais rien dans les titres concernant notre porte drapeau! séquence politique du journal...rien non plus.
    Apparemment ce sera pour une prochaine fois puisque vient le sport, la danse. Dommage et un peu dégouté! J'éteins ma télé.
    En fait il aurait fallu être patient, très patient car c'est comme un cheveux sur la soupe que notre Jean-luc est arrivé. Bien joué TF1!
    J'avais pas le souvenir que pour les autres candidats il n'y avait aucune présentation dans les titres du journal pour annoncer la présence de l'invité politique. A qui appartient cette chaine déjà?

  41. 141
    orero ramon82 dit:

    @114 ab
    Vous souhaitez une bonne campagne à chacun comme si, sur l'heure, vous tiriez votre révérence.
    Si cela pouvait être vrai et durable, j'en serai fort heureux car vous avez un approche bien singulière des prestations de J-L Mélenchon qui ne semblent en rien vous satisfaire tant sur la forme que sur le fond.
    Je me demande si votre projet n'est pas de venir jeter le trouble dans ce blog car je ne pense pas avoir encore lu de votre cru quelques propositions ou quelque analyse que ce soit qui soient de nature à faire avancer notre réflexion commune. Que J-L Mélenchon ait été contraint de patienter jusqu'à la fin de l'émission alors que la présentatrice n'a pas eu la politesse d'annoncer cet interview au début de son journal ne vous a pas éclairé sur le caractère forcé de cette présence, présence imposée par les faits et qui va devenir de plus en plus incontournable, même chez ceux qui ne chérissent pas ce candidat, s'il ne veulent pas perdre un peu plus de leur crédibilité devant cette évidence qu'est la place que prend peu à peu (conquise d'arrache pied) le programme du FdG et son défenseur dans les possibles candidats du 1er et du 2ème tour ?

  42. 142
    rom dit:

    @PAA
    "Ce Traité entrainant un engagement économique conséquent de la France, le peuple français devrait pouvoir être consulté. Il n’en sera rien bien sûr.".

    Sous entendu peu importe qui demande au président de la république (pour peu que les conditions soient réunies) de faire un référendum (le gouvernement, les deux assemblées ou un cinquième du gouvernement+ 10% des listes), c'est le président qui décide: donc cela n'arrivera jamais. Ai-je bien saisi le sens ? Si oui cela répond peut être à votre interrogation.

  43. 143
    Mandar dit:

    En ce moment, la troïka européenne est à Athènes pour essayer d'imposer la réduction du salaire minimum de 750 euros à 550... Lu sur le blog de Paul Jorion, économiste, anthropologue, .

  44. 144
    Olivier (Bruxelles) dit:

    @Paul Volfoni (n°120)
    Pas de quoi! En effet, ce document ne répertorie pas les prénoms des députés (sauf en cas d'homonymie) ni les nationalités. C'est parce qu'il est généré à partir du système de vote électronique, qui ne prend pas en compte ces données. Pour un classement par nationalité, le mieux est de cliquer sur "députés" en haut de l'écran. On arrive à un tableau répertoriant les députés par pays et par groupe politique. Amicalement. O

  45. 145
    Fabien dit:

    Le passage à TF1 de Jean-Luc Mélenchon était trop court... peu de temps pour développer les idées. C'est surement le passage sur la VIème république que je retiendrai. Mais pour beaucoup cette notion est floue, abstraite et pourtant c'est la chose la plus importante du programme commun. C'est tout simplement comment on entre enfin en démocratie, excusez du peu.
    La VIème république c'est d'abord la convocation d'une constituante c'est-à-dire demander à des gens comme vous et moi (surtout pas des hommes politiques) de rédiger une nouvelle constitution, c'est-à-dire d'écrire le texte fondamental d'organisation des pouvoirs publics du pays. C'est fondamental.
    Cela doit permettre la mise en place une fois pour toute la vraie séparation des pouvoirs : ceux qui seront à l'initiative d'une loi ne seront pas ceux qui l'écriront et encore moins ceux qui l'appliqueront.
    Le cancer de la république actuelle c'est ce non respect de la séparation des pouvoirs. C'est vieux comme le monde mais depuis la révolution de 1789 on n'est pas en démocratie mais en gouvernement représentatif, monarchie élective ou oligarchie comme bon vous semble.
    La démocratie, c'est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple (Lincoln).
    Pour beaucoup ce sont de belles et grandes généralités, inutiles et éloignées des réalités pourtant quand elles sont appliquées réellement cela change fondamentalement le quotidien.
    La rose et le réseda...
    Résistons !

  46. 146
    ric hunter dit:

    Il serait bon d'expliquer à quoi correspond "déficit structurel" pour que sur le terrain nous puissions sensibiliser les gens sur ce nouveau traité scélérat. Quelqu'un a t-il une définition et une argumentation a proposé ? Merci !

  47. 147
    amilcar dit:

    @ric hunter

    Trois cas possible:
    - dépenses de l'état=recettes de l'état signifie budget en équilibre (sur une année)
    - dépense de l'état inférieur aux recettes signifie budget excédentaire(sur une année)
    - dépenses de l'état supérieur aux recettes de l'état on parle de déficit budgétaire(sur une année)

    Le solde primaire représente donc la différence entre les dépenses et les recettes, le service de la dette n'est pas compris a ce stade dans les dépenses.

  48. 148
    Nuno dit:

    Au journal télévisé voilà Bayrou qui nous assène ses poncifs économique on dépense trop (sous entendu l'état dépense trop) il faut réduire les dépenses. Il ne sait pas que la dépense publique est stable depuis des années et que si la dette augmente c'est essentiellement du au phénomène boule de neige de l'intérêt composé qui abouti à une croissance exponentiel de la dette, ainsi une dette à 10% d'intérêt, double tout les 7 ans on comprend pourquoi avec des taux supérieurs la Grèce et le Portugal ne pourront jamais rembourser et nous non plus d'ailleurs.

  49. 149
    marechal dit:

    @JLM
    De toute façon, François Hollande a prévenu qu’il ne demanderait pas de référendum. « Le prochain président » ne sera donc guère différent de l’actuel sur ce point.
    Comme toute les têtes dures ici je n'ai peur que de deux choses, que le FdG ne soit pas au second tour à la place de FH, et que le ciel me tombe sur la tête.
    ça me chiffonne toute cette énergie dépenser pour ratisser aussi du côté des ballots tentés par le vote FN, y a pas moyens.
    Qu'il faille ratisser large est une chose dont je ne doute pas, qu'il faille se démarquer du FN afin de faire bifurquer le caquetage des médias qui nous mettent dans le même sac qu'eux, cela est aussi une stratégie louable : mais que cette "tactique indirecte " puisse permettre aux électeurs du PS de percuter que nous ne sommes pas des fous sanguinaires, et bel et bien la seul et unique "vrai gauche"...; ça me rend sceptique...
    Un autre intervenant le disait, c'est "aussi" au vote utile qu'il faut s'attaquer. Et je ne pense guère me tromper en affirmant qu'on à plus de chance d'attraper des voix en nombre de ce côté là de l'échiquier électoral...
    Mais bon...
    Sinon merci pour le tuyau sur l'IFOP qui travail OPIF, je la ressortirai, notamment aux "prisonniers" du vote utile qui ne veulent pas être que des "numéros"...

  50. 150
    JC Dupont dit:

    Merci pour ce début de campagne prometteur, c'est la 1ere fois en 30 ans que je me sens représenté. Ma conception de l'être humain au centre d'une société plus juste me rejetait dans l'anarchie dans la vraie gauche, ou dans les utopistes de la gauche cavial socialiste traditionnelle. Je rentre enfin en politique sans complexes.

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 1128 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive