31jan 12

Sarkozy obéit à Standard & Poor's.

Ça va saigner !

Ce billet a été lu 71 439 fois.

10Cette note est rédigée au cœur d’une activité très intense. Impossible d’en rendre compte par moi-même, quelque goût que j’en ai. Le temps me manque. Mais tout ce qui m’est advenu pendant ce temps m’a bien travaillé l’esprit. Ça ressortira de bien des façons, comme d’habitude. Je suis une éponge. Ici, je choisis donc de faire des liens pour permettre à qui le souhaite d’en savoir davantage sur tous ces événements. J’en reste plutôt cette fois-ci à une mission d’argumentaire dont je sais qu’elle est appréciée comme outil de campagne par mes lecteurs. En tous cas je vais commencer par un résumé de ma lecture des décisions annoncées par Nicolas Sarkozy.

En fin de semaine dorénavant il y a beaucoup à faire. J’ai pu le mesurer. J’étais à Grenoble pour le débat organisé par Libération. Avant d’aller dans le grand amphi où j’étais accueilli par Nicolas Demorand et Maurice Szafran, je suis allé rendre visite au quartier de la Villeneuve. Un petit bonheur simple pour moi. Puis une fois le débat fini dans l’amphi, retour à mes chères études pour préparer à la fois l’intervention à faire devant un millier d’animateurs et cadres du PCF à treize heures et l’après-midi, à seize heures quarante, à l’audition de la fédération nature environnement. Je crois que j’ai passé les épreuves correctement. Le lendemain, dimanche, pause grasse matinée, puis préparation des « vœux à la communauté éducative » du lundi. Et soirée au siège de campagne pour écouter Nicolas Sarkozy et réagir à son intervention télévisée. 01Ceux que toute cette activité intéresse et qui veulent la suivre de près peuvent le faire en suivant les liens que j’ai disposés pour chaque événement.

Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche soir un triste et banal plan d’austérité. Standard & Poor’s a été entendue et obéie. Ça va saigner ! « Comme partout en Europe », la TVA va augmenter. Elle passera de 19,6% à 21,2% pour le taux principal. On se souvient que le taux réduit avait été relevé de 1,5 points par le plan d’austérité de novembre. Cette nouvelle hausse de TVA représente 11 milliards d’euros pris aux travailleurs. La hausse de CSG sur les revenus financiers doit rapporter quant à elle 2 milliards d’euros. Les salariés vont dont payer 85% du total alors que les détenteurs de capital payeront 15%. Dit autrement, le peuple payera six fois plus. Du Sarkozy pur 02jus !

La hausse de la TVA est censée compenser l’exemption des cotisations sociales patronales à hauteur de 13 milliards d’euros. Ces 13 milliards d’euros financent la branche famille de la Sécurité sociale. Ils appartiennent donc déjà aux travailleurs. En quelque sorte Sarkozy vient donc de voler 24 milliards d’euros aux salariés : les 13 milliards de cotisations sociales qui ne leur sont plus données et les 11 milliards de TVA qui leur sont pris ! Par contre, comme le signifie le sigle TVA, avec cette mesure, Tout Va Augmenter. C’est donc un très mauvais coup contre le pouvoir d’achat populaire. Faut-il rappeler que la TVA frappe plus fort sur les petites payes que sur les grosses ? D’ailleurs Sarkozy s’est pris les pieds dans le tapis à ce sujet. Il a répété qu’il ne croyait pas à une répercussion de la hausse de la TVA sur les prix. Mais dans le même temps, il a dit son espoir de voir son annonce déclencher des achats par anticipation… avant que la hausse ne soit effective. C’est donc qu’il y a de sérieuses raisons d’avoir peur pour son porte-monnaie.

Sarkozy a annoncé une deuxième très mauvaise nouvelle. Comme d’habitude elle passe à peu près inaperçue dans la mesure où elle est très lointaine pour la classe moyenne supérieure médiatisée. Sous couvert de développement de l’apprentissage, il veut pousser massivement les enfants du peuple hors de l’école pour les placer dans les entreprises. Il veut porter à 5% le quota d'apprentis que doivent embaucher les entreprises de plus de 250 salariés. Il y a un an ce quota était de 3%. Il a déjà été augmenté à 4% il y a quelques mois. Sans effet, heureusement. Le nombre d’apprentis stagne à 1,7% des salariés de ce type d’entreprises. Au lieu de chercher à comprendre la raison de son échec, Sarkozy s’entête et augmente le quota. Il refuse de voir que le nombre d’apprentis 03n’augmente pas. Car il ne sait pas qu’une usine n’est pas une école. L’apprentissage ne correspond pas à tous les métiers et place les jeunes dans des situations beaucoup plus précaires que l’alternance sous statut scolaire. 25 % des contrats d’apprentissage sont rompus dans les trois premiers mois !

Le pire ne s’est pas beaucoup commenté. Dorénavant, les salaires et la durée du travail seront fixés entreprise par entreprise. Et les décisions prise de cette façon auront une valeur supérieure à la loi et au code du travail. Nicolas Sarkozy ouvre ainsi un nouvel âge de la République qui devient en quelque sorte contractuelle. Cette liquidation de l’Etat social républicain annonce un recul généralisé des acquis sociaux. Entreprise par entreprise, les travailleurs n’ont pas la capacité de résister aux menaces et injonctions du patronat. Or le patronat ne manquera pas d’exiger l’augmentation du temps de travail ou la baisse des salaires. Ce que propose Sarkozy c’est ni plus ni moins de généraliser la méthode employée contre les Conti de Clairoix. Les salariés devront à chaque fois faire face à l’odieux chantage à l’emploi. C’est un recul dont chacun doit prendre conscience. Il serait bon aussi que les médias y accordent le temps et l’intérêt que mérite ce sujet central dans la vie quotidienne des gens.

Enfin, Nicolas Sarkozy a repris ses poncifs libéraux en matière de logement. Il a annoncé une nouvelle mesure de dérèglementation. Sarkozy applique au logement la politique de l’offre qui a échouée partout ailleurs. Il a donc annoncé une augmentation de 30% des droits à construire sur tous les terrains, maisons et immeubles. Il a expliqué que cela permettrait d’augmenter la densité et le nombre de logements et donc de faire baisser les prix. C’est un argument ridicule. Si la densité suffisait à faire baisser les prix, Paris serait la ville la moins chère de France en matière de logement et d’immobilier ! Au cas précis, C’est tout l’inverse. La proposition Sarkozy consiste à faire un cadeau aux propriétaires qui ont les moyens de faire des travaux pour agrandir leurs logements. Et sa proposition aura un effet pervers. Puisqu’on pourra construire davantage sur les terrains, les propriétaires de ces terrains demanderont des prix plus élevés pour les vendre. Les 09prix du foncier risquent donc d'augmenter empêchant d’autant la construction de logements à prix abordables. Surtout, il s’agit d’occuper le terrain pour ne pas répondre à l’explosion du prix de loyers et à l’exigence de baisse des loyers.

Ma semaine a été d’autant plus dense qu’en plus de mon programme de travail, je devais avoir un œil sur le déroulement de l’entrée en campagne de François Hollande. Quelques-uns de mes amis s’inquiétaient de la « concurrence à gauche » que pourrait créer la musique du discours du « prochain président ». Pas moi. Toute musique de gauche nous désenclave, vulgarise notre vocabulaire et donc élargit notre espace. La bataille en cours n’est pas un congrès du PS avec ses jeux de rôles. « L’opinion » n’a cure des étiquettes. Et les ruses de couloirs ne lui sont pas perceptibles. Elle se construit sur la perception du caractère et sur les propositions concrètes. Une campagne de cette nature pousse tout le monde au bout de sa logique. Hollande y viendra comme les autres. C’est affaire de délais. Sitôt que Hollande a fait des moulinets contre « la finance », il a lui-même organisé le terrain de la comparaison entre les programmes de lutte contre elle. Le reste est à l’avenant.

La laïcité par exemple ! Les grandes envolées ont déjà produit une demande telle qu’il a dû aussitôt rabattre. Ce n’est pas l’article II de la loi de 1905 qui sera introduit dans la Constitution. Donc pas celui qui constitutionnaliserait vraiment l’idée que contient cet article, la République « ne reconnaît ni ne finance aucun culte ». Au contraire. Il s’agit de l’article I qui ne dit rien de plus que ce que dit déjà la Constitution. Mais on y ajouterait la reconnaissance du régime d’exception qu’est le concordat d’Alsace-Moselle ! Voter Hollande c’est voter pour le concordat. Il fallait l’imaginer ! Cela va se savoir bientôt. Notamment parce que je viens de le dire ici sur ce blog. En agissant comme il l’a fait, Hollande crée un problème comparable à ce que produirait pour un croyant 12la décision de mettre dans le Constitution la formule « Dieu n’existe pas ». Il ne peut pas ne pas le savoir, si faible que soit sa culture laïque. C’est donc volontairement qu’il nous met au pied du mur : non seulement nous devons voter pour lui sans discussion du programme mais de plus nous devons nous renier. 

Cet exemple n’est pas isolé du tout. La musique du Bourget est un leurre. Elle ne pouvait nous inquiéter. Le fond est obligé de remonter à la surface. Comme nous, nous savons ce qu’il en est quant à ce fond, la suite nous était connue. Dès le jeudi, à son émission sur France 2, il en a rabattu sur tous les plans. Cette marche arrière aurait pu faire un coup de douche froide qui abassourdisse toute la gauche et nous ramène dans les miasmes de la reculade et du vote utile. Grâce soit rendue à Alain Juppé, mauvais comme un cochon. En le pliant en quatre, Hollande a pu masquer tout le côté désespérant de ce qu’il disait par ailleurs. Résumé : nous progressons quand la gauche progresse dans son ensemble. La question du leadership ne peut venir que si, pendant que nous avançons, Hollande ne recule pas au point de nous voir resservir le mortifère vote utile. Patience donc, et travail de terrain pour gagner de l’influence et faire reculer celle du meilleur carburant du vote utile : la dame Le Pen !

La gauche officielle est trop souvent intimidée quand Mme Le Pen aboie. Elle craint d’indisposer. Car si depuis peu, plusieurs journalistes en vue comme Lapix ou Cohen ne se laissent pas promener et interrogent clairement et nettement sur les contenus, ils sont encore hélas l’exception de la résistance intellectuelle raisonnée.  La bonne presse m’a déjà demandé si je ne « regrettais pas » d’avoir traité madame Le Pen de semi-démente. Ces gens raisonnables qui lui tendent les micros et lui accordent des « unes » à répétition voudrait bien me 11voir m’excuser auprès de l’extrême-droite. Cela les amuserait tant pour dégoiser dans leurs dîners en ville. Comme d’habitude l’exercice est programmé. Plutôt que de retranscrire mon argumentaire contre Le Pen présenté pendant vingt minutes de meeting, les très intelligents ont juste relevé un mot repris en boucle ensuite par tous les moutons du troupeau médiatique.  La deuxième couche de perversité vient ensuite. Ils regrettent que j’en « reste aux insultes » et prennent des poses intelligentes pour le dénoncer. En fait ils agissent en flancs-gardes de Le Pen. D’après moi, ce comportement s’explique bien sûr d’abord par la paresse et le goût des petites phrases qui évitent d’avoir à travailler. Mais il est impossible de ne pas se demander si ceux qui font cela n’ont pas une accointance avec la Le Pen. Laquelle ? Evidemment la volonté de la complaisance pour ses discours contre les arabes. Ainsi dans le portrait de madame Le Pen présenté dans « Télérama », sous la plume quasi amoureuse de madame Angot, on peut lire qu’on la croyait antisémite et on lui fait répondre qu’elle est seulement « anti-arabe ». Rien de grave donc ? Les parfumés n’ont aucune conscience. Ce sont les muscadins et les merveilleuses de notre temps. Les sociaux-démocrates ne valent pas mieux. Ils n'osent plus parler d'immigration. Il est  vrai que toute la bien-pensance aime mieux regarder ailleurs quand il en est question. Surtout depuis que des gens dorment dehors en bas de chez Marie Jacinthe et Jean Patou : ça fait mauvais genre à la revente ! Mais est-ce que ça ne prouve pas qu’on n’est plus « en état d’accueillir toute la misère du monde ».

Pour ma part j’assume publiquement et très tranquillement mon dégoût de principe contre la xénophobie. J’assume la dénonciation de l’absurdité du discours de haine contre l’immigration. Et même mieux : je voudrais bien « faire France de tout bois » comme je l’ai déjà proclamé à plusieurs reprises. C’est-à-dire que je suis un ardent partisan de la naturalisation 15des étrangers qui vivent en France et surtout de leurs enfants nés et éduqués sur notre sol. Je m’oppose donc frontalement à l’idée que l’immigration soit un problème en France. Je le fais avec des arguments rationnels. Et j’affirme que Madame Le Pen raconte n'importe quoi sur ce sujet. Je vous propose quelques arguments. Faisons le point.

Madame Le Pen parle d'« immigration massive et incontrôlée » qui « déstabilise massivement notre système de protection sociale ». Elle ment : l'immigration c'est 5 % de la population en France. Elle dit que les immigrés coûtent 70 milliards par an à la France. Elle ment. Les chiffres sont clairs : les immigrés reçoivent chaque année pour 48 milliards de prestations mais ils reversent pour 60 milliards de cotisations et impôts. Ils donnent donc 12 milliards de plus par an qu’ils ne reçoivent ! Si l'on régularisait les sans-papiers, le déficit de la Sécu reculerait. 100 000 travailleurs sans-papiers régularisés, c'est 280 millions d'euros de cotisations pour la Sécurité sociale !

La candidate de l’extrême-droite demande « l'expulsion immédiate » de ceux qu'elle appelle "les clandestins". Elle en compte 400 000. Sans dire d’où elle sort ce chiffre à propos d’une population par définition inconnue. Quoiqu’il en soit, elle ment. Pour expulser 400 000 personnes, il faudrait d’abord un délai d’exécution qui rend impossible sa commande d’expulser « tous les clandestins tout de suite ». Il faudrait 15 ans si l’on en reste au niveau actuel d’expulsions de 25 000 expulsions déjà réalisées par une méthode spécialement violente et inquisitoriale. Pour l’humour noir, notons que cela revient à remplir 3 000 Airbus A320. Ils n’existent pas. Il faudra donc faire des navettes. Et supposer que tous ces gens iraient bien tous au même endroit. Le coût aussi représente une somme extravagante. Aujourd’hui il en coûte 25 000 euros par personne expulsée pour surveiller,13 traquer, arrêter, retenir et expulser. Donc « l’expulsion immédiate de tous les clandestins » coûterait 10 milliards d'euros de dépenses. C’est aujourd’hui le montant total du budget annuel de la police nationale ! Un projet semi-dément ou totalement dingue ?

Un mot de plus sur notre meeting de Besançon. Je ne le fais qu’en écho à la colère de mes amis sur place. Mes amis sont un peu des sortes de naïfs. Ils croient aux sornettes sur la  presse « libre et éthique ». Donc, ils sont écœurés. Pourquoi ? Voyez. Nous étions 4500 rassemblés dans la salle du Palais des Sports. Le nombre des présents n’est pas sujet à discussion car la salle était absolument pleine et le nombre des sièges et espaces est connu. Nos acceptons sans problème d’être ramenés partout à « plus de quatre mille », et non « près de cinq mille ». C’est déjà trop beau qu’on ne nous ait pas enlevé la moitié de l’effectif comme ce fut le cas tant de fois. Et nous savons que le Front de Gauche n’est pas le PS qui lui, est capable de rassembler 25 000 personnes dans une salle incapable d’en contenir plus de dix mille. Mais à Besançon le record de négationnisme médiatique a été battu. Pas une ligne ni une photo dans le journal local « l’Est Républicain ». Et « France 3 » ? Une équipe s’était déplacée, les images étaient tournées. Le soir même : rien. Le lendemain soir : rien non plus. L’effacement d’un tel événement serait un fait sans précédent. C’est ce qu’ont 14d’abord cru mes camarades. Renseignement pris, c’est le lendemain midi qu’on pouvait voir les images. Mes amis ne les avaient pas vues. Ils ne regardent que le soir. Comme la plupart des gens. Pour eux c’est une mauvaise manière qui leur est faite.

Moins mauvaise cependant que celle du journal régional. Son comportement c’est tout simplement une manifestation du sectarisme ordinaire de la plupart des grands quotidiens régionaux en situation de monopole. Jugez plutôt. Je suis allé trois fois en Bretagne depuis le début de campagne. Je vous ai déjà raconté les exploits du premier quotidien de France « Ouest-France ». Pas une interview ! Je suis allé à Metz et à Besançon? « L’Est Républicain » regarde ailleurs, les « DNA », prétendues « dernières nouvelles d’Alsace », en font de même. Il est alors bien compréhensible que ces deux journaux, devenus propriété de la banque « Crédit Mutuel »,  soient en ce moment en proie à une énorme vague de départs de leur personnel sous le bénéfice de la « clause de conscience ». Mes amis à Besançon ont fait une manifestation d’indignation devant le siège de « l’Est-répugnant » comme on le surnommait dans les années soixante-dix. Pour ma part je suis très satisfait de tout cela.

Car, de cette façon 4500 personnes de plus dans le département savent que ce que l’on voit à la télé, ne se voit pas, ne se lit pas dans la presse locale : tout est bidon puisque tout est fabriqué politiquement. Donc tout est mensonger. C’est un excellent moment d’éducation populaire. Cette ambiance rend nos amis enragés comme nous l’étions tous en 2005 quand les médiacrâtes nous niaient ou nous couvraient d’insultes. Cela fortifie la conscience politique de notre base et la consolide. Le moment venu la révolution citoyenne dans les médias17 sera mieux acceptée et plus amplement portée. Dans l’immédiat l’inconvénient est faible. Puisque je continue à avoir accès aux grands médias nationaux, ce scandaleux passage à la trappe n’en est que plus violemment ressenti sur place. En effet, ces méthodes d’effacement ne peuvent parvenir à nier l’existence de quelqu’un que les gens connaissent. Et elles ne parviennent pas à nier une présence annoncée par un nombre considérable d’affiches et de tracts. Et enfin le choc sur l’opinion est d’autant plus vif que ce meeting est le plus important rassemblement dans cette salle depuis plus de vingt-cinq ans. Vous avez bien lu. Le plus important meeting politique depuis une génération a été purement et simplement effacé de la réalité médiatique locale. Tel est l’usage que font de la « liberté de la presse » ceux qui sont censés la faire vivre !  


777 commentaires à “Ça va saigner !”

Pages : « 13 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12 1316 »

  1. 351
    jean dit:

    D'accord avec dauphinoise, car si Mélenchon dit" vous venez pas ecouter un candidat, il dit aussi je ne participerais pas a un autre gouvernement que le mien! pour çà faudrait qu'il soit nommé premier ministre ! mais révons pas!
    de plus c'est sur des gens de gauche le disent, autant voter hollande au premier tour!
    la dessus Mélenchon doit etre plus clair et pas penser perso! il est candidat du front de gauche composé en majorite des adherents du pcf!
    moi pas envie de voter ps,trop déçu; mais si Mélenchon fait prés de 15% et hollande 21%
    Et que Mélenchon est le 2e candidat de gauche çà peut faire dire a holande je laisse Mélenchon faire un gouvernement!
    je pense qu'en 1981, miterrand l'avait pensé,mais comme le pcf avait chuté de prés de 6%'faute de ne pas avoir présenté de candidat en 1974).on as eu droit qu'3 ministres! là ne nosu faisons pas avoir!
    çà va étre trés dur de maintenir l'electorat favorable a melenchon, surtout que le tché va comme en 2007 donner son 1 % au ps!

  2. 352
    JM77 dit:

    @La pavanna
    Pas de soucis avec votre parcours personnel.
    Je précisais juste qu'il était moins diffiicile d'apprendre à lire et à écrire en CP à 30 élèves en zone rurale qu'à 24 en ZEP avec une majorité d'élèves voir parfois la quasi totalité dont le francais n'est pas la langue maternelle et qui subissent au quotidien les difficultés sociales de leurs parents.
    Il est évident que cela serait plus facile avec une réelle mixité, avec moins d'élèves et sans le stress familial engendré par les difficultés sociales.
    Je me répète mais la meilleure réforme de l'EN c'est du travail pour les parents, bien rémunérés avec des horaires adequats et qui de fait auront confiance dans le modèle républicain avec bien entendu des enseignants là encore républicains bien formés et volontaires !

  3. 353
    lucien Jay dit:

    Grenoblois nous avons eu la chance d'entendre Jean-Luc au débat "Vivre la République" dans une salle comble et conquise, à la maison de la culture de Grenoble, avec un public important dans le hall où la réunion était retransmise. Nous avons fait mieux que Hollande qui était passé en début d'après-midi. Et bientôt ce sera le déplacement le 7 février à Villeurbanne (Lyon). Plusieurs autocars partiront de Grenoble et d'ailleurs. Encore un meeting historique ! Ce n'est qu'un début.

  4. 354
    sergio13410 dit:

    358 Dauphinoise
    "Et puis il y a autre chose qui me chiffonne. C'est que Jean-Luc Mélenchon, quand on l'interroge encore sur le sujet du report des voix au second tour, dise que de tout temps la gauche a toujours voté pour le candidat de gauche le mieux placé (logique). "

    Pour la questions des raffales, j'ai donné mon avis au post 358. Sur la question du report des voix, il faut déjà comprendre, que chacun est libre de faire comme bon lui semble. Moi je milite pour faire barrage à la droite et à l'extréme droite, mais je milite aussi pour gagner, il est là le combats, faire que nos idées progresses dans la tête des français et pourquoi pas, pouvoir les mettres en pratiques. Non, il ne vaut pas mieux voter Hollande au premier tour, car au plus le Front de Gauche sera fort au plus il influera sur le PS, c'est ça, lui faire arracher des pages de son programme pour qu'il y colle les notres, et éviter qu'il ne se fasse un torticolli à force de lorgner vers le MODEM.
    Si le PS emporte les élections, il ne pourra pas gouverner à sa guise si le Front de Gauche et haut au soir du premier tour, ca je vous le garantie.

  5. 355
    thersite69 dit:

    @ab et @ tous
    J'ai clairement conscience de ce que, si une nation d'un même ensemble économique est soumis à une monnaie unique surévaluée pour son niveau économique réel, son pouvoir d'achat ne peut être égal avec celui de telle autre nation pour qui cette monnaie unique correspond mieux à sa richesse effectivement acquise. Mais qui peut mieux expliquer cela à notre ami, ou m'expliquer en quoi je fait erreur. Car j'en déduis pour ma part que l'Europe fédérale est une entreprise peu souhaitable (ou très prématurée?) car l'Europe est multinationale et ne constitue pas un seul peuple. Il aurait fallu être réaliste et commencer non par une union économique mais par le développement d'une conscience collective d'appartenir à un m^me destin culturelle. Mais pour autant le souverainisme est rétrograde. Qu'en pensez-vous?

  6. 356
    ab dit:

    335-- Sergio13410
    Lâcher des armes dans la nature est un comportement irresponsable, et si les partenaires du Front applaudissent cette décision, je ne crains pas de dire que leur positionnement sur ce sujet est également irresponsable. De plus, ne pas vendre d'armes n'est pas supprimer des emplois, mais rediriger ces compétences technologiques dans d'autres directions plus utiles. Le monde n'a pas besoin d'armes plus modernes, plus efficaces, plus rentables, mais d'orienter ses capacités d'innovation et techniques vers le bien public afin de permettre à chacun de vivre dans un environnement serein et non dévasté par la pollution ou la guerre. La guerre est inconciliable avec l'idée de bien public, la guerre est toujours un grand malheur, et préparer la guerre n'est jamais une direction de paix.

  7. 357
    Lyendith dit:

    Je viens de voir l'émission sur YouTube avec les étudiants journalistes, et ma foi c'est une des meilleurs interview de Mélenchon que j'aie pu voir ! Preuve que quand on ne cherche pas à le piéger et qu'on le laisse finir ses phrases, il n'a pas besoin de hausser le ton, et son discours passe d'autant mieux. Très intéressant.

  8. 358
    mimi24 dit:

    "..n'ont pas une accointance avec la Le Pen"

    Mr Mélenchon,des insinuations similaires à votre égard vous ont profondément blessé. Pourquoi vous mettre à dos toute une profession qui est, comme l'a dit si perfidement de sa part le Président, hier, lors de ses voeux,le pilier de la démocratie ? Est-il possible que vous ignoriez le pourquoi de leur agissement ?

  9. 359
    Jerome V dit:

    par ces grands froids on aimerait vous entendre parler du scandale de la situation des SDF !
    Ils ne votent pas mais tout le monde est concerné. Sarko avait promis que plus personne de dormirait dans la rue. N'est-ce pas la promesse non tenue la plus choquante?
    Merci.

    Là je reçois ma paye et vais donner 50 € pour la campagne.

  10. 360
    j-jour dit:

    Jean-Luc Mélenchon à Questions d'Info sur LCP
    qui explique qu'il est plus facile de désarmer quand l'on est en position de force.
    "Vous n'êtes entendus que quand vous êtes tranquillement fort."

  11. 361
    Zapping dit:

    L'émission du jour de Jean-Luc Mélenchon sur LCP - où il se coltine Haziza-Fressoz-Malouines-Ligornes ! - est visible ici en avant première (avant sa diffusion sur LCP à 19h30).
    Hauts les coeurs ! Ardents à la lutte !

  12. 362
    mrben dit:

    Excellent à France-Inter le coup des partisans de François Hollande qui envoient un message au sujet du budget. Un débat Mélenchon/Hollande ça permettrait de régler ce genre de question bien plus facilement.

    Une question au sujet de la médiatisation, le CSA a-t-il rendu son rapport pour janvier ? Je croyais que ça serait hier.

  13. 363
    jacques87 dit:

    Bonjour à toutes et à tous,
    Bonjour Jean-Luc,
    Bonjour cher et infatigable webmestre,

    J'ai beaucoup aimé ton image des Daltons, mais je ne la partage pas tout à fait, le plus petit, c'est le plus méchant, nous sommes tous, d'accord, mais le deuxième plus méchant, est aussi le deuxième plus petit (william-marine), ensuite je vois plutôt Jack Hollande et Averell Bayrou qui lui nous explique partout que la dette d'un état et la dette d'un ménage c'est la même chose et que c'est très grave.. Personnellement, Fillon me fait assez penser à Rantanplan, mais pour celui-là, je me rangerai à ton choix.
    J'ai totalement confiance en toi et en ceux qui t'entourent, mais je dis quand même ménages toi, nous avons trop besoin de toi !
    La résistance s'organise et progresse, courage tous, la victoire est de plus en plus possible, elle peut devenir réalité

    Salut et fraternité

  14. 364
    thersite69 dit:

    @ab 348 356 et @ tous
    J'ai clairement conscience de ce que, si une nation d'un même ensemble économique est soumis à une monnaie unique surévaluée pour son niveau économique réel, son pouvoir d'achat de son peuple ne peut être égal avec celui de telle autre nation pour qui cette monnaie unique correspond mieux à sa richesse effectivement acquise. Mais qui peut mieux expliquer cela à notre ami, ou m'expliquer en quoi je fais erreur? Car j'en déduis pour ma part que l'Europe fédérale est une entreprise peu souhaitable ou très prématurée? Car l'Europe est multinationale et ne constitue pas un seul peuple. Les évolutions culturelles sont
    diverses. Pourquoi en faire table rase? Il aurait fallu être réaliste et commencer non par une union économique mais par le développement d'une conscience collective d'appartenir à une même aventure historique. Mais pour autant le souverainisme est rétrograde. L'internationalisme ne gomme pas les particularismes locaux. Qu'en pensez-vous?

  15. 365
    ErikleRouge dit:

    Ce matin sur France Inter parfait sauf... on ne peut pas dire que la France n'agresse personne ! Libye, Afganistan, Côte d'Ivoire, et que des interventions militaires non conformes au droit international qui ont fait des victimes civiles innocentes, c'est déjà pas mal non ? Vous même Jean Luc aviez dénoncé il n'y a pas très longtemps l'intervention en Libye je crois ?

  16. 366
    Zapping dit:

    Déjà 14 récents discours de Jean-Luc Mélenchon disponibles dans les "Blogcasts", par exemple à cette adresse.
    Hauts les coeurs ! Ardents à la lutte !

  17. 367
    marj dit:

    @Luc 336
    Les tabous concernant la droite :
    -80000 postes ont été supprimés dans l'éducation nationale,dans certaines disciplines les candidats au concours manquent tellement la formation est nulle, les salaires bas (pr des bacs + 5) et les conditions de travail dégradées.
    -Le nombre de psychologues scolaires dans le primaire et de conseillers d'orientation psychologues dans le secondaire sont insuffisants (1/1600 élèves en moyenne) et en forte chute.
    -Pour avoir un rendez vous dans un CMP(P), il faut attendre parfois plusieurs mois alors que les situations sont souvent urgentes, le nombre de jeunes en difficulté scolaire, psychologique, familiale ou sociale (ou les 4) explose !
    - Les recrutements de psychologues par les centres pour enfants, pr handicapés, les associations, les hôpitaux, les maisons de retraite, la justice etc se fait au compte goutte parce que ces structures sont elles même en difficulté bien que les besoins existent et qu'elles soient sous dotées.
    -Quant aux mèdecins, on s'attend dans les prochaines années à une pénurie qui commence d'ailleurs déjà dans certaines régions.
    -Enfin, "les débouchés naturels " ne sont pas toujours ce que l'on pense, faire des études d'histoire ou de philo n'amène pas forcément à du professorat à condition qu'il y ait du travail ailleurs ! Cela permet aussi d'apprendre à penser et éviter de raconter des sornettes et de gober tout ce qui passe. Ensuite, les premiers touchés par le chômage ne sont pas ceux là mais ts ceux sortent du système scolaire dans diplômes et sans qualifications
    -Conclusion : il y a deux façons de voir les choses,c'est comme pour tout, soit on part des besoins bien réels et on change dans le bon sens, soit on s'adapte à une situation insatisfaisante.

  18. 368
    ab dit:

    370 - thersite69, ce qui fait que les gens coopèrent, ce n'est pas tant, il me semble, l'idée d'un destin commun plus ou moins illusoire, mais ce que va effectivement apporter leur coopération (les fruits de leur coopération). C'est-à-dire la réalité immédiate de leur action. Si l'on veut la guerre, alors vendons des armes, soyons compétitifs et nationalistes, regionalistes ou européistes, faisons une société du chacun pour soi (la libre entreprise) et du tous contre tous, c'est-à-dire, continuons ce qui a toujours été, mais si l'on souhaite la paix, alors alors il va falloir changer complètement de direction.

  19. 369
    canto dit:

    @ Mr Lalande Julien
    Vous dites " Mr Mélenchon dit qu'il fera un audit de la dette, il dit également que cette dette ne concerne pas, de maniere intégrale) le peuple Francais, il aimerait faire annuler une partie de la dette... car il dit comme vous que cette dette n'est pas entierement la notre..."

    Quand vous dites que cette dette n'est pas entièrement la nôtre, vous laissez entendre que nous en devrions une partie, ce qui est faux.
    En France, la faillite personnelle n'existe pas pour les particuliers et ils remboursent leurs emprunts immobiliers à vie même quand leur maison leur a été retirée et bradée aux enchères par le banquier à un de ses copains-bon clients. De plus cela fait très longtemps que les banquiers ne prêtent plus à quelqu'un qui ne présenterait pas des garanties ou une caution solidaire solvable.
    Les crédits revolving ne servent plus depuis longtemps déjà, à s'offrir un bien supplémentaire dont on n'aurait pas encore économisé le montant mais simplement à survivre, à compenser l'insuffisance des salaires qui, avec l'inflation réelle, ne permettent plus à une majorité de Français d'assurer à leur famille le loyer, la nourriture, la cantine scolaire des enfants, le chauffage, l'électricité et les moyens de transport quotidiens pour le travail et l'école. Si les Français, et déjà ceux qui travaillent à plein temps, touchaient des employeurs un salaire décent qui aurait suivi le cours de l'inflation réelle, ces crédits-revolving ne seraient pas utilisés par les Français car c'est un argent qui leur est dû. Et pour les autres Français, exclus de l'emploi à plein temps, ce sont les richissimes employeurs qui ont délocalisé qui sont responsables de ce recours aux credits-revolving, pas leurs victimes.

  20. 370
    Vince dit:

    Hollande propose de mette un peu plus de sel par -ci, un peu moins de poivre par là, alors qu'il n'y a plus rien dans les assiettes.

  21. 371
    Mandar dit:

    A propos de la confrontation avec le FN, sur le site de Libération, il y a un montage vidéo qui reprend en les opposant les propos que JL Mélenchon et M. Le Pen portent l'un sur l'autre. Mme Le Pen dit essentiellement que Jean-Luc Mélenchon est "un petit garçon".
    Curieusement, le même terme a aussi utilisé récemment par une journaliste d'i-télé (en faisant référence au fait que le candidat n'avait pas son permis) et dans le portrait de l'émission "des paroles et des actes", où l'on fait référence au "petit garçon" qui porte une cage à canari lors de son exil du Maroc. C'est comme s'ils avaient tous lu le même portrait freudien à deux balles des affects de M. Mélenchon. Mais sans doute suis-je parano...

  22. 372
    sergio13410 dit:

    @ ab
    Dans l'absolu je serai d'accord avec vous, mais vous décrivez là un monde idéal, dans lequel nous ne vivons pas. Vous me direz, il faut bien commencer, certe, mais alors que les plus armés commence à le faire. Je n'aime pas plus que vous les armes, la guerre et le malheur que cela engendre. Ne vendez pas les raffales, d'autres les vendront ou l'équivalent. Militons pour un moratoire ou un embargo appliquable par tous les pays et pour tous les pays. Pas sur que cela plaise à tous le monde, il y a des pays dont l'industrie de l'armement est un vrai lobby.

  23. 373
    Michel Berdagué dit:

    sherlo (359)
    " Le stratège voit toujours au delà de la cible et plusieurs coups à l'avance...Lâchons l'anecdote pour faire place à la vision..."
    christina (347)
    "Prenons les paris que la vente de ces rafales ne se fera finalement pas ".
    Nafissatou (317)
    "La vente d'armes est aux élections ce que la neige est à l'hiver :un temps de saison!"
    Et si nous mettons tout ça avec la vente des Mirages à Taïwan où d'après Agoravox des commissions voire en rétro(commissions) avec des plaintes de l'armée de l'air de l'ile Chinoise qui pourrait coûter la bagatelle de pénalités de soit 1,5 soit 1 milliard, ce qui dépasserait ce que nous avons payé avec les Frégates,et si nous parlions de Karachi, nous voyons tous et toutes que la France offre à l'export une panoplie d'armes sophistiquées , nous voyons bien qu'avec le secret défense et avec l'argent non moins opaque qui est brassé, le Front de Gauche interdira avec sa planification écologique de telles pratiques.
    C'est vrai qu'une ré- industrialisation très active pour les nouvelles énergies et dans des secteurs stratégiques avec la Recherche /Développement où la politique des scientifiques sera orientée en Révolution Citoyenne.n'auront qu'un seul but : celui de construire.

  24. 374
    LaRépubliqueDesCatacombes dit:

    Je trouve que sur ce forum nous nous dispersons trop; et que notre contribution à la compréhension des problèmes en direction des indécis et des partisans du vote utile n'est pas à la hauteur.
    Le partage de lien, OK mais des liens utiles pas des liens mille fois donnés et dispos de toute façon dans les archives de la videothèque; des liens utiles avec infos et arguments.
    J'en appelle aux militants du FdG pourqu'ils éditent un argumentaire sur les 5 ou 6 sujets cruciaux les plsu mdédiatisés

  25. 375
    Michelle dit:

    @ 393 et tous :
    La demande de débat est légitime, il faut conduire François Hollande à l'accepter !
    S'il doit nous "convaincre" de voter pour lui au 2nd tour.... qu'il y mette du sien, et dès maintenant !

  26. 376
    claude wallart dit:

    J'ai lu et relu le billet de M. Mélenchon sur les propositions de M. Sarkozy. Si j'ai bien compris, les accords salariés et entreprises seront négociés entreprise par entreprise : le temps de travail, les salaires, etc...
    Les grandes entreprises ont déjà bien profité du système libéral, ce qui leur a permis de mettre de côté le volet santé des travailleurs. Maladie professionnelle et faute inexcusable de l'entreprise, je connais dans ma chair et dans mon âme, souvent avec l'accord des syndicats parce qu'il vaut mieux du travail que du chomage.
    Est-ce que chacun de nous doit faire un travail de compréhension sur la lutte des classes pour comprendre ce qui se passe ?
    Pourquoi ce contact avec ce blog peut éveiller une conscience de ce qui sont plus agés nous raconte.
    Vous interpeller, vous mettez les electeurs face à une réalité.
    Merci pour les liens qui permettent d'acceder à l'infomation que l'on attendait.

  27. 377
    jean ai marre dit:

    @ 325 bernard hugo
    « la planification écologique » quand ailleurs Jean-Luc Mélenchon défend une réorientation de la réindustrialisation favorable aux besoins humains : en quoi la construction et la vente d’avions rafale permet-elle de répondre aux intérêts fondamentaux de l’humanité ?

    Dans l'interview de Jean-Luc à LCP, je discerne deux parties qui offrent des réponses
    L'une sur l'armement, en expliquant pourquoi il faut en produire, et l'autre sur le transfert des technologies.
    Pour ce que est de l'armement, il dit que la France est une puissance pacifique mais qu'il ne faut pas être naïf et si nous voulons le désarmement, il faut être fort. Qu'il faut garder notre indépendance, notamment face à la pression américaine. C'est une position qui a l'avantage d'être rigoureuse et en même temps demande plus d'explication.

    Cela n'enlève rien au Programme promis. Il faut être en état de pas se laisser intimider. Ce n'est pas parce que l'on a la bombe atomique que va attaquer le monde ! Mais c'est par ce que nous l'avons que l'on nous craint.
    Le PB que l'on peut soulever c'est : et l'Europe la dedans ? Chacun pour soi ?

  28. 378
    Jean Jolly dit:

    A propos des "rafales", et je précise que ce n'est que mon impression, il me semble que Jean-Luc est prisonnier entre son admiration du savoir-faire Français (donc de l'emploi), la défense nationale et sans aucun doute l'aspect guerrier de cette "possible" transaction, entre autres difficultés que représentent ce sujet "chaud-bouillant, je trouve qu'il ne s'en est pas trop mal sorti dans l'ensemble mais qu'il a manqué de cohérence à cause de ces contradictions flagrantes dès que l'on aborde la vente d'objets hyper-sophistiqués destinés à tuer d'une manière toujours plus "perfectible" et "rentable".
    Tout humaniste conscient, et de surcroit écologiste, est pris au piège dans ce dilemme:
    1) Faut-il envisager une "improbable" défense de notre territoire ?
    2) Faut-il se soumettre à l'éventualité d'un monopole quelconque appartenant à une seule nation tout en connaissant les dangers du monopole ?
    Cette question de défense n'est ni de droite ni de gauche, c'est juste une volonté ou non de se prémunir, c'est ce qui fait que ce sujet dérange. Ce qui ne veut pas dire que le Front de Gauche balance la "patate chaude" à son voisin de gauche Philippe, non bien sûr. Il serait souhaitable de travailler sur ce "oups".

  29. 379
    Genialle dit:

    @334 ab
    Désolée mais tu te trompes lourdement camarade. l'Homme est méchant dans son essence même. Il nait méchant et meurt (souvent) affreux sauf si il se remet en question, et regarde un peu plus loin que son nombril. Bref très peu d'êtres humains sur la terre sont en paix dans leur tête. Dix pour cent sur notre planète ? Peut-être. Alors "armes" ou pas, cela ne l'empêchera pas de faire la guerre et de tuer son prochain.
    Jean-Luc Mélenchon parle souvent d'Humanité avec humour et amour, car il s'est remis en question en 2002, au prix d'une dépression, mais qui l'a fait chez les politiques ? personne. Courage a tous.

  30. 380
    cultive ton jardin dit:

    À ceux qui traitent de bisounours les opposants aux ventes d'armes: quand on vend des armes, il ne s'agit plus du tout d'auto-défense, il ne s'agit plus du tout de se protéger: il s'agit de participer, pour de l'argent à une infamie. L'Inde est un pays dont les habitants ne mangent pas à leur faim. Un pays de révoltes potentielles. Un pays où des guerres religieuses sont possibles. vendre des armes aux dirigeants d'un tel pays, c'est possiblement les aider à mater leur peuple.
    Si vous pensez que dire ça c'est être un bisounours, ma foi, je n'ai plus grand chose à vous dire, je n'ai plus grand chose à faire ici. Je suis absolument consternée, car je pensais avoir trouvé l'humain, la justice, la fraternité et je me fais traiter pour ça de bisounours...
    J'ai vu quelques commentaires qui vont dans le même sens que le mien, mais si peu, si peu...

  31. 381
    beziers la fosse dit:

    A Jean-Luc Mélenchon, merci.

  32. 382
    vm dit:

    Marj 385 (18h41) a parfaitement dit tout ce que je voulais dire sur les débouchés pour nos étudiants...
    Vivement des services publics restaurés et développés selon une logique humaine, de façon à créer tous les emplois utiles dont les jeunes diplômés ont besoin ainsi que la population !
    Au lieu que ce soit le "marché" qui décide de l'emploi et encore plus souvent, de la précarité et du chômage.
    Avec quoi on finance ? Mais avec la dette, bien sûr, celle que nous doivent les goinfrés !

  33. 383
    olivier dit:

    C'est vrai que Jean Luc n'a pas été au top ce matin sur sa réponse concernent la vente des rafales... on va dire que c'est la fatigue et que personne n'est parfait. Le capitalisme prépare et à toujours préparé à la guerre.

  34. 384
    Elisabeth_29 dit:

    Fidèle d'Arrêt sur images (qui a été à l'origine de mon intérêt pour Jean-Luc Mélenchon) et de ce blog, j'ai reçu ce matin ce petit billet, accompagné du lien qui suit.
    Serait-il possible d'avoir quelques développements là-dessus ? Merci...

  35. 385
    LarépubliqueDesCatacombes dit:

    @ Cultive ton jardin (404)
    Je suis ton raisonnement et par ailleurs je pense que Jean-Luc est sur la même ligne que toi, sois-en persuadée. Et je demande que nous nous respections les uns les autres ici sur ce forum comme dehors. Jean-Luc a en tant que candidat à la présidentielle une responsabilité: il ne peut publiquement dire qu'il est contre ce contrat car il y a des milliers d'ouvriers et de techniciens d'une part donc des milliers d'emploi en jeu. D'autre part, et il l'a dit et répété, il est d'abord le candidat du FdG et dans le FdG il y a le PCF qui lui a une position différente que le PG ou Jean-Luc lui-même. Il est donc obligé de formuler une position médiane. Mais il a été suffisamment clair dans son intervention sur LCP je crois. Il est évidemment contre les ventes d'armes et leur fabrication et contre la guerre mais il faut aussi tenir compte de la réalité: si nous désarmons complètement, nous serons à la merci des autres puissances. Et dans ce cadre, maintenir une industrie de défense nationale est primordiale si nous ne voulons pas être totalement dépendants des autres. Se pose après la question de savoir si nous devons avoir une industrie nationalisée et destiner à nous équiper uniquement et non à EXPORTER. je pense que Jean-Luc n'a pas eu suffisamment de temps pour développer ce point qui est finalement le plus important. ce serait une premier étape vers un désarmement mais ceci ne peut se produire que dans le cadre d'un mouvement multilatéral.

  36. 386
    beber49 dit:

    @ Elisabeth_29 et @tous
    Je comprends votre (mauvaise) surprise à la suite de la sortie de Jean-Luc Mélenchon de ce matin sur France Inter sur la vente des avions Dassault, je la partage en grande partie.
    Si je peux éventuellement comprendre que le patriotiste (et le defendeur d'une grande réindustrialisation) qu'est Jean-Luc Mélenchon puisse penser qu'il est bon pour nos usines de vendre des avions (je doute vraiment que certains soient produit en France), je peux vous assurer que la supposé amitié de Jean-Luc Mélenchon avec S.Dassault est une pure fiction. Habitant en Essonne et connaissant beaucoup de personnes du PG, j'ai pu vous assurer que le millionaire n'est pas du tout apprécié en ces lieux, et par notre candidat.
    Après, je ne saurai trop vous conseiller d'avoir le raisonnement qui est le mien, qui est qu'il est impossible d'être en parfait accord avec un candidat à la présidentielle, et qu'il convient de voter pour celui qui s'approche le plus de nos convictions, 95% pour le candidat du FdG me concernant.

  37. 387
    Paul Volfoni dit:

    Réponse à Luc (402)
    Le nombre de familles précaires allant en augmentant, le métier d'enseignant devient de plus en plus dur comme pour tous les autres salariés en contact direct avec des clients, la ligne hiérarchique ayant fortement diminué dans les entreprises. Les élèves ont des difficultés familiales ou quotidiennes qui les pénalisent et les fragilisent beaucoup. Certains parents en grande difficulté n'ont pas les moyens d'aider efficacement leurs enfants. Quand on est dans la "mouise", vous avez peu de gens qui vous viennent en aide et on baisse les bras plus facilement. J'ai travaillé dans l'industrie métallurgique en 3x8 puis en 4x8 durant 6 ans puis j'ai travaillé comme conducteur de travaux pour finalement terminer comme responsable dans un bureau d'études avant d'intégrer l'EN comme professeur des écoles. Je n'ai quasiment jamais vu un non professionnel dans l'EN. Ces derniers tentent de faire de leur mieux et achètent très souvent, en plus, et avec leur propre argent, livres et le matériel bureautique pour travailler à leur domicile. Quant au classement PISA, il ne doit pas prendre en compte toutes les réalités du terrain ou du métier dans les différents pays. Ce classement PISA me fait penser aux agences de notation. Chaque métier a ses difficultés, pas plus et pas moins qu'ailleurs. Ce n'est pas en montrant du doigt les autres salariés ou des statistiques venues de je ne sais où ou de je ne sais qui qui qu'on améliorera son propre sort. Je souhaite de tout cœur que le travail précaire régresse au maximum et c'est la raison pour laquelle je fais confiance au front de gauche pour parvenir à ce noble objectif. De cette manière les gens pourront envisager l'avenir avec sérénité et confiance. Avec la confiance en l'avenir tout devient...

  38. 388
    jean dit:

    Bonjour,
    J'ai regardé "Questions d'info" ce soir sur Lcp.
    J'admire beaucoup votre courage et votre franchise politique, et vous me faites aimer la politique.
    Bon courage !

  39. 389
    JM77 dit:

    Une fois n'est pas coutume, je n'ai que moyennement apprécié la prestation de notre candidat à LCP : une impression de défaite annoncée face au PS avec rappel par Jean Luc Mélenchon lui même de ses 8% actuels et de leurs 30%.
    Participation au gouvernement : plus de cinq minutes pour expliquer ce que l'on sait déjà mais surtout où le conditionnel n'est plus de mise sur leur éventuelle victoire !
    Que se passe-t-il ?

  40. 390
    jprissoan (69) dit:

    A propos des rafale et donc de l'industrie d'armement. La CGT a toujours été très bien implantée chez ces entreprises qui relevaient de l'Etat. Il y a évidemment une contradiction entre fabriquer des armes, dont on connait la destination finale, et être membre d'une organisation syndicale qui œuvre pour la paix. Le mieux est de vous adressez à la fédération CGT des travailleurs de l'Etat, à Montreuil. Elle a un argumentaire là-dessus.

  41. 391
    LaRépubliqueDesCatacombes dit:

    @ Canto: nous partageons ici le même projet et défendons le même programme, celui du FdG dans lequel vous trouverez des réponses à vos questions notamment sur la dette dont le FdG dit clairement qu'elle est illégitime. on ne peut être plus clair. Il n'est pas utile donc de hurler (majuscules sur vos interventions consécutives), vous n'avez ici que des camarades mais nous pouvons avoir des divergences sur tel ou tel point, cela ne doit pas nous empêcher de nous unir. Si nous commençons à nous invectiver et à nous étriper, le FdG ne risque pas de se retrouver au 2e tour. Soyez utile à votre cause: dialoguez avec vos proches, faites un don, rapprochez vous d'une antenne du FdG dans votre circonscription pour proposer votre aide bénévole si vous ne l'avez pas fait mais de grâce n’attaquez pas ceux qui sont de votre coté.

  42. 392
    sergio13410 dit:

    @ cultive ton jardin
    "Si vous pensez que dire ça c'est être un bisounours, ma foi, je n'ai plus grand chose à vous dire, je n'ai plus grand chose à faire ici. Je suis absolument consternée, car je pensais avoir trouvé l'humain, la justice, la fraternité et je me fais traiter pour ça de bisounours..."

    Désolé si vous avez pris ce nom "bisounours" pour vous, je pensais avoir écrit que nous n'étions pas dans un monde de "bisounours". Ne croyez pas un seul instant que je suis un va-t'en-guerre au contraire, Comme vous je rêve d'un monde sans armes et sans guerre. Je me suis expliqué dans un autre poste sur cette question. Mais encore une fois, ce qui refuse les armes et la guerre sont plus que respectables. encore une fois désolé loin de moi l'idée de vous offenser.

  43. 393
    G L dit:

    A propos de la polémique sur Libe (désintox) à propos des économies budgétaires prévues par le PS: la remarque de Libé n'était pas complètement infondée, les commentaires qui y répondent sont clairs et nets mais à mon humble avis l'argument de J.L.M. est maladroit. Ces chiffres sur le PIB n'ont plus de sens étant donné l'évolution actuelle de l'économie et les prévisions qu'ont peut faire (ou plutôt qu'on ne peut pas faire) à ce sujet.
    Passe encore de donner des chiffres pour 2012 mais des prévisions sur 5 ans c'est du délire!
    Les économistes font semblant d'être capables de faire des prévisions de ce typemais c'est complètement bidon, il ne faut pas avoir l'air d'y croire et ne pas donner de poids à ces sornettes.
    On peut citer comme preuves les prévisions gouvernementales constament révisées à la baisse sur le PIB 2012 (donc elles étaient fausses!) et l'écart avec les autres "prévisionnistes autorisés" style Bruxelles ou FMI.
    Coluche aurait expliqué ça tellement mieux que moi.

  44. 394
    Antigone dit:

    @413 JM77
    Je ne partage pas votre impression, il a été combatif, percutant sur toutes les questions, et très clair comme d'habitude sur l'objectif de dépasser le PS sur sa gauche en se basant sur l'électorat ouvrier majoritairement abstentionniste(pour l'instant) et il reste 90 jours.
    Allons ! la route est là, il la bien balisée, un par un, gagnons des voix autour de nous.
    Résistons!

  45. 395
    LaRépubliqueDesCatacombes dit:

    @ JM77
    Camarade, si tu bases ta météo personnelle sur l’oscillation des sondages truqués je te plains. Il se passe qu'on essaie de nous rouler dans la farine mais contrairement à FH ça ne marchera pas. Et pourquoi essaie t-on de nous ignorer: parce que notre mouvement est en train de réussir son objectif (les salles sont bourrées à craquer partout).

  46. 396
    Sonia Bastille dit:

    @ Jean-Luc Mélenchon

    A propos de votre intervention à la matinale de France Inter.

    Sur la vente d'avions Rafale, je partage et souscris à votre propos. Je suis très fière que la France et qu'une de ses grandes sociétés industrielles, en l'occurence, Dassault, réussisse à placer l'avion Rafale, de haute technologie et de redoutable efficacité d'attaque. Même si la phase conclusive est encore loin, donc faire preuve de prudence et ne pas répéter la "mauvaise suite Brésilienne", nous devons entrevoir d'importantes capacités de production et de développement de la firme et de toute la fillière à la fois industrielle de défense et aéronautique au service de l'emploi et de notre commerce extérieur. Comme vous l'avez précisé, la France doit rester vigilante sur les transferts de technologie et protéger "nos" secrets industriels.

    Autre chose, sur la Syrie, votre position doit aller plus loin. Il est temps de mettre hors d'état de nuire, le Président Bachar al-Assad et ses soutiens claniques afin que le peuple Syrien ne subisse plus les actes criminels et de barbarie ! L'ONU doit donner suite à l'initiative de la Ligue Arabe. Russie et Chine doivent cesser leurs inacceptables blocages qui ne sont que le maintien de leurs intérêts dans la région.

    A propos de la présente note.

    Les contrats entre employeurs et salariés existent depuis longtemps avec les accords d'entreprises. Par exemple, les deux lois sur les 35 heures dites "lois Aubry" favorisent la conclusion d'accords au niveau soit de la branche, soit au niveau d'un groupe soit au niveau de l'entreprise (RTT, annualisation, saisonnalisation, exemple période fiscale dans les cabinets comptables, etc..) avec des dispositions et accomodements qui vont parfois au delà de la loi.

  47. 397
    bernard hugo dit:

    sergio 13410 et serpho
    Ni angélisme, ni bisounours. Reportez-vous à mes différents posts. Vous vous gardez de répondre à un pacifiste (ab), en assimilant ma position à la sienne. Amalgame facile. Je ne cherche pas à polémiquer mais à défendre un point de vue, qui porte directement sur la position fondamentale du Front de gauche. Ainsi vous évitez de vous prononcer sur le fond, c’est à dire sur la cohérence du programme du Front de gauche si bien résumée par son titre : l’humain d’abord. Contradiction énorme entre cette affirmation et la justification de la production et de la vente d’armements de destruction industrielle et massive. Evoquer la situation des ouvriers de Dassault n’est pas le problème. Ce ne sont pas eux qui peuvent décider des choix d’un gouvernement, ni même choisir de travailler là où ils travaillent. (Encore que parfois on peut refuser d'accomplir certaines choses.) Jean-Luc explique clairement l’indispensable reconversion des industries polluantes, mais alors pourquoi ne faudrait-il pas reconvertir les industries de la mort que sont les industries de guerre ? Nous ne sommes pas des groupies ou des béni-oui-oui. La critique est nécessaire, le dépassement l'implique. Je comprend très bien que de tels changements d’orientations ne peuvent pas s’opérer du jour au lendemain, et j’admet les précautions d’usage et de prudence dont doit s’entourer un futur chef d’Etat. N’empêche qu’il faut clarifier les choses à ce niveau et les mises au point de notre candidat seront les bienvenues. Cela ne remet pas en cause mon engagement et mon vote. Mais je tire quand même la sonnette : cette affaire aura des répercutions incontrôlables. Il vaudrait mieux prendre les devants.

  48. 398
    LarépubliqueDesCatacombes dit:

    Prendre d'abord 50 milliards au Peuple et lui dire ensuite qu'il faut espérer que cette somme soit compensée par la croissance qui est hypothétique (les statisticiens sont déjà en train de réviser à nouveau à la baisse les hypothèses de croissance de la zone euro), je ne trouve pas ça de gauche et par ailleurs que prend-il aux plus riches ? sa réponse c'est la tranche à 45 % ! La belle affaire ! Enfin, 50 milliards en moins de dépenses publiques, c'est 50 milliards en moins dans l'économie. C'est le raisonnement "Merkozy" dans toute sa splendeur. Avec cette politique, nous allons droit en Grèce. cela dit, la Grèce est un très beau pays...

  49. 399
    CS dit:

    Hier j'étais au meeting du Front de Gauche à Toulouse. J'en suis sortie avec une motivation d'enfer !
    Bravo à toute l'équipe, vous faites du bon boulot... Rendez-vous en Avril, et pas à la Halle aux Grains, qui sera bien trop petite pour nous accueillir tous !

  50. 400
    gabriela dit:

    409 JM77:
    Vous dites: "Une fois n'est pas coutume, je n'ai que moyennement apprécié la prestation de notre candidat à LCP"
    Moi aussi, surtout ce que j'ai ressenti c'était une sorte d'acceptation voilé du fait qu'on ne gagnera pas, que le PS est trop haut et que ce qu'on peut faire c'est d'incliner sa politique plus à gauche si on arrive avec un bon score. D'un coup je reste très préoccupé et un peu triste aussi, une idée un peu démobilisatrice.
    Mais ça fait quelques instantes je viens de voir un nouveaux sondage (i télé) où on est déjà à 9% et Marine recule à 16%, on est a quelques petits point du MODEM!
    À mon avis, ça n'a été la plus glorieuse des journées, et là je me dis "tiens, il est humain comme même" et si fort que je ne peut qu'attendre des mots plus mobilisatrices encore qu'avant!
    Ce n'est pas grave il reste des mois pour changer la donne!
    Osez! On lâche rien!

Pages : « 13 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12 1316 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive