31jan 12

Sarkozy obéit à Standard & Poor's.

Ça va saigner !

Ce billet a été lu 71 439 fois.

10Cette note est rédigée au cœur d’une activité très intense. Impossible d’en rendre compte par moi-même, quelque goût que j’en ai. Le temps me manque. Mais tout ce qui m’est advenu pendant ce temps m’a bien travaillé l’esprit. Ça ressortira de bien des façons, comme d’habitude. Je suis une éponge. Ici, je choisis donc de faire des liens pour permettre à qui le souhaite d’en savoir davantage sur tous ces événements. J’en reste plutôt cette fois-ci à une mission d’argumentaire dont je sais qu’elle est appréciée comme outil de campagne par mes lecteurs. En tous cas je vais commencer par un résumé de ma lecture des décisions annoncées par Nicolas Sarkozy.

En fin de semaine dorénavant il y a beaucoup à faire. J’ai pu le mesurer. J’étais à Grenoble pour le débat organisé par Libération. Avant d’aller dans le grand amphi où j’étais accueilli par Nicolas Demorand et Maurice Szafran, je suis allé rendre visite au quartier de la Villeneuve. Un petit bonheur simple pour moi. Puis une fois le débat fini dans l’amphi, retour à mes chères études pour préparer à la fois l’intervention à faire devant un millier d’animateurs et cadres du PCF à treize heures et l’après-midi, à seize heures quarante, à l’audition de la fédération nature environnement. Je crois que j’ai passé les épreuves correctement. Le lendemain, dimanche, pause grasse matinée, puis préparation des « vœux à la communauté éducative » du lundi. Et soirée au siège de campagne pour écouter Nicolas Sarkozy et réagir à son intervention télévisée. 01Ceux que toute cette activité intéresse et qui veulent la suivre de près peuvent le faire en suivant les liens que j’ai disposés pour chaque événement.

Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche soir un triste et banal plan d’austérité. Standard & Poor’s a été entendue et obéie. Ça va saigner ! « Comme partout en Europe », la TVA va augmenter. Elle passera de 19,6% à 21,2% pour le taux principal. On se souvient que le taux réduit avait été relevé de 1,5 points par le plan d’austérité de novembre. Cette nouvelle hausse de TVA représente 11 milliards d’euros pris aux travailleurs. La hausse de CSG sur les revenus financiers doit rapporter quant à elle 2 milliards d’euros. Les salariés vont dont payer 85% du total alors que les détenteurs de capital payeront 15%. Dit autrement, le peuple payera six fois plus. Du Sarkozy pur 02jus !

La hausse de la TVA est censée compenser l’exemption des cotisations sociales patronales à hauteur de 13 milliards d’euros. Ces 13 milliards d’euros financent la branche famille de la Sécurité sociale. Ils appartiennent donc déjà aux travailleurs. En quelque sorte Sarkozy vient donc de voler 24 milliards d’euros aux salariés : les 13 milliards de cotisations sociales qui ne leur sont plus données et les 11 milliards de TVA qui leur sont pris ! Par contre, comme le signifie le sigle TVA, avec cette mesure, Tout Va Augmenter. C’est donc un très mauvais coup contre le pouvoir d’achat populaire. Faut-il rappeler que la TVA frappe plus fort sur les petites payes que sur les grosses ? D’ailleurs Sarkozy s’est pris les pieds dans le tapis à ce sujet. Il a répété qu’il ne croyait pas à une répercussion de la hausse de la TVA sur les prix. Mais dans le même temps, il a dit son espoir de voir son annonce déclencher des achats par anticipation… avant que la hausse ne soit effective. C’est donc qu’il y a de sérieuses raisons d’avoir peur pour son porte-monnaie.

Sarkozy a annoncé une deuxième très mauvaise nouvelle. Comme d’habitude elle passe à peu près inaperçue dans la mesure où elle est très lointaine pour la classe moyenne supérieure médiatisée. Sous couvert de développement de l’apprentissage, il veut pousser massivement les enfants du peuple hors de l’école pour les placer dans les entreprises. Il veut porter à 5% le quota d'apprentis que doivent embaucher les entreprises de plus de 250 salariés. Il y a un an ce quota était de 3%. Il a déjà été augmenté à 4% il y a quelques mois. Sans effet, heureusement. Le nombre d’apprentis stagne à 1,7% des salariés de ce type d’entreprises. Au lieu de chercher à comprendre la raison de son échec, Sarkozy s’entête et augmente le quota. Il refuse de voir que le nombre d’apprentis 03n’augmente pas. Car il ne sait pas qu’une usine n’est pas une école. L’apprentissage ne correspond pas à tous les métiers et place les jeunes dans des situations beaucoup plus précaires que l’alternance sous statut scolaire. 25 % des contrats d’apprentissage sont rompus dans les trois premiers mois !

Le pire ne s’est pas beaucoup commenté. Dorénavant, les salaires et la durée du travail seront fixés entreprise par entreprise. Et les décisions prise de cette façon auront une valeur supérieure à la loi et au code du travail. Nicolas Sarkozy ouvre ainsi un nouvel âge de la République qui devient en quelque sorte contractuelle. Cette liquidation de l’Etat social républicain annonce un recul généralisé des acquis sociaux. Entreprise par entreprise, les travailleurs n’ont pas la capacité de résister aux menaces et injonctions du patronat. Or le patronat ne manquera pas d’exiger l’augmentation du temps de travail ou la baisse des salaires. Ce que propose Sarkozy c’est ni plus ni moins de généraliser la méthode employée contre les Conti de Clairoix. Les salariés devront à chaque fois faire face à l’odieux chantage à l’emploi. C’est un recul dont chacun doit prendre conscience. Il serait bon aussi que les médias y accordent le temps et l’intérêt que mérite ce sujet central dans la vie quotidienne des gens.

Enfin, Nicolas Sarkozy a repris ses poncifs libéraux en matière de logement. Il a annoncé une nouvelle mesure de dérèglementation. Sarkozy applique au logement la politique de l’offre qui a échouée partout ailleurs. Il a donc annoncé une augmentation de 30% des droits à construire sur tous les terrains, maisons et immeubles. Il a expliqué que cela permettrait d’augmenter la densité et le nombre de logements et donc de faire baisser les prix. C’est un argument ridicule. Si la densité suffisait à faire baisser les prix, Paris serait la ville la moins chère de France en matière de logement et d’immobilier ! Au cas précis, C’est tout l’inverse. La proposition Sarkozy consiste à faire un cadeau aux propriétaires qui ont les moyens de faire des travaux pour agrandir leurs logements. Et sa proposition aura un effet pervers. Puisqu’on pourra construire davantage sur les terrains, les propriétaires de ces terrains demanderont des prix plus élevés pour les vendre. Les 09prix du foncier risquent donc d'augmenter empêchant d’autant la construction de logements à prix abordables. Surtout, il s’agit d’occuper le terrain pour ne pas répondre à l’explosion du prix de loyers et à l’exigence de baisse des loyers.

Ma semaine a été d’autant plus dense qu’en plus de mon programme de travail, je devais avoir un œil sur le déroulement de l’entrée en campagne de François Hollande. Quelques-uns de mes amis s’inquiétaient de la « concurrence à gauche » que pourrait créer la musique du discours du « prochain président ». Pas moi. Toute musique de gauche nous désenclave, vulgarise notre vocabulaire et donc élargit notre espace. La bataille en cours n’est pas un congrès du PS avec ses jeux de rôles. « L’opinion » n’a cure des étiquettes. Et les ruses de couloirs ne lui sont pas perceptibles. Elle se construit sur la perception du caractère et sur les propositions concrètes. Une campagne de cette nature pousse tout le monde au bout de sa logique. Hollande y viendra comme les autres. C’est affaire de délais. Sitôt que Hollande a fait des moulinets contre « la finance », il a lui-même organisé le terrain de la comparaison entre les programmes de lutte contre elle. Le reste est à l’avenant.

La laïcité par exemple ! Les grandes envolées ont déjà produit une demande telle qu’il a dû aussitôt rabattre. Ce n’est pas l’article II de la loi de 1905 qui sera introduit dans la Constitution. Donc pas celui qui constitutionnaliserait vraiment l’idée que contient cet article, la République « ne reconnaît ni ne finance aucun culte ». Au contraire. Il s’agit de l’article I qui ne dit rien de plus que ce que dit déjà la Constitution. Mais on y ajouterait la reconnaissance du régime d’exception qu’est le concordat d’Alsace-Moselle ! Voter Hollande c’est voter pour le concordat. Il fallait l’imaginer ! Cela va se savoir bientôt. Notamment parce que je viens de le dire ici sur ce blog. En agissant comme il l’a fait, Hollande crée un problème comparable à ce que produirait pour un croyant 12la décision de mettre dans le Constitution la formule « Dieu n’existe pas ». Il ne peut pas ne pas le savoir, si faible que soit sa culture laïque. C’est donc volontairement qu’il nous met au pied du mur : non seulement nous devons voter pour lui sans discussion du programme mais de plus nous devons nous renier. 

Cet exemple n’est pas isolé du tout. La musique du Bourget est un leurre. Elle ne pouvait nous inquiéter. Le fond est obligé de remonter à la surface. Comme nous, nous savons ce qu’il en est quant à ce fond, la suite nous était connue. Dès le jeudi, à son émission sur France 2, il en a rabattu sur tous les plans. Cette marche arrière aurait pu faire un coup de douche froide qui abassourdisse toute la gauche et nous ramène dans les miasmes de la reculade et du vote utile. Grâce soit rendue à Alain Juppé, mauvais comme un cochon. En le pliant en quatre, Hollande a pu masquer tout le côté désespérant de ce qu’il disait par ailleurs. Résumé : nous progressons quand la gauche progresse dans son ensemble. La question du leadership ne peut venir que si, pendant que nous avançons, Hollande ne recule pas au point de nous voir resservir le mortifère vote utile. Patience donc, et travail de terrain pour gagner de l’influence et faire reculer celle du meilleur carburant du vote utile : la dame Le Pen !

La gauche officielle est trop souvent intimidée quand Mme Le Pen aboie. Elle craint d’indisposer. Car si depuis peu, plusieurs journalistes en vue comme Lapix ou Cohen ne se laissent pas promener et interrogent clairement et nettement sur les contenus, ils sont encore hélas l’exception de la résistance intellectuelle raisonnée.  La bonne presse m’a déjà demandé si je ne « regrettais pas » d’avoir traité madame Le Pen de semi-démente. Ces gens raisonnables qui lui tendent les micros et lui accordent des « unes » à répétition voudrait bien me 11voir m’excuser auprès de l’extrême-droite. Cela les amuserait tant pour dégoiser dans leurs dîners en ville. Comme d’habitude l’exercice est programmé. Plutôt que de retranscrire mon argumentaire contre Le Pen présenté pendant vingt minutes de meeting, les très intelligents ont juste relevé un mot repris en boucle ensuite par tous les moutons du troupeau médiatique.  La deuxième couche de perversité vient ensuite. Ils regrettent que j’en « reste aux insultes » et prennent des poses intelligentes pour le dénoncer. En fait ils agissent en flancs-gardes de Le Pen. D’après moi, ce comportement s’explique bien sûr d’abord par la paresse et le goût des petites phrases qui évitent d’avoir à travailler. Mais il est impossible de ne pas se demander si ceux qui font cela n’ont pas une accointance avec la Le Pen. Laquelle ? Evidemment la volonté de la complaisance pour ses discours contre les arabes. Ainsi dans le portrait de madame Le Pen présenté dans « Télérama », sous la plume quasi amoureuse de madame Angot, on peut lire qu’on la croyait antisémite et on lui fait répondre qu’elle est seulement « anti-arabe ». Rien de grave donc ? Les parfumés n’ont aucune conscience. Ce sont les muscadins et les merveilleuses de notre temps. Les sociaux-démocrates ne valent pas mieux. Ils n'osent plus parler d'immigration. Il est  vrai que toute la bien-pensance aime mieux regarder ailleurs quand il en est question. Surtout depuis que des gens dorment dehors en bas de chez Marie Jacinthe et Jean Patou : ça fait mauvais genre à la revente ! Mais est-ce que ça ne prouve pas qu’on n’est plus « en état d’accueillir toute la misère du monde ».

Pour ma part j’assume publiquement et très tranquillement mon dégoût de principe contre la xénophobie. J’assume la dénonciation de l’absurdité du discours de haine contre l’immigration. Et même mieux : je voudrais bien « faire France de tout bois » comme je l’ai déjà proclamé à plusieurs reprises. C’est-à-dire que je suis un ardent partisan de la naturalisation 15des étrangers qui vivent en France et surtout de leurs enfants nés et éduqués sur notre sol. Je m’oppose donc frontalement à l’idée que l’immigration soit un problème en France. Je le fais avec des arguments rationnels. Et j’affirme que Madame Le Pen raconte n'importe quoi sur ce sujet. Je vous propose quelques arguments. Faisons le point.

Madame Le Pen parle d'« immigration massive et incontrôlée » qui « déstabilise massivement notre système de protection sociale ». Elle ment : l'immigration c'est 5 % de la population en France. Elle dit que les immigrés coûtent 70 milliards par an à la France. Elle ment. Les chiffres sont clairs : les immigrés reçoivent chaque année pour 48 milliards de prestations mais ils reversent pour 60 milliards de cotisations et impôts. Ils donnent donc 12 milliards de plus par an qu’ils ne reçoivent ! Si l'on régularisait les sans-papiers, le déficit de la Sécu reculerait. 100 000 travailleurs sans-papiers régularisés, c'est 280 millions d'euros de cotisations pour la Sécurité sociale !

La candidate de l’extrême-droite demande « l'expulsion immédiate » de ceux qu'elle appelle "les clandestins". Elle en compte 400 000. Sans dire d’où elle sort ce chiffre à propos d’une population par définition inconnue. Quoiqu’il en soit, elle ment. Pour expulser 400 000 personnes, il faudrait d’abord un délai d’exécution qui rend impossible sa commande d’expulser « tous les clandestins tout de suite ». Il faudrait 15 ans si l’on en reste au niveau actuel d’expulsions de 25 000 expulsions déjà réalisées par une méthode spécialement violente et inquisitoriale. Pour l’humour noir, notons que cela revient à remplir 3 000 Airbus A320. Ils n’existent pas. Il faudra donc faire des navettes. Et supposer que tous ces gens iraient bien tous au même endroit. Le coût aussi représente une somme extravagante. Aujourd’hui il en coûte 25 000 euros par personne expulsée pour surveiller,13 traquer, arrêter, retenir et expulser. Donc « l’expulsion immédiate de tous les clandestins » coûterait 10 milliards d'euros de dépenses. C’est aujourd’hui le montant total du budget annuel de la police nationale ! Un projet semi-dément ou totalement dingue ?

Un mot de plus sur notre meeting de Besançon. Je ne le fais qu’en écho à la colère de mes amis sur place. Mes amis sont un peu des sortes de naïfs. Ils croient aux sornettes sur la  presse « libre et éthique ». Donc, ils sont écœurés. Pourquoi ? Voyez. Nous étions 4500 rassemblés dans la salle du Palais des Sports. Le nombre des présents n’est pas sujet à discussion car la salle était absolument pleine et le nombre des sièges et espaces est connu. Nos acceptons sans problème d’être ramenés partout à « plus de quatre mille », et non « près de cinq mille ». C’est déjà trop beau qu’on ne nous ait pas enlevé la moitié de l’effectif comme ce fut le cas tant de fois. Et nous savons que le Front de Gauche n’est pas le PS qui lui, est capable de rassembler 25 000 personnes dans une salle incapable d’en contenir plus de dix mille. Mais à Besançon le record de négationnisme médiatique a été battu. Pas une ligne ni une photo dans le journal local « l’Est Républicain ». Et « France 3 » ? Une équipe s’était déplacée, les images étaient tournées. Le soir même : rien. Le lendemain soir : rien non plus. L’effacement d’un tel événement serait un fait sans précédent. C’est ce qu’ont 14d’abord cru mes camarades. Renseignement pris, c’est le lendemain midi qu’on pouvait voir les images. Mes amis ne les avaient pas vues. Ils ne regardent que le soir. Comme la plupart des gens. Pour eux c’est une mauvaise manière qui leur est faite.

Moins mauvaise cependant que celle du journal régional. Son comportement c’est tout simplement une manifestation du sectarisme ordinaire de la plupart des grands quotidiens régionaux en situation de monopole. Jugez plutôt. Je suis allé trois fois en Bretagne depuis le début de campagne. Je vous ai déjà raconté les exploits du premier quotidien de France « Ouest-France ». Pas une interview ! Je suis allé à Metz et à Besançon? « L’Est Républicain » regarde ailleurs, les « DNA », prétendues « dernières nouvelles d’Alsace », en font de même. Il est alors bien compréhensible que ces deux journaux, devenus propriété de la banque « Crédit Mutuel »,  soient en ce moment en proie à une énorme vague de départs de leur personnel sous le bénéfice de la « clause de conscience ». Mes amis à Besançon ont fait une manifestation d’indignation devant le siège de « l’Est-répugnant » comme on le surnommait dans les années soixante-dix. Pour ma part je suis très satisfait de tout cela.

Car, de cette façon 4500 personnes de plus dans le département savent que ce que l’on voit à la télé, ne se voit pas, ne se lit pas dans la presse locale : tout est bidon puisque tout est fabriqué politiquement. Donc tout est mensonger. C’est un excellent moment d’éducation populaire. Cette ambiance rend nos amis enragés comme nous l’étions tous en 2005 quand les médiacrâtes nous niaient ou nous couvraient d’insultes. Cela fortifie la conscience politique de notre base et la consolide. Le moment venu la révolution citoyenne dans les médias17 sera mieux acceptée et plus amplement portée. Dans l’immédiat l’inconvénient est faible. Puisque je continue à avoir accès aux grands médias nationaux, ce scandaleux passage à la trappe n’en est que plus violemment ressenti sur place. En effet, ces méthodes d’effacement ne peuvent parvenir à nier l’existence de quelqu’un que les gens connaissent. Et elles ne parviennent pas à nier une présence annoncée par un nombre considérable d’affiches et de tracts. Et enfin le choc sur l’opinion est d’autant plus vif que ce meeting est le plus important rassemblement dans cette salle depuis plus de vingt-cinq ans. Vous avez bien lu. Le plus important meeting politique depuis une génération a été purement et simplement effacé de la réalité médiatique locale. Tel est l’usage que font de la « liberté de la presse » ceux qui sont censés la faire vivre !  


777 commentaires à “Ça va saigner !”

Pages : « 14 5 6 7 8 [9] 10 11 12 13 1416 »

  1. 401
    j-jour dit:

    @JM77, 405,

    Le programme c'est bien l'humain d'abord, pas le surhumain, n'est-ce pas?
    Il est tout à fait compréhensible que Jean-Luc Mélenchon soit un jour ou l'autre, et plus qu'un jour, même, un peu moins fraîchement disposé à supporter le harcèlement journalistique (je ne sais pas vous mais la c'était les tirs en rafales sans jeu de mots sur LCP)après s'être tant donné ces derniers jours, quand on voit tous les fronts qu'il a si bien occupés.

  2. 402
    keunia dit:

    Je tiens à vous féliciter pour votre éloquence sur "question d'infos" à la LCP aujourd'hui. Petit point de détail toutefois: vous sembliez à court d'arguments à la fin quand la journaliste vous a demandé votre avis sur le recours contre la loi pénalisant la négation du génocide arménien.

    Ce n'est pas au parlement d'écrire l'histoire et le Conseil constitutionnel a déjà censuré plusieurs de ce qu'on appelle des"lois mémorielles".
    D'autant que la négation de tout génocide est déjà une infraction prévue dans le Code Pénal. Vous vouliez abolir toutes les"lois sécuritaires" de l'ère UMP qui n'ont rien apporté sur le plan du Droit, sinon embrouillé les juridictions en incriminant (souvent très mal) sous plusieurs qualifications des faits exactement semblables, à visée électorale (une loi ne coûte pas de budget, c'est pratique au 20 heures).
    Appliquez le même raisonnement concernant cette loi sur le génocide arménien: plutôt que de chercher à sur punir en créant de nouvelle lois spécialisées, mieux vaut faire appliquer celles qui existent déjà!

  3. 403
    Citoyen93 dit:

    @Sonia Bastille

    j'ai l'impression que vous n'avez rien compris ni à l'intervention de Jean-Luc Mélenchon sur Inter, ni à sa note.

    non la satisfaction qu'on pourrait avoir à produire et à vendre des avions n'a rien à voir avec de la "fierté nationale" svp. il s'agit objectivement d'une façon, bien minime mais c'est toujours ça, de pouvoir affirmer notre indépendance militaire vis-à-vis d'un pays qui sature la planète entière de sa domination. Jean-Luc Mélenchon n'a jamais dit qu'il faudrait rester "vigilant sur nos secrets industriels", ce qui n'a rien à voir avec notre capacité à produire ou non les appareils dont nous avons besoin. Tout au contraire, écoutez-bien, il dit que les évolutions technologiques ont intérêt à être partagées.

    La Syrie : Jean-Luc Mélenchon n'a jamais critiqué la Chine ou la Russie, comme il est si souvent bon ton de le faire quand il s'agit de prendre pour argent comptant tout ce que nous prescrivent les USA. L'ONU délibère souverainement. Si Jean-Luc Mélenchon a condamné la répression violente menée par Assad, il a également mis en cause les velléités du Qatar et des tenanciers de la Ligue Arabe, et l'indifférence crasse observée sur la répression de la révolte du Bahrein avec l'appui de cette même Ligue. Je reprends ce propos à mon compte en ajoutant la répression des révoltes au Koweit, Oman et l'Arabie Saoudite elle-même. Voilà la raison des "inacceptables blocages" de la Russie et de la Chine. Ecoutez-bien l'émission, il l'explique.

    Dans un monde multipolaire, il n'y a pas que les USA pour décréter quel pays devrait être puni ou non. Cette vision du rôle de la France a d'ailleurs quelque chose à voir avec le fait qu'il ne doit pas y avoir qu'un seul pays capable d'armer les autres.

    Quant aux contrats entre employeurs et salariés, ils existent depuis...

  4. 404
    Ydaho dit:

    Qui a dit que les industries de l'armement ne pouvaient pas servir a autre chose ? c'est la technologie qui est importantes, a une époque, si Giscard n'avait pas cédé a Allemagne nous pouvions avec l'industrie de l'armement être "les maitres" de la machine outil en Europe ! Et si cela avait été, nous n'en serions pas a parler de ré - industrialisation...

  5. 405
    gerald rossell dit:

    Ai vu l'émission sur LCP, ça c'est du beau travail sur le contenu, sur la forme, sur les niveaux de réponse.
    On dirait de l'éducation populaire.
    L'intelligence des choses et tout le désir d'agir que ça enclenche.

  6. 406
    lilou 45 dit:

    Marcel Bloch devenu Marcel Dassault en 1946 a construit des avions depuis 1928. Il a construit des avions militaires mais aussi de très bons avions civils. Pour les anciens certains ont dû voler avec Air Inter sur des "Mercure" dans les années 70-80.Actuellement la gamme des "Falcon" est un succès international.
    Il faut dire que Marcel Dassault était ingénieur aéronautique, son fils Serge qui a fait Polytechnique et Supaéro n'a pas le génie de son père.
    Cette entreprise, dont la division militaire est tenue à bout de bras par l'état, possède un savoir faire et des technologies de pointes qui intéresseront surement le nouvel état de la VI eme République.
    Le Rafale, avion militaire donc détestable, n'en est pas moins le meilleur avion de combat jamais construit par la France. Il est même supérieur aux avions de combat des Etats Unis. Dommage qu'il serve à semer la mort.

  7. 407
    Jean Jolly dit:

    @ Sonia Bastille.
    Je vais très certainement te paraître présomptueux en t'incitant à prouver ce que tu dis pour faire éclater la vérité... Tant pis, tu m'invites à le faire en connaissances de causes.

  8. 408
    Pilvia dit:

    Bonsoir,
    Des amis tentant régulièrement de m'enrôler dans votre mouvement m'ont proposer votre programme. Je l'ai pris et rapidement feuilleté et j'aurais une question / remarque à ce sujet. Celle ci concerne aussi cet article.
    Pourriez-vous indiquer la provenance des chiffres présent dans votre article, notamment sur l'immigration ?
    Il ne s'agit pas là de chipotage, d'accusations de mensonges, simplement une habitude que l'on nous donne en cours, un habitus étudiant que je trouve utile intellectuellement. Je pourrais ainsi clouer le bec de bon nombre de membre de ma famille.
    Amicalement,
    Jordan G

  9. 409
    jprissoan (69) dit:

    Je viens de visionner l'émission sur LCP, je suis très mal à l'aise.
    Cette émission a été difficile pour Jean-Luc Mélenchon, cet Haziza est un mal élevé qui interrompt sans cesse son interlocuteur, qui balance une provoc avec un sourire en coin vers ses trois perruches qui n'en pensent pas moins. Jean-Luc Mélenchon l'a bien ressenti, cela l'a énervé. Bref, la tension est perceptible tout le long de l'émission.
    Mais on avait là de beaux spécimens de chiens de garde.
    Un regret : concernant le "pb" Chevènement, pourquoi Jean-Luc Mélenchon n'a-t-il pas dit qu'il y a déjà des chevènementistes au FdG ?

  10. 410
    jm77 dit:

    @larepubliquedescatacombes
    Je ne me base sur aucun sondage, c'est notre candidat qui je ne m'explique pas pourquoi les à évoqués qui plus est à 8% ! Relisez moi afin d'éviter de plaindre qui que ce soit.

    @aux autres
    Pas de soucis, notre candidat est le plus souvent plus que brillant. Aujourd hui, pour une fois, ce matin comme ce soir, je l'ai trouvé moins efficace et convaincant: personne n'est surhumain. Mais il nous à malgré lui habitué à l'excellence et au combat permanent!

  11. 411
    tagespuma dit:

    Petite alerte ! Et rebond éventuel par rapport aux commentaires sur l'est républicain.
    L'intervention de Jean-Luc n'est à ce jour (01/02) toujours pas diffusée sur le site de FNE, tandis que 5 autres candidats y sont ! Coincidence ? A surveiller.

  12. 412
    Truhania dit:

    Personnellement la réaction de notre candidat sur les avions rafales ne me fait ni chaud ni froid. Je l'ai déjà dit il faut évaluer le programme que nous proposons dans son ensemble. On ne sera jamais satisfait à 100% des propositions, des réponses etc...

    Nous avons tous nos sensibilités. Je pense que Jean Luc a d'abord pensé aux travailleurs de cette industrie de pointe qui peut aussi servir à autre choses qu'à provoquer la mort. Ensuite, jusqu'à preuve du contraire je n'ai pas l'impression que la république Indienne ait quelques vues militaires sur quoi que ce soit. Que cela plaise ou non, les pays ont toujours besoin d'équiper leurs armées même s'ils ne font pas la guerre. De mémoire le Brézil aussi cherchait à acheter des avions pour son armée et je n'ai pas l'impression qu'il souhaite envahir ses voisins.

    D'ailleurs personne ne parle de cette industrie mortifère qu'est l'industrie du tabac, pourtant elle fait au moins autant de mort que les guerres sinon plus... Alors on peut avoir une position idéaliste bouh la guerre bouh les armes etc... mais c'est parce que la France avait sous investi et mal investi dans son armée qu'elle s'est faite balayer par l'Allemagne nazie. C'est pour les mêmes raisons que les franquistes ont prix le pouvoir en Espagne. L'idéal est une belle chose mais le monde n'est jamais blanc ou noir, il y a une multitude de gris. Aussi je dis vendre éventuellement des rafales à la République Indienne ce n'est pas la même chose que de les vendre à la dictature syrienne ou au régime de Khadaffi comme l'espérait notre inconscient de président.

  13. 413
    j-jour dit:

    @jprisoan (69)
    "(...)un regret : concernant le "pb" Chevènement, pourquoi Jean-Luc Mélenchon n'a-t-il pas dit qu'il y a déjà des chevènementistes au FdG ?"
    Là se voit toute l'énorme différence qu'il peut y avoir avec la superficialité d'un Montebourg qui a sauté sur l'info pour "rendre hommage à Chevènement" et qui s'accapare quasiment d'office les voix des Chevènementistes (je ne me rappelle plus la formule mais elle a fait l'objet d'un bandeau de sous-titrage sur BFMTV.)
    Y pas, moins com, je préfère le sérieux de Jean-Luc Mélenchon qui ne s'auto-désigne pas à priori comme le propriétaire de leurs voix.

  14. 414
    jprissoan (69) dit:

    à j-jour
    Il y a bel et bien une organisation, j'ai oublié son nom, qui est issue de l'organisation de JP Chevènement et qui est partie intégrante du front de gauche, déjà, avant l'émission et alors que Chevènement était encore candidat.
    C'est dommage de ne pas avoir cité son nom. D'ailleurs ces camarades ne doivent pas être contents.

  15. 415
    sergio13410 dit:

    bernard hugo dit: voir 405

    Tout comme vous, je m'exprime, ce que je fais rarement sur ce blog. Je tente à ma façon de ne pas monter en épingle une prise de position, non pas de Jean-Luc mais du Front de Gauche. J'ai répondu à ma façon une fois de plus, d'autres plus avisés, le feraient surement mieux que moi. 380 et 400.

  16. 416
    l'insurgé dit:

    a sergio13410
    les ouvriers de dassault, les cadres fort bien payés dont tu parle sont capable de fabriquer autre chose que des engins de destruction pour le profit de leur ignoble patron. ton discours sergio me rappelle celui d'un stalinien de la vieille école du vieux monde qui n'est plus..non la corée du nord n'est pas notre modele.les ouvriers dont tu parle en sont convaincus.l'echo de la voix de la france dans le monde ce n'est pas sa machine de guerre (un confetti au regard des super puissances) mais sa force de conviction, ses idées et ses réalisations sociales, seules réellement profitables au peuple.L'instabilité mondiale dont tu parle est causée,, tu le sait, par le grand capital qui tente de s'accaparer des ressourses naturelles car elles sont gratuites, presentes dans les sols et les océans,et les idéologies fabriquées en réaction(intégrisme religieux, fascisme).Combattons le capital et la réaction avec nos armes:nos idées et nos réalisations

  17. 417
    rom dit:

    @Mr Mélenchon
    A propos de son passage sur LCP.
    Je ne sais pas si vous vous en rendez compte, mais toute l'énergie que vous passez dans ce genre d’émission nous est directement transmise. C'est un pur moment de réconfort. Bravo et merci on est nombreux je pense à en avoir besoin. A la fin je suis persuadé qu'ils ont coupé au montage quand le présentateur a du commencer à tartiner sa cravate de mayonnaise avant de la manger. Je n'avais jamais vu de politique avant je crois. vous m'avez marqué a vie.
    une grande leçon.

  18. 418
    Poncet dit:

    GL (401) : "Les économistes font semblant d'être capables de faire des prévisions de ce typemais c'est complètement bidon (...) comme preuves les prévisions gouvernementales constament révisées à la baisse sur le PIB 2012 (donc elles étaient fausses !).
    Non, ce n'est pas une preuve. Ces prévisions étaient fausses parce que délibérément mensongères (dans le but dérisoire de créer de la confiance et d'être ainsi auto-réalisatrices. Raté.)
    Il y a des prévisions économiques possibles à moyen terme. Par exemple, le prix du pétrole, dont la tendance à long terme est très prévisible, de même que les principaux cycles spéculatifs. Et ce prix du petrole va limiter la croissance tant que l'économie ne sera pas radicalement réorientée vers l'après-pétrole, parce que presque toute l'activité humaine aujourd'hui est tributaire du pétrole, et très peu des autres sources d'énergie.
    Il y a des choses moins prévisibles, par exemple le prix de l'immobilier, parce qu'il est beaucoup plus lié à des décisions politiques. On sait toutefois que la majorité actuelle prendra toutes les mesures qu'il faut pour que les prix restent élevés, voire continuent de croître. Ce qui retardera l'effondrement des prix, inévitable mais dans un délai imprévisible.

  19. 419
    cultive ton jardin dit:

    Ceux qui défendent le fait de se réjouir de ventes de rafales à l'Inde mélangent (volontairement?) deux choses: le fait d'avoir de quoi assurer sa propre défense, et le fait de vendre des armes, aggravé ici par le fait qu'elles sont vendues à un pays dont tout nous indique qu'il pourrait d'en servir contre sa propre population si elle venait à se révolter.
    Quoique pacifiste, profondément, je ne suis pas naïve au point de penser que nous devrions nous désarmer totalement face à un monde surarmé. Par contre la seule justification de vendre des armes, c'est le fric, et le mépris pour ceux qui les fabriquent: peut-on imaginer que face à une politique de reconversion sérieuse prônée par des politiques honnêtes, une part non négligeable des ouvriers, techniciens et ingénieurs dont c'est le boulot et qui en ont besoin pour vivre ne préféreraient pas fabriquer de la vie plutôt que de la mort?

  20. 420
    jprissoan (69) dit:

    cultive ton jardin.
    Bien sûr, comme d'autres amis l'ont dit, on peut rêver d'un monde totalement désarmé. Ce n'est pas le cas. fabriquer des armes pour la France seule, est-ce possible économiquement ? En termes strictement économiques, l'exportation permet des économies d'échelle. Par ailleurs, comme pour l'export des céréales, faut-il laisser les pays demandeurs sous la coupe des seuls USA ? En achetant du blé français, ces pays échappent à la domination hégémonique des Américains. Il en va de même pour l'armement.

  21. 421
    lepierrot dit:

    Ce soir sur LCP, c'est carrément un chenil de chiens de garde qui a été lâché sur notre candidat, mais en définitive encore une fois Jean-Luc Mélenchon a été magistral et a su leur répondre comme il fallait. Bravo ! c'était pas facile.

  22. 422
    patrice31.19 dit:

    Bonsoir à tous,
    Petite idée pour ceux qui pensent faire un vote utile, de peur d'un nouveau 2002. Le jour du premier tour, vous pouvez attendre la fin de journée pour aller voter, et ainsi profiter des toutes premières estimations. Peut-être qu'en fonction de celles-ci, vous déciderez de ne pas abandonner vos convictions a l'entrée de l’isoloir et que votre choix enverra le FdG au deuxième tour. Je veux juste dire qu'il ne faut pas vous précipiter, et bien analyser le poids que portera votre décision. Rappelez-vous les primaires du PS où plusieurs personnes avaient regretté leurs choix en voyant le résultat d'Arnaud Montebourg. Ceci est juste une idée pour ceux qui hésitent. Les autres, vous pouvez foncer.

  23. 423
    Pierre dit:

    Excellente prestation sur LCP je suis même pas persuadé que ça le choque Haziza ni les journaliste present de se faire chahuter par notre candidat pour de l'eau tiède il invite Bayrou ou Hollande, ça fait l affaire. Il faut tenir la ligne c'est un combat et notre candidat et vaillant j'espère qu'il aura la santé pour les 90 jours qui viennent. J'ai pas l'impression d'être une groupie mais franchement je reste admiratif devant tant de volonté de convaincre d'expliquer. Faut rien lâcher et il lâche rien c'est motivant pour nous tous. Au boulot.

  24. 424
    cultive ton jardin dit:

    @jprissoan:
    Je vais mettre sur le compte de votre passion militante le fait que vous défendiez la vente d'arme en la comparant à la vente de blé. Ma foi, si l'Inde avait acheté du blé à la France, je ne serais certes pas en train de m'acharner à faire entendre mon indignation. Le blé, c'est la vie, les armes c'est la mort. Je ne sortirai pas de là, je pense. On peut certes faire beaucoup de concessions au réalisme et à l'unité et je suis prête à l'entendre et à l'accepter.
    Sauf qu'il y a bien quelque part une limite, et pour moi la vente d'armes est hors limites.

  25. 425
    rom dit:

    vente de rafales:
    je trouve que le candidat du FdG est tout à fait en accord avec les idées du FdG sur comment changer la France puis l'europe et ensuite donner modèle a redresser le monde (présomptueux ? peut être... un pays le fera bien un jour si nous avons cette chance et donc j'encourage tous les pays a essayer)
    je vous renvoie a "nous on peut" de Jacques généreux. 3 visions globales mondiales actuellement de l'économie. la première la vision du capitalisme financier.. vous connaissez, la seconde celle d'une grande partie des altermondialistes avec un gouvernement mondial, je vous renvoie au livre qui explique pourquoi celle ci est considérée comme utopique à mettre en place maintenant. la troisième, celle du FdG: pourquoi un pays décide encore et toujours face à la finance.
    ce qui s'applique à l'économie s'applique forcement à l'armement (hélas). première vision néo libérales, des armes pour faire la guerre et faire du fric avec (relancer les économies, s'approprier des matières premières, vous connaissez aussi). la seconde, "altermondialiste'(désolé pour le petit raccourci peu flatteur) un désarmement total de la planète (qui parmi les gens "sages" ne le veut pas? comme un gouvernement pour l humanité ? pour avoir les mêmes droit pour tous et une république (?) mondiale ?)... hélas utopique aussi. reste la troisième voie : celle de la puissance pacifique. si la France se désarmait unilatéralement et que demain le FdG passe, les USA viendraient nous "sauver" du communisme.. à la demande de notre oligarchie. aujourd'hui nous permettre de garder une armée forte passe par la vente d'armes et il est impossible de désarmer les USA tant qu'ils seront en situation de monopôle écrasant...

  26. 426
    Clémentine tezzon dit:

    Chacune de vos interventions sont plus que réussies M.Melenchon ! A nous de poursuivre au jour le jour et de rapporter aux autres vos mots. Je me nourris de vos impulsions pour le faire et franchement c'est du bon carburant! Pas de culte de votre personne attention ! C'est important et pas si évident.
    Cordialement clémentine Tezzon

  27. 427
    ab dit:

    Vendre des armes et faire la guerre, c'est l'apanage des esprits paresseux et inimaginatifs, c'est la solution de facilité, c'est un signe de faiblesse et non de force, un signe de petitesse... Faire la paix en soi, autour de soi, et dans le monde, cela est beaucoup plus difficile, nécessite beaucoup plus d'attention, de calme, d'intelligence et de modestie, qualités qui manquent cruellement aux politiciens imbus d'eux-mêmes et de pouvoir.

  28. 428
    briannie dit:

    Encore une fois Jean Luc - j"étais au meeting de Nantes et j'ai visionné toutes les autres vidéos depuis - tu leur as fait la n..... à tout ce ramassis de chiens de garde plus prompts à poser les questions qui fâchent qu'à écouter les réponses qui ravissent. Un seul bémol cependant, ménage toi, Jean Luc ! Ton agenda est un bulldozer qui ne doit pas t'écraser. Tu sais bien qu'ils attendent tous le moindre signe de faiblesse pour t'enfoncer. Alors, prends le temps de dormir pour pouvoir continuer à manier le sabre de ton verbe percutant et incisif !
    On te suit à donf parce qu'à la fin, c'est nous qu'on va gagner...

  29. 429
    Humaniste dit:

    Je suis les émissions de Jean-Luc Mélenchon d'après l'agenda en ligne sur ce site, hors aucune info n'a été précisée pour nous informer de l'émission "On n’est pas couché de Ruquier, je vois aussi ci-dessus des commentaires d'un passage de Jean-Luc Mélenchon sur LCP !
    Merci de préciser sur l'agenda en ligne les émissions pour que nous puissions les diffuser à nos adresses mails.
    Comme l'ont suggéré les intervenants d'hier soir au meeting du FdG à Toulouse ; Internet serait un support assez important de la campagne du FdG ; donnez nous les moyens de l'assumer par des infos en temps utile.

  30. 430
    Gerard Blanchet dit:

    @JM77 @gabriela et ceux qui leur ont répondu.
    Au point où nous en sommes ces jours-ci je pense qu'effectivement ce sera Hollande qui sera en-tête mais le type de voix va changer, passant des voix vote utile de gauche à des voix vote utile de droite au fur et à mesure qu'elles vont abandonner Sarkozy et Bayrou. Les voix de gauche vote utile vont revenir vers Jean-Luc Mélenchon : "si vous abandonnez vos convictions à l'entrée du bureau de vote il ne faut pas vous étonner de ne pas les retrouver à la sortie".
    Parallèlement notre travail de conviction en direction de la classe ouvrière qui s'abstient -notamment avec le succès des meetings et notre travail de fourmis sur le terrain- va faire monter le score de Jean-Luc Mélenchon et faire baisser tous les autres. Le retrait de Chèvenement même s'il appelle personnellement pour avoir un poste de ministre à voter Hollande, peut nous amener un petit 1%. Eva Joly ne peut jeter l'éponge mais ses électeurs (au moins ceux du NON de 2005) peuvent aussi voter utile non vers le PS mais vers nous.
    Notre travail front contre front contre le FN va faire baisser MLP, ça commence à se voir. On va commencer à dépasser Bayrou qui n'est plus qu'à 12%. Petit à petit et les derniers jours seront déterminants on peut arriver à être proche, voir d'être à la deuxième place.

  31. 431
    Jean Louis CHARPAL dit:

    J'ai lu tous les messages concernant la problèmatique de la paix, de la guerre et des armes. Il y a des vérités dans chaque point de vue, mais le problème est considéré sous des angles tellement différents qu'on en arrive à des divergences inévitables et parfois radicales. Et puis, il y a le point de vue du FdG exprimé par son porte parole. A ce sujet, je voudrais dire qu'il est imposible d'être d'accord sur tout, à 100%, avec un programme politique et avec un candidat à l'élection présidentielle. J'ai choisi en toute liberté le FdG parce que je suis d'accord sur
    l'essentiel de ses orientations et de ses propositions, mais je n'ai pas envie, sans tomber dans un suivisme niais, alors que la bagarre médiatique fait rage, de mettre en valeur les doutes et les interrogations qui me sont propres, car je considère que le programme du FdG est de loin le meilleur et le seul capable de trouver une isue vers le haut à la situation catastrophique, qui va sans cesse s'aggraver, dans laquelle les ultra libéraux ont mis le pays et le peuple.Pour revenir à la question, je dirai qu'il y a un temps pour tout. Un temps pour le rêve et un temps pour la réalité. Je rêve d'un monde sans guerre, où n'existeraient que des démocraties vraies et pacifiques, avec un Echelon Universel de Gouvernement au service de l'Humanité beaucoup plus éfficace que l'ONU. Mais la réalité est là, avec des hommes qui ne naissent ni bons ni méchants, mais qui sont capables du meilleur comme du pire. Dans ce monde là, ce serait une folie qu'un pays ne puisse se défendre. La Suisse qui ne fait jamais la guerre a armé ses citoyens. Puisqu'il faut encore des armes, autant les fabriquer.Quant à les vendre, il faut être très prudent !

  32. 432
    j-jour dit:

    Je voudrais retrouver la formulation exacte de Jean-Luc Mélenchon qui a dit (je ne sais plus dans quelle vidéo) que si les 70% d'ouvriers et d'employés qui s'abstiennent lors des élections se mettaient à voter, ce sont eux qui feraient l'élection. J'ai trésailli en entendant ça et je me suis dit que ça gagnerait à être répété.

  33. 433
    Malène Dusseaux dit:

    Bonsoir, pour la première fois je suis en réel désaccord avec toi, par rapport à ta réaction ce matin sur France Inter à propos des ventes (présumées) du Rafale à l'Inde. On ne peut se réjouir de la vente d'engins de mort à un pays, quel qu'il soit, capable demain matin de s'en servir contre un voisin. Ça, éthiquement, c'est insupportable, quelques soient les emplois en jeu.
    À part ça, je continue à diffuser autant que faire ce peut le programme du FdG.
    Bien à toi, et prends soin de toi !

    PS : c'est peut être pas là que ce commentaire devrait être, mais j'ai pas su où le caler...

  34. 434
    ksarlett dit:

    Merci au FdG pour ce combat, merci à Jean-Luc pour sa pugnacité, son intelligence, sa sincérité... que le combat est âpre, long et éreintant ! Merci de tenir le cap et de poser les balises, mais ménagez-vous, du moins essayez !
    Mélenchon présidons !
    (PS: je ne sais pas comme vous faîtes pour supporter l'analphabétisme politique des journalistes ! J'en suffoque à chaque fois)

  35. 435
    sovar dit:

    On a bien compris que vous voulez éliminer Hollande au premier tour, mais si par hasard vous vous retrouvez au second tour, pensez vous pouvoir battre Sarkozy ? Je demande ca parce que ce serait un comble de voter Front de gauche pour avoir Sarkozy.

  36. 436
    Jean Jolly dit:

    @ Jean Louis CHARPAL.

    Merci Jean Louis, tu m'as fait revivre ce sentiment de solidarité où chaque famille aidait une autre, tout simplement parce que la famille avait un sens... une "Rolex" ne remplacera jamais une famille !

  37. 437
    naco dit:

    @Jean-Luc Mélenchon
    Ayant visionné votre prouesse, encore une fois sur LCP, je vous félicite, mais je m'inquiète.
    Je n'ai pas la même connaissance des sujets que vous abordez, ni votre élocution, mais je crois que si j'avais ces deux choses, à un moment, soit la boîte à parole se serait vidée, soit mon cœur aurait lâché.
    Leur tenir la tête à ce point, et à une vitesse pareille sans pouvoir se détendre à pouvoir les mordre davantage est un exercice héroïque, presque inhumain. Je me demande d'ailleurs si chacun de vos interlocuteurs n'a pas du poser un congé maladie après un tel effort d'attention. Ceux qui vous attaquaient, je pense, ne se sont jamais permis cela avec d'autres. J'ai consulté le profil de ces vipères, et regardé pour qui ils travaillaient (Frédéric Haziza, Françoise Frezoss, Sylvie Maligorne et Marie-Eve Malouines), et j'ai un peu mieux compris leurs raisons.
    Mais, un candidat, on n'en à qu'un. Et il faut non seulement l'économiser, mais le défendre de l'inutile.
    Je pense, comme beaucoup ici, que vous n'avez plus de dents à faire, ni de choses à prouver dans bien des domaines. Rien que cette séquence sur LCP, prouve que chacun de vos interviewers-contradicteurs connaissaient parfaitement vos propos dans bien des domaines. Tout leur immense travail, dont ils ne vous remercieront jamais, est de dénicher les quelques pièces hasardeuses dans l'immense puzzle de vos propos.
    Je pense qu'il n'est plus intéressant pendant des semaines encore, de vous mettre en première ligne à devoir résister à toutes ces attaques, La guerre de ces gens est aussi une guerre d'usure, il faut les forcer aujourd'hui à vous épargner eux-même. On vous aidera.

  38. 438
    MP37 langeais dit:

    En rafales ; de vrais scuds, les interventions de notre héraut sur les antennes. Pour moi aussi, simple militant, la vente des Rafales à l'Inde me pose problème(s). Pas de quoi crier Cocorico. Pour autant difficile d'imaginer vouloir exiger un désarmement mondial (dans le cadre de l'ONU) quand on est un "petit pays", sans puissance militaire (c'est l'argument développé par JL M). Difficile de laisser faire aux américains, sur-armés, la pluie et le beau temps. Pourquoi serait-il interdit aux Indiens de se doter d'armements sophistiqués ? Idem pour le Brésil, la Chine. Il faut sans doute voir la question dans le cadre d'un (ré)équilibrage mondial avec les pays "émergents". comme il faut aussi remettre en perspective historique (la seconde guerre n'est pas aussi éloignée). Pourquoi ne pas nationaliser Dassault que l'Etat abonde depuis si longtemps...? De fait un (gros) problème analogue au nucléaire d'où on ne pourra sortir que par...Référendum. Ceci pour y réfléchir.

  39. 439
    jacques bounoume dit:

    A tous :
    Je parle autour de moi du programme du FdG, y compris avec (beaucoup) de gens disons gaullistes sincères, avec des électeurs habituels du ps aussi (y en à plus beaucoup dans mon monde) et je m'attaque aussi (c'est un devoir) aux envie FN d'autres...
    Et vous, vous en êtes où?
    J'espère que vous allez aussi au charbon, parce que ça marche ! et bien!

  40. 440
    Spinnaker dit:

    Je crois que le nœud du problème est la fracture OUI-NON, trans-Ps, sur le TCE en 2005 et encore pire sur le traité de Lisbonne. Beaucoup de votants traditionnels de gauche, dont je fais partie, considèrent le vote Oui, à ces deux traités, du PS comme une forfaiture et la crise de la dette, pardon le hold-up des banksters, nous donne raison. Le PS aurait du exploser à ce moment là.
    Les tentatives de synthèse, visant à enterrer leurs contradictions pour continuer à se partager le fromage des postes rétribués de tous les cadres dirigeants, sont un emplâtre sur une jambe de bois! La base ne leur pardonnera jamais.
    L’aile droite du PS de Hollande (voir Papandréou!) est définitivement perçue comme l’alliée objectif des banksters. La défaite de Hollande viendra de cette contradiction. Il m’est impossible de voter au second pour cette droite sous marine (sans jeu de mots!). La seule solution pour battre sarkosy est que la vraie gauche soit au deuxième tour donc que Mélenchon soit au deuxième tour.
    Le combat actuel est donc faire exploser cette ligne de partage dans le PS et de convaincre tous les gens de gauche prêts à voter Hollande qu’ils se trompent, et que les « Hollandais » fondent un parti avec Bayrou !
    Mr Mélenchon est clairement un homme de conviction, de grande culture, un grand tribun, un grand débatteur et entraîne avec lui de plus en plus de sympathisants socialistes. Il doit être au second tour! Je ne risque pas de voter pour Hollande même au 2ième tour!

  41. 441
    Omar dit:

    L'immense majorité des hommes sur cette terre voudraient vivre dans un monde de paix. Pour l'instant (je dis bien pour l'instant) cette situation est absolument utopique compte tenu des divergences d'intérêt et des contradictions géopolitiques existantes qui opposent pays et groupe de pays entre eux. Aussi serait-ce totalement irresponsable de songer à un désarmement unilatéral de la France ou de l'Europe. On peut le déplorer et je le regrette, car je souhaiterais vivement que notre belle humanité vive et s'épanouisse dans un monde débarrassé de la violence et de la terreur. Mais, notre belle humanité est aussi cruelle et sauvage lorsque ses intérêts sont menacés, lorsque son territoire est attaqué et ses proches violentés.
    Aussi je souscris totalement aux déclarations de J L Mélenchon ce matin concernant la vente des Rafales, et je suis d'accord lorsqu'il exprime des craintes quant aux transferts de technologie hasardeux à un pays de grande culture et de grande histoire mais qui est d'abord une puissance militaire importante dans le monde de demain.
    je me permets de rappeler une chose aux idéalistes politiques du Front de Gauche : Si Chirac a pu envoyer chier Bush sur l'Irak avec en prime un discours mémorable de Villepin à l'ONU (avec standing ovation ce qui n'est pas commun en ce lieu) c'est parce que nous sommes une puissance nucléaire importante dans le monde et que nous avons des technologies militaires et une armée relativement puissante et nous n'avons pas besoin des Américains pour protéger notre territoire.
    Vous avez raison de désirer un autre monde et cette quête d'une vie sans guerre et guerriers pour le futur doit nous guider... Mais à l'heure actuelle, c'est un rêve dangereux à réaliser.
    Bien à vous tous.

  42. 442
    jorie dit:

    Dassault/Rafales : Rappelez-vous ce qu'a dit Mélenchon sur un temps long. La France veut faire la paix avec le monde. C'est un objectif, d'où l'ouverture vers la méditerranée, le clin d'oeil pour qu'on "s'aime" et qu'on arrête de se dépouiller. L'esprit est là. Maintenant, comme l'ont dit certains mieux que d'autres, le monde n'est pas pur comme un lys. On se cherche dans les brouillards plutôt gris. En tant qu'homme d'état, il serait absurde que l'on renonce à une telle industrie. C'est aussi notre force qu'on affiche. Lemonde n'est plus bi-polaire, il est multipolaire. L'Inde peut s'armer aux usa, en France ou ailleurs. Ce n'est pas pour ça que l'Inde veut déclarer la guerre. Je trouve infiniment + dangereux de vendre des centrales nucléaires. Je trouve infiniment plus dangereux de nous inféoder aux usa dans l'Otan. Je trouve débile que l'Europe ne soit ni capable de trancher sur des évènements internationaux, ni d'avoir sa défense propre. Dans un tel contexte, la France se doit d'être forte. Sans plus.
    A propos du camarade Mélenchon, il est temps qu'il se repose un peu et qu'il aboie un peu moins fort. Comme ça l'énerve au plus haut point, les leçons de maintien, qu'il calme un peu son impulsivité et son vocabulaire. Son esprit est assez vif pour les clouer au poteau, pas besoin d'accélérer, parce que ça entraîne une dégradation de langage pénible à supporter. On en arrive à confondre clarté et violence, ce qui est dommage. Surtout avec les nunuches de la LCP. Pas besoin d'en rajouter. Je dis ça, parce que l'énorme effort personnel et l'investissement fantastique de Mélenchon dans cette campagne, risque de le faire déraper avant la fin. On sent qu'il est en plein combat. Faut poser les armes dans le couloir et affuter ses mots. Jouer...

  43. 443
    Nafissatou dit:

    @ jpduf
    Jean-Luc Mélenchon s'est expliqué sur sa satisfaction de la vente des Rafales, en réponse à une question d'un auditeur de france inter.
    Par ailleurs, afin de mieux me préparer pour les 3 années à venir, j'aimerais connaitre celles de vos positions que Jean-Luc Mélenchon s'apprête à rejoindre? Pourriez-vous également nous fournir l'argumentaire correspondant?
    Merci, infiniment.

  44. 444
    astroflip dit:

    Mon pauvre J.L,je suis en train de regarder comment ils te traitent sur Itélé, et ils osent se dire journaliste, quelle blague ! Bavard serait tu? On le serait à moins quand on en a si peu d occasions de parler et en plus si on s'en tape de tes réponses. Bref, ils m'ont rendu dingue. Là aux infos de ce midi, t'es pas dans la course, limite. Mais la dingo,si ! Incroyable. On a grave du boulot pour nous faire entendre. Je sais pas comment tu fais pour rester zen, bravo. Bon courage, on va t'aider, on restera pas sans rien faire.

  45. 445
    Hold-up dit:

    453- Omar
    Oui, Omar, c'est hélas la vérité. La paix doit être le moteur mais il ne faut pas la confondre avec la capitulation. Les trois-quarts de la bourgeoisie française en 1940 avait déjà fait le pari de la capitulation. Ne confondons pas la nécessité de la reconversion économique de certains secteurs militaires vers le civil, avec l'abandon de notre souveraineté. Imaginons que la république du Vénézuéla, celle de l'Argentine, de la Bolivie, du Brésil, de l'Equateur, désarment par pur idéalisme... et bien à votre avis, que se passerait-il ? Idéalement, oui, je suis d'accord avec " ab " et il faut toujours garder cette exigence de paix globale en vue, pour ne pas nous déshumaniser, comme les USA, qui eux sont devenus complètement barbares. (Ils exterminent par ordinateurs des innocents à l'autre bout du monde de leur base militaire au Nevada par écran interposé) - C'est une faillite totale les USA maintenant. Ils n'ont plus rien à proposer, sinon une "contre-civilisation". Les USA déclinent parce qu'ils sont de plus en plus basé sur la destruction, la haine, l'économie de guerre. La mort est leur métier. Les gouvernements US n'ont visiblement aucune culpabilité puisqu'ils se prennent pour "dieu" avec l'impunité qui va avec. Alors, oui, raisonnons toujours, réfléchissons à ce que nous pouvons faire et ne plus faire. Pourquoi le Front de Gauche ne permettrait pas d'élargir la démocratie aux soldats ? Pourquoi ceux-ci n'ont-ils jamais le droit à la parole ? Je sais ce que l'on me rétorquera : la discipline ! Mais c'est ce que l'on disait hier pour les gendarmes et maintenant, il y a de plus en plus de "comités de gendarmes" qui osent prendre la parole au risque de se faire saquer par leur hiérarchie. Partout, il faut étendre la parole...

  46. 446
    david25 dit:

    @Wawa
    Au risque d'être réducteur, en lisant wawa j'ai l'impression que tout est dit et, en tant que "adhérent du (seul) parti du non de 2005", je serais curieux de savoir si nous sommes nombreux dans ce cas.
    Fraternellement.

  47. 447
    Presidentielle 2012 dit:

    J'ai le même dégoût que vous pour MLP.
    Si les français sont assez dupes pour aller voter pour elle, c'est qu'ils ne méritent peut-être pas mieux...
    Un peuple qui a mis un super menteur face à un super facho a certainement un problème, mais je ne sais pas lequel...

  48. 448
    zenzab dit:

    @Ceux qui en sont restés à l'Inde des Beatles: Je vous rappelle que ce pays ainsi que son voisin le Pakistan sont deux puissances nucléaires et que ces deux nations rêvent de se foutre sur la gueule depuis plus de 60 ans... Ce qu'elles ont déjà fait, d'ailleurs. Que direz-vous si, un jour, par malheur, un avion français larguant un missile déclenchait le feu nucléaire ?

  49. 449
    Hold-up dit:

    460 -Presidentielle 2012
    " Un peuple qui a mis un super menteur face à un super facho a certainement un problème, mais je ne sais pas lequel..."

    C'est simple. Le peuple est désarmé idéologiquement depuis trente années par la faute du PS qui a renié petit à petit, tout le corpus socialiste. En jetant l'eau sale totalitaire, le PS a aussi jeté le bébé avec. Nous avons vocation à sauver l'enfant et à lui permettre démocratiquement de bien grandir et de se faire plein de nouveaux amis. Plus sérieusement, il y a le bulldozer néolibéral qui a profité de la conjecture historique pour faire passer ses anciennes vessies pour de nouvelles lanternes. L'économie néoclassique dont il se réclame fut morte et enterrée après la seconde guerre mondiale. Même aux USA, on avait largement évolué avec Roosevelt. L'oligarchie financière internationale est allé déterré le cadavre puant de l'économie néoclassique dans les années 70, ce qui fait qu'on entend encore ce soir à la radio les stupidités et autres infamies proférées et assénées sur le ton de la bienséance et de l'évidence par Dominique Reynié sur France Culture. Ces gens-là vous vendront demain un camp de concentration comme n'importe quel camp de vacances. C'est maintenant qu'il faut se relever ! Oui, ce pays est malade parce qu'il a été plongé dans l'ignorance, la confusion et l'inertie. Et surtout la honte de soi. Voyez tous ces déclinistes patentés, ces tireurs dans le dos qui annexent les médias comme leur seconde patrie après Wall Street pour nous dégommer, nous désemparer et nous amoindrir. Ne pensez-vous pas que c'est voulu que de détruire une fois de plus les forces françaises libres ? Je pose la question : A qui profite l'austérité ?

  50. 450
    Nicolas G30 dit:

    Le passage sur LCP a été éprouvant, pourtant de belles paroles ont été dites, masquées par les aboiements des chiens de garde. Quel contraste avec l'interview avec les jeunes journalistes du CFJ, respect mutuel et écoute constructive, la formule de LCP c'est le brouhaha et méthode destructive. Jean Luc Mélenchon les a remis en place de belle façon, je crois que les gens sont sensible à l'ambiance générale et en reporte la faute à Jean Luc, il en déduise une agressivité de sa part, sans remettre en cause les journalistes "qui font leur boulot". Leur seule comparaison se fait avec d'autres invités, qui sont naturellement moins attaqués car du système ou s'en accommodant. Pour la question habituelle sur un sondage à 8%et FH à 31%, on pourrait rétorquer de faire la comparaison avec les dernières présidentielles et l'approximation des sondages passés. Nous étions à 10% aux dernières cantonales avec un front de gauche balbutiant. Actuellement avec la ferveur populaire des meetings on peut dire que ce chiffre est acquis, et notre objectif est clairement une des deux premières places. Mélenchon présidons.

Pages : « 14 5 6 7 8 [9] 10 11 12 13 1416 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive