31jan 12

Sarkozy obéit à Standard & Poor's.

Ça va saigner !

Ce billet a été lu 71 439 fois.

10Cette note est rédigée au cœur d’une activité très intense. Impossible d’en rendre compte par moi-même, quelque goût que j’en ai. Le temps me manque. Mais tout ce qui m’est advenu pendant ce temps m’a bien travaillé l’esprit. Ça ressortira de bien des façons, comme d’habitude. Je suis une éponge. Ici, je choisis donc de faire des liens pour permettre à qui le souhaite d’en savoir davantage sur tous ces événements. J’en reste plutôt cette fois-ci à une mission d’argumentaire dont je sais qu’elle est appréciée comme outil de campagne par mes lecteurs. En tous cas je vais commencer par un résumé de ma lecture des décisions annoncées par Nicolas Sarkozy.

En fin de semaine dorénavant il y a beaucoup à faire. J’ai pu le mesurer. J’étais à Grenoble pour le débat organisé par Libération. Avant d’aller dans le grand amphi où j’étais accueilli par Nicolas Demorand et Maurice Szafran, je suis allé rendre visite au quartier de la Villeneuve. Un petit bonheur simple pour moi. Puis une fois le débat fini dans l’amphi, retour à mes chères études pour préparer à la fois l’intervention à faire devant un millier d’animateurs et cadres du PCF à treize heures et l’après-midi, à seize heures quarante, à l’audition de la fédération nature environnement. Je crois que j’ai passé les épreuves correctement. Le lendemain, dimanche, pause grasse matinée, puis préparation des « vœux à la communauté éducative » du lundi. Et soirée au siège de campagne pour écouter Nicolas Sarkozy et réagir à son intervention télévisée. 01Ceux que toute cette activité intéresse et qui veulent la suivre de près peuvent le faire en suivant les liens que j’ai disposés pour chaque événement.

Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche soir un triste et banal plan d’austérité. Standard & Poor’s a été entendue et obéie. Ça va saigner ! « Comme partout en Europe », la TVA va augmenter. Elle passera de 19,6% à 21,2% pour le taux principal. On se souvient que le taux réduit avait été relevé de 1,5 points par le plan d’austérité de novembre. Cette nouvelle hausse de TVA représente 11 milliards d’euros pris aux travailleurs. La hausse de CSG sur les revenus financiers doit rapporter quant à elle 2 milliards d’euros. Les salariés vont dont payer 85% du total alors que les détenteurs de capital payeront 15%. Dit autrement, le peuple payera six fois plus. Du Sarkozy pur 02jus !

La hausse de la TVA est censée compenser l’exemption des cotisations sociales patronales à hauteur de 13 milliards d’euros. Ces 13 milliards d’euros financent la branche famille de la Sécurité sociale. Ils appartiennent donc déjà aux travailleurs. En quelque sorte Sarkozy vient donc de voler 24 milliards d’euros aux salariés : les 13 milliards de cotisations sociales qui ne leur sont plus données et les 11 milliards de TVA qui leur sont pris ! Par contre, comme le signifie le sigle TVA, avec cette mesure, Tout Va Augmenter. C’est donc un très mauvais coup contre le pouvoir d’achat populaire. Faut-il rappeler que la TVA frappe plus fort sur les petites payes que sur les grosses ? D’ailleurs Sarkozy s’est pris les pieds dans le tapis à ce sujet. Il a répété qu’il ne croyait pas à une répercussion de la hausse de la TVA sur les prix. Mais dans le même temps, il a dit son espoir de voir son annonce déclencher des achats par anticipation… avant que la hausse ne soit effective. C’est donc qu’il y a de sérieuses raisons d’avoir peur pour son porte-monnaie.

Sarkozy a annoncé une deuxième très mauvaise nouvelle. Comme d’habitude elle passe à peu près inaperçue dans la mesure où elle est très lointaine pour la classe moyenne supérieure médiatisée. Sous couvert de développement de l’apprentissage, il veut pousser massivement les enfants du peuple hors de l’école pour les placer dans les entreprises. Il veut porter à 5% le quota d'apprentis que doivent embaucher les entreprises de plus de 250 salariés. Il y a un an ce quota était de 3%. Il a déjà été augmenté à 4% il y a quelques mois. Sans effet, heureusement. Le nombre d’apprentis stagne à 1,7% des salariés de ce type d’entreprises. Au lieu de chercher à comprendre la raison de son échec, Sarkozy s’entête et augmente le quota. Il refuse de voir que le nombre d’apprentis 03n’augmente pas. Car il ne sait pas qu’une usine n’est pas une école. L’apprentissage ne correspond pas à tous les métiers et place les jeunes dans des situations beaucoup plus précaires que l’alternance sous statut scolaire. 25 % des contrats d’apprentissage sont rompus dans les trois premiers mois !

Le pire ne s’est pas beaucoup commenté. Dorénavant, les salaires et la durée du travail seront fixés entreprise par entreprise. Et les décisions prise de cette façon auront une valeur supérieure à la loi et au code du travail. Nicolas Sarkozy ouvre ainsi un nouvel âge de la République qui devient en quelque sorte contractuelle. Cette liquidation de l’Etat social républicain annonce un recul généralisé des acquis sociaux. Entreprise par entreprise, les travailleurs n’ont pas la capacité de résister aux menaces et injonctions du patronat. Or le patronat ne manquera pas d’exiger l’augmentation du temps de travail ou la baisse des salaires. Ce que propose Sarkozy c’est ni plus ni moins de généraliser la méthode employée contre les Conti de Clairoix. Les salariés devront à chaque fois faire face à l’odieux chantage à l’emploi. C’est un recul dont chacun doit prendre conscience. Il serait bon aussi que les médias y accordent le temps et l’intérêt que mérite ce sujet central dans la vie quotidienne des gens.

Enfin, Nicolas Sarkozy a repris ses poncifs libéraux en matière de logement. Il a annoncé une nouvelle mesure de dérèglementation. Sarkozy applique au logement la politique de l’offre qui a échouée partout ailleurs. Il a donc annoncé une augmentation de 30% des droits à construire sur tous les terrains, maisons et immeubles. Il a expliqué que cela permettrait d’augmenter la densité et le nombre de logements et donc de faire baisser les prix. C’est un argument ridicule. Si la densité suffisait à faire baisser les prix, Paris serait la ville la moins chère de France en matière de logement et d’immobilier ! Au cas précis, C’est tout l’inverse. La proposition Sarkozy consiste à faire un cadeau aux propriétaires qui ont les moyens de faire des travaux pour agrandir leurs logements. Et sa proposition aura un effet pervers. Puisqu’on pourra construire davantage sur les terrains, les propriétaires de ces terrains demanderont des prix plus élevés pour les vendre. Les 09prix du foncier risquent donc d'augmenter empêchant d’autant la construction de logements à prix abordables. Surtout, il s’agit d’occuper le terrain pour ne pas répondre à l’explosion du prix de loyers et à l’exigence de baisse des loyers.

Ma semaine a été d’autant plus dense qu’en plus de mon programme de travail, je devais avoir un œil sur le déroulement de l’entrée en campagne de François Hollande. Quelques-uns de mes amis s’inquiétaient de la « concurrence à gauche » que pourrait créer la musique du discours du « prochain président ». Pas moi. Toute musique de gauche nous désenclave, vulgarise notre vocabulaire et donc élargit notre espace. La bataille en cours n’est pas un congrès du PS avec ses jeux de rôles. « L’opinion » n’a cure des étiquettes. Et les ruses de couloirs ne lui sont pas perceptibles. Elle se construit sur la perception du caractère et sur les propositions concrètes. Une campagne de cette nature pousse tout le monde au bout de sa logique. Hollande y viendra comme les autres. C’est affaire de délais. Sitôt que Hollande a fait des moulinets contre « la finance », il a lui-même organisé le terrain de la comparaison entre les programmes de lutte contre elle. Le reste est à l’avenant.

La laïcité par exemple ! Les grandes envolées ont déjà produit une demande telle qu’il a dû aussitôt rabattre. Ce n’est pas l’article II de la loi de 1905 qui sera introduit dans la Constitution. Donc pas celui qui constitutionnaliserait vraiment l’idée que contient cet article, la République « ne reconnaît ni ne finance aucun culte ». Au contraire. Il s’agit de l’article I qui ne dit rien de plus que ce que dit déjà la Constitution. Mais on y ajouterait la reconnaissance du régime d’exception qu’est le concordat d’Alsace-Moselle ! Voter Hollande c’est voter pour le concordat. Il fallait l’imaginer ! Cela va se savoir bientôt. Notamment parce que je viens de le dire ici sur ce blog. En agissant comme il l’a fait, Hollande crée un problème comparable à ce que produirait pour un croyant 12la décision de mettre dans le Constitution la formule « Dieu n’existe pas ». Il ne peut pas ne pas le savoir, si faible que soit sa culture laïque. C’est donc volontairement qu’il nous met au pied du mur : non seulement nous devons voter pour lui sans discussion du programme mais de plus nous devons nous renier. 

Cet exemple n’est pas isolé du tout. La musique du Bourget est un leurre. Elle ne pouvait nous inquiéter. Le fond est obligé de remonter à la surface. Comme nous, nous savons ce qu’il en est quant à ce fond, la suite nous était connue. Dès le jeudi, à son émission sur France 2, il en a rabattu sur tous les plans. Cette marche arrière aurait pu faire un coup de douche froide qui abassourdisse toute la gauche et nous ramène dans les miasmes de la reculade et du vote utile. Grâce soit rendue à Alain Juppé, mauvais comme un cochon. En le pliant en quatre, Hollande a pu masquer tout le côté désespérant de ce qu’il disait par ailleurs. Résumé : nous progressons quand la gauche progresse dans son ensemble. La question du leadership ne peut venir que si, pendant que nous avançons, Hollande ne recule pas au point de nous voir resservir le mortifère vote utile. Patience donc, et travail de terrain pour gagner de l’influence et faire reculer celle du meilleur carburant du vote utile : la dame Le Pen !

La gauche officielle est trop souvent intimidée quand Mme Le Pen aboie. Elle craint d’indisposer. Car si depuis peu, plusieurs journalistes en vue comme Lapix ou Cohen ne se laissent pas promener et interrogent clairement et nettement sur les contenus, ils sont encore hélas l’exception de la résistance intellectuelle raisonnée.  La bonne presse m’a déjà demandé si je ne « regrettais pas » d’avoir traité madame Le Pen de semi-démente. Ces gens raisonnables qui lui tendent les micros et lui accordent des « unes » à répétition voudrait bien me 11voir m’excuser auprès de l’extrême-droite. Cela les amuserait tant pour dégoiser dans leurs dîners en ville. Comme d’habitude l’exercice est programmé. Plutôt que de retranscrire mon argumentaire contre Le Pen présenté pendant vingt minutes de meeting, les très intelligents ont juste relevé un mot repris en boucle ensuite par tous les moutons du troupeau médiatique.  La deuxième couche de perversité vient ensuite. Ils regrettent que j’en « reste aux insultes » et prennent des poses intelligentes pour le dénoncer. En fait ils agissent en flancs-gardes de Le Pen. D’après moi, ce comportement s’explique bien sûr d’abord par la paresse et le goût des petites phrases qui évitent d’avoir à travailler. Mais il est impossible de ne pas se demander si ceux qui font cela n’ont pas une accointance avec la Le Pen. Laquelle ? Evidemment la volonté de la complaisance pour ses discours contre les arabes. Ainsi dans le portrait de madame Le Pen présenté dans « Télérama », sous la plume quasi amoureuse de madame Angot, on peut lire qu’on la croyait antisémite et on lui fait répondre qu’elle est seulement « anti-arabe ». Rien de grave donc ? Les parfumés n’ont aucune conscience. Ce sont les muscadins et les merveilleuses de notre temps. Les sociaux-démocrates ne valent pas mieux. Ils n'osent plus parler d'immigration. Il est  vrai que toute la bien-pensance aime mieux regarder ailleurs quand il en est question. Surtout depuis que des gens dorment dehors en bas de chez Marie Jacinthe et Jean Patou : ça fait mauvais genre à la revente ! Mais est-ce que ça ne prouve pas qu’on n’est plus « en état d’accueillir toute la misère du monde ».

Pour ma part j’assume publiquement et très tranquillement mon dégoût de principe contre la xénophobie. J’assume la dénonciation de l’absurdité du discours de haine contre l’immigration. Et même mieux : je voudrais bien « faire France de tout bois » comme je l’ai déjà proclamé à plusieurs reprises. C’est-à-dire que je suis un ardent partisan de la naturalisation 15des étrangers qui vivent en France et surtout de leurs enfants nés et éduqués sur notre sol. Je m’oppose donc frontalement à l’idée que l’immigration soit un problème en France. Je le fais avec des arguments rationnels. Et j’affirme que Madame Le Pen raconte n'importe quoi sur ce sujet. Je vous propose quelques arguments. Faisons le point.

Madame Le Pen parle d'« immigration massive et incontrôlée » qui « déstabilise massivement notre système de protection sociale ». Elle ment : l'immigration c'est 5 % de la population en France. Elle dit que les immigrés coûtent 70 milliards par an à la France. Elle ment. Les chiffres sont clairs : les immigrés reçoivent chaque année pour 48 milliards de prestations mais ils reversent pour 60 milliards de cotisations et impôts. Ils donnent donc 12 milliards de plus par an qu’ils ne reçoivent ! Si l'on régularisait les sans-papiers, le déficit de la Sécu reculerait. 100 000 travailleurs sans-papiers régularisés, c'est 280 millions d'euros de cotisations pour la Sécurité sociale !

La candidate de l’extrême-droite demande « l'expulsion immédiate » de ceux qu'elle appelle "les clandestins". Elle en compte 400 000. Sans dire d’où elle sort ce chiffre à propos d’une population par définition inconnue. Quoiqu’il en soit, elle ment. Pour expulser 400 000 personnes, il faudrait d’abord un délai d’exécution qui rend impossible sa commande d’expulser « tous les clandestins tout de suite ». Il faudrait 15 ans si l’on en reste au niveau actuel d’expulsions de 25 000 expulsions déjà réalisées par une méthode spécialement violente et inquisitoriale. Pour l’humour noir, notons que cela revient à remplir 3 000 Airbus A320. Ils n’existent pas. Il faudra donc faire des navettes. Et supposer que tous ces gens iraient bien tous au même endroit. Le coût aussi représente une somme extravagante. Aujourd’hui il en coûte 25 000 euros par personne expulsée pour surveiller,13 traquer, arrêter, retenir et expulser. Donc « l’expulsion immédiate de tous les clandestins » coûterait 10 milliards d'euros de dépenses. C’est aujourd’hui le montant total du budget annuel de la police nationale ! Un projet semi-dément ou totalement dingue ?

Un mot de plus sur notre meeting de Besançon. Je ne le fais qu’en écho à la colère de mes amis sur place. Mes amis sont un peu des sortes de naïfs. Ils croient aux sornettes sur la  presse « libre et éthique ». Donc, ils sont écœurés. Pourquoi ? Voyez. Nous étions 4500 rassemblés dans la salle du Palais des Sports. Le nombre des présents n’est pas sujet à discussion car la salle était absolument pleine et le nombre des sièges et espaces est connu. Nos acceptons sans problème d’être ramenés partout à « plus de quatre mille », et non « près de cinq mille ». C’est déjà trop beau qu’on ne nous ait pas enlevé la moitié de l’effectif comme ce fut le cas tant de fois. Et nous savons que le Front de Gauche n’est pas le PS qui lui, est capable de rassembler 25 000 personnes dans une salle incapable d’en contenir plus de dix mille. Mais à Besançon le record de négationnisme médiatique a été battu. Pas une ligne ni une photo dans le journal local « l’Est Républicain ». Et « France 3 » ? Une équipe s’était déplacée, les images étaient tournées. Le soir même : rien. Le lendemain soir : rien non plus. L’effacement d’un tel événement serait un fait sans précédent. C’est ce qu’ont 14d’abord cru mes camarades. Renseignement pris, c’est le lendemain midi qu’on pouvait voir les images. Mes amis ne les avaient pas vues. Ils ne regardent que le soir. Comme la plupart des gens. Pour eux c’est une mauvaise manière qui leur est faite.

Moins mauvaise cependant que celle du journal régional. Son comportement c’est tout simplement une manifestation du sectarisme ordinaire de la plupart des grands quotidiens régionaux en situation de monopole. Jugez plutôt. Je suis allé trois fois en Bretagne depuis le début de campagne. Je vous ai déjà raconté les exploits du premier quotidien de France « Ouest-France ». Pas une interview ! Je suis allé à Metz et à Besançon? « L’Est Républicain » regarde ailleurs, les « DNA », prétendues « dernières nouvelles d’Alsace », en font de même. Il est alors bien compréhensible que ces deux journaux, devenus propriété de la banque « Crédit Mutuel »,  soient en ce moment en proie à une énorme vague de départs de leur personnel sous le bénéfice de la « clause de conscience ». Mes amis à Besançon ont fait une manifestation d’indignation devant le siège de « l’Est-répugnant » comme on le surnommait dans les années soixante-dix. Pour ma part je suis très satisfait de tout cela.

Car, de cette façon 4500 personnes de plus dans le département savent que ce que l’on voit à la télé, ne se voit pas, ne se lit pas dans la presse locale : tout est bidon puisque tout est fabriqué politiquement. Donc tout est mensonger. C’est un excellent moment d’éducation populaire. Cette ambiance rend nos amis enragés comme nous l’étions tous en 2005 quand les médiacrâtes nous niaient ou nous couvraient d’insultes. Cela fortifie la conscience politique de notre base et la consolide. Le moment venu la révolution citoyenne dans les médias17 sera mieux acceptée et plus amplement portée. Dans l’immédiat l’inconvénient est faible. Puisque je continue à avoir accès aux grands médias nationaux, ce scandaleux passage à la trappe n’en est que plus violemment ressenti sur place. En effet, ces méthodes d’effacement ne peuvent parvenir à nier l’existence de quelqu’un que les gens connaissent. Et elles ne parviennent pas à nier une présence annoncée par un nombre considérable d’affiches et de tracts. Et enfin le choc sur l’opinion est d’autant plus vif que ce meeting est le plus important rassemblement dans cette salle depuis plus de vingt-cinq ans. Vous avez bien lu. Le plus important meeting politique depuis une génération a été purement et simplement effacé de la réalité médiatique locale. Tel est l’usage que font de la « liberté de la presse » ceux qui sont censés la faire vivre !  


777 commentaires à “Ça va saigner !”

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 1116 »

  1. 201
    Hold-up dit:

    200 -ErikleRouge - Oui, tout à fait ! Un modèle de pédagogie effectivement. Mais au delà de l'humanité et le talent de notre candidat du Front de Gauche, franchement sachons saluer le CFJ. Bravo le CFJ ! Rendez-vous compte au final de la performance ! Une heure d'écoute attentive où M. Mélenchon a pu déployer un vaste spectre analytique. Et souvenons -nous de la philosophie du Front de Gauche : Si les dirigeants ou les importants aux salaires mirobolants menacent de quitter la France et bien disons-leur " au revoir " bye, bye ! Ou est-ce que je veux en venir en rappelant cela ? Voyez comment ces jeunes journalistes non encore formatés par le big système de l'information marchande parviennent avec des moyens modestes à faire une excellente émission politique ! Comment se fait -il qu'ils y parviennent dix mille fois mieux que ceux qui gagnent-ils 6000 euros par mois ou 20 000 euros par mois pour certains journalistes de " renom " (?) qui pour la plupart, nous servent pourtant quotidiennement une écœurante et si mauvaise soupe ?

  2. 202
    Jérémy dit:

    @Hold-up 204.

    Comme quoi, il y a des raisons d'espérer.

  3. 203
    Hold-up dit:

    Vidéo / Jean-Luc Mélenchon : "les cadres conduiront le changement".ici

  4. 204
    Serge dit:

    Le temps presse, et il faut des actions ponctuelles pour que notre candidat J-L Mélenchon sorte de l anonymat pour cause de temps de paroles trop court.

  5. 205
    Stephann dit:

    Il est réconfortant de lire ces billets, et tout aussi réconfortant de lire ces centaines de commentaires qui font se sentir bien en famille, dans la grande famille de ceux qui pensent, parlent, aiment ce et ceux dont ils sont issus et ce et ceux qui leurs succéderont.
    J'ajoute donc ma pierre à l'édifice, en regrettant de ne pas pouvoir lire tous vos messages camarades, il me font néanmoins chaud au coeur pour partir travailler pour notre hôpital public attaqué et cassé dans lequel ce matin, comme d'habitude je rentrerai en résistance contre le système et en bienveillance pour les patients et les équipes de soins qui m'entourent.
    Bonne journée amis.

  6. 206
    Claude AUNE dit:

    Sarkozy tire ses dernières cartouches, de façon à faire le plus de mal
    possible, aussi bien à la classe ouvrière qu'aux plus démunis,
    avec son augmentation de TVA. Mais les salariés ne se
    laisseront pas faire, et celà promet bien des conflits dans les
    entreprises. Même si le rapport de
    subordination existe réellement, ce sont les salariés qui font
    tourner les entreprises, et ils ne laisseront pas une droite,
    arrogante et méprisante, leur enlever ce que des décennies de
    lutte leur ont permis d'acquérir. Et je ne suis pas certain que
    les patrons seront fous de joie (à part le Medef) de cette
    déréglementation!

  7. 207
    py gerard dit:

    BONJOUR
    Que du bonheur le meeting de BESANCON dans une ville et une region a gestion socialiste de droite
    Je n'ai pas aime lareflexion de AUDREY PULVAR'la poule de ARHNAUT MONTHEBOURG ° dans l'emission de RUQUIER "on est pascouche" Ens'adressant au candidat du FdG que le risque d'un 22 avril 2002 peut arriver par sa faute MAIS JEAN LUC MELENCHON a tres bien repondu Le resultat de 2002 est de la seule responsabilite du SOCIALISTE JOSPIN et de tous les autre socialistes qui etait sur d'etre present au second tour Je veux vous dire queHOLLANDE est egalement dans la meme situation en2012 RIEN de son programme pour les classes populaires- il ne parle pas du SMIC-sur la retraite on peut douter car tres opaque dans les discours Par contre au bourget il a bien repris des propositions du front de gauche(le monde de la finance est l'adversaire de HOLLANDE) Nous saurons lui rappele le moment venu

  8. 208
    Serge Vincent dit:

    Sarkozy a présenté hier ses voeux aux nouveaux chiens de garde avec un ton de connivence qui était indécent. Il formerait avec la presse un vieux couple. C'est aveu me confirme qu'un grand chamboule-tout est nécessaire. Résistance.

  9. 209
    Michel Berdagué dit:

    Dauphinoise (163)
    Vous dites : " Et non justement ",
    Je lis sur Vie Publique.fr :"La citoyenneté française est liée à la détention de la nationalité française. Cette nationalité s'acquiert de quatre façons :
    - Par le "droit du sang ": est considéré comme français tout enfant dont au moins l'un des deux parents est français ou devient français ;
    -Par le "droit du sol " :devient automatiquement français,l'enfant qui est né en France.Pour l'enfant né en France,de parents étrangers,la nationalité devient de plein droit à 18 ans;"
    Suit les 2 façons d'acquérir la nationalité.
    A remarquer que pour l'Allemagne ce n'est que très récemment que le "droit du sol" a été reconnu.
    Vous citez Pasqua : ex Maire de Levallois et ex Ministre de l'Intérieur,il a été fondateur de triste mémoire du SAC où les extrèmes -droites-fascistes pullulaient.
    Monsieur Parfait Jans Député -Maire Communiste,décédé en 2011 aurait pu vous en parler...

  10. 210
    Daniel GARGAUD dit:

    Salut à vous amis et camarades du Front de Gauche, Salut Jean Luc.
    Ne nous trompons pas, ne croyons pas aux sirènes médiatiques qui ferait que demain les collabos de la presse aux ordres du grand capital et autres bouffons Sarkozystes, viennent à tourner leur veste et décident de nous passer du soir au matin les actions du Front de Gauche et les justes propositions que sont celles d’un « Front Populaire » Pour un profond changement politique dans notre pays.
    Pour faire avancer la machine révolutionnaire, nous ne pouvons compter que sur nous même, collectifs ou militants, ils nous faut multiplier partout sur le territoire les contacts les tractages du projet Front de Gauche, coller et recoller, être partout à la fois et le plus souvent possible. Les modes opératoires et les idées ne manquent pas, soyons inventifs et souvenons nous, Jean Luc nous la dit et le répète.. La consigne, ce n’est pas de consigne ! Foncez.. ! Quant aux médias, viendra le temps ou ils devront rendre GORGE.
    RESISTANCE / RESISTANCE / RESISTANCE /

  11. 211
    mainwaring-taylor dit:

    monsieur Mélenchon,respect vous êtes le seul à ne pas avancer masqué,avec Sarko qui fait du Sarko "mèlo",Bayrou du de Gaulle! et Hollande qui se sent investi de la mission de prèsident sauveur de la France"aurait-on une nouvelle Jeanne d'Arc?!courage,c'est sur que l'opinion va se réveiller et manifester.

  12. 212
    Ardéchoise dit:

    A Hold-up (190)
    J'ai eu la même impression que vous en écoutant N Sarkozy présenter ses voeux à la presse. Ses propos dénotent une grande fatigue entrainant un état de confusion. De plus, il faut toujours prendre au sérieux quelqu'un qui parle de suicide, même sur le ton de la plaisanterie. Si j'avais un conseil à lui donner, ce serait de demander un droit d'"asile" dans un pays où l'herbe est plus verte: l'Allemagne, peut-être...
    Pardon, webmestre, je n'ai pas pu m'en empêcher.

  13. 213
    Patrice Valette dit:

    Bonjour,

    Quel désespoir d'assister à un tel boycott de la part des médias concernant vos allocutions et votre potentiel représentation d'une partie des Français. Cela est certainement dû au simple fait que vous dérangez avec vos solutions clairement expliquées, ce qui n'est pas encore le cas des candidats médiatisés à outrance. La démocratie ne semble soudain n'en être qu'à ses balbutiements alors que tant d'hommes et de femmes la défendent depuis tant de temps déjà.
    Je ne peux que vous souhaiter beaucoup de courage pour continuer !

  14. 214
    sebidf dit:

    Bonjour,

    Merci à la personne qui m'a fourni le lien pour les "forum-libé" de Grenoble.
    Ce qui m'ennuie le plus est effectivement le boycott des médias radio et TV envers le FdG et Jean-Luc Mélenchon mais je rejoins certains d'entre vous quant à leurs conclusions. Les propriétaires des médias protègeront jusqu'au bout leurs intérêts personnels (on touche une partie du problème, l'individu qui prime sur le collectif). Mais ils nous donnent là encore un formidable argument (j'essaie de positiver). Je m'explique: situation concrète, ma voisine me dit qu'ils sont dégoutés car ils ne savent pas pour qui voter et sont très inquiets pour l'avenir (le leur et celui de leurs enfants). Je lui dis qu'il y a un espoir et me lance, j'évoque Jean-Luc Mélenchon. Elle n'était même pas au courant qu'il se présentait car "personne n'en parle à la télé". Et là, je bondis: justement, s'ils n'en parlent pas, c'est qu'ils en ont peur. Je lui parle des médias, de leurs liens avec les partis au pouvoir et conclut: ce qui leur fait peur est forcément bon pour des gens comme toi et moi. Renseigne-toi" et elle m'a dit qu'elle allait aller sur internet pour se renseigner. Voilà, c'est une petite expérience et je pense qu'on peut jouer là-dessus pour éclairer, faire réfléchir (en plus, comme ce sont les 4 mêmes qui sont toujours invités, on peut en plus prouver qu'ils vont tous dans la même direction, contre l'humain et le peuple, ça devient simple). On peut aussi inonder les mails des médias en les remerciant, par leur jeu (boycott et diffamation) de nous avoir ouvert les yeux quant à nos intérêts, d'avoir éveiller une suspicion envers les quatre "favoris" tant mis en avant. Le temps presse là, c'est peut-être ridicule mais je cherche comme beaucoup ici une solution afin que le fdg accède...

  15. 215
    Michel Berdagué dit:

    Jean -Luc :Cohen est écroulé de rire c'est bon signe: étendre tout le droit social de l'Est à tout la France. Excellent!

  16. 216
    Séb, c'est bien! dit:

    Sur France Inter, première question, première réponse, et ma première vraie déception. S'agit-il d'un avis personnel ou bien celui du FdG? La vente d'armes de destruction d'humains n'a rien de réjouissant, même pour les ouvriers et salariés qui fabriquent ces grosses m....s. Je préfère chômer que produire la mort. Pour le reste, rien à dire, de bonnes répliques au journaliste, on verra pour la suite. Je ne vais pas abandonner le FdG (tous les autres candidats auraient répondus plus ou moins la même chose), mais le sujet de l'armement et de la guerre en général n'est pas mon truc, mais vraiment pas. Résistons.

  17. 217
    shlivo dit:

    A l'émission mots croisés de Lundi soir, comment un conseiller du Président peut raconter pareils mensonges
    où alors c'est tout simplement de l'incompétence ! Il a dit un point d'augmentation de tva est compensé par un point
    de diminution des charges sociales, donc opération blanche.
    Les charges sociales se calculent sur le coût des salaires, prix de revient. La tva se calcule sur un prix de vente
    matières,salaires,frais généraux et bénéfice ! Comment l'un peut compenser l'autre ? c'est n'importe quoi et indigne d'un conseiller de la République. Qu'est ce cette proposition de faire participer Merkel a des meetings français pour une candidature a la Présidence, ne serait il pas plus simple que Merkel se présente directement elle même ? Sarko ignore t il que Merkel a diminué la tva dès son élection!. Et enfin s'il y a un tel déficit du commerce extérieur français
    c'est une question de production, En france on ne construit pas des voitures de qualité(voir les forums spécialisés)
    parce que les ouvriers ont des cadences infernales pour produire des rendements supérieurs et rémunérer grassement les actionnaires ! L'Etat est actionnaire de Renault qui fait fabriquer en Roumanie et en Turquie.
    Les rafales seront fabriqués en Inde ? Il faut avoir également que les automobiles allemandes sont fabriquées a l'extérieur(Espagne, Chine,Finlande pour Porsche, Tchécoslovaquie etc... mais c'est comptabilisé dans la production allemande alors qu'il n'en est rien ?
    Il faut du changement et espérons que le Front de gauche s'unira pour renverser le pouvoir actuel.

  18. 218
    Séb, c'est bien! dit:

    D'accord, Monsieur Mélenchon a approfondie sa réponse sur la vente des rafales. Merci d'avoir répondu à cet auditeur, mon avis sur l'armement et la guerre ne change pas, mais j'entend et comprend l'argumentaire de notre candidat.

  19. 219
    Sylvain dit:

    Bonjour! Chevènement jette l'éponge et se retire de la course à la présidentielle. Reste à savoir de qui il se rapprochera?

  20. 220
    Olivier dit:

    Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence.

  21. 221
    gabriela dit:

    France Inter: je l'ai trouvé très bien. L'explication que Jean-Luc Mélenchon a donné au patron de la petite entreprise s'est passé pour moi très vite, je n'ai pas tout à fait compris. Je voudrais savoir où trouver des argumentaires pour les chefs de PME. Le point que n'ai pas pu expliquer à un ami qui est dans ce cas là c'est comment on conte faire pour relancer l’économie réel. "Si je suis obligée a payer plus avant d'avoir mon carnet de commande plus rempli, comment je le ferai?" M'a dit mon ami. Je lui ai promis de trouver la réponse. Pourriez vous m'aider?
    Merci

  22. 222
    sheraf number One dit:

    Je suis content que Jean-Luc sur France Inter, ne s'est pas laissé demonter sur la question des 50 milliard d'austérité promis par Francois Hollande. bon effectivement, on pas avoir réponse a tout, tout de suite quand on sait la campagne qu'il mene tambour battant (repose toi jean-luc), mais 2 minute plus tard réponse du berger à la bergere. le PS prevoit 2,6 point de moins de depenses publiques sur la part des depense publique par rapport au PIB francais = 50 milliards. Et les mec du PS derrieres leur radio de repondre que ca prend en compte la "croissance", alors que l'on sait qu'une telle politique de rigueur a conduit le grece où elle est maintenant, et pas que ! l'espagne, le portugal, bientot l'italie. mais il faut se rappeler de l'argentine il ya dix ans etait "le meilleur eleve du FMI" et qui a cause des politiques de rigueur on vu toutes les structures du pays etre privatisé par les traitres aux pouvoir infeodé au neoliberalisme. Menem s'est fait remplacer par De la rua qui lui meme deux plus tard a du fuir le palais presidentiel en hélicoptere suite au soulevement du peuple en colere contre l'austerité. Sarkozy = Menem / Hollande = De la rua ! est-ce que Hollande s'enfuira en helico ou en Pédalo !

    Cordialement

  23. 223
    Jean Jolly dit:

    Hier soir sur RTL, Bruno Solo dit qu'il votera Front de Gauche au premier tour. Sans faire de pipolisation ni de tapage médiatique il dit ne pas comprendre ce que veut dire "vote utile", il dit que la multitude des candidats du premier tour permet de voter pour ses convictions et ses idées.

    A écouter à partir de la quatrième minute.

  24. 224
    Colonel Walter Kurtz dit:

    Autant JL Mélenchon est énorme, et je suis à 1000% avec lui, lorsqu'il intervient et expose les propositions, les arguments et les solutions du FdG en matière économique et sociale.
    Autant, en ce qui concerne la partie "affaires étrangères", et notamment son intervention, ce matin sur "Inter", à propos des évênnements en Syrie, il semble complètement à "l'ouest". Surtout lorsqu'il avalise les informations frelatés reprises en boucle dans la médiacratie sur Bachar El Assad, alors qu'il semble que les évênnements en Syrie soient de tout autre nature, et ressemble à s'y méprendre au "scénario Libyen", dont une majorité de citoyens sait aujourd'hui qu'elles étaient les véritables raisons et finalité de ce conflit.

    Je pense que JL Mélenchon se trompe sur Bachar El Assad et la Syrie, comme il s'est laissé abuser lors du vote en faveur de la résolution de l'ONU en mars dernier, sur la zone d'exclusion aérienne, et qu'il a d'ailleurs regretté plutard, vu la tournure des évênnements.

    Je pense qu'on a le droit de faire des erreurs dans la vie.
    Par contre, c'est réellement fauter que de faire 2 fois la même erreur.

  25. 225
    NADJA dit:

    il n'y a pas deux façons de voter à gauche, il n'y en a qu'une, c'est voter "Front de Gauche".
    Et qu'on ne vienne pas prendre en otage notre vote, sous prétexte que ceci ou que 2002, ou que cela! Voter pour qui je veux est ma liberté essentielle, que je ne me laisserai pas confisquer par les médias, les sondages, les peurs collectives, les fantasmes. Vive l'Inconnu des résultats, Vive nos votes libres et pleins de coeur, de pensée, de réflexion, de cet humain d'abord que fait vivre le Front de gauche et son porte parole J.L. Mélenchon!

  26. 226
    polgui 24 dit:

    @tous et en particulier à notre porte parole Jean-Luc
    D'abord, merci et encore merci. Je viens d'écouter Jean-Luc dans la matinale de France-inter. Voici qu'enfin les chiens de garde sont domptés. Pour nous les fourmis de base, quelle force nous puisons dans le propos de Jean-Luc,ferme et précis, quelle moisson d'arguments pour aller à la rencontre de tous ceux que la vie quotidienne met sur notre chemin!,de celui qui sait tout juste lire à celui qui passe pour être ""des importants".La parole qui circule, le grand nombre, le vouloir comprendre...Comme une puissante vague bienfaisante d'intelligence qui monte. Nous avons déjà gagné contre la morosité, la résignation, et nous ne sommes pas au bout, mais on lache rien.
    Debout, tous, l'humain d'abord!

    .

  27. 227
    CN46400 dit:

    Mélenchon a encore crevé "l'écran" ce matin à France-Inter. Merci aux auditeurs du PS qui lui ont, d'abord, permis de démontrer la position "austéritaire" de Hollande, et du même coup, d'éclairer les pbs qui plombent le débat économique à gauche et expliquent la timidité, pour le moins, du PS sur le sujet!

  28. 228
    ALAIN LE VOT dit:

    J'ai trouvé jean luc très bien sur france inter ce matin d'autant plus que les questions posées portaient sur des sujets un peu plus complexes comme la guerre, la paix la défense nationale, notre industrie d'armement, etc..
    J'ajouterai à ce qu'a dit notre candidat sur la défense, que nous avons intérêt à en avoir une bonne, car vu la programme du front de gauche, il vaut mieux dissuader d'avance quelques uns de venir rétablir le pouvoir de l'oligarchie financière autrement que par... les urnes !
    Pour les PME argument supplémentaire pour convaincre cette catégorie : avec l'austérité proposée par tous, sauf jean luc, bon nombre d'entre elles mettront la clé sous la porte. Avec la relance de l'activité (ce qui n'est pas la croissance pour la croissance) dans le sens de la transition écologique, c'est du travail assuré pour elles et leurs salariés.
    "Curieusement", il n'a pas été interrogé sur deux autres questions d'actualité : les dernières déclarations de Sarkozy (TVA et pacte de compétitivité) et le rapport annuel de la fondation Abbé Pierre sur le logement.

  29. 229
    Blastula dit:

    @Colonel Walter Kurtz (un nom bien martial !)
    Il a pourtant été clair quant à la Syrie ce matin : aucune intervention militaire, en s'appuyant sur l'échec de l'intervention en Lybie.
    Concernant l'ONU, il a soutenu qu'il serait bon de prendre des "mesures de rétorsion" à l'égard du régime.
    Une fois de plus il c'est érigé contre l'OTAN (à l'origine, on se le rappelle, de l’intervention en Lybie)
    Non, vraiment il me semble que vous n'avez pas un désaccord si grand que ça.

  30. 230
    Richel dit:

    BRAVO! MERCI et COURAGE. Ce matin sur inter épatant et toujours au-dessus de la mêlée...

  31. 231
    Anny Paule dit:

    Bonjour,
    La lecture du blog de Jean-Luc Mélenchon me ravit et me regonfle à chaque nouveau post. Celle des divers commentaires et liens, également.
    Nous savons que nous ne devrons une quelconque victoire qu'à nous-mêmes. Les médias sont aux ordres des nouveaux maîtres du monde et ont pour mission de promouvoir le (ou la) candidat (e) répondant le mieux possible à leurs attentes.
    Ceci explique les quolibets de toutes sortes, les reprises tronquées de certains discours, la malveillance des journalistes à l'égard de notre candidat, même s'il ne s'en laisse pas conter et ne manque guère de répartie !
    Ceci explique également que nous avons, chacun à notre mesure, le devoir de faire avancer nos idées.
    Actuellement, privée des possibilités d'une campagne physique (je ne suis pas en état de m'investir comme j'avais pu le faire pour les Régionales en Gironde), je m'investis, chaque fois que je le peux, pour élargir le débat sur d'autres sites : Agoravox, Médiapart, Altermonde sans Frontières... et ne me prive pas de commenter ou d'avancer des arguments, à l'instar de Disjecta (44).
    Cela permet en d'autres lieux d'apporter parfois la controverse nécessaire, et de faire avancer nos idées chez des gens a priori moins convaincus que sur ce blog, voire, parfois, hostiles. C'est une petite manière, au même titre que les discussions entre amis et en familles, d'élargir notre champ.
    Je suis la première contrite de ne pouvoir faire plus... mais...
    Ne perdons aucune des occasions d'agir, sous quelque forme que ce soit !Nous ne réussirons que par notre manière d'occuper le terrain, envers et contre tous ceux qui nous imposent leurs barrières !

  32. 232
    Mario Morisi 39 dit:

    Une fois de plus Libération présente le "duel" Le Pen Mélenchon, comme un duel d'extrêmes... C'est insupportable ! Voici le message que je viens de faire paraître sur Libé.fr. Je vous recommande d'en faire autant et de les inonder de protestations avant que les petits valets soc-demo ou libéraux n'enfoncent ce clou puant...

    "Honte à vous !

    on comprend pourquoi vos prédécesseurs socio-libéro-démocrates ont confié la France à Pétain sans trop de problèmes de conscience... Mettre le front de gauche et le peuple de la gauche radicale, laïque, internationaliste, républicaine en parallèle avec la représentante du fascisme et de la tyrannie est infâme. Vous allez payez la douane à un moment ou à un autre. Et ne nous demandez pas de créer des comités de soutien lorsque votre patron virera la moitié de la rédaction comme c'est le cas pour la Tribune. Vos titres sont la honte de la république et, par ailleurs, ne font que nous renforcer."

  33. 233
    homer dit:

    tout à fait d'accord avec monsieur Mélenchon, mais jusqu'à maintenant personne ne met le nez dans les assurances auto, le vol sur bonus franchise ect, la sécu et les mutuelles !
    ensuite pourquoi est-ce que l'on déclare plus que l'on gagne réelement ?
    la aussi on est volé !

  34. 234
    dudu87 dit:

    Bonjour,
    "En france on ne construit pas des voitures de qualité(voir les forums spécialisés)"
    Ah! Bon, ça me rappelle un certain ministre de l'industrie sous Mitterrand qui disait que les voitures françaises "étaient des tas de rouille". Il est vrai que là aussi nous allons prendre exemple sur les allemands et les japonais!
    Comment se fait-il que certains modèles français atteignent les 300000 kms voir + sans une réparation?
    Arrêtons de critiquer et de colporter de nombreuses contre-vérités dans ce domaine! C'est vrai, c'est toujours meilleure chez les autres...

  35. 235
    j-jour dit:

    L'émission sur France Inter avec Jean-Luc Mélenchon ce matin a été mise en ligne.

  36. 236
    Huet Yvon dit:

    L'élection d'un président de la république au suffrage universel, contrairement à ce qu'on dit, c'est la négation de la démocratie, la négation de la citoyenneté. Je vote Mélenchon pour que la 5e république soit remplacée par une république citoyenne, sociale et démocratique. François lui a tourné le dos. J'espère que Jean-Luc saura s'en tenir à ses engagements. Pour l'instant, je trouve sa campagne dynamique et utile pour reconstruire la gauche autrement après les élections. Attention, quand un peuple est trompé, il va vers les loups... On continue le combat, dans notre diversité. Et surtout, plus jamais de parti unique à gauche. Cela finit comme en Espagne, en Allemagne et en Grande Bretagne.

  37. 237
    Michel Berdagué dit:

    Que ce soit sur la citoyenneté articulée avec la nationalité ou sur notre Armée avec la meilleure Défense possible ,domaine très sensible et qui sont sujets à pleins de dérives voire de méconnaissances telles que les pires s'engouffrent pour nous casser: voilà des sujets fondamentaux et brûlants (les dérives du" débat" sur les identités ont laissé des traces pas très claires).Etre français,de même que tout faire pour défendre notre pays et qui plus est en "sortie de l'Otan guerrier" s'inscrivent en plein dans la République et qui sera, dans la Sixième République de Révolution Citoyenne, inscrite au coeur de l'Humain d'abord.
    Quid de cette U.E,de cette B.C.E.,de cet Otan...

  38. 238
    chris dit:

    Ah voilà 1 garçon courageux. Buno Solo, il vient d'apporter son soutien à Jean-Luc Mélenchon, et bien j'irai ce week end voir son film

  39. 239
    Mario Morisi 39 dit:

    http://www.youtube.com/watch?v=kQJUlD1Ne3I&feature=relmfu

    55 mn de Jean-Luc Mélenchon devant trois étudiants du SNJ et contrôlé par six vérificateurs...

    Bon sang qu'il faut est fort !

  40. 240
    DUFOUR PAUL dit:

    Merci de proposer un tel discours. Il est rassurant de se sentir véritablement de gauche. Toutefois, dans une France mondialisée, soumise aux lois d'un marché étranger aux décisions politiques (de gauche s'entend), a-t-on la moindre chance de pouvoir réaliser ce projet?
    Continue, cher Jean-Luc!

  41. 241
    ALAIN STEINBERG dit:

    LA TELE VOUS MENT !
    Arretons donc de la regarder !
    il y a assez de films telechargeables sur le net !
    vive la designation de nos deputes et "ELUS" par tirage au sort sur les listes electorales !

  42. 242
    Denis dit:

    Bonjour Jean-Luc Mélanchon,

    J'ai simplement une question à poser:
    Serez vous d'accord pour engager la France dans les pourparlers suivant le dépôt des armes d'ETA au Pays Basque?
    Ainsi que pour revoir les procès des prisonniers condamnés sur simples déclarations obtenues sous la torture ?
    Eh oui, voir les rapports de la LDH sur ce qui se passe dans les commissariats espagnols....Et il y a des minutes de procès que je peux fournir....
    Merci

  43. 243
    le Prolo du Biolo dit:

    @ - 245 - Alain Steinberg

    "vive la designation de nos deputes et "ELUS" par tirage au sort sur les listes electorales !"

    Quand je regarde le beauf qui me sert de voisin, l'idée m'inquiète quand même un peu...

  44. 244
    Jean Luc P dit:

    Lorsqu'un intervenant journaliste (ou autre) dis à Mélenchon, vous me (ou nous) faites peur! il pourrait peut être leur argumenter : « parce que ce que nous vivons en ce moment de vous fais pas peur? » ex: la destruction du tissus social, la paupérisation grandissante,le déni d'humanité, la souffrance psychique, le ravalement à l'état de sous humain etc... et peut être ajouter (c'est un exemple) et vous pensez que ceux qu'il veulent, (j'allais dire combattre qui est une sémantique guerrière) à la place on peut dire changer, améliorer, faire progresser ce fonctionnement pour que les citoyens puissent enfin vivre dignement comme c'est leur droit le plus élémentaire.
    A ce propos la sémantique utilisée par Jean luc devrait se faire un tantinet moins belliqueuse. Il nous faut employer les mêmes technique que les tordus d'en face C'est plus vicieux et plus malin,ce qui fait peur aux gens c'est cette sémantique guerrière. Même si nous savons sur ce site et ailleurs que c'est une guerre nous ne devrions pas le faire sentir. Bises à tous

  45. 245
    Jean Louis CHARPAL dit:

    @ 239 j-jour

    Merci pour le lien. On a beau dire que Jean-Luc est fatigué, et c'est sûrement vrai, il a été excellent sur France Inter.
    Clair et pédagogue. Il met bien en valeur que certaines propositions constructives et indispensables ne sont faites que le Front de Gauche.
    J'ai particulièrement apprécié qu'il ait rappelé qu'en matière économique les citoyens avaient le droit de s'informer des enjeux et d'avoir une opinion. Il ne faut pas laisser aux experts ou prétendus tels le monopole de ce domaine.
    Surtout lorsque ces experts sont ultra libéraux. Les économistes progressistes c'est autre chose. Ils sont avec nous et n'oublient jamais qu'ils sont aussi des êtes humains et des citoyens. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'ils combattent l'ultra libéralisme et la dictature des marchés qui piétinent toute notion de citoyenneté, pour ne voir dans leurs semblables que des moutons à tondre ou des esclaves.

  46. 246
    Colonel Walter Kurtz dit:

    @Blastula (# 233)

    Sa réaction était effectivement mesurée sur la fin.
    Cependant, en relayant la désinformation sur Bachar El Assad et la syrie, d'une presse atlantiste qui tente de refaire le "coup" de la Libye, il entretien une certaine confusion.
    De plus, je ne peux pas croire un instant qu'il ne connait pas les tenants et les aboutissants sur le conflit actuels en Syrie.
    Peut-être ce sujet est-il sensible dans cette pèriode intense d'élection présidentielle, où il est indispensable, dans un souci stratégique de campagne, de ne pas se laisser distraire par des évènements exterieurs et rester concentrer les problèmes du pays, et sur cette formidable dynamique du FdG.
    Wait et see.
    Cela ne remets bien sur aucunnement en question les convictions, le talent et l'exceptionnelle énergie de JL Mélenchon dans cette campagne, et l'assurance de ma fidélité au projet du FdG.

  47. 247
    monique dit:

    Nicolas Sarkozy ne s'est pas encore déclaré quant à sa candidature aux élections présidentielles mais néanmoins je pense personnellement qu'il a bel et bien commencé sa campagne et qu'il se déplace allègrement dans les quatre coins de la france et ce au détriment des contribuables qui payent tous ses déplacements, pas bête notre roi, il fait des économies sur le dos de la population française qui pour une bonne partie ont de réelles difficultés à payer leurs impôts !

  48. 248
    Jean Louis CHARPAL dit:

    Erratum. Lire dans mon message 249: " Il met bien en valeur que certaines propositions constructives et indispensables ne sont faites que par le Front de Gauche."

  49. 249
    monique dit:

    Nicolas Sarkozy ne s'est pas encore déclaré quant à sa candidature aux élections présidentielles mais néanmoins je pense personnellement qu'il a bel et bien commencé sa campagne et qu'il se déplace allègrement dans les quatre coins de la france et ce au détriment des contribuables qui payent tous ses déplacements, pas bête notre roi, il fait des économies sur le dos de la population française qui pour une bonne partie ont de réelles difficultés à payer leurs impôts

  50. 250
    Daniel du 93 dit:

    Le FdG devra agir pour que les décisions concernant l’argent deviennent, pour la première fois, non pas l’affaire des seuls actionnaires ou de l’État mais celle de tous les citoyens. Dès le début de la législature, la nouvelle majorité devra réunir des conférences régionales et une conférence nationale pour l’emploi et la formation avec des représentants de salariés, du patronat, des banques, des administrations économiques, des populations et de leurs élus, du monde associatif pour définir les projets, à financer qui développent les services publics et en renforçent l’emploi, les salaires, la formation, la recherche. Le gouvernement devra mobiliser tous les moyens à sa disposition :
    les aides, subventions et exonérations de cotisations sociales des entreprises qui ne servent qu’à gonfler les profits et à dégrader l’emploi seront supprimées et remplacées par des interventions ciblées, sous forme de bonifications d’intérêts ou de garanties, pour que les banques financent les projets répondant à de nouveaux critères d’efficacité économique, sociale et écologique. Plus ces projets, programmeront de créations d’emplois, de développement de la formation, d’économies en ressources naturelles, plus le coût des crédits bancaires sera allégé ;
    il mobilisera au service des mêmes objectifs un pôle financier public en liaison avec les banques mutualistes ;
    le gouvernement et le pôle financier public interviendront auprès de la Banque de France et de la BCE pour que celle-ci refinance, à des conditions privilégiées (intérêts à 0 %) les projets soutenus par le pôle financier public.
    Ainsi, la vrai gauche et les citoyens se donneront la force de résister aux marchés financiers et de briser leur domination.

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 1116 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive